La fièvre du samedi

By  | 19 septembre 2013 | Filed under: Histoire

Le Super Saturday. Une des spécificités les plus critiquées de Flushing Meadows, qui consiste à regrouper sur l’avant-dernier jour du tournoi les demi-finales hommes et la finale dame (tellement critiquée d’ailleurs qu’elle disparut en 2013, ndlr). Cela pouvait pourtant aussi donner lieu à des spectacles extraordinaires. Comme en 1984, lorsque six champions de légende vont nous faire vivre une journée de tennis inoubliable.

En 1984, l’heure est à l’alternance, et la finale dame est ainsi insérée entre les demi-finales hommes. Ce samedi 8 septembre, c’est donc Ivan Lendl et Pat Cash qui font les premiers leur entrée sur le Louis-Armstrong Stadium. Le Lendl de 1984, certes numéro 2 mondial, n’est pas encore le joueur surpuissant et dominateur du circuit mondial qu’il deviendra l’année d’après. Battu sèchement par Connors en finale des deux éditions précédentes, Flushing Meadows est son objectif principal, presque son idée fixe. En face, Pat Cash est le nouvel espoir du tennis australien. Âgé d’à peine 19 ans, il vient d’atteindre les demi-finales à Wimbledon, et il récidive à l’ US Open. Né sur gazon, c’est un volleyeur hors pair dans la plus pure tradition des descendants de Rod Laver.

Le palmarès plaide pour Lendl, mais Cash ne fait aucun complexe. Il joue Lendl de la seule manière possible : il l’agresse en permanence, se rue au filet à la moindre occasion. Service-volée systématique, attaques des secondes balles du Tchécoslovaque et véritable mur une fois le filet atteint. Le niveau de jeu est extraordinaire car Lendl oppressé, finit par ajuster ses retours et ses passing-shots. L’opposition de style enflamme Flushing et après 3 heures de jeu les deux joueurs sont dans le cinquième set. 5/4 Cash, Lendl est sous pression sur son service. Sous pression du public qui vocifère des « Ivan go home », et surtout sous pression de Cash qui attaque la moindre balle courte. Balle de match pour l’Australien. Après un court échange il se rue au filet et déborde Lendl sur son revers. Le n°2 mondial tente désespérément un lob en bout de course. Cash est passé mais tout Flushing retient son souffle car la balle semble longue… Et elle n’en finit pas de descendre, pour finalement rebondir pleine ligne ! Lendl exulte et le Louis-Armstrong Stadium est debout. Mais Cash a laissé passer sa chance : dans le tie-break du cinquième set, le Tchécoslovaque sera le plus fort. Apres près de quatre heures d’un superbe combat, Lendl est en finale.

Ce sont maintenant les dames qui entrent dans un stade chauffé à blanc.

Chris et Martina, c’est un duel qui mérite plus qu’un article. Pourtant en 1984, le duel est à sens unique, car Navratilova domine de la tête et des épaules le tennis féminin. Et même Chris Evert, victime régulière en finales, ne pèse pas bien lourd. Martina vient de remporter leurs douze dernières rencontres, et les seize derniers sets qui les ont opposées. A Flushing, Martina est là pour glaner son sixième titre consécutif en Grand chelem. La question est plutôt de savoir combien de jeux va-t-elle laisser à Chris Evert.

Mais il était dit qu’en ce Super Saturday, l’ultra-domination aussi bien chez les femmes qu’un peu plus tard chez les hommes, allait cesser. Et au bonheur stupéfait des New Yorkais, c’est une « Chrissie » très affûtée qui va remporter le premier set 6/4. Pour la première fois depuis plus d’un an, Martina est poussée dans ses retranchements. Et pour la première fois on lit le doute sur son visage. Le Stadium entre alors en ébullition car il comprend qu’il vit peut-être l’impensable : Martina peut perdre. Mais c’est une championne, elle élève son niveau de jeu, et les deux joueuses nous offrent ce que le tennis féminin fait de mieux. Une opposition de style et une lutte acharnée indécise jusqu’au dernier point. Martina l’emportera finalement au bout d’un match magnifique de plus de 2h30. Pourtant ce match est un tournant. Chris Evert a sonné la révolte, et le règne Navratilova vient, sans qu’on le sache encore, de se terminer.

La nuit est tombée sur New York, et ce sont les projecteurs de Flushing Meadows qui vont accueillir ses deux plus grands champions : John McEnroe et Jimmy Connors, tous deux triple vainqueurs, et d’ailleurs seuls vainqueurs à ce jour dans l’arène new-yorkaise.

Pourtant là aussi le duel parait déséquilibré, tant la domination de McEnroe est totale en cette année 1984. Les corrections qu’il a infligées à Connors à Roland-Garros et surtout en finale à Wimbledon laisse présager un match à sens unique.

Mais c’est mal connaître Connors que de le donner vaincu. Surtout à Flushing Meadows, surtout en night session. Et à la surprise générale, le Stadium va vivre un duel d’anthologie, probablement le plus beau d’une journée pourtant déjà exceptionnelle.

Le premier set donne raison au pronostic, et, McEnroe, impérial, s’impose 6/4. Mais « Jimbo » se bat, rentre dans le court sur les services adverses et breake des le début du second set sur une série de retours gagnants. Flushing Meadows s’électrise car c’est vraie bataille qui commence. Connors joue long, près des lignes, sur les lignes et tient tête à McEnroe. Il remporte le second set, le premier perdu par McEnroe depuis le début du tournoi. Il est près de 23 heures à New York et à l’attaque du cinquième set le niveau de jeu est purement extraordinaire. Les points gagnants s’enchaînent, mais c’est pourtant McEnroe qui breake d’entrée et se détache 3-0. Tous les jeux ou presque vont jusqu’aux avantages, mais « Big Mac » tiendra son break jusqu’au bout. Trois heures quarante de jeu d’un match étourdissant, un Louis-Armstrong Stadium debout et en extase, et pourtant une poignée de main, distante, froide entre deux champions qui se détestent cordialement, contraste singulier avec le flot d’émotion qu’ils viennent de déverser.

Il est 23 heures et 14 minutes, et les projecteurs s’éteignent sur une journée, une soirée et une nuit de tennis fantastique. Plus de dix heures d’émotion, ou tous les matchs se sont joués au maximum des sets possibles, ou les plus grands champions sont allés au bout d’eux même. C’est – c’était – aussi ça le Super Saturday.

About 

Tags:

123 Responses to La fièvre du samedi

  1. Conchita 22 septembre 2013 at 15 h 16 min

    Humm le jeu se serre, Goulbe gagne son service blanc et s’accroche sur celui de GGL. Pas rassurée !

  2. Conchita 22 septembre 2013 at 15 h 17 min

    Irrespirable, une bb pour Gulbis.

  3. Patricia 22 septembre 2013 at 15 h 17 min

    Très beau winner de Gilles pour rebreaker !

  4. Conchita 22 septembre 2013 at 15 h 17 min

    Finale relancée avec gestes de triomphe de la Goulbe

  5. Conchita 22 septembre 2013 at 15 h 19 min

    Ca va être dur pour GGL, son élan est cassé, et la Goulbe donne moins en ce moment. A moins que…

  6. Conchita 22 septembre 2013 at 15 h 20 min

    Beau coup droit d’attaque de GGL, en avançant.

  7. Conchita 22 septembre 2013 at 15 h 21 min

    C’est GGL qui donne maintenant

  8. Patricia 22 septembre 2013 at 15 h 24 min

    Set Simon, après avoir sauvé 2 balles de débreak.

    Je vois qu’Ernests s’est repris également. Parfait !

    • Conchita 22 septembre 2013 at 15 h 26 min

      Parfait ???? Tu veux me faire souffrir encore plus ??? Que tu es cruelle, Patricia :lol:

      • Patricia 22 septembre 2013 at 16 h 05 min

        Ben… tu n’as qu’a apprécier Gilou, il a un beau revers, une volonté de titan, un déplacement du tonnerre… Tu prononces son patronyme à l’espagnole et il est parfait !

        • Lorio 22 septembre 2013 at 16 h 19 min

          Et certains disent qu’il ressemble à Robert Pattinson. Bon, je te l’accorde, c’est moins la classe que de ressembler à Mohamed Ali…

        • Conchita 22 septembre 2013 at 16 h 23 min

          Je n’aime pas du tout Robert Pattinson. Patricia, je n’ai rien contre Gillou, il joue plutôt comme j’aime.
          Mon hurlement c’était contre Goulgoul

  9. Conchita 22 septembre 2013 at 15 h 24 min

    Ca va mal, très mal, GGL est mené 0/30 sur son service, revient à 15/30, mais le momentum est pour l’horrible Letton

  10. Conchita 22 septembre 2013 at 15 h 25 min

    GGL a tort d’autant jouer sur le revers d’Erneststststststs qui s’est réglé. Il devrait jouer droit devant et ne pas donner d’angle

  11. Conchita 22 septembre 2013 at 15 h 28 min

    GGL continue sur le revers de EG, comptant sur des fautes

  12. Conchita 22 septembre 2013 at 15 h 28 min

    A deux points du set sur son service, ça devrait le faire

  13. Conchita 22 septembre 2013 at 15 h 29 min

    Set point, je jaunis tellement je suis furieuse

  14. Conchita 22 septembre 2013 at 15 h 30 min

    Deuxième set Gulbe

  15. Conchita 22 septembre 2013 at 15 h 33 min

    Dès le début c’est difficile. GGL veut arroser maintenant, perd patience (!)

  16. Conchita 22 septembre 2013 at 15 h 34 min

    La goule bisse et remporte encore un jeu

    • Lorio 22 septembre 2013 at 15 h 44 min

      Ça fait 7 jeux d’affilée… Depuis qu’il arrête d’en faire trop il y a clairement un niveau d’écart entre les deux.
      Quand j’ai vu que le match tournait j’ai voulu regarder la finale de l’Open de Moselle, mais les stats affichaient 9W/20UE pour Tsonga et 7/18 pour Simon…
      8 jeux de suite maintenant.

  17. Conchita 22 septembre 2013 at 15 h 43 min

    GGL est blessé, je comprends mieux son effondrement depuis ce jeu de service perdu au 2ème

    • Lorio 22 septembre 2013 at 15 h 59 min

      Qu’est-ce qu’il a ? Je l’ai juste vu sortir du court à 3-0 mais je pensais que c’était pour utiliser les commodités…

    • Conchita 22 septembre 2013 at 16 h 09 min

      Je ne sais pas trop… Mon stream était catastrophique et je n’ai pu voir que des morceaux, comme un diaporama

  18. Patricia 22 septembre 2013 at 15 h 50 min

    Bon, Gilles a bien contenu le retour de Tsonga, sauvé 2 BB, breaké dans la foulée et confirmé.

    Pendant ce temps, Goulbidou a remporté le 2nd, breaké et confirmé dans le 3è.

    Everything in control, I guess.

    • Patricia 22 septembre 2013 at 15 h 52 min

      La Goulbe en passe de confirmer le double break.
      Done ! (Stream totalement pourrave qui empêche de voir le niveau de jeu)

  19. Conchita 22 septembre 2013 at 15 h 51 min

    Bon il n’y a plus d’espoir Goulgoul va winner

    • Conchita 22 septembre 2013 at 15 h 54 min

      Peut-être par 6/0 !, je vais vomir, je reviens !

  20. Patricia 22 septembre 2013 at 15 h 53 min

    haha, Gilles a de meilleures stats que jo au filet !

  21. Patricia 22 septembre 2013 at 15 h 55 min

    3 baalles de match pour Gilou sur le service de Jo !

    • Patricia 22 septembre 2013 at 16 h 01 min

      Ca y est !!!!
      Gilles rectifie son % en finale et son résultat contre Jo sur dur.

      Jo pas terrible, pas mal du fait de Gilou qui le dérègle complétement je dirais… il l’a bien énervé, l’a fait travaillé mais n’a pas hésité à pratiquer un jeu « spetaculare » d’après les coms italiens.

      C’est tout bon mon Gilou ! Maintenant tu croques berdych à Bangkok pis tu refais finale à Bangkok contre Richard ?
      Il s’est vraiment débattu contre son niveau de jeu, les blessures et la poisse toute l’année, j’aimerais bien un run en fin de saison !

      Bon résultat de Jo pour un tournoi de reprise (j’espère qu’il ne va pas en rajouter avec sa condition, parce que 2 mois de coqueluche, une côte cassée et un bébé en face ça le fait aussi!)

  22. Conchita 22 septembre 2013 at 15 h 58 min

    Fait pour Gulbis. GGL s’est arrêté de jouer au milieu du 2ème set alors qu’il avait le break en main et un set d’avance. Ernests va pouvoir fanfanronner qu’il est le GOAT

    • Patricia 22 septembre 2013 at 16 h 09 min

      Je pense plutôt qu’il va retourner le canif dans la plaie en disant que c’est la moindre des choses contre un gars qui ne sait rien faire sur un court et qu’il a hâte de remporter un vrai tournoi ^^ ! (tu connaissais : « purée l’horreur j’ai joué comme un espagnol aujourd’hui »- citation approximative ?)

      • Conchita 22 septembre 2013 at 16 h 13 min

        Je ne connaissais pas cette citation, mais maintenant je veux carrément sa peau. Qu’il soit pendu !! Si on pouvait lâcher Antoine dessus !! Je me souviens de sa décla sur Nadal du genre : je suis vraiment déçu par Nadal, je pensait qu’il était beaucoup plus fort !

        • Conchita 22 septembre 2013 at 16 h 21 min

          edit:je pensais

        • Patricia 22 septembre 2013 at 17 h 05 min

          J’ai retrouvé, en fait c’est pire :

          [On his 2010 Los Angeles loss to Alejandro Falla

          “Nothing worked today. I was just running like a Spanish clay-court player standing on the baseline and pushing the ball back. Women’s tennis.”]

          • Patricia 22 septembre 2013 at 17 h 08 min

            Il y en a même deux :

            [On his slow start to the 2009 season

            “I was playing like a Spanish player—two meters behind the baseline doing nothing.”]

            Pendu, roué vif puis écartelé ?

          • Kaelin 22 septembre 2013 at 19 h 30 min

            haha elles sont magiques ces citations

  23. Conchita 22 septembre 2013 at 16 h 08 min

    A Tokyo, Venus domine Barthel qui est très loin de son niveau et de son potentiel en ce moment. Dommage car elle peut être si forte !

    • Kaelin 23 septembre 2013 at 0 h 51 min

      Bien d’accord, Mona Barthel est monstrueuse quand elle arrive à jouer son tennis. Sa capacité de percussion, de perforation est immense. Mon dieu je parle WTA avec une fan de David Ferrer que m’arrive t-il :D ?

  24. MarieJo 22 septembre 2013 at 17 h 09 min

    Mdr avec le match calling de conchita !!! non mais GGL quoi !!! LOL

    même si guillermo est un beau prénom, Garcia Lopez c’est limite un nom de charcutier de quartier, voir livreur de produits congélés !

    Gulbis a rhabillé pour l’hiver bautista-agut, j’attends sa conf contre le pauvre guillermo… ou il va t’expliquer qu’il a perdu le premier set pour voir l’étalage des compétances de GGL puis pour pimenter l’affaire il a cédé un break dans le 2è parce que c’était limite trop facile !!!

    quand ernest joue bien, je pense qu’il est difficile à battre pour unn mec moyen dont l’indor n’est pas sa meilleure surface, mais il se débrouille et peut rester opportuniste si l’occasion se présente ! mais comme on dit chez moi : uno del monton

    tiens, ça me rappelle sa victoire sur nadal à bangkok en 2010 ou il avait « sauvé » 24 balles de break contre rafa… une stat improbable contre nadal et une victoire qui en disait long sur l’état de rafa plus que le jeu de garcia lopez !

    donc maitre gilou a égaler guy forget aux nombre de titres !
    va falloir que richard corrige fissa cette anomalie dès bangkok il n’est qu’à un titre lui aussi !
    allez !

  25. William 22 septembre 2013 at 18 h 55 min

    Bonsoir à tous !

    I am back, même si je ne suis jamais vraiment parti… Mon au revoir était un peu trop anticipé, je reste finalement dans l’hexagone. Bref !

    J’ai préféré prendre un peu de recul durant l’été, bien m’en a pris puisque c’est le père Rafa qui a tout raflé…

    Dernier point : vous savez à quoi on reconnaît une mauvaise saison de Roger ? Quand Gulbis gagne plus de titres que lui.

    See you !

    • Kaelin 22 septembre 2013 at 19 h 23 min

      Yes c’est cool ça ! Cool pour Gulbis mais il a eu un tableau en carton il faut bien le dire. Le tournoi était très peu relevé. Chaud pour Federer lol.

    • Remy 22 septembre 2013 at 20 h 30 min

      Ho ho ho.
      Welcome back :D

    • Conchita 23 septembre 2013 at 0 h 13 min

      Bonne nouvelle ! Reviens poster souvent, malgré Nadal stp.

    • Guillaume 23 septembre 2013 at 10 h 58 min

      J’avais loupé l’épisode du départ, mais soit… bien content de te revoir, en tout cas !

  26. Ivan 22 septembre 2013 at 19 h 19 min

    Ivan Lendl: The REAL goat…

    • Conchita 23 septembre 2013 at 0 h 15 min

      Tu es nouveau ? Si oui bienvenue, mais avec de tels commentaires, ton espérance de vie paraît faible, à causé d’un dénommé Antoine. Que penses-tu de David Ferrer ?

      • Ivan 23 septembre 2013 at 11 h 25 min

        Salut et merci de l’accueil.

        Ferrer? Comment dire, euh… en fait je cherche quelque chose de positif.

        • Ivan 23 septembre 2013 at 11 h 31 min

          Je pense avoir trouve: sa coupe de cheveux. Comment? Elle est moche? Bon ben faudra que je trouve autre chose alors.
          Ah ça y est! Il a l’air vraiment gentil.
          Quelque chose de tennistique peut-être? ok laisse moi encore y réfléchir.

    • Guillaume 23 septembre 2013 at 10 h 54 min

      Plaît-il ?

      +1 pour l’entrée en matière fracassante. Pas sûr toutefois qu’Antoine te laissera poster une seconde fois après un tel aveu.

    • Skvorecky 23 septembre 2013 at 12 h 10 min
      • MONTAGNE 23 septembre 2013 at 17 h 39 min

        Y’a un rapport avec Gilles Simon ?

  27. JoAkim 22 septembre 2013 at 19 h 55 min

    Tout arrive dans le tennis. Il y a même des semaines où tous les tournois se terminent en happy-end. La Gulbe et Gilou the french pou remportent en se baladant les deux tournois de la semaine contre Tsonga et Gégé Lopez. Que demande le peuple. Et dans le même temps, on apprend que Murray ne jouera plus jusqu’à l’an prochain. Vraiment une bonne petite semaine.

    • Kaelin 22 septembre 2013 at 20 h 08 min

      Dommage par contre en double Mahut et Llodra perdent en finale contre la paire Klaasen-Brunstrom.

  28. MarieJo 22 septembre 2013 at 23 h 38 min

    Happy end ce soir pour l’équipe de France de basket ! Champions d’Europe !
    Y’a pas que le tennis ds la vie ;)

    • Conchita 23 septembre 2013 at 0 h 14 min

      gné ??

    • Kaelin 23 septembre 2013 at 0 h 42 min

      Si seulement on pouvait avoir des commentateurs comme Georges Eddy dans le milieu du tennis!

      • Conchita 23 septembre 2013 at 6 h 12 min

        Je ne connais pas George Eddy mais on en a quand même des pas mal : Amélie Mauresmo, très agréable, connaisseuse, gentille, Frédéric Verdier, professionnel et drôle et récemment Jean-Paul Loth bon analyse et plein d’énergie
        Ensuite c’est sûr que côté France TV ça se gâte.

        • May 23 septembre 2013 at 11 h 29 min

          Mauresmo & Verdier interviennent souvent intelligemment c’est une chose mais en plus ils interviennent à bon escient.
          Bouter est génial, je le trouve un peu trop moraliste (donneur de leçon) parfois mais il est très bien.
          Loth apporte une certaine expérience et à souvent l’oeil pour juger de l’état de forme des joueurs.

      • Kaelin 23 septembre 2013 at 10 h 51 min

        Julien Boutter sur les chaînes de Canal qui est génial aussi. De loin mon commentateur préféré. Ancien joueur (46ème mondial en 2002), très bon analyste, sait se taire quand il faut, de l’humour mais pas gras, etc. J’adore. C’est aussi le directeur de l’Open de Moselle qui vient de se terminer.

      • May 23 septembre 2013 at 12 h 41 min

        Perso, je le trouve pénible, je l’aimais bien quand il est arrivé sur Canal période Dream Team depuis il ne s’est pas tellement renouvelé et cet accent « Ricain » persistant après + de 35 ans passé en France…

    • May 23 septembre 2013 at 11 h 23 min

      Belle performance de l’équipe de France menée par TP – ça aide d’avoir des gars qui évolue en NBA. C’est tout à leur honneur d’avoir continuer à jouer et à croire en leur équipe, ce qui n’était pas gagner d’avance.

    • Skvorecky 23 septembre 2013 at 13 h 02 min

      Ci-dessous un commentaire de béotien sur le basket:

      Le moment clef du tournoi est certainement la victoire contre l’Espagne après un départ catastrophique. Et surtout, après quelque chose comme 8 victoires de suite de la Roja, dont certaines en forme de fessée! Euro 2009, Euro 2011, JO 2012… ça vous mine le moral, ça! Eh bien les mecs ne se sont pas résignés et ça a fini par payer, alors bravo!

      Pour le reste, sans ce rival impitoyable avec eux, le palmarès français depuis quelques années serait bien meilleur; ce titre n’aurait pas été le premier…

      Bref, pour faire une analogie pourrie, cette victoire, c’est la revanche de David Ferrer!

  29. Kaelin 23 septembre 2013 at 0 h 57 min

    Gilou qui a 73% de taux de réussite en finale. Monfils et Bennet’ sont partis se pendre. Nan blague à part, Simon est extrêmement régulier, il a toujours gagné au moins un titre depuis 2007, c’est tout à fait admirable. Et le fait de venir d’avoir un 2ème enfant n’a pas l’air de le chambouler, il fait son chemin, a l’air bien dans ses pompes, dans son tennis … C’est tout ce qu’on peut lui souhaiter.
    Son interview ici : http://www.servicegagnant.net/news-moselleopen-simon-mon-objectif-c-est-bercy-22034.html?utm_source=twitterfeed&utm_medium=facebook

  30. Kaelin 23 septembre 2013 at 11 h 17 min

    Les HL de Simon – Mahut à Metz : http://www.youtube.com/watch?v=OAhMjrs1oLY
    Simon a vraiment extrêmement bien joué et semble même avoir planté pas mal de coups gagnants. L’opposition de style était assez extrêment, le match complet devait vrmt être sympa à regarder. Cool de revoir Mahut à ce nv là, il s’en est fallu de peu dans le second set mais Simon a très bien négocié le tie break. Quelle solidité de Gilou, le mec ne fait jamais de fautes!

  31. Skvorecky 23 septembre 2013 at 12 h 03 min

    Excellent cet article, j’adore. Navratilova, Evert, McEnroe, Lendl, Connors, Cash, quelle journée de tennis!

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis