The Force Awakens

By  | 27 janvier 2016 | Filed under: Actualité

Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine…

tumblr_ng8cvgOPHZ1u5s5spo1_1280

Quelque chose s’est réveillé. Vous l’avez senti ? Le Côté Obscur. Et la Lumière.

Les Jedis font respecter l’ordre et la justice au moyen de volées qui repoussent les assauts pourtant répétés des forces obscures du Mal, dont le seul bastion liftéen est cantonné à la planète Auteuil.

Mais une sourde menace, une Menace Fantôme, fait soudain son apparition lorsque le pire agent du mal, un dénomme Palpadal, sous ses dehors débonnaires, ose pour la première fois mettre à mal le plus puissant Jedi, celui qui doit ramener l’équilibre dans la Force en détruisant les Sifth. Petit à petit, cette menace place ses pions pour prendre le contrôle de la Galaxie. Mais le Côté Obscur trouble tout, impossible à prédire est l’avenir. Si bien que personne ne perçoit le danger à sa juste échelle.

Le malfaisant maître Sifth Palpadal prépare alors en secret une armée implacable pour prendre possession de toute la Galaxie. Du côté obscur, le voile vient de se déchirer. De débuter vient juste la Guerre des Clones. Car c’est véritablement d’une Attaque des Clones qu’il s’agit lorsque les inépuisables marathoniens prennent le dessus sur les vertueux esthètes Jedis.

Terrassée par leur nombre, la Galaxie de peut que se soumettre aux forces du mal. Les Jedis sont tombés. Palpadal, aidé de son bras droit Djork Vador, se proclame Empereur lorsqu’il parvient à étendre son ombre malfaisante jusque dans les recoins les plus sacrés de la Galaxie, y compris en profanant le Temple Jedi de Wimbledon. C’est la Revanche des Sifth.

Mais un Nouvel Espoir apparaît lorsque le terrible Palpadal laisse tomber son plus précieux territoire et que l’Elu prend possession de la planète Auteuil. Un avenir meilleur semble possible.

Attention toutefois à ne pas crier victoire trop vite, car l’Empire contre-attaque, prêt à défendre les territoires conquis et à faire régner la peur en bâillonnant les systèmes séditieux. Palpadal semble inarrêtable.

C’est sans compter sur la trahison de son âme damnée Djork Vador qui, à force des coups bas, parvient à déstabiliser son Maître, et permet surtout Le Retour du Jedi dans le Saint des Saints: le Temple. L’Empire est défait.

On croyait être ainsi débarrassé du Ĉôté Obscur de la Force avec la mort de Palpadal. Mais hélas, l’équilibre dans la Force n’était pas encore rétabli. « Vador, tu dois affronter Vador à nouveau. Ensuite, et seulement ensuite, un Jedi tu seras ». A coup de sabr-laser – élégant, maniable, l’arme noble d’une époque civilisée – le dernier des Jedi doit repartir à l’assaut du Mal. C’est Le Réveil de la Force.

About 

378 Responses to The Force Awakens

  1. William 30 janvier 2016 at 11:57

    Vous vous rendez compte ? On va bientôt devoir se diriger vers la WTA pour retrouver un semblant de tension et de suspense !

    • Nath 30 janvier 2016 at 12:02

      Pour un suspense garanti j’ai envie de dire que le circuit junior est ce qui se fait de mieux en raison du renouvellement permanent :mrgreen:
      Côté fille, la TS5 a gagné. Côté garçon c’est un non TS qui a fini victorieux.

    • Patricia 30 janvier 2016 at 12:26

      Les matchs de Kerber et Azarenka sont toujours très bien sur ce plan

  2. Nath 30 janvier 2016 at 11:59

    Elle l’a fait !
    Pourtant le match avait mal commencé, entre le stream pourri et le fait que c’était Serena qui faisait les points et les fautes, avec un très mauvais ratio… Mais l’Américaine a haussé son niveau de jeu dans le 2° set. Kerber a tout donné dans le troisième set et les 2 joueuses ont joué de très beaux points.
    Un grand bravo à Kerber pour avoir su entrer tout de suite dans cette finale dès le début, et pour n’avoir pas perdu le fil avec les variations de niveau de la Wiwi. Et quels points de défense dans ce 3° set !
    13 UE dans l’ensemble du match pour 25 W (dont 12 dans le 3° set). Le service de Serena ne lui a pas été d’un grand secours (7 aces, 6 doubles).

  3. Coach Kevinovitch 30 janvier 2016 at 12:22

    Stefanie Maria Graf tient à ses records visiblement.

    L’amour de jeunesse d’Elmar avait peur de voir Serena faire le Grand Chelem comme elle, en égalant son total de tournois du Grand Chelem remportés, elle a fait une transgenèse de son revers slicé à Roberta Vinci.

    Puisque Serena est revenue à la charge pour son record de tournois du Grand Chelem remportés, elle a cette fois-ci demandé à sa compatriote de faire le boulot. Vous connaissez bien le proverbe « jamais deux sans trois » donc la prochaine fois que Serena rencontre dans le dernier carré ou une finale de Grand Chelem, un adversaire qui n’est pas une des outsiders habituels de chaque GC, elle perdra donc vous pouvez parier votre maison dessus.

    Blague à part, Angélique a fait un très grand match au meilleur des moments et surtout elle ne s’est pas désunie alors que les occasions pour le faire ne manquaient pas (perte du second set, break non confirmé au début du troisième, perte du jeu où elle servait pour le tournoi). Chapeau à elle d’avoir réussi cela et d’avoir gagné un tournoi du Grand Chelem en transformant l’essai à sa première finale face à Serena et après avoir dû sauver une balle de match au premier tour.

    • Mat4 30 janvier 2016 at 12:45

      C’est la raison pour laquelle La Mauve ne joue pas en Allemagne. Le cas de Monika Szeles lui est bien connu.

    • Coach Kevinovitch 30 janvier 2016 at 3:33

      J’avais oublié cela, Graf est prête à tout et donc a beaucoup de « cadavres » dans son placard. C’est terrible!

      • Mat4 30 janvier 2016 at 5:20

        Il n’y en a qu’un, mais il est de taille… N’oublions pas que Monika dominait le tennis mondiale depuis deux ans, et qu’elle ne ralentissait pas à cette époque, venant juste de remporter l’AO.

  4. Mat4 30 janvier 2016 at 12:33

    Bel exploit de Kerber, bien que le mot « exploit » soit, peut-être, démesuré. « La Mauve », comme l’appelle mon cher ami LapinRoyal, est loin d’être imbattable, en dépit des éloges démesurés de la presse anglo-saxonne à son égard.

    On veut à tout prix en faire le GOAT féminin — et le lavage de cerveaux a assez bien réussi sur les sites anglophones. IMG fait du bon boulot (pas toujours — après l’avilissement systématique de Novak, pendant des années, ils n’arrivent pas à changer la situation, en dépit de nombreux articles où « Djokovic mérite plus de respect, d’amour », etc., ce qui, d’ailleurs, est bien vrai) dans sa promotion en icône tennistique, en dépit de son sale caractère et du vide tennistique dans lequel elle remporte ses succès.

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis