Bilan de l’année 2009 en chiffres

By  | 22 décembre 2009 | Filed under: Regards

Avant de passer à une nouvelle saison, voici un rappel chiffré de ce que le circuit ATP nous a fait vivre en 2009…

L’an neuf, comme trois tiers

Madrid 2009, le tournant de la saison (photo DR)2008 avait déjà été une année coupée en trois : le premier tiers pour Novak Djokovic, un gros deuxième pour Rafael Nadal, et le troisième partagé entre plusieurs bénéficiaires (Roger Federer, Andy Murray, Jo-Wilfried Tsonga et Novak Djokovic).

Le même scénario s’est reproduit en 2009, avec quelques inversions dans les rôles.

Le premier tiers de l’an neuf a été outrageusement dominé par le n°1 mondial 2008, Rafael Nadal, avec quatre victoires sur les cinq premiers tournois importants de l’année (Melbourne – Indian Wells – Monte Carlo – Rome), l’Espagnol ayant souffert un seul accroc dans cette belle série (à Miami, battu par del Potro, mais le bénéficiaire final étant Murray).

Le premier basculement de l’année a eu lieu à Madrid. Avant le tournoi, Nadal est au plus haut : titulaire de trois des quatre derniers Grands chelems disputés (et de cinq des neuf derniers Master 1000 !). Son avance au classement ATP est de… 5200 points. A l’issue d’une demi-finale dantesque, arrachée in extremis face à Djokovic après avoir sauvé trois balles de match (et battu le record du match en trois sets le plus long de l’ère Open), Nadal s’incline en finale 6/4 6/4 face à Federer, qui venait la veille de dominer del Potro. On ne le savait pas encore, mais cette victoire du Suisse inaugurait le deuxième tiers de l’année, qu’il allait largement dominer : quatre victoires (dont deux Grands chelems) en cinq majeurs, malgré une coupure d’un mois pour cause de congé paternité. De nouveau, le seul accroc dans cette série (Montréal) a profité à Murray. Pendant ce temps, Nadal, blessé, dégringole au classement et retrouve même pendant quelques semaines un troisième rang qu’il n’avait plus connu depuis juillet 2005.

Le deuxième basculement s’est passé en finale de Flushing Meadows. Cette fois-ci c’est Federer qui se présente en tant que titulaire de trois des quatre derniers Grands chelems. Mais il laisse échapper son (quintuple) titre face à Juan Martin del Potro. Le troisième tiers de l’année commençait, et, comme en 2008, il a vu les titres se répartir assez équitablement, même si Davydenko s’est taillé la plus belle part (un Master 1000 et le Masters) aux côtés de Djokovic (un Master 1000 mais aussi deux ATP 500) et, donc, del Potro. Quant à Federer et Nadal, ils ont assuré pendant cette période le minimum syndical, leur permettant néanmoins de se maintenir, une année de plus, aux deux premiers rangs mondiaux.

Comme en 2008, leur double suprématie sur le circuit a été très contestée, mais comme en 2008, ils terminent devant la meute de leurs poursuivants, qui compte pourtant désormais un membre sérieux de plus.

Federer, Nummer Eins

Si l’année 2008 avait été chiche en records pour l’Helvète (record de l’ère Open égalé pour les victoires à l’US Open avec cinq trophées, sans oublier son record des demi-finales consécutives en Grand chelem qui s’était enrichi de quatre unités supplémentaires), 2009 a vu celui-ci frapper deux grands coups en égalant à Roland-Garros (14e titre) puis en battant à Wimbledon (15e) le record de victoires en Grand chelem de Pete Sampras (à l’issue de cette victoire, Federer aurait déclaré aux journalistes : « Fifteen ? I love ! », ce qui, selon certains observateurs, serait un hommage crypté à certain site internet consacré au tennis). Pour ne pas faire les choses à moitié Federer est aussi devenu le troisième joueur de l’ère Open (après Laver et Agassi) à s’imposer dans chacun des quatre tournois du Grand chelem. Il a ajouté quatre incréments à son record ahurissant de demi-finales consécutives en Grand chelem, porté à 22 (en voilà un qui n’est pas près d’être battu). Même ses défaites en finale à Melbourne et à l’US Open trouveront une consolation, celle de le faire devenir le premier joueur de l’ère Open à avoir gagné ET perdu chacune des quatre finales du Grand chelem. Et il peut désormais lorgner vers le record de semaines au rang de n° 1 mondial que détient toujours Pete Sampras (286), désormais à portée de raquette. Pas mal pour un joueur en déclin.

Nadal, el número dos

Le taurillon de Manacor a démarré l’année pied au plancher et ventre à terre, pour se retrouver rapidement sur les rotules et tête baissée, avant de finir la saison à sa main mais le pied sur le frein. S’il est un record dont l’Espagnol n’aime sans doute pas qu’on lui parle, c’est bien celui du nombre de semaines passées au rang de n°2 mondial, qu’il détenait déjà haut la main, et auquel il a rajouté deux dizaines d’unités depuis le 29 juin dernier (pour un total de 180). Heureusement pour Rafa, l’année se termine sur une note optimiste avec sa troisième Coupe Davis.

And then there were three

A l’inverse du lineup de Genesis, c’est en continuant de s’incrémenter que la bande des rivaux sérieux de l’ogre Rafger Naderer est passée cette année à trois membres.

En 2007 Djokovic semblait un peu seul pour titiller les deux monstres (ce qu’il fit quand même assez bien à Miami et à Montréal).

En 2008 Murray vint lui porter main-forte et à eux deux ils ôtèrent à la gloutonnerie de l’axe hispano-suisse un Grand chelem mais aussi le Masters et trois Master 1000.

En 2009 c’est donc un troisième larron qui est venu s’inviter au banquet. Juan Martin del Potro est devenu le premier joueur à battre et Nadal et Federer en Grand Chelem (et accessoirement le plus grand vainqueur en Grand chelem de l’histoire… du haut de ses 198 cm). Djokovic et Murray résistent tant bien que mal à l’avènement de del Potro, mais l’exploit du jeune Argentin à Flushing Meadows fait d’autant plus ressortir l’extrême minceur de leurs performances en Grand chelem cette année (une demi-finale chacun, pas de quoi pavoiser).

Andy, Davy, Sod et les autres

Ils ne sont plus tout jeunes mais ils résistent bien, et constituent la bande des rivaux occasionnels : un coup d’éclat de temps en temps, puis ils retournent dans le rang.

Roddick a ajouté un troisième plateau de Wimbledon à sa collection, et il doit au même adversaire que pour les deux précédents le dépit de ne pas avoir pu le transformer en coupe. Il devrait s’inspirer de Goran Ivanisevic qui avait connu les mêmes déboires, avant de rencontrer sur le tard le succès inespéré que l’on sait.

Davydenko a terminé l’année sur les chapeaux de roue, avec, en indoor, des victoires sur quatre des cinq meilleurs mondiaux, et deux titres prestigieux à la clé. Il a notamment mis fin à une outrageante série de 12 défaites face à Federer.

Mais le joueur qui a mis fin de la façon la plus spectaculaire à une série qu’on pensait quasi-inarrêtable, c’est bien Robin Soderling, premier joueur à battre Nadal à Roland-Garros (31 victoires et 0 défaite jusque là pour l’Espagnol porte d’Auteuil !) Et le charmant Viking est devenu également le tout premier joueur à battre Nadal sur terre battue dans un match en trois sets gagnants. Ce qui donne la mesure de l’exploit. Celui-ci aurait pu se transformer en triomphe si le Scandinave n’avait pas eu l’idée saugrenue d’allonger sa  série de défaites face à Federer à l’occasion de la finale (puis à Wimbledon et à Flushing Meadows, la portant finalement à 12 unités). Courage Robin, et prends exemple sur Nikolay pour la prochaine fois : « Nobody is beaten by Roger Federer 13 times in a row ! »

Enfin, un autre ex-second couteau est venu cette année jouer les premiers rôles, à l’occasion de deux victoires remarquées face à Murray et Tsonga à Melbourne, suivies par une défaite encore plus remarquée en demi-finale face à Nadal. Mais Fernando Verdasco, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a mal digéré son accession dans le Top 10 : celle-ci s’est traduite par une série de 13 défaites face à ses nouveaux camarades de club. Heureusement pour lui, une deuxième Coupe Davis d’affilée a dû rendre la pilule moins amère.

Parmi les autres anciens, on aura noté les retours en grâce de Juan Carlos Ferrero, Tommy Haas, Lleyton Hewitt et Ivan Ljubicic.

En revanche pas de grosse révélation cette année chez les jeunes, si ce n’est la confirmation du talent à éclipses de Marin Cilic, auteur de belles perfs à Flushing face à Murray puis à Beijing face à Nadal.

Frenchy but chic ?

Et nos p’tits fraaaaaainçais dans tout ça me direz-vous ? Après les agapes de 2008, 2009 aura été un bon cru, mais sans plus.

Le nombre de Français dans le top 100 continue à décroître (12, contre 14 en 2008 et 15 en 2007). En cumulant les classements des quatre meilleurs (Tsonga 10, Monfils 13, Simon 15, et Chardy 32) on obtient un score de 70, contre 51 en 2008 (Tsonga 6, Simon 7, Monfils 14 et Gasquet 24), mais seulement 99 en 2007 (Gasquet 8, Mathieu 25, Simon 29, Santoro 37).

Nos « mini-mousquetaires » n’ont pas eu un rendement digne de leur médiatisation : Tsonga n’a brillé que dans les « petits tournois » (Johannesburg, Marseille, Tokyo) ; Monfils n’a brillé qu’à Paris (Roland-Garros et Bercy) et en banlieue Est (Metz) ; Simon, à Bangkok ; Gasquet, lui, a brillé par sa malchance. Et l’hypothèse d’une victoire en Coupe Davis de cette génération pourtant proclamée dorée par nos médias nationaux, semble de plus en plus abracadabrantesque.

Tout juste pourra-t-on noter que Tsonga et Benneteau ont rajouté leur nom sur la liste des vainqueurs de Federer (oui, celle-là même sur laquelle Soderling tente toujours de s’inscrire) et Monfils sur celle des vainqueurs de Nadal. Et que Chardy a connu son premier trophée à Stuttgart, contrairement à Benneteau, dont le compteur ATP reste bloqué désespérément à zéro (« oui mais il y a le Masters France, quand même ! » me direz vous. Hum… désolé).

Pour aller plus loin…

Le classement final de la Tennis Race 2009.

Rendez-vous en 2010. D’ici là, joyeuses fêtes à tous.

About 

Sous d'autres cieux et en d'autres temps, je fus connu sous le sobriquet de "Colin Maillard et Tartempion".

Tags: , , , ,

44 Responses to Bilan de l’année 2009 en chiffres

  1. colin 22 décembre 2009 at 19 h 46 min

    PS : certaines stats de cet article m’ont été soufflées par Franck-V et Ulysse.

  2. DIANA 22 décembre 2009 at 22 h 21 min

    Bon bilan que voilà, terrible tout de même que tant d’heures passées, et sur les courts, et devant le petit écran, se résument au final à ces quelques lignes.

    A souhaiter que 2010 nos réserve autant de matches palpitants que ceux de 2009 -voire plus, je suis gourmande de nature lol!!!-

    Je crois aussi que la tour de Tandil va gentiment mettre de l’ordre dans le classement du haut. J’ai de grands espoirs pour lui à RG, après le match qu’il nous a offert contre Fed, sachant qu’il apprend vite et bien, il devrait aller en finale, voire remporter le titre. Si pas de bobos, of course.

    Joyeuses fêtes à tous

  3. Lionel 23 décembre 2009 at 8 h 26 min

    Pas mal le bilan Tennis Colin Magazine de Décembre, tu m’enverras la liste des tournois en Février…

    Quelques commentaires qui se veulent avisés. Pour le nombre de français, le déclin est relatif et inéluctable. 12 dans le top 100 est déjà énorme pour un pays qui n’a presque pas de « granchlemisable » depuis Noah-Leconte. L’école française se porte bien. Je continue à croire à la loi des probabilités, un ou des champions finiront par sortir. C’est vrai que ça commence à faire. Un autre record sûrement, du pays le plus fort globalement si cela à un sens, sans champions, depuis 10 15 ans.

    J’ai aimé ton abracadabrantesque, preuve s’il en fut besoin que tu regrettes, et M. Chirac le diffuseur, et M. Verlaine, l’inventeur du mot. Je déplore ton « mini-mousquetaires », et vois là un défaitisme tout français devant l’ennemi. Vamos Gilou!

    Nadal justement, a-t-il le record de semaines numéro 2?

    En gros en 2010, faute d’assaillants à sa mesure, le Roi Roger Halliday Federer pourrait garder son trône, et le torino de Manacor son rôle de chef du gouvernement (Ô que j’aime mes subtiles métaphores)… mais rien n’est joué! Un hold-up à la Jean-Martin, ou un serbe de derrière les fagôts n’est jamais à sous-estimé.

    En gros : « Qui vivra verra ».

    Souvenons-nous de la prophétie de dédé… Malraux « 2010 sera Davydenko, ou ne sera pas. »

    Joyeux Noël à tous, même à Richard qui nous prene vraiment pour des cons avec son inadvertance!

    • colin 23 décembre 2009 at 9 h 50 min

      Je ne savais pas pour Verlaine, merci Prof’Lionel !

    • Ulysse 23 décembre 2009 at 11 h 28 min

      Ouais c’est Nadal qui a le record du nombre de semaines consécutives numéro deux depuis pas mal de temps déjà et il l’a aussi pour le nombre de semaines en cumulé. Je ne sais pas si c’est pareil pour Djoko en numéro trois. J’en doute. Je vais enquêter dès que j’ai un peu le temps. Ca prend un peu d’énergie parce que les stats ne sont pas tabulées par l’ATP avant 1984.

  4. Kristian 23 décembre 2009 at 8 h 58 min

    Tres bon. On sait deja tout ca, mais on a l’impression de redecouvrir avec cette approche tout en chiffre.

    Je me demande si Djokovic ne file vers le record de semaines a la place de numero 3 mondial. Ca fait deja 2 ans et demi presque sans interruptions.. Greatest Number 3 ever?

  5. Guillaume 23 décembre 2009 at 9 h 29 min

    Très bonne idée que ce dernier regard sur 2009. C’est vrai que Madrid est vraiment le point de rupture, le moment où les spirales – positives ou négatives – s’inversent complètement pour Nadal, Djokovic et Federer. Stupéfiant quand on y pense. Et moi et moi et moi… Et ben moi je pourrai dire que j’y étais. Sniff. Ce sera mon Austerlitz à moi.

    • colin 23 décembre 2009 at 9 h 51 min

      Après Verlaine, Stendhal… on nage en plein 19ème siècle sur 15-love.

    • Franck-V 23 décembre 2009 at 10 h 35 min

       » le moment où les spirales – positives ou négatives – s’inversent complètement »

      J’ai écrit sur mon cahier à spirales, 2009 en lettres capitales.

    • Guillaume 23 décembre 2009 at 10 h 46 min

      De Bonaparte à William Sheller… Les 15lovers n’en finiront jamais de me surprendre.

  6. Chewbacca "J'aime pas le poisson Bulgare" 23 décembre 2009 at 11 h 04 min

    Rafger Naderer ?c’est qui lui un Perse? il doit manger des Loukoumes de Proust!

    Enfin une Œuvre non pictural de Colin est accessible au pauvre Wookie que je suis!

    Bonne fête de l’Aïd à tous ,et une bonne Saint Givin à Francky valentine!

    Vive Roger Federer ma seule et unique raison de vivre !

  7. Cochran 23 décembre 2009 at 11 h 18 min

    Très bonne rétrospective chiffrée. Pour les stats fédériennes, tu aurais pu ajouter ses 17 finales en GC sur 18 possibles également. L’avenir nous dira d’ailleurs s’il pourra égaler son record de 10 finales consécutives (Wimb 05 à USO 07) vu qu’il est déjà à 7 (depuis RG 08).

    Sinon à quand un article détaillé sur les stats des joueurs cette année ? :p

  8. Ulysse 23 décembre 2009 at 13 h 57 min

    Pour répondre à Lionel et Kristian, je confirme que Nadal est le BSOAT de l’ère open avec 180 semaines numéro deux. les huit meilleurs numéros deux sont Nadal (180), Becker (136), Lendl (112), Edberg (104), Sampras (90), Agassi (88), Vilas (84), Connors (82).

    A noter que le petit Rafa prend déjà place parmis les monuments puisque la liste des huit joueurs ayant passé le plus de semaines aux deux premières places est la suivante : Lendl(382), Sampras (376), Connors (350), Federer (323), Mac (237), Nadal (226), Agassi (189), Borg (177).

    Pour la place de MOTOAT (Most Often Third Of…), bel effort de Djoko qui vient de dépasser Vilas mais il lui reste du chemin à faire. Les huit meilleurs numéros trois sont Edberg (166), Connors (165), Djokovic (106), Vilas (105), Becker (100), Borg (94), Wilander (93), Sampras (81).

    • Antoine 23 décembre 2009 at 17 h 11 min

      C’est à ce genre de stats que l’on voit la place de Connors, en tant que n°1, n°2 et n°3..

    • FX 24 décembre 2009 at 10 h 15 min

      Rejoindre Lendl en tête du classement des joueurs ayant passé le plus de semaines aux deux premières places ne sera pas forcément aisé pour Federer, cela signife qu’il a encore besoin d’un an. Rejoindre Connors est quasiment acquis.

      En revanche, ces chiffres montrent également à quel point rejoindre Connors pour la longévité sur le podium sera ardu, voire impossible, même si impossible n’est pas Federerien… 515 semaines, ça fait près de 10 ans!!!! Un record qui ne tombera pas de sitôt… Un peu comme les demi finales consécutives en GC de Federer. Juste monstrueux. Ca emmènerait Federer au-delà des JO de 2012 et même au-delà d’USO 2013 sans quitter le top 3, sauf erreur de ma part?

      Quelqu’un a-t-il le même classement pour le nombre de semaines dans le top 10?

      Joyeuses fêtes de fin d’année à tous ceux qui les célèbrent!

      • Franck-V 24 décembre 2009 at 10 h 43 min
        • FX 24 décembre 2009 at 11 h 00 min

          Merci beaucoup!

          Ces stats sont complètement folles. Ca relève de la légende urbaine. Pour rejoindre Connors, Nadal devra donc rester dans le top 5 jusqu’en 2018, et dans le top 10 jusqu’en 2020, top 25 jusqu’en 2022. Federer juste un tout petit peu moins. Lendl est irratrappable également, et Sampras va être plus que difficile à aller chercher.

          Je n’étais pas conscient non plus que Mac était resté aussi longtemps dans le top 25. Je ne suivais pas encore le tennis à l’époque, je suis trop jeune.

        • FX 24 décembre 2009 at 11 h 07 min

          NOTA : il est intéressant aussi, je trouve, de noter que les 10 joueurs s’étant maintenus le plus longtemps dans le top 25 ont tous gagné au moins un grand chelem et ont tous été N°1 mondiaux.
          Ce constat ne cesse d’être valable qu’à partir du nombre de semaines consécutives dans le top 50, même si ça reste du très très lourd.

        • colin 24 décembre 2009 at 13 h 45 min

          Oui, très intéressant. Dit autrement, cela signifie qu’aucun joueur n’a jamais réussi à se maintenir plus de 8 ans dans le top25 sans être un « top player » c’est à dire capable de décrocher au moins 1 GC et d’être n°1 pendant au moins quelques semaines.
          La réciproque n’est pas vraie évidemment: on peut être un top player et avoir une carrière météorique.
          Mais on ne peut pas durer longtemps dans le top 25 sans être un top player.

          Bon, ça veut donc dire que si notre JWT national reste encore 5 ans dans le top10, et 6 ans dans le top25, il devrait logiquement décrocher un GC.

  9. Antoine 23 décembre 2009 at 17 h 22 min

    Très bon, ce petit résumé Colin..

    Dans la série des records de Federer, on peut également ajouter après cette saison 2009 qu’il est devenu le 4ème joueur de l’ère Open a avoir réussi l’exploit de faire le doublé Roland Garros- Wimbledon qui est certainement le doublé le plus difficile. le faisant, il suit ainsi Rod Laver, Bjorn Borg et Rafaël Nadal..Pas des mauvais !

    Un mot sur les frenchies: c’est effectivement, globalement, un bon cru.

    Je retiens d’abord que Tsonga, en finissant 10ème est le premier joueur depuis Noah à terminer deux années de suite dans le top 10, ce qui montre au passage que le plus dur n’est pas d’y rentrer mais de se maintenir ensuite..Et oui, aucun autre ne l’a fait: ni Leconte, ni Forget, ni Pioline, ni Simon, ni aucun autre..Tsonga juge sa saison moyenne ce qui montre qu’il a des ambitions, mais ce n’est pas une mauvaise année pour lui..Etant irrégulier, il est probable qu’il se trouvera bien un GC au cours des prochaines années ou il sera excellent du début jusqu’à la fin et qu’il le gagnera. Il reste la meilleure chance de voir un français gagner un GC en tout cas..Simon, lui, ne s’en sort pas trop mal mais sort du top 10 et Monfils n’est pas parvenu à y rentrer..

    Mis à part ceux là, le nombre de français dans le top 100 est très appréciable et place la France, avec douze joueurs, à égalité, au premier rang mondial, avec l’Espagne.

    Comme toujours, la grosse différence, c’est que l’Espagne a un très grand joueur..mais il n’y a pas une différence énorme dans le classement moyen des ces douze joueurs: 37 pour l’Espagne, 43 pour la France…

  10. Chewbacca "J'aime pas le poisson Bulgare" 23 décembre 2009 at 18 h 36 min

    As tu une remarque élégante à faire sur Ivan Lendl, Antoine?

    Incroyable ce Tchèque,on le trouve toujours dans les stats de ouf ,8 GC 11 Finales ,6demi-finales consécutives de 83 à 84 et 10 de 85 à 89.
    Rencontres remportées dans les tournois du Grand Chelem :Lendl 222 Moumoute 224 Connors 283 .

    Les records de matches remportés en simple sur les circuits (ATP)Lendl 1071 , Connors 1241.

    Tournois remporté (ATP): Lendl 94 , Connors: 108

    Finales consécutives disputées dans un même tournoi du Grand Chelem ou au Masters :

    OA 3- 89 91
    RG 4-84 87
    USO 8 -82 89
    Master 9 -80 88

    Imaginez un peu si son ratio victoire défaite aurait penché du bon coté, nous aurions le Golgoth des Golgoths!

    Et j’imagine la tronche d’Antoine!

    Source Wiki l’encyclopédie pas si net!Ok je sors….

    • colin 23 décembre 2009 at 20 h 07 min

      ### Breaking news ### Breaking news ### Breaking news ###

      Aujourd’hui 23 décembre 2009 la rédaction de 15-lovetennis a eu le privilège de recevoir la visite de Chewbacca en personne. Une photo a été prise pour immortaliser cette rencontre : http://img696.imageshack.us/img696/641/15loveteam.jpg

      Au second rang, de gauche à droite : Marie-Jo / Rony / Guillaume / Ulysse / Colin.
      Au premier rang : Antoine, Chewbacca et Karim.

      Benoît prenait la photo.
      Pendant ce temps, Franck-V et Lionel étaient bloqués dans l’ascenseur et n’ont pas pu assister à cette rencontre au sommet. La preuve en image (photo prise quand le technicien Otis a réussi à débloquer la porte de l’ascenseur et qu’on leur a annoncé que Chewbacca était déjà reparti): http://img696.imageshack.us/img696/8315/30168691.jpg

      • Chewbacca "J'aime pas le poisson Bulgare" 23 décembre 2009 at 20 h 19 min

        Mdr la tronche d’Antoine!!!!!!!!!!!!!!

      • Jean 24 décembre 2009 at 11 h 44 min

        Colin, je crois que tu confonds, à la pilosité, cela me semble être Brigitte Lahaie. Ou Bin Laden.

      • Antoine 24 décembre 2009 at 19 h 04 min

        C’est vraiment d’une bassesse indigne !

        • Benoît 27 décembre 2009 at 18 h 03 min

          Très bon !!

    • Antoine 24 décembre 2009 at 19 h 02 min

      Une remarque élégante sur l’ami Ivan, chou bulgare ?

      Bien sûr, tu as vu comme moi les stats de Frank-V; c’est impressionnant pour Ivan: il arrive deuxième dans tous les classements sauf un ou il est troisième, et à chaque fois derrière ce bon Jimmy qui est vraiment le GOAT.

      C’est bien je trouve pour Ivan: une place de second, c’est un peu une place de finaliste qui a quand même été sa grande spécialité. Il est à sa place le riant croque-mort à tête de vautour déplumé !

  11. Chewbacca "J'aime pas le poisson Bulgare" 23 décembre 2009 at 19 h 10 min

    Antoine si tu trouves les réponses je te paye une soirée au Chewbashow!

    Pour les incultes « Un set d’or « et un 6/0 sans perdre le moindre point.

    Quel joueur à remporté un set d’or ?

    Qui à gagné la finale des Masters grâce à l’épouse de Kirk Douglas?

    • Franck-V 23 décembre 2009 at 21 h 11 min

      Très simple, le set d’or, il s’agit de Bill Scanlon contre Jesaipuki, anonyme joueur Japonais.

      Trop facile le Masters, Orantès , quand Mme Douglas dit alors que l’Espagnol est mené contre Fibak de la tête et des épaules, « je crois que Mr Orantès va quand même gagner ».. et Manolo l’entend…

      • Chewbacca "J'aime pas le poisson Bulgare" 23 décembre 2009 at 22 h 01 min

        Non c’est contre le Brésilien Marcos Hocevar le 28 Fevrier 1983 au tournoi de Delray Beach ,!Inutile de faire ton petit malin!

    • Franck-V 23 décembre 2009 at 21 h 12 min

      J’ai gagné le choux bas chaud?

      • Chewbacca "J'aime pas le poisson Bulgare" 23 décembre 2009 at 22 h 03 min

        T’auras juste droit à une Cholba chaude pour la Saint Givin.

  12. Jean 24 décembre 2009 at 11 h 39 min

    Merci Monsieur Colin pour ce chatoyant bilan et pour tout au long de l’année avoir fait le point sur les positions de chacun. Pas grand-chose à ajouter à cette exhaustivité, un record que Monsieur Roger n’aura pas, c’est celui du nombre de GC gagnés au filet, gniark, gniark.

  13. Chewbacca "J'aime pas le poisson Bulgare" 24 décembre 2009 at 14 h 40 min

    @Guillaume, c’est ma connexion ou vous avez un problème ? les commentaires mettent beaucoup de temps avant d’apparaitre?

    Et comment je fais pour mettre une photo? ,Billy Jean a la sienne!,quand je clic pour valider il me demande mon adresse mais il ne la reconnait pas ou plus, suis -je radié comme au pôle emploi?

    Il est possible que je me trompe quand j’écris mon adresse gmail(je ne m’en sert jamais )peux tu me l’envoyer à mon adresse MSN ?

  14. Guillaume 24 décembre 2009 at 15 h 06 min

    Pas mal du tout cette photo de la rédac’, Colin… J’ai presque envie de la mettre dans le « A propos » du site.

    Chewie : pour tes commentaires, je pense que c’est ton « Chewbacca j’aime pas le poisson bulgare » qui est un peu long. Du coup, l’interface le considère comme un message indésirable et le soumet à validation des modos (qui, comme tout le monde le sait, passent ici à peu près aussi souvent que Marat Safin gagne des matchs). Je ne vois que ça, car c’est depuis ton dernier changement de nom que ça bugge.

    C’est quoi ton adresse mail courante ? T’as que me l’envoyer sur la boîte mail de 15love et j’essaierai de m’en occuper ces jours-ci. Je te trouverai une belle photo toute poilue pour que tu puisses passer l’hiver au chaud :)

  15. Lionel 24 décembre 2009 at 15 h 23 min

    « Chewie : pour tes commentaires, je pense que c’est ton « Chewbacca j’aime pas le poisson bulgare » qui est un peu long »
    Même l’interface te trouve trop con mon pauvre. Si c’est pas une preuve ça. Federer ne serait pas fier de ses fans. pfff

    Bon Noël à toi, cependant. Bien à vous.

    • Chewbacca 24 décembre 2009 at 16 h 10 min

      A Noël il faut être aimable et généreux envers son prochain et les cons mon cher Monsieur !

      @Ok Guillaume ,merci.

  16. Antoine 24 décembre 2009 at 19 h 18 min

    Une interview assez intéressante de John Mc Enroe à propos du prochain Open d’Australie, Federer, Sampras et Rod Laver…:

    http://www.foxsports.com.au/story/0,8659,26520286-5018898,00.html

    • MarieJo 25 décembre 2009 at 16 h 44 min

      chewie merci pour les cadeaux ;)
      juste une précision il faut les poster 2 par 2, si non tu reste en attente qu’un modo vienne jeter un oeil un jour de noël… t’as du bol je suis la première ! bon noêl, et j’espère que tu regardes eurospoort pour la journée tennis spécial noël !

  17. karim 25 décembre 2009 at 19 h 48 min

    J’arrive après la bataille faute à un planning démentiel ces derniers jours. Excellentes récap de Colin, de la belle ouvrage.

  18. Franck-V 26 décembre 2009 at 13 h 57 min

    Pfff, ma spéciale dédicace de Chewbie est un lien mort :-(

    salooooo à poils longs

    Joyeuse Nawal quand même ;-)

    • Franck-V 26 décembre 2009 at 14 h 00 min

      wééé pardon Chewbie , ça marche.

      Merci, j’aurais pas cwazimieu

      faites péter le Rodg, cru millésimé

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis