Les plus belles chevauchées solitaires de la Coupe Davis

By  | 9 juillet 2010 | Filed under: Coupe Davis

Avant les quarts de finale de la Coupe Davis qui auront lieu ce week-end, penchons-nous un peu sur l’histoire de cette épreuve, à travers ses champions les plus remarquables de ces 40 dernières années.

Le charme suranné de la Coupe Davis tient beaucoup à ses particularités :

  • compétition par équipe, ce qui rend possibles des retournements de situation jamais vus en tournoi, par exemple une défaite de notre numéro 1 peut être rattrapée par une victoire de notre valeureux numéro 2, qui devient ainsi le héros du jour  (la « jurisprudence Boetsch/Kulti ») ;
  • matchs de simple et de double participant ensemble à la décision ;
  • rencontres se disputant sur diverses surfaces, en indoor et outdoor ;
  • présence du capitaine aux côtés des joueurs ;
  • sans parler de l’exaltation de l’instinct nationaliste, pas forcément le côté le plus ragoutant de la chose.

Mettons maintenant de côté le fait que la Coupe Davis se joue en équipe, et rendons hommage à quelques individualités magnifiques qui ont marqué de façon profonde le déroulement d’une édition de la Coupe, à un point tel qu’on puisse affirmer qu’il aurait été absolument impossible que leur pays gagne le Saladier d’argent cette année là en leur absence, ne serait-ce que pour une seule rencontre.

Pour établir des comparaisons étayées, basons-nous sur un critère arithmétique simple. Pour remporter le Graal, une équipe nationale doit gagner 12 matches décisifs (nous excluons bien sûr les « dead rubbers », ces matches sans enjeu du dimanche, joués en 2 sets gagnants, et parfois après une nuit bien arrosée). Si chaque match décisif vaut 1 point, les 12 points nécessaires à la victoire finale sont forcément apportés par plusieurs joueurs de l’équipe, au minimum deux*, au maximum seize**; un même joueur pouvant apporter au plus 10 points (soit 8 simples et 4 doubles, une victoire en double rapportant 1/2 pt par joueur).

Nous allons donc commencer par vous parler des trois champions qui ont réussi un exploit selon nous digne d’une victoire en Grand chelem : apporter -au moins- 7 des 12 points de leur équipe, tout en restant invaincu en simple.

Précisons que nous nous sommes contenté de remonter jusqu’en 1972 (année qui a vu la disparition du « challenge round », c’est à dire la qualification automatique pour la finale de l’année N, du vainqueur de l’année N-1). D’autre part, par souci d’homogénéité, pour les années antérieures à l’instauration du Groupe Mondial (1981), nous n’avons tenu compte que des quatre dernières rencontres de chaque équipe pour le décompte des points.

N°1 : Bjorn Borg – 1975 – 8 points

Bjorn Borg a du se sentir souvent un peu seul lors de sa campagne de Coupe Davis 1975. Quiz: qui étaient ses adversaires ce jour-là ?

Borg n’a que 18 ans et demi lorsqu’il entame cette campagne de Coupe Davis 1975, et pourtant il est déjà un vieux routier de la compétition, puisque sa première sélection (qui verra aussi sa première victoire) remonte à mai 1972, alors qu’il n’avait pas encore fêté ses 16 ans !

1975, qui est l’année de son deuxième sacre à Roland-Garros, le voit donc participer à sa quatrième campagne de Coupe Davis !

Elle sera longue et triomphale puisque, le Groupe mondial n’ayant pas encore été instauré, ce ne sont pas moins de six rencontres que la Suède va devoir remporter pour s’adjuger le Saladier d’argent, au cours desquelles Borg alignera 12 victoires en simple (toutes décisives !) et 3 victoires en double associé au fidèle Ove Bengtson.

Parmi ses victimes, du beau linge, en tous cas presque un tableau de tournoi du Grand chelem : Wojtek Fibak le Polonais, Alex Metreveli le Soviétique, les Espagnols José Higueras et Manuel Orantès, le Chilien Jaime Fillol (tous battus sur… terre battue), et enfin, pour la première finale 100% européenne de l’histoire, les tchécoslovaques Jiri Hrebec et Jan Kodès, nettoyés sur la moquette de Stockholm.

C’est la première fois*** que la Coupe Davis échappe à l’une des 4 « grandes » nations historiques (USA, Grande-Bretagne, Australie et France) : Borg devient un héros national en Suède.

Cette Coupe Davis sera la seule remportée par l’extra-terrestre, même s’il restera invaincu en simple par la suite (soit une série de 33 victoires consécutives en simple entre 1973 et 1980, record à battre !).

[Citons pour mémoire le troisième larron de l’équipe suédoise : il s’appelait Birger Andersson et il gagna quand même quelques matches décisifs. Et rappelons que le capitaine de l’équipe, Lennart Bergelin, était aussi l’entraîneur personnel de Borg !]

N°2 ex aequo : John McEnroe – 1982 – 7 points

Quiz: Parmi ces deux célèbres new-yorkais, tous deux adeptes des raquettes Dunlop, un seul a remporté la Coupe Davis. Lequel ?

A l’opposé de Borg, Big Mac est un multi-récidiviste, la Coupe Davis 1982 étant la quatrième à tomber dans son escarcelle, puisqu’elle succédait à celles de 1978 (avec notamment Harold Solomon), 1979 (avec Vitas Gerulaitis) et 1981.

L’année précédente (1981), son rôle avait déjà été tout à fait prépondérant dans la victoire des USA (7 points apportés), mais un match perdu en quarts contre Ivan Lendl l’empêche de remplir nos critères.

En 1982, cette fois Mac va rendre « la » copie parfaite  soit 8 victoires en simple (dont 5 décisives) et 4 victoires en double avec Peter Fleming. Ce record attend toujours d’être égalé. Là encore, la liste des battus impressionne : Vijay Amritraj, Anders Jarryd, Mats Wilander, Peter McNamara et Yannick Noah (auxquels il faut ajouter Krishnan, Alexander et Leconte dans les dead rubbers).

Deux matches du « brat » resteront dans les annales.

D’abord, en quarts contre la Suède, à 2-2 entre les deux équipes, le match décisif contre un jeune Wilander tout auréolé de sa récente victoire à Roland-Garros, mais pourtant peu avantagé a priori par la moquette rapide de Saint-Louis, se transforme en un affrontement titanesque. Mac finira par arracher la victoire à l’usure, et ce match de 6 heures et 22 minutes (9-7 6-2 15-17 3-6 8-6) reste comme le plus long simple de l’histoire de la Coupe Davis.

Ensuite en finale, un autre match d’anthologie contre Noah sur la terre battue de circonstance du palais des sports de Grenoble, sous les yeux de votre serviteur. Quand Noah, courageux et magnifique, gagne le 3ème set pour passer devant (12-10 1-6 3-6), on se dit que Johnny Mac est cuit. Et puis il y a l’interruption de 10 minutes en fin de troisième set (coutume qui a disparu depuis), et au retour des vestiaires le momentum de Noah est passé, McEnroe se ressaisit, redevient scandaleusement génial et plie les deux derniers sets, 6-2 6-3. Pour la petite histoire, il y a eu un moment très drôle dans ce match, alors que Yannick changeait ostensiblement de T-shirt à la fin d’un set et que le public se régalait bruyamment de sa plastique parfaite et de sa musculature imposante, McEnroe a fait exprès de changer de T-shirt en même temps, exhibant – hilare – son torse blanc et (en comparaison) sous-musclé.

McEnroe attendra dix ans pour gagner son cinquième et dernier saladier d’argent (record de l’ère moderne), en tant que partenaire de double de luxe, aux côtés des jeunots Agassi, Sampras et Courier.

[Pour mémoire, en 1982 les acolytes de McEnroe étaient Gene Mayer, Peter Fleming et Eliott Teltscher, et leur capitaine était Arthur Ashe, ce qui donnait d’ailleurs une tonalité émouvante aux matches contre Noah.]

N°2 ex-aequo : Boris Becker – 1989 – 7,5 points

Becker s’est voué pendant plusieurs années à la Coupe Davis. Dès 1985, année de sa « révélation » à Wimbledon, il emmène son pays en finale, amassant 7 points en route et restant invaincu en simple. Mais, en finale, une défaite en double contre la paire Wilander – Nyström l’empêche de soulever son premier Saladier d’argent.

Il faudra attendre 1988 pour qu’il apporte à son pays (qui était encore la RFA) sa toute première Coupe Davis. Il rendra cette année-là une copie sans accroc en simple comme en double, mais avec « seulement » 6 points, ses partenaires Jelen et Steeb prenant une part importante dans la victoire.

Boris Becker s’apprête à servir sa balle de match face à Stefan Edberg, pour une victoire facile (6-2 6-2 6-4). Quiz: Les deux hommes s’étaient déjà rencontrés à peine un mois plus tôt en finale du Masters au Madison Square Garden; qui s’était imposé ?

C’est donc en 1989, année d’instauration du tie-break, que sa performance sera la plus remarquable, puisqu’il restera à nouveau invaincu en simple et rapportera 7,5 des 12 points de son équipe. Après un modeste Indonésien en hors d’œuvre, il lui faudra ensuite venir à bout des Tchèques Novacek et Srejber, du juvénile Andre Agassi en demies (victoire difficile en 5 sets après avoir comblé un déficit de 2 sets à zéro), et enfin de Stefan Edberg et Mats Wilander en finale.

Pour la troisième finale RFA / Suède en 5 ans, Edberg et Wilander seront humiliés en 3 sets secs et sévères, sans jamais donner l’impression de pouvoir inverser le sens du match. Après sa défaite, Wilander admettra, philosophe :  »This is the best someone’s ever played against me. (…) At least I had the best seat in the house to watch a great player at work. »

Cette Coupe Davis triomphale sera pourtant la dernière pour Boris Becker.

Conclusion

Comme on le voit, seuls de très grands champions, tous vainqueurs de multiples tournois du Grand chelem et n° 1 mondiaux en leur temps, ont réalisé cet exploit rare (seulement 3 en 38 ans), et alors qu’ils étaient à leur meilleur. Ce qui appuie quelque peu notre thèse selon laquelle de telles victoires en Coupe Davis devraient être considérées comme les égales des victoires en Grand chelem.

D’autres vainqueurs de Coupe Davis méritent des accessits pour leurs exploits individuels.

◊ Celui qui passe la barre fatidique des 7 points, mais sans être resté invaincu :

  • (4) Michael Stich en 1993 : Auteur d’une fin de saison 1993 tonitruante (vainqueur à Bâle et Stockholm, et du Masters face à Sampras !), Stich réalise un parcours en Coupe Davis certes solide (7 points, invaincu en simple décisif) mais nettement moins impressionnant que celui des joueurs précités, et qui ne peut pas décemment être comparé à celui d’un succès en Grand chelem : victoires décisives sur le Russe Olhovskiy, le Tchèque Novacek, le Suédois Gustafsson et les Australiens Stoltenberg puis Fromberg en finale. En fait, c’est son partenaire Marc-Kevin Goellner qui remportera les deux victoires décisives les plus prestigieuses, contre Petr Korda et Stefan Edberg. Dans les dead rubbers signalons pour Stich des victoires sans enjeu sur Kafelnikov et Edberg, mais une défaite face à Korda. En double, associé à Patrick Kuhnen il sera invaincu en 4 matches avec notamment une victoire décisive sur les Woodies en finale.

◊ Ceux qui passent la barre fatidique des 7 points, mais sans être restés invaincus en simple décisif :

  • (5) Ivan Ljubicic qui apporte 9 points à la Croatie en 2005, ce qui constitue le record absolu de points. Cette année là, le Croate a dominé en route Agassi et Roddick (devant leur public !), Hanescu et Trifu, Youzhny et Davydenko, puis en finale Kucera, et a gagné ses quatre matches de double associé à Mario Ancic (dont une victoire sur les N°1 Bob et Mike Bryan). Mais le géant chauve a eu la mauvaise idée de perdre son tout dernier simple contre Dominik Hrbaty. Défaite finalement sans conséquence puisque Ancic apportera le point de la victoire, mais qui nous empêche de le placer au Panthéon de la Coupe Davis en compagnie de nos trois « maîtres ».
  • (6-A) Stan Smith en 1972 : 7 points, mais une défaite contre l’espagnol Andres Gimeno en demi-finales.
  • (6-A) Marat Safin en 2002 : 7 points (dont les victoires sur Paul-Henri Mathieu et Grosjean en finale, ou encore Nalbandian en demie), mais une défaite contre Federer au premier tour. Safin gagnera un deuxième saladier d’argent en 2006 (mais avec seulement 3,5 pts).

◊ Et enfin, ceux qui s’approchent des 7 points, tout en finissant la compétition invaincus en simple décisif :

  • (8) Ivan Lendl (pour la Tchécoslovaquie) en 1980 : invaincu en simple comme en double, mais « seulement » 6,5 pts. Lendl ne mettra ensuite plus jamais la Coupe Davis dans ses priorités (sa naturalisation américaine ne venant pas changer cet état de fait).
  • (9) Pat Cash en 1986 : invaincu en simple, 6,5 pts. Sa deuxième victoire après celle de 1983.
  • (10) John Alexander en 1977 : invaincu dans les simples décisifs, 6,5 pts.
  • (11) Andy Roddick en 2007 : invaincu en simple, 6 pts.

——————————————————————————————

Notes :

(*) C’est arrivé en 2005, avec Ljubicic et Ancic pour la Croatie

(**) Ce n’est jamais arrivé ; le « record » de l’ère moderne est détenu par la Suède de 1998 avec huit contributeurs différents.

(***) Nous excluons bien sûr la pitoyable « victoire » de l’Afrique du Sud en 1974, obtenue sans combattre.

PS: Cet article est une actualisation d’un texte jadis paru sur SV sous le titre « Coupe Davis : une compétition par équipe, marquée par quelques grandes individualités« 

About 

Sous d'autres cieux et en d'autres temps, je fus connu sous le sobriquet de "Colin Maillard et Tartempion".

Tags: ,

275 Responses to Les plus belles chevauchées solitaires de la Coupe Davis

  1. Antoine 11 juillet 2010 at 22 h 09 min

    Et oui, break Fish qui va servir pour le match…

    Je n’entends toujours pas de hurlements en provenance de la rue..J’en déduis que ni les Bataves ni les Espagnols n’ont encore été foutus de mettre une balle dans le filet..à moins qu’ils ne soient en grève ?

    • Jeanne 11 juillet 2010 at 22 h 11 min

      Impossible de te répondre, je suis dans un endroit où il n’y a pas de rue

  2. Robin des bois 11 juillet 2010 at 22 h 11 min

    pareil pour moi, je jauge le foot au bruit de la rue

  3. Jeanne 11 juillet 2010 at 22 h 13 min

    Tout le monde retient son souffle, balle de match

  4. Robin des bois 11 juillet 2010 at 22 h 14 min

    fish plusieurs fois désespéré par les arbitres ^^

  5. Jeanne 11 juillet 2010 at 22 h 15 min

    wooooooooowwwwwwwwwww unbelievable match point !!

  6. Robin des bois 11 juillet 2010 at 22 h 15 min

    bon ben là fish a gagné, rochus peut rien y faire après la balle de match ^^

  7. Antoine 11 juillet 2010 at 22 h 16 min

    Dommage pour Rocchus qui a eu deux balles de debreak mais Fish a trop bien servi: 24 aces en trois sets, c’est beaucoup…

  8. Robin des bois 11 juillet 2010 at 22 h 17 min

    bref y a plus qu’à attendre cinci toronto et l’uso

  9. Robin des bois 11 juillet 2010 at 22 h 20 min

    enfin sur ce match rochus a joué sa chance, ça pouvait passer sur un point en réussite
    mais fish était meilleur, sa victoire est logique

  10. Jeanne 11 juillet 2010 at 22 h 22 min

    Fish marche bien en avril généralement non ? Donc chapeau.

    • Robin des bois 11 juillet 2010 at 22 h 25 min

      Houlà jeanne, j’ai quand même dû la lire 3 fois avant de la comprendre
      il doit se faire tard pour moi mais bravo à toi d’autant plus :D

    • Jeanne 11 juillet 2010 at 22 h 26 min

      Très touchée :mrgreen:

  11. Antoine 11 juillet 2010 at 22 h 29 min

    Je vais me coucher aussi..c’est calme, il n’y a pas de bruit; le match de foot a du être reporté..

    • Jeanne 11 juillet 2010 at 22 h 30 min

      oui ça a lieu dans 4 ans Antoine, je te préviendrai, promis. Dors bien.

    • Robin des bois 11 juillet 2010 at 22 h 32 min

      manque de luminosité sans doute, je suppose que l’arbitre est cédric mourier

    • Nath 11 juillet 2010 at 22 h 35 min

      Tu ne dois pas vivre à côté d’un bar, toi :lol: Ça gueule pas mal vers chez moi, je soupçonne des hollandais d’avoir envahi ma ville depuis le début de la coupe du monde…

      • Robin des bois 11 juillet 2010 at 22 h 38 min

        les clients du bar en-dessous de chez moi sont plus furieux quand jouent les poulains de raymond

    • Jeanne 11 juillet 2010 at 22 h 37 min

      Comment dit-on « taisez-vous » en néerlandais

      • Robin des bois 11 juillet 2010 at 22 h 40 min

        je dirais « shut up » vu qu’un mot hollandais sur 2, c de l’anglais

      • Jeanne 11 juillet 2010 at 22 h 40 min

        ok merci bien vu, faudra que je teste

  12. Nath 11 juillet 2010 at 22 h 40 min

    Fish et Querrey se sont révélés être de bonnes recrues pour la saison sur gazon !

    • Robin des bois 11 juillet 2010 at 22 h 44 min

      et surtout querrey peut faire très mal dans les US series
      ça tombe bien, j’adore ce joueur comme isner (bien plus que roddick d’ailleurs)

  13. alfred 11 juillet 2010 at 23 h 04 min

    Paul le poulpe! Paul le poulpe! Paul le poulpe! Paul le poulpe! Paul le poulpe! Paul le poulpe! Paul le poulpe! Paul le poulpe! Paul le poulpe! Paul le poulpe!

    Naaaaaaadal nadal nadal nadaaaaal. naaaaaaaadaaal naaaaaaadal.

  14. May 11 juillet 2010 at 23 h 06 min

    Bravo à L’Espagne champions du monde. Je pense que la Davis Cup va être très très vite oubliée.

  15. alfred 11 juillet 2010 at 23 h 28 min

    Respect pour Mr Xavi, Mr Niesta et Mr David Milla qui prouvent encore une fois que le gabarit ne compte que pour du beurre en sport. Merci Maurice greene, Davydenko, Allen Iverson, Nate Robinson en passant…

    • Jeanne 11 juillet 2010 at 23 h 34 min

      OK mais il manque Rochus dans ta liste

    • Franck-V 11 juillet 2010 at 23 h 45 min

      Et Paul le Poulpe

    • Yaya 11 juillet 2010 at 23 h 51 min

      et mimi Mathy

    • Franck-V 11 juillet 2010 at 23 h 58 min

      Et Passe-Partout.

    • Yaya 12 juillet 2010 at 0 h 02 min

      et Arnold

  16. Sylvie 12 juillet 2010 at 10 h 06 min

    Je n’ai pas eu encore le temps de lire ni l’article de Colin ni les commentaires. Hier je regardais le journal télé à l’aéroport de Berlin et quand j’ai vu 4/0 pour la France, j’ai cru qu’ils avaient inversé les scores ! Moi qui avait un peu chambré cette équipe,je fais mon mea culpa. Bravo donc aux frenchies pour cette belle victoire.

  17. Antoine 12 juillet 2010 at 10 h 20 min

    Est ce que Paul le poulpe a des compétences particulières pour la Coupe Davis ? Je vais me renseigner pour louer ses services pour composer mon team Odyssée 2011 en tout cas…

    • Franck-V 12 juillet 2010 at 10 h 50 min

      Sérieux, avec Paul, je pensais à toi, Antoine.

      D’après ses pronos depuis le début du tournoi, je lisais que si il avait misé 20 €, il aurait empoché 20 000 €, et encore, c’était avant la finale.. Il nous a fait du 8/8.

      Mais faut faire vite, Paulo a déjà 2 ans 1/2 et l’espérance de vie du poulpe est de ..3 ans. A la rigueur pour les 1/2 et la finale de CD.

      http://www.lequipe.fr/Football/breves2010/20100712_075833_le-poulpe-l-avait-encore-predit.html

      • Antoine 12 juillet 2010 at 11 h 53 min

        On peut peut être commander de futurs descendants de Paul ? Bien que n’étant pas réputé pour le nombre de ses connections cérébrales, Paul a fait très fort sur ce mondial…je vois d’ailleurs que sur le site du « Monde », à la question « qu’avez vous retenu de ce mondial ? » que les exploits du célébrissime cépahlopode arrivent loin devant la victoire de l’Espagne, le brillant parcours de l’équipe de France, et tout le reste..

        Sinon, je lis que Rafa est out pour un an, ayant décidé de consacrer cette période à fêter dignement la victoire de la Roja. Le Suisse peut peut être profiter de cette période pour reprendre la place de numéro un ?

      • Franck-V 12 juillet 2010 at 12 h 02 min

        « QI de poulpe » est une légende, ces animaux ont une capacité d’analyse bien supérieure à … de nombreux vertébrés crédules… :roll: qui sont capables de voir des présages partout et se complaisent dans les arts divinatoires.. Paul, ne serait pas le premier devin à faire fortune…

        http://fr.wikipedia.org/wiki/Pieuvre#Intelligence

        • Antoine 12 juillet 2010 at 12 h 08 min

          Très intéressant ! Peut être va t on, comme le faisaient les aztèques semble t il, sacrifier de jeunes vierges espagnoles à Paul ? L’exercice risque d’être problématique; je crois qu’il s’agit une espèce en voie de disparition..

      • Franck-V 12 juillet 2010 at 12 h 26 min

        Oui, car ce n’est pas ça qui va inciter les Espagnols à renoncer à la paëlla :-)

        Prochaine étape dans le prono pour la France, Bébert l’escargot et Couac la grenouille, ça nous changera de l’horoscope des joueurs.

        Pour en revenir à Paul, c’est tout de même étonnant car sur les deux dernières compétitions de foot, CE + CM, il a eu un seul prono de faux, la finale de l’Euro 2008 où il avait pronostiqué la victoire de l’Allemagne.

        Ça lui fait quand même du… 13/14 ! 5/6 CE et 8/8 CM .

        Pour le choix de la boîte portant drapeau, les poulpes ne semblent pas être sensible aux couleurs, reste à vérifier si il se dirige préférentiellement sur la boîte à gauche ou à droite, par contre…

  18. Antoine 12 juillet 2010 at 12 h 21 min

    Allez un quizz pour fêter cela…

    A votre avis, de ces trois personnalités, quelle est la plus intelligente ?

    1- Gaël Monfils
    2- Paul le poulpe
    3- Frank Ribéry

    Celui qui trouvera la bonne réponse gagne un séjour dans l’aquarium de Paul..

    • Sylvie 12 juillet 2010 at 12 h 41 min

      Réponse 2 bien sûr. Bon je suis méchante avec Gaël qui n’a pas l’air bête du tout, juste un peu immature parfois.

    • Franck-V 12 juillet 2010 at 12 h 48 min

      Oui, mais introduire un footeux dans le quizz… c’est… :mrgreen: pas du jeu.

  19. Franck-V 12 juillet 2010 at 12 h 53 min

    Et félicitations à MarieJo pour son bel été RG-Wimbledon-CM, rassure-toi, la CD, c’est devenu de la daube depuis longtemps, d’ailleurs t’as vu personne ici s’enthousiasmer pour « ça » ce week-end, c’est quand même un signe :-)

    • MarieJo 12 juillet 2010 at 13 h 43 min

      merci cher franck-V(uvuzela) ! j’avoue que je n’en demandais pas tant !
      voir rafa reganer Rg était déjà très bien, ça suffisait à mon petit bonheur de fan ;)mais avoir en plus Wimb et la CM c’est juste énorme ! presque too much, j’aurai sans hésité donné ce wimb pour m’assurer d’une victoire en CM hier, finalement c’était pas nécessaire ! mais je prends cash of course ;)
      je donnerai cher pour être ce soir à madrid, je demanderai à mon père qui rentre ce soir si la nuit de dimanche a été longue !

      j’adhère totalement à solliciter paul le poulpe pour nos pronos sur 15-love… et je parie qu’il pourrai avoir une longévité supérieure à la moyenne et tenir jusqu’à la prochaine CM au brésil :)

      les gros tournois sont finis, la CM aussi, je sens une grosse décompression venir sur 15-love…
      c’est confirmé par may : une mise à jour post wimb sera prête dans la semaine :)

      • Antoine 12 juillet 2010 at 13 h 50 min

        Pour l’Odyssée du poulpe ?

        Sérieusement, quelqu’un s’est il enthousiasmé pour cette coupe du monde de foot ?

        • Robin des bois 12 juillet 2010 at 13 h 54 min

          moi j’ai été sincèrement très content un certain jour de mexique-france, et puis j’ai fermé le cercueil
          Mais j’ai pas de chance, il paraît que raymond s’est trouvé un successeur pour nous refaire « rêver » :(

        • Franck-V 12 juillet 2010 at 13 h 57 min

          Tu t’en remettras « David Douillet ou Ahmed », je ne me fais pas de soucis pour toi :-)

          • Robin des bois 12 juillet 2010 at 14 h 02 min

            francky, ta confiance en l’avenir me réconforte, j’ai à nouveau envie de dire merci à la vie :D

        • Franck-V 12 juillet 2010 at 14 h 03 min

          Oui, j’ai confiance.. que rien ne dépassera la ligne verte.. ici :mrgreen:

          J’en suis même plus persuadé que Paul le Poulpe, c’est dire.

      • Franck-V 12 juillet 2010 at 13 h 53 min

        Pour être honnête, y’a que l’Odyssée de Paulo qui a été prenante.

        Et l’Odyssée de 15-LT est déjà terminée, ça se jouera entre les seconds couteaux de Jérôme, MarieJo et consort.

  20. Franck-V 12 juillet 2010 at 13 h 51 min

    Z’avez vu? le maillot étoilé des Espagnols était déjà prêt..le temps d’une coupure publicitaire.. et hop :-)

    Le « 15″ de Fed l’an passé à Wimbledon, était-ce de l’arrogance « maintenant ».. ou pas? :roll:

    Personnellement, je crois que non :mrgreen:

    Mais n’en parlons plus ;-)

    • Antoine 12 juillet 2010 at 14 h 10 min

      Adidas, équipementier de la sélection espagnole a donc copié Nike..de toute façon, ils avaient des joueurs sous contrat des deux côtes, Robben et Villa pour Adidas par exemple. Lu dans « le Monde » ce week end, cette phrase d’un certain Vincent Montalescot, directeur stratégie d’Adidas International Sports Marketing: « Il faut faire en sorte que l’économie de l’entreprise soit le plus possible déconnectée du résultat (sportif) car nous ne pouvons prendre le risque de nous retrouver nus le soir de la finale »…

      Que les Espagnols gagnent ou que ce soit les Hollandais, dans les deux cas cela permet à Nike et Adidas de vendre des paires de pompes fabriquées par le sous prolétariat chinois pour 1€ à 1€50 à 100 fois ce coût de revient et c’est quand même bien cela le but du jeu..

    • MarieJo 12 juillet 2010 at 14 h 11 min

      comme on le sait tous c’est l’arrogance marketing qui prime, non ? perso je pense que ça porte la poisse à celui qui accepte le deal, se voyant un peu trop beau avant l’heure et devant en chier jusqu’au bout pour gagner…
      j’aime pas trop ce genre d’esprit, je suis pour le respect de l’adversaire. mais j’imagine que les hollandais avaient eux aussi un exemplaire au vestiaire, faut pas se leurrer !

    • May 12 juillet 2010 at 14 h 12 min

      T’as vraiment le sens du détail Frank-V(isio).
      Fed peut dormir tranquille, tu veilles au grain.
      Mais c’est pas parceque ils font tous la même chose que pour autant c’est bien.
      L’étoile sur les maillots c’est gonglé 1 chance sur 2 de la porter, pensons aux Oranjes qui ne porteront jamais leur étoile en public(car les maillots étaient prêts aussi contrairement à Roddick). ;)
      C’est le sport « bizness » épicétout!

    • Franck-V 12 juillet 2010 at 14 h 16 min

      Non, mais ne vous précipitez pas sur moi, MarieJo et May je pense que tout le monde l’a vu.. mais que j’ai le tort de le relever..

      Y’a pas d’mal! :mrgreen:

      On est bien d’accord, le marketing prime et ce ne sont pas forcément « les hommes sandwich » qui en décident, rien que pour vous l’entendre dire ou vous le lire écrire, ça me fait plaisir d’avoir rappelé ce « détail » ;-)

    • alfred 12 juillet 2010 at 14 h 17 min

      Le « 15″ de Fed l’an passé à Wimbledon, était-ce de l’arrogance « maintenant ».. ou pas?

      Je crois aussi que la réponse est « non » à partir du moment où il a attendu le forfait de Nadal pour broder la quinzième étoile.

      :mrgreen:

      • Sylvie 12 juillet 2010 at 14 h 22 min

        Ce site est en train de dériver vers ce que nous sommes plusieurs à avoir fui ailleurs. C’est bien dommage.

        • Franck-V 12 juillet 2010 at 14 h 23 min

          Zen, Sylvie, rien de bien méchant, tu le sais.. , d’ailleurs ces jeunes gens restent très mesurés, ils le savent :-)

          • Sylvie 12 juillet 2010 at 14 h 25 min

            Mouais, je vais aller à la plage, ça me changera les idées parce que le tennis est avant tout un loisir. Bon après-midi.

            • alfred 12 juillet 2010 at 14 h 29 min

              Ben voyons Sylvie! Tu aurais au moins dû remarquer le mrgreen tout à fait en bas hein? Relaxe! Relaxe!

              :mrgreen:

              • Sylvie 12 juillet 2010 at 14 h 34 min

                oui, second degré, je n’en doute pas une seconde…

        • Franck-V 12 juillet 2010 at 14 h 26 min

          Ils essayent.. c’est de bonne guerre ;-)

      • Franck-V 12 juillet 2010 at 14 h 23 min

        Là encore, tout est question de point de vue, moi, je me souviens que Nadal a déclaré forfait.. après connaissance du tableau et avoir vu Hewitt au 2° tour… qui venait de lui coller une branlée en exhib quelques jours plus tôt, ça a du convaincre Fed de broder son 15 sur son blouson effectivement :mrgreen:

        Mais la question n’est plus d’actualité, Nadal a jugé plus opportun entre deux plasmas dans les genoux d’aller supporter la Roja en AfSud plutôt qu’à Clermont-Ferrand… :roll:

        • Jeanne 12 juillet 2010 at 23 h 36 min

          mdr Franck et Nadal c’est Camille et Rome

        • Franck-V 14 juillet 2010 at 13 h 33 min

          « Moi seul en être cause et mourir de plaisir ».

          Mais beurkkk quoi :-(

          http://img4.cache.netease.com/photo/0005/2010-07-12/6BCMK92539GD0005.jpg

          • alfred 14 juillet 2010 at 13 h 44 min

            En réalité Franck aime bien le petit espagnol. Je pense même qu’il pense plus à Nadal qu’à l’âne d’or.

            :mrgreen:

        • Franck-V 14 juillet 2010 at 13 h 58 min

          Là, c’est la mâchoire d’âne.. dixit Samson.. mais avec la calvitie naissante, Nadal est loin du compte :-)

          • alfred 14 juillet 2010 at 15 h 45 min

            Yeah! C’est fou que personne ne remarque la calvitie (adulte mais pas naissante) de Sir Murray.

            Ah je comprends!
            Murray c’est deux GC offerts! :mrgreen:

          • Franck-V 14 juillet 2010 at 15 h 50 min

            Ben si de Murray il était question, à la rigueur, mais là, c’est la mâchoire de l’âne dont il s’agit.

            Murray, c’est aussi.. 2 arrêts brutaux en GC..selon le point de vue.. :roll:

        • Coach Kevinovitch 14 juillet 2010 at 14 h 52 min

          Eh, il faut que tu arrêtes avec Nadal! Cela devient néfaste pour toi. Essaye de l’oublier, c’est possible!

          Tu te fais du mal pour rien! Pourtant, il fait beau, c’est l’été (enfin pas à Paris), il y a plein de choses à faire qui sont plus intéressantes que de parler d’un joueur qui tu n’apprécies guère.

          • Franck-V 14 juillet 2010 at 14 h 55 min

            T’es gentil, mais je vais faire ce que bon me semble :-)

             » Cela devient néfaste pour toi. »

            Et pour toi.. devine ce qui l’est :mrgreen:

          • Franck-V 14 juillet 2010 at 15 h 32 min

            On n’a pas élevé les cochons ensemble mon bon… :roll:

  21. Antoine 12 juillet 2010 at 14 h 23 min

    Ferrer, Almagro et Verdasco sont tous partis en Suède défier le Sod sur ses terres en Suède..Vu le nombre de cervezas qu’ils se sont ingurgités cette nuit, il n’y a pas besoin d’être aussi intelligent que Paul le poulpe pour prédire les résultats de la semaine…

    • MarieJo 12 juillet 2010 at 14 h 46 min

      lol !!!! je me demande même si certains espagnols ne sont pas passés par la case espagne pour vivre la finale à la maison avant de partir ce matin avec la tête à l’envers et le coeur à l’endroit :)

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis