Valence : l’agonie d’un tournoi ?

By  | 23 octobre 2014 | Filed under: Regards

Profitez de Valence et de son stade futuriste. Profitez de la course au Masters de Ferrer et Murray, de la revanche de la Coupe Davis Bautista – Bellucci, du premier match gagné par Dolgopolov depuis des mois, de la percée de Pablo Carreño. Profitez-en bien, car on vit peut-être la toute dernière édition de ce tournoi. Explications.

On lit ces jours-ci dans les blogs espagnols des déclarations par lesquelles les responsables de l’ATP 500 de Valence semblent administrer l’extrême-onction à leur bébé.

Vous pensiez qu’une fois annoncé par l’ATP, le calendrier de la saison était immuable ? Détrompez-vous. En creux, dans les entretiens accordés aux journalistes espagnols par Antonio Martínez Cascales et Juan Carlos Ferrero, respectivement ex et actuel directeur du tournoi, on entend que rien n’était sûr jusqu’au début des matchs. « Pour l’instant, tout est confirmé pour cette année », affirmait l’ancien numéro 1 il y a quelques jours. Encore heureux, pourrait-on s’exclamer. Cela dit, les institutions ont prévu ce cas de figure. Au moment de la revente d’une licence ATP, une commission de 10% est reversée à l’association éponyme. Mais si les organisateurs n’ont pas respecté leurs obligations, selon les mots de Cascales, le pourcentage institutionnel s’élève à 25%. De quoi dissuader de tenter le coup de la panne.

La licence de Valence court jusqu’en 2018, mais tout reste ouvert pour l’année prochaine.

Né en 2009 sur les ruines du tournoi printanier disputé sur les courts de terre battue du principal club de la ville, il s’agit du deuxième tournoi espagnol de l’ère Open à se jouer sur surface dure, et en indoor, après Madrid. Les matchs se disputent dans l’Ágora, sise dans l’exubérant complexe avant-gardiste de la « Cité des arts et des sciences », stade et complexe étant tous deux œuvres de l’architecte-star Santiago Calatrava. Si l’enceinte du tournoi a coûté plus du double du budget fixé (90 millions d’euros au lieu de 40) tout en restant partiellement inachevée, ce n’est rien comparé au coût final de l’ensemble de la « cité » : un peu plus d’1,2 milliard d’euros, soit 4 fois le budget prévu. C’était l’époque où toutes les villes espagnoles (et pas seulement elles !) se sentaient obligées d’accueillir un édifice signé Calatrava. Ce temps est révolu, plusieurs plaintes étant en cours pour défauts de conception d’un certain nombre de projets calatravesques.

Le tournoi de Valence n’est au fond qu’un exemple supplémentaire de la folie des grandeurs de la fameuse triade espagnole des années 2000 : BTP, Architecture, Sport. Trois secteurs qui bénéficient souvent d’une certaine proximité avec le milieu politique. Et en la matière, la région de Valence est un cas extrême. En témoignent son aéroport vide (à Castellón), ses politiques corrompus (probablement la pire région d’Espagne de ce point de vue-là), ses clubs de foot sauvés de la banqueroute par le Conseil régional, tel le FC Valence et ses 547 millions d’euros de dettes.

Sauf qu’en Espagne, le tennis est loin du football en terme d’impact social et d’enjeu politique – à un Nadal près. A moyen terme, le robinet à subventions finit toujours par fermer. Selon Martínez Cascales, le tournoi, dont l’organisation coûte environ 8 millions d’euros, est passé de 40% d’aides publiques en 2009 à 12-13% actuellement. Résultat : on parle d’1 million de pertes pour cette année, argent qui devra sortir des poches de ses propriétaires : Ferrero, David Ferrer et Conchita Martinez. Et pourtant, le public est fidèle au rendez-vous : 175.000 personnes ont ainsi assisté à l’édition 2013. Mais ce n’est manifestement pas une condition suffisante pour un tournoi de tennis durable, d’autant que nombre de places sont des invitations qui n’affectent pas la billetterie.

Youzhny ValenciaConséquences des problèmes financiers, le tournoi affirme n’avoir offert aucune garantie aux têtes d’affiche cette année, garanties qui les années précédentes pouvaient aller jusqu’à 200.000 dollars par joueur (bien inférieure, donc, aux sommes mentionnées chez les concurrents de Bâle). Cela explique que Murray et Berdych aient dû demander une wild card, faute d’avoir confirmé leur participation à l’avance. On comprend mieux également les renoncements de dernière minute de Cilic et Nishikori, pourtant inscrits depuis septembre, le premier étant déjà qualifié pour le Masters, le deuxième y étant presque.

Car si l’argent est le nerf de la guerre, les points du classement le sont également. Une chance pour Valence que la course au Masters soit si serrée cette année, et qu’elle concerne de grands noms. Alors que le tableau aurait pu être famélique, le tournoi présente paradoxalement une des meilleures affiches de son histoire : Murray, Ferrer, Berdych, Feliciano, Bautista, Isner, Anderson, Simon, Fognini… soit trois Top 10, neuf Top 20, et douze Top 25.

Pour 2015, une vraie solution devra être trouvée. « Dimanche sera peut-être le dernier jour du tennis de haut niveau à Valence », se résigne Cascales, encore propriétaire d’1% du tournoi. On peut toujours émettre l’hypothèse que tout cet alarmisme n’est qu’une stratégie pour forcer la main des sponsors et des pouvoirs publics. Mais le plus probable à l’heure actuelle, en l’absence d’un coup de théâtre, est que la licence soit vendue au plus offrant. L’enceinte futuriste de l’Ágora, qui n’est utilisée actuellement qu’une semaine par an, devrait alors se préparer au chômage de longue durée.

Cascales conclut en prédisant que d’ici 7 à 8 ans, il n’y aura plus qu’un tournoi ATP en Espagne : celui de Barcelone. Si le sort de Valence semble joué, il est légitime de se poser également des questions sur la durabilité du Masters 1000 de Madrid au-delà de l’âge d’or incarné par Nadal, les succès en Coupe Davis et la cohorte de pensionnaires du Top 100. Y a-t-il eu une bulle spéculative du tennis espagnol ? Il nous faudra le recul de quelques années pour en être sûr.

Mise à jour du 31/10/2014

Le département de communication du tournoi de Valence a annoncé vendredi dernier, pendant les quarts de finale, que le tournoi était reconduit pour 2015 et 2016 grâce au soutien du Conseil régional. Il n’y a pas de précision sur le soutien en question, mais il ne peut s’agir que d’une nouvelle injection d’argent public. L’inquiétude exprimée par Cascales et Ferrero a donc porté ses fruits en convaincant le pouvoir valencien de revenir sur son désengagement. L’horizon 2018 est loin d’être confirmé, mais Valence a gagné deux ans de tennis.

About 

Bouffeur de gluten https://twitter.com/PavelTrianero

Tags: ,

422 Responses to Valence : l’agonie d’un tournoi ?

  1. Cochran 24 octobre 2014 at 22:47

    Un très chouette match à regarder en tt cas, avec un roger très offensif même si effectivement ses stats en 1ere ne sont pas top moumoutes. On verra demain contre Karlo, sans doute encore un match super rythmé qui se finira avec 2 tie-break. Aaaah comme je rêve d’une finale contre David !

  2. William 24 octobre 2014 at 23:22

    Nadal met un terme à sa saison.

    Ferrer, actuel 9e à la Race, est pour l’instant qualifié. Je n’ai pas spécialement envie de voir Raonic à Londres, mais j’ai encore moins envie d’y revoir Ferrer. Donc Murray doit battre le Pou demain, et Raonic doit assurer à Bercy. Point.

  3. Antoine 25 octobre 2014 at 00:35

    Je suis content pour Goffin et pour moi puisque j’avais mis un ticket sur lui. Il a un bon retour, joue vite et bien. En battant Rahan, il réalise une grosse perf et l’élimine virtuellement de la course au Masters.

    Meme topo pour Dimitrov : en le battant, Roger l’élimine aussi..Je pensais que le score serait proche de celui de l’année dernière, cela a été le cas. Score identique à un jeu près.

    Je suis décu de la défaite de Nadal, j’espérais qu’il parviendrait à ramper jusqu’en finale ou Roger lui en collerait une bonne, mais il perd assez pitoyablement contre Coric, bravo à lui. Voilà comment Nadal préserve son H2H vis à vis de Roger..Nadal aura joué cette année jusau’à Wimbledon ou il s’est fait sortir par Kyrgios, 19 ans.. Là, il met un terme à sa saison après un reprise sur 3 tournois qui se terminent par trois défaites, dont la dernière conte Coric, 17 ans…

    Les temps sont durs pour Nadal..Goffin va aller en finale, je pensais de toute facon qu’il battrait Nadal après Rahan. On verra après les demies, mais il peut donner du fil à retordre à Roger qui stoppera Karlo comme d’habitude demain, enfin, c’est ce qu’il y a de plus probable..

    • Patricia 25 octobre 2014 at 09:42

      Moi aussi, chaque fois que Nadal bat de l’aile, j’espère que Roger pourra se le faire mais il n’y a pas de mystère : il sort avant !
      Coric a eu beaucoup de chances pour cette victoire de prestige, et pour égaler la rare perf de Zverev avec cette demi de 500, mais mentalement il a fait ce qu’il fallait.

      Nadal j’ai trouvé ça hyper bizarre parce que l’on avait une pluie de fautes mais aussi des coups qui partaient bien, et pas un problème physique envahissant (ne peut pas servir, ne peut pas se déplacer). C’est dans la tête, la concentration et le manque de motivation rampant (bien sûr, il avait l’air motivé parce que c’est un compétiteur féroce, mais il n’était venu à Bâle que pour éviter des sanctions financières importantes et soigner son image ; il avait pris la décision de mettre fin à sa saison et préférait sans doute perdre contre une jeune pousse que contre Goffin ou Roger).

      Goffin j’étais assez sûre qu’il battrait Rahan qui n’est pas bien en ce moment, avec son jeu il a tout ce qu’il faut pour l’emmerder. En plus il sert vraiment pas mal en ce moment.

      • Patricia 25 octobre 2014 at 09:52

        Même Fed était choqué : « I think I have never seen #Nadal playing so bad, which I didn’t like to see. »

        • Antoine 25 octobre 2014 at 10:55

          Il a mal joué, c’est sur et n’a fait qu’illusion lors de ses preliers matchs parce qu’il n’y avait personne en face. Le premier décidé à se battre pour gagner l’a fait.

          Coric doit jouer 30-50 ces jours ci. Ce qu’il a surtout démontré, outre un très bon niveau de jeu, est un mental étonnant pour un junior de 17 ans. Il gagne le tie break sans trembler à sa première balle de match. Beaucoup l’aurait perdu, puis perdu le troisième et le match.

  4. Kaelin 25 octobre 2014 at 06:56

    Sinon Goffin, c’est juste monstrueux, génial, incroyable, ce qu’il réalise. Putain quelle série, quel retournement de tendance, quelle gnac, quel niveau de jeu.

    • Antoine 25 octobre 2014 at 10:56

      Il va aller en finale, avec une bonne chance de la gagner..

  5. Patricia 25 octobre 2014 at 09:47

    J’ai trouvé très agréable le match entre junior et senior. Fed met en valeur la main de Dimitrov avec tous ces duels au filet, plus que d’autres joueurs plus classiques. Comme quoi y a pas que les oppositions de styles qui valent. C’était vraiment un tennis inhabituel, plus rapide et plus varié que ce qui nous passe dans les yeux une bonne partie de l’année. J’ai pensé que Dimitrov aurait eu intérêt à jouer plus vers l’avant parce qu’en restant au fond il se faisait souvent mettre su le reculoir…

  6. Patricia 25 octobre 2014 at 09:56

    rhha je me fais avoir avec les horaires de Singapour, déjà deux sets joués entre Serena et Woz !
    Woz a remporté le premier, et 6-2 avec ça, pas mal… d’autant que Serena passait 80% de premières, ce qui signifie quelque chose chez elle…

  7. Patricia 25 octobre 2014 at 10:01

    c’est vraiment rigolo, le staff de Serena et celui de Gretchen sont mélangés, et l’on vient de voir Glouglou et la mère de Serena applaudir un énorme échange remporté par Gretchen pour sauver une balle de break !

  8. Patricia 25 octobre 2014 at 10:03

    En tous cas, elles donnent tout ce qu’elles ont les copines ! Gretchen pas du tout résignée!

  9. Patricia 25 octobre 2014 at 10:19

    Super match de Gretchen, contre une Serena normale.

  10. Patricia 25 octobre 2014 at 10:20

    J’adore la façon dont les Masters sont filmés, on a très souvent des plans à hauteur humaine et du coup la vitesse de la balle et les variations de hauteurs sont hyper impressionnantes !

    0-30 pour Gretchen dans le money time….

  11. Patricia 25 octobre 2014 at 10:21

    Winner, ace de Serena…

  12. Patricia 25 octobre 2014 at 10:21

    oups, BB grâce au filet !

  13. Patricia 25 octobre 2014 at 10:23

    Faute de Gretchen, malgré sa résistance à une grosse première de Serena.

  14. Patricia 25 octobre 2014 at 10:23

    Fabuleux retour gagnant de la Woz, nouvelle BB !

  15. Patricia 25 octobre 2014 at 10:24

    Et c’est fait, encore sur un énorme échange !
    Elle est à un jeu de la finale !

  16. Patricia 25 octobre 2014 at 10:28

    Serena sait retourner aussi.

    Et une autre échange exceptionnel remporté par Serena. Enorme.

  17. Patricia 25 octobre 2014 at 10:28

    C’est mighty Serena sur ce jeu mais Woz remporte le point.

  18. Patricia 25 octobre 2014 at 10:30

    Enorme point de serena, balle de débreak… Que des premières de woz, que des bons retours de Serena, que des points construits et des frappes colossales…

    sauf sur le dernier, faute et 30-40 !

  19. Patricia 25 octobre 2014 at 10:31

    c’est fait, énorme point à nouveau de Serena. Et Gretchen ne lui donne rien.

  20. Patricia 25 octobre 2014 at 10:32

    Une fois montée dans les tours comme ça, c’est mort pour Gretchen, Serena ne redescendra pas…

  21. Patricia 25 octobre 2014 at 10:33

    Allons bon, mes patients qui se ramènent au plus mauvais moment !…

    • Patricia 25 octobre 2014 at 12:16

      ben voilà, je reviens voir et malgré les balles de matchs courageusement sauvées par Woz, la pression mise par Mighty Serena (pas l’Ultime, mais la version « serre les boulons » de la reine quand même) est trop pour son jeu.

      Courage Simona, si tu gagnes contre Aga…

  22. Patricia 25 octobre 2014 at 12:35

    J’ai bien aimé le papier de Tignor qui analyse la situation du dilemme des poules à laquelle était confrontée Halep, rappelant l’histoire du « Chicken » : http://www.tennis.com/pro-game/2014/10/serving-honor/53126/#.VEt6EmccSVQ

    « Serving with Honor », la conclusion dans ce paragraphe : Back in ’81, this was seen a sign of the big-money times in tennis; the old amateur-era ethics were a thing of the past. I was glad to see Halep go in a different direction and play with honor today, even if it comes back to bite her this weekend. From her perspective, if you’re going to compete at the top of the sport and try to win Grand Slams, you can’t run from other players. A champion believes she can beat anyone, and why wouldn’t Halep? She just beat Serena 6-0, 6-2 earlier this week.

    As Halep said after her eventual loss to Ivanovic today, “I didn’t care, I’m not afraid again to play Serena.”

    • Patricia 25 octobre 2014 at 12:40

      Les considérations sur Coric et Fed sont intéressantes également…
      J’ai lu plusieurs fois la comparaison Coric/Djoko, on aurait un baby Fed avec Dimitrov, baby Waw avec Thiem et Baby Djoker avec Coric… j’attends avec impatience son match contre Goffin, il va être à fond contre un joueur plus compétitif que ceux plus prestigieux qu’il a déjà battu, on devrait se faire une idée du potentiel.

    • Elmar 25 octobre 2014 at 13:05

      J’ai déjà une bonne idée du potentiel pour l’avoir vu de près hier. Alors ok Nadal a été mauvais. Mais dans le second set, il a quand même sacrément élevé la cadence, il a mis la pression sur Coric qui a su tenir le coup et a trouvé le moyen de gagner. Juste énorme d’un point de vue mental.
      Il a un service puissant et un très bon retour. Il est excellent en défense, fort des deux côtés, sait finir un point quand l’occasion se présente et pas maladroit au filet.
      Futur top ten ou je me mets à chanter la carioca à poil sur le Chatrier.

  23. Patricia 25 octobre 2014 at 13:12

    Halep est lancée et joue super bien, plus agressive que d’ordinaire…. elle y va, à sa finale !

  24. Patricia 25 octobre 2014 at 13:14

    Elle est aussi bien plus expansive que d’habitude et balance de temps en temps des trucs en roumain bien sentis à la moitié des Carpates qui est descendu envahir Singapour.

  25. Patricia 25 octobre 2014 at 13:17

    Et Halep va servir pour gagner son ticket vers la Cité de la Peur.

  26. Patricia 25 octobre 2014 at 13:18

    Winner, ace, faute de RAdwanska en retour sur une bonn 1è….

  27. Patricia 25 octobre 2014 at 13:19

    Smash et;… en voiture Simone !

  28. Patricia 25 octobre 2014 at 13:22

    Une petite stat amusante à méditer avant d’aller dormir, Simona : la Williams n’a perdu aucun tie-break cette année.

    Ce qu’en pense Wozniacki : https://pbs.twimg.com/media/B0nZAt4CIAABhcn.jpg

  29. Patricia 25 octobre 2014 at 13:55

    J’ai lu la stat sur les TB sur wlt, je suis allée faire un tour chez Jeff pour en savoir plus. En fait elle n’en a joué que 7.

    Mais j’ai étendu la recherche à sa carrière, et le plus étonnant est que quand Serena gagne un TB, elle remporte presque toujours le match (79 V 3 D : http://www.tennisabstract.com/cgi-bin/wplayer.cgi?p=SerenaWilliams&f=ACareerqqQ1), alors qu’elle a perdu une majorité significative des matchs où elle perd le TB (19 gagnés-30 perdus : http://www.tennisabstract.com/cgi-bin/wplayer.cgi?p=SerenaWilliams&f=ACareerqqQ2)

    J’ai poussé un peu pour voir s’il en allait de même pour d’autres joueuses de premier plan (Hénin et Mauresmo), la tendance est la même mais moins irrévocable pour les TB gagnés : Amélie n’a perdu que 12 matchs en gagnant un set au TB, elle en gagne 83. Hénin perd 7 matchs dont elle remporte un TB contre 65 victoires.

    Je pense que ce serait intéressant de comparer chez les mecs, je vais soumettre l’idée à Jeff !

    Une petite stat supplémentaire en passant : Jo a gagné 17 TB cette année, et 17 fois il remporte le match ; il a perdu 10 TB, et 8 fois le match dans la foulée.

    • Antoine 25 octobre 2014 at 15:31

      C’est assez normal qu’il y ait une forte corrélation entre le fait de gagner un tie break, donc un ser, et le fait de gagner un match…

      • Patricia 25 octobre 2014 at 19:55

        C’est évident, mais je pressens qu’il y a une différence dans l’issue (en tous cas avec Serena) quand un TB est disputé (gagné ou perdu) par rapport à un set normal. Il me semble que la perte ou le gain d’un TB est dans son cas un meilleur indicateur. Il faudrait pouvoir mettre des filtres négatifs sur la base de données de Jeff pour le mettre en évidence, ce que je ne sais pas faire…

        Mais on perçoit des tendances : par exemple, quand elle a perdu un TB, Serena n’a gagné le match que dans 30% des cas. Quand elle a perdu le premier set en général (je n’ai pas exclu les TB), elle a quand même remporté 43% des match.

        Quand elle gagne un TB, Serena remporte 96% des matchs.
        Quand elle gagne un set dans un match qui va au set décisif (TB inclus), elle remporte 70% des matchs.
        Quand elle gagne un TB, mais que le match va au set décisif, elle remporte 84% des matchs.

    • Elmar 25 octobre 2014 at 15:34

      M. de Lapalisse ne dirait pas mieux.

  30. Antoine 25 octobre 2014 at 15:46

    Goffin va se qualifier normalement pour la finale à Bâle…mène 6-4 contre Coric..Il ne sera pas facile à battre…

    • Antoine 25 octobre 2014 at 15:56

      .. et comme souvent, il suffit de l’écrire pour qu’il se fasse breaker..4-2 Coric au 2 ème. .

      • Antoine 25 octobre 2014 at 16:03

        Andy Murray prend l’avantage à Valence : il sauve une balle de debreak et remporte le premier set 5-4. Il avait breaké en début de match..

      • Antoine 25 octobre 2014 at 16:07

        Et sur deux aces, Coric égalise à 1 set partout..6-3..Je pense quand meme que Goffin va faire le job au troisième mais il faut serrer le jeu.

  31. Babolat 25 octobre 2014 at 16:33

    Coric gagne un set mais le belge fait le break dans le troisième. Difficile de faire flipper le Goffin. (Bon je retourne dans ma grotte). ^^

    • Colin 25 octobre 2014 at 16:57

      Tu te caches à l’eau?

      • Babolat 25 octobre 2014 at 17:42

        Oui c’est assez, à défaut de vous faire marrer (marée) comme des baleines.

  32. MarieJo 25 octobre 2014 at 17:34

    goffin en finale à Bâle, Murray aussi… Ferrer et Raonic toujours en course au masters, ça se jouera à paris pour eux 3 !

  33. Antoine 25 octobre 2014 at 17:53

    Il est vraiment bon le petit Coric. Il a le potentiel pour faire partie du top, cela me parait assez clair. Je ne l’avais pas vu jouer avant et j’ai été plaisement surpris. Il a le sens du jeu et anticipe très bien en conséquence. Goffin aussi et lui pointe maintenant lebout de son nez à la porte de l’élite.On verra ou en sera Coric au meme age que le belge, peut etre plus fort, peut etre pas..

    Goffin en finale, cela me parait tout à fait logique vu le tableau et les premières chutes de TS. En finale de Bâle, un 500 coté, comme Nishikori l’a fait il y a trois ans..

    Reste à voir si par hasard il fait déjà partie de l’élite, ce qui serait assurément le cas s’il battait Roger en finale d’un tournoi indoor, chez lui..

    Murray vient de remporter son billet pour le Masters en gagnant la belle contre David Ferrer, en deux sets cette fois, ce qui montre également que son niveau augmente et qu’il a fait sans doute le plus gros.

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis