La Laver Cup et moi

By  | 26 septembre 2019 | 126 Comments | Filed under: Actualité, Bord de court
DBD4E34A-71E6-45B9-B65D-C48F1B741CAEAvant d’entrer dans le vif du sujet, un petit préambule : la Laver Cup, au départ, je ne savais vraiment pas à quoi m’attendre.
Exhibition pour le fun mais alors sur trois jours, n’est-ce pas lassant ?
Matchs truqués ?
Matchs joués hyper sérieusement ?
Un entre-deux qui du coup laisse sur sa faim ?…
Mais à l’annonce de l’ouverture de la vente des tickets pour Prague, je m’étais laissée tenter. Et j’avais adoré. Tant l’ambiance sur place que le niveau pratiqué et si les matchs avaient été trafiqués à l’avance alors ils étaient tous de sacrés bons comédiens. Idem pour Chicago…
.
18314A60-93A3-4122-A7C5-FA1CEC63C7B4
Quant à Palexpo, je l’avais déjà pratiqué une fois, en Coupe Davis : en 2014, trouvant probablement que la demi-finale France/Tchéquie était beaucoup trop près de chez moi, j’avais décidé d’aller plutôt voir du côté de nos voisins suisses qui eux-mêmes recevaient nos voisins communs les Italiens, y compris déjà l’ineffable Fabio Fognini qui n’avait alors pas plus remporté ses simples que le week-end dernier.
.
.

Autant le décorum était très limité en 2014, autant là, il faisait presque oublier que l’on était dans la version genevoise de notre Porte de Versailles parisienne. Déjà, l’entrée était en fait un long corridor avec des images phares des deux précédentes éditions (celle avec Rafa dans les bras de Roger aura été sans aucun doute la plus appréciée tout au long du week-end), agrémentées du son de points en train de se jouer.
.
.
[NB: Cliquer sur les photos pour les voir en pleine résolution]
.

B0DFA861-520C-4B03-B67F-E4723C7BD598

Puis on arrive dans le hall aux lumières tamisées avec très vite le court d’entrainement vitré qui fait un peu penser à un énorme aquarium. Déjà présent sur les deux précédentes éditions, il permet d’être au plus près des joueurs en train de s’entraîner, un simple filet séparant alors le spectateur du joueur (et bien un ou deux vigiles quand même aussi, histoire de prévenir la moindre bousculade).

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
5AC70F04-0712-4772-8CEA-E9FBEFBB66B5L’enceinte où se déroule les matchs, créée pour l’occasion, est vraiment magnifique. Là où celle de la demi-finale de Coupe Davis faisait vraiment «provisoire», celle-ci donne l’illusion d’être permanente.
.
.
La couleur du terrain est vraiment très agréable sur place aussi. Facile de comprendre pourquoi des tournois aient essayé de la récupérer.
.
.
.
.
.
2756235B-1546-45DE-8691-E352411A5932Le jeudi avait lieu la « journée des enfants ». Imaginez 2000 enfants d’écoles primaires réunis en un seul lieu clos (sans compter au moins les 4 enfants Federer, mais a priori eux ne semblaient pas très bruyants… en même temps ce n’était pas comme s’ils n’étaient pas habitués de voir leur père ou même ses compères jouer quelque part)… forcément le niveau sonore était haut, très haut même.  D’abord pour Nadal et Tsitsipas s’entrainant et forcément encore bien davantage quand le maître des lieux à fait son entrée d’abord pour taper la balle avec Nadal puis avec Bautista Agut. Et comme en plus beaucoup d’enfants étaient persuadés que quand Federer faisait un signe aux ramasseurs de balles, il leur faisait un coucou personnalisé… imaginez le nombre de décibels ! Idem quand il a envoyé de nombreuses balles dans leur direction. Ce qui a d’ailleurs fait dire à Federer à la fin en rigolant qu’il allait se coucher pour se remettre d’un tel bruit !
.
F411FE60-9F7A-4348-B3F7-6AFA526F3E53Le vendredi débutaient les hostilités. La palme de l’applaudimètre revient à… Rod Laver ! Si Federer a bel et bien été accueilli telle une rockstar, plus encore que les autres joueurs, par un public très cosmopolite, composé visiblement pour moitié de Suisses, 30% d’Européens et 20% du reste du monde (prés de moi j’avais par exemple une groupe de Suisses qui commentaient vraiment tout, des anglo-saxons qui pouvaient tout aussi bien crier pour soutenir un joueur de l’équipe monde qu’un autre de l’équipe Europe), Rod Laver a lui eu le droit à une acclamation bien plus longue encore. À Prague, déjà, à chaque fois qu’il apparaissait sur les écrans, il était chaleureusement applaudi.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
2DED7602-7E8A-4ACF-9913-6301F35289A9J’ignore à quel point la télé retranscrivait ou non bien l’ambiance, mais quand Federer dit qu’il avait rarement eu une comme celle-ci, il est peu probable qu’il disait ça juste pour la com. Elle était sans commune mesure avec celle de 2014 pour cette fameuse Demi-finale de Coupe Davis. Ni même aux sessions de Grand Chelem auxquelles j’ai pu assister depuis Melbourne jusqu’à New York, ni à Bercy, ni ailleurs … Elle était aussi très bon enfant, le public applaudissant les bons points de part et d’autres même s’il y a eu des envolées plus que notables notamment pour la fameuse volée réflexe de Federer face à Kyrgios (match de très grande qualité comme à Prague, pas comme à Chicago où le match avait été à sens unique), ou pour son deuxième simple qui permettait à l’Europe de rester dans la rencontre puis dans l’ultime partie du week-end… et oui même un match mettant aux prises Raonic peut générer une ambiance totalement exceptionnelle… qui l’eut cru (je dis ça, mais en même temps, je trouve son jeu plus attrayant qu’avant…) Mais ce qui ne veut pas dire qu’il n’y avait pas d’ambiance sur les autres matchs, bien au contraire. Elle était juste encore plus impressionnante sur ces moments-là, limite à vous donner la chair de poule, sans exagération aucune. Et la partie ayant été à ce point serrée jusqu’au bout (comme quoi la vérité du papier et celle du terrain peuvent être deux choses différentes) cela a bien aidé à amplifier encore un peu plus la chose.
.
15234F76-ADAA-48FE-AB8D-6AB7A2F44E2E
Bien sûr qu’il y a quelques trucs too much comme l’entrée de RF pour son premier simple sur « Carmina Burana ». Je sais que beaucoup ont reproché l’omniprésence des sponsors, Ce n’était certainement pas pire que pour tout un tas d’autres événements sportifs. Le prix d’à peu près tout était exorbitant sur place pour se sustenter auprès de food-trucks plus ou moins bons mais dans la droite ligne de ce qui est pratiqué dans la ville elle même.
Bien sûr la Laver Cup est richement dotée mais c’est quand même pas la LC qui a introduit beaucoup d’argent dans le tennis.
.
Oui, elle vient en concurrence de deux tournois ATP 250 mais il n’est pas sûr qu’elle leur nuise tant que ça. D’abord, chiffres  à l’appui, ils arrivent à faire venir autant de Top 20, si ce n’est pas plus depuis 3 éditions (une des années précédant l’introduction de la LC, Metz n’avait réussi à faire venir aucun top 20, en moyenne il y en avait autour de 4 pour les trois dernières éditions… comme ce qui a longtemps été le cas avant)  …mais surtout les journalistes ou affiliés tels Benoît Maylin et consorts (certes, le cas de St Petersbourg n’a pas l’air de les émouvoir, sans parler des tournois de la WTA… par exemple, L’Equipe a couvert deux événements sur place… Metz et Genève) semblent n’avoir jamais autant parlé de Metz que depuis 2017. Beaucoup de tournois de cette catégorie aimeraient probablement qu’on parle autant d’eux…. et puis ce n’est pas comme si Federer, Nadal, Zverev, Tsitsipas, Kyrgios ou Thiem, les principales têtes sur lesquelles de tels tournois peuvent s’appuyer pour faire leur pub, avaient eu un jour l’intention de s’y rendre depuis qu’ils sont bien implantés dans le circuit.
.
0DCE61DF-E585-4D6E-ACF4-2C632CC9F3C5Personnellement, j’aime beaucoup la Laver Cup car c’est une vraie fête du tennis. Chaque année, les 5 sessions sont archi-combles et ce du début à la fin. Combien d’événements tout au long de l’année peuvent se targuer d’en faire autant ? Le public est dedans totalement. Dans les allées, ça parle toutes les langues, on peut aussi bien croiser Rod Laver qu’Yves Allegro que la famille Nadal au grand complet. Pour moi, c’est telle une bulle de champagne, une parenthèse dans une saison somme toute assez longue mais où surtout les matchs se ressemblent trop. Là c’est un événement très différent. Mais le niveau de tennis pratiqué sur le terrain est très haut. A voir le stress de Federer quand Zverev était mal embarqué dans le dernier match, s’il savait les résultats en avance, là il faut qu’il se reconvertisse direct en comédien.
.
.
.
Peut-être la LC communique-t-elle  un peu trop sur les réseaux sociaux mais beaucoup, à commencer par Roland Garros, devraient au moins s’en inspirer en partie plutôt que de chercher à bannir tous les comptes qui osent diffuser quelques images. J’ai l’impression aussi que moins on la regarde et plus on la critique…
.
985EEB59-31BE-4ED4-8170-0C8610522EA3Surjouent-ils leur enthousiasme ? S’ils arrivent à tenir un rôle tout au long des trois jours, de 13h à 22/23h (12h/20h pour le dimanche), ils sont décidément très forts. A voir les matchs, tous les jouaient hyper sérieusement. Eh oui, pour eux il y avait de l’enjeu pour cet événement qu’ils prennent tous au sérieux. Ils ne placent certainement pas la Laver Cup au dessus d’un Grand Chelem ou d’un certain nombre de tournois mais elle semble suffisamment haut dans leur estime pour qu’ils soient particulièrement frustrés quand les choses ne vont pas dans leur sens et au contraire très heureux quand elles tournent en leur faveur.
.
La Laver Cup laisse entrevoir la personnalité des joueurs, comment Federer et Nadal tentent de trouver du positif dans chaque point par exemple. Si le circuit ressemblait à la LC toute l’a3B26193B-22BF-40D2-A373-E72DF86EEB75nnée ce serait lassant mais une fois dans l’année, avoir quelque chose de différent, ça fait aussi du bien. Surtout dans un sport si accroché à ses traditions qu’il en oublie parfois qu’il fédère de moins en moins, au-delà des amoureux de la première heure de la petite balle jaune.

About 

Tags:

126 Responses to La Laver Cup et moi

  1. Le concombre masqué 14 octobre 2019 at 10:52

    Bonjour à tous,

    Je regarde les HL ne shanghai et n’y tient plus : il faut que j’aille partager avec des gens qui peuvent comprendre…LE COUP DROIT DE MEDVEDEV.
    Ce type a la gestuelle la plus laide depuis, depuis, depuis…je ne sais même pas.
    C’est terrible, je ne peux pas le regarder jouer plus de 5 minutes…

    Je ne sais pas de quelle cote de popularité il jouit sur le site, mais en ce qui me concerne je suis atterré…

    Je pensais que l’après « fin de big 3″ (qui est devenue d’une lassitude…) serait forcément bon.
    Daniil m’a rappelé à l’ordre.
    Mon dieu faites que ce ne soit que passager, et qu’un numéro un atp n’ait jamais ce coup droit…ni ce service beurk

  2. Elmar 14 octobre 2019 at 15:04

    Au-delà des considérations esthétiques ou techniques, le jeu de Medvedev me fait vraiment penser à celui de Murray. Un chat sur le court, rapide, capable de tout faire, très intelligent tactiquement, hyper solide mentalement (malgré le surnom de PZ dont certains l’avaient affublé ici, le mec a un méga palmarès). Il est sans doute un poil moins bon que le britannique en défense, mais est capable de davantage de fulgurance.

    Non, moi, Daniil, j’achète, et pas uniquement parce qu’il peut briser l’ultra chiante hégémonie tripartite. En plus, il est quand même assez rock’n’roll!

    6 finales consécutives, 2 M1000 consécutifs dans la poche, c’est clairement un rendement de n°1 mondial. Dommage vraiment qu’il n’ait pas claqué cet US Open, auquel cas il serait carrément en position de le devenir dans les prochains moins, n°1 mondial. Ce serait évidemment étonnant qu’il maintienne ce rythme, mais avec son nouveau classement, il aura des tableaux plus protégés aussi. On verra s’il peut systématiquement arriver en demi-finale comme l’ont fait les quatre gros pendant si longtemps. Mais ce devrait être raisonnablement lui le prochain à claquer un Chelem. Et son explosion au sommet devrait entraîner dans son sillage d’autres mecs. Tsitsipas et Zverev, ces gars devraient aussi y arriver, puis FAA. Et je mise sur Thiem dès 2020 pour briser Nadal à Roland. C’est dit!

    • Paulo 14 octobre 2019 at 18:28

      D’accord avec la comparaison avec Murray, dans son côté indébordable et son intelligence de jeu, sa capacité à changer de tactique y compris en cours de match. Et un type intelligent, en plus, avec une personnalité qui sort du lisse ordinaire, mais tout en restant dedicated et respectueux de son sport.
      Il me paraît clair, oui, qu’il y a et va y avoir une émulation entre les jeunes pour aller chercher les GC et la place de numéro un, espérons-le dès l’année prochaine. J’attends que Shapovalov, F2A et de Minaur viennent se joindre à la lutte…

    • Patricia 15 octobre 2019 at 12:51

      Bon, je m’en fous de sa technique, même si Djoko a une technique orthodoxe par exemple, je ne le trouve pas plus esthétique… mais je le trouve bien plus intéressant pour jouer les troubles-fêtes que Khachanov par exemple – et même que Zverev. Zverev a une belle gestuelle mais je m’ennuie un peu… Medvedev a une personnalité de jeu intéressante, je trouve ça amusant, un super-contreur de son gabarit, l’autre doit vraiment s’arracher pour trouver des solutions contre lui, aller piocher dans son volume de jeu. Et lui-même peut tenter pas mal de choses si son « eh ouais, ça revient » ne suffit pas.

      • Le concombre masqué 15 octobre 2019 at 19:53

        Ouah mais on fait dans le politiquement correct maintenant ici ?
        J’aime bien la personnalité de jeu de Medvedev aussi.
        La technique de Djoko en coup-droit est quand même un peu carton jaune hein. Non mais si on s’en fout de la technique et qu’on ne regarde que l’efficacité alors comment on peut aimer Richard Gasquet?
        Non là Patricia, tu exagères, c’est l’overdose de big three qui te fait qualifier les merles de grives.
        Alors OK pour les merles Zverev et De Minaur.
        Mais le cas Medvedev relève plutôt du pigeon d’égouts!

        Pas plus surprise que ça de recroiser un concombre?

        • Patricia 15 octobre 2019 at 23:13

          Bon, la vérité c’est que je suis nulle en technique, et que je n’ai entendu personne critiquer Djoko alors qu’il est abhorré, j’ai donc supposé que sa technique était kasher. Mais je ne dis pas que je m’en fous de l’esthétique, simplement qu’il ne suffit pas d’un geste orthodoxe pour être esthétique. Je dissocie les deux !
          Exemple : Murray et Djoko ont un déplacement exceptionnel, donc certainement bon sur le plan technique, mais je le trouve beaucoup moins esthétique que ceux de Fed et Nadal (et Nishi). Fog est pour moi très esthétique, mais il n’est pas forcément canonique. Medvedev n’est pas aussi pur qu’un Zverev dans sa gestuelle, mais il n’est pas heurté, il y a cette qualité de déplacement et d’anticipation qui donnent de la fluidité à son jeu. C’est plus joli que Cilic ou Ferrer.
          (Et bien sûr que c’est important pour moi, l’esthétique, plus que l’efficacité voyons ! Mais j’ai des critères personnels sur la question !)

        • Guillaume 16 octobre 2019 at 16:41

          Moi j’aime bien Medvedev. Mais faut dire que j’en ai tellement, mais tellement, marre de Charybde et Scylla que j’aime tous ceux qui leur donnent du fil à retordre.

          Après, sûr que mes affinités tennis me portent plus à apprécier Tsitsipas ou Shapovalov. M’enfin les techniques uniques ça a aussi son charme. Par exemple je préfère les bizarreries de Medvedev à un Zverev que je trouve redoutablement lénifiant à voir jouer. Vu de loin, un De Minaur m’a l’air aussi assez inquiétant par sa dimension pouxique.

          Là où ils font du bien aussi, c’est qu’ils n’ont pas encore ouvert le robinet d’eau tiède. Medvedev et Tsitsi en particulier n’ont pas peur d’assumer leur fort caractère.

          Surpris de recroiser un concombre. Et ta soeur, elle revient aussi ? :lol:

          • Le concombre masqué 17 octobre 2019 at 14:42

            Ce cher Morglaume !
            Si j’avais su…
            Je préfère aussi la bizarrerie au conformisme ennuyeux.
            J’adorerais adorer Medvedev, mais ça ne passe pas : même Dolgo passait le cut, mais là…même son service est hideux en fait c’est vraiment terrible, je suis surpris qu’il ait si peu de détracteurs!! tant mieux pour lui !

            tsitsipas vaincra.

            concombre qui a des accointances tadzikiennes plutôt que bortchienne (je ne suis pas une betterave).

            Je passe un sms à la sista pour qu’elle vienne dire bonjour…en plus elle a du ‘bord de court espagnol’ à partager …

            J’espère que tu vas bien et MJ aussi.

            La bise légumineuse,

          • La courgette masquée 17 octobre 2019 at 17:21

            On m’a dit dans l’oreillette qu’il fallait que je passe dire bonjour, alors voilà « Bonjour »!
            Je vous suis toujours hein, mais en silence (et oui le masque ne suffit pas à compenser ma grande timidité!). Je vous raconterais bien comment c’est de survivre à un Federer-Nadal en demi de Wimbledon en vivant en Espagne, ou comment je suis restée prostrée en boule pendant 2 heures après cette finale de Wimbledon (avec l’espagnol a côté « que no pasa nada, es solo deporte », oui mais non voilà c’est ça le problème c’est que c’est pas que du sport bordel… c’est Roger !). Bref, du coup, avec toutes ces histoires je me suis mis au padel, comme ça y’a pas d’histoire de Wimbledon et de balles de match !
            Allez, la bise à tous !

            ps: moi je m’en fous du coup droit de Medvedev, le tennis c’est Roger et pis c’est tout!

  3. Jo 16 octobre 2019 at 18:35

    Exclusif ! Si vous êtes devant Couilles & Simon et que vous voyez un cheap James Blake à casquette anglaise en loge au milieu, c’est bibi !

    • Paulo 16 octobre 2019 at 19:28

      Cap de crier « 15lovers je vous aime » entre un premier et second service, histoire que la régie nous mette un gros plan du trublion à casquette anglaise ?

      • Jo 16 octobre 2019 at 19:44

        Je ne suis pas beauf à ce point. Je me suis contenté d’un « Couilles ! » à quelques mètres de l’ouïe de Jo, qui venait de pénétrer sur le court.

        • Paulo 16 octobre 2019 at 20:18

          Ahhh, je crois que je t’ai vu, juste derrière Jo au retour de service.

          Qu’est-ce que t’es sérieux avec tes bras croisés – ou alors, qu’est-ce que tu t’em**rdes :-) !

          • Jo 16 octobre 2019 at 20:40

            Lol! Gilou nous a tous phasmés. Du reste, Jo avait deux adversaires ce soir. Monfils-Montpellier 2010, Nishikori-Bercy 2014 et donc Simon-Anvers 2019, je suis le chat noir.

  4. Jo 16 octobre 2019 at 20:49

    Stan acclamé au pays de Goofy.

    • Jo 16 octobre 2019 at 20:59

      Feli et son délicieux service.

      • Jo 16 octobre 2019 at 21:59

        Stan est aussi poli avec les ramasseurs que Feliciano est narcissique avec Lopez.

      • Nathan 17 octobre 2019 at 11:42

        Ah Feliciano ! Le seul joueur du circuit capable de jouer… et de se regarder jouer en même (m’aime) temps (tant).

        Cela dit fort beau match car il joue bien le joli Feli tout blanc avec des étoiles. On ne peut pas en dire autant de Couilles. Il a grossi et ses fautes en CD aussi (quant au revers…).

        • Jo 17 octobre 2019 at 15:28

          Dans des styles diamétralement opposés, Gilou & Filou sont deux sacrés cuisiniers. Jo s’est fait mitonner, Stan à failli passer à la casserole.

      • Paulo 17 octobre 2019 at 13:30

        Le seul match qui valait la peine d’être vu hier. Un vieux de 38 ans qui tient la dragée haute au 20ème mondial et le pousse au tie break du 3ème, pas mal !

        Et le Feli, tout comme son compère Roger, mais aussi les moins charismatiques Ivo et Tommy (oui oui, Robredo joue encore, il a disputé les qualifs de Stockholm, sorti au 1er tour), ont tous un revers à une main ! Le R1M, facteur de longévité, je persiste et je signe :-)

      • Paulo 17 octobre 2019 at 13:56

        Jo, n’est-il pas beau ? (je parle de Feli :-) )

        https://www.zupimages.net/up/19/42/22n6.png

        • Jo 17 octobre 2019 at 15:26

          Bigre, j’ai l’air d’un coach sévère. À ma décharge, la salle est un peu froide à tous les niveaux. À Gaël et Goofy de faire monter le thermomètre aujourd’hui !

          • Paulo 17 octobre 2019 at 18:00

            Ben là, j’ai l’impression que Monfils s’est fait Janniker par le prometteur Italien ! Vu quelques extraits, explosif le bambino !

          • Paulo 17 octobre 2019 at 18:07

            Quoique, bambino… je lui trouve un type plus teuton qu’italien au garçon, après tout il est né tout près de la frontière autrichienne et parle l’allemand selon sa fiche ATP, sa maman se prénommant Siglinde.

          • Colin 17 octobre 2019 at 18:07

            Au moins tu n’as pas l’air de t’emmerder comme un rat mort, contrairement au mec en haut à gauche :mrgreen:

          • Jo 17 octobre 2019 at 18:37

            Sinner est fougueux mais j’eusse aimé le voir face à un maître queux. Gaël était dans un jour capricieux.

  5. Jo 17 octobre 2019 at 16:37

    Bon anniversaire à Marius Copil ! (Cool, j’ai réussi à me faufiler au même endroit pour voir Gaël.)

    • Jo 17 octobre 2019 at 17:38

      Tiens, l’arbitre borgne dans les tribunes. Spéciale dédicace à Denis.

      • Jo 17 octobre 2019 at 18:38

        Sir Old Andy, fort applaudi, est dans la place.

        • Jo 17 octobre 2019 at 20:26

          And last but not least, Daviiid Goffiiin !

        • Nathan 17 octobre 2019 at 21:09

          Et Humbert en live ? A la télé,ça envoie en tout cas.

          • Jo 17 octobre 2019 at 21:20

            Humbert est excellent, qui joue très vite. Complètement dans sa bulle malgré une petite ambiance bon enfant de feu la Coupe Davis (snif).

          • Nathan 17 octobre 2019 at 21:27

            In the zone, le petit Humbert !

            • Jo 17 octobre 2019 at 21:38

              Néanmoins, Humbert doit impérativement euthanasier cet acné pathologique.

            • Nathan 17 octobre 2019 at 21:55

              C’est un difficile débat ! Laissons vivre l’acné d’Humbert… car de l’acné à l’acmé du jeu, tout est possible quand on est si jeune.

              • Jo 17 octobre 2019 at 22:29

                Je réclame le droit à tuer pour la dignité, quitte à appuyer sur les boutons.

  6. Jo 18 octobre 2019 at 08:50

    Mon cher Paulo, je reprends mon balluchon de pèlerin. Entretemps, je compte sur toi pour compléter mon album de vacances. Bise. Jo.

Laisser un commentaire

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis