Les 15love awards 2012

By  | 21/12/2012 | Filed under: Insolite

Et voici venir la quatrième édition des 15love awards, la première qui doive rendre l’arbitrage final d’une saison où aucun champion n’a nettement dominé. Devant la richesse de ce cru tennistique 2012, il fallait bien quatre mains pour dresser un portrait d’ensemble de la saison en 11 catégories. Ce sont donc Quentin et Guillaume qui s’y sont collés cette année… la dernière ?

  • L’évènement de l’année

1- Et de deux années consécutives terminées à la place de N°1 : Novak Djokovic est bel et bien le patron du circuit actuel.

2- Et de sept titres à Roland-Garros, Bjorn Borg rayé des tablettes : Rafael Nadal est bel et bien le plus grand des terriens.

3- Et de 17 Grands chelems, assortis de 300 semaines passées sur le trône mondial pour faire bonne mesure : Roger Federer est bel et bien le plus grand de tous.

4- Et d’un dépucelage enfin consommé, après quatre rendez-vous bien foirés au moment de conclure : Andy Murray n’est plus le Jean-Claude Dusse du tennis.

5- Et d’un énième comeback pour Tommy Haas, celui-là à l’âge canonique de 34 ans : non classé il y a quinze mois, l’as des Haas est aujourd’hui 20e mondial. Comme en 1997. Un véritable Phoenix !

6- La presque-victoire de Karim à un jeu-concours de 15lt

  • Le meilleur tournoi de l’année

1- L’Open d’Australie, parce que… antipoooooooooooooodes !

2- Roland-Garros, parce que… Nadal qui prive Djokovic du Grand Chelem, et le career slam de Maria Sharapova.

3- Wimbledon, parce que… Federer titré après être passé à deux points de la défaite contre Benneteau, et le retour aux affaires de la Sérénissime.

4- L’US Open, parce que… l’aboutissement de Murray, et l’explication de haut niveau entre Serena et Vika en finale du tournoi féminin.

5- Les JO et leurs troisièmes sets à rallonge.

6- Les Masters et les mises aux point(g)s de Djokovic et Serena.

7- Coupe Davis et Fed Cup, le royal doublé des Tchèques.

  • Le meilleur match de l’année

1- Bernard Tomic v Alexandr Dolgopolov, troisième tour de l’Open d’Australie

2- Tomas Berdych vs Nicolas Almagro, huitième de finale de l’Open d’Australie

3- Noval Djokovic vs Rafael Nadal, finale de l’Open d’Australie

4- Paul-Henri Mathieu vs John Isner, deuxième tour de Roland-Garros

5- Juan Martin del Potro vs Tomas Berdych, huitième de finale de Roland-Garros

6- Novak Djokovic vs Jo-Wilfried Tsonga, quart de finale de Roland-Garros

7- Roger Federer vs Andy Murray, finale de Wimbledon

8- Roger Federer vs Juan Martin Del Potro, demi-finale olympique

9- Ernests Gulbis vs Tommy Haas, premier tour de l’US Open

10- Serena Williams vs Victoria Azarenka, finale de l’US Open

Prix de la meilleure jeune pousse éclose

1- Milos Raonic aux portes du Masters

2- Kei Nishikori réveille le tennis du Soleil Levant

3- Jerzy Janowicz sauve à lui seul Bercy du naufrage

4- Brian Baker débute réellement sa carrière à 27 ans, après de multiples pépins physiques

  •  HISTORY WAS MADE :

1- Julien Benneteau, l’agent 007 du tennis : Le premier 0 indique qu’il a le droit de gagner un tournoi. Le deuxième indique qu’il ne l’a jamais fait. Le 7 indique son nombre d’échecs en finale. 0 titre ATP en 7 finales disputées pour « Bennet », un taux d’échec en finales inégalé sur le circuit. A noter que nous parlons d’une stat qui plaît en général beaucoup aux Français, puisque Julien devance notamment Pierre Barthès et Georges Goven au palmarès, et que Cédric Pioline détint en son temps le record avec un somptueux 0/9. Rien que pour vos yeux.

2- Jaroslava Shvedova et son set d’or (24 points joués, 24 points gagnés) passé à Sara Errani à Wimbledon. Seul l’Américain Bill Scanlon en avait déjà réussi un, aux dépens de Marcos Hocevar en 1983, à Delray Beach. Mais le réussir aux dépens d’une récente finaliste de Roland-Garros, 24h avant de manquer éliminer Serena Williams à Wimbledon, c’est d’une toute autre classe.

3- Ze Zhang, premier Chinois à battre un joueur classé parmi le Top 20 mondial. En cas de victoire, la récompense sera bien évidemment partagée avec Richard Gasquet, premier Top 20 mondial à perdre contre un joueur de tennis chinois.

4- Kei Nishikori, premier Japonais à gagner à Tokyo. Bon en même temps ça n’était jamais que le troisième titre du tennis japonais dans toute l’ère Open, après le Séoul de Matsuoka et le Houston de – déjà – Kei Nishikori. Mais bon, si l’ATP a communiqué dessus c’est que ça doit être important. Dans la même veine, on peut faire un prix de gros avec Malek Jaziri, premier Tunisien à disputer les demi-finales d’un tournoi sur le circuit principal, à Moscou.

5- Martin Klizan, unique nouveau vainqueur sur le circuit cette année (ATP250 de Saint-Pétersbourg). Qui a dit que le circuit était figé ?

  • L’entraîneur de l’année

- Ivan Lendl, pour le travail fourni aux côtés d’Andy Murray.

- Sam Sumyk, pour le travail fourni aux côtés de Viktoria Azarenka.

- Patrick Chamagne, pour le travail fourni aux côtés de Gaël Monfils.

  • Le meilleur entraîneur pour Jo-Wilfried Tsonga

1- Larry Stefanki. Avantage : après avoir déjà drivé Gonzalez et Roddick, les monomaniaques du coup droit sans revers, ça le connaît. Inconvénient : n’a pas mené les deux joueurs précédemment cités à un titre du Grand chelem, le Graal de Big Jo.

2- Patrick Rafter. Avantage : un fantasme de la planète tennis, un attaquant d’envergure pour entraîner le seul top player actuel attiré par le filet. Inconvénient : le short de surfeur et les peintures de guerre, ça le fait moyen chez un gamin du Mans résidant dans un bled répondant au doux nom de Gingins.

3- Roger Rasheed. Avantage : il connaît déjà bien le tennis français après s’être occupé de longues années de Gaël Monfils. Inconvénient : il connaît déjà bien le tennis français après s’être occupé de longues années de Gaël Monfils.

4- Paul Annacone / Darren Cahill. Avantage : à l’heure actuelle, ils sont les Rolls du métier d’entraîneur. L’un a accompagné Sampras et Federer dans leurs derniers succès, l’autre a propulsé Hewitt et ramené Agassi au sommet. Inconvénient : Trop cher pour toi, mon fils. L’un est sous contrat avec Federer, l’autre s’est payé le luxe de refuser de bosser avec le Suisse, ne voulant pas reprendre le rythme effréné du circuit. Alors Jo Tsonga…

  • La reconversion marquante de l’année (et il y le choix, devant la cascade de retraités du circuit en 2012)

1- Kim Clijsters : mère au foyer et supportrice N°1 de son basketteur de mari, qui reprend quant à lui une carrière mise entre parenthèses depuis 2009.

2- Arnaud Clément : sitôt retraité, sitôt capitaine de l’équipe de France de Coupe Davis. Pas mal considérant qu’il remplace un type qui s’accrochait au siège depuis 1999.

3- Juan Carlos Ferrero : businessman avisé (un hôtel, une académie, un tournoi ATP500 à Valence), « Chavalito » s’attaque à son plus beau défi en devenant coach de Nicolas Almagro. Objectif : mettre du plomb dans la tête du missile espagnol à tête non-chercheuse et l’amener à concrétiser son énorme potentiel.

4- Andy Roddick : relax, les doigts de pied en éventail, à l’image d’une célèbre photo, Andy veut d’abord profiter. « Là, tout de suite, je ne vais sans doute pas être opposé à me boire une bière ou dix ! »

  • La plus grande déception de l’année

- Robin Soderling, le grand absent

- Ernests Gulbis, l’éternel inconstant

- Rafael Nadal, genoux grinçants

- Jo-Wilfried Tsonga, face au Top 8 si impuissant

- Petra Kvitova, saison de la confirmation frustrante

  • Le meilleur des mauvais :

- David Ferrer, le monstre de régularité qui collectionne les roustes face au Top4… et chipe enfin son Master 1000, à Bercy, quand les autres le snobent.

- Tomas Berdych, le coupeur de têtes ponctuel, l’homme qui n’aime rien tant que contrarier les plans de Roger Federer (JO 2004, Wimbledon 2010, US Open 2012, le total de victoires en grands rendez-vous commence à être respectable).

- John Isner : même pas dans les 10 meilleurs en fin d’année… mais d’une efficacité impressionnante pour ce qui est de taper du Top 8 : Federer (N°3) en Coupe Davis, Djokovic (N°1) à Indian Wells, Tsonga (N°6) en Coupe Davis, Tipsarevic (N°8) aux JO, Tsonga (N°6) à Winston-Salem et Berdych (N°7) à Winston-Salem. Soit 6 victoires pour seulement 3 défaites (Federer à Indian Wells et aux JO, Ferrer en Coupe Davis) face au Top 10 ! Autrement dit, « Monsieur 66,666% » peut perdre sur n’importe qui… mais quand il est en forme il bat les meilleurs plus régulièrement que n’importe qui.

- Lukasz Rosol : la victoire la plus sensationnelle de l’année, c’est lui : au deuxième tour de Wimbledon, l’inconnu tchèque éjecte Rafael Nadal à coups de tatanes dans l’arrière-train. Tomas Berdych like this. La Rosolite est née.

  • L’image insolite de l’année

1- La patinoire bleue de Madrid en lieu et place d’un court de tennis.

2- Un interminable échange Gasquet – Dimitrov au deuxième tour de Roland-Garros : à l’issue du point, Grigor est à terre, pris de convulsions à force de crampes, pendant que Richie vomit ses boyaux de l’autre côté du court.

3- Encore du Dimitrov, mais en plus sexy.

4- David Nalbandian explose le genou d’un juge de ligne au Queen’s. L’Argentin sera disqualifié.

5- Un classement ATP de fin d’année qui, pour la première fois de l’histoire, ne comprend aucun Américain dans le Top 10. Variante : un classement ATP qui, pour la première fois de l’histoire, voit le N°1 Canadien devancer le N°1 Américain.

6- Fernando Verdasco qui serre la main de Rafael Nadal en vainqueur. Marche aussi avec Andy Roddick contre Roger Federer à Miami.

7- Ivan Lendl dans un box en tant qu’entraîneur. Et qui sourit.

####

Vous avez jusqu’au jeudi 27 décembre, en soirée, pour voter !

About 

Tags:

96 Responses to Les 15love awards 2012

  1. MONTAGNE 25/12/2012 at 09:33

    Ouf !!! Karim is not dead.

  2. Romain 25/12/2012 at 10:47

    Bonjour à tous et joyeux Noel. Lecteur occasionnel, je me jette à l’eau des 15love awards.

    1- Les 7 Roland Garros de Nadal. 7, quoi ! A 26 ans, il va s’arrêter à combien ?
    2- Roland Garros, parce que j’y ai été. Et le tennis depuis les gradins, c’est le pied.
    3- Le Djokovic / Tsonga de Roland Garros. Il sauve quoi, 3 ou 4 balles de match Djokovic ?
    4- Je les connais finalement assez peu. Je vais dire Raonic, le mieux classé d’entre eux.
    5- Le set d’or. Même contre mon petit frère je n’y arrive pas !
    6- Sam Sumyk, parce que j’aime bien le tennis féminin, et que les Azarenka Raswandska Kvitova Kerber offrent autre chose que le désert de ces dernières années.
    7- Stefanki, pour lui donner le revers de Kafelnikov.
    8- Arnaud Clément. Logique finalement de le retrouver en Coupe Davis. Il n’y a que là qu’il faisait encore parler de lui quand il jouait.
    9- Kvitova, dont j’espérais beaucoup plus.
    10- Tomas Berdych. Il a plus de chances de gagner un Grand Chelem que Ferrer ou Isner.
    11- Le coup de Dimitrov. Je veux le même !

    • Guillaume 26/12/2012 at 20:01

      Bienvenue !

  3. Arno, l'homme des antipodes 25/12/2012 at 20:11

    Salut les gens !!! Joyeux Noël à tous. Je me fais rare, mais je continue bien sûr à vous lire très régulièrement.

    J’ai notamment pris connaissance des vrais-faux résultats de Grandeur et Décadence, ainsi que de la spoliation de mon podium durement acquis… A ce sujet, je n’aurai qu’un mot à dire, que dis-je à crier, plus fort que jamais :

    COMPLOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOT!!!!!

    Bref, passons à ces 15-love awards rédigés avec amour !

    1-Fed et ses records de l’impossible. Où s’arrêtera-t-il ?? Sûrement plus très loin, mais enfin quand même…

    2-Je ne trouve pas qu’un tournoi ait été franchement au-dessus des autres cette année. Mais par conviction mystique, je vote Wimb’ ;)

    3-Berdych-Almagro. On se rend pas bien compte, je crois, de ce qui s’est passé ce jour-là. C’était monstrueux, avec en plus une grosse tension entre les deux joueurs ! Du lourd !

    4-Brian Baker. Un joueur super à regarder, très spectaculaire, et quelle histoire !

    5-Shvedova. Une énorme performance, rarissime qui plus est, et face à une finaliste en GC.

    6-Là je crois que c’est incontestable, c’est Chamagne :)

    7-Vous n’y êtes pas du tout. Le VRAI meilleur entraineur pour Jo, c’est Greg Rusedski !

    8-Roddick, bien évidemment ! Une reconversion à sa mesure !

    9-Alors là… KVITOVA, ou « Celle qui devait sauver la WTA », et qui a eu finalement beaucoup de mal à sauver… Sa place dans le top 10. En même temps, je l’avais dit, donc je vais pas me plaindre.

    10-Ferrer. Et puis largement, en plus. Il s’améliore d’année en année et est performant sur toutes les surfaces, même le gazon ! Et si le top 4 n’est pas là, c’est lui qui rafle.

    11-Nalbide, parce que c’est incroyablement rare de voir une disqualification, mais alors le point de Dimitrov, c’est n’importe quoi !!!

    Et Karim est là. Whaou. ^^

    • MarieJo 26/12/2012 at 00:00

      toi aussi tu es reviendu ! cool ça me manquait les anti-complooooooooooooooottttt !

    • Colin 26/12/2012 at 14:31

      Cool, il ne manque plus que Kristian…

  4. Antoine 26/12/2012 at 01:03

    Excellente idée comme toujours…

    1) L’évènement de l’année ? plutôt l’exploit du siècle: les 7 de Nadal of course, sans précédent depuis 1925. Aucune hésitation sur cette question là.

    2) Le tournoi de l’année ? Je dirais Wimbledon ou les JO mais n’ayant pas vu les JO, je vote Wimbledon.

    3) Le meilleur match ? parmi ceux cités, j’élimine ceux que je n’ai pas vu et vote pour la finale de Wimbledon. C’est pas la finale du siècle mais la meilleure depuis celle de 2008

    4) Brian Baker

    5) ZZ, parce que Richie est dans le coup.

    6) Ivan of course. Faut dire qu’il n’y a que trois noms cités comme choix possibles.

    7) Là, j’en ai marre: aucun de ceux cités. Rashhed est le pire des 4 et il a donc été choisi.

    8) Clément.

    9) Soderling. Gulbis aurait fait un bon candidat mais c’est le cas tous les ans.

    10) Ferrer, who else ?

    11) Madrid parce qu’on n’est pas prêt de revoir cela. Fernando en vainqueur de Nadal aussi mais c’est lié à Madrid, donc je vote Madrid. Tiriac est con: il n’avait qu’à changer la couleur, mais pas le court en profondeur.

    12) Comment cela ? Il n’y a que 11 questions ?

  5. Antoine 26/12/2012 at 01:10

    Il faut rajouter une question:

    Quelle a été la gastro la plus chère de l’année ? Pas mal de réponses possibles vu les épidémies, notamment à Indian Wells, mais je vote quand même pour celle de Nadal qui est forfait à Abu Dhabi.

    Une gastro à 1 M$! Faut changer de toubib Rafa !

    • MarieJo 26/12/2012 at 07:37

      sans doute que son départ de IMG y est aussi pour quelque chose… c’est tombé il y a 3/4 jours, tu l’as sans doute raté ;)
      dans le genre copycat de roger à qques mois d’intervalle c’est édifiant !

      du coup c’est un de gagné pour 2 de perdus avec Djoko qui a signé pour eux depuis !

      je me demande si les portefeuilles de sponsors bien remplis de nos 2 lascars ont peut être joué aussi dans leur départ mais plutôt dans le sens ou IMG n’aurait plus de grosse marge à gratter avec eux, et qu’il est plus rentable d’avoir un nouveau client…
      c’est comme avec les mobiles… quand t’est client et que tu as abonné toute ta petite famille t’es mis de côté et toutes les bonnes promos vont vers les nouveaux clients !

      je suis sûre que tu as passé un bon noël, j’ai vu que t’avais choisi Ivan :)

      • Antoine 26/12/2012 at 14:08

        C’est surtout pour eux que c’est devenu rentable de se passer d’IMG qui aurait certainement été content de continuer à s’engraisser au passage…

        Bien sûr que j’ai choisi Ivan ! C’est le meilleur et j’aime beaucoup Ivan !

        Tu as vu que s’agissant de G&D 2013, j’ai finalement décidé…de ne rien changer aux règles…

        On peut donc ouvrier un fil G&D 2013 reprenant le règlement de l’édition 2012 (en remplaçant 31 décembre 2011 par 31 décembre 2012) destiné à recueillir les dépôts de listes de joueurs des participants. Encore plus simple: faire un renvoi au règlement précédent…

  6. MarieJo 26/12/2012 at 07:44

    juste un petit merci à tous ceux qui sont venus mettre un petit mot ici, entre ceux qu’on croyait disparus ou devenus muets du clavier, ça fait vraiment plaisir de vous revoir dans le coin !

    d’ailleurs s’il reste des posteurs silencieux ou timides c’est l’occasion rêvée de sortir du bois ! j’espère que vous avez tous passés de bonnes fêtes, et que vous êtes un peu tous gros du bedon comme moi :)

    @karim, ton post gueule de bois du réveillon est passé où ? la sobriété c’est bien, mais la tradition se perd déjà, rahhhhhhhhhhhh la laaaaaaaaaaaaaaa :(

  7. William 26/12/2012 at 14:05

    Le classement des meilleurs matchs de l’année selon Eurosport est ridicule : Murray-Djokovic x3, Nadal-Djokovic à l’AO, Ferrer-Tipsarevic…

    On voit ce qu’ils essaient de nous vendre, comme le site de l’ATP d’ailleurs…

    • Arno, l'homme des antipodes 26/12/2012 at 14:24

      Il est bien connu que plus c’est long, plus c’est bon…

      Mais enfin au-delà de 5 heures, moi je commence à être moins efficace dans les va-et-vient (je parle de ceux de ma tête pendant les échanges, qu’est-ce que vous allez chercher ????).

  8. MarieJo 26/12/2012 at 15:12

    allez c’est cadeau si vous n’avez pas vu !

  9. MacArthur 26/12/2012 at 16:15

    Je ne vois en quoi le classement des meilleurs matchs de l’année d’Eurosport est « ridicule » pour la simple et bonne raison qu’il est subjectif. On le voit aussi ici-même dans les différents choix pour les awards, entre autres, dans la catégorie meilleur match de l’année. Qui plu est, je vois, à droite de l’écran, sur le site, la mention: « Top class dès que ça nous semble nécessaire, un classement très subjectif de sportifs, d’événements et des sucreries qui nous régalent dans l’actu sportive ».

    Ceci renvoi à la question de la définition de meilleur: qu’est-ce qu’on y met? Est-ce seulement la qualité technique? Ou faut-il y inclure la dramaturgie? Dans son classement, Antoine laissait entendre que la finale de 2008 figurait dans sa liste des meilleurs matchs joués à Wimbledon. Pour beaucoup, c’est même le meilleur match de tous les temps (GMOAT). Pourtant, moi personnellement je n’ai jamais trouvé ce match bon techniquement. Par contre, au niveau de la dramaturgie, c’était top. Dans un autre registre, le Ferrer-Tipsarevic était tout aussi palpitant. Donc, je peux comprendre ce choix.

    Ils ont mis le Djokovic-Nadal en No.1. Mais juste parce que ce fut une finale. Sinon, ils considèrent le Djokovic-Murray meilleur. J’ai plutôt tendance a être d’accord avec eux. À propos de cette finale de l’OA qui continue de faire couler des encres, Steve Tignor dont j’aime bien les analyses, contrairement à Peter Bodo qui, pour moi, raconte souvent beaucoup de bêtises, résume bien les choses dans son classement des 10 matchs de 2012.

    À propos de ce match qui arrive en 2ème dans son classement et qu’il mettrait plutôt dans la catégorie des « greatest struggles of all time (GSOAT), il dit:

    « Djokovic-Nadal was suddenly a symbol of everything that was wrong with modern men’s tennis, a harbinger of bad things to come. By the end of the year, many of the sport’s aficionados had tossed the Aussie Open men’s final into the “overrated” bin.

    I can see both sides of this story. I wouldn’t put Nole-Rafa in my 10 best matches of all time, but I wouldn’t call it overrated, either… What I think the doubters really missed in this match was the presence of Roger Federer. I like Federer-Nadal and Federer-Djokovic matches as well; as I wrote last week, I still think Roger-Rafa is the most entertaining match-up of them all. But Nadal and Djokovic always put on their own unique show. It’s physical, it’s noisy, it takes a long time, but to this tennis fan’s eyes, it’s gutsy and graceful, too. »

    http://www.tennis.com/news/2012/12/all-nighter/45732/#.UNsOWrZ2CyM

    Autre chose, dans ses réflexions sur 2013, Bodo pense que le seul tournoi du GC où il peut y avoir des surprises est Wimbledon… Pour une fois, il dit peut-être quelque chose de censé. En Australie, il ne voit ni Tsonga ni Berdych créer la surprise. À Paris, il pense quand même qu’on pourrait voir un nouveau vainqueur si Nadal n’y arrive pas dans les meilleures conditions. L’US Open est le tournoi où il y a le moins de chance de voir un vainqueur en dehors du TOP 4. Il laisse penser que Murray pourrait y conserver son titre.

    http://www.tennis.com/news/2012/12/thoughts-13-which-slam-will-surprise/45746/#.UNsQBrZ2CyM

    Concernant Nadal qui ne jouerait finalement plus à AD, je pense qu’IMG et lui savaient depuis longtemps que ça ne serait pas possible et ont attendu jusqu’au dernier moment pour le rendre public. Il faut bien écouler le maximum de tickets…En tous les cas, ils avaient déjà le remplaçant en tête.

    http://www.tennistalk.com/en/news/20121208/Abu_Dhabi_exho_plays_it_safe_with_possible_Nadal_replacement

    • MarieJo 26/12/2012 at 16:39

      les meilleurs matchs dépendent toujours de l’angle de vue choisi du niveau de jeu produit, d’une dramaturgie ou d’un cavalier seul… les 2 peuvent se valoir, selon les goûts de celui qui regarde.
      avec federer le récital tennistique est devenu un genre à part entière, même si sampras ou d’autres l’on fait avant lui, fed a amener un plus indéniable…
      nadal a fait des joutes de gladiateurs un nouveau genre, et si la dernière de l’oz a lassé par sa débauche défensive de part et d’autre, c’est un peu normal… et un djoko/rafa sera toujours moins palpitant qu’un bon rafa/roger sur dur ou gazon ;)

      pour moi wimb reste celle qui a le mieux combiné les éléments cette année, du très bon tennis, un brit en finale pour l’histoire de son pays, bcp d’émotion côté vainqueur et perdant, et un des plus beaux cadres qui soit…
      difficile de faire mieux… et pourtant je place wimb 2008 devant, car si nadal avait échoué cela aurait été un eu différent pour la suite, pour lui et même pour federer… l’impact de cette finale a eu un effet médiatique incroyable sur les médias, et sur ceux qui en pris le wagon fed/nadal en marche… les meilleurs joutes post matchs ont déferlé comme un tsunami sur les forums entre les 2 clans c’était assez mémorable :)

      • Antoine 26/12/2012 at 18:02

        Tout à fait…

        Cela dépend un peu aussi de la question posée: le plus grand match ou le meilleur match ?

        Ici, la question était quel a été le meileur match mais dans les réponses, je suis sur que nous avons eu un peu tendance à confondre les deux. Le meilleur suggère plutôt un certain niveau de jeu. Le plus grand doit certainement avoir un bon niveau de jeu, mais pas seulement.

        Un grand match suggère que d’autres éléments sont à l’oeuvre: suspense, dénouement improbable, voire consédérations extra sportives, à la limite.

        Le match Mahut-Isner est assurément un match mémorable, un très grand match (et un très long match !). Pour en avoir vu une très grande partie, je dirais que le niveau de jeu était là, contrairement à ce que j’ai pu lire ici ou là, mais c’était accessoire.

        Je classe effectivement la finale de Wimbledon 2008 parmi les plus grandes finales de Wimbledon que j’ai vues. Point de vue niveau de jeu, c’était très bon aussi, mais pas non plus le match du siècle, ni même meilleure que celle de l’année d’avant. Je mets quand même cette finale derrière celle de 1980 à tout points de vue (niveau et dramaturgie) et je trouve en tout cas, comme je l’ai écrit que la finale 2012 a été la meilleure depuis celle de 2008. Tennistqiuement, je la metrai à peu près au même rang que celle de 2007 et 2008, mais avec plus d’émotions de toutes sortes qu’en 2007, et moins qu’en 2008.

        Le millésime 2009 est sous côté et sera sans doute réévalué. Cela s’est quand même terminé à 16-14 au cinquième et il y avait beaucoup de suspense jusqu’au bout. Celle de 20100 était moyenne car Berdych n’a pas été bon, et celle de 2011 en dessous de la moyenne à mon sens, essentiellement en raison du fait que Nadal a vraiment mal joué dans quasiment tous les moments importants.

        Sinon, je ne comprends pas bien que l’on puisse mettre la finale 2012 de Melbourne en 1 juste parce que c’était une finale. Peu importe que ce soit une finale, ou alors il faut dire d’emblée: quelle a été la meilleure finale ? Et des 4 finales de GC, je ne trouve pas que ce fût la meilleure. De mon point de vue la meilleure était celle de Wimbledon. Celle de Flushing m’a paru meilleure que celle de Melbourne. Celle de Roland Garros n’était pas mal,non ? Mais elle souffre beaucoup d’avoir été scindée en deux jours.

        Pour ce qui concerne l’avenir (2013), c’est effectivement certainement à Wimbledon qu’il y a le plus de chances d’avoir une surprise..comme toujours d’ailleurs, comme ce fut le cas cette année…A Roland Garros, cela dépendra effectivement de l’état de forme de Nadal. S’il n’est pas au point, on aura peut être un nouveau vainqueur ce qui serait une surprise pour le coup. Sur les deux GC sur dur, il n’y a aucune surprise à attendre, d’autant que Flushing est devenu plus lent. Djoko est largement favori dans les deux cas, et Murray vient derrière lui, les autres, y compris Roger, étant des outsiders.

        Sinon, d’accord avec Tignor: les matchs les plus intéressants sont généralement ceux ou Roger participe et ceux entre lui et Nadal permettent souvent les oppositions les plus intéressantes. Djoko-Murray et Djoko-Nadal sont souvent pénibles à supporter, ce d’autant plus que cela dure des plombes et qu’il y a peu de points gagnants, le pire étant Djoko vs Murray à mes yeux…

        Il y a pas mal de très bons matchs qui auraient je pense mérités de figurer parmi les choix proposés: Bennetteau-Federer, Nadal-Rosol ou encore Berdych-Gulbis, tous à Wimbledon. Ce Wimbledon était vraiment un très bon cru et je l’ai mis sans hésiter en 1, n’ayant pas vu les JO, ce que je regrette rétrospectivement car j’ai compris depuis que les demies en particulier avaient été très bonnes, en particulier le Federer-Del Porto qui fut sûrement un très grand match.

  10. Kaelin 26/12/2012 at 17:22

    évènement de l’année : dépucelage réussi pour Murray. Parce qu’il le méritait et c’est quand même super beau ce qu’il nous a fait, surtout après cette défaite finale de Wimbly.

    meilleur tournoi de l’année : L’Open d’Australie. Tous les ans j’adore suivre ce GC, et rien que pour le Tomic-Dolgo (voire du Berdych-Almagro dans un style moins subtil mais quel match!); il mérite la palme selon moi. Et puis jsais pas, peut être parce que c’est le premier de l’année et qu’on l’attend du coup beaucoup après une longue trève mais jlui trouve vraiment qq chose en plus à ce tournoi. En plus il réussit bien aux français et nous offre toujours des joutes de dingues. l’US Open par exemple, me laisse bcp plus indifférent.

    meilleur match : Tomic – Dolgo, c’est frais, c’est drôle, ça change, les 2 personnalités me font marrer même si Tomic déconne un peu trop en ce moment, au moins ils sont pas hyper formatés comme pleins de joueurs. De plus n’oublions pas que Dolgo a une maladie rare qui le fatigue bcp plus rapidement que la normale donc ce qu’il fait est encore plus impressionnant selon moi. J’adore ce joueur.

    meilleure jeune pousse : Nishikori. Rafraichissant, il me fait penser un peu à Roger-Vasselin en plus fort partout, très dur à déborder, il trouve des angles impressionnants, solide en revers comme en coup droit, un joueur sympa, et pour c’est cool de voir un Jap’ percer comme ça. Dans ce pays les sportifs qui percent sont quasiment des dieux vivants en plus, j’imagine donc qu’il doit être extrêmement celèbre après avoir fait une saison pareille. Un ami qui a vu un reportage sur lui sur Canal m’a dit qu’il avait des méthodes d’entrainement assez particulière (après tout ça marche avec Bartoli donc pourquoi pas lui), et qu’il etait un stakhanoviste de l’entrainement également. Ca paie donc et c’est cool.
    Mention spéciale à Goffin qui m’a conquis.

    History was made : j’avais mis Benneteau mais après coup, c’est sur que le set d’or est vraiment dingue. Enfin bon je reste sur Julien, un joueur sympa, modeste, talentueux, discret et qui mériterait tout de même de gagner un tournoi un jour! 7 défaites sur 7 ça commence à fr bcp. Même Monfils en a gagné qqs uns (attention je dis pas que Monfils est mauvais, je fais juste allusion à son desastreux ratio en finales)

    Entraineur de l’année : Lendl, bien sûr. Si jlai pas connu en joueur, enfin sauf à travers vous et que j’en gardais du coup une image assez terrible(-ment ennuyante) (merci pr l’influence!), j’aurais au moins connu sa carrière d’entraineur et ma foi, ce qu’il a réussi est impressionnant… surtout pour un mec comme Murray qui a l’air d’être une sacrée tête de pioche. Il a du lui faire peur à Andy, jvois pas autrement…

    Meilleur entraineur pour Jo : j’avais également pensé dés le début à Stefanki mais bon il a choisi le monsieur muscle australien qui ne m’inspirait déjà pas avec Monfils… on verra bien ce que ça donne, après tout, on est tellement tous d’accord pour dire que c’est un mauvais choix que ça parait trop « beau ». Si ça se trouve le couple va nous faire démentir nos propos qui sait.

    Meilleure reconversion : A-Rod, for sure ! J’adorais le joueur, très humain, sanguin, et extrêmement pro en même temps… allez rester autant d’années dans le top 10…. et sa reconversion réussie dans la farniente le rend encore plus humain. Il me faisait aussi marrer avec son aversion connue et affichée pour la terre battue, il était vraiment pas fait pour ça le bonhomme.

    Plus grande déception : Soderling, il me manque le bonhomme et je crois de moins en moins à son retour… pourtant j’aimerais. Mais après une telle interruption, réussirait-il à retrouver un niveau top 10? c’est loin d’etre sur… et Soderling de nouveau dans le top 40-50, qui a été son niveau pdt longtemps, c’est quand même moins drôle… on veut des coupeurs de têtes, des vrais!

    Meilleur des mauvais : Ferrer. Modèle de mentalité par excellence. Admiré par tous ses pairs. C’est pas mon joueur préféré, loin de là mais son titre m’a fait bien plaisir tout de même. Au moins tu sais que vas en avoir pour ton argent quand tu viens le voir jouer… enfin attention sur terre battue, parce qu’avec >Nadal, il est le seul qui peut mettre 3 fois 6-1 à top 15 plusieurs tours de suite, donc ça peut ne pas durer très longtemps… en tout cas il se donne tout le temps à fond.

    Image insolite : j’ai choisi l’échange Gasquet-Dimitrov. L’échange est pas forcément le plus dingue qu’on ait vu mais la fin, c’est quand même du jamais vu presque. Dans le même genre je me souviens de Gasquet (encore lui!) perclu de crampes en Australie dans un match de dingue et continuant à jouer malgré tout (jme souviens plus l’adversaire par contre : Gonzales? Youyou? un autre?) … c’etait quand meme ouf. Comme quoi quand on dit que Richard est une lopette, faut relativiser.. il a pas les moyens physiques d’un nadal ou d’un djoko donc il fait aussi avec.

    Voilà!

  11. Guillaume 26/12/2012 at 20:03

    Atation, atation : H-24 avant clôture du vote !

  12. Conchita 26/12/2012 at 22:12

    Bonjour

    L’évènement de l’année

    2- Et de sept titres à Roland-Garros, Bjorn Borg rayé des tablettes : Rafael Nadal est bel et bien le plus grand des terriens.

    Le meilleur tournoi de l’année

    4- L’US Open, parce que… l’aboutissement de Murray, et l’explication de haut niveau entre Serena et Vika en finale du tournoi féminin.

    Le meilleur match de l’année

    10- Serena Williams vs Victoria Azarenka, finale de l’US Open

    Prix de la meilleure jeune pousse éclose

    3- Jerzy Janowicz sauve à lui seul Bercy du naufrage

    HISTORY WAS MADE :

    2- Jaroslava Shvedova et son set d’or

    L’entraîneur de l’année

    - Ivan Lendl, pour le travail fourni aux côtés d’Andy Murray.

    Le meilleur entraîneur pour Jo-Wilfried Tsonga

    2- Patrick Rafter.

    La reconversion marquante de l’année (et il y le choix, devant la cascade de retraités du circuit en 2012)

    3- Juan Carlos Ferrero

    La plus grande déception de l’année

    - Petra Kvitova, saison de la confirmation frustrante

    Le meilleur des mauvais :

    - David Ferrer

    L’image insolite de l’année

    3- Encore du Dimitrov, mais en plus sexy.

    • Guillaume 26/12/2012 at 23:09

      Un article, deux nouveaux qui sortent du bois ? Mazette c’est Byzance ! Bienvenue à bord Conchita (Martinez?).

    • Conchita 26/12/2012 at 23:20

      Conchita oui, mais pas Martinez, même si elle fut immense

    • MarieJo 27/12/2012 at 00:32

      bienvenida :)

  13. Kaelin 27/12/2012 at 14:19

    http://www.lepoint.fr/sport/les-joueurs-de-tennis-sont-ils-reellement-riches-27-12-2012-1606302_26.php Un article sur l’argent gagné par les tennismen… et qui confirme ce qu’on savait déjà sur la plupart qu’il n’est pas si facile de gagner sa vie en étant joueur pro et ayant un très bon niveau, contrairement à de nombreux autres sports.

  14. Sylvie 27/12/2012 at 16:59

    Je rigole en lisant qu’après le forfait de Nadal, c’est Murray, l’homme qui déplace les foules d’après les organisateurs, qui vient de prendre la porte face à Tipsarevic. Heureusement que le Djoker fera certainement le job car j’imagine la tronche des rares spectateurs friqués venus voir les stars s’ils se tapent une Tipsa/Almagro en finale.

    Federer a bien sûr décliné de remplacer Rafa

    • MacArthur 27/12/2012 at 17:12

      Tipsa/Almagro ne pouvait en aucun cas être la finale puisque c’est déjà une des deux 1/2.

    • Sylvie 27/12/2012 at 17:17

      C’était une boutade, je n’ai pas regardé le tableau. L’idée c’était deux non stars en finale vu que les organisateurs avaient expliqué ne pas avoir invité Federer pour privilégier les anciens vainqueurs et les joueurs faisant se déplacer le public ou un truc du genre.

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis