Qu’est-ce qu’un joueur complet ?

By  | 30 juin 2009 | Filed under: Regards

Rafael Nadal (Crédit : Rosangel Valenti)Chaque année, au moment de l’enchaînement Roland-Garros / Wimbledon, c’est le même refrain : un bon nombre de fans de tennis soulignent le manque de variété des schémas de jeu des joueurs.

Les uns sont lassés par les longs rallyes du fond de court, avec des coureurs de fond qui ne savent que lifter et balancer de grands coups droits. Les autres sont exaspérés d’assister à chaque match (le dernier Karlovic vs Tsonga en étant le meilleur exemple) à un concours d’aces, avec des joueurs pouvant quasiment gagner un match sur leur seul service.

 

Pourtant au regard du palmarès de ces tournois, on s’aperçoit que les deux derniers lauréats de Roland-Garros, Rafael Nadal et Roger Federer, ont gagné aussi Wimbledon, comme l’ont fait auparavant les Borg, Agassi et bien sûr Laver. Il est donc possible de bien figurer sur des surfaces très différentes (même si le ralentissement de l’herbe à Wimbledon a réduit l’écart entre les deux surfaces dites ‘extrêmes’).

 

Pourquoi ces joueurs ont-ils été capables de gagner sur deux surfaces aussi différentes, ainsi que sur dur ? Tout simplement parce qu’ils sont parmi les plus complets techniquement, et que cette maîtrise technique leur permet le plus souvent de posséder une palette tactique variée. Ce sont aussi de vrais athlètes, avec un mental hors du commun. Ils ajoutent souvent à toutes ces qualités la maîtrise d’un coup exceptionnel qui leur permet d’engranger des points facilement ou de dicter le jeu en s’appuyant sur ce coup.

 

  Je me suis livré à un petit exercice consistant à attribuer un certain nombre de points à un échantillon de grands joueurs que j’ai vu évoluer (à ce titre, je n’ai pas mis Laver, mais tous ceux qui l’ont vu jouer ont mis en évidence le fait que c’était un joueur techniquement complet).

 

Les points ont été attribués de la manière suivante : j’ai mis ensemble technique et tactique, c’est critiquable, mais pour moi, il ne peut y avoir de maîtrise tactique sans disposer de toute la palette technique.

 

Critère technique + tactique : sur 10

-         Complet fond de court coup droit/revers

-         Volée + couverture du filet

-         Service (variété, première + deuxième balle)

-         Maîtrise des effets (lift, slice, amortie…)

-         Lecture du jeu

-         Maîtrise de plusieurs schémas de jeu

 

Critère physique : sur 5

-         Déplacement/couverture du terrain

-         Santé/sujet aux blessures

-         Puissance/vitesse de bras

 

Critère mental : sur 5

-         Capacité à gagner les points clés (balles de break, tie-break)

-         Gestion des grands évènements

-         Combativité/Fighting Spirit

 

 

Bonus Critère coup(s) exceptionnel(s)

Coup hors du commun permettant de gagner des points facilement ou de dicter le jeu.

Tableau joueurs complets 

En synthèse

 

  Sans surprise, les joueurs les plus complets techniquement se détachent, avec en tête de peloton les trois qui ont gagné Roland-Garros et Wimbledon et ont joué la finale des deux la même année.

A mes yeux, Federer est le plus complet techniquement, mais le physique de Borg est exceptionnel (6). Par exemple, le Suédois a gagné des compétitions entre sportifs de différentes discipline, battant entre autres Guy Drut sur les courses de haies. Tout aussi exceptionnel est le mental de Nadal (6). Tous trois ont des jeux leur permettant d’attaquer ou de défendre, de rester au fond du court ou d’aller au filet. Nadal manque encore d’un service plus compétitif mais il a gommé toutes ses lacunes en revers.

 

Sampras suit juste derrière, porté par un coup hors du commun, le service (6), le meilleur serveur à mon sens en première et deuxième balle. Il lui manquait la maîtrise des effets, un déplacement meilleur sur terre battue, et une certaine endurance.

 

On trouve derrière des joueurs très différents :

-         Agassi et Connors sont incomplets techniquement (volée inexistante pour Agassi, peu de variation tactiques, service et coup droit insuffisants pour Connors) mais leur jeu de puncheur et leurs capacités de contreur les rendaient très difficilement battables.

-         Lendl et McEnroe ont le même score : tous les deux ont un jeu incomplet. Mc Enroe avait un jeu de fond de court médiocre, comme son physique, mais il était sublimé par un coup exceptionnel : son enchaînement service/volée/œil. Lendl était plus complet, mais manquait d’une vraie volée, et pâtit d’un mental médiocre (nombreuses finales perdues).

-         Wilander : le Suédois était complet partout, mais il lui manquait un grand coup.

-         Murray : l’un des plus complets techniquement et tactiquement, il lui manque aussi un grand coup à l’heure actuelle pour dicter le jeu (cf Roland Garros), mais il est en train de l’ acquérir (service).

Un Marat Safin avait le potentiel pour faire partie de ce peloton.

 

Au sein du peloton suivant, on trouve :

-         Les « jumeaux » Edberg et Becker. Le coup droit atroce d’Edberg le condamnait à devoir utiliser systématiquement le même schéma tactique avec peu de variété, mais quelle volée ! Becker était plus complet techniquement, mais avec un déplacement lourd, et pour moi un manque de maîtrise de schémas tactiques alors que sa maîtrise technique aurait dû lui permettre de faire mieux. Un joueur comme Cash, s’il n’avait pas été tout le temps blessé, aurait dû avoir le même type de palmarès.

-         Stich et Courier : Stich est à un très haut niveau technique, car il savait tout faire (cf Haas aujourd’hui mais en moins bien). Comme Haas, son physique (nombreuses blessures) n’était pas à la hauteur, et le mental était quelconque. Courier était un peu frustre techniquement et tactiquement, mais possédait un vrai jeu de puncheur. Il aurait pu et dû gagner le même nombre de tournois du Grand Chelem qu’Agassi s’il n’avait dû faire face à son burn-out. Un Hewitt est peut-être à rapprocher de Courier, il a compensé lui-aussi des insuffisances (une absence de grand coup pour lui, une absence de maîtrise technique pour Courier) par une volonté et un fighting spirit qui l’ont fait exploser.

-         Djokovic, très complet techniquement, mais pas encore tout à fait au clair sur ses schémas de jeu (amorties tentées un peu à l’aveuglette) et son endurance reste à démontrer. Comme Murray, il va progresser et sa base technique est très solide.

 

J’ai fait l’exercice avec des types de joueurs très différents :

-         Roddick, frustre techniquement, doté d’un coup exceptionnel (le service) et d’un bon coup droit, et qui n’a pas de variation possible dans son jeu.

-         Davydenko est lui plus complet (coup droit, revers, fond de court), mais ne maîtrise pas les différents effets, n’a pas de volée, et qui en reste au même schéma tactique, sans un mental au-dessus du lot pour compenser comme le faisait Agassi. Dans la même catégorie, on retrouverait Kafelnikov.

-         Noah, terriblement frustre techniquement, mais doté d’une présence physique (quand pas blessé) lui permettant de compenser ses limites techniques et tactiques. A rapprocher de Roddick, avec une meilleure volée, mais un revers encore plus mauvais.

-         Leconte, un des plus doués techniquement, sachant lifter et slicer, jouer du fond de court et au filet, mais handicapé par un physique et un mental pas du tout à la hauteur. Quel gâchis.

 

Enfin, Chang et Berasategui, pour montrer par l’absurde comment l’absence totale de coup fort (Chang) et la caricature de l’hémiplégie tennistique (Berasategui, mais je pourrais mettre Karlovic aussi) ne permettent pas de faire une grande carrière en tennis.

 

  En conclusion, pas de surprise : les plus beaux palmarès vont aux joueurs les plus complets ou qui savent sublimer leurs imperfections par soit un coup exceptionnel soit un mental exceptionnel. Attention au mental, comme pour le physique, si on tire trop sur la corde, on risque les blessures ou le burn-out.

 

L’intérêt d’une très bonne technique et d’une maîtrise complète des schémas tactiques est de permettre l’économie… et donc la longévité !

About 

Tags:

86 Responses to Qu’est-ce qu’un joueur complet ?

  1. benoit 1 juillet 2009 at 15 h 58 min

    Et ben 21ème demi-finale de GC consécutive pour Fed, probablement son record le plus impressionnant…

  2. Marc 1 juillet 2009 at 16 h 05 min

    Bon, Karim, tu es soulagé ? 3 petits sets et on ne parle plus de la Chose !

    Quant à Djoko, le révélateur Haas fait mal : c’est une chose de mettre 3 sets à 0 à toutes les brèles qu’il a rencontrées aux 4 premiers tours, dès qu’il joue contre un vrai joueur, ce n’est déjà plus la même histoure !

  3. benja 1 juillet 2009 at 16 h 07 min

    comprends tjs pas comment fed a perdu un set dans ce tournoi contre cet allemand alors qu’il avait un break d’avance.

    tous mes pronos foutus a cause de ça!!!

    enfin, il n’en perdra plus un.

    qu’est ce que j’avais dit sur Ivo le manchot? trop facile…

  4. Alex 1 juillet 2009 at 16 h 07 min

    Le gazon est grave cramé et Djoko est en bonne voie pour lui ressembler.. Saura-t-il récidiver la perf de Fed en huitième à RG ? Presque le même score dans les 2 premiers ..

  5. Franck-V 1 juillet 2009 at 16 h 13 min

    En parlant de thriller dans ce monde sans pitié.. sans mono aussi certaines années.. est-ce que l’assassin habite au 21? (1/2 F de GC consécutives)

  6. Alexis 1 juillet 2009 at 16 h 35 min

    Je n’arrive pas à comprendre ces commentaires sur l’article de l’equipe relatant la victoire de RF : une grande part considère que Karlovic s’est « fait dessus », qu’il n’y avait aucun suspense et patati et patata. En gros, RF n’a aucun mérite.
    Pourquoi dénigrer un joueur qui produit un si beau tennis? Objectivement, si on aime ce sport, comment ne pas apprécier le jeu de Federer pour ce qu’il est : une anthologie du tennis ( bon je m’enflamme mais quand même). Ne peut-on pas être fan de tennis plutôt que de tel ou tel joueur?

    • Franck-V 1 juillet 2009 at 16 h 42 min

      Oui, bon le jour où les rageux s’arrêteront de parler, la Terre s’arrêtera de tourner ^^

  7. karim 1 juillet 2009 at 17 h 02 min

    Qu’est-ce qu’un jouer complet? Heuuu un joueur avec du blé dedans?

    Poussez pas, je sors tout seul, comme un grand…

    • Alex 2 juillet 2009 at 13 h 50 min

      Avec ses 38 millions de dollars,Federer est donc le joueur le plus complet !

  8. benja 1 juillet 2009 at 17 h 44 min

    Disons que RF aura moins de mérite cette car son seul adversaire depuis 5 ans est blessé.

    Mais qu’en peux-t’il?

    Et la murène se balade vs JC F comme prévu.

    • Franck-V 1 juillet 2009 at 18 h 08 min

      C’est vrai, d’autant moins de mérite qu’il est sur le déclin, déjà amorcé l’an passé , ce que d’ailleurs d’autres « adversaires » ont remarqué, la murène par exemple, comme le Djoko qui alignent les victoires contre lui cette année :-) à moins qu’il soit déjà fini aussi, celui-là?

      Mais comment ça se fait qu’il se blesse moins? Il tire peut-être moins sur la corde que d’autres.. qui doivent se défoncer hors limite pour ..accompagner.. son déclin…

      être complet, c’est aussi ça..avoir « moins de mérite » finalement ;-)

      Mais la Murène irrésistible de toute un peuple est là, après sa superbe victoire sur une WC en 1/4, laissons donc le déclin suivre son cours naturel…

  9. Pierre 1 juillet 2009 at 18 h 09 min

    Effectivement, méga-ballade de la murène qui ne fera qu’une bouchée de son adversaire en demi-finale. J’ai vu 2 minutes d’un match de double mixte auquel Jamie Murray, frère de la dite murène participait : même tronche et même improbable touffe sur le crane, avec la mother qui piaffait dans les tribunes. M’enfin…

    Du super Fed aujourd’hui : fallait quand même les passer, les 3 sets à Phil Defer. On aura droit à la finale attendue, ça se précise. Certains voient déjà Fed en haut de l’affiche, moi pas du tout. Je le souhaite vraiment, mais je suis comme Saint Thomas (en moins saint).

    On aura aussi, je pense, une splendide demi Fed/Haas : ces deux-là vont faire du beau jeu, tant mieux pour les mirettes.

  10. Jean 1 juillet 2009 at 18 h 37 min

    Pour préciser ma pensée sur les joueurs complets et le fait qu’il faut garder en vue le filtre des époques, je pense que si je devais diviser l’open en grandes périodes, je dirais ceci, même si c’est un peu caricatural :

    Une période anté-borgienne (« classique »), uniforme au niveau des surfaces et du matériel. Il y avait bien sûr des adaptations à la terre, plus d’échanges mais les joueurs étaient les mêmes. Il serait faux de dire qu’ils jouaient tous pareils, mais on avait quand même une orientation du jeu vers le filet. Sur ce que j’ai vu, Laver était vraiment très complet techniquement et physiquement au dessus, tout au moins en 69 (31 ans).

    Une période borgienne, où se crée la distinction nette entre le jeu sur rapide et sur lent, le paradoxe étant que le type qui formalise le jeu lifté et aussi celui qui domine sur herbe et qu’il se barre presque avec la clé du tunnel sous la manche. Dans le même temps, RG perd de l’intérêt pour beaucoup, et notamment les américains, avec les circuits parallèles et les conflits avec la FFT. Ca joue, beaucoup ne feront pas l’effort de venir, et donc de s’adapter.

    Les 80’s avec une distinction nette entre les types de jeu, aidée par la variété du matériel, on avait en même temps du bois (Noah), de l’alu (Cash) et du composite très divers, rien à voir entre une F200 carbon Rossignol et une Head Graphite pro. Plus personne n’aura le talent de Borg pour conjuguer le tennis dans deux styles si distincts et ce n’est pas un hasard si il est abattu par un mec à la tactique extrême. Tous ceux qui ne sont pas prédisposés au jeu sur terre n’ont aucun espoir à RG, voire font l’impasse. Mac n’a jamais préparé spécifiquement RG, si il l’avait gagné, cela été sur le seul talent, la chance un peu. Il reste assez de rapide pour se faire un beau palmarès, d’autant que la course aux records n’était alors pas de mise. Il faut également garder en vue que tous les joueurs des 80’s sont en fait des joueurs de bois, qui ont fait tout leur apprentissage avec ça. Gagner Wimbledon reste la référence, il aurait été trop dangereux aux Mac et Edberg de compromettre leurs chances sur Wim, deux semaines seulement après RG, et sur l’USO, les impasses des 70’s ont probablement joué dans la sous évaluation du French. On peut penser que Noah a également ramené de l’espoir pour les grands attaquants.

    Les 90’s sont dans la même optique avec l’arrivée de nouveau phénomènes : malgré la continuité des modèles extrêmes (Sampras / Bruguera), d’autres formes apparaissent. La victoire d’Agassi à W 92 est presque miraculeuse, cette génération américaine n’était pas du tout complète puisque Bollettieri opte pour un développement des coups forts et pour une nouvelle idée de l’attaque, en fond de court (il affirme lui-êm n’en avoir pas grand chose à foutre de la technique parfaite). De plus, les nouveaux ne sont pas torturés par la notion d’héritage et de continuité historique et abordent sans complexes le gazon, alors qu’un Lendl était en quête de cette reconnaissance stylistique. Et l’on commence à voir à nouveau des joueurs plus complets, Stich était de ce point de vue très novateur pour moi, qui ont fait la plus grande partie de leur apprentissage avec du composite et donc des surfaces de centrage augmentées, ce qui joue et aide beaucoup. Le dur domine désormais, ne pasoublier que les tournois de préparation à l’USO sont passés au dur dès fin 60′s, quelle que soit la surface sur laquelle il se jouait.

    Une époque moderne, où les surfaces s’uniformisent, tout comme le matériel (comme avec les instruments de musique, le foisonnement des marques des années 80’s disparaît, seules les plus grosses subsistent dans cette guerre économique). Puisqu’il n’y a plus de grosses différences dans les conditions de jeu, il faut établir un style valable partout pour être compétitif. Le circuit est également complètement uniformisé, il n’existe plus de circuit parallèle us au printemps et tout le monde joue des mêmes tournois, ce ui n’était pas du tout le cas avant (il n’y avait pas d’obligation de jouer les MS et Mac ou Connors ne venaient jamais à Monte Carlo).

    Tous ces éléments font qu’il faut regarder la notion de complétude en ayant un œil sur le filtre historique, il me semble que c’est ce que fait Antoine. Laver était formidablement complet, on ne lui demandait pas non plus de jouer des rallyes à 200km/h et personne ne lui proposait de grands lifts violents sur le revers. Mac était spécialiste dans les 70/80’s mais aurait eu de très bonnes chances à RG avant 74, tout comme Sampras ou Edberg. Aujourd’hui, on trouve les joueurs très complets mais l’évolution des conditions fait qu’il n’est pas utile à Nadal ou Murray d’enchaîner sur tous les services pour gagner (ou tenter de gagner) Wim. En seraient-ils capables, permettez moi d’en douter, cela relativise un peu l’impression de complétude que l’on peut avoir aujourd’hui,il y a une différence entre venir au filet pour conclure ou enchaîner pour créer la surprise et jouer service/volée sur tous les points, comme Borg ou Lendl devaient le faire.
    Ta démarche de prendre en compte technique / physique / mental sans regards sur les palmarès est époque est bien sûr bonne, les notes sont discutables, mais aussi un peu trompeuse. Il fallait quasiment choisir un style extrême dans les années 80, aujourd’hui, il faut choisir de ne pas en avoir, ce qui nous fait paraître n’importe quel Tommy Haas plus complet qu’Edberg. Perso, pour avoir su à ce point s’adapter et faire des grands écarts, je donne la palme à Borg.

    Sur l’évolution future, on assiste quand même depuis quelques temps à une nouvelle orientation vers plus d’attentisme. Federer n’est plus un attaquant, la question de savoir si s’en est un qui a gagné RG ne se pose même pas, tous les joueurs à risque comme Roddick rationalisent au maximum leurs jeux et la nouvelle génération n’est pas vraiment casse-cou, on verra.

  11. MarieJo 1 juillet 2009 at 19 h 39 min

    désolée de vous interpeler sur un autre sujet, mais on a besoin d’un volontaire pour faire un papier pour samedi sur le tennis féminin de cette quinzaine à wimb ? je sens déjà que je soulève un un gros soupir… mais ça fait quand même pas très sérieux, et fair play d’ignorer ces dames, qui je vous le concède ne produisent pas un tennis digne des « ah oh yeeeesss » de ces messieurs !

    moi j’ai déjà un papier pour lundi, et qqu’un est déjà sur les tops flops si je ne m’abuse, voilà il ne manque plus que les dames :)

    • Jean 1 juillet 2009 at 22 h 50 min

      Moi,moi !! Nan je déconne, je ne sais même pas qui est en demies en fait.

      Personne pour commenter les matchs d’aujourd’hui, je n’ai quasiment rien vu ?

  12. karim 1 juillet 2009 at 22 h 59 min

    Et bien MariJo je suis un homme défis. Je relève le gant et me porte candidat à la rédaction de ce papier sur le tennis féminin. Mais pas de cette quinzaine qui m’endort. Ou alors lié indirectement. Et uniquement si je suis dispensé des top/flop que je devais faire en quatre mais avec Bastoon sur le tournoi. Alors?

  13. Antoine 1 juillet 2009 at 23 h 34 min

    Dimanche dernier, j’écrivais que les demies seraient Federer-Haas et Murray-Hewitt. S’agissant de ce dernier, j’étais moins sur de mon pronostic au vu des 1/8èmes, de la bonne forme de Roddick et du fait que Hewitt avait joué cinq sets contre Stepanek..Cela s’est vu aujourd’hui et Roddick a particulièrement bien servi.

    Pour le reste aucune surprise donc, mis a part le fait que Karlovic a gagné deux jeux de moins que je ne le prévoyais hier…Comme prévu Murray a facilement battu Ferrero et Haas a battu Djokovic..

    Bref, tout ceci nous rapproche de la finale prévue à propos de laquelle je persiste évidemment pour vous dire que Murray va en prendre une bonne, amplement méritée…

    J’ai un mal incroyable à comprendre comment les déclinologues peuvent encore persister dans leur analyses alors qu’il devrait être assez évident, de mon point de vue, que le Suisse demeure le meilleur joueur et que ce n’est pas parce qu’il a perdu l’année dernière contre Nadal ou perdu à nouveau contre lui à l’OA que cela change grand chose à cet état de fait..

    Murray d’ailleurs est peut être même capable de perdre contre Roddick, ce qui serait un comble. Mais en ce qui concerne la finale, ce n’est pas pour lui..

    Je crois que Federer a mieux à faire que de perdre pour la cinquième fois contre Murray, par exemple gagner un 15ème GC et reprendre sa place dans la foulée histoire de régler son compte à cet autre record encore détenu par Sampras et plus généralement de lui rappeler la différence entre une finale de Wimby et une de tournoi de plage à Doha & Cie..Une finale de Wimbledon, c’est sérieux; il ne s’agit pas de rigoler et de faire cadeau de sets ou de match..

    D’ailleurs, je suis surpris des commentaires prédisant la victoire de Murray ou en faisant le favori…Qu’est ce que Murray a prouvé jusqu’ici ? Il n’a jamais gagné un tournoi important et on voudrait qu’il gagne contre le meilleur joueur sur herbe des six dernières années ? C’est un peu étrange..Federer gagnera plus ou moins facilement selon la qualité de service de Murray mais le résultat final ne fait pas de doute pour moi…

  14. Franck-V 2 juillet 2009 at 0 h 24 min

    Roddick n’est pas verni, après les Monfilseries de Roland en manque de Noahmania , il va devoir se taper Murray et sa clique en furie, pleine de Perrytudes frustrées de longue date.

    Et dire que c’est ce gars-là qui rejoint Henman (et Roger… Taylor), ça fout quand même la gerbe..

    Toujours est-il qu’avant d’espérer rejoindre Fred Perry (1936), il peut déjà tenter de rallier le dénommé Henry Austin de 1938, barré en finale par Donald Budge lors du premier Grand Chelem calendaire de l’Histoire.

    Si il gagne et qu’il est anobli , ne me dites pas que l’an prochain, on va annoncer  » Sir Murray to serve »

  15. benja 2 juillet 2009 at 7 h 43 min

    Tjs pas de surprise, Nole ne partait plus favori vs Tommy.

    Mais peut-être que Fed a la mono et ne nous l’a pas dit….

    Alors on aurait une finale Haas-Murray.

    Quoique Roddick me semble capable de passer la Murène, s’il sert le feu comme c’est le cas pour l’instant, il a quand des armes plus percutantes que l’Anglais.

    En plus ça nous ferait un dimanche ensoleillé à passer à l’extérieur car un Roddick-Fed, on a déjà vu assez souvent, ça n’a guère d’intérêt. (3 sets en 1h47 de jeu)

  16. karim 2 juillet 2009 at 9 h 43 min

    Je suis étonné encore une fois par le manque de percussion du coup droit de Roddick. J’aimerais bien avoir les stats, le nombre de coups droits gagnants qu’il faisait par match il y a 4-5 ans et à combien il est réduit aujourd’hui. Il énormément perdu en frite pure avec ses trajectoires bombées. Et je n’ai pas l’impression que son « nouveau » lift gêne tant que ça les adversaires. J’ai toujours eu tendance à le sous-estimer je le concède…

    J’ai lu dans l’interview de Fed que Haas et lui étaient très amis. Il me semble pourtant qu’il y a quelques années, en 2007 je crois, c’était tendu entre eux. A l’époque Haas avait battu Fed en exhib en Australie puis je crois qu’au « vrai » tournoi l’avait poussé aux cinq sets, je ne sais plus. A l’époque il y avait de la tension. Quelqu’un s’en souvient?

    @ Antoine l’homme du all england. j’avais demandé si l’un d’entre vous avait lu quelque chose sur la polémique concernant la programmation des jolies joueuses sur le center court. tu as des infos?

    Alors, encore une non-finale Williams vs Williams? Leurs rencontres sont tout de même moins nulles qu’en début/milieu de carrière. Elles arrivent à nous délivrer des bons matches désormais l’une contre l’autre.

    • Antoine 2 juillet 2009 at 10 h 27 min

      Non Karim, pas d’infos sur le sujet..je suppose qu’il s’agit quand même d’une blague..Sinon, j’ai le même souvenir que toi concernant Haas et Federer..Visiblement, c’est de l’histoire ancienne puisque Hass a même dit dans sa conférence de presse qu’il était content au fond que le Suisse lui ai sorti ce coup droit gagnant qui lui a permis de renverser le match à RG parce qu’il était très content que Fede ait enfin gagné là bas…

    • Bastien 2 juillet 2009 at 10 h 45 min

      Oui, pareil pour Tommy & Roger. Curieux tempérament, d’ailleurs, ce Haas…

      Bon, personne pour parier sur une finale Haas/Roddick ? Vous m’étonnez !

      Sinon, chez ces ladies, ça sent le WiWi. Elles ont collé, en double, une double-bulle à 2 spectatrices venues jouer à la baballe contre elles. A moins que Dementienovotna ne s’achète un mental. Tellement improbable !

      J’espère qu’elles nous feront un remake de leur match de l’année dernière à l’UsOpen , le meilleur match de tennis féminin que j’ai vu ces dernières années (et oui !), avec une Venus resplendissante et inspirée, et une Serena, complètement dominée mais plus hargneuse que jamais et qui remporte le match d’une façon parfaitement invraisemblable, démontrant de manière éclatante la prédominance de l’esprit sur le corps, rien moins que ça…

  17. Antoine 2 juillet 2009 at 10 h 45 min

    Il y a un truc qui m’inquiète à propos des demies à venir et de la finale de dimanche..on prévoit orage en fin de journée vendredi à Londres et temps peut être pourri pour dimanche..

    Mine de rien, le toit a donné aux organisateurs le pouvoir de modifier très sensiblement les conditions de jeu au cours d’un match. Si l’on en croit Murray, c’est une cuvette humide et le court devient lent..Murray n’a pas aimé contre Wawrinka mais pourrait aimer contre Roddick ou Federer..Quoi de mieux pour l’Ecossais que de ralentir le jeu contre ces deux là ? C’est comme si on commençait à jouer sur un court et puis on change de court et de surface….

    Je crains donc que la dernière phase du complot pour faire gagner Murray ne s’achève ainsi: demie finale et finale commencée à l’air libre, Murray dominé, mise en place du toit et Murray, seul de son espèce à savoir comment cela se passe là dessous, finalement vainqueur..Voilà, cela a coûté 100 M £ mais le résultat est là: enfin un britannique qui gagne à Wimby depuis Perry…

  18. benoit 2 juillet 2009 at 11 h 00 min

    Pour Haas Fed de l’Open d’Australie c’était en 2006.

    Sinon pour renchérir sur le commentaire d’Antoine sur le fait que Murray ne passera pas Fed. On peut aussi rappeler qu’il ne l’a jamais battu au meilleur des 5 sets, et surtout jamais en finale d’un tournoi…

    J’ai vu pour une fois tous les matchs de la journée. Federer a été très bon face à Ace Man, sachant concrétiser les rares occasions qu’il a eu. Il est resté parfaitement concentré sur ses propres jeux de service et a su enfoncer le clou lors du tie break du 3ème set.

    Haas, lui a fait un très bon match face au Djoker. Ca fait plaisir de voir un serveur volleyeur aller aussi loin ! Joueur complet peut être, mais quand même une faiblesse en coup droit quand c’est tendu. Le serbe a été très mauvais dans la tactique continuant à jouer la plupart de ses balles dans le revers de l’Allemand. Et comme il n’était pas percutant, c’étaient de véritables penalties ensuite pour Haas. Le serbe n’a plus atteint une 1/2 finale de GC depuis l’US Open ! Il va falloir qu’il soit solide durant la tournée américaine s’il ne veut pas que Del Potro lui chippe sa place !

    Fed/Haas : un beau match en perspective, mais je ne vois pas Fed se faire surprendre comme à Roland. Il sera vigilent d’entrée et n’aura pas vu Nadal se faire éliminé la veille ! Haas a de belles armes à faire valoir, notamment le service que le Suisse a du mal à lire. Sa 2ème est ttrès performante aussi, mais elle se grippe souvent lors des moments chauds (combien de doubles lors des tie break ?!). Et puis, en passing, ce sera pas un piètre Djokoivc en face. Je vois donc le Suisse s’imposer en 3 sets.

    Murray a écrasé Fererro au moment où il a compris qu’il aurait tout intérêt à être offenssif s’il ne voulait pas reproduire un match comme contre Wawrinka. C’est ce qu’il a fait à partir du milieu de 2ème set. Il est passé de 3 mètres à 1 voire 0 derrière sa ligne de font de cours. Ferrero n’avait pas la puissance pour le déborder en 2 coups de raquette. En plus, je l’ai trouvé bien vite résigné, dommage.

    Roddick contre Hewitt, c’était le meilleur match du jour. J’ai vu les 2ers ainsi que le dernier set. Hewitt revient à un bon niveau c’est clair. Mais je ne peux m’empêcher de penser que contre Murray ce sera beaucoup plus dur pour A-Rod. La balle va revenir une ou deux fois de plus, avec de l’effet, notamment du slice qui mettra au supplice l’Américain. Et surtout Murray est un bien meilleur retourneur que l’Australien. Roddick gagnera peut être un tie break, pas plus. Je dis donc Murray en 4 sets.

    • Antoine 2 juillet 2009 at 12 h 18 min

      Je suis peu ou prou du même avis quand aux résultats des demies bien sûr mais je pense qu’il ne faut surtout pas sousestimer Haas, friable mentalement assez fréquement, mais très solide cette quinzaine. Il sert et joue très bien et il ne serait pas surprenant qu’il parvienne à prendre un set à Federer..Le match contre Cillic était top et il continue sur le même registre. Très plaisant à voir le Haas; enfin du service volée ! et du bon !

      Je ne vois pas bien non plus comment Roddick pourrait battre Murray, sauf si l’autre joue mal bien sûr… Roddick relance trop mal et Murray trop bien même si je ne trouve pas qu’il soit très supérieur à Hewiit dans ce registre..

      Il y a quand même qq chose d’un peu étonnant à voir et lire que tout le monde considère comme normal que Haas ait battu Djokovic..Djokovic a baissé, surtout mentalement, ce qui fait qu’il joue de façon plus attentiste, commet des fautes grossières aux moments chauds, et finit par perdre..C’est dommage et je me demande quand il va revenir à son meilleur niveau. Il n’est quand même pas moins bon que Del Potro, non ?

      Enfin, le principal, c’est que les brits aient la gueule de bois lundi et sauf à forcer Federer a jouer dans une serre moite ou l’on ne peut plus faire un ace, Murray va y avoir droit comme les autres..

      • benoit 2 juillet 2009 at 12 h 34 min

        Meilleur que Djoko ? En tout cas en GC cette année ils sont à égalité au nombre cumulé de tours passés. Et surtout Del Potro a atteint une demi finale là où Djoko n’a fait que 1/4 au mieux..

        Je maintiens Murray est un meilleur relanceur qu’Hewitt, du moins par rapport au Hewwit de cette année. Sur 1ère balle il arrive très souvent à la remettre et sur 2ème il est capable d’envoyer un sacré parpaing en revers !

      • fieldog38 2 juillet 2009 at 14 h 01 min

        @ Antoine : comment se fait-il que des conditions indoor soient plus lentes que le même terrai en extérieur??? L’humidité qu’il projette allègrement??? Ils sont forts quand même ces anglais…

        En revanche c’est un peu contradictoire que de voir l’écossais avantagé par une surface ralentie alors que sa meilleure surface est de loin le dur (cf US open) où son jeu de contre prend toute son ampleur…
        Pour moi, cela ne changera rien, si Fed est au même niveau que le sien depuis le début de la quinzaine, il gagnera. Sinon, s’il est moyen notamment au niveau du service il perdra.

        • fieldog38 2 juillet 2009 at 14 h 02 min

          Edit : le dur étant si je ne me trompe pas quand même plus rapide que leur gazon « ralentie »

  19. Antoine 2 juillet 2009 at 14 h 35 min

    Benoit: je suis bien d’accord sur le fait que Murray relance mieux que Hewitt mais la différence entre les deux n’est pas aussi importante à mon vais que ce que tu suggérais..

    Fielddog: oui, c’est en indoor quand le toit est sorti et l’avantage théorique, c’est que cela favorise le serveur car il n’y a pas de vent. Cependant les lumières ne sont pas forcément bien réglées si l’on en juge par les déclarations de Murray et son échange à ce sujet avec l’arbitre lors de son match contre Wawrinka..

    A en juger par ses déclarations, sur laquelle il a jugé bon mettre un bémol dès hier en disant que ce n’était pas une critique (quel hypocrite !), une fois le toit mis, cela devient une véritable serre en dessous..Alors qu’il faut 7 mm pour replier le toit, il faut ensuite attendre 20 mm pour que la clim fasse son effet et que le jeu puisse reprendre. La température à l’intérieur tombe alors à 24°C mais le pourcentage d’humidité reste considérable, et c’est cela qui ralentit le jeu et fais transpirer les joueurs comme des bêtes..Murray a explicitement dit qu’il lui était très difficile de servir un ace dans ces conditions et que du fait de ces conditions, il y avait beaucoup plus de rallyes qu’il n’y en aurait eu sur court extérieur par temps sec…

    Tout ceci n’avantage pas nécessairement Murray, cela dépend de la nature de son adversaire. Face à Roddick ou Federer, il est clair que l’Ecossais va devoir défendre et plus la surface sera lente, plus il a de chances de bien s’en tirer…

    Par ailleurs, des joueurs encore en piste il est le seul à savoir quelles sont les conditions indoor et s’est d’ailleurs plaint d’avoir été prévenu au dernier moment et que tout ceci nécessitait un temps d’adaptation..

    Bref, si en cours de match, le toit est sorti, Murray sera très clairement avantagé pour ces deux raisons. Je note d’ailleurs qu’il a d’ores et déjà été avantagé car s’il n’y avait pas de toit, il aurait terminé son match contre Wawrinka hier au lieu d’avant hier soir..

    La seule chose que j’espère, c’est que cette saleté ne sera pas utilisée lors de la finale…

    Sinon, il parait que cela n’a pas coûté 100 M£ mais seulement 80 d’après « The Times »… A titre de comparaison, le central avec toit amovible que prévoit d’installer la FFT au Stade Hébert à côté de RG, une autre ânerie, prétendument justifiée par le fait que les autres le font et donc il faut s’y mettre, est censé coûter 160 M€, soit pas grand chose de plus…..

    • Jérôme 5 juillet 2009 at 23 h 50 min

      Salut à tous.

      Article intéressant. Comme souvent, quand on commence à noter, et plus encore à pondérer des critères, on s’expose aux critiques légitimes.

      Je comprends notamment la réaction sur le fait que Nadal arrive classé devant Sampras et Lendl. A ce rythme, si on compare toutes les générations, Stich est supérieur à Laver.

      J’ajoute que le problème de ces classements, c’est que précisément ils sont statiques. Je veux dire par là qu’ils n’incluent pas le facteur humain, la capacité à s’arracher, à se dépasser, à marcher soudainement sur l’eau.

      J’ai du mal à mettre Connors devant Lendl. Mais le plus extrème, c’est quand même Murray : voilà un joueur qui a certes un très bon mental, un très bon retour, et un très bon revers à 2 mains. Mais des 4 cadors actuels, c’est de très loin celui qui me paraît avoir le moins d’armes, qui me paraît le plus jouer au maximum de ses possibilités. Et pourtant il ne gagne pas.

      Imaginons que ce classement ait été fait à l’époque où Corretja ou Moya ou encore Safin et Hewitt étaient au top. Ces joueurs seraient-ils arrivés au même rang que Murray ?

      Prenez un gars comme Wilander, certes il a craqué à 24 ans après avoir atteint son but. Mais voilà un type qui avait plutôt moins d’armes que ses grands rivaux et qui a réussi à se faire un palmarès phénoménal parce qu’il incarnait mieux que quiconque l’intelligence du jeu. J’ajoute qu’il était incroyablement sympathique : pas de gros melon mal placé chez lui.

      • Marc 6 juillet 2009 at 6 h 47 min

        Tes remarques sont justes Jérôme, mais je pense justement que Murray a le même type de jeu que Wilander : ils ont tous les 2 un jeu complet, intelligent, ils maîtrisent les effets et les variations…mais l’un a 7 GC et l’autre 0.

        Il manque à tous les 2 un coup maître pour obtenir des points faciles (même si Murray a sa 1ère bale).

        Mais Wilander, en terme d’attitude, n’était pas attentiste, il savait prendre le jeu à son compte et forcer la décision. Je crois que Murray est très complet, mais bcp trop attentiste et avec une morgue lui faisant croire qu’il peut s’amuser et humilier l’adversaire.

        S’il change d’attitude, je pense qu’il ne va pas tarder à ouvrir son compteur en GC

    • Guillaume 6 juillet 2009 at 0 h 25 min

      Salut à toi Jérôme, content de te voir ici !

      • Jérôme 6 juillet 2009 at 7 h 13 min

        Salut Guillaume. Merci.

        Marc, Murray a clairement le potentiel pour gagner un ou quelques tournois du GC. Mais au delà, ce serait bien aventureux de pronostiquer.

        Même si le bras de Federer tremble dans les plus grandes occasions et même si Nadal doit apprendre à mieux gérer ses pépins physiques, ces deux-là exercent un duumvirat qui rend incroyablement difficile à tout autre joueur de se tailler un gros palmarès. Depuis maintenant plus de 5 ans (RG 2005), 1 seul tournoi du GC leur a échappé.

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis