« Je suis une maîtresse harassée de Djoko le besogneux »

By  | 26 janvier 2013 | Filed under: Opinion

Je souhaite une très bonne année tennistique, et au-delà à tout le monde en général et à 15lt en particulier.

Je nous souhaite surtout beaucoup de patience, de ténacité et d’espoir. Car il va en falloir, beaucoup, pour survivre à Djokovic, Djokovic et Murray, Murray et Djokovic et environ une vingtaine d’autres au bas mot qui, par chance, sont déjà vieux. Ce qui se passe, c’est que Djokovic est en train de faire subir à 15lt ce qu’il fait subir à tous ses adversaires : nous avoir à l’usure. Nous sommes en finale de l’Open d’Australie 2012, et il est en train de nous cramer à petit feu, ce salopard. Donc, patience. Et n’oublions pas que nous sommes plus nombreux, et pour certains, plus jeunes.

En ce qui concerne les autres, pas plus jeunes. Attention, séquence Fossiles : je préférerai toujours regarder des haïlights Panatta 76, Connors – Mac 82, et même des Wilander 88 à des Djoko – Murray. Simplement parce que c’est plus joli, et surtout parce que j’ai l’impression qu’il y a quelqu’un sur le court. N’importe quel premier tour de Noah à Roland-Garros est plus dense qu’un des innombrables huitièmes de Ritchie (et encore, Ritchie, qu’il le veuille ou non, y met de l’émotion ; on parle pas de Benneteau). N’importe quel Mac – Lendl est un sommet dramaturgique comparé à une sortie de Djoko, même en finale de Grand chelem. Pourquoi Murray devient-il donc plus intéressant depuis qu’il s’est entiché du « riant tchèque » (puisque tout le monde l’appelle comme ça) ? Parce que c’était mieux avant. Un Djoko – Murray, ça arrive à la cheville d’un Nyström – Curren, mais c’est tout. Donc, c’est chiant.

Les mecs sont globalement chiants, dans leur grande majorité. Fed, dans son genre, est chiant. Bien entendu, c’est Fed. Il tient le tennis à bout de bras à lui tout seul, mais juste sur le court. Pour le reste, il est quand même assez chiant. Pas chiant ? Le monde du tennis pas chiant tient actuellement sur les épaules d’un seul homme, le seul, l’unique, l’irremplaçable Monfils. Lui seul peut faire les couv’ de Télé Z, So foot et Tennis Mag sans qu’on y trouve à redire. Il est l’improbable et le n’importe quoi du tennis world aseptisé. Le Mélenchon du tennis Socialiste, Gaël. Le seul vrai héritier de Leconte, sans lequel, je vous le rappelle, nous aurions été condamnés à avoir Thierry Tulasne pour n°2, suivez mon regard. Combien de temps Fed va-t-il tenir, et y aura-t-il un 18 ? Rafa va-t-il revenir ? Ça, ce sont nos questions qui cachent une forêt de « Combien de Djoko – Murray va-t-on devoir se farcir ? » Et pendant ce temps là, ce qui nous fera vraiment tenir, c’est « quelle va être la prochaine Martine va à la plage de Gaël ? »

Pour l’ensemble de ces raisons, n’en déplaise à Gaël, je me désintéresse du tennis. Pas de Fed, mais ça fait longtemps maintenant que Fed est au-dessus du tennis. Mais sinon, franchement ? J’imagine qu’il y en a parmi vous que cela intéresse d’imaginer que Tsonga arrive en finale de l’Open d’Australie. Mais, à quoi bon ? A peu près du même acabit que del Potro fasse une demie, une finale, voire gagne…Mais là aussi, d’un point de vue Tennis, je veux dire, ce que l’on peut produire avec une raquette sur un court : est-ce que c’est vraiment kiffant ? Mis à part le côté, « Ok, c’est pas le Big Four », hé ben c’est quoi la différence, du point de vue de ce que l’on voit comme Gestes sur le court ? Faut-il que nous soyons tous devenus bien indulgents, ou simplement lassés, pour nous extasier des pralines que peut envoyer un type qui joue à hauteur de hanche quand c’est mon épaule. J’en profite ici pour rendre hommage aux 15lovers qui ont réussi à s’intéresser suffisamment à Berdych pour relever la pureté de ses frappes et de ses impacts. Et en même temps, je me dis que pour en arriver là, faut quand même qu’on ait pas grand-chose d’autre à se mettre sous la dent. Ah, Vitas, la pureté de tes montées (héhé), la pureté de tes nuits, la pureté de ta Rolls, la pureté de ton look de Robert Plant, voila des puretés que Berdych ne t’enlèvera pas de sitôt.

J’étais devant Benneteau dans le hall de l’Open de Rennes. Il était en jogging, on aurait dit un 15/2 du club qui allait faire recorder ses raquettes, ce qu’il allait faire justement. Il jouait la finale du Challenger une demi-heure après. Alors je lui ai collé une tape dans le dos, et je lui ai dit « Viens Poupoule, on va s’en griller une, t’as du feu ? » Non, j’déconne. Mais n’empêche. De l’ordre du – presque – possible. Imaginez ça avec Ivan, John, Yannick (oui, ok), Jimmy, Mats, Björn, Vitas ? Non, car les Mecs En Imposent. Tomas, Djowill, et même David ? Oui, car Les Mecs Font des Kinder Bueno. Ou presque. Alors bien entendu, le tennis, ça n’est pas qu’une histoire de couv’ de Télé Z. Le tennis, c’est du sérieux, c’est de l’entraîneur, c’est de la macrobio. Sauf qu’à la fin, ça devient du Djoko, et ça devient chiant.

Je me souviens avec émotions (et jalousie) des commentaires de cette copine sur les gros plans intéressants de Camille Boah, position fessier cambré en retour de service. Et quand le Yannick Marley était en face du Ivan Curtis, ça chauffait, et il était question de bien plus que de tennis. Un doigt de Connors, une hystérie de Mac, et le tennis était cul. C.U.L. La misère de ce pauvre Djoko, c’est que bien qu’étant un individu-cul, comme il ne cesse de le montrer en boîte en slip, ou bien quand il célèbre l’une de ses victoires, c’est que son tennis n’est pas cul, et ses adversaires non plus. Ce type est comme emprisonné dans son tennis : il gagne, c’est moche, c’est tout sauf jouissif (sic), mais comme il gagne comme ça, il continue. Et il fait limite de la peine à être aussi besogneux. Son tennis est une telle prison que je comprends qu’il exulte comme ça à la fin : enfin c’est terminé. Où est le plaisir ? Il n’est pas seulement content d’avoir gagné, il est content d’avoir terminé. Et nous aussi. Voilà, fin 2012, je suis une maîtresse harassée de Djoko le besogneux, et je me fumerais bien une clope.

C’est bien ça le plus grand problème avec Djoko, et ce pourquoi il fait souffler un vent de pessimisme sur le tennis entier. Le gars est un joyeux drille, un rigolo, il fait des blagues, tout ça, les imitations gnagnagna, et vas-y que je te me foute torse poil, et vas-y que je te slipe… Et son tennis ? Renvoyer, user, attendre l’ouverture, gagner. No fun. Au moins, quand Lendl faisait à peu près la même chose, il était cohérent. La tronche de l’emploi. Ce qu’il y a de déprimant avec Djoko, c’est qu’en quelque sorte, il utilise son tennis pour gagner. Rien de mal à gagner, mais c’est ce côté connard qui a trouvé la martingale, ça l’emmerde lui-même, mais tant que ça marche, il continue…Vivement Rafa, son lift obscène et franc du collier, c’est tout ce que je te souhaite pour 2013, Novak.

####

Bonus : « Djoko est slip » – la genèse

Pourquoi j’aime pas Djoko, et je ne vois pas son ascension comme une bonne nouvelle ?

- Sa grande gueule : sa bruyante famille, son « humour » pas drôle. Franchement, ses imitations, ça vous fait rire ? Même quand il a commencé, avec son masque Halloween machin, c’était pas drôle. Remarquez, c’est rare un joueur de tennis drôle. Un sportif drôle, d’une manière générale, aussi. Il n’y a qu’à regarder les « pitreries » des seniors sur le circuit vieux pour se faire une idée. En général, ça tend vers le un peu beauf au mieux, un peu vulgaire parfois (j’aime Safin, mais j’ai vu quelques images, aie aie aie, sorte de tentative de faire du Jerry Lewis avec limite des balles dans le short). Et les doubles mixtes actuels pour sauver la planète, avec les micros accrochés pour qu’on entende les commentaires de nos héros : drôle  ?

Sans dec. A bien y réfléchir, le mec le plus drôle du circuit est probablement Roddick. Ah, le coup où lui aussi il fait des imitations (il fait pas Chirac ou Marchais-taisez vous-Elkabach- comme Jean Roucas, hein, il fait des services comme Agassi) ; et qu’un spectateur lui lance « fais Roger ! », qu’il s’arrête net et lui hurle « Shut up ! » Drôle, ça. Un autre assez drôle était, ou est toujours car la médecine fait quelques progrès, Nastase. En général, plutôt pas trop gras. Et enfin Lendl, mais pas de son plein gré.

Bref, Djoko, sa personnalité, son « humour » ne déparent pas dans cet univers sportivo-blaireau. Pour achever de s’en convaincre, suffit de regarder les séquences comment dire « humoristiques ? » pendant Roland-Garros où l’on invite des joueurs à pousser la chansonnette en karaoké : Djoko ne peut pas s’empêcher de faire du zèle en braillant « I will survive » (car forcément, il choisi la pire chanson du tas) ; et de mémoire, il finit torse poil. Car il est comme ça Djoko : donnez-lui un vestiaire, et vous pouvez être sûr qu’il s’y balade à poil en faisant des imitations. Sa vie, ç’a probablement toujours été comme ça : gagner en montrant aux autres qu’il est meilleur, meilleur en tennis, meilleur en vestiaire, meilleur en imitation, meilleur en business (« son » tournoi), meilleur en slip.

- Son jeu : d’une certaine manière, Djoko joue en slip (je sais que j’ai considéré Nadal comme « porno » dans un précédent post, et Fed sous l’angle du doudou-objet transitionnel de la maman à la crèche – dîtes-moi ce que vous avez ressenti quand vos parents ont oublié votre doudou sur une aire d’autoroute – et que vous vous dites probablement que ce Sam n’est pas net : vous avez raison). Djoko, donc, est slip. Comment expliquer cela ? Pour bien cerner le concept, tentons une approche par application locale sur d’autres joueurs : Fed joue-t-il slip, voire Est-il slip ? Non. Impossible. Il joue et est trop classe pour ça. Murret : slip ou pas slip ? Non. Trop inhibé. Gasquet ? Non. Même raison. Nadal ? Attention, piège. Pour moi, non. Car en dépit de ses attitudes de guerrier, Nadal ressemble à un type très « intérieur ». Monfils ? Pas plus. Car finalement, il y a quelque chose de très cérébral chez Monfils (ce qui ne veut pas dire « qualité de réflexion »). Mais ça cogite. Au final, le slipissme de Djoko, c’est sa manière d’être très « corps », avec l’incroyable souplesse qu’il dégage sur le court (à coté, Murret a l’air tout guindé, et pas seulement parce qu’il est rosbif) ; le côté instantané, j’aurai tendance à dire extraverti, dans ses attitudes et ses prises de décision ; et surtout son besoin d’être regardé (là, il ressemble à un Benoît Paire qui aurait compris quelque chose). Djoko slip est le type le plus narcissique qu’on puisse actuellement voir sur un court. Et personnellement, c’est loin de me le rendre sympathique.

About 

A dormi dans le même lit que Jérôme Potier à Poitiers, à quelques années d'intervalle

Tags:

237 Responses to « Je suis une maîtresse harassée de Djoko le besogneux »

  1. Fabien 27 janvier 2013 at 13 h 33 min

    Bon, eh bien l’année est pliée:
    -Murray à Roland
    -Youzhny à Wimbledon
    -Ferrer à l’Us
    -Gaël aux Masters

    Les 4 cavaliers de l’apocalypse.

  2. Arno, l'homme des antipodes 27 janvier 2013 at 13 h 37 min

    C’est fabuleux ce que c’était pas bien !!

    107 UE en 43 jeux… Messieurs/dames, voici les deux meilleurs joueurs actuels sur dur !

    En réaction à l’ultra-domination offensive de Fed, le tennis a crée l’ultra-défenseur bionique. Le problème c’est qu’en se jouant entre eux, ils deviennent de plus en plus soporifiques, et je vois mal un attaquant trouver une nouvelle manière de déborder ces types-là. Il faudrait un Fed tout pareil que l’original, mais apportant une nouvelle sorte de vitesse et de puissance…

    Comme quand Lendl a dépassé Mac, quand Sampras a dépassé Lendl et Becker, quand Fed a dépassé Sampras.

    Mais alors le nouveau, là, on le voit pas venir. En tout cas, moi je le vois pas.

    • Bapt 27 janvier 2013 at 13 h 44 min

      107 UE… il faudrait voir comment le décompte a eu lieu… Il me semble que ces fautes étaient provoquées. Il n’y avait pas tant que que ça de fautes bêtes. C’est que souvent à la fin d’un rallye, on craque ou on rate son ultime tentative de débordement.

      Ce match avait une qualité : il ne m’a absolument pas stressé. J’ai rarement été aussi serein depuis longtemps. La contre-partie c’est évidemment l’ennui et la lassitude.

      Par ailleurs, Karim, le tableau de Djokovic ne s’est pas révélé si en carton puis Wawrinka a été très bon et jouer Berdych en quart n’était pas a priori une chance absolue même si on sait que Berdych n’y arrive pas contre Djoko. La grosse veine c’est d’avoir eu Ferrer en demi. Il est vraisemblable que s’il y avait eu Fed’, le match d’aujourd’hui aurait une autre figure… 
      C’est Ferrer qu’il faut pendre et pas Ivan… 

    • Skvorecky 27 janvier 2013 at 13 h 46 min

      « Mais alors le nouveau, là, on le voit pas venir. En tout cas, moi je le vois pas. »

      Tomic.

      • Bapt 27 janvier 2013 at 13 h 58 min

        Tomic n’a rien fait de franchement étincelant… Avec son comportement instable, il peut partir en vrille et rater sa carrière… 

      • Skvorecky 27 janvier 2013 at 23 h 40 min

        Oui.

        Mais son talent peut lui permettre, dans un avenir proche, de taper du top 4 à volonté.

        Après son année 2012 bien pourrie, il a l’air déterminé à réussir. Il semble savoir ce qu’il veut, comme Djokovic quand celui-ci a débarqué dans l’élite. Ce qui me fait penser qu’il ne passera pas à côté de sa carrière comme d’autres.

        L’obstacle majeur pour lui maintenant, comme pour les autres jeunes, c’est d’arriver à un niveau minimal qui lui permette de taper 80% du circuit sans être à fond et de grimper rapidement au classement pour profiter de tableaux protégés. Et à cet égard son début d’année est prometteur, plus que s’il avait réalisé une perf énorme mais isolée (dans la lignée de Gulbis au dernier Wimbledon par exemple).

        • Bapt 27 janvier 2013 at 23 h 55 min

          Taper du Top 4 à volonté ?

          Même les membres actuels du Top 4 n’arrivent à se vaincre mutuellement à volonté… ça implique pas mal d’effort.

          Alors que Tomic y arrive ça me semble douteux. Qu’il en pousse un aux cinq sets ça serait déjà bien… 

          Je ne dis pas que Tomic ne vaut rien. Tout le monde perçoit un gros potentiel derrière cette tête de c… mais je trouve qu’on surévalue ce qu’il a fait jusque là. Son ATP 250 gagné récemment n’était pas très corsé quand même.

          Par ailleurs, je n’attends pas trop Tomic comme le messie. À ce que j’ai vu ça reste un tricoteur/contreur et pas un vrai attaquant. En prenant plus de régularité et de caisse, il peut devenir un nouveau Murray. Ou peut-être un croisement entre Djokovic et Murray car il a d’emblée un bon coup droit et plus de volontés offensives que l’Écossais… Ça fait rêver… 

        • Skvorecky 28 janvier 2013 at 0 h 45 min

          Quand je dis taper du top 4, oui, c’est que je pense en effet qu’il a les armes non pas pour faire un coup de temps en temps, mais bel et bien pour dépasser tout ce beau monde. Bon, ce sera pas cette année, ça c’est sûr.

          Je comprends donc que tu n’a pas été emballé par ce joueur. Son jeu est pourtant bien plus imprévisible que celui de Murray auquel il est indûment comparé.
          C’est sûr que si son passage à maturité implique un renoncement à la fantaisie et la créativité dont il fait preuve, pour se transformer en simple bête à rallies, un peu comme l’Ecossais la plupart du temps, oui je déchanterai. Mais pour l’instant tout est encore possible pour lui, il est permis d’y croire.

  3. Arno, l'homme des antipodes 27 janvier 2013 at 13 h 40 min

    Et mes félicitations, bien sûr, à Babolat, grand vainqueur du RYSC OA 2013 et premier numéro 1 mondial du classement général !!

    Classement qui sera publié demain !

    BABOLAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAT !!!!!!

    • MarieJo 27 janvier 2013 at 13 h 47 min

      :D c’est bien l’alternance ;)

    • Nath 27 janvier 2013 at 13 h 51 min

      C’est pas vrai, les quizz ne lui suffisent plus ?!! :mrgreen: :evil:

    • Babolat 27 janvier 2013 at 13 h 55 min

      Merci à l’organisation toussa. ^^

      • Guillaume 27 janvier 2013 at 13 h 56 min

        Cette victoire appelle un Baboquizz ces prochaines semaines.

    • Remy 27 janvier 2013 at 14 h 15 min

      Bravo à Arno et Babolat.
      La saison est lancée :D

  4. Nath 27 janvier 2013 at 13 h 40 min

    Allons Andy, il doit être réglable ce micro ;)

  5. Remy 27 janvier 2013 at 14 h 00 min

    Jusque comme ça.
    Le n°1 mondial a gagné, la n°1 mondiale a gagné et le double n°1 mondial a gagné.
    L’open d’Australie, le tournoi de toutes les surprises.

  6. Sylvie 27 janvier 2013 at 15 h 04 min

    Un article de Sophie Dorgan qui résume bien ce qu’on a ressenti

    http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Djokovic-le-destructeur/345816

    Si sa consoeur l’avait signé on aurait eu un autre son de cloche…

    • Remy 27 janvier 2013 at 15 h 51 min

      Djoko semble conscient de la qualité du match.
      Il prend d’ailleurs une pose sans équivoque au moment victorieux.
      http://www.atpworldtour.com/News/Tennis/2013/01/4/Australian-Open-How-The-Final-Was-Won.aspx
      On dirait qu’il est sur le trône … tout un symbole

      • Ulysse 27 janvier 2013 at 18 h 03 min

        J’ai rien vu. Le match était à chier ?

        • Bapt 27 janvier 2013 at 20 h 49 min

          Répétitif, sans rebondissement intéressant… ennuyeux quoi !
          Ça ressemblait à la finale de l’an dernier la tension et les retournements de situation en moins… 

  7. Sam 27 janvier 2013 at 16 h 48 min

    Je me lève, et comme d’habitude, je jette un oeil et qu’est ce que je vois ? UN article de moi ! Guillaume, je croyais que tu déconnais ! C’est la gloire !

    - Bon, à part ça, quo de neuf ? J’ai entendu dire qu’on avait découert un nouveau système permettant aux molécules de générer leur propre EPO, faut que je me renseigne sur le sujet, pour pouvoir parler tennis.

    - Agassi a du péter une durite, il aurait dit que le tennis traversait son « âge d’or » !

    - Je suis parcouru d’un sentiment étrange et nouveau, et aussi contagieux j’ai l’impression: Rafa…Rafa me manque…

    • Sylvie 27 janvier 2013 at 16 h 58 min

      Ah ah, vous me faite rire avec « Rafa me manque ». On en reparle quand il va écrabouiller tout le monde sur terre et aller chercher le titre à Wimbledon derrière. Vous prierez pour que ses genoux le lâchent !

      • Jérôme 27 janvier 2013 at 18 h 34 min

        Je ne démentirai pas.

        Mais je crois surtout au, on va avoir du mal à reconnaître Nadal.

        Il va perdre des matches y compris sur terre battue. Après ses 2 mois d’interruption en juin/juillet 2009, il lui avait fallu 8 mois pour revenir au top et se régler pile au bon moment sur sa terre battue fétiche.

        Il y a un risque élevé qu’il n’y parvienne pas avec le même succès en 2013 vu la longueur de l’interruption (7 mois et demi) et le calendrier.

        Et si pour son malheur il doit de fader Murray en quart, Federer en demi et Djokovic en finale à RG, ça ne va pas le faire.

    • MarieJo 27 janvier 2013 at 21 h 40 min

      c’est une épidémie ! vite un vaccin je ne reconnais plus mes 15lovers !
      alors toi aussi ? pourtant tu qualifiais bien le tennis de ce cher rafa d’obscène et de porno ! je dois en déduire quoi ? :mrgreen:

  8. Sylvie 27 janvier 2013 at 17 h 15 min
    • Skvorecky 27 janvier 2013 at 23 h 51 min

      En fait ce qui est bien avec les matches du nouveau duel au sommet de l’ATP, c’est que l’enjeu est quasiment nul pour la majorité des fans de tennis. Il y a les fans de Federer ou Nadal qui n’aiment aucun des deux donc s’en foutent; les haters qui n’ont plus personne à haïr sur le court; quant aux amateurs de Murray, ils apprécient bien Djokovic en général, et vice-versa.

      Du coup, on peut enfin regarder du tennis dépassionné et sans affects. Et ça pourrait être une bonne nouvelle!
      Si ce qu’on voyait sur le court n’était pas désespérément chiant…

      Ce qui me fait marrer, c’est de penser que si ce match était allé en 5 sets avec un score un peu tendu (8-6 ou plus), tous les commentateurs, Christophe Thoreau inclus, l’auraient classé dans la légende du sport sans autre forme de procès. Et ce, quand bien même le contenu serait resté strictement le même.

      Jurisprudence Djokovic Nadal de l’an dernier.

  9. Elmar 27 janvier 2013 at 21 h 17 min

    Putain quelle barbe, cette finale!

    Pourtant, je fais partie de ceux qui avaient assez apprécié la dernière finale de l’US Open, ou même la demi l’an dernier, voire, dans une moindre mesure, la finale de Shanghai. Mais today, Dieu que c’était chiant. La faute avant tout à Murray, parce que Djoko a fait du Djoko et je n’attends rien d’autre de sa part. Mais quand je vois ce qu’a fait Murray durant sa demi-finale et ce qu’il a osé produire aujourd’hui… là, je comprends pas! C’était le même joueur sur le terrain? C’est juste pas possible. Le mec est passé en deux jours du gars hyper agressif ne jouant aucun coup neutre, désireux sur chaque frappe d’armer un coup gagnant à un joueur tout mou, ne tentant rien du tout. Y a qu’à voir le nombre de winners dans l’un et l’autre match (on passe de 62 à 29 winners!!!) Comme en plus, il a mal négocié son deuxième set qu’il doit 100 fois gagner et qu’il a ensuite été, je pense, diminué par ses ampoules (en tous cas il se déplaçait moins bien, mais la faute lui en revient encore car il ne doit jamais se retrouver à 1 set partout après presque 2h30 de jeu), il n’a eu que ce qu’il méritait. Je pense qu’il a dû se recevoir la bordée de sa vie par l’ami Ivan qui n’a pas du tout dû goûter à ce médiocre spectacle. Non mais j’hallucine de voir que le mec n’était monté que 6 fois après 2h de match). A ce tarif-là, il aurait mieux fait de laisser Rog’ tenter sa chance en finale. C’est d’autant plus décevant qu’il avait été formidable contre Federer. Bref, Andy pourrait vraiment avoir le jeu pour m’enthousiasmer; il a aussi le jeu pour dominer le tennis. Mais vu ce que j’ai vu aujourd’hui, je suis pas du tout sûr qu’il ne parvienne ni à l’un (remarquez, il s’en fout) ni à l’autre (là, il s’en fout sans doute moins).

    Bon, sinon, je lis un peu partout des « Nadal me manque ». Non mais qu’est-ce qui faut pas lire. Eh, oh! On parle de Nadal, là! Le type qui a inventé « le tennis qui endort ». Si Djoko existe, c’est parce qu’il a été précédé de Nadal. Voyage au bout de l’ennui. Pfiuuu. Ca me dépasse de lire ça, mais bon, c’est sans doute parce que je suis un FFF invétéré. Bref, moi le Nadal avec les genoux pétés, je le reconnais bien volontiers, ça me va TREEEES bien. Il m’a fait trop chier et trop mal pendant trop longtemps pour que je ne savoure pas pleinement ce moment. Le seul hic, c’est que quand Nadal est absent, personne à part Ferrer ne parvient à tirer son épingle du jeu. C’est ça qui fait chier, parce qu’on y gagne pas au change. Pourtant, a priori, ça devrait laisser un peu de place à qqn d’autre, un one-shot en folie ou un Tsonga-Berdych qui se dirait qu’il peut enfin en profiter et percer le tableau. Mais non. Les autres sont tous des gros nazes qui n’y parviennent jamais. Bref, je peine à comprendre comment, d’un côté, on peut se plaindre du côté rébarbatif d’avoir tout le temps les mêmes gueules devant et de l’autre espérer vivement le retour de Nadal. Pour voir de nouvelles tronches, il faut qu’il y ait un peu de place, et l’absence de Nadal le permet. Reste plus qu’à choper Djoko (je propose aux douaniers belges de faire le même job qu’au Tour 98) et on aura peut-être un vrai bordel dans les tableaux.

    Pour moi, LE regret de ce tournoi, c’est que Stan ne l’ait pas fait. Putain, on aurait eu un haut du tableau hyper ouvert, complètement dégagé. Ca aurait eu plus de gueule. Bon, sans doute qu’au final, Murray en aurait profité. Ce qui aurait été quand même un peu moins nul que le résultat final.

    Allez, les jeunots, Tomic, Goffin, Dimitrov; allez, les serveurs fous, Raonic, Isner, même Karlovic… Dynamitez-moi tout ça. Faites péter la baraque. Déchirez-leur leur slip. Je veux voir Chardy foutre le bordel, je veux voir Gasquet jouer le Wimbledon de sa vie, je veux voir un Verkerk ou un Kuerten venir de nulle part. Putain, un bon run d’un mec en feu, qu’est-ce que je donnerais pas pour ça.

    • Sylvie 27 janvier 2013 at 22 h 29 min

      Moi pour être honnête Nadal ne me manque pas. J’ai assez critiqué son jeu pour ne pas pleurer son retour. Non pas que je lui souhaite de rester blessé mais de là à exprimer un manque, il ne faut pas charrier. Ça changera quoi un retour de Nadal pour ceux qui n’aiment pas son jeu ? Au lieu d’avoir des soporifiques Murray/Djoko on aura des plus emballants Djoko/Nadal ou Nadal/Murray ? Bof

      Bon il faut quand même reconnaître que la finale de l’année dernière, même si elle m’a laissée une impression étrange était tout de même plus agréable à regarder.

      Ce qui me manque, comme toi, c’est de voir une nouvelle tête avec un jeu un peu varié bouleverser la donne.Et c’est vrai que l’absence de Nadal aurait pu ouvrir des brèches, elle a surtout profité au top 4 qui ne l’avait pas dans son tableau. J’espérais que Del Potro ferait quelque chose (même si on ne peut pas vraiment dire non plus qu’il a un jeu varié) mais c’est aussi la déception de ce côté là.

    • karim 27 janvier 2013 at 22 h 57 min

      Moi il me manque juste pcq c’est lui qui a les meilleures stats contre Murray!!!

      Mine de rien c’est le seul à être en positif contre tout le big 4 en H2H. Chapeau.

      • Bapt 28 janvier 2013 at 0 h 05 min

        Quand même grâce à sa rente de situation sur terre battue. Je ne dis pas que ça vaut rien mais une énorme partie de ses victoires sont sur cette surface.

        Contre le Djoker, Nadal c’est bien 19 victoires mais 12 sur terre battue… 

        Et je ne parle pas du H2H de Roro…

    • MarieJo 27 janvier 2013 at 23 h 07 min

      ah enfin un mec sensé !

      malgré tout ce que nadal me manque je suis d’accord avec toi sur le fait que personne n’est capable de profiter de l’absence de rafa ! c’est quand même pas si dur de sortir ferrer ?
      faut croire que si, et le dernier gars à avoir fait un run c’est jerzy à bercy et chardy ici dans une moindre mesure qui a eu la malchance de faire tomber delpo et pas ferrer !
      autant dire que ça ne bouche pas une dent creuse tout ça !
      almagro et stan avaient plus que les moyens de faire sauter ferrer et djoko seulement voilà à force de toujours rater les occasions même sur des tournois sans bcp d’enjeux, ces mecs ne savent pas ce que c’est de perfer sur un top10… du coup le verrou ne saute jamais…

      la force du big 4 c’est de n’avoir jamais donné le moindre espoir à tous les autres quels que soient les circonstances ni en 250 ni ailleurs… et il faut noter que dans ce registre murray a toujours été moins bon que les 3 autres…
      si on cherche les mecs qui ont battu à la régulière fed, nadal, djoko ou murray dans les grandes occasions il n’y en a que très peu… et la meilleur manière de gagner c’est encore de ne jamais baisser la garde nulle part…
      ça n’est pas près de changer tant que tous le monde est en bonne santé, et même quand rafa n’est pas là les petites souris ne dansent pas !

  10. karim 27 janvier 2013 at 22 h 24 min

    Avec l’avènement de Djoko c’est moins un nouveau tennis qu’une nouvelle façon de le concevoir qui s’annonce. Plusieurs fois Henri Leconte a fait l’analogie avec la F1, il ne croit pas si bien dire. Pas que la F1 d’ailleurs mais tous les sports d’équipe assez pointus, médiatisés et drainant les millions de téléspectateurs et les royalties qui vont avec. Aujourd’hui Djoko a poussé plus loin que quiconque la notion de team, d’écurie groupée autour de sa personne. Son corps est une mécanique de précision, un outil horloger qu’il faut maintenir en parfait état de marche.
    Quand Nadal concède s’adonner quelque peu aux joies d’un bon gueuleton, conscient de ce que ça peut lui coûter pour aller chercher les ultimes dixièmes de secondes sur un tour de circuit, Djoko lui ne laisse rien au hasard. Quand Vettel descend de sa Red Bull, deux heures après il y a encore des ingénieurs autour de la caisse pour compléter les procédures de mise en veille de tous les systèmes. Et avant qu’il n’enfile sa combinaison, les mêmes ingénieurs sacrifient au rituel de mise en température et en état de fonctionner de la bête, deux heures au bas mot là encore.
    Avec Djoko c’est pareil. Il reste évasif sur ses fameuses méthodes de récupération mais Moratoglu (que j’apprécie de plus en plus ceci dit) précise bien qu’il est celui qui va le plus loin dans les fameuses procédures de mise à feu, puis de mise en veille. Il faut pratiquement autant, sinon plus de discipline pour se plier à deux heures de kiné et de relaxation et étirements, que deux heures de panier à balles et de sprints. Combien le font ? Combien sont-ils à gérer avec autant de sérieux les à-côtés ? D’ailleurs la plupart doivent se dire que c’est du pipeau, il n’empêche, lui s’y astreint.
    Une soufflerie de F1 – jusqu’à ce qu’on réglemente les horaires d’utilisation comme les séances d’essais privés – ça tournait 24/24, 365/365. On ne cherche pas à gagner une seconde, on cherche à gagner 1/10 de seconde. On tente tout, on fait tout. L’apport marginal est ridicule pour 99% des béotiens, mais eux savent ce qu’il en coûte de s’en passer. Pour réussir une F1 il faut une bonne base, un bon dessin initial qui interprète à la limite acceptable un règlement qui se veut contraignant, et ensuite une quantité énorme de travail de développement tout au long de l’année, sans relâche. Djoko fait entrer le tennis dans l’ère de la F1. Bonne base, limite du règlement et dose de boulot.
    Il est extrêmement affuté, il ne se troue jamais, il ne laisse aucune chance à son physique de le trahir. Tous les détails comptent. Regardez le staff d’une équipe de foot américain, il doit y avoir plus de cent personnes avec les joueurs. Ultra-spécialisation des rôles, chacun est responsable d’une brique sur un Lego de 2500 et s’assure qu’elle sera à sa place au moment nécessaire. Djoko c’est le Lego à lui tout seul.
    Fed est le dernier et l’ultime JOUEUR de tennis, à encore considérer cette activité non pas comme un jeu – faut pas déconner, personne n’est là pour s’éclater et se fendre la poire, pas même Llodra – mais comme un sport. Fed est l’ultime sportif du tennis. Son jeu, sa philosophie, tout son être vivent pour la pratique de ce sport. Sport qui le fait sacrément bien vivre. Avant lui Lendl était l’ultime professionnel du tennis, il travaillait dans le tennis. Le tennis était son boulot. Djokovic lui c’est le successeur de Nadal dans le rôle d’ultime compétiteur. Le tennis est une compétition, avant d’être un sport, à défaut d’être un jeu. Djoko est en compétition. Depuis le premier jour, depuis qu’il a annoncé alors qu’il n’était quedal qu’il allait arraisonner les navires de Fed et Nadal.
    Nadal est le premier qu’on a vu pousser aussi loin l’ingénierie dans la conception de son jeu. Tout est étudié pour gagner, il y a de la réflexion derrière, à défaut d’instinct. A commencer par le choix du bras gauche contre nature. Le choix des armes à développer en suivant l’évolution des surfaces et du matos. Djoko n’a pas commencé sur cette base, il se cherchait un peu. Puis il s’est inspiré de Nadal en se disant qu’il avait de meilleures dispositions naturelles avec son physique léger et agile, sa souplesse, sa rapidité, sa qualité de frappe, et qu’en bossant aussi dur il n’y avait pas raison qu’il n’améliore pas l’espèce. Et c’est ce qu’il a fait. En F1 pour gagner il faut Adrian Newey. Je ne sais pas qui est le Newey de la galaxie Djoko mais c’est un sacré putain de stratège. Djoko premier tennisman de sport collectif. C’est une équipe de Foot de Ligua ou de Premiereship à lui tout seul.
    Sur le court on peut trouver ça chiant, en fait c’est juste efficace. Fed a cherché à être l’ultime dépositaire de chaque coup du tennis, à en détenir les codes pour la parfaite exécution. Nadal puis Djoko maintenant ont eux cherché à détenir les clés pour gagner. Gagner. Sans s’encombrer d’académisme et d’exhaustivité. Fed a voulu le flacon et l’ivresse. Son breuvage enchante les papilles mais laisse juste pompette. Djoko lui c’est un putain de tord-boyau dont l’unique objectif est de vous mettre en état d’ébriété. Si l’objectif est d’être saoul, Djoko c’est du Rhum à 60% et Fed du Champagne millésimé. Faites les comptes.

    • Colin 27 janvier 2013 at 22 h 30 min

      Bon ben il ne reste plus qu’à compter les points comme en formule 1 quoi!

      • MarieJo 28 janvier 2013 at 0 h 08 min

        tu penses à la TWRC2013 ;)

    • Sylvie 27 janvier 2013 at 22 h 32 min

      Comme d’habitude parfaitement résumé avec maestria

    • Cochran 27 janvier 2013 at 23 h 43 min

      Boum. Scotché (à 60%). Pas un mot cependant sur Murray qui, lui aussi, est une des bêtes physiques et féroces du circuit et qui ne doit pas être très éloigné des codes de Novak.

    • MarieJo 27 janvier 2013 at 23 h 54 min

      ah bordel ça fait du bien ton retour karim !

      je plussoie à….99,99% ! enfin pas tout à fait !
      mais la meilleure F1 reste celle de fed, pagannini depuis 10ans il fait quoi ? il lui fait ses lacets ? anacone quand il a intégré son équipe a dit qu’il ne pouvait apporter que des petites choses mineures car le jeu de fed était déjà très complet, mais il a aussi apporté ses fruits, non ?

      fed à mis la minutie de l’horlogerie suisse à disposition de son jeu, ce qui n’est pas très loin de la précision de la nano seconde nécessaire à la F1…
      fed n’avait pas besoin de devenir une machine à gagner, il est devenu le JEU à gagner c’était encore mieux ! et personne n’a les moyens aujourd’hui de l’égaler dans ce domaine…
      alors oui, nadal djoko ou murray n’ont eu d’autre choix que de devenir la machine à gagner car le jeu de fed ils ne l’auraient jamais… par contre se faire les armes contre ce jeu là, ça oui : avoir le meilleur physique, la meilleure tactique anti fed, ou anti nadal par la suite ou anti reste du monde… c’est d’ailleurs ce qui m’a frappé avec nadal, cette capacité à trouvé le truc au service, au slice en revers au moment où ces éléments pouvaient faire la différence pour battre le tout meilleur… comme une option qu’on commande et qui n’était pas là au départ… mais qu’il faut travailler encore et encore car comme toute option supplémentaire cla ne va pas forcément avec le reste de l’équipement de base.

      sans fed aussi Goatique on n’aurai sans doute pas des mecs aussi jusqu’au boutistes comme nadal djoko ou murray… qui s’inscrivent dans le même moule que le suisse, un super team en quête de perfectionnisme…

    • Patricia 28 janvier 2013 at 11 h 21 min

      C’est un texte parfait dans la forme et le fond… Une analyse qui trouve une analogie d’une justesse imparable incluant les dimensions complexes de l’ensemble de toute une génération tennistique dans l’espace d’un billet, c’est… cosmique, quoi.

      Après le post de Sam qui étincelle à faire remuer les paillettes et le strass de l’emballage de ce beau monde en mille gerbes d’artifices, Karim plonge sous le capot.

      Il y a un parallèle à tirer avec la philosophie du jeu (cf l’article pré USO) et le passage sur le jeu/sport/compétition ; la compétition telle que tu la définis serait par essence l’antithèse du jeu : elle vise à l’annihilation absolu du hasard et du risque, alors que le jeu est enjeu, gratuité, prise de risque – pour le plaisir de contrôler, aux marges, cette liberté, d’en savourer le frisson et le soulagement. Solide contre Fragile, le compétiteur contre le Joueur.

      Avec un paradoxe irréductible inhérent à une industrie-spectacle : d’un côté une logique de professionnalisme, standardisation, minimisation des risques pour les promoteurs, s’appuyant sur la dimension du spectateur avide de sécurité et d’identification magnifiante ; de l’autre le spectacle, dont le principe ne se limite pas à une pyrotechnie visuelle : l’oeil du spectateur se lasse du répétitif, même celui de l’excès, et s’anime d’un besoin d’adrénaline, de suspense, le goût de trembler, de « tromper-la-mort », qui réclame la surprise, l’inattendu.

      Ceci dit, cela concernera surtout le spectateur habitué ; le semi-occasionnel, qui suit les matchs de ses compatriotes dans les GC et la finale, n’a peut être pas le temps de se blaser.

    • Antoine 28 janvier 2013 at 14 h 01 min

      Rien à faire, je n’ai rien contre le Rhum, c’est bien pour mettre dans des coktails, mais je n’échangerai pas une barrique de rhum contre un Krug 1988. Je sais, c’est du snobisme…

  11. Remy 27 janvier 2013 at 23 h 25 min

    Certains semblent s’égarer en souhaitant un retour de Nadal.
    Quelques mois d’absences et hop, tout le monde oublie le calvaire qu’est ce mec.
    Pourtant, RG 2012 n’est pas si loin.

    Nadal peut revenir à condition de se prendre des roustes par des quidams.
    Sinon il peut rester en vacances.

    Le problème n’est pas Nadal ou pas Nadal.
    Le problème est que personne ne vient pour foutre le bordel.
    Personne pour virer Ferrer de sa place ATP, personne.
    Alors y en a bien un ou 2 qui se disent que Fed est une légende et qu’il est encore temps de le taper avant qu’il ne parte. Mais sinon pour jouer Djoko ils sont battus d’avance.

    PS : Encore bravo à Karim pour son retour, comme souvent il vise juste et avec la manière.

  12. Skvorecky 28 janvier 2013 at 0 h 35 min

    Maintenant que la fête (ou le pensum qui en a tenu lieu, au choix) est finie, saluons comme il se doit l’article, ou plutôt le florilège de pensées de Sam. Quand je me suis connecté un peu plus tôt et que sur la page d’accueil sont apparus ce titre et cette photo (elle est pour de vrai ou il y a un montage ?) … j’ai senti que cette lecture me procurerait bien du plaisir.

    Le post des origines, qui établit de manière irréfutable l’identité « Djokovic : slip », est un moment de grâce absolu. Le passage « Nadal ? Attention piège. » est énorme, comme tout le reste d’ailleurs.

    Je n’ai personnellement jamais partagé les plaintes sur le comportement du personnage Djokovic. Son humour est beauf, oui, mais peut-on s’attendre à ce qu’un champion sportif de cet acabit soit un homme de goût ? Je préfère de loin ses conneries au sérieux de la plupart de ses collègues. Si je devais passer un moment à boire quelques bières avec un membre du top 10, c’est lui que je choisirais, ou sinon Tsonga. Les 2 avec qui je ne voudrais pas passer une minute de ma vie étant Berdych et surtout Murray. Mais certes, eux ne sont pas slip.

    La vertu majeure du Serbe, ce qui m’a conquis, c’est cette attitude de bon perdant, de type qui sourit et accepte la défaite une fois qu’elle est survenue. Ce qui met au passage en pièces la théorie que j’ai longtemps acceptée : « pour être un grand champion vous devez être mauvais perdant ».

    Cela étant dit, je ne puis apprécier le joueur Djokovic tant son style est une incarnation déplaisante du tennis moderne.

    « Un coup à droite, un coup à gauche, jusqu’à ce que mort s’ensuive. »

    Aucun point faible. Il est aussi bon en service qu’en retour, en première balle qu’en deuxième, en coup droit qu’en revers. Tout ça revient au même pour lui. Il y a comme une absence de génie, de relief dans son jeu, qui à mes yeux le rendra à jamais illégitime comme patron du circuit.

    Quand il prendra sa retraite, ce qui restera de lui, hors palmarès, seront ses retours et ses… come-backs. Ce qui est déjà pas mal.

  13. Remy 28 janvier 2013 at 9 h 37 min

    Le truc pas cool, c’est que le site 15love est bloqué au taff pour cause de malware …

  14. Antoine 28 janvier 2013 at 12 h 48 min

    Sam avait donc bien tout bon…

    Je me félicite vraiment de ne pas avoir vu une seule balle de cette finale de Melbourne. A lire les commentaires, ici ou ailleurs, je suis fixé. Murray a donc joué correctement deux sets avant de laisser le Djoker rafler la mise comme prévu. La prochaine fois, ce sera peut être le résultat inverse vu qu’ils sont d’un niveau moyen très proche et que le résulat dépend donc presque exclusivement de la forme du jour, et donc des jours précédents, donc du tableau.

    A ce compte là, Djoko ne pouvait pas perdre. Je suis surpris cependant que Murray n’ait pas mieux résisté. Certes, il avait joué quatre heures contre Roger dans ce qui restera comme l’un des bons matchs du tournoi mais n’avait quasimemt pas eu à se fatiguer avant et, finalement, fait moi bien que Roger après un premier cinq sets. Décevant. Décevant aussi dans la tactique quand on voit qu’il n’est monté que 15 fois au filet, presque trois fois moins que le Djoker alors que c’est quand même lui qui avait le plus à gagner à abréger les échanges. Ivan n’a pas du aimer. Il aura fait son meilleur match en demies contre Roger et derrière, zéro ou pas grand chose….

    Dans « l’Equipe » de ce matin il y avait une comparaison sur ces finales ou demies entre Murray et le Djoker avec les matchs entre Wilander et Lendl. C’est assez bien vu, je pense. Plus chiant que Lendl-Wilander, c’est difficile et on est donc partir pour devoir se farcir ce genre de matchs. Si c’est le cas, ce ne sera pas la dernière finale que je zapperai. Déjà, j’avais décroché au début du quatrième lors de la finale de Flushing et ce n’est pas cette finale là qui va me pousser à m’y remettre…

    Le plus navrant dans tout cela, c’est qu’Andy a loupé un belle occaz de filer un bon coup au Djoker. Ce dernier est tranquillement installé à la première place et Andy à peu de chances de le dégommer dans sa fenêtre de tir, c’est à dire d’ici Flushing. Misère…

    Vivement que Nadal s’y remmette et lui botte un peu le cul sur terre battue au moins, qu’il l’empêche en tout cas de gagner Roland Garros mais de ce côté là, je ne m’en fais pas trop: Nadal ne va quasiment que jouer sur terre battue d’ici à Roland Garros et il a le temps d’être à son top là bas. Il n’en a pas pour des mois pour se remettre au niveau sur terre. Il connait un peu la surface.

  15. Patricia 28 janvier 2013 at 12 h 51 min

    Bon, alors le bilan de cet AO :

    sur les courts :

    * quelques matchs qui marquent vraiment :
    - Tomic/Fed, Tsonga/Fed, Murray/Fed (comme c’est bizarre…), remportés par le favori ;
    - Wawrinka/Djoko, remporté-zhélas par le favori ;
    - Chardy-del Po, l’upset du tournoi
    - Monfils-Simon, l’OTNI

    * côté français : du bon avec le retour convaincant de Monfils, la résistance de Simon, le « j’assume mon statut de N°1 français » de Tsonga, le huitième de Richard, la perf de Chardy, qui confirme contre Seppi, Bennet qui sort Dimitrov, ERV et Rufin qui passent un tour… ben c’est des bonnes nouvelles, détrompant de nombreuses attentes négatives qu’on aurait pu avoir : sortie du top 100 pour Gaël, dégradation pour Simon, continuité d’un 2012 en demi teinte pour Jo, non-maintien de sa 10è place ric-rac pour Richie, déception pour le regain estival de Chardy…. rien de nouveau sous le soleil (enfin, Jeremy, quand même), mais on nourrissait peu d’attentes raisonnables supérieures : Richard qui ne va pas en 1/4 et ne renverse pas la hiérarchie française, ok, mais c’est équilibré par le regain de Jo ; Jo qui ne bat pas doudou de peu, ok, mais à peu près tout le monde est ravi de l’issue !

    * les attentes : je crois qu’on peut laisser tomber « qui pour déboulonner le B4? », et remplacer la question lancinante par « qui pour déboulonner Ferrer le pou-risseur de tableau? » Le retour de Nadal le remettra dans le wagon suivant.
    Le problème étant que les candidats naturels – Jo, Berdych, del Po, (éventuellement Tipsabandon ?)- sont TS ailleurs. Que dans les TS 9-12, 2 sont des allergiques brevetés à ferrer, et qu’on peut fortement douter de Monaco, Cilic, Simon, Seppi et Nishikori. Raonic, Janowicz, Isner, Haas, et peut être Stan, voilà les balayeurs/serveurs dont on aimerait qu’il mettent leur manche-laser au service d’une prophylaxie de l’alternance.
    Après, ben après rappelez vous que sauf sursaut des poursuivants, la réussite de vos voeux, c’est Nadal/Djoko d’un côté, Murray/Fed de l’autre, au mieux, Fed/Nadal Djoko/Murray au pis, puis, si Doudou ne gagne pas Wim, le pis sera Murray/Nadal Fed/Djoko.
    Ou alors il faut sérieusement que Tsonga ou del Po se mettent à gagner des M1000 avant pour piquer la 4è place à Ferrer et Nadal… Ca sera pas sur terre, donc IW et Miami… Mais Djoko joue, non ?

    * hors terrain : bon, quittons ces pensées funèbres et bilantons dans la joie : l’AO, c’est « debouts les morts! » sur 15love, des posts cultes, des revenants, des marathons de com au bout de la nuit…. La fin du monde ne nous a pas eu, réjouissons nous mes frères !

    • Patricia 28 janvier 2013 at 13 h 06 min

      Je pense qu’on devrait ajouter un bilan « jeunes pousses ou renouveau  » aux attentes :

      bonus : Tomic, Berankis, Kuznetsov, Donskoy, Anderson, Jano, Rao
      Ca va : Nishikori, Brands, Rufin, Harrison, Goffin, Ebden
      Ca craint plus ou moins : Baker (OMG!), Paire, Dolgo, Dimitrov, Bedene, Klizan

    • karim 28 janvier 2013 at 13 h 24 min

      Amen!

    • Skvorecky 28 janvier 2013 at 15 h 13 min

      Bon bilan, je m’aperçois d’ailleurs que sans tout regarder je n’ai pas loupé les meilleurs moments du tournoi!

      Sauf le Simon Monfils, mais celui-là, il faut le garder en réserve au moins 10 ans, et le ressortir pour une grande occasion.

  16. Coach Kevinovitch 28 janvier 2013 at 13 h 09 min

    Sur le sujet de l’article:

    Au moment où samedi soir ou dimanche matin j’écrivais cela: « Djokovic est le genre de personne detestable que veut beaucoup trop plaire a tout le monde en etant trop mainstream en etant hyper « too much ». »

    Je m’aperçois qu’Eurosport ressent la même chose dans cet article-là: http://www.eurosport.fr/tennis/open-d-australie/2013/novak-djokovic-simplement-heureux_sto3596515/story.shtml

    Lisez surtout le second paragraphe!

    • Antoine 28 janvier 2013 at 13 h 56 min

      On dirait bien que tu as été pompé Coach…

  17. antsiran23 28 janvier 2013 at 13 h 17 min

    Pas franchement réjouissant de vous lire. A l’image de la finale semble-t-il. Mais les tournois vont se suivre et se ressembler. Y’en a même qui s’impatientent du retour de Nadal. Franchement c’est la déprime ici. Murray, Djokodope et Nadal se sont usés entre eux et voilà que çà déteint sur 15 Love.

    Même Karim tente de nous faire vibrer en faisant le parallèle avec la F1 (Leconte aurait mieux fait de fermer sa gueule, il dit tellement de conneries). Disons que c’est partiellement réussi. Le style est là mais le fond fait frémir.
    C’est singulier, on ne parle plus trop de tennis ici, F1 , cyclisme, ping-pong,… Ou alors il suffit de citer « Federer » ! Le dernier des Mohicans ?

  18. Mathias 28 janvier 2013 at 14 h 44 min

    Karim qui dit apprécier Mouratoglou!!
    Même si je trouve PM très juste dans ses analyses, je crois que notre bon gnôme vert n’est pas au courant…
    http://www.rtl.fr/actualites/sport/tennis/article/tennis-serena-williams-en-couple-avec-son-entraineur-francais-7752445779
    Et oui! Il s’en passe des choses quand tu n’es pas là! ;-)

    • karim 28 janvier 2013 at 17 h 30 min

      Je vais manger ses enfants… Oh god… Oh god… Oh god… je ne sais pas comment réagir. Je reviens…

  19. Arno, l'homme des antipodes 28 janvier 2013 at 16 h 48 min

    Bon, je sais, j’avais dit « les résultats du RYSC aujourd’hui », tout ça… Sauf que je suis malade comme un chien, et que là tout de suite, je vais retrouver mon lit !!!!

    Du coup, ce sera demain. Et puis de toute façon c’est Babolat qu’a gagné, fidèle à son alternance avec lui-même dans les jeux du site.

    Sur ce, bonne nuit, je vais me faire les HL de la finale pour m’endormir. Boudiou que c’était chiant.

    • Antoine 28 janvier 2013 at 17 h 04 min

      Remets toi bien…

      Je viens de regarder les HL sur le site de l’OA…Normalement, on n’a que les beaux points, mais là, même les HL sont très décevants…Cela a l’air d’avoir été TRES loin du niveau de la demie entre Roger et Andy…Cela me laisse même une impression bizarre: le Djoker était il réellement imbattable sur ce tournoi. L’année dernière, non, à coup sûr, mais cette fois ci, pas davantage semble t il….

      • antsiran23 28 janvier 2013 at 17 h 23 min

        Même constat ! Les HL les plus chiants de l’histoire du tennis. Au moins, çà a le mérite de souligner les raisons de l’ennui…

    • Arno, l'homme des antipodes 28 janvier 2013 at 17 h 44 min

      Mais c’était tout pourri !!! TOUT POURRIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !!!

      Toujours les mêmes échanges, toujours les mêmes schémas, et 75% du temps la même fin: une faute, directe ou non, mais une faute, parce qu’ils sont INFOUTUS de faire des winners tellement ils courent partout !! Et si on change de ligne directrice, on a peur de se faire contrer…

      En fait, on a beau avoir de l’intensité dans les échanges, c’est du jeu d’attente. Personne n’ouvre le jeu, ne prend de risque. C’est rapide, puissant… Et ultra-conservateur.

      J’ai déjà dit à quel point c’était POURRIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII ??

      Alors que Murray massacrait la balle deux jours avant contre Fed, là c’était mou !!!! On dirait qu’il a voulu le prendre au physique !! Non mais franchement, quelle quiche…

      • Antoine 28 janvier 2013 at 18 h 43 min

        Moi, je dis COMPLOOOOOOOOOOOOOOOOOOOt !!

        Même si on n’a rien payé, on nous a volé, c’est clair ! le temps, c’est de l’argent !

        Et à ce compte là, je me dis en plus qu’Andy aurait mieux fait de faire ce même match contre Roger en demie. Il aurait dégagé vite fait et on aurait sans doute eu une bonne finale, avec en plus, peut être, un résultat sympa au bout.

        Cela n’a pas empêché les organisateurs et l’ATP de nous faire le coup, sans trop insister cepandant, du « Djoko made history » avec trois titres gagnés consécutivement à Melbourne. L’année prochaine, cela va être pire….

        Et je viens de lire les déclarations de la Murène. La misérable excuse qu’il trouve à sortir, c’est le fait que personne n’a gagné un GC juste après avoir gagné son premier. Sauf que lui, son premier, il ne l’a pas gagné àà 20 piges et il pourrait se remuer un peu s’il veut avoir un palmarès qui commence à ressembler à quelque chose. Il a une semaine d’écart avec le Djoker. A 25 piges, cela donne Djoker: 6 et Murray : 1..Y’a pas de quoi sauter au plafond !

        Quand j’y pense, cela me fait quand même mal de penser que le Djoker a déjà autant de titres que Becker ou Edberg qui étaient quand même autrement meilleurs que lui, non ??…

        • antsiran23 28 janvier 2013 at 19 h 12 min

          Évidemment que Becker et Edberg étaient meilleurs !!!

          Moi j’ai juste un doute sur Murray. Autant Djokodope personne ne doute de ses carburants – pas un instant microscopique de faiblesse, autant Murray il avait un peu moins de jus à la fin. Ou alors son « équipe sportive de F1″ a fait de mauvais dosages…pardon, de mauvais réglages ?
          Ce qui est certain par ailleurs, c’est que Federer, lui il a un vrai problème de réglage. Incapable d’enchaîner 2 matchs en 5 sets le minus.

          • Bapt 28 janvier 2013 at 20 h 06 min

            Je crois que Murray avait été avec Federer un des rares joueurs à signaler que la politique anti-dopage de l’ATP pourrait être bien renforcé.

            Peut-être qu’il n’y a pas beaucoup de « magic » potion dans sa chaude eau… 

            Par ailleurs, il souffrait d’une ampoule au pied à partir du troisième set environ. Ça n’a pas dû l’aider pour les rallyes.

        • Bapt 28 janvier 2013 at 20 h 02 min

          La comparaison avec Becker et Edberg m’a fait effectivement mal… 
          La prochaine étape, il sera au niveau de Mc Enroe…
          Puis Connors et Agassi…

          Heureusement qu’on peut faire rentrer en compte les Masters… jusqu’ici il n’en a que deux soit moins que Becker et Mc Enroe. Et puis on pourra toujours que ses masters ne valent rien à cause de la finale en deux sets… 

  20. Mathias 28 janvier 2013 at 18 h 00 min

    Moi j’ai rien vu non plus.
    Tout au plus ai-je jeté un coup d’oeil au scoreboard dimanche vers midi.
    Et quand j’ai vu qu’il en était à 1 set partout après 2h30 de jeu, j’ai ricanné et j’ai passé à autre chose.

    Nadal ne me manque pas, en tout cas pas pour qu’il soit en final contre un des deux autres fous-fourieux.
    Il faut qu’il revienne pour rééquilibrer les tableaux et accessoirement pour empêcher Djoko de faire le Garnd Chelem de carrière en gagnant RG.

    En fait, j’adore le jeu de Nadal, sauf sur terre-battue. Sur cette surface, il est tellement inéductable (sauf en 2011) que cela en devient super lassant.
    Mais une nouvelle fianle Fedou Nadal à Wimbly, miam!

  21. Sam 28 janvier 2013 at 19 h 56 min

    Hé ! Attention là, vous je sais pas mais moi je dis Reviens Rafa UNIQUEMENT vu les circonstances. Et il y a urgence. Parce que si le petit tarde trop à revenir, qui est favori à RG ? Et à Wimby ? Là, pas que la Team Djoko, mais la vieille danseuse commence à ne plus être invariablement la meilleure côte. Et l’USO ?

    Le problème, c’est que l’écart entre les surfaces est beaucoup moins grand que celui entre le big 3,5 et les autres derrière…

  22. Kaelin 28 janvier 2013 at 22 h 27 min

    Ca vient de Doublefaute (c’est vraiment à se tordre de rire parfois ce site!), qui a partagé … je le remet ici tellement ça m’a fait marrer là encore :

    http://tenngrand.com/2013/01/28/facebook-chat-tennis-players-react-to-djokovic-winning-the-australian-open/

    • Patricia 28 janvier 2013 at 23 h 31 min

      Mon préféré c’est : ‘Tsonga is now friend with Bobby Riggs’

      • Kaelin 28 janvier 2013 at 23 h 44 min

        Jconnaissais pas la carrière et les positions assez atypique et drôles (The Battle of the sexes WTF ??? :D) de Bobby Riggs avant de voir ça et de regarder son article sur wikipedia .. Gilles Simon aurait pu « liker » aussi haha, sans les muscles mais avec la même conviction ^^

    • Kaelin 28 janvier 2013 at 23 h 36 min

      Moi les interventions foireuses et spontanées de Brad Gilbert m’ont bien fait rire :D

  23. karim 28 janvier 2013 at 22 h 27 min

    Lettre ouverte à Patrick Mouratoglou

    Dire que je commençais à apprécier tes analyses, saluer la justesse de ton propos et la pertinence de tes raisonnements ; reconnaître le travail remarquable que constitue ton académie qui se pose en seule alternative crédible privée au trop protecteur système fédéral français. Mais non, il a fallu que tu te fourvoies, que tu te vautres dans la fange en entrainant avec toi la Sérénissime. Entrainer tiens ; c’est tout ce qu’on te demandait, refaire d’une ex-championne meurtrie et en surpoids la terreur des bassins (vu comme elle a coulé, la WTA comprendra l’analogie).
    Je suppose que c’est la conscience professionnelle et le don de soi qui t’ont poussé à t’appesantir également sur les aspects psychologiques du coaching et qu’en grand perfectionniste, tu n’as rien voulu laisser au hasard, la vie sentimentale notamment. Je te reconnais bien là, jusqu’auboutiste et généreux dans l’effort. Parce que des efforts il a dû t’en falloir pour retourner au pieu le Caterpillar qui a rejoint ton académie il y a presqu’un an. Les séances de cardio de la muerte pour faire suer le pachydermique séant c’étaient pas que pour rattraper les amorties – tout le monde sait qu’en WTA y’en a pas – mais aussi pour pouvoir faire des créneaux et des demi-tours en espace clos avec Serena (il parait que tu as un lit à une place). Le plus simple eut été de passer un permis toutes catégories, je suppose que tu te déplaces en scooter habituellement.
    Bref tu l’as niquée. En un mot comme en cent, tu as trempé ton misérable biscuit allégé dans la sérénissime fontaine. Putain j’ai mal… et l’autre tepu là qui se fait niquer par son coach et n’a même pas honte, en plus il t’a piquée à Dimitrov un junior de 22 ans. Mais je reviendrai plus tard sur ton cas, ssssssssssssalope.
    Comment ça a pu arriver ? Avec la victoire d’Andy Murray à Flushing, le second effet Kiss Cool désastreux de mes vacances tennistiques. En foot on appelle ça passer dans le dos de la défense. Dans ton cas, Patrick, je ne me serais jamais douté, je ne t’aurais jamais cru capable. Attends, avec ton physique de puériculteur cantonal et ton charisme d’opossum comment tu voulais que je puisse voir en toi une menace ? La menace fantôme c’était donc toi ? Comment pouvais-je t’imaginer avec ton piolet flaccide et inepte, attaquer la fesse nord de mon Himalaya personnel ? Moi qui souhaitais pétitionner pour qu’il soit inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, le cul de Serena on ferait mieux de l’introduire (ça fé maaaaal ?) dans le patrimoine immobilier de l’état Français.
    On ne va pas épiloguer 107 ans sur le comment c’est arrivé. C’est arrivé, c’est arrivé. Par contre ce qui m’intéresse ce sont tes plans futurs, comment tu vois les choses et tout ça. Parce qu’une vie de traque je t’assure ça use son homme, demande à Richard Kimble. Je te poursuivrai, je te débusquerai. Même dans les miteux toilettes femmes d’une gare routière désaffectée quelque part dans la Cordillère des Andes. J’irai te chercher en enfer jusque dans le trou de balle d’Adès. Et quand je te trouverai, je ne te tuerai pas. Je vais ne pas te tuer comme on ne t’a jamais pas tué. Ce sera long, dur, pénible, douloureux, effrayant, traumatisant tant qu’on sera au stade préliminaires. Après on entrera dans le vif du sujet et ce sera bien pire. Comme tu es entré à vif dans mon sujet. Le temps de te retrouver je vais fermer ton académie, la brûler, et renvoyer chez eux tes petits élèves par courrier spécial. A DHL les membres, Chronopost les bustes et UPS les têtes. Pas de jaloux.
    Quant à toi Serena, comme je caresse encore l’espoir de te caresser justement, quand je te retrouverai je te ferai une saillie comme personne sur ton continent n’en a jamais reçue. J’ai acheté des actions chez Pfizer dont je suis devenu actionnaire majoritaire. C’est le moyen le plus facile que j’ai trouvé pour me procurer assez de Viagra pour t’asséner ton châtiment. A côté tes quinze GC c’est les doigts dans le nez. Ça ne sert à rien de pleurer et demander pardon, il fallait réfléchir à ça avant.
    Je vous retrouverai. You can run but you can’t hide.

    • MarieJo 28 janvier 2013 at 22 h 44 min

      j’adore ! génial je veux la suite, celle ou tu arrives chez moratoglou en nabab qui veut s’offrir un court de tennis avec la sérénissime :mrgreen:

    • fieldog (vainqueur Odyssée 2010 et RYSC 2012) 28 janvier 2013 at 22 h 45 min

      Putain fallait pas te faire chier aujourd’hui l’ami ! Corsé mais c’est comme ça que je t’aime… Pauvre Patrick, mdr.

    • Coach Kevinovitch 29 janvier 2013 at 0 h 11 min

      Incredibile!!!!! Karim…..Un gran fenomeno!

    • Conchita 29 janvier 2013 at 0 h 29 min

      C’est pire que Kill Bill cette histoire !! Patrick répondra-t-il à cette lettre ouverte ? Le pouvoir de la fesse est infini :)

    • Colin 29 janvier 2013 at 0 h 35 min

      Mort à Toglou!!!

    • Antoine 29 janvier 2013 at 11 h 03 min

      Evidemment, après cela on peut se demander s’il vaut mieux être à la place de Moratoglou ou à celle de Serena…

    • Remy 29 janvier 2013 at 11 h 06 min

      La pauvre Serena …

    • Mathias 29 janvier 2013 at 12 h 40 min

      « Avec la victoire d’Andy Murray à Flushing, le second effet Kiss Cool désastreux de mes vacances tennistiques. »

      Mythique…

    • Patricia 29 janvier 2013 at 13 h 00 min

      Ouf, je suis soulagée…. Je pensais que ça allait te contrarier !

    • Arno, l'homme des antipodes 29 janvier 2013 at 14 h 18 min

      « Je vais ne pas te tuer comme on ne t’a jamais pas tué. »

      Putain…

  24. Kaelin 29 janvier 2013 at 9 h 34 min
  25. Patricia 29 janvier 2013 at 13 h 28 min

    Tiens, ça y est, Tomic s’est fait sucrer son permis!
    En voilà au moins une qu’un autre que Karim n’aura pas….

  26. Patricia 29 janvier 2013 at 17 h 27 min

    Tiens, karim, Mouratoglou nous révèle ses méthodes secrètes d’entraînement avec Serena : http://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/article/sport/73634/eurosport-le-coach-de-serena-williams-devoile-ses-secrets.html

  27. Remy 30 janvier 2013 at 9 h 21 min

    Des nouvelles de Nadal qui devraient reprendre la compétition la semaine prochaine.
    Il a remporté un tournoi de Golf, reconversion à venir ?
    Surtout il dit clairement que son genou le fait encore souffrir et qu’il espère que ça va passer. What the fuck ??

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis