Attendus au tournant : Milos Raonic

By  | 20/01/2013 | Filed under: Légendes

Énorme service, gros coup droit : deux caractéristiques de base qui suffisent à résumer ce jeune joueur de 22 ans ? En réalité, Milos Raonic est bien loin de se réduire à ces fondamentaux. Retour sur l’un des principaux espoirs masculin pour les années futures.

Né au Monténégro en 1990, Raonic n’arrive au Canada qu’à l’âge de trois ans. Sa vocation apparait très rapidement puisque dès sa neuvième année, il se lance dans le tennis. Chez les juniors, il se montre relativement performant avec quelques succès dans des tournois mineurs, mais ne brille pas vraiment en Grand chelem où il ne dépasse jamais le deuxième tour. Chez les seniors en revanche, sa progression est continue : 915e en 2008, 373e en 2009, 137e en 2010.

Et c’est en 2011 qu’il perce véritablement : son Open d’Australie le révèle au monde, avec notamment une victoire contre Mikhaïl Youzhny, alors tête de série n°10. Il tombe avec les honneurs en huitièmes contre le futur demi-finaliste David Ferrer, non sans lui avoir pris le premier set. Mais la machine à succès est lancée, avec une victoire à l’Open de San Jose, puis une finale perdue de justesse contre Andy Roddick à Memphis. Finissant l’année à la 31e place mondiale, il commence 2012 par une victoire à Chennai contre Tipsarevic, 9e à l’ATP. Après un nouveau succès à San José et une deuxième finale à Memphis, il réalise ses premiers faits d’armes contre le « Big four » : il met Roger Federer en danger à chacune de leurs trois confrontations à Indian Wells, Madrid et Halle, et surtout accroche le Britannique Andy Murray à son tableau de chasse par deux fois, à Barcelone (6/4 7/6) et à Tokyo (6/3 6/7 7/6). Terminant l’année au 13e rang mondial, il est actuellement le mieux classé des nouvelles têtes d’affiche, laissant Tomic ou Dimitrov, pourtant réputés plus talentueux, loin derrière lui.

Son classement s’explique d’abord par la qualité de son service : il est le deuxième joueur au nombre d’aces inscrits en 2012, avec 1002 unités au compteur. Il est le premier joueur du circuit en pourcentage de jeux de service remportés (93%) comme en pourcentages de points marqués derrière sa première balle (82%). Derrière son service, Milos Raonic peut s’appuyer sur un coup droit puissant pour conclure le point rapidement, ce qui rend la prise de son service pratiquement impossible. Son envergure (1,96 m pour 90 kg) lui permet une bonne couverture du terrain au filet afin de conclure le point à la volée. Enfin, son déplacement est étonnamment rapide pour un joueur de sa taille.

Néanmoins, ce qui différencie ce joueur des autres jeunes pousses, c’est un mental étonnamment solide pour son jeune âge, avec 60% de ses jeux décisifs remportés, mais aussi des statistiques loin d’être infamantes avec 9 victoires pour 14 défaites contre les membres du Top 10 (39% de victoires). En comparaison, Jo-Wilfried Tsonga en est à 36% de victoires contre le Top 10 sur l’ensemble de sa carrière. Autant de caractéristiques qui rendent le Canadien particulièrement dangereux pour tout adversaire potentiel, particulièrement sur les surfaces les plus rapides (73% de victoires en indoor).

Raonic a cependant un certain nombre de progrès à effectuer pour pouvoir intégrer durablement le Top 10 : son retour et son revers, en particulier son slice, ne sont pas encore à la hauteur des joueurs qui le précèdent au classement. Mais étant donné le jeune âge et la détermination du garçon, nul doute qu’il s’emploiera à travailler dessus dans les prochaines années.

About 

Tags:

218 Responses to Attendus au tournant : Milos Raonic

  1. MarieJo 21/01/2013 at 19:29

    http://zonemixte.20minutes-blogs.fr/archive/2013/01/21/gasquet-ou-pas-gasquet-le-quiz.html

    je ne résiste pas à vous faire partager ce quizz sur gasquet !

    certaines déclas sont mythiques, à vous de trouver s’il s’agit de richard ;)

    @ karim, je cosigne ton post sur richard !
    depuis que j’avais eu l’occasion de le voir en vrai en interview avec guillaume au modeste tournoi de Rue en 2009, j’avais trouvé ce côté petit garçon sage, qui travaille dur car ce n’est pas si facile que cela en a l’air… il aime le tennis mais il subit les à côtés, il a le mérite de rester assez naturel, ce qui tranche forcément avec les discours ultra convenus du reste du top 10…
    quand on écoute richard, on a l’impression qu’il est arrivé là la fois par accident et par un dur labeur fastidieux… dont il n’avait pas idée !
    aujourd’hui il reste lucide et assez détaché sur ses performances, il ne s’en fait pas un fromage, au contraire de ses fans…

    • Patricia 21/01/2013 at 20:50

      haha, trop facile le quizz !
      Le seul où je peux battre Babolat. Mais, non, Qureshi a préféré gagné des titres en double (7) plutôt que de vendre du poisson.

  2. MarieJo 21/01/2013 at 20:31

    clément a donné sa sélection : tsonga, richard, bennet-llodra et chardy !

    • Patricia 21/01/2013 at 21:22

      C’est vrai que c’est super pour la CD, le retour en forme de Jérémy !
      Surtout qu’il faut préparer la relève du double, Llodra va bien finir par raccrocher…

      • Antoine 21/01/2013 at 22:38

        Il est très jeune pour un joueur de double. Il pourra encore faire le boulot pendant cinq ans facile..

        • Patricia 21/01/2013 at 23:17

          Ben j’espère bien qu’il fera pas que ça ! Mais avec les quiches de doubles que sont Monfils et Simon, Bennet qui vieillit aussi, Tsonga qui se doit se concentrer sur le simple, ça fait pas des masses de polyvalents dans le noyau dur …

        • Guillaume 22/01/2013 at 00:13

          Benoît Paire, aussi. Lui-même a l’air de se surprendre dans l’exercice.

          Au passage beaux quarts dans cet OA de double. On fustige assez souvent le laisser-aller des joueurs de simple dans l’exercice pour signaler leur sérieux à Melbourne : Bolelli-Fognini (déjà demi-finalistes à l’US il y a deux ans), Paire – Bellucci (duo improbable mais apparemment efficace), Marcel Granollers, Fernando Verdasco et la paire hollandaise Haase – Sijsling, tout cela donne une bonne concentration de joueurs de simple pour tenter de barrer la route aux Bryans. Quasiment tous les autres spécialistes exclusifs ont sauté.

          • Kaelin 22/01/2013 at 00:49

            Haha d’ailleurs je viens de voir que Bellucci – Paire (paire de double improbable comme souvent dans cet exercice d’ailleurs, c’est ça que j’adore en double) avait battu le paire Rojer – Qureshi, le même pakistanais qui a battu gasquet qu’on retrouve dans le quizz qu’a posté Mariejo juste plus haut. Décidément, encore lui ^^. Grâce à vous deux, c’est la première fois que j’entend parler de ce joueur, bon en double apparemment. Sinon décidément, Marc Lopez et Granollers font une très bonne paire également. Verdasco se démerde pas mal non plus et jme demande s’il ferait pas mieux de se spécialiser dedans… :D

          • Patricia 22/01/2013 at 13:20

            Oui mais Paire, il doit être super chiant dans une équipe ? Forget s’est fait à Gaël parce qu’il était super-fort, à Llodra parce qu’il avait besoin d’un double, mais là, Clément, il a pas besoin de Paire…

          • Guillaume 22/01/2013 at 13:37

            Paire chiant dans une équipe ? Dans quel sens ? Il peut évoluer en simple comme en double, il adore les matchs collectifs, est même plutôt un boute-en-train si je m’en fie à sa réputation d’interclubs… Non, à l’évidente condition qu’il continue à monter au classement, rien ne s’oppose à ce que Clément lui donne sa chance à un moment ou un autre.

            • Patricia 22/01/2013 at 13:46

              Ben disons qu’il a l’air immature, irritable et chien fou sur le terrain, je pensais que çà se transposait peut être aussi en dehors… Et Clément est bien plus intraitable avec le job que Forget !

    • William 21/01/2013 at 23:10

      Mérité. En plus Chardy est celui qui sauve la France contre l’Autriche, le tout sans avoir été remercié depuis.

  3. Conchita 21/01/2013 at 20:58

    Je donne Federer gagnant, c’est le plus impressionnant ! Muratoglo a raison, le Fed est au sommet, le tout sans tournoi de prépa. Faut pas non plus oublier que les deux seuls qui le stoppent en Australie c’est DJoko et Nadal (deux fois chacun si je me souviens). Le second est absent et le premier n’est pas au top. Le 18ème est pas loin, j’voul’dis ! J’aimerais vous dire que mon idole Ferrer va tout écraser mais je me rends à l’évidence.

    • Antoine 21/01/2013 at 22:49

      Serais tu une nouvelle venue ici Conchita ? Que je n’aurais point saluée ? Voilà qui est fait…Et tu sais que tu as bonne mémoire en plus ? Le 18ème n’est pas loin, bien sûr mais vois tu il y a aussi la Murène qui en a une marre de prendre des claques à répétition et qui s’est rebellé à son tour, imitant le Djoker. Et cette vile piétaille nous cause bien du soucis désormais..Mais c’est surtout l’usurpateur à qui il faut faire rendre gorge. Quand je pense qu’il est bien parti pour gagner trois fois de suite chez les kangoorous, cela me dégoûte tout simplement. Si Berdych pouvait lui régler son compte pour une fois demain matin, nul doute que personne n’y trouverait rien à redire. Cela me rendrait même Berdych sympathique et encore plus s’il perdait deux jours plus tard contre David. Dis moi tout ce que tu en penses Conchita. Mille pensées.

  4. William 21/01/2013 at 23:08

    Raonic ne marque donc qu’un jeu de plus que Tomic ? S’il y en a un qui attendait au tournant, c’est bien Federer…

  5. karim 21/01/2013 at 23:21

    Nom d’une pute unijambiste, ce couillon de Berdych est à 1-11 contre Nole. Du coup je me demande si mes oeufs racontaient pas des conneries. Quand on rate au tirage (lecture dans le manger) on peut rattraper l’interprétation au grattage chez les oracles et lire dans les selles mais c’est plus trouble. Et je les ai plus, les selles. Zut. Verrai si le p’tit dej demain est revelateur de quelque chose. Berdych pourquoiiiiiiiiiiiii…. Finalement Roger est celui qui lui réussit le mieux dans le top. Sa periode bete noire de rafa relonte a la dernière ere glaciere.

  6. Remy - Karim d'Or RYSC RG-UO 21/01/2013 at 23:38

    @Marie-Jo ou @Guillaume
    Vous devriez avoir un mail de ma part avec une tentative d’article minable pour les quarts, si jamais vous avez le temps …

    • Guillaume 21/01/2013 at 23:59

      Vu, merci ! C’est nickel, pas besoin d’en faire six fûts, six caisses en pleine effervescence Grand chelemaire. Juste : tu as un titre en tête ?

      • Remy - Karim d'Or RYSC RG-UO 22/01/2013 at 00:13

        boulet que je suis, je t’envoie un mail de suite

  7. Ulysse 21/01/2013 at 23:55

    Devinez qui sont LES STARS statistiques du tournoi !
    http://www.australianopen.com/en_AU/scores/extrastats/rally_count_ms.html

  8. Conchita 22/01/2013 at 00:09

    Je suis nouvelle en effet, mais lectrice depuis longtemps, par vagues ! J’ai été épargnée de la question qui tue !

    Mon sentiment : la murène va encore se prendre une claque, pour ne pas changer les bonnes habitudes. Reste le ic en finale, à mater façon Cincinnati. La surface est plus lente mais j’ai l’impression qu’on tient un Federer indestructible.

    Le rêve : il gagne chaque tournoi du grand chelem cette année, sans aucune préparation et fait le grand chelem chaque année jusqu’à 2016.

    PS : Lendl doit être pendu et rependu, après une série de claques.

    C’est tout pour l’instant ! Mille pensées

    • Antoine 22/01/2013 at 09:47

      Bravo Conchita ! Ca, c’est bien envoyé ! Mille pensées.

  9. Kaelin 22/01/2013 at 00:26

    Merci pour l’article Quentin !
    J’avoue que moi non plus ce joueur ne me rend pas vraiment pas fou mais bon, je reste content de voir qu’une génération solide et diversifiée arrive. Tomic, Paire, Goffin, Dimitrov, Raonic et un peu à part selon moi mais non moins marrant à regarder et potentiellement très forts : Janow et Dolgopolov (un peu plus vieux mais mon préféré de tous ceux là). J’admire en tout cas le mental de Raonic, ainsi que sa discrétion, sa concentration et sa modestie (ya que Goffin dans ce genre là parmi les jeunes pousses qui montent encore que mentalement il est moins bon et moins expérimenté).
    Sinon jsuis plutôt content de ma place au Rysc pour l’instant Arno, masi ça devrait pas durer quand je vois mes pronos!^^

    Allez bisous les cinglés et à bientôt! Et moi aussi Richard m’a un peu déçu mais bon, 1/8ème quoi…. ^^ Après j’ai pas vu le match… les matchs franco-français me font de toute façon toujours peur niveau qualité (j’ai du etre traumatisé par le 5eme set de Simon-Monfils que j’ai commenté avec fascination avec d’autres ici. Enfin ne soyons pas mauvaise langue, ce match fait partie de ceux à retenir du tournoi pour d’autres raisons que sa qualité tennistique pure et nous a bien fait marré!). Jpenchais tout de même pr une victoire de Gasquet car il a un bon ratio contre les français justement en général. Après Tsonga, c’est un tres solide top 10 et l’OA est son GC (avec Wim on peut dire) donc bon.
    Sinonj’aimerais bien que Chardy mette en set ! Il a battu Murray ya pas longtemps à Cincy même si ça veut pas forcément dire grand chose. Il m’a l’air vraiment en feu. Jpense qui’l a le tennis pour lui prendre un set mais à voir s’il ne va pas décompresser mentalement après ses 2 victoires et péter un peu un cable avec Murray qui peut tout remettre en mode Djokurray.

  10. Homais 22/01/2013 at 07:14

    Y avait personne pour Ferrer-Almagro ce matin ? J’ai pris le truc juste au moment où Almagro était si près de gagner qu’il était définitivement condamné. Des coups magnifiques sortent de sa raquette en revers et en coup droit. Il est 2 sets à 2 et breake pour tourner à 4-3. Pas de chance, Ferre s’accroche, 4-4. Mais Almagro sort un coup droit supersonique en bout de course et hop, 5-4, il a plus qu’à finir sur son service où il envoie du pâté. Ben non. Débreak. Il rebreake et là tu te dis qu’à 6-5, il va finir Ferrer… Ben non. Après, c’est couillon, sur une volée à 3-3, il retombe pas complètement bien et tu lis sur son beau visage qu’y a un adducteur qui a vrillé. Fin du tie break et fin du match.

    Almagro et Wawrinka n’ont pas qu’un magnifique revers à une main en commun (je rajoute Gasquet au passage même si dans ce tournoi il n’a pas été atteint par le syndrome): l’expression peur de gagner semble avoir été inventée pour eux…

    Ferrer, toujours aussi frais, l’idée qu’il puisse ne serait-ce que sur un jeu descendre de ses 380 volts, par exemple après trois heures de match, est totalement incongrue. On pourrait se dire qu’il joue depuis le début de l’année chaque semaine, dans la chaleur, ben non c’est pas du tout une raison pour avoir une petite mollesse. Non, non.

    • Homais 22/01/2013 at 07:22

      J’oubliais : il y a bien eu un cinquième set, mais anecdotique…

    • Remy - Karim d'Or RYSC RG-UO 22/01/2013 at 10:40

      Il y avait un nouvel article pour suivre les quarts ^^

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis