Roland Garros : une journée au « Bull Ring »

By  | 1 juin 2014 | Filed under: Bord de court
Gulbis en extension

Gulbis en extension

Le Court 1, voué à disparaitre avec la modernisation de Roland-Garros, est pourtant un des courts ayant le plus de charme. Les Américains ou les Brits l’on surnommé « Bull ring » en raison de sa forme, et en sont des fans inconditionnels. Il faut dire que la section presse est particulièrement gâtée avec une bonne vingtaine de sièges en bas du court.

Le démarrage un peu poussif du matin cumulé avec une place de parking au fond du bois de Boulogne, après l’hippodrome, et c’est tout ce qu’il a fallu pour que je rate le premier set de Gulbis… Heureusement pour moi, il en a fait un copié collé au deuxième set. Service de plomb, coups droits massue, revers chirurgicaux, et petites montées au filet si besoin ! Stepanek ne savait plus comment le jouer ! Heureusement ce vieux briscard a toujours un as de rechange dans la manche. Il a profité de quelques erreurs de Gulbis, pour s’accrocher sur ses services et a commencé à mieux relancer Ernests.

Des prises de filet à hauts risques, une meilleure tenue des points du fond du court, plus, en prime, un coup de gueule de Gulbis, et tout le public s’est mis à soutenir le Tchèque. On sentait que la moutarde commençait à monter au nez chez Ernests, et à une autre époque il aurait implosé et perdu le set. Là retour au calme, parpaings en série, break et match ! Bluffant, quand même. J’imagine que Dominic Thiem venu assister au match en a pensé tout autant. Le seul bémol chez Gulbis, c’est qu’il a besoin d’une préparation assez ample côté coup droit pour aligner ses missiles, et ce n’est certainement pas Roger qui va lui laisser du temps.

Taylor Townsend

Taylor Townsend

La suite devait être sympa avec la tombeuse de Cornet, sauf que Mlle Townsend était beaucoup moins inspirée aujourd’hui… il pleuvait des fautes dans son jeu ! Là ou Cornet lui envoyait des grosses balles bombées, Suarez Navarro lui faisait des lifts profonds qu’elle jouait à reculons. A vouloir prendre la balle trop tôt elle n’était jamais assez bien placée pour jouer de sa puissance. Car quand elle est enfin parvenue à jouer quelques jeux dignes de son potentiel, pff… elle est explosive ! Maintenant, c’est un long chemin à parcourir pour s’ajuster, et avoir un niveau moyen qui lui permette de progresser. Quand elle sera prête, gare à elle ! Bref, Carla Suarez Navarro n’a pas eu à transpirer, et est passée facilement en deux petits sets.

Tommy Robredo contre John Isner : déjà l’Américain le dépasse de trois têtes et c’est toujours assez dingue de se dire qu’il peut jouer au tennis avec un tel gabarit. En comparaison avec Karlovic, je crois qu’Isner a une longueur de jambe supérieure au Croate pour un ou deux centimètres d’écart.

Tommy Robredo

Tommy Robredo

Le match en lui-même ne comportait que deux inconnues : Robredo sera-t-il capable de le breaker, et Isner va-t-il empocher les tie-breaks comme d’habitude ? On a cru que Robredo pourrait breaker en se procurant 0-40 sur le service de Big John. C’est mal connaitre le spécimen qui t’aligne service gagnant ou ace indifféremment dès qu’il est mené au score. Donc,  le premier tie-break fut assez homérique, après un mini break échangé on a assisté à « comment gagner un point sur le service adverse », une sorte de mini résumé de l’ensemble du match qui allait se dérouler. Et à la fin, Isner a gagné non sans breaker le pauvre Tommy. Ce qui a plombé Tommy tout le match, c’est d’avoir voulu l’user du fond du court, contre Isner qui peut parpiner en coup droit dès qu’il a une ouverture et finir au filet, c’était une mauvaise option, surtout qu’il fatigue beaucoup moins que ce qu’il laisse paraitre. Mon père n’en démordait pas : il fallait jouer des courts croisés pour sortir du champ le Big John. Et ce n’était pas mal vu, car les rares fois ou Isner devait se déporter loin sur un côté, il était incapable de revenir dans le court. Sauf que Tommy a joué dans l’axe 80% du temps. Ça n’a pas beaucoup payé, même s’il n’a été breaké qu’une seule fois du match. Mais surtout il ne lui a jamais fait une amortie ou un petit slice coupe pattes pour le déstabiliser. Au lieu de cela, Isner, lui, s’est engouffré dans la moindre petite ouverture que l’Espagnol lui a laissée, et ça a payé.

John Isner

John Isner

Isner c’est le genre de chausse-trappe qu’il faut savoir passer en Grand chelem, chiant à jouer car proposant des échanges souvent courts. Il faut rester hyper concentré sur ses mises en jeu : la moindre balle de break peut s’avérer aussi importante qu’une balle de set, tellement les occasions réelles de breaker Isner sont minimes. Sinon demandez à Nicolas Mahut.

19h passées, je retrouve un certain Guillaume place des Mousquetaires, on se fait une petite balade dans l’allée centrale, pour admirer les exemplaires des « Monuments du tennis moderne » en vitrine au kiosque presse. Pas de doute, c’est classe !

 

Bonus people

Dominik Thiem qui apprécie Gulbis

Dominic Thiem qui apprécie Gulbis

Martina Hingis et son lover

Martina Hingis et son lover

About 

Grande prêtresse de 15-LT : je désigne les prochains rédacteurs quand on manque d'articles, ils sont automatiquement inspirés pour écrire dans les plus brefs délais ! Un miracle ! ps mon avatar moi sur le canal St Martin un jour d'hiver 2009, en pensant à ce que pourrait être 15love :)

Tags:

443 Responses to Roland Garros : une journée au « Bull Ring »

  1. Kaelin 2 juin 2014 at 7:22

    et Verdasco à l’attitude absolument insupportable debreak dans le 3eme … 4-4

  2. Antoine 2 juin 2014 at 7:23

    Ah mais je vois qu’Andy qui avait des balles de double break vient de se faire debreaker par Fernando..

  3. Kaelin 2 juin 2014 at 7:25

    il est pas mal en défense ce petit britannique

    • Antoine 2 juin 2014 at 7:30

      Heureusement qu’Amélie commente. Pas le même niveau que l’abruti à coté d’elle.

      • Ivan 2 juin 2014 at 9:57

        Amelie aux commentaires j’aime bien.

  4. Don J 2 juin 2014 at 7:27

    Super pour Gaël, c’est un phénomène, y’a rien à dire ! et il vient de gagner 8 places à l’ATP, il est désormais 20ème, allez encore un peu et RDV au Master ^^

    fait intéressant, Djokovic est virtuellement N°1, je n’avais pas réalisé que la place de number 1 était un des enjeux de ce tournoi…

    http://live-tennis.eu/

  5. Patricia 2 juin 2014 at 7:27

    je switche sur Putamadre et Murray, le vainqueur attendu de pied ferme par Monfils de l’Espace… ben je trouve Murray bien en verve ! Malgré ma détestation du beauf ibère, ça serait évidemment pas mal qu’il fasse un peu plus travailler Andy pour aider un peu à niveler la condition physique.

    Murray a lâché un point à rejouer à la Grande Gueule en pleine crise de rage et se fait débreaker ensuite… un peu tendre, sur ce coup-là ! La Verdasque ne mérite aucune mansuétude!

  6. Kaelin 2 juin 2014 at 7:32

    contrairement à l’année dernière, il n’y aura aucuns revers à une main en quart cette année … triste. enfin ça nous évitera de les voir tous se faire éclater dans les matches pour les demi, c’est déjà ça

  7. Antoine 2 juin 2014 at 7:33

    Il commet bcp de fautes Putamadre mais il n’est pas mort; S’il gagne le troisème, tout est permis.

  8. Antoine 2 juin 2014 at 7:35

    Quel abruti ce Fernando ! Vous avez vu comment il reprend ce smash !

    • Kaelin 2 juin 2014 at 7:38

      quelle 1er poitnt au TB !

      • Kaelin 2 juin 2014 at 7:39

        quel*

  9. Kaelin 2 juin 2014 at 7:41

    ça me rappelle une interview de ERV sur Doublefaute à qui on demandait quel joueur etai t le plus insupportable sur le circuit. Il avait répondu Putamadre et un autre espagnol, Almagro je crois

  10. Antoine 2 juin 2014 at 7:44

    Ce sera donc Andy pour Gaël…Quel abruti Fernando..

  11. Patricia 2 juin 2014 at 7:44

    Contente de revoir Murray à ce niveau, c’est prometteur pour sa capacité à défendre son titre à Wim.

  12. Kaelin 2 juin 2014 at 7:50

    j’ai l’impression que Pioline et Santoro sont des dieux de la langue anglaise à côté de Tsonga et Gasquet :D

  13. William 2 juin 2014 at 7:54

    Énorme match entre Murray et Verdasco ! Le revers croisé de Murray est une merveille ! Super ambiance, tous les coups du tennis, deux joueurs évoluant à haut niveau : top !

    • Kaelin 2 juin 2014 at 8:01

      Ouep c’était cool ! Même si au final ça fait quand même 3 sets pour Murray. Très solide l’écossais. Il partira favori contre Monfils mais le match peut valoir le coup d’oeil !

  14. Elmar 2 juin 2014 at 8:53

    Ca fait deux super matchs de Murray d’affilée. On a très peu parlé de son match contre Kohli, qui est le meilleur que j’ai vu sur ce tournoi. C’était le Kohlschreiber des grands jours et les on sait ce que ça peut donner. C’est le joueur du circuit pour qui j’ai le plus de regret. Enfin, il aura réussi quelques coup, il aura aussi été souvent le perdant magnifique. Mais quel dommage de ne l’avoir jamais vu en demi d’un GC. Il a le jeu pour.
    Murray a réussi à se sortir de ses griffes, bravo à lui. Et il est aussi parvenu à passer en 3 sets contre un excellent Verdasco, qui fait aussi partie des joueurs que je préfère voir jouer (quand il joue bien). C’est bien pour lui de l’avoir fait en 3 sets csr après ses 5 sets contre Kohli, il n’aurait pas fallu puiser une nouvelle fois dans ses réserves avant son quart.
    Ca peut donner un 3 ème match intéressant d’affilée. Il est clairement celui qui aura eu le tableau le plus difficile, surtout si l’on considère la marge de Djoko sur Tsonga.
    puisque j’évoque le Serbe, je dois dire que son quart demain ne me paraît pas joué d’avance. Évidemment, il faut que Rahan gagne le premier set pour avoir sa chance. Mais s’ il le fait, alors je lui donne une chance sur trois ou quatre de passer. Pas négligeable quand même.
    L’autre quartier entre Berdych et Gulbis sera intéressant aussi. Mais je pense que le Tchèque saura imposer la diagonale de coup droit et donc l’emporter. A vrai dire, je vois même un 3 sets, éventuellement 4 si Gulbis sert très bien. Je voulais aussi féliciter ceux qui avaient pris Gulbis dans leur Team à TM, parce que depuis le temps qu’on l’attendait, fallait oser encore miser sur lui. Excellente pioche donc.
    Enfin, puisque je parle de TM, j’annonce une gazette bientôt et je rappelle aux pensionnaires de la TL2 que les changements seront à effectuer la semaine prochaine.

    • Oluive 2 juin 2014 at 9:52

      Salut Elmar, je passe en coup de vent et te le remets là :
      Je remplace à TM Almagro par Simon !
      Merci à toi

      • Kaelin 2 juin 2014 at 10:27

        ouep je remet là aussi, je remplace Ebden par Karlovic!

      • Elmar 3 juin 2014 at 12:07

        Yep. Changement effectif lundi prochain.

    • Ivan 2 juin 2014 at 10:00

      Le Murray-Kolhschreiber aussi ça me gonfle de l’avoir raté. Deux joueurs que j’aime bien, surtout Kohly.

      • Kaelin 2 juin 2014 at 10:29

        Oui pareil. Sacré joueur Kohly, un tennis ultra-complet et vraiment beau à voir. En plus il sait jouer sur toutes les surfaces et a souvent été et est encore, il nous l’a montré aujourd’hui, toujours dangereux (mais rarement vainqueurs) des tops players, y compris du big 4.

        Une sorte de sous Tommy Haas en fait.

    • Patricia 3 juin 2014 at 10:45

      Si l’on considère le classement race de l’an passé et la race actuelle à la même date, il y a quelques grandes progression dans les 20 premiers, à savoir : Wawrinka, Federer, Nishikori, Gulbis, Dolgopolov (8è après le dernier match), Dimitrov, Fognini (maintenant tous top 15) puis Monfils & Bautista Agut (18 et 19).
      On ne pouvait pas prendre tout le monde, puisqu’il y avait 3 places à pourvoir de Nishi à Fognini, et je crois que personne n’a pris BA…
      Pourtant, même en ayant fait quasi panier plein (sauf BA que de toutes façons je n’aurais pas pris pour des raisons religieuses), ma seule chance de bien figurer au final repose sur
      1) la survie de tous ces braves gens à ce rang
      2) une grosse perf de Thiem qui est pourtant, lui aussi, le meilleur performeur (au sens de Grandeur & Décadence) de ceux qui avaient été recrutés (sauf peut être Klizan ?)…

      La philosophie pour être performant de TM reposerait donc sur un savant mix entre valeurs sûres et flair pour les grosses progressions. Murray en gardien reste toujours plus risqué que Djokovic, tout comme Monfils par rapport à Cilic…

  15. Sylvie 2 juin 2014 at 9:56

    Monfils qu’on l’aime ou pas c’est quand même un OTNI. ça fait combien de fois qu’il nous refait le coup d’arriver sans préparation et d’aller en quart ? Roland c’est vraiment son tournoi, s’il ne devait jouer qu’un tournoi par an ce serait celui-là. Le match contre Murray promet mais j’ai du mal à voir une tendance se dessiner. On peut avoir une défaite sèche de Gaël comme un match très accroché. Ce qui est bien avec Monfils c’est qu’on ne sait jamais trop où l’on va.

  16. Ivan 2 juin 2014 at 10:04

    Murray-Monfils ça fait saliver et je n’ai pas envie de le rater. Qu’on se le dise, la Murène soulevera le saladier.

  17. Sylvie 2 juin 2014 at 10:04

    Je ne sais pas ce qu’ils ont bu à WLT mais ils m’ont fait peur avec leur titre http://www.welovetennis.fr/deces/85150-monfils-j-arrive-toujours-jouer-un-super-tennis-roland-garros

    • Kaelin 2 juin 2014 at 10:25

      le pire c’est quand ils traduisent de l’anglais … à croire que c’est un bot qui traduit ou ils le font avec googletrad, c’est souvent du grand n’importe quoi avec des phrases dégueulasses ou qui veulent rien dire

    • Sylvie 2 juin 2014 at 10:43

      Ils ont corrigé !! Ils avaient mis Décès à la place de Décla

      • Kaelin 2 juin 2014 at 10:46

        hahahaha

  18. Kaelin 2 juin 2014 at 10:55

    Très sympa ce petit site, géré par 3 passionnés. Je suis tombé dessus au gré de mes pérégrinations internet sur le tennis :

    http://troispairesdetennis.com/2014/03/08/interview-de-teri-groll-quart-de-finaliste-a-toulouse/

    Il est centré quasi uniquement sur le circuit secondaire. Ici l’interview d’un joueur français qui a été 900ème mondial. Ya pleins d’autres interviews du genre vraiment super intéressantes pour comprnedre l’ambiance si particulière de ces tournois de l’ombre et la vie de ces « galériens » du tennis …

    • Sylvie 2 juin 2014 at 11:16

      Super intéressante l’interview mais ça ne donne pas envie ! Je me demande si cette ambiance pourrie est la même à tous les niveaux ou si c’est pire sur ces tournois là en raison de la frustration, des échecs, du côté « beaucoup d’appelés peu d’élus », de la difficulté financière… En revanche on cerne bien le côté sport ultra individualiste du tennis.

  19. Antoine 2 juin 2014 at 11:49

    Je vais vous confier qq chose : j’ai bien fait de mettre un ticket sur la victoire dans le tournoi de Gulbis et de Gael avant leur 1/8 ème. Sur bwin, Gulbis était à 50 pour 1 et Gael à 75 pour 1. Ce soir, ils sont tous les 2 avec la plus forte cote encore parmi les rescapés en quart mais elle est devenue beaucoup moins intéressante : 6,75…

  20. William 3 juin 2014 at 12:04

    Une bien belle journée à Roland que celle-ci !

    C’était la première fois que je m’y rendais, et ça valait le coup.
    Avec un billet pour le Lenglen, j’allais voir Ferrer/Anderson, Jankovic/Errani, Murray/Verdasco et Kuznetsova/Safarova. Bon, je vous avoue que j’étais un peu déçu de ne pas voir Nadal, je ne l’apprécie pas du tout mais voir le phénomène à Roland, ça doit être quelque chose. Je me fichais de ne pas voir Monfils, qui ne m’intéresse ni ne m’excite. Le programme était tout de même beau et le plaisir n’était pas forcément là où je l’attendais !

    Le match de Ferrer était passablement ennuyeux. Ferrer fait tout très bien, même le filet et surtout le petit jeu, mais c’est toujours chiant. Terrible quand on y pense. Le match a commencé sur un échange de breaks avant que l’ami David ne décolle dans les deux premiers sets, 6-3 6-3. Le grand Anderson se reprend et en met plus dans ses frappes, en abusant avec succès du coup droit croisé dans le contrepied. Il remporte le tie-break à ma grande surprise. Le temps de sortir fumer une clope et manger un sandwich : 5-0 dans le quatrième pour l’Espagnol ! Tout content après la balle de match, il pouvait sagement attendre de savoir qui de Nadal ou Lajovic allait le rejoindre… J’attendais moi aussi avec impatience la réponse à cette question.

    Deuxième match. Match féminin : le Lenglen se vide. Evidemment je tiens à voir la partie, surtout que Sara Errani est une très bonne joueuse de double, qu’elle aime les amorties et qu’elle varie bien les effets. Je me disais qu’avec le revers et la qualité de retour de Jankovic, ça pouvait valoir le coup d’œil. Et bingo ! Match à grosse tension, mais surtout à cause d’un troisième larron : un groupe de supporters serbes chauffés à blanc. Dès les premiers points, ils se jettent sur les sièges en encourageant Jankovic comme si leurs vies étaient en jeu. Je trouve ça amusant car ils sont caricaturaux et qu’on a bien le droit de soutenir quelqu’un une fois le point joué, mais le stade qui se remplit peu à peu ne l’entend pas de cette oreille. Il prend fait et cause pour Errani (qui il est vrai faisait plus le jeu et qui avait ma préférence) et hue systématiquement les démonstratifs Serbes. Chaque point un peu long fait sauter de joie l’un ou l’autre clan. C’est très tendu, et moi je m’amuse beaucoup de la bêtise de l’un et de l’autre camp, qui s’alimentaient l’un l’autre, sans le savoir peut-être, sans s’en soucier sûrement. En attendant, Jankovic construit pas mal ses points, jouant beaucoup long de ligne, notamment avec son revers très performant. Mais plusieurs fois je la vois se retourner vers ses bruyants admirateurs, leur dire quelque chose. Une amie serbe me dit qu’elle leur explique qu’ils l’empêchent de se concentrer ! Le comble ! Echanges interminables de break, je vous passe les détails, vous connaissez la chanson WTA (pas de services, bonnes retourneuses), une Jankovic qui recule vers sa ligne après avoir attaqué une balle courte (l’horreur !) : premier set au tie break pour Errani. C’est mérité, elle fait passer Jankovic pour un veau en l’amenant vicieusement au filet avec des amorties bien touchées pour ensuite la passer avec facilité, la Serbe étant incapable de ne serait-ce que toucher une balle qui lui arrive dessus à la volée. Le public, ivre de bonheur, pousse, pousse… Errani gagne le deuxième set et le match, le speaker aura tout de même un mot pour demander au public de raccompagner « sportivement » Jankovic aux vestiaires… J’ai envie de faire remarquer qu’il est un peu tard pour faire preuve de sportivité. Ce n’était pas la peine d’applaudir ses fautes, si ses supporters sont hystériques ce n’est pas (forcément) de sa faute.

    Troisième match. Celui que j’attendais le plus car les deux joueurs ont des jeux qui me plaisent. D’abord au niveau esthétique, je l’ai déjà dit et je ne suis pas le seul à le dire (Elmar, Patricia) : Verdasco a une gestuelle au service et en coup droit absolument magnifique. Pareil pour Murray, même si les mouvements sont plus saccadés. Sur le circuit actuel, je les mets aisément dans mon top 4 des plus beaux services, avec Federer (je prends pas de risques) et Cilic (j’en prends un peu plus). Très vite je comprends que les deux compères sont en forme. Verdasco débute la partie par trois coups gagnants, dont deux en revers. Bon… Murray n’est pas en reste et sauve des premières balles de débreak avec des accélérations foudroyantes, notamment en coup droit. Un vrai apport Lendl.
    J’ai droit à tous les coups du tennis, même à de la volée ! Murray excelle en revers, surtout croisé où il a plus d’une fois laissé Verdasco à quai. Mais l’Espagnol a son coup droit des beaux jours. D’une lourdeur qui n’a (je pense) aujourd’hui rien à envier à celui de Nadal, il balance des pralines qui font peur. Il varie surtout beaucoup les effets avec cette arme. En revers c’est solide aussi et au service c’est régulièrement au-dessus des 200km/h.
    Bref, Murray a sorti un match énorme. J’ai réellement été impressionné par l’Ecossais. Sa capacité d’accélération en revers et en coup droit, sa très bonne première balle (dont son jeu est très dépendant je trouve, un peu trop d’ailleurs), ses variations constantes, son très bon slice des deux côtés, sa malice (amorties, balles cotonneuses courte-croisées) et ses retours de service sensationnels. C’est bien simple, Verdasco avait au moins un ou deux retours par jeu de service qui lui arrivaient dans les pieds. C’est d’ailleurs le point noir de cette rencontre : je pense que Murray aurait pu boucler l’affaire plus rapidement tant il s’est retrouvé à mener 30-0 sur le service de son adversaire. Mais la copie reste presque parfaite face à ce Verdasco retrouvé. Fernando Verdasco… En voilà encore un qui a tout dans la raquette pour être un joueur incroyable mais qui n’a rien dans la tête. Il n’a rien à envier aux plus gros cogneurs, sert très bien, se déplace et défend avec excellence, à l’aise dans le petit jeu (de très belles contre-amorties) mais il a une cervelle de moineau et il perd complétement son plan de jeu quand tout ne va pas comme il veut. Dommage car il aurait pu prétendre à de plus hautes cîmes…

    Le match se termine et les supporters britanniques, il y en avait pas mal, sont aux anges.

    Je retiens quelques points négatifs de ce premier Roland. D’abord, les premières loges sont plus qu’à moitié vides. J’étais aussi très surpris de constater en écoutant mes proches voisins qu’ils n’y connaissaient vraiment pas grand-chose. Quelques noms, quelques résultats peut-être, mais ça reste maigre. J’ai vraiment eu l’impression que certains n’étaient là que pour être vus. C’est très dommage et ça m’a été confirmé par le quantité, élevée, de spectateurs qui passaient leur temps sur leur téléphone, à regarder ailleurs, à parler entre eux de tout sauf de tennis. Je ne sais pas vous, mais moi quand je me paye un ciné c’est pour voir un film, pas pour parler des chaussettes d’untel.
    En revanche j’ai trouvé l’organisation très bien huilée et l’accès facile. Sympa aussi de pouvoir se balader sur les courts annexes. Le prix des panamas est démentiel.

    Ah, et le quatrième match alors ? Il a été déplacé sur le court numéro 1 et j’avais eu ma dose de tennis pour la journée alors j’ai quitté le complexe. Ne vous inquiétez pas, j’aime Kuznetsova et elle le sait, elle ne m’en voudra pas… La preuve, elle a gagné.

    • Antoine 3 juin 2014 at 12:26

      Sara Errani sait vraiment jouer sur terre battue. Je l’ai vu il y a deux ans et la reverrai sans doute après demain..

      Sur que Fernando n’a rien dans la tête comme le montre la fin du tie break qui lui fait perdre le match mais de surcroit on ne peut pas dire que son déplacement soit grandiose. Frapper, c’est ce qui lui tient lieu de philosophie..Murray, que je n’ai pas vu jouer, mis à part cette fin de match (je regardais celui de Gael) , c’est évidement autre chose. Un grand joueur qui sait tout faire.

      Je verrai sans doute Murray après demain car je vais sur le Chatrier et ils programmeront sans doute Gael contre lui, tandis que Rafa et Ferrer seront sur le Lenglen.

      J’ai regardé Nadal aujourd’hui en entier car je ne l’avais pas vu jouer jusqu’ici. Je n’ai plus de doutes : à moins que son dos ne se remette d’aplomb subitement, ses chances de gagner le tournoi me paraissent voisines de zéro.

      Il demeure co-favori avec le Djoker mais c’est du pipeau selon moi.

      Si Ferrer joue bien, il va l’étendre.

    • Coach Kevinovitch 3 juin 2014 at 9:01

      « J’ai regardé Nadal aujourd’hui en entier car je ne l’avais pas vu jouer jusqu’ici. Je n’ai plus de doutes : à moins que son dos ne se remette d’aplomb subitement, ses chances de gagner le tournoi me paraissent voisines de zéro. »

      Je ne vois pas en quoi le « match » d’hier te permet d’être aussi péremptoire sur Rafa d’autant qu’il n’y en avait rien à tirer de mauvais comme de bon (Lajovic étant beaucoup trop léger)

      Son tournoi commencera demain, c’est à partir du match contre Ferrer qu’on pourra juger et pas avant!

    • Remy 3 juin 2014 at 9:12

      Je crois qu’on tient notre prochain article.
      Merci William !

    • Elmar 3 juin 2014 at 10:44

      En fait, Kohlschreiber ou Verdasco, voilà deux joueurs qui mériteraient leur article ici. Je vais peut-être m’y atteler un jour. Mais bon, j’en avais promis un sur Kafel et j’ai jamais réussi à aller plus loin que le titre. C’est un truc difficile à faire, un article sur un joueur.
      Concernant Verdasco, je vais être très clair, qui à me prendre une volée de bois vert: de tout le circuit, c’est celui dont je préfère la gestuelle. Peut-être pas au service où Roger est inégalable, mais en coup droit (magnifique) et en revers à deux mains (superbe), il n’a à mes yeux pas d’équivalent. C’est l’opposé de Ginepri, si vous voulez. Faites vous de slowmotion de l’animal et vous comprendrez. Le bras tendu, l’impact de la balle. Je kiffe à mort. Peut-être que ça me parle particulièrement pas ce que je suis gaucher, mais bon faut avouer pour un Espagnol, on peut est loin des limuriens le concernant. Évidemment il n’ira jamais plus haut car il fait bien trop de fautes, notamment quand c’est tendu au score. En cela, c’est le cousin germain de Stan: grosse prise de risques avec énormément de winners, mais incapacité à savoir tenir l’échange quand il faut et du coup mauvaises fautes aux mauvais moments.

  21. Kaelin 3 juin 2014 at 9:34

    Salut William et merci beaucoup. Ma foi comme dit Rémy, ton post aurait très bien pu faire un article !

    Je retrouve un peu les sensations que j’avais ressenti à Roland les 2 seules fois où j’y suis allé. Enfin pas tellement pour les sièges vides mais pour les gens sans gênes, qui n’y connaissent rien (ou alors c’est peut-être qui nous qui nous y connaissons bien plus que la moyenne m’enfin quand des gens se trompent carrément de nationalité des joueurs …). Quand je vais au ciné, c’est pour voir le film (ou pour un rencard :D) !

    J’avoue que Jankovic – Errani je connais à peine leur jeu tellement j’y connais rien en WTA (mais cette année je semble bien parti pour m’y mettre un peu !), mais tu m’as donné un peu envie de m’y intéresser, d’autant plus que je pensais que Errani avait un jeu chiant à mourir, apparemment non … Jankovic je la savais déjà plus puissante, il y a des chances que je préfère. Il y a quelque chose de fascinant chez ses joueurs ou joueuses très petites réussir à perfer à si haut niveau (Rochus, Ferrer, Nishikori, Young chez les hommes par exemple et Hénin et Errani chez les femmes notamement), notamment pour l’handicap que ça représente au service entre autres pour reprendre un débat que j’avais lancé après un article de Cochennec sur le sujet.

    Kunetsova par contre je connais et j’adore ! Je pense que je serais resté regardé à ta place, vil chanceux ! Safarova, connait pas du tout par contre. Tant mieux si la Kuz a gagné.

    Pour les groupes de supporters ça me rappelle beaucoup un match que j’avais vu l’année dernière. C’était le PHHM – Nieminem. Très beau match perdu par PHM en 5 sets (mais est-il utile de la préciser ? ^^). Tout le court numéro 1 (sublime, je rejoins Mariejo et Antoine là dessus) était pour Paulo le magnifique, évidemment sauf … 4 finlandais absolument énorme qui gueulait à chaque moment chaud pour Nieminem, c’était génial ! Ils n’étaient pas du tout irrespectueux et mettaient carrément l’ambiance sur ce court à 99% acquis à la cause de Paulo (que je soutenais bruyamment avec mon pote).

    Le Verdasco – Murray j’ai vu qu’une partie mais ce que j’ai vu ma totalement plu. Quelle joute quand 2 joueurs avec ce tennis (Murray sait tout à fait jouer offensif quand il veut mais comme il l’a dit hier : « la défense est la chose la plus importante dans tous les sports » et il porte l’exercice à la perfection, il m’impressionne autant que Djoko sur ce point. Nadal je le met un peu à part, il est évidemment au niveau voire mieux mais ce n’est pas le même type de défense à mon sens). Tu as du kiffer ! Mais que coño, que cabron, que gilipolla este Verdasco !

    Le Ferrer – Anderson ne m’attirait pas du tout malgré l’opposition de style, donc ça ne m’étonne pas trop ton résumé même si ce sont 2 très grands joueurs. Je ne les aient jamais vu et ça me manque pas plus que ça ^^. J’ai déjà vu Janowicz dans le genre serveur fou et il ne m’a vraiment pas transcendé d’ailleurs même s’il est impressionnant en son genre.

    Bref, merci, des compte-rendus comme ça on en redemande ! ;)

  22. Kaelin 3 juin 2014 at 10:07

    Roddick on Gael Monfils: « I wish I could go back and play my career again with his talent haha.”

    • Elmar 3 juin 2014 at 10:45

      Enorme, ce Roddick. Comme d’habitude.

    • May 3 juin 2014 at 11:25

      Ouais, il a le sens de la formule le Yankee mais en même temps il plaisantait moins quand il jouait Monfils à Roland.

      • Kaelin 3 juin 2014 at 2:07

        Enfin je me rappelle surtout que Monfils l’avait sorti au 1er ou 2eme tour un coup (3eme au max, sa meilleure perfs à RG je crois) et que Monfils avait été insupportable en gueulant comme un putois et se tapant la poitrine à chaque point gagné, ce qui avait beaucoup énervé Roddick :D

        Il lui avait dit « tu n’es pas obligé d’être arrogant avec moi » et avait expliqué en conf’ de presse qu’il trouvait ça dingue cette attitude des jeunes qui se prennent pour plus beaux qu’ils ne sont en vociférant à chaque point gagné, ce qui n’ets pas du tout son genre et peu le genre de beaucoup de tennismen de sa génération (excepté peut-être Hewitt mais au moins lui il a eu la carrière qui va avec l’attitude). J’avais approuvé à l’époque mais ça m’avait fait bien rire vu les 2 loustics ^^.

  23. May 3 juin 2014 at 10:11

    On arrive à un stade charnière de la compétition.

    Les joueurs qui m’ont le plus impressionnés sont Djoko et Murray, leur niveau de jeu est sensationnel, Murray pourrait juste être plus agressif et se rapprocher de sa ligne de fond au lieu d’imiter Gaël ou Richard c’est selon.

    Les très sous-estimés Ferrer et Berdych suivent, ils sont à leur place habituel, toujours placés sauront-ils être forts avec les forts?

    Raonic se positionne en outsider car il est nouveau à ce stade de la compétition, après il rencontre le monstre de la semaine donc on attend de lui au moins un match solide à l’image de leur dernière joute à Rome. J’y crois pas trop.

    Monfils et Gulbis sont inclassables, insaisissables et capables du meilleur comme du pire. Impossible de faire un prono raisonnable avec ces 2 là. Ils ne partiront pas favoris respectivement face à Andy et Tomas.

    J’ai bien peur que Nadal ne croque pas la coupe cette année, son tournoi commence vraiment demain et il n’est pas en mode intouchable comme les années précédentes. Pas de service, pas de coup droit supersonique, je ne parle même pas du revers qui lui permet juste de remettre la balle en jeu. La question est qui l’arrêtera? Commençons par Ferrer?

    • Kaelin 3 juin 2014 at 10:38

      Ferrer qui sort Nadal Roland Garros … c’est vraiment trop pour mon esprit. Je n’arrive pas à l’imaginer … aussi subjectif et bizarre que ça puisse paraître, je vois Nadal l’emporter et je le laisse favori pour le tournoi.

    • Elmar 3 juin 2014 at 10:51

      Je comprends pas trop comment on peut à ce point occulter Nadal. Il a gagné 8 fois Roland, y a qu’un mec qui l’a battu là-bas et le mec en question ne joue plus au tennis.
      Il a de plus eu un parcours hyper tranquille, n’a jamais été menacé et a gardé toutes ses forces.
      On sait en outre qu’il est capable de hausser son niveau de jeu en fin de tournoi.
      Enfin il a une telle marge sur cette surface que même à 60% de ses capacités, il peut battre n’importe qui sauf Djoko.

      Conclusion: à moins qu’un des joueurs encore en lice me prouve le contraire en le battant, il est à mes yeux l’incontestable favori du tournoi.

    • May 3 juin 2014 at 11:13

      Elmar, je ne trouve pas exagéré de se poser la question. Aujourd’hui il ressemble plus à un bébé phaon qu’à un taureau. Je connais ses forces mais il ne faut pas occulter celle des autres. Tu dis que Djoko peut le battre mais tu le vois en incontestable favori, c’est un peu contradictoire. J’ajoute que je ne crois ni en Raonic, ni en Gulbis et encore moins en Berdych pour sortir le Djoko que j’ai vu jusqu’à présent.

      • Kaelin 3 juin 2014 at 11:28

        Nadal, bébé phaon ou pas reste favori pour moi ! Il faut dire que j’ai commencé à suivre le tennis vers 2004-2005 peut-être donc que je n’ai toujours connu que sa domination pour ainsi dire, en parallèle de Roger puis de Djoko … pour moi il est impossible tant qu’il n’y aura pas eu de signe vraiment net (qu’il se pète le bras juste avant le match au minimum) de ne pas le mettre favori sur chaque match à RG. Et bon, la finale contre Ferrer de l’année dernière m’a rappelé que même un Ferrer en forme ne mettait pas plus de 5-6 jeux à Nadal en finale d’un grand chelem … Il en mettra probablement plus mais de là à gagner ?

      • Elmar 3 juin 2014 at 11:31

        « Elmar, je ne trouve pas exagéré de se poser la question. »

        On peut évidemment se poser la question. Mais disons que si j’opte un point de vue objectif, je vois largement plus de raisons (énoncées plus haut) de le donner gagnant que perdant. Je veux dire, dans la balance des arguments, il me semble que le poids des ses huit titres (à 0 pour l’ensemble des autres prétendants!) pèse plus lourd qu’un niveau de jeu pas totalement stratosphérique là où il n’en avait pas réellement besoin.

        « Tu dis que Djoko peut le battre mais tu le vois en incontestable favori, c’est un peu contradictoire. »

        Je ne vois pas en quoi. Djoko a le potentiel pour éventuellement le battre, mais il se trouve qu’il ne l’a jamais encore réalisé (en quoi, 4 ou 5 rencontres à la Porte d’Auteuil?). Donc il faudra qu’il prouve qu’il en est effectivement capable. Par ailleurs, le Serbe n’est pas encore en finale. Je ne donne pas Raonic perdant d’avance. A mes yeux, il a 1 chance sur 5 de gagner, 1 chance sur 3 ou 4 s’il remporte le premier set.

        Je ne doute pas que Nadal soit moins bon que les précédentes années, mais il avait une telle marge qu’il peut se permettre d’être moins bon et de gagner quand même.

        Affaire à suivre.

  24. Skvorecky 3 juin 2014 at 10:16

    Ils ont de la gueule ces quarts de finale. Et mis à part Djokovic-Raonic, difficile de prédire avec une absolue certitude le résultat. Même si on a 4 candidats logiques aux demi-finales.

    Pour Nadal, en effet, le tournoi challenger est terminé. On va en savoir plus.

    Quant à Ferrer, ma foi, il en est à 10 quarts d’affilée, et malgré que j’en aie, il faut reconnaître sa belle régularité.

  25. Elmar 3 juin 2014 at 10:29

    Ca y est: je suis l’heureux détenteur d’un billet pour le Suisse-Italie de septembre. J’essaierai de vous pondre un truc quotidiennement à cette occasion.

    • Kaelin 3 juin 2014 at 10:39

      génial! la chance :) . Pourvu que Fognini soit dans une bonne période et que Wawrinka ne se chie pas trop dessus !

    • MarieJo 3 juin 2014 at 11:25

      super contente pour toi, j’espère qu’on te recevra aussi en Novembre chez nous :)

  26. MarieJo 3 juin 2014 at 11:22

    @Rémy tu veux publier aujourd’hui ou après demain ? c’est comme tu veux moi tout est prêt dans la boite ! pour l’instant je programme le mien à 12h30 si tu veux faire passer le tient avant, tu n’aura qu’à modifier la date de publication, ok ?

    merci !

    • Remy 3 juin 2014 at 11:28

      j’étais parti pour transformer le post de William en article.
      Je rajoute des photos et je programme ça pour demain midi?

      • MarieJo 3 juin 2014 at 11:31

        aujourd’hui si tu veux, puisque son post est publié, moi je me réserve pour après demain, on n’a rien dans la boite !

        je vois si Antoine veut nous raconter lui aussi sa journée de mercredi et on pourra faire le reste de la semaine !

        c’est vendu !

      • MarieJo 3 juin 2014 at 11:39

        je t’ai rajouté une photo de Muray dans la galerie pour illuster :)

  27. MarieJo 3 juin 2014 at 11:37

    @Antoine, si tu peux toi aussi nous faire un résumé de ta journée de demain ça serait bien, enfin si tu peux ! Avec une petite mise en bouche sur les demies à venir ça sera parfait, amigo !

    • Antoine 3 juin 2014 at 12:37

      OK, no pb, je prendrais des photos également..

    • MarieJo 3 juin 2014 at 12:52

      ok super ! j’espère que tu auras Gaël mais rien n’est moins sûr !

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis