Loin de Miami… le tennis au quotidien

By  | 27 mars 2016 | Filed under: Bord de court

Rien vu de Miami encore pour cause de forte concurrence avec le tournoi… de mon club.

Un petit club, quelques dizaines d’adhérents, deux cents et quelques aux plus belles heures du développement du tennis municipal dans les années 80-90, et qui subit aujourd’hui la concurrence des clubs des autres villages (on va dire 5 autres dans un rayon de 10 kilomètres).

Un club qui a son tournoi Open annuel, sans limite de classement donc. Ça commence à NC et 40, ça dure trois semaines, en senior, +35 et +45 et on arrive aux classements négatifs. En trois semaines, tu vois défiler une bonne partie de la hiérarchie du tennis et tu mesures les écarts abyssaux tout au long du classement.

Moi, j’assure des permanences le soir, avec d’autres membres du club (inutile de dire que je suis spectateur depuis pas mal de tours) : on en est aux négatifs (un -2/6 a fait son entrée hier) et ça joue à 200 à l’heure. Service compris pour un jeune de 21 ans vu hier soir.

Le plus impressionnant c’est de voir, dans les classements à 2/6 ou 3/6, l’âge et les gabarits de certains joueurs. 13-14 ans, fluets, petits encore, mais qui galopent partout et envoient des mines dans tous les sens, service compris. J’ignore comment ils font sans avoir une épaule de la taille d’un jamon serrano ou d’un pata negra…

L’autre truc surprenant, c’est de les voir sur les courts un jeudi matin puis un vendredi matin, à l’heure où les autres sont sur les bancs de l’école. Pourtant, ils font pas l’école buissonnière, les parents sont là, les entraineurs aussi. Y a même la serviette qui les suit à chaque côté et qui vient se bloquer dans le grillage. Beaucoup d’appelés à cet âge, qui font des heures et des heures de tennis, et peu d’élus finalement. Le tennis est un monstre qui dévore ses enfants. Vu hier soir un jeune au tennis superbe. Petit gabarit. 2/6, il a perfé à -2/6. Bravo. Mais j’ai entendu deux fois son entourage rappeler qu’à 15 ans, il était zéro. Mais qu’il s’est blessé, pubalgie, le truc qui traine… 17 ans et demi, il est 2/6. Comme un train qu’on a laissé partir et qui repassera pas. Tu mesures les regrets accumulés en chemin à l’aune de la satisfaction d’une telle victoire dans un si petit tournoi. Il revient ce soir.

Après ce qui m’étonne, ce sont les kilomètres que font les meilleurs ! Pour un tout petit tournoi de banlieue (chic mais quand même… pas du tout un gros club!) de Montpellier, y en a qui viennent, sur ces derniers tours qui ressemblent à des 1/8e et à des quarts, depuis Toulouse, Aix. Numéro 76 français attendu lundii en demie (il rentre pas avant, il a juste 10 tours de Bye…) qui vient de Hyères. Jonathan Kanar. Un coup d’oeil sur le site tennis

http://www.tennisendirect.net/atp/jonathan-kanar/

permet d’mbrasser sa jeune carrière.

Il est en fait 700e ATP, 21 ans, 38 points au compteur. En 2015, il a joué en Tunisie, en Israël, en Turquie, en Belgique. 13800 dollars en carrière. C’est dur la carrière de tennisman. Je vais aller le supporter ce matin, après avoir moi-même joué avec mes habituels paternaires, mais beaucoup moins fort et beaucoup moins vite. Pour comparer, Gianni Mina, qui a été un bon espoir il y a quelques années, (vu à RG) est aujourd’hui 520e à 68 points ATP… et Benneteau est juste devant J. Kanar, tombé au 679e rang avec 40 points au compteur. Dur dur !

L’autre truc très étonnant, c’est le peu de densité du tennis féminin. Un tableau avec des trous énormes. Quelques 30, plutôt dans la trentaine et quarantaine, peu d’engagement physique, une technique très approximative, jusqu’à 15/3 ça peut jouer comme ça. Mais très peu de compétitrices engagées au total. Je dirais 4 à 5 fois moins que chez les hommes. Cela occasionne souvent des sauts impressionnants en classement d’un tour à l’autre.

Le tournoi commence vraiment avec l’arrivée de quelques jeunes filles sur les classements 5/6, 4/6 etc. Elles sont jeunes, parfois très avec quelques traces d’acné, elles peuvent venir de loin aussi, elles se déplacent en général avec leur maman qui poireaute dans le froid sur une chaise au bout du court, elles se connaissent toutes parce qu’elles sont peu nombreuses et écument les mêmes tournois. Changer de région et faire des kilomètres pour elles, c’est aussi rencotnrer de nouvelles adversaires et pouvoir faire des perfs sur des inconnues. Elles envoient des parpaings incroyables pour leur gabarit.

Mais le tennis féminin (français ?) a quelques soucis à se faire parce qu’il y a vraiment peu de réservoir.

Et le dernier truc qui m’achève, à mon âge non canonique mais déjà articulairement avancé (mes chevilles me rappellent que les reprises d’appui, c’est pas anodin. Et que quand je veux vraiment jouer, c’est-à-dire ne pas économiser mon jeu de jambes, ça fait mal le lendemain…) c’est qu’on n’hésite pas à leur programmer deux matches par jour. Un le matin, 3 sets entre 11 et 13, puis retour sur les courts à 17 heures et rebelote.

On s’étonnera qu’à ce rythme tu aies les poignets explosés façon Del Potro à 26 ans. En encore, Del Potro, il a réussi à arriver jusque là…

Voilà : c’était quelques Bruits de couloir/Bords de court d’un tout petit tournoi de petit village du Sud de la France, ni Challenger ni Future ni que dalle mais où on peut voir un classé ATP ces jours-ci.

About 

Classé 15/4, je joue au tennis depuis 40 ans... Appris à jouer avec une prise marteau, des années à m'en débarrasser.

361 Responses to Loin de Miami… le tennis au quotidien

  1. Nathan 19 avril 2016 at 19 h 16 min

    Je suis d’accord avec MacArthur, Boris est un crétin, il aurait dû essayer de « comprendre le contexte et la nature des propos ». Décidément, Nole est bien mal entouré !

  2. MarieJo 19 avril 2016 at 20 h 29 min

    article en vue demain matin !
    pfff j’avais mis un mois en trop :(

    • MacArthur 19 avril 2016 at 20 h 40 min

      J’espère qu’il est consacré au dopage :-)

  3. Kaelin 20 avril 2016 at 20 h 04 min

    PHM a perdu au 1er tour de Bucarest, Ymer a perdu au 1er tour de Barcelone, j’en ai marre de ma team tandem!!!

    Patricia, file moi les tiens!

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis