L’herbe c’est pour les vaches

By  | 25 juin 2013 | Filed under: Opinion

Citation mythique du sieur Guillermo Vilas (reprise plus tard par Muster et Safin) qui résume bien la frustration de certains joueurs dès qu’il s’agit de jouer sur gazon.  Avoir le pied vert n’est pas donné à tout le monde. L’année dernière, Benoit Paire avait appris grâce à Stanislas Wawrinka les subtilités du déplacement sur gazon.  Et surtout la patience dès qu’il s’agit de relancer un gros serveur.

La tradition faisait que les Australiens, Américains, et les rares Britanniques avaient toujours un avantage assez net sur les terriens, sans compter la tradition des joueurs indiens, tchèques ou slovaques sur gazon. Le contingent latino faisait les frais du comité de Wimbledon qui les reléguait loin d’une tête de série. Plus d’une décennie plus tard, malgré la modification du gazon et des balles, on retrouve encore les allergiques du gazon. Comme quoi la surface garde toute sa spécificité malgré tout.

Les Russes, allez savoir pourquoi, ont toujours été assez médiocres sur herbe. Même Kafelnikov, qui a pourtant gagné trois fois Halle, n’est jamais allé au-delà des quarts de finale à Wimbledon… et encore, en une seule occasion. Marat Safin a attendu la fin de sa carrière pour faire une demi-finale quand lui-même ne s’y attendait plus et qu’il y avait des  statistiques foireuses ! Davydenko a toujours dit que le gazon était sa pire surface : un seul petit huitième et des défaites au premier tour. Cette année il refuse de s’emmerder avec le gazon, il ne vient pas !  Andreev n’a jamais fait grand-chose non plus. L’intrus, car il en faut bien un, c’est Youzhny, toujours bien placé pour aller au moins en huitièmes, mais rarement plus loin.

Les Italiens sont eux aussi allergiques. Les défaites de Sara Errani et de Fabio Fognini en ce début de Wimbledon confirment une belle tradition de losers sur gazon. En général, les terriens classiques qui n’ont pas pu, ou su, s’adapter au gazon sont légion. la liste est trop longue, Gomez, Bruguera, Kuerten, Moya ou Costa, pour ne parler que des vainqueurs de Roland-Garros, sont emblématiques de cette inadaptation.

L’armada sud-américaine et espagnole a toujours eu les pires stats qui soient jusqu’au ralentissement du gazon. Mais le rebond plus haut et moins fusant a permis à ceux qui ont fait l’effort de s’y mettre de gagner un peu plus à Londres ou les semaines précédentes. Gonzalez, Ferrer et même Verdasco ont fait bonne figure sur herbe ces dernières années. Nadal étant dans une catégorie à part, enfin peut-être plus maintenant.

Alors, c’est une affaire de spécialistes ? Oui… et non. Il n’est plus nécessaire d’être un ultra-spécialiste pour bien y jouer, mais en même temps les Mahut, Malisse, Haas, Murray et un certain Federer ont de beaux jours devant eux ! Si le gazon ne sourit pas encore à une grande partie de joueurs, c’est maintenant essentiellement à cause de leur déplacement sur herbe, encore mal maitrisé à l’occasion. La transition aussi, est toujours aussi brutale car très courte. On peut faire un bon tournoi de préparation et pourtant tomber sur un os, comme ce fut le cas de Wawrinka au premier tour face à Hewitt. Les glissades peuvent s’avérer dangereuses la première semaine, comme Azarenka en a fait les frais. Une glissade qui pourrait d’ailleurs lui coûter cher, puisque son genou a été touché. Les premiers tours restent les plus délicats : tout y va plus vite. Certains comme Darcis hier n’avaient pas pas forcément prévu la victoire, mais il s’agit alors de savoir saisir l’occasion.

Un peu comme à Roland-Garros, il reste finalement peu de spécialistes, et les tous meilleurs sur chaque surface ont réussi à s’y imposer plusieurs fois plutôt qu’une. C’est sans doute encore plus évident à Wimbledon.

About 

Grande prêtresse de 15-LT : je désigne les prochains rédacteurs quand on manque d'articles, ils sont automatiquement inspirés pour écrire dans les plus brefs délais ! Un miracle ! ps mon avatar moi sur le canal St Martin un jour d'hiver 2009, en pensant à ce que pourrait être 15love :)

Tags: ,

441 Responses to L’herbe c’est pour les vaches

  1. MacArthur 27 juin 2013 at 1 h 06 min

    Karim, fais très attention sur ce que tu racontes à propos de Murray. Je n’aime pas du tout ça et je risque de m’énerver. À bon entendeur salut!

    • Karim kicks ass 27 juin 2013 at 2 h 24 min

      Si tu t’énerves je vais être obligé de te désosser. Ce serait fâcheux n’est-il pas?

  2. Antoine 27 juin 2013 at 1 h 19 min

    7 abandons et forfait dans la même journée: d’après la fédé internationale, c’est un record dans un GC depuis les débuts de l’ère Open…

    On peut donc dire que j’ai bien bossé.

    Bon maintenant, on continue avec qui ?

    Qui faut il éliminer d’urgence ?

    Nadal 1er tour, Roger 2ème tour, sans parler de Jo, Isner, Cilic, Stan et j’en passe. A qui le tour ? Robredo ? Tiens, je l’ai vu jouer pendant un set contre Maahhoou. IL joue très bien Robredo, comme à Roland. Maahhoou était off, visiblement fatigué de tous les matchs qu’il a disputés depuis deux semaines. Un vrai danger public Robredo..Il ne paie pas de mine comme cela, mais c’est peut être lui qui va gagner le titre…ou Haas..

    Mine de rien, il reste plein de coupeurs de têtes dans ce tableau: Gulbis qui doit encore avoir faim, JJ qui n’a pas joué, Stak qui doit s’imaginer que tout est possible et sans doute plein d’autres qu’on ne connait pas encore, sans compter tous ceux qui vont abandonner ou déclarer forfait…

    Si contre toute attente et pour planter encore un peu plus mon rysc, Murray et Djoko dégageaient tous les deux aussi et ne se retrouvaient pas en finale alors qu’elle parait leur être destinée, cela me ferait bien marrer…

    Il n’y a pas si longtemps, on prévoyait un classico en quarts. On a vu ce que cela a donné. Alors le Djoker et Andy dans dix jours, ce n’est pas fait non plus…Dans 48h on n’en parlera peut être même plus…

    Je vais me remettre au taf.

    • hamtaro 27 juin 2013 at 1 h 28 min

      Djokovic, Ferrer et Serena
      Merci d’avance Antoine

    • Bastien 27 juin 2013 at 3 h 01 min

      George Bastl joue encore sur le circuit ! Foncez sur sa fiche atp, son bandeau y est toujours clément et sa barbe, sa mère la paupiette, sa barbe, quoi !

      En fait, il chatoye ses 40 ans ou presque ; ça fait 4 ans qu’il écume les bas-fonds du circuit, enquillant défaites sur roustes, avec la régularité dans l’excellence d’un Sébastien Loeb. C’est simple, son dernier fait s’armes remonte à Marseille 2009, où il aligne Marc Gicquel en tant que lucky loser.
      Pour le voir passer 2 tours dans un tournoi niveau 250, il faut remonter à Indianapolis 2005. Et la fois d’avant ?…
      Wimbledon 2002, mes frères, avec le scalp du grec et trois 6-2 du pas-encore-pansu-argentin dans la besace !!!

      Bref, ce mec en est à plus de 15 ans de carrière sur lesquels il y a 11 ans de balade ou presque. Le plus dingue étant qu’il joue encore très régulièrement, se faisant maintenant désosser au niveau Futures après avoir longtemps vainement tenté sa chance dans les qualifs de challengers. Y’a pas à dire, pour certains, c’est d’la bonne !

      Bref, quelle journée de dingue ! Si on pouvait avoir une finale sans Murray, Djokovic, Berdych et Ferrer, ce serait un véritable ode et hommage à Wimbledon 1996.
      Qui sera Krajicek, qui Radulescu, qui MaliVai Washington ? Quelle nymphe ira parader nue sur le Central ensoleillé ?
      C’est marrant qu’on cherche chaque fois à faire coller à nos références passées, manière de revivre par procuration une jouissance enfuie dans les nimbes du passé, ou d’exorciser quelque trauma. Alors que l’histoire, si elle bégaie souvent, n’est jamais identique.

      Enfin un peu de changement !

    • Patricia 27 juin 2013 at 9 h 15 min

      Djoko et Berdych. Ferrer explosera tout seul.

  3. Kenny 27 juin 2013 at 8 h 47 min

    Put**n quel début de semaine à la con!
    Ma grand-mère, Fed, demain Mandela, pfiou, que de précieux symboles qui disparaissent pour moi cette semaine…
    Qui maintenant pour apporter un peu de rêve ? La Djoke ? Le murret ? Une finale Robredo/Ferrer ? Vie de merde ! Je vais me pendre avec Ivan Lendl tiens !

  4. Evans 27 juin 2013 at 9 h 16 min

    Personne n’osera poser la question du passeport biologique. Je pense que si l’ATP se penche sur la question du dopage dans le tennis, on pourrait être surpris du nom des coupables.

    Moi je pense que l’annonce du passeport a régulé certains excès, d’ou un nivellement des écarts. Je l’avais déclaré suite aux résultats post Melbourne avec l’émergence soudaine de certains joueurs de l’ombre et une certain baisse de la constance chez d’autres.

    Dans tout le cas, l’annonce du passeport n’a rien changé aux performances de Nadal sur sa terre battue. Par contre, je me pose des question sur cette chute brutale de niveau chez certains de ses collègues.

    • Patricia 27 juin 2013 at 9 h 24 min

      Le passeport biologique nécessite pour sa mise en place d’au moins une année de relevés préliminaires. C’est pas avec ça qu’ils vont choper grand monde de toutes façons : il faut que les relevés soient très fréquents (au moins une fois par mois, pas tous les 6 mois au mieux), et ils ne relèvent que les écarts. Si t’es constamment dopé à un certain niveau, le passeport ne fait pas sonner d’alarme. Le jour où ils annoncent que le top 20 va être assujetti à un contrôle hebdomadaire et que les gars baissent, le raisonnement tiendra…

    • fieldog (vainqueur Odyssée 2010 et CC 2012) 27 juin 2013 at 11 h 16 min

      C’est vrai qu’à 32 ans, c’est complètement choquant de voir les performances d’un certain suisse baissées inexorablement. Je suis choqué ! Mais que fait la police ?!
      Troll un jour, troll toujours…

  5. Patricia 27 juin 2013 at 9 h 26 min

    Guillaume/Marie Jo, j’ai mis un texte en brouillons pour alimenter la réserve d’articles pour Wimbledon.

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis