Aussie Blues

By  | 14 mars 2017 | Filed under: Actualité

Suite à la remarque de Colin concernant le moisiversaire de l’article précédent, je me jette à l’eau pour permettre à tous de continuer à communiquer. N’ayant rien préparé de concret, je vais donc m’essayer au billet d’humeur.

Et cette humeur, comment dire… elle est pas au top, c’est le moins qu’on puisse dire!

Après un bon cru 2016 qui a vu Djoko concrétiser son Petit Chelem avant de  craquer laissant un Andy Murray euphorique terminer l’année en boulet de canon en remportant 5 tournois en octobre et novembre avec les Masters comme cerise sur le gâteau, on pouvait espérer un cru 2017 du même tonneau.

Tous les ingrédients semblaient réunis: un Roger Federer libéré pouvant se permettre de choisir ses rendez-vous et ses pics de forme, un Nadal retrouvé car épargné par les problèmes physiques qui l’avaient régulièrement gênés ces dernières années, un Djoko revanchard, un Murray sur sa lancée et de nombreux jeunes prêt à jouer des coudes pour devenir calife à la place du calife.

Oui tous les meilleurs ingrédients d’un excellent cru étaient bel et bien réunis et ce fantastique Australian Open au goût vintage qui a fait frissonner la planète entière nous confortait dans cette impression.

Et puis, allez savoir pourquoi, nous sommes en mars et le soufflé semble retombé: Federer est égal à ce que l’on pouvait attendre de lui et misera sur les grands rendez-vous pour pousser ses records vers des sommets encore plus inaccessibles, Nadal est là mais il rate souvent la dernière ou l’avant dernière marche, Murray a certes remporté Dubaï, il a aussi régulièrement déçu. Quant à Djokovic, on ne le reconnait plus.

Si on ajoute à cela la difficulté pour les jeunes de prendre les places vacantes, à l’une ou l’autre rare exception près (Zverev à Montpellier et Thiem à Rio), on peut résumer ce début de saison en 2 mots : irrégularité et incertitude.

Côté Français et Belges, à contrario, ce début de saison aura permis à Jo de rajouter 2 trophées dans son armoire et de porter son total à 13 titres et à de nombreux autres comme David Goffin, Gaël Monfils, Lucas Pouille et Richard Gasquet d’enregistrer de beaux résultats et d’engranger de précieux points ATP.

Côté femme, on pourrait faire le même diagnostic: Serena qui écrit l’histoire à l’Australian Open et puis plus grand chose à voir… Toutes les « grandes joueuses » enchaînent les contre-performances permettant à des joueuses moins cotées de remporter des titres.

Il suffit de regarder les gagnantes des tournois WTA de cette saison: Serena Williams, Elina Svitolina et Karolina Pliskova sont  les seules membres du top 10  à avoir remporté un tournois, en l’occurrence: Melbourne pour Serena, 2 tournois pour chacune des 2 autres. On pourrait ajouter Johanna Konta (WTA 11) et puis il faut descendre à la 26ème place WTA pour trouver Kristina Mladenovic, victorieuse à Saint-Pétersbourg. Après ce sont les Tsurenko, Siniakova, Barty, Babos, Davis et même la Belge Elise Mertens (Hobart) qui sont toutes au delà de la 35ème place.

Côté Franco-Belge, à côté du début d’année étincelant de Kristina Mladenovic, qui a ajouté une finale à côté de son titre, est remarquable. Le fait de se concentrer à nouveau en simple et d’arrêter le double avec Caroline Garcia semble l’avoir libérée (délivrée….). Je ne désespère pas d’obtenir une interview de sa part, en tout cas je croise les doigts. La même remarque vaut pour Caroline Garcia qui enchaîne les résultats auxquels elle ne nous avait pas habitués. Pauline Parmentier et Océane Dodin prestent à leur niveau. Côté Belges, si Yanina Wickmayer continue de décevoir en grande partie à cause de sa fragilité mentale, Kirsten Flipkens est toujours capable de nous gratifier d’une victoire de prestige mais peine à confirmer sur la duré d’un tournoi. Et bien sûr l’éclosion de Elise Mertens qui pointe désormais à la 71ème place et que je suis impatient de vois à l’œuvre en Grand Chelem.

L’année est certes encore longue et nous réserve probablement de très grands moments (Federer à Wimbledon?) mais il faut avouer que si Melbourne nous a gratifié d’un feu d’artifice, depuis c’est un peu le pétard mouillé.

 

About 

Fan inconditionnel d'André Agassi malgré mon amour pour Steffi Graf. Emerveillé par le revers de Stefan Edberg et de Justine Henin.

262 Responses to Aussie Blues

  1. Antoine 19 mars 2017 at 23 h 55 min

    Well done Roger et un jeu blanc 5-4…Money time for Stan..

  2. Remy 19 mars 2017 at 23 h 58 min

    On peut pas dire que Stan tremble.
    Il envoie des missiles !

  3. Remy 19 mars 2017 at 23 h 59 min

    Rog’ est chaud au filet, par contre en retour …

  4. Nathan 20 mars 2017 at 0 h 00 min

    exceptionnelle volée !

  5. Le concombre masqué 20 mars 2017 at 0 h 00 min

    Mouais il slice plus qu’à l’ao Roger
    Mais il’volleye encore mieux !

  6. Antoine 20 mars 2017 at 0 h 03 min

    Un peu trop de secondes balles mal exploitées par Stan..6-5

  7. Remy 20 mars 2017 at 0 h 08 min

    Stan ne passe pas de première depuis 30A
    balle de match

  8. Nathan 20 mars 2017 at 0 h 09 min

    Le tennis c’est mental. Et de ce côté-là, il est bon Rogé !

  9. David 20 mars 2017 at 0 h 09 min

    Boum. Doublé à Miami :) ?

  10. Antoine 20 mars 2017 at 0 h 10 min

    Roger ! 6-4 7-5 super balle de match !

  11. Remy 20 mars 2017 at 0 h 10 min

    \o/

  12. Antoine 20 mars 2017 at 0 h 12 min

    90 tournois remportés…Not bad…

  13. Antoine 20 mars 2017 at 0 h 34 min

    J’ai l’impression que Stan en avait gros sur la patate. Il m’a semblé au bord des larmes. Il n’a pas grand chose à se reprocher. Le score est plus sec que le match qui a été très équilibré mais à la fin de chaque set, Roger a sur faire la différence sur très peu…

    Bravo Roger ! Et il vient de confirmer qu’il ira à Miami..que son objectif initial était d’être top 8 après Wimbledon. Que du bonus. Il dit ne pas s’intéresser au classement, mais seulement gagner des titres. Bon, les deux vont ensemble, non ?

    1er doublé Melbourne-IW pour Roger depuis…2006 !

    Et s’il fait un bon Miami, il passera devant Nishi et Rahan et sera n°4…

  14. Elmar 20 mars 2017 at 1 h 01 min

    Je lis de ci de là que la finale n’a soi-disant pas atteint des sommets.

    Moi, j’ai vu des séquences de jeu que je n’avais encore jamais vu de toute ma vie. Putain, sur certains points, ils jouaient comme un Fed-Davydenko des familles tout en demi-volée tout en jouant comme comme Del Potro – Soderling niveau puissance.

    J’avais jamais rien vu de tel sur un court de tennis. Roger a un niveau de jeu hallucinant.

  15. Gerald 20 mars 2017 at 5 h 38 min

    Selon le site tennistemple.fr, Roger, grâce à sa victoire, pointe déjà à la 4ème place (4305 points vs 4300 pour Raonic 5ème) et 1390 points derrière Stan.

    On sent qu’il joue délié, sans stress, et avec son revers retravaillé, cela fait des dégâts! Même s’il ne devait plus rien faire d’ici les Masters (si je ne dis pas de bêtises, sa victoire à Melbourne assure déjà quasiment sa participation aux Masters: en effet, s’il ne terminait pas dans le top 8, il serait repêché à condition de terminer entre la 9ème et la 20ème, ce qui devrait être le cas sans aucun soucis)

    Reste à voir s’il continue ainsi, s’il reprendra pour une nouvelle saison qui risquerait d’être moins bonne et d’être perçue comme l’année de trop. Si vous avez votre avis, il m’intéresse.

    • Antoine 20 mars 2017 at 8 h 52 min

      Il sera là en 2018. Il l’a dit après son match. Et a mon avis, si le physique tient bon il jouera encore 2-3 ans, voire plus..

  16. Jérôme 20 mars 2017 at 6 h 42 min

    Je confirme. La finale a été spectaculaire même s’il y a eu des déchets au second set. Faut dire qu’avec 2 joueurs qui cherchent le coup gagnant sur chaque frappe et qui ont le moyen de le réussir, on est gâté.

    Je trouve que Roger et Stan nous ont donné un compromis très agréable entre le tennis des années 1990 (ça
    claque) et le tennis des années 2000 (les joueurs retournent beaucoup mieux que dans les années 1990 et donc ce n’est pas un simple festival d’aces et de services gagnants).

    • Jérôme 20 mars 2017 at 6 h 48 min

      Quant à l’éventuelle saison de trop, à chaque saison suffit sa peine. Pour le moment,’Roger fait son meilleur début de saison depuis 2006.

      Et vu l’état de santé de Djoko et Murray, c’est bien parti pour continuer. Je ne me fais certes aucune illusion pour Roland Garros qui est trop dur et même trop dangereux physiquement pour Fed. Mais Fed est très bien parti pour nous faire un doublé et on voit même se dessiner un alignement des étoiles pour un 4ème petit chelem l’année de son 36ème anniversaire.

      Ce qu’il adviendra après 2017, je m’en fiche tant je Roger nous fait prendre notre pied actuellement.

      • Antoine 20 mars 2017 at 9 h 01 min

        ..et même depuis 2004 au nombre des victoires contre des top 10 (6-0)..En 2004, il avait terminé à 18-0..

        Il a dit qu’il allait se reposer et espère jouer le plus tard possible à Miami. Dit aussi qu’il ne vise pas le titre là bas (ou il n’a plus gagné depuis..2005).

        Dit enfin qu’après il fixera à nouveau son programme de la saison, surtout en ce qui concerne la terre battue, ajouté, puisqu’on lui pose desormais la question, que pour terminer l’annee numero, comme il jouer peu et ne veux surtout pas jouer trop, qu’il aurait sans doute besoin d’un autre GC pour terminer numero un..

        L’apetit vient en mangeant..

  17. Remy 20 mars 2017 at 7 h 26 min

    Pour ceux qui n’ont pas vu le match, je vous conseil vivement de regarder des highlights.
    Roger a sorti quelques coups complètement hallucinants au filet.

  18. Achtungbaby 20 mars 2017 at 9 h 06 min

    Pour ceux qui ont vu le match, est-ce que Stan a des raisons d’en vouloir à Fed sur la balle jugée faute par l’arbitre et que Stan n’a pas challengé ?

    • Remy 20 mars 2017 at 9 h 20 min

      Vu le challenge et la possible marge d’erreur, Fed (et l’arbitre) est convaincu qu’elle est faute.

      Plus tard dans le match, sur une attaque de coup droit de Stan. La balle est annoncée faute au moins au Fed sort son coup derrière.
      Le challenge corrige l’annonce.
      Le point est donné à Stan.
      Je pense que contre un autre joueur, Fed aurait râlé.

      Sur le terrain, c’est toujours ultra fair play entre les 2.

      • Achtungbaby 20 mars 2017 at 9 h 48 min

        ok merci

  19. William 20 mars 2017 at 9 h 57 min

    Excellent ! Un titre presque anecdotique vu le palmarès du bonhomme mais qui pèse lourd dans le classement, afin de s’éviter des tableaux comme à Melbourne. Il tape encore Nadal et Stan, c’est vraiment du lourd. Le tout avec la manière !
    En revanche, il me semble un peu prématuré de parler de la Place de numero 1. Nadal a une belle fenêtre de tir avec les bobos de Djoko et de la Murène, il cartonnera sur terre battue. Qui pourrait l’en empêcher ? Stan ou Nishi ? Éventuellement Thiem. Et parler de Petit chelem, là on est en plein délire… on est à peine en mars..

  20. William 20 mars 2017 at 9 h 59 min

    Un mot aussi sur la WTA : vraiment content pour Mladenovic qui a un jeu très spectaculaire quand tout est en place. Un peu déçu pour Kuznetsova en revanche, mais c’est le tennis…

  21. William 20 mars 2017 at 10 h 35 min

    Et bravo à Ljubicic au passage, qui remporte IW en tant qu’entraîneur 7 ans après son titre en tant que joueur. Je me demandais tout le temps ce qui faisait qu’il était si bien classé, parce qu’à part son service… et bien il doit avoir un bon sens tactique, une vision du jeu, parce que depuis qu’il est avec Roger tout roule.

    • Remy 20 mars 2017 at 10 h 42 min

      Ljubicic doit aussi avoir son rôle dans la révolution du revers de Fed.

    • Nathan 20 mars 2017 at 10 h 54 min

      Exact, on a beaucoup parlé d’Edberg et des autres mais pas beaucoup de Ljubicic. J’aimerais bien savoir qui a eu l’idée et/ou le pouvoir de conviction de pousser Federer à jouer ce tennis si agressif dont le revers est une des manifestations la plus visible.

      Autre point remarquable. On a vu, comme lors du match contre Sock, que la performance de Federer en 1ère s’émoussait progressivement avec la fatigue. Par contre, j’ai trouvé que ses 2ème kickées avaient également subies un coup de rénovation particulièrement impressionnant. A-t-il travaillé aussi ce sujet avec Ljubicic ?

      On dit que les circuits neuronaux sont quasiment installés à l’adolescence. C’est pour cela qu’il est particulièrement difficile de changer un coup au tennis et que le naturel revient si vite au galop dans les moments chauds ou de fatigue. Mais finalement Federer n’a rien changé à son jeu. Sachant tout faire, il laisse sans doute juste exprimer la vraie nature de son tennis.

      • Achtungbaby 20 mars 2017 at 11 h 41 min

        Oui sur certaines balles kickées il va balader son adversaire sur les genoux du juge de ligne ! Impressionnant.

  22. Renaud 20 mars 2017 at 11 h 43 min

    Comme dit Antoine l’appétit vient en mangeant et cela pourrait bien être le problème de FED cette année.
    Je m’explique, avec son nouveau classement et son niveau actuel il peut raisonnablement viser, sauf erreur de parcours ou gros client en feu, une place en 1/4 à RG soit 5 matchs avec le risque d’en avoir 1,2,3 long et compliqué du fait de la surface.
    Ce qui pourrait oblitérer la suite de sa saison et par ricochet un 8ème Wimb.

    Car il faut rajouter dans l’équation l’orgueil et la vanité de FED.
    Si pauvre forumeur que nous sommes nous imaginons une hypothétique nouvelle place de N°1 en fin d’année et/ou un nouveau titre en GC lui doit faire plus que l’imaginer.

    Zapper la saison de terre voir RG, n’y pensons pas venant de lui, surtout qu’il doit viser le record de participation en GC (il connait tous les records je n’en doute même pas 1/2 s).

    Bref, un sac de noeud et à lui de faire les bons choix.
    Quel serait le plus grand accomplissement au vu encore une fois de son niveau actuel et de la relative mais pour l’instant bien réelle faiblesse de Djoko et Murray
    Un 2ème RG
    Un 8ème Wimb
    Un 3ème USO
    Une nouvelle place de N°1 en fin d’année

    A trop courir de lièvre à la fois…..

    • Colin 20 mars 2017 at 11 h 45 min

      Moi je pense au contraire que Fed n’aura strictement aucun problème à se pointer à RG pour s’y faire battre dès le 2ème tour, ce qui lui donnera 10 jours de plus qu’à Nadal, Murray et Djoko pour préparer la saison sur herbe.

    • Gerald 20 mars 2017 at 11 h 54 min

      Je serais Fed, je choisis sans hésiter un 2ème RG pour être le seul joueur à avoir gagné 2 fois chaque GC sur 4 surfaces différentes (rebound ace, terre, gazon et ciment).
      Ils sont 4 actuellement à l’avoir fait : Agassi, Federer, Nadal et Djoko dans l’ordre de réalisation.

    • Elmar 20 mars 2017 at 12 h 01 min

      Roger va bien sûr se pointer à Roland, sauf s’il est blessé.

      Je pense qu’il va y aller tranquillou, pour voir. Un peu comme à l’AO, finalement. Il va tenter de passer les deux premiers tours contre des joueurs tout de même moins fort et après, ce sera véritablement « match après match » comme on l’entend si souvent.

      De toutes manières, je ne pense pas qu’il sera si éreinté après Roland s’il fait une saison sur terre un peu light. Il va zapper Monte Carlo, il va se pointer à Madrid et Rome sans grande ambition. Y en a sans doute un des deux où il va se faire surprendre tôt dans le tournoi et un autre où il va arriver genre en demi, bref, au moment d’aborder Roland, il aura jouer 5-6 matchs sur terre; dans le pire des cas, il en aura 7 autres à jouer à Roland (plus vraisemblablement genre 4). Donc ça fera entre 10 et 15 matchs sur terre, pas plus, sur 3 mois, ça devrait quand même aller!
      Avec la semaine supplémentaire entre Roland et Wimbly, il y a de quoi se régénérer en plus.

    • Nathan 20 mars 2017 at 12 h 03 min

      C’est pour ça que cette année est tout à fait passionnante. Vu ce que Fed nous propose comme tennis depuis l’AO, on est enclin à décoller du réel et à se dire secrètement, tout en déniant immédiatement cette hypothèse : et s’il pouvait gagner Roland dans la plus parfaite décontraction ? Et enchaîner gentiment sur Wimbledon ? Et pendant qu’on y est remettre les pendules à l’heure à Flushing ? Vous voyez où je veux en venir… pour le coup, voilà le seul challenge à la mesure de l’orgueil et du talent inimaginable du personnage !

      Hélas ! Fed est orgueilleux mais pas vaniteux. Aller à Miami semble confirmer que Roland ne sera qu’une occasion pour Mirka de faire du shopping à Paris.

  23. Cochran 20 mars 2017 at 12 h 26 min

    Difficile de faire des plans sur la comète, on n’avait déjà pas vu venir le parcours à l’AO avant qu’il ne se dessine tout doucement à partir de sa victoire sur Berdych.
    Ensuite, IW c’était aussi un tableau qui s’est dégagé tout seul, mais avec une grosse perf sur Nadal et surtout sur Stan en finale où cela jouait très vite et très bien des deux côtés. A un cheveux près c’était 2 sets pour Stan sans qu’on aurait trouvé à redire à la prestation du Rog’. (très bon le stan en finale d’ailleurs, ce qui explique aussi sa frustration).

    Ensuite, prenons les choses dans l’ordre. Si Miami peut être un parallèle à IW avec un tableau dégagé des grosses têtes de série rapidement (ce qui est déjà un peu le cas avec la kyrielle de forfaits), il sera aussi en position de s’y imposer, c’est loin d’être utopiste même si le tournoi lui réussi moins que IW ou Cincy.

    Imaginons donc qu’il y performe (genre demie ou plus), la légitime fatigue suivant ces deux tournois le poussera, je pense, à poser les raquettes pour une belle coupure d’au moins 6 semaines, avec retour à Madrid où l’altitude lui donne toujours un avantage. S’il y performe aussi, enchainera-t-il Rome ?

    Enfin, n’oublions pas qu’il a aussi ajouté un autre tournoi que Halle avant Wimbledon. Mai-Juin ce sera costaud niveau physique. L’objectif raisonnable et légitime pour lui, c’est un 8e titre à Londres. Comme Antoine, je trouve qu’il devrait la saison sur terre, mais Fed sans pépin physique zapper un GC c’est juste pas possible pour lui…

    Pour le reste, la place de n°1 ou un petit Chelem… Bon, arrêtons les projections insensées, même si c’est beau de rêver ! Si je devais choisir, je prendrais un Wimb ou un USO et un dernier Masters pour mettre le Djoko à distance respectable :)

    Et puis comme disait l’autre, si les résultats sont là, le classement suivra aussi. Mais j’avoue que j’aimerais aussi une saison pleine de Stan qui a raisonnablement une belle fenêtre de tir pour la place de n°1. Et çà ce serait formidable pour se détacher définitivement de l’ombre tutélaire de son Voldemort :)

  24. Antoine 20 mars 2017 at 14 h 07 min

    Comme presque toujours, je trouve que l’analyse de la finale par Craig O’Shannessy de l’ATP très intéressante.

    On voit en premier lieu qu’il n’y a eu que très peu d’échanges de 10 coups ou plus, 6 au total (sur 129 points) c’est à dire trois fois rien (Roger en a gagné 4 et Stan 2). La grande majorité des points (75) s’est joué 4 coups de raquette ou moins et à ce jeu là, Stan a fait jeu égal avec Roger et même un peu mieux puisqu’il a gagné 38 de ces points contre 37 à Roger.

    Le match s’est donc joué sur les points un peu plus longs, entre 5 et 9 coups de raquette ou il fallait frapper 3 ou 4 coups de raquette, parfois 5, et là il n’y a pas eu photo à ce jeu d’échecs, comme Craig le qualifie : 16 points pour Stan et presque le double (!) pour Roger : 30 .

    On peut également y lire que Roger a gagné le point au filet 18 fois sur 22 tentatives, un ratio excellent.

    http://www.atpworldtour.com/en/news/federer-brain-game-indian-wells-2017-final

    Quand on regarde les stats du match, on voit que Stan a été nettement plus dominé que l’impression que j’avais eue hier puisque Roger a gagné 56% des points, soit pas beaucoup moins que contre Nadal où il en avait raflé 58%.

    Il a été meilleur partout : sur la fréquence des premières balles (63% vs 61%), sur la fréquence des points marqués derrière une première balle (78% vs 70%) et surtout sur la fréquence des points marqués derrière une seconde balle ou il a vraiment fait la différence : 67% contre seulement 39% à Stan.

    http://www.atpworldtour.com/en/tournaments/bnp-paribas-open/404/2017/match-stats/F324/W367/live/MS001/match-stats

    Autrement dit, la deuxième balle de Roger était vraiment efficace et il a bien mieux exploité le haut rebond que Stan (contrairement à ce que j’avais anticipé) avec des deuxièmes kickées que Stan relançait de beaucoup trop loin avec un différence des près de cinq mètres (!) entre les positions des deux joueurs au retour sur seconde balle comme il a été montré durant le match avec les stats du hawkeye. Retournant de si loin, et même s’il frappe comme une mule, il avait peu de chances de prendre l’ascendant à l’échange qui s’ensuivait. Cela aurait pu marcher sur terre battue, mais pas sur dur, même un dur assez lent étant donné que Roger frappe très tôt son deuxième coup de raquette. Bilan : Stan n’a marqué que 15 points au retour (en 11 jeux de retour) contre le double (30) pour Roger (soit 42% de points marqués alors qu’il était au retour contre seulement 26% pour Stan)….

    Stan lui était très dépendant de sa première balle. Il n’a pas démérité s’agissant de son pourcentage de premières, et ne pouvait donc guère faire mieux.

    Simplement, Roger a une nouvelle fois été meilleur que lui dans tous les domaines et surtout sur seconde balle. C’est quand même étonnant que Stan n’y arrive jamais contre Roger sur dur (15-0) mais il y aura bien un jour ou il arrivera à le battre là dessus aussi..

  25. Renaud 20 mars 2017 at 14 h 58 min

    Comme dirait l’autre jamais content le fan de Fed d’une manière générale :-)
    Quand il jouait mal ou un peu moins bien on attendait-espérait avec impatience le retour au 1er plan en s’inquiétant pour la dépense physique pour justement revenir.
    Et maintenant qu’il est revenu on s’inquiète de savoir s’il va pas être tenté d’en faire trop.

    Pour le match d’hier, pas vu, pas encore vu les meilleurs moments (ça va pas tarder !!!) et donc à la lecture de vos analyses c’est quand même bluffant.
    Car visiblement et comme à son habitude Stan en finale n’est pas le Stan des 1er tours. Il suffit de voir son parcours lors de ces 3 GC victorieux.
    Il fallait donc un grand Fed pour en venir à bout.

    Soyons ensuite honnête et rassasié son année est déjà réussi.

    Dans mon panthéon-espérance pour 2017, le 8ème et un dernier Masters sans perdre un set et un match !!!!

  26. MarieJo 20 mars 2017 at 15 h 13 min

    lololol

    les victoires de fed donnent lieu à des mises en scène too much… stan a raison de le traiter de « hasshole » lol

    • Colin 20 mars 2017 at 17 h 10 min

      Kitsch de chez kitsch

  27. Gerald 20 mars 2017 at 17 h 13 min

    Cela devrait être le début de l’avènement d’une nouvelle génération et force est de constater que les trentenaires sont bien présents en ce début de saison.
    Le record revient à Victor Estrella-Burgos, qui va avoir 37 mais qui vient de remporter Quito pour la 3ème fois consécutive le tournoi de Quito
    Puis Roger, qui a été étincelant en ce début d’année avec l’AO et le premier Masters 1000 à 35 ans, bientôt 36.
    Gilles Muller qui fêtera ses 34 ans en mai, qui remporte Sidney, Pablo Cuevas (31 ans) s’impose à Sao Paulo et pour finir les 2 titres de Jo (31 ans) à Rotterdam et Marseille, cela fait 7 tournois pour des « trentenaires ».
    7 sur 19!!
    On pourrait aussi dire que Djoko, Murray qui fêteront leurs 30 ans en mai ainsi que Sam Querrey pour qui cela sera en octobre font presque partie du club et on atteint donc 10 tournois
    Alexandr Dolgopolov n’a « que » 28 ans mais n’est pas non plus un jeunot du circuit.
    Bref la seule victoire d’un joueur de moins de 20 est à l’actif de Zverev.
    La relève ne prend pas encore sa chance il me semble.

    Chez les femmes c’est assez différent: hormis la victoire de Serena (35 ans) et celle de Vesnina (31 ans) à Indian Wells, les 2 tournois les plus prestigieux de ce début de saison, seules Lesia Tsurenko (27 ans – Acapulco) et Johanna Konta (26 ans – Sidney) dépassent les 25 ans.
    Chez les femmes, 14 tournois seulement ont été disputés à ce jour.

    A une certaine époque, c’était plutôt l’inverse et il était plus difficile pour les trentenaires de gagner des tournois chez les hommes que chez les femmes.

    De bonne augure pour que Roger porte encore ses records plus loin?

  28. Gerald 20 mars 2017 at 17 h 24 min

    Les qualifs de Miami ont débuté à 15h.
    4 joueurs Français et un Belge au programme chez les hommes aujourd’hui:
    - Mikhaïl Youzhny (3 – ATP 87) – Vincent Millot (ATP 167)
    - Mathias Bourgue (ATP 159) – Bjorn Fratangelo (18 – ATP 115)
    - Pierre-Hugues Herbert (2 – ATP 73) – Tobias Kamke (ATP 155)
    - Quentin Halys (ATP 140) – Norbert Gombos (19 – ATP 113)
    - Ruben Bemelmans (ATP 139) – Jozef Kovalik (21 – 129)

    Chez les femmes, 2 Bleges s’affrontaient lors de ce premier tour et c’est Alyson Van Uytvanck qui bat Elise Mertens (1) sur un double 7-6.

    • Gerald 21 mars 2017 at 9 h 16 min

      Les résultats de la nuit:
      Youzhny (3) – Millot 6-4;4-6;7-6, bien essayé, dommage que cela ne passe pas.
      Bourgue profite de l’abandon de Bjorn Fratangelo alors que Mathias menait 6-3;2-1 pour progresser au tour suivant.
      Tobias Kamke vient à bout de Pierre-Hugues Herbert au terme ici aussi d’un match serré en sets (3-6;6-3;7-5)
      Pour Quentin Halys, scénario quasi identique face à Gombos, 3 sets et tie-break dans le 3ème avant de tomber (6-4,1-6;7-6)
      Pour Ruben Bemelmans cela passe en 3 sets, malgré un départ difficile (1-6;7-5;6-3)
      Au deuxième tour de qualification le programme est le suivant :
      - Mathias Bourgue (ATP 159) – Frances Tiafoe (5 – ATP 101)
      - Ruben Bemelmans (ATP 139) – Tim Smyczek (ATP 166)
      - Alyson Van Uytvanck (WTA 138) – Anett Kontaveit (WTA 112)

      • Gerald 21 mars 2017 at 10 h 22 min

        Ces 3 matchs ont lieu ce soir.
        Il faudra y rajouter le premier tour de Kirsten Flipkens (WTA 85) face à Jennifer Brady (WTA 77).

  29. William 20 mars 2017 at 18 h 44 min

    Le tableau de Miami est tombé : http://miamiopen.com/atpmds.pdf

    Stan et Roger dans la même moitié, Nadal et Nishikori ensemble. Del Potro possible au troisième tour pour Roger. Et Thiem en quart. Il va se marrer…

  30. William 20 mars 2017 at 18 h 46 min

    Dans le quart de Nadal : Raonic, Sock ou Dimitrov.
    Pour Stan : Zverev junior, Goffin, Isner, Kyrgios ou Karlo.
    Eux aussi vont s’amuser !

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis