Aussie Blues

By  | 14 mars 2017 | Filed under: Actualité

Suite à la remarque de Colin concernant le moisiversaire de l’article précédent, je me jette à l’eau pour permettre à tous de continuer à communiquer. N’ayant rien préparé de concret, je vais donc m’essayer au billet d’humeur.

Et cette humeur, comment dire… elle est pas au top, c’est le moins qu’on puisse dire!

Après un bon cru 2016 qui a vu Djoko concrétiser son Petit Chelem avant de  craquer laissant un Andy Murray euphorique terminer l’année en boulet de canon en remportant 5 tournois en octobre et novembre avec les Masters comme cerise sur le gâteau, on pouvait espérer un cru 2017 du même tonneau.

Tous les ingrédients semblaient réunis: un Roger Federer libéré pouvant se permettre de choisir ses rendez-vous et ses pics de forme, un Nadal retrouvé car épargné par les problèmes physiques qui l’avaient régulièrement gênés ces dernières années, un Djoko revanchard, un Murray sur sa lancée et de nombreux jeunes prêt à jouer des coudes pour devenir calife à la place du calife.

Oui tous les meilleurs ingrédients d’un excellent cru étaient bel et bien réunis et ce fantastique Australian Open au goût vintage qui a fait frissonner la planète entière nous confortait dans cette impression.

Et puis, allez savoir pourquoi, nous sommes en mars et le soufflé semble retombé: Federer est égal à ce que l’on pouvait attendre de lui et misera sur les grands rendez-vous pour pousser ses records vers des sommets encore plus inaccessibles, Nadal est là mais il rate souvent la dernière ou l’avant dernière marche, Murray a certes remporté Dubaï, il a aussi régulièrement déçu. Quant à Djokovic, on ne le reconnait plus.

Si on ajoute à cela la difficulté pour les jeunes de prendre les places vacantes, à l’une ou l’autre rare exception près (Zverev à Montpellier et Thiem à Rio), on peut résumer ce début de saison en 2 mots : irrégularité et incertitude.

Côté Français et Belges, à contrario, ce début de saison aura permis à Jo de rajouter 2 trophées dans son armoire et de porter son total à 13 titres et à de nombreux autres comme David Goffin, Gaël Monfils, Lucas Pouille et Richard Gasquet d’enregistrer de beaux résultats et d’engranger de précieux points ATP.

Côté femme, on pourrait faire le même diagnostic: Serena qui écrit l’histoire à l’Australian Open et puis plus grand chose à voir… Toutes les « grandes joueuses » enchaînent les contre-performances permettant à des joueuses moins cotées de remporter des titres.

Il suffit de regarder les gagnantes des tournois WTA de cette saison: Serena Williams, Elina Svitolina et Karolina Pliskova sont  les seules membres du top 10  à avoir remporté un tournois, en l’occurrence: Melbourne pour Serena, 2 tournois pour chacune des 2 autres. On pourrait ajouter Johanna Konta (WTA 11) et puis il faut descendre à la 26ème place WTA pour trouver Kristina Mladenovic, victorieuse à Saint-Pétersbourg. Après ce sont les Tsurenko, Siniakova, Barty, Babos, Davis et même la Belge Elise Mertens (Hobart) qui sont toutes au delà de la 35ème place.

Côté Franco-Belge, à côté du début d’année étincelant de Kristina Mladenovic, qui a ajouté une finale à côté de son titre, est remarquable. Le fait de se concentrer à nouveau en simple et d’arrêter le double avec Caroline Garcia semble l’avoir libérée (délivrée….). Je ne désespère pas d’obtenir une interview de sa part, en tout cas je croise les doigts. La même remarque vaut pour Caroline Garcia qui enchaîne les résultats auxquels elle ne nous avait pas habitués. Pauline Parmentier et Océane Dodin prestent à leur niveau. Côté Belges, si Yanina Wickmayer continue de décevoir en grande partie à cause de sa fragilité mentale, Kirsten Flipkens est toujours capable de nous gratifier d’une victoire de prestige mais peine à confirmer sur la duré d’un tournoi. Et bien sûr l’éclosion de Elise Mertens qui pointe désormais à la 71ème place et que je suis impatient de vois à l’œuvre en Grand Chelem.

L’année est certes encore longue et nous réserve probablement de très grands moments (Federer à Wimbledon?) mais il faut avouer que si Melbourne nous a gratifié d’un feu d’artifice, depuis c’est un peu le pétard mouillé.

 

About 

Fan inconditionnel d'André Agassi malgré mon amour pour Steffi Graf. Emerveillé par le revers de Stefan Edberg et de Justine Henin.

262 Responses to Aussie Blues

  1. Gerald 16 mars 2017 at 07:23

    Plus de Franco Belges à Indian Wells pour les quarts de finale.
    Si Gaël Monfils (10) tombe face à un joueur mieux classé et en forme, Dominic Thiem, sur un score assez sévère de 6-6;6-2, la défaite de Goffin face à Cuevas (27) est plus surprenante même si en 3 sets (6-3;3-6;6-3).
    Mais cette nuit, c’étaient surtout les styles de match qui font se bouger les foules qui intéressaient les amateurs de la petite balle jaune:
    - Federer a semble-t-il dépassé son complexe face à Nadal car le score de 6-2;6-3 qu’il lui inflige est assez sévère.
    - Kyrgios sort Djoko (6-4;7-6) en jouant très bien et prouve que quand il tiendra sur la durée d’un tournoi, il empiler les trophées. Pour Djoko, c’est une nouvelle désillusion.
    Sinon Nishikori et Wawrinka avancent tranquillement vers les quarts qui nous promettent un beau choc des générations entre Federer (9) et Nick Kyrgios (15) d’un côté et Stan Wawrinka (3) face à Dominic Thiem (8) de l’autre.

    Chez les femmes, la première demi-finale opposera Svetlana Kouznetsova (8) à Karolina Pliskova (3).
    Ce soir à 19 heures, Kristina Mladenovic, notre dernière représentante, (28) joue son quart contre Wozniacki (13)

    Au challenger de Drummondville le Français Gleb Sakharov passe facilement le premier tour tandis que Grégoire Barrère échoue face à Peter Polansky (2).

    • Antoine 16 mars 2017 at 10:17

      Roger n’a jamais fait de complexe face à Nadal. Il a un problème de tennis, et non un problème mental contre Nadal.

      Nadal est plus fort que lui sur terre battue, c’est tout. C’est normal, Nadal étant plus fort que tout le monde sur terre battue depuis 2005. Leur H2H hors terre battue est très équilibré, Roger dominant légèrement sur les autres surfaces et Nadal dominant généralement les matchs en trois sets gagnants sur ces autres surfaces également.

      • Le concombre masqué 16 mars 2017 at 11:53

        Cher Monsieur, tu nous écrit qu’il n’y a jamais eu de problème mental mais que : « Roger disait avant le match qu’il prenait ces matchs contre Rafa beaucoup plus relax maintenant et de ce fait, il frappe sans hésiter ».

        Tu nous écris aussi : « Au fait l’année dernière Djoko n’a pas réalisé un petit chelem mais bouclé un grand, sur deux saisons, ce qui est déjà très bien. »

        Je pense qu’Antoine a laissé 240 coms en 8 ans sur ce site pour expliquer que le grand chelem c’est sur un an et dans l’ordre et point barre et que le reste c’est de la mauvaise soupe de journaliste.

        j’en déduis que quelqu’un usurpe l’identité d’An,toine en ce moment sur 15.

        Monsieur, j’exige des explications.

        • Antoine 16 mars 2017 at 12:04

          Je deviens charitable avec Djoko depuis qu’il paume, voilà l’explication..

          Sur Roger vs Rafa, je ne pense pas que cela soit contradictoire. Roger est également plus relax avec tout le monde, maintenant que le 18ème est en poche et qu’il devient très très improbable que Rafa ou Djoko puissent le dépasser. La pression est toujours là, mais atténuée. Elle ne sera vraiment là qu’à Wimbledon je pense parce qu’il veut absolument regagner à Wimbledon, qu’il ne reste plus beaucoup d’occasions de le faire et que s’il le fait il établira un record historique puisque personne, même Renshaw au XIXème siècle n’a jamais gagné 8 fois à Wimbledon….

          C’est le dernier objectif de Roger je pense. Le reste, ce n’est pas qu’il s’en fout mais il ne va pas se prendre la tête s’il perd ici ou là ou si son classement n’est pas terrible…

          Jouer peu et jouer très bien, voilà le programme. ET d’ici Wimbledon, il n’a que 450 points à défendre, et après Wimbledon, 0. Alors il n’y a pas de quoi stresser….Relax, be happy !

      • Geo 17 mars 2017 at 06:24

        Lieut’nant Geo de la balistique, bonjour M’sieur Antoine. J’ai juste quelques questions à vous poser, ce ne sera pas long. D’après vous, Roger Federer n’a jamais fait de complexe face à Rafael Nadal. Roger Federer a un problème de tennis et pas un problème de mental contre Rafael Nadal, c’est bien ça ?

        D’après vous, un joueur N qui pilonne à longueur de temps avec son point fort un joueur F sur son relatif point faible, ça ne joue pas sur le mental du joueur F ? D’après vous, le mental n’a aucune incidence dans la défaite du joueur F contre le joueur N après avoir eu des balles de match à Rome en 2006 ? D’après vous, le mental du joueur F n’a pas été touché avant, pendant et après la déculottée de la finale de Roland Garros en 2008 contre le joueur N, faisant suite à trois défaites consécutives dans le même tournoi ? D’après vous, le mental du joueur F n’influe par sur ses deux défaites suivantes sur le fil contre le joueur N en finale de Wimbledon en 2008 et de l’Open d’Australie en 2009 ? Les larmes du joueur F lors de la remise des prix de ce dernier tournoi malgré les poutous du joueur N ne sont pas une émanation d’un mental touché ? Vous avez sans doute raison, M’sieur Antoine. Au revoir, M’sieur Antoine.

        Oh, une dernière chose, M’sieur Antoine. Ne croyez-vous pas que tennis et mental sont intrinsèquement liés ?

  2. Antoine 16 mars 2017 at 10:10

    Et bien Gérald, il ne te plait pas ce début de saison ? Moi je ne m’en plaint pas..Au fait l’année dernière Djoko n’a pas réalisé un petit chelem mais bouclé un grand, sur deux saisons, ce qui est déjà très bien.

    Ce matin j’apprends que Rafa a pris une fessée contre Roger. Ca met de bonne humeur ! 3 victoires de suite contre le Rafa, une première, comme quoi il faut être patient. Et je vois qu’il lui a mis 8 revers gagnants dans le premier set, comme dans le dernier à Melbourne. Ca, c’est très bon signe. Son interruption l’année dernière a été la meilleure chose qui lui soit arrivé depuis longtemps : il a eu des mois et des mois pour frapper des revers et il est devenu non seulement très solide, ce qu’il était déjà la plupart du temps, mais très dangereux ce qui était beaucoup plus rare. Hier matin il ne mettait pas un retour à l’entrainement et en fin d’après midi, tout collait.

    Il faut des mois d’entrainement pour changer significativement un coup. C’est ce que les joueurs du passé pouvaient faire en faisant de longs breaks ou en allant jouer dans des pays improbables ou il n’y avait personne. C’est ce qu’avait fait Budge en 1937 et quand il est revenu il avait le meilleure revers jamais vu et a fait le premier grand chelem l’année suivante. Aujourd’hui, ils n’ont plus le temps : même la pause hivernale est trop courte pour pouvoir faire cela. IL faut s’arrêter 6 mois et personne ne peut se le permettre car c’est la dégringolade au classement. Autre facteur : il maîtrise maintenant sa nouvelle raquette, ce qui prend visiblement beaucoup de temps.

    Le score s’explique aussi par le fait que Rafa n’était pas bien bon hier alors que Roger était excellent. Résultat : cinq petits jeux, son pire résultat contre Roger à part la raclée du Masters en 2011 (3 jeux). Roger disait avant le match qu’il prenait ces matchs contre Rafa beaucoup plus relax maintenant et de ce fait, il frappe sans hésiter. En plus en fin de journée, la balle montait moins haut mais il s’est quand même bien surpris de réussir aussi bien.

    Kyrgios vient de battre pour la deuxième fois de suite le Djoker, et sur dur en plus. Très impressionnant. Depuis Hewitt, il est le premier joueur à avoir battu Rafa, Djoko et Roger lors de ses premiers face à face contre eux. Ca, c’est un potentiel de numéro un mondial. Mais bon, on le sait depuis qu’il a battu Rafa à Wimby. Depuis, il donne l’impression de ne tenir ses promesses malgré quelques titres et quelques exploits mais il monte néanmoins régulièrement au classement. IL set comme une bête. Djoko le voit dans le top 5. IL peut y arriver dès cette année. IL est foutu de gagner le tournoi à IW. Il est également foutu de faire un non match contre Roger mais généralement il les fait contre des no-names. Un vrai connard mais un super tennis. Il n’a peur de personne mais je doute fort qu’il bosse sérieusement. Par moments, il me fait penser à Gaël…

    Lui est à la rue comme il le dit : il a repris son ancien service, ce qui n’est pas une bonne nouvelle. Il n’en met pas une et fait n’importe quoi….

    Stan s’en est sorti de justesse contre le jeune japonais dont je ne suis pas sur d’écrire le nom correctement.

    Il y a un bon coup à jouer pour beaucoup de monde dans ce tournoi dont le tableau a vite été complètement déséquilibré avec un quarts de tableau de la mort ou il reste Kyrgios et Roger.

    A part les GC et le Masters, c’est le tournoi le plus important de l’année. On devrait y mettre 20 ou 25% de plus de points qu’à un M1000 « normal ».

    • Perse 16 mars 2017 at 10:31

      Pour le travail de Kyrgios, je ne suis pas certain que ce soit tant un gland que ça. Il monte au classement régulièrement et sa progression dans le jeu est très visible. Par rapport à 2014, il retourne plus proche de sa ligne, il a étendu la gamme de ses coups droits (qu’il peut maintenant frapper du lift de boeuf ou aplatir), il ne grossit pas et reste vif.

      Sur le plan tennistique, le travail est très visible. Sur le plan mental, ça demeure beaucoup plus aléatoire mais « he doesn’t choke ». Sur ce match-ci, par exemple Djokovic lui a mis une pression d’enfer dans le deuxième set et il s’en sort quand même.

      Il y un écart significatif entre lui et Monfils dans son travail à mon sens. Mais Kyrgios n’est pas à l’abri de faire une Bouchard.

      • Antoine 16 mars 2017 at 11:55

        C’est sûr qu’il progresse et qu’il a encore de fortes marges de progression. Il est très nonchalant à la volée par exemple. Quand un moment d’un match est chaud, il a les nerfs solides. Mais il disjoncte très régulièrement, a du mal à se concentrer sur la durée, et ne sait pas gagner dans un mauvais jour. Ses déclarations sont assez surprenantes aussi et montrent souvent un gars immature. Mais s’il règle cela, il va faire très mal.

    • Gerald 16 mars 2017 at 10:45

      J’aime une certaine forme de continuité matinée d’un soupçon de vent de fraîcheur. En l’occurrence, ce début de saison est un peu trop anarchique à mon goût.
      J’ai adoré le feu d’artifice de Melbourne, Indian Wells s’annonce finalement sous de bonnes augures mais je pense que la saison n’en est encore qu’à son tour de chauffe!
      Sinon, côté Franco-Belge, de jolies surprises et déjà quelques titres!

      • Kaelin 16 mars 2017 at 20:43

        Gerald, tu serais pas franco-belge par hasard?? le doute m’assaille à chacun de tes posts

        • Gerald 17 mars 2017 at 00:00

          Non vrai belge d’identité mais franco-belge de cœur (mon témoin de mariage et meilleur ami vient d’Arras, s’est marié à une Belge et vit à Bruxelles).
          Je soutiens réellement les Français et je vais même aller jusqu’à dire que j’aime votre côté un peu chauvin, là où nous les Belges, sommes souvent trop modestes.

  3. Patricia 16 mars 2017 at 13:06

    Donc, Roger bat Nadal pour la 3è fois consécutive, et son revers de l’AO a refait son apparition.
    Kyrgios bat Djoko dans 2 tournois consécutifs, et se fend de déclarations lèche-bottes de bon aloi sur Nadal et Roger. Il aura très envie de bouffer Roger, qui aura très envie de lui montrer son gros service.
    Thiem dézingue Monfils et prépare un choc de bœufs musqué avec Stan au prochain tour (qui a eu toutes les peines du monde à se défaire d’un Nishioka en pleine bourre, auteur d’un super tournoi avec les scalps de Karlo et Berdych).
    C’est le printemps, le renouveau sourit à pleines dents.

  4. Nathan 16 mars 2017 at 14:14

    Si d’aventure Federer bat Kyrgios
    Alors il gagnera Roland Garros.

    En dix pieds, ça fonctionne. Alors pourquoi pas ?

    Plus fort, plus improbable encore que l’AO 2017 ! Dans quel état sera Elmar si pareille prophétie incongrue se réalisait ?

    • Gerald 16 mars 2017 at 14:19

      Si cela arrive je poste un article avec une photo de moi dans la tenue de Serena Williams (qu’il faudrait déjà que je trouve!!).

      Mais bon je prends pas trop de risques je crois!

    • Elmar 16 mars 2017 at 14:40

      Ce serait fort sympathique mais je me serais pas dans un état pire que celui de l’AO.

      Et j’ai jamais considéré cette hypothèse comme tout à fait impossible.

      Roger sur sa qualité de jeu est un quart de finaliste très crédible à Roland. Et une fois là, on ne sait jamais face à qui on va se retrouver et comment vont se dérouler les choses.

      • Antoine 16 mars 2017 at 14:44

        Rafa aussi est un quart de finaliste très crédible à Roland Garros…et pas mal d’autres aussi…

        Roger devrait à mon avis zapper Roland Garros cette année. Ses chances de gagner ne dépassent pas 1 sur 100…

    • Antoine 16 mars 2017 at 14:41

      Plus modestement, je parierais volontiers que le vainqueur du match Kyrgios-Federer gagnera le tournoi…

      • Colin 16 mars 2017 at 16:47

        Surtout si c’est Federer.
        Parce que Kyrgios, après s’être tapé Djoko et Fed, risque fort d’exploser en vol au tour suivant.

        • Antoine 16 mars 2017 at 17:05

          Est ce si sûr ? mais je pense aussi qu’effectivement Roger aurait une plus grande chance, sans doute, malgré le fait qu’il faudra désormais enchaîner 3 matchs en 3 jours.

          En attendant, sur bwin : Roger 1,50, Kyrgios : 2,30. Roger favori donc.

  5. Homais 16 mars 2017 at 16:36

    Sur ce que j’ai vu du match (presque tout sur Youtube ce matin), Nadal n’a certes pas été génial, mais il a un niveau qui fait que tu ne peux pas te rater, ouvrir la porte un tant soit peu. Là où l’an passé, il n’arrivait pas à envoyer un pain en coup droit, ça part bien cette année, ça avance. Bref, C’est une performance réelle d’avoir gagné le match sur ce score.
    Pour le revers nouveau, il l’avait aussi à Doha, il sort sur un match qu’il devait gagner 30 fois, ça arrive mais sur le début de ce match perdu et le tour d’avant, il entre dans tous les retours revers, il fait même des points directs sur ce coup et quand ce n’est pas le cas, l’autre ne peut tellement pas s’organiser qu’il prend un coup gagnant au deuxième coup de raquette. Là, il continue, preuve que le truc est installé maintenant dans ses schémas. C’est sa nouvelle façon de jouer, et elle lui donne un avantage terrible par rapport à son ancien retour slicé, flottant qui l’amenait souvent à devoir défendre le coup d’après.
    La raquette, oui, c’est sûr et certain… et comme le dit Antoine, les 6 mois de coupure, à bosser sans doute ce coup comme il n’avait pas pu le faire depuis des années.
    Chapeau, parce que progresser techniquement quand on a déjà son niveau, à son âge, c’est du rarement (jamais ?) vu. Il s’est donné le temps, et les moyens, de poursuivre sa carrière sur des bases vraiment nouvelles en fait.
    Y aura plus intérêt pour ses adversaires à rater la première balle…
    On aura un bon test sur Kyrgios : s’il passe, il gagne le tournoi et se pointe déjà dans les 6 premiers.

    • Antoine 16 mars 2017 at 17:00

      Dubaï tu veux dire ?

      Je ne cracherais pas sur son retour slicé parce que contre certains joueurs ou sur herbe, cela peut très bien marcher et que quand il on est débordé c’est souvent le seul moyen de retourner mais c’est effectivement un changement très important : maintenant, l’idée est de jouer tous le temps en deux coups si possible. Sur son service, cela a toujours été l’idée de base mais au retour, c’est nouveau…et efficace. D’ailleurs quand Nadal en prenait une bonne il disait qu’il n’avait pas pu retourner, aujourd’hui il a dit qu’il n’avait pas réussi à contrôler les retours de Roger :

      http://www.atpworldtour.com/en/news/nadal-indian-wells-2017-wednesday

      De toute façon, je dirais qu’il n’a plus vraiment le choix s’il veut rester au top. Il n’a plus les jambes pour faire des rallyes tout le temps. Il faut qu’il passe le moins de temps possible sur le court pour aller loin dans les tournois et avoir une bonne chance de le faire à chaque fois qu’il décide d’en jouer un. L’Australie l’a manifestement épuisé. IL faut dire que c’était la première fois qu’il gagnait un GC en ayant joué 3 cinq sets…Donc il faut frapper au retour, et frapper en revers à l’échange. Cela implique probablement plus de défaites bizarroïdes aussi, mais mieux vaut être excellent quelques semaines par an que moyen/bon tout le temps…

  6. Homais 16 mars 2017 at 17:23

    Oui Antoine, Dubaï… pas Doha.
    Pour le reste, d’accord avec toi sur sa volonté d’abréger (et de reculer encore moins qu’avant). Et dans une interview sur le site ATP tennis, il commente ce jour son changement de revers, confirme qu’il l’a beaucoup travaillé, et avec sa nouvelle raquette.
    Il dit aussi que ses anciens entraineurs lui conseillaient de frapper plus son revers, mais qu’au fond de lui dans les moments difficiles il n’y croyait pas vraiment. Et que c’est cela qui a changé à présent.
    Mais s’il n’osait pas tant c’est que la marge d’erreur était plus grande. Avec sa nouvelle raquette, il en a bcp plus visiblement Et ça change plein de choses dans la tête.

  7. Homais 16 mars 2017 at 17:23

    Sinon, côté people, les greffes de cheveux, ça peut foirer ? Parce que les résultats sont assez clairsemés je trouve.

  8. Antoine 16 mars 2017 at 17:49

    Et tiens je m’aperçois qu’à la Race, et bien qu’ayant gagné à Doha, Djoko est …18ème. Cela n’a pas du lui arriver souvent..Sa deuxième place à l’ATP est bien solide vu son avance sur les suivants mais ça craint pour lui quand même. Le joueur le mieux classé qu’il ait battu est Del Po, 32ème lors du tournoi d’Acapulco.

    A sa décharge, on peut dire que la programmation ne l’a pas aidé : comme à Acapulco, il rencontre K. après un match dur contre Del Po et là, en plus, il avait joué Del Po en nocturne pour jouer ensuite K. à 15h en plein cagnard..

    Mais en deux matchs contre K., il n’a pas pris un set…IL a l’air quand même à la rue..

    Il est triple tenant du titre à Miami aussi..S’il se prend encore une tôle, le doute ne sera plus permis..Trois défaites déjà. L’année dernière la troisième est arrivée en mai…

  9. Quentin 16 mars 2017 at 18:20

    Une autre chose qui facilite la vie de Federer contre Nadal, c’est que ce dernier a fait évoluer son jeu: Nadal cherche davantage le coup gagnant, ou en tout cas à écourter l’échange, plutôt que les rallies interminables, sans doute pour compenser sa baisse de vitesse de déplacement.

    Et cette évolution convient bien mieux au style de jeu de Roger.

    J’ai eu le même sentiment avec Murray: depuis sa blessure au dos fin 2013, j’ai l’impression que Murray joue un peu plus en cadence, ce qui là aussi convient mieux à Federer (5 victoire de rang en 2014-2015).

    A l’inverse je me souviens qu’après avoir joué Federer en cadence en 2011-2012, Djokovic a adopté à partir de la finale du Masters 2012 un style de jeu plus défensif, avec un certain succès.

    • ConnorsFan 17 mars 2017 at 04:56

      Bien d’accord avec cette analyse. La baisse de vitesse de Rafa le force à adopter un style de jeu plus « normal », et Roger peut lui servir la même médecine qu’aux autres. En défense, Rafa n’a plus la vitesse pour se tenir loin derrière et tout ramasser en attendant de sortir un passing impossible. En attaque, il prend maintenant un grand risque s’il contourne son revers car il laisse une ouverture béante à sa gauche, qu’il n’est plus en mesure de couvrir par la suite.

  10. Kaelin 16 mars 2017 at 20:26

    @Guillaume : le mec dont je parlais dans mon dernier post (quand j’ai fait le covoiturage Biarritz – Nantes) est Julien Musy. Il gère ce blog : http://mentaldacier.com/

    tu connais ?

    • Guillaume 17 mars 2017 at 08:49

      Pas le moins du monde. L’est passé sous mes radars, celui-là.

  11. Gerald 17 mars 2017 at 00:16

    Et Kristina Mladenovic (28) l’a fait: elle est en demi à Indian Wells après avoir sorti Wozniacki (13) sur le score de 3-6;7-6;6-2. J’étais finalement très pessimiste en ne la voyant qu’en quart, elle peut viser bien plus haut!
    Au prochain tour elle devra affronter la gagnante du match qui va bientôt débuter entre Venus Williams (12) et Elena Vesnina (14) mais vu son état de forme actuel, elle vaut largement un top 10 même si son classement ne le reflète pas encore.

    Au challenger d’Irving, Jérémy Chardy, un peu à la ramasse depuis le début de l’année, enchaîne une deuxième victoire et affrontera le Russe Rublev en quarts.

    Au challenger de Drummondville, 3 Français et un Belge en huitièmes de finale, cela passe pour Gleb Sakharov et Ruben Bemelmans qui s’affronteront en quart demain. Cela coince par contre pour Laurent Lokoli (battu en 3 sets 7-5;4-6;6-1) et Quentin Halys (3) qui abandonne alors qu’il était mené 4-1 dans le premier set.

    Pour finir le challenger de Buenos Aires, retardé hier à cause du mauvais temps: Tristan Lamasine se qualifie pour les huitièmes où il devra se mesurer à l’Argentin Genaro Alberto Olivieri sorti des qualifs. Il sera notre seul représentant car Mathias Bourgue est sorti (6-0;6-4) par Carlos Berlocq.

    • Gerald 17 mars 2017 at 00:34

      Kristina Mladenovic fera son entrée dans le top 20 dès la parution du nouveau classement lundi!

      • Nathan 17 mars 2017 at 09:12

        Comme quoi la présence en Fed Cup améliore les performances individuelles. A méditer par le papa Garcia qui décide pour sa fille.

  12. Colin 17 mars 2017 at 10:42

    A noter que dans le haut du tableau d’IW il y avait trois R1M sur 4 qualifiés : Wawrinka, Thiem et Cuevas.
    Dans le duel fratrR1Micide, c’est Stan qui est venu à bout du chouchou de Patricia. Mais hélas dans le duel des Pablos, c’est Carreño qui s’est imposé.

    Dans le bas du tableau Fed est le seul R1M rescapé, raison de plus pour qu’il aille en finale :mrgreen:

    R1M vaincra !!!

  13. Homais 17 mars 2017 at 11:02

    Le classement à la Race est très intéressant, au-delà de la 18e place de Djoko, assez incroyable, d’autant qu’il n’a dû son salut qu’à un cheveu en quart contre Verdasco. Et pourrait être encore plus loin !
    Thiem en est déjà à 7 tournois ! pour 950 points… A ce rythme, il ne finit pas l’année.
    Nishioka a le record avec 8 mais il va moins loin chaque fois.
    Celui qui mène le bal n’en a que 2…

    Ce soir, je vais savourer le match contre Kyrgios.

    • Patricia 17 mars 2017 at 13:21

      Pour la densité du planning, le nombre de matchs joués reste un facteur plus important que le nombre de tournois (même si les décalages horaires jouent dans la fatigue mentale) ; le niveau de l’adversité est aussi un paramètre notable.

      Il y a d’autres joueurs qui ont le même nombre de tournois joués que thiem (en fait le site de l’ATP ne comptabilise pas encore IW, ça fait donc 8 pour Domi), dont Dolgopolov qui abandonne souvent et a joué seulement 15 matchs…. (Nishioka a joué plus de tournois que Thiem mais deux matchs de moins en fait, il est à 22) ; dans le top 50 à la Race, Ramos, Basilashvili, Haase, Lorenzi, Vanni ont joué 8/9 tournois, Paire 9…

      Je pense que Thiem a quand même prévu de réduire (à part la parenthèse du mois précédent, qualifié de planning idiot par Bresnik, celui-là même qui l’a pondu) : il ne joue plus le double, ni la coupe Davis, il est prévu qu’il coupe nettement après Wim au lieu de refaire la mini saison sur terre…

      • Patricia 17 mars 2017 at 13:31

        La vie des joueurs du top 60-100 à la Race, c’est le programme de Thiem : Donskoy est à 10, Ito à 11 ! Mannarino est à 9 tournois, tout comme Zeballos Laaksonen, Kavcik, Mmoh, Rubin, Belmelmans, Sandgren, Monteiro, de Schepper, Fritz, Sugita et Tiafoe sont à 8…

        L’anomalie Thiem c’est qu’il joue beaucoup pour son classement et compte tenu de l’adversité, mais ce n’est tout de même pas comme s’il jouait 8 M1000, ce qu’on a tendance à imaginer quand on voit les programmes des autres top 10-20.

  14. Montagne 17 mars 2017 at 11:44

    Clin, tu me traduis R1M s’il te plait ?
    Désolé, je ne parle que le français.

    • Guillaume 17 mars 2017 at 12:09

      Revers à 1 Main, tout bêtement.

    • Colin 17 mars 2017 at 13:41

      Connaissant notre ami Montagne, je suis sûr qu’il avait compris (car il sait très bien ce qui distingue Fed, Waw, Thiem (et peut-être Cuevas) des 4 autres quarts de finaliste). Il n’a fait cette remarque que pour chicaner, en apôtre de la francophonie, et en adversaire des acronymes sauvages !

      • Geo 17 mars 2017 at 14:47

        Pour ma part, c’est la chicanerie sur le revers à une main qui me laisse dubitatif. Il y a de magnifiques revers à une main (Roger, Rogirg, Richard, Stan…) et de magnifiques revers à deux mains (Safin, Nalbandian…) Et puis il y a les revers pourris, qu’ils soient faits à une main, deux mains ou comme un pied.

      • Colin 17 mars 2017 at 17:01

        Tout à fait d’accord avec toi sauf que, si je fais des statistiques (en me basant sur mon goût – c’est donc purement subjectif) :
        - 80% des R1M sont magnifiques à regarder (à ta liste, à laquelle je souscris entièrement, j’ajouterai : Thiem, Kohlschreiber, Youzhny, Almagro, O.Rochus, Blake, Gaudio, Mauresmo, Hénin, Kuerten, Pioline, Costa, et… Vilas)
        - contre 20% seulement des R2M (pareil que toi : Nalbandian, Safin, et puis… Nishikori, et puis… Ivanisevic, et puis euh… Connors ? Non là je rigole!)

        • Le concombre masqué 17 mars 2017 at 17:02

          Liste des 20% de R1M moches?

          • Le concombre masqué 17 mars 2017 at 17:04

            Pour Montagne le chicaneur : Pourrais-tu, cher Colin, me préciser la liste des vingt pourcents de revers à une main qui ne te siéent point?

            • Le concombre masqué 17 mars 2017 at 17:06

              Didascalie : Montagne, en son for intérieur : « Oh quelle belle semi-invariabilité de vingt, et Ha! quelle belle conjugaison de seoir »

            • Marc 17 mars 2017 at 17:13

              celui de Noah était hideux et inefficace au possible.

              • Colin 17 mars 2017 at 17:37

                Ah oui je l’avais effacé de ma mémoire celui-là (le revers de Noah, pas toi mon cher Marc :lol: )

          • Colin 17 mars 2017 at 17:34

            Assurément très cher Concombre*
            Les moches : F.Lopez, Muster (mais tout était moche chez lui)
            Les pas mal sans plus : Ljubicic, Sampras, Edberg, Becker, Lendl, Mc Enroe
            Evidemment je parle ici d’esthétique, pas d’efficacité (celui de Becker, notamment, claquait vraiment bien quand il y allait carrément)

            —–
            *Rien que pour toi et Montagne, cette gotliberie fameuse (je cite de mémoire car je n’ai pas la RAB (euh pardon la Rubrique à Brac) sous la main) :
            Ne dites plus : « Chic, papa a acheté bon lolo, beaux yéyés et zouli dada! »
            Mais dites plutôt : « Palsambleu, quelle délectation ! Car Père fit l’acquisition, répondant ainsi aux besoins de consommation courante de sa progéniture, d’une savoureuse boisson lactescente, d’une paire de brodequins finement ouvragés, et d’une cavale haquenée dont le mol balancement comblera les loisirs du charmant bambin »

            • Le concombre masqué 17 mars 2017 at 17:38

              RIP Marcel.

            • Marc 17 mars 2017 at 23:06

              Merci Colin, je te trouve très dur avec le revers d’Edberg, très beau.
              Celui de Becker n’etait pas super beau mais diablement efficace surout en retour bloqué.

              Sur Muster et Mecir tu as parfaitement raison

            • Patricia 18 mars 2017 at 10:44

              Je vais faire le jeu en toute subjectivité(avec des joueurs en activité du top 100) !

              les zolis 1 main :

              - Thiem, Riri, Roger, Dimitrov, Kohli, Youzhny, Almagro, Sela

              Une confession : j’aime pas la gestuelle de Wawrinka, même si la frappe de balle est superbe ; il pivote le torse et ça enlève toute l’impression de ressort.

              moyens : Darcis, Evans, Mahut, GGL, Cuevas

              moches : Lopez, Berlocq

              2 mains (je mets que les jolis): Murray, Nishi, Goffin, Pouille, Zverev, Simon, Paire, Fognini, Istomin, Chung

              8 « une main » contre 10 « deux mains », je corrobore l’affirmation de Colin comme quoi la proportion est bien plus élevée chez les premiers ! :)

            • Kaelin 18 mars 2017 at 11:38

              hehe marrant, comme exercice subjectif !

              Pour le top 100 :

              alors pour les moi les beaux R1M :

              Riri ; Dimitrov ; Kohly ; Mahut ; Sela ; GGL ; Youz ; Almagro

              les pas beaux :

              eh bien Patricia je vais un peu te surprendre peut-être mais le revers de Thiem me fait un peu la même impression que celui de Wawrinka : un monstre d’efficacité et de puissance (ce qui leur permet à tous les 2 de pouvoir se permettre de se mettre 1 metre derrière la ligne de fond et d’envoyer des pruneaux gagnants vu la capacité qu’ils ont à envoyer en CD comme en revers. Comme quoi Richie est pas le seul à le faire sauf que pour Richie, envoyer une mine gagnante en CD quand il est loin de sa ligne, c’est nettement plus dur!) ; Wawrinka, donc, qui n’est globalement pas un joueur très esthétique il faut bien le reconnaitre. Sans parler de sa drôle de tête, il a un torse surdéveloppé et il n’y aucuns coups chez lui qui me forcent l’admiration côté technique/esthétique … ce que j’admire chez lui se trouve sur d’autres plans … ça reste un de mes joueurs préférés, attention ! j’ai surtout pas dit que c’était une buse (mais un peu une brute, ça oui :D) ; Karlovic haha ; Tsonga quand il s’y met ; Lopez (Gilou a toujours dit qu’il avait un revers de 15/4 ahah) ; Berlocq ;

              Pour les R2M que je kiffe du top 100 :

              Murray ; Nishi ; Rafa ; Goffy ; Pouille ; Zverev ; Gilou ; Verdasco ; Del Potro (bon même si mtnt c’est plus dur pour lui de frapper à plat) ; Paire ; Fognini ; Tomic (haha ces 3 tarés se suivent aux classement dans les 40) ; Baggy ; Manna ; Dolgo ; Isto ; Seppi ; Brown ; Radek

            • Geo 18 mars 2017 at 13:14

              Kaelin, tu introduis une nuance pertinente entre magnifique et impressionnant. Je trouve pour ma part que le revers de Wawrinka est un beau mouvement mais il est vrai qu’on est plus dans l’impressionnant que dans le magnifique.

              • Kaelin 18 mars 2017 at 14:01

                Ouep, exactement ! Je retrouve un peu ça chez Thiem, joueur que j’adore également mais que je trouve peu esthétique …

                Dans les revers puissants mais esthétique, je pense par exemple direct à Almagro par exemple. Je ne dis pas Richie car pour ce dernier ce n’est pas le mot « puissance » qui me vient en premier pour décrire son revers : pour son cas c’est un combiné de plusieurs choses qui font qu’il est aussi efficace.

                Bon après, puisque c’est d’actu, le revers de Roger en ce moment, est magnifiquement puissant et esthétique à la fois. Celui de feu-Tommy Haas aussi.

        • Colin 17 mars 2017 at 18:31

          Ah et dans les très beaux R2M j’oubliais Miloslav Mecir (mais tout était beau chez lui, à l’inverse de Muster)

          • Montagne 18 mars 2017 at 09:54

            Je plussois

          • Elmar 18 mars 2017 at 10:04

            Autant j’aimais voir jouer Mecir, autant je trouve pas sa technique tellement esthétique. Mais dieu que c’est subjectif.

        • Geo 17 mars 2017 at 21:57

          Revers à deux mains qui sont des modèles du genre : Agassi, Davydenko, Djokovic… Pendant moche à une main du revers de Connors : John McEnroe.

          • Marc 17 mars 2017 at 23:09

            Le revers à 1 main de McENROE est une splendeur comparé à son abominable coup droit bras comme au corps…mais ça reste très moche

            Les 2 revers à 2 mains les plus moches : Berasategui et Kent Carlsson (mais tout était moche chez lui)

          • Colin 18 mars 2017 at 01:33

            @Geo : Davydenko et Agassi, oui bien sûr, c’est le top, j’aurais dû les citer. Celui de Djoko est d’une efficacité diabolique, moi je n’aime pas sa gestuelle mais je comprends que certains l’apprécient.

            @Marc : tu es sévère avec Berasategui, je trouve au contraire que son revers, à défaut d’être joli à regarder, était très intéressant, et pour au moins trois raisons :
            1/ Si tu ne l’appréciais pas, tu ne pouvais pas trop en souffrir car on ne le voyait presque jamais en match. Berasategui passait son temps à tourner autour, afin de placer son coup droit de mammouth (oui je sais « mammouth » ça ne s’accorde pas avec un si petit gabarit… mais « coup droit de moustique » ça ne le fait vraiment pas)
            2/ Les rares fois où il devait taper un revers, il faisait en réalité un combiné R2M (avant la frappe) + R1M (pendant et après)
            3/ Et enfin il avait une prise ultra-fermée qui lui permettait de frapper ses revers avec la même face de raquette que ses coups droits, ce qui est très rare (je ne sais même pas si un autre joueur que lui faisait ça)

            • Elmar 18 mars 2017 at 02:02

              Courier faisait ça aussi.

              • Marc 18 mars 2017 at 07:06

                Elmar, Courier ne tapait pas son revers avec la même face de raquette que son CD même si prise en ultra fermée aussi et aussi lâchage de la 2e main.
                C’était plutôt un vrai coup de base ball.

              • Elmar 18 mars 2017 at 09:17

                Heu… alors là, si tu me montres pas vidéo preuve à l’appui que c’est pas la même face, je reste sur ma position.

            • Marc 18 mars 2017 at 07:04

              Je me souviens bien de tout cela, tu as parfaitement raison sur les 3 points mais c’était quand même assez moche.

        • Geo 18 mars 2017 at 07:03

          En cet anniversaire des dix ans de Sportvox, je suis surpris de ne pas trouver deux noms dans la liste des revers à une main. Pour les jolis, celui de Tommy Robredo et surtout, pour les défectueux, celui d’un fameux gaucher, mascotte d’un autre temps.

          • Noel 18 mars 2017 at 13:27

            Ah, le vieux débat sur les revers et l’esthétisme vs l’efficacité…

            Perso j’ai été marqué par le revers de Guga, un coup remarquablement complet, d’une pureté magnifique et à la gestuelle pourtant si singulière.

          • Alex 19 mars 2017 at 19:17

            Les dix ans de sportvox ? Ce forum fut créé en 2006

            • Colin 19 mars 2017 at 20:12

              Oui mais la plupart d’entre nous n’avons commencé à y échanger qu’en 2007.
              Moi c’était mi-août 2007 avec un quiz resté fameux.

            • Geo 19 mars 2017 at 20:14

              J’ai publié mon premier article en 2007 sur Federer juste après la période Indian Wells – Miami. Bon anniversaire à moi.

      • Montagne 18 mars 2017 at 09:52

        Bien vu Colin, je chicane j’avoue

  15. Arno, l'homme des antipodes 17 mars 2017 at 19:05

    Kyrgios forfait, intoxication alimentaire et un vrai beau message d’excuses sur Twitter. Dommage, ça promettait.
    D’un autre côté papy va faire dodo ^^

  16. Nathan 17 mars 2017 at 20:32

    Alors ce sera Federer
    Le chanceux Roi de la terre. (sic)

  17. Nathan 17 mars 2017 at 20:50

    « Papy va faire dodo » a dit Arno. Et donc Fed endormi

    « Le vieillard, qui revient vers la source première,
    Entre aux jours éternels et sort des jours changeants ;
    Et l’on voit de la flamme aux yeux des jeunes gens,
    Mais dans l’oeil du vieillard on voit de la lumière ».

    Juste de la flamme vite éteinte chez Kyrgios, et de l’autre côté la lumière…

  18. Homais 17 mars 2017 at 21:03

    Alignement de planètes pour Fed. Il sort du quart de la mort en n’ayant battu « que » Nadal. Sock-Nishi vont s’étriper, il cueillera le vainqueur entamé par son long parcours.
    En finale, Waw ne devrait pas lui faire peur à mon avis.
    Seul risque, une perte de rythme, plus de deux jours sans jouer. Mais c’est préférable à trois sets deux jours de suite…

  19. Gerald 17 mars 2017 at 21:15

    Tout bon pour Roger qui amasse des points qui lui ouvriront de belles possibilités pour les GC à venir.

  20. Gerald 18 mars 2017 at 00:02

    Après la qualification sans jouer de Roger face à Kyrgios qui lui ouvre de belles opportunités, d’autant que Nishikori (4) trébuche face à Jack Sock (17) en 3 sets (6-3;2-6;6-2) et que sous la chaleur d’Indian Wells, les efforts économisés sont bon à prendre. Les chances de voir Roger en finale sont donc fortement en hausse, ce qui était loin d’être gagné au vu du tirage de sa moitié de tableau.

    Cette nuit, mon attention sera dirigée vers Kristina Mladenovic (28) dont les performances depuis le début de saison me plaisent au plus haut point. Elena Vesnina (14) est le dernier obstacle avant la finale et est tout à fait jouable pour la Française qui figurera dès lundi au moins à la 18ème place de la WTA. J’ai vraiment envie d’y croire.

    Au challenger de Buenos Aires, à cause du retard dû aux intempéries, Tristan Lamasine a réalisé un vrai exploit en gagnant le matin son huitième en 3 sets (4-6;6-3;6-3) assez disputés avant d’enchaîner dans la soirée avec son quart qu’il a également remporté en 3 sets face à Lipovsek Puches (3-6;6-1;7-6). Deux gauchos sur leurs terres sur la même journée en étant à chaque mené un set à rien, c’est une sacrée perf. Espérons qu’il ne soit pas carbonisé demain pour sa demi face à Leonardo Mayer (8), un autre Argentin qui a aussi disputé 5 sets aujourd’hui.

    A Drummondville, c’est Ruben Bemelmans (4) qui sort vainqueur du duel Franco-Belge du jour: il bat Gleb Sakharov en 3 sets, 6-4;6-7;7-6. Il affrontera l’Australien John-Patrick Smith en demi.

    • Gerald 18 mars 2017 at 00:04

      Et j’oubliais de mentionner la défaite de Jérémy Chardy en 2 sets (7-5;6-4) face au Russe Rublev issu des qualifs.
      Ce début de saison est vraiment à oublier pour Jérémy Chardy qui enchaîne les déceptions. Il serait temps de réagir.

      • Patricia 18 mars 2017 at 10:24

        super contente pour Rublev, qui va jouer son 8è match contre Bedene. Irving est un challenger très compétitif qui accueille les éliminés d’IW, il a donc sorti 3 joueurs qui accèdent à des 250. Il risque la surchauffe, mais moralement ce serait formidable si cet enchaînement créait un point d’ignition chez Rublev. Vivement qu’il arrive sur le circuit principal.

    • Gerald 18 mars 2017 at 09:32

      Et ce sera finalement une finale dame 100% russe qui opposera les 2 trentenaires que sont Elena Vesnina et Svetlana Kouznetsova.
      Cela signifie donc la fin de parcours de Kristina Mladenovic qui s’incline honorablement sur le score de 6-3;6-4.
      Quelques jours de repos et ce sera déjà le début de Key Biscayne où elle devrait à nouveau réaliser un beau parcours.

  21. Homais 18 mars 2017 at 14:26

    Djoko pourrait perdre ses 1000 points de Miami sur blessure. Il risque de commencer la saison, si c’est le cas, là où il l’a symboliquement terminée, c’est-à-dire à RG. Parce que si une blessure au coude est là, c’est quelques semaines d’arrêt sans doute.
    L’an passé Nadal a trainé un truc au poignet qui lui a pourri l’année,ce pourrait être le cas s’il ne prend pas des mesures.
    Bref, la place de numéro 1 est très ouverte avec les jeunes pousses qui bousculent, Murray qui ne confirme pas, Djoko qui pourrait être en retrait quelque temps, Nadal qui risque de tirer sur la corde avant RG.

    Grosse fenêtre de tir pour Fed.

    On s’est habitué à un numéro 1 qui finit l’année au dessus de 10000 points, mais fin des années 1999 début des années 2000, avant le règne de Fed puis des autres gaillards, Sampras a été numéro un mondial avec 3131 en 1998 (soit 6200 d’aujourd’hui, je pense), moins de 4000 (8000 d’aujourd’hui) en 1997, Agassi en 1999 avec 4000 points, etc.
    On pourrait bien être dans une configuration de ce type cette année, avec un numéro un mondial moins haut, une répartition des gros points entre plusieurs joueurs… et un Federer qui pourrait même sans jouer partout finir numéro 1 en ciblant les tournois et en allant au bout dans les plus gros. En tout cas, il prend une petite avance en début d’année et cela peut suffire s’il réalise un ou deux autres jolis coups et est régulier sur les gros tournois (niveau demi-finale).

    Cela s’appelle un époque de transition, et celle-ci peut être plus ou moins longue, avant la survenue d’un nouveau joueur ultradominant.

    La série Games of Throne en fait, avant l’installation sur le Trône de fer d’un indiscutable. Fed peut y remonter, de là à s’y installer pour une longue période, faut pas rêver non plus.

    • Quentin 18 mars 2017 at 19:09

      « cela peut suffire s’il réalise un ou deux autres jolis coups et est régulier sur les gros tournois (niveau demi-finale). »

      Je pense au contraire qu’il n’a pas intérêt à très régulier sur tout les tournoi car cela fait beaucoup de matchs joué: il n’a plus la caisse phisique pour jouer 80 matchs dans la saison comme en 2014 (85) ou en 2015 (74).
      Sa seule chance c’est deux jouer peu de tournoi mais de les gagner (1 master 1000 gagné vaut 1000pts en 5-6 matchs, 3 demi-finale en valent 1080 en 12-15 matchs.
      Plus facile à dire qu’à faire évidemment.

      Mais tu as parfaitement raison: même si comptablement Federer ne casse pas la baraque, cela pourrait suffire si les points se répartissent entre un grand nombre de joueur.

      On en est pas encore là, et honnêtement je préfèrerait une véritable percée de la nouvelle génération plutôt qu’une domination « par défaut » du suisse.

    • ConnorsFan 18 mars 2017 at 22:39

      C’est vrai, Roger est bien placé pour passer devant tout le monde. Faut pas oublier Stan, par contre. Peut-être que ça l’intéresse, lui aussi, d’aller occuper ce fauteuil de numéro un mondial. En fait, la baisse de niveau et la possible blessure de Novak change tout le portrait. Depuis 2011, c’était le joueur dominant et stable, qu’on devait presque nécessairement battre pour gagner n’importe quel tournoi d’importance.

  22. Renaud 18 mars 2017 at 17:10

    Il me plait ce dernier post :-)

  23. Quentin 18 mars 2017 at 18:27

    Murray forfait pour Miami (blessure au coude droit).
    Djokovic incertain pour le même tournoi.

    Depuis le début de la saison on assiste au délitement du big 4: Djokovic à côté de ses pompes, Murray qui rate les gros rendez-vous, Nadal qui est régulier mais ne retrouve pas un niveau pour remporter les tournois les plus importants (en attendant la terre), Federer qui ne peux plus enchaîner 2 tournois d’affilé (trop fatigué à Dubai qui avait lieu plusieurs semaine après l’AO certes éprouvant) et n’est n’est pas à l’abri d’une nouvelle blessure.
    Wawrinka, Nishikori et Raonic sont entre deux eaux.

    Bref c’est le moment où jamais pour que la nouvelle génération perce: Zverev, Kyrgios, Thiem, Dimitrov.

    S’il n’y parviennent pas ce sera vraiment déprimant!

  24. Homais 18 mars 2017 at 18:38

    Murray absent à Miami, il ne reprend rien sur les deux tournois qui lui auraient permis de creuser l’écart. Et une blessure au coude pour lui aussi. Là aussi, il va rater peut-être le début de sa saison de terre, comme Djoko, avec très peu de points marqués dans la première partie de l’année et donc risque d’arriver en deuxième partie avec « obligation de gagner », grosse pression sur les points.

    Si Fed gagne ce tournoi et passe 6, il serait tête de série numéro 4 à Miami et donc un tableau « normal » pour lui, plus de lourd à jouer en 8e…

    L’alignement de planètes se confirme.

    • Colin 18 mars 2017 at 19:15

      Ben si Murray reprend des points mécaniquement à Djoko dès que celui-ci ne gagne pas un tournoi (Oz : check, IW : check, Miami : à voir)
      Par contre il en perd sur tous les autres, en effet. M’enfin ils sont tellement loin…

  25. Sam 18 mars 2017 at 19:51

    Héhé, dès le forfait de Kyrgios, je me suis douté que nous allions nous mettre à spéculer sur le thème « qui c’est qui peut encore finir N°1 cette année, vu les effectifs …? ». Nous sommes incorrigibles. N’empêche, si « ça » arrivait, ça la foutrait mal pour tous … Les autres.

    A part ça, je trouve que Richie a un R1M plutôt moche, et que l’ensemble du tennis de Mac Enroe, revers compris était beau à mon sens, notamment en raison de l’espèce de cohérence de l’ensemble. Un auteur avait ici même proposé le concept de « balle qui pue » pour décrire le geste Mac Enroien, le buste quasi en arière à chaque frappe, comme si la balle puait, donc. Très bon concept.

    Qui se souvient d’Alerto Mancini ? Voilà un bon R1M, coup-droit argentin qu’était bien.

  26. Nathan 18 mars 2017 at 20:10

    Mancini, je m’en souviens. Ca cognait sec du fond du court.

    Et le revers de notre Riton, sec aussi, sans fioriture, dépouillé, un fouetté ultra rapide, un vrai coup de fusil (avec quelques balles perdues, il est vrai).

    • Sam 18 mars 2017 at 20:13

      Ah oui….Eeeeeeeet….Pan !

  27. Nathan 18 mars 2017 at 20:59

    Emballez, c’est pesé : 6/1 !

  28. Nathan 18 mars 2017 at 21:07

    A ce rythme, à 40 ans, Rogé sera imbattable.

  29. Sam 18 mars 2017 at 21:13

    Federer était déjà au top sous… Chirac et il va connaître son 4ème président français.

    • Nathan 18 mars 2017 at 21:19

      Cette année sera un peu différente : un vieux Champion, un jeune Président, pour un âge sensiblement identique.

  30. Nathan 18 mars 2017 at 21:52

    Ce mec a signé un pacte avec le diable ! Il était bon Sock dans le 2ème set.

  31. Gerald 18 mars 2017 at 23:12

    Après la finale opposant 2 trentenaires russes chez les femmes, ce sera une finale de trentenaire suisses chez les hommes.
    Federer va-t-il s’offrir le luxe de remporter le premier Masters 1000 de l’année après le premier GC, et tout cela à presque 36 ans!!

    Au challenger de Drummondville, le Belge Ruben Bemelmans (4) accède facilement à la finale où il se mesurera à Denis Shapovalov.

    A Buenos-Aires par contre, Tristan Lamasine, sans doute épuisé par ses 2 tours en 3 sets de la veille, est battu assez sèchement par Leonardo Mayer (8) sur le score de 6-1;6-1.

    Au challenger d’Irving, un des petits chouchous de Patricia, le Russe Rublev en est à un set partout (6-1;6-7;…) face au Britannique Bedene. Le gagnant sera opposé au Kazakh Kukushkin en finale.

    • Gerald 19 mars 2017 at 00:29

      Et cela coince pour Rublev qui perd le troisième set 6-2. Pas de finale pour lui donc.

  32. Le concombre masqué 19 mars 2017 at 03:00

    A vérifier et je veux que cela soit fait, (Guillaume,Patricia, Elmar…) mais je dirais que JAMAIS depuis 2008, soit 9 ans, le n°1 mondial n’avait gagné ni l’OA ni IW. et avant i faut remonter à 2003 avce Roddick. Mais avant c’était fréquent…cf le post plus haut sur les n°1 avantqui étaient moins dominateurs…

    • Jérôme 19 mars 2017 at 15:29

      En 2011, le numéro 1 mondial du moment (Nadal) n’avait gagné ni l’OA ni Indian Wells.

      • Le concombre masqué 19 mars 2017 at 15:45

        Ouais j’y ai pensé après avoir posté. Merci Jerome mais en fait la profondeur de mon com était autre et j’ai mal formulé ce que je voulais dire c’est que lorsque le n1 de debut d’année n’a gagné ni l’oa ni Iw il ne finit pas l’année n1. Mais nadal 2009 contredit aussi la théorie puisqu’il avait finalement gagné l’oa ce con. J’ai vraiment fait un com de merde en fait.

      • Colin 19 mars 2017 at 20:11

        En fait tu avais picolé non ?

  33. Homais 19 mars 2017 at 07:39

    Le match contre Sock n’a pas été loin de reproduire celui contre Donskoy. J’ai eu au second set un sentiment de déjà vu. Comme contre le Russe, Fed avait été impérial, bouclant le premier en 20 minutes avant de voir l’autre lui rentrer dedans en tirant de tous les côtés et son propre niveau baisser un peu. Avec un peu de réussite sur quelques points clés; Sock pouvait embarquer Federer sur un troisième set piège.

    • Colin 19 mars 2017 at 12:25

      Oui m’enfin Sock est 20è, Donskoy 100è donc le contexte n’est pas tout à fait le même

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis