Balles perdues – 2010, dernière !

By  | 19 décembre 2010 | Filed under: Insolite

L’année se finit, les balles perdues aussi. Bienvenue au royaume des interviews honteusement truquées, des photos lamentablement légendées et des réflexions à l’emporte-pièce.

Après l'échauffement précédent le dernier match de la finale le clan français était moyennement confiant.

Capri News – Fin 2009, nous avions recueilli, en larmes, le témoignage d’ « Old Faithfull » Fabrice Santoro

CN = Fabrice Santoro, que ressentez-vous après le dernier match de votre carrière ?
Un peu comme d’habitude, des douleurs tout le long de la colonne vertébrale, des élancements au poignet, une gêne au niveau de ma hanche en plastique et aussi au niveau de ma mâchoire due au fait qu’à force des micro-tremblements engendrés par le jeu mon dentier finit par se décoller. Bon au moins la perruque n’a pas bougé, c’est déjà ça. Aujourd’hui, j’ai donné le maximum. C’était qui déjà en face ?

CN = James Blake !
Connais pas ! Il serait pas un peu noir sur les bords, non ?

CN = Mais oui, bien sûr !
Bien sûr, bien sûr !  T’es marrant toi. Quand t’auras comme moi tous les défauts qu’ont peut avoir à la vue, tout ne devient plus si évident. Tout ce que je vois en face moi c’est un grand truc flou alors je me débrouille comme je peux.

CN = On parle souvent de petite mort pour l’arrêt d’une carrière sportive. Qu’en pensez-vous ?
Oui, c’est un deuil qu’il faut faire même si j’ai planifié et décidé ce deuil. Beaucoup n’ont pas eu cette chance car ils ont dû quitter le circuit en raison de leur baisse de niveau ou de blessures, or moi j’ai jamais baissé de niveau… j’en ai jamais changé en fait. C’est un deuil, mais c’est aussi un soulagement de se dire qu’on va pouvoir bénéficier d’une vie plus standard à enfin pouvoir courir nu dans les herbes folles en souriant. Dans le sport de haut niveau, il y a des limites physiques qu’on ne peut pas dépasser même si j’aurais pu faire ce métier des années supplémentaires vu que je m’en suis toujours tenu le plus éloigné possible des limites. Je termine 50e, en bonne santé après 21 ans de carrière, c’est à mes yeux la fin idéale après une carrière d’une linéarité irréprochable.

CN = Avez-vous aussi envie de transmettre votre expérience en tant qu’entraîneur ?
J’ai très envie de transmettre, pour ça j’ai essayé de me mettre dans la peau d’un joueur de 18-20 ans mais il a pas eu l’air trop d’accord. Quand j’avais cette âge-là, je ne connaissais rien au métier. On n’est pas capable de jouer son meilleur niveau quand on ne sait pas comment utiliser ses armes. J’aimerais leur dire aux gamins que ça ne change jamais ça, j’en suis la preuve vivante. Bon, t’aurais pas vu un champ d’herbes folles pas loin ?

CN = Avez-vous déjà réfléchi à votre reconversion ?
Ouais, j’arrête pas de te le dire, gamin ! Je vais courir nu dans les herbes folles en souriant le reste de ma vie. (Il se met à rire franchement) Non, sérieux, en fait j’aimerais découvrir d’autres aspects du monde du tennis, par exemple voir enfin ce qui se passe au-delà des huitièmes de finale d’un tournoi du Grand chelem. J’ai beaucoup de propositions depuis la fin de l’été, mais je n’ai pas encore pris de décision parce que ma vue n’est pas encore assez bien corrigée pour que j’arrive à lire les contrats. D’ici Noël, je connaîtrai assez clairement mon planning pour 2010, je suis en train de répertorier tous les endroits avec des champs d’herbes folles autour de chez moi. Et depuis quelques années, je n’ai pas que le tennis dans ma vie. Je fais d’autres choses qui m’ont permis de prolonger ma carrière mais je me rappelle plus ce que c’est. Cette sacrée caboche me joue des tours parfois.

CN = Etes-vous triste de quitter la scène ?
Ben non, moi c’est c’est le court que je quitte. Tu crois interviewer un acteur ou quoi ? J’ai jamais fait semblant moi !! Je m’appelle pas Bartoli ni Agassi. Aujourd’hui, je suis content que tout cela s’arrête et que je puisse démarrer une vie nouvelle, une vie normale à courir nu dans les herbes en souriant et en cueillant des pendants d’oreille.

CN = Euh… une vie normale, c’est aussi parfois une vie banale. N’avez-vous pas peur que l’adrénaline vous manque ?
Je n’ai pas peur de ça, en fait je sais même pas ce que c’est l’adrénaline mais tous les aspects de mon métier me manqueront : la tension avant la défaite, le contact avec la presse après la défaite, le public me huant pendant la défaite et l’insécurité de ce métier, accrue après chaque défaite. Chaque semaine, un classement ATP sortait et j’y descendais tranquillement, à mon rythme. Mais bon, à chaque fois qu’on s’inscrit dans un tournoi, on perd à part une personne, le vainqueur. J’ai joué en moyenne 25 tournois par an pendant 21 ans, cela doit faire 525 tournois. Et j’ai perdu 519 fois, j’aurais pu faire mieux mais à 6 reprises ça a été moi le vainqueur (sourires). Il ne faut jamais oublier qu’il peut y avoir pire que soi. C’est ça la vraie leçon de la vie, en fait.

Mickaël Llodra vient d'apprendre que son match sera commenté par Lionel Chamoulaud

Capri poésie

le dit de Richard :

Il avait mal au dos ce très beau damoiseau

Si tant et tant et plus que ce si noble héros

Une nuit aux Amériques, tenté par une coquine

Inhala par mégarde un peu de naphtaline

La chasse qui lui fut faite fut bien démesurée

Mais tel-e le phénix renaissant du bûcher

Il reviendra solide, brillant et conquérant

Reprendre en 2010 le 34ème rang

Richard Gasquet est amer, même quand il ne joue pas il perd !

Capri News – Nous avions rencontré Roger Federer après sa défaite en quart à Roland-Garros

Capri News = Roger, que ressentez-vous après cette défaite ?

Je ne pense pas avoir joué un mauvais match, je ne joue jamais de mauvais match, l’adjectif « mauvais » ne peut cohabiter avec le nom de Roger Federer, vous ne croyez pas ? Les conditions étaient évidemment très difficiles pour celui des deux qui a un jeu magnifique et désormais légendaire. Je pense néanmoins qu’il a joué un superbe tennis, je veux dire mon adversaire, je dis « il » parce que je me rappelle plus de son nom en fait, les détails m’importent peu mais il est évident que si j’ai non-gagné c’est forcément que mon adversaire a joué superbement.

CN = Quel est votre niveau de déception après cette défaite ?

Il ne faut pas non plus exagérer. C’était un quart de finale dans un Grand chelem, cela arrive, je vais me reprendre en demi-finale, le temps de me reposer un ou deux jours, voilà tout. Je me réjouis de retrouver le gazon rapidement également, « le gazon » c’est comme ça que je surnomme ma femme.

CN= Les conditions de jeu ont-elles modifié votre jeu ?

J’ai pu faire ce que je voulais mais je n’ai pas trop voulu en fait. La pluie ne m’a pas aidé non plus et j’avais demandé qu’il ne pleuve pas, je ne comprends pas trop les organisateurs. Ce manque de respect à l’égard du plus grand champion de tennis de tous les temps me surprend un peu. Et c’est un peu frustrant de sortir du tournoi comme ça, mais il est vraiment allé chercher la victoire l’autre blaireau.

CN = Vous jouez un très bon premier set, puis le match vous échappe. A quel moment a-t-il basculé ?

J’ai raté des occasions importantes aux 2e, 3e et 4e sets car tel était mon bon plaisir de laisser une chance à l’autre. Si je concrétise une de ces opportunités ou si je joue un peu mieux dans les moments clés, je me retrouve au moins dans un 5e set, c’était facile pour moi. Tout le mérite lui revient quand même parce qu’il a continué à jouer de manière agressive en jouant près des lignes alors que je ne me préoccupais plus trop du match. Il a pris des risques et sa victoire est pas mal méritée finalement.

CN = Votre nombre de demi-finales d’affilée en Grand chelem s’achève. Quel sentiment cela vous inspire ?

A un moment ou un autre, les choses s’arrêtent ! J’ai remarqué ça quand je prenais le train étant gamin. Ca roule, ça roule et puis d’un coup ça s’arrête ! On espère toujours que cela ne se produira pas, mais cela arrive. C’était un très beau record, et maintenant j’ai encore le nombre de quarts de finale d’affilée ! AH AH AHAH ah AHAH (Rires francs). Et j’ai toujours le record du nombre de participations en quarts de finale. AH AH AHAH ah AHAH (Rires déments). Je me souviens, en 2004, j’avais accepté de perdre contre Kuerten. C’est incroyable de rester au plus haut niveau, de jouer demi-finale après demi-finale et d’avoir une chance de gagner un Grand chelem. Enfin je dis ça pour les autres, c’est pour eux que c’est incroyable, pour moi c’est dans l’ordre des choses et en même temps une lourde responsabilité. Je suis toujours contraint de jouer à 50 %, 60 % de mes moyens, quoi… Je suis très fier du record de demi-finales, comme je suis très fier un peu de tout ce qui me concerne. Pour moi, c’est un de mes plus beaux records et cela devrait être dans les livres d’histoire à partir de la prochaine rentrée !

Jo-Wilfried Tsonga vient d'essayer de remonter le moral de l'équipe en faisant des imitations

Capri poésie

Le dit d’Andy :

Andy n’est pas dandy, il se moque des on-dit

Il vi-olente la balle du lundi au lundi

Sans se soucier en rien du jeu de son ennemi

De ses titres, ses trophées ou de son gabarit

Andy n’est pas dandy, ni peut-être érudit

Il caresse-e la balle, lundi, mardi, jeudi

Sans se soucier en rien que sur lui on médit

Il sait que l’important c’est une bonne tasse de tea.

L'éventualité de la suppression du bouclier fiscal ne fait pas que des heureux.

Capri News – Rafaël Nadal nous avait répondu après sa victoire en quarts de finale contre Nicolas Almagro à Roland-Garros

Capri News = Rafael Nadal, comment analysez-vous votre match ?

J’ai très mal débuté, surtout au commencement. C’était terrible, en fait mon entourage et moi on était tellement confiant qu’on avait fêté la victoire avant le match et j’avais un peu exagéré sur la sangria. Je ne mettais pas une balle dans le court. J’ai eu de la chance que Nicolas commette quelques fautes pour me permettre de revenir à 3-3. Ensuite, c’était très compliqué c’était difficile, notamment sur un plan mental. Je voyais 2 Almagro et 3 balles à la fois, au bout d’un moment je me suis rendu compte qu’en louchant tout redevenait en un exemplaire, j’espère que ça n’est pas trop vu, je suis pas beau quand je louche ! Mais je suis très heureux de la manière dont j’ai joué. J’étais très agressif, très concentré et dans les moments importants, j’ai mieux joué que le reste du temps. Je suis très content de m’en être sorti en trois sets vu qu’on avait rendez-vous le soir en discothèque avec mon team. Je les connais, je serais arrivé un peu en retard il n’y aurait plus rien eu au bar !

CN = Vous avez été pénalisé pour dépassement de temps à 5-4 dans le premier set. Comment avez-vous vécu cette sanction ?

J’en ai parlé avec l’arbitre, il m’a dit que j’avais été un peu lent et que j’avais pris beaucoup trop de temps. Il est marrant lui ! J’aimerais bien le voir jouer quand il est carpette ! Cela m’a mis un peu de pression, pas la bière hein ! Mais il y a des règles et je comprends les règles, enfin quand elles m’avantagent surtout. Bref, je me suis donc pressé. Je ne prenais même pas le temps de m’essuyer le visage et comme je sue beaucoup, surtout quand j’ai bu, des mares commençaient à se former sur le terrain et j’ai bien vu les jardiniers de Roland-Garros qui me tiraient la gueule. J’ai donc fait de gros efforts pour aller le plus vite possible et ne pas endommager le terrain. Honnêtement, je ne pouvais pas aller plus rapidement. Je pense que je ne méritais pas mon deuxième avertissement. Mais ce n’est grave, mon team est moi on connaît bien l’arbitre, il est Espagnol, on sait où il habite et on lui rendra certainement une petite visite après un apéro histoire de lui faire tester avec nous quelques manches de raquette (rires).

CN = Si vous gagnez le tournoi, vous retrouverez la première place mondiale. Est-ce important pour vous ?

Je ne pense pas à ça tellement c’est évident. Vous pensez à respirer vous ? Mais en fait ce n’est pas mon objectif. Je veux rester concentré sur mon prochain after parce qu’y en a marre de plus rien trouver à boire une fois que tu sors de discothèque. Une bonne soirée ça se planifie et je suis aussi rigoureux pour préparer mes teufs que pour préparer mes matchs.

CN = Mardi, Roger Federer a perdu contre Robin Söderling. Etes-vous surpris par la qualité de jeu de Söderling ?

Tu parles ! Cadrer ses frappes il y arrive une fois par an et c’était hier, contre lui je vais me balader, il faut juste que je fasse gaffe à pas rentrer trop tard la veille mais c’est pas gagné parce que je participe à l’émission « On n’est pas couché ».

Jean Gachassin vient d'annoncer que le remplaçant de Guy Forget serait Arnaud Boetsch.

Capri poésie

la (mini)saga de Tsonga :

Jo-Wilfried est un cas, un plutôt drôle de gars

Quand il est en état, les autres deviennent gagas

Assommés comme après cent-vingt-milles pastagas

Ils se meuvent aussi vite que des fraises Tagadas

Mais le héros n’a pas qu’une tenue de gala

Jo, en verlan, il a un gros lonta d’Chilla

Une déconcentration à la puissance mega

Qui laisse lui et son jeu complétement flagada

Guy Forget vient d'annoncer à Mickaël Llodra que le Père Noël n'existait pas.

Une idée-cadeau pour les fêtes

L’interview de ce mois-ci :

Capri News a appris au bout d’une enquête risquée et sans compromis que certaines joueuses et certains joueurs français au plus mal cette année bénéficient, grâce à la FFT, d’un stage de fin d’année sous la forme d’une cellule psychologique d’aide. Après de longues négociations nous avons réussi à être reçus au manoir accueillant ce séminaire par l’organisateur du stage : Pat Houssalafoi de TCB consulting.

Nous avons pu nous procurer un exemplaire de la convocation au stage

Pat Houssalafoi, un grand gaillard roux et souriant  d’une trentaine d’années, nous accueille chaleureusement sur le perron du manoir. Après nous avoir serré, enfin plutôt broyé, la main il tient à nous faire une recommandation importante.

Pat Houssalafoi = Ce qui est primordial c’est d’utiliser un vocabulaire positif, cela fait partie de notre thérapie. Par exemple n’utilisez jamais le mot « défaite » ou un synonyme de « défaite ». C’est compris.

Capri News = Oui, oui. Mais euh…comment aborder justement …les…matchs perdus.

PH (affolé) = Chuut ! Enfin, je vous dis d’utiliser un vocabulaire positif. Ici si nous devons aborder ce sujet nous appelons ça une VOI.

CN = Une [voi] ?! Comme la voie “v–o-i-e” ou la voix “v-o-i-x” ?

PH = Non? C’est un sigle, V-O-I mais ici nous le prononçons “voi”.

CN = Et ça signifie quoi ?

PH = Victoire Officiellement Inversée

CN (nous nous récrions) = Wouaaa  !

PH = Très bien vous avez compris il me semble. Nous allons pouvoir entrer.

Pat pousse la porte du manoir qui grince horriblement.

CN = Dites-donc les gonds doivent être atrocement oxydés ! Il faudrait penser à les dérouiller.

Du salon jaillit soudain une plainte collective : “Boouuuuuuh !”.

PH (ennuyé) = Je vous ai dit de ne pas utiliser des synonymes de… (il baisse subitement le ton pour murmurer le dernier mot) défaite !!

CN = Désolé ! C’est à cause de la porte. Et puis c’est plus un homonphone qu’un synonyme en fait.

PH (renfrogné) = Inutile de me sortir des grands mots. Ca va pour cette fois mais n’oubliez pas la consigne !

Penaud, nous suivons notre hôte  dans le vestibule du manoir.  Avisant une superbe tête de cerfs douze cors pendue dans l’entrée nous ne pouvons nous empêcher de dire :

CN = Mazette, quel beau massacre ! (Note de l’auteur : pour ceux qui ne le sauraient pas, dont je fis partie longtemps, l’une des acceptions de « massacre » est un trophée de chasse constitué par la tête de l’animal, le plus généralement un cerf pourvu de ses bois)

(Du salon : “Boouuuuuuh !”)

PH (énervé) = Je viens de vous répéter de ne pas utiliser des synonymes de défaite !!

(Du salon : “Boouuuuuuh !”)

CN = D’accord ! Mais d’un c’est un homonyme, de deux ce n’est pas fait exprès et de trois si vous ne vouliez pas qu’on voit le massacre fallait le recouvrir d’une bâche !

(Du salon : “Boouuuuuuh !”)

PH (il rougit de plus en plus) = Mais vous allez arrêter à la fin !!

CN = Ok, calmez-vous, je ne le fais pas exprès je vous dis.  Mais avouez que comme consigne ça déroute !

(Du salon : “Boouuuuuuh !”)

PH (excédé) = Je vous préviens l’interview va s’arrêter ici !

CN = Non ! On n’a pas fait tout ce chemin pour rien quand même ? En plus il neige, on a failli finir en traîneau.  Ecoutez,  c’est compris de chez compris, vous allez voir il n’y aura plus de problème.

PH (calmé mais dubitatif) = C’est bien parce que la FFT vous recommande sinon… (Il ouvre la porte du salon et nous y pénétrons à sa suite. Assis à une table, les yeux un peu rougis,  nous reconnaissons Alizé Cornet, Paul-Henri Mathieu, Richard Gasquet, Marion Bartoli, Aravane Rezaï et quelques autres représentants du tennis français, ils sont en pleine activité ludique).

Après que nous avons salué collectivement l’assemblée Pat nous prend à part pour nous dire à voix basse : “Voyez, chacun retrouve le goût du jeu et de la victoire petit à petit. En dehors du vocabulaire positif nous avons adapté les jeux pour que chacun y retrouve du bonheur et de la confiance. Par exemple en ce moment nos stagiaires sont en train de jouer à « Sûr et certain”.

CN (après avoir jeté un bref coup d’oeil sur le jeu)= Mais c’est “Risk”, ce jeu !

PH = Non, c’est “Sûr et certain”, nous avons adapté le jeu pour que tout le monde gagne. Ça vaut pour d’autres jeux. Par exemple dans le Monopoly, que nous avons rebaptisé « Oligopoly« ,  nous n’avons conservé que les cartes “chance” qui sont vraiment chanceuses, éliminé la case « prison » et créé une banque illimitée.

CN = Et que fait Paul-Henri Mathieu seul avec ce cube rouge qu’il manipule sans cesse ?

PH = Ah, là c’est un cas à part. Paul-Henri revient de très, très loin. En ce moment il retrouve de la confiance grâce à ce Rubik’s cube à une seule couleur.

Paul-Henri Mathieu (radieux, il brandit le Rubik’s cube en s’adressant à Pat) = Pat ! Pat ! J’ai encore gagné !

PH = Bravo, Paul-Henri, continue.

CN = Enfin, vous êtes sûr qu’il part de si loin que ça ?

PH (il soupire) = Oh oui ! Et il a fait d’énormes progrès vous savez. Encore hier la seule activité qu’il réussissait était le bilboquet sans boule.

CN = Ben dis-donc, je le croyais d’une autre trempe !

Les stagiaires = Bouuuhh !

CN (Pat nous fixe avec le regard d’un meurtrier potentiel, nous tentons une diversion) = Et sinon vous n’avez pas adapté les échecs ?

Les stagiaires = Bouuuhh !

CN = Non mais là on ne peut plus rien dire ! Les ..euh… hum hum… c’est un jeu important pour la tactique, la stratégie tout de même.

Pat, tellement stupéfait que sa colère est retombé d’un coup, ainsi que toute l’assemblée nous fixent alors avec des yeux incrédules.

PH = Et ça leur servirait à quoi ? Vous les avez déjà vu jouer ? Pour certains le concept de « filière » n’est même pas assimilé alors inutile d’aller plus loin.

CN = Et le tennis ? Vous parlez un peu de tennis ?

PH = Oui, bien entendu. Nous parlons tennis et chacun essaye d’améliorer ses cas.

CN =   Euh..vous voulez dire d’améliorer “son cas”. Enfin la phrase paraît mieux ainsi.

PH = Ah, ah ! Vous ne comprenez pas.  CA, c’est un de nos sigles, il signifie Coup Améliorable

CN = Ah, et ça peut désigner n’importe quel coup alors.

PH = Oui, le service, le coup droit, l’amorti, le lift, le slice, le smash…

CN (nous tentons de continuer la liste)= …le revers, la volée

Les stagiaires = Bouuuhh !! Bouuuhh !!

PH (attéré) = Félicitations ! Coup double cette fois-ci ! Je vous préviens je vous laisse encore cinq minutes pas une de plus, vous êtes en train de gâcher tous nos efforts. Et en ce qui concerne les coups que vous avez évoqués nous nous appelons ça des « chats ».

CN = Des chats ? Oh, vous ne nous aurez pas cette fois, c’est encore un sigle, n’est-ce pas ?

PH = En effet cela signifie Coup Hautement Améliorable

CN = Franchement, ne pas appeler les choses par leur nom vous ne croyez pas que ça n’a guère de sens comme méthode ?

PH = Je vous trouve dur. Vous voyez pourtant bien que nous appelons un CHA un CHA.

Notre téléphone portable sonne. Tout en nous excusant auprès de Pat Houssalafoi nous décrochons

CN = Allo, chérie ? Oui, je t’entends mal mais je t’entends.  Parle plus fort ! Quoi ? Tu veux que je passe à la boucherie

Les stagiaires = Bouuuhh !

PH (en rage) = Allez-y maintenant, partez, ça suffit !

CN (nous raccrochons) = Oh, oui, j’y vais. Si je ne ramène pas rapidement ce qu’elle m’a demandé ce sera un vrai carnage.

Les stagiaires = Bouuuhh !

PH = Partez je vous dis ! PARTEZ IMMEDIATEMENT !!

CN (en nous rhabillant à la hâte) = Ok, Ok ! De toute façon la route va être longue. On y va tout de suite. Ne vous inquiétez pas si vous mettez du temps à entendre le moteur, on part tout de suite mais avec ce qu’il tombe en ce moment et le temps glacial il va sûrement falloir racler.

Les stagiaires = Bouuuhh !

CN = Enfin, non, je dis ça mais c’est peut-être déjà dégelé !

Les stagiaires = Bouuuhh !

CN = On y va ! On est parti, c’est fini. Pat, on vous envoie le projet d’article pour les éventuelles corrections.

Les stagiaires et Pat (tout en nous jetant divers objets tandis que nous quittons en courant le manoir) = BOUUUHHHHH !!!

Pour les fans de Nadal, la panoplie idéale !

About 

Capri est indéfini.

Tags:

236 Responses to Balles perdues – 2010, dernière !

  1. Marque 21 décembre 2010 at 22 h 45 min

    Je ne comprends vraiment pas l’intérêt de ces exibs à la con
    autant « Hit for Haiti » a pu être sympa parce que improvisé : ni Fed ni Rafa n’avait inclu cette échéance depuis 1 an dans leur agenda, et donc étaient « frais » mentalement pour l’exib, et le coté « double avec des vieux » leur permettaient de jouer sans être dans la confrontation directe.
    Autant là, ça pue : Ils sont en pleine préparation, et ont une grosse échéance à venir : l’un en temps que tenant du titre, l’autre pour réaliser les 4 à la suite, que l’un n’a jamais pu réaliser, donc pas franchement la grande complicité déconnante propre à une exib : Si Fed a trouvé un coup pour surprendre Nadal, c’est pas là qu’il va lui sortir, et Nadal ne va pas servir de sparring de luxe pour son premier rival.

    Dans 5 ans ils auront tout le loisir pour ces conneries , mais là, on est encore dans rivalité « dure ». Le bizness people produit vraiment de la merde et rien d’autre

    Même le senior tour est plus bandant

    • Diana 21 décembre 2010 at 22 h 54 min

      Pour toi peut-être, pour moi un peu plus difficile :oops: :roll:

  2. Elmar 21 décembre 2010 at 22 h 58 min

    Je comprends pas toutes les récriminations quant à ce match.

    Oui, c’était couru d’avance.

    Oui, ils ont joué un mauvais tennis.

    Et alors?

    Je veux dire: le but, c’est de faire de l’argent, non? Le but est rempli, non? Ca s’arrête là, point barre.

    Demain, Nadal en 3 sets. Mais avec quand même un tie-break dans l’histoire.

    • Marque 21 décembre 2010 at 23 h 11 min

      « le but, c’est de faire de l’argent, non? »
      c’est bien là le problème, Président, d’un coté on veut des gladiateurs préts à tuer pour gagner, cf tous les commentaires sur le complexes , la faiblesse etc…, et d’un autre coté on veut qu’ils soient les meilleurs amis du monde pour faire du spectacle pur, comme au catch.
      Et là , ça me pose problème : Qu’est-ce qu’en tant que spectateur j’ai envie de voir: des jolis coups arrangés d’avance? des points de merde mais dont l’enjeu est essentiel par rapport à ce sport? des points de merde sans esthetiques mais que je regardes uniquement parce qu’ils sont joués par les 2 premiers mondiaux?

      Mr le président, il me semble que vous êtes confrontés là à une problématique que vous n’éluderez pas d’un effet de manche!

    • Elmar 21 décembre 2010 at 23 h 29 min

      Pour moi, il n’y a aucun problème. Il n’y a pas d’enjeu sportif. Il n’y a aucun point attribué ou quoique ce soit.

      C’est une sorte de spectacle régi par la loi de l’offre et la demande. Les billets ont été vendus en 5 minutes. Donc visiblement les gens sont friands de cela.

      Moi, je n’aurais pas mis un centime pour aller voir ça

      • Marque 21 décembre 2010 at 23 h 53 min

        Et ça te grattes pas?

        Moi, ça m’ennuie, une confrontation sportive n’est pas un boeuf sur scène, on est en pleine confusion des genres

        Si des imbéciles sont préts à payer cher pour voir les 2 premiers mondiaux jouer un match de merde, ça rapporte du pognon , ok, mais à qui s’adresse-t’on?
        Aux amateurs de tennis ? non, la preuve , tu ne débourserais pas un cts

        Alors qui?

        Si le spectacle n’est pas là, personne ne viendra sauf si le « name dropping » est suffisant, et il ne sert à rien vis à vis de ce sport puisqu’il ne le montre pas sous son meilleur jour ( j’en reviens au senior tour qui est plus abordable^pour le néophite)

        Ou en est on?

      • Elmar 22 décembre 2010 at 0 h 04 min

        Mais je suis tout à fait d’accord.

        Un match exhibiton ne sert pas le tennis. Le but est uniquement financier.

        Les amateurs de tennis vont voir de vrais tournois. Ceux qui assistent aux exhibitions, c’est un autre public. Ils pourront dire « J’y étais ». Ils assistent à un spectacle.

        Perso, je préfère regarder un match d’interclub avec enjeu à un match comme celui de ce soir.

        Et ce n’est pas parce que je dis cela que je jette la pierre à Federer ou à Nadal. Ca rapporte du pognon, en plus pour leurs assoc’, donc c’est très bien.

        Et je pense que personne n’est dupe. Je pense pas qu’un amateur de tennis se rende à ce genre d’exhib’ en espérant voir un grand match de tennis. L’absence d’enjeu tue instantanément la tension qui créé tout l’intérêt du sport.

        • Marque 22 décembre 2010 at 0 h 13 min

          Personne n’est dupe mais on exige des memes personnes de jouer tous les rôles, et ça jette un froid sur le champs des possibles

  3. Antoine 22 décembre 2010 at 0 h 07 min

    QUelqu’un s’imaginait ici qu’il s’agissait d’un match ?

    • Elmar 22 décembre 2010 at 0 h 10 min

      Oui, c’est tout à fait la question que je me pose également.

      Pourquoi tout ce foin?

      • Marque 22 décembre 2010 at 0 h 22 min

        PARCEQUE LE POGNON GALVAUDE NOTRE AME !
        SOUILLE L’ART!
        NOUS ELOIGNE DE L’ESSENTIEL!

        et que j’ai pas canal sat

  4. Federette 22 décembre 2010 at 1 h 39 min

    Bonsoir à tous,
    Je vous lis depuis très très longtemps, d’ailleurs je vous lis avant que ce site existe mais je n’ai jamais pris le temps ni le courage d’écrire. Je signale juste que je viens en hommage à Franck V dont je suis la groupie déclarée à ce jour par moi-même. Je suis donc une FFFF, vous l’aurez compris mais pas que car chacun avez une plume particulière et souvent je ris beaucoup. Merci.
    Pour en revenir au sujet de ce soir qui était donc l’exhibition des N°1 et 2 mondiaux, brièvement : aucun intérêt si ce n’est la balle de match qui aurait du être celle des Masters. En gros : vivement Doha voire même vivement L’AO. Vraiment.

    • Duong 22 décembre 2010 at 9 h 43 min

      Bienvenue !

    • Jeanne 22 décembre 2010 at 10 h 57 min

      Une nouvelle cible, je suis comblée :wink:

  5. Djita 22 décembre 2010 at 7 h 57 min

    Départ pour Madrid. Si vous voyez deux jeunes filles avec un drapeau français et bien c’est nous.
    Jespere que ce sera une toute autre ambiance qu’hier. Je cous raconterais tout ça. Et si possible en direct.

    Hasta pronto amigos. ;)

    • Duong 22 décembre 2010 at 9 h 44 min

      on va regarder ça avec attention, et Concombre encore plus ;)

    • Jeanne 22 décembre 2010 at 10 h 56 min

      Concombre ne vient pas ? Lâcheuse !

    • MarieJo 22 décembre 2010 at 15 h 01 min

      bon courage pour le retour ! on attend la neige :)

  6. Duong 22 décembre 2010 at 9 h 48 min

    c’était pas bandant pour le score, mais Nadal lâchait bien ses coups de temps en temps, et on a pu voir ce que ça peut donner.
    Notamment en revers : Jeanne trouvait qu’il lâchait pas encore bien au Masters, moi je trouvais que c’était pas mal, mais alors hier soir il lâchait vraiment bien !
    Federer à l’entraînement on sait depuis longtemps que c’est pas terrible, notamment beaucoup de fautes.
    Je ne prendrai pas Nadal dans mon Odyssée, mais je sais bien que ce faisant, je m’inflige un handicap terrible dès le départ : Alfred qui réclame 4000 points d’avance les a en ne rechignant pas à prendre Nadal, lui ! :lol:

    • Jeanne 22 décembre 2010 at 10 h 55 min

      C’est vrai Duong, il semblait avoir retrouvé son revers de 2008, que je ne lui avais pratiquement plus vu en 2010, mais il ne s’agissait que d’un match sans enjeu ni pression.

      Sinon c’est toujours impressionnant, quand il lifte moins, de voir la vitesse de son coup droit (et même lifté il va très vite, ce qui laisse imaginer la puissance qu’il y met). Il a parfois servi des bombes y compris croisées genre US Open.

      Sur le revers, on dirait qu’il ne le lâche pas contre Murray ou Djoko, pour ne pas trop leur donner de rythme, mais préfère le jouer flottant, ultra-sécuritaire.

      Federer était excellent au service, notamment ce service très croisé sur le revers de Nadal (dont il avait énormément usé au Masters), son revers était très solide aussi. Vivement 2011 !

  7. Duong 22 décembre 2010 at 10 h 17 min

    Deux infos :

    Brad Gilbert va accompagner Kei Nishikori pendant 15 tournois par an,
    et il pourrait ne pas y avoir de tournoi de Montpellier en 2011, même si le tournoi repartirait de toute façon en février 2012, Dominguez annoncera la décision dans quelques jours :

    http://www.ouest-france.fr/sport/ofbreves_-ATP-Pas-de-tournoi-de-Montpellier-en-2011-_toutes-324449_filInfosport.Htm

    • Elmar 22 décembre 2010 at 11 h 19 min

      Arf. Je prends Nishikori dans ma team et voilà qu’il se souille le lendemain. Terrible.

      • Nath 22 décembre 2010 at 15 h 20 min

        J’ai pensé la même chose :lol:

  8. Duong 22 décembre 2010 at 10 h 22 min

    Que c’est dur d’être une star avec les femmes : dixit Gaël Monfils :
    http://www.purepeople.com/article/gael-monfils-l-interview-sans-tabou-sur-l-argent-la-suisse-et-les-filles_a70393/1

    [J'ai carrément l'impression de devoir payer pour tous les mecs pas réglos !] : ça c’est souvent un prob pour les hommes, je dois dire ;)

    Ce qui le rend moins zen, c’est son célibat – « je suis célibataire, même si ça me fait mal de le dire ! » – et Gaël Monfils d’évoquer avec sincérité ses difficultés avec les filles : « Avant [la célébrité, ndr] c’était différent, plus spontané… Le genre ‘ça passe ou ça casse’. Aujourd’hui, une fille qui me plaît, je n’essaie même pas de la draguer, car draguer, pour moi, veut dire se justifier. Avant même de lui faire comprendre qu’elle me plaît, il faut que je subisse le type d’interrogatoire ‘pourquoi moi et pas une autre ?’, ‘tu dois avoir plein de propositions, comment je peux savoir si tu es sincère ?’, ‘tu voyages tout le temps, comment je peux être sûre de ta fidélité ?’… Bref, le véritable casse-tête ! J’ai carrément l’impression de devoir payer pour tous les mecs pas réglos ! (…) Et encore, je ne vous parle que des filles bien… Parce qu’il y a aussi toutes les autres : les profiteuses, les filles intéressées et j’en passe. »

    « [Je recherche] la simplicité, la confiance… Quelqu’un avec qui je peux construire. Quelqu’un qui comprenne et accepte ma vie. Je sais que ce n’est pas une mince affaire. Comme je suis sans cesse mis en avant, c’est difficile pour l’autre d’être toujours dans l’ombre. Quand j’allais en soirée, par exemple, avec certaines de mes ex-copines, il fallait toujours être vigilant pour qu’elles ne se sentent pas exclues. »

    • Sam 22 décembre 2010 at 11 h 01 min

      Il a un peu les mêmes problèmes que Lendl, finalement.

  9. Guillaume 22 décembre 2010 at 11 h 04 min

    Posté par Benja (sur le mauvais article)

    A 11h02

    « Sinon : lu sur le site de la RTBF Sport:

    Hier soir Roger Federer et Rafael Nadal s’étaient donnés rendez-vous à Zurich pour un match d’exhibition contre la pauvreté. Une initiative louable mais qui ne s’est pas faite dans la discrétion totale…

    Roger Federer a d’abord accueilli son adversaire sur le tarmac de l’aéroport, Rafael Nadal est sorti d’un jet privé. Après quelques interviews, les deux hommes ont quitté l’aéroport avec la voiture du Suisse. Une Mercedes SLS AMG rouge et blinquante (prix de base: 185.251€, taxe de roulage: 2819€/an, taxe de mise en circulation: 4957€).

    Loin de nous l’idée de remettre en question ce match contre la pauvreté. C’est une action honorable et on ne peut que féliciter les joueurs. Par contre un peu plus de discrétion aurait sans doute été plus souhaitable. On ne sait pas qui a payé le jet de Nadal et Roger Federer mérite sans doute sa voiture, mais s’exhiber avec tout ça devant les caméras et aller ensuite jouer un match contre la pauvreté c’est d’une certaine manière un manque de classe. »

    • Jeanne 22 décembre 2010 at 11 h 08 min

      Je n’ai pas été choquée, on sait qu’ils sont fabuleusement riches et utilisent ce genre de véhicules… Et le but est aussi de donner une force médiatique à l’évènement. Un Nadal qui serait venu en stop, et aurait pris le métro avec Federer n’aurait pas été authentique.

    • Capri 22 décembre 2010 at 11 h 12 min

      Le meilleur moyen de lutter contre la pauvreté c’est de gagner beaucoup d’argent.

      • Jeanne 22 décembre 2010 at 11 h 13 min

        Capri es-tu riche ?

        • Capri 22 décembre 2010 at 11 h 19 min

          Tellement riche que pour moi l’expression « petites coupures » n’évoque que de petites blessures par incisions.

          • Jeanne 22 décembre 2010 at 11 h 23 min

            Hummmm, quel délice, je te veux.

        • Elmar 22 décembre 2010 at 11 h 22 min

          Avec les royalties de sa chanson, il peut faire vivre 12 générations.

          • Jeanne 22 décembre 2010 at 11 h 27 min

            2,5 millions d’exemplaires, bigre !

    • Elmar 22 décembre 2010 at 11 h 22 min

      C’était un coup médiatique: Roger qui va chercher en caisse Rafa à l’aéroport et qui lui fait visiter Zurich. Assez marrant.

      • Jeanne 22 décembre 2010 at 11 h 25 min

        Par contre comment communiquent-ils pendant toutes ces heures ? Federer doit s’ennuyer vu l’anglais très limité de son invité.

    • Duong 22 décembre 2010 at 19 h 25 min

      Sinon d’après les photos que j’ai vues, Federer est arrivé à Zurich en avion de ligne apparemment, sans Mirka restée à Dubai avec les enfants.

    • Antoine 22 décembre 2010 at 21 h 59 min

      Roger sait que son ami Rafa n’a pas les moyens de se payer un taxi et il est venu le chercher à l’aéroport; c’est sympa de sa part..

  10. Sam 22 décembre 2010 at 11 h 31 min

    Je remets ici ma remarque fort pertinente sur l’exemplarité dont font preuve Rafa et The Old Lady en matière de lutte contre la pauvreté, en prenant sur eux d’afficher jet et Merco, pour montrer qu’eux, ils l’ont gagné le match contre la pauvreté.

    • Elmar 22 décembre 2010 at 11 h 35 min

      C’est vrai que Nadal aurait pu prendre le train 2ème classe de nuit jusqu’à la gare de Zurich où Federer aurait dû aller le chercher sur son vélo. Nadal a le cul bien assez solide pour supporter toute la visite de Zurich sur le porte-bagage. :mrgreen:

  11. Federette 22 décembre 2010 at 12 h 32 min

    La discrétion est un art de vivre, pas besoin d’une voiture clinquante. Il serait venu en Maserati gris métalisé, personne n’aurait rien vu.

  12. karim 22 décembre 2010 at 12 h 35 min

    Je suis dégoûté. Je promets de n’acheter jamais de jet privé ni de SLS. par contre un yatch et une 458 Italia je dis pas…

  13. karim 22 décembre 2010 at 12 h 43 min

    Tout ça ce sont des débats à deux balles. Il y a une telle hypocrisie aujourd’hui autour des questions d’argent et le fait de l’afficher ou pas. Qu’on remette en question dans ce cas les sommes qu’ils gagnent à la base, parce que si les gars émargent à plusieurs millions d’euros par an, rouler en Dacia Logan ça fait un peu bizarre. on s’attendait à quoi au juste? qu’il vienne en Clio Campus? tout le monde aurait alors crié à la foutaise, compte tenu de ce qu’il gagne bla bla.

    il y a une sorte de malaise en Europe – en France surtout – avec l’argent, le fait d’en gagner, le fait d’en dépenser. Se faire vandaliser sa Ferrari a très peu de chances de vous arriver à Londres; à Paris par contre…

    Je lisais les commentaires d’un journaliste automobile une fois qui faisait une récape des manifestations d’hostilité qu’il a eu à subir lors des essais de voitures de prestige, genre Bentley, Ferrari ou Lamborghini. Il s’est régulièrement fait traiter d’enculé, a failli se faire tabasser, a été accroché même par des caisses pourries aux conducteurs aigris. Y’a pas à dire, être riche est un métier de plus en plus dangereux dans l’hexagone.

    • Jeanne 22 décembre 2010 at 12 h 57 min

      Oui c’est agaçant je confirme, ma Ferrari est très souvent vandalisée ici à Paris. C’est pourquoi vous me voyez parfois irritable.

    • Lionel 22 décembre 2010 at 13 h 41 min

      Tout ça c’est de la faute aux ivoiriens de France je pense. Et aux roms. Tes Ferrari.

      Arrête de critiquer la France, je streamai le dernier Envoyé Spécial, y a des mecs qui se peinturlurent en rouge et qui vont dans les restaus de Paris CUNUL pour s’opposer au fait de tuer les homards. Ce n’est pas une blague tu peux aller voir.
      Ensuite je me suis utubé une petite tonte de femmes par les résistants de la 25ème heure. Heureusement que je suis bien blanc, j’ai encore le droit de dire que c’est un beau pays de trou du cul de Dupont la Joie.

      Enfin on s’en fout 14-9 pour Nadal bientôt 14-10, je te dis en 2011 on va bien se foutre de Marijo à ce rythme. Même Franck va revenir pour fêter ça.

      • Jeanne 22 décembre 2010 at 13 h 43 min

        D’ailleurs la journaliste suisse a très sérieusement demandé à Nadal hier soir comment il vivait le fait d’avoir été battu deux fois de suite par Federer.

    • Capri 22 décembre 2010 at 13 h 44 min

      Si ce journaliste a fait ses tests à Paris il a été traité comme n’importe quel automobiliste dans la capitale française.

    • MarieJo 22 décembre 2010 at 15 h 08 min

      les exhib ne comptent pas dans le H2H… et en ce qui concerne le vrai H2H est celui des GC… et des finales de MS jouées en 5 sets…
      donc bcp plus équilibré que la compil complète :)

      • Diana 22 décembre 2010 at 19 h 29 min

        Coucou Marie-Jo :) Bien d’accord avec toi pour les exhibs, mais peux-tu m’expliquer plus avant ton appréciation du H2H des MS joués en 5 sets uniquement?

        Car il y a les GC, ok, les MS ok, mais il ne faut pas oublier le WTF, en position immédiate derrière les GC puisqu’il réunit les 8 meilleurs mondiaux, les 3 rencontres disputées par nos 2 compères ayant vu Fed vainqueur. D’ailleurs, ce n’est pas un avis partial, puisque la victoire au Masters vaut 1 1/2 fois la victoire en MS en termes de points. Pas un hasard.

    • Coach Kevinovitch 22 décembre 2010 at 23 h 00 min

      Le véritable problème est que la France ou plutôt une bonne partie de ce que l’on appelle parfois la France d’en-bas a une conception très égalitariste des choses qui est souvent poussée à l’extrême.

      Toute personne qui sort de l’ordinaire est stigmatisée a fortiori ceux qui gagnent beaucoup d’argent. Les médias qui sont dirigées par les puissants utilisent ce sentiment très habilement pour retourner le peuple contre les siens.

      On parle donc d’une manière très démagogique des salaires des sportifs (des personnes issues du peuple pour la plupart qui ont « réussi » donc sont devenus différents) avec la précision qui m’horripile le plus (cela fait 100 ou 1000 le SMIC!!) donc le peuple enrage du salaire des ses anciens congénères. En revanche, les salaires des grands patrons qui, pour la plupart, n’ont jamais fait partie du peuple, on n’en parle quasiment pas!

      Mon point de vue à ce propos est très clair: C’est très petit d’envier les salaires des sportifs. Tout simplement parce que s’ils en sont là où ils sont et moi là où j’en suis, c’est parce qu’on n’a pas eu les mêmes vies. Il y en a dont les journées c’étaient: école (ou pas)+ devoirs (ou pas) + amusement chez papa-maman. D’autres, dès la pré-adolescence ont vécu dans un environnement très compétitif et ont s’entraîner, s’accrocher physiquement comme mentalement pour être les seuls « survivants » parmi tant d’autres.

      Je n’ai pas fait eu la même vie, la même enfance, les mêmes résultats que Federer, je ne vais pas m’insurger s’il gagne plus que moi!

  14. Elmar 22 décembre 2010 at 13 h 04 min

    J’avais écrit tout un laïus qui allait dans ton sens. (La loi de l’offre et la demande, voilà ce qui justifie les gros salaires, tous domaines confondus). Mais ce n’est pas le lieu de s’enliser dans ce genre de débat.

    • Ulysse 22 décembre 2010 at 20 h 52 min

      Les salaires sont réglés par la loi de l’offre et de la demande … jusqu’à un certain point.
      Après ils sont sujets à une sorte de spéculation qui les multiplie par 100. On retrouve le même phénomène pour les tableaux de maître ou le soutif de Madonna.

    • Duong 22 décembre 2010 at 23 h 34 min

      j’avais lu le soutif de Maradona : c’était beaucoup plus intéressant :lol:

      • Nath 22 décembre 2010 at 23 h 46 min

        Tu n’es pas le seul. Le pire c’est que je n’avais pas tiqué :lol:

  15. Capri 22 décembre 2010 at 17 h 21 min

    Forget et la question obsédante

    Depuis le 5 décembre, Guy Forget cogite. Quelles sont les raisons de la défaite de la France en Serbie à part le fait que Gilles Simon était présent ? Il rumine et les gaz ainsi que mauvaises nuits s’accumulent. «Je commence seulement à m’endormir en n’y pensant presque plus. Je pleure moins aussi mais j’ai toujours des plaques rouges sur tout le..corps», avoue le capitaine des Bleus.

    Une question l’obsède : «Quand le premier match a commencé avec les premiers sifflets sur les lancers de balles des joueurs, que se serait-il produit si je m’étais levé de ma chaise, mis au milieu du terrain et si j’avais dit : MA FEMME !! MA FEMME NE ME FAIT JAMAIS DE CHOUCROUTE !!

    Il sait bien qu’il n’aura jamais la réponse. Mais il ne peut s’empêcher d’y penser tellement il aime la choucroute et tellement il n’en mange jamais depuis ses épousailles. Plus il y pense, plus il est convaincu de l’influence du « travail sournois » de certains spectateurs et de sa belle-mère sur l’antichoucroutisme primaire de son épouse : «Cela a failli nous coûter le double et cela explique peut-être le manque d’éclat, de folie ou de spontanéité de Mika sur le dernier simple. Avec une bonne choucroute roborative avant ces matchs les gars auraient été gonflés à bloc !»

    En bon capitaine, il veut comprendre comment un serveur de la dimension de Michaël Llodra peut se faire breaker huit fois par minute contre Viktor Troïcki. «C’est comme un tireur d’élite, il y a un moment où il est calme et dans sa bulle et il touche sa cible. Sans rien dans l’estomac, comme par exemple du choux rapé en saumure cuit dans de la bière accompagné de délicieuse charcuterie alsacienne, il ne va plus toucher ses cibles. Un serveur, c’est pareil.»

    «Dans un moment important, la capacité d’un champion, c’est d’oublier l’enjeu et manger une bonne choucroute. Là, le joueur était tout le temps sous contrôle. Il n’a pas le lâcher prise quand tu as pu déguster une choucroute au riesling par exemple.»

    A force, cela finit par vous taper sur le système. «Dans un moment important, la capacité d’un champion, c’est d’oublier l’enjeu et de laisser libre court à son talent et son inspiration,par exemple de choisir de pas metter de clous de girofle quand tu cuis ton chou. Là, le joueur était tout le temps sous contrôle : je gère mes émotions, je ne suis pas perturbé même si je n’ai pas mangé de jarret de porc accompagné de patates délicieuses cuites à la vapeur et de filaments de choux savoureux. Il n’a pas le lâcher prise. Mika n’a pas réussi à lâcher prise sur sa finale alors qu’avec 2 ou 3 knacks, 2 ou 3 fourchettées de choucroute il t’explosait le gars d’en face !!» Pour Guy Forget, ce n’est pas une excuse, il essaie juste de comprendre cette absence criante du plat alsacien à sa table ainsi qu’à celle des tennismen français depuis des années.

    Comme toute situation inédite, elle mérite une explication. Jean Gachassin soutient le lobby du cassoulet, c’est normal étant données ses origines mais il est là depuis peu de temps, or l’absence de choucroute est patent depuis des décennies ! La réponse est peut-être au niveau internationale et Guy ne lâchera rien avant de savoir le pourquoi du comment de ce complot anti-choucroute. Il a saisi les instances ainsi que sa belle famille et maintenant c’est à la Fédération internationale et à sa belle doche de répondre aux questions. Et rapidement !

    • Arno 22 décembre 2010 at 17 h 40 min

      Non mais c’est pas vrai… T’es complètement allumé, Capri.

      Pourquoi la CHOUCROUTE????? Je crois que c’est un des posts les plus absurdes que t’aies jamais livré, et un des meilleurs.

      Est-ce un hommage caché à la saucisse, vainqueur de l’Odyssée 2010??

      • Capri 22 décembre 2010 at 17 h 57 min

        Lorsque tu auras trouvé toi-même la réponse à « Pourquoi la choucroute ? », tu seras devenu un sage petit scarabée…

        PS = …toujours plus sage que moi parce que la réponse à cette question je ne la connais pas !!

  16. Jean 22 décembre 2010 at 20 h 41 min

    Merde, je viens de lire l’interview de Forget sur l’Equipe, elle est déjà en elle-même hilarante, voire géniale, il s’est fait mordre par Monfils ou quoi ?

    « Plus il y pense, plus il est convaincu de l’influence du « travail sournois » de certains spectateurs, (…) « cela explique peut-être le manque d’éclat, de folie ou de spontanéité de Mika sur le dernier simple » » Pété de rire ! Même, ça aurait été sympa que les Serbes se tournent.

    Le top, c’est ça : « que se serait-il produit si je m’étais levé de ma chaise, mis au milieu du terrain et j’avais dit : c’est inacceptable, soit ça s’arrête, soit on ne joue pas.»
    Bah on ne sait pas, tu l’as pas fait. On dirait le sketch de Coluche.

    Et puis il y a aussi Lionel Roux :
    « Non, le gros regret, c’est tout de même de ne pas avoir envoyé Gilles dans les vestiaires. Ca fait maintenant partie de ma jeune expérience de coach en Coupe Davis. »
    Putain, les boulets…

    « C’est à Richard de décider s’il a envie d’aller la gagner. Or, on sent encore parfois un peu de réticence, un peu de peur. » Ouais, bon…

  17. Jeanne 22 décembre 2010 at 20 h 45 min

    Ça en est où le catch de ce soir ?

    • May 22 décembre 2010 at 21 h 03 min

      1er set serré Nadal 7-6
      2ème set Fed égalise 6-4
      et pour finir Nadal 6-1 pour le retour d’ascenseur
      Le tout avec de jolies points de part et d’autre de temps en temps… mais trop sérieux, vraiment ils auraient pu la faire plus décontrac’.
      Les exhib’ c’est quand même autre chose à 4, ils auraient dû convier Djoko et Leurfils pour la déconne.
      J’ai regardé, hein! le tennis se fait rare ces temps-ci et on prend ce qui vient avant la reprise des hostilités.

      • Jeanne 22 décembre 2010 at 23 h 24 min

        Merci May, j’ai vu la fin où Federer laissait très manifestement filer.

  18. Jeanne 22 décembre 2010 at 20 h 57 min

    Le match devait sans doute se finir à 21h d’où le 3ème set express.

    • MarieJo 22 décembre 2010 at 21 h 55 min

      on dine après 21h en espagne, ça va ;)

  19. Lionel 22 décembre 2010 at 21 h 09 min

    http://www.lequipe.fr/Tennis/breves2010/20101222_200728_odesnik-sanction-reduite.html

    Odesnik peut reprendre dans une semaine. Ca veut dire concrètement une jurisprudence. Tu te fais prendre la main dans l’hormone de croissance, un truc de ouf donc, tu te montres coopératif qu’ils disent, en gros j’hésite entre le fait qu’il soit ricain ou qu’il ait balancé les copains, et tu prends 8 mois de suspention.
    L’ATP montre un bel exemple de lutte contre la sérénisation du circuit. 8 mois pour de l’hormone de croissance… ptdr
    La coco c’est autorisée. L’hormone c’est 8 mois max.

    • Antoine 22 décembre 2010 at 22 h 03 min

      Un an en réalité, mais ce n’est guère mieux..C’est même assez pitoyable..

    • MarieJo 22 décembre 2010 at 22 h 25 min

      en même temps, il va avoir un tas de ex-potes à l’atp pour lui filer une bonne patée pour son retour… revenir en paria, sa punition va continuer.

      • Nath 22 décembre 2010 at 22 h 50 min

        Pas faux… Pour rappel, un extrait d’interview de Roddick quand l’affaire a été rendue publique, il n’y est pas allé de main morte :

        « Q. Sorry to be a rally killer, but I wanted to hear your comments and thoughts on Wayne Odesnik.
        ANDY RODDICK: If he pled guilty, which it looks like he did, there’s nothing worse than that. I’m normally the one to give people the benefit of the doubt.
        If that’s the case, what we read today, that’s just plain cheating and they should throw him out of tennis. There’s just no room for it. I don’t — I was shocked. I was surprised. You know, we don’t need stories like that. You know, I know that’s the minority.
        If that’s the case, I have zero sympathy. »

        « Q. So you do not think there is a problem in the sport?
        ANDY RODDICK: I don’t see how there can be. I mean, unless everybody’s packing vials of stuff in their bags and smuggling it into countries, which I don’t — – God, I have a hard time believing that, you know.
        You know, I think HGH is the one in every sport where I hope they come up with a test and I hope they start just slamming guys. I hope when they do come up with a test for it they don’t tell anybody and they just implement it and start picking people off.
        Q. There actually is a test, Andy, but it’s not used in tennis.
        ANDY RODDICK: Well, the sooner the better. I think they should use it everywhere. You know, I just hope that — I wouldn’t be surprised if there is a test out there that we’re gonna be the first to come fly with it. I hope we do. I hope this will move it. There’s no room for it. We don’t need it. We don’t need that stigma.
        I take a lot of pride in what we have to do on a daily basis and how responsible we have to be for, one — lack of a better word — for one jackass to ruin it for the rest of us. »

        Tout est

        • Antoine 22 décembre 2010 at 23 h 17 min

          Le problème est que la sanction n’est nullement dissuasive.

        • Ulysse 22 décembre 2010 at 23 h 21 min

          C’est vrai qu’il est pas con le Roddick. Je l’aime bien ce mec malgré son jeu un peu monolithique (c’est pour dire chiant poliment).

          • Jeanne 22 décembre 2010 at 23 h 23 min

            C’est méchant pour les monolithes, j’espère que tu t’en rends compte :wink:

        • David 23 décembre 2010 at 8 h 26 min

          Il est bien gentil Roddick, aussi, mais tenter de faire croire qu’il n’y a pas de problèmes dans le tennis, c’est quand même nous prendre pour des bisounours.

    • Duong 22 décembre 2010 at 23 h 39 min

      encore une fois l’ATP n’est plus en charge des sanctions depuis quelques années (elle l’était à l’époque d’Agassi et encore en 2002-2003, ce qui était aberrant) : c’est la fédération internationale.
      Par contre il faudra qu’on me dise en quoi « il a été coopératif », car pendant 1 mois ou 2, il ne voulait pas arrêter alors qu’on le lui avait gentiment demandé (Gasdquet, lui, avait arrêté avant même qu’on lui demande :lol: non je rigole je crois qu’il a arrêté dès qu’on le lui a demandé)

  20. Duong 22 décembre 2010 at 23 h 42 min

    Pour ceux qui ne l’auraient même pas regardé, le match de ce soir valait la peine, celui-là : peu de services gagnants contrairement à hier, des échanges (surface moins rapide), et un Federer très bien dans son jeu, beaucoup de volées, d’amorties, coups droits gagnants …
    Et puis ils se sont plus lâchés, au moins dans le jeu et plutôt Federer, qu’hier, c’était plus plaisant.

    • Duong 22 décembre 2010 at 23 h 43 min

      Djita désolé ils n’ont pas arrêté de montrer la famille royale, quelques beautés espagnoles mais ils ont lâchement snobé nos deux beautés françaises si je ne m’abuse :evil:

    • Djita 23 décembre 2010 at 8 h 52 min

      Oh Duong c’est mignon. En effet la famille royale passait toutes les 5 minutes. Mais je t’avoue qu’on étaient plutôt discrètes. Moi, avec ma belle casquette RF bleue j’ai bien attiré l’attention des espagnols, qui se disaient « mais qu’est-ce quelle fout là avc sa casquette RF ». Et ma copine avec drapeau français et un gros tee-shirt Nadal c’était super marrant. Toutes les deux on formait un drôle de duo. Mais l’ambiance était au Rdv. Les joueurs nous ont régalés de beaux coups. Le public tres fair-play avec Federer. J’ai vu plusieurs personnes avec des tee-shirt RF ou casquettes. C’était sympa je me sentais moins seule. ;) D’ailleurs il y avait des français venus spécialement de France pour le match c’est quand même fou. Bien sur ils supportaient Nadal. :D
      Mais Nadal reste tout de même une personne à part en Espagne, je comprends maintenant pourquoi les autres joueurs espagnols ont tres peu de visibilité parmi leurs concitoyens. Nadal est adulé, par les papis,mamies,jeunes et adultes. C’est assez impressionnant. C’était vraiment une belle expérience. Par contre je n’ai pas trouvé la Caja Majica si bien que ça. On nous l’avait vendu comme un stade spécial et tout mais je l’ai trouvé juste agréable parce qu’il est neuf et récent mais il n’a rien de particulier même l’architecture où on si perd. Mais bref c’est un détail.

      Pour ensuite clôturer la soirée par un match de foot du Real Madrid juste a cote des joueurs c’était le summum. Là par contre on n’avait pas l’air idiotes avec le drapeau français grâce au triplé de Benzema. Le stade Santiago Bernabeu est sublime. Et l’ambiance tout aussi exceptionnel.
      Et d’ailleurs apres le match j’ai encore vu un jeune homme avec une casquette RF, quand je vous disais qu’il est apprécié le RF.

      PS:Pour le petit morceau de terrain à 65€ avc la dédicace de Rafa il y avait une queue pire que Disney pour les jeux un weekend. Je suis vite partie. :D

    • Elmar 23 décembre 2010 at 9 h 08 min

      Match plus plaisant qu’hier, c’est clair. Mais bon, ça restait… voilà quoi!

      Concernant la Caja Majica, vu depuis la télé, j’ai largement préféré sa version indoor, que j’ai trouvée agréable, à la version terre battue outdoor que je trouve très laide.

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis