Un week-end de Coupe Davis (profitons-en pendant que ça existe encore)

By  | 6 avril 2018 | 253 Comments | Filed under: Actualité, Coupe Davis

Or donc, ce week-end, les Italiens accueillent sur la terre battue de Gênes, les tenants Français, sans un seul « mousqueton » (Simonfils Tsongasquet) dans la sélection.

Pendant ce temps, les Espagnols menés par le revenant Rafa (et une armada d’anciens: Ferrer, Feliciano et Marc Lopez…) affronteront, sur la terre battue des arènes de Valence, l’Allemagne de Zverev et Kohlschreiber.

SpainGermany2018

Les Croates (avec Cilic et Coric) défieront les Kazakhs, encore sur terre battue (mais indoor).

Et enfin, les Etatsuniens, emmenés par leur récent vainqueur de Miami John Isner, se permettent le luxe de se priver des frères Bryan pour démolir sans coup férir les pauvres Belges privés de leur n°1 David Goffin, à Nashville sur dur.

Evidemment, au delà des résultats de ces rencontres, les discussions vont aller bon train au sujet de l’avenir de la Coupe, assombri par les manœuvres délétères de l’ITF.

Suite à l’interview de Kafelnikov parue dans L’Equipe récemment, dans laquelle il critique les joueurs actuels qui selon lui ne participent pas suffisamment à la Coupe Davis, une 15-loveuse a eu l’idée de voir ce qu’il en est réellement de quelques joueurs d’hier et d’aujourd’hui, en considérant à la fois le nombre de rencontres (R) auxquelles ils ont participé mais aussi le nombre de matchs joués y compris les doubles (M).

On trouve quelques surprises :

Kafelnikov 28 R 70 M
Sampras 16 R 28 M
Agassi 22 R 36 M
McEnroe 30 R 69 M
Courier 14 R 27 M
Roddick 25 R 45 M
Connors 7 R 13 M
Noah 22 R 61 M
Leconte 28 R 6 6M
Forget 26 R 49 M
Edberg 35 R 70 M
Becker 28 R 66 M
Hewitt 42 R 79 M
Rafter 18 R 32 M
Kuerten 23 R 52 M
Nalbandian 26 R 50 M
Ljubicic 22 R 55 M

A titre de comparaison, les joueurs actuels, c’est :

Federer 27 R 70 M
Wawrinka 24 R 51 M
Djokovic 25 R 44 M
Berdych 29 R 67 M
A. Murray 20 R 47 M
Nadal 17 R 32 M

Ferrer 19 R 31 M
F. Lopez 25 R 34 M
Cilic 22 R 50 M
Del Potro 13 R 22 M

Tsonga 19 R 36 M
Gasquet 19 R 29 M
Simon 12 R 18 M
Monfils 13 R 14 M

About 

253 Responses to Un week-end de Coupe Davis (profitons-en pendant que ça existe encore)

  1. Renaud 24 avril 2018 at 10 h 33 min

    Comme si on en doutait….
    Fed ressuscite le tennis quand Nadal l’endort….question fan, il suffit de voir le désert des coms suite à ce 1er tournoi sur TB :-)
    Bon en même temps question suspens haletant, rebondissement en cascade, surprise surprise, le sieur Nadal de son état est plutôt dans un modèle de film type République Socialiste pré-soviétique en noir et blanc que le Blockbuster Hollywoodien ou on en a plein les mirettes !!!

    Bref c’est pas un bon joueur de poker car il fait même pas semblant de bluffer et de laisser croire à une possible intéressante saison sur TB encore cette année

    Je me marre intérieurement en repensant quand même à certains commentaires de certains FFF ici même qui aurait bien conseillé à FED de venir faire un tour sur TB oh oh oh

    Le pire dans tout ça, bien entendu que Fed perdrait contre Nadal sur TB mais tout aussi bien entendu qu’il ferait certainement mieux que 2,1 jeu par set
    Bref on est vraiment dans un mauvais cauchemar, le seul type qui pourrait faire face et le challenger quelque peu (mais sans gagner) à Nadal ne viendra pas de la saison.

    Au secours, au secours, au secours, au secours, c’est plus un règne c’est Kim Joong je sais plus quoi de la TB ce type

    • Remy 24 avril 2018 at 11 h 15 min

      Y a 2 semaines, je pensais que Nadal ferait forcément un peu moins bien que l’an dernier. Une petite défaite de plus et Fed lui repasse devant.

      Mais maintenant, avec son niveau et la concurrence complètement à la ramasse.
      Je pense qu’il va prendre encore plus de points que l’an dernier …

      Misère

    • Achtungbaby 24 avril 2018 at 13 h 32 min

      Renaud, sur un site aussi majoritairement FFF que 15Love, pas surprenant que le tournois de Monte-Carlo ne passionne pas les foules !

      Sur les délires des FFF concernant la participation de Fed à la saison de TB je vous rejoins totalement ! ça aurait été une boucherie, as usual.

      Nadal a eu raison de ne pas se priver du plaisir de remettre à sa place le suisse sur la prétendue envie de ce dernier de l’affronter dans un match en 5 sets sur TB…

      • Anne 25 avril 2018 at 9 h 26 min

        Oui sauf que Federer ne limite pas la terre battue au seul fait de le jouer en finale de Roland Garros… et c’est bien pour cela qu’il n’y a pas grand chose de paradoxal que de dire d’un côté qu’il aurait bien aimé de voir ce que son jeu actuel ferait au meilleur des 5 sets sur terre battue et à zapper la saison sur cette surface

        • Achtungbaby 25 avril 2018 at 14 h 21 min

          je ne dis pas que c’est paradoxal. Disons que j’ai trouvé que Fed faisait un peu son malin, alors que Nadal ne lui a pas bien souvent donné l’occasion de voir ce que ça donnait en 5 sets, et pour cause…

          Je comprends que Fed soit joueur, comme certains FFF sur 15Love ont pensé que Fed pouvait taquiner Nadal sur TB avec ses « nouvelles armes ».

          Je fais partie de ceux qui pensent que Fed prendrait les mêmes roustes que par le passé contre Nadal, car 1/ Nadal sur TB n’est pas Nadal sur surfaces rapides 2/ les « nouvelles armes » de Fed sur TB… n’existent que virtuellement (comment Fed pourrait prendre la balle aussi tôt en revers sur les balles hautes et giclantes de Nadal ?). Ne rêvons pas !

  2. Renaud 24 avril 2018 at 10 h 35 min

    Correction orthographique le seul type qui pourrait faire face et challenger quelque peu ( …) Nadal….

  3. Renaud 24 avril 2018 at 10 h 36 min

    Avec ce 3ème post je fais péter la moyenne du site sur les derniers jours !!!
    Allez je suis optimiste j’espère 1, non 2 commentaires sur mon fantastique post :-) je me sers moi-même oui !!!

  4. Gerald 24 avril 2018 at 13 h 03 min

    Goffin bien mal embarqué: mené 1 set à rien et breaké immédiatement dans le 2ème.

  5. Don J 24 avril 2018 at 13 h 27 min

    Au secours !!! Oui @Renaud c’est exactement cette formule !

    Nadal me déprime depuis 2006 (il faut reconnaître que j’ai beaucoup aimé son run de 2005, même si j’étais déjà à l’époque pour Puerta en finale, ça doit être ce qu’on appelle l’instinct ^^’). J’ai cru plusieurs fois en être débarrassé, mais il revient encore et toujours le bougre… Il me gâche le tennis depuis si longtemps qu’il m’en a fait oublier ma passion initiale, et ce n’est pas la nouvelle de sa future retraite (et d’abord qu’est ce qui lui faut à celle-là pour se décider ?) qui me rendra toutes ces années perdues. Je pense même que ce serait lui le premier sujet abordé si je devais me faire psychanalyser demain, et je serai intarissable croyez moi :-)
    Et donc merci 15-love d’exister pour me permettre de me confier sans racker, et d’initier par la même un début d’embryon de catharsis.

    Peut-être même qu’il faut que je la fasse cette thérapie, peut-être même que c’est le rôle ultime du bonhomme en définitif, permettre le renflouage des caisses des psycho-thérapeutes de tous horizon au travers des confessions des personnes innombrables qui auront souffert de son hégémonie outrageuse sur terre et surtout à Roland durant encore plus que trop longtemps…

    Ah vivement Wimbledon !

    • Achtungbaby 24 avril 2018 at 13 h 34 min

      Don, j’avoue que depuis fin janvier 2017 et le H2H Fed/Nadal qui a suivi, je vis bien sans thérapie !

      • Don J 24 avril 2018 at 13 h 42 min

        Et justement, tu fais bien de le souligner @Achtungbaby durant cette période j’y ai encore crû à sa fin, plus dure est la rechute ! c’est fou comme on oublie trop vite les bonnes choses >_<

        • Achtungbaby 24 avril 2018 at 13 h 54 min

          Pour Nadal, maintenant que Fed a remis l’église au milieu du village, mon point de vue c’est « si vous n’aimez pas, n’en dégoutez pas les autres ! »

          Je ne peux pas le voir jouer, rien ne me va chez ce joueur. Mais je suis quand même admiratif de sa capacité à revenir. Donc si certains aiment, qu’ils en profitent. Moi c’est définitivement beurk.

      • Elmar 24 avril 2018 at 14 h 05 min

        Moi aussi, l’AO 2017 m’a guéri de toutes mes blessures. Putain, heureusement qu’il ne l’a pas paumée cette finale!
        Là Nadal m’ennuie mais ne me fait plus souffrir.

        • Achtungbaby 24 avril 2018 at 16 h 24 min

          voilà. Par contre niveau souffrance, à 3-1 dans le 5è, j’étais sous assistance respiratoire. Les médecins à mon chevet conseillaient le coma artificiel pour quelques heures…

          • Anne 25 avril 2018 at 9 h 29 min

            je crois qu’on était nombreux dans ce cas là. Avant de recevoir un shoot de bonheur avec la « remontada » toute suisse qui a immédiatement suivie

    • Jo 24 avril 2018 at 14 h 09 min

      Il était chouette le Nadal de 2005. (Bon, tout comme toi, j’étais pour Mariano en finale qui, bien que plus pauvre techniquement, était énorme dans tous les sens du terme). Il était jeune, frais, réjouissant. Il gambade, sautille. Son coup droit est fluide, son revers est sympa, même son service un peu crapaud est sympa. Il met des gifles, glisse des amorties, on a l’impression qu’il s’amuse sur le court et il est déjà si fort. Quand j’étais plus jeune, ma mère me disait affectueusement : « Quand vous êtes enfants, vous êtes mignons, après vous devenez vilains. » Pourquoi n’es-tu pas resté teenager, Rafa ?

    • Don J 25 avril 2018 at 10 h 38 min

      Ce n’est pas vis à vis de Roger mon problème avec Nadal, c’est vis à vis du plus beau des tournois aux yeux de mon enfance, Roland Garros. Un tournois éprouvant, avec une composante physique marquée permettant de nombreux retournements, au travers de 5ème sets à couteaux tirés et dotant ce sport d’une véritable incertitude, incertitude qui est le sel de toute compétition sportive. On ne peut pas gagner RG 10 fois, c’est juste impossible…

  6. Kristian 24 avril 2018 at 14 h 21 min

    Je ne comprends pas la morosite ambiante. La terre battue est la plus belle surface du tennis, celle qui nous sauve de l’uniformisation du jeu sur dur qui occupe 75% de la saison d’un spectacle toujours indentique.
    Et d’ailleurs j’ai vu la semaine derniere a Monte Carlo plus de bons matchs que lors de tout l’open d’Australie. Franchement les Dmitrov/Goffin, Gasquet/Zverev, Nishokori/Cilic, Nishikori/Zverev c’etaient de tres beaux matchs. J’ai ete colle a ma tele pendant 2 jours et je ne le regrette pas.
    Et meme Nadal sur terre, ben c’est quand meme quelque chose.

    • Jo 24 avril 2018 at 15 h 06 min

      N’étant ni pro-Federer ultime ni anti-Nadal primaire, je suis en partie d’accord avec toi. Le tableau de Monte Carlo était beau et les affiches des quarts tout à fait plaisantes. Des joueurs polyvalents et souvent esthétiques, pas d’infâmes rats de terre battue. Néanmoins, tu remarqueras que tu ne cites jamais Nadal dans les « très beaux matches ». Par ailleurs, la finale demeure le clou du spectacle, « el fin de fiesta », comme on dit chez Rafa et la fête est systématiquement gâchée. Ça me fait penser à un Super-Vilain dans un thriller ou un blockbuster, prenons Schwarzy dans Terminator. Il est surpuissant, hyper-charismatique, il crève l’écran mais doit crever tout court à la fin. Or là…

    • Colin 24 avril 2018 at 17 h 00 min

      Oui la terre battue c’est super, du moment qu’il n’y a pas Rafa sur le court, sinon c’est une purge.
      Bon soyons juste, il faut aussi enlever Ramos Viñolas. Et puis le pire de tous, Montañes (qui a dû prendre sa retraite car on n’en entend plus parler, heureusement).
      Mais eux ne gagnent pas tout le temps, donc ils ont (avaient) tendance à s’enlever tous seuls au bout de quelques tours. Contrairement à Rafa.
      On pourrait croire que je suis anti-espagnol mais pas du tout, j’aime bien voir jouer la Verdasque par exemple, ou Almagro.
      D’ailleurs une vision m’apparaît: un match sur TB avec Nadal en simple d’un côté, et ses deux compatriotes et néanmoins souffre-douleurs en face en double (je parle bien sûr de Verdasco et Almagro, pas de Ramos et Montañes!). Là il y aurait peut-être match.

  7. May 24 avril 2018 at 14 h 58 min

    D’abord c’est Federer et seulement lui qui fait la pluie ou le beau temps et pas seulement sur 15lt. La presse n’est pas non plus en reste…

    Le circuit ATP est dans un état lamentable niveau compétitivité : c’est peut-être l’état général du tennis pro qui craint.

    Le top 5 c’est:

    Un mec constamment blessé qui joue à temps partiel depuis le début de sa carrière mais qui n’a jamais quitté le top 10 depuis qu’il l’a intégré, qui met des roustes à ses collègues quand arrive la terre ocre et retourne soigner ses bobos quand vient l’hiver.

    Un autre qui a déjà vécu plusieurs vies sur le circuit et qui continue à donner des leçons de tennis à ses adversaires tout en sélectionnant soigneusement ses tournois avec les résultats que l’on sait.

    Et 3 gars qui sont là par défaut et se tiennent dans un mouchoir de poche parce que Djoko, Waw ; Murray ; Raonic & Nishikori ont passé l’année 2017 à l’hosto et qui sont encore convalescents ou en reprise.

    Le reste du temps on est constamment déçu par les Dimitrov & Co puis la Next Gen qui nous vend du flan pour faire patienter en attendant que quelque chose se passe « pour de vrai » et durablement sur ce circuit figé.

    Les « vieux », ils gagnent encore parce qu’il n’y a personne qui se donne les moyens de les envoyer à la retraite à la loyale.
    Ce n’est pas une perf par-ci par-là qui va faire pencher la balance.

    Il faut dire aussi que Kyrgios, Kokkinakis, Goffin, Nishikori, Raonic sont constamment blessés.

    Si on a des gars qu’on aime ou qu’on n’aime pas qui raflent encore pratiquement tous les titres majeurs ce n’est pas eux qui sont à blâmer (tous ne le sont pas).
    Ce sont ces foutus pros qui ne mouillent pas le maillot. Parfois je me dis que ça frise la faute professionnelle. Eh oui c’est aussi un job.

    Les jeunes qui ont découvert le tennis en 2005 ne savent pas que l’hégémonie de 3 joueurs qui n’en finit plus n’est pas normale. La diversité n’ayant pas vraiment été de rigueur depuis ce temps.
    Murray, le 4ème larron a volé en éclat et n’est toujours pas revenu après tous les efforts consentis pour détenir le sceptre du classement mondial et encore Fed & Nad étaient aux fraises mais Djoko « la tenace » ne s’était pas encore entièrement fait grignoté le cerveau par son entourage.

    Le niveau du circuit est affligeant et c’est bien cela qui est triste, malgré quelques nouveaux titrés en M1000… au royaume des aveugles…

    Que Nadal et Federer survolent à tour de rôle les tournois selon leurs atouts et état de forme respectif c’est la grosse « loose » (de mon point de vue) et la honte pour l’ensemble de l’ATP. Difficile de critiquer la WTA avec ce niveau actuel.

    Les jeunes finiront par prendre le pouvoir mais malheureusement, ce n’est qu’une question de temps car il finira bien par faire son œuvre.
    Seulement, j’aurais préféré que cela se passe sur le court.

    • Remy 24 avril 2018 at 16 h 12 min

      Amen

    • Colin 24 avril 2018 at 17 h 05 min

      Comme disait Woody Allen, « l’éternité c’est long, surtout vers la fin ».

    • Nathan 24 avril 2018 at 18 h 46 min

      « Mon bon Monsieur, les communistes ne sont plus rouges, ils sont roses » et « avant, c’était bien mieux qu maintenant ».

      Cela dit, je suis d’accord avec May, il y a quelque chose qui ne tourne pas rond dans le monde pro de la petite balle jaune (avant, elle était blanche et je me demande parfois si c’est pas la couleur qui a amené tout ce merdier !).

      Mais je ne suis pas si sûr que c’est parce que les jeunes ne veulent plus « mouiller le maillot » ou se « retirer les doigts du c.. » pour reprendre l’image fleurie de Renaud qui sent son poète.

      Ne serait-ce pas plutôt les deux vieux dont le maillot serait sec ? Ce sont les meilleurs assurément, y a pas photo. Mais assis sur leur tas d’or, avec leur petite entreprise qui ne sent pas la crise (je veux parler de leur entourage médico, psycho, technico, stratégico, biomécanico performant), gérant avec intelligence leur agenda, leur blessures, leurs sorties, leurs globules, leurs surfaces qui va bien, eh bien, il arrive ce qui doit arriver. Quand les deux meilleurs choisissent leur surfaces, leurs efforts, leur état de fraîcheur, ils gagnent presque à tous les coups ! Ce n’est pas donné à tout le monde de faire ça, c’est même réservé seulement à deux personnes du circuit. La fortune ne sourit qu’aux riches quand on sait gérer.

      • Anne 25 avril 2018 at 9 h 36 min

        Personnellement, j’aurais tendance à trouver que toi et May avaient raison. Oui, nous sommes en présence de deux extra-terrestres qui auront toutes leurs carrières prouver. Mais d’un autre côté le niveau du circuit est quand même aussi pas mal inquiétant. En tous les cas surtout la génération de Dimitrov and co qui devrait pourtant depuis belle lurette tenir la dragée haute face aux deux ogres et qu’il n’y arrive que si rarement…

  8. Renaud 24 avril 2018 at 17 h 44 min

    Je me considère également ni primairement anti-Nadal ni fan absolu du Suisse, ce doit être la raison qui vient avec l’expérience…non j’ai pas dit vieux :-)
    D’ailleurs mon meilleur ami est pro Nadal tout comme je suis pro Fed et cela donne parfois des discussions intéressantes vu que nous ne sommes pas totalement obtus (faut pas déc…. non plus, une discussion sans mauvaise fois …)

    Les concernant ma plus grande déception vient simplement de Wimb 2008 car il y avait matière à arrêter le match, mais bon en bon Suisse (et croyez moi ça compte cette histoire de nationalité dans la rivalité Fed-Nadal) Fed ne fait pas de vague, ne s’est jamais construit en opposition à tel ou tel (quelqu’un avait dit ici une fois que la place de N°1 est tellement naturelle à ses yeux – on parle de Fed – qu’elle ne lui pèse absolument pas, c’est juste normal pour lui et une erreur quand c’est un autre) et n’a donc pas su imposer la fin du match en restant tout simplement assis sur sa chaise….ce que fit Nadal contre Djoko en une certaine finale de RG….

    Pour le reste 2017 a remis l’église au milieu du village.
    Nadal le dominera éternellement sur TB et il le domine sur herbe et en indoor et sur dur disons que ce fût suivant les périodes…

    Sur le post de May j’aurai pas fait mieux, je partage globalement ce que tu écris même si les causes de l’échec des jeunes est certainement plus complexe mais comme dans Rambo 3 ils se sont embourgeoisés avec des bons revenus avant de s’être totalement sorti les doigts du c..ou pour être poli d’avoir l’œil du tigre !!!

    A mes yeux ce sport est sous perfusion d’un joueur qui tire toutes les couvertures à lui et d’un second qui prend tout le reste – je parle en résultat mais aussi en contrat, en image, au global quoi.
    Bref ce sport sera moribond lorsque FED prendra sa retraite et ce n’est pas du pessimisme mais au contraire du réalisme…en même temps vu le bonhomme il continuera d’animer sa Laver Cup, sera le prince consort (parce qu’on dit pas le Roi consort) quand il viendra sur un GC en « guest » etc etc

    Les records resteront comme toujours mais au vu de l’histoire de ce sport ce qui se passe est une anomalie et jamais je n’accepterai que Nadal et Djoko soit, du seul fait du nombre de victoire en GC, considéré comme largement supérieur ou même simplement supérieur à un Borg et à un Sampras voir même à un Connors et un McEnroe.

    Pour la TB c’est marrant elle fascine certain qui la considère comme la surface de référence, celle qui désigne les vrais bons joueurs….souvent ils sont fan de Nadal c’est marrant.
    Pour d’autres la surface reine c’est l’herbe et souvent ce sont des fans de FED

    Pour en revenir au règne de Nadal sur terre et si vous accepter le fait qu’un match sur herbe, à l’inverse de la terre battue, peut tourner sur 2 à 5 points alors le règne de Fed sur herbe est tout aussi implacable.

    • Achtungbaby 25 avril 2018 at 14 h 47 min

      Est-ce qu’en 2008 Fed ne fait rien pour arêter le match parce qu’il ne fait pas de vague ou parce qu’il commet (une fois de plus) le péché d’orgueil consistant à croire qu’il va achever l’espagnol, ayant remonté 2 sets ?

      Quand arrêter ce match ??

  9. Nathan 24 avril 2018 at 22 h 12 min

    Et pour ceux qui s’intéressent à la NextGen et autres jeunes qui ne percent pas et ne mouillent pas le maillot (et je ne parle pas de leur doigt) on notera la victoire du jeune espagnol Jaume Munar sur Sousa en 3 sets. C’et une belle perf (enfin ! tout est relatif bien sûr).

    Munar, pour ceux qui s’en souviennent, est celui qui avait été battu par Rublev en finale de Roland Juniors en 2014 ou 2015, de mémoire. Pas sûr que Rublev batte Sousa aujourd’hui, comme quoi May a bien raison…

  10. Paulo 25 avril 2018 at 9 h 28 min

    D’accord avec May globalement : que ce soit parce qu’ils ne mouillent pas le maillot ou pour une autre raison, les « jeunes » déçoivent. C’est même une lapalissade.

    Sauf un jeune, à mon avis, dont il est trop tôt pour parler de déception : Sascha Zverev.
    Ce dernier a montré l’an dernier qu’il pouvait jouer à un très haut niveau, malgré ses seulement vingt printemps. Et puis il y a eu l’épisode Ferrero. Depuis – est-ce la faute de Ferrero, ou Ferrero a-t-il seulement servi de révélateur ? – on le sent moins sûr de lui ; résultat, son niveau est en dents de scie. Mais nul doute que ce gars est un potentiel numéro un, il faut juste qu’il mûrisse, que le puzzle se mette en place. De ce point de vue, tôt ou tard la question du coach viendra sur le tapis : continuer avec Zverev senior, ou embaucher un coach et pousser gentiment papa dehors ? Au fait, chez les hommes, hormis Jimbo, connaît-on un ex-numéro un qui ait été coaché par un de ses parents ?

    Sinon, parmi les jeunes qui jouent pas mal en ce moment, il y a Tsitsipas, qui a collé 6-4 6-1 à Moutet avant-hier, à Barcelone, et qui se rapproche du top 50.

    • Don J 25 avril 2018 at 10 h 20 min

      le revers de tsitsipas m’a récemment sublimé la pupille, de plus est il semble être adepte de la vollée, vous avez dit ovni ?

  11. Paulo 25 avril 2018 at 9 h 57 min

    Sinon, pour ce qui est de l’intérêt porté à la saison sur terre quand Nadal est à ce point dominant :

    Je ne me considère pas comme un FFF ; je suis juste fasciné par Federer : par son jeu, la fluidité de ses coups, leur côté évident, la percussion qu’il imprime au jeu – un tennis sans percussion est un tennis auquel il manque l’essentiel – sa maîtrise de tous les coups du tennis, sa rage de vaincre rentrée, sa maîtrise de lui, son ambition non dissimulée, son amour pour son sport et son histoire ; n’en jetez plus… mais je me réserve le droit de le critiquer si j’estime qu’il est critiquable, le droit de soutenir un autre joueur quand il est sur le court si j’aime bien aussi cet autre joueur et que j’aie envie de voir un minimum de suspense. Je ne me lève pas non plus à une heure dum’ pour le voir jouer, et préfère allègrement suivre un autre match qu’un Federer-Sousa lors des premiers tours des GC, si par exemple il y a un jeune que j’aime bien sur le court au même moment.

    Quant à Nadal, si je suis admiratif de certaines de ses qualités (sa volonté de fer, ou d’enfer, sur le court – certains devraient en prendre de la graine… son habileté au filet, sa faculté à progresser, en particulier en revers), je trouve son jeu globalement pénible : le côté taureau beuglant en rut, avec la testostérone qui coule par litres entiers, le côté « lapin Duracell » qui peut jouer des heures tous les jours de la semaine sans jamais faiblir, qui finit par avoir ses adversaires à l’usure, ce coup droit lasso si inesthétique asséné, martelé jusqu’à ce que mort s’ensuive… ; du coup, forcément, je trouve son hégémonie légèrement déprimante :)

  12. Elmar 25 avril 2018 at 13 h 40 min

    Djoko sur le point de se faire sortir par Klizan. C’est vrai que quand tu espères retrouver un rythme et enchaîner qq matchs, Klizan est parmi les pires tirages possibles. En tous cas le mec semble pas près de redevenir l’ogre qu’il était.

    • Remy 25 avril 2018 at 13 h 43 min

      Tu sens qu’il a toujours en réserve un revers incroyable.
      Mais sa plus grande force, la régularité n’est pas revenue.
      Sa seconde balle est très lente aussi.

  13. Remy 25 avril 2018 at 13 h 41 min

    Encore une fois, Djokovic ne jouera pas Nadal.
    Il s’incline d’entrée à Barcelone face à Klizan.

  14. Paulo 25 avril 2018 at 17 h 03 min

    Jolie victoire de Tsitsipas à Barcelone contre Schwartzman : 6-2 6-1. Le voilà en 1/8ème de finale, où il affrontera Ramos-Vinolas.
    le garçon était 206ème l’an dernier à la même époque, le voici virtuel 61ème.

Laisser un commentaire

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis