Qui est le vrai Nikolay Davydenko ?

By  | 18 juillet 2009 | Filed under: Insolite

Nikolay Davydenko (photo DR)Nous, Comité des nabots chauves de Severodonezk – ville natale de Nikolay Davydenko – sommes réunis pour statuer sur un ensemble de sujets concernant l’Immense champion. Il en a été de la réhabilitation de l’Enfant du pays dont le nom n’est que trop moqué et conspué par le tennis occidental, complètement à côté de ses pompes. Notre premier combat est donc de redorer le blason du Meilleur joueur de tous les temps – ou en tout cas pas loin – en levant notamment un certain nombre d’équivoques, contre-vérités et assertions fallacieuses circulant sur son compte. Voici une liste non-exhaustive de ces aberrations fondées sur une méconnaissance totale de la formidable personnalité de Nikolay Davydenko.

Nikolay Davydenko est petit

Nikolay Davydenko n’est pas petit. Il a choisi volontairement de restreindre sa taille à 178cm par esprit frondeur en allant à contre-courant du ridicule effet de mode voulant que  tous les  joueurs se laissent pousser jusqu’aux 188cm, voire plus. Pas Lui, pas Nikolay Davydenko. Nikolay Davydenko n’est pas un suiveur.

Nikolay Davydenko est chauve

Une affirmation ridicule qui se fonde sur l’absence de cheveux sur le crâne du Divin chau… du Divin chaud lapin. Nikolay Davydenko va vite, Il va très vite. Dans cette optique, tout appendice susceptible de le ralentir dans ses courses a été banni pour profiter au mieux de sa formidable aérodynamique. Nikolay Davydenko ne veut pas de cheveux, ça Le ralentirait. 

Nikolay Davydenko a un jeu stéréotypé

En voilà une qui nous fait bien rire, au Comité des nabots chauves. Nikolay Davydenko a observé les différentes stratégies de jeux possibles et Il a juste choisi la plus ardue. Il est comme ça. Et comme Nikolay Davydenko est un homme de convictions, Il a décidé de l’appliquer jusqu’au bout. A fond tout le temps, au taquet, au rupteur, et sur tous les points. Le slice, les amorties, le jeu de patte ? C’est pour les tapettes. Le service-volée ? Pareil. Nikolay Davydenko frappe vite et longtemps, qu’on se le dise. Et un homme, un vrai, ça ne quitte jamais sa ligne de fond de court. 

Nikolay Davydenko n’est pas musclé

Comment dans ce cas aurait-Il été nommé trois années de suite athlète le plus parfaitement proportionné et sculpté ? Comment ça, par qui ? Le magazine Severodonezk Sport not Illustrated, tiens !

Nikolay Davydenko a peur de Roger Federer

Ah Ah Ah Ah !!! C’est faire preuve de beaucoup de légèreté et d’une méconnaissance totale du tennis que de dire que Nikolay Davydenko fait un complexe face au Suisse, presqu’aussi divin que Lui du reste. Un head-to-head de 12 à 0 n’est pas une preuve suffisante. Pour tout vous dire, l’explication est simple. Vous vous souvenez de votre petit cousin Raoul à qui vous donniez cinq buts d’avance au baby-foot ? Federer est le Raoul de Nikolay, qui s’est amusé à se laisser distancer et va désormais renverser la tendance et rétablir l’équilibre. 12-12 avant la fin de l’année, quitte à le jouer deux fois ou trois par tournoi.

Nikolay Davydenko n’est pas une star

Nikolay Davydenko est desservi par son choix délibéré et stratégique de ne pas déclencher de liesse à chacune de ses apparitions publiques. Il est pourtant une immense star et un récent sondage Le donne comme la personnalité préférée des gens juste devant Jésus-Christ et Tony (le tigre de Kellog’s sur les Frosties, vous savez). Comment ça, où ce sondage a été fait ? Ben à Yakutsk, pourquoi ? 

Nikolay Davydenko est parrainé par la mafia russe

Dans un Occident profondément ancré dans ses préjugés et pour qui la Russie n’est que le Disneyland des trafics en tous genres et de l’économie underground, toute success story issue de l’ancien bloc communiste serait parfumée à la mafia. Ce qui évidemment est faux dans le cas de Nikolay Davydenko. D’ailleurs dès que Lui et son frère-coach Eduard auront fini de payer leur passage à l’Ouest à Igor Brutalevitch, ils seront libres d’aller où bon leur semble. Mais pas trop loin, la datcha familiale étant encore plastiquée contractuellement jusqu’en 2060.

Nikolay Davydenko parie sur ses propres matches

Cette affirmation honteuse et diffamatoire a profondément heurté notre Champion. Il a fondu en larmes devant des journalistes avides de scoops, trop heureux de voir un homme sensible touché dans sa chair. Nikolay Davydenko venait d’apprendre le montant des sommes perçues sur chacun de ses matches par les bookmakers, et réalisait qu’un seul d’entre eux rapportait plus qu’une saison entière des combats clandestins de castors qu’il organise avec son frère en parallèle des tournois ATP dans ses chambres d’hôtel.

Nikolay Davydenko n’intéresse pas les annonceurs et équipementiers

Nike, Adidas, Reebok, Levi’s, Microsoft, Coca-Cola, Red Bull, Hewlett Packard, BMW, Audi, n’en jetez plus, la coupe est pleine. Nikolay Davydenko a refusé de travailler avec toutes ces marques prestigieuses ; ou en tout cas a clairement exprimé le fait qu’Il ne serait pas favorable si elles le contactaient. Ce qui ne saurait tarder. Pour leur faire la nique Il a signé un contrat mirobolant de 1500 $  par an  avec Airness (qui tient à préciser que la panthère de son logo n’est pas malade).

Nikolay Davydenko n’a pas le sens de l’humour

Contrairement à une idée fallacieusement répandue, Nikolay Davydenko est un vrai boute-en-train. Ses imitations de Staline font un malheur sur la version Ukrainienne de National Geographic et Il ne se sépare jamais de son intégrale de Boris Eltsine quand il voyage. Ce grand enfant a d’ailleurs entièrement dilapidé les $145 de son prize money acquis lors de sa victoire de Miami au Disneyworld d’Orlando (une petite partie des gains allant effectivement à Igor Brutalevitch). Une autre fois, Il a planqué un piège à ours dans le sol du vestiaire messieurs à Dubaï, dissimulant ledit piège sous les gravas recueillis par le perçage du marbre au marteau piqueur. Aucun joueur n’a été pris, certes, mais Lui a bien rigolé.

Nikolay Davydenko n’est pas sexy

Encore une qui a manqué de nous coller tous au plafond. Anna Kournikova, Elena Dementieva, Nicole Vaidisova, Ana Ivanovic, Caroline Wozniacki ou encore Maria Sharapova. Et pour ne citer que quelques froides nordiques. Demandez-leur ce qu’elles pensent de Nikolay Davydenko et vous serez édifiés. Certes elles ne sont pas toutes sorties avec Lui, en tout cas pas les six premières, mais elles sont littéralement pétrifiées lorsqu’elles entendent son nom. Ou en tout cas devraient l’être. Ou pas. Mais bon en même temps Il les bat toutes au tennis. 

Nikolay Davydenko joue pour l’argent

-         Nikolay Davydenko: « On est payé sur les tournois, en plus de l’argent que tu me donnes ? »

-         Igor Brutalevitch: « Ne les écoute pas Nikolay, viens, ils racontent n’importe quoi… Je t’ai inscrit dans 80 tournois d’ici la fin de l’année. Tu vas pouvoir prendre l’avion ! »

-         Nikolay Davydenko: « Youpiiiiiiiiiiiiiiiii, l’avion, l’avion, l’avi-onnnn!!!! »

Ces quelques mises au point faites, nous espérons que notre bien-aimé Champion sera désormais apprécié à sa juste valeur. Ses nombreux engagements ne lui ont pas permis de figurer sur la photo dimanche dernier aux côté des autres bons joueurs que sont Laver, Borg, Sampras et Federer. Il vous donne rendez-vous au Grand Chelem de Poertschach, où Il tentera d’étendre sa série de victoires consécutives dans ce prestigieux tournoi à deux.

Signé : le Comité des nabots chauves de Severodonezk.

Tags:

72 Responses to Qui est le vrai Nikolay Davydenko ?

  1. Jean 20 juillet 2009 at 13 h 19 min

    Contrairement à RG (Murray, Tsonga) ou Wim (Del Potro voire Djokovic), l’USO sera à nouveau le juge suprême, chacun des joueurs du top10 pouvant briller sur dur. Avec quelques petits extras comme le retour de convalescence de Nadal ou la maternité de Federer, cela semble très ouvert, mais c’est ce qu’on dit à chaque GC depuis 2 ans, avec tout le temps les mêmes à la fin. Il va bien y avoir un moment où on va assister à un bouleversement total de la hiérarchie…

    Pour revenir sur le feuilleton de l’été, Gasquet qui s’était mis dans la merde tout seul jouait gros pour la suite de sa carrière et a probablement eu raison d’user de toutes les stratégies de défense possible, il n’empêche, on appelle ça une balance et il y a des endroits où ça coûte un genou. D’autant qu’à priori, la Fédé ne s’est pas basée là-dessus mais sur l’analyse capillaire et les témoignages de ses proches quant au déroulement de la soirée. Je dis ça parce que je l’ai entendu hier soir à la radio se poser en victime, ce qui confirme un peu ce que l’on sait déjà, c’est-à-dire sa difficulté à se sentir responsable de ses actes. Toujours est-il que l’affaire n’est pas complètement terminée. Sur ses affirmations de recentrage des objectifs, il me semble bien qu’il nous l’a déjà faite celle-ci, j’ai un peu du mal à y croire, à 24 ans, d’autant qu’il ne s’est visiblement pas entraîné. Même Yannick « attention les secousses » Noah, un type qui avait réussi à faire de Guy Forget un winner (bon d’accord, sur un week end, avec une relation plus paternaliste), n’avait pas réussi à lui décoller la pulpe du fond. Et si c’est la vérité, ça montre vraiment l’immaturité du gars, qui nous fait du « ça y est j’ai compris, je m’y mets demain » depuis 2 ans. Mais je le souhaite fortement pour le spectacle, et surtout pas pour lui (sauf que tout faire reposer sur le mental à son sujet est un peu un trompe-l’œil, il y a du boulot technique et physique aussi).

    Karim : Grosjean avait repris à Newport (je crois) mais s’était à nouveau ressenti de son épaule au premier match. Un match gagné en 12 mois, 932ème mondial, c’est terminé.

  2. karim 20 juillet 2009 at 13 h 40 min

    La vraie coke il y plongera bien assez tôt le richard à la fin de sa carrière, entre deux tentatives de télé réalité. Et ce sera du sévère poudrage de nez, pas du bécot kinder surprise. Sur une période comme ça il a certainement tapé la balle deux fois par semaine et fait trois footings au bois de Boulogne genre dimanche matin avec Arnaud, quand un gars comme Muster s’entraînait avec une jambe dans le plâtre!! Ceci dit j’ai toujours eu un léger doute pour cette perf de la bête autrichienne, me demandant si une fois les journalistes partis, il n’avait pas tranquillement regagné son lit. Une bonne planche de Fakir cloutée certes, mais le lit quand-même.

    • Mathias 20 juillet 2009 at 15 h 22 min

      Bonjour,

      Ancien (lecteur très passif mais assidu) de la Vox, j’ai été complètement convaincu par ce nouveau site et très bons débats qui s’y déroulent. Et comme il y a toujours un moment où l’on a envie d’y aller de son petit commentaire… me voilà inscrit.

      Alors en guise de bienvenue, je ne peux résister à vous offrir les fameuses images qui ont fait la légende de Thomas.
      http://www.youtube.com/watch?v=6uNB4tMl8P8&feature=related
      Le dit reportage à tout de l’opération marketing, tout comme la scène en plâtre, pour laquelle je partage l’avis de Karim. Il n’empêche, il quand même réussi à rejouer pour de bon après… chapeau l’artiste!

      Mais du divin bûcheron autrichien, je préfère garder les images suivantes :
      http://www.youtube.com/watch?v=rwfq_NoL5jM&feature=related
      (Attention : que les images… recommandation aux oreilles sensibles de couper les son au préalable)

      • karim 20 juillet 2009 at 16 h 56 min

        C’est vraiment un Nadal diesel quoi!!!!

  3. Alexis 20 juillet 2009 at 16 h 36 min

    Karim!

    Petite réaction tardive sur cet article : où, mais où donc vas-tu chercher ça? Mention spéciale pour les combats de castors clandestins (ou plutôt les combats clandestins de castors)et la datcha plastiquée jusqu’en 2060… J’en glousse encore.
    Quel plaisir de lire ce genre de prose, c’est du Lewis Trondheim à la sauce ATP!

  4. fieldog38 20 juillet 2009 at 23 h 07 min

    Merci Karim pour cette bonne tranche de rigolade! J’aime beaucoup ton humour. Tu ne serais pas un fan des « Nuls » avec ton allusion sur les castors? (« Les castors lapons sont-ils hermaphrodites ? C’est la question que se posent ces chercheurs d’outre-Quiévrain! ») mdr.
    Non parce que sinon chapeau pour penser à l’organisation de combats clandestins entre castors. A moins que tu sois le descendant de l’illustre Davy Crocket avec une queue de castor dans le cul et tout et tout…

    N’hésite pas à écrire un article similaire sur ton idole : j’ai nommé le grand Gilles Simon!!!

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis