Vade Retro Melbournas

By  | 28 janvier 2017 | Filed under: Actualité


…ou « Vintage Party à Melbourne » ou « Le Retour des Morts Vivants », c’est l’abondance quand on cherche un titre pour un papier sur le dernier week-end de ce premier Grand Chelem de 2017.

Chez les dames, les « Adversœurs Williams » (entendu hier sur France Inter) se sont déjà affrontées ce matin, et c’est Serena, 35 ans et 22 GC, qui a pris le dessus sur son aînée Venus, 36 ans et 7 GC. Ça fait donc désormais 23 titres en simple pour la cannibale, à l’issue d’une finale qui était la 9ème en GC entre elles, et leur 28ème rencontre. Venus n’avait plus atteint la finale à l’Oz depuis… 2003 (!). En demi-finale, Serena a éliminée la croate Lucic, 34 ans, dont la précédente apparition en demi-finale d’un GC datait du siècle dernier (1999 !!).

En double messieurs, évidemment, les frères Bryan (38 ans) suivent ce mouvement rétrograde et sont en finale où ils affrontent (heureusement) la jeunesse en la personne de Kontinen (26 ans quand même), le chouchou de Guillaume, associé à Peers (28 ans). A l’heure où j’écris ces lignes la paire finlando-australienne, déjà vainqueur à Bercy et aux Masters, a pris le premier set.

Et, enfin bien sûr, le simple hommes, où c’est à la surprise générale un Clasico, un Fedal, qui nous attend demain.

Fed MoustacheNadal chauve

A peine le tableau hommes avait-il été débarrassé du coton tige serbe et de l’anaconda écossais, que les « nouveaux cadors » (les guillemets sont de rigueur) tels que Raonic, Nishikori, Thiem, Goffin, Dimitrov, voire Zverev-le-jeune et Kyrgios, auraient dû en toute logique s’engouffrer dans la brèche et s’étriper entre eux pour le titre, seulement dérangés dans leur quête initiatique par Stan The Man ou Jo « Danse avec les Pouces » Tsonga. Hélas ! Trois fois hélas !! Rien de tout cela n’est arrivé et ces jeunes loups, ces blanc-becs, se sont tous fait ramasser, avec plus (Zverev, Dimitrov) ou moins (Kyrgios, Raonic) de panache par plus vieux qu’eux.

En effet, le Big 4 est un gros 4×4 qui, même s’il perd son essieu avant (Andy-Nole), continue de rouler sauvagement sur ses adversaires à la seule force de son train arrière (Rafa-Fed), ressorti de la naphtaline pour laminer la jeune garde. Allez les petits, retournez jouer aux billes et laissez les grands s’expliquer. Demain matin, Federer, 35 ans et 17 GC, retrouvera sa nemesis Nadal, 30 ans et 14 slams, pour la 35ème fois en tout et la 9ème fois en finale d’un GC. Pour l’instant, Nadal mène 6-2 dans ce H2H particulier. Bon match à tous, et que le moins mort gagne.

Murray_zombie-eating_zps960eb5d8

 

 

About 

Sous d'autres cieux et en d'autres temps, je fus connu sous le sobriquet de "Colin Maillard et Tartempion".

565 Responses to Vade Retro Melbournas

  1. Remy 29 janvier 2017 at 13:34

    Comme Wim 2012, je m’en souviendrai toute ma vie.
    Je trouve plus les mots.

    • Le concombre masqué 29 janvier 2017 at 13:40

      Idem. La femme de ma vie m’a rencontré en 2013. Elle m’a dit évidemment qu’elle ne m’avait jamais vu comme ça. J’ai eu la décence de ne pas lui répondre qu’elle n’avait qu’à être là en 2012 :D

      • Djita 29 janvier 2017 at 14:49

        Tu ne lui as pas raconté notre histoire? Parce qu’avant 2013, c’était moi ta cocombrette. ;)

    • Bastien 29 janvier 2017 at 13:42

      Roland-Garros 2009 m’avait bien remué aussi.

    • MarieJo 29 janvier 2017 at 14:25

      que vous êtes émotifs les gars !

  2. JC vainqueur par KO au dernier round de Karim à G&D 2012 29 janvier 2017 at 13:42

    C était juste beau,magnifique et émouvant

    C est définitivement un extraterrestre,un genie de son sport et du sport en général .
    Il sera à jamais au côté de pelé Jordan au panthéon des plus grands

    • Ivan 29 janvier 2017 at 14:27

      Vire Pelé stp.

  3. Le concombre masqué 29 janvier 2017 at 13:44

    Pensée pour coach k, parce que franchement se fait remonter le Break du 5eme ça a dû être coton.

  4. JoAkim 29 janvier 2017 at 13:48

    Meme le son qui sort de la bouche d’Henri Leconte ne gâche pas la beauté des images.

    • Bastien 29 janvier 2017 at 13:51

      Tout n’est qu’ordre et beauté, luxe, calme et cinq jeux d’affilée pour conclure.

    • Ivan 29 janvier 2017 at 13:51

      Mouarf!

  5. Coach Kevinovitch 29 janvier 2017 at 13:49

    Bon ben Rafa a été trop faible dans l’échange au premier et au troisième pour gagner.

    Bravo à Roger pour avoir été plus constant dans le très bon et avoir touché parfois l’excellent.

    • Henri 29 janvier 2017 at 13:57

      Rafa jouait trop court. Il aurait sans doute mangé 3 sets secs face à Nole.

      • Nathan 29 janvier 2017 at 14:03

        Ha ! ha ! le conditionnel…

        • Henri 29 janvier 2017 at 14:54

          oui, le conditionnel n’existe pas

  6. Don J 29 janvier 2017 at 13:52

    Ah mais ce kiff, ah mais ce pied les amis !!!!
    Mais comme ça fait du bien !

  7. Arno, l'homme des antipodes 29 janvier 2017 at 13:58

    18 titres en GC sur 14 saisons… Impensable.

  8. Nathan 29 janvier 2017 at 14:02

    Quand on aime la chasse plus que la proie, on gagne la proie par surcroît.

  9. Henri 29 janvier 2017 at 14:05

    Quelqu’un connaît le classement ATP de demain?

    • Ulysse 29 janvier 2017 at 14:16

      Alors là le classement ATP comme on s’en fout…
      http://live-tennis.eu/en/atp-live-ranking

    • Remy 29 janvier 2017 at 14:18

      1 Andy Murray 11540
      2 Novak Djokovic 9825
      3 Stan Wawrinka 5695
      4 Milos Raonic 4930
      5 Kei Nishikori 4830
      6 Rafael Nadal 4385
      7 Marin Cilic 3560
      8 Dominic Thiem 3505
      9 Gael Monfils 3445
      10 Roger Federer 3260
      11 David Goffin 2930
      12 Tomas Berdych 2790
      13 Grigor Dimitrov 2765
      14 Jo Wilfried Tsonga 2685

    • Henri 29 janvier 2017 at 14:20

      Ok merci.

      En gros Federer sera vite de retour dans le top 8.

      Fini les tableaux

    • Henri 29 janvier 2017 at 14:21

      Ok merci.

      En gros Federer sera vite de retour dans le top 8.

      Finis les tableaux avec des premiers tours de folie.

  10. Nathan 29 janvier 2017 at 14:05

    Pour paraphraser l’envieuse Navratilova, le meilleur joueur de tous les temps est aussi le meilleur joueur tout simplement.

    • Patricia 29 janvier 2017 at 14:19

      Je me rappellerai toujours ton « quand croît le péril, croît aussi ce qui sauve » du 5… c’était vraiment le mythe en marche.

    • Nathan 29 janvier 2017 at 14:22

      Il faut avoir confiance dans le poète, même s’il n’a pas toujours raison… contrairement à ce qu’a dit un poète !

  11. Kaelin 29 janvier 2017 at 14:05

    Historique, magique, légendaire. Les amis quel kif.

  12. Ulysse 29 janvier 2017 at 14:12

    tennis de rêve, opposition de rêve pour couronner un scénario de rêve sur ces deux semaine.
    Vous avez pensé que Roger pourrait être tenté de prendre se retraite ? Paraît que ça se fait en pareille circonstance…

    • Patricia 29 janvier 2017 at 14:21

      Nan c’est pas son genre.
      Son genre c’est de se mettre à loucher goulûment vers un nouveau Wimbledon parce que franchement, vu comme c’est parti, why not ?

    • Ulysse 29 janvier 2017 at 14:34

      Je suis un rogerphile convaincu hein, faut pas me faire de procès. Au point que je ne suivais plus du tout la petite balle jaune à haut niveau depuis quelques années.
      Mais quand même vous pensez pas qu’il y a un peu d’alignements de planètes sur ce coup-là ?

      • Noel 29 janvier 2017 at 14:48

        Clairement oui, car Fed est toujours capable dans un bon jour de battre n’importe lequel des top 4, mais c’est d’en enchaîner plusieurs qui est compliqué. Cela dit, je trouve que c’est un juste retour des choses, après RG 2011 où Federer avait clairement sauvé le titre de Nadal en réalisant l’impossible en demi.

      • Patricia 29 janvier 2017 at 14:53

        eh bien si tu considères la sortie rapide de Murray et Djoko… oui, mais d’un autre côté :
        - Nadal en finale
        - il bat 4 joueurs du top 10 pour empocher le titre, ce qui n’a plus été fait depuis Wilander à RG en 82

      • Achtungbaby 29 janvier 2017 at 17:14

        certes mais on le savait qu’il fallait que les planètes soient alignées.

        Mais ça fait surtout quelques finales où il ne passe pas loin. Et à force de tenter, ça devait bien finir par payer.

        Et contre NADAL, mon dieu que c’est bon et beau !

    • Don J 29 janvier 2017 at 14:57

      Mais non il va allez chercher le record de Connors en faisant finale à wimbly en 2020 !!!!

  13. Babolat 29 janvier 2017 at 14:13

    Je suis sans voix. Bravo Roger.

  14. Homais 29 janvier 2017 at 14:19

    Arrivé à l’aéroport, un gars passait le filtre avec sa tablette allumée, pour Fed évidemment, il m’apprend le 3-6 mais le 3-à. Dans l’avion, je croise son regard qui m’apprend que oui, 2 sets à 1.
    Je rallume le téléphone quand on a atterri et Fed vien de débreaker dans le 5e. J’en ai des sueurs froides a posteriori et me dis que je me suis économisé un énorme stress. Pui monscore en direct l’Equipe reste une éternité bloqué sur sa balle de break et quand ça revient, 5-3. A 0-15, j’éteins. Je rallume à 15-40… J’éteins et reviens pour la 1e BDM. Suavée. Je quitte l’avion. Je regarde… C’est fini.

    Une leçon à tirer : 15love n’est pas mort !

    • Bastien 29 janvier 2017 at 14:24

      ahah, excellent !

      Moi, mon stream a planté entre 3-4 0/40 et 5-3 0/15, pile quand il y a eu un des plus beaux points du match apparemment. Le truc buggait et me repassait 10 fois le même point (une des rares doubles de Nadal). J’ai cru que j’allais devenir fou.

  15. Homais 29 janvier 2017 at 14:22

    L’autre c’est que c’est trop beau, magnifique, force est restée à la grâce, à l’inspiration.
    L’autre encore, c’est que les discours sur le complexe, c’est fini, on aura tjrs ce match à ressortir. Et même s’il y en avait un (sans doute… et au moins sur terre), s’ils se recroisent, il y aura la jurisprudence AO 17.
    Et puis, il y avait l’alignement des astres samprassiens, le numéro 17.

    Je faisais parti, avec Antoine, de ceux qui pensaient qu’il pouvait le faire si le physique ne lâchait pas et/ou si celui de Nadal péchait. Apparemment, la première solution a suffi.

    Extraordinaire,magnifique. Je vais me régaler de la revivre sur le site de l’AO…

    • Bapt 29 janvier 2017 at 14:31

      Federer a pris un Medical Time Out sans doute à cause des adducteurs. De retour il a bêtement perdu son jeu de service puis a bien mieux joué. Il a sans doute dû prendre un anti-inflammatoire qui a pris son temps pour agir. Donc dire que la santé était parfaite je ne pense pas. Mais ça a tenu.

  16. MarieJo 29 janvier 2017 at 14:27

    pour que ce jour reste unique il faudrait que Karim passe ici !
    18 mec, viens chialer ta joie un peu ici !

    • Humpty-Dumpty, Karim de laiton CC 2012 29 janvier 2017 at 14:37

      Serena qui gagne son 23e, Biquette qui gagne le 18e contre le Terreminotaure : si Karim ne se pointe pas j’envoie une couronne à Abidjan pour mettre sur sa tombe parce que c’est la seule explication à sa défection, là !
      (Il doit déjà être blindé au cognac, il passera quand il aura un peu dessaoulé…)

    • Ulysse 29 janvier 2017 at 14:46

      Il a peut-être oublié son pw, ou alors comme un alcoolique en rémission il s’est jure de ne pas reprendre un verre de peur de replonger. C’est le syndrome Duong, bien connu des anciens…

  17. Ulysse 29 janvier 2017 at 14:31

    Un monument de mental cette finale.

    Karim je crois citait Ali: « Never underestimate the mind of a true champion. »

    Le même a dit aussi:
    « Only a man who knows what it is like to be defeated can reach down to the bottom of his soul and come up with the extra ounce of power it takes to win when the match is even. »

  18. Alexis 29 janvier 2017 at 14:33

    Fabuleux niveau de jeu, et Rodge qui triomphe grâce à son revers et à son agressivité en retour (bon ok y a le service aussi)…que ne s’y est-il attelé plus tôt.

  19. MarieJo 29 janvier 2017 at 14:47

    bravo Roger ! quel match, je ne pensais pas qu’il tiendrait aussi bien, car Nadal était bon et même aussi monstrueux que par le passé, mais le temps a passé pour lui aussi et la qualité de ses coups a faibli par moments, au plus mauvais moment et Roger a toutjours été présent pour en tirer profit, rien n’a été laissé de côté par les deux champions…

    Nadal n’a pas vraiment de regrets a avoir il aurait signé pour ce résultats dès noël !

    Roger a quand même dit à l’année prochaine mais si ce n’est pas le cas c’était un run formidable…

    je veux encore des matchs entre ces 2 là et je me fous du résultat !

  20. Pierre 29 janvier 2017 at 14:47

    Rhaaaaa…je vous salue bien bas, 15 loveuses et 15 lovers.
    Je ne peux m’empêcher de participer un peu à la liesse de la communauté : nous avons tous attendu cet alignement astral depuis si longtemps, il y a communion. Je sais qu’ici il y aurait de la lumière…

    Je n’ai rien vu du match en live, streams pourris et mauvaise connexion internet m’éloignent du direct. Et puis les Federer Nadal, hein, il y avait méfiance et malédiction, alors je suis allé courir dans les bois en imaginant des scénarios favorables. Il a fallu patienter encore deux heures avant cette divine libération.
    Bordel, pouvais pas rêver mieux : le 18ème contre Nadal en Australie. Effacement définitif des cauchemars de 2008 et 2009. Une juste rectification de l’Histoire.

    Après avoir vu le match sur youtube, c’est le niveau du 5ème set qui me frappe. Purée, quelle intensité ! Et quel revers sur toute la quinzaine…Federer n’a jamais refusé de jouer plein centre et même sur le coup droit de Nadal, pour mieux s’ouvrir le court : un vrai plan d’attaquant. Phoenix Biquette is not dead.

    • MarieJo 29 janvier 2017 at 14:59

      ça passait sur C8 sur la tnt, quoi personne ne l’a dit ?

      • Pierre 29 janvier 2017 at 15:05

        Nannnnnn….j’y crois pas….Bon, next time !

  21. William 29 janvier 2017 at 14:49

    J’en profite pour vous faire un coucou à tous, les 15-lovers qui tiennent la baraque et qui ne perdent pas espoir. Vraiment plus le temps pour gratter des articles ou commenter les tie breaks mais je vous lis toujours avidement !

    18 putain que c’est bon.

    18 les amis !!!

  22. Lucile 29 janvier 2017 at 14:49

    Encore sous le choc. L’histoire est tellement belle. Le 18ème en battant son bourreau dans un match en 5 sets. J’ai du mal à réaliser :)

  23. Nathan 29 janvier 2017 at 15:01

    Au fait, vous avez entendu ce que Roger a demandé en douce à Rafa sur le podium ? Ceux qui savent lire sur les lèvres ont pu décrypter : « Rafa, tu sais qui est en finale du Challenger de Rennes ? »

    Rafa a répondu : « je sais qu’il y a le p’tit Rublev ».

    Y a des dimanches comme ça…

    • Don J 29 janvier 2017 at 15:21

      je suis plié !
      merci Nathan

  24. Henri 29 janvier 2017 at 15:09

    Bon, Roger a atteint les 18, le nombre parfait (nb apparitions de la vierge à Lourdes 1 comme 1 Dieu et 8 comme l’infini).

    C’était la prédiction de Sampras à l’époque, il avait dit qu’il atteindrait le record de Nicklaus.

    • Patricia 29 janvier 2017 at 16:00

      Et comme il est Lui, c’est aussi sa 100è victoire à l’AO.

  25. Babolat 29 janvier 2017 at 15:12

    Karim putain !!!! Kestufous ? C’est la fête ! Le veau d’or resplendit de plus belle !

    • Patricia 29 janvier 2017 at 15:40

      https://www.youtube.com/watch?v=oYZa2sm6E40

      Le veau d’or est toujours debout!

      On encense sa puissance
      d’un bout du monde à l’autre bout.

      • Ivan 29 janvier 2017 at 15:46

        Le chef d’orchestre a échangé sa baguette par un cure-dents?

      • Henri 29 janvier 2017 at 15:47

        ah je ris

  26. Patricia 29 janvier 2017 at 15:28

    Je suis tombée sur cette analyse d’un fan de Nadal que j’ai trouvé intéressante :

    Sur Nadal :

    « C’est pour ça aussi qu’il change un peu plus ses zones de services, il veut gagner des points avec sa premières mais finalement, il a perdu la confiance sur sa capacité à allumer l’autre sur son 2ème coup de raquette qui était magique quand il était en pleine confiance. On a souvent dit que Rafa était énervant à servir toujours la même zone, mais cette insistance lui permettait de développer son 2e coup de raquette en étant quasiment sûr de remporter le point ensuite.

    Maintenant il change les zones mais reste très lisible, car il insiste encore beaucoup avec le slice de gaucher. Donc il est dans une insistance semi assumée. Et le « semi » n’est pas bon dans le jeu de Nadal, ça crée de l’hésitation, alors qu’il n’est jamais meilleur que lorsqu’il n’a pas besoin de réfléchir pour frapper.

    Nadal aime réduire le nombre de possibilité de l’adversaire, et son schéma d’insistance et de gros lift lui permettait finalement de pouvoir toujours prévoir à peu près ce qu’allait faire son adversaire. Il n’arrive plus aujourd’hui à retrouver ce schéma qu’il imposait, et donc il se crée de l’hésitation. »

    Il synthétise bien l’identité obsessionnelle du tennis nadalien – se dire qu’il ne peut plus compter là-dessus c’est comme s’il ne pouvait plus ranger ses bouteilles

    Sur Fed :

    « Federer était souvent écarté dans le cours, Nadal a joué beaucoup les diags. Il a peu gagné de points au filet en tous cas moins que sur les autres tours, ses coups gagnants étaient souvent des contres.

    Federer a extrêmement bien défendu aujourd’hui. Ca a crispé Nadal pour qu’il envoie les coups gagnants. Nadal ne savait pas comment se débarrasser du suisse à l’échange qui lisait très bien le jeu aujourd’hui, qui croisait une fois de plus pour planter Nadal, et qui restait sur ses gardes quand il se faisait balader. Federer a été pragmatique en fond de cours et n’a jamais laissé Nadal respirer, y compris dans les filières longues. Match très complet du Suisse, pour moi c’est une belle victoire de la maturité, de l’expérience du jeu. Son revers n’est plus une tare, et ça fait plaisir de ne pas le voir baisser les épaules. Il est allé le chercher ce match. Bravo. »

    Bravo aussi à ce bel exemple de fair play.

    • Henri 29 janvier 2017 at 15:48

      il est temps de changer de raquette: plus de lift, Rafa!

  27. Montagne 29 janvier 2017 at 15:49

    Un petit mot pour participer à la liesse générale.
    Vive le triomphe du tennis d’attaque, même si je me demande si sa victoire d’aujourd’hui n’est pas dû en grande partie à sa qualité de défense -voire le nombre de balles prises en demi-volée qui permettent des contre-attaques fulgurantes.

    • Patricia 29 janvier 2017 at 16:08

      C’est ce que dit le rafan que je cite plus haut.

      Et son revers. J’en reviens toujours pas de son revers aujourd’hui.

    • Babolat 29 janvier 2017 at 16:53

      Ben le tennis d’attaque à la Mc enroe, c’est plus trop possible en ce moment mais ces demie-volées en fond de court, ce refus de reculer face aux missiles adverses, et une balle de Rafa bien liftée, ça pèse des tonnes dans la raquette. Ramener tout ça en demie-volée, une fois, deux fois, trois fois… c’est déjà un exploit mais Roger arrive même à accélérer de temps en temps sur ces monstres de balles.
      Il était prêt Roger… Nadal un peu moins bon qu’à l’époque de sa flamboyance mais c’était quand même un match de malade. C’est pas Rafa qui a donné le truc. Roger est allé le chercher.

  28. Gerald 29 janvier 2017 at 16:05

    Va-t-il essayer d’arriver à 20 ou en rester là?

  29. Ulysse 29 janvier 2017 at 17:21

    Le RG de 2009 était jusque là le plus beau slam de Biquette parce que le plus douloureux, acquis dans le combat, l’incertitude et avec un enjeu historique paralysant. Celui-là me semble encore meilleur, avec 3 gros tops 10 à écarter, des matchs en 5 sets plus le couronnement d’un classico avec toutes les options en finale.

    Maintenant qu’il a gagné ça, je ne vois pas trop ce qu’il pourrait faire de plus sur le plan de l’émotion. Ca ne serait plus que comptable et il est au-dessus de ça. De toutes façons 19 c’est moche comme chiffre, et 20 c’est trop ambitieux.

    • Elmar 29 janvier 2017 at 17:37

      C’est clairement le sommet insurpassable de sa carrière: 35 ans, tournoi de reprise après 6 mois de pause, la chute au classement, 4 top-tens, Nadal en finale, 5 sets, breaké dans le 5ème.
      Aucun scénariste hollywoodien aurait osé.

      Insurpassable donc. Sauf s’il gagne l’or olympique en simple dans 3 ans!

  30. Nathan 29 janvier 2017 at 17:41

    Si Wimbledon accélère un peu la surface, il peut en faire un autre et un autre encore AO 2018, cela fera 20. Un 20, c’est une bonne note.

    Une interview de Luthi qui semble confirmer mes impressions :

    « Roger a su exploiter le revêtement de la Rod Laver Arena pour jouer ainsi avec son revers. Il avait pu le faire également au Masters de Londres en 2011, où il l’avait battu 6-3 6-0. En frappant aussi bien et aussi juste, il n’a pas laissé le temps à Nadal de s’organiser. Et vous me croyez ou pas mais depuis Novembre, je lui répétais que c’était possible de l’emporter ici »

  31. ConnorsFan 29 janvier 2017 at 17:42

    Félicitations à Roger! Après être passé si près si souvent, il a finalement franchi le dernier pas vers son 18ième titre GC. Déçu pour Nadal, évidemment. En rétrospective, c’est quand même un résultat remarquable pour lui, comparé à ce qu’il a fait depuis presque trois ans. Se retrouver soudainement dans cette position devait lui paraître un peu irréel. Roger a joué en champion dans le 5ième set alors que Rafa se cantonnait dans son patron de jeu trop prévisible. Je ne ferai pas trop de reproches à mon favori; ce n’est pas si surprenant qu’il lui reste de petits ajustements à faire. La suite s’annonce intéressante avec un Big 5 où chacun peut prétendre au titre à chaque tournoi.

  32. Colin 29 janvier 2017 at 17:43

    Salut tout le monde, je n’ai vu que le cinquième set mais que c’était beau ! Du très grand Fed, face à un Rafa qui a un peu calé sur la fin. Et, comme dit Patricia, un revers de feu pour Biquette.

    Je propose que pendant quelques semaines (ou mois), en hommage au Maître, nous renommions le site : 18-lovetennis.com

    • Don J 29 janvier 2017 at 18:37

      +1 Colin

    • MarieJo 30 janvier 2017 at 17:56

      ok :)

  33. David 29 janvier 2017 at 17:56

    Salut à tous,

    Que ça fait du bien de revenir sur ce site et de vous lire comme à la grande époque. Très impressionné par le niveau de Federer mais plus encore par sa capacité à imposer un plan de jeu, ce qu’il a rarement fait au cours de ses rencontres avec Nadal. Très solide en revers, frappé à plat, dans la diagonale et qui a fait très mal à l’espagnol. Étrangement, Federer m’a beaucoup rappelé un joueur qui battait Nadal sur dur à sa grande époque et qui refusait de reculer en frappant une grande partie de ses coups en demi-volée : le divin chauve, j’ai nommé Davydenko.

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis