« La relève se fait attendre » : une illusion d’optique

By  | 22 février 2018 | Filed under: Actualité

 

Federer père et fils

Faudra-t-il attendre cette relève… ?

 

 

 

Les gens qui suivent le tennis d’un peu loin, les médias plus ou moins spécialisés, mais aussi les personnes les mieux informées – j’ai nommé la communauté des 15lovers – reprennent à l’envi une antienne qui semble indiscutable : « La relève se fait attendre », laquelle se décline en couplets du type « Le Big Four truste tout : que font les jeunes ? », « Est-il normal que Federer soit numéro un à 36 ans : que font les jeunes ? », « Le public va finir par se lasser de voir toujours les mêmes : que font les jeunes ? »

A priori, le constat est difficilement réfutable, qui se trouve reprendre un des leitmotivs les plus partagés par tous les peuples du monde et depuis la nuit des temps : « Y a plus de jeunesse », « Ils sont plus bons à rien », « De notre temps, nous zôt, on aurait tout bouffé sur notre passage »… Sauf qu’à mon avis ce n’est pas si simple que cela.

Ma thèse est que la relève a déjà eu lieu, trois fois, et que deux joueurs d’exception empêchent juste la quatrième relève… et créent cette illusion que les jeunes ne foutent rien.

Les faits :  Federer est l’actuel numéro un à 36 ans. Le numéro 2 est Nadal, qui va sur ses 32… Ensuite, on a qui ? Cilic, 29, Dimitrov, 26, Zverev, 20, Thiem, 23 puis Goffin, Sock.

 

Federer a dominé le tennis jusqu’en 2008 (en gros de 23 à 26 ans), Nadal a pris la relève comme numéro un en 2008 vers 22-23 ans (un numéro 1 assez précoce, mais il avait été un vainqueur de Grand Chelem précoce en regard des canons actuels). Après quelques passages de témoin avec Fed en 2009 et 2010, c’est Djokovic qui reprend le flambeau en 2011 : il a 24 ans et est un peu plus jeune que Nadal, d’un an. Sa domination dure jusqu’en 2015, avec un intermède Nadal en 2013, puis où il cède devant quelqu’un de sa génération, Murray, du même âge, en toute fin d’année. Les deux entrent alors dans la trentaine et… dans un cycle de blessures typique des conséquences des efforts du haut niveau.

Et donc je pense que la relève de Federer a eu lieu, pour un plus jeune Nadal, qui l’a cédé à Djokovic et Murray, un an de moins… qui auraient pu/dû céder la place à Cilic (un an de moins que les deux précédents), Dimitrov (3 ans de moins que le précédent), puis Zverev et Thiem (6 ans et 3 ans de moins).

La logique voudrait que la suite de l’histoire s’écrive ainsi :

« Les deux joueurs dominants, trentenaires, cèdent donc la place à un leader plus jeune, Marin Cilic, qui a déjà remporté un tournoi majeur, l’USOpen, et qui vient de remporter Wimbledon 2017. Roland Garros n’a pas échappé à Wawrinka, déjà vainqueur de deux tournois du GC. Un leader sans doute éphémère, le Croate, car talonné par de plus jeunes qui sont en train de confirmer au plus haut niveau, le Bulgare Dimitrov, le Belge Goffin, la génération des 26 ans qui est train logiquement d’arriver au pouvoir avec un tennis complet.

Derrière, les jeunes pousses sont déjà là, qui pointent : Zverev, en chef de file, qui n’a que 20 ans, rappelons-le et un très gros potentiel. A confirmer mais il a le temps, deux ou trois ans avant d’être à l’âge auquel Federer a pris le pouvoir, c’est dire. A moins qu’il ne soit doublé sur le fil dans quelques années par de plus jeunes encore qui semblent ne douter de rien et taper dans tous les coins, Shapovalov, de Minaur à leur tête. »

Mais ça, c’est du tennis-fiction… On aurait eu, avec ce récit, une relève finalement assez régulière au plus haut niveau agrémentée de quelques passages de témoins entre les 4 poursuivants si…

… s’il n’existait pas en fait deux joueurs totalement hors norme, qui défient les statistiques et qui le font par des qualités ici maintes fois décrites : la talent naturel et la palette totale du Suisse, l’ultra-domination sur terre de l’espagnol alliée à un physique et une volonté hors norme. Qualités qui en font des joueurs au-dessus du commun, même du commun des numéros 1 mondiaux, et les a replacés aux avant-postes qu’ils avaient quittés depuis… plus de quatre ans (2013 pour Nadal).

Enlevez Federer et Nadal et vous avez des leaders ATP de 29, 26, 20 et 23 ans, suivis de Goffin et Sock. Bref, une relève régulière… Les jeunes ne sont ni plus mauvais, ni plus résignés que les générations précédentes : c’est juste que deux joueurs hors norme continuent à écraser le classement alors qu’ils auraient, « logiquement », dû disparaître progressivement des premiers rangs, une fois évincés de la première place, comme l’avaient fait bien gentiment leurs prédécesseurs nommés Hewitt, Safin, Roddick…

About 

Classé 15/4, je joue au tennis depuis 40 ans... Appris à jouer avec une prise marteau, des années à m'en débarrasser.

643 Responses to « La relève se fait attendre » : une illusion d’optique

  1. Colin 5 mars 2018 at 13:11
    • Antoine 6 mars 2018 at 11:11

      C’est le genre de coup que j’espérais voir Roger réhabiliter depuis un moment et c’est le jeune Jarry qui le fait !…Comment fais-tu pour incruster le lien dans le texte ?

  2. Paulo 5 mars 2018 at 13:34

    Donc si Roger ne fait pas au moins demie à Indian Wells, il perd sa place de numéro un dans deux semaines…

    Sinon, atteignent leur meilleur classement ATP ce lundi (dans le top 100) :

    - Pouille, 12ème – né en 94
    - Schwartzman, 17ème – né en 92
    - Mannarino, 23ème et deuxième français – né en 88
    - Edmund, 24ème – né en 95
    - Chung, 26ème – né en 96
    - Krajinovic, 28ème – né en 92
    - Shapovalov, 44ème – né en 99
    - Donaldson, 48ème – né en 96
    - Gojowczyk, 50ème – né en 89
    - Jarry, 61ème – né en 95
    - Tsitsipas, 71ème – né en 98

    Moyenne d’âge de ces 10 joueurs en progression : 23 ans 1/2.

    Parmi les autres joueurs en progression au classement, on peut noter que Fognini (19ème) et Bautista Agut (16ème) réintègrent le top 20 et se rapprochent de leur meilleur classement, à la faveur de leurs victoires respectives à Sao Paulo et Dubai.

    Du côté des Français, il faut descendre à la 35ème place pour trouver le n°3 tricolore, Tsonga, puis Gasquet (36ème), Monfils (42ème, Paire (46ème).
    Suivent Benneteau (58ème), Simon (70ème) puis Herbert (93ème) qui à la différence de Mahut (101ème) sauve sa place dans le top 100.

    • Elmar 5 mars 2018 at 14:14

      J’avais pas trop fait gaffe à Tsonga, mais descendu à la 35eme place? Wow, ça fait bizarre!
      Bon c’est typiquement le genre de joueur qui tout à coup faire un gros run et se retrouver d’un coup 12ème mondial.

      • Paulo 5 mars 2018 at 14:52

        D’un autre côté il n’a que 45 points à défendre d’ici le tournoi de Lyon, fin mai, donc il est sans doute à son étiage en termes de classement.

        Il est forfait à IW, en attendant. Ce qui doit être rageant c’est qu’il a encore potentiellement un très bon niveau, puisqu’il dominait largement Pouille en finale du tournoi de Montpellier avant de se blesser.

      • Colin 5 mars 2018 at 15:07

        Et moi qui venais d’écrire, bêtement :
        « Heureusement qu’il y a pléthore de joueurs forfaits à Indian Wells sinon Tsontson ne serait même pas TS et devrait se taper le premier tour. »
        Et donc JWT se rajoute à la looooooongue liste des forfaits à IW? Ahurissant.
        Les absents (Nadal, Djoko, Murray, Wawrinka) ont à leur crédit plus de victoires en GC que les présents (Fed, Delpo, Cilic).

  3. Guillaume 5 mars 2018 at 17:25

    Beaucoup de choses sur lesquelles réagir dans ce fil. Je souscris totalement au post/article d’Antoine concernant la Davis et, plus globalement, « l’explosion » du circuit qui s’annonce dans les années à venir. Depuis la fin des années 90 (fin de la coupe du Grand chelem concurrente du Masters et dernière proposition, jamais concrétisée, d’un circuit parallèle sur une idée du tandem Tiriac/Becker), le circuit s’est structuré de manière remarquablement stable et – à peu près – cohérente, sans concurrence(s) frontale(s) de compétitions et d’organismes rivaux. Ce qui n’était rien d’autre qu’une parenthèse à l’échelle de l’Histoire du tennis semble toucher à sa fin, le circuit tel qu’on le connaît depuis 20 ans voué à se décricoter, entre fragilité économique du maillage de tournois ATP et initiatives parallèles ambitieuses, les joueurs eux-mêmes se faisant les premiers promoteurs d’évènements nouveaux. Derrière les Chelems et quelques gros M1000 qui tireront leur épingle du jeu, ça risque de partir dans tous les sens dans les années à venir.

    Par ailleurs et pour rebondir sur l’article d’Homais, je ne sais pas si vous avez suivi le règlement de comptes entre Zverev-le-jeune et Ferrero, mais ça porte un éclairage nouveau sur la panne sèche dont est victime l’Allemand depuis son titre à Montréal l’été passé. Rappel des faits : Ferrero était venu se greffer au staff de Zverev au printemps dernier, collaboration vite concrétisée par des titres à Rome puis, à l’été, Washington et Montréal. Moment où, au lieu de décoller comme on pouvait s’y attendre, Zverev s’est apparemment plutôt reposé sur ses lauriers, prenant ses entraînements à la légère, s’y pointant en retard… sans que personne d’autre que Ferrero dans le staff ne semble s’en émouvoir. En salle de presse à la Hopman cup, Kerber avait charrié Zverev sur ses 15/20 minutes de retard syndical. C’était alors de l’humour. A posteriori, ça se joint au dossier comme pièce à charge. Le petit prodige s’est cru trop vite arrivé.

    • Antoine 6 mars 2018 at 11:26

      Pour ma part, j’ignorais cette histoire de règlement de comptes entre Zverev-le-jeune et Ferrero. Je pensais que Zverev était un bourreau de travail et qu’il portait des troncs d’arbre dans la forêt en courant, comme Thiem…Visiblement, ce n’est pas le cas. Qu’il ait régressé depuis quelques mois n’est pas bien grave, mais l’épisode traduit à mes yeux le fait que Zverev n’est pas possédé par l’ambition de devenir numéro un comme le sont ceux qui y parviennent. Il se contenterait peut être très bien de gagner deux GC et d’être numéro 3 la plupart du temps…

      Bon, comme dit plus haut, je vais rédiger un billet à partir de mon commentaire plus haut et d’autres éléments, mais cela prendra un peu de temps et il sera prêt après IW.

    • Paulo 6 mars 2018 at 11:34

      Pour Zverev, Tennis Actu en parlait hier :

      « Juan Carlos Ferrero et Alex Zverev règlent leur compte »

      Dans une interview à Marca :
      « Ce que j’ai demandé depuis le premier jour, c’est de respecter l’équipe… Et parmi d’autres choses je lui ai demandé d’être un peu plus ponctuel, en lui disant que ce n’était pas correct d’arriver avec vingt ou trente minutes de retard à l’entrainement tous les jours. Les premiers mois il était respectueux et discipliné, mais quand il a pris confiance en lui et il ne respectait plus les règles qu’on avait élaborées au départ… L’expérience que j’ai désormais c’est de l’avoir aidé à remporter ses deux premiers Masters : à Rome, je le conseillais par téléphone, et au Canada, en personne. J’ai dit aux médias que je suis un professionnel, ce qui implique les valeurs que j’ai apprises : le travail, la discipline, l’humilité et le respect des autres… »

      http://www.tennisactu.net/news-atp-juan-carlos-ferrero-et-alex-zverev-reglent-leur-compte-74215.html

      • Patricia 6 mars 2018 at 12:39

        Ce que dit Ferrero implique quand même que Zverev ment comme un arracheur de dents au sujet de la raison pour laquelle ils se sont séparés : Ferrero parle d’un manque de professionnalisme et de respect envers l’équipe, et Zverev prétend que c’est Ferrero qui « a été irrespectueux envers tout le monde ». A moins que le ton soit monté avec le père qui aurait mal accepté les remontrances du coach (je ne vois qu’un membre de la famille pour oser se friter avec Ferrero), il est mytho. Et s’il y a eu tension avec quelqu’un d’autre que son petit cul malpoli, il arrange les choses à sa sauce en cachant le motif du conflit.

        • Paulo 6 mars 2018 at 12:55

          La version de Ferrero est bien plus crédible, puisqu’il pointe très précisément des faits – le retard aux entraînements – alors que Zverev ne fait que parler de conduite « irrespectueuse », adjectif on ne peut plus vague, fourre-tout et subjectif.

          Tandis que comme l’indique Guillaume, le retard systématique de Zverev a été confirmé, involontairement sans doute mais spontanément, par Kerber…

          Il va falloir qu’il grandisse, le Sascha, enfin qu’il grandisse dans l’humilité…

          • Nathan 6 mars 2018 at 19:33

            Mais peut-être que Tadzio arrive en retard aux entraînements parc que le vilain Ferrero a été « irrespectueux envers tout le monde ». C’est l’histoire de la poule et de l’oeuf. Et si ce retard n’était que le symptôme d’une relation qui se délite ?

            De chez moi, Zverev ne m’a jamais semblé un joueur particulièrement porté sur le dilettantisme, au contraire. Je trouve cela très surprenant.

            • Paulo 6 mars 2018 at 20:24

              Oui mais à ce moment-là la relation de Sascha avec Angelique Kerber se délite aussi…

          • Colin 6 mars 2018 at 19:40

            « Et si ce retard n’était que le symptôme d’une relation qui se délite ? »
            Ce que tu dis pourrait s’admettre si Tadzio considérait le tennis comme un divertissement / une activité ludique. Tu ne passes pas tes vacances avec quelqu’un que tu détestes.
            Mais s’il considère le tennis comme un boulot (seule attitude valable s’il veut atteindre le sommet) il n’a aucune excuse à se pointer en retard à l’entraînement, et ce, même si son entraîneur est un sadique, un malade mental, un tyran ou que sais-je. En attendant d’en trouver un mieux, tu continues à t’entraîner d’arrache pied.

            • Nathan 6 mars 2018 at 20:13

              Rafa sort de l’esprit de Colin !

              Simplement, ce que je j’essaie de dire, c’est que prendre parti alors que personne ici ne connaît le dessous des cartes sauf ce que chaque partie veut bien en dire, me semble un peu hasardeux.

            • Colin 7 mars 2018 at 10:18

              Certes, mais on se base sur quelques éléments objectifs :
              - Zverev-le-jeune n’a plus remporté le moindre tournoi (ni fait la moindre finale non plus) depuis Montréal, le 13 août 2017. Par comparaison, le très décrié Lucas Pouille a gagné, pendant cette même période, 2 titres, et fait 2 finales. Il y a donc eu un arrêt brutal dans sa progression (en 2017, Montréal était son cinquième titre de l’année!).
              - La plaisanterie de Kerber. Comme dit quelqu’un que j’aime bien, « dans chaque plaisanterie il y a un fond de vérité ».

            • Colin 7 mars 2018 at 10:25

              D’autre part il est intéressant de remarquer que le seul résultat vraiment intéressant que Tadzio ait obtenu récemment, c’est sa double victoire en Coupe Davis, à Brisbane, face à De Minaur et Kyrgios. Alors je ne connais pas la façon dont ça se passe dans l’équipe de CD allemande, je n’ai jamais entendu parler du capitaine Michael Kohlmann, mais connaissant nos amis teutons, je doute que ce soit le club med.

            • Nathan 7 mars 2018 at 12:07

              Que vaut Ferrero comme coach ?

              Pourquoi Kohlmann réussit-il là ou Ferrero échoue ?

              Les faits sont-ils si objectifs que cela ?

              Zverev prend Ferrero comme coach, Zverev obtient tout de suite de très bons résultats et ensuite il patine. Conclusion : Ferrero est très bon et Zverev patine parce qu’il ne s’entraîne pas avec l’assiduité et l’intensité qui conviennent (cf la communication de Ferrero). CQFD : Zverev est un branleur.

              Autre interprétation qui n’est pas plus objective que la précédente : quand un joueur prend un nouveau coach, il y a assez souvent une dynamique positive qui se met en route qui ne doit rien à un travail de fond mais à un effet psychologique positif du à la nouveauté et à un vent d’enthousiasme qui souffle dans la tête du joueur.

              Ensuite commence vraiment le travail de fond. et là, la mayonnaise n’a pas pris. La faute à qui ? Bien malin qui peut savoir.

              On pourrait même avancer que Ferrero a profité d’un jeune talent en progression mais qu’ensuite il n’a pas réussi, parce qu’il n’a pas su, poursuivre le trend de progression sur lequel était le joueur allemand.

            • Colin 7 mars 2018 at 18:22

              Nathan, je n’ai jamais écrit que Ferrero était un bon coach… Peut-être qu’il est très mauvais! Mais même si c’était le cas, ou même s’il était juste « irrespectueux » comme l’écrit Zverev, ça ne justifierait pas pour autant que Tadzio diminue ses standards d’entrainement. Or, des sources concordantes semblent montrer qu’il n’est pas très assidu.

    • Colin 6 mars 2018 at 12:07

      Si l’on considère ses origines russes, Sacha Zverev serait donc plutôt Safin que Kafelnikov?

  4. Paulo 6 mars 2018 at 11:28

    @ Antoine : apparemment Djoko est bien présent à IW, en tout cas le site du tournoi l’annonçait hier encore :

    « MAIN EVENT: The big picture will begin to take shape for Roger Federer, Novak Djokovic and the rest of the men’s field with the BNP Paribas Open Main Draw Ceremony. The festivities begin at 3 p.m. at Stadium Plaza. »

    https://bnpparibasopen.com/news/five-things-watch-day-2/

    Tirage à minuit heure française ce soir, donc…

    • Antoine 6 mars 2018 at 11:34

      C’est bien ce que je pensais mais Colin disait le contraire. En fait, je pensais aussi que Djoko ne viendrait pas vu que son opération est récente. J’espère qu’au moins il ne fera pas le coup de Murray à l’US Open : attendre le tirage, puis déclarer forfait..

      • Paulo 6 mars 2018 at 11:39

        Curieux aussi de savoir si Cilic en sera, rien n’ayant filtré sur le Croate depuis son retrait d’Acapulco… sachant qu’il est n°3 mondial et TS n°2 en l’absence de nadal, c’est bizarre que l’article mentionne Fed et Djoko et ne parle même pas de Cilic.

      • Colin 6 mars 2018 at 12:03

        Concernant Djoko j’ai moi aussi été très surpris de voir sa photo sur le site du tournoi… A mon avis c’est plutôt de la méthode Coué de la part des organisateurs.
        Pour ce qui me concerne je n’ai pas d’info sur le sujet, je me basais juste sur un post de Patricia « Djoko qui va revenir en juin » et un autre de Elmar « On va quand même avoir des M1000 qui vont se jouer sans Djoko, Nadal, Murray, Stan ». Mais je viens de (re)lire un autre post de Homais disant « Djokovic s’est pointé à Las Vegas. Officiellement, il n’est pas encore forfait », bref j’avoue que je n’ai fait que colporter des infos non vérifiées.

        • Patricia 6 mars 2018 at 12:32

          En fait, il y avait un ragot du père de Djoko évoquant un retour pour Madrid (en mai, donc, mais ils nous ont habitué à retarder), depuis rien n’a filtré de Djoko lui-même. Je pense que les grandes stars annoncent leur forfait à la dernière minute pour rendre service aux tournois, et qu’on ne saura le fin mot que lorsqu’il sera pour de bon sur le terrain.

  5. Antoine 6 mars 2018 at 11:30

    Ces derniers jours il y a eu quelques commentaires ici à propos du classement des meilleurs joueurs de l’ère Open de Tignor. Du coup, j’y ai pensé en lisant ceci :

    http://www.atpworldtour.com/en/news/fedex-zone-2018-hard-court-records

    …Où figurent également Connors, Laver et même le renégat tchèque, l’Affreux Ivan…

  6. Homais 7 mars 2018 at 08:34

    Djoko est donc bien dans le tableau. Reprise plus rapide que prévu donc. On verra ce que ça donne.
    Un beau tournoi en perspective avec quelques rencontres alléchantes, un Djoko-Del Po au quatrième tour par exemple (après un Djoko-Nishi…), un Shapovalov Thiem au troisième. enfin, cela reste des affiches hypothétiques car assez loin du départ. Chung-Berdych au deuxième tour est plus sûr.
    Au troisième tour, Fed aurait Krajinovic, qui sait à peu près tout faire, jeu propre, test intéressant. Après… on verra !

  7. Paulo 7 mars 2018 at 10:30

    Chez les filles, Vera Zvonareva, 33 ans, sera de la partie. La Russe, ancienne numéro 2 mondiale, opérée de l’épaule en 2013, maman en 2016, s’est extirpée des qualifications la nuit dernière…

  8. Sam 7 mars 2018 at 10:38

    Hu…J’ai regardé le « tie break – AVEC LA MUSIQUE ENTRE LES POINTS- tens » entre Bartoli et- AVEC LA MUSIQUE ENTRE LES POINTS – Williams… Curieusement, je AVEC LA MUSIQUE ENTRE LES POINTS – peux pas m’empêcher de penser AVEC LA MUSIQUE ENTRE LES POINTS la vedette de télé réalité « Loana » AVEC LA MUSIQUE ENTRE LES POINTS – pas une question de physique, non non – devant ce spectacle AVEC LA MUSIQUE ENTRE LES POINTS. « Exhibition », n’a jamais si bien porté son nom.

    • Homais 7 mars 2018 at 11:17

      Sérieux ? Musique entre les points ? On touche le fond du tennis-spectacle.

      Le concept même du match en 10 points est la négation du tennis où il faut jauger son adversaire, mettre en place une tactique, et où les équilibres s’inversent parfois sur un point après 10 jeux et où le match bascule.

      Je n’ai vu que des photos de Bartoli à ce match, elle a vraiment du chemin à parcourir, un cheminement même.

      • Sam 7 mars 2018 at 11:35

        Oui, musique entre les points. Ca massacre à la fois le tennis et la musique du coup (même si les choix « musicaux » sont plus que discutables).

    • Le concombre masqué 7 mars 2018 at 16:45

      aucotédarno aucotédarno

      • Sam 7 mars 2018 at 16:56

        Héhéhé…

  9. Homais 7 mars 2018 at 16:21

    Présence tout de même étrange de Djokovic, opéré du coude il y a un mois et qui est déjà opérationnel. Après six mois sans jouer, il reprenait et avait mal alors qu’il aurait suffit d’une minuscule opération pour reprendre ? Très très difficile à interpréter…

    On a un médecin dans l’avion ? un ancien opéré du coude ? Ceci étant on ne sait pas du tout ni de quoi il souffrait ni ce qui a été opéré, mais toujours est-il il reprend avec le même manchon qu’à Melbourne. On a vu mieux comme signe extérieur de guérison.

  10. Le concombre masqué 7 mars 2018 at 16:58

    D’ailleurs en ces temps troubles pour la coupe davis, je recommande à tous les nouveaux (si je puis dire) la lecture de la perle que Sam nous avait pondue à ce propos et que Colin va vous remettre en lien dans un post qui ne saurait tarder s’il veut que nos petites combines sur les jeux de mots laids restent cachées du grand public.

    • Colin 7 mars 2018 at 18:28
      • Le concombre masqué 7 mars 2018 at 18:44

        T’avais intérêt. fais ce que je dis sinon je t’en colin.

        Je sors.

        • Sam 7 mars 2018 at 19:37

          La vache, j’étais en forme ce jour là.

          • Homais 7 mars 2018 at 22:34

            Enormissime disait Elmar…

            • John 9 mars 2018 at 11:25

              Fabuleux. Vraiment.

  11. Gerald 7 mars 2018 at 18:35

    Purée voir un Baghdatis obligé de disputer les qualifs d’IW…

  12. Colin 8 mars 2018 at 09:40

    Les masques tombent :
    https://www.eurosport.fr/tennis/coupe-davis/2018/le-president-giudicelli-soutient-la-nouvelle-formule_sto6666706/story.shtml

    « Les indicateurs-clefs de performance ne sont pas atteints« . Evidemment quand on raisonne comme ça…
    Bah, qu’ils la fassent leur nouvelle compète de merde, mais qu’ils aient au moins la décence de ne plus l’appeler Coupe Davis. Qu’ils l’appellent « Dollar Cup » ça aura l’avantage de la franchise. Et puis, évidemment, qu’ils se plantent lamentablement, et que les financiers vautours partent vers d’autres sports plus lucratifs, laissant nos fédérations à leurs regrets.

    • Patricia 8 mars 2018 at 12:39

      Il est chairman du board « Davis Cup » de l’ITF, on se doute bien qu’il était à bord…

    • Elmar 8 mars 2018 at 11:37

      Signé!

    • Paulo 8 mars 2018 at 13:12

      Signé.

    • Kenny 8 mars 2018 at 18:56

      signé

    • Colin 8 mars 2018 at 19:36

      Signé. Et commenté.

    • Elmar 8 mars 2018 at 19:59

      On arrive péniblement à 1700… les gars faut faire tourner le truc partout!

      Chais pas, faut que Norman en parle sur YouTube ou un truc du genre.

      • Colin 9 mars 2018 at 14:35

        Magnus Norman ?

        Je sors…

        • Guillaume 9 mars 2018 at 15:30

          Dick, voyons.

    • Patricia 8 mars 2018 at 20:11

      me too.

    • Philippe 8 mars 2018 at 22:11

      Signé et partagé !

    • Gerald 9 mars 2018 at 12:23

      Je peux la signer en tant que Belge?

      • Patricia 9 mars 2018 at 12:56

        Certainement !^^

      • Gerald 9 mars 2018 at 13:00

        C’est fait!!

    • Antoine 9 mars 2018 at 15:55

      Signé !

  13. Patricia 8 mars 2018 at 12:33

    Tiens, Giudicelli vient d’annoncer officiellement qu’il soutenait la « réforme », au motif qu’il n’y aurait plus de sponsor pour l’ancienne version… Et mon cul c’est du poulet ?

    • Antoine 9 mars 2018 at 15:56

      Ce matin, il y a un article dans l’Equipe sur les voltes faces de Giudicelli au sujet de la CD. Cela vaut le détour…

  14. Patricia 8 mars 2018 at 12:50

    Ils sont vraiment gonflés sur le thème « les meilleurs joueurs ne participent pas ». Sur le top 20 actuel, 3 joueurs n’y participaient pas. S’ils comptent Djoko et Murray (ou Nishi, ou Rao) alors qu’ils étaient blessés, dans les absentéistes, c’est vraiment de l’entubage.
    Il n’y a que Fed et Berdych qui ont officialisé leur non participation. Chez les jeunes, tout le monde joue, même en 2è division. Je ne pense pas qu’on se trouverait sans sponsors pour une compét rassemblant la majeure partie du top 20, avec des enjeux nationaux.

    Par contre, si leur truc se casse la gueule et que les richissimes sponsors retirent leurs billes, dans 5 ans ils font quoi ?

    • Paulo 8 mars 2018 at 13:20

      Je pense qu’il y a plus que 2 joueurs du top 20 qui s’en désintéressent.

      Wawrinka, depuis qu’il a gagné, est bcp moins concerné voire plus du tout, blessé ou pas.
      Djoko idem – au minimum, sa participation est en dents de scie.
      Rao et Nishi n’ont pas montré non plus un enthousiasme délirant depuis deux-trois ans, et même s’ils ont des soucis physiques, il est clair que la CD vient après leur carrière perso.
      Nadal, ça fait belle lurette qu’il n’y participe que de temps à autre (surtout quand ça se joue à la maison).

      Par ailleurs, à part quelques « anciens », pas beaucoup de prises de position hostiles de la part des joueurs, je trouve… (euphémisme)
      Ne serait-ce pas le signe que finalement ça leur convient très bien ? (mais qu’ils n’osent pas le dire parce que dans leur pays respectifs ça serait mal vu ?)

      • Patricia 8 mars 2018 at 20:33

        Je suis persuadée en effet que l’ancien format posait moult problèmes aux joueurs ; je pense qu’il n’y en a pas beaucoup qui militaient, même chez les purs et durs, pour qu’on garde les 5 sets et l’absence de TB. Et tout le monde est toujours plutôt d’accord pour gagner beaucoup plus en travaillant beaucoup moins. Y a qu’à voir comment ils courent les exhibs. N’empêche que pendant des années, Goffin, Nishi, Murray, les frenchies, Cilic, Berdych, Ferrer, del Po (entre deux blessures), tous les américains, ont joué le jeu à fond. Chez les jeunes, Zverev et Kyrgios ont tout joué, Edmund, Shapo et Coric aussi. Pour Rao et Nishi, oui, ils semblent moins concernés, mais en tant que grands blessés quasi permanents, peuvent-ils faire autrement ? (Nadal le jouait comme ça aussi ; Djoko jouait un an sur deux). Pour des contraintes aussi pénibles, je trouve ça très significatif.

        S’ils ont accepté ça, ils auraient continué avec des aménagements pour alléger, en faisant le truc sur 2 ans, en filant un bye au moins aux finalistes, voire en jouant des 2 sets gagnants sur les premiers tours (pas le double, et pas le match décisif).

        De toutes façons, c’est clair que ce ne sont pas les joueurs qui sont lésés, mais le public.

        • Antoine 9 mars 2018 at 16:01

          Exactement…

  15. Achtungbaby 9 mars 2018 at 10:52

    haha ! Prise de position extrêmement tranchée de Fed à propos de la réforme de la coupe Davis :

    Que pensez vous du projet radical de transformation de la Coupe Davis ? Certains parlent de la mort de cette compétition. C’est votre avis aussi ?

    Pas vraiment. Il faut voir comment ça se passe cet événement, si le vote est acté. Est-ce qu’il sera aussi incroyable comme certains le pensent, ou aussi nul comme le pensent d’autres ? A voir encore. Mais je comprends les gens ou les joueurs qui disent que c’est la mort avec la fin des matches à la maison. La Coupe Davis devait faire quelque chose. Est-ce que c’est la bonne chose à faire, je ne sais pas non plus.»

    • Gerald 9 mars 2018 at 12:28

      Bof pas trop tranché… plutôt une belle réponse de Normand de la part de notre Helvète préféré!

      • Paulo 9 mars 2018 at 12:55

        La neutralité suisse dans toute sa splendeur.

        Je ne suis pas vraiment étonné : à mon avis, cette formule arrange les meilleurs – et quand je dis meilleurs, je ne pense pas seulement au Big Four, mais au top 30 voire au top 100.
        Et comme Roger ne veut surtout froisser personne…

      • Achtungbaby 9 mars 2018 at 17:27

        c’était du 2nd degré Gerald !

        • Gerald 9 mars 2018 at 22:21

          J’avais compris, j’ai juste aimé Normand et Helvète,… mais la neutralité suisse de Paulo était plus à propos!

  16. Patricia 9 mars 2018 at 13:06

    Young guns à IW :
    Dans le haut du tableau, Chung qui a un bye attend Lajovic ; Shapo a sorti Berankis ; Marterer, vraiment dans une bonne dynamique, a sorti Karlovic ; Tsitsipas a battu Albot et va jouer Thiem ; dans le duel de ricains, Fritz a battu Opelka et rejoint Rublev (et son bye) ; Coric a explosé Young et rejoint Donaldson (lui aussi costaud ces derniers temps), vainqueur de King ; Medvedev a battu Johnson et rejoint Kyrgios.

    Quasi seuls mauvais résultats : défaite surprise de Khachanov contre Donskoy,défaite de Vesely contre Kicker.

  17. Antoine 9 mars 2018 at 16:17

    Quand je regarde la tableau d’IW, je me dis qu’il vaut mieux être à la place de Roger qu’à celle de Del Po…

    En ce moment, Roger a du bol avec les tirages : Melbourne, Rotterdam et maintenant IW. Del Po, c’est l’inverse. Pour gagner à Acapulaco, il lui a fallu battre 3 Top 8 à la fois ce qui n’était pas arrivée (en dehors du masters) depuis la victoire de Dimitrov à Brisbane l’année dernière.Et avant il faut remonter à Djoko gagnant à bercy en 2015…Del Po prend les choses avec un certain fatalisme et a déclaré qu’il avait le tableau le plus dur, comme d’hab : « “Always. It doesn’t change. That’s the draw, what I expect for sure,”.

    L’année dernière, il n’avait pas été gâté non plus : il était dans le même quart du tableau que Djoko, Roger, Rafa, Kyrgios, Zverev-le-jeune…Rien que cela. Il s’était ait battre par Djoko qui s’était fait battre au tour suivant par Kyrgios qui avait déclaré forfait avant de jouer…Roger ! Ce forfait avait donc permis à Roger de se qualifier pour les demies sans jouer de quart en évitant donc à la fois Kyrgios et les autres…Pas malchanceux le Suisse…

    Cette année, son tableau est une blague, peuplée de types qui sont meilleurs sur terre battue. S’il joue ne serait ce que correctement, il va en finale…

    • Nath 9 mars 2018 at 21:35

      … et ça ne date pas d’hier pour JMDP ! Le contexte Wimbledon 2009 m’avait bien marquée : l’Argentin se retrouve tout en haut du tableau suite au forfait de Nadal (à sa place, donc) après le tirage au sort, et se fait sortir en 3 sets par Hewitt au 2° tour. Merci Nadal :mrgreen:

  18. Homais 9 mars 2018 at 17:14

    Disons effectivement que Fed a un tableau sympa, Delbonis puis Krajinovic sont des bons -joueurs réguliers sans coup exceptionnel mais sachant tout faire sauf peut-être prendre feu sur deux sets… comme l’avait fait Donskoy l’an passé, lequel a remis le couvert cette nuit contre Khachanov. Ce Donskoy est capable d’envoyer du lourd et quand c’est pas dans les bâches…
    Après Federer affrontera la créativité de Mannarino ou Fognini, ce qu’il aime bien faire, et pour jouer un remake de l’OA avec Berdych ou Chung ou bien Thiem ou Shapovalov. Rien de fait sur ce tour-là et chaque adversaire potentiel me donne envie de voir l’affrontement. Berdych, on a déjà vu mais il aura envie de revanche (comme toujours), les autres ça m’intéresse vraiment de les voir !
    En demie, je ne pense pas que Dimitrov sera au RDV.

  19. Gerald 10 mars 2018 at 08:03

    Hécatombe cette nuit chez les femmes à IW: 7 TS out dont Muguruza (3)!!!!

  20. Paulo 10 mars 2018 at 10:26

    Bilan de la nuit chez les jeunes :

    Tiafoe a été sorti par un autre jeune Américain, Escobedo (21 ans).
    Les deux perfs du jour sont à mettre au crédit du Canadien Auger-Aliassime (17 ans), qui bat son compatriote Pospisil, pourtant sur une bonne dynamique depuis le début de l’année,
    et de l’Australien de Minaur (tout juste 19 ans) qui à l’occasion de son retour à la compétition – n’a pas joué depuis la rencontre de coupe Davis et sa défaite en 5 sets accrochés contre Zverev – se paie Struff, sans doute pour se venger.
    Le Britannique Cameron Norrie (22 ans) quant à lui n’a pas résisté au Japonais Daniel.

    Chez les Français, Mahut et Paire sont éliminés, tandis que P2H confirme son regain de forme en simple en sortant Simon en 3 sets.
    Mladenovic retrouve des couleurs avec sa victoire sur Stosur.

    Ce soir, duel alléchant entre deux revers à une main, Thiem et Tsitsipas (20h heure française !). J’espère que le jeune Grec ne va pas se faire atomiser comme Shapovalov la semaine dernière…
    Shapovalov a un match plus à sa portée avec Cuevas.
    L’Allemand Marterer affronte Berdych, et Donaldson aura fort à faire face au coriace Bautista-Agut.
    Chung ne devrait pas rencontrer de difficultés face à Lajovic, tandis que Coric se coltine le rugueux Ramos-Vinolas.
    Duel de jeunes encore entre Fritz et Rublev…

    Du côté des favoris, Dimitrov devra se méfier de Fernando, tandis que Roger aura Delbonis comme sparring partner.

    La Française Garcia hérite de l’Américaine Brady (86ème).

    • Paulo 10 mars 2018 at 10:31

      Chez les jeunes, j’ai oublié le Russe Medvedev qui affronte l’Italien Berrettini, et chez les Français, le charismatique Mannarino qui joue contre Polansky.

    • Antoine 10 mars 2018 at 12:00

      À Melbourne au premier tour, Fernando a sorti BA en 3 sets alors que ce dernier venait de gagner à Auckland. A Rio, il a mis une raclée à Thiem. Là, c’est le Grigou qui risque gros, d’autant que la confiance ne doit pas être au top…côté de Fernando : 2.85 Je prends !

      Pour le titre, Roger à 2.10 et Del Po à 10…L’affaire est dans le sac !

      • Antoine 10 mars 2018 at 15:23

        Je crois bien que je vais aussi parier sur Félix Auger Aliassime contre son compatriote Rahan. Déjà il a battu Pospisil au premier tour, alors il peut bien récidiver contre Rahan. Excellent le Félix. 17 piges et très mature pour son âge je trouve..Cote : 3.80..

        Les canadiens ont deux excellents jeunes, Shapo et lui…

        De Minaur à lui aussi gagné son premier match en M1000, non sans mal, au tie break du 3ème..

  21. Antoine 10 mars 2018 at 15:44

    Encore un forfait : Kyrgios…

  22. Sam 10 mars 2018 at 22:00

    Pas l’air simple du tout pour Thiem…

    Y’a-t-il des streams quelque part ?

  23. Antoine 11 mars 2018 at 10:13

    Bravo Fernando ! L’ibère est brave et à mis le Grigou à la porte ! Nouvelle désillusion pour le bellâtre…

    Je m’etais posé la question de parier sur Tsitsipas (contre Thiem), Cuevas (contre Shapo) et Fritz (contre Rublev). Tsitsipas avait une très bonne cote (3.8) mais je pensais qu’il était trop tendre pour battre Thiem qui est finalement passé en trois sets. Les deux autres étaient également les outsiders, ce qui me semblait anormal, mais leur cote était de 2, ce qui est trop faible pour moi. Je vais sans doute réviser ma stratégie. Il n’a finalement pas de raison de se fixer une cote arbitraire (3 ou un peu moins) pour parier…

    • Paulo 11 mars 2018 at 10:42

      J’ai vu une bonne partie du Tsitsipas-Thiem, et une fois passé le 1er set, le Grec a fait jeu égal avec l’Autrichien. Ce dernier n’est certes pas une référence sur dur, capable de coups monstrueux mais aussi d’erreurs assez grossières.
      Cela dit, ce que j’en retiens est que Tsitsipas, quand il aura amélioré quelques aspects de son jeu comme sa deuxième balle, sera un client. Ce qui saute aux yeux aussi est son manque d’expérience à ce niveau : il fait deux fautes, et il se frustre, râle en direction de son clan, manque de fracasser sa raquette, ou se marre (jaune)… bref, manque de maturité évident, de constance « mentale », de focus, et à ce niveau ça coûte très cher, face à un gars comme Thiem qui malgré tout est bien plus expérimenté et mature.
      Quand il aura réglé ça, il sera un tout bon.

      Même impression avec Shapovalov dont j’ai vu la fin du premier set vs Cuevas : pour deux ou trois fautes bêtes, il sort de son match. Ça crevait les yeux au tie break du premier set où il mène 4 points à 2, il semble vraiment au-dessus, et puis plus rien, il se prend 5 points de suite, tout en s’énervant ostensiblement. Manque de focus, et clairement c’est un manque de maturité.

      Parmi les jeunes, seuls sont passés Coric, qui étrille Ramos Vinolas, Chung, qui a bataillé 2h49 contre Lajovic, et donc Fritz qui sort Rublev.
      Donalsdson et Marterer n’ont pas pesé bien lourd face à RBA et Berdych…

      • Antoine 11 mars 2018 at 11:07

        Chez les jeunes, Coric est manifestement en forme : 2 jeux de perdus contre Donald Young et seulement 3 contre Ramos Vinolas..Au prochain tour, cela va être plus dur : Bautista-Agut. Cote Coric : 2.60. Taylor Fritz aussi : sauve une balle de match contre Opelka au premier tour, puis bat Rublev en deux sets. Conseillé par Annacone sur ce tournoi où il avait percé il y a un an. Prochain tour : Fernando, lequel est favori selon les cotes.

        En attendant je vais encourager le très jeune Félix contre Rahan en pariant sur lui. Cote : 3.70…

  24. Antoine 11 mars 2018 at 18:22

    L’Affreux Ivan en a rêvé, Dan Added l’a fait ! Un golden match : 6-0 6-0 et 48 points à 0..

    Cela s’est passé aux qualifs d’ un Future à Poitiers. Added a 18 ans et est alsacien, comme Olivetti avec qui il joue en double. 504eme à l’ATP. Son adversaire est un dénommé Prioton, 34 piges et classé….30. Il avait déjà pris le même score, au même endroit, il y a deux ans, contre Pouille…Cela doit être un cas unique..À cette occasion, j’apprends que n’importe quel licencié de la FFT peut s’inscr à un tournoi pro s’il reste des places. Il suffit d’avoir un enregistrement international IPIN (International Player Identification Number) qui est payant et on peut se la jouer contre un pro ! Bon, il ne faut pas avoir peur du ridicule mais c’est tout..Avis aux amateurs !

    Cela n’a pas porté chance à Added qui a été éliminé au tour suivant par moins bien classé que lui..

    • Paulo 11 mars 2018 at 18:35

      La vache ! Ne pas réussir à marquer un seul point, même sur une faute de l’adversaire, même sur un point où tu tentes le tout pour le tout… même avec l’aide du filet !

      Ça signifie se manger des retours gagnants à la pelle, même sur première j’imagine.
      Ça doit être horrible :-D

      Durée du match ? 20 minutes, changements de côté compris ?

      • Antoine 11 mars 2018 at 18:45

        30 minutes…C’est sur Tennis Actu..Il y a une interview d’Added également..

    • Ulysse 11 mars 2018 at 21:53

      J’ai vu jouer Dan added cette semaine au Future de Toulouse-Balma. Pas plus impressionnnant qu’un autre en simple en dehors de son service mais il a gagné le double avec Albano Olivetti. D’ailleurs c’est la quatrième fois de suite qu’ils gagnent un tournoi en association tous les deux. Peut-être un record en perspective ?…

      Par ailleurs en tout cas quelle drôle d’idée d’aller jouer contre un pro pour un classé troisième série. Quand on les voit jouer de près, nous autres les joueurs du dimanche (et du jeudi pour moi), s’il y a bien une chose qui frappe c’est qu’on ne joue pas vraiment au même jeu. Je ne me vois pas partager le court avec un de ces types. Il y a un problème de degrés de séparation quand on essaie de jouer contre quelqu’un qui foutrait une taule à quelqu’un (-30) qui foutrait une taule à quelqu’un (1/6) qui foutrait une taule à quelqu’un (15/1) qui me foutrait une taule.

  25. Antoine 11 mars 2018 at 19:15

    Question : Roger est.il mieux barré contre Delbonis en reprenant son match à 6-3 2-2 service Delbonis à suivre qu’hier à 0-0 avant de débuter ? La logique veut que oui puisqu’il a déjà un set en poche. Ceci est confirmé par le fait que la cote la plus élevée de Delbonis était hier de 14 et qu’elle est maintenant de 17…

    Pour autant, je ne suis pas de cet avis pour les deux raisons suivantes : 1) Si Delbonis est plus proche de prendre la porte qu’au début du match, il est également plus proche de la victoire : il lui suffit de faire un break et de le tenir jusqu’à la fin du set pour égaliser et il a plus de chances de le tenir en ce cas puisqu’on est déjà à 2-2..2) le score est trompeur car Roger qui a commis 19 fautes directes, n’a gagné que 2 points de plus que Delbonis : 45 contre 43. Il a même eu deux balles de debreak à sauver quand im a servi pour le set à 5-3. Et Roger a converti son unique occasion.

    Autrement dit, le match est serré et Roger s’en tire bien. Mais s’il ne joue pas mieux, il a un risque réel de se faire encore battre par Delbonis sur un malentendu, un peu comme lors de leur unique rencontre précédente à Hambourg en 2013 (2 tie breaks gagnés par Delbonis en demie) quand Roger était aux fraises. Roger n’est pas aux fraises cette année mais il est sous pression et la patte gauche de Delbonis ne lui réussit pas très bien..

    Bref, c’est une situation beaucoup plus risquée qu’il n’y parait et il n’était pas content hier. Peut-être que sous le soleil retrouvé aujourd’hui il lui réglera son compte en un quart d’heure, mas il ne peut pas être exclu que les choses tournent mal. Deux de ses 5 défaites depuis janvier 2017 se sont produites au 1er ou 2ème tour d’un tournoi…En tout cas, il y a une chose dont je suis sûr, c’est qu’avec une cote de 17, les chances de Delbonis sont ridiculement sous estimées…

    • Antoine 11 mars 2018 at 19:57

      Pour compenser l’impact psychologue d’une mauvaise surprise, j’en ai tiré les conséquences et misé sur Delbonis…

      • Sam 11 mars 2018 at 20:20

        Entièrement d’accord, un mauvais réveil, un malentendu, un break, et ça devient tendu.

    • Colin 11 mars 2018 at 21:36

      Antoine qui essaie de faire monter le suspense… On aura tout vu !

  26. Homais 11 mars 2018 at 21:50

    Moi, je vois plutôt l’interruption comme une bonne occase de cesser un match où il était sans sensation (à part au filet). Et il n’est jamais deux jours de suite comme ça. Bref, je pense que Delbonis, qui sera sous pression (pas le droit à l’erreur) va prendre cher.

    En revanche, Djoko est à l’ouest, un revers absent pendant le tie break. Je me demande pourquoi il reprend si tôt, vraiment. A court de forme.

    • Antoine 11 mars 2018 at 23:19

      Delbonis n’a absolument rien à perdre.

  27. Homais 11 mars 2018 at 22:30

    Match pitoyable…

  28. Homais 11 mars 2018 at 22:54

    Le niveau des deux laisse songeur… Taro est nul. Djoko est… je ne sais pas dire. Avant, il jouait tout en déséquilibre. Ben, il reste le déséquilibre. Mais avec les fautes directes.

  29. Ulysse 11 mars 2018 at 23:13

    Le calvaire est fini pour Novak. Il va pouvoir retourner faire ses gammes. Je ne vois pas l’intérêt pour lui d’aller à Miami.

  30. Homais 11 mars 2018 at 23:16

    Il joue au-delà de la 100e place, très au-delà… Quand tu voies que PHH passe par les qualifs, il est très au-dessus de ce Djoko-là, totalement à l’Ouest.
    Repos, travail de fond et retour quand tu es prêt Djoko, sinon tu vas te dégoûter définitivement à jouer de la sorte.

    • Antoine 11 mars 2018 at 23:25

      Taro Daniel est 109eme. Le 110eme est l’indien qui a mis 4&4 à Pouille..Daniel la rien fait depuis le début de l’année et ne vaut pas plus que 100. Je pensais que Djoko le battrait en jouant 50. Sinon j’aurais parié sur Daniel. Il était à 8….Bref, j’ai surestlmé Djoko. Daniel a quand même fait quelques beaux points en fin de match une fois qu’il avait le break en poche. La deuxième de Djoko ne dépasse pas 130…C’est idiot de reprendre si vite alors qu’il n’avait que 90 points à défendre..

  31. Ulysse 11 mars 2018 at 23:44

    Fed approximatif sur la reprise. La première balle rare et le revers déréglé. Sale temps pour les cadors…

  32. Ulysse 12 mars 2018 at 00:34

    C’est fait pour Fed (erer et non pas erico) mais pas vraiment dans la sérénité.
    Le TB est tendu à l’image de cette fin de set. Pourtant celui-ci commence magnifiquement par trois montées au filet superbes 3-0 puis rajoutant un mini-break pour mener 5-2.
    Puis il accumule quatre fautes directes successives en étant trop impatient dans l’échange pour être mené 5-6, avant de sauver la balle de set et conclure pas très moralement en restant sagement au fond sur trois fautes directes adverses.
    La conclusion m’a rappelé le match Djoko-Daniel, c’est dire si le n°1 mondial n’a pas de quoi pavoiser.

    • Antoine 12 mars 2018 at 00:57

      40 fautes directes pour Roger qui a dû sauver une balle de set au passage. Au total 3 balles de break sauvées sur 3 et une convertie sur une..5 points de plus pour Roger à l’arrivee. Il s’en tire très très bien..Cette cote de 17 pour Delbonis était ridicule mais je ne suis pas mécontent d’avoir perdu 5€..Il va falloir s’habituer vite aux conditions de jeu, assez rapides mais au rebond très haut. Il rejoue demain mais je ne vois pas ce qui peut le gêner chez Krajinovic, au contraire de Delbonis..A supposer qu’il ne lui file pas le match en faisant 50 fautes directes bien sûr..

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis