Caro : Doutes et espoirs de la jeune fille de cristal

By  | 19 juin 2018 | Filed under: Regards

La finale de Roland-Garros a démontré l’importance extrême du mental dans le tennis féminin. Simona Halep est parvenue à renverser le cours de son match contre Sloane Stephens grâce à son agressivité, son sens tactique, bref au mental.

Quelques mois après ses victoires à Wuhan et Pekin, la demi finale du Masters et l’accession à la 7ème place mondiale, beaucoup d’amateurs de tennis espéraient sans doute un beau parcours de Caroline Garcia à Roland-Garros. En outre Caro avait atteint les quarts de finales l’année dernière porte d’ Auteuil.

Caroline Garcia attendait sans doute beaucoup d’elle même pour ce tournoi. Elle a remis la tenue qu’elle portait pour Roland 2017 et s’est refait la même coiffure.

Porte-bonheur… j’ai tout de suite trouvé ça inquiétant.

Malheureusement elle s’est inclinée contre Angélique Kerber en huitièmes de finale après un non match.

Caro reconnaît que la tension nerveuse l’a en partie empêchée de jouer son meilleur tennis.

Le syndrome Mauresmo à Roland-Garros ?

Le début de saison a été compliqué pour la Française. Caro et son père-coach Louis Paul envisageaient l’année 2018 comme l’année de la confirmation (cf article du Figaro 12 01 18) . Son tournoi typique du début d’année : un quart de finale perdu sèchement contre une joueuse en forme.

Au lieu de jouer libérée, Garcia s’est mise beaucoup de pression. Les mauvaises habitudes ont resurgi lors des défaites avec beaucoup de fautes directes, l’absence d’un changement de tactique lorsque la succession de frappes très agressives ne parvient plus à faire le point.

Un passage très délicat de sa carrière à l’âge clef de 24 ans.

Les détracteurs de Louis Paul Garcia affirment une fois de plus que Caroline devrait quitter le giron familial et prendre un coach confirmé et adoubé par le circuit international.

Je ne suis pas sûr que la cause de ses difficultés soit unique et aussi simple à déterminer.

Après tout la télévision nous montre que Caro n’est très souvent pas d’accord avec les conseils de son père lors des interruptions pour coaching. Elle utilise plutôt ces moments pour extérioriser les difficultés qu’elle ressent.

Dans un milieu hyper compétitif et faussement cool de globe trotters, Caro a construit sa personnalité de joueuse professionnelle avec Louis Paul, une présence constante, un lien entre le passé et le présent dans le décor sans cesse changeant des tournois, de la presse, des hôtels, des masseurs, des sponsors et des sparring partners.

Alors écouterait elle vraiment si une nouvelle voix lui conseillait d’adopter de nouvelles méthodes ?

Le « déclic » tennistique s’est produit après une défaite contre Muguruza fin 2017. Caro a réalisé qu’elle était proche du niveau des meilleures mais que ses fautes directes l’empêchaient de les égaler.

Les progrès futurs de Caroline Garcia passent sans doute dans un premier temps par une analyse sans concession des forces et faiblesses de son jeu.

Son service, techniquement étrange avec ce bras droit qui s’élève en premier et reste longtemps en suspension, se révèle fragile malgré un nombre non négligeable d’aces. Garcia ne peut pas compter dessus lors des moments tendus. Elle est amenée à frapper beaucoup de secondes balles lors des fameux « points importants ».

Toutefois Caro n’a pas de problème pour smasher, indice d’une joueuse qui n’éprouve pas d’aversion pour les coups effectués au dessus de l’épaule.

Elle a montré fin 2017 qu’elle pouvait très bien volleyer, même dans des positions très difficiles, grâce à son toucher de balle, en avançant avec un jeu de jambes rapide et fluide.

De font de court, Caro est capable de jouer sinon lifté du moins recouvert, ce qui limite les fautes, tout en conservant la capacité d’accélération assez exceptionnelle qui constitue sa grande force.

Cependant, lorsque les matchs tournent au vinaigre, je pense que Caro se tend et réagit par un surplus d’agressivité qui provoque un chapelet de fautes directes.

Cela me rappelle un passage du livre de Brad Gilbert. L’ancien coach d’ André Agassi décrit comment le cerveau d’un joueur agressé sur son revers lui dit quelque chose comme ça : Alerte ! Fais quelque chose ! Rapidement !

Le joueur tire à toute vitesse un passing désespéré et rate. Cela m’est arrivé un nombre incalculable de fois.

Alors imaginez la vitesse à laquelle arriverait sur votre moitié du court une accélération signée Sharapova…

Cette revue des forces et faiblesses nous indique que chez Caro le tennistique et le mental sont encore plus inextricables que chez la plupart de ses concurrentes.

Mais qui est Caroline Garcia ?

Si on vous le demande, répondez que vous ne savez pas…

Est elle la jeune femme sympa, spontanée, joyeuse que l’on découvre sur le blog qu’elle a tenu sur le site de la WTA au fil des tournois ou bien la joueuse crispée, nerveuse, agacée, maussade, secrète que l’on devine parfois sur les courts ?

Intéressant, car cela tend à suggérer que la suite de sa carrière est vraiment imprévisible.

Elle détient probablement en elle même toutes les clefs, peut-être même comme le twittait Andy Murray pour devenir numéro un mondiale.

Comment lorsqu’on est sensible exceller dans une situation de compétition acharnée sous le regard des médias et par extension celui de millions de personnes ?

Cela relativise les reproches faits aux français ou à tous les joueurs qui n’arrivent pas à remporter de grand chelem, devenir numéro un mondial… qui sait vraiment comment devenir exceptionnel ?

Dommage tout le même qu’elle n’ait pas poursuivi l’aventure de la Fed Cup et bénéficié davantage des occasions d’être coachée par Yannick Noah. Gageons tout de même qu’elle a bien dû quelque part conserver son numéro de téléphone…

About 

King of the drop shot

Tags:

178 Responses to Caro : Doutes et espoirs de la jeune fille de cristal

  1. Nathan 24 juin 2018 at 13 h 48 min

    6/3 tout de même.

  2. Rabelaisan 24 juin 2018 at 13 h 50 min

    2e set convaincant. Fed plus agressif et incisif. Très bon au service aujourd’hui.

  3. Nathan 24 juin 2018 at 13 h 59 min

    Il sert bien Coric et pose pas mal de pbs au retour.

  4. Paulo 24 juin 2018 at 14 h 10 min

    Eh bien… 1ère balle de break pour Coric, et break ! Ce qui s’appelle être opportuniste.

    • Remy 24 juin 2018 at 14 h 12 min

      Il ne passe pas de première dans ce jeu et perd tous les échanges qui durent un poil.
      La victoire de Coric n’est pas loin (il fait un super match d’ailleurs)

    • Jérôme 24 juin 2018 at 14 h 19 min

      Ce ne serait pas la 1ère food que Federer perd en finale à Halle ni qu’il perd un de ses 2 tournois de préparation à Wimbledon.

  5. Remy 24 juin 2018 at 14 h 18 min

    non mais sérieux, c’est quoi cette fin de match ?

  6. Nathan 24 juin 2018 at 14 h 21 min

    C’est Fed qui passe moins de 1ères et Coric qui joue très bien.

  7. Paulo 24 juin 2018 at 14 h 25 min

    Bravo à Coric, très belle semaine où il bat Zverev en 2 petits sets au premier tour, puis Federer en finale.

    Très consistant dans le jeu, solide dans les moments importants, il gagne ce match en ayant remporté 8 points de moins que Federer (89 à 97) !
    Il sera 21ème à l’ATP demain, gagnant 13 places…

    Quant à Federer, pas sûr que ce soit une bonne idée de jouer deux tournois de suite : Halle aurait suffi (et en le gagnant, il n’aurait eu que 50 points de moins qu’il n’en aura demain). On voit bien qu’il est fatigué…

    • Elmar 24 juin 2018 at 14 h 31 min

      Oui je pense aussi que c’est désormais une erreur pour Roger de faire des blocs de trois tournois. Il n’en a plus l’autonomie.
      J’espère bien, après Wimbly, ne le voir enchaîner que Cincy et l’US Open.
      Puis zapper l’Asie et se contenter de Bâle et du Masters.

  8. Paulo 24 juin 2018 at 14 h 27 min

    Si Cilic gagne au Queen’s, la Croatie va être à la fête ce soir… (avec en plus la déculottée infligée aux Argentins à la Coupe du Monde)

  9. Elmar 24 juin 2018 at 14 h 32 min

    Je pense que Cilic va gagner Wimbledon. Je sais pas quelle est sa cote mais c’est sur lui qu’il faut miser.

    • Paulo 24 juin 2018 at 14 h 37 min

      S’il bat Djoko, oui ce sera un des grands favoris. Sinon…

      • Anne 24 juin 2018 at 15 h 39 min

        Qu’il batte ou pas Djokovic, perso, j’ai du mal à le mettre en favori. Pas en cinq sets en tous les cas. Même si du top 10,il reste le joueur le plus costaud sur l’ensemble de la saison, derrière les deux ogres. Et il sera un gros client mais il reste en deçà de Federer en terme de favori à mon avis. Oui celui ci’ a fait son âge aujourd’hui après une semaine très, très compliquée et ce dans tous les matchs sauf le premier. Et pour moi, le 3e set, il le perd surtout mentalement, c’est surtout dans ce domaine où il fatigue le plus vite. Quelque part, ça peut aussi être un mal pour un bien. Déjà il ne passera pas tout Wimbledon à devoir parler du 100e titre potentiel.
        Paradoxalement, il aura perdu à Halle le match où il aura été le meilleur. Et le score le prouve. Perdre le 3e set 6/2 et gagner au final 8 points de plus que son adversaire ne doit vraiment pas être arrivé souvent.

        S’il va loin à Wimbledon, il n’a aucun intérêt à aller au Canada. Déjà parce qu’il a déjà récupéré la place de numéro 1 alors que cela a été la raison de son passage à Montréal. Et entre les conséquences physiques du moment et le fait que Stuttgart + Halle démontrent qu’il a du mal à enchaîner autant… mais je pense que la semaine de repos d’ici Wimbledon et les jours off un jour sur deux peuvent lui être egalement précieux

    • Rabelaisan 24 juin 2018 at 15 h 32 min

      Un des principaux favoris, oui, mais ça n’est pas neuf. Federer restera le favori n°1. Sa défaite d’aujourd’hui n’est pas vraiment inquiétante. Après une semaine de repos et sur un format en 5 sets, il reste celui qui offre le plus de garanties. Aujourd’hui, il aurait pu gagner en 2 sets contre un excellent Coric sans qu’il y ait à redire car c’est lui qui domine pendant 2 sets. Son niveau moyen sur gazon reste un cran au-dessus des autres, qui ont moins de marge et de solutions.

      • Anne 24 juin 2018 at 15 h 40 min

        Entièrement d’accord

  10. Montagne 24 juin 2018 at 16 h 54 min

    Quelqu’un sait il quand les têtes de séries de Wim seront annoncés ? Car je me doute bien qu’ils ne suivront pas, comme d’hab. le classement ATP.

    Dès qu’on les connait j’envoie un article pour les pronostics « aujourd’hui je joue en contre ».

    • Anne 25 juin 2018 at 6 h 38 min

      Ce n’est pas la liste officielle mais je pense qu’elle est assez juste : https://twitter.com/josemorgado/status/1010941474249302016?s=21

      • Montagne 25 juin 2018 at 8 h 28 min

        Merci, je crains que la liste officielle ne sorte que vendredi.

        • Anne 25 juin 2018 at 9 h 50 min

          d’après les journalistes anglais, elle sera annoncée mercredi. Pour les femmes (où en gros il n’y a pas vraiment de règles), ils doivent se réunir demain pour savoir notamment quel sort ils réservent à Serena Williams

          Apparemment, Murray aurait assez de points pour figurer parmi les têtes de série mais selon leurs règles, ne sont impactés par le « classement spécial » que les 32 premiers joueurs

    • Paulo 25 juin 2018 at 8 h 56 min

      Il faut le tableau pour pouvoir jouer, non ? Ou alors tu a simplifié le jeu, on ne pronostique plus le nom de celui qui bat la TS ?

      • Montagne 25 juin 2018 at 14 h 29 min

        J’attends le tableau officiel, mercredi d’après Anne)

  11. Jo 24 juin 2018 at 18 h 17 min

    Denis, le Vieux qui n’en est encore qu’à son 999999e match gagné, le retour de Djoko aux affaires, tout ça, on s’en tamponne le coquillard. Ce qui compte, c’est que tu ouvres ton palmarès, vite, tu en as d’ailleurs fait un de tes objectifs de l’année 2018 avec l’entrée dans le top 30 (ça, c’est fait). Tu n’as rien fichu sur gazon jusqu’ici et tu es tête de série numéro 3 de ce tournoi de prairie qu’est Eastbourne. Vu les deux qui te précèdent, je t’attribue le titre de major honoris causa de ce tournoi. Il est temps de se remuer le popotin. Tu es le dépositaire du tennis total, le parangon du beau jeu, tu es le sauveur du monde.

  12. Elmar 25 juin 2018 at 7 h 40 min

    Selon Benoît Maylin, la rumeur enflerait sur le circuit que Roger arrêterait après ce Wimbly.
    Affaire à suivre.

    • Achtungbaby 25 juin 2018 at 9 h 05 min

      un lien, dans un sens ou un autre, avec la longueur des discussions sur son contrat avec Nike ?

    • Anne 25 juin 2018 at 9 h 43 min

      Il a pourtant encore dit hier en direction du public qu’il espérait le retrouver l’an prochain…

      J’aime beaucoup Benoît Maylin qui ose dire pas mal de choses et notamment vis-à-vis des Français et de la FFT mais cela fait un moment qu’il ne s’est pas retrouvé sur un tournoi où Federer, ou un membre de son entourage, était présent…

    • Paulo 25 juin 2018 at 10 h 59 min

      Dans sa vidéo datant d’hier dont semble-t-il tu t’inspires pour dire ça, il dit aussi, au début, qu’il est a priori parti pour plusieurs années de contrat avec son nouvel équipementier (ou Nike s’il reste chez Nike)… donc à prendre avec beaucoup de pincettes.

      https://www.youtube.com/watch?v=gSNq0_aa9Mo

      • Montagne 25 juin 2018 at 15 h 13 min

        N’importe comment, il restera en contrat avec un équipementier, de nombreuses années après avoir arrêté les tournois.

        • Anne 26 juin 2018 at 6 h 07 min

          Et c’est certainement l’un des points d’achoppement des négociations : quid de l’apres carrière et à quelles conditions et pour combien de temps….

          Bon, je pense que Federer a mis indirectement un terme à la rumeur concernant une possible retraite à l’issue de ce Wimbledon : la Hopman Cup a annoncé, video du Suisse à l’appui, que lui et Bencic défendraient leur titre l’an prochain à Perth

      • Elmar 25 juin 2018 at 16 h 03 min

        Moi je trouverais marrant qu’il lance sa propre marque RF. Avec Godsick, y a moyen de monter ça, non?

        • Achtungbaby 26 juin 2018 at 8 h 58 min

          Pas possible ça Elmar. Ou alors il faudra d’abord qu’il rachète le « RF » à Nike, qui en est proprio…

          • Anne 26 juin 2018 at 9 h 04 min

            Les journalistes américains ne sont pas tous d’accord sur la propriété du logo. Certains estiment que c’est la propriété pure et simple de Nike, d’autre tant qu’il est chez Nike…

          • Elmar 26 juin 2018 at 9 h 12 min

            J’ai justement lu que c’était une des pierres d’achoppement.
            Quel est le statut des Air Jordan par exemple?

            • Anne 26 juin 2018 at 10 h 02 min

              je pense en effet que les deux principaux problèmes portent sur la durée du contrat et la marque RF (mais n’est-ce pas plus un problème s’il s’en va que s’il reste avec Nike ?).

              Pour Air Jordan peut-être que le problème est un peu différent dans la mesure où Jordan a bel et bien signé, lui, un contrat à vie avec la marque à la virgule.

  13. Kristian 26 juin 2018 at 7 h 39 min

    En attendant, premier tour assez invraissemblable lors de l’obscur et modeste ATP 250 d’Eastbourne entre le numero 156 et 225 mondial tous deux tutulaires evidemment d’une invitation. C’est a dire Andy Murray et Stan Wawrinka. IL y a un an jour pour jour ils etaient numero 1 et 3. La roue tourne vite.. Victoire de Murray plutot convaincante, mais bon vu que Stan n’en met plus une depuis des mois, il faudra voir la suite du tournoi.

    • Anne 26 juin 2018 at 9 h 04 min

      Wawrinka

      • Anne 26 juin 2018 at 9 h 05 min

        *Sorry
        Wawrinka a remporté quelques matchs ici ou là quand même. Après, l’herbe n’a jamais été sa surface, donc a priori encore moins dans de telles circonstances

  14. Patricia 26 juin 2018 at 11 h 18 min

    Comme il y a pas mal de mouvement cette année dans la jeune génération, j’ai fait un petit point sur les meilleurs nés en 95 ou les années suivantes; bon nombre d’entre eux rentrent dans le top 100 pour la 1è fois ; pour d’autres c’est l’année du 1er tire ou 1è finale…

    Top 5 des joueurs nés en 95 :
    Edmund (17), Kyrgios (18), Marterer (46) Jarry (64) Norrie (81)

    Top 5 des joueurs nés en 96 :
    Coric (20), Chung (22) Khachanov (40) Donaldson (53) Medvedev (66)

    Top 5 des joueurs nés en 97 :
    Zverev (3) Rublev (33) Fritz (67) Munar (87) Hurkakz (122)

    Top 5 des joueurs nés en 98 :
    Tsitsipas (35) Tiafoe (50) Mmoh (119) Ruud (144) Jay Clarke (217)

    Top 5 des joueurs nés en 99 :
    Shapovalov (25) de Minaur (76) Moutet (125) Kekmanovic (205) Yibing Wu (333)

    Top 5 des joueurs nés en 2000 :
    Felix Auger Aliassime (152) Kuhn (229) Molleker (281) Wild (473) Oliel (608)

    Pas mal de joueurs qui ont relativement stagné ou régressé au classement dans ces générations : les frères Ymer (96 et 98), 4K, Halys (96), Bublik, Santillan, Paul ou Opelka (97), Kozlov, Lee (98)…. Un paquet de joueurs qui progressent mais ne sont pas dans le top 5 de leur année : Taberner, Escobedo, Berrettini, Ofner, Rodionov, Moroni, Humbert, Popyrin….

    • Elmar 26 juin 2018 at 13 h 59 min

      Il fout quoi d’ailleurs 4K depuis sa victoire contre Roger.

      • Patricia 26 juin 2018 at 15 h 30 min

        Il a pas beaucoup joué : à MC il perd d’entrée contre Khachanov, se fait sortir en qualifs à RG, défaite d’entrée à Surbiton, défaite au 2è tour des qualifs au Queen’s…
        Avant ça il avait joué en juin/juillet 17 avant de se reblesser, et avant ça il n’avait pas joué depuis 2015.

      • Anne 26 juin 2018 at 17 h 02 min

        il s’est blessé sur les fameux rondins de Monte-Carlo

    • Paulo 26 juin 2018 at 16 h 59 min

      Tu as des nouvelles de Chung ? Ça commence à faire un bail qu’on ne l’a plus vu… lui qui avait si bien commencé l’année.

  15. Patricia 26 juin 2018 at 16 h 45 min

    Berdych est forfait à Wim pour des problèmes de dos dont il n’arrive pas à se débarrasser depuis des mois…

    • Anne 26 juin 2018 at 17 h 03 min

      pas sûr qu’on le retrouve un jour à son meilleur niveau. Il avait arrêté prématurément sa saison à l’automne pour le même motif et depuis son retour, il a pas fait grand chose cette année

  16. Montagne 27 juin 2018 at 13 h 16 min

    Les têtes de séries pour Wim sont sorties.
    L’article pour le jeu de pronostic est parti.

    • Paulo 27 juin 2018 at 15 h 18 min

      Donc les pronos pourront être faits entre le tirage (vendredi si je ne m’abuse) et lundi matin, c’est bien ça ?

      • Montagne 27 juin 2018 at 17 h 37 min

        Les pronos sont à faire avant lundi 13 heures.

        C’est vrai que c’est mieux d’attendre le tirage du tableau !!!

    • Paulo 27 juin 2018 at 15 h 31 min

      Colin, tu peux jouer :

      1.FEDERER, Roger (SUI)
      2.NADAL, Rafael (ESP)
      3.CILIC, Marin (CRO)
      4.ZVEREV, Alexander (GER)
      5.DEL POTRO, Juan Martin (ARG)
      6.DIMITROV, Grigor (BUL)
      7.THIEM, Dominic (AUT)
      8.ANDERSON, Kevin (RSA)
      9.ISNER, John (USA)
      10.GOFFIN, David (BEL)
      11.QUERREY, Sam (USA)
      12.DJOKOVIC, Novak (SRB)
      13.RAONIC, Milos (CAN)
      14.BAUTISTA AGUT, Roberto (ESP)
      15.SCHWARTZMAN, Diego (ARG)
      16.KYRGIOS, Nick (AUS)

  17. Paulo 3 juillet 2018 at 20 h 39 min

    Énorme jeu de retour de Shapovalov alors que Chardy servait pour rester dans le match… victoire 6-3 3-6 7-5 6-4.
    21 aces vs 7 à Chardy, malgré 55% de premières seulement,
    49 coups gagnants vs 18 à Chardy… le Canadien est au 2ème tour de Wimbledon pour la 1ère fois. (sorti par Janowicz l’an dernier)

    Les autres jeunes cracks sont également passés :
    - Tsitsipas bat Barrère,
    - de Minaur bat Cecchinato,
    - Tiafoe bat Verdasco.

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis