Paris tennis à Paris

By  | 30 novembre 2010 | Filed under: Insolite

Durant une période, j’eus l’idée d’utiliser ma somme intellectuelle et financière pour m’enrichir. Je cédai à l’attraction des paris sportifs via internet, persuadé que mes connaissances tennistiques assureraient mon succès dans cette profession. Je voyais surtout une double issue face à ma paupérisation et mon ennui, deux maux très communs dans la capitale. Je débutai les paris à Paris.

Que fait un futur parieur ?

Il regarde les sites de pari d’un œil distrait, puis curieux, enfin agité quand, persuadé qu’il aurait joué ça et ça et ça, qu’en trois heures de temps, ses 200 euros restant pour terminer le mois, se seraient transformés en 1800. Notable différence existentielle. Il est tombé dans le piège, un peu plus subtil que le bonneteau mais point trop, et beaucoup moins drôle.

Ensuite, il élabore une tactique seul dans son coin, une martingale infaillible qu’il teste par des parties à blanc, du virtuel dans du virtuel, ce qui devient assez abstrait. La tension monte. Son rapport au monde baisse.

Enfin, roulement de tambour et palpitations cardiaques : il s’inscrit. Moment décisif de l’expérience : il s’est engagé. Le peu d’argent dont il dispose se volatilise dans une hypothétique spéculation. La tension est à son comble. Il entre dans le vif du sujet. Comme un joueur de tennis après s’être bien entraîné joue le tournoi ? Non non, ça n’a rien à voir.

Ayant étudié la meilleure tactique, je m’inscrivis sur trois sites pour maximiser mes chances, jouer les meilleurs cotes suivant le site, suivant les conseils d’un spécialiste. Le premier jour, je doublai ma mise, le second, je la triplai sans avoir trop de tactique, avec de bonnes intuitions et une dose de réussite. Les petits gains initiaux me firent croire en de lendemains chantant et continuer l’expérience. Comme si boursicoter tel un petit banquier des paris tennis sur internet était un vrai métier, noble, comparable à boulanger, pécheur ou routier.

J’étais devenu joueur rapidement : malade, accroc souffrant de la pathologie du jeu que je ne connaissais que par Zweig (Vingt-quatre heures de la vie d’une femme), et Dostoïevski (Le Joueur). Au XXIe siècle, l’isolement dû au média internet rend le phénomène plus grave et à terme le rapport avec ses proches compliqué ou inexistant.

Mon temps de cerveau disponible et le reste dédiés à cette activité, j’en tirais quelques lois naturelles. Seul le site Betfair – littéralement parier avec savoir-vivre, civilité, courtoisie (quitte à se foutre du client autant bien le faire) – pouvait être lucratif. On ne joue pas contre un bookmaker professionnel qui en sait toujours plus, et qui propose des cotes moyennes; on mise uniquement contre d’autres joueurs. Le principe est plus simple, attrayant, moins attrape-couillon. Tous les gains sont redistribués. Comme au poker. Certaines subtilités du jeu restent hermétiques les premiers temps. Ainsi le seul vrai gagnant est le créateur du jeu, qui passe lui peu de temps devant ou derrière son ordinateur, mais, empoche 4 % de chaque pari gagnant plus un peu sur les transferts de liquidité. Moins connu mais sûrement plus riche que Zuckerberg et Gasquet réunis.

Un sacré gros paquet de pognon !

Mais le principe de Betfair reste sacrément excitant. Il s’agit d’être plus rationnel et patient que l’autre virtuel pour gagner. Plus la fameuse marge de 4 %. Surtout, ce site permet de faire des paris en direct – live bet. Le tennis fait parti des bons investissements car les cotes varient rapidement de façons gigantesques en quelques points, en faveur de l’un ou l’autre.

Rien ne vaut la pratique. Imaginons que Nadal mène 1 set à 0 contre Federer. Jeu décisif, 4 à 3 pour le résident majorquin, à 3 points du match. Vous pariez 30 euros sur le Suisse à 3 contre 1, c’est à dire 90 euros de gains et 60 euros de bénéfice en cas de victoire. Roger décide  de jouer dignement et mène 6 points à 4, trois balles de un set partout pour l’homme d’Oberwill. Les cotes s’inversent à presque 50-50, même 2.1 pour Nadal. Vous pariez 30 euros sur le phénomène ibérique. Vous gagnez 32 euros. Bénéfice 2 euros, moins 4% pour Betfair. En 3 minutes et 2 paris, vous êtes sûr d’être gagnant quel que soit le vainqueur.

Pour 60 euros de mise, vous empocherez 2 euros si Nadal l’emporte, 30 si c’est l’helvète.

Voilà le principe général exposé par un exemple peu pertinent. Ces inversions de cotes sont fréquentes dans des proportions parfois étonnantes. C’est sur cet étonnement que peut se faire le gain. Comme à la Bourse, à moins d’être un proche de Davydenko, cela ne sera rentable que sur des centaines de paris, sur le long terme. Il faut accepter de perdre fréquemment. Patience et longueur de temps font mieux que force et courage.

J’ai dégagé quelques tendances – notez, futurs parieurs - : ma tactique était de jouer un Top 10 contre un joueur au-delà de la vingtième place. La cote du mal classé est souvent dérisoire au regard des résultats et de ses possibilités réelles, parfois jusqu’à 1 contre 8, le Top 10 gagne le plus souvent oui, mais le match est en général accroché, ce qui permet de substantifiques gains. Les demi-finales de Bercy furent exemplaires, uniques même de renversements en veux-tu en -voilà. Deux matchs, 5 fois 7/6, 1 fois 7/5, les vainqueurs sauvant 4 et 3 balles de match. Numéro 2 contre 14, et 5 contre 32 mais en pleine bourre. Le paradis du parieur. De quoi jouer sur les variations à l’infini en presque 6 heures, et s’enrichir.

Quatre écueils : éviter les farfelus Safin, Gulbis ou Gasquet capables de tout et surtout de n’importe quoi, ou le circuit des vieux. Le résultat de McEnroe – Cash en 2010 dépend grandement de variables inconnues pour le parieur : le taux d’alcoolémie en début de partie, et l’entraînement postérieur ou non à deux mois. Jouer les valeurs sûres. Limeurs et poètes espagnols recommandés : Ferrer, Verdasco ou Montanes ; chiants, coriaces, durs au mal et aux paris, c’est le prix à payer pour gagner de l’argent. Oublier les matchs trop inégaux, Rafael – Richard à Roland, Roger – Roger-Vasselin à Wimbledon ou ailleurs, pas rentable et risqué. David vainc rarement Goliath dans la réalité. Ne pas jouer au-dessus du Top 100, généralement vous ne connaissez rien aux joueurs, les résultats sont incertains et le risque de fraude existe par opposition aux Top 100 qui, gagnant très bien leur vie, n’ont aucun intérêt à prendre des risques pour des clopinettes.

Il faut avoir conscience que le site de pari a souvent un temps d’avance sur vous. Aussi, il faut essayer de se brancher en même temps sur le site de l’ ATP pour le score et sur un lien vidéo pour l’image pour suivre la partie avec un décalage minime. A moins d’être dans les tribunes vous aurez toujours un temps de retard. A noter qu’il n’est pas nécessaire d’avoir l’image ou le score point par point pour faire de bons paris. Il n’est même pas nécessaire de connaître le tennis. L’essentiel est de garder la tête froide, de maîtriser les variations de cotes en fonction du score et des joueurs en course. Faire des paris plus qu’occasionnellement n’a rien d’amusant ou poétique, c’est mathématique. Il faut suivre une tactique raisonnable et s’y tenir.

Heureux au jeu, malheureux en amour. Et vice-versa. Le vainqueur éludera la Passion de Federer pour la Raison de Rafael. Tel un dimanche de juin 2008 où Betfair proposait Federer le matin de la finale parisienne à 2,36 contre 1,64 pour Nadal ; différence assez minime. Pourtant, le minimum de lucidité interdisait au parieur de penser un quelconque espoir pour l’ex-futur peut-être futur-ex numéro 2 qui sait dans quelques mois, numéro 1. Parier Nadal à 1,64, donc 640 euros de bénéfice pour 1000 euros de mise initiale était courir un risque certes, mais très minime ! De là à ce que l’autre gros nez de patate prenne 6/1 6/3 6/0 évidemment… Mais c’est un autre sujet.

Toute peine mérite salaire. Le joueur n’évalue pas a priori le temps colossal et l’auto-discipline inhérente, nécessaire à la réussite de l’entreprise : ne pas rester plus de tant d’heures devant l’écran, arrêter après telle partie, etc. Passer plusieurs heures par jour devant un écran en attendant l’évolution de chiffres rend fou, car seul le joueur n’a plus de garde-fou. De fait, la tactique initiale est difficilement tenable sur la longueur. Un coup de clic jamais ne doit être donné au hasard. Les concepteurs du jeu ont tout prévu pour rendre le joueur accro, le pousser à la faute et lui faire cracher la maille. Le jeu est infini, ne s’arrête jamais, il y a toujours une autre partie en jeu. La tentation est permanente, quand la concentration de l’individu est limitée temporellement par le repos ou l’alimentation. Le but du site de pari est de faire perdre doucement l’équilibre à l’individu et l’entraîner à des écarts qu’il n’aurait jamais supposés  dans son état normal. Le pari étant une drogue comme une autre, elle apporte son lot de plaisir que l’on désire réitérer, celui de la jouissance du gain et de la peur de perdre, celui de s’évader de la réalité, d’être dans du virtuel, tout le danger des drogues étant de ne pas perdre le contrôle des opérations, que la rencontre du plaisir rétrécissent comme peau de chagrin, et ne se transforme en asservissement.

Dernier conseil, le plus important : si vous le pouvez, faites n’importe quoi d’autre de votre vie que cette activité de déprimé désargenté. En bon ou mauvais moraliste je généralise mon cas à l’universel ; la vie n’est après tout qu’une suite d’expériences à vivre, allez-y finalement. En sachant que : ce type d’addiction développe toute une série de vices, aucune vertu, fait ressortir la part obscure de l’être humain. On a jamais entendu dire que passer sa vie devant un écran épanouit l’homme. De plus l’argent allant à l’argent là comme ailleurs, il est vivement conseillé de disposer d’une somme respectable de départ pour espérer la  bonifier. Betfair est simplement une banque. Elle vit grassement de ses milliers de petits épargnants, ne peut être rentable que pour ses gros porteurs.

On n’attrape pas les mouches avec du vinaigre. L’appât du gain est stimulé par le fait que le joueur voit qu’il peut gagner mais lentement. Trop lentement. La tentation de faire un coup est toujours présente. D’autant plus que le pari se trouve souvent refusé dans des passages favorables aux parieurs, ce qui rend le stress insupportable, car la vie du parieur de tennis pour l’essentiel est d’attendre et d’attendre, fébrilement, le bon moment, pour miser, seul comme un con devant son écran. Cela devient sa raison d’être. Il ne se rend plus compte du temps qui passe, des gens qui l’entourent, ne sait se limiter dans le temps, ou à un match, repoussant toujours la fin à une prochaine partie pour se refaire ou accentuer ses gains. Il perd sa lucidité, son esprit totalement absorbé par le jeu, qu’il vient de perdre ou de gagner, qui se joue en même temps qu’il mange, ou qu’il fera le lendemain.

Il ne joue plus, le jeu joue avec lui.

Je ne regrette nullement l’expérience commune et singulière « Cette leçon vaut bien un fromage, ou 300 euros » dirait Jean, je retiens qu’il est impossible ou presque de gagner seul contre la machine, mais une association à deux ou trois où l’autre est là pour modérer les ardeurs peut porter ses fruits. Dans ce cas, celui de gains répétés et importants j’ai aussi entendu dire que le site interdisait l’accès au parieur, ce qui d’un coup n’est plus très fair.

En théorie, voilà un merveilleux moyen de gagner sa vie. Suivre les matchs de Richard, Roger et les autres tout en gagnant de l’argent. En pratique cela n’est pas si simple. Cette activité vire vite à la monomanie, le joueur se coupant du monde, l’esprit occupé par ses mises et son argent en jeu, il est devenu autiste. Il a une vie aussi passionnante que le joueur de poker vu à la télévision jouant ses meilleurs mains, portant lunettes fluorescentes ou chapeau de cow-boy, omettant l’essentiel de leur vie : les dizaines d’heures à attendre, la bonne main. C’est pareil pour le parieur derrière son écran. J’ai cessé car j’étais possédé, et que ma vie ressemblait au néant. Le suicide, du moins social, n’était plus très loin. A noter à ce propos que certains se découvrent ainsi des talents cachés qui faisaient partout ailleurs office de faiblesse, le bon joueur dispose d’une qualité rare : avoir la capacité d’attendre presque indéfiniment.

Les meilleurs choses ont une fin. Si mon malheur vint de gains initiaux, mon salut arriva d’une bourde. Le site de L’Équipe affichait une victoire de Rezaï contre je ne sais qui. Match proposé à trois contre un sur un autre site au même moment. Je parie sans hésiter 100 euros sur la Perse à 3.5. Gains sûrs de 350 euros, bénéfice 250 euros, rejouant en quelques minutes L’Arnaque, version AB Production. L’idée que l’erreur venait du site sportif et non du site de pari n’effleura pas ce qui me sert d’esprit. Pensez-donc ! Le match n’avait pas eu lieu évidemment ! Aravane joua, perdit, mit fin à mes chimères, comme l’orientale déjà Sylvie de Gérard de, je n’allais pas moi jusqu’au suicide. Je remercie éternellement Aravane de m’avoir réveillé  – 100 euros c’est beaucoup !  Et peu pour sortir d’une connerie pareille ! – , et la supporte depuis lors avec davantage de sincère enthousiasme. Car si elle avait gagné, moi aussi ! De quoi aurais-je encore été capable avec 400 euros sur mon compte ? En route vers la frontière symbolique et importante des 1000 euros… 6500 francs, un petit SMIC en quelques clics, de quoi se donner des idées de grandeur. Ce petit incident sonna le glas d’une grande carrière qui s’annonçait de manière certaine pleine d’hystéries, d’enfermement, de solitude sentimentalo-sexuelle et de dépressions. Au minimum. Ne pouvant plus relancer j’arrêtai les frais. Je ne pouvais pas suivre de toutes façons sans me mettre dans un début d’embarras. Je ne gardai finalement que le Mercurey, le Saumur-Champigny et le Chinon vendange tardive comme drogue en bonne quantité quotidienne et abandonnai le tennis, sur internet. Je cessai les paris heureux de laisser cette drogue n’apportant qu’asservissement, décrépitude physique et morale, sans plaisir en retour.

Bilan des paris : 280 euros de perdu, les mêmes problèmes d’argent et d’ennui, et l’article que vous lisez quelques années après.

J’envisage de façon très incertaine de reprendre cette activité mais d’une autre manière. Placer 200 ou 300 euros sans pression, pas comme un gagne-pain, Pour le plaisir d’Herbert Léonard, comme je goûte quelques bons cigares chaque année. Sans enjeux.

Pour élargir ce qui pourrait être un débat au-delà de ma passionnante et glorieuse histoire, il s’agit là d’un sujet dont on parle peu au regard de son importance réelle dans le tennis aujourd’hui. Ne pouvant percevoir d’impôt sur ces jeux la plupart des pays, États-Unis, Turquie ou la France depuis juin, ont interdit l’accès à ces sites, il faut donc ruser pour entrer, par la fenêtre. Le succès du tennis vient pour partie des sommes colossales générées par ces paris. Les mesurages de quéquettes auxquels se livrent les fans des uns et des autres est sans doute symptomatique d’une époque où l’individu se mesure presque uniquement à son compte en banque. Je me suis demandé et me demande toujours comment un Richard Gasquet ou un Rafael Nadal engagent tant de passions. Chaque époque est la pire qui soit, dirait l’autre. Voilà deux individus qui n’ont pourtant rien d’excitant, probablement moins que les gens que vous croisez tous les jours, beaucoup moins que mon voisin du dessous pour sûr ; à part que l’un a bien fréquenté Tatiana, l’autre Shakira. Il est fort probable que trente ans avant ils n’aient provoqué aucun commentaire. Qui a glosé sur Pierre Barthes http://www.youtube.com/watch?v=8LcGAnYnXU8 (à partir de 2’18 mais l’ensemble de la vidéo vaut le coup d’œil), Jan Kodes ou Corrado Barazutti ? Des milliers de choses ont été écrites sur Richard et Rafael alors qu’il n’y a pas plus à dire. Pourquoi ? L’argent, c’est à dire la conjugaison d’une médiatisation télévisuelle et des millions d’euros engagés à chacune de leur partie, où des milliers d’abrutis investissent leur salaire, euros, rials ou roubles sur deux autres abrutis n’ayant aucun intérêt, quand François et Corrado recevaient à peine un entrefilet dans le journal du sport. Betfair eut l’idée de montrer l’accroissement des sommes engagées au cours de la partie. Souvent supérieure au million d’euros ! De quoi faire saliver le chaland.

Ayant connu cette folie quelques semaines, sans aller jusqu’à mettre la clé de la maison sur le tapis, les bijoux de famille au clou ou pointé à l’association d’entraide aux Joueurs anonymes, j’ai participé à cet engouement et serais curieux d’avoir les témoignages d’autres expériences, nombreuses, honteuses ou glorieuses, pour avoir d’autres éclairages et j’espère rire.

About 

Tags:

328 Responses to Paris tennis à Paris

  1. Diana 1 décembre 2010 at 19 h 31 min

    Djoko a emporté le WTF en 2008, il n’y avait personne ou presque en face, normal donc.
    Djoko a remporté l’AO en 2008, normal, il n’y avait personne en face.

    Et ils osent déclarer que Tsonga est au niveau de fed : putain, ils n’ont pas vu la rencontre AO 2010 ? le carnage, qui a démontré la pauvreté de la palette technique du Frenchie (en comparaison de Fed bien sûr)

  2. Sam 1 décembre 2010 at 19 h 35 min

    - 50 € sur Simon vendredi, Llodra dimanche.
    - 30 € qu’il n’y aura pas besoin de dimanche, pour les Serbes.
    - 20 € que Gachassin se fait décapiter avant même d’entrée (rapport à sa dernière sortie, tout en finesse).

  3. Diana 1 décembre 2010 at 19 h 36 min
    • Marina 1 décembre 2010 at 20 h 03 min

      J’avais vu ça aussi, c’est pas bien glorieux :(

    • Duong 1 décembre 2010 at 21 h 01 min

      moi j’espère surtout que Dimitrov ne sera pas suspendu pour Melbourne, ça serait trop bête après tous les efforts faits pour ça en fin d’année.
      Là pour moi c’est une erreur de jeunesse …

    • Coach Kevinovitch 1 décembre 2010 at 21 h 27 min

      C’est stupide quand même! What a pity!

  4. Quentin 1 décembre 2010 at 21 h 44 min

    Interview de Forget:

    « Quel serait le portrait-robot du joueur pour affronter Djokovic ? »

    « Un joueur fort mentalement, capable de durer dans le temps et de faire des coups gagnants. Une espèce de Federer à la Française. J’ai vu Federer le battre au Masters et Roger a pratiqué un tennis de rêve. Est-ce qu’il y a des garçons capables de pratiquer ce tennis en équipe de France ? Oui, de temps en temps. »

    J’ai un gros doute pour la dernière affirmation… Tsonga en mode demi-finale de l’open d’Australie 2008, OK. Mais Monfils, Simon ou même Llodra, c’est impossible de reproduire le même niveau que celui de Federer en demi des Masters. Heureusement, si ils veulent battre Djoko, ils n’auront pas forcément besoin de se mettre la barre aussi haute.

    • William 1 décembre 2010 at 22 h 05 min

      Forget est bien entendu est plein délire.
      Tsonga AO 08 a été fantastique mais était clairement « en feu », il était au top et n’a plus jamais retrouvé ce niveau. Il ne le réatteindra sûrement jamais, la puissance peut-être mais la réussite et la vivacité non.
      Et ce n’est que le cas Tsonga, alors quand on lit « des garçons »… Simon ? Monfils ? Allez, merci Guy, on attend la prochaine avec impatience !

    • Duong 1 décembre 2010 at 22 h 13 min

      il est « positif », c’est son rôle à ce moment ;)
      dans le fond j’ai lu ce que disait Tulasne qu’il fallait jouer Djoko au centre, sur son coup droit … et en pratique, il semble qu’ils espèrent le faire déjouer avec Simon, ce qui semble en effet plus « réaliste » :)

    • Duong 1 décembre 2010 at 22 h 14 min

      mais a priori le plus crucial c’est que Monfils rentre bien, et que Llodra-Clément soient au top : si les Français sont à 2-1 alors tout sera possible le dernier jour …

  5. Alex 1 décembre 2010 at 23 h 36 min

    J’ai joué une fois, J’ai gagné 12 euros grâce à … Santoro. Je n’ai jamais rejoué, pour rester sur cette bonne impression :)

    Bel article, où l’auteur livre quelques un de ses démons. Le jeu en est un redoutable, gare !

  6. Jérôme 2 décembre 2010 at 0 h 23 min

    J’ai lu l’article comme d’autres. Avec intérêt mais détachement dans la mesure où je n’ai jamais été tenté par les paris sportifs, pour les raisons précises exposées par Lionel.

    Vous avez pu constater que lors de la Race 2010, j’ai joué très réaliste en tablant sur Nadal comme n°1 en fin d’année. Tu veux gagner ? Tu mises sur le plus certain et donc forcément tu gagnes petit. En sport, contrairement aux investissements à long terme en actions d’entreprises cotées en bourse, quand l’outisder avec une toute petite cote gagne, ce n’est pas un bon placement mais juste un coup de bol ou un concours de circonstances.

    En bourse, c’est différent : il faut fouiller un peu les infos, tu chopes une mid cap prometteuse ou bien une grosse boite manifestement sous-cotée par rapport aux autres boites du secteur. Mais là, a priori, tu sais que tu es sur du plus solide que ce qui va se passer dans la tête et dans le poignet de tel ou tel joueur le jour J.

    Les paris lucratifs en tennis, c’est limite flash trading. Et ça, non merci pour moi : trop aléatoire et il y a trop de types qui ont plus de temps que moi et qui sont plus pros pour gagner avant moi.

    Pour les vrais jeux de hasard, autant tenter la roulette au casino. Au moins, tu peux laisser tomber un jeton dans le décolleté de la voisine (pour ceux qui se rappellent de Cary Grant dans la main au collet).

    Pour la Coupe Davis ? Je vais peut-être choquer, mais j’en suis presque au stade janaranapéter. Cette équipe de France avec Monfils et Simon ne me fait ni chaud ni froid. L’équipe de Serbie me paraît relativement faiblarde, exception Djoko mise à part. Donc encore une fois, tout va se jouer sur le double avec un résultat final par 3-2. Et je pense que les frenchies ont plutôt de bonnes chances.

    Sinon, sur l’état des lieux du tennis, il est en effet étonnant de voir autant de « vieux » avoir brillé cette année. Pour moi, ça illustre un tassement du niveau (niveau moyen sur l’ensemble de l’année) des cadors en 2010 (Federer avec son trou d’air entre février et juillet, les affres de Murray, les pépins de Djokovic, le HS de Del Potro, le retour de la gamberge de Soderling, …etc, et j’ajoute même Nadal qui a été beaucoup plus constant mais moins au top qu’entre mai 2008 et avril 2009) et sur l’incapacité d’une nouvelle génération à grimper au sommet.

  7. inès 2 décembre 2010 at 9 h 37 min

    J’ai lu l’article d’une traite et je l’ai bien apprécié. En particulier parce qu’il faut un certain courage pour relater une expérience vécue. Le style, en plus est plaisant.

    Moi qui voulait tenter de parier, pour la même raison que l’auteur, à savoir que je connais bien le tennis, cela me fait un peu réfléchir à cette entreprise ! En réalité, on ne se connait pas forcément dans ce contexte et visiblement l’addiction arrive assez vite.
    Je qualifierai donc cet article d’utile même s’il est connu que l’expérience des autres ne sert à rien.

  8. Sylvie 2 décembre 2010 at 9 h 46 min

    La famille Djokovic va fonder une académie de tennis pour les jeunes espoirs

    http://www.eurosport.fr/tennis/coupe-davis-1/2010/djokovic-prepare-la-releve_sto2566311/story.shtml

  9. Jean 2 décembre 2010 at 10 h 21 min

    « Novak est la lumière au bout du tunnel… » (Srdjan Djokovic) Oh putain…

    Mais ils étaient tous au rmi ou quoi dans la famille à Michel Leeb avant, ils ont pas des trucs à faire genre un métier ? Un académie de tennis, rien que le concept m’a toujours fait marrer (ça s’appelle un centre de formation sinon), si tout le monde s’y met, j’ai peur que le monde ne soit plus peuplé que de joueurs de tennis d’ici dix ans.

    Bon puisque l’on sent ici la tension grandissante, déconnons un peu avec le taquin Guy : « Certains noms ont été avancés mais quand on a deux joueurs (en balance), c’est un peu comme une femme qui est enceinte: on a une chance sur deux de ne pas se tromper. C’est un garçon mais ça peut être une fille aussi ». Soit il veut mettre Bartoli, soit il traite Gillou de meuf.

    Mais le suspense est déjà fini, ce sera Gillou, ouais, chouette, ça fait plaisir, houlà là…

    • Capri 2 décembre 2010 at 10 h 31 min

      Salut jean,

      on constate tout de même l’optimisme forcené de Forget dans son exemple car en fait il y également une chance sur deux de se tromper et même un peu plus si m’on tient compte de l’éventualité de naissances multiples.

      Blague à part, il aurait très bien pu dire que vu le niveau des joueurs il n’y a pas la possibilité de se tromper. Il faut en choisir un mais comme les deux ont les moyens de battre Djokovic il n’y a pas de risque véritable.

      En fait dans dix ans le monde sera peuplé à moitié de tennismen and women. L’autre moitié sera constitué de stars. Tous ayant assidument fréquentés les académies qui leur correspondent.

      • Jean 2 décembre 2010 at 10 h 43 min

        Content de te relire Capri. On sait donc maintenant que quand il disait vouloir « Un joueur fort mentalement, capable de faire des coups gagnants. En fait, une espèce de Federer à la Française », Guy parlait de Gilles.

        Ce qui aurait tendance à confirmer ta thèse développée plus haut.

        Sans déconner, avec Guy, Monfils, Gachassin, elle est super marrante cette équipe. Et Micka qui fait des blagues, en plus.

  10. karim 2 décembre 2010 at 10 h 47 min

    Parfois je me dis que c’est tout de même fou qu’on parle encore de cette demie en Australie où Jo étrille Rafa. quand allez vous réaliser que ça n’a pas eu lieu? c’est un vaste mensonge collectif savamment entretenu; pour le compte ça mériterait presque de rentrer dans un bouquin plein d’aventures senblables dont j’ai oublié le nom… Ah oui, la bible.

    • Jean 2 décembre 2010 at 11 h 17 min

      Bah si l’on y réfléchit bien, c’est peut-être la dernière grande performance de tennis d’attaque jusqu’aux… Llodra/Michel Leeb de Bercy ou Rogeovah/Sheitan de dimanche ? C’est un peu notre juin 83 des 2000’s, Noah aussi, on avait attendu pendant huit ans qu’il refasse la même.

      Moi j’ai toujours marché à ça, au mythe, au truc lumineux venant d’on ne sait où plus qu’au plan de carrière. Il faut un peu de foi sinon on se met à penser que Federer va perdre en finale des Masters contre Nadal.

      Remarque je te dis ça à toi… Donne nous de tes nouvelles minimum toutes les trois heures stp.

      • Duong 2 décembre 2010 at 11 h 25 min

        on peut à la fois avoir de la foi et « penser que Federer va perdre en finale des Masters contre Nadal » : pour moi, intégrer la foi à la pensée commune aboutirait à dissoudre la foi, lui faire perdre sa valeur.

      • Jean 2 décembre 2010 at 11 h 32 min

        Oui mais j’aurais dû mettre « penser systématiquement que Federer va perdre contre Nadal ». Le systématique dans les deux sens.

      • Duong 2 décembre 2010 at 11 h 43 min

        oui, pour chipoter je dirais qu’on peut « penser systématiquement que Federer va perdre contre Nadal » sans penser que « Federer va perdre systématiquement contre Nadal »
        … c’est-à-dire qu’on peut avoir un prono tout en gardant une part de foi quelque part :lol:

      • Jean 2 décembre 2010 at 12 h 09 min

        Il avait bien sûr été énorme en Australie, mais dans la continuité tactique de ce qu’il produisait depuis quelques années (bien qu’en progrès en revers), en 2009 le challenge avait été mental (prendre RG la seule année peut-être où Nadal serait out, battre cette nouille de Roddick pour prendre le record devant Sampras, Laver et Borg en costards) mais je m’étais fait chier comme un rat en terme de spectacle (c’est del Po qui l’avait assuré). Dimanche plus encore que durant toute la semaine, on a senti une vrai rupture tactique (depuis le temps qu’on l’attendait), une volonté d’agression que je ne lui avait pas vu depuis… je ne sais même pas quand, je ne me rappelle plus qu’il l’ait été autant. Pour moi l’un de ses gros matchs référence et l’un des plus jouissifs dans sa façon de refuser de reculer (bien que Nadal ait effectivement joué assez court, mais pas plus qu’en demie). Et avec une très très grosse charge psychologique de sa part influant beaucoup sur sa manière de jouer, contrairement à ce que j’ai pu lire ici où là.
        Bref, un peu magique, au-delà même de ce que j’espérais encore sur la manière. On peut toujours espérer un peu, c’est ce qu’il montre.

        Je n’ai pas bien compris ta distinction en fait, mais j’aime bien la conclusion.

    • Duong 2 décembre 2010 at 11 h 22 min

      et il n’avait pas fait que ça : battu Murray, Gasquet, Youzhny, dans des très bons matches, et il avait fait une très belle finale contre Djoko.
      Toute la quinzaine il était à la fois très calme et très dynamique, effectivement dans une sorte de « 4e dimension ».
      C’est la seule fois où j’ai approché les émotions et la perfection de Noah RG 83.
      Gasquet à Wimbledon 2007 et à certains autres moments m’a fait plus penser à Leconte et ses cascades de coups gagnants (sans non plus vraiment le rejoindre) …
      Les rayons de lumière des dernières années du tennis français dans mon esprit …
      Je garde un petit espoir pour Tsonga sur dur voire sur gazon un jour, ou pour Gasquet pour ce qui concerne le seul Wimbledon.
      Je n’ai pas d’espoir que Monfils puisse un jour me procurer le même genre d’émotions.

      • Ulysse 2 décembre 2010 at 19 h 08 min

        Tsonga oui, mais laisse tomber pour Gasquet, Duong.

      • Duong 2 décembre 2010 at 19 h 22 min

        le gazon convient parfaitement à son jeu, ça fait 2 ans qu’il ne peut pas jouer Wimbledon, mais un jour ça reste possible, surtout qu’il n’y a plus beaucoup de joueurs qui aiment le gazon chez les jeunes

  11. Sam 2 décembre 2010 at 11 h 24 min

    Forget, Guytou, Riri, Montagne, Capri, Gael, Federeràlafranaaaçaise, Gachassin …. Tout est complètement mélangé. Ou alors, Montagne est DANS Forget.

  12. Clemency 2 décembre 2010 at 11 h 39 min

    Putain plus de tennis pendant un mois. Dur de trouver d’autres activités chronophage pour ne pas travailler.
    La Coupe Davis si les français gagnent ça va être : la belle équipe de potes, soudés comme c’est pas permis, tellement ils font des minis-golf ensemble tous les trois jours au bord du lac, tellement ils parlent défiscalisation jusqu’à tard dans la nuit, et Micka qui fait autant de farces désopilantes que Ribery, et Monfils qui kiffe la life. Malgré tout j’aime bien cette compèt, à mon corps défendant.

  13. Duong 2 décembre 2010 at 11 h 57 min

    Sur la coupe Davis et notre sujet favori de Federer: quand même c’est peut-être dommage que Fed ne soit pas allé au Kazakhstan, car ça veut dire qu’il n’aura pas d’espoir d’un résultat dans cette compét’ avant 2012, mais en 2012 il y aura les JO … et 2 ans de plus.
    En 2011 si on considère que la Suisse aurait eu le même tirage que le Kazakhstan, ils auraient reçu les Tchèques puis, en cas de victoire, joué l’Argentine en quarts : le tirage au sort aurait décidé le lieu.
    Avec un peu de pot s’ils avaient tiré le 1/4 en Suisse, c’était jouable, d’autant que Wawrinka a souvent battu Nalbandian (son superbe revers est capable de contrer Nalby et son jeu physique de l’épuiser à la manière de ce que fait Djoko contre Nalbandian).
    Il aurait fallu que Fed aille au Kazakhstan et joue tous les matches, y compris le double, pour pouvoir passer.
    Apparemment c’est Mirka qui a dit « non » mais ça aurait pu être une bonne année.
    Car ce qui serait quand même dommage si Fed n’allait jamais loin en coupe Davis, c’est qu’il a quand même passé ses jeunes années dans cette compétition comme nous l’a rappelé Elmar.
    Enfin la plupart des grands champions qui ont gagné cette compét’ (Borg, Lendl, Becker, Wilander …) l’ont fait très jeunes avant de moins la jouer.
    Là Fed l’a jouée aussi quand il était jeune, mais les circonstances ne lui ont pas permis même d’aller en finale, alors qu’il n’a pas été si loin certaines fois d’après l’histoire racontée par Elmar.
    Là j’ai quand même du mal à croire qu’il puisse réussir dans cette compétition épuisante physiquement quand il aura plus de 31 ans … même si le calendrier de 2012 sera un peu plus favorable avec le quart de finale après Miami au lieu d’être après Wimbledon.
    Pour remonter dans le groupe mondial, ça semble jouable pour les Suisses : il faudra battre le Portugal en Suisse après Wimbledon puis gagner le barrage.

    • Quentin 2 décembre 2010 at 12 h 11 min

      Mirka a sans doute dit quelque chose mais il n’y a pas que ça: Federer souhaitait apparement bosser le foncier avec Annacone pour réussir une bonne fin d’année afin de garder dans le viseur la place de numéro 1 en cas de baisse de Nadal (qu’il espère secrêtement je pense) et pour éviter une grosse chute au classement après l’Open d’Australie. Ca a plutôt bien marché, non? Je ne crois pas qu’il aurait pu avoir cette fin d’année si il avait joué la Coupe Davis, car il se serait fatigué et surtout n’aurait pas pu s’entraîné autant que voulu. L’année dernière, il avait quand même dû déclarer forfait pour Shanghai pour récupérer.

      Pure supposition de ma part, bien sûr, et faite après coup. Mais j’y crois pas mal.

    • Duong 2 décembre 2010 at 12 h 17 min

      oui Quentin je pense qu’il y a de ça, et après coup il a eu un beau résultat en gagnant le Masters (même si je vais peut-être passer pour un hérétique mais j’aurais presque préféré qu’il gagne Bercy : c’était quand même un des seuls titres qui lui manquait et ça me reste en travers de la gorge …).
      c’est toujours pareil : jusqu’où peut-on avoir « le beurre et l’argent du beurre ? »
      Mais pour 2011 et la suite, ça enlève quand même une perspective de quelque chose de beau qu’il aurait pu faire.
      Pour 2012 et après, ça me semble quand même très « just » pour la coupe Davis.

    • Elmar 2 décembre 2010 at 13 h 01 min

      Sauf erreur, pour particier aux JO en 2012, Fed devra avoir joué un tour de Coupe Davis en 2011 (il me semble que c’est ça le réglement). Or, s’il ne joue pas contre le Portugal et que la Suisse perd, il n’y aura pas d’autre rencontre! Conclusion (à vérifier au niveau du réglement) : Fed doit jouer le match contre le Portugal!

      Cela dit, je pense qu’il ne va pas jouer la Coupe Davis à fond tant qu’il pensera pouvoir remporter un GC dans l’année. Et alors, il faudra voir quel Suisse sera à ses côtés. L’année où il y avait qqch à faire, c’était en 2009, avec un premier tour aux USA sur dur avant IW. Au point de vue calendrier et surface, c’était idéal. En plus, c’était la seule fois où il avait clairement annoncé qu’il irait. Bon, vu ce qui s’est passé dans la suite de l’année, on a totalement oublié tout cela.

      Maintenant, je pense que la CD, c’est unobjectif lointain qu’il se laisse pour ses « vieux jours », une sorte d’exploit qu’il pourrait réaliser quand il ne sera plus au top. Mais je suis pas sûr que Stan sera encore là. Et il n’y a personne derrièe.

      • Duong 2 décembre 2010 at 13 h 43 min

        tu parles de quel réglement ?
        le réglement suisse ou le réglement des JO ?
        car il y a plein de pays qui ne participent pas au groupe mondial de coupe Davis et qui ont emmené des gens aux JO à ma connaissance.
        Je ne crois pas qu’il y ait un tel réglement au niveau international, peut-être au niveau suisse, ou peut-être c’est une nouveauté ITF.

        Ceci dit, recevoir le Portugal (parce que ça serait à la maison : la Suisse a joué au Portugal en 73 et toutes les rencontres après 70 comptent) après Wimbledon c’est pas la mer à boire …

        2009 tu te souviens pas ? Roddick était là cette année-là sur un indoor hyper-rapide et Federer a eu un problème, même qu’il n’a pu aller à Dubai !
        je sais bien que beaucoup de gens sous-estiment Roddick, mais bon tirer les USA là-bas franchement c’était presque le 2e tirage le pire après l’Espagne en Espagne, tirée l’année d’après :lol:

        • Elmar 2 décembre 2010 at 13 h 51 min

          Je me souviens très bien. Waw avait battu Blake le vendredi.

          Pas persuadé que Stan joue très longtemps au tennis.

          Pour le règlement,c’est un vieux souvenir de 2008. Je suis sûr de rien.

      • Duong 2 décembre 2010 at 13 h 44 min

        quant aux « vieux jours » de Federer, Wawrinka sera forcément encore là : il a 4 ans de moins :lol:

  14. Mozeur Phoqueur 2 décembre 2010 at 12 h 04 min

    Petite expérience d’un parieur très vite repenti :
    - les paris à grosse cote sont logiquement ratés en général
    - les paris raisonnables ont une cote misérable (alors même que subsiste un risque malgré tout)
    - parier sur le nombre de sets relève carrément du pifomètre ou de la roulette russe
    - ne reste donc que les paris sur des joueurs « secondaires », à condition de très bien les connaître

    A long terme on peut sans doute gagner au poker, mais à mon avis certainement pas sur des paris de tennis

  15. Marque 2 décembre 2010 at 12 h 07 min

    Je ne me suis jamais senti aussi fier d’être Français qu’à ce moment là:

    http://www.youtube.com/watch?v=ywt6dRg7qjY

    Ahlala, mimer une séance de sodomie collective sur une caricature de musique africaine sous les yeux de Pete Sampras…

    Rien que l’idée de pouvoir revivre un tel moment de grâce me donne envie d’aller m’enfermer dans une grotte pour les 20 prochaines années

    • Duong 2 décembre 2010 at 12 h 22 min

      moi c’était pas tellement ça (je ne dis pas que j’en étais fier, au contraire un peu honteux bien que Noah fût mon idole de jeunesse …) mais surtout ce qui m’avait mis mal à l’aise c’est que le public avait été insupportable, sifflant avant la 2e balle des
      adversaires.
      Quand je lis aujourd’hui tout le foin que font Forget et Gachassin(qui lui-même a participé à Bercy aux mauvais comportements du public français dans une situation qui n’était pourtant pas la coupe Davis : j’imagine ce que ça donnera en coupe Davis en France dans un match aussi important et tendu !) sur ces histoires de cris avant une 2e balle, j’avoue que ça me met mal à l’aise en repensant à ça.

      En fait, pour moi, cette finale de coupe Davis 91, c’est essentiellement le festival Leconte contre Sampras, un des spectacles les plus jouissifs et surprenants que j’aie vus en tennis, le reste j’en garde beaucoup moins de souvenirs et c’est plus ambigü …

    • Lionel 2 décembre 2010 at 12 h 31 min

      La je te suis pas.
      C est juste un moment de joie spontanee. Perrin completement pas coordonne, Boestsch qui vraiment est tres pres du mec devant. Le plus drole c est Forget qui s eponge en meme temps, bref comme d habitude personne n arrive a suivre vraiment Noah.
      Pas un mot sur cette finale dans Open, le lıvre du meilleur pote de Jean.

      Bizarre de voir l indifference de la finale. Apres Federer le deluge je pense.

    • Djita 2 décembre 2010 at 12 h 31 min

      Et encore pense à ceux qui sont français d’origine africaine. Ils doivent se cacher pendant 20 ans alors. Moi je venais juste d’arriver sur terre. Mais mes frères ont du subir ça toute leur jeunesse. C’est horrible. :cry:

    • karim 2 décembre 2010 at 12 h 49 min

      La finale de Gerland… en fait cette finale de la Coupe Davis et celle de bercy juste avant où Forget bat Sampras, c’est les deux premiers chocs samprasiens que j’ai dans ma vie, que je réalise qu’il a un sacré tennis et que ses défaites me touchent. jusqu’ici c’était juste le dadet à la gueule étonnée qui avait eu le culot de battre Agassi en finale de l’USO, donc que je détestais. J’avais exulé quand Chang lui avait collé 6-1 trois fois à RG d’ailleurs. Et là, contre l’armada française, je me suprends… Pete m’était né. Donc cette finale, pour douloureuse qu’elle a été, était une révélation. En plus à l’époque je n’étais pas encore antiaméricain, loin s’en faut.

      • Duong 2 décembre 2010 at 12 h 55 min

        c’est marrant parce que je n’en ai non plus aucun souvenir, mais Sampras a réussi un sacré exploit à la même époque en gagnant le masters en battant notamment Becker en Allemagne

  16. Marina 2 décembre 2010 at 12 h 48 min

    C’est pas l’effervescence Coupe Davis ici! :lol:

    Monfils/Tipsarevic
    Simon/Djokovic

    Vendredi soir, je parie sur un 2/0 pour la Serbie.

    Gilles titulaire face à Djoko, alors qu’il n’a pas gagné un seul match officiel en CD.. C’est pour le moins osé. Pendant ce temps, Richard va cirer le banc pour la 3ème fois cette année :o Ca doit lui faire plaisir de voir la confiance que Forget a en lui…..

    • William 2 décembre 2010 at 12 h 57 min

      Sûr que choisir Simon c’est au choix : obscur, c’est à cause de lui qu’en 2009 la France s’incline face à la Rép Tchèque; petit, choisir un « marathonien » pour user Djokovic relève du plus bas des travaux de sape. Pas très glorieux en somme.
      De plus, je suis certain que Llodra aurait trouvé les ressources pour assurer aussi bien en simple qu’en double. La Coupe Davis a énormément de valeur à ses yeux et il y déploie souvent son meilleur niveau.
      Forget s’entête et ne remonte pas dans mon estime.

      Monfils devrait gagner en principe, Djokovic aussi… Une fois de plus le double sera capital, Llodra aura une sacrée pression !

    • karim 2 décembre 2010 at 13 h 03 min

      « Monfils/Tipsarevic
      Simon/Djokovic »

      qu’on m’achève svp rahhhhhhhhhhhhhhhh

    • Marina 2 décembre 2010 at 13 h 04 min

      Je demande à voir quand même pour Monfils. Tipsarevic peut faire sensation, c’est le joueur capable de se transcender devant son public. Tout va dépendre dans quel état se trouvera Monfils. Il a été très bon cette année en Coupe Davis mais c’était à domicile, donc ça change tout.. Wait and see.

    • Djita 2 décembre 2010 at 13 h 13 min

      Ils vont se faire tuer. Tipsa est en ébullition quand il joue devant son public. Et là c’est tout de même une occasion en or pour la Serbie. Ils ne l’a louperont pas. Je ne parle même pas de Simon/ Djoko, c’est donner le bâton pour se faire battre.

    • Duong 2 décembre 2010 at 13 h 33 min

      Moi aussi je parie 2-0 pour la Serbie le premier soir :
      Tipsarevic avait toujours battu Monfils avant l’US Open, et j’ai compris pourquoi en regardant leur match à l’US Open, si Monfils ne jouait pas assez offensif, Tipsarevic rentrait dans le terrain et contrôlait, ce qu’il sait bien faire, avec son talent en plus.
      A l’US Open il n’avait pu gagner (ça avait quand même fait 4 sets très serrés) parce qu’avec le vent, Tipsy ne pouvait pas faire les accélérations décisives qu’il avait faites contre Roddick,
      mais là, avec en plus un rebond assez bas paraît-il qui convient bien à Tipsarevic, je pense que si Monfils joue un peu défensif, Tipsarevic va le manger.

      Et ensuite hop Djokovic peut rentrer tranquille dans le terrain plutôt que de stresser : c’est la meilleure configuration pour les Serbes à mon avis.

      Dommage pour les Français qu’ils n’aient pas pu jouer sur terre battue comme ils le voulaient au départ en ayant peur de Tsonga !

      • Duong 2 décembre 2010 at 13 h 34 min

        enfin Monfils avait déjà battu Tipsy sur abandon à Metz,
        mais Tipsy l’avait battu à Monte-Carlo 63 61 et à Vienne 64 67 63

  17. inès 2 décembre 2010 at 13 h 02 min

    Personne ne s’attend à une victoire de Simon !
    Forget a fait un trait sur cette rencontre. Autant que Gasquet cire le banc plutôt que de jouer contre Djoko et perdre lui aussi. Ainsi il est préservé et n’y laissera pas de plumes ! L’année prochaine, il faudra qu’il puisse faire les premiers tours pour prétendre à une place.

    • inès 2 décembre 2010 at 13 h 04 min

      William, Llodra jouera sans doute le dimanche, s’il reste un espoir de titre…

  18. Mozeur Phoqueur 2 décembre 2010 at 13 h 09 min

    La sélection de Gilou plutôt que llodra est avant tout défensive.

    Il fallait d’ailleurs bien prendre une décision, en dépit des esprits rétroviseurs qui, en fonction des résultats, diront après-coup aussi subtilement que courageusement que forget a eu tort ou raison. Ce choix d’aligner mon chouchou gilou dès le vendredi, sans être mauvais, comporte évidemment sa propre part de risques : le principal étant de mettre toute la pression de vendredi sur les épaules de monfils-tête-folle, qui se trouve ainsi dans l’obligation absolue de gagner son 1er match.

    Le scénario de succès de guitou est donc le suivant :
    - monfils gagne son 1er match (contre tipsa)
    - simon perd son 1er match (en ayant un peu fatigué djoko pour la forme)
    - llodra/clement remportent leur double (contre zimonjic et tipsa)
    - monfils perd son 2e match contre djoko
    - llodra gagne le dernier match (contre trotski)

    Le pari de guitou est ainsi à la fois un pari négatif et une stratégie d’équipe : il ne s’agit pas de battre djoko – forget y a d’avance renoncé – mais il s’agit que les Serbes ne gagnent pas un seul match sans novak.

    Dans cette configuration, le pari des Serbes est de manger dès que possible l’un des 3 étages de la fusée bleue : le 1er match de monfils, ou le double, ou le tout dernier match contre llodra avec l’appui du public. Dans ce cadre, j’aurais vu d’ailleurs plutôt l’option serbe offensive de trotski le vendredi pour tenter de battre monfils (et tipsa pour gagner dimanche au mental le point décisif contre llodra). Dommage, les Serbes ont eu peur et ont écarté trotski pour vendredi. Naturellement les Serbes ont de toute façon intérêt à gagner le + tôt possible leur étage de la fusée bleue : idéalement dès le vendredi.

    • Lionel 2 décembre 2010 at 13 h 16 min

      [Commentaire supprimé car relatif à une phrase elle-même supprimée.]

      • Mozeur Phoqueur 2 décembre 2010 at 13 h 38 min

        Si tu lis mon post, tu verras que je dis que le choix de gilou est un choix qui se défend. Il ne faut pas tout prendre en mauvaise part.

      • Duong 2 décembre 2010 at 13 h 48 min

        Mozeur Phoqueur : je ne te suis pas pour le reste : je pense que les capitaines ont fait les meilleurs choix en choisissant Simon et Tipsarevic. Llodra n’aurait eu aucune chance à mon avis, alors que Simon on ne sait jamais si Djoko est nerveux, et ça préserve Llodra pour le double et un éventuel 5e match dimanche.

      • inès 2 décembre 2010 at 13 h 59 min

        Une fois que tu as lu un post de MP, tu les as tous lu…Provocation, racisme anti-français…
        La meilleure solution que j’ai trouvée le concernant (car il sévit sur plusieurs forums), c’est de ne plus lire ses posts.

      • Mozeur Phoqueur 2 décembre 2010 at 13 h 59 min

        Duong, si tu lis mon post, tu verras que je trouve que le choix de gilou se défend tout à fait.

        En revanche celui de tipsa le vendredi et de trotski le dimanche, c’est carrément douteux : le dernier match se joue au mental, là-dessus tout le monde reconnaît l’avantage de tipsa sur trotski. Quant à tipsa vs monfils le vendredi, le serbe me semble avoir une qualité de jeu offensif inférieure à celle de trotski.

      • Duong 2 décembre 2010 at 14 h 11 min

        Rien ne dit que c’est Troicki qui jouera un 5e match éventuel le dimanche.

        En revanche, le choix de Tipsarevic interroge pour le double : a priori, c’est lui le meilleur en double, même si Troicki est sans doute aussi capable de jouer, et Djoko également.

        Mais concernant le choix de Tipsarevic contre Monfils, Tipsarevic sert moins bien que Troicki mais à mon avis il est plus capable de jouer un jeu offensif, avec de l’intelligence et de l’initiative, et sous la pression, que Troicki. Tipsy a un très bon jeu offensif : je ne sais pas si tu l’as vu contre Roddick à l’US Open ou en demie de coupe Davis contre Berdych mais c’était un jeu offensif très costaud.

        Troicki est meilleur physiquement que Tipsarevic et aurait eu plus d’énergie pour jouer un match à rallonge en fond de court.

        En fait, Tipsarevic n’a pas le classement qui correspond à son meilleur niveau, parce que c’est justement un joueur qui joue « à l’énergie », avec des hauts et des bas.

      • Duong 2 décembre 2010 at 14 h 30 min

        personnellement je pense que c’est effectivement Troicki qui jouera le double (moins d’expérience du double que Tipsarevic mais il sert bien, s’est amélioré à la volée et a quand même joué des doubles),

        mais qu’en cas de 5e match décisif, c’est Tipsarevic qui jouerait, comme en demie.

        • Duong 2 décembre 2010 at 14 h 36 min

          Tipsarevic a battu 3 fois sur 3 Llodra (dont 2 en challengers).

          Il a perdu son seul match contre Simon 7/6 7/6 alors que Troicki a perdu 4 fois contre Simon.

      • Colin 2 décembre 2010 at 14 h 39 min

        C’est vrai, Lionel, que la limite entre crétinisme et trollage est ténue. Pour cette fois, on va laisser le reste du post qui, lui, est étayé.
        Mais c’est dommage que l’arrivée de cette finale de CD fasse apparaître des relents de nationalisme (pro- ou anti-) puant chez certains.

        • Lionel 2 décembre 2010 at 15 h 03 min

          A noter que je n’ai rien du tout contre le racisme en soit, tant que c’est dit avec un peu esprit, voire avec un peu de vérité.
          Bref, chier sur la France ou autre n’est pas mauvais forcément à mon sens, rien n’est plus con que de dire que tout le monde est pareil, mais que cela ait un minimum de cohérence.
          En résumé une vraie critique, voire sanglante est plaisante est admirable. Par contre je ne sais pas, un pseudo comme « Mozeur Phoqueur » me semble d’un mauvais goût… on a brûlé par ici des anti-nadaliens – sujet sans grande importance donc – Brillants pour moins que ça il me semble.

        • Sylvie 2 décembre 2010 at 15 h 44 min

          Personnellement je trouve que le chauvinisme exacerbé et l’attitude anti-française par principe à la MP, sont beaufs de la même façon. Dénoncer l’ultra nationalisme et la mauvaise attitude de certains publics, oui, mais stigmatiser les Français comme le public le plus bête du monde quand on ne trouve rien à redire sur le public serbe, espagnol ou argentin, c’est de la mauvaise foi ou de la provoc à deux balles. Et espérer une raclée infligée aux Bleus, c’est de la petite provocation pour se rendre intéressant comme les gamins.

          • Lionel 2 décembre 2010 at 15 h 51 min

            D’autant plus qu’ici on est moyennement chauvin, sauf quand il s’agit du francophone Roger. Bizarre comme cette finale me tenait en haleine m’initéresse tout d’un coup d’une force.

          • Sylvie 2 décembre 2010 at 15 h 55 min

            Roger est germanophone, même s’il parle français.

            J’ai hâte de voir cette finale, au contraire. Il ne faut pas que quelques posts crétins te gâchent le plaisir.

          • Lionel 2 décembre 2010 at 16 h 23 min

            Non non rien à voir avec ça. Ca m’excite pas plus que ça, mais bon à voir demain et samedi, avec Monfils…
            Sinon Roger il est universelle, donc francophone.

  19. Capri 2 décembre 2010 at 14 h 06 min

    Il est nécessairement plus audacieux de sélectionner Simon plutôt que Llodra. A moins de considérer qu’il est totalement impossible de jouer deux jours de suite des matchs accrochés, voire trois jours de suite le même match accroché comme on l’a vu récemment avec un Français en lice par ailleurs.

    J’espère juste que Forget a vu juste. Question mental ce sont les Serbes qui ont tout à perdre, la pression est sur eux. La sélection de Simon ne fait qu’ajouter à cette pression. La victoire de Nole semble si évidente que si ça grippe un tout petit peu il peut très bien se retrouver avec un match affreusement difficle à gagneret pourquoi pas carrément perdre le match. On peut dire tout ce qu’on veut sur Simon mais si un gars peut faire perdre son tennis à quelqu’un (y compris lui-même) c’est bien lui.

    Monfils et Simon vont jouer sans grosse pression. Moi je parierai bien sur 2-0 pour la France, au pire 1-1, le vendredi soir. Les paris enseignent aussi que ce n’est pas forcément parce qu’il y a une grosse cote que ça n’arrive pas.

    • Capri 2 décembre 2010 at 14 h 09 min

      Je remets ça là au cas où, c’est de ce matin :

      Merci à vous. L’une de mes marottes effectivement est, lorsque j’en trouve le temps,le détournement à l’arrache des brèves de l’Equipe. D’ailleurs ça continue.

      SIMON NUMERO DEUX

      Gilles Simon sera le deuxième joueur de simple pour l’équipe de France vendredi face à la Serbie, il n’y a guère qu’en choisissant Gicquel que la France aurait pu avoir plus peur. Pour épauler le numéro un français Gaël Monfils, le capitaine Guy Forget a préféré le 42e joueur mondial à Michael Llodra. Ce dernier semble tellement en forme et a tellement de bons résultats récemment (dont contre Novak Djokovic)que ça doit forcément cacher quelque chose de louche, enfin c’est ce que doit penser Guy Forget.

      Selon nos informations, le capitaine de l’équipe de France a annoncé sa décision dès mardi aux deux joueurs. Il s’était soulé avant d’annoncer la nouvelle à Gilles et il l’a crié à Llodra en courant devant sa chambre histoire d’éviter des jets de projectiles ainsi que la réaction de son joueur. Mais au lieu d’un débordement de jurons et de cris il semble plutôt que Micka se soit prostré dans une armoire de sa chambre, nu à son habitude.

      «Je pense que tous les joueurs préfèrent savoir assez tôt, explique Thierry Tulasne. Gilles était demandeur. C’est le message que j’ai fait passer à Guy (Forget). Bien entendu je ne lui ai jamais demandé de sélectionner Gilles et je ne m’y attendais pas du tout, je ne comprends pas ce qui s’est passé. Le fait que Guy n’est pas quitté le bar de l’hôtel depuis 3 jours y est peut-être pour quelque chose. Maintenant on va se préparer mentalement et tactiquement, et surtout visualiser la défai…euh le match.»

      Trois critères sont entrés en compte dans la réflexion de Forget : la vitesse du service du barman, la préparation du double gin-tonic avec olives farcies aux poivrons et la répartition des glaçons dans son verre. « Comme l’a chanté Gainsbourg, hips, le dieu des ivrognes guide mes pas ! » nous a-t-il déclaré avant de s’effondrer en rotant sur la moquette du salon accueillant la conférence de presse

    • Marque 2 décembre 2010 at 14 h 12 min

      « Moi je parierai bien sur 2-0 pour la France »
      Capri, tu es vraiment le roi de la déconne!

      • Capri 2 décembre 2010 at 14 h 16 min

        C’est ce que mon banquier me répète à longueur d’année.

  20. Duong 2 décembre 2010 at 14 h 18 min

    Llodra pour Djokovic Djoko aurait eu à se concentrer sur des choses simples, qu’il sait très bien faire : retour, passing.
    Contre Simon, il va devoir faire le jeu, et c’est là qu’il y a une petite chance qu’il perde éventuellement un peu les pédales.

    Mais si, comme je le pense très possible, Tipsarevic lance idéalement la rencontre, Djoko sera d’autant plus tranquillisé.

    Si Monfils gagne en revanche, Djoko sera un peu plus sous pression.

    Mais je pense que les Français auraient eu plus de chances si Djoko avait joué en premier : Djoko est le genre de type qui joue mieux à 0-40 qu’à 0-0 ;)

    Et puis vu que Monfils se lève tard, il valait mieux le faire jouer le soir :lol:

  21. Marque 2 décembre 2010 at 14 h 51 min

    « Celui qui dit aimer le tennis sans aimer la CD a surtout un problème avec lui-même »
    Je m’en vais donc régler mon problème, sans polluer plus longtemps les débats

    • William 2 décembre 2010 at 14 h 54 min

      Laisse moi t’accompagner.

    • Djita 2 décembre 2010 at 15 h 24 min

      Moi aussi je t’accompagne. J’ai un gros problème à régler.

      • Chewbacca 2 décembre 2010 at 16 h 00 min

        Moi j’accompagne seulement Djita.

        • Marque 2 décembre 2010 at 16 h 34 min

          C’est con , Chewbie, mais là, j’ai plus de place dans ma 4L

        • Djita 2 décembre 2010 at 16 h 42 min

          Mais si, il reste de la place!!! :D
          Fais pas ton rabat-joie Marque. ;)

          • Chewbacca 2 décembre 2010 at 16 h 46 min

            mhhhhhhhhhhhh.

        • Duong 2 décembre 2010 at 16 h 44 min

          Marque ne veut pas de poils dans sa 4L ;)

          • Chewbacca 2 décembre 2010 at 16 h 46 min

            Ouarf

        • Marque 2 décembre 2010 at 17 h 15 min

          Aaah, ouais, d’accord…
          Puisque c’est comme ça ,allez hop, tout le monde descend, moi, je me casse, z’avez qu’a rentrer en stop, à cette heure-ci, ça marche super, et vous avez de la chance , il neige pas encore!

        • Djita 2 décembre 2010 at 17 h 33 min

          Je te croyais plus généreux Marque. Puisque c’est comme ça on va te virer de ta propre voiture et tu feras du stop en ce temps merveilleux. :D

    • MarieJo 2 décembre 2010 at 16 h 29 min

      on peut quand même aimer le tennis sans avoir un problème, faut pas exagérer non plus… je comprends que l’aspect nationaliste de la compétition rebute certains surtout quand on voit le coté ultra déborder outrageusement avec certains ici.

      • Marque 2 décembre 2010 at 16 h 39 min

        C’était juste une citation d’Antoine qui m’avait bien fait rigoler

  22. Clemency 2 décembre 2010 at 16 h 04 min

    « Monfils panique mais kiffe », titre l’équipe. Déconnez-pas, partez pas tous, l’avantage de cette finale c’est quand même qu’on a Monfils sous la main pendant quelques jours ! Et si la France gagne ça va être l’avalanche de déclaration de la marge humaine. I can’t wait.

  23. Lionel 2 décembre 2010 at 16 h 33 min

    Comment résumer parfaitement un Simon par Djokovic  » C’est le type de joueur qui aime rester patient en fond de court et pousser l’autre à la faute… » ptdr de mrd.
    Le but n’est donc pas de gagner – cerise sur la gâteau – mais d’hypothéquer ses chances en vue de Dimanche. Il jouait Top 40 sur les derniers mois. Est-il arrivé à Top 15 Top 10 plutôt en 3 semaines pour faire durer au moins le match? J’imagine que c’est le plan de Guy et que les signaux sont bons.
    Hormis le match tactique, dur de s’enflammer. Gino le sniper t’es où pour qu’on se marre?

    • Duong 2 décembre 2010 at 16 h 37 min

      c’est pour ça que Forget a dit que demain jouera le « Federer à la française » : c’est pour qu’on les soutienne ;)
      ma

      • Duong 2 décembre 2010 at 16 h 38 min

        mais l’illusion risque de se dissiper rapidement :lol:

      • Marina 2 décembre 2010 at 16 h 52 min

        Lol, il m’avait fait rire le Guy en parlant d’un Federer à la française. Et là, paf: Simon.
        A moins d’un programme miracle de Féderisation durant les semaines d’entrainement, je ne pense pas que Simon va jouer contre Djoko de la même manière que Federer l’avait fait aux Masters.

        Enfin non: je ne le pense pas, j’en suis sur.

  24. MarieJo 2 décembre 2010 at 16 h 51 min

    hors sujet, la russie et le quatar pour les prochaines coupes du monde… les anglais sont verts, à ce qu’il parait…

    • Marina 2 décembre 2010 at 16 h 53 min

      Le Qatar :o
      Business, business….

    • Djita 2 décembre 2010 at 16 h 58 min

      C’est sur ils avaient sortis l’artillerie lourde: Beckham, Prince William… mais cela n’a pas suffit. De plus, avec leurs révélations sur les corruptions, ils ne faisaient qu’enterrer leur chances de victoire. C’est Poutine qui jubile.
      Pour le Qatar, c’est du business comme dit Marina. Je connais un Zizou qui va avoir une de ces enveloppes.Hmm, je veux bien être à sa place.

    • MarieJo 2 décembre 2010 at 17 h 07 min

      quand tu vois la taille du quatar… tu te demandes s’il ne vont pas construire une barge flottante pour y mettre un stade éphémère… ils vont les accueillir comment les milliers de footouristes ?

    • Duong 2 décembre 2010 at 17 h 11 min

      une base militaire américaine sera ouverte exprès pour l’occasion ;)

  25. Duong 2 décembre 2010 at 16 h 52 min

    je ne sais pas si vous avez lu l’itw de Monfils sur webuytshirts mais apparemment Capri a déjà retouché l’article :lol: :
    « C’est dingue comment il pèse lourd là le maillot de l’équipe de France et demain il le sera encore plus après la Marseillaise. C’est délicat mais sympa, j’ai hâte de voir comment je vais répondre à l’événement. Je me pose beaucoup de questions. Je ne suis sûr de rien, c’est marrant mais je suis content, ça sera le premier grand moment de ma carrière. Honnêtement vous ne nous avez pas rendu la tâche facile [à l'attention des médias]. Tout le monde a mis la pression sur Guy (Forget) et il est tendu, on est tous tendus. Moi j’ai plus de pression mais je me prépare pour ça et on joue au tennis pour ça. Je suis en panique mais ça me fait kiffer. Ca va très bien et très mal aussi. Je suis très bien préparé mais je sais aussi que ça va être très dur mentalement. J’espère que je n’aurai pas envie de trop bien faire. Ca ne m’arrive quand-même pas souvent. Je ne dors pas énormément, je pense au match, un truc incroyable, qui ne m’arrive jamais. J’essaie de réfléchir tactique, on sait très bien que je ne le fais jamais non plus. Ce sera à moi de me faire plaisir et d’être plus fort que ça. »

    • Marina 2 décembre 2010 at 16 h 57 min

      Collector!!! Rien que pour ces déclarations, je suis contente que la France soit en finale!

      « Je suis en panique mais ça me fait kiffer. » Du Monfils tout cracher.
      « Ca va très bien et très mal aussi. » :lol: :lol:

      Merci d’avoir mis l’interview ici, j’ai bien ris!

      • Patricia 3 décembre 2010 at 12 h 25 min

        « Ca va très bien et très mal aussi ». C’est pour ça qu’il doit être plus malin que lui-même.

    • Duong 2 décembre 2010 at 16 h 57 min

      Résumé de l’Equipe :
      Les «c’est très dur mentalement», «je suis en panique» et «je me pose beaucoup de questions, c’est pénible» côtoient les «cela me fait kiffer», «je trouve cela marrant» et «c’est bon ».
      Ah la Monf’ il faut avouer qu’il n’y en a pas deux comme lui !

      • Colin 2 décembre 2010 at 17 h 25 min

        Il n’y en a pas deux comme lui, mais en revanche, ils sont sûrement deux dans sa tête, l’un qui panique, l’autre qui kiffe.

    • MarieJo 2 décembre 2010 at 17 h 09 min

      bon on a déjà de quoi faire tout un article sur les répliques cultes rien qu’avec l’ami gaël ! LOL

    • Capri 2 décembre 2010 at 17 h 18 min

      Non, en fait l’article retouché est là (beaucoup moins drôle, je reconnais mais l’original est fantastique, rien que le nom du site déjà) :

      « C’est dingue comment il pèse lourd là le maillot de l’équipe de France, il faut dire que ça fait tellement longtemps que je porte des maillots sans manches ! Les manches ça me gêne au niveau des biceps de mon bras. Je fais quand même 65 de tours de bras, si j’t’assure quand je le bande. Regarde. (Il plie le bras, son biceps gonfle au point de faire éclater la manche du maillot) Oh, zut encore un de fichu ! Je vais encore me faire m’engueuler par le boss. Jouer la finale c’est délicat mais sympa, j’ai hâte de voir comment je vais répondre à l’événement. Je me pose beaucoup des questions. Je ne suis sûr de rien surtout à propos de tout, c’est marrant mais je suis content, ça sera le premier grand moment de ma carrière depuis…depuis…depuis le début en fait. Honnêtement vous ne nous avez pas rendu la tâche facile [à l'attention des médias]. Tout le monde a mis la pression sur Guy (Forget) et il est tendu, on est tous tendus, on est tous prêts à envoyer des baffes dans la tronche à tout ce qui remue. Paf !! (Il nous envoie une claque bien sentie) Ah, t’as bougé, dis pas le contraire !

      Moi j’ai plus de pression mais je me prépare pour ça et on joue au tennis pour ça, pour ressentir de la pression. Un peu comme des balles. Ouais je sais qu’il y a des balles de tennis sans pression mais arrête de m’embrouiller ou alors (il lève sa main)…Bon, t’as compris, t’as pas bougé. C’est bien, t’apprends vite. Sinon je suis en panique mais ça me fait kiffer, j’adore dire cette phrase parce qu’il parait que c’est une contrepèterie. (il rit dans sa barbe puis redevient très sérieux) Ca va très bien et très mal aussi. Je suis très bien préparé mais je sais aussi que ça va être très dur mentalement, enfin c’est que le coach m’a dit. J’espère que je n’aurai pas envie de trop bien faire mais le coach m’a rassuré là-dessus, il m’a dit « Ne cherche pas à jouer aussi bien que tu peux mais aussi bien que tu dois ! ». C’est un conseil auquel je ne comprends rien mais ça m’a rassuré quand même parce que Guy me l’a dit avec un bon sourire avant de prendre une boîte de Tranxène.

      Je ne dors pas énormément en dehors des jours ouvrés, je pense au match, un truc incroyable, qui ne m’arrive jamais vu que ça sert à rien, j’improvise toujours totalement, tout au feeling, à la manière « artiste » quoi. J’essaie de réfléchir tactique, on sait très bien que je ne le fais jamais non plus mais justement j’ai des idées originales. Par exemple j’ai pensé que si je jouais mon revers en tenant ma raquette de la main gauche je ferais en coup droit en fait. Ca surprendrait l’adversaire. Je me suis dis aussi que si je mettais mes balles dans le court ça embêterait bien mes adversaires. Je vais essayer ça. Ce sera à moi de me faire plaisir et d’être plus fort que ça (il désigne Gilles Simon, avachi sur un canapé du salon). »

      • Colin 2 décembre 2010 at 17 h 26 min

        C’est bon, tu as réussi à faire encore plus drôle que l’original, examen réussi :lol:

      • Duong 2 décembre 2010 at 17 h 32 min

        Réussi … et c’était pas facile ! :lol:

      • Capri 2 décembre 2010 at 17 h 55 min

        Salut Colin, un petit peu de temps libre, ce qui a été rare depuis septembre alors je passe un petit peu.

        Q = Guy Forget, pourquoi avez-vous préféré Gilles Simon à Michaël Llodra ?

        R (visiblement éméché) = Je ne l’ai pas préféré, je ne pouvais faire autrement. Burp ! J’ai envie d’envoyer un Mika Llodra frais et dispos sur le double de samedi, tant pis je fais l’impasse sur les doubles de vendredi et dimanche, c’est pas grave. J’ai envie de me laisser aussi la possibilité d’un deuxième choix sur le simple de dimanche par rapport à celui du samedi. Je veux que chacun puisse entrer sur le terrain en étant à 100% de ses moyens. Je sais que Gilles sera à 100% demain (vendredi) et que Mika sera à 100% samedi. Et pour dimanche, j’aurai deux options. Soit je fais jouer Mika en simple doublé, soit je fais jouer Gilles en double à un joueur ou carrément Gilles, Micka et Richie en triplette. Pour battre Michel Leeb…euh… Novak Djokovic, il faut faire le match parfait. Contre lui, tu peux pas test. Si tu gagnes, ce sera long, pénible et usant physiquement, ça me fatigue à l’avance, tu sais. Il reste de la vodka orange ? Il faudra avoir un esprit offensif relativement marqué, le problème c’est qu’on a bien un offensif mais un esprit alors là c’est le désert de Gobi. Par exemple Gaël confond la tour Eiffel avec la fusée Ariane. Le pire c’est que la tour a largement plus de chance de décoller que lui !

        Je suis vraiment content de pouvoir aligner notre équipe de double qui est très forte avec deux garçons très solidaires, gonflés à bloc et frais à part Micka qui a mal au pied et Arnaud qui…qui…enfin c’est Arnaud quoi, vous voyez ? Le type qui s’habille le plus mal depuis la préhistoire et qui recherche désespérement à se déguiser en mouche. Je me demande s’il ne cherche pas à se reconvertir chez Michou.

        Q = Le manque de référence de Gilles Simon en Coupe Davis peut-il être un motif d’inquiétude ?

        R = Mais il en a des références !! Bon il a perdu ses matchs un peu comme une mer…comme il faut quoi. Néanmoins ce sont des références. Et puis quand on joue contre Djokovic, Nadal ou Federer chez lui, on sait que l’adversaire est archi-favori. Il faut donc se dire : « je suis outsider, je vais prendre des risques et essayer de jouer à mon meilleur niveau ». Ensuite, ça casse ou ça casse. Hein ? Non j’ai vraiment dis « ça casse ou ça casse », je ne suis pas ivre au point de me tromper. C’est un match très particulier et on demande à Gilles de ne surtout pas gérer et d’oublier le passé. Je lui ai dit « T’es ridicule, t’es ridicule ! Et alors ? Assume, qu’est-ce t’en as à battre. C’est qu’un mauvais moment à passer. Si ça rigole en 1 heure c’est plié alors calmos ! » S’il devait s’incliner, on dira que la logique a été respectée. Cela nous donne un petit effet de surprise et me laisse penser que Gilles pourra se libérer sur ce match. Pour Gilles ou Mika, les données du problème reste les mêmes. Face à 20.000 supporters derrière l’équipe serbe, il faut faire le match de rêve. Et franchement ça sert à quoi de chercher à gagner sinon à se faire écharper ?

        Q = Qu’allez-vous dire à vos joueurs avant les matches ?

        R = Comme d’hab’ « Chacun sa m….. et on se retrouve au tas de sable ». Et puis Julien Benneteau m’a envoyé un petit texto hier (mercredi) en me demandant de leur dire qu’ils ont de la chance d’être là, je sais pas trop bien ce qu’il entend par là mais bon il écrit aussi bien ses textos qu’il joue au tennis alors….Moi je dis que tout de même il a pas tout à fait tort le Julien. Hein ? Non, enfin si, enfin non, je veux dire qu’il a tort de continuer à jouer au tennis mais ses textos bien que mystérieux ne sont pas tout à fait stupides. Les gars pourraient être blessés. Aujourd’hui, ils courent, ils sautent, me demandez pas qui ça ne me regarde pas. Ce match on y va avec aucune arrière-pensée, aucune pensée tout court même et en disant : « Je vais dans le mur mais ce mur est bien beau ».

        • Sylvie 2 décembre 2010 at 18 h 16 min

          Excellent !

        • MarieJo 2 décembre 2010 at 18 h 24 min

          très bon ! tu nous fais un capri news post CD ? enfin si tu as le temps !

          • Capri 3 décembre 2010 at 9 h 29 min

            J’ai fait ce que j’ai pu avec pas mal de réchauffé d’ici. Pas eu le temps de chiader la présentation, je suis charette un peu dans tous les domaines. Article à valider dans les brouillons.

  26. Lionel 2 décembre 2010 at 17 h 42 min

    Bien content que ce soit Qatar, plus original que les autres, déjà vu et sans surprise. Ca va être intéressant les stades climatisés 2de génération, spectateurs sobres et riches.
    Me fait bien rire les commentaires sur le business au Qatar. USA-Australie-Japon en concurrence c’était quoi, l’amour du sport?
    Je pensais pas qu’ils allaient gagner. Drôle tout ça. Des pays qui passent en 50 ans du plus grand dénuement à la richesse et l’organisation la plus extrême.
    Ce qui m’étonne c’est que ce soit ce pays de la zone arabe, où il n’y a vraiment rien. EAU ou Arabie m’auraient semblé plus logique.

    Quand à la Russie, ma foi, je n’aime pas ce pays, mais pas du tout, donc ça ne m’enchante pas plus que ça. Enfin, 2018 2022, on sera peut-être tous morts d’ici là.

    • Duong 2 décembre 2010 at 17 h 47 min

      sans blague : ils vont faire des stades climatisés au Qatar ?

      je m’étais posé la question, vu qu’il paraît qu’il fait 45-50 degrés en été :?:

    • Djita 2 décembre 2010 at 17 h 58 min

      Oui Duong, des stades climatisés. Je viens de regarder sur eurosport.fr, la présentation du projet du Qatar. Et ma foi cela a l’air intéressant. Ça va être nouveau et même si leurs ambitions sont dithyrambiques ils ont vraiment les moyens de concrétiser tout cela. Plus de 10 ans pour préparer tout ça, ça devait être dans la poche pour eux.

    • Lionel 2 décembre 2010 at 18 h 14 min

      L année dernière y avait de la pub où j’étais, ça me faisait marrer. Je pensais jamais qu’ils l’auraient. A part ça les qataris -si si ça existe vraiment, pas beaucoup mais ça existe!- ne sont pas les plus acceuillants de la péninsule. C’est quand même mieux que les éternels USA-Espagne-Japon à mourir d’ennui. Pourquoi décider 12 ans avant ceci dit?

      Ou que Gilles Simon me direz-vous?

    • MarieJo 2 décembre 2010 at 18 h 18 min

      vu leur projet, difficile de trouver de quoi redire, surtout quand la fifa n’aura pas besoin de financer un centime…
      what monay can buy !
      si ça t’intéresse :
      http://www.businessweek.com/magazine/content/08_14/b4078084895408.htm

      http://sportsillustrated.cnn.com/multimedia/photo_gallery/1009/soccer.2022.world.cup.stadiums.qatar/content.1.html

    • Lionel 2 décembre 2010 at 18 h 31 min

      Oui Marijo, la FIFA n’a rien à dépenser, mais c’est surtout intelligent de la part de ces pays qui se développent sachant que le pétrole va bientôt s’arrêter. Pour y avoir vécu – même si c’est difficile à comparer – la France et le petit avocat qui la dirige devrait prendre exemple sur pas mal de choses pour résoudre les problèmes.
      Pas de problème de banlieue, d’insécurité ou autre merde la-bas. Tu déconnes, au moindre truc tu dégages. Et tout le monde il est content. Tu peux laisser ton morlag traîner, tu le retrouveras le lendemain. Enfin ça nous mène loin de simone et Rafa tout ça.

      • Colin 2 décembre 2010 at 18 h 47 min

        « Tu déconnes, au moindre truc tu dégages »: tu dégages où au fait? en prison? dans une fosse commune?

        (pas la peine de répondre, ça nous mènerait en effet trop loin de Gillou et Rafa)

      • Lionel 2 décembre 2010 at 18 h 58 min

        Tu dégages du pays ou en taule. Difficile d’adapter les méthodes d’un pays à l’autre évidemment, mais y aurait beaucoup à s’inspirer, d’un pays très jeune. On a besoin de toi, on te fait venir, et on te paye bien, mais après salut. Ca te donne pas le droit à n’importe quoi. Bref, une discussion longue à avoir de visu sur les avantages et inconvénientsd’un endroit, autour d’une dizaine de bières ou bouteilles de vin.

    • Duong 2 décembre 2010 at 18 h 55 min

      pour être honnête j’ai du mal à croire à cette histoire de stades climatisés … et puis ça ne concernerait que 3 stades sur une douzaine.
      Donc du strict point de vue footballistique, ça ne me dit rien qui vaille, le foot par 45-50 degrés …

  27. Mozeur P. 2 décembre 2010 at 18 h 19 min

    Las, je me doutais bien qu’entre ses récentes défaites et ses victoires 2010 bien trop souvent décrochées à l’arrache en de tout petits challengers, Dimitrov était en train de filer un mauvais coton. Mais je pensais quand même pas avoir raison à ce point : voici peut-être remise en cause sa participation à l’OA 2011 pour avoir bousculé physiquement un arbitre de chaise :roll:
    http://blogs.bettor.com/Grigor-Dimitrov-punished-for-attacking-umpire-risks-his-place-in-the-2011-Australian-Open-a45468

    Je doute que même mon génial chouchou BigMac à sa grande époque soit jamais allé au-delà de l’agression strictement verbale contre un umpire. En même temps, on est rassuré : on a enfin déniché un jeune passionné du beau jeu de tennis d’attaque :lol:

    Je précise qu’au vu des temps politiquement corrects et de certaines remarques offusquées par mon pseudo, je me suis débarrassé d’un pauvre petit phoque innocent. Toutefois, par souci de transparence avec ma présence sur le célèbre webuytshirts, j’ai voulu conserver une apparence assez proche et j’ai donc gardé la Mozeur :)

    • MarieJo 2 décembre 2010 at 18 h 31 min

      waawww quel changement radical, tu peux bien te renommer bisounours mozeur si tu en as envie, est-ce que ça changera ta façon de poster de la provoc’ inutile ? j’attends de voir…

    • MarieJo 2 décembre 2010 at 18 h 34 min

      dimitrov a pété un câble, un des jeunes espoirs australiens avait été sérieusement suspendu pas sa fédé… là la fédé bulgare est loin d’avoir son mot à dire, dimitrov est chez moratoglou… mais l’atp peut être sévère. 3 mois dans la vue, c’est le tarif minimum voir un peu plus. certains italiens avaient pris cher pour des sommes ridicules pariées ici ou là.

      • Duong 2 décembre 2010 at 18 h 52 min

        les Australiens sont rudes : celui dont tu parles était sûrement Tomic mais récemment il n’a plus de tel problème,
        mais récemment ils ont sanctionné 3 de leurs jeunes joueurs les plus prometteurs (les empêchant de participer au tournoi pour les wild cards de l’Aus open) pour divers troubles de comportement.
        L’un d’eux a même décidé de représenter la Suède ! (Nick Lindahl, né en Suède)

      • MarieJo 2 décembre 2010 at 19 h 09 min

        y’avait eu une suspension pour injures racistes de brydan klein pendant 6 mois aussi

        http://www.watoday.com.au/sport/tennis-star-cops-sixmonth-ban-for-racial-slur-20090709-defe.html

      • Duong 2 décembre 2010 at 19 h 23 min

        oui oui Klein fait d’ailleurs partie des 3 joueurs récemment sanctionnés … et pourtant ce garçon était a priori le 3e jouer de la génération 89 derrière Nishikori et Young ! les Australiens n’ont pas peur de sanctionner leurs meilleurs espoirs.

    • Sylvie 2 décembre 2010 at 18 h 36 min

      En même temps, tu n’es pas obligé de poster ici non plus. Ne te force surtout pas, ça serait dommage qu’on te brime.

      Marie-jo, tu as le nez fin, son pseudo précédent c’était Pausebisoux. Le contenu, lui, était identique.

    • Mozeur P. 2 décembre 2010 at 18 h 37 min

      le changement est de pure forme, en réponse à des indignations elles aussi de pure forme contre mon pseudo :)

      • Duong 2 décembre 2010 at 18 h 50 min

        ça n’est pas que de la forme : « Mozeur Phoqueur » choquait mon oeil et mon esprit ;)
        ceci dit, même Mozeur P me fait penser à cetet vilaine chose, Robin des Bois ça me plaisait … et j’aimais bien associer ça à la photo de Murray : comme on ne voit pas ses cheveux, je l’imaginais avec le chapeau de Robin des Bois :lol:

        • Ulysse 2 décembre 2010 at 19 h 32 min

          Ne pas nourrir le troll SVP

          • Djita 2 décembre 2010 at 20 h 17 min

            Exactement.

    • Sylvie 2 décembre 2010 at 18 h 37 min

      Diana avait déjà posté l’info.

      • Mozeur P. 2 décembre 2010 at 18 h 41 min

        ah, désolé, j’avais pas vu, mais abondance de grigor ne nuit pas

  28. Diana 2 décembre 2010 at 19 h 58 min

    Je ne suis pas une fan de la DC, pourtant, j’imagine bien l’importance qu’elle peut revêtir pour les finalistes, qui doivent d’ores et déjà être chauds bouillants.
    Je pronostique le saladier d’argent pour les serbes, car ces derniers jouent chez eux, et Djoko est tout de même l’homme fort du week-end.
    Je ne sais si vous avez des stats en tête, mais je ne me souviens pas qu’il ait perdu un match ces dernières années. Il saura gérer la pression, mieux que quiconque.

    Après, une surprise n’est jamais à exclure, mais je n’y crois pas trop.

    • Colin 2 décembre 2010 at 20 h 11 min

      Si, l’an passé il s’était pris une double raclée en Espagne (Ferrer puis Nadal). Mais cette fois il joue à domicile donc le contexte est très différent.
      Cette année il est invaincu en simple.

    • Duong 2 décembre 2010 at 20 h 14 min

      au premier tour, contre Isner sur terre, il était tout près de
      perdre ; contre Querrey, si celui-ci avait été un peu meilleur, il aurait pas fait le fier.

      En demie, certes il revenait de l’US Open mais il est à moitié mort sur le court contre Berdych :lol: , tout le monde pensait qu’il allait abandonner … avant de se reprendre.

      mais ses dernières défaites doivent remonter à l’année d’avant en Espagne sur terre contre Ferrer (Ferrer avait gagné très facilement) et Nadal.

      Sur ce que j’ai vu, notamment contre les USA, la pression était quand même lourde à porter pour lui, qui est un vrai dieu dans son pays, et il y a tout un business notamment de ses parents autour de lui, il n’a pas le DROIT de se louper : la pression de tout un pays c’est quand même plus dur que quand on joue pour soi … et comme nous le savons tous, Djoko est un joueur fragile physiquement, et le mental peut interagir … ses probs d’allergie au pollen c’est pendant le tournoi de Belgrade qu’ils sont apparus !

      Bref, en matière de solidité en finale de coupe Davis, il est le Serbe en lequel j’aurais le moins confiance (et pourtant dieu sait que j’admire son mental en général) : même Troicki m’a semblé très solide quand je l’ai vu en coupe Davis, notamment lui aussi contre Isner (il avait eu moins de probs que Djoko en étant très solide dans les moments importants, et alors qu’il aime moins la terre que Djoko).

      Maintenant, c’est aussi de loin le plus fort … et il n’y a que Simon en face. Et puis comme je l’ai dit, je pense que jouer le 2e match est une meilleure situation pour lui, surtout si Tipsarevic gagne.

    • Duong 2 décembre 2010 at 20 h 19 min

      ceci dit, sur ce que j’ai vu des Serbes en coupe Davis cette année, là où tous les gens que je lis risquent d’être surpris, c’est sur la solidité des « 2es couteaux » : dans ce que j’ai vu ils étaient littéralement transcendés à domicile au lieu de subir la pression.

      Troicki au premier tour, Tipsarevic en demie (c’est lui qui fait gagner les Serbes en gagnant 2 matches, pas Djoko), c’était fort !

      Je lis beaucoup de gens qui négligent Tipsarevic : ces gens-là n’ont pas dû le voir contre Berdych en demie ou contre Roddick à l’US Open …

      Et finalement le seul match où Djoko a tiré l’équipe c’est en Croatie, où il n’était pas à domicile … même s’il y avait aussi beaucoup de pression avec le contexte très spécial de cette rencontre.

    • Duong 2 décembre 2010 at 20 h 21 min

      et leur double est bon : pas en demie avec Djoko mais au premier tour contre les Américains avec Tipsarevic c’était costaud !

      Zimonjic vient de gagner le Masters.

  29. Sylvie 2 décembre 2010 at 20 h 57 min

    Au début cette finale ne me passionnait pas plus que cela mais finalement j’ai assez hâte d’y être. J’espère juste que l’EDF va faire le poids et que tout ne sera pas joué dés samedi.

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis