Tennis Race World Championships 2010 : État des lieux après New York

By  | 14 septembre 2010 | Filed under: Tennis Race

Classement 2010 mis à jour après le Super Grand prix de New York, couru sur asphalte.

Avec sa victoire sur le circuit de Flushing Meadows, Nadal a définitivement scellé le sort de la Tennis Race 2010 : C’est désormais officiel, il ne pourra plus être rejoint et sera champion du monde TRWC 2010, son deuxième sacre après celui de 2008.

On savait le cogneur espagnol, spécialiste des Grands prix sur terre, capable de gagner aussi sur l’asphalte : il l’avait déjà prouvé en super GP à Melbourne en 2009. Mais le circuit de Flushing Meadows lui avait jusqu’ici toujours résisté. Cette année, l’ouragan Rafael s’est abattu sur New York et tous les autres cogneurs ont été balayés comme des fétus de paille.

Courue d’abord dans une fournaise qui en laissa quelques uns sur le carreau, puis avec un vent violent qui mit en lumière les limites du pilotage de certains (Gaël Monfils par exemple), la course s’est achevée sous des trombes d’eau, sans que le taurillon de Manacor, qui avait mis un tigre dans son moteur, en soit le moins du monde affecté. Au manche de sa Babolat Aeropro Drive GT toujours aussi puissante, à l’aise sur ses pneumatiques Nike Air Court Ballistec, quand d’autres étaient soumis à de fréquents changements de gomme (Gaël Monfils encore), Nadal a survolé la course. Sa nouvelle carrosserie d’un noir brillant et profond, rehaussé de jaune, rappelle celle des fameuses Lotus 79 à effet de sol de Mario Andretti et Ronnie Peterson qui avaient écrasé le championnat du monde de Formule 1 en 1978.

Nadal a surtout appris à mieux gérer son calendrier. Il sait désormais perdre pour mieux gagner : ainsi s’est-il ménagé lors des GP du Canada et de Cincinnati, pour lâcher les chevaux et s’imposer à New York.

On peut d’ores et déjà parier que, le titre 2010 assuré, il va lever le pied pour les trois derniers Grands prix de la saison, et que son prochain objectif sera de remporter le Super GP de Melbourne en janvier 2011, ce qui ferait de lui le premier cogneur depuis Rod « The Rocket » Laver en 1969 à remporter quatre Super GP d’affilée.

Derrière Nadal, on trouve Novak Djokovic pour son premier podium de l’année. Le Serbe a livré un duel dantesque contre Roger Federer, duel dont, pour une fois, il est sorti vainqueur. Youzhny complète le podium devant le Suisse, tandis que Verdasco et Wawrinka prennent des accessits, tout comme Monfils qui termine dans les points.

Au classement de la TRWC 2010, on retrouve pour la première fois de l’année les quatre « cadors » aux quatre premières places (en l’absence de Juan-Martin Del Potro blessé depuis Melbourne et qui aura fait une saison blanche), les trouble-fêtes du début de saison (Roddick, Soderling, Berdych…) marquant le pas.

Place maintenant aux Grands prix « indoor » de l’automne.

Cogneur
Pts
TRWC-GP01
TRWC-GP02
TRWC-GP03
TRWC-GP04
TRWC-GP05
TRWC-GP06
TRWC-GP07
TRWC-GP08
TRWC-GP09
TRWC-GP10
TRWC-GP11
TRWC-GP12
TRWC-GP13
TRWC-GP14
1
R. Nadal 292 16 15 15 25 25 25 50 50 15 6 50
2
R. Federer
168
50
1
18
16
16
18
25 24
3
N. Djokovic
118
12
2
12 4
12
24
12
4
36
4
A. Murray 108
36
4 1 4 30 25 8
5
T. Berdych
93 6 18 1 24 36 8
6 R. Soderling
88 12 12 36 20 8
7
A. Roddick 63
8
18
25 12
8
F. Verdasco
58
8 18 12 20
9
J.W. Tsonga 56
30 6 8 12
10
N. Almagro
45


10 15 20
-
D. Ferrer 45

15 18 12
12
M. Youzhny 42 4 8 30
13
J. Melzer 37 1 6 30
14
N. Davydenko 30
20 10
15
G. Monfils 28 10 2 16
16
M. Cilic 26 24 2
17
I. Ljubicic 25 25
18
E. Gulbis 23
15 8
-
S. Wawrinka 23
10 1 12
20
M. Fish 20 18 2
21
M. Baghdatis 15 15
22
P. Kohlschreiber 14
6 6 2
-
D. Nalbandian 14
4 10
24
J.C. Ferrero 10 10
-
F. Lopez 10
6 4
-
J. Monaco 10 10
27
Y.H. Lu 8

8
-
A. Montanes 8

8
-
T. Robredo 8 8
30
T. Bellucci 4
4
-
J. Chardy 4
4
-
L. Hewitt 4
4
-
J. Isner 4 2 2
-
P.H. Mathieu 4
4
35 B. Becker 2
2
- M. Berrer
2
2
- D. Brands
2
2
-
V. Hanescu 2 2
39 R. Gasquet 1
1
- M. Llodra 1
1

Signalons que cette saison la comptabilité imposée par la FIA a changé: l’ancien barème (10-8-6-5-4-3-2-1 pts) a vécu, et a été remplacé, comme en F1 et en WRC, par un barème favorisant plus le vainqueur de chaque course, et permettant aux 10 premiers de marquer des points: 25-18-15-12-10-8-6-4-2-1.

Rappelons que 14 Grands prix sont disputés cette année, dont 4 «super grands prix» (Melbourne, Paris-outdoor, Londres-outdoor et New-York) qui apportent deux fois plus de points qu’un GP classique, et un «masters GP» indoor qui clôture l’année (réservé aux huit meilleurs cogneurs de la saison, ce dernier rapporte 50% de points en plus qu’un GP classique; il sera disputé cette année, comme déjà en 2009, à Londres).

About 

Sous d'autres cieux et en d'autres temps, je fus connu sous le sobriquet de "Colin Maillard et Tartempion".

Tags: , , , ,

74 Responses to Tennis Race World Championships 2010 : État des lieux après New York

  1. Franck-V 14 septembre 2010 at 19 h 41 min

    C’est possible que Sod n’ait que 8 pts avec un 1/4 alors que Verdasco en a 20, Monfils 16 et Stan 12?

    A supposer que Robin ait rencontré l’adversaire le plus abordable… mais bon.

    Enfin bref, je n’ai jamais rien compris au barème WRC.

    • Colin 14 septembre 2010 at 19 h 46 min

      Allons allons je l’ai déjà expliqué: le 1er au drapeau à damiers a 50 pts, le 2ème 36, le 3ème est celui qui a perdu contre le 1er en demies donc c’est Youzhny / 30 pts, le 4ème c’est l’autre demi-finaliste donc Fed / 24 pts, le 5ème celui qui a perdu contre le 1er donc Verdasco / 20 pts, etc.
      Soderling ayant perdu contre le 4ème, il est donc 8ème avec 8 pts.
      Et parmi les huitièmes de finalistes, seuls marquent des points les victimes de Nadal et Djokovic, qui finissent donc 9ème et 10ème de la course, avec 4 et 2 pts.
      Comme tous les barèmes, il est parfaitement discutable :mrgreen: mais c’est comme ça
      Sur une course, ça se discute, mais sur l’ensemble de la saison, ça s’équilibre, en tous cas pour les 10 premiers.
      C’est un peu comme les fautes d’arbitrage au foot, ça s’équilibre sur la durée d’un championnat (mais pas sur celle d’une finale de coupe)

      • Franck-V 14 septembre 2010 at 20 h 07 min

        Oh, je ne discute pas le barème, au contraire, ça donne aussi un autre d’angle de vue concernant les tableaux plus ou moins corsés…

    • Nath 14 septembre 2010 at 20 h 00 min

      Verdasco a perdu contre le vainqueur, Monfils vs le finaliste, Wawa contre un gars qui n’est pas allé en finale et s’est fait sortir par le futur vainqueur, alors que le vainqueur de Sorderling n’est pas allé en finale et ne s’est fait sortir « que » par le finaliste. C’est plus clair là ? :lol:

      De même, parmi les joueurs qui ont perdu en huitième, seuls les malheureux qui ont perdu contre le finaliste ou le vainqueur final ont droit à quelques points.

      J’appelle ça une compensation : au joueur qui se plaint d’être toujours dans la partie de tableau du futur vainqueur du tournoi, tu peux lui dire « oui, mais ça te permettra de gagner des points à la TRWC de Colin sur 15LT », ça lui remontera le moral :D

      Je suis un peu surprise que tu ne poses la question que maintenant si tu n’as jamais rien compris à ce barème, bien tordu, comme il se doit :mrgreen: (d’ailleurs, je n’ai jamais trouvé la légende)

      • Franck-V 14 septembre 2010 at 20 h 13 min

        Et moi, je suis surpris que tu sois un peu surprise ..que je n’ai pas déjà posé la question dès Wimbledon :mrgreen:

        Non, sérieusement, c’est seulement sur les accessits de cet US Open, que ça me fait bizarre; plus tôt, ça me semblait logique..même si le barème était en tout point identique.

  2. fieldog 14 septembre 2010 at 19 h 52 min

    Super Colin, le parallèle tennis/course automobile est toujours aussi bluffant avec toi comme directeur de course! ;)

  3. Guillaume 14 septembre 2010 at 20 h 05 min

    Salut à tous. Je suis débordé depuis deux bonnes semaines, n’ai rien suivi de l’US Open hors le premier tour de Gilles Simon contre Donald Young (ouaaaaaiis) et suis charette pour encore au moins deux jours.

    Après ça j’aurai sans doute 2/3 observations (réflexions seraient plus justes) à vous faire partager sur cet US Open, cette saison de tennis, et plus globalement ces étonnantes dernières années qui nous ont offert deux fois plus de Petits chelems en 7 ans que durant tout le reste de l’ère Open. D’ici là, je vais laisser macérer un peu tout ça.

    Big up aussi à Julie pour sa très rafraîchissante présentation de la finale NY. J’ai beaucoup aimé.

  4. MarieJo 14 septembre 2010 at 23 h 05 min

    salut à tous je recommande de suivre ici le reste de la discussion post US open, l’autre article étant surchargé de commentaires.

    merci.

  5. Jérôme 14 septembre 2010 at 23 h 42 min

    BEEERRRRRRKKKKKK !!!! Ignobles les chiffres de ce tableau. Ca rappelle l’annus horribilis de la F1 qu’a été 1992 où 2 pilotes qui n’étaient pas les Williams-Renault gagnaient tout parce qu’elles avaient le meilleur moteur et le meilleur chassis à suspension active, alors que c’était Ayrton le meilleur.

    Au passage, j’appelle l’attention de nos amis non-latinistes sur la nécessité de bien mettre les 2 « nn » au mot « Annus », sinon le latin se traduit par « horrible trou du cul », ce que n’étaient malgré tout ni Mansell, ni Patrese.

    On en revient donc à ce que je dis depuis maintenant un certain temps, il faut que la FIA, euh je veux dire la FIT, change le règlement et interdise les aides excessives au pilotage :
    - raquettes fortement profilées, à grand tamis et à surface utile gigantesque supprimant le problème de centre = équivalent de la suspension active,
    - cordages limite nanotechnologies = équivalent de l’antipatinage,
    - …etc.

    • Colin 15 septembre 2010 at 0 h 43 min

      Sans parler du Super Grand prix de Londres, seul GP disputé sur herbe, qui, jadis, couronnait des cogneurs spécialistes de cette surface, mais qui, désormais, est devenu une nouvelle chasse gardée de Nadal.
      Auparavant certains funambules adroits du manche -McEnroe, Edberg, Sampras- étaient capables de prendre tous les virages à la corde sans sortie de route, brûlant ainsi la politesse aux « terriens » qui eux, ont toujours préféré les grandes courbes.
      Aujourd’hui, tout le monde reste sur les trajectoires extérieures, du coup le gazon y disparaît rapidement et dès la mi-course, le circuit de Wimbledon devient l’équivalent d’un circuit sur terre, à l’instar de Roland-Garros. Et sur ce type de terrain, Nadal est imbattable.
      À quand le retour des attaquants à Wimbledon? Il y a bien les deux français Mahut et Llodra mais malheureusement ils se sont spécialisés, depuis des années, dans les sorties de route prématurées. Cette année Mahut est d’ailleurs sorti de route dès le premier tour, mais il est devenu célèbre car suite à un accrochage avec l’américain Isner, les deux ont fait une série de tonneaux record (70 pour Isner; 68 pour Mahut).

      • Franck-V 15 septembre 2010 at 2 h 11 min

         » prendre tous les virages à la corde » avec luxilon.. désormais… c’est du pipi de chat.

  6. Nath 15 septembre 2010 at 0 h 21 min

    Moi ce qui me fait marrer dans ce tableau, c’est Ljubi : 25 points seulement, oui mais en un seul Grand prix, et non des moindres, puisque pas moins de 96 cogneurs y prennent part. La grande classe :)

    • Colin 15 septembre 2010 at 8 h 57 min

      Oui, plus le temps passe et plus ça s’apparente à un hold-up. J’espère que Ljubi va au moins faire un quart à Shanghaï ou à Bercy histoire de ne pas rester sur une seule marque…

  7. Jean 15 septembre 2010 at 10 h 25 min
  8. Elmar 15 septembre 2010 at 12 h 17 min

    Un gouffre cette semaine entre le n°1 et les autres, ici comme à l’ATP. Et il a de la marge d’ici avril prochain pour creuser encore l’écart…

    Cela dit, quand je vois qu’avec ses résultats, il arrive à 12’000 points, soit 6’000 points de l’époque et quand je pense que Federer est arrivé à 8’370 points, je me rends encore plus compte de l’extra-terrestre qu’a été le Suisse sur le circuit. 8’370 points, en plus en fin d’année. C’est juste monstrueux. Imaginez, ce serait un score de 16’700 points actuels…

  9. Elmar 15 septembre 2010 at 13 h 25 min

    Voilà, d’un bloc des réflexions sur divers sujets:


    Beaucoup ont parlé de la fin d’un cycle ou d’une ère, de la sensation de nostalgie que cela provoquait. A l’inverse, et un peu à ma propre surprise, je me sens soulagé désormais: « on » (je m’inclus là-dedans) va cesser de réclamer de Federer tous les exloits possibles et imaginaires. Il n’est plus le meilleur joueur du monde, il n’est peut-être même plus le GOAT. Et « on » (je m’inclus là-dedans) va peut-être enfin pouvoir de nouveau le regarder pour ce qu’il est: un joueur de tennis. Du fait de mon histoire commune avec lui (je l’ai vu grandir tennistiquement), j’ai toujours gardé cela dans un coin de ma tête, mais je me suis fait piégé aussi, comme tout le monde, comme lui-même, dans cette quête obsédante. Federer prisonnier de lui-même, ou en tous cas prisonnier de l’image renvoyée. Désormais, cette pression, Nadal la connaîtra lui-même. Je ne doute pas qu’il ait les épaules assez solides et la stratégie adéquate (« Yé souis loin dé loui, yé ne souis pas lé favori ») pour gérer cela à la perfection. Je ressens comme une vraie forme de liberté désormais, parce que je n’ai plus d’attente. Je me demande d’ailleurs si ce n’est pas ce que Roger doit ressentir lui-même. A la suite de l’article de Karim sur le Veau d’or, on a eu l’occasion de gloser sur le personnage, la légende, que dis-je le mythe créé autour du personnage. Je pense que désormais, on pourra laisser cela de côté.

    Roger Federer est un joueur de tennis. Qui fut excellent. Qui est aujourd’hui très bon. Le 3ème meilleur joueur du monde. Le reste, c’est de la littérature: le monstre créé est mort et enterré.


    Tiré du vrai faux blog de Marc Rosset:

    « Aujourd’hui, Superman parle espagnol, se gratte le cul, a autant de tics que Monk, est plus précoce que Rocco Siffredi et tire des gifles qui feraient peur à Bud Spencer ! »

    J’adore.


    News:

    Fed renonce à la CD. Je pense que la Suisse sera reléguée et je fais désormais une croix définitive sur le Saladier d’argent. Je ne vous cacherais pas que je suis déçu. Très déçu.

    Et c’est un type qui a soutenu becs et ongles Fed dans sa décision de ne pas participer à la CD, même dans des circonstances douteuses, comme en février 09.

    Très déçu. Si j’étais Stan, là, j’arrêterais de me décarcasser pour rien.

    • Le concombre masqué 15 septembre 2010 at 13 h 43 min

      on comprend mieux pourquoi ton pseudo est un anagramme de larme.

    • Robin des bois 15 septembre 2010 at 14 h 03 min

      Pareil que toi sur ce coup, elmar : j’aurais trouvé sympa (et même touchant, dans la période actuelle) que roger aille jouer cette coupe davis en soutien de Stan et de son équipe, et aussi pour renouer avec les victoires
      Et c’est de la part d’un type qui considère le tennis avant tout comme un sport individuel où la coupe davis n’est pas censée être la priorité.

    • Robin des bois 15 septembre 2010 at 14 h 14 min

      Sinon, elmar, j’ai bien aimé ton imitation de rafa sur sa stratégie de gestion de leadership « Yé souis loin dé loui, yé ne souis pas lé favori ». Modeste et efficace, du pur rafa :p

      • Elmar 15 septembre 2010 at 14 h 20 min

        Depuis le temps, je n’arrive toujours pas à savoir si c’est une vraie modestie ou une stratégie de sa part.

        Mais, dans un cas comme dans l’autre, c’est la bonne attitude pour s’enlever la pression.

      • Robin des bois 15 septembre 2010 at 14 h 27 min

        lol elmar, comme toi je crois surtout que c’est une attitude lucide et intelligente pour s’éviter une pression inutile.
        Quant à la sincérité de la modestie chez rafa, je la crois réelle, mais à mon avis c’est moins une modestie envers ses concurrents qu’une modestie par rapport à la vie en général.
        Comme il l’a fait remarqué un jour : « je peux gagner ou perdre un match, mais le lendemain je serai toujours le même homme »

    • Sylvie 15 septembre 2010 at 14 h 33 min

      Comme toi je suis déçue de sa non participation à la coupe Davis bien que non Suisse. Même s’il est fatigué, je pense que cela aurait été un beau geste envers l’équpe, geste qu’il avait fait l’année dernière après la finale et malgré le changement de surface. Cela s’annonce difficile pour l’équipe alors qu’il n’aurait pu jouer peut-être qu’un match. Dommage. Je pense qu’il mise beaucoup sur la fin de saison et risque de perdre sur tous les tableaux. Surtout qu’il va baisser dans l’estime suisse à moins qu’il ne fasse une fin de saison exceptionnelle. En 2009, son forfait du premier tour, avait sombré aux oubliettes après son doublé RG/Wim

      • Elmar 15 septembre 2010 at 14 h 40 min

        Mais il a quoi à gagner en cette fin de saison?

        Sérieusement, à ce stade de sa carrière, je ne vois pas ce qui, sur cette fin d’année, peut passer devant la Coupe Davis. Allez gagner un obscur M1000 à Shanghai? C’est pas sérieux quand même! Même un Masters de plus, c’est bien, mais bon, ca va pas changer le bonhomme. Et puis, je pense qu’on est tous d’accord que la place de numéro 1, maintenant, c’est une chimère!

      • Sylvie 15 septembre 2010 at 14 h 48 min

        Je pense qu’il vise le Masters de Londres mais je partage ton point de vue. Il avait dit qu’il jouerait plus tard mais s’il ne joue pas maintenant, la Suisse n’aura jamais aucune chance à moins qu’un nouveau génie se profile à l’horizon. Plus le temps va passer plus il sera prenable par de nombreux joueurs.

    • Franck-V 16 septembre 2010 at 11 h 12 min

      Elmar, le fait que Roger renonce aux barrages de CD peut confirmer la piste de la gêne au dos suspectée, cela afin de ne pas l’aggraver.

      Je ne vois pas d’autres motifs à son absence, du fait qu’il a toujours au moins disputé les barrages pour maintenir la Suisse dans le groupe mondial.

      L’an passé, jouer encore le lundi la finale à New-York ne l’avait pas empêché d’aller jouer en Italie le vendredi sur TB… bien qu’ il ait perdu la finale… il s’était cependant montré très concerné et enjoué lors de la CD.

      Ce n’est pas parce qu’il est très discret sur le sujet (tout à son honneur) qu’on peut balayer cette piste d’un revers de main.

      • Elmar 16 septembre 2010 at 12 h 09 min

        Hé hé, Frank-V(olonté), tu lâches pas le morceau!

        Sinon, il paraîtrait que la Mirka ne soit pas étrangère à le décision. Disons en tous cas qu’une donnée a changé dans la vie de Federer : désormais, il a des comptes à rendre, des obligations, et pas uniquement dans le monde du tennis. Les gamins, ça pèse sur la balance de toutes les décisions que tu dois prendre. Même pour Super-Biquette.

      • Sylvie 16 septembre 2010 at 13 h 20 min

        Mirka, c’est la rumeur propagée par le super article de Despont…
        ça permet de dédouaner le Fed à peu de frais et lui faire encore porter le chapeau.

        J’avoue que j’ai pensé la même chose que Franck mais, on ne saura jamais. Vu que l’année dernière il avait joué après une finale perdue en cinq sets malgré la fatigue, le décalage horaire et le changement de surface. le Kazakhstan me semblait plus jouable que l’Italie.

        Pour Mirka, ça me parait gros. Il peut aller au Kazakhstan sans elle, non ?

      • Jean 16 septembre 2010 at 13 h 30 min

        Hé, ça va bien, là, déjà qu’il a à moitié chopé le palu chez les Ethiopiens (c’est ça qui nique sa saison en fait), vous voulez pas qu’il aille jouer au Tibet, non plus ? Rogé au Kazakhstan… Stan il a déjà pleins de boutons, il peut y aller. Laissez Yoko Ono en dehors de tout ça.

      • Robin des bois 16 septembre 2010 at 14 h 09 min

        pauvre mirka, tout le monde lui tape dessus :cry:

  10. Robin des bois 15 septembre 2010 at 13 h 53 min

    C’est vraiment l’une des meilleures périodes du tennis, c’est très agréable à vivre.

  11. Jérôme 15 septembre 2010 at 14 h 19 min

    Elmar, je m’inscris en faux contre 2 de tes affirmations.

    D’abord sur les questions de GOAT ou de GOOE, étant entendu que les avis que nous avons là-dessus ne sont jamais incontestables, c’est une notion tout à fait différente de celle de meilleur joueur du monde.

    La notion de GOAT/GOEE dépassent largement le présent immédiat. Elle s’apprécie sur la longue durée. Ce n’est pas parce qu’Hewitt est devenu le plus jeune n°1 mondial et qu’à tout juste 21 ans il avait remporté l’USO 2001 et Wimbledon 2002 que Laver, Borg ou Sampras ont soudainement perdu toute légitimité à prétendre au titre de GOAT/GOOE.

    Le meilleur joueur du monde, c’est celui qui domine à l’instant T.

    Pour être prétendant GOAT, il faut avoir exercé une domination suffisamment longue et marquante, s’être constitué un palmarès hors du commun et/ou avoir accompli des exploits exceptionnels.

    A ce jour, les prétendants au titre de GOAT, qui ont-ils été ? Gonzalez pour les connaisseurs. Ainsi que Laver, Borg, Sampras et Federer.

    Ni Agassi, ni Connors, ni Mac Enroe, ni Lendl (pourtant le plus sous-estimé des très grands champions du fait de ses 11 finales de GC perdues mais celui qui a le plus exercé une domination longue et marquante avec Federer dans l’ère open), ni Wilander (malgré son petit chelem), ni Edberg, ni Becker ne sont considérés comme prétendants.

    Que Nadal dont la carrière est encore en cours et qui a déjà « coché plein de cases » puisse devenir un prétendant, c’est une chose. Mais il faut voir soit quand il aura dépassé ou égalé les plus grands, soit quand on aura arrêté les comptes vers la fin de sa carrière.

    Avec 9 titres du GC à 24 ans, Nadal est sur une trajectoire borgienne, c’est-à-dire précoce. Mais beaucoup plus que Borg, Nadal est hyper-typé terre-battue. Contrairement à plusieurs d’entre nous, j’ai certes noté ses progrès au service, mais il n’en est pas pour autant, selon moi, le meilleur joueur sur dur.

    Donc 9 titres du GC, certes, mais 5 sur TB où il est tout seul. Sur la quarantaine de tournois qu’il a gagnés, il en est toujours à près de 70% de tournois sur terre battue.

    Enfin, je rappelle que cette année, hormis sa saison magique parce qu’à l’économie (impasse sur Barcelone) sur terre battue, il a eu des résultats contrastés. 6 tournois gagnés, c’est remarquable. Il n’en reste pas moins que Nadal a surpris son monde en gagnant Wimbledon alors qu’il avait contre-performé au Queen’s et tout autant surpris en gagnant l’USO alors qu’il a contre-performé à Toronto et Cincinnati.

    Bref, les résultats cette année de Nadal illustrent surtout qu’il a pour la 1ère fois remarquablement géré son calendrier, mais que hormis la terre battue il ne s’impose plus qu’en opportuniste : il n’y avait personne pour aller le chercher.

    On ne mesure pas à quel point la roche tarpéienne est proche du Capitole pour Nadal. Federer disait qu’il fallait qu’il se dépèche de gagner encore avant que Rafa ne rafle tout. Eh bien ça y est, Rafa a tout raflé et ça ne va pas durer ailleurs que sur TB.

    Je pronostique que beaucoup plus vite qu’on l’imagine, il va faire face à de jeunes loups qui vont terminer de s’adapter à son jeu et lui tailler des croupières.

    Bref, il est loin, très très loin, d’avoir 14, voire 16 titres du GC, ni d’avoir été n°1 mondial pendant 5 ans (il en est à environ 55 semaines, ce qui là encore le met plus sur une trajectoire borgienne).

    • Elmar 15 septembre 2010 at 14 h 32 min

      Ah, Jérôme. Dis-lui tout cela à Nadal, il n’attend que cela. Que surtout personne ne prétende qu’il est meilleur que Fed, c’est parfait pour lui.

      Combien de temps allons-nous encore lui donner le statut de chasseur? Non, non, maintenant, et jusqu’à preuve du contraire, Nadal est la cible à abattre et il faut le considérer comme tel. C’est lui qui peut désormais prétendre devenir le GOAT.

      Ce qui ne veux pas pour autant dire que je le considére comme le GOAT. Mais il va incontestablement devenir un sérieux candidat au poste, à moins qu’il se fasse bouffer rapidement, comme tu veux le croire.

      Perso, j’attends de le voir pour le croire, parce que derrière, ça ne pousse pas au portillon. Qui pour botter les fesses du Rafa? Certainement pas Djoko qui a montré ses limites. Je voyais en Murray le futur n°1, mais le temps avance et ne parle pas pour lui. Que reste-t-il? Del Potro? Sera-t-il capable de revenir au top physiquement? Cilic? Il a encore beaucoup, beaucoup à prouver. Alors? Gulbis? J’y crois pas une seconde. Dolgopolov, Dimitrov? Tout ça, c’est très hypothétique.

      On a dit de Rafa, dès le début, qu’il serait vite cramé. On lu laissait 2-3 ans max. Et bien le garçon est là, cela fait 6 ans qu’il remporte au moins un GC par année. Il ne va pas disparaître du jour au lendemain. Surtout maintenant qu’il a appris à gérer et son calendrier et son tennis, moins consommateur en dépense physique qu’à ses débuts.

      • Jérôme 15 septembre 2010 at 15 h 51 min

        Elmar, tout le monde dit cela à Nadal, c’est juste que lui et son oncle se bouchent les oreilles parce qu’ils pensent qu’il y a moins de pression à se persuader que Rafa reste challenger.

        Ca, c’est juste une question de choix individuel. Federer, lui, il préfère dominer et ne se sent jamais mieux que quand il est n°1.

        Mais sur le circuit, personne n’est dupe. Tout le monde sait bien que Nadal est quasi-invincible sur terre battue et qu’il est toujours très bien placé et accrocheur sur dur, même s’il y gagne rarement.

        Même s’il a beaucoup progressé et changé, Nadal conserve le tennis qui est le plus exigeant physiquement. Ce n’est pas pour rien que je n’arrive toujours pas à me faire à son geste en coup droit.

        Il est passé professionnel à 16 ans. C’est la 6ème année qu’il est dans le top 4 du tennis mondial. Comme l’a déjà dit Antoine, il en est en réalité quasiment à la même durée de carrière au sommet que Federer (2003 pour l’un et 2005 pour l’autre, malgré leurs 5 ans d’écart).

        Pour ceux qui noient en Nadal un monstre de 24 ans dominant en réalité outrageusement le tennis depuis 2008 et appelé à le faire pendant plusieurs années puisqu’il n’a que 24 ans, n’oublions pas qu’il y a que début avril 2010, Nadal était descendu à la 4ème place mondiale et que ça faisait 11 mois qu’il n’avait pas remporté le moindre tournoi.
        Nous en étions alors à supputer que RG 2010 était le tournoi qui allait décider de la suite de sa carrière. Et je reste après coup persuadé qu’en effet, si jamais Rafa avait à nouveau connu un pépin lors du dernier RG, il aurait alors traversé une crise aussi grave que celle qu’un Becker ou un Agassi ont pu subir respectivement en 1992/94 pour l’un et en 1992/93 puis 1996/97 pour l’autre.

        Pour résumer, je pense qu’il ne faut pas surinterpréter. Nadal a remarquablement géré son calendrier et su faire en sorte que les seuls tournois qu’il gagnait, hors terre battue, soient des tournois du GC. Les 29 ans et les pépins de santé du Fed et du Delpopo l’ont aidé comme les pépins de santé de Nadal en 2009 ont aidé Fed à Roland Garros.

        Même si j’ai beaucoup aimé la période de mai à septembre 2009, il faut reconnaître que, comme 2009, l’année 2010 n’a pas du tout été un grand cru en GC : beaucoup trop d’éclopés. En réalité, 2010 est encore pire que 2009, non pas à cause des revers de Fed mais parce que les tableaux finaux des GC ont été beaucoup plus dégarnis qu’en 2009.

        • alfred 15 septembre 2010 at 16 h 31 min

          « Même s’il a beaucoup progressé et changé, Nadal conserve le tennis qui est le plus exigeant physiquement »

          Peux tu alors m’expliquer pourquoi c’est toujours le joueur qui se trouve en face qui explose.

          • Jérôme 15 septembre 2010 at 19 h 23 min

            Pourquoi c’est toujours le joueur en face qui explose souvent (toujours, faut pas exagérer) ?

            Précisément parce que Nadal a une condition physique absolument hors du commun et qu’il a un jeu de renvoyeur inlassable, certes sur un rythme beaucoup plus psychédélique et avec une puissance bien supérieure à celle de Borg ou Wilander, mais c’est la même logique.

            Bref, le fait que Nadal fasse souvent exploser ses adversaires n’est absolument pas contradictoire avec le fait qu’une lourde hypothèque pèse sur son organisme du fait de son style de jeu.

            cf. Agassi : « Rafa tire sur sa santé des chèques qu’il risque ne pas pouvoir honorer. »

          • Elmar 15 septembre 2010 at 19 h 55 min

            Sauf erreur, la fameuse phrase d’Agassi et de 2005. Aujourd’hui, on est en 2010… Donc pour l’instant, il paie ses factures sans souci, merci pour lui.

        • alfred 15 septembre 2010 at 16 h 34 min

          « Les 29 ans et les pépins de santé du Fed et … l’ont aidé comme les pépins de santé de Nadal en 2009 ont aidé Fed à Roland Garros. »

          :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

          • Jérôme 15 septembre 2010 at 19 h 23 min

            Comme quoi on ne peut pas me reprocher de pratiquer le 2 poids 2 mesures.

            • alfred 15 septembre 2010 at 20 h 02 min

              Qu’est ce qu’on aurait pas entendu s’il ne s’était pas occupé du cas Federer dès 2004 (dur extérieur). L’excuse des 29 ans ne tient absolument pas la route.

    • Robin des bois 15 septembre 2010 at 14 h 40 min

      Moi, je crois que rafa a la chance d’avoir sa chasse gardée de RG, comme fed avait WIM en son temps. C’est d’ailleurs cette base arrière qui manque encore à des joueurs comme murray et novak.

      La confiance appelle la confiance : les victoires sur TB à MC, rome, madrid et enfin RG font arriver rafa à WIM avec une confiance en béton armé. Et pareil pour l’us open, qui ne sera d’ailleurs que du bonus pour nadal.

      La seule limite de rafa, c’était son physique. Mais il a géré son calendrier 2010, ça a porté ses fruits, il va donc être encouragé à éviter à tout prix le burn-out. Reste à mes yeux un mystère insondable : qu’est-ce qui fait encore courir nadal ?

      • Jean 15 septembre 2010 at 15 h 32 min

        Les chèques de Nike ?

      • Jérôme 15 septembre 2010 at 19 h 25 min

        Je pense que ça n’est pas comparable. Nadal est beaucoup plus dominant sur TB que Federer ne l’a jamais été sur gazon.

      • MarieJo 15 septembre 2010 at 20 h 03 min

        jérome, ça se vaut largement, fed a perdu pour la première fois cette année Halle et Wimb à 28 ans bien tassés, nadal fera certainement pas le chelem rouge à 27/28 ans…
        la domination de nadal semble plus importante car plus de matchs se jouent sur terre que sur gazon, si la saison de gazon était plus importante que celle de terre, les chiffres de domination seraient inversés !

        on verra bien qui pourra sortir fed encore une fois à wimb ou halle l’année prochaine, on va pas avoir un super berdych ou hewitt tous les ans… et à part nadal ou roddick, ya pas de challenger sérieux si le suisse tient la forme, non ?

    • Elmar 15 septembre 2010 at 14 h 42 min

      Un grand mystère en effet. Où ces champions qui ont tout gagné vont-ils trouver encore de la motivation?

  12. Nath 15 septembre 2010 at 15 h 00 min

    Première fois que je vois un truc pareil…
    http://www.youtube.com/watch?v=QqrCuIB76gs

    • Sylvie 15 septembre 2010 at 15 h 19 min

      MDR ! Koellerer, il n’est pas connu pour des problèmes d’attitude, déjà ?

    • karim 15 septembre 2010 at 20 h 15 min

      Moi quand je vois un truc pareil j’ai des envies de meurtre quoi. mais quel enculé!!!!

  13. Jean 15 septembre 2010 at 15 h 42 min

    C’est marrant que Nadal déclenche un tel désabusement, moi, ça m’en bouge une sans toucher l’autre, le drame, c’était en 2008.

    1- C’était très prévisible.
    2- J’ai vu tellement peu de matchs de Nadal cette année que j’ai l’impression qu’il n’a gagné qu’un tournoi.
    3- C’est Federer l’exception, pas l’inverse et pour moi, Roddick qui gagne Wim ou Rafa qui gagne l’USO, c’est kif-kif bourricot. On en est là sur le circuit, Djoko a été tellement mauvais au filet et vers l’avant, il nous ferait passer l’Espagnol pour un poète.
    4- Finalement, on a évité un nouvel écartèlement public du Goat par le Goat, ce qui aurait fait bien mal au cul.
    5- Au rythme où ça va, on aura un nouveau Goat dans 3-4 ans, Murray après trois GC ? C’est devenu un troupeau de biquettes, ce bordel.

    • Jérôme 15 septembre 2010 at 19 h 29 min

      Oui, à croire que les gens ont une mémoire de poisson chirurgien.

      Ca me rappelle un autre site où certaines personnes qui estimaient que le GOAT de la semaine était celui qui remportait le tournoi de la semaine.

      Par exemple Gasquet à Nice 2010 contre l’autre … :roll:

      On n’est pas le GOAT parce qu’on a gagné le dernier tournoi, fut-il du GC.

      • Franck-V 15 septembre 2010 at 22 h 56 min

        Sur MTF (pas TMF), y’en a qui croient (ou qui répètent en espérant que ça s’imprègne) que Nadal est « déjà » supérieur à Sampras :-)

        On vit vraiment une époque formidable qui amplifie l’instant présent, battage médiatique aidant, mais bon, je ne connais pas le recul dans l’histoire du jeu qui est intégré par ces forumeurs, ni leur moyenne d’âge.

        La prophétie de Warhol se réalise, avec tout le monde célèbre 1/4 d’heure dans sa vie et le jeune public avide de téléréalité en redemande.

    • Robin des bois 15 septembre 2010 at 19 h 42 min

      Bah, la victoire de rafa à l’USO aura au moins le mérite de mettre fin à cette sclérose cérébrale que constitue le « débat » autour de la chèvre.

      • Franck-V 15 septembre 2010 at 23 h 00 min

        La chèvre 2010 sans aucun doute, mais ça s’appelle l’homme de l’année ça, pas la chèvre.

    • Franck-V 15 septembre 2010 at 22 h 45 min

      Le 1er grand chelem a été réalisé par Donald Budge, en pérennisant l’appellation (pas une autre) pour la passe des 4 dans l’année, et comme Budge avait 22 ans…

      Avant d’être délogé en précocité pour le calendaire , on a le temps de voir venir dans les prochaines générations.

      Dans un premier temps, Nadal peut viser les 6 RG de Borg à RG.
      A Wimbledon, il peut aussi en gagner un autre, mais bon, 5 de suite, ça va être difficile, ça n’en ferait pas moins 11 GC et puis en profiter pour prendre quelques dizaines de semaines comme n°1 d’un standing digne de ce nom, pour la série consécutives, il part de loin, mais ça peut faire du chiffre.

      Dans un premier temps, toujours; faire 10 GC comme Tilden, mais Bill invaincu pendant 5 ans… pratiquement.

      Et quand même essayer de rejouer une finale sur dur, ça ne fera pas de mal pour confirmer un des GC sur la surface, voire au moins une finale de Masters Cup comme Agassi, même en indoor c’est possible.. si ça a été possible à l’US Open.

      Sampras est encore largement hors de portée. 14 GC peut-être en comptant large mais, 6 fois n°1 consécutifs, Pete peut dormir tranquille.

      Quant à Laver et Rosewall, n’en parlons pas.

      Non, Nadal a raison de prendre match/match, sans se biler, tout sera bonus pour lui, il est déjà 7° en nombre de GC, ce n’est pas mal à son âge. Surtout avec un petit chelem qui lui permet de rejoindre Connors et Wilander, mais bon , Connors avait été interdit de RG. Wilander pour sa part remportant le 5° tournoi à 128 de l’année et en 3 sets gagnants.

      Et le toujours incomparable et inclassable McEnroe 84, avec 82V-3D Vainqueur de 2 GC et du Masters, (13 titres au total, dont WCT Dallas), finaliste du 3° GC et suspendu du 4°.

      Nadal aura bien mérité du sport Espagnol.

      Et à 24 ans, il a bien géré l’investissement, rentabilité résultat/physique.

      • Patricia 16 septembre 2010 at 14 h 38 min

        Allez, Franck-V, Budge fait le Grand Chelem amateur quand même… Les kings de l’époque, Tilden, Perry, Vines, étaient pro ! A Paris, le vrai rival en amateur Van Cramm est en taule en 1938 et les australiens ne font pas le déplacement…

        Niveau cumul sinon, c’était imbattable, vu qu’il gagne en prime la même année la coupe Davis (challenge round), et deux majeurs en double et en double mixte..

        Il faut lui reconnaître en revanche que, contrairement à Laver, il domine ses congénères pro dès l’année suivante dans les tournées.

        • Antoine 16 septembre 2010 at 14 h 46 min

          Oui, c’est ce qui m’a fait écrire l’année dernière que dès 38, Budge bien qu’amateur était sans doute déjà le meilleur joueur du monde..

  14. Nath 16 septembre 2010 at 14 h 16 min

    Demain et samedi:
    Llodra – Monaco
    Monfils – Nalby
    Clément/Llodra – Schwank/Zeballos

    Simon en joker, Forget a mis l’accent sur le double (et sur Llodra).

    • Robin des bois 16 septembre 2010 at 14 h 22 min

      forget a sorti mes 2 préférés :cry: gasquet et simon :cry:

      j’aurai donc moins de scrupules pour mes préférences de ce week-end ;) :mrgreen:

  15. Antoine 16 septembre 2010 at 15 h 02 min

    Le choix de Forget d’éliminer Richard qui ne jouera donc pas ce week end sauf blessure d’un des autres est assez logique car en double il ne fallait pas compter sur lui pour amener un point et cela se jouait donc entre lui et Simon pour savoir qui dégager et qui garder comme joker dans un cinquième match décisif. Forget a préféré Simon comme joker, ce qui, j’imagine, est justifié au regard des entraînements de la semaine..peut être aussi pour d’autres considérations..

    Partant de là, sa deuxième décision est de faire jouer Llodra dès demain (et rebolote en double évidemment). Cela a marché contre l’Espagne mais rien ne garantit que ce soit payant contre l’Argentine. J’imagine qu’il a fait cela car, officilellement, pour cette rencontre, le numéro un argentin est Monaco qui avait un meilleur classement ATP que Nalby au moment de l’annonce de la sélection, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui..Débile en passant que le capitaine ne puisse plus décider qui est le numéro un de l’équipe..

    Llodra doit absolument gagner contre Monaco, ce qui soulagera Monfils au passage, avec une chance d’être à deux zéro vendredi soir. Si c’est le cas, c’est plié..

    Si Nalby gagne, ou perd mais que Llodra perd aussi, cela fera 1-1 et le double sera sans doute décisif, ce qui n’est pas évident vu que Schwank et Zaballos sortent d’une demie à Flushing. S’ils se tournent pas à 2-1 samedi soir, je les vois mal gagner dimanche parce que Monfils égalisera sans doute, mais je sens assez mal un cinquième match décisif avec Nalby frais puisqu’il ne jouera pas le double contre Llodra qui aura fait deux matchs, et qui se surcroît en aura par hypothèse perdu un, voire deux. Dans ce cas, Forget alignera Simon pour jouer le cinquième match décisif contre Nalby mais je ne sens guère plus..

    Bref, les deux matchs les plus décisifs me paraissent être le premier et le double. Cela veut dire que comme contre l’Espagne, Llodra doit assumer la plus grande part du poids de la rencontre, sauf que s’il avait le droit de perdre contre Verdasco, une défaite contre Monaco serait autrement plus pénalisante..Il ne faut pas qu’il se loupe..ce d’autant plus que s’il perd, cela voudra dire qu’il ne joue pas très bien, ce qui serait de très mauvais augure pour le double…

  16. Clemency 16 septembre 2010 at 15 h 18 min

    Oui, Llodra-Monaco est fondamental, s’il perd à mon avis il y aura 0/2 vendredi soir, c’est à dire que ce sera bien mal engagé. Je pense que Forget a dans l’idée que Nalbandian fera probablement ses deux points. En tout cas c’est mon cas. Donc par définition il faut faire le plein sur tout le reste… Perso je n’aurais pas mis Llodra en simple mais Gasquet.
    J’espère que ça va être une belle rencontre en tout cas.

    • Antoine 16 septembre 2010 at 15 h 23 min

      S’il avait mis Gasquet vendredi, soit il était forcé de le faire jouer en double aussi pour garder Simon en joker dimanche; or la paire Llodra-Gasquet n’est pas bonne; soit il était forcé de le faire jouer dimanche un cinquième match décisif contre Nalby..et là je ne le sens pas..Par ailleurs, sur cette surface en indoor, Llodra est meilleur que Gasquet..J’aurais fait les mêmes choix que Forget..

    • Clemency 16 septembre 2010 at 15 h 28 min

      Oui mais s’il ne prend pas Simon, à ce moment là il peut considérer Llodra comme joker dimanche. Llodra est meilleur que Gasquet en ce moment, mais je pense que les deux sont supérieur à Monaco sur cette surface. De toute façon je ne crois pas que sa sélection soit mauvaise, et puis il a les joueurs sous la main, il a du faire en fonction de la forme de chacun.

      • Antoine 16 septembre 2010 at 15 h 35 min

        Cela me paraitrait dément qu’il fasse jouer le dernier match décisif par Llodra contre Nalby alors que Llodra aura joué simple et double. Cela ne pourrait se disputer que s’il a été impérial en simple et en double et encore frais..Mais dans ce cas, la rencontre est déjà pliée pour la France, sauf si Monfils perd ses deux matchs. Si c’est le cas, l’Argentine passera..

  17. Antoine 16 septembre 2010 at 15 h 31 min

    L’autre demie est intéressante aussi avec Djoko, Berdych et Stepanek. Une des questions est l’état de forme de Djoko mais s’il s’arrache et ramasse deux points comme d’hab, chez lui en plus, les tchèques sont cuits…Mais si l’un des deux, peut être Berdych, arrive à le battre, ils ont une chance de passer..Dans l’hypothèse ou l’équipe de France gagne sa demie, une finale contre la Tchéquie se jouerait en France; en revanche, je ne sais pas ou elle se disputerait si la Serbie se qualifie ?

    Je préférerai que la Serbie passe; une finale France-Serbie serait une bien meilleure affiche que la revanche de l’année passée contre les Tchèques.. Avec probablement dans ce cas un Tsonga-Djoko qui risque bien de sceller le sort de la Coupe et qui sera explosif !!!

    • Franck-V 16 septembre 2010 at 17 h 25 min

      Antoine, le dernier France -Yougoslavie a eu lieu en 1991 à Pau. La France recevait donc.
      Dans l’équipe Yougoslave, les 2 joueurs étaient Serbes, je ne sais pas si c’est pris en compte.

      France defeated Yugoslavia 5-0 in France
      R1 – G.FORGET (FRA) def. S.MUSKATIROVIC (YUG)
      6-2 6-1 6-4
      R2 – F.SANTORO (FRA) def. S.ZIVOJINOVIC (YUG)
      4-6 7-5 7-6(0) 3-6 6-3
      R3 – A.BOETSCH / G.FORGET (FRA) def. S.MUSKATIROVIC / S.ZIVOJINOVIC (YUG)
      6-4 6-3 6-2
      R4 – G.FORGET (FRA) def. S.ZIVOJINOVIC (YUG)
      6-1 3-6 6-2
      R5 – F.SANTORO (FRA) def. S.MUSKATIROVIC (YUG)
      6-7(1) 6-3 7-5

      • Antoine 16 septembre 2010 at 17 h 29 min

        Si La Serbie est considérée comme l’héritière de la Yougoslavie, c’est donc la Serbie qui recevrait…

      • Franck-V 16 septembre 2010 at 17 h 36 min

        C’est un peu le même souk avec l’ex Tchécoslovaquie, remarque :-)

        Je crois que l’Equipe qui reçoit dans ce cas est désignée par tirage au sort.

        Car sinon, on ne s’en sort plus, même si le dernier Tchecoslovaquie-Yougoslavie a eu lieu également en … 1991 , à Prague.
        Cette fois la Serbie reçoit, logique. Mais là, y’avait un Serbe (Bobo) et un Croate (Ivanisevic), dans l’autre équipe, c’était 3 Tchèques.

        Yugoslavia defeated Czechoslovakia 4-1 in Czechoslovakia
        R1 – G.IVANISEVIC (YUG) def. P.KORDA (TCH)
        6-1 7-6(3) 4-6 6-1
        R2 – K.NOVACEK (TCH) def. S.ZIVOJINOVIC (YUG)
        6-1 4-6 6-4 7-5
        R3 – G.IVANISEVIC / S.ZIVOJINOVIC (YUG) def. P.KORDA / M.SREJBER (TCH)
        7-6(5) 6-4 6-4
        R4 – G.IVANISEVIC (YUG) def. K.NOVACEK (TCH)
        6-3 3-6 7-6(4) 3-6 6-4
        R5 – S.ZIVOJINOVIC (YUG) def. P.KORDA (TCH)
        7-6(6) 2-6 8-6

        Et 1991 est décidément une année paradoxale en Coupe Davis ..puisque, cette année-là , la Suisse recevait… l’URSS dont la partition a accouché entre autres du Kazakhstan

  18. Nath 16 septembre 2010 at 16 h 55 min

    Je n’ai pas tout à fait la même vision du week-end qu’Antoine. Je vois Llodra s’imposer assez facilement face à Monaco qui vit une saison assez compliquée. Du coup, c’est plutôt le 2° simple et le double qui me semblent déterminants pour la suite de la rencontre, ces 2 matches me paraissent les plus incertains du week-end.
    Je vois mal Monfils perdre dimanche (sauf glissade foireuse…) et en cas de 5° match décisif, c’est plutôt avantageux pour le capitaine argentin d’avoir Nalby en n°2, c’est d’ailleurs dans cette configuration qu’ils ont battu les Russes, même si Youzhny était méconnaissable entre RG et l’USO. Qui que soit son adversaire dimanche, Nalby sera favori en cas de match décisif et je ne pense pas qu’il passera à côté de cette occasion.

    Donc, d’après mes prévisions, le seul moyen pour les Argentins de passer, c’est 2 victoires de Nalby en simple plus le gain du double. Je trouvais certains d’entre vous pessimistes avant le quart contre l’Espagne, j’ai un peu la même impression aujourd’hui. Comme je n’arrive pas à imaginer un Argentin (hors Nalby) gagner un simple, c’est bien eux qui paieront cash la moindre défaite dans un des 2 matches les plus incertains.

    Cela dit, il me semble que j’avais écrit quelques âneries en juillet…

    Sinon pour la suite, c’est vrai qu’un Tsonga-Djoko me parle sérieusement :P

    • Elmar 16 septembre 2010 at 17 h 27 min

      T’enterres vite Monaco.

      Pour moi, je n’ai aucune certitude sur aucun des 5 matchs. C’est pas comme si on avait Nadal ou Lisnard sur le terrain…

      • Antoine 16 septembre 2010 at 17 h 36 min

        Je suis d’accord avec cela. Le classement des joueurs potentiels des simples est proche, mis à part Monfils qui se détache (15ème).

        Les autres se tiennent dans un mouchoir de poche: Nalby (28ème), Gasquet (29ème), Llodra (30ème), Monaco (33ème) et Simon (41ème).

        Sur le papier l’équipe de France a le joueur le mieux classé mais Naby vaut sans doute mieux que 28ème, surtout en CD et surtout depuis deux mois.

        Le seul avantage réel de l’équipe de France, c’est qu’elle joue à domicile, avec choix de la surface et des balles..

      • Nath 16 septembre 2010 at 18 h 38 min

        « T’enterres vite Monaco. » ou j’ai peut-être une confiance excessive en Llodra…

        Sur les 52 dernières semaines Monaco a battu 4 joueurs du top 50 sur dur :
        En indoor : Chardy à Bercy.
        Sur dur outdoor : Zeballos, Ferrero et Garcia Lopez. (+Llodra hors top 50 à l’OA)

        Sur la même période Llodra en a battu 9 :
        En indoor : Zverev, Monaco (à Lyon en plus :lol: ), Simon, Baghda, Soderling, Bennet’, Verdasco.
        Sur dur outdoor : Almagro et Berdych.

        Le bilan de Monaco sur la surface n’est pas bien lourd, mais je ne le considère pas comme un mauvais joueur. Je table surtout sur une différence en terme de confiance. Je ne vais pas développer sur Llodra, mais Monaco n’a joué que quatre matches depuis RG (1/3), et a perdu contre 2 joueurs hors top 200, ce qui, même si ces joueurs sont dans une phase ascendante (Rufin et Polansky), n’est franchement pas rassurant.

        Je ne trouve qu’un seul (non négligeable, j’avais pas vu) point encourageant pour Monaco, c’est qu’il ait poussé Berdych aux 5 sets en coupe Davis l’an dernier dans les mêmes conditions de jeu, alors qu’il n’était pas plus en confiance qu’aujourd’hui.

        Cela dit, même après avoir creusé un peu plus, je vois Llodra faire un match sérieux et ne pas se laisser gagner par la nervosité. Dans ces conditions, je pense qu’il gagnera en 3 ou 4 sets contre un adversaire accrocheur mais en manque de confiance.

        @Antoine : Bah tu ne fais pas confiance au GOAT caché? :lol:

  19. karim 16 septembre 2010 at 19 h 27 min

    Sur la photo de présentation de l’équipe de France sur lequipe.fr, on voit Arnaud Clément. Je n’ai rien bu, donc me pense lucide. Quelqu’un peut me confirmer que c’est bien lui sur la photo à droite et pas un photomontage?

  20. MarieJo 16 septembre 2010 at 20 h 08 min

    http://plixi.com/p/45318853
    mdr ! querrey avec les lunettes d’elton john !

  21. Antoine 17 septembre 2010 at 11 h 27 min

    Dans la présentation de la rencontre dans « l’Equipe » ce matin, je lis qu’en sept rencontres, Gasquet n’a jamais réussi à battre Nalby. C’est effectivement une raison déterminante pour l’écarter parce que le faire jouer un cinquième match décisif contre Nalby, cela revient à l’envoyer à l’abattoir, ce d’autant plus que Naby a gagné 20 des 24 matchs qu’il a joué en CD..Je trouve donc que c’est une bonne option que de garder au frais Simon au cas ou l’on se retrouve à 2-2.

    Le vrai risque qu’a pris Forget, c’est de faire jouer Mika aujourd’hui alors que le point du double sera sans doute décisif et que le boulot de Monaco sera d’essayer de la fatiguer le plus possible mais bon, je ne m’en fait pas trop; je pense que Llodra va lui régler son compte assez facilement. Ensuite, la bonne surprise serait que Monfils batte Nalby mais cela risque d’être plus difficile.

    Prono: 1-1 ce soir.

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis