Roland Garros: Wunderbar – Minunat (Mise à jour Mme Irma)

By  | 10 juin 2018 | Filed under: Actualité

Sous-titre: Ceci est presque une fiction*. Cette année 2018 est décidément une année de transition entre la vieille garde qui ne veut pas rendre les armes et les jeunes loups qui montrent de plus en plus les dents pour prendre possession du trône. Chez les femmes, ce renversement des forces a déjà eu lieu MAIS la jeune génération manque de constance et celles qui se présentent comme les plus stables peinent à gagner les Grand Chelems (Caroline Wozniacki a du attendre ses 27 ans et presque 10 ans au plus haut niveau pour remporter son premier titre majeur cette année à Melbourne!). Si jusqu’à ce Roland-Garros, les « vieux » gardaient la main en faisant main basse sur les trophées les plus importants déjà distribués cette année, personne ne s’attendait à ce qu’il en aille autrement lors de cette édition promise au Majorquin Nadal. Sa cote auprès des bookmakers reflétait totalement cet état de fait (à peine supérieure à 1!). La préparation sur terre avait certes montré un Nadal moins dominateur sur le terrain MAIS qui au final avait réalisé le parcours quasi-parfait lors de sa préparation sur terre avec 3 victoires et un quart à Madrid. Le tapis rouge était déjà prêt pour célébrer sa « undecima ». Pouvez-vous imaginer cela: 11 victoires lors d’un GC? Et encore, des Soderling et Djokovic ainsi qu’un forfait au 3ème tour l’avaient empêchés d’encore augmenter ce total. Tout était prêt, à l’exception des conditions climatiques lourdes et pluvieuses qui, de prime abord, étaient les seules à même de perturber notre Ibère dans sa quête du Graal. Dès le début, Nadal a confirmé ce qu’on avait pu voir lors des tournois de préparation : moins souverain que les autres années MAIS au final, un parcours encore assez serein, avec seulement un set perdu (ce qui constituait déjà un signe avant-coureur!) face à Schwartzman. Mais après tout ce n’étaient que quelques breaks et un set de perdu, rien de grave en fait. Chez les femmes, peu de surprises finalement et l’on semblait se diriger vers une nouvelle finale perdue, à la Poulidor ou Edberg, par Halep face à une Sloane Stephens en plein confiance. A rappeler qu’il avait fallu que la Danoise Wozniacki affronte Simona pour enfin décrocher un GC. Et puis Simona sortit de sa boîte pour remonter une situation difficile dans le 2ème set avant de dérouler (6-1) dans le 3ème. Le signe indien de la Roumaine était vaincu. Minunat (merveilleux en Roumain)!!!

Tennis: French Open

Et nous voilà le jour J: tout est réuni avec un stade comble et des joueurs au sommet de leur art. Le match commence et les 2 joueurs se rendent coup pour coup. Le niveau est incroyable et c’est l’Autrichien qui émerge de ce premier set sur le fil. En pleine confiance, il fait le break d’entrée et parvient à tenir son engagement: après une grosse 1h30, voilà que c’est 2 manches à 0. La tension est palpable sur le Chatrier! Nadal semble être un genou à terre, mais abandonner, ce n’est pas pour lui. Il s’accroche, se bat, rage sur lui-même et, à certains moment, l’analogie avec son monogramme en forme de taureau n’aura jamais été aussi réelle tant on aura l’impression de voir la fumée sortir de ses naseaux. Le dos au mur, il s’accroche et, au métier, il recolle à 2 sets à 1. C’est à présent à Thiem de donner l’impression de craquer, la 4ème set est une formalité pour la Terre Minotaure qui déroule en 6-1. La 11ème coupe des Mousquetaires tend les bras à Rafael MAIS Dominic ne l’entend pas de cette oreille et le 5ème set nous livre une bataille d’anthologie, un des meilleurs moments sur terre. Voilà le style de match qui marque l’histoire. D’un jeu à l’autre, les certitudes changent de camp et les « Vamos » succèdent aux « Come On ». La pièce tourne et tarde à choisir son camp. Au final, ne reste qu’un mot: « Wunderbar », Dominic l’a fait! Le petit Prince de la terre à fait tomber le roi.

690051-reuters-zverev-dominic-thiem

Et c’est à ce moment que je me réveille … Pour ce qui est des joueurs les plus réguliers de l’Ère Open, ce Roland Garros aura apporté peu de changements (3 petits nouveaux chez les hommes, Nadal qui devient le 8ème joueurs à plus de 6000 points, Anderson qui franchi les 3000 points). Le tableau à jour avant la finale se retrouve ci-dessous: Version pour comparer après RG 2018

Roland-Garros clôturant la saison sur terre, il me semblait intéressant de refaire un point de la situation concernant les prévisions de Mme Irma. 2 questions étaient centrées sur la saison sur terre (et donc sur Nadal!). La retraite de Bartoli mettant de son côté un terme quant à la réussite de sa reprise. A ce sujet, félicitations à Patricia qui avait prévu que son corps lâcherait!

Mme Irma après RG

About 

Fan inconditionnel d'André Agassi malgré mon amour pour Steffi Graf. Emerveillé par le revers de Stefan Edberg et de Justine Henin.

155 Responses to Roland Garros: Wunderbar – Minunat (Mise à jour Mme Irma)

  1. Antoine 16 juin 2018 at 17 h 27 min

    Finalement je me suis trompé : 2 tie breaks et non 3…Cela aurait été dur de perdre pour Roger : il aurait perdu sans jamais avoir eu une balle de break à défendre…Par ailleurs, il est nettement devant aux points : 106 contre 90…et cela aurait fort bien pu arriver puisqu’il perd 2 points au service dans le dernier tie break…

    Je n’ai vu le match qu’a partir de 2-2 au 3eme..C’etait comment avant ?

    • Paulo 16 juin 2018 at 18 h 05 min

      Un bon Roger et un bon Kyrgios au 1er, mais sur quelques points, le Suisse s’est frustré, un peu énervé… on ne le sentait pas très serein. Et un excellent Kyrgios dans le tie-break, rien à dire.
      Dans le 2ème, Kyrgios sort du match après avoir offert le break à Roger alors qu’il menait 40-15 de mémoire, et avoir fait 2 doubles.
      Il semblait avoir plus envie de faire rire le public qu’autre chose (mimant un geste de basket, se jetant avec un grand cri sur son banc, etc.) au point qu’il a été breaké une 2ème fois.
      Interruption entre les 2ème et 3ème sets, Kyrgios revient avec de meilleures intentions, il joue à nouveau bien… la suite, tu la connais.

    • Paulo 16 juin 2018 at 18 h 12 min

      Sur les 2 balles de break qu’il a eues au 1er set, Roger aurait pu mieux faire au moins sur une des deux je pense. Et s’il avait breaké, il aurait sans doute gagné en 2 sets. D’où sans doute sa légère frustration par moments dans le 1er set. Ça aurait pu lui coûter très cher, ces 2 occases manquées…

      • Antoine 16 juin 2018 at 19 h 43 min

        Ok merci. Il n’est pas encore au top mais vraiment pas loin, si vite. Dès son 2ème match il était excellent. Demain il faut qu’il règle le compte de Rahan. Je pense que ce sera plus facile qu’aujourd’hui. S’il gagne, il ne perdra plus après je pense. Il a le niveau pour faire un hat trick et gagner les trois : Stuttgart, Halle et Wim…

        D’un autre côté, s’il va en finale à Halle, cela lui fera 9 matchs en 10 jours. Certes, cela ne dure qu’une à deux heures…

  2. Nathan 16 juin 2018 at 18 h 35 min

    Sonnez hautbois, résonnez musettes !
    Le divin Richie est en finale
    Et c’est lui qui régale !

    Interrogé sur son futur adversaire en finale qui est encore un inconnu, il aurait dit :
    « Ce sera un match très très dur il peut être très très dangereux il faudra que je continue à prendre du plaisir que je serve bien que je volleye bien que je retourne bien… le meilleur remportera le match c’est sûr ».

    • Antoine 16 juin 2018 at 19 h 45 min

      Richie vs Chardy, donc..Avantage Richie mais Chardy sert très très bien..

      30eme finale pour Richie. S’il gagne demain, ce sera son 15eme titre et curieusement son premier sur herbe depuis Nottingham 2006…Il avait gagné là bas en 2005 aussi et c’étaient ses 2 premiers titres…

    • Colin 16 juin 2018 at 22 h 18 min

      Chardy est sur une bonne série sur herbe, ayant remporté juste avant Bois-le-Duc le challenger de Surbiton*, en battant en finale Alex de Minaur.

      *Surbiton n’est pas un médicament mais un faubourg de Londres

  3. Jérôme 16 juin 2018 at 20 h 04 min

    J’aime bien les si. Et le si qui me plaît bien en ce moment c’est que si ça se passe bien dans les années à venir, Fed pourrait viser et décrocher son 100ème titre ATP dans quelques semaines à Wimbledon.

    • Jérôme 16 juin 2018 at 20 h 05 min

      MDR, je voulais dire les semaines, pas les années !

      • Antoine 16 juin 2018 at 20 h 10 min

        C’est ce que je pense aussi : le 98eme demain, le 99eme à Halle et le 100eme à Wimby…Je suis optimiste sur ses chances après avoir vu (seulement en partie celui contre Mr K.) ses trois matchs de la semaine. Je pense qu’il est plus fort qu’il y a un an.

        Pour les années qui viennent, le programme est vite vu : Roger ne va pas se contenter d’avoir 103 ou 104 titres. Il voudra certainement battre les 109 de Connors et battre également son record de victoires.

        Tant que Rafa est dans les parages, il continuera à jouer et à se donner les chances de gagner en Grand Chelem. Ce serait vraiment idiot de se faire coiffer au poteau par Terreminotaure. Et pour l’instant, tout indique que tant que Rafa joue, il peut compter sur 1 GC par an, plus si tout baigne….Donc Roger risque de devoir jouer jusqu’à 40 piges…À Wim il aura toujours sa chance même à cet âge là. Si Rosewall est allé en finale à 39 piges, lui doit pouvoir gagner…

        A condition qu’il ne se pète pas le dos ou autre chose évidemment…

        • Jérôme 17 juin 2018 at 14 h 23 min

          D’accord avec toi. Ceci dit, je ne sais pas s’il jouera jusqu’à 40 ans. J’ai l’imore Que son objectif ne va pas plus loin que 2020, année de JO. Mais même si cela se confirmait, en 2 ans il a de très sérieuses chances de battre Connors, vu le rythme auquel il remporte les titres depuis 2017.

          Et d’ailleurs, il faut quand même espérer pour le tennis que, dans 2 ans, les Zverev et Tsisipas, Shapivalov voire Kyrgios (qui commence à ne plus être si jeune), prendront enfin le pouvoir.

          • Antoine 17 juin 2018 at 17 h 04 min

            Zverev est 2ème à la Race. S’il gagne 1 GC, il peut être numéro un dès cette année…

            Mais pour l’instant, en GC, la route est bien barrée par Roger et Rafa : 6 sur 6 depuis début 2017…C’est l’US Open qui me paraît le plus ouvert à leurs entreprises : Nadal y est plus vulnérable et Roger n’y arrive plus depuis..10 ans.

  4. Patricia 16 juin 2018 at 21 h 24 min

    Un WE très jeune en challenger, avec 100% des tournois qui ont un moins de 21 ans en finale : Titre pour Rodionov (18 ans), au moins finale pour Auger-Aliassime (17 ans) et de Minaur (19 ans)et Munar (21 ans).

    • Patricia 17 juin 2018 at 20 h 37 min

      Et c’est 100% des jeunes qui s’imposent dans ces finales, AA remportant son 3è challenger à 17 ans, Munar et de Minaur intégrant le top 100 (respectivement 78è et 87è). De Minaur va être intéressant à suivre sur herbe, comme Shapo contre qui il était finaliste à Wim juniors en 2015.

      • Paulo 17 juin 2018 at 21 h 35 min

        de Minaur, 19 ans, semble être sur le même chemin que Shapo et Tsitsipas. En plus, à l’évidence il aime le gazon, et quand ça va vite. (Munar est clairement un terrien, et a 2 ans de plus)

        Il va falloir surveiller le jeune Aussie du coin de l’oeil pendant les 3-4 semaines à venir.

  5. Antoine 17 juin 2018 at 10 h 21 min

    Vraiment du matin ces Allemands : finale du double à 11 heures, finale du simple à partir de 13 heures !! Peuvent pas jouer l’après-midi comme tout le monde…

    Chez les Bataves, la finale entre Richie et Chardy commence à 14h30…

    • Colin 17 juin 2018 at 11 h 33 min

      Normal, mon cher Antoine : il y a un certain match Allemagne / Mexique aujourd’hui à 17h00 à Moscou, donc les organisateurs du tournoi de Stuttgart ont tout organisé pour que leurs spectateurs puissent être de retour à la maison à l’heure.
      Quant aux bataves, ne s’étant pas qualifiés pour la coupe du monde, ils ne sont pas concernés par ces contingences.

      • Antoine 17 juin 2018 at 12 h 04 min

        Cela semble logique, effectivement…Les Teutons aiment beaucoup le football. D’ailleurs à la fin, c’est comme Terreminotaure à Roland, c’est eux qui gagnent…

  6. Gerald 17 juin 2018 at 12 h 20 min

    Federer qui réalise le break très tôt dans le premier set!

  7. Paulo 17 juin 2018 at 12 h 41 min

    Sabine Lisicki assidue quand il s’agit de regarder jouer Roger… à moins qu’elle ne vienne juste en voisine.

    • Paulo 17 juin 2018 at 12 h 45 min

      Roger joue bien… il est prêt pour Wimbledon.

      Premier set remporté 6-4. Victoire en deux sets probable…

  8. Paulo 17 juin 2018 at 12 h 54 min

    218 km/h de moyenne en première pour Raonic, et 191 en seconde !

    Par comparaison, Federer en est à 192 en première et 158 en seconde ; près de 30 km/h de différence en moyenne…

    • Kaelin 17 juin 2018 at 13 h 21 min

      Rao joue très bien sur ce 2e set notamment , match tres sympa avec AC DC au changement de coté !!

      • Paulo 17 juin 2018 at 13 h 34 min

        Oui, il jouait mieux qu’au premier set ; d’ailleurs les deux joueurs sont arrivés au tie break avec le même nombre de points total (30)… si Rao n’avait pas un peu faibli à 3 points à 4,ce set aurait très bien pu tourner en sa faveur.

        • Antoine 17 juin 2018 at 17 h 09 min

          Il a effectivement « un peu faibli », il a fait une double…

    • Paulo 17 juin 2018 at 13 h 31 min

      Il aura juste suffi que Milos faiblisse un peu au tie-break : une double et une montée hasardeuse punie d’un passing gagnant, pour que Fed remporte le 2ème set et le titre… son premier à Stuttgart.

    • Antoine 17 juin 2018 at 17 h 07 min

      Ou as tu trouvé ces stats Paulo ?

      • Paulo 17 juin 2018 at 21 h 27 min

        Les vitesses moyennes au service ont été données en cours de match sur mon streaming, sky sports je crois.

  9. Kaelin 17 juin 2018 at 13 h 33 min

    Score logique et match finalement plutot tranquille tant il est maitrisé de la part de Roger. Rao avait a peine l’air decu…

    • Paulo 17 juin 2018 at 13 h 36 min

      Rao a de quoi être satisfait : une finale sur gazon à 2 semaines de Wimbledon, ça se prend… et pour un joueur classé au-delà du top 30, il n’est pas infamant de perdre contre le maître du gazon, numéro un lundi.

      • Kaelin 17 juin 2018 at 14 h 05 min

        Tout à fait mon Paulo. Et au delà de ça, ce qui m’a toujours interpellé chez Rao, c’est cet « amorphisme » constant chez lui, qui est une énorme force car il parait ne jamais paniquer, être en droit a une quelconque pression (tout au plus on le voit froncer un peu des sourcils parfois quand la situation n’est vraiment pas à son avantage), et ca transparaît même quand il perd un match. Alors que comme tu dis, il s’est bien trouvé sur la 2e moitié du TB et aurait eu de quoi être au moins un peu énervé, mais nan, pas lui Ah Ah. Dans un style un peu différent mais similaire quand même, ya bien sûr Del Po qui me fait un peu cet effet là. Mais bon j’ai beaucoup plus d’empathie pour l’Argentin alors j’ai toujours du mal à mes comparer. Rao m’ennuie plus alors que sur certains matchs il est vraiment impressionnant et a, comme je disais, un des meilleurs mental du circuit.

    • Antoine 17 juin 2018 at 14 h 55 min

      Roger avait l’air de se faire ch.. grave..Faut dire que jouer contre Rahan, cela doit être pénible…

      On peut retenir ce break au deuxième jeu de service du Gros qui avait fait 42/42 jusqu’ici dans le tournoi sur ses jeux de service : 2 points extras de Roger dont le retour gagnant imparable sur la balle de break, décroisé en revers. J’aimerais en voir plus souvent. Également les deux balles de debreak qu’il sauve, surtout la première, en coup droit long de ligne, très difficile à exécuter. Plus un tie break très bien négocié alors que de son côté Rahan fait une double mortelle pour lui à 3-4..Après c’est fini…C’est important les tie breaks et Roger n’était qu’à 1-1 cette semaine, contre 4/4 pour le Gros..

      Je ne trouve pas que Roger ait spécialement bien joué lors de cette finale, il a bien fait le job, c’est tout et joué un peu moins bien qu’hier contre Mr K. Mais ce dernier était plus dangereux. Cela fait un bail que Rahan n’a plus pris un set à Roger et ils commencent à se ressembler. Rahan a cependant fait un bon tournoi et retrouve son niveau. Autrement dit, il sera probablement en 2ème semaine à Wim. J’ai un problème avec son tennis de bœuf : lorsqu’il sert, il tient sa raquette comme une poêle à frire, c’est juste atroce à voir…

      Roger a quelques détails à fignoler : il n’etait pas toujours suffisamment baissé, notamment côté coup droit, pas complètement réglé de ce côté là et deux ou trois fois il lui a manqué un demi pas pour être parfaitement sur la balle. Il a rarement réussi à renvoyer un petit retour sans vie de l’autre côté du filet, ce qu’il fait habituellement très bien contre le Gros. Je parle de quelques détails parce que cela jouait très vite.

      Il devrait régler tout cela la semaine prochaine à Halle. Et en attendant, cela fait un bon petit titre de plus, son 18ème sur herbe ou il a gagné 18 finales sur 24, soit 3 sur 4 alors qu’il est très légèrement en dessous de 2 sur 3 au total (98 sur 148). J’espère qu’apres Wim, cela fera pile 100 titres et 100 sur 150 finales, ce qui aurait de la gueule..

      Well done Roger, the new number 1 !

      • Achtungbaby 18 juin 2018 at 10 h 07 min

        ah oui, la gestuelle de Raonic au service, le truc le plus laid qu’on puisse voir au tennis, à part les tics de Nadal.

        Sentiment partagé pour Fed : quelques petites choses à régler, mais un niveau très solide après 2 mois d’arrêt. Moyen il n’aurait pas franchi les 2 derniers matchs, surtout celui contre Kyrgios.
        De bonne augure pour la suite.

  10. Kaelin 17 juin 2018 at 14 h 11 min

    Bon maintenant je passe au Federer-Rahan du pauvre, Gasquet-Chardy ahahah!

    • Jo 17 juin 2018 at 14 h 37 min

      Cocorichardy!

    • Colin 17 juin 2018 at 15 h 26 min

      Je n’ai vu que le tie break final mais Richie a continué dans sa veine « courant alternatif », capable d’enchaîner 2 horribles fautes directes en coup droit et 2 coups magnifiques de toucher et d’intelligence…
      Au final, un score comparable à celui du Fed/Raonic et un… quinzième titre en 250 pour le Fed du pauvre.

    • Antoine 17 juin 2018 at 15 h 26 min

      Richie remporte son 15eme titre (pour 30 finales), sa première sur herbe depuis 2006. Score : 6-3 7-6..C’est de bonne augure avant Wimby. Well done Richie !

  11. Sam 17 juin 2018 at 15 h 33 min

    Je lis que Roger n’est plus qu’à 11 encablures du record de Connors, qui est un sacré record. Si loin, si proche. Proche parce qu’arrivé dans les quasi 100, on pourrait croire qu’un de plus, un de moins…Et loin parce que sur, mettons deux ans, ça fait par exemple 6 par an et ça n’est pas rien, sauf à enchaîner les 250, en plus des autres, bien sûr. Ou alors, en 3 ou 4 ans…M’est avis que cela doit poser quesion à Roger.

  12. Gerald 17 juin 2018 at 15 h 42 min

    98, il n’en faut plus que 12 pour dépasser Jimbo!!

  13. Antoine 17 juin 2018 at 18 h 23 min

    Qui est favori pour Halle ? Elle est facile celle là : Roger cote 1.95..Derrière, Zverev à 5.50, et Nishikori et Thiem à 9.

    Plus difficile : qui est favori pour le Queen’s ? Et bien figurez vous que c’est…Djoko..Mais oui, sa cote est à 3.50 et derrière on trouve Rahan et Cilic à 6 puis Mr K. à 7 et le Grigou et Kevin aux choux fleurs à 9 puis Andy à 13..Va faloir qu’il cravache pour gagner le titre, le Djoker. D’ailleurs qu’est ce qu’il fout au Queen’s ? On l’avait quitté fou de rage après sa défaite contre Cecchinato où il avait déclaré qu’il ne savait pas s’il jouerait sur gazon. Finalement, il est là et, pour la première fois depuis des années, décide de jouer un tournoi avant Wimby..Je ne vais pas lui souhaiter bonne chance, ça c’est sûr !! Il passera contre Millman qui est une quiche mais j’espère bien qu’au tour suivant le Grigou fera le taf !!

    Et Wimby ? Facile : Roger, haut la main à 2.50 partout (3 l’an passé juste avant le début du tournoi). Derrière on trouve Rafa entre 5.50 et 6.50 et Djoko entre 5 et 7. Puis Andy entre 6 et 13, Zverev entre 9 et 13, Cilic entre 10 et 13, Del Po entre 10 et 17, le Grigou, Rahan et Kyrgios entre 15 et 19. Tous les autres à au minimum 20…

    • Paulo 17 juin 2018 at 21 h 30 min

      Cilic, finaliste de l’édition 2017, qui joue très bien en GC (cf sa finale à Melbourne), seulement entre 10 et 13… clairement sous-estimé le Croate : il a montré qu’en GC il peut battre pratiquement n’importe qui.

      • Antoine 17 juin 2018 at 22 h 05 min

        Oui, Cilic a 13 chez Bwin, je trouve que c’est une bonne cote…L’année dernière il était à 19. Depuis il a été deux fois en finale de GC. Il a une chance réelle…Certainement plus que Murray ou même Djoko…

  14. Homais 17 juin 2018 at 20 h 28 min

    Impressionnants, ces écarts de côte pour Wimbledon, quand on connait le caractère fil-du-rasoir de tout match un peu serré sur gazon. Faut croire qu’il est vraiment le seul à réellement maîtriser la surface quand les autres peuvent y arriver sur un pic de forme, un très gros service, etc.
    Je vais rater toute la première semaine, mais serai devant ma télé pour la deuxième, ça c’est sûr !

  15. Remy 18 juin 2018 at 13 h 21 min

    Roger est le joueur le plus vieux du top 100 … et le numéro 1

    • Antoine 18 juin 2018 at 13 h 39 min

      Karlo joue encore, certes plus très bien, mais il a 39 piges..

    • Remy 18 juin 2018 at 13 h 41 min

      en effet, mais il n’est plus dans le top 100 (114)

      • Antoine 18 juin 2018 at 13 h 43 min

        Décidément tout fout le camp ! Il a chuté très brutalement…

    • Elmar 19 juin 2018 at 7 h 58 min

      Par ailleurs, il égale Connors avec une 817ème semaine dans le top-ten.
      C’est quand même hallucinant, ce genre de stat. Il est capable de viser les 1000, ce con!

      • Elmar 19 juin 2018 at 8 h 03 min

        Il a donc désormais le record dans les top 1, top 2, top 3, top 5 et top 10.
        Nadal peut potentiellement battre certaines de ces marques car il a 5 ans de moins, mais évidemment, ça dépend toujours de jusqu’à quand ces gars vont jouer.

  16. Paulo 19 juin 2018 at 13 h 27 min

    Pouille-bashing, épisode 23 :

    12 points marqués en retour de service contre 32 (à 5 minutes de la fin du match),
    3 aces à 8,
    6 double fautes à 2,
    57 points au total contre 80,
    N’en jetez plus : à Halle, Tsitsipas a dominé notre Lucas national de la tête et des épaules (qu’il a hautes, et larges).
    Score final : 6-2 7-6(3) en 1h50.
    Mauvais au service comme trop souvent (45% de premières seulement, et 38% de réussite derrière sa seconde), beaucoup trop de fautes à l’échange, Haas doit se demander ce qu’il fait avec un pareil énergumène, qui semble ne jamais corriger ses défauts. Dire de Pouille qu’il est un médiocre top 20 va devenir un pléonasme, à ce rythme…

    Virtuel 34ème au classement ATP, le jeune Grec au tennis aussi flamboyant que complet a désormais des chances raisonnables d’être tête de série à Wimbledon, lui qui en début d’année était classé seulement 91ème !

    • Anne 19 juin 2018 at 13 h 47 min

      j’allais dire que nous avions un peu perdu notre Lucas qui s’était échappé jusqu’en demi-finale à Stuttgart. On pouvait craindre qu’il ne s’habitue à prendre racine dans un tournoi. Mais ouf, les choses reprennent leur cours normal. Ce n’était qu’une fausse alerte dû sans doute au fait qu’il jouait un ATP 250. Me voilà rassurée ;-)

    • Achtungbaby 19 juin 2018 at 15 h 46 min

      Puisqu’on en est au french bashing, Gasquet, avant hier après sa victoire :

      « je deviens dur à battre »…

      • Colin 19 juin 2018 at 17 h 09 min

        Sa stratégie est pourtant limpide: jouer à fond les 250 pour remplir son armoire à (petits) trophées, puis se crasher en 500. Et, quand même, briller un peu de temps en temps en 1000 ou en GC histoire de se rappeler au bon souvenir du grand public.

    • Nathan 19 juin 2018 at 16 h 51 min

      Oh la ! Oh là ! Le pouille bashing, c’est mon domaine !

      Vous avez oublié les deux raisons majeures de son échec : d’abord la faute à Planque, exécrable coach, qu’il aurait dû congédier depuis longtemps car tout le monde sait bien qu’il suffit de changer de coach pour changer de jeu (n’est-ce pas Rafa ?) ; et la faute à un manque de remise en question : je réfléchis, je vois ce qui ne va pas, je change de tactique, je modifie mon geste au service, je m’entoure bien, je travaille à fond. Et vas-y mon kiki, tout le reste suit, bien sûr !

      Et si Tsitsipas était très bon ? Et s’il manquait à Pouille, ce qui manque à Gasquet, ce qui manque à Monfils, ce qui manque à Garcia…. et à tant d’autres, je veux parler de cette chose invisible qui se cache derrière les coups mal exécutés, derrière le « hasard » qui se répète toujours du même côté, des matches qu’on auraient dû gagner et qu’on a finalement perdus etc. et qui s’appelle un mental friable.

      Je sais. C’est désolant. C’est une réflexion qui ne fait pas avancer le schmilblick d’un pouce puisque : qu’est-ce qu’on peut faire à ça ? Et puis , c’est où le mental ? C’est quoi ? A quoi ça ressemble ? A rien. 45 % de premières seulement ! 6 doubles ! Il faut qu’il travaille son service, sa tactique, ses choix, sa « structure », sa préparation. Voilà, la vérité réconfortante. Si tu veux, tu peux.

      • Colin 19 juin 2018 at 17 h 02 min

        Il manque à Pouille un mental friable?

      • Nathan 19 juin 2018 at 17 h 10 min

        Je voulais voir si les gens étaient attentifs ! Bravo, Colin ! Est-ce que cette phrase pas très compréhensible s’explique par le mental friable de son auteur ? C’est une question…

      • Paulo 19 juin 2018 at 17 h 41 min

        Tsitsipas est très bon, cela au moins c’est sûr. Après avoir montré ses qualités de terrien, il pourrait bien nous montrer qu’il est aussi à l’aise sur gazon. En tout cas, son tennis sans complexes et porté vers l’avant fait plaisir à voir, et sa mentalité de teigneux aussi !

        Quant à Pouille : oui, sans doute, se donner des objectifs techniques devrait permettre de relancer la machine au plan du « mental » aussi, sans même qu’il s’en rende compte. À moins que le fait de vouloir avancer, progresser, corriger ce qui ne va pas, prendre les décisions qui s’imposent, ne soit, en soi, le signe que le « mental » se réveille… car au fond, tout part de là, non ?

        • Nathan 19 juin 2018 at 17 h 50 min

          Vaste sujet de l’oeuf et de la poule !

        • Nathan 19 juin 2018 at 17 h 54 min

          Oui mais pas toujours.

          Dimitrov change beaucoup de coach, ses choix sont plutôt bons (sauf le coach australien bodybuildé dont le nom m’échappe)…mais rien ne change vraiment

          • Nathan 19 juin 2018 at 17 h 59 min
          • Anne 19 juin 2018 at 19 h 18 min

            Roger Rasheed

            Je peux me tromper mais ça fait un moment que Dimitrov conserve la même structures

          • Paulo 20 juin 2018 at 11 h 51 min

            Dimitrov, j’ai toujours eu l’impression que son problème était dans la tête. Ce type-là n’a pas un mental de champion, au sens de « patron ». Il me donne l’impression de trop se regarder, d’être trop dans l’image. L’impression aussi qu’il coupe les cheveux en quatre.

            « the best looking guy on the tour »
            https://www.youtube.com/watch?v=Zm-OTuabb2Q&feature=youtu.be&t=22

  17. Jo 19 juin 2018 at 16 h 27 min

    Pourquoi chanter pouilles à Lucas? Cette semaine, il est 18e à l’ATP et 20e à la Race. Il a par ailleurs déjà joué trois finales pour une victoire cette année. Il s’est même faufilé dans le Top Ten pour l’éternité. A l’échelle du tennis tricolore, c’est loin d’être mauvais.

    Non, celui qui me fatigue momentanément, c’est Shapovalov. Après des résultats encourageants sur terre battue, je salivais de le voir évoluer sur gazon. J’aurais adoré le voir défier le Vieux à Stuttgart. Mais pour l’heure, rien. Bon, il est jeune, monte au classement, autant qu’il prenne (un tout petit peu) son temps) plutôt que de jouer au yo-yo. Néanmoins, s’il pouvait claquer une grosse perf dès Wimbledon contre un joueur ennuyeux…

    • Colin 19 juin 2018 at 17 h 04 min

      Hé oui, au même âge, et malgré son mental friable, Gasquet avait déjà gagné un tournoi sur gazon.

    • Paulo 19 juin 2018 at 17 h 31 min

      Pas de panique concernant Shapo : non seulement il est jeune – et un certain Roger Federer, lorsqu’il avait 19, 20, 21 ans a également connu quelques ratés et déçu quelques fans… il fallait le temps que « les choses » se mettent en place – mais en plus, si on regarde d’un peu plus près :
      1- il n’a pas obtenu de si bons résultats que ça sur terre battue : battu au 1er tour à Monte carlo et à Budapest, à chaque fois en 2 petits sets (par Tsitsi puis par Basilashvili) ; une demie à Madrid, mais l’altitude n’y est sans doute pas pour rien… et en chemin, il ne bat aucune pointure avant de se faire sèchement éliminer par Nadal ; à Rome, il bat certes Berdych, mais que vaut le Tchèque, en ce moment ? (il vient de subir la loi de Juju de Bresse au Queen’s, mais si !) ; à Roland, 2ème tour seulement, battu par Marterer
      2- sur gazon, il est certes sorti par Gunneswaran à Stuttgart, mais ça se joue à rien : s’il gagne le tie break du 1er set (perdu 8 points à 6), il gagne très certainement le match, puisqu’il remporte le 2ème set 6-2 ; et au Queen’s, il est éliminé en 2 tie-breaks serrés par le 1/4 de finaliste de Wimbly 2017 Gilles Muller

      Je ne sais pas ce qu’il va faire à Wimbledon – ça dépendra aussi de son tirage ; mais je ne me fais pas de souci : il va probablement avancer par à-coups, au moins cette année qui est l’année où il découvre la vie sur le grand circuit à temps plein.

      Et Tsitsipas pourrait bien être celui qui prend le relais, si Shapo coince un peu ; voire de Minaur, 19 ans lui aussi, et dont le tennis rappelle celui de Goffin (avec un moins bon service, mais une meilleure volée).

    • Anne 19 juin 2018 at 19 h 25 min

      Pouille a 24 ans, Shapovalov 19. Certes le Français est mieux classé mais sa derniere perf date de… bah on ne sait même plus quand tellement ça fait un bail. Shapovalov n’est pas bon (pour le moment ?) sur terre battue… mais pour l’heure, son jeu semble’ drolement plus excitant que notre compatriote… même si tout est loin d’être en place pour le moment. Perso, je mets autrement plus d’espoir sur lui et son pote Auger-Aliassime que sur notre seule chance française hors pseudo-mousquetaires

      • Antoine 21 juin 2018 at 12 h 04 min

        Quand Pouille a battu Nadal en 5 sets à l’US Open après avoir été mené 2 sets à 1, ça, c’était une perf.

        Et pour faire ce genre de perf, il ne faut pas avoir un mental en carton…

        Pouille a des résultats très irréguliers, anormalement irréguliers. Une partie du problème est que sa seconde balle est pourrie donc quand sa première ne passe pas, il est tout de suite sous pression. Et comme son pourcentage de premières n’est pas terrible la plupart du temps, il a souvent des problèmes…

        C’est un problème technique, pas un problème mental.

    • Antoine 21 juin 2018 at 12 h 08 min

      Moi aussi, j’attendais de voir ce que Shapo donnerait sur herbe.

      Les premiers résultats ne sont pas super, mais loin d’être désastreux. Il faut quand même se souvenir que sauf erreur de ma part il n’a JAMAIS joué un match sur herbe avant la semaine passée…Et ça, c’est quand même compliqué..

      • Paulo 21 juin 2018 at 12 h 48 min

        Si, il avait joué le Queen’s (2 matches gagnés en qualifs + 1 dans le tableau principal) et Wimbly (probablement sur invitation) l’an dernier. Il avait battu Edmund au Queen’s et s’était fait sortir par Berdych au terme d’un match très serré. À Wimbly, il s’était fait sortir au 1er tour par Janowicz, en 4 sets serrés.
        Il me semble aussi qu’il a gagné Wimbly en junior.
        Sur sa fiche ATP, il est écrit : « Favourite surface is grass »…

        Je crois juste qu’il est jeune et qu’il faut lui laisser un peu de temps ; mais je suis persuadé qu’il fera de belles choses sur gazon.

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis