Un traître à notre goût (Our Kind of Traitor) – 2

By  | 24 décembre 2013 | Filed under: Insolite

CHAPITRE 2/ LE DEBARQUEMENT

El**01225

Bien. J’ai débarqué à Palma de Majorque avec mon balluchon tout à l’heure. Désolé Kar***, je n’ai pu voir ton message avant de partir, du coup, je n’ai ni pull Benetton, ni jeans délavé…
Mon équipement : des sandales, un bermuda olive, une chemise en cotton bleu marine, un T-Shirt « Love is Everything », un exemplaire de Soledades d’Antonio Machado et une guitare (bon, je ne lis pas l’espagnol et ne sais pas jouer de guitare, mais c’est pour donner le change).

Mon plan de base : jouer le poète disparu. Ca devrait payer, surtout pour une fille habituée à Nadal, quoi. Bref, en gros, je suis venu me ressourcer sur l’île pour retrouver l’inspiration, j’en profite pour relire certains poètes classiques espagnols hélas trop oubliés ailleurs… Petit à petit, je lui explique n’avoir plus écrit une ligne depuis une pénible rupture il y a 8 mois. Vous voyez venir la suite… Comme par hasard, à son contact, l’inspiration revient… Elle est ma muse…

Bref, je n’en suis pas encore là. Premier choc sur place : il ne fait que 19° sur l’île et je risque de me les peler cette nuit avec mon équipement. Deuxième choc : Nadal est partout, sur toutes les manchettes de journaux, sur toutes les pubs locales et sur toutes les lèvres. Je suis pas sûr de supporter ce régime…

J’ai pris un taxi pour rejoindre Manacor. Y en a pour environ une heure et ça m’a permis de me rencarder un peu avec le chauffeur. Je n’ai pas eu grand-chose à faire. J’ai lancé « Genial lo que hizo ayer, Nadal ? » (merci google traductions!) et il a embrayé presque tout seul… « l’enfant du pays », « celui qu’on a vu grandir », « tellement humble », « fierté de l’île ». D’ailleurs, si j’ai bien compris, la femme du chauffeur gardait souvent le petit Rafalito après l’école. A l’époque, ils étaient même inquiets pour lui, parce que lorsqu’il venait chez eux, il ne jouait pas mais restait scotché devant le vase de la table du salon, qu’il n’avait de cesse de soulever pour le replacer, toujours au même endroit. Du coup, il m’a confirmé l’information d’IvAnt*** selon laquelle Xisca est la meilleure amie de Maria Isabel, sa sœur. Il m’a montré la maison de Nadal, mais il ne sait pas si Xisca y loge.

Je viens tout juste de sortir du taxi. Je vais me chercher un petit truc à bouffer et ensuite, je vais continuer à investiguer.

 

Ant*46821**++

T’es sur le bon chemin El***… Pour la stratégie, Kar*** va te concocter un plan aux petits oignons c’est sûr… Puisque tu en es aux repérages, n’oublie pas d’aller voir les pêcheurs au port. IL va certainement sortir faire un tour de bateau pas tard pour aller pêcher tôt le matin. Il y a sûrement un truc à faire avec les rafiots, pas forcément type Rainbow Warrior mais un truc sérieux, je sais pas moi, saboter le truc, lui sauver la vie et gagner la reconnaissance de Xisca ou si c’est trop compliqué, tu fais tout sauter et puis on n’en parle plus… Enfin, là j’exagère, la grade stratégie, c’est Kar*** , moi je suis plus frustre et fais plutôt dans les méthodes moins subtiles…

Sinon, à Wimby ou j’ai laissé un ami qui bosse pour moi, tout va bien: il m’a informé ce soir que les préparatifs décrits plus haut en ce qui concerne le Center Court sont achevés. Il commence les premiers tests cette nuit. L’année dernière j’ai acheté la complicité d’un jardinier. Pas donné, comme toujours avec les Roastbeefs, mais consciencieux et motivé naturellement. IL déteste les Espagnols depuis quatorze générations et la tentative d’invasion de la Grande Armada. Ils n’oublient rien là bas… En plus quand il a vu Nadal escalader le toit du Centre Court en 2008, il était scandalisé et qu’on aurait jamais du autoriser les étrangers à jouer à Wimbledon, à part les anglo-saxons bien sûr… Un bon fond, tu vois…

*

Kar**789784*

Je me suis renseigné: dimanche soir, les Nadal ont fait la fête au café de la Paix à l’Opéra. Le lendemain matin, pas vraiment réveillé, corvées avec les journalistes puis il a été montré sa Coupe à Mickey à Disneyland comme chaque année. On lui a donné une mascotte Mickey pour l’occasion avec marqué 8 dessus.

Dimanche soir ils se sont barrés de leur hôtel dans le VIIIème le Alma Cavalla et ont pris un avion pour Barcelone ou il avait rendez vous pour un check up complet avec le Dr Cottello. Ils sont partis pour Manacor hier soir ou ce matin tôt je ne sais pas exactement. Xisca est avec lui.

Ils sont donc très probablement à Manacor maintenant mais tu dois être au courant. A moins que son toubib ne dise le contraire, il va commencer à s’entraîner sur dur aujourd’hui et toute la semaine. Ils ont prévus de ne gagner Londres qu’en début de semaine prochaine. Donc ils seront à Manacor jusqu’à dimanche après midi ou lundi matin.

Tu as donc un peu de temps devant toi. Take care and good luck !

El**01225

Le temps d’écrire mon message ci-dessous et je vois que tu confirmes en parties mes info. Xisca arrive aujourd’hui. En revanche, d’après mes sources, elle arrive seule car Rafa doit prolonger son séjour pharmaceutique à Barcelone. Tu vois, tout se déroule parfaitement selon Le Plan. Je dispose de quelques jours pour agir et je ne vais pas gâcher l’occasion.

A suivre : CHAPITRE 3/INFILTRATION

About 

Tags:

One Response to Un traître à notre goût (Our Kind of Traitor) – 2

  1. Montagne 24 décembre 2013 at 13 h 53 min

    Chapitre 3/introduction

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis