Roland-Garros, le lundi c’est l’anniversaire de Rafael

By  | 4 juin 2013 | Filed under: Bord de court

Cette troisième journée de tennis pèse dans les jambes, je rentre dans le dur, et mon tournoi est encore loin d’être fini ! Non je ne joue pas à Roland-Garros, je suis dans les gradins ! Spectateur est loin d’être un job de tout repos, et c’est une spécialiste qui vous le dit !

Après une journée de dimanche à déambuler dans les annexes entre matchs de doubles et de juniors, c’était une excellente parenthèse avant de reprendre les choses sérieuses dès aujourd’hui ! Parce que Dimitrov ou Jerzy Janowicz c’était bien fun mais le plat de résistance commençait aujourd’hui ! J’avais quand même prévu de zapper l’entrée, enfin le début de programme sur le Central, où malgré toute sa combativité, Schiavone n’a pas pesé lourd face à la Biélorusse…

En Premier plat :  Djokovic reprenait aujourd’hui les affaires en cours, après avoir appris le décès de son coach d’enfance. Sans doute perturbé par cette nouvelle, il commet plein de fautes bêtes, s’énerve, et laisse filer un set. Ce sera quasiment sa seule frayeur jusqu’à la fin du match, où il perd son service avant de conclure à sa deuxième opportunité. Le contraste entre son niveau de jeu produit contre Dimitrov l’autre soir était quand même flagrant… Contre Tommy Haas, il devra être bien plus incisif car l’Allemand joue bien, en le regardant jouer en rediff’ ce soir, je crois que Roger lui a tout piqué dans son jeu, hé hé ;)

 En deuxième plat : Nadal lui fêtait ses 27 printemps, déjà ! Le temps passe trop vite… Ce fut net et sans bavures tellement Nishikori n’avait pas la Kei de son jeu… Pourtant il avait pris le bon départ en obtenant en début de match deux balles de break avec un bon jeu de relance…  Tout le reste fut très moyen de la part du Japonais qui arrosait le match de cadeaux d’anniversaire sous forme de fautes directes ! Rafa pouvait enfin savourer un bon match pas trop fatigant, le plus dur pour lui étant de faire bonne figure devant la pièce montée amenée sur le Central.

Et en Dessert : Stan contre Richard. D’abord la fin de quatrième set, suivie sur la place des Mousquetaires et truffée de points d’anthologie des deux côtés. Toute la panoplie y passe… les gens sont scotchés devant l’écran, bouche bée parfois ! Après, Fieldog me refile ses billets pour le court avant de filer prendre son train, ça c’est un vrai 15lover !! Ce dernier set entre Stan et Richard sur le Lenglen est moins intense en terme de niveau, mais au cinquième on joue surtout avec ses tripes. Oui Richard est diminué physiquement, mais il lâche ses coups au maximum ; Stan est lui aussi un peu touché car il ne tente pas énormément en ce début de cinquième, il essaye de s’économiser pour la fin de match, ça se sent. Richard y va aux tripes, et oui Monsieur ! Il remporte des points qu’on ne croyait pas possible. Et il fait nous fait presque du Gaël avec ses demandes d’encouragement… On lui chante la Marseillaise ! Moi, je n’ai jamais vu ça à Roland depuis que j’y vais ! Je ne pense pas que le Central l’ait fait une seule fois que ce soit pour Gaël ou Jo, énorme !  Une ambiance de Coupe Davis et un Lenglen plein à craquer. Ce match est spécial à tous points de vue ! Celui qui encaisse tout sans broncher mais qui gagne à la fin, c’est Stan… Franchement : chapeau bas au Suisse ! 

La suite ? Un Federer – Tsonga , Kuznetsova – Williams… mais ça je vous laisse le commenter !

About 

Grande prêtresse de 15-LT : je désigne les prochains rédacteurs quand on manque d'articles, ils sont automatiquement inspirés pour écrire dans les plus brefs délais ! Un miracle ! ps mon avatar moi sur le canal St Martin un jour d'hiver 2009, en pensant à ce que pourrait être 15love :)

Tags:

243 Responses to Roland-Garros, le lundi c’est l’anniversaire de Rafael

  1. MarieJo 4 juin 2013 at 21 h 22 min

    Tsonga chez BFM :

    Est-ce que ça vous agace ou ça vous porte le fait qu’on fasse référence à la victoire de Yannick Noah en 1983?

    Ça ne me fait ni chaud, ni froid parce que j’ai envie d’écrire ma propre histoire. Ce serait exceptionnel que ça se termine de la même manière mais je suis concentré sur moi-même.

    eh ben au moins c’est clair !

    est-ce que c’est fou de penser que Jo peut gagner RG ?
    vendredi il refait un gros match ou il gagne en 3/4 sets sans perdre trop d’énergie, et Dimanche il tape nadal ou djoko qui auront joué un marathon sur 2 jours en battant le record de clément santoro ?
    j’avoue que ce scénario aurait de la gueule !
    et puis comme ça plus personne ne ne ressortirait Noah 83… c’est saoulant !

  2. Elmar 4 juin 2013 at 21 h 37 min

    Je viens de revoir la rediff du 2ème set sur Eurosport. J’avais pas pu suivre la fin. Incroyable comme Fed y est mauvais. Franchement, Tsonga avait ume sacrée marge parcequ’il n’avait même pas besoin de bien jouer.
    Fed, 20 min après le match, déclarait déjà que c’était de l’histoire ancienne et qu’il avait de grandes attentes pour Wimbly.Faudrait d’ici là qu’il ouvre son compteur 2013 à Halle, parce que c’est qd même bien la lose pour le moment.

  3. Jérôme 4 juin 2013 at 21 h 41 min

    Mais non, MJ. On n’a pas la gueule de bois. La seule vraie déprime, ce serait s’il est aussi à la rue à Wimbledon. Là oui ça serait dur.

    En tout cas, à ce stade, on a une année 2013 de Federer qui ressemble furieusement à l’année 2001 de Sampras.

    J’espère bien sûr que le second semestre sera meilleur pour Roger qu’il ne fut pour Pete.

    Je relève aussi que pour Roger, 2013 c’est l’année des 32 ans alors que pour Pete 2001 ce n’était que l’année des 30 ans. Il a du mérite, le Roger, vu la concurrence de foux furieux qu’il est obligé de se taper.

    Je me souviens de 2001 et 2002. C’était dur : un vrai crève-coeur de voir Pete ne plus rien gagner pendant 2 ans, même pas un petit ATP 250, malgré quelques matches d’anthologie.
    Quant à sa sortir sur une victoire à l’USO 2002, j’aimerais ramener les choses à leurs plus justes proportions. C’était juste invraisemblable : la victoire de Pete était même illogique car depuis les huitièmes on voyait évoluer sur le court un semi-handicapé, un gars dont le jeu et le physique s’effilochaient.

    Est-ce que c’était la plus belle sortie ? A peu près seulement.

    Moi, j’avais peur de voir une boucherie de plus. Ce n’est qu’après coup que ce fut beau, parce que face à Agassi, c’était juste une histoire à part. Mais franchement, j’ai eu peu de plaisir à le voir se frayer un chemin tel qu’il l’a fait. C’était une sale guerre : celle du gars qui ne veut pas mourir et qui est prêt à absolument tout parce qu’il sait que c’est la dernière occasion et que ce n’est pas un an plus tard qu’il pourra remettre le couvert.
    C’était même limite moche et paradoxal, car moi j’estimais que sur son niveau de jeu c’est en 2001 que Sampras n’aurait jamais du perdre le tournoi et qu’il aurait bien pu le perdre en 2002.

    Chaque victoire était illogique. Et la victoire finale fut plutôt un soulagement, une sorte de réparation sur le mode il avait bien droit à ça après toutes les avanies qu’il avait subies depuis 2 ans, les critiques, les moqueries, l’abandon des sponsors.

    J’espère que Roger, lui, saura profiter au bon moment d’un prochain coup de mou de Djoko et Nadal. Dans l’idéal dans 1 mois.

    Parce qu’à faire des comparaisons, on peut aussi estimer que l’année 2013 de Roger a des similitudes avec l’année 1999 de Pete qui, après les immenses efforts fournis pour finir une 6ème fois consécutive l’année civile comme n°1 (fin 1998), avait ensuite collectionné les coups de fatigue et les pépins physiques tout au long de 1999.

  4. Persé 4 juin 2013 at 22 h 08 min

    C’est vrai que l’US Open de 2002 fut étonnant. Sampras était totalement déclassé après deux années très difficiles. Néanmmoins l’US demeurait le tournoi où il restait redoutable avec de nombreux matchs d’anthologie au cours de cette période (en 2001)et trois finales. J’étais aux anges qu’il gagne car il reste mon joueur favori et que je ne pouvais piffrer ni Hewitt, ni Agassi.

    Physiquement parlant, il avait énormément baissé depuis 2 ans. Quand on regarde les images du Sampras de 1995 et celui de 2002, la différence est frappante.

    Dans son bouquin « A champion’s mind », il explique que sa blessure à la jambe fut très grave et failli mettre fin à sa carrière. Depuis lors, il n’avait plus la même forme.

    Mes souvenirs de 2002 sont qu’il avait quand même renvoyé Roddick en quart de fort belle manière. Ses victoires sont aussi la preuve que l’expérience et la science du jeu permettent d’aller loin dans un tournoi. C’est d’ailleurs le point qu’il mit en avant lors de ses interviews d’après-match.

    Je crains qu’insensiblement le temps finisse par rattraper Federer qui a déjà battu les records de longévité au plus niveau comme il rattrapa jadis Lendl, Sampras, Agassi, Becker etc… La transition est quasiment toujours inexistante et d’un seul coup même les plus grands perdent le fil. Lors de sa dernière année, Agassi avait considérablement vielli, Lendl ne faisait plus que des deuxièmes tours et Sampras était prenable par le tout-venant.

    Il est possible que Fed soit déclassé à partir de l’année prochaine même si le circuit est beaucoup plus stratifié actuellement que dans la génération précédente.

  5. Remy 4 juin 2013 at 22 h 15 min

    Pour répondre à MJ, oui j’ai la gueule de bois.
    Ca fait 2h je pleure au fond de mon jardin, allongé en position fœtal.
    De temps en je lance quelques fléchettes empoisonnées à une cible géante faite main de Tsonga.

    Fed a été tout simplement mauvais aujourd’hui.
    Comme depuis la fin de l’AO, mais en pire.

    Sentiment familier à IW, Miami et Madrid.

    Alors Jo ou un autre …
    De toute façon, il va perdre contre Ferrer qui lui même perdra contre un autre dans une finale à sens unique.

    • MarieJo 4 juin 2013 at 23 h 26 min

      oh le blues !

      avoir le blues quand ton joueur est pas bon, à la limite ya pas de raison comme disait Elmar, c’est encore plus crêve coeur quand il joue bien et que c’est perdu sur le fil… la ça fait vraiment mal.

      même si roger n’a pas été bon, il n’avait de toutes façons pas les moyens de gagner ici au vu de ce match autant laisser toutes ses chances à Jo…
      sans doute que jo ne gagnera pas non plus mais on ne sait jamais après tout !
      stan peut faire l’exploit, haas aussi, ça peut devenir tout fou… qui sait ? la logique voudrait qu’on voit rafa et djoko en demie, mais bon rien n’est écrit…

  6. MacArthur 4 juin 2013 at 23 h 11 min

    Federer a donc réaffirmé qu’il faisait de Wimbledon son objectif principal. Je sens que ce tournoi va être passionnant. Les tableaux qu’ils a eus pendant cette saison sur terre, il aurait dû demander aux dieux de les lui garder pour Londres. Car, les choses pourraient vraiment se corser pour lui là-bas. Il pourrait être la victime de ce vent de changement qui souffle sur le circuit depuis quelques temps.

    Murray aussi nourrit de grandes attentes cette année. Berdych est actuellement très frustré par ce qui lui est arrivé à RG. Un Berdych frustré, ce n’est pas une bonne nouvelle pour Federer. Janowicz ou Gulbis seront sur son chemin. J’ai rêvé de ça durant ma sieste. Tsonga, peut-être. Mais c’était un peu flou dans mon sommeil. Et Nadal sera TDS No.5…

  7. Sylvie 4 juin 2013 at 23 h 15 min

    Un petit passage éclair. Tout d’abord pour remercier les auteurs des présentations que je n’ai malheureusement pas toujours le temps de lire ou après les matches ce qui est dommage. Bravo et merci à tous.

    Ensuite une petite réaction sur la défaite de Fed et la victoire de Tsonga. Pas de surprise en ce qui me concerne. Au RYSK je pensais tellement que c’était du 50/50 que je les ai mis tous les deux en finale n’arrivant pas à trancher. (Bon si c’est Ferrer j’aurais tout perdu). Après les avoir vu évoluer, je sentais bien la perf de Tsonga.

    Je suis un peu déçue par le score car j’aurais pensé que cela aurait été plus serré.

    Je ne suis pas spécialement déçue car je n’imaginais pas un seul instant qu’il puisse gagner le tournoi et je craignais un enième Federer/Nadal sans suspense aucun. Je n’ai jamais cru perso que Federer ramasserait les miettes d’un mort. S’il jouait Nadal, après 5 h de matches ou pas, il perdait, s’il jouait Djoko, il avait une infime chance. Je ne pense pas qu’aucun de ces deux joueurs perde le tournoi sur fatigue.

    Je ressens, comme tout fan de Fed, une petite pincée de nostalgie en me disant que cette année, une page est peut-être vraiment en train de se tourner mais cela ne m’attriste pas. C’est logique et quand on voit ce que fait encore Haas à 35 ans on se dit que Fed a peut-être encore quelques cartouches à tirer dans les années qui viennent.

    Je suis surprise de voir que certains reprochent à Federer de rater peut-être sa sortie ou, une fois de plus en ce qui le concerne, de tout ramener à l’argent. Je ne pense vraiment pas que l’argent entre en ligne de compte dans son choix. Il peut capitaliser sur son image encore quelques années sans jouer, devenir consultant… S’il joue c’est qu’il aime le tennis plus que tout, c’est un vrai passionné et qu’il ne se sent pas prêt encore à lâcher l’affaire. Il est difficile pour un sportif de haut niveau de décrocher mais lorsqu’on végète au fond du classement ou qu’on enchaîne les blessures, il est plus facile de partir. Pas quand on est encore numéro 3 mondial.

    Lorsque Federer sentira qu’il n’a plus aucune chance de bien figurer, il arrêtera mais je pense que ce n’est pas encore le moment. Et que cela n’a rien à voir avec le fric.

    J’espère que Tsonga ira en finale et jouera sa carte à fond. Ce n’est pas mon joueur favori, je lui en préfère bien d’autres mais je pense qu’il a une carte à jouer. Je ne le vois pas s’imposer mais de ceux qui restent hors Djoko et Nadal, il est celui qui pourrait peut-être le plus les perturber, surtout avec le soutien du public.

    • karim 4 juin 2013 at 23 h 43 min

      Jouer pour le fric certainement pas, mais poursuivre l’aventure pour Fed est un mix de plusieurs choses dont les sponsors et les intérêts économiques ainsi que les pressions y-liées ne peuvent être totalement balayés d’un revers à une main.
      Parmi ces raisons de rester, je pense qu’il y a l’amour du jeu oui, mais aussi voire surtout l’esprit de compétition et l’accoutumance à l’euphorie de la victoire et la gloire et l’aura qui vont avec. Sortir vainqueur d’un combat homérique au bout de quatre heures devant un parterre de 17.000 fans en délire, pleurer de joie à la remise d’un trophée devant les flashes qui crépitent , je pense que c’est aussi jouissif et addictif qu’une nuit de défonce à la coke et de stupre avec des porn girls dans une villa de milliardaire sur les hauteurs de LA pour un acteur hollywoodien, débouler en smoking Armani dans la salle du casino du Bellagio à Vegas pour un addict au jeu, être écrasé contre son siège sur le toboggan ardennais de Spa par les accélérations d’une Koenigsegg Agera pour un fou de bagnoles. On en veut encore. Après ça fumer un pétard dans un square en se faisant sucer par un travesti brésilien, jouer à la machine à sou dans un Ferry entre Douvres et Calais, conduire une Hyundai i30 sur un périph saturé, ça le fait moins. La retraite pour Fed là, maintenant ce serait ça.

    • Sylvie 4 juin 2013 at 23 h 51 min

      Je ne les balaie pas d’un revers de main mais je pense que ce n’est pas la raison majeure. S’il reste trop et perd son statut d’icône ce n’est pas intéressant pour les sponsors. S’il part demain, il a de quoi se vendre avec la marque RF, ses sponsors, des matches d’exhib etc. Surtout qu’il parait que Mirka commence à en avoir marre.
      Je crois que c’est la passion du jeu et effectivement ce qui va avec. Les psys parlent effectivement d’une sorte de syndrome de dépendance pour les sportifs de haut niveau Certains deviennent dépressifs après, n’ont plus l’impression d’exister. Il faut vraiment choisir son moment pour partir sans regrets et commencer une nouvelle vie.

    • Antoine 5 juin 2013 at 1 h 13 min

      C’est toujours étonnant de lire que Roger ne jouerait pas pour gagner de l’argent, que cela ne le motiverait pas, qu’il ne joue certainement pas pour cela…

      Pourtant, c’est un sportif professionnel et il se trouve qu’il gagne beaucoup plus que n’importe qui d’autre puisqu’il gagne deux fois plus que le deuxième dans ce registre qui est Nadal..

      Je ne vois vraiment pas pourquoi quand on n’a pas un meilleur usage de son temps, ni aucune autre activité ou l’on est meilleur on arrêterait une activité professionnelle qui vous rapporte 50 M$ par an…Surtout quand en plus, cela ne vous pèse pas mais que vous trouvez cela plaisant comme job..

    • Sylvie 5 juin 2013 at 11 h 07 min

      je pense, cher Antoine que tu as mal compris ce que je voulais dire. moi je réagis aux propos lus plus haut, comme quoi Federer ne continuerait à jouer QUE pour le fric, sous-entendu sinon il aurait déjà arrêté. Je ne pense toujours pas que ce soit le moteur principal. Après comme tu le dis, dans ta dernière phrase, pourquoi arrêter un job plaisant et qui rapporte ? mais penser que jouer lui pèse mais qu’il continue en grippe-sou, je n’y crois pas. Il est riche à millions et peut capitaliser encore sur son image sans jouer puisqu’il gagne de moins en moins en tournoi. S’il continue c’est que le facteur plaisir ou addiction est toujours fort. Je pense que le jour où il n’aura plus envie de mettre les pieds sur un court ou de suer à l’entraînement, le seul fric ne sera pas un moteur. Il aime peut-être l’argent mais il a surtout un immense orgueil et je ne le vois pas accepter une dégringolade brutale ou jouer sans y trouver de plaisir pour grappiller quelques milliers de dollars de plus.

  8. karim 4 juin 2013 at 23 h 22 min

    Elmar, le seul point commun entre Fed et moi c’est un dos en compote qui a ses bons et ses mauvais jours. Malheureusement.

    Je m’attendais à une défaite sèche, ça n’a pas loupé. Il faut avoir séjourné en antarctique depuis huit mois pour ne pas voir clairement que ce Fed là est rincé, celui qui traine son tennis sur les courts en 2013. Il va peut-être reverdir à wilbledon comme un Sampras à la rue renaissait chaque année en 2000, 2001 et 2002 quand le circuit posait ses valises à Flushing. Mais cette année il est clairement loin très loin de son meilleur. On va pas rester sur des attentes calibrées sur le gars qui a claqué trois Petits chelems en quatre ans (!!!!!) mais plus sur celui dont on craint comme la peste les affrontements contre Benneteau et Simon. Ça en dit long sur le niveau actuel du gars et les standards nouveaux qui sont les notres sans qu’on s’en soit rendu compte, attendez on a peur de Simon et Benneteau!!!!!!
    Sampras est parti sur un hold up qui a apporté une dernière pierre à la construction de sa légende. Pareille mésaventure a peu de chances de se reproduire pour Roger. Une lente agonie à la Edberg ça me ferait quand même chier. La sortie de Pete a effacé ses deux années de purgatoire. Je répète souvent que Laver jouait encore dix ans après son dernier GC pratiquement.
    Parler de sortie déjà peut sembler prématuré, jurisprudence Haas oblige. Mais en tout cas dans l’état actuel des choses, Fed ne voit même plus le sillage de Nadal ou Djoko, mais Tsonga ou Berdych désormais voire d’autres joueurs semblent aussi momentanément (?) hors de portée.
    Bon bah pour moi une victoire de Waw demain me feriait terriblement plaisir. Jo? Si l’aventure ne s’achève pas en queue de poisson et en mauvaise blague contre Ferrer, il va gagner le tournoi. Je le sens bien. Il met désormais TOUS les atouts de son côté pour se confronter à ces fameux monstres de devant au classement. La victoire est désormais à ce prix (lecture subliminale).

    • MacArthur 4 juin 2013 at 23 h 37 min

      « Il met désormais TOUS les atouts de son côté pour se confronter à ces fameux monstres de devant au classement. La victoire est désormais à ce prix (lecture subliminale) ».

      Un de plus dans le club? Il en mis du temps pour se décider. Mais mieux vaut tard que jamais.

    • Sylvie 4 juin 2013 at 23 h 42 min

      C’est clair que le fait qu’on craigne de plus en plus de joueurs est révélateur. Pour Nadal et Djoko on craint qui ?
      Je pense qu’il ne faut pas trop vivre dans l’espoir du Wimbledon salvateur même si c’est sûrement là qu’il possède encore une chance. J’ai grand peur que cette année, il prenne la porte assez tôt car, si la surface sied à son jeu, il ne le met pas à l’abri des canonniers de service et il y en a pas mal sur le circuit.

      Je n’arrive pas à me projeter sur une fin de carrière de Federer et à l’imaginer. Je suis contente de le voir jouer et gagner quelques matches, tant pis s’il ne sort pas sur un coup d’éclat. C’est sûr que le voir jouer sur le court 18 et prendre la porte d’entrée contre des qualifiés ça fera mal mais je pense qu’il arrêtera avant.

      • karim 4 juin 2013 at 23 h 46 min

        Pour moi chère Sylvie, je pense que Wimbledon cette année sera au mieux son Sampras vs Fed mais dans le rôle de Sampras cette fois, sinon carrément son Sampras vs Bastle (orthographe à vérifier).

      • Sylvie 4 juin 2013 at 23 h 53 min

        Bastl, je crois ?
        Oui, je pense aussi. Tout le monde va vouloir son bout de Fed cette année.Ça risque d’être la curée, pire qu’à la chasse à courre ;)

  9. MacArthur 4 juin 2013 at 23 h 29 min

    Je viens de lire ça dans l’interview de Tsonga:

    « Avec mon coach on a beaucoup parlé, on a essayé de voir comment Federer joue sur terre battue et pourquoi Rafa réussit si bien face à lui. J’ai essayé de faire la même chose et ça a fonctionné. J’ai tenu mon plan de jeu du début à la fin, j’ai essayé de le repousser et puis de jouer autant que possible sur son revers. »

    C’est ce qui m’a semblé aussi lors de certaines séquences du match. C’est bien de s’inspirer de ce qui est mis en place par d’autres pour battre un joueur. C’est encore mieux de bien le mettre en application sur le terrain et surtout de s’y tenir du début à la fin. Peu de joueurs en sont capables. Soit il n’ont pas les armes pour, soit ils s’écartent très vite du schéma tactique à la moindre perturbation et du coup, n’ont plus aucune ligne directrice dans le match.

  10. Ulysse 4 juin 2013 at 23 h 40 min

    Ne te laisse pas aller Remy.
    Si Fed doit perdre, et il le doit vu le jeu produit, autant qu’il le fasse contre un bon Tsonga qui a a priori tout pour aller plus loin: expérience de ce genre de rencontre, soutien du local hero, solidité et aggressivité du jeu, physique et surtout ses fameuses gonades de mamouth qui lui seront bien utiles si la situation se durcit. Jo n’est pas un vainqueur logique mais son gros avantage c’est qu’il ne le sait pas, mais alors pas du tout.

    Impavide la Tsongue. Complexe ? Connait pas. S’il peut le faire il le fera. C’est le seul vainqueur du big four en GC et ils le redoutent tous. Le challenge va le sur-motiver.

    Du coup, le plus dur est peut-être cette demi contre l’obscur sans-grade Ferrer, l’élève studieux, méritant, chiant à mourir avec les grosses lunettes à double foyer, qui bosse trois fois plus que les autres pour trois fois moins de résultats. Y pas de challenge à battre Ferrer.

    Ferrer on le remarque pas. Il gagne systématiquement contre le vulgaire sur le court annexe mais a le bon goût de s’incliner face à la star. Comme Davydenko en son temps vous avez remarqué ? Sauf que Davy avait un tennis ping-pong un peu enthousiasmant, un peu modèle, et qu’il a fini par gagner la Masters Cup pour services rendus. En comparaison, le tennis de Ferrer n’inspire rien. Seule sa débauche d’énergie inspire potentiellement le respect, même si pour la plupart la sensation dominante est probablement une sorte de pitié pour ses dérisoires gesticulations pour pub duracell ponctuées de ahanements disgracieux. Ferrer n’est pas glamour, n’est pas habile, n’est pas de bon goût. Ferrer est juste Ferrer et pour cette raison la demi-finale est surement l’épreuve la plus difficile qui attend Tsonga dans ce tournoi.

    • Sylvie 4 juin 2013 at 23 h 45 min

      Pas faux. C’est le match où il a le plus à perdre.

    • karim 4 juin 2013 at 23 h 51 min

      Totalement ok avec toi pour Ferrer, c’est ce que j’écrivais plus haut. Ça sent le traquenard à plein nez et s’il s’en sort plus rien ne pourra arrêter la beauté de l’histoire et comme Noah en 83 et… kuerten en 97 il fera son meilleur match dimanche et gagnera en trois sets. Parfois l’histoire est juste trop belle pour ne pas s’écrire. Et un, et deux et trois zéro? Je vais pas vous l’apprendre!

    • Sylvie 4 juin 2013 at 23 h 55 min

      Vous êtes en train de rêver mais dimanche vous fantasmerez devant Nadal/Ferrer ;)

      • karim 5 juin 2013 at 0 h 29 min

        La plus faible audience d’une finale de roland garros en france depuis la fin de l’ortf. Les billets s’échangeaient au marché noir contre une boite de tic-tacs à une heure du match place des mousquetaires.

      • Colin 5 juin 2013 at 13 h 51 min

        Ça me motivera autant que la finale Vilas / Wilander de 1982, c’est tout dire

  11. karim 5 juin 2013 at 0 h 27 min

    http://m.youtube.com/watch?v=w0uQXzbMqu4

    Je reste stupéfait qu’il ait fait la carrière qui est la sienne avec des coups de fond de court aussi indigents. Coup droit et revers additionnés ont moins d’amplitude que le seul revers de dimitrov (exagérément ample je le concède).

    • Clément 5 juin 2013 at 0 h 57 min

      Avant même de cliquer je savais que tu parlais de Big Mac. Pourquoi ? Parce que je me regardais des vidéos de lui aussi tiens.

      http://www.youtube.com/watch?v=gtcUz7L4UrM&NR=1
      http://www.youtube.com/watch?v=Job17sJuJtc

      Ainsi donc j’apprenais que McEnroe détenait le record du nombre de matchs remportés à la suite à Wimbledon : 8, en 77. Il sortait des qualifs et atteignait les demi-finales.

      Impossible de savoir si je l’aurais apprécié si j’avais pu le voir jouer à l’époque. Mais un peu malgré moi je ne peux m’empêcher de le trouver formidable.

      • Antoine 5 juin 2013 at 1 h 05 min

        Big Mac n’est pas le premier…

        Lorsque le Challenge Round était en place à Wimbledon jusqu’en 1922, le Challenger devait gagner le tournoi ET battre ensuite le vainqueur de l’année précédente. 8 matchs par conséquent..Ils sont plusieurs à l’avoir fait..

    • Clément 5 juin 2013 at 1 h 05 min

      Et pour rester dans le chapitre vieillerie, attention c’est du très très lourd : http://www.youtube.com/watch?v=RiSakiF4jzk

      Avec mon ancien avatar aux commentaires…

    • Ulysse 5 juin 2013 at 23 h 04 min

      Karim, cette provoc bas de gamme est indigne.
      Des coups de fond de court indigents… On s’en fout des coups de fond de court: le coup de fond de court n’est rien de plus qu’une logistique nécessaire vers la volée. J’ai joué au moins dix ans comme ça (et presque tout perdu) parce que je ne concevais pas le tennis autrement. Mais quelle jouissance quand ça marche !

  12. Antoine 5 juin 2013 at 1 h 00 min

    J’ai donc passé le journée à Roland comme prévu et vous aurez donc mon article compte rendu de mon après midi sur le Chatrier demain quand Marie Jo l’aura posté..

    J’y parle assez peu du match entre Jo et Roger donc autant le faire dès à présent et de parler de la suite qui attend Jo. Je pensais que JO battrait Roger en 4 ou 5 sets et ne m’attendais pas à ce qu’il le fasse en trois sets..Je lis avec surprise que Karim s’y attendais. J’ai du louper ce comm prémonitoire parce que je n’ai lu aucun commentaire de qui que ce soit qui prévoyait une défaite de Roger en trois sets..

    J’ai été passablement déçu du niveau de jeu proposé par Roger aujourd’hui. Je n’ai pas souvenir d’un quart de finale en GC ou il ait joué aussi mal.

    Je trouve qu’il est meilleur dans le commentaire: il dit que « Jo a fait un bon match ». C’est ce que j’ai trouvé aussi..Rien d’exceptionnel cependant: il suffit de regarder son nombre de points gagnants: le même que celui de Roger à une unité près. pas de quoi sauter au plafond…Mais solide surtout: au service, au retour surtout, dans le jeu, commettant peu de fautes directes, se tenant bien à son plan de jeu..

    Roger dit aussi cette chose étonnante sur le match de Jo contre Ferrer: « Pour espérer gagner, Jo devra faire preuve de pugnacité, qu’il soit offensif, j’espère qu’il sera transporté et appuyé par le public français afin qu’il puisse atteindre la finale. Si c’est le cas, après les choses vont s’emboîter facilement. ». Autrement dit, Roger indique tout bonnement que pour Jo le plus dur ne serait pas de gagner en finale ou il risque pourtant d’avoir en face Nadal ou Djoko, mais d’aller en finale et donc de battre Ferrer…

    Quand j’ai mis Ferrer en finale au RYSC (avec Nadal en face), c’était au vu du tableau: j’en avais tiré la conclusion que David irait facilement en demies et puisque je pensais que JO battrait Roger mais difficilement ou très difficilement, Ferrer tirerait les marrons du feu lors de leur demie et que manquant de peps Jo finirait par se faire avoir par le pou..

    Deux jours après, je lisais une interview de Tonton Toni qui disait qu’il y avait trois favoris pour ce Roland: son neveu, Djoko et Ferrer..

    Il me parait assez clair que Ferrer joue le meilleur tennis de sa vie depuis un an, qu’il continue et que ce n’est pas l’effet du hasard si deux fois de suite, il n’était vraiment pas loin de battre Nadal sur terre..

    Mais de son côté, JO arrive en demie sans avoir perdu un set au lieu d’avoir dépensé 50% de son influx pour battre un top 3 et a joué un match tranquille aujourd’hui. Il a donc une bonne chance de déjouer mon pronostic de départ.

    Les données du problèmes pour Jo sont toujours les mêmes: pour gagner, il faut qu’il batte deux top 3 dans le tournoi. Celui qu’il vient de battre était un faux top 3, le vrai premier top 3 sur terre qu’il doit battre est Ferrer..

    • Remy 5 juin 2013 at 7 h 37 min

      1er fois que Fed ne passe aucun ace dans un match en GC.
      Ça résume assez bien le niveau de sa prestation.

      • Mathias 5 juin 2013 at 10 h 08 min

        C’est effectivement la stat qui résume le mieux le match.
        Certes Tsonga a été très bon en retour, mais un ace c’est un service si bon que le relanceur ne la touche pas. Cela dépend donc essentiellement du serveur. La preuve qu’il ne sentait pas du tout la balle hier…

        La question est donc de savoir si un tel niveau de contre-performance est perenne. Je ne pense pas.
        Par contre, c’est un gros coup à la confiance de Fed en son propre jeu. Faut voir comment il va pouvoir/savoir rebondir!

        • Antoine 5 juin 2013 at 11 h 12 min

          C’est pas terrible comme stat pour Roger…

          Mais passer un ace ne dépend pas que du serveur mais aussi du type qui est en face: s’il lit bien le service, il peut la toucher…

          Jo n’a passé que deux aces, ce n’est pas non plus une bonne stat pour lui…

          J’ai vérifié les vitesses de service de Roger sur toutes les zones: rien d’anormal mias à part que sa mitesse moyenne sur les secondes n’était pas terrible. Son pourcentage de premières était correct…

          Celui de Jo très élevé, 75%, avec une vitesse moyenne très faible pour lui: 177 en premières. Ceci s’explique par le fait que coté avantage, il a systémtiquement servi sur le revers de Roger ou carrément extérieur avec des vitesses faibles 159 et 166 sur ces deux zones mais avec un énorme kick, à la Nadal en quelque sorte. Dans la zone du milieu sur les graphiques, mais sur le revers de Roger il a gagné 19 points sur 21. En revanche quand il a servi carrément extérieure, 1 seul point sur 5 idem en seconde balle sur cette zone: 1 sur 5)…

          Sur ce même côté extérieure, Roger a essayé de faire la même chose, servant 19 premires sur cette zone centrale mais sur le revers de Jo. Bilan: seulement 9 points marqués. Coté extérieur, 3 sur 7..Son déficit au service est surtout très marqué sur ces points servi côté avantage, là ou les points sont les plus importants en général…

          • Antoine 5 juin 2013 at 11 h 15 min

            …Mais outre l’absence d’ace, je n’ai pas le souvenir d’avoir vu un seul revers gagnant long de ligne…

  13. antsiran23 5 juin 2013 at 8 h 58 min

    Mouais, je crois bien qu’il ne faut plus se faire d’illusions sur Fed. J’étais sur le Chatrier hier aprem, premier rang, là où on a bien la sensation de vitesse voire de violence des balles. Clairement celles de Tsonga faisaient mal, pas celles de Fed. Quand au service, on avait un tout petit Fed. Et quand on sait l’importance qu’il a dans son jeu, pas un instant je n’ai cru qu’il allait remonter le cours du match. En face, Tsonga ne m’a pas fait une très grosse impression. Il était solide certes, mais pas plus impressionnant que çà. On avait vraiment l’impression d’un soulagement quand la balle sortait du court.
    Impression mitigée donc : un bon Tsonga mais sans plus face à un médiocre Federer. 3 sets secs. normal.
    Mais federer y a cru. Il ne donnait pas l’impression d’être résigné. Donc grosse déception. Sentiment que le temps passe. Qu’une page se tourne. Evidemment il n’est pas à l’abri d’un exploit. Mais l’exploit maintenant en GC ce sera d’atteindre les demi voire la finale…
    Pour Tsonga, j’ai un peu peur qu’il se fasse lessiver par Ferrer. Mais enfin…un petit espoir quand même s’il est capable d’élever son niveau de jeu.
    Cet aprem j’attends un exploit de Wawrinka et de Haas, sans me faire d’illusions.
    La purge à part çà ce sont les media qui vont nous bassiner avec l’exploit de Tsonga. Beurk…

    • Antoine 5 juin 2013 at 11 h 20 min

      J’y étais aussi mais nos impressions sont assez différentes…

      Il t’a donné le sentiment d’y croire ? A pertir de 4-2 en sa faveur au premier set jusqu’à 3-0 Jo au second set, il a subitement perdu 8 des 9 jeux disputés, faisant littéralement cadeau de deux sets à Jo, en tout cas du premier…Après cela je pense qu’il a compris que ce n’était pas son jour…

      • antsiran23 5 juin 2013 at 12 h 04 min

        Disons qu’il avait moins résigné que face à Nadal à Rome. Il restait en veille en se disant qu’au moindre fléchissement de Tsonga il pouvait reprendre du poil de la bête…

  14. antsiran23 5 juin 2013 at 9 h 02 min

    Tsonga : « passer au « sans gluten » c’est un progrès que j’ai fait. »
    Tiens tiens…je vais me mettre à croire en sa victoire !!!

  15. MarieJo 5 juin 2013 at 11 h 55 min

    nouvel article et c’est antoine qui régale :)

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis