S’ils ôtaient toute langue de bois…

By  | 19 octobre 2012 | Filed under: Insolite

« On peut gagner onze Grands chelems par accident. Pas dix-sept. » Roger Federer.

Fruit d’un délire nocturne d’Antoine, cette citation parodique a furtivement orné le fronton de 15love il y a quelques jours. Skvorecky ayant renchéri d’un somptueux « On peut réaliser un Grand Chelem par accident. Pas deux » possiblement attribué à Rod Laver, l’idée est venue d’imaginer un article intégralement dédié à de fausses citations accolées à de vrais joueurs de tennis, actuels ou anciens. Vous avez l’inspiration ? Lâchez-vous ! On essaiera d’en reprendre un bon nombre pour orner la bannière du site pendant les fêtes.

A vos aphorismes !

About 

Grande prêtresse de 15-LT : je désigne les prochains rédacteurs quand on manque d'articles, ils sont automatiquement inspirés pour écrire dans les plus brefs délais ! Un miracle ! ps mon avatar moi sur le canal St Martin un jour d'hiver 2009, en pensant à ce que pourrait être 15love :)

Tags:

143 Responses to S’ils ôtaient toute langue de bois…

  1. Rabelaisan 20 octobre 2012 at 2 h 14 min

    Dans un bon jour, je peux battre tout le monde. Dans un mauvais jour aussi. (RF)

    Roland Garros 2008 ? C’est toujours émouvant de voir des lapins morts sur la route. (RN)

    Guy Forget connaît très bien le tennis. Il m’a dit de jouer service-volée. (Gilles Simon)

    Bien sûr que Roger est un grand joueur de gazon mais vous croyez vraiment que moi j’aurais perdu contre Bruguera en finale de Wimbledon ? (Pete Sampras)

    La dernière fois que je me suis entraîné sérieusement ? Les 5 minutes d’échauffement, ça compte ? (Ernest Gulbis)

    Alizé jouera le match décisif de demain, non je déconne. (Amélie Mauresmo)

    Parmi les joueurs à la retraite, j’aimais bien Pete et Roger. (Djokovic)

  2. Skvorecky 20 octobre 2012 at 6 h 14 min

    « Bien sûr que Roger est un grand joueur de gazon mais vous croyez vraiment que moi j’aurais perdu contre Bruguera en finale de Wimbledon ? (Pete Sampras) »

    La citation que j’aurais aimé trouver. M-D-R !!

  3. Kaelin 20 octobre 2012 at 12 h 05 min

    En fouinant qqs trucs de tennis sur la toile, je suis tombé sur cette interview de Paul Dorochenko, entraineur de Federer à ses débuts. Juste pour la photo de Roger qui illustre l’article ça vaut le coup d’oeil.

    http://www.swissinfo.ch/fre/detail/content.html?cid=172186

  4. Babolat 20 octobre 2012 at 15 h 01 min

    « oui, j’ai gagné ma seule finale de grand chelem quand Sampras n’y était pas. Mes parents m’ont toujours dit que c’était mal de battre un thalassémique » Goran Ivanisevic

    « J’ai pleuré mais je me suis repris ensuite. Le public ne pleurait pas, je n’ai pas compris pourquoi. C’est quand même mieux quand c’est moi qui gagne pourtant » Roger Federer après la finale de l’Australian Open 2009

    « Ouais le coup de la perruque, c’était un bobard, je n’allais pas dire que j’avais chié dans mon short » Andre Agassi

    « J’attends toujours le chèque de Pete pour avoir battu Hewitt en demie de l’Us open 2002″ Andre Agassi

    Salut. Inexplicablement, le site était « interdit » en Corée pendant plus de 3 mois. J’arrivais à voir des copies en cache mais impossible de me connecter. Ca semble réglé. Vous avez écrit des messages pro-nord coréen ou quoi ?

    • MarieJo 20 octobre 2012 at 15 h 36 min

      non mais parfois c’est l’adresse du serveur de notre hébergeur internet qui est persona non grata, souvent parce que comme on est plusieurs sites hébergés à la même adresse, si l’un d’eux est déclaré toxique, indésirable, bref, on finit alors tous considérés comme des trolls de plus !

      très contente de pouvoir te revoir parmi nous en tous cas :)

      • Babolat 20 octobre 2012 at 15 h 45 min

        Content aussi de pouvoir vous lire de nouveau. ;)

        Du coup pour le jeu du concombre, je peux aller me gratter. J’ai aussi de la lecture jusqu’en 2013. ^^

      • MarieJo 20 octobre 2012 at 15 h 56 min

        oui dommage, mais on aurait pu poster ta liste via un mail, c’est ballot !
        bonne lecture !

    • Guillaume 20 octobre 2012 at 17 h 56 min

      Très vraie celle sur Agassi / Sampras. Petros peut sacrément remercier Dédé sur ce coup-là. Sa sortie gagnante, il la lui doit aussi en bonne partie. Ca contrebalance bien toutes les accusations d’avarice du monde.

      Content de te revoir parmi nous.

    • Clément 21 octobre 2012 at 17 h 59 min

      « J’ai pleuré mais je me suis repris ensuite. Le public ne pleurait pas, je n’ai pas compris pourquoi. C’est quand même mieux quand c’est moi qui gagne pourtant » Roger Federer après la finale de l’Australian Open 2009

      Elle est fabuleuse, je suis EXPLOSÉ ! :lol: Ma préférée pour le moment !

  5. Jérôme 20 octobre 2012 at 15 h 51 min

    C’est très drôle : j’ai adoré la référence à Bruguera prêtée à Sampras sur à propos de la finale de Wimby 2008.

    On aurait aussi pu prêter à Nadal le « I’ll chase the son of a bitch to the ends of the earth. » de Connors à chaque fois qu’il disait « cé né pas moi. Cé Royé lé favori. »

    Mais ce qui me paraît encore plus drôle, ce sont les citations bien réelles de Connors, de Krajicek, et quelques autres qui, eux, ne maniaient guère la langue de bois.

    Un florilège ici : http://members.optusnet.com.au/tonyleetennis/quotes.htm

    J’aime aussi la déclaration de Connors pendant Roland Garros 2010 : « L’autre jour, j’étais dans le vestiaire avec 5 joueurs du top 10. Personne n’a ouvert la bouche en 20 minutes. Quand je suis sorti, je leur ai dit : « Ça a été un plaisir de discuter avec vous. » »

    Ça me ramène à mon théorème sur le fait que, chez les sportifs pro, le niveau d’intelligence est une fonction inverse du niveau de fric qui irrigue leur sport. Incontestablement, même s’il y a des exceptions, il y a beaucoup plus de fric dans le tennis aujourd’hui qu’il y a 30 ou 40 ans.

    • Kaelin 20 octobre 2012 at 15 h 58 min

      énorme la remarque de Connors. Assez révélatrice en effet.

    • MarieJo 20 octobre 2012 at 16 h 03 min

      quand tu vois les fiches de Tommy haas et Tsonga qui ont gagné le même prize money sur l’ensemble de leur carrière, tu te dis que les joueurs d’après des année 2000 sont carrément bien dotés, même si le coût de la vie a augmenté… ça me fait un peu mal de les voir pleurnicher pour le prize money de GC aujourd’hui… ils auraient du rester à l’époque des gimeno,laver ou ashe pour garder le sens de la mesure !
      donc les reccords de gains aujourd’hui ne veulent rien dire, si non que le fric a une place de plus en plus importante dans tous les sports un tant soit peu médiatiques !

  6. Babolat 20 octobre 2012 at 16 h 14 min

    Une véridique. je me souviens l’avoir lue dans l’équipe à l’époque.

    « Boris Becker était en pleine sieste. Je me suis surtout appliqué à ne pas le réveiller » Jean-Philippe Fleurian après sa victoire 7/6 6/1 sur l’allemand au deuxième tour du tournoi de Key Biscayne(Miami)en 1990.

  7. MacArthur 20 octobre 2012 at 16 h 48 min

    Intéressante la finale de If Stock demain: le bourrin vs la fluidité.

    Je n’ai regardé aucun de leurs matchs de tout le tournoi. Mais je vois que Berdych mène 2-1 dans leur H2H, toutes les rencontres s’étant jouées sur Dur. Ils se sont joués il y a quelques jours en Q à Shanghai pour une victoire de Tomas.

    Ça pourrait être intéressant comme match…Dommage que je ne pourrais le voir.

  8. MacArthur 20 octobre 2012 at 17 h 26 min

    « La première fois que j’ai battu Roger en Grand Chelem, c’est avant tout une revanche personnelle; je n’aurais jamais dû perdre ce match en Australie en 2009. La deuxième fois que l’ai battu, à l’US Open en 2012, c’était plutôt pour clarifier les choses; il paraît qu’il n’était pas en possession de tous ses moyens à Wimbledon en 2010. Maintenant qu’on s’est compris, il peut continuer de me battre comme il l’a fait les nombreuses fois précédentes. C’est quand même le plus grand joueur de tous les temps » Tomas Berdych.

  9. MacArthur 20 octobre 2012 at 17 h 38 min

    « C’était juste une histoire entre deux joueurs de tennis comme il y en a sur le circuit depuis des années. Mais dès que les Français ont décidé de s’en mêler, je me suis fait un point d’honneur à mettre les point sur les ‘i’ ».

    Rafael Nadal, invité à s’exprimer sur l’attitude du public de RG2009 et de l’arbitrage douteux de Pascal Maria à Wimbledon en 2010 lors de ses matchs contre Robin Soderling.

  10. Guillaume 20 octobre 2012 at 18 h 16 min

    Allez, dans la catégorie « la réalité rattrape la fiction », un condensé de ce que nos joueurs actuels, pas tous si langue de bois que cela, sont capables de nous produire.

    De la maladresse : « Ce n’est jamais bon d’avoir le break trop tôt dans un cinquième set. » Paul-Henri Mathieu.

    De l’ironie mordante : « Fernando Verdasco, ce qu’il aime le plus dans la vie, c’est mettre du gel dans ses cheveux. » Ernests Gulbis

    De la bonne vacherie entre rivales directes au sommet : Open d’Australie, réponse de Maria Sharapova à Agniezska Radwanska qui critiquait les joueuses qui crient : « Quoi, elle n’est pas encore rentrée en Pologne, elle ? »

    De la sentence définitive pleine de bon sens : « New York ? C’est crado et ça pue la pisse » Nikolay Davydenko.

    Des gens qui disent tout haut ce que tout le monde pense tout bas « Quand je vois que Gilles Simon a réussi à se hisser dans le Top 10 mondial, je me dis que beaucoup de choses sont possibles. C’est affreux ! Il ne joue pas mal, mais ce n’est pas un grand talent. Il garde juste la balle dans le terrain. » Xavier Malisse, début 2009.

    De l’anti-politiquement correct : « Ce serait super de disputer le Masters : un tournoi avec les huit meilleurs joueurs du monde et tout le prize-money qu’il y a à prendre, ça ne se refuse pas ! Mais je mentirai si je vous disais que j’en rêve. » Nikolay Davydenko après sa victoire à Shanghai.

    Un brin de machisme : « Le double mixte, ça consiste surtout à allumer la nana de l’autre côté du filet. » Michael Llodra

    Et un peu de douceur dans un monde de brute pour finir : « Je suis convaincue que la bière est une bonne boisson pour les athlètes » Andrea Hlavackova, excellente joueuse de double (dont les parents sont brasseurs, il faut le dire).

  11. Patricia 20 octobre 2012 at 22 h 39 min

    Il va falloir que je produise des pseudo-citations moins hors-sujet que mes propositions précédentes : je m’étais prise au jeu de Sylvie de l’exercice de style, en essayant surtout de respecter les caractéristiques de l’expression et d’état d’esprit de chacun (en fait, je cherchais des choses qu’ils pourraient quasiment avoir dites au cours d’un entretien, mais qui seraient vraiment énormes à seconde vue… la fille qui respecte vachement le thème…).

    Bon, du Richard :

    A propos du Masters de Londres
    Je ne vois pas pourquoi je ferai des heures sup’, alors que c’est la première année où je ne suis presque pas blessé (ce qui est déjà énorme pour moi).

    Etre sûr de perdre contre un joueur du top 8, c’est déjà énorme, et beaucoup de monde signerait des deux mains pour pouvoir le faire ! Surtout à ce prix là.

    Gilles Simon, à propos du dopage
    Je suis persuadé que certains sont prêts à tout pour gagner. Il y en a même qui n’hésitent pas à monter au filet, alors, vous pensez !

    Gaël Monfils
    Monter à la volée, j’y songe, des fois, ça paraît assez cool. Mais les meilleurs n’en ont pas vraiment besoin, regardez Nadal et Federer. Et c’est assez dangereux pour la santé, avec les joueurs qui allument.

    Ca a pu paraître ambitieux quand j’ai parlé de faire péter Roland Garros, mais je suis encore votre meilleure chance (rires) !

    Jo Tsonga
    Je ne suis peut-être pas Djokovic ou Federer, mais quand je ne suis pas en Coupe Davis, le sélectionneur se mouche dans le drapeau !

    Gilles Simon
    Le monde est mal fait : Olivier Rochus est petit et Gaël est simplet.

    Michaël Llodra
    Le tennis, c’est le service, la volée, le slice, les amorties, mais surtout le mental… Pour tout le reste il y a la WTA.

    • Patricia 20 octobre 2012 at 22 h 41 min

      mince, je croyais que les balises html marchaient, je dois faire un autre truc ?

    • Jeanne 20 octobre 2012 at 23 h 58 min

      Les balises en question ne doivent pas se mettre entre crochets mais avec des

      • Patricia 21 octobre 2012 at 10 h 17 min
      • Colin 21 octobre 2012 at 18 h 30 min

        Je suis d’accord avec

  12. Kaelin 21 octobre 2012 at 16 h 19 min

    Del Potro qui remporte Vienne contre le surprenant Zelmja. Berdych – Tsonga, 1er set 6-4 pour le français. Le surprenant Bellucci en finale sur dur contre Seppi. Pas mal de surprises cette semaine ..

    • Kaelin 21 octobre 2012 at 17 h 13 min

      Seppi remporte Moscou alors qu’il était mené 6-3 5-3. Belle saison de l’italien qui m’est complètement indifférent. Content pour Del Po. 1 set partout pour Berdych – Tsonga. Le niveau de jeu est très variable, bcp plus de fautes dans cette fin de partie.

  13. Jérôme 21 octobre 2012 at 17 h 45 min

    Je ne donne pas cher de Tsonga. Berdych est bien meilleur retourner que lui.

  14. Clément 21 octobre 2012 at 17 h 55 min

    « Aujourd’hui j’avais décidé de gagner. Donc c’est arrivé. Lors de la poignée de main au filet, il m’a insulté en Serbe. Je suis content, ça veut dire qu’il est vraiment deg ! », Roger Federer, après sa victoire contre Djokovic lors de Roland Garros 2011.

    « Si je me dope ? Oui bien sûr. Mais c’est juste une assurance pour les premiers tours, en réalité je n’en ai pas besoin pour gagner des tournois », Roger Federer

    « Ça a pris 3 ans à mes médecins pour trouver les bons réglages entre les différents produits. Il était temps, j’en avais marre de perdre contre Rafa uniquement pour des questions de physique », Novak Djokovic, après sa victoire en finale de l’US Open 2011.

    « Rafa est le plus grand joueur de tous les temps », Andy Murray.

    « Si je me dope ? Oui bien sûr. Mais c’est juste une assurance quand je joue contre Roger, parce qu’il me suffit de lui broyer le revers. C’est d’ailleurs une sensation très agréable », Rafael Nadal

    « Je mange des enfants », Tomas Berdych.

    « Oui j’ai perdu aujourd’hui. Mais maman m’a confisqué la PlayStation hier soir alors j’ai boudé », Andy Murray.

    « J’en ai marre de devoir faire la danse des pouces. Le pire c’est que je sais que le public en a marre aussi », Jo-Wilfried Tsonga.

    • MacArthur 21 octobre 2012 at 18 h 34 min

      Excellente, celle de Berdych!

    • Patricia 21 octobre 2012 at 19 h 38 min

      T’es doué, Clément.
      Pauvre Tsonga… j’espère qu’il n’est obligé de danser des pouces que pour les matchs importants.

      Pour Berdych, je pense qu’il se contente de les sacrifier, et que Soderling les mange. Il a l’air plus gourmand.

  15. William 21 octobre 2012 at 18 h 25 min

    Le plus dur semblait avoir été fait quand Tsonga a fait le break dans la deuxième manche mais à 4-2 en sa feveur il a encaissé 4 jeux consécutifs… Berdych sauve une balle de break à 4-4 dans le troisième set, quasi une balle de match, fait le break au jeu suivant et remporte donc le titre… Tsonga n’aime pas les gros cogneurs comme lui.

    • Colin 21 octobre 2012 at 18 h 34 min

      D’après la race quotidienne mise à jour en quasi-temps réel, Berdych est d’ores et déjà qualifié pour les Masters.

      Et d’ailleurs le riant tchèque ne joue ni à Bâle ni à Valence.
      Derrière lui, en revanche, c’est la ruée vers les points: du 7ème (Delpo) au 18ème (le Phasme) ils sont TOUS inscrits soit en Suisse soit en Espagne.

    • MacArthur 21 octobre 2012 at 18 h 36 min

      Si Tsonga n’aime pas les gros cogneurs comme lui et qu’il n’aime pas non plus les contreurs/défenseurs qui neutralisent ses coups, il est un peu mal barré.

      • William 21 octobre 2012 at 18 h 40 min

        C’est pourtant le cas, il suffit de regarder ses face-à-face avec notre carré de brutes pour s’en rendre compte : del Potro et Soderling le dominent, Berdych aussi depuis cette année…

        • MacArthur 21 octobre 2012 at 18 h 47 min

          Je viens d’aller voir les H2H, Tsonga et Del potro, c’est 1-3 en 2012. La seul victoire de Tsonga a été sur Clay… Je ne comprends pas. Del potro a remporté les 2 matchs sur Dur très rapide. Soderling mène quand même 5-0 face à lui. Incroyable!

          • William 21 octobre 2012 at 18 h 50 min

            Le match sur terre battue, del Potro s’était blessé.

            • MacArthur 21 octobre 2012 at 18 h 54 min

              Ça semble plus logique.

  16. MacArthur 21 octobre 2012 at 18 h 33 min

    Pas pu voir les finales d’aujourd’hui. Seppi a donc gagné à Moscou? Super, il a fait de belles choses cette année. Del potro revient avec ne victoire à Vienne. Ça doit lui donner confiance pour la fin de la saison. Et le choc du jour remporté par Berdych. Le score me laisse penser que le match a été très serré. Encore une fois, Tsonga bute sur un top 10. Je me suis toujours dit qu’il n’y avait pas besoin de grand chose pour battre le Français…Il suffit juste de le bloquer dans la diagonale de revers. Son revers est vraiment faible pour un joueur de ce niveau. Je doute que Berdych ait utilisé cette option tactique. Il n’est pas dans ce genre de schémas le Tchèque. Il n’a aucun scrupule à attaquer le coup fort de l’adversaire. C’est une vision des choses. Il a confiance en son coup droit. Il faut que Tsonga retrouve vite un entraîneur ou au moins un conseiller.

    • Kaelin 21 octobre 2012 at 20 h 53 min

      J’ai vu le match est tout à fait d’accord avec ton analyse. Le revers de Tsonga était criant de faiblesse aujourd’hui, surtout opposé à celui magnifique et si fluide du tchèque. Par contre son coup droit a été énormissime. Très brutal, moche, contre-nature, on dira ce qu’on veut mais il envoie vraiment du lourd, quelle efficacité. Quelques belles montées au filet aussi de la part du français. Bcp d’échanges frappés à pleine force, du suspense, les masters en arrière plan, des retournements de situations. La finale aura été vraiment plaisante à regarder. Seul bémol, le revers de Tsonga et une déconcentration parfois des deux côtés qui a amené des fautes grossières, notamment du côté de Berdych qui a pas joué à son vrai niveau constamment, au contraire de Tsonga globalement.

      Nan, vraiment une finale sympa. Un peu déçu pour Tsonga mais bon Berdych l’a pas usurpé ce tournoi.

    • Bapt 22 octobre 2012 at 19 h 30 min

      J’ai vu le match Mc Arthur et je ne trouve pas du tout que Berdych ait employé une tactique particulièrement payante et intelligente.
      Il aurait dû largement perdre ce match, si Jo n’avait pas sérieusement baissé d’un cran lors de plusieurs jeux clés.
      À 4/3 pour lui au second set avec un break d’avance, Jo savate le jeu avec deux vilains coups droits dans le filet et une certaine panne de première balle.
      Au troisième set il gâche un nombre faramineux de balles de break et savate un dernier jeu de service en prenant trop de risques en coup droit et en peinant au niveau de la première.
      Le revers de Jo est effectivement très moyen, mais ce n’est pas ça qui l’a fait perdre.
      Par contre un entraîneur lui ferait du bien, là d’accord.

    • MacArthur 22 octobre 2012 at 21 h 59 min

      Bon, on tous d’accord qu’il faut qu’il améliore son revers. J’avoue que parfois, il est vraiment bon. Je me souviens des Masters de l’année dernière, lors de son match contre Federer. Federer le lui pilonnait vraiment. Mais au fur et à mesure que le match avançait et notamment au deuxième set, il envoyait du lourd avec ce coup et trouvait des zones incroyables. Il lui faut juste de la constance… Peut-être que c’est un problème de replacement aussi. À mon avis, il doit aussi savoir que ce n’est pas un coup fort et qu’il ne peut pas se permettre de tenter à tout bout de champ des coups gagnants avec. Parfois, il faut se résoudre à juste renvoyer la balle profondément pour pouvoir mieux se replacer et, dans son cas, être dans de bonnes dispositions pour un décalage coup droit.

      Berdych n’a pas spécialement un grand revers Kaelin même si sa technique n’est pas moche…Mais, contrairement à son Tsonga, il sait attendre le moment opportun pour faire des winners de ce côté-là. La plupart de ses revers consistent à poursuivre l’échange…

      Je vois donc que Tsonga aurait tout aussi pu gagner le match. À la vue des stats, il a mieux servi en premières. Les deux ont sauvé presque le même nombre de balles de break et en ont converti presque le même nombre. Berdych a été un poil meilleur dans les échanges; certainement à cause des nombreuses fautes de Tsonga dues à la baisse de concentration dans les moments clés comme le dit Bapt. Chiffre intéressant: le nombre de points gagnés au total; 50% chacun (97/194). Tsonga peut s’en vouloir.

  17. William 21 octobre 2012 at 18 h 42 min

    Je pense qu’on aura un beau Master’s ! La partie 6-10 du top 10 se tire bien la bourre, Ferrer n’est pas au top : que demande le peuple ?
    Il faut attendre de voir ce que donnera Bâle mais j’avoue que je vois mal Federer faire la passe de trois (et de 7 !) à Londres cette année…

    • MacArthur 21 octobre 2012 at 19 h 00 min

      Il a toutes ses chances à Londres Federer. Il y joue bien et est très au dessus des autres joueurs dans ce conditions de jeu. Je pense qu’il doit en faire le dernier objectif de son année. Celui qui évitera Murray dans son tableau aura de très bonnes chances de gagner. À supposer que le top 3 tienne son rang, celui qui sortira de sa 1/2 contre Murray pourrait être très entamé physiquement et psychologiquement. Si c’est Djokovic, avec son rythme de fou de cette fin de saison, je ne donnerai pas cher de sa peau contre l’autre finaliste. Si c’est Murray lui-même, pareil. Je me souviens de sa 1/2 contre Nadal en 2010 qui a duré 10 heures de temps.

      • Skvorecky 21 octobre 2012 at 19 h 42 min

        Sauf que dans l’hypothèse ou ces 3-là sont en demi, il y a une autre possibilité: une première demie Djokovic Federer, et Murray contre un second couteau dans l’autre.

      • Jérôme 22 octobre 2012 at 6 h 15 min

        Moui …

        Moi je nuancerais un peu.

        Certes, Federer est le meilleur au Masters mais il y a déjà perdu quand il était un peu cuit physiquement ou mentalement : 2005, 2008 et 2009.

        Or s’il a perdu en 1/4 de Flushing contre Berdych, c’est peut-être aussi parce qu’il avait eu une année plus dense que d’habitude (Rotterdam et les JO).

        Il peut parfaitement perdre.

        Notamment si les british mitonnent une surface et choisissent des balles en vue de maximiser les chances de succès de Murray.

        Pour ce qui est de la composition des poules, sauf si l’un des 3 tops 3 s’effondre, de toute façon chacun sera obligé de battre au moins une fois chacun des 2 autres tops 3.

        • MacArthur 22 octobre 2012 at 21 h 37 min

          Jerôme, je ne vois vraiment pas comment Federer peut-être particulièrement plus cuit cette saison que la saison dernière d’autant qu’il est pratiquement au repos depuis la fin de son 1/4 à New York. De plus, après les JO, il s’est quand même très bien reposé et était très frais à Cincy qu’il a survolé. Et pour finir, il paraît quand même qu’il était largement capable d’enchaîner Tokyo-Shangai-Bercy-Londres.

          En ce qui concerne Londres, la surface n’a jamais été très rapide; du moins ce qu’on a vu à la télé ces dernières années, c’est que les nombreux et longs échanges étaient possibles. Donc je ne vois pas ce que les British peuvent magouiller de plus encore pour avantager Murray. Federer est un très bon joueur de surfaces lentes. On a tendance à l’oublier. Peu importe la surface et les balles, dès que les « facteurs extérieurs » sont maîtrisés, ses chances sont encore plus grandes que celles des autres joueurs.

        • Quentin 22 octobre 2012 at 22 h 04 min

          « Jerôme, je ne vois vraiment pas comment Federer peut-être particulièrement plus cuit cette saison que la saison dernière. »

          L’année dernière, Federer arrivait à Bâle avec 61 matchs dans les jambes, contre 73 cette année. De plus, il a joué à Shanghai en 2012 contrairement à l’année dernière où il avait pris un break de 6 semaines.

          « Si c’est Djokovic, avec son rythme de fou de cette fin de saison, je ne donnerai pas cher de sa peau contre l’autre finaliste. »
          Pourtant le programme de fin d’année de Djoko (Pékin/Shanghai/Bercy/Masters) est équivalent à celui de Federer (Shanghai/Bâle/Bercy/Masters). En revanche si Federer déclare forfait pour Bercy et que le serbe va au moins en demi à Paris, alors OK avec toi.

          « Peu importe la surface et les balles, dès que les « facteurs extérieurs » sont maîtrisés, ses chances sont encore plus grandes que celles des autres joueurs. »

          A mon sens l’avantage qu’à Federer en indoor par rapport au reste du top 4 c’est que l’ndoor avantage le serveur, et que le suisse est le meilleure serveur et le moins bon retourneur des 4.
          Car en ce qui concerne l’adaptation aux facteurs extérieurs, Federer est excellent (cf demi d’Indian Wells 2012), tout comme Nadal d’ailleurs. Tu avais avoué toi même pendant la finale de l’US Open que urray et surtout Djokovic était nul dans le vent tandis que Federer et Nadal t’impressionaient dans ces conditions.

          • MacArthur 22 octobre 2012 at 22 h 27 min

            Les « facteurs extérieurs » ne se réduisent pas seulement à « des conditions venteuses exceptionnelles » comme ce fut le cas à IW2012 ou à l’USOpen 2012.

      • Antoine 22 octobre 2012 at 23 h 57 min

        C’est contradictoire MacArthur: pour éviter Murray en demie, il faut l’avoir dans sa poule…

        Bercy a décidé d’avoir exactement la même surface que le Master’s cette année..

        • MacArthur 23 octobre 2012 at 1 h 04 min

          En fait, celui aura Murray dans son tableau plutôt que celui qui l’évitera dans son tableau. Tu l’auras compris. Car, en effet, on est dans le fameux système de poule. Vigilant le sieur Antoine!

  18. MacArthur 21 octobre 2012 at 19 h 07 min

    Les groupes des femmes sont donc connus:

    Sharapova et Kvitova (+ Radwanska et Errani) d’un côté. Azarenka et Williams (+Li et Kerber) de l’autre côté. Intéressant!

  19. Robert "AxelBob" 21 octobre 2012 at 21 h 59 min

    Djokovic: « le secret de ma nouvelle diète? Pas de gluten et bcp d’oeufs dans la coque »

  20. Ronald 22 octobre 2012 at 2 h 14 min

    Nadal : « Mon genou ? Non, il va très bien. En fait l’ATP m’a dit que j’avais très bien réussi les derniers tests à l’EPO, du coup ils me donnent 6 mois de vacances gratos ! »

  21. Guillaume 22 octobre 2012 at 9 h 54 min

    Et de 3 titres cette saison pour JMDP. Avec Marseille et Vienne au compteur, ça commence à faire un bon taux de réussite aussi en indoor pour la grande tige de Tandil.

    Et de 2 titres cette saison pour Berdych. Curieusement, c’est la première fois de sa carrière qu’il gagne plus d’un titre sur une même année. Vu la fin de match hier contre Tsonga, ça envoyait du bois. Et belle poignée de main, souriante, en conclusion.

    Et de 2 titres cette saison pour Seppi. Tant mieux pour lui.

    Content enfin pour Venus Williams, qui remporte son premier tournoi depuis le printemps 2010. C’est son 44e titre en simple. Avec aussi sa médaille d’or aux JO avec sa frangine, voilà l’aînée des WiWi qui se relance de façon encourageante ces derniers mois.

    • MacArthur 22 octobre 2012 at 22 h 06 min

      Oui, c’est la première fois de sa carrière que le Berdych gagne plus d’un titre dans une saison. Tomas est un mec cool en fait. Il suffit d’aller voir des photos sur sa page facebook. Et cette voix, presque féminine, qui contraste avec une apparence glaciale lors de ses matchs.

    • Antoine 22 octobre 2012 at 23 h 59 min

      Berdych a gagné autant de titres que Seppi cette année, c’est bien.

      Qu’il n’en ait jamais gagné deux jusqu’à présent est quand même significatif.

      • MacArthur 23 octobre 2012 at 1 h 06 min

        Méchant! Touche pas à mon Birdy… :-)

      • Remy - Karim d'Or RYSC RG-UO 23 octobre 2012 at 7 h 36 min

        Berdych, c’est seulement 8 titres ATP dont 1 master 1000 et ce dernier remonte à 2005.
        Et le bonhomme à déjà 27 ans !

  22. antsiran23 22 octobre 2012 at 15 h 07 min

    « Toni il avait raison…c’est mieux de faire 7 RG que 7 Tours de France. Moins fatiguant et moins risqué » Rapahaël

    • MarieJo 22 octobre 2012 at 22 h 46 min

      Tony avait raison, il vaut mieux faire 7 wimbledons que 7 RG, moi j’ai encore des genoux ! Roger

    • Jérôme 23 octobre 2012 at 8 h 16 min

      Ou pour reprendre un des thèmes de notre discussion lancée par Karim voici 3 mois et demi :

       » en fait, Pete et Roger avaient encore plus raison que Toni. S’il est plus risqué de gagner 7 tours de France que 7 Roland Garros, le moins risqué c’est quand même de gagner 7 Wimbledon. »

  23. MacArthur 22 octobre 2012 at 22 h 18 min

    Le tournoi de Basel a donc commencé aujourd’hui. Une victoire tranquille de Federer contre Becker avec la perspective d’une nouvelle coupe à la fin de la semaine. Nadal a Barcelone. Federer à Bâle. Seul Djokovic a tenté de jouer les trouble-fêtes en 2010. Murray ne s’est plus aligné pour la deuxième année consécutive pour des problèmes de dos… C’est très bien comme ça. L’essentiel est ailleurs, en cette fin de saison. Djokovic aussi est au repos avant d’attaquer Bercy. Il gère bien son calendrier le Serbe, mine de rien.

    • Antoine 23 octobre 2012 at 0 h 03 min

      Roger a perdu une fois son service, et s’est donc retrouvé breaké au deuxième set après avoir remporté le premier 7-5. Je ne trouve pas cela de bonne augure.

      Il y en a un qui est visiblement au bout du rouleau et je ne m’y attendais pas, c’est Monaco qui encaisse une troisième défaite d’affilée en trois tournois, à Valence cette fois, contre Hewitt…Richie va peut être faire mieux.

      Quand à Murray, je lis qu’il s’est fait mal au dos lors de la finale de Shangaï. Bien fait ! On n’a pas idée de jouer 3 heures et demies pour un match end eux sets et le perdre en plus…

      Jo a loupé le coche hier contre Berdych. Il aurait pu-et du-plier ce match. Il a bien joué sauf quand il ne fallait pas baisser. Il s’est crispé, dit il…C’est idiot quand même…Cela fait 0-9 cette année contre les autres joueurs du top 8. Pas mal pour un jouer qui va aller au Master’s. Comme il le dit lui même, c’est l’arnaque ! Il est lessivé et va à Valence parce qu’il est inscrit. Il va se faire bouler rapidement. C’est pratiquement lui qui le dit dans « l’Equipe » ce matin. Il n’y a plus qu’à miser sur son adversaire…

      Qui y aura t il à Bercy comme joueur du top 8 ? Roger ne viendra pas, cela me parait clair, mais les autres ? Ce tournoi soufrait déjà de la proximité du Master’s mais là, cela va être le coup de grâce. Forget veut changer la date en 2014, le mettre en début d’année…Pourquoi pas ?

      301ème semaine pour Roger, 302ème la semaine prochaine quelque soient les résultats de Bâle car la semaine prochaine, Bâle compte double avant d’être retiré le lundi suivant, en même temps que les points de Bercy de l’année dernière. Cela s’arrêtera là, sauf si par improbable il allait à Bercy, gagnait le tournoi tandis que le Djoker se faisait battre en quarts, ou avant…Mais même dans cette configuration astrale, il ne gagnerait qu’une semaine de répit, sauf si il gagnait ensuite le Master’s et que le Djoker n’était pas foutu de gagner plus d’un match au Master’s (comme l’année dernière)..

      • MacArthur 23 octobre 2012 at 1 h 10 min

        Hey, touche pas à mon Andy! :-)

      • Patricia 23 octobre 2012 at 9 h 18 min

        Ca me semble un bon moment pour glousser : Monaco a perdu au premier tour, Richard fait au moins un tour de mieux ! glouss glouss glouss! La régularité sur fin de saison, c’est plus facile quand on n’est pas forfait, na !

      • Colin 23 octobre 2012 at 10 h 03 min

        « Richard fait au moins un tour de mieux » hé oui, une défaite au prochain tour face à Chiudinelli n’est pas à exclure hélas (cf. jurisprudence Bâle 2009: 6-1, 6-3). Avec un peu de chance ce sera Garcia-Lopez.

        • Patricia 23 octobre 2012 at 12 h 10 min

          Aaah, Colin, tu n’es pas sans savoir que toute remarque sur Richard se doit d’être multi-contextualisée quand je traîne dans les parages !

          Ce tournoi de Bâle 2009 que tu évoques, Richard s’y est inscrit car l’AMA avait fait appel de la décision du TAS et que la décision devait être rendue à proximité (Lausanne), immédiatement après. Courageusement, un Richard dépressif et grossi de 10 kg avait repris un travail physique de forçat cet automne là, et se trainait comme une âme en peine sur les tournois, rétrogradé au delà de la 50ème place. Sur ce tournoi, il serrait les fesses, craignant un allongement de la sanction pour son french kiss au sucre glace(la décision fut au contraire une exonération totale*).
          *voir : http://www.lefigaro.fr/tennis/2009/12/17/02004-20091217ARTSPO00696-richard-gasquet-blanchi-.php

          *http://www.lefigaro.fr/tennis/2009/11/09/02004-20091109ARTSPO00495-gasquet-rejoue-sa-carriere.php

          Qu’il ait, dans ce contexte, réussi à prendre 4 jeux au 54è mondial en pleine bourre (après avoir d’ailleurs sorti Isner en 3 sets) témoigne de la résilience exceptionnelle du mélancolique de Sérignan! Contrairement à bcp d’autres, le 3ème suisse ne profita pas de l’occasion pour prendre confiance en ses forces, et persévérer à ce niveau.

          Je doute donc qu’aujourd’hui, même devant son public, le 149ème joueur sorte le match qui lui assura d’emmener au Tie Break le 1er Suisse en 1/2 du tournoi. Il est loin l’été 2009 où Marco sortait Youzhny à l’USO, Safin à Bangkok ou Kohlschreiber à Bâle… ! Mais bon, en l’absence de Rafa, un petit hommage de type « yé né souis pas le favori » n’est pas à dédaigner!

        • Colin 23 octobre 2012 at 14 h 48 min

          Hé hé hé il suffit d’appuyer sur le bouton et hop! Patricia sort de sa boîte.

          Bravo, Maître, belle plaidoirie.

          • Patricia 23 octobre 2012 at 20 h 03 min

            Et ce sera bien la revanche !
            Ricardo, il n’é pas lé favori, bien choûr ! Et cé un très bonne choueur, lé match séra très difficile !
            (bon Richou t’es prié d’en faire du dentifrice, de l’Helvète, que Colin arrête de se payer ma fiole ! ^^)

  24. Patricia 23 octobre 2012 at 20 h 24 min

    Quelques stats sur le match fleuve (2.40 tout de même) qui opposa garcia-lopez à Chiudinelli. Sur cette surface rapide, l’espagnol a tout de même réussi le double de points acquis au filet du suisse : 6.
    38 winners de part et d’autre mais pour Chiudi, 24 ont été acquis au service. Garcia Lopez a tout donné dans son 1er set d’une heure, 17 winners contre 2 UE, c’est quand même costaud ! Grâce à ce bon niveau de jeu, il compense un misérable 44% de 1ères balles. De l’autre côté, c’est un peu l’inverse : 11 Winners sur 13 sont acquis au service. Comme l’espagnol va garder ses 45% de premières, ça devient plus compliqué pour lui. Chiudinellei, qui n’avait réussi aucun coup droit gagnant, se repose et s’abstient de winners en revers. Presqu’une heure pour le 3ème set au couteau, emporté d’un point, où le suisse obtient la parité : 2 revers et 2 coup droit gagnant.
    C’était : le match que vous êtes tous dég’ d’avoir loupé.

    Les enseignements tactiques pour Richard : tu renvoies son service et tout devrait bien se passer. Et fais-le monter qu’on rigole !

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis