TRWC 2014 : Djokobisse à Miami

By  | 31 mars 2014 | Filed under: Tennis Race

TRWC2014Tout est rentré dans l’Ordre

Bon ben voilà… La révolte des jeunes, des petits, des sans grades et des aspirants champions a fait long feu. Cette fois c’est officiel, les mastodontes ont repris le dessus. Djokovic vainqueur (comme à Indian Wells), Nadal deuxième, Murray cinquième et Federer septième (après sa deuxième place à Indian Wells) : le Big4 est reparti pour un tour, et les jeunes impétrants n’ont plus qu’à se contenter des accessits, comme avant. D’ailleurs, même quand ils sont aux premières loges, ils se débrouillent pour se saborder tous seuls : Alors que Nishikori et Berdych étaient encore en tête de la course, au contact de Djokovic et Nadal, ils n’ont rien trouvé de mieux que de tomber en panne sèche à quelques secondes d’intervalle, laissant ainsi les deux favoris, qui n’en demandaient pas tant, s’expliquer entre eux pour la victoire finale.

Pour Nishikori, malgré ce dénouement décevant, le podium (le premier depuis Shanghai 2011) reste quand même de bon augure.

Quant à Berdych, sa quatrième place n’est jamais qu’un anecdotique accessit de plus, lui qui les collectionne mais ne s’impose plus jamais (sa seule et unique victoire en GP remonte à… 2005).

Raonic et Dolgopolov confirment qu’ils savent désormais enchaîner, puisqu’ils finissent dans les points pour la deuxième fois consécutive (respectivement 6è et 8è, alors qu’ils étaient 8è et 4è à Indian Wells).

Classement après trois courses

Victime d’une nouvelle contre-performance à Miami, Stan Wawrinka se voit dépasser par les deux poids lourds Djokovic et Nadal.

Nul doute que le Majorquin va profiter des Grands prix sur terre qui arrivent pour engranger son habituelle moisson de points. Et, malheureusement, on ne voit pas trop qui, à part… Djokovic, pourrait le gêner dans cette entreprise.

Cogneur
Pts
TRWC-GP01
TRWC-GP02
TRWC-GP03
TRWC-GP04
TRWC-GP05
TRWC-GP06
TRWC-GP07
TRWC-GP08
TRWC-GP09
TRWC-GP10
TRWC-GP11
TRWC-GP12
TRWC-GP13
TRWC-GP14
1 N. Djokovic 70 20 25 25
2
R. Nadal 54 36 18
3
S. Wawrinka 50 50
4
R. Federer 48 24 18 6
5
T. Berdych 42 30 12
6
A. Murray 18 8 10
7
K. Nishikori 17 2 15
8
G. Dimitrov 16 16
-
A. Dolgopolov 16 12 4
10
J. Isner 15 15
11
D. Ferrer 12 12
-
M. Raonic 12 4 8
13
J. Benneteau 10 10
14
K. Anderson 8 8
15
E. Gulbis 6 6
-
T. Robredo 6 4 2
17
M. Cilic 2 2
18
F. Fognini 1 1
-
T. Haas 1 1

Signalons que le nouveau barème imposé par la FIA depuis la saison 2010, favorise plus le vainqueur de chaque course, et permet aux 10 premiers de marquer des points: 25-18-15-12-10-8-6-4-2-1.

Rappelons que 14 Grands prix sont disputés cette année, dont 4 «super grands prix» (Melbourne, Paris-outdoor, Londres-outdoor et New-York) qui apportent deux fois plus de points qu’un GP classique, et un «masters GP» indoor qui clôture l’année (réservé aux huit meilleurs cogneurs de la saison, ce dernier rapporte 50% de points en plus qu’un GP classique; il sera disputé cette année, comme lors des cinq éditions précédentes, à Londres).

About 

Sous d'autres cieux et en d'autres temps, je fus connu sous le sobriquet de "Colin Maillard et Tartempion".

Tags: , , ,

21 Responses to TRWC 2014 : Djokobisse à Miami

  1. Remy 31 mars 2014 at 12 h 55 min

    La TRWC est cruelle pour les français.
    Ils n’ont qu’un représentant, il est français et en plus c’est Benneteau !

  2. May 31 mars 2014 at 13 h 22 min

    1 trimestre vient de prendre fin, nous sommes en 2014, début de 2013 on s’enflammait parce que les choses commençaient à bouger dans les rangs mais les jeunes pousses ne tiennent toujours pas la distance en fin de tournoi. Résultat c’est toujours les mêmes qui récoltent.

    Colin, je compatis, depuis que tu tiens à bout de bras ta TRWC je me demande si après 2 ou 3 mois de compèt’ tu as vu d’autres nom que celui des frères Dalton aux commandes. Ma’ a bien élevé ses petits monstres.

    Si Stan ne fait plus rien de l’année on dira que sa victoire est accidentelle. C’est ça qui est désastreux. Les coups d’éclats ça va comme ça mais il faudrait peut-être aussi penser à confirmer sur la durée et surtout exploser ce foutu big four … sauf Murray, que l’on ne cesse de voir détrôné et pis en fait non! Et la révolte bordel!

    Merci quand même Colin.

    • Colin 31 mars 2014 at 15 h 52 min

      Oui, j’avoue que ça me pèse, ce manque de renouvellement.

    • Kaelin 31 mars 2014 at 16 h 25 min

      J’avoue que j’ai un peu de mal à vous cerner, il y a pleins de bonnes surprises en ce début 2014 (j’avais déjà répondu à quelqu’un en les rappelant il y a quelques jours) qui rendent plutôt optimistes pour la suite. Vous vous attendiez vraiment à ce que Dolgo ou Dimitrov gagne un master 1000 dés le début de la saison ? Un peu de patience quand, même, on a déjà eu plus de surprises en 3 mois que ces 3 dernières années pour ainsi dire. Hormis la déception de Wawrinka qui ne confirme pas tout à fait (ce qui peut s’expliquer en partie par une décompression mentale au moins en bonne partie je pense étant donné l’exploit que c’est de gagner un GC ces 10 dernières années hors top 4), je suis plutôt satisfait de 2014.
      Si les finales vous ennuient, ne les regardez pas … Ca viendra des nouveaux vainqueurs de M1000 puis GC, même dans les 2 ans à venir voire dés cette année (pour les 1000 en tout cas, GC j’y crois moins), j’en suis persuadé.

      Faut aussi voir que les mecs du top 4 commencent à se faire battre de plus en plus, même quand on ne s’y attend pas forcément, que les résultats surprises en 250-500 sont aussi de très bonnes nouvelles, que des mecs dont on attend la confirmation de bons résultats sur plusieurs semaines d’affilées confirment enfin (Dolgo, Dimitrov, Fognini, Gulbis notamment). Faut aussi voir l’évolution tant au niveau de la constance que du classement de nouvelles têtes (Thiem, Struff etd ‘autres), ou des mecs au beau tennis qui font une bonne saison (ERV, Cilic, Stepanek qui nous surprend encore …).

      Pleins de mecs qu’on considère sur un quasi consensus comme chiants ne sont plus du tout sur le devant de la scène : Gilou, Tipsa, Troicki, Granollers (non pas qu’il ait déjà été top 10 mais il fait une saison bien moins bonne que celles d’avant même si on peut attendre de voir sur terre. En double il est cependant excellent) par exemple. Ou des mecs certes au tennis intéressants mais qui sont là depuis des lustres et dont on sent qu’ils sont désormais en phase descendante avancée : Youzhny, Kohly, Hewitt, Lopez (Feliciano), Stepanek, Karlovic, Benneteau, Montanes, Davydenko …

      Franchement on a connu bien pire, moi je trouve que c’est une belle période tennistique.

      • May 31 mars 2014 at 18 h 38 min

        Un peu de patience? Perso cette période d’ultra domination dure depuis bien trop longtemps. Les surprises ça suffit aussi et le renouveau dans tout ça? L’exploit aujourd’hui c’est de faire finale ou demi ?
        Question : Existe-t-il un tournoi sérieux ou s’alignent qui on sait et que c’est un autre joueur qui repart avec le trophée? Oui sûrement mais la dernière fois c’était quand?

        Pour ma part, si Federer, Nadal et Djoko perdent du terrain, ce qui va bien finir par arriver, c’est plus par l’usure normale du temps qui passe, le manque de motivation après des années sur le circuit, que par la confirmation d’une relève. Pour moi c’est trop tard. 10 ans ou 8 ans de domination c’est énorme dans un sport aussi concurrentiel.
        Je ne vois pas trop en quoi cette période est différente de 2012 ou 2013, des percées inattendues il y en a toujours.

        Ce n’est ni Federer, ni Djoko ni Nadal qui m’ennuient, se sont tous les autres, ceux que je ne connais pas encore et que j’attends, ceux qu’on attend encore au tournant. Il y a toujours eu des dominants dans le tennis mais les grands titres n’étaient pas si verrouillés par 3 individus.

        Alors oui les lignent bougent mais il ne faut pas se contenter de picorer les miettes que veulent bien concéder les ogres. D’ailleurs cette tournée Us se termine par un doublé IW-Miami de Djoko avec comme finalistes les non moins habituels Federer et Nadal.

        Je reste aux aguets au cas où on me proposerait une finale Dimitrov – Tomic au sommet de leur tennis et pas dans un ATP 250 du coin, pour commencer, un M1000. T’as vu je ne suis pas si difficile.
        Si en plus on a une finale Fognini / Wawrinka en finale de Roland peut-être que je pourrais revoir ma copie.

        • Guillaume 31 mars 2014 at 18 h 52 min

          « Existe-t-il un tournoi sérieux ou s’alignent qui on sait et que c’est un autre joueur qui repart avec le trophée? Oui sûrement mais la dernière fois c’était quand? »

          Stanislas Wawrinka, il y a à peine deux mois, dans le tournoi le plus important du premier trimestre et en croquant Tic et Tac en chemin. Après ça, Indian Wells et Miami ne sont rien d’autre que des lots de consolation.

          • May 31 mars 2014 at 19 h 06 min

            Ah oui c’est vrai, mon problème c’est que je n’arrive pas à occulter que la dernière fois en GC c’était en 2009 et que la prochaine ça sera encore pour Pim, Pam ou Poum. Mais j’espère me tromper. Ce que je souhaite c’est que cette victoire ne soit pas isolée entre deux séries interminables de cannibalisme.

    • Geô 31 mars 2014 at 17 h 04 min

      Le rookie a bien raison. Remontons à novembre pas plus. Vous imaginez si un couillon avait prédit la victoire de Wawrinka à l’Open d’Australie? On lui aurait ri au nez. Quoi qu’il fasse cette année (et même après), il a marqué 2014 de son empreinte. Du reste, il va gagner la Coupe Davis avec Rogeai. Un Rogeai toujours présent et qui sera menaçant à Wimbledon, à l’instar de Dimitrov d’ici un an si tout va bien. Des joueurs intéressants, frais pointent leur museau. Et puis Djoko vient de mettre une branlée à Nadal. Sachons apprécier chaque mets délicat et ne soyons pas trop gourmands.

      • May 31 mars 2014 at 18 h 55 min

        Wawrinka il ne venait pas de nulle part, il y avait des signes: Son ascension a commencé à l’AO 13 où il manque d’un rien de passer le triple tenant du titre, s’est concrétisé par une finale à Madrid, par un super RG surtout son match vs Gasquet jusqu’à buter sur Nadal , une participation aux masters où il a brillé. Le tout pour l’apothéose à l’AO en début d’année.
        Je l’avais « rysqué » en finale donc sa victoire pouvait être surprenante mais pas improbable.

      • Geô 1 avril 2014 at 5 h 45 min

        Il ne s’agit pas de dire que Wawrinka sortait de nulle part, on sait tous sa progression. D’ailleurs, je mettrai davantage l’accent sur son US Open où il se qualifie avec autorité pour les demi-finales que sur son French (battre Gasquet de justesse n’est pas un exploit en soi). A Bercy et au Masters, il se fait totocher par Djokovic sans ménagement, il semble montrer ses limites. Il les sublime et entame sa folle chevauchée. Malgré tout on le voyait tous se faire battre, voire rosser par Nadal. Finale n’est pas victoire. Son succès, s’il n’est nullement une « Johansson », n’en reste pas moins une vraie surprise.

        • Kaelin 1 avril 2014 at 10 h 35 min

          Son US Open était effectivement monstrueux, bien plus que son RG en fait, tu as raison.

          Pour rappel, son tableau était incroyablement difficile :

          Stepanek au 1er tour, même pour un top 4 (2013) je trouve que c’est un mauvais tirage.
          Karlovic au 2è
          Baggy plutôt en forme à ce moment au 3ème
          Berdych en 1/16
          Murray en quart
          Défaite extrêmement serrée contre Djoko en demie.

          Son RG est moins dingue tout de même : voilà qui il bat :

          De Bakker
          Zeballos
          Janow
          Gasquet dans ce fameux match dingue
          puis branlée contre Nadal en demie.

          Ya pas photo.

          Sinon moi l’excellence de son niveau m’avait beaucoup marqué sur le Masters où je ne l’attendais pas si bon :

          Victoire contre Berdych et Ferrer, défaite 7-6 7-6 vs Nadal. Puis Djoko en demie 6-3 6-3 où le serbe était vraiment au dessus pour le coup contrairement à Nadal.

          Effectivement, le Waw’ ne sortait pas de nulle part mais oui personne ne l’aurait donné vainqueur à l’OA, même s’il avait fait finale voire le titre au Masters. De plus pour rappel, s’il fait de grosses grosses perfs dans les GC sur cette saison 2013, avant l’OA, c’est un joueur qu’on considérait comme toujours un peu instable mentalement, qui bloquait contre les plus gros, qui sortait de 2 défaites en GC extrêmement serrées contre Djoko (OA puis US) qui auraient pu le siphonner complètement mentalement contre ce joueur, et qui de plus avait un palmarès famélique : 5 atp 250 et pas les meilleurs.

          Je suis partisan de ceux qui considèrent que juste avec cette victoire à l’OA, la saison 2014 est d’ores et déjà réussie et exceptionnelle même si j’en attends encore plus et que je le répète, je suis très optimiste pour les 2 ans à venir avec des surprises dés cette année. Il y a bien trop de signaux positifs pour soutenir le contraire et dire que rien ne change depuis 10 ans.

  3. Geô 31 mars 2014 at 13 h 38 min

    Dimitrov 15ème ATP (et même 8ème TRWC). Le Top Ten, vite!

    Mon RYSC pour la Coupe Davis: Tsonga et Benneteau le vendredi, l’improbable duo Llodra-Monfils le samedi. Llodra fait équipe avec « le moins fatigué » des joueurs du vendredi, à moins qu’aucun ne le soit. Monfils en réserve pour le dimanche en cas d’invraisemblable scénario comme seule la Coupe Davis en connaît. Rogeai au portage d’eau, aux coupures d’orange et à la maintenance du trampoline.

  4. Guillaume 31 mars 2014 at 18 h 43 min

    Jan-Lennard Struff a raison : le rejet de Nadal (surtout) et de Djokovic est devenu épidermique car il y a (trop) longtemps que ça dure. Mais si on s’efforce de relever la tête du guidon, on ne doit pas faire perdre de vue les évolutions du premier trimestre 2014. On fait la gueule parce que Djoko et Nadal s’affrontent en finale de Miami. Mais il faut être clair : ça me va très bien que ces deux-là phagocytent les Masters 1000 quand, dans le même temps, Stan leur passe dessus à Melbourne. Je préfère 1000 fois ce cas de figure d’un Wawrinka one-shot, MAIS one-shot sublime en Chelem, à un Stan plus régulier qui leur chiperait régulièrement des M1000 mais buterait à l’échelon supérieur, façon Murray 2008-2011. Il ne faut pas s’y tromper : depuis janvier, LE tournoi qui comptait, c’était Melbourne, et celui-là leur a échappé.

    Après, il est évident aussi qu’au bout d’autant d’années d’immobilisme, les choses ne peuvent se décanter que par l’arrière, une chute après l’autre. Un Top 8 aussi installé ne lâchera pas prise d’un seul coup. On a (encore) perdu durablement Delpo ; une fois sa rente de Roland-Garros perdue, Ferrer devrait être décramponné ; Jo, qui quoi qu’on en dise a été un Top 10 très solide, est lui aussi lâché ; Murray reviendra, mais ses lacunes sur terre repoussent son retour sur le groupe de tête au mieux à l’été, voire plus loin si le hasard lui présente régulièrement Riri, Fifi ou Roro dès les quarts des gros tournois. Aujourd’hui, il y a des places à prendre dans le Top 8, avec tous les tirages cléments que cela sous-entend – non parce que, je ne sais pas vous, mais ça me saoule de voir que les agitateurs Dimitrov, 15e, et Gulbis, 21e, se sont déjà entretués 3 fois en 2014, et toujours pour des clopinettes en débuts de tournois.

    Et en attendant, derrière Stan l’étendard, la Race ATP affiche toujours Dolgopolov, Nishikori, Dimitrov, Cilic, Fognini et Gulbis en bonne place à la bagarre avec les figures établies.

    • Coach Kevinovitch 31 mars 2014 at 22 h 03 min

      « le rejet de Nadal (surtout) et de Djokovic est devenu épidermique car il y a (trop) longtemps que ça dure »

      Ce sont plus Nadal et Djokovic qui sont épidermiques à certains que la durée de leur domination qui n’est qu’épidermique qu’en tant que répétition d’événements épidermiques, si ceux-ci (les événements) étaient joyeux……

      En effet, comme d’aucuns l’ont rappelé Stan Wawrinka a gagné à Melbourne et si d’autres grands chelems cette année n’ont pas eu d’autres propriétaires que Tic et Tac, c’est tout simplement parce qu’à la fin du moins du mars, seul un tournoi du Grand Chelem a eu lui.

      Quand je lis certains posts dignes des plus belles gueules de bois, je me demande ce qui serait passé si Nadal avait remport Miami avec toutes les (mauvaises) augures que cela aurait présagé pour la saison sur terre battue.

      • Guillaume 1 avril 2014 at 11 h 39 min

        Je suis moins catégorique que toi. Mon cas n’a pas valeur de généralité mais avec Djokovic par exemple, je suis bel et bien passé d’un mec que j’aimais bien les premières années à un joueur que je ne soutiens plus guère que lorsqu’il barre la route à Nadal (oui, moi entre la peste et le choléra j’ai choisi :) )

  5. Elmar 31 mars 2014 at 20 h 37 min

    Oui, moi aussi, je suis d’accord avec Jan-Lennard. Ce début de saison me plaît bien. On ne pouvait pas décemment espérer un bouleversement complet de la hiérarchie.

    Mais ça se fissure quand même, faut pas croire. Un GC qui leur échappe, des défaites contre des Dolgo, des Nishi et des Dimitrov, c’est du tout bon.

    D’ailleurs, je vois bien une année à 4 vainqueurs de GC différents. C’était déjà le cas en 2012, évidemment, mais c’était les 4 lascars. D’ailleurs à ce titre, et pour répondre à May, si tu ne considères que Pim, Pam et Poum, tu peux alors te dire que les deux GC de Murray sont des ruptures et que par conséquent, on n’a quand même pas attendu depuis 2009 pour avoir du nouveau en GC!

    Sinon, c’est vrai que ça paraîtrait surprenant d’avoir un autre nouveau vainqueur de GC en 2014, mais je vois bien 2015 comme un tournant définitif à ce niveau-là. Et puis, Roger va gagner son dernier GC cette année, ça fera déjà de la place pour les autres ensuite.

  6. May 31 mars 2014 at 21 h 08 min

    Murray a toujours été le plus humain des 4, pour lui, l’anomalie c’était l’absence de titres majeurs à son palmarès. Qui ne s’attendait pas un jour à voir Murray remporter un GC? Qui s’attendait à voir Stan remporter un GC? C’était un juste retour des chose et non une rupture pour ma part. Mais j’admets volontiers être quelque peu contradictoire.
    Tu as raison Elmar, pour moi il n’y a jamais eu de « big four ». Un monstre à 1, 2 puis trois tête(s) mais pas 4. Murray il fallait bien le mettre quelque part, on l’a placé avec les dominants même s’il ne l’a pas été réellement et avec lui pas de course aux records, que c’est reposant!

  7. Kaelin 31 mars 2014 at 22 h 00 min

    Pour Granolla, encore 36ème en simple et 23ème en double, j’abordais plus haut le fait qu’il faisait un début de saison en simple vraiment pas terrible (alors que la tournée sudaméricaine où il avait des points à prendre étant bon sur terre, est passée), et effectivement, jugez plutôt :

    Il fait un bon tournoi de Chennai (enfin Chennai… c’est vraiment un 250 pas terrible) où il arrive en demi. J’ai envie de vous dire qui il bat pour en arriver là tellement ça me fait sourire : au 1er tour, Radu Albot, un moldave 169ème (il perd tout de même un set arf), au 2ème tour Rankumar Ramanathan, un indien 526ème mondial (qui lui aura pris tout de même 6 jeux!!) puis Benoit Paire un quart dans un match que j’avais vu où Paire avait complètement balancé son match alors qu’il était parti pour passer en 2 sets. Il s’incline ensuite contre ERV en demie donc.

    C’est la seule « éclaircie » de sa saison de simple pour ainsi dire puisqu’il enchaine 6 défaites au 1er tour (vs Tomic, Cilic, Giraldo, Souza, Klizan, Gabashvili) ponctuée par une défaite au 2ème tour à Buenos Aires où il passe Bedene, 103ème, au 1er tour en 3 sets. C’est catastrophique on peut le dire donc, surtout pour un terrien bien classé.

    En double c’est nettement mieux et on sent qu’il se concentre plus dessus désormais, ayant notamment un très bon niveau associé à Marc Lopez, le mec avec qui il avait remporté le Masters et quelques autres gros titres il me semble.
    En double cette saison, il fait donc :

    Passe un tour à l’OA, pas top.
    Puis fait une demie à Vina del Mar.
    Puis le titre à Buenos Aires.
    Passe un tour à Rio.
    Fait demie à Sao Paulo.
    A Miami, c’est pas bon, défaite au 1er tour.

    Son début de saison en simple en 2013 n’était pas top non plus hormis un quart à Sydney mais sur sa saison, il fait quart à Rome (il perd contre Paire 6-0 6-1 c’etait énorme), quart à Gstaad, titre à Kitzbuhel (j’ai honte mais je me souvenais pas que ce tournoi existait). Ca a suffit pour avoir un bon classement. Cette année je le sens parti pour faire moins bien, il a l’air de plus se concentrer sur le double donc.

    En double il avait déjà fait une énorme saison 2013, vraiment :
    Demie à Sydney.
    Demie à l’OA.
    Demie à Rotterdam.
    Quart à Dubai.
    Demie à Miami.
    Demie à Barcelone.
    Quart à Rome.
    Quart à RG.
    Quart à Hambourg.
    Quart à Montréal.
    Finale à Cincy.
    Et encore Quart à Tokyo, Shangai et Paris.

    On va peut être réussir à s’en débarasser enfin, du moins en simple, ouf !

    • Colin 1 avril 2014 at 10 h 16 min

      Euh Kaelin tu n’as pas oublié de prendre tes médicaments hier soir?

      • Guillaume 1 avril 2014 at 11 h 40 min

        Je me retiens de promouvoir ce post en article. Mais ça me démange.

    • Elmar 1 avril 2014 at 11 h 45 min

      Granolla est donc ton Ginepri? Fais gaffe quand même aux faux espoirs: ces mecs sont des morpions qui s’accrochent grave.

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis