Bercy l’après-midi

By  | 4 novembre 2017 | 88 Comments | Filed under: Actualité, Bord de court

Mon vendredi à Bercy

J’ai passé l’après-midi et la soirée à Bercy d’abord avec un copain, puis celui-ci s’étant barré après le match de Del Po, avec Martin qui ne commente plus ici depuis un trop long moment. C’est la première et dernière fois que j’achète une place pour Bercy à l’avance. Tant qu’à faire j’en voulais une bonne et mis 100€ dedans avec mon pote il y a trois semaines. Cela ne sert à rien : Martin qui s’est décidé ce matin en a trouvé une sans problème.

Arnaque totale. Déjà ça partait très mal avec l’annonce du forfait de Rafa dont la présence permettait de croire qu’il s’agissait d’un M1000 alors que la suite allait démontrer que Bercy n’est en réalité pas plus qu’un ATP250. Manifestement, Rafa s’est pointé à Bercy pour gagner le match qui lui fallait et a choisi Bercy plutôt que Londres parce que c’est quand même plus facile de gagner un 2ème tour à Bercy qu’un match de poule au Masters. Et puis il en a gagné deux. Mission accomplished pour Rafa qui, à mon avis, ne se pointera pas à Londres.

Ensuite, Del Po se fait rétamer par Big John que j’ai trouvé bon mais Juan-Martin était manifestement lent et cuit. Après deux heures passées à boire des coups avec Martin dans un troquet à côté, retour pour voir Cilic se faire sortir par Juju. J’ai été content lors de la balle de match quand j’ai vu son coup droit partir. C’était son meilleur du match et jusque là, j’ai pensé que Cilic, pas terriblement bon lui non plus, s’en sortirait. Super pour Juju mais pas terrible pour le tournoi puisque Cilic était le mieux classé des survivants à ce stade. Et pour finir, le duel de deux énormes brutes que sont Fernando et Sock qui liftaient comme des bêtes sur une surface qui ne prend pas le lift. Sock s’est auto-détruit dans le premier set avec notamment 4 doubles dans le deux derniers jeux (dont deux dans le tie break). Fernando a commencé à dégoupiller de plus en plus fréquemment, ensuite blessé lui aussi (au mollet). A un set à zéro, Martin est parti et à un set partout j’en ai eu ma claque. En rentrant, j’ai vu que Sock avait logiquement gagné. Entre ces deux derniers matchs, cependant, petite cérémonie sympa en honneur de PHM.

La conclusion est que la quasi-totalité des mecs sont HS et qu’on a des demies qui feraient l’affaire dans un 250 à Montpellier, ou ailleurs, avec, au mieux, une finale entre Big John et Sock qui permettra au vainqueur d’aller à Londres. Mais vu comment cela tourne tout est possible : Juju contre Krajinovic, cela aurait une certaine gueule !

J’en suis au point ou je me dis même que si Roger avait fait l’effort de se pointer dans ce tournoi de daube, alors qu’il ne s’est quand même pas tué à la tache à Bâle, il leur réglait sûrement leur compte à tous. Bon, c’est comme cela et je ne vois pas bien qui pourrait l’empêcher de gagner à Londres dans deux semaines et ce sera très bien comme cela.

Pour répondre à une question posée plus haut par Homais, la surface utilisée est lente. La balle n’avance plus après le rebond où elle perd une très grande partie de sa vitesse, et il faut vraiment taper dedans très fort pour qu’elle avance. Rien à voir avec Bâle ou Shanghai. Il parait que c’est la même surface qu’à Londres depuis plusieurs années. Je pense qu’il faut rétrograder ce tournoi en 500 et mettre Bâle en 1000. Il n’a vraiment rien d’un M1000 si ce n’est les points et les $. Ils ont d’ailleurs très fortement augmenté le prize money cette année pour attirer du monde mais sans succès. Et la plupart viennent jouer un match pour cocher la case et avoir leur bonus de fin d’année intact et non diminué de 30 ou 50% (je ne sais plus).

A cette date, Bercy, c’est mort. Les mecs sont au bout du rouleau et on voit des trucs totalement improbables comme Juju en quasi tournée d’adieux qui perfe contre un top 5 et un top 10 pour la première fois depuis 3 ans ou un gars comme Krajinovic qui arrive en demies en ayant gagné seulement un match ATP avant le tournoi…

2017_Bercy_Demies

L’affiche des demies

Simple :

Filip Krajinovic (SRB, Q) vs. John Isner (USA, TS9)

Julien Benneteau (FRA, WC) vs. Jack Sock (USA, TS16)

Double :

Murray/Soares vs. Kubot/Melo

Dodig/Granollers vs. Rojer/Tecau

About 

Né l'année ou Rod Laver réalise son premier grand chelem, suit le circuit depuis 1974, abuse parfois de statistiques, affiche rarement ses préférences personnelles, aime les fossiles et a parfois la dent un peu dure...

88 Responses to Bercy l’après-midi

  1. Nathan 5 novembre 2017 at 17 h 43 min

    Et si Jack le Spiner devenait la révélation de ce Masters … ce serait jouissif !

  2. Elmar 5 novembre 2017 at 19 h 09 min

    Sock, mon libéro de Team Manager, au Masters. Si c’est pas avoir le nez creux, ça!

    Sinon, on a quand même 3 nouveaux vainqueurs en 1000 cette année. Pas si mal.

  3. Antoine 5 novembre 2017 at 22 h 36 min

    Super tournoi, super finale…

    Dans l’Equipe ce matin, il y avait un papier ou le coach de Frajinovic disait que pour son poulain, cela tombait à pic car il n’avait presque plus un rond et que le prize money de Bercy (il a touché plus de 418 000€) était très important pour lui. Tant mieux pour lui : il multiplie ses gains de l’année par 4 ou 5 et Djoko n’aura plus besoin de lui payer son coach (sympa pour son compatriote le Djoker)..

    C’est quand même Sock qui rafle le jackpot, sur tous les plans : points ATP, prize money, participation au Masters, bonus de fin d’année deux fois plus élevé, entre dans le top 10 avec les primes des contrats qui vont avec : 2 millions d’euros, voire plus. Alors qu’il aurait pu se faire vire par Edmund lors de son premier match quand ce dernier menait 5-1 au troisième, il s’en tire super bien.

    Sock vient donc accompagner Dimitrov et Zverev-le-jeune parmi les vainqueurs de M1000 qui ne s’appellent ni Nadal, ni Federer. Ces trois joueurs ont gagnent 4 sur 9, ce qui est beaucoup si l’on compare avec les saisons passées ou les gros raflaient tout, en laissant éventuellement un M1000 aux autres. Avec le retour des trois autres du Big 5 l’année prochaine, pas sûr que cela se reproduise..

    Il semble presque certains que Rafa ne viendra pas à Londres puisqu’il a dit qu’il ne viendrait que si on lui garantie à 100% qu’il ne risque rien. Cela risque de faire un Masters pourri (ce qui n’arrive pas qu’à Bercy) parce que pour le spectacle et l’intérêt sportif, Carreno Busta, ce n’est pas Rafa. A la place de ce dernier, même retapé, je ne me pointrais pas..

    Del Po est éliminé de la course même si Nadal ne vient pas, ce qui est également fort dommage. A un set près (et 20 petits points derrière CB), cela passait en cas de désistement de Nadal, mais c’est difficile de lui reprocher alors qu’il a joué 5 (!) tournois de suite. Restent Cilic et Zverev-le-jeune pour empêcher Roger de gagner son 7ème Masters et je crois bien que c’est tout et n’y crois pas trop. Sauf pépin physique, Roger devrait remporter ce Masters sans problèmes.

    • Paulo 6 novembre 2017 at 9 h 53 min

      Effectivement, si Nadal ne va pas au Masters, ce sont pas moins de 5 petits nouveaux qui vont s’y pointer : Zverev, Dimitrov, Goffin, Sock et Carreno Busta…
      Les « anciens » étant Federer, Thiem (2ème participation, une seule victoire au compteur) et Cilic (3ème participation, une seule victoire au compteur).
      En plus, quand on voit comme Zverev est cuit en cette fin de saison, et Cilic guère mieux… c’est dire si Roger a toutes ses chances de soulever une 7ème fois le trophée.

  4. Homais 6 novembre 2017 at 9 h 07 min

    La communication de et autour de Nadal est toujours aussi incompréhensible.
    Bonne nouvelle lit-on, c’est juste la même blessure qu’à Shangai, pb de surcharge de travaille au niveau du tendon rotulien, ce qui doit s’appeler tendinite en d’autres termes ! Formidable, il n’a que ça et peut commencer un traitement intensif pour être prêt pour Londres.
    Soit c’est juste de la comm, et il sait déjà qu’il ne jouera pas parce qu’une douleur au tendon qui t’empêche de jouer ; il n’y a pas de traitement miracle pour être sur pied 8 jours après mais je ne vois pas l’intérêt de faire ce genre de comm optimiste dans ce cas, soit il y croit vraiment et il est fou de jouer ainsi avec son corps et de tirer un peu plus sur la corde… euh le tendon. Un tendon inflammé c’est des appuis que tu ne poses pas franchement, des courses que tu économises et un risque de rupture, et une rupture à près de 32 ans sur le genou, tu peux dire adieu au haut niveau.
    Parce qu’être prêt dans 8 jours cela veut dire continuer à s’entrainer, ce qui maintient la douleur et est incompatible avec des traitements. Et se pointer sans avoir touché la raquette, autant ne pas y aller !

    Je pense comme Antoine qu’il ne viendra pas.

    • Paulo 6 novembre 2017 at 10 h 00 min

      « je ne vois pas l’intérêt de faire ce genre de comm optimiste dans ce cas »

      S’il reste des billets à vendre pour Londres, ce genre de décla ne peut qu’aider à les écouler… mais je ne pense pas non plus qu’il ira. Il est allé à Paris pour assurer la place de numéro un, il a fait un peu de rab pour faire plaisir à Forget, et maintenant il va se reposer et récupérer pour être en mesure de reprendre en pleine possession de ses moyens en Australie, avec comme objectifs les 17ème et 18ème GCs avant l’été… enfin c’est ce qui me paraîtrait cohérent.

Laisser un commentaire

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis