Odyssée 2011 : brainstorming

By  | 15 octobre 2010 | Filed under: Quizz

L’Odyssée 2010 n’est pas encore terminée, mais nous vous proposons ici d’ores et déjà de cogiter ensemble à ce que sera l’édition 2011. De cette manière, on se donne le temps de réfléchir et de recueillir tous les avis afin d’éviter les quelques couacs de cette année. Le but est de maintenir l’intérêt de la compétition toute l’année et, surtout, de simplifier le suivi des équipes et plus généralement la tâche de la personne gérant les tableaux Excel. Les axes de réflexion :

  • Les équipages : D’un côté, 9 joueurs, c’est beaucoup, surtout pour celui (Ulysse puis May) qui gère la mise à jour des tableaux. Cela devient même très dur à porter quand il s’agit d’intégrer aux calculs les résultats des tournois Challengers pour les joueurs classés en fin ou au-delà du Top 100. D’un autre côté, force est de constater que le barême ATP est tel que le joueur du Top 5 choisi définit quasiment à lui seul le classement final, les huit autres n’étant qu’appoint. Et même si toutes les saisons ne consacreront pas des Petits chelems, on peut imaginer que la tendance générale demeurera.

Hypothèses : il est incontournable de réduire le nombre de joueurs dans un équipage. Mais combien en garde t-on : entre 4 et 6 semble la bonne fourchette… Peut-être aussi établir une limite des joueurs sélectionnables au seul Top 100 ? Et à l’opposé, pour être sûr de maintenir le suspense toute l’année, ne pourrait-on pas imaginer exclure le Top 5 de la compétition ? Lors d’une discussion avec Martin, nous avions ainsi étudié la possibilité de restreindre l’Odyssée aux joueurs classés entre la 10e et la 80e place mondiale. Moins de joueurs à choisir (70 tout de même), mais un niveau global plus dense garantissant des équipes diversifiées autant que le suspense…

  • Les changements de teams : leur positionnement dans le calendrier doit être revu. Par souci encore de simplifier les choses, un ou deux changements doivent être programmés, pas plus. Deux comme cette année reste sans doute un bon compromis. A quelles dates ? Cette année, le premier changement après Roland-Garros était trop tardif.

Propositions : premier changement après Miami. On effectue donc un Grand chelem, deux M1000 et trois mois complets de compétition avec la même équipe (janvier à mars). Surfaces pratiquées : dur australien, terre battue (la tournée sud-américaine), l’indoor (Marseille, Rotterdam) et ciment US (Indian Wells/Miami).

Puis, de Monte-Carlo jusqu’à la fin de Wimbledon, deuxième « tiers-temps », soit deux Grands chelems et trois Masters 1000, pour là encore trois mois de compétition. Deux surfaces seulement, mais quelles surfaces : terre battue et gazon.

Et on termine donc l’année avec une modification de team définie après Wimb’. Soit un Grand chelem, quatre Masters 1000, et le Masters pour les joueurs qui y seront qualifiés. Période un peu plus longue (cinq bons mois de compétition), mais finalement pas plus de tournois importants que les deux premiers temps, et pas plus de différences côté surfaces : un peu de terre battue (tournée post-Wimb), et surtout du dur US et des surfaces indoor.

  • Le règlement : le règlement actuel de l’Odyssée s’avère trop compliqué. Une certitude : les jokers pour blessures ne pourront pas être maintenus. Trop compliqués à mettre en place, nécessitent que le garant de l’Odyssée soit hyper-réactif, tienne au jour le jour le décompte des dates butoirs (on a par exemple vu des Maximo Gonzalez ou Nikolay Davydenko reprendre la compétition une semaine avant ou une semaine après l’échéance fatidique des trois mois définie cette année), soit au courant de l’actualité de tous les joueurs, même les Maximo Gonzalez dont personne en Europe ne sait rien… Autrement dit, les joueurs choisis devront l’être pour toute l’année, sans possibilité de changement pour blessure.
  • Pour le reste, comment définir la hiérarchie des joueurs à choisir : un système de catégories comme cette année ? Un système de classement (exemple-bateau : quatre joueurs dont la somme des classements doit atteindre le chiffre 50) ?
  • Enfin, mais pas l’axe le moins fondamental : faut-il que l’Odyssée comptabilise tous les tournois ? Selon la formule qui sera retenue, la solution la plus simple pour l’organisation de la compétition serait peut-être, par exemple, de ne prendre en compte que les Grands chelems, le Masters et les Masters 1000…

Ah, une dernière proposition : de par son background professionnel et sa capacité certaine à se faufiler dans les failles du règlement, je propose qu’une fois la formule de l’Odyssée 2011 définie ce soit Antoine qui se charge d’en écrire le règlement.

A vos contributions, sur tous les points évoqués ci-dessus et sur tout autre avis concernant cette Odyssée 2011.

About 

Tags:

101 Responses to Odyssée 2011 : brainstorming

  1. Jean 1 octobre 2010 at 18:27

    Restreindre le nombre de joueurs : c’est sûr, cela m’évitera de prendre des yallos dont je ne tape complètement. A mon avis, trois ou quatre pour autant de catégories suffisent amplement. Avec par exemple une seule possibilité de changement à chaque fois.

    Je donne d’avance le gros de ma team 2011 (dernière année avant la fin du monde) : Federer.
    Ou McEnroe, si le senior tour devient plus intéressant que le circuit principal.

    • DIANA 1 octobre 2010 at 18:33

      « Je donne d’avance le gros de ma team 2011 (dernière année avant la fin du monde) : Federer.
      Ou McEnroe, si le senior tour devient plus intéressant que le circuit principal. »

      :) :) :mrgreen:

    • Franck-V 2 octobre 2010 at 10:46

      Pareil, Fed et Mc.

      -Si on doit se passer d’un phare éclairant le monde, c’est moins amusant. Limiter l’Odyssée entre la 10° et la 80° place… laisse tomber. :-(

      -Le >50 c’est chiant, ça va encore que cette année, il y avait Nalbandian, Gulbis et Gasquet qui traînaient en eau profonde, sinon… il ne restera que Dimitrov de vraiment intéressant. :roll:

      Je propose de supprimer cette catégorie, ça ramènerait donc les équipages à 6, ça ferait d’une pierre 2 coups.
      Attention cependant au risque d’ex-aequo en cas d’équipage trop réduit.

      Ou alors, pour rejoindre Nath avec 8 joueurs, 1 top 5, 2 (ou 3) top 6-20 et 5 (ou 4) top 21-50. Par contre prendre 4 joueurs dont le classement doit faire 50, ça ne va pas ça, tout le monde prendra 3 très gros clients… et comblera la différence avec un nobody :mrgreen:

      -Ne prendre que les GC, 1000 et la MC, l’idée n’est pas si mauvaise, mais bon, ça va quand même faire des périodes de ventre mou et les 250-500 permettent de faire vivre un peu l’Odyssée pendant ce temps… surtout que ces titres se jouent, malgré tout, souvent dans le top 20-30… et ça a l’avantage de limiter le risque d’ex-aequo cité plus haut en augmentant la distribution.

      -Je proposerais AUCUN changement de team durant toute la saison, que ce soit en cas de blessure ou de contre perf, chacun sa merde, c’est plus gérable et ça couperait court à toute doléance.

  2. DIANA 1 octobre 2010 at 18:39

    Je ne suis pas favorable à l’exclusion du top 5, pour la bonne raison que ce sont ceux-là que l’on suit le plus -en général-. Alors autant les intégrer à l’Odyssée.Puisque ce sont des moteurs :)
    Pour les 4 à 6, la proposition me paraît fort raisonnable.

  3. Jérôme 1 octobre 2010 at 19:13

    Moi je refuse de jouer à l’Odyssée 2011. Je porte trop la poisse à mon Doudou.

    Néanmoins, le pronostiqueur impénitent que je suis vous donne déjà son quarté pour les tournois du GC 2011.

    AO : Murray
    RG : Nadal
    Wimbledon : Federer
    USO : Federer

    Ainsi soit-il !

  4. Nath 2 octobre 2010 at 00:57

    Bonne idée de commencer dès maintenant le débat, j’ai plein de choses à dire (c’est le désert, ici, il y a plein de place!).

    Je suis d’accord avec les dates des changements de team, ça permettra de virer ceux qui auront cartonné durant le premier trimestre, ce n’est pas forcément bon signe pour la suite de la saison (ex type cette saison : Cilic :roll: ), et puis je trouve plus logique que la saison de TB soit groupée avec Wimby qu’avec l’AO.

    Le nombre de joueurs : entre 4 et 6 me parait peu, je préférerais 8 (on en a 10 cette année), j’ai peut-être une idée intermédiaire, j’y reviendrai.

    Une équipe constituée de joueurs classés entre la 10e et la 80e place mondiale : perso, ça me convient, mais ça risque de ne pas être apprécié par tout le monde. Je vois 2 compromis possibles : soit diviser le nombre de points du top 5 par 5 et celui du top 20 par 2, soit n’intégrer un top 5 et ajouter un top 20 que pour la dernière partie de la saison (s’il y en a 6 au départ, ça ferait 8 en fin de saison), ce qui nous permettrait d’une part d’avoir des participants aux Masters, d’autre part de nous intéresser de plus près à la course aux Masters, cela sans que l’écart dû aux résultats des top 5 ne décourage les trois quarts des participants.

    Ne prendre en compte que les Grands chelems, le Masters et les Masters 1000. Ça, je suis à 200% contre. D’abord, l’Odyssée, c’est aussi une occasion de suivre le circuit pendant les périodes « creuses » aux cours desquelles des gars, notamment classés entre la 10e et la 80e place mondiale, se battent entre eux pour tenter d’améliorer ou de maintenir leur classement. Ensuite, ceux qui sont classés au-delà de la 50° place doivent passer par les qualifs dans certains Masters 1000. Si c’est pour avoir 2 joueurs dans le tableau de Rome, Madrid, Montréal, Cinci, Shanghai et Bercy, et peut-être aucun pendant les Masters, ça laisse peu de moments où on va s’intéresser au jeu, d’autant que nos joueurs ne vont pas forcément aller loin… Je veux aussi dire par là que c’est peu compatible avec la tranche de classement proposée, peu de chances d’avoir la satisfaction de voir une victoire d’un de nos joueurs dans un des tournois concernés, un peu frustrant à mon avis :(

    Enfin, pour terminer sur un ton plus léger, « Un système de classement (exemple-bateau : quatre joueurs dont la somme des classements doit atteindre le chiffre 50) » : j’adore cette idée, mais ne risque-t-elle pas de donner des maux de crâne à certains participants ? Et surtout, komenkonfé omomandéchangemen :mrgreen: hein ?

  5. Kristian 2 octobre 2010 at 11:24

    oui, il faut simplifier. pas de changement d’equipe. et j’ai toujours pense qu’il fallait faire l’odyssee sur la base du tennis race championship de colin. c’est un classement qui n’existe qu’ici, autant l’utiliser. et puis comme ca, on demande a colin de nous updater l’odyssee, d’une pierre deux coups.

    • Guillaume 2 octobre 2010 at 21:13

      Utiliser la Race de Colin et lui offrir une double vocation est une idée très séduisante, Kristian. Maintenant, dans quelles conditions est-ce possible, et surtout comment calquer une compétition là-dessus vu que la WRTC ne comptabilise que les meilleurs résultats des seuls gros tournois… ? Mais si Colin ou quelqu’un d’autre a des idées pour approfondir cette voie qu’il n’hésite pas.

  6. Elmar C, l'homme le plus calme d'Europe 2 octobre 2010 at 13:10

    J’ai une proposition à faire concernant la composition des équipes et les remplacements à faire en cours d’année.

    Il s’agirait de copier finalement ce qui se fait dans tous les sports collectifs:

    Il y a une feuille de match, sur laquelle on pourrait coucher 9 noms (par exemple; catégories à définir). Dans cette liste, 6 (par exemple toujours) titulaires et 3 remplaçants. En cours d’année, 2 remplacements sont autorisés pour tout le monde et… QUAND IL VEUT. Du coup, à chacun de gérer sa tactique, de pallier les blessures également à sa guise (soit en espérant un retour, soit en faisant le remplacement). Un joueur sorti ne peut plus rentrer dans l’équipe.

    Pour Ulysse et May, ça veut dire venir constater environ 1 fois par semaine s’il y a des changements à apporter aux teams. Mais en revanche, plus de branle-bat-de-combat au niveau du réglement. Et puis, avec deux remplacements par participant sur l’ensemble de l’année, ça ne me paraît pas trop lourd. A condition que chacun accepte que son changement peut être validé avec du retard (par exemple vacances des GO). Même dans un match de foot, le coach doit accepter lorsque l’arbitre lui demande d’attendre pour changer son joueur.

    Avantage de cette méthode: tous les joueurs sont sélectionnés en début d’année, y compris les remplaçants; part de la tactique plus importante; gestion des joueurs blessés.

  7. Elmar C, l'homme le plus calme d'Europe 2 octobre 2010 at 13:13

    Sinon, je pense qu’il faut aussi comptabiliser l’ensemble des résultats obtenus (y compris les challengers).

    Et je trouve également que la part prise par le top-5 est trop importante, mais je sais pas vraiment comment pondérer le truc. Je trouve sympa de devoir aller piocher dans l’au-delà top-50.

    On pourrait imaginer un système de pondération (les points du top 5 compte 1 fois, top 20 2 fois, top 50 3 fois et au-delà 4 fois)

    • MarieJo 2 octobre 2010 at 17:02

      salut elmar, ta proposition serait pas mal si on avait à notre dispo quelqu’un qui pointe les modifs chaque semaine, hors comme tu as pu le constater, nous n’avons personne pour tenir l’odyssée 24/7 sur 10 mois, et c’est déjà difficile à mettre en oeuvre ne serait-ce que 2 changements dans l’année, alors une truc no limite, on n’y arrivera pas !
      avec plus de 60 participants à 9 joueurs, je te laisse faire le calcul du casse tête de modifs possibles sur une saison, moi je suis fatiguée d’avance !

    • Elmar C, l'homme le plus calme d'Europe 2 octobre 2010 at 20:09

      Hello,

      sincèrement, je suis pas sûr que ça représente plus de boulot. Ca fait maxi 2*60 changements dans l’année (2 joueurs changeables * 60 participants) (=120), vs 2*3*60 changements actuellement (2 fois dans l’année; 3 joueurs changeables à chaque fois; 60 participants) (=360).

      L’arithmétique me fait dire qu’il y aura donc 3 fois moins de changement avec mon système.

      Evidemment, il y a en revanche la contrainte de la souplesse, puisque chacun peut changer quand il veut. Mais encore une fois, si chacun accepte la part d’aléatoire d’arbitrage dans le sport, je pense qu’on peut accepter que lorsqu’on propose un changement, celui-ci mette 2 à 3 semaines avant d’être comptabilisé. Et même, il me semble qu’on pourrait faire les modif a posteriori, puisqu’il y aurait sur le site la preuve dudit changement.

      Je veux même bien filer un coup de main pour effectuer les changements de joueur en les pointant ici (mais je suis nul de chez nul avec excel !!!). Je peux pointer les changements et les envoyer à celui qui tient la feuille de route. Petite question d’ailleurs: est-il techniquement possible qu’il y ait un topic en ligne ne concernant que l’odyssée et surtout OUVERT TOUTE L’ANNEE pour que chacun y effectue ses changements?

  8. Elmar C, l'homme le plus calme d'Europe 2 octobre 2010 at 20:10

    Au final, vu que chacun propose sa sauce, je me demande comment on va entériner la mouture gagnante.

    Ulysse le tôlier pourrait sélectionner les versions qui lui paraissent envisageables et ensuite on lancerait un doodle?

    • Nath 2 octobre 2010 at 20:34

      Heu, c’est quoi un « doodle »?
      Sinon, c’est normal que les avis divergent, un brainstorming commence souvent par des idées qui partent dans tous les sens, je pense qu’on aura une idée plus précise quand plus de monde se sera manifesté. Après tout c’est le week-end et il n’y a pas de grand tournoi cette semaine, donc probablement moins de visites… Mais j’espère qu’il y aura d’autres proposition.

    • Elmar C, l'homme le plus calme d'Europe 2 octobre 2010 at 21:04

      doodle est une pateforme internet qui permet de faire des sondages de manière ultra-simplifiée!

  9. DIANA 2 octobre 2010 at 21:23

    Alors, ne serait-il pas possible de sélectionner les tournois comptabilisés pour l’Odyssée? les 4 GC, les 9 Masters, quelques 500 et 250.
    Le hic, c’est que cela ne laisse aucune place aux espoirs des futurs et challengers, avec l’avantage néanmoins d’être beaucoup plus simple en gestion.

  10. Marque 3 octobre 2010 at 14:54

    J’aime bien l’idée de supprimer la catégorie top 5:
    D’une part, vu qu’ils trustent les majeurs (surtout le top2 d’ailleurs), le classement Odyssée dépend uniquement du choix de départ et tue un peu le coté ludique , et puis de toute façon on connait déja le poulain de chacun ( je vois assez mal Franck V prendre Nadal dans sa team, même dans 5 ans uniquement pour gagner l’Odyssée) Et puis les majeurs sont déja le centre d’intérêt principal , ils n’ont pas besoin de valeur ajoutée par l’intermédiaire d’un jeu annexe
    Par contre il me parait interressant de justement valoriser les seconds couteaux et donc de garder la tranche 50-100 :
    Les 1eres semaines de GC, hors Wimbledon cette année, sont généralement peu interessantes avec les 32 TS: Suivre les résultats d’un Yallo 98e mondial pour qui un 3e tour est un excellent résultat est plus rigolo si on sait que les 90 points qu’il peut rapporter valent quelque chose à l’Odyssée. Avec la catégorie Top 5, ca vaut nib
    Si d’aventure un joueur hors top 5 gagne un GC, alors là jackpot pour celui qui a misé sur lui
    L’aspect ludique de l’odyssée tient plus au fait de trouver qui est le joueur qui va faire une bonne saison que de savoir qui finira n°1( et de sortir un peu du débat Fed Nadal, qui commence un peu à gonfler)
    Personnellement, je reconnais qu’avec l’Odyssée, je me suis interressé aux joueurs au delà du top 30, regardant au fil des semaines le tableau et le vainqueur de tous les tournois même Challengers, chose que je ne faisais pas avant.

    Proposition :
    - composition de l’équipe : 1 top 5-20, 2 20-50, 3 50-100
    - pas de changement en cours d’année

  11. MarieJo 3 octobre 2010 at 15:44

    personnellement je suis comme marque, j’ai eu l’occasion de m’intéresser à plein de petits joueurs pendant cette odyssée, c’était agréable d’aller vers un peu de nouveauté, même si j’ai pris que des vieux routier en ce qui me concerne ;) quoique je me serais bien passée de chercher des infos sur les bobos de maximo gonzalez :mrgreen: !

    si on limite le nombre de tournois, ce qui me semble la proposition la plus réaliste à l’heure qu’il est, tant le nombre de tounois atp, challengers et futures cumulés représentent comme recherche de résultats, comment intégrer d’autres tournois 250 ou 500. j’imagine que si on choisi le queens iso halle, certains y trouveront à redire ?
    on peut aussi prendre la chose avec un autre point de vue en sélectionnant les semaines de compétition qui comprennent 1 à 3 tournois selon les périodes de l’année pour faire un suivi plus ou moins mensuel de l’odyssée et équilibré tout au long de l’année, en ne choississant aucun tournoi 250 ou 500 entre monte carlo et RG, par ex, car la période est saturée.

    on peut aussi choisir ses joueurs sur d’autres bases plus amusantes, du type choisissez 1 chiffre de 1 à 4, 2 chiffres de 5 à 20 et 3 entre 21 et 100 que vous garderez toute l’année, et on prendra les points en fonction du joueur qui se retrouvera au classement sélectionné, pour que ce ne soit pas trop lourd, on prendra que les GC et les MS, surtout si certains joueurs ont un classement volatile !
    ce serait marrant de voir la transformation des équipes au fur et à mesure de l’année, sur qu’on se retrouverait avec des équipes baroques, voir incompatibles avec nos goûts ! j’avoue que ça me ferait bien marrer de nous voir tous désespérés de voir un Roddick dans la team à RG et un almagro à wimb !!! :mrgreen:

    ça pourrait même être encore plus sympa si nous même on formait des équipes de 4 15-lovers, au hasard : Franc, Diana, fieldog et Karim, contre Antoine, marie jo, Elmar et nath, contre Guillaume, jean, patricia et jérôme…

    voilà ma piécette apportée à l’édifice ;)

    • Nath 3 octobre 2010 at 16:22

      Tu as mis quoi dans ton verre, MarieJo :lol: ?

      J’allais poster mon récap, mais s’il s’avère que l’option « seulement GC et Masters (1000) » est retenue, je vote pour la sélection de nombres, c’est excellent! Mais ça n’a rien à voir avec des pronos…

      Les équipes de 15-lovers, ça peut être marrant, on ne suivrait pas uniquement sa propre équipe.

      • fieldog 3 octobre 2010 at 17:14

        Ouais enfin marrant, ça dépend pour qui hein… Si je me choppe Karim dans mon équipe, autant tout de suite déclarer forfait! :mrgreen:
        Karim reviens, je déconne :lol:

        • Nath 3 octobre 2010 at 17:31

          Défini par tirage au sort, pas de responsable ;)

  12. Nath 3 octobre 2010 at 16:25

    Après avoir lancé quelques idées en l’air et avoir lu d’autres propositions, je tente de préciser la mienne :
    - composition de l’équipe : 6 joueurs : 1 top 6-20, 2 21-50, 3 51-100 (Marque)
    - ces 6 joueurs, on les garde toute l’année. (ou alors un seul changement à mi-parcours, à l’issue de RG, de 2 joueurs maximum, un 51-100 et un 6-50, parce que c’est pas simple de se trainer un Chiudi toute l’année…)
    - à l’issue de l’US Open (avant, ça ne me semble pas évident, ça ferait beaucoup de tournois sur dur indoor + outdoor sur la dernière période), intégration d’un top 5 et ajout d’un 6-20 en vue du Masters sans toucher au reste de l’équipe.
    - l’idéal serait de conserver tous les tournois du circuit principal (pas de challengers mais tous les 250 et 500), mais le compromis de Diana me parait envisageable (sélectionner quelques 500 et 250, notamment en février, juillet et pendant l’automne)

  13. fieldog 3 octobre 2010 at 16:57

    Très bonne idée ce brainstorming ;)

    Je ne suis pas contre l’idée de diminuer le nombre de joueurs sélectionnés pour la saison 2011 : 5 me paraît un peu juste, comme Nath je pense que 6 à 8 poulains serait un chiffre idéal.
    En revanche j’y tiens moi à ma catégorie top 5 :evil:

    Pour le calendrier, on peut l’alléger en supprimant les challengers et futures mais ce qui fait l’attrait de l’odyssée ce sont les petits tournois, donc je juge utile de conserver 250

    • fieldog 3 octobre 2010 at 17:11

      sorry

      je disais qu’il me semble nécessaire pour l’intérêt du jeu de garder les tournois 250 et 500 au programme.

      Les changements? Je trouve l’idée d’Elmar (système de coaching avec choix de la totalité de nos joueurs en début de saison) très interessante car cela introduirait un véritable aspect tactique. Si cela s’avère trop compliqué je vote pour un changement post Miami et un changement post Wimby, point.

      @ MarieJo : tu t’en es sortie avec tes voisins? (sûrement des espagnols, hihi) Ou t’as besoin d’un homme fort pour leur montrer qui est le taulier, :lol: Parce que je viens juste de m’échauffer sur Chew et le nabot vert et je suis en pleine forme :mrgreen: D’ailleurs à ce propos, je n’aurais jamais imaginé qu’on puisse courrir aussi vite à 900 ans…

    • MarieJo 3 octobre 2010 at 17:16

      mes voisins nos rien d’hispaniques, et c’était une fête d’anniversaire d’un pti djeun’ fin de la fête av 2h du mat :mrgreen: pas de koi passer une nuit blanche :)

  14. Baptiste 3 octobre 2010 at 17:10

    Moi je suis completement contre supprimer les challengers, les futures et les 250.

    Je en tiens pas specialement a la categorie top 5, ni top 20 d’ailleurs.

    Je ne tiens pas non plus aux changements de team.

    Donc oui on pourrait choisir 1 top 5/20, 2 top 21/50, 3 top 50/100 et 1 top 100/infini.

  15. MarieJo 3 octobre 2010 at 17:29

    pour les joueurs, je serai pour choisir un top4, 4 top32, et 1 top100, avec un bonus pour tout joueur de moins de 20ans dans la team.
    c’est logique par rapport aux tableaux.
    je ne suis pas pour les changements bcp trop difficile à suivre, et sources d’erreurs, et c’est assez lourd à gérer.

    si j’ai proposé de faire des équipes au sein des 15lovers, c’est aussi que 60 et plus de participants dont certains se sont inscrits en début et n’ont plus jamais donné signe de vie rendent les mises à jour assez indigestes vu le nombre de joueurs différents dans chaque team, cela rendrait les mises à jours plus faciles aussi.

    bon Antoine, t’es parti bouder ou quoi ? j’attends tes propositions de pied ferme. Et ce n’est pas parce qu’il a des choses qui ne te conviennent pas dans la formule actuelle que t’es obligé de deserter le site ! aller, arrête de faire ton bougon !

    • Elmar C, l'homme le plus calme d'Europe 3 octobre 2010 at 22:06

      1°)
      Au risque d’insister, je trouve que ça serait intéressant d’avoir des remplaçants dans sa team dès le départ. Je veux bien servir de pointeur de changement officiel.
      Si cette option n’est pas validée, alors je serais contre les changements en cours d’année. A mes yeux, on doit former sa team au début d’année, j’aime pas trop les mercato en plein championnat qui faussent la donne.

      2°)
      A priori, je serais d’avis de conserver les résultats sur tous les tournois. Mais je comprends que ce soit lourd à gérer. En ce cas, il faut en tous cas conserver tous les 500 et, dans la mesure du possible, tous les 250. En tous cas, le réglement ne doit pas privilégier un 250 par rapport à un autre, ca serait tout à faire unfair.

      3°)
      Pour réduire le nombre de teams à gérer, pourquoi effectivement, ne pas faire de équipes de 15-loviens. Mais ceux-ci devraient se mettre d’accord sur le choix des joueurs et là, ça paraît difficile!. A plus que 3, ça me paraît totalement impossible. Pour former les équipes, il pourrait y avoir un tirage au sort.

      4°)
      Concernant la composition des équipes, j’avoue que là, j’ai moins d’idées pré-conçues et j’accepterais n’importe quelle règle. Si je devais donner mon système, je pense que ce serait:
      1 top-5 (coeff’ 1)
      1 top 6-20 (coeff’ 1,5)
      2 top 21-50 (coeff’ 2)
      2 top 51-infini (coeff’ 3).

      J’aime bien l’idée de pouvoir choisir des joueurs jusqu’à l’infini. Et l’idée de coeff permettrait de gommer un peu l’impotance prise par le joueur du top-5.

      Exemple avec le classement ATP de cette semaine, si l’on prend dans chaque catégorie les joueurs les mieux classés:

      Nadal, coeff 1 = 12 025 pts
      Davy, coeff 1,5 = 6 225
      Querrey + Isner, coeff 2 = 7020
      Berrer + Hanesco, coeff 3 = 5466

      On se rend compte que, malgré les coeff, Nadal est toujours ce qui rapporte le plus. Mais ca laisse la possibilité de combler avec des points tout de même importants accordés aux autres joueurs.

      • Le concombre masqué 3 octobre 2010 at 22:26

        Je n’ai pas lu tous les coms, mais je suis d’accord avec les modifs principales ennoncées par l’article, sauf pour les tournois à restreindre aux MS et GC..alors la c’est con, je toruve que l’esprit de l’Odyssée c’estn plutot de prendre un Ferrero pour la tounée sud americaine etc.

        • Nath 3 octobre 2010 at 23:03

          Ah, la tournée sud américaine, le moment où le choix de coeur se transforme en excellente idée. Quel souvenir :lol:

  16. Elmar C, l'homme le plus calme d'Europe 3 octobre 2010 at 22:51

    Après relecture de l’article, l’idée de choisir des joueurs dont la somme des classements doit atteindre un chiffre préétabli à l’avance me paraît bonne.

  17. Colin 4 octobre 2010 at 01:56

    Mon grain de sel:
    1. L’expérience a montré qu’il faut aller vers + de simplification pour ne pas que les tauliers désertent en cours d’année.
    2. L’expérience a montré que le choix d’un top5 (ou top4, si Delpo continue à avoir le poignet fragile) est incontournable, sinon le succès de l’Odyssée va s’en ressentir.

    Partant de ces deux axiomes de base, mon choix irait donc vers:
    * La diminution du nombre d’équipiers, 6 me semblant un bon compromis
    * La revalorisation de la contribution des coéquipiers non cracks, en augmentant les points rapportés par ceux-ci. Ce qui pourrait par exemple donner:
    –* 1 crack : points x 1
    –* 1 top 5(6) – 20 : points x 2
    –* 2 top 21-50 : points x 3
    –* 2 top 51-infini : points x 4
    * La limitation du nombre des remplacements à 1 seul par an (après RG par exemple), et 2 joueurs changés au max. À la limite un 2ème changement après l’USO (dans ce cas, je serais assez favorable à la proposition de Nath de pouvoir rajouter 2 joueurs top 5(6)-20 à cette occasion, afin de pouvoir relancer l’intérêt de l’Odyssée en vue de la qualification aux Masters).
    * Ne pas abandonner les petits tournois (donc pas de TRWC colinesque, désolé!), en tous cas sûrement pas les 250 car sinon plus de gazon (hé oui, le Queen’s est un 250, quel scandale) et pas d’intérêt pour l’Odyssée une semaine sur 2, par contre on peut virer les challengers si ça fait trop de boulot pour les tauliers.
    * La suggestion d’une odyssée par équipes de 15-lovers me semble fantaisiste. Sur le papier c’est sympa mais ça ne motivera pas grand’monde.

    Bon courage pour la synthèse à ceux qui vont s’y coller!

    • Le concombre masqué 4 octobre 2010 at 09:43

      Non, non mais c’est une assez bonne synthèse que tu as faite ici:

      Je pense que les idées maîtresses:

      - limiter la team à 6/7 joueurs max
      - augmenter via coefficient les points ramenés par les moins bons classés.
      - limiter les changements

      sont toutes excellentes.

      Reste à se mettre d’accord pour voir comment procéder aux changementss.

      Sinon, pour une question de lisibilité, et qui ne change rien au principe, je pense qu’il sera plus approprié de pondérer à l’envers:

      –* 1 crack : points x 0.25
      –* 1 top 5(6) – 20 : points x 0.5
      –* 2 top 21-50 : points x 1.5
      –* 2 top 51-infini : points x 2

      ce qui permettra d’éviter d’avoir des totaux du style 325 684 points pour le premier et 297 568 en fin d’année, et donc de garder une meilleure lisibilité sur les écarts entre participants.

    • MarieJo 4 octobre 2010 at 16:42

      faudra trouver un autre truc qui ne donne pas de points avec des virgules ! manquerait plus que ça ! gagner l’odyssée pour qques centièmes! pas d’accord !

      • Le concombre masqué 4 octobre 2010 at 16:45

        Euh…tu veux qu’Ulysse nous calcule la probabilité que deux 15lovers se retrouvent avec le même total à la virgule près?

        Je propose d’arrondir le résultat à l’entier le plus proche….

  18. Antoine 4 octobre 2010 at 09:57

    Mon opinion:

    1) les règles doivent être intangibles et non sujettes à interprétation

    2) Réduire à 6 (ou 7)joueurs:

    -1 top 5
    - 2 top 6-20
    - 3 (ou 4) top 21-infini

    3) Prendre en compte tous les tournois ATP et seulement ceux là

    4) pondérer les points:

    - Top 1-5: X 1
    - Top 6-20: X 2
    -Top 21- infini: X3 si le classement est inférieur ou égal à 50, X4 si supérieur à 50

    5) Deux dates possibles de remplacements en cours d’année: post Miami et post Wimby

    6) Nombre maximal de joueurs remplacés: 1 de chaque catégorie ? ou 1 des deux dernières catégories, en excluant donc, comme dans la version 2010, un remplacement du top 1-5 ?

    Je suis d’avis que l’on puisse aussi changer le Top 1-5 ce qui maintiendrait l’intérêt de la compétition

    7) Identité des remplaçants: ils doivent faire partie de la même catégorie que les joueurs remplacés mais le choix est il libre ou pré-déterminé en début d’année ?

    S’il est pré-déterminé, cela risque de rendre peu de remplacements attractifs; il faut garder le choix libre à mon sens.

    Sinon, autant interdire les remplaçants, sauf cas de longue blessure. Pour ce faire, il faudrait désigner un remplaçant dans chaque catégorie

    • Antoine 4 octobre 2010 at 22:52

      Réflexion postérieure:

      Non seulement je pense que l’idée, exprimée par de nombreux commentaires, de pondérer le nombre de points en fonction du classement du joueur au moment ou il a été choisi est bonne, mais je pense que le barème figurant ci dessus est assez conservateur et qu’il faut pondérer davantage.

      Brièvement: l’un des défauts majeurs du règlement 2010 était de ne prévoir aucune pondération et, compte tenu du barème des points ATP, il s’agissait donc de sélectionner le bon Top 1-5 et le classement final départagera ceux qui ont fait le bon choix, en l’espèce Rafa..Les autres membres du team serviront seulement à faire ce classement entre ceux qui auront fait ce choix. Les 8 premiers au classement ont tous choisi Rafa. Pour les autres, le jeu n’a plus guère d’intérêt..

      Si l’on veut éviter la reproduction de cela, il faut que la pertinence des choix des joueurs dans chaque catégorie ait une importance réelle et il faut donc pondérer.

      Compte tenu du nombre moyen de points ATP de chaque catégorie, la pondération proposée ci dessus est finalement assez conservatrice et on peut pousser davantage..

      • Nath 4 octobre 2010 at 23:22

        Si on pondère beaucoup et qu’un joueur mal classé (genre 51°) fait une année de folie avec une entrée dans le top 10 et, mettons, 3000 points, on risque d’avoir un gros écart entre ceux qui l’auront pris et les autres. C’est un peu le risque de la pondération. Je pense qu’une pondération posera à un moment où à un autre ce genre de problèmes, c’est pourquoi je préfèrerais qu’elle ne soit pas trop marquée, surtout entre les cat 3 et 4 qui sont assez proches en terme de points.
        C’est aussi pour cette raison que j’avais proposé l’intégration du top 5 en fin d’année.

        • Marque 5 octobre 2010 at 08:07

          Ben justement il me parait normal que celui qui mise sur un outsider soit d’autant plus récompensé et creuse l’écart à l’odyssée en cas de victoire de son poulain, suivant le même principe que les cotes dans les paris.
          Par exemple, il me semble justifié que la place de finaliste de Sod à RG09, ou de Berdych à Wimb10, qui étaient de vrais surprises, rapporte autant sinon plus que le titre de fed ou nadal

        • Antoine 5 octobre 2010 at 09:28

          Je rejoins Marque: quel est le plus grand mérite ? Prédire qui des 5 premiers fera la meilleur saison ou détecter ceux qui vont vraiment percer ?

          Les deux sont méritoires mais pour que la détection de celui qui va vraiment percer soit valorisée de la même façon (ou à peu près) que la prédiction portant sur celui du top 5 qui fera la meilleure saison, il faut pondérer sinon cela compte pour du beurre, comme aujourd’hui.

          Les joueurs du top 5 ont aujourd’hui un total de points compris entre 12 000 (Rafa) et 5 000, avec un moyenne de 7 000 points à peu près. Deviner que Rafa serait le meilleur a donc rapporté, en moyenne, environ 5 000 points.

          Ceux du top 6-20 ont un total de points compris entre 2 000 et 4 000 points, avec une moyenne de 3 000 points. Avoir le meilleur de cette catégorie ne rapporte donc que 1 000 points de plus que la moyenne, cinq fois moins que d’avoir choisi le bon cheval parmi le top 5.

          Les joueurs compris entre 21 et 50 ont un total de points compris entre 1 000 et 2 000 points, avec une moyenne de 1 500. Avoir le meilleur ne rapporte que 500 points de plus qu’un joueur moyen de cette catégorie, 10 fois moins que le fait d’avoir pris Rafa !

          C’est pour cela que la pondération que j’ai résumée plus haut, et qui reprend des suggestions antérieures, me parait être une pondération minimale pour que le jeu demeure ouvert à partir du moment ou le meilleur joueur de l’année s’est détaché du lot, ce qui n’est pas le cas, à l’évidence, dans la version 2010..

        • Nath 5 octobre 2010 at 10:47

          Le truc, c’est que ces écarts varient d’une année sur l’autre, surtout dans les deux premières catégories. Et je ne parle pas de mérite, mais d’intérêt pour le jeu jusqu’à la fin.

          Par contre j’ai un doute sur un truc. Pour la pondération, on se base bien sur le classement de début d’année ou j’étais la seule à voir les choses comme ça ?

          Perso, même si j’en ai moi-même proposé un (cat 1 * 0,2 ; cat 2 * 0,5 ; le reste *1), je pense qu’il n’existe pas de système de pondération indiscutable, c’est pourquoi je m’intéresse à d’autre alternatives, comme celle de Patricia par exemple.

          • Antoine 5 octobre 2010 at 11:05

            Que l’on divise les points des premiers ou que l’on multiplie les points des autres revient bien sur au même mais ta proposition a le mérite d’aboutir à des totaux plus faibles, donc plus maniables. J’y suis donc favorable. Reste à déterminer les coefficients.

            C’est bien sur le classement des joueurs au moment ou ils sont choisis qui doit être pris en compte, c’est à dire au début de l’année ou au moment des changements si changements il y a..

            Les écarts d’une année à l’autre sont assez faibles, sauf pour la première catégorie si un joueur fait une année exceptionelle comme Rafa cette année..

  19. Patricia 4 octobre 2010 at 14:26

    Bon je mets aussi mon petit grain de sel !

    Réduction du nombre de joueurs et changements, ok. Eventuellement, plus de changements.

    J’aimerais qu’on conserve la catégorie 21-50 et 50-vers l’infini et au-delà, pour le charme de la découverte. Pour cette raison, et valoriser les bons paris, conserver les points de challengers me paraît important… A charge aux capitaines de surveiller le programme de leur team et signaler ces tournois ?

    Pour le pb de la surdétermination du crack dans le classement, j’aimerais proposer une alternative aux pondérations mathématiques qui me hérisse, et introduire un peu de variété pour compenser la diminution du coaching :
    une catégorie top 5 intangible, mais qui n’est votée qu’à l’occasion des grands chelems et du Masters (comme ça suspense jusqu’au bout) ; avant chaque compétition, les capitaines choisissent un crack pour le GC donné, avec possibilité du coup d’être infidèle (ou pas). Du coup le crack ne détermine pas tout, mais apporte un bonus et vient au secours de son équipe comme un « super héros », ponctuellement. Les blessures du crack ne sont plus un boulet à traîner, et la détermination au moment de chaque grand évènement créé l’animation.

    Combien gagne-t-on pour le super héros ? On pourrait simplement prendre les points ATP (plus facile pour les tauliers du jeu), ou alors un truc improbable du genre : un crack gagnant triple les points de son second, un finaliste les double, une demi multiplie par 1,5.

    En résumé : on a 6 joueurs qui ne changent pas, 2 par catégorie, au delà de la 5è place. 5 fois par an, un super héros est choisi dans le top 5 du début d’année, pour renforcer son équipe dans les grands chelems et Masters.
    Le prestige des grands évènements est conservé, l’animation aussi, mais il n’y a pas de gestion trop compliquée de la team normale. Comme ils sont deux par catégorie, les blessures sont moins invalidantes que celle du crack.

    • Patricia 4 octobre 2010 at 16:51

      Un exemple pour clarifier (sur base du classement actuel) :

      ex de team déterminée à l’année :
      catégorie 1 (6-20) :Roddick – Youzhny
      catégorie 2 (21-50) : Gasquet – Del Potro
      catégorie 3 (50-…) : Dolgopolov -Dimitrov

      super-héros pour l’AO : Djokovic
      super-héros pour RG : Nadal
      super-héros pour wim : Federer
      super-héros pour l’USO :Soderling
      super-héros pour les Masters : Murray
      Avec un système sage, les points du super héros s’ajoutent à sa team pour ces évènements uniquement.

      Avec le fantaisiste système de coef suggéré plus haut, cela pourrait donner :
      AO : Djokovic bat Roddick en finale : les points de Roddick sont triplés
      RG : Djokovic bat Nadal en demi ; Youzhny, meilleur de la team, va en 1/4 : ses points sont multipliés par 1,5
      Wim : Nadal bat Federer en finale ; Gasquet, meilleur de la team, va en 1/2 : ses points sont doublés
      USO : Soderling sort en demi ; Del Potro, meilleur de la team, va en 1/8 : ses points sont multipliés par 1,5

      Pour le masters, les points sont pris tels quels.

  20. Robin 4 octobre 2010 at 15:10

    Bon, je n’ai pas joué l’année dernière mais je me permets de rajouter moi aussi mon grain de sel.

    La pondération par catégorie me semble une fausse bonne idée. Si quelqu’un choisi un joueur top 50-infini (au hasard, Dimitrov), il se retrouve en quelque sorte condamné à ce que ce dernier ne fasse pas une trop grosse perf qui le ferait changer de catégorie dévaloriserait ses points. On avait déjà un problème de ce genre cette année, où un participant pouvait théoriquement se retrouver avec 10 tops 10 à la fin du jeu, et intouchables pour la majorité des autres lors des changements. Dans ce cas c’était tout à l’honneur de celui qui avait eu le nez creux, mais si une pondération était mise en place on pourrait se retrouver floués d’avoir vu juste, ce qui serait dommage :).

    En fait, sur la forme, je suis totalement de l’avis d’Elmar, à savoir la composition d’une équipe de 9-10 joueurs en début d’année avec 6 ou 7 titulaires et 3 ou 4 remplaçants pouvant entrer « en cours de jeu » (mais pas pendant un tournoi ou un match, faut pas pousser, quoique…). La gestion me semble plus simple (avec un fil permanent dédié) et moins sujette à polémique (les choix se font en début d’année). Bien sûr cela nécessite une certaine réactivité des tauliers, mais rien d’insurmontable, et sans deadline pas de doléances :).

    Par ailleurs il ne faut surtout pas, à mon sens, se focaliser sur les gros tournois. L’un des charmes de cette odyssée consiste justement à s’intéresser à des « petits » joueurs lors des « petits » tournois. Et comme beaucoup l’on souligné, on s’intéresse déjà assez aux grands évènements comme ça.

    Bien sûr, reste le problème des ogres du top 5. L’idée de Patricia est sympathique, mais n’intègre pas le cas où un non crack deviendrait crack (doit-il rester dans l’équipe originelle ou bien céder sa place, ce qui serait relativement discriminant ?). Imposer une délimitation entre catégories (par pondération ou superhéroïsation), surtout pour les cracks, aboutira forcément à des problèmes si la hiérarchie est bousculée (ce qui arrivera un jour ou l’autre).

  21. Capri 4 octobre 2010 at 16:01

    Bonjour à tous,

    ça fait longtemps que je n’ai pas pu passer, c’est bien dommage mais c’est ainsi et ça risque de ne pas s’arrnager beaucoup avant la fin de l’année. J’essaierai de rattraper mon retard d’articles à lire et à écrire en son temps.

    Pour l’Odyssée, je propose simplement de prendre 4 joueurs interchangeables chaque 1er du mois (enfin on en changerait si on le souhaitait mais on peut garder les mêmes) en interdisant de sélectionner les TOP 10 de la période, histoire de voir qui a vraiment le meilleur pif pour savoir qui va s’illustrer dans le mois, le trimestre ou l’année qui vient.

    Bonne continuation à tous.

    • Capri 4 octobre 2010 at 16:33

      Peite interview réalisée au tournoi de Metz par Capri news.

      Gilles Simon, vous remportez le tournoi alors que vous n’aviez jamais gagné le moindre match. Heureux ?

      Bien sûr ! J’ai vraiment horreur de perdre une finale, surtout que des finales j’en fais pas tant que ça. Gagner un tournoi, c’est très difficile, surtout pour moi vu que le public me hue de manière quasi-permanente. Il y a beaucoup de joueurs qui ont manqué des titres, 99% des gars du circuit si on regarde bien. Je suis très content d’arriver à en gagner un de plus. Cela doit faire quatre saisons que je parviens à remporter un tournoi chaque année. Je préférerais dire que ça fait 4 années que je remporte un tournoi chaque saison mais là ça ferait (il compte sur ses doigts)…ouh la la, j’pourrais jamais gagner tout ça, moi !!! Je suis vraiment content. Ce succès tombe à pic, comme souvent avec moi. J’avais une période difficile qui s’annonçait pour mon classement, mes points et mes hémorroïdes. Avec la confiance que j’avais un peu perdue, j’ai l’impression que ce tournoi est bénéfique pour tout, enfin sauf peut-être pour les hémorroïdes.

      Après cette année délicate, aviez-vous peur de ne plus arriver à gagner ?

      Non, vous savez lors de mes matchs ce sont plus mes adversaires qui perdent que moi qui gagne. Je me suis toujours dit : « mon tennis ne va pas s’envoler vu que je n’en ai quasiment pas, de tennis. Quand j’arriverai à me sentir bien, j’aurai à nouveau des opportunités et puis gagner des matchs sur des malentendus c’est ma spécialité « . Mais il est vrai que quand on est blessé, quand on ne joue pas, c’est plus difficile lorsque l’on reprend. On n’est plus tête de série dans les tournois, c’est plus difficile d’aller au bout, c’est même difficile d’entrer sur le terrain car plus personne ne vous reconnait. Je me faisais jeter presque chaque jour par le service d’ordre du tournoi. C’est pour ça que cette victoire fait du bien parce que, du coup, je ne vais pas redescendre trop loin au classement. Je vais avoir une fin de saison difficile mais si j’arrive à bien terminer, je vais avoir, entre guillemets, six mois « un peu boulevard » devant moi, sans aucun point à défendre. AH AHA AHAH !!!.

      Quelle a été la clé de votre succès cette semaine ?

      Je sers de mieux en mieux, je n’ai jamais servi aussi bien depuis que je tape dans une balle. Je suis devenu un sacré p***de b**de serveur !! AH AHA AHAH !!!. Des fois ma première balle dépasse les 100 kilomètres/heures et elle retombe dans le carré de service, c’est de la folie pure. J’ai profité de ma blessure pour faire un gros travail de musculation sur le haut du corps, pour gagner en force, servir plus fort, plus longtemps et avec moins d’efforts, et puis surtout pour choper un peu plus en tournois mixtes, j’en ai marre de me prendre des rateaux systématiques.

      Quel est votre programme maintenant ?

      La Chine, comme tout le monde. Ce sera Pékin (4-10 octobre) et Shanghai (10-17 octobre). Ensuite, il va falloir que je m’habitue à partir, cela va être dur à chaque fois. Je n’ai pas été là pour la naissance de mon fils (Timothée), ça a été difficile. Déjà que j’étais pas là pour la conception ! Il y a eu la Coupe Davis, j’ai voulu rajouter un tournoi parce que je sentais que je jouais bien et qu’il fallait essayer d’en profiter vu que ça dure jamais trop longtemps. Après, je suivrai le rythme avec Montpellier, Valence et Bercy. Pour Belgrade (finale de la Coupe Davis), ce n’est pas moi qui décide mais je ne vois pas comment la France peut se priver de son meilleur joueur.»

      • Kristian 5 octobre 2010 at 08:10

        encore!

  22. Ulysse 5 octobre 2010 at 15:00

    J’ai pas tout lu, je suis juste de passage. Je tiens à apporter une précision : il est faux de dire « incontournable de réduire le nombre de joueurs dans un équipage. »

    Que les équipes utilisent 3 joueurs ou cinquante, ça ne change rien. Ce qui prend du temps c’est le nombre total de joueurs dont il faut réactualiser le score Race. Dans ce sens la proposition de restreindre l’éventail des joueurs à choisir est plus intéressante.

    Autre idée. Plutôt que de faire une Race dont il faut reconstituer le score par addition des points dans tous les tournois joués, ce qui est un peu laborieux, il serait TRES FACILE de faire un concours basé sur le classement ATP brut dont les listes publiées sont directement exploitables sur Excel. On peut traiter l’ensemble des joueurs ATP s’il le faut en deux clics à partir par exemple du site http://stevegtennis.com/rankings/2010/s100410.htm. Bien entendu il faudrait prendre en compte les points à défendre et ça mettrait l’accent sur la progression des joueurs. Je trouve intéressant pour la culture et l’intérêt du jeu de faire quelques plongées dans les profondeurs du classement, c’est bien pour celà qu’on cherche à échapper à la domination du top 4.

    • Colin 5 octobre 2010 at 19:19

      Voilà un commentaire qui déchire sa Race (au sens propre)

    • MarieJo 5 octobre 2010 at 21:18

      tiens puisque tu es malin, fais moi le fichier correspondant avec ton team actuel :)

      • Ulysse 6 octobre 2010 at 21:27

        Heu… Ça s’adresse à qui ta question MarieJo et surtout ça veut dire quoi ?

  23. May 6 octobre 2010 at 11:12

    Humm ça c’est du brain storming ;) je vois que les idées fourmillent de toutes part :smile:

    Mon avis:

    - Ok pour une team à 7 ou 8 joueurs max (1 – 2 – 2 – 2 ou 3)

    - Le top 5 est impératif, il ne faut pas s’attendre un triplé en GC ts les ans, 2011 sera plus compétitif.

    - Choisir des joueurs du top 50;

    - Pas de changement de team quelque soit les conditions, on assume son choix de départ jusqu’au bout.

    - Pas d’équipe de 15 LT, c’est chacun pour sa peau :mrgreen:

    - Si on ajoute des coefs ou autre complication comptable, celui ou celle qui fera les mises à jour devra assurer et/ou assumer toute l’année, bon courage! Peut-être qu’un turn over serait pas mal…
    Comme annoncé plus haut par Ulysse, c’est le nombre de joueurs en course qui détermine 95 % de la màj et non le nbre de 15 LT participant à l’Odyssée.

    - Ne pas comptabiliser les pts de la Davis Cup, tous les joueurs n’étant pas concernés.

    Il faut opter pour une formule simple car les usines à gaz c’est ingérable dans la durée, je dis ça par expérience et ce n’est pas Ulysse qui me contredira.

    • Nath 6 octobre 2010 at 11:35

      « - Choisir des joueurs du top 50″ Tu veux dire limiter au top 50? 8 joueurs parmi 50, ça fait beaucoup, non?

      Pour le turn over, tu as raison. 6 personnes me parait un bon chiffre, avec peut-être une personne qui jette un coup d’oeil après la MAJ (donc 2 pers par mise à jour), pour voir si quelque chose la choque (un oeil neuf, c’est bien, mais peut-être que vous le faites déjà). Je peux donner un coup de main ponctuellement.

    • Antoine 6 octobre 2010 at 11:50

      May, je ne comprend pas:

      En quoi le fait de pondérer les points compliquerait il les mises à jour puisque les pondérations seraient à appliquer de façon constante tout au long de l’année en fonction du classement du joueur au début de l’année s’il n’y a pas de remplacement, et en fonction de son classement au moment ou il rejoint l’équipe s’il s’agit d’un remplacement (si remplacement il y a ) ?

      Par ailleurs, peux tu me supprimer du classement de l’Odysée 2010 comme je l’ai demandé ? Je crains de détruire le tableau si je le fais moi même. Merci d’avance.

      • Franck-V 6 octobre 2010 at 12:09

        Antoine, tu ne crois pas que May a assez de boulot comme ça avec la MàJ de l’Odyssée sans devoir s’occuper de ton cas perso? :-)

        Tu ne crois pas que tu en fais un peu trop avec DP?

        On a compris que tu te retirais de l’Odyssée 2010 ..et que de ce fait, le classement n’avait plus aucune valeur sans toi. :roll:

        On en tiendra compte, promis. ;-)

        Pour moi, il va de soi que tu es le vainqueur moral, sans aucune contestation possible; tiens, Simon fait des siennes en plus :-)

        • Antoine 6 octobre 2010 at 12:18

          Ben oui, je me suis retiré mais n’ai pas pour autant été retiré des listes et cela me traumatise gravement..et quand je pense que c’est pour m’avoir empêché de prendre Del Po….et quand on voit les résultats de l’ami Del Po, tu parles qu’il s’agissait d’un abus !!

          Simon a gagné son match contre Berrer; c’est bien. il revient à un bon niveau maintenant.

    • Franck-V 6 octobre 2010 at 11:55

      D’accord avec tout ça, May.

      Petit Chelem ou pas, ça fait partie du jeu.

      Ceci dit, il y en a quand même eu…4 en 7 ans 8O , donc sauf si Borg, Sampras, Mc et compagnie étaient des tanches, il y a une question de concurrence, de matériel, d’homogénéisation des surfaces et des filières de jeu qui ne trompe pas ou plus.

      En ce sens, pas de raison que cette inflation s’arrête.. jusqu’à nouvel ordre.

      14 ans entre Connors 74 et Wilander 88, puis 16 entre Wilander 88 et Federer 04.

      Et là, quatre petits chelems en sept ans, putain!

      Même à l’époque amateur, il n’y en avait pas à une telle fréquence, ça redonne même du lustre aux 12 titres d’Emerson, de ce fait.

      Jack Crawford (1933)
      Fred Perry (1934)
      Tony Trabert (1955)
      Lew Hoad (1956)
      Ashley Cooper (1958)
      Roy Emerson (1964)

      Jimmy Connors (1974)
      Mats Wilander (1988)
      Roger Federer (2004, 2006 et 2007, remportant également le Masters ces trois années-là)
      Rafael Nadal (2010)

      Un 1/3 des petits chelems de l’histoire du jeu (4/12), pas de L’open hein,a eu lieu ces sept dernières années… et ont été réalisés sur 4 surfaces (supposées et annoncées)différentes 8O

      Si il n’y a rien de nouveau sur le circuit, et avec le même zeste de bonne fortune, il y en aura encore un l’année prochaine et les suivantes, voire un grand.

      • Antoine 6 octobre 2010 at 12:11

        Il me semble que quand on fait un GC, on fait aussi par la même un petit chelem; cela en ajoute donc trois: Budge (38) et Laver (62, 69) et cela fait donc 15 au total.

        Comme tu le remarques, il sont assez concentrés dans le temps mais par décennies, cela donne:

        1933, 34, 38
        1955, 56, 58
        1962, 64, 69
        1974
        1988,
        2004, 06, 07,
        2010

        D’un autre côté, si l’on met hors jeu la décennie 40 pour cause de guerre, la décennie 2000 apparaît un peu comme un retour à la normale après trois décennies qui n’en ont comporté qu’un seul, ou pas du tout (les années 90)..A ceci près que c’est le même joueur qui les a remportés, ce qui est une première pour le coup..

        • Franck-V 6 octobre 2010 at 12:51

          Ceci dit, tu as raison, si on enlève le cas Federer, la scission avant-après Open est plus marquée, et derrière le GC de Laver en 69, le petit chelem de Nadal devient le premier depuis Wilander après le désert 90-2000 et donc seulement le 3° de l’Ere Open :mrgreen:

      • Franck-V 6 octobre 2010 at 12:27

        Si tu veux Antoine, mais ce que je veux dire aussi, c’est qu’on a assez répété qu’avant l’Open et jusqu’en 74, 3 titres sur 4 se jouaient sur gazon, le dernier sur TB alors qu’un style de jeu (le lift) n’y était pas encore l’arme absolue.

        On a dit aussi que l’époque amateur, alors que les pro considérés comme les meilleurs y étaient interdits, ouvrait soit disant aux seconds couteaux des perspectives en GC inconnues de nos jours. Je joue le jeu en intégrant ante 68.

        Ce qui est marquant, c’est qu’on ne peut plus dire cela aujourd’hui, les petits chelems (en y mêlant les grands puisque tu y tiens) s’enquillent aujourd’hui comme à la parade donc.

        D’accord la décennie de la guerre; d’accord, 3 par décennie 30 50 60 mais les décennies 70 et 80 (un seul) et l’absence dans la décennie 90, comment t’explique tout ça? De moins bons joueurs ou plus de concurrence? On n’a pourtant pas retenu les 70-80 , ni même les 90 comme les plus faibles du tennis… du moins, il me semble.

        Puisque tu tiens tant que ça à intégrer le GC (en carrière ou pas), on a quand même
        Fred Perry
        Donald Budge
        Rod Laver 2x
        Roy Emerson

        Andre Agassi
        Roger Federer
        Rafael Nadal

        On en a quand même 3/8 en 11 ans sur 70 ans d’histoire du jeu, je suis gentil, je commence à partir du 1er de Budge en 38 et je compte les 2 de Laver, ça ne change pas grand chose à ce que je voulais faire remarquer… :roll:

    • May 6 octobre 2010 at 12:37

      Nath, c’est plus facile d’en choisir 6 dans le top 6/50 que 4 au delà, subjectivement parlant biensûr!

      Antoine tu as raison si la pondération est constante. Mais j’ai lu des propositions plus complexes genre ± de pts en fct de qui bat le vainqueur final etc…
      En plus je ne vois pas l’intérêt de modifier les points, c’est une course et si le top 5 rafle tout eh ben c’est le jeu et c’est pour cela qu’on ne doit en choisir qu’un. Le but d’une course, si c’est bien ce dont il s’agit ici, c’est de gagner le + de points possible pour arriver preums!
      Fais pas ton bougon Antoine reste en course, c’est un jeu. L’esprit de compétition ne l’emporte pas sur certains désaccords avec le règlement que nous tentons d’ailleurs d’éclaissir sur ce fil?

      • Nath 6 octobre 2010 at 13:14

        Heu, ça veut dire oui?

        • May 6 octobre 2010 at 13:59

          Oui!

      • Antoine 6 octobre 2010 at 15:00

        Bien compris sur le premier point. Sur le second, non désolé, j’ai décidé de retirer mon team de la compétition; ce n’est d’ailleurs pas un désaccord sur le règlement puisque tous ceux qui étaient de bonne foi ont admis que je ne le violait pas en désignant Del Po; c’est juste que pour m’en empêcher certains ont cru bon modifier le règlement à postériori. C’est quand même mon droit le plus absolu de me retirer d’un jeu dont j’estime qu’il n’est plus loyal ! Si tu ne le fait pas, je le ferai moi même mais compte tenu de ma nullité dans les manipulations, je ne voudrais pas que cela détruise tout le fichier..

        • May 6 octobre 2010 at 15:57

          Antoine, ton nom disparaîtra lors de la prochaine mise à jour si c’est vraiment ce que tu souhaites.
          Le tableau encore en ligne a été publié avant que tu décide de te retirer, voilà pourquoi ton nom apparaît toujours.
          J’essayais juste de te dissuader, amicalement, de quitter le navire car c’est dommage qu’un compétiteur abandonne la course, je ne suis ni juge ni partie.

          • Antoine 6 octobre 2010 at 16:06

            OK, merci d’avance de le faire lors de la prochaine mise à jour..

        • Colin 6 octobre 2010 at 18:06

          « tous ceux qui étaient de bonne foi ont admis que je ne le violait pas en désignant Del Po », Warf warf warf elle est bien bonne celle-là (voyons voir, il y avait donc dans la liste: Antonio, Toinon, Anthony, Toine, et même Tonio. Ça fait 5!)

          Ceci dit, Del Potro dans le rôle du crack, c’est de plus en plus improbable. Ou alors c’est une autre acception du terme « crack »

    • Ulysse 6 octobre 2010 at 21:36

      Je ne peux qu’être OK avec May sur le fait qu’une règle simple est souhaitable :
      - Pas tant que ça pour la simplicité de la MAJ (une règle alambiquée avec des coefficients savants peut être programmée une fois pour toute et très simple à traiter toutes les semaines)
      - Mais pour la beauté et l’aspect ludique du jeu.

      Par contre il est important pour ceusses qui maintiennent le tableau des scores de simplifier la saisie des résultats de la semaine. Et pour ça je maintiens que l’adoption du classement ATP en lieu et place du Race est une tuerie.

  24. Le concombre masqué 6 octobre 2010 at 15:54

    May, à part les idées de Nath, exceptionnelles de créativité au demeurant, mais finalement compliquées à modéliser (sauf erreur de ma part, comme on dit en jargon professionnel), je crois qu’il commence à y avoir un consensus :
    - les pondérations c’est OK à modéliser : reste à savoir comment on pondère
    - pas d’équipes , cahcun pour soi, c’est plus rigolo et ça ne rajoute pas de boulot au Misàjoureur(s)
    - un top 5 of course !!!!
    - on diminue le nombre d’équipiers : reste à savoir combien et dnas quelles tranches
    - changements : là faut se mettre d’accords tous…peso je suis pour aucun changement dans l’année : on assume ses choix, on fait une equipe polyvalente, ou une equipe armada TB, ou une equipe « rafle tous les points de fin d’année » bref, y a encore de la stratégie.

    • Elmar C, l'homme le plus calme d'Europe 6 octobre 2010 at 16:05

      Bien résumé. Ce que j’ai retenu:

      Pondération OK.
      Chacun pour sa pomme.
      Un top-5 et, a priori, encore une catégorie au-delà du top-50.

      A définir:
      Changements ? (je suis contre si les remplaçants ne sont pas prédéfinis).
      Catégorie de tournois à prendre en compte (perso, je trouve indispensable de compter tous les tournois ATP, y compris les 250; je trouverais bien également que les challengers soient pris en compte, surtout si on incorpore une catégorie 50-infini).

      • Le concombre masqué 6 octobre 2010 at 17:12

        La dessus il semble aussi y avoir consensus : on garde tous les tournois, surtout les atp500 et les atp 250.(on peut virer les challengers peut être?)

        C’est quasiment la base de l’Odyssée!!

        Après, on voit comment adapter les equipes et les Maj, mais la base c’est bien qu’on puisse s’interesser, du coup, à des tournois moisn médiatisés…

    • Le concombre masqué 6 octobre 2010 at 17:13

      Pardon, c’était Patricia :sorry:

    • May 6 octobre 2010 at 17:16

      C’est ce que j’avais en tête, établir une équipe polyvalente et homogène, qui performe tout au long de l’année avec les inconvénients qui vont avec (blessure, mariage, craquage…).
      Je n’adhère pas à une pondération(mais je ne suis pas contre si tt le monde est pour),l’intérêt du Top 5 c’est s’assurer une pôle position (ou tout l’inverse), aucune raison de ne pas retranscrire la réalité du circuit, si tu gagnes, tu rafles la mise that’s all!
      Pour moi le coeur du jeux se trouve dans la Team que l’on forme pour savoir si elle sera la plus compétitive à la fin de l’année quoi qu’il arrive.

      • Nath 6 octobre 2010 at 17:31

        Les changements, à la base, ont été décidés pour relancer l’intérêt de ceux qui sont un peu à la ramasse au classement. Celà dit, je me demande quelle influence ils ont eu.

  25. Baptiste 6 octobre 2010 at 16:28

    D’accord sur le consensus qui a ete trouve meme si je suis un peu decu, il faut bien l’avouer, que ma proposition d’instaurer le meme systeme que celui de la coupe de l’america n’ait pas ete retenu :)

    Concernant les changements de joueurs je pense comme Elmar que l’on devrait predefinir les remplacants (par exemple 3)

    Sinon c’est bien dommage que la race n’existe plus, ca aurait été beaucoup plus simple a updater ce jeu

    • Ulysse 6 octobre 2010 at 21:41

      Voilà ! Tu l’as dit : la Race n’existe plus et c’est ça qui fait 95% du boulot de MAJ comme l’a dit May.

      D’où ma proposition d’utiliser le classement ATP qui rejoint la Race en fin d’année et qui a le mérite d’être copiable dans un tableur toutes les semaines en deux clics et rend de facto la MAJ beaucoup plus fiable et incontestable.

      Quelques réactions sur ce point ?

    • Jeanne 6 octobre 2010 at 21:59

      Juste sur la Race, il n’y pas des sites sur lesquels des mecs un peu fous continuent de la mettre à jour ? Et si on récupérait ça ?

    • Franck-V 6 octobre 2010 at 22:03

      Je ne veux pas donner plus de boulot à ceux qui s’occupent de l’Odyssée, mais la race me semble le système le plus adapté semaine après semaine.

      Reprendre le classement ATP, je ne comprends pas comment ça peut coller avec l’Odyssée.

      Sinon, sur le site MTF, si tu as confiance, ils mettent le classement Race à jour chaque semaine voire en cours de tournoi; inconvénient, ça ne va que jusqu’au rang 75…

      http://www.menstennisforums.com/showthread.php?t=155559

      • Ulysse 6 octobre 2010 at 22:55

        « Reprendre le classement ATP, je ne comprends pas comment ça peut coller avec l’Odyssée. »
        Ben si ça peut marcher en faisant du relatif (on comptabilise les évolutions de classement plutôt que les classements) comme je l’explique dans le post plus bas. C’est pas exactement le même principe que l’Odyssée initiale mais je trouve ça même plus fun : il faut sélectionner les valeurs montantes plutôt que les valeurs sures.

        En faisant mes recherches début 2010, je suis tombé sur plusieurs classements Race « artisanaux » dont probablement celui du posteur MTF que tu mets en lien. Aucun ne convenait : parution irrégulière, erreurs, et par exemple dans le cas actuel de MTF, on ne peut rien faire avec un classement de 75 joueurs. Je suis bien placé pour savoir que pour publier un classement fiable de 75 joueurs il faut maintenir en « back office » un classement de 100 joueurs en début d’année et 150 joueurs au bout de 6 mois. Dans le classement MTF où sont Korolev, Acasuso, Tursunov, Chiudinelli, Dimitrov pour ne citer que les absences qui m’ont sauté aux yeux ?

  26. Jeanne 6 octobre 2010 at 21:53

    Je suis d’accord avec toi Ulysse, tu es aussi sage que rusé. Les deux systèmes me paraissent à terme équivalents et ta proposition allège considérablement le boulot de mise à jour, qui ne doit pas être un pensum. L’odyssée c’est une galère ok, mais pour l’Ulysse de jadis, maintenant on a des moyens auxquels Aphrodite n’avait pas pensé. Donc c’est OK pour moi pour migrer sur le nouveau système

  27. Ulysse 6 octobre 2010 at 22:23

    La deuxième source de boulot pour la MAJ est la saisie initiale des équipes puis des changements. C’est pour ça qu’il faut limiter les changements à des dates fixes raisonnables.

    3 changements dans l’année à dates fixes c’est OK. Le plus logique est : (Hard = 1GC+2MS) au début puis après Miami (TB = 1GC+3MS), après RG (rapide outdoor = 2GC+2MS), après l’USO (indoor = MC+2MS).
    Par contre les remplacements de blessés entre les dates fixes c’est galère. Je pense qu’il faut les interdire et considérer que ça fait partie du jeu.

    Par ailleurs, je ne cracherai pas dans la soupe pour l’édition 2010. Pour un coup d’essai c’était pas si mal que ça. Il ne faut pas tout changer. Je ne compte que 3 défauts qui ont tous été pointés par les intervenants :
    (1) c’est pénible et peu fiable à mettre à jour (saloperie de Race).
    (2) l’impact du catégorie 1 est trop important dans le score total. C’est pour ça que j’avais insisté pour des équipes de 10 joueurs mais à l’usage ce n’est pas suffisant.
    (3) il est difficile de maintenir l’intérêt toute l’année, d’où les changements impératifs, à reconduire et régulariser si possible.

    Je propose :
    - d’adopter le classement ATP. Je suis prêt à insister lourdement sur ce point tant ça simplifie le traitement. Celà permet de respecter les contraintes (1) tout en permettant (3) en même temps – plus de dates de changements. Petite précision sur le concept du score Odyssée avec le classement ATP : on peut perdre et gagner, si Nadal à 15000 pts début janvier, et qu’il n’en n’a plus que 13000 après IW, les Nadalistes font -2000 pts sur ce quart de saison. Ça met en relief la performance relative plutôt qu’absolue et ça me paraît tout à fait intéressant.
    - de conserver une équipe de 10 joueurs avec les mêmes limites qu’en 2010 et les 3 dates de changement ci-dessus sans limitations quant aux joueurs que l’on peut changer (il faut booster la dynamique du jeu et éviter d’être prisonnier d’un mauvais début de saison),
    - de booster les perfs des sans grades avec le système suivant : dans chaque équipe, un joker ou chef de file est désigné au moment de la constitution ou des changements dans les catégories 2, 3 et 4 qui voit ses points multipliés par 2, 3 et 4. Ceci évidemment pour amoindrir l’importance du catégorie 1.

    Enfin, je suis candidat à la mise en place du tableur de départ ainsi qu’à sa MAJ sur le premier quart de saison au moins.

    • Damien 6 octobre 2010 at 23:09

      Pour la race j’ai trouvé ça : http://tennislive.free.fr/race

      Le tableau va jusqu’au 250, et semble mis à jour en permanence. A voir.

      • Ulysse 6 octobre 2010 at 23:29

        Ha ben ce site-là a l’air exploitable. Je jurerais qu’il n’existait pas sous cette forme au premier trimestre 2010 parce que j’en ai cherché des trucs comme ça par tous les moyens possibles.

        Bon y a pas la CD pour le moment, ni les Futures mais c’est pas très grave. Le problème est : est-on surs que ça va continuer, pas comme l’Equipe.fr qui a maintenu un classement Race pendant 9 mois de 2009 puis plus rien ?

        • Nath 6 octobre 2010 at 23:31

          Je l’ai découvert en juin et il n’y avait que les 100 premiers à l’époque. Ça a bien évolué depuis.

      • Nath 6 octobre 2010 at 23:29

        J’allais mettre le même. Jamais en retard.
        Côté fiabilité, pour les joueurs qui ne jouent pas beaucoup de tournois (Fed, Nalby), je m’y retrouve, par contre je ne sais pas comment c’est géré pour des joueurs comme Baghda qui a joué pas mal de 250 : ils ne sont pas tous comptés, mais les totaux ne sont pas exactement les mêmes que sur MTF.

      • Colin 6 octobre 2010 at 23:35

        Le classement n’est pas rigoureusement le même que celui donné par http://www.menstennisforums.com/showthread.php?t=155559, Soderling par exemple a 3970 ou 4065 points selon les cas (peut-être que l’un des deux fait une mise à jour quotidienne en tenant compte de chaque tour passé?)

        • Nath 6 octobre 2010 at 23:46

          Il est mis à jour en temps réel, ou quasiment, plusieurs fois par jour. Mais ce n’est pas toujours le même site qui donne le total le plus grand, donc c’est pas l’explication. Je pense que c’est dans le comptage des 250 et 500.

    • Colin 6 octobre 2010 at 23:32

      Je suis d’accord avec tes 2ème et 3ème propositions, mais la 1ère ne me convainc guère… Je doute en effet que beaucoup de gens (moi le premier) soient passionnés par une compétition basée sur l’évolution des résultats de l’année N+1 par rapport à l’année N.

    • Nath 6 octobre 2010 at 23:33

      Au sujet du « comptage relatif »:
      Avec 3 changements dans la saison, les joueurs choisis par les uns et les autres risquent de ressembler aux bandes d’éclopés 2010, non (en plus de certains espoirs quand même)? Ex pour le premier trimestre : Nalby, Simon, PHM, Tursunov s’il fait une fin de saison correcte (et personne ne prendra Roddick ou Cilic). T’y a pensé je suppose. Personnellement, je trouve que ça ressemble plus à un travail de recherche / gestion qu’à un jeu, mais si l’idée est retenue je m’y ferai. C’est juste pour dire comment je vois la chose.

  28. Elmar C, l'homme le plus calme d'Europe 7 octobre 2010 at 08:07

    Afin d’avoir une idée des forces en présence, je vous invite à vous prononcer ici :

    http://doodle.com/qwqy8yznqrkzha3z

    • Nath 7 octobre 2010 at 16:15

      Merci au passage :)
      Au fait, avec les remplaçants pré-sélectionnés, comment tu envisages leurs changements de catégorie éventuels en cours d’année ? Sur la base du classement en cours, il y aurait des joueurs impossible à remplacer, non ?

      • Elmar C, l'homme le plus calme d'Europe 7 octobre 2010 at 17:24

        Non, sur la base du classement au 1er janvier. Puisqu’on les intégre dans la team comme remplaçants, tant mieux s’ils progressent en cours d’année.

  29. MarieJo 8 octobre 2010 at 11:24

    @ ulysse, tu serais pas dans la finance ??
    ta proposition de suivre le classement des joueurs de l’année en cours contre l’année -1 me fait furieusement penser aux fluctuations d’une action en bourse… c’est un peu « kill the spirit of the game » !
    je crois que j’aurai beaucoup de mal à trouver ça ludique !

    je crois qu’il faut aller vers un maximum de simplicité, et dans le concept du jeu et dans notre capacité à faire la mise à jour… ne pas s’encombrer de règles compliquées.
    je reviendrai plus tard sur mes propositions concrètes :)

  30. Ulysse 8 octobre 2010 at 14:49

    Je ne suis pas « dans la finance ».
    J’étais un farouche partisan du classement ATP parce que les sources sont publiées régulièrement et de façon fiable ce qui simplifie grandement tout le cirque de la MAJ.

    Maintenant si on me présente l’équivalent pour la Race, je redeviens partisan de la Race. No souci.

  31. Ulysse 8 octobre 2010 at 15:06

    Tout le monde est partisan de la simplicité mais on n’est pas tous d’accord sur sa définition. L’Odyssée repose sur une source d’info + un process de scoring.

    Si on dit que la source sera le site http://tennislive.free.fr/race, réputé fiable et pérenne, c’est une définition simple à comprendre, simple à mettre en oeuvre.

    On est alors libre d’imaginer ensuite à peu près n’importe quel process de scoring (combinaison nombre de joueurs, dans quelles catégories, coefficients, changements, etc…). Ce sera toujours simple à mettre en oeuvre à part les changements qui demandent un peu de saisie. La simplicité intrinsèque de la règle (en tant que critère de beauté, jouabilité, intérêt) est ensuite le seul critère important.

    Notez que si on a résolu le Pb de la source d’info, il faut aussi selon moi corriger les deux défauts 2010 restants : trop d’importance donnée au catégorie 1 (top 5) et intérêt pas assez maintenu dans la durée.

    • Elmar C, l'homme le plus calme d'Europe 8 octobre 2010 at 17:53

      Raison pour laquelle, dans le sondage http://doodle.com/qwqy8yznqrkzha3z (auquel tu n’as pas encore participé, il me semble), une majorité se dessine en faveur d’une pondération.

      En revanche, l’intérêt sur la durée n’est pas garanti, puisque les remplacements semblent ne guère plaire aux 15-loviens.

      Je pense néanmoins qu’avec une source Race fiable, il ne devrait pas être trop compliqué de mettre en ligne ici le classement de l’Odyssée suffisamment régulièrement pour que chacun se sente impliqué. Evidemment, j’aimais bien mon idée de remplacements avec des joueurs pré-sélectionnés…

      • Robin 8 octobre 2010 at 18:31

        Moi aussi je l’aimais bien, mais elle ne semble pas faire d’émules. Une odyssée à deux ça te dit ?

      • Ulysse 8 octobre 2010 at 21:39

        Elmar,
        En matière d’Odyssée, je pense que la démocratie a ses limites. Malgré ma qualité de roi d’Ithaque, j’ai participé de bonne grâce à ton 15-Love V2.0. Je pense toutefois que les questions posées sont encore trop fermées. Nous n’en sommes qu’au début de ce débat qui ne doit être tranché qu’en décembre.

        Ce qui a manqué pour que chacun se sente impliqué, ce n’est pas la régularité des publications qui a été exemplaire jusqu’à IW environ, c’est le sentiment de cause perdue qui a touché ceux qui ont mal démarré l’année (genre avec JMDP,…). C’est d’ailleurs toujours le même problème avec chaque quizz-pronostic quand il y en avait sur les GC : quand nos favoris ont été déblayés dès les quarts, on a une tendance déplorable mais compréhensible à se désintéresser de la question.

        Ceci me conforterait dans l’idée de proposer un changement suivant des modalités à définir après chaque GC, soit 5 équipes dans l’année, avec un classement général dans l’année, et un classement par saison.

        L’idée de rsmplacement avec des joueurs préselectionnés est sympa mais ne répond pas assez au souci de maintenir l’espoir de ceux qui se plantent dès le début. Et ça ne simplifie en rien l’intendance pratique de l’Odyssée, souci auquel j’ai la faiblesse de tenir.

        Tandis qu’avec un classement par saison, on peut être mauvais sur 9 mois et plonger au classement général mais gagner sur la dernière étape septembre – novembre. C’est une façon de continuer l’Odyssée mais en renouant en parallèle avec la tradition 2009 des Quizz pour chaque tournoi majeur.

        Je suis à l’écoute, j’évolue en fonction de ce que je lis (comme sur la Race plutot que l’ATP). Allez-y, soyez créatifs et constructifs…

      • Elmar C, l'homme le plus calme d'Europe 8 octobre 2010 at 22:48

        OK avec toi Ulysse, le doodle n’est pas là pour enterriner une formule mais pour donner des tendances.

        Un classement par saisons? Pourquoi pas.

  32. Jean 8 octobre 2010 at 18:38

    Je prends Rogé Federer.

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis