Un traître à notre goût (Our Kind of Traitor) – 6

By  | 28 décembre 2013 | Filed under: Insolite

CHAPITRE 6/EVASION

El**01225

Amis lecteurs, je vous ai laissés alors que j’étais en mauvaise posture et je suis navré d’avoir provoqué stress et inquiétude, mais rassurez-vous, tout va parfaitement bien. Si je n’ai pu vous narrer la suite de mes aventures insulaires, c’est que j’étais particulièrement occupé ces trois derniers jours dans ma chambre d’hôtel de Palma, si vous voyez ce que je veux dire…

Reprenons le récit là où il en était.
Tard le soir, quelqu’un vint enfin ouvrir la porte. Une énorme bedaine surmontée, sans cou, d’une tête grassouillette, les cheveux noirs, gras et luisants fit son apparition.

- Yé m’appelle Jorge. Yé souis là pour té donner à mangyer. Tou véras lé boss démain ; auyourdoui, il est ocoupé chez lé docteur. Si tou as besoin dé moi, yé souis derrière la porte.

Et là-dessus, il dépose un plateau sur lequel repose une carafe de Xérès et un sandwich au chorizo. Savent vivre, ces Espagnols !

A peine la porte fermée, je vis ma chance ! Je fonçais sur le sandwich, l’ouvrit, me saisit de la bouteille de Wasabi que tout bon fan de Federer garde précieusement sur lui depuis qu’il a lu ça et j’étais particulièrement heureux d’avoir conservé ladite bouteille sur moi pendant près de 7 ans. J’en badigeonnai allègrement l’intérieur du sandwich puis appelai Jorge.

- Jorge, Jorge ? Tu as faim ? Moi pas trop, ce serait dommage de laisser ce sandwich, non ? Avec du bon chorizo. Viens, je te le donne.

Le gros Jorge ne se le fit pas dire deux fois. Entrant à toute bombe dans la chambre, il prit le sandwich et le mordit à pleines dents, face à moi. Aussitôt, sa tête déjà rouge de nature, vira écarlate et il se mit à éructer tel un cerf en rut. Ne faisant ni une, ni deux, je le contournai et m’élançai par la porte laissée ouverte. Un escalier en colimaçon se trouvait face à moi et j’entendais des bruits de pas monter. Je n’avais pas le choix, il me fallait prendre les escaliers menant en haut. J’arrivai rapidement vers une porte que j’ouvris à la volée… et me retrouvai pratiquement face au vide !

Le gros Jorge avait sonné l’alerte et j’entendais des voix hurler des ordres et des pas courir à mes trousses dans l’escalier. J’examinai rapidement mes chances : en contrebas, quelque trois mètres sous mes pieds, se trouvait un avant-toit particulièrement pentu.

Je m’élançai dans le vide, atterrit sur l’avant-toit mais les tuiles cédèrent sous la violence du choc et je glissai avec elles… ce qui m’entraînait irrémédiablement dans le vide… J’allais me retrouver écrasé comme une crêpe au plein coeur de Manacor. Nadal aura eu ma peau au propre, comme au figuré.

Mais alors même que je voyais ma vie défiler sous mes yeux, se présenta mon dernier salut, sous la forme d’un étendard  fièrement dressé contre la tour Nadalèse. Je m’y accrochai désespérément. Il ralentit ma chute mais commença à se déchirer en deux sous mon poids. Sous mes pieds, 20 mètres me séparaient encore du sol…
Crrrrr… crrrrr….crrrrrac…

L’étendard se déchira complètement. Dans un geste insensé, j’en pris les deux extrémités et l’air gonfla le drapeau, la transformant en voile. Tel un parapentiste, je me débrouillai tant bien que mal pour la guider et ne pas m’écraser contre le mur de l’immeuble faisant face à la Tour Nadalèse. Hélas… la maniabilité de l’engin était toute relative et j’allais terminer mon vol contre la façade… Que non ! Une fenêtre était ouverte, par laquelle je me trouvai propulsé, embarquant avec moi la frêle personne qui regardait toute la scène depuis quelque temps…
Xisca !

A suivre : CHAPITRE 7/LE PLAN ÉTAIT PLUS QUE PARFAIT

About 

Tags:

One Response to Un traître à notre goût (Our Kind of Traitor) – 6

  1. Nath 28 décembre 2013 at 11 h 45 min

    J’avais totalement oublié cette partie :lol:

    Le tableau de Brisbane : http://www.atpworldtour.com/posting/2014/339/mds.pdf
    Des surprises possibles, avec Cilic, Bennet’ et Hewitt comme menaces pour les TS (Federer, Simon, Nishikori, Anderson, Dimitrov)

    Celui de Chennai, traditionnellement moins dangereux pour les TS (Wawa, Youyou, Paire, Fognini) moins : http://www.atpworldtour.com/posting/2014/891/mds.pdf

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis