Roland 2015 : une magnifique édition

By  | 11 juin 2015 | Filed under: Actualité

téléchargementHaase bat Verdasco, Haas passe Kukushkin, Kohlschreiber et Muller retrouvent des couleurs (vertes) : cette fois c’est sûr, la saison sur gazon est bien entamée. Je vous propose, avant qu’on y succombe totalement, un petit bilan pour clore définitivement cette saison sur terre qui se sera ponctuée de la meilleure des façons possibles : par la victoire d’un joueur relativement « nouveau » chez les Grands et au tennis unanimement salué.

Ce bilan, personnel, de la quinzaine de Roland Garros n’a pas pour objectif de revenir sur la superbe performance de Stanislas Wawrinka, évidente méga star de ces 15 derniers jours, on a assez glosé dessus. Federer, Djokovic ou encore Murray ne m’intéressent pas plus. Je vais vous parler de quelques-uns de mes coups de cœurs, des joueurs dont a moins parlé mais qui pourtant ont marqué la quinzaine et des matchs qui m’ont fait crié, rire, surpris, bluffé.

Les Austro-Gréco-terriens

Sacré Roland-Garros pour la diaspora grecque australienne ! Jeunes, insolents, puissants, wesh, et dotés d’un physique adapté au tennis 3.0, ils ont à cœur de prouver que l’Australie est encore une grande terre de tennis : 4K (copyright Patricia) et le vigoureux Kyrgios ont marqué la magnifique terre ocre des courts situés Porte d’Auteuil. On n’attendait de toute façon pas spécialement Tomic sur cette quinzaine, même si celui-ci semblait retrouver quelques couleurs ces derniers mois. Entre les blessures, l’inconstance qui le caractérise ainsi qu’une surface qu’il n’affectionne pas, c’est bien vers ses conscrits qu’on espérait apercevoir quelques lueurs d’espoirs.

« The Kokk » n’a pas fait de perfs incroyables : il bat un qualifié d’entrée puis se débarrasse de Tomic dans un duel de compatriotes très serré mais son fighting spirit et le score tout à fait honorable qu’il concéda dans sa défaite contre Djokovic (3 fois 6-4) laissent, à 19 ans, entrevoir un bel avenir pour ce joueur.

images
Pour Kyrgios c’est parallèlement un parcours peu impressionnant sur le papier : il sort Istomin d’entrée en 3 sets, n’a pas à jouer Edmund car ce dernier est forfait et enchaine donc directement son 3ème tour contre Murray. Plusieurs d’entre vous ont vu le match et malgré le score sans appel, Kyrgios m’a assez impressionné par séquence. Son jeu est trop décousu pour l’instant et il « tente » un peu trop en général mais sa frappe est pure, sa puissance phénoménale, et son tableau de chasse à seulement 20 ans parle pour lui : il a un fighting spirit digne de Tsonga qui lui permet de tout tenter. Il ira loin voire très loin une fois sa stabilité de jeune fou trouvée, en espérant que son physique tienne le coup. Attention toutefois aux mauvaises influences : il parait qu’il est un des meilleurs potes de Monfils sur le circuit…

Et si c’était eux, les dignes successeurs d’Hewitt ?

Les cogneurs

images (1)Le cogneur du vieux continent : Chardy. Ah on l’aime bien notre pirate national, il a pas l’air très malin mais son tennis est toujours aussi drôle quand il est en place et le Djé prouve qu’il affectionne toujours autant la terre battue. Lassé de faire parler de lui à Quito, Sao Paulo ou encore Casablanca, Chardy s’est rappelé aux bons souvenirs de son Roland 2008 et a impressionné. Une stabilité en revers montrée à défaut de variété, un service de Berserk, des décalages coup droits qui nous rappellent les grandes heures de Carlos Moya et bam 15-0 ! Éliminer Berrer, Isner, Goffin et challenger Murray en lui chipant même un set, c’est vraiment excellent. J’ai adoré son tournoi même si c’est Goffin que j’espérais voir arriver jusque-là.

Le cogneur de l’Est : Gabashvili. Quand Gabash taper, Gabash faire mal ! Dans la digne lignée des Rosol, Chardy et autres Gilles Muller, le tout avec un mental très instable, leurs adversaires prient en général pour qu’ils soient comme 80% de leur saison : dans une forme médiocre ou moyenne, auquel cas c’est les bâches qui affinent leur jeu de contre… Lopez, Monaco puis Rosol, 3 perfs qu’on n’attendait franchement pas de ce chien fou - désormais plus redouté en Challenger qu’en Grand chelem - même si ceux qui suivent bien le circuit savent qu’il est capable d’un gros coup quand il maîtrise ses nerfs. Beau tournoi et classement de nouveau très honorable pour le désormais numéro 1 Russe : 58e. Youzhny est en effet redescendu à la 71ème place, classement qui lui correspond nettement mieux que celui d’improbable Top 20 qu’il avait encore il y a peu.

Le cogneur yankee : Sock. Énorme coup droit, énorme lift, très bon mental, un petit jeu pas mauvais, il y a du Verdasco chez Sock ! Bon avec un cerveau et un bien moins bon revers.Jack-Sock_2796638 Car son revers c’est vraiment pas ça mais il progressera… Vu l’état du tennis américain, ses performances ont quand même du être très suivies outre-Atlantique. Sa bonne tête, son histoire émouvante (son frère est atteint d’une rare et grave maladie et il lui a dédié ses victoires) ainsi que son parcours inattendu en font la belle histoire de la quinzaine. Son match contre Nadal était un des plus plaisants que j’ai pu voir durant ce tournoi. Well done Jack, j’espère qu’on te reverra !

Increvables qualifiés

Un Français et surtout un Italien méritent d’entrer dans cette catégorie !

Stéphane Robert pour commencer. Le Français, assez fantasque dans son genre et déjà âgé de 35 ans, était classé 558e avant le tournoi, un affreux classement du à une grave blessure à la cuisse gauche. Après une qualification héroïque et un premier tour finalement perdu dans le grand tableau, il gagne une centaine de places… De retour de grosse blessure et venu à Roland sans aucune pression, il se débarrasse de la TS9, 107ème, Alejandro Gonzalez, puis de Lamasine et Ghem, tout 3 bien plus jeunes et mieux classés que lui. C’est un peu le Monfils des qualifs celui-là, le mec marrant dont on attend toujours, peu importe sa forme et son classement qu’il fasse un coup ! Robert n’en est pas à son premier retour d’entre les morts puisqu’on l’avait déjà déclaré perdu pour le tennis lorsqu’en 2007 une hépatite A l’avait arrêté en plein élan.

stephane-r-578453
Arnaboldi revient lui aussi de loin… Inconnu italien, 27 ans et plus ou moins top 200, il a ramé, ramé pour se qualifier mais a finalement réalisé un tournoi plus qu’admirable et surprenant ! Passé à deux doigts de la défaite contre PH Herbert au 2ème tour des qualifs (27-25 au set décisif) et battant au passage le record du match le plus long en qualif (4h26), il réalise deux autres petites perfs pour se qualifier totalement. Dans le grand tableau, rebelote ! Alors qu’il était probablement un des qualifiés les moins craints, il bat Duckworth l’Australien dans un match de nouveau épique, le score 4-6 6-7(5) 7-6(4) 7-6(2) 6-0. Pas de chances pour le 2ème tour : il se tape Cilic, tient un set au tie break avant de sombrer 2 fois 6-1. Sacrée épopée tout de même pour ce joueur. L’Italien est sur une bonne dynamique puisqu’à Rome, il venait déjà de sortir Kukushkin au 1er tour des qualifs et avait pris un set à Goffin au 1er tour du grand tableau. L’exemple de son compatriote Luca Vanni, récent finaliste à Sao Paulo contre Pablo Cuevas et désormais 100ème mondial à tout juste 30 ans (voilà un joueur qui aime les chiffres ronds), l’inspire certainement.

De superbes vainqueurs

dodig

Guga et Quasimodo vous saluent !

En doubles messieurs, je voudrais souligner la formidable victoire de Melo/Dodig. Cette paire, déjà connue pour être une des meilleures du monde puisque 4e à l’ATP, réalise le tournoi parfait en éliminant les Bryans en finale qui certes écrasent la discipline depuis 10 ans mais avaient déjà montré quelques signes de faiblesses dernièrement en se faisant éliminer précocement à Madrid puis Rome (par Mannarino/Cabal puis Chardy/Anderson, mouarf ! Mannarino/Chardy, c’est peut-être la paire de double qu’il nous faut en Coupe Davis ?). Mais comme tous les Géants de ce sport, Les Bryans en Grand chelem c’est une autre histoire pour les sortir, c’est donc une très belle performance de la paire croato-brésilienne. La sympathique paire Benneteau-ERV perd ainsi son titre au profit d’une paire qui l’est tout autant. Dodig accuse le coup en simple dernièrement : 155e en simple contre une 4e place en double, on peut parier qu’à 30 ans le Croate devrait se spécialiser de plus en plus dans la discipline. Pour ce qui est des Bryans, vous aurez compris que leur hégémonie  m’impressionne autant qu’elle m’ennuie… Ça vous fait penser à d’autres joueurs ? Bon au moins ils ont pour eux leur tennis explosif et spectaculaire, indispensable à la pratique du double.

timeaLes demi-finales femme hors catégorie poids lourds : Bacsinszky, Ivanovic, Safarova m’ont bien fait plaisir ! Revoir Ivanovic et son grand coup droit à ce niveau, ça fait déjà du bien. Avec Ivanovic, Chardy et Gabashvili qui reperfent d’un seul coup à Roland-Garros, ça nous rappellent décidément les cuvées 2008-2009 de Roland ! Si la Serbe pouvait revenir au top pour bousculer un peu le monopole de la Williams ça ne serait évidemment pas pour me déplaire.

Quand à Safarova et surtout Bacsinszky, leur tournoi parle pour elles : elles éliminent à elles seules Keys, Sharapova, Kvitova, Sharapova pour ne parler que des plus redoutables. C’est énorme. Bacsinszky revient en plus de très loin comme on le sait, j’espère qu’elle va poursuivre sur cette voie. Le tennis suisse, avec Bencic qui a déjà un niveau incroyable pour son âge (33e à 18 ans), fourmille décidément de puissance et de talent. Safarova, elle, confirme qu’avec Kvitova, elles forment toutes les deux une formidable équipe tchèque de Fed Cup.

J’aimerais d’ailleurs vraiment qu’on retienne la belle performance de Safavora, encore une fois, car elle et Mattek-Sands ont remporté deux titres et fait une finale sur ce seul tournoi… pas mal ! En effet, en plus de sa finale malheureuse contre Serena Williams, Safarova et Mattek-Sands remportent le double dames. Enfin, Myke Bryan et Mattek-Sands signent une belle victoire double mixtes. L’Américaine colorée, davantage connue pour ses chaussettes montantes et ses tenues léopard que pour ses résultats réalise le premier double de ce genre depuis 2001 (réalisé par l’Espagnole Ruano Pascual). Il faut croire qu’avoir des goûts vestimentaires de chiottes porte chance pour les titres ! Nadal l’a compris depuis longtemps… Dommage Rafa, cette année vu ta forme, c’est le marcel rose fluo à carreau vert qu’il fallait sortir ! Je suis sûr que Nike l’a en stock.

—————– EDIT ——————–

Sans oublier le Kuznetsova/Schiavone , le chef d’oeuvre de la quinzaine, en tout cas le plus beau match que j’ai vu sur ce tournoi. Ces deux joueuses sont formidables, elles sont le jeu, elles ont le jeu : elles JOUENT réellement au tennis en fait ! Elles nous permettent de rêver voire de croire qu’il est encore possible de jouer et de gagner à ce sport sans pratiquer ce tennis caricatural et emmerdant qu’on voit chez 90% des joueuses et 70% des joueurs.

Et oui mesdames, et messieurs (!), il est possible de jouer sans avoir à toujours taper le plus fort possible, à gauche, à droite, à gauche, à droite… Sharapova et Williams, c’est vraiment plus possible, franchement je les exècre, elles tuent tout ce que j’aime dans ce sport. Hormis leur mental que j’apprécie car effectivement exceptionnel, je déteste les voir jouer et annihiler leurs adversaires de la sorte. Elles auraient mieux fait de choisir le catch, et encore, même là il y a des subtilités techniques qui les auraient peut-être dépassées… Quand on se rappelle qu’une Safina fut numéro 1 mondiale, quelle horreur là aussi !

Merci à Kuznetsova de trouver des angles que personne ne trouve,
Merci à Schiavone de savoir que posséder une merveille de slice en revers est encore efficace sur terre battue.

Merci à monsieur Tommy Haas de jouer un tennis aussi complet,
Merci à Gaël et Dustin de nous rappeler que le tennis n’est qu’un jeu, même pratiqué au plus haut niveau,
Merci à Stéphane Robert d’aimer vivre et voyager comme il le fait tout en vivant de sa passion,
Merci à Goffin de nous prouver qu’on peut être top 15 tout en étant d’une simplicité et d’une gentillesse débordante sans être taxé de loser, de coincé ou de gay,
Merci à Richie de jouer un tennis plutôt old-school et de nous faire rêver par séquence autant que désespérer par d’autres,
Merci à Kyrgios et Kokkinakis pour leur impertinence
Merci à Baggy pour sa joie de vivre,
Merci à Dolgo pour sa technique surréaliste

c’est ça le tennis, merde !

Bref, Roland, c’est aussi tout ces joueurs et joueuses-là, alors ne les oublions pas !

ten_g_sands_mattek_jv_800x450

Mais maintenant, let’s go to the the grass !

About 

Aficionado du tennis depuis maintenant plusieurs années, quelle ne fut pas ma joie quand je tombai sur ce site, véritable oasis de qualité, d'humour et de passionnés ! Grand admirateur des (beaux) revers à une main, je le pratique moi-même. Que vive le tennis fou, imprévisible et fantasque !

Tags:

452 Responses to Roland 2015 : une magnifique édition

  1. Sylvie 17 juin 2015 at 4:10
    • William 17 juin 2015 at 4:48

      C’est marrant, une version Gorafi de L’Equipe ?

  2. Evans 17 juin 2015 at 5:42

    Bonjour 15-lovers

    J’ai un étrange pressentiment sur la prochaine édition de Wimbledon. En 2013, je suis passé à côté d’une très grosse somme des paris en ligne lorsque j’ai abandonné l’idée de miser 500 euros sur une victoire de BARTOLI dès les seconds tours. A ce moment là, si ma mémoire ne me joue pas de tours, elle avait une côte de plus de 150. Je me souviens avoir été la cible des moqueries lorsque j’avais pronostiqué la victoire de MARION.

    Eh ben j’ai exactement le même sentiment pour Tomas Berdych. Je le vois soulever le trophée en juillet. J’ai une très forte envie de miser 500 euros sur le tchèque… Voili voilou. C’était mon quart d’heure de gloire.

    HS: Nadal est fini, il est vraiment bon pour la casse.

    • Antoine 17 juin 2015 at 6:36

      C’est vraiment dommage que tu n’ai pas mis un ticket sur Marion.

      S’agissant de Berdych, je pense qu’il peut gagner un GC dès lors qu’il aurait réglé son problème qui est essentiellement mental à mon avis. Pas de doute que voir que Stan et Cilic y sont parvenus doit le motiver : »Pourquoi pas moi ? » Or il a changé de coach il y a quelques mois. Si cela doit avoir un effet, cela se manifestera à un moment ou à un autre, peut être à Wimbledon, peut être à Flushing qui sont ses deux meilleurs chances je pense.

      Il est clairement sousévalué par le marché à mon avis, c’est à dire que sa cote est trop élevée : 24 à 25 selon les sites.

      Je ne mettrais pas 500 € parce que je n’ai pas envie de perdre 500 € et que je ne joue que ce que je suis prêt à perdre, mais je mettrais bien un ticket sur lui aussi..

      NB: pour Nadal, wait and see..

    • Skvorecky 17 juin 2015 at 8:00

      Une rapide recherche montre que ton prono date d’avant son quart de finale contre Sloane Stephens. C’était bien vu, hein! Mais la cote devait déjà être nettement plus basse que 150, évidemment, surtout pour une ancienne finaliste.

      http://www.15-lovetennis.com/?p=17703&cpage=4#comment-143298

      Pour Berdych, je t’en prie, inscris-toi sur un site, fais le pari, et envoie nous une copie d’écran faisant foi :mrgreen:

      • Evans 17 juin 2015 at 8:27

        Oui en effet, mon com a été posté avant son quart contre Sloane, mais j’avais la vision depuis les seconds tours. Figures-toi que je vois Berdych victorieux à Wimby 2015 depuis Janvier, pendant l’AO.

  3. Antoine 17 juin 2015 at 6:45

    6-3 5-5 pour Roger contre Gulbis. Quand on regarde les stats on voit que Roger a gagné 2 points de plus au retour (15 contre 13) et converti une balle de break sur deux contre zéro sur deux pour Ernest…C’est tout.

    • Antoine 17 juin 2015 at 6:48

      ..Et là, subitement, deux points gagnés au retour par Roger : 0-30..un troisième 0-40…C’est le moment..15-40..30-40..2ème balle, faut y aller Roger..et break sur une double de l’ami Ernest..!!

      Roger va donc servir pour le match : 6-5.

      Je suis toujours frappé, à chaque reprise sur herbe en juin de réaliser à quel point un match sur herbe se joue généralement sur deux ou trois points pour peu que les joueurs soient de forces à peu près égales..

      • Antoine 17 juin 2015 at 6:54

        30A..40-30..Match Federer 6-3 7-5 en 1h05…Job done..Il a du forcer au service Roger et commis 4 doubles pour seulement trois aces, 4 aces et 3 doubles pour Ernest dont la dernière au pire moment..

        Quart de finale contre Florian Mayer par conséquent.

        S’il passe Mayer, il jouera en demie contre Pataud ou l’Affreux.

  4. Geo 17 juin 2015 at 6:51

    Anderson bat Wawrinka qui bat Berdych qui bat Anderson qui bat Wawrinka…

    • Antoine 17 juin 2015 at 6:54

      ??

    • Humpty-Dumpty, Karim de laiton CC 2012 17 juin 2015 at 8:11

      Je ne sais pas si ça va prendre dans les cours d’école… « Poule renard vipère » ou « pierre papier ciseaux » ou même « chifumi » c’est quand même plus simple à dire que « Wawrinka Anderson Berdych »…

    • Geo 17 juin 2015 at 8:23

      Je ne donne pas plus de chances à la poule contre le renard ou la vipère. Je propose Gasquet-Nadal-Djokovic pour ce jeu.

    • Kaelin 18 juin 2015 at 4:28

      ça me fait penser à une autre « série » : Nalbandian, qui était la bête noire pendant un temps ou du moins un de seuls à savoir les battre, de Roger et Rafa, avait également comme bête noire Wawrinka, qui était pourtant loin d’avoir son niveau actuel … ya des types de jeux qui ne réussissent vraiment pas à d’autres, peu importe le classement parfois, c’est ça qui est génial dans le tennis.

  5. Antoine 17 juin 2015 at 6:56

    Tie break entre Richie et Rahan, Rahan ayant gagné me premier set. Rahan en est à 19 aces. pardon, 20. Ses deux premiers services du tie break ont été des aces, Richie en a passé un. Mince, mini break de Rahan : 3-2 et deux services..

    • Antoine 17 juin 2015 at 7:00

      Mini break repris 3-4, Richie au service

      • Antoine 17 juin 2015 at 7:09

        Richie égalise en remportant le tie break 7-5..

  6. Kaelin 17 juin 2015 at 7:03

    allez richie

    • Kaelin 17 juin 2015 at 7:04

      et le set ! yes

  7. Patricia 17 juin 2015 at 7:07

    Wow, Richie est super concentré dans ce match ! 2è set mérité pour être resté aussi focus (et aussi bon sur son service) contre Silicone Wig.

    • Antoine 17 juin 2015 at 7:09

      Ils ont gagné 42 points chacun dans ce set..Richie a gagné celui qu’il fallait gagner. Il a eu deux balles de break contre une seule à Rahan.

  8. Nathan 17 juin 2015 at 7:24

    Apparemment, la concentration n’est plus là.

  9. Nathan 17 juin 2015 at 7:32

    La 11ème plaie d’Egypte est canadienne.

  10. Elmar 17 juin 2015 at 7:40

    Je lis un compte rendu du match de Roger et voici un bout de phrase rigolo: « Gulbis, vainqueur de 4 matchs en 14 tournois en 2015″ ☺

  11. Djita 17 juin 2015 at 8:12

    Coucou.

    Je ne sais pas si vous en avez parlé, mais dites moi à quoi sert la sortie de Becker sur RF?
    Cela a été dit dans quel contexte? Franchement aucun intérêt pour lui dire ça.

    Ce n’est pas le moment et ça n’a pas de valeur ajoutée. J’avoue que je ne comprends pas du tout.

    Rf lui a répondu assez sèchement d’ailleurs.

    • Nathan 17 juin 2015 at 8:16

      vendre son bouquin, Boris n’est pas très argenté en ce moment.

    • Fred 17 juin 2015 at 8:19

      Becker a un livre à vendre. Il utilise donc le meilleur moyen pour faire parler de lui et de son bouquin (enfin du bouquin que quelqu’un a surement écrit pour lui…).

    • Achtungbaby 17 juin 2015 at 9:36

      Pour le paraphraser, Becker ne peut sans doute pas être aussi bourrin qu’il le paraît…

  12. Fred 17 juin 2015 at 8:23

    Sinon, je ne voudrais pas me venter mais figurez-vous que hier, j’ai pris le match de Nadal au milieux du tie-break du deuxième set et je l’ai quitté à 4-2 Nadal dans le 3è… Hasard? je ne le pense pas, je crois que j’ai un super-pouvoir…

    • Skvorecky 17 juin 2015 at 8:33

      Je pense aussi, c’est indéniable. Ce qui est dommage pour toi, en revanche, c’est que nous allons te demander collectivement de ne regarder aucune image du prochain Wimbledon.

      Enfin, du premier tour. Une fois Rafa éliminé, tu feras à ta guise.

      • Fred 17 juin 2015 at 8:42

        ça me rappelle un certain Federer-Davydenko à l’OA de je ne sais pu quelle année… C’était le pauvre Colin qui s’était découvert le super pouvoir de faire perdre Federer s’il regardait son match…
        Bon, pour éviter le 15è, je me dévoue de toute façon corps et âme…

        • Elmar 17 juin 2015 at 8:59

          Moi j’ai eu le super pouvoir de faire gagner Roger contre Haas à Roland. Allumé la télé au moment du coup droit sauvant la balle de break dans le 3 ème.
          J’en suis pas peu fier de celle là.

          • Achtungbaby 17 juin 2015 at 9:38

            Moi j’ai fait débreaker Fed à la fin du 4ième contre Djoko en 2011 !

            Le Serbe s’est d’ailleurs rendu compte à ce moment là que la Force était contre lui : à la fin de son jeu de service, il est perdu sur le court.

            • Achtungbaby 17 juin 2015 at 9:38

              à RG of course.

        • Colin 17 juin 2015 at 9:40

          Bien vu Fred sauf que c’était l’inverse, j’ai mis le match en prenant mon petit déj à 1 set 0 et break dans le deuxième pour Davy, et Federer a alors aligné quelque chose comme 9 ou 10 jeux d’affilée. Après j’ai dû partir au taf et le match s’est subitement équilibré à nouveau.

          • Skvorecky 17 juin 2015 at 9:53

            En fait, c’est 13 jeux d’affilée (!) qu’avait gagnés Fed ce matin-là. Paranormal ton truc.

          • Fred 17 juin 2015 at 10:41

            Comme quoi si on si met tous, y’a quand même moyen d’aller chercher le n°18… d’ailleurs en fait, je comprends pas qu’on soit pas déjà au 20è, qu’est-ce que vous avez foutu les gars ?

            • Elmar 17 juin 2015 at 10:46

              Ben on lutte aussi contre des forces contraires.

              Par exemple, Roger a perdu le Masters 2005 à cause de ma femme.

              • Fred 17 juin 2015 at 11:13

                Ah? Voyez-vous ça… Tu ne peux décemment pas t’arrêter là, Elmar… faut que tu racontes tout ça dans un article, voilà c’est dit. Marie-Jo et Guillaume, y’a Elmar qui publie quelque chose demain. De rien.

              • Coach Kevinovitch 18 juin 2015 at 12:12

                Je crois qu’il avait déjà raconté cette anecdote. Federer menait deux sets à zéro quand Madame Elmar lui annonça un futur heureux événement. Pour fêter cela, Nalbandian gagna les trois derniers sets.

                Je me trompe, monsieur Elmar?

              • Elmar 18 juin 2015 at 6:42

                Mais non Coach. Ça c’était pendant le Fed-delPo de Roland. Elle a pas joué au chat noir sur ce coup là… mais bon en revanche, j’avais déjà assez de tension comme ça!

        • Coach Kevinovitch 17 juin 2015 at 11:41

          Petits joueurs tous autant que vous êtes!

          J’ai fait gagner Federer contre Djokovic à Roland-Garros 2011, admirez ce qu’est le génie: http://www.15-lovetennis.com/?p=10258&cpage=9#comments

        • Antoine 17 juin 2015 at 11:43

          En 2010 en quarts à Melbourne..j’avais commenté tout seul ici meme le match en direct. Je crois que c’était un grand moment..D’ailleurs lors de l’arret de Davy et de l’article qui s’en est suivi, j’avais copié collé ce morceau de bravoure..Je n’ai toujours pas compris comment Davy avait pu disjoncter à ce point..un vrai suicide..

  13. Antoine 17 juin 2015 at 11:50

    Je vois que Richie a pris 6-1 au troisième. Il a déconné dit il. Soit. On verra comment Gilou se démerde contre Rahan…S’il bat Rahan, cela va poser quelques questions en vu de la CD..

    Stan a paumé encore contre Anderson qui est sa bete noire.En deux tie break et en sauvant 5 ou 6 balles de match, un scenario comparable au match de Roger contre Kyrgios à Madr7d, sauf que Roger avait gagné le 1er tie break..

    Dolgo n’a pas confirmé et s’est fait battre par Garcia Lopez en deux sets..

    • Kaelin 18 juin 2015 at 6:33

      Effectivement, si Simon bat Goffin, 4K puis potentiellement Raonic, en plus de Monfils qui se met à faire des résultats corrects sur gazon contre toutes attentes, Clément va s’arracher les cheveux haha ! Surtout que Gasquet vient se faire sortir même si ce n’est pas honteux contre Rao … Et Tsonga on l’a toujours pas vu jouer même s’il est évidemmment indispensable. Mahut et Tsonga me semblent pour l’instant les 2 joueurs irremplacables. J’aimerai Herbert en plus pour le double et Gasquet me parait malgré les résultats récents et ceux qui vont suivre une valeur plus sure que Simon et Monfils sur la surface …

      Monfils a en plus tout à fait les moyens de sortir KKK puis après Seppi ou Robredo, ce qui le ferait accéder à la demi-finale une nouvelle fois … Pour Simon ça va être plus dur, Raonic est un très gros morceau mais qui sait. S’il le passe, il aura un tour difficile mais plus abordable a priori : contre Anderson ou GGL.

      • Nathan 18 juin 2015 at 9:02

        Une pièce pour Simon qui joue bien en ce moment. Enfin bien… pour ceux, dont je fais partie, qui éprouvent un certain plaisir, à défaut d’un plaisir certain, à le voir évoluer arithmétiquement sur un court. En plus, l’herbe n’est certainement pas la meilleure surface de ce tue l’amour de Raonic. Ce que son service gagne en efficacité, son jeu le perd. Richard, qui jouait bien jusqu’à hier, a clairement déjoué au 3ème set pour d’obscures raisons dont il a le secret…hélas !

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis