Wimbledon un jour, Wimbledon toujours

By  | 24 février 2011 | Filed under: Bord de court

Appelons-le Richard. Richard est le deuxième plus grand fan de Federer au monde après moi. Richard est un vieux pote et, en cette année 2006, il est en train de terminer son année d’étude à Londres. Richard à Londres fin juin ? Comment ne pas en profiter  pour crécher dans sa piaule universitaire de 4m² (véridique !) et passer une journée inoubliable à Wimbledon (quitte à rater l’anniversaire de ma compagne…) ? Le plus beau tournoi du monde offre en plus la garantie de voir Federer fouler la pelouse le lundi à 14 heures tapantes, ce qui en matière d’organisation est très pratique.

L’accueil de BigMac

C’est ainsi que je débarque chez lui au soir du jeudi 22 juin 2006. Le lendemain, nous suivons, fébriles, le tirage au sort sur Internet. C’est quoi cette magouille ? Fed se tape Gasquet (vainqueur récent à Nottingham) au premier tour et Henman (quatre fois demi-finaliste du tournoi) au second tour. Alors que dans le même temps, l’ennemi public n°1, celui dont il ne faut pas même oser prononcer le nom devant nous, se voit attribuer pour adversaire une wild-card (Bogdanovic) et un qualifié (Kendrick). La blague !

A peine le choc encaissé, nous décidons d’aller repérer les lieux. 40 minutes de RER plus tard, nous débarquons dans la banlieue de Wimbledon. A la sortie de la gare, des écriteaux nous mettent tout de suite dans la bonne direction. Et nous cheminons sur une allée toute britannique où les cottages se suivent… lorsque nous apercevons, au loin, l’entrée du All England Lawn Tennis and Croquet Club. Le long de la haie, les doux bruits de balles de tennis ravissent nos oreilles ; nous devinons des courts d’entraînements bien qu’il nous soit impossible de réellement discerner qui joue. Enfin, nous parvenons à l’entrée de Wimbledon. Nous pénétrons alors dans ce qui nous apparaît être le Graal de tout fan de tennis. Le Saint des Saints. Le Shangri-La. Le Walhalla. Wimbledon.

Une fois les billets en poche, nous nous dirigeons vers le musée dans lequel John McEnroe (son hologramme en tous cas) nous guide. Nous nous arrêtons longuement, en recueillement, devant la Coupe de Wimbledon sur laquelle nous nous assurons que le nom de Federer est bien gravé trois fois. A la sortie du musée, nous hésitons longuement dans le Wimbly Shop, mais, en pauvres étudiants désargentés que nous sommes (déjà plus tout à fait pour ma part), nous décidons de ne pas claquer les quelques 30 £ (alors à son taux le plus fort) que coûte la fameuse serviette.

Débute alors une formidable aventure pour Richard et moi. Sortis du musée, nous errons, mine de rien, dans les travées du Club, entre les courts. Nous n’hésitons pas à regarder un set d’entraînement entre Roddick et Hrbaty sur un gazon d’une perfection telle qu’on le croirait sorti des prairies de Naboo (l’Américain souffle comme un bœuf à chaque frappe de balle mais dégage vraiment quelque chose sur le court) ; nous entendons les râles – que n’aurait pas renié Dark Vador – de Celui-dont-il-ne-faut-pas-même-oser-prononcer-le-nom-devant-nous sur un autre court ; enfin, nous passons à côté de Patty Schnyder. Nous nageons dans une zone grise : toutes les personnes présentes autour de nous portent des laisser-passer que nous n’avons évidemment pas, mais personne ne nous a rien demandé. Étonnant laxisme britannique, n’est-il pas ? Enivrés par notre heureuse incursion parmi le monde de la petite balle, nous faisons le tour du Club et croisons allègrement joueurs, entraîneurs, journalistes et officiels de Wimbledon. De fil en aiguille et à défaut de pouvoir entrer dans l’inaccessible Centre Court, nous tentons une incursion sur le Court n°1. Cette témérité signifiera la fin de notre escapade puisque nous sommes repérés. L’on nous demande de quitter les lieux. Ce que nous faisons, non sans nous être au préalable renseignés des modalités d’obtentions des billets pour lundi.

Oui, car c’est bien le lundi 26 juin, à 14 heures précises, que nous désirons poser notre séant dans les tribunes du Centre Court pour voir le match d’ouverture avec son Seigneur Roger Federer. C’est d’ailleurs pour cette raison que nous avions renoncé à la loterie internet : sur wimbledon.org, il est impossible de choisir le jour pour lequel vous voulez un billet ! Dès lors, il était bien trop aléatoire d’y tenter ma chance, surtout qu’il me fallait impérativement être à la maison mercredi matin. Notre seule chance, notre unique espoir résidait donc dans la queue de Wimbledon. Avec Richard, nous avions prévu de dormir le dimanche soir devant les caisses afin d’être sûrs d’avoir des billets. Comme deux précautions valent mieux qu’une, donc, nous avons préféré nous assurer auprès des gens sur place que cela serait suffisant : nous étions prêts, s’il le fallait, à dormir deux nuits d’affilée sur place. La caissière nous rassure : l’ouverture des portes est fixée au lundi 10 heures et, en principe, en venant à 6 heures du matin, cela devrait être suffisant. Que Dieu soit loué : nous sommes restés méfiants vis-à-vis de cette information!

Je vous fais grâce de ma soirée du vendredi dans un pub, ponctuée par la qualification de l’équipe suisse de foot en huitièmes de finale de la Coupe du Monde grâce à sa victoire 2-0 sur la Corée du Sud (Yakiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin) et de ma tournée des pubs du samedi pour en venir directement au dimanche 25 juin.

Depuis trois jours donc, Richard et moi n’avons pratiquement pas échangé un mot qui ne concerne le tennis (bon, peut-être un peu de Yakiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin aussi). Le b.a.-ba du tennis : les plus beaux coups joués par Federer, les plus beaux matchs de Federer, les plus grandes déceptions de Federer, les plus belles tenues de Federer, les années de jeunesse de Federer, etc. En prenant soin, cela dit, d’éviter de parler du sujet qui fâche, la finale de Roland-Garros à laquelle, telle un crève-cœur, Richard a assisté. Dimanche représente évidemment l’apogée de nos conversations tennistiques puisque nous savons que, le soir venu, nous serons directement plongés dans l’ambiance du plus grand tournoi du monde.

Queue, je t’aime

Aux alentours de 17h, nous prenons donc le RER, direction Church Road. Dans le train, nous sentons la tension monter. Et pour la première fois de ce séjour, un silence commence à s’installer entre Richard et moi. Le cœur palpite, à mesure que nous approchons de Southfields Station.

Une fois sur place, à environ 18h, une première divergence de vues intervient entre Richard et moi : j’aimerais assurer le coup et m’installer directement devant la caisse de Wimbledon ; lui pense que nous avons le temps, il a faim et un pub nous tend les bras, qui retransmet qui plus est le huitième de finale de la Coupe du Monde Portugal – Pays-Bas. Pendant deux heures environ, j’oublie le tennis devant le « spectacle » proposé par les deux équipes : 16 cartons jaunes distribués, 4 expulsions! Il y a de quoi rigoler un bon coup avant de nous avancer dans Church Road.

Mais notre hilarité a tôt fait de se transformer en angoisse. A peine mettons-nous un pied dans le Marga (noble sentier qui mène au Nirvana) que l’effroi nous prend : un immense serpent se dresse devant nous. Un serpent humain. Une foule, qui s’étend à perte de vue. Mon cœur s’arrête. Est-ce un festival ? Que font tous ces gens ici ? Tous sagement assis, les uns derrières les autres, sur le trottoir, certains jouent de la guitare, d’autres allument leur barbecue en aluminium pendant que d’autres encore montent leur tente à même le trottoir. Avec Richard, stressés comme jamais, nous remontons cette queue à vive allure car nous ne voulons pas y croire : tous ces gens-là font la queue pour Wimbledon ! Nous parvenons jusqu’à l’entrée et devons nous rendre à l’évidence. L’espace d’un instant, je craque : tant pis, on se met devant tout le monde, là, planté devant la grille. On ne peut pas ne pas faire cela ; on ne peut pas ne pas assister à la journée de demain! Richard me ramène à la raison : il nous faut trouver la fin de la queue pour nous y placer. Nous revenons sur nos pas et, dans un état second de panique, je retiens (ou n’ai-je pas retenu ? Seul Richard pourrait nous le dire) mes vertes critiques à son encontre : pourquoi diable avons-nous regardé cette caricature de match de football au lieu de nous précipiter ici ? Soyons maudits, maudits, maudits…

Et le pire était à venir : la panique se transforma en désespoir au moment où, alors que nous croyions être arrivés au bout de la queue sur le trottoir, nous constatâmes que celle-ci tournait pour s’enfoncer dans un immense parc (Wimbledon Park). Horreur : des centaines de campeurs sont déjà présents sur les lieux! Et nous qui pensions avoir assuré nos arrières! Mortifiés, nous allons nous installer en fin de queue en priant tous les dieux du monde qu’il reste deux petits tickets pour les losers que nous sommes.

Des officiels de Wimbledon, dans leurs tenues violettes et vertes, passent dans les parages. Aussitôt, nous nous dirigeons vers eux pour leur demander leur avis : aurons-nous des places pour le lendemain ? Ils ne sont pas sûrs et nous disent que certains, juste devant nous, font la queue pour les billets de… mardi ! Mais ils nous disent également qu’il existe une south queue, laquelle est, traditionnellement, moins courue que la north queue, où nous sommes. Toutefois, ils ne peuvent pas nous dire ce qu’il en est en ce jour.

C’est un quitte ou double : il nous faut quitter nos places, que nous ne retrouverons plus pour tenter l’aventure de la south queue, à un quart d’heure de là, nous a-t-on renseignés. Un quart d’heure ? Et si ce quart d’heure s’avérait décisif pour obtenir des places ? Nous sprintons vers le fond du parc, dans la direction que les officiels nous ont montrée.

Mais un nouveau vent de panique se lève. Au fond du parc, il n’y a rien. Il fait très sombre, il fait nuit, il vente énormément et il pleut. Et nous sommes là, perdus, deux âmes dévastées qui voient leur rêve s’achever au fond de ce parc déserté. Nous courons dans tous les sens, cherchons une sortie. En vain. Une lueur d’espoir apparaît sous la forme d’un couple, aussi perdu que nous. Au moins, nous ne sommes plus seuls.

Alors, je ne sais plus vraiment lequel d’entre nous pris une décision qui s’avérera décisive : il nous faut escalader la grille dont la porte est fermée. D’une hauteur de trois mètres et bardée de pique, celle-ci n’a pas décidé de nous faciliter la tâche. Toujours est-il que nous y parvenons. Cette fois, nous avons retrouvé la lumière des lampadaires d’une rue… mais nous ne savons pas vraiment où nous sommes. Notre sens de l’orientation aiguisé nous pousse vers la légère montée sur la droite et… nous arrivons vers la south queue ! Nous n’avons aucune idée d’où commence cette queue et ne voulons pas le savoir. Nous nous asseyons à même le trottoir, contre le petit muret, derrière une tente habitée par trois jeunes Français. Et nous ne bougerons plus d’un pouce de la nuit. Il doit être quelque chose comme 23h lorsqu’un officiel de Wimbledon passe vers nous et nous tend de précieux sésames : une queue card ! Celui-ci ne nous garantit pas nos places pour le lendemain, mais au moins désormais nous ne pourrons pas être dépassés par d’autres personnes. De plus, l’officiel semble assez optimiste quant à nos chances.

Évidemment, avant de voir jouer Federer dans son jardin, nous avons encore une nuit difficile à passer : une nuit fraîche, très fraîche. Une bise glaçante. Et une pluie s’accroissant d’heure en heure. Et pour seul abri, nous possédons un seul parapluie. Pour seule couverture, nos vêtements, rembourrés de papier journal trouvé là. Nous sommes bien deux clochards, dans une rue anglaise. Par ce froid et dans ces conditions, impossible de fermer l’œil. Alors, pour passer le temps, nous parlons tennis et jouons aux cartes en nous moquant allègrement des tournois de Sopot et Bastad. La nuit est longue, nous avons froid. Ce qui nous égaie en revanche, c’est de constater que la queue s’est largement densifiéeaprès nous !

Nous voyons enfin poindre, avec bonheur, l’aurore, ce d’autant plus que la pluie a la bonne idée de s’interrompre un moment. Petit à petit, les gens sortent de leur tente – nous étions, pour ainsi dire, les seuls à être aussi peu prévoyants ! – et préparent leur petit déjeuner. Nous n’avons rien à nous mettre sous la dent. Mais à 7h, des officiels passent, réveillent ceux qui sont encore endormis et nous demandent de nous lever : la queue se met en route. Devant nous, les trois Français ronchonnent et n’ont pas la force de se retirer des bras de Morphée. Tant pis pour eux : ils ont laissé passer leur chance et nous ne les reverrons plus de la journée !

A un rythme des plus tranquilles, nous avançons, pas totalement sereins, car tant que nous n’aurons pas notre billet en mains, nous redouterons de ne pas pouvoir assister à ce lundi d’ouverture ; il y a tellement, tellement de gens devant nous et nous sommes tellement désorientés que nous n’avons pas la moindre idée d’où se trouve le All England Lawn Tennis and Croquet Club. Autre sujet d’inquiétude : la pluie est toujours là, par intermittence.

Pendant trois heures de temps environ, nous avançons comme des limaces et nous pouvons discuter de tennis avec les gens qui nous entourent. A un moment donné, un Français dans la quarantaine nous félicite par avance de la victoire de Federer : il prétend très bien connaître le père de Richard Gasquet et nous explique pourquoi celui-ci n’a aucune chance : c’est un flemmard à l’entraînement. Nous écoutons cela d’une oreille, parce que nous nous méfions de Gasquet : il est encore le très prometteur junior que la France attend, il a battu Federer une année auparavant sur terre battue et vient de remporter un tournoi sur gazon.

Le temps s’accélère lorsque nous passons le contrôle de sécurité : une fouille au corps organisée avec sérieux mais dans le calme. Nous nous rendons alors compte du monde présent : les deux queues se rejoignent enfin. Et c’est impressionnant.

Entrance A, Row A, Seat 20

Un peu plus tard, vers les 10h30 sans doute, nous arrivons vers les caisses. Cette fois, ça y est, nous en sommes sûrs, nous pourrons assister à la première journée du tournoi. Mais la tension est tout de même plus que présente : pourrons-nous avoir des places pour le Centre Court sur lequel Roger Federer est attendu trois heures plus tard ? A nouveau, notre rythme cardiaque s’accélère. A nouveau, un silence angoissant s’installe entre Richard et moi.

Nous voici face à la caisse. Enfin. Et… HOURRA ! Nom de Dieu que c’est bon ! Oh oui, encore ! Il reste des places pour le Centre Court !

Nous pouvons même choisir dans quelle zone nous allons nous trouver. Richard préfère des places sur le côté et je me fie à son expertise. Nous venons de passer le dernier écueil.

Sésame, ouvre-toi ! Le trésor tennistique est là, devant nous ! Wimbledon, first day. Heureux, nous sommes HEU-REUX. Devant nous se dresse le panneau avec le programme du jour. Stan joue également aujourd’hui, sur un court annexe et avant deux heures. C’est parfait, nous pourrons le voir jouer avant Federer.

Sauf que… sauf que Wimbledon ne serait pas Wimbledon sans la pluie qui refait son apparition. Étonnamment, nous restons assez détendus. Il reste encore trois bonnes heures avant le match de Federer et le météo est plutôt positive. Toutefois, comme une bonne partie des spectateurs en ce jour, nous trouvons un abri du côté du Court n°1, près des buvettes. Avec nos habits rouges à croix blanche, nous avons tôt fait de faire la rencontre d’autres supporters helvétiques que nous repérerons désormais de loin grâce à leurs splendides chapeaux rouges et blancs.

Lorsque la pluie cesse, nous nous rendons aux abords du court n°5 où Stan devrait faire son apparition… Mais les prévisions ne doivent pas être excellentes car, bien que le soleil ait fait son apparition, il semble que les organisateurs ne tiennent pas à envoyer les joueurs sur le court. Nous restons bras ballants à attendre pendant une bonne demi-heure, avant de nous décider à prendre nos places dans le Centre Court. Il doit être environ 13 heures, mais nous sommes précautionneux !

Moment de grâce. Souvenir éternel. Chair de poule au moment de le narrer. L’émotion me prend quatre ans plus tard au moment de décrire cet instant magique : nous cherchons notre chemin dans les allées du Centre Court. Nous nous dirigeons vers l’entrée appropriée. Nous sommes près du court. Très près. Le gazon est si vert. Nous observons nos billet, cherchons nos places. Nous nous regardons, incrédules. Nous vérifions. Encore. Nous éclatons de rire, nous pleurons de joie, notre hilarité n’a d’égal que notre euphorie : nous sommes au premier rang ! Le gazon est là, à un mètre de nous. Vert. Ce qui suit est un rêve. Ce qui suit est un trip de toxicomane shooté au LSD. Ce qui suit est un mythe. Mais c’est aussi la plus stricte vérité.

Une heure s’écoule, comme dans un songe, où le temps ne circule plus. Une heure ? Où était-ce une minute ? Où était-ce une journée ? Le temps s’est arrêté, là, à un mètre du gazon du Centre Court. Autour, tout est vert, tout respire la tradition, tout nous ramène un siècle et demi plus tôt. Car ici, qu’est-ce qui a changé depuis les débuts du tournoi ?

Nous sommes situés dans le coin de l’entrée des joueurs. Depuis notre position privilégiée, nous LE voyons avant tout le monde dans le couloir menant sur le Centre Court. Avec sa Jacket. Oui, Roger Federer entre sur le Centre Court de Wimbledon et il porte une superbe Jacket couleur crème. Nous sommes parmi les 10 ou 20 premières personnes au monde à avoir vu ce spectacle, ce moment où Roger a quitté le monde du tennis pour devenir une icône.

Échauffement. Photos. La chaise de l’arbitre nous bouche en partie la vision du court. Peu importe, nous sommes à quelques mètres de Federer sur le Centre Court de Wimbledon !

Début du match. 3/0. Puis un set de belle tenue. Avec un slice « rogerien » qui est un vrai coup d’attaque, qui part à une vitesse ahurissante et fuse sur le gazon au niveau des chevilles. 6/3. Le set est vite envoyé.

Puis la pluie fait son apparition à nouveau. Les joueurs sont renvoyés au vestiaire. Nous attendons sous notre unique parapluie. Les annonces se succèdent, retardant toujours plus le retour du beau temps et des joueurs sur le court. Cette fois, on bâche le court. La pluie redouble. Nous voilà retranchés dans les travées du Centre Court, dans l’attente d’une annonce cette fois rassurante. Nous avons tout le loisir d’observer le mur de présentation des anciens vainqueurs.

Nous ne le savions pas encore ; nous ne l’envisagions même pas encore ; pourtant, nous ne verrons plus de tennis ce jour-là ! Après de multiples renvois, l’annonce, vers 18h30, tombe comme un couperet : tous les matchs sont renvoyés au lendemain. Cette nouvelle est reçue avec tout le flegme britannique possible : personne ne s’énerve, personne ne s’offusque. Bien que déçus de ne pas pouvoir assister à plus de tennis, en particulier du Maître des lieux, nous nous dirigeons, heureux, vers la queue (encore !) pour sortir du All England Lawn Tennis and Croquet Club. Nous venons de passer une journée à Wimbledon. Une journée à Wimbledon, mes amis !

Une journée à Wimbledon, Richard, tu te rends compte ?

Nous venions de passer 24 heures à Wimbledon et nous n’avions vu que 30 minutes de tennis. Nous avions vécu une nuit cauchemardesque, à même le trottoir, sous la pluie, sous le vent, dans le froid. Nous avions vécu une journée sous le signe de la pluie également, dans l’attente permanente et angoissante de voir le soleil et du tennis apparaître. Pourtant, nous étions les plus heureux des hommes ; pourtant encore, cela reste un souvenir lumineux et indélébile : nous sommes entrés sur le Centre Court ; nous étions au premier rang (l’émotion me gagne en l’évoquant une fois encore) ; nous avons vu Roger Federer entrer sur le court avec sa Jacket. Nous étions à dix mètres de Federer jouant sur le parfait gazon du Centre Court de Wimbledon. Et tout cela restera toujours entre Richard et moi.

Voir Wimbledon et mourir.

What else ?

About 

Tags:

404 Responses to Wimbledon un jour, Wimbledon toujours

  1. Jérôme 26 février 2011 at 17 h 23 min

    Bon, voyons les choses positivement. Le Fed doit être un peu superstitieux. Comme vous tout à l’heure, il en a eu marre de battre Djoko dans les tournois mineurs pour perdre les seuls matches qui comptent : ceux en tournoi du GC. Alors il a décidé de refiler le mistigri au serbe en se disant que la prochaine en GC serait pour lui. :mrgreen:

  2. Sylvie 26 février 2011 at 17 h 25 min

    Une catastrophe cette fin de match. A partir du jeu de break offert, il n’a plus rien fait sur le court. Djokovic n’a pas eu à forcer son talent. J’ai peur d’une période similaire à l’année dernière pour Federer. En plus,ça fait deux défaites très sèches de suite, ça va peser très lourd pour la suite.

    • fieldog, vainqueur 2010 de l'odyssée (dans le cul nabot!) 26 février 2011 at 17 h 27 min

      Encore une fois, à l’OA le match a été beaucoup plus serré que le score ne le reflète…

  3. fieldog, vainqueur 2010 de l'odyssée (dans le cul nabot!) 26 février 2011 at 17 h 25 min

    Bravo à Novak. Dur, dur de voir Federer sans envie sur le court. C’est dommage parce que si le serbe a été impérial dans le 1er set, il y avait largement la place de passer dans la 2nde manche. Mais le suisse s’est sabordé tout seul, comme un grand… Allez doudou, Rdv à Indian wells!

  4. Oliv 26 février 2011 at 17 h 28 min

    A ce rythme la, il est probable que djoko passe devant Fed après la tournée US de printemps !

    • Sylvie 26 février 2011 at 17 h 30 min

      En même temps, il le mérite. Un GC et un 500, il joue mieux et est meilleur. Est-ce que Federer va être capable de hausser son niveau de jeu et de rivaliser avec lui et d’autres comme Del Potro qui revient, sans compter Nadal ? Je suis un peu sceptique. Les années le rattrapent, qu’on le veuille ou non.

      • Oliv 26 février 2011 at 17 h 34 min

        Moi aussi, j’ai vraiment la sensation qu’il ne peut maintenant s’en sortir que sur des surfaces très rapides. A wimbledon peut-être ? J’ai peur que la saison sur terre soit un calvaire pour le suisse.

      • NTifi 26 février 2011 at 17 h 37 min

        C’est clair, mais à l’AO Federer avait rivalisé avec Djoko même s’il avait pris 3 sets. Donc même si Federer hausse son niveau il aura une possiblité de le battre mais ce n’est pas garanti car le Serbe n’est plus du niveau d’il y a 3-4 ans, il a incroyablement muri.

  5. Sylvie 26 février 2011 at 17 h 28 min

    Il a vraiment donné l’impression de balancer la fin du match et c’est un peu moche.

    • inès 26 février 2011 at 17 h 57 min

      Je n’ai pas eu la même perception.Je crois que Federer est tout simplement dominé dans le jeu.

      Pour avoir vu leur confrontation à l’AO, je trouve que l’on voit la même chose, avec un léger cran au dessus pour la domination de Djoko. Il est meilleur dans la diagonale des revers et sans prendre de risque. Il pousse Federer à l’erreur, soit parce que ce dernier emplâtre en revers, soit parce qu’il cherche à décaler en coup droit sans en avoir le temps.
      Dans l’autre diagonale, il est très sûr et a fait des points gagnants en réplique court croisé.
      Au service, il n’a plus le point faible qu’il a eu.

      Pour marquer contre lui, Federer n’a plus trop le choix ! En dehors du service, il peut marquer en coup droit long de ligne en prenant la balle très tôt. Il peut monter mais à condition de bien avoir fait reculer Djoko sinon, il ne fait pas le point.

    • Sylvie 26 février 2011 at 18 h 09 min

      Je l’ai trouvé dominé dans le jeu au premier set, mais au deuxième c’est lui qui permet à Djokovic de recoller en faisant un jeu de service pourri qui commence par une double et une faute directe pour s’achever par un smash raté, il me semble. Ensuite, à 4/3 Djokovic, il fait une succession de fautes également. Il semble absent et donne l’impression de se débarrasser de la balle. Autant au premier, je trouvais aussi que le jeu de Djokovic le poussait à la faute, autant dans le deuxième, j’ai eu l’impression qu’il s’est mis dedans tout seul et semblait largué, sans tactique, rien. J’avoue que je suis très pessimiste pour la suite.

      Ceci dit, j’étais optimiste après Doha, alors que peut-être qu’il va monter en puissance dans les mois qui viennent. J’ai l’impression qu’il est vraiment passé derrière Djokovic et Nadal en terme de jeu et qu’il va de plus en plus se faire dominer par tous ces joueurs puissants type Soderling, Del Po…

      Il y a forcément un moment où ses 30 ans vont peser. Il est, somme toute, logique qu’il soit dépassé par des mecs de 24/25 ans au sommet. Il faut qu’on s’y habitue.

      • fieldog, vainqueur 2010 de l'odyssée (dans le cul nabot!) 26 février 2011 at 18 h 20 min

        Enfin il ne faut pas non plus tout voir en noir. Sod, hormis à RG l’an dernier, Federer a pour habitude de le dominer sans coup férir… Ne tombons pas dans le piège de tirer hâtivement des conclusions après un mauvais match de sa part.

        On pensait qu’il ne battrait plus jamais Nadal : il l’a battu en finale du Masters.
        On craignait que Soderling allait le tordre à chaque confrontation après RG 2010; résultat 2 victoires pour le suisse…

        • Diana 26 février 2011 at 18 h 24 min

          coucou ma saucisse, j’aime tes analyses réfléchies :)

          • fieldog, vainqueur 2010 de l'odyssée (dans le cul nabot!) 26 février 2011 at 18 h 25 min

            ;)

            • Diana 26 février 2011 at 18 h 29 min

              je suis avec toi, tu comprends ?

              • fieldog, vainqueur 2010 de l'odyssée (dans le cul nabot!) 26 février 2011 at 18 h 33 min

                Of course ma chère! :)

          • NTifi 26 février 2011 at 18 h 28 min

            C’est surtout parce qu’elles sont optimistes envers ton « champion ».

          • fieldog, vainqueur 2010 de l'odyssée (dans le cul nabot!) 26 février 2011 at 18 h 33 min

            NTifi, je ne suis ni optimiste ni pessimiste, simplement tirer des conclusions sur ce match alors que nous sommes qu’au tout début de la saison, est inapproprié. Ça fait depuis 2008 qu’on l’enterre après chacune de ses défaites donc je trouve utile de tempérer…

            • NTifi 26 février 2011 at 18 h 38 min

              T’as pas tord mais bon là ya quand même Djoko qui a retrouvé son service puis encore Nadal contre qui il a un peu de mal. Même si Fed retrouve un grand niveau c’est pas sûr qu’il fasse une grande saison.

        • Sylvie 26 février 2011 at 18 h 41 min

          Fieldog, sur le fond, je te suis, mais malgré tout, ne nous voilons pas la face, Federer va forcément baisser de pied de plus en plus, ce qui est logique, inévitable. Le point positif c’est que Federer a encore de la marge sur plein de joueurs sans jouer au top. Après contre un top 5 en pleine bourre c’est insuffisant. Est-il encore capable de corriger le tir, je m’interroge et cela me semble légitime de s’interroger.

    • inès 26 février 2011 at 18 h 25 min

      Il se fait breaker 2 fois dans chaque set. Ceci dit, c’est vrai Sylvie que ses deux derniers jeux de service dans le match sont particulièrement ratés, en étant mené 40/0 à chaque fois.

      Je crois qu’il accuse le coup même s’il ne montre rien. Et quand le doute s’infiltre dans l’esprit, le jeu s’effrite et il rate ce qu’il réussit sans problème d’habitude !

      • fieldog, vainqueur 2010 de l'odyssée (dans le cul nabot!) 26 février 2011 at 18 h 28 min

        1 seule fois dans le 2nd set ;)

        • inès 26 février 2011 at 18 h 42 min

          Non, fieldog, voici le déroulé du second set :
          - Service D : 1/0
          - Service F : 1/1
          - Service D : 1/2 break de Fed
          - Service F : 3/1
          - Service D : 2/3
          - Service F : 3/3 débreak de Djoko(0/40,15/40,J)
          - Service D : 4/3
          - Service F : 3/5 2ème break de Djoko(0/40,30/40,J)
          - Service D : 6/3

          • fieldog, vainqueur 2010 de l'odyssée (dans le cul nabot!) 26 février 2011 at 18 h 47 min

            Ah oui tu as raison, j’avais zappé le 2nd break. Mes plates excuses.

            • inès 26 février 2011 at 18 h 53 min

              Pas grave, fieldog !
              Simplement, j’ai une très bonne mémoire et très organisée.

  6. Antoine 26 février 2011 at 17 h 32 min

    6-3 6-3 en 1h11; un score fédérien…Il faut suivre les pronos de Karim: il avait dit en deux sets et a eu raison mais il fallait bien sûr inverser l’ordre des joueurs !

    Cela ressemblait beaucoup à la finale de Shangaï avec la Murène dans le rôle de Djoko. Rien à dire, le Djoko a été excellent, comme à Melbourne…avec juste un petit coup de mou sur un jeu de service au deuxième set, comme à Melbourne… Je ne l’avais pas vu jouer de la semaine et entendais dire qu’il ne jouait pas bien; visiblement il a très sérieusement élevé son niveau de jeu en 24h..Federer a fait le chemin inverse..C’est la forme du jour qui compte entre deux joueurs d’un niveau équivalent ou peu s’en faut et aujourd’hui, il n’y avait pas photo..

    En tout cas, si Djoko continue a jouer comme cela au cours des six prochains mois, il deviendra numéro un mondial sans aucun doute…

    • David 26 février 2011 at 17 h 36 min

      Je verrais bien Djokovic remporter Miami ou Indian Wells. Après, ce qui sera intéressant, c’est la saison de terre battue. S’il arrive à bousculer voire à battre Nadal dans les tournois de préparation, il va arriver avec une drôle de pression à Roland Garros, chose qu’il n’avait pas subie en Australie…
      Enfin, on en est encore loin.

    • Coach Kevinovitch 26 février 2011 at 17 h 52 min

      Lors des six prochains mois, on ne jouera sur dur que pendant qu’un mois.

      Mais c’est vrai que ce Djokovic-là est très intéressant, on va voir s’il va pouvoir conserver ce leadership actuel sur dur à Indian Wells et Miami.

      J’ai hâte de voir des confrontations contre Nadal ou Soderling.

      Pour Roger, cette défaite ne présage rien….DU TOUT. Les deux seuls matches qu’il a perdus ont été contre le meilleur joueur de ce début d’année.

  7. David 26 février 2011 at 17 h 40 min

    Djokovic donne l’impression de réaliser son début d’année 2008. A voir si c’est pour de bon cette fois, ou si le soufflet va à nouveau retomber. A Dubaï, cette semaine, il a été très mauvais, mais a su élever son niveau de jeu de manière considérable entre la demi et la finale. Il aurait pu passer à la casserole contre Lopez et Berdych.

  8. Diana 26 février 2011 at 18 h 21 min

    Tiens, m’aperçois que les croque-morts étaient de sortie ce jour. Rien de nouveau sous les tropiques.

    • Mozeur P. 27 février 2011 at 9 h 34 min

      ça va comme tu veux, diana ?

      moi, je sais pas pourquoi, mais j’ai une de ces frites ce matin!

    • Diana 27 février 2011 at 17 h 14 min

      Tiens le retour de Mother Fucker.
      Tu as du souffrir ces derniers mois, ça s’est vu tu me diras, tant tu as brillé par ton absence quand Federer faisait feu de tout bois.

  9. Diana 26 février 2011 at 18 h 41 min

    Je reprends à mon compte un expression chère à Franck-V : « c’est à la fin du bal qu’on paie les musiciens »

    Ne pas oublier l’envie qui anime Fed, et qui le fait se remettre en question jour après jour.

    Djoko est visiblement resté sur son nuage de l’AO, y’a pas le feu au lac, hein ? et cela demeure un bon résultat pour Fed, mais beaucoup semblent l’oublier : titre à Doha (après une fin de saison exemplaire), 1/2 à l’AO, finale à Dubai, que demande le peuple? trop, bien de trop. Plus qu’il n’est humainement possible. Fed, pas Robocop CQFD.

    bah Djoko est resté sur son nuage de l’AO, rien de grave

    [Franck]
    17:59
    peu se rendront compte que ça reste un bon résultat, Nole comme en 2008 à IW a sa dose de confiance après l’AO
    il ne va pas sortir ça toute l’année…
    mais alors, on n’y pensera plus..comme d’hab
    [Vous]
    18:00
    et comme il sait qu’on va l attendre, il va se coller la pression tout seul comme un grand
    [Franck]
    18:00
    on se demandait quelle rentrée pour Fed après la perte de son dernier GC, ben on a vu, une finale contre l’homme en forme du moment
    et 300 pts de pris au passage sur tout le monde
    [Vous]
    18:01
    tu es un comptable qui s ignore hihi
    je t adore Franck, tu as le don de m’apaiser la ou les autres me mettent en fusion
    [Franck]
    18:01
    ben je sais compter aussi qu’il n’a pas les mêmes choses à prouver à ce stade de sa carrière..
    ah ben je peux me tromper aussi, mais c’est loin d’être suffisant pour me faire paniquer
    pas avec ces types-là
    Fed ou Sampras 30tenaires
    tant qu’ils continuent à jouer, y’a danger :-):-)
    [Vous]
    18:03
    pour moi, tout ce qui compte, c est que Fed assume cette défaite tranquilou : le reste, je m’en tape
    tu sais on vit dans une epoque ou il faut produire… du resultat, du resultat, du resultat
    [Franck]
    18:03
    la défaite c’est jamais agréable mais sans excès d’optimisme, y’a la place pour relativiser
    le Sod barré par Dolgo à l’AO, c’est qd m une contre perf, ben il est reparti comme si de rien n’était
    Murray, intouchable à Shanghaï se cherche depuis
    tout ça quoi
    ça va, ça vient
    Fed a fait une bonne fin de saison et il commence par un titre, une 1/2 et une finale contre Djoko invaincu, faut qd m remettre les choses à leur place…
    Nadal n°1 incontesté n’a rien fait depuis l’US sauf Tokyo contre Monfils… faut largement relativiser.

    • Jeanne 26 février 2011 at 23 h 56 min

      Merci Diana.Physiquement on dirait un peu Björn !

      • Diana 27 février 2011 at 17 h 09 min

        Mais le plaisir fut partagé :) Toujours intéressant de mettre un visage sur un pseudo, une idée pour la famille 15-love tiens.

  10. Antoine 26 février 2011 at 18 h 48 min

    IL y en a un qui a tiré, lucidement me semble t il, et ce avant la finale de Dubaï, les conclusions qui s’imposent désormais, c’est notre ami Nadal:

    http://www.atpworldtour.com/News/Tennis/2011/02/Other/Nadal-Declares-Dominance-Over.aspx

    En voilà un qui ne se fait guère d’illusion sur la durée de sa longévité au premier rang, à juste titre..

    • Sylvie 26 février 2011 at 18 h 54 min

      A voir. Je pense qu’il a a une telle marge sur terre, qu’il peut voir venir.

    • fieldog, vainqueur 2010 de l'odyssée (dans le cul nabot!) 26 février 2011 at 19 h 01 min

      En substance, il dit plutôt qu’il n’y a rien de nouveau sous le soleil et qu’il est un peu tôt pour définitivement ranger l’hydre à 2 têtes au placard…

    • Coach Kevinovitch 26 février 2011 at 20 h 31 min

      Il a juste dit que le duopole était terminé et qu’il y aurait plus de concurrents pour les Grands Chelems et le premier rang mondial….ce qui inclut toujours le scénario dans lequel le numéro 1 mondial conserve son trône.

      En tout cas, je suis impatient de voir si Nadal pourra conserver son trône et ses grands titres sur surface rapide ce qu’il n’a jamais fait.

  11. Sylvie 26 février 2011 at 20 h 42 min

    Gasquet est forfait pour la CD !

    • William 26 février 2011 at 21 h 01 min

      Sérieusement ?! C’est vraiment pas de chance pour le coup. Manquerait plus que Llodra se foule la cheville et Forget sortira la corde…
      Enfin, Llodra, Benneteau et peut-être maintenant Clément dans un hangar en Autriche c’est plus vraiment du tennis, si ? Scary !

    • MarieJo 26 février 2011 at 21 h 04 min

      forget va aller en autriche avec la nobody team ?
      simon l’homme fort des mousquetaires !!! je vois déjà les gros titres !

    • Arno 26 février 2011 at 21 h 22 min

      MDR, ça sent les barrages à plein nez.

    • Mozeur P. 26 février 2011 at 21 h 26 min

      Source ????

    • Sylvie 26 février 2011 at 22 h 29 min

      En même temps chez les Autrichiens, ils ont aussi un joueur forfait. Melzer n’est pas Nadal, il n’est pas sûr d’assurer tous ses matchs.

  12. Arno 26 février 2011 at 21 h 22 min

    Meilleur joueur de début d’année + Prono de Karim = Federer battu.

    On le sait maintenant, faut empêcher Karim de poster pour les prochains grands tournois.

    Sinon, ce match veut pas dire grand chose, j’ai quand même clairement l’impression que Fed a balancé après le débreak du 2ème set. Djoko a été bon, pas TRES bon, mais ça a suffi…

    De toute façon, le vrai objectif reste Indian Wells. Et là, on aura vraiment une idée précise de la future hiérarchie.

    • MarieJo 26 février 2011 at 21 h 30 min

      tu veux empêcher karim de poster des pronos ?
      peine perdue mon ami !!! crois moi, si karim avait le pouvoir de faire perdre qqu’un il aurait largement usé du truc en faveur de fed !!!

      j’ai lu qques comm de fed sur le site de l’atp, il est à peine ému de sa défaite entre philosophe et légèrement dépité, car djoko jouait très bien… genre, je n’avait pas tous mes moyens aujourd’hui, mais i’ll be back ;)

      • Arno 26 février 2011 at 21 h 35 min

        Peu surprenant… Il avait pas l’air prêt à tout pour gagner ce tournoi.

        Je me répète, mais le révélateur, ce sera Indian Wells, sur une surface traditionnellement plus rapide que ce qu’on vu jusqu’à présent.

        • David 26 février 2011 at 21 h 38 min

          Indian Wells est un dur lent, ce qui explique que Nadal y ait brillé. C’est Miami qui est plus rapide.

          • Arno 26 février 2011 at 21 h 45 min

            Ah oui?? Marrant, je pensais l’inverse, mais je te fais confiance…

          • Coach Kevinovitch 26 février 2011 at 23 h 31 min

            J’avais lu dans le tennis magazine d’avril 2008 que les surfaces sont les mêmes mais que les conditions atmosphériques sont différentes.

            Parce que sans gagner, Nadal a déjà eu des bons résultats à Miami (2 finales et une demi-finale).

  13. MarieJo 26 février 2011 at 21 h 22 min

    je n’ai pas vu bcp de tennis, pour ceux qui ont sport+ ils passent en ce moment les demies de delray beach

    nishikori semble un peu tendre dommage :(

  14. karim 26 février 2011 at 22 h 35 min

    Les choses ne changent pas, je fais des pronos pourris et les défaites de Fed foutent le bourdon à tout le monde sur le site, pris en défaitisme (il a 60 ans et 1/2) et optimisme crédule (l’important c’est IW).

    Je suis en train de me demander comment casser la dynamique que créent les défaites de Fed sur le site, les coms sont toujours EXACTEMENT les mêmes. L’analyse ne se limite jamais au match, mais englobe tout le reste de sa carrière pour cette vie et celle d’après (je t’aimais, je t’aime et je t’aimeraiiiii).

    Si on prend le match, juste le match comme on le ferait pour tout autre joueur, il a été torché par le numéro 1 officieux, en tout cas sur dur. Et c’est tout. Novak Djokovic est devenu un meilleur joueur de tennis, il sera très dur à battre dans sa dynamique actuelle. S’il arrive à être numéro 2 sur TB (meilleure place encore disponible) et assurer un dernier carré à Wimbledon, le dernier tiers de l’année sera palpitant.

    Pour en revenir avec ses oppositions actuelles avec Fed, il sert aussi bien, n’a rien à lui envier en coup droit, le domine très nettement en revers, le retour n’en parlons pas, et la volée personne n’y est allé depuis dix ans. Ben il gagne hein.

    Marijo qu’est-ce tu causes, j’ai mis sport + y’a du golf!!!

    • William 26 février 2011 at 22 h 46 min

      Très bien vu Karim. Je t’avoue qu’un futur avec Djokovic aux commandes de l’ATP, ça ne me réjouit pas trop. Aussi j’attends avec impatience que Del Po zigouille Fish et se dirige tranquillement vers un premier titre cette année. Amusant : sur leurs trois rencontres précentes, ils ne se sont rencontrés que sur le sol US, où Fish puise sa force. Tipsarevic en finale ça se prend et je suis très content de voir JMDP encore dans un dernier carré. Il revient, il revient… Son jeu semble en place, ne lui manque plus qu’une confiance au zénith (Delray Beach remporté pourrait lui faire bcp de bien) et de retrouver le rythme face aux meilleurs. Je l’annonçais de nouveau vers un rythme de croisière vers la tournée US de l’été, on s’y achemine doucement…

      • Coach Kevinovitch 26 février 2011 at 23 h 38 min

        Del Potro n’a jamais battu Djokovic (3-0 pour le Serbe). Je veux bien qu’il y ait une première à tout mais je tenais à le signaler car cette statistique est d’autant plus important car Djokovic a retrouvé son service.

      • William 26 février 2011 at 23 h 44 min

        Certes, mais ce n’est pas à toi que je vais apprendre qu’on peut être numéro 1 tout en ayant un bilan négatif face au numéro 2…

      • Coach Kevinovitch 27 février 2011 at 0 h 01 min

        C’est possible uniquement quand le numéro 2 est un terrien et le numéro 1, un joueur de surfaces rapides. Le problème est que Del Potro et Djokovic ont les mêmes préférences au niveau des surfaces.

    • MarieJo 26 février 2011 at 23 h 04 min

      karim t’es arrivé trop tard C tout ;) !
      mais bon, nishikori a clairement manqué le coche à 4 partout au premier… de belles choses mais encore un peu light pour passer le cap…
      qui a tipsy dans sa team, que je l’exècre un peu au passage pour avoir sorti mon poulain ? hein ?

  15. Antoine 26 février 2011 at 22 h 46 min

    Je ne pense pas que Federer soit particulièrement motivé par Indian Wells ou Miami. IL y joue mal depuis des années; ce n’est pas dans ses priorités et son calendrier. Je n’attends rien de lui là bas sinon une simple participation…S’il va en demies, il sera content…Dubaï fait partie en revanche des tournois qui le motivent davantage mais il vient de perdre..

    Ce qui m’intéresse davantage c’est de voir comment il va jouer sur terre battue. Son style de jeu modifié depuis Wimbledon s’accorde assez mal avec la terre battue et je me demande donc s’il fera semblant d’y jouer; c’est à dire en jouant comme sur dur, ou s’il remisera son style plus agressif au placard le temps de la saison sur terre..

    A sa place, je prendrais trois mois de vacances et ne ferais de réapparition que pour deux petits tournois sur herbe avant Wimbledon..D’ailleurs, je me fiche pas mal qu’il perde ici ou là, y compris à Melbourne; la seule chose qui m’importe réellement est qu’il soit à peu près digne à Wimbledon et remporte donc le tournoi pour la 7ème fois. Cela fera peut être un peu de peine aux héritiers de Renshaw, à Pete et à Karim mais c’est nécessaire…

    • William 26 février 2011 at 22 h 52 min

      Pour ce qui est du style de jeu qu’il adoptera sur terre battue, je ne pense pas qu’il en changera radicalement : il ne s’aligne pas à Monaco me semble-t-il, Madrid lui convient bien car c’est la terre battue la moins lente des trois M1000, ne reste que Rome où il peut se permettre de se rendre en touriste…

    • Nath 26 février 2011 at 22 h 57 min

      2 tournois sur herbe avant Wimby ? Il est rare que les joueurs jouant la victoire jouent la semaine précédant un GC. Je le vois mal se pointer à Eastbourne ou à ‘s-Hertogenbosch ! J’ai peut-être mal compris ton propos ?

      • Antoine 26 février 2011 at 23 h 11 min

        Mon propos, c’est ce que je ferais à sa place; pas ce qu’il va faire..IL n’a rien à faire sur terre battue tant que Nadal sera dans les parages sauf à Madrid, non que ce soit une surface plus rapide, mais il se trouve que les balles volent bien (du mois jusqu’à l’année passée) parce que les organisateurs font jouer le tournoi avec des balles habituelles alors que l’on est à 700m et qu’ils ont le droit de le faire. Le jour ou ils prennent des balles prévues pour jouer à 1000m c’est terminé; ce sera comme à Monte Carlo ou Barcelone..

        Je trouve que l’effort d’adaptation à la terre n’en vaut plus la chandelle pour lui d’autant plus qu’il fait évoluer son jeu dans un sens opposé à celui nécessaire pour gagner sur terre; qu’il ferait bien par conséquent de faire l’impasse sur la terre battue et se préparer au mieux pour Wimbledon; ce qui veut dire ne pas arriver le lundi suivant la finale de RG à Halle pour commencer mais se pointer tranquillement pour s’entraîner une semaine avant bien reposé..Bref, laisser tomber Roland Garros et ce qui précède..

      • Humpty-Dumpty 27 février 2011 at 13 h 03 min

        « Bref, laisser tomber Roland Garros et ce qui précède. »
        Comment ? Zapper RG en vue de se préparer pour Wimby, comme un vulgaire… Non, j’ai déjà du mal à écrire son nom (pourtant 5 lettres ce n’est pas si long) alors en m’adressant à toi ce serait pervers, mais tu m’as compris… ! :)

    • Coach Kevinovitch 26 février 2011 at 23 h 47 min

      S’il prend un break aussi long, il manquera de matches et cela lui sera préjudiciable. Je suis l’un de ceux qui croient que Federer a encore le niveau nécessaire pour gagner un GC. Le seul joueur qu’il a vaincu s’appelle Djokovic qui est non seulement le meilleur joueur de la saison mais aussi le numéro 3 mondial.

      Sur terre battue, Nadal peut toujours se blesser et Djokovic se cramer en voulant jouer au Iznogoud sur terre battue.

    • MarieJo 26 février 2011 at 23 h 59 min

      la meilleure tactique de fed sur terre :
      soit d’écourter au minimum les échanges car la saison est dense avec madrid et rome qui se joueront back to back à une semaine de roland, soit ne pas être concerné et s’économiser pour le gazon au risque de perdre en niveau moyen qui le mettrait à la portée d’une mauvaise surprise à wimb…
      c’est toujours difficile de se dire comment un mec comme fed qui a tout gagné va se préparer pour limiter son effort tout en ne perdant pas trop de terrain, histoire d’arriver en numéro 2 à wimb… car djoko défend au mieux un quart en MS d’ici RG… autant dire peanuts avec la frite qu’il a en ce moment !

      • Antoine 27 février 2011 at 10 h 10 min

        IL y en a probablement quelques uns qui vont se cramer dans ces deux tournois avant Roland Garros…Sinon, abréger les échanges sur terre, c’est une bonne idée pour ne pas se fatiguer mais pas une bonne idée pour gagner des matchs..

  16. antsiran23 27 février 2011 at 9 h 13 min

    On se prépare à la domination des artistes : Nadal, Murray, Djokovic… Federer va retrouver par intermittence, comme aux Masters, son tennis d’un autre monde. Mais il va falloir se faire une idée, les belles années du tennis prennent fin tout doucement. J’ai l’impression de revenir aux années Courier, Bruguera, Muster. Bourrins surpuissants de fond de cour. Dimitrov, Dolgolopoulov, je les vois mal se frayer un chemin face à ces murs. Raonic ? Il peut percer les défenses avec son coup droit mais je ne l’ai pas vu suffisamment à la volée. Son service, oui, c’est du costaud. En tout cas il a un jeu qui peut ne pas se contenter de défendre et agresser du fond du court.

  17. David 27 février 2011 at 9 h 38 min

    Del Potro en finale, en battant Fish sur un score assez net 6-1 7-5. L’argentin devrait être tête de série à Roland s’il continue à ce rythme. Il est d’ores et déjà de retour dans le Top 100.

  18. David 27 février 2011 at 9 h 42 min

    Pour rebondir sur ce que disait Clément à propos de la difficulté pour Federer de prendre des Djokovic ou Murray en cadence, j’ai regardé à nouveau sa demi contre le serbe à Shanghai. Et le premier set, c’est du ping-pong avec le suisse qui fait craquer son adversaire. Donc, oui, pour moi Federer peut très bien jouer comme cela. Il est simplement tombé en 2011 deux fois de suite sur le type qui maîtrise actuellement le mieux sa filière car il joue le meilleur tennis de sa carrière. Plus que le score, c’est l’attitude de Federer que j’ai trouvé étrange lors de cette finale.

  19. Antoine 27 février 2011 at 10 h 07 min

    IL a été excellent Del Po, dixit Fish. Sauf catastrophe, il va gagner son premier tournoi depuis des lustres et sera sans doute très bon à Indian Wells et Miami. Dans un mois, il aura sans doute complètement retrouvé son niveau ce qui veut dire que les membres actuels du top 5 vont être sérieusement bousculés (et pas qu’eux)…

    Sinon, je suis bien content que mon valeureux lieutenant Ferrer ait conservé son titre à Acapulco et mis fin à l’excellente série d’Almagro..En voilà un qui m’aura rapporté jusqu’ici beaucoup plus de points que Federer..

    • Coach Kevinovitch 27 février 2011 at 10 h 58 min

      Tu as constitué une excellente équipe avec Ferrer qui t’a déjà rapporté 1500 points sur des tournois hors M1000 et GC, félicitations.

      C’est dommage pour mon lieutenant Almagro mais je le remercie pour son travail exceptionnel car il porte mon équipe quasiment à lui tout seul.

      • Antoine 27 février 2011 at 11 h 26 min

        ouiais…Ferrer, c’était mon meilleur choix mais malheureusement je traîne aussi quelques boulets: Jo dont j’ai cru qu’il serait enfin capable de jouer sans se blesser tous les mois, Gulbis dont j’ai cru qu’il allait enfin faire quelque chose (pas encore rapé mais cela sent l’escroquerie à plein nez) et surtout Stepanek dont j’ai fait mon matelot en chef. Là, il fallait vraiment être con. Tout cela parce que j’ai une faiblesse pour le jeu du vieux Mérou qui a l’air bien parti pour terminer l’année en dehors du top 100…

        Pour l’instant Ferrer m’a rapporté 2 940 points alors que Djoko qui vient en deuxième au classement n’en a rapporté que 2 500, Federer 1 270, le Sod 1 180, la Murène 1000, Nadal 440 ..Moyenne du top 5 : 1 278 points….Avec le système des points qui comptent double, Ferrer est le grand leader de l’Odyssée 2011..!!

        Avec la structure des points ATP distribués lors d’un tournoi, à chaque fois que Ferrer fera une demie, cela rapportera plus que ce que gagnera le finaliste (sauf s’il est lui même un leader). Bref, pour gagner plus de points que Ferrer s’il fait demie, il faut soit gagner le tournoi, soit avoir un leader qui fait au moins finale. Vu la régularité de Ferrer qu a fait au moins demie 10 fois au cours des 12 derniers mois, cela risque d’être difficile de trouver un type qui rapporte plus de points que lui à l’Odyssée, y compris dans le top 5…Contrairement à l’année dernière ou le choix le plus important était celui du bon top 5, cette année, le choix le plus important était celui du leader des lieutenants…Elle est pas belle la vie ?

        Tu as eu raison de prendre Almagro; c’est quand même plus solide que Jo ou Wawrinka. Tu aurais du le prendre comme leader…Il va faire mal sur terre au printemps et peux également performer sur les deux M1000 sur dur bien que je pense qu’il aura besoin de souffler. En ce début d’Odyssée, il fallait absolument prendre un type à la fois bon sur terre et sur dur et c’est pour cela que j’ai pris Ferrer. J’avais un peu hésité avec Almagro mais la fin d’année de Ferrer en indoor, mis à part son Master’s, m’avait convaincu..

        Toi, ce qui te plante, c’est cette bille de Fernando et le touriste Nalbandian..

        • Faty 27 février 2011 at 12 h 27 min

          Et moi j’ai pris les 2 David et Nico, qui pour le moment me rapportent bcp de points :-D

          • Nath 27 février 2011 at 12 h 37 min

            … et dans le bon ordre en plus. Pas mal de bons choix dans ta team avec aussi JMDP, mais pas en leader, Robredo et Troicki qui sont tous 2 dans le top 4 de leur catégorie.

            • Faty 27 février 2011 at 12 h 52 min

              Oui, Nath, je ne sais pas pourquoi j’ai pas mis Delpo comme leader, je me doutais qu’il allait commencer à gagner aussitôt, alors j’ai mis Petzchner qui peut faire des éclats de temps à autres, le seul qui ne m’a encore rien rapporté est Kukushin, mais, je ne peux pas me plaindre, au vu de certaines teams, je reste sur une très bonne composition :)

            • Nath 27 février 2011 at 13 h 08 min

              La mienne par exemple, hein… Elle est tellement exceptionnelle que je me demande si je ne vais pas éviter de faire des changements :lol:

        • Coach Kevinovitch 27 février 2011 at 14 h 00 min

          J’ai pris Almagro parce que je savais que c’était un des types dont tu es presque sûr qu’il va gagner deux ou trois tournois en tant que très bon terrien ce qui n’est pas le cas de Wawrinka. Almagro ne se blesse pas souvent ce qui n’est pas le cas de Tsonga. Et c’est celui qui selon moi avait la plus forte marge de progression.

          Verdasco est clairement mon boulet, aujourd’hui j’ai envie de l’enlever instantanément, il a intérêt à faire un bon Indian Wells-Miami mais je n’y crois pas trop.

          Nalbandian? Son revers à deux mains m’a encore floué.

          Stepanek en leader des matelots? Del Potro était l’évidence quand même.

          Ce que j’espère maintenant c’est que Del Potro monte très vite de telle sorte que je le mette quartier-maître en chef.

          • Antoine 27 février 2011 at 14 h 28 min

            Ce n’est pas Del Potro qui peut faire gagner l’Odyssée vu qu’il a été pris par tout le monde ou presque..Je l’ai pris aussi, mais pas en leader, uniquement parce que si je ne l’avais pas fait et qu’il cartonnait aussi sec, je me trouvais largué. S’il obtient des résultats je vais être obligé de le mettre en leader, comme tu comptes le faire, pour neutraliser sa performance..mais il faut viser mieux…

            Pour les tirages au sort, ne t’en fais pas; cela se neutralise en quelques mois…

            La vraie question après Miami est: qui faudra t il choisir parmi les top 21-50 et mettre en leader ?

            Celui qui trouve la bonne réponse a de grandes chances d’être très bien placé au classement ensuite..

            • Coach Kevinovitch 27 février 2011 at 16 h 49 min

              Oui, il est vrai que je n’avais pas pigé l’importance du choix du lieutenant chef.

              Le choix des 21-50 va être crucial et délicat car entre aujourd’hui et la fin de Miami, il y aura du mouvement au classement ATP dans cette catégorie!

  20. Arno 27 février 2011 at 11 h 40 min

    Cette semaine, malgré la défaite de Fed, reste une très bonne semaine pour moi à l’Odyssée: Fed en finale, Ferrer titré, Del Po sur la bonne voie…

    Tout ça commence à faire du chiffre, et je pense être dans le top 10 virtuel aujourd’hui. Les premiers changements après Miami vont être très intéressants à suivre, vu que tout le monde ou presque va virer Davy, et que tous ceux, nombreux, qui ont Roddick vont hésiter à le garder pour la TB…

    • Coach Kevinovitch 27 février 2011 at 14 h 02 min

      Pour ma team, j’aurais grandement besoin que Nadal se mette à gagner et que les tirages au sort soit plus cléments avec moi. Des trucs du style, 3 joueurs de ma team dans le même quart de tableau d’un 500, c’est chiant quand même.

  21. Diana 27 février 2011 at 16 h 29 min

    Bonjour à tous :)

    Je vois que les esprits s’échauffent au terme de deux mois de saison 2011 ;)

    Je suis bien contente d’avoir pris Del Potro en chef de file, car il le vaut bien :)

    Et je lui souhaite forcément de remonter la pente,pour créer une réelle émulation, celle qui aura tant manqué en 2010 : plus on est de fous, plus on rit, non ?

    Djokovic, comme le rappelait si justement Marie-Jo, aura peu de points à défendre d’ici RG (au passage, 1/2 tout de même à MC) et peut donc parfaitement envisager une position confortable à RG si vous voyez ce que je veux dire… Il aura bien besoin de ça… dans l’optique de réaliser le GC calendaire :mrgreen:

    Trêve de plaisanterie, Djoko est vraiment l’homme fort du 1er trimestre, tiens, comme en 2008 on dirait. Sauf qu’il a grandi depuis, et devrait pouvoir confirmer rapidement. Je le lui souhaite, car ce n’est pas sur Murray qu’on va pouvoir beaucoup compter je le crains.

    Un autre qui retiendra toute mon attention, c’est Sodarling, avec ses objectifs bien ciblés, et qu’il est tout à fait en mesure de concrétiser.

    Quant à Nadal, je ne me fais aucun souci, au pire, il mettra tout le monde d’accord dès Monte-Carlo, car je ne vois pas bien qui pourrait venir lui chatouiller les doigts de pieds.

    Et bien voilà, la boucle est bouclée, what else ? :)

  22. Clément 27 février 2011 at 17 h 08 min

    Avec tout ça j’ai pas réagi à l’article d’Elmar… On s’y croirait ! Je m’y suis cru d’autant mieux que je suis aussi allé à Wimbledon, l’année dernière mais en avril, donc hors tournoi. J’avais bien pensé à y retourner pour le dernier week-end de matchs car je suis à nouveau allé à Londres début juillet, mais vu les circonstances de mon voyage du moment ç’aurait été de la folie.

    Et ton article me donne raison a posteriori Elmar, j’aurais dû subir ce que tu as subi (peut-être en encore pire vu que c’était le week-end demi-finales/finale), tout seul et sans possibilité de voir Federer ! Je ne sais pas si je serais capable de le faire du coup, même tout équipé. Avant ton texte je ne me rendais pas vraiment compte de ce que ça pouvait représenter de faire la queue là-bas. C’est insensé… mais la ferveur du fan vient à bout de tout !

    En ce qui me concerne, mon petit pèlerinage à la Mecque du tennis avait été infiniment plus tranquille en comparaison. La première chose qui m’avait surpris c’était de voir que le stade se trouvait en zone assez reculée, devant un immense champ de patates (le Wimbledon Park, dont tu parles) ! Ensuite en rentrant j’avais eu de la chance, j’avais pu m’incruster comme si de rien n’était dans un groupe qui s’apprêtait à faire la visite alors que, je m’en suis rendu compte un peu plus tard, il fallait s’inscrire (et payer !). Une visite géniale et un guide qui ne l’était pas moins (tellement anglais, trop drôle) : on s’était rendu sur le court n°1, la Henman Hill, la salle de conférence de presse, on avait longé les autres pelouses utilisées en tant que courts lors du tournoi (mais qui n’était pas délimitées à ce moment-là évidemment), on avait visité le bâtiment du Millenium pour finir bien sûr par le superbe Centre Court et son toit flambant neuf qui s’harmonise finalement assez bien avec le reste du court. Même si en l’occurrence il était plié, je sais pas ce que ça donne une fois déployé. Dernier moment marquant, le passage sous le Centre Court où sont exposées des affiches de tous les champions, de toutes les années depuis la création du tournoi ! Après la visite j’étais allé faire un tour au musée, très sympa également où j’avais notamment appris que le tennis tel qu’on le connaît aujourd’hui s’appelle en réalité « Lawn Tennis » et est anglais, alors qu’il existe un autre sport qui lui s’appelle « Real Tennis », et est français.

    Pour rebondir sur ta remarque, Elmar, à propos de la tradition, c’est vrai que tout est beau, élégant, soigné. Si anglais… Ça sent le tennis de partout ; mais pas n’importe quel tennis, celui des gentlemen en pantalon et cravate, qui s’échangent une balle blanche avec leur raquette de bois en foulant l’herbe à petits pas… Et en même temps, tout est résolument moderne. Rien ne fait vieux ou décrépi. Un lieu intemporel.

    Cependant un bémol quant à ton autre remarque sur le fait que Wimbledon surpasse largement Roland Garros en termes de… bah de tout en fait. C’est quand même pas mal dans la tête, dans celle du fan surtout tu le dis toi-même. Je ne suis pas allé à RG depuis un bail, mais dans mon souvenir le tournoi a tout de même une très très forte identité ; les bacs à fleur, cet ocre omniprésent, les parasols, cette sensation légère d’être un peu à la plage. Peut-être qu’on s’en rend moins compte car RG fait tellement parti du paysage, un caprice d’enfant gâté, l’herbe est toujours plus verte ailleurs c’est le cas de le dire. En tout cas pour les Français ; au fond ma remarque ne tient pas étant donné que tu es suisse. :)

    • MarieJo 27 février 2011 at 17 h 35 min

      je pense que wimb autant que RG ont une « special touch »… lié au lieu, au jeu au public, une identité qui n’a pas été vendue complètement pour le commerce, d’ailleurs wimb refuse les pubs… et RG n’en fait pas trois tonnes…

      je ne peux pas parler pour wimb, mais RG a effectivement ce côté campagnard, surtout la 2è semaine avec les matchs des légendes, les juniors… on circule à l’aise, les gens sont toujours abordables et assez sympa…
      j’ai l’impression qu’avec le temps le tournois s’est plus ouvert vers l’extérieur… le public change au gré des champions à la mode, les convois de belges, suisses ou brésiliens laisseront leur place à des hollandais, serbes ou croates… ou canadiens qui sait !
      j’avais adoré la finale 2004 blindée d’argentins dans les gradins, ou l’époque de rios avec les chiliens…

  23. Le concombre masqué 27 février 2011 at 17 h 13 min

    Karim, Capri, faut qu’on fasse gaffe, on est en train de se faire tauler par les mecs de l’équipe niveau conneries/vannes:

    http://www.lequipe.fr/Tennis/

    Tennis – WTA – Doha

    «SIMON EST LE LEADER»

    Pas mieux.

    • MarieJo 27 février 2011 at 17 h 21 min

      moi j’avais dit qu’il serait l’homme fort ! pas loin pas loin ;)

  24. Arno 27 février 2011 at 20 h 25 min

    Petit message pour Ulysse: comment va l’Odyssée??

    J’avais une petite idée pour t’aider un peu, si tu en as besoin. On pourrait s’y mettre à une dizaine et calculer chacun les résultats de 8 à 10 participants.

    Ainsi, tu n’aurais plus qu’à compiler les résultats.

    Après, il faut que les tenants de l’Odyssée soient d’accord, et qu’il y’ait des volontaires pour faire ces petits calculs.

    Cette solution semble t elle sensée à l’aimable assistance?

    • fieldog, vainqueur 2010 de l'odyssée (dans le cul nabot!) 27 février 2011 at 20 h 41 min

      Tant que Karim ne participe pas, ça me va :mrgreen:

      • Arno 27 février 2011 at 20 h 52 min

        On lui fera compter tes points, tu rigoles! Et tu compteras les siens, t’auras pas beaucoup de boulot… ;)

        • fieldog, vainqueur 2010 de l'odyssée (dans le cul nabot!) 27 février 2011 at 21 h 50 min

          Qu’il compte mes points! Tu es réellement diabolique!!! J’aime

    • karim 27 février 2011 at 21 h 42 min

      Il est hors de question que mes points soient comptés par quelqu’un d’autre qu’un huissier assermenté. Arno ou la Saucisse? ah ah ah ah ah, je me gausse comme Bernard Pivot (quelqu’un l’a saisie celle-là? t’inquiète concombre, on a encore de la marge côté vannes nulles sur l’équipe).

      • Arno 27 février 2011 at 21 h 49 min

        Ouuuuuuuuuuuh, t’as été la chercher où, celle-là????

        • karim 27 février 2011 at 22 h 11 min

          intestin grêle

    • Elmar 27 février 2011 at 21 h 53 min

      Je veux bien compter mes popres points, avec ma super-team composée de Djoko-Ferrer-Roddick-Stan-Troicki-Dolgo-Raonic-DelPo-Giraldo

      • karim 27 février 2011 at 22 h 08 min

        c’est vraiment ta team? purée si c’est le cas c’est Panzani dans ton rectum toi!!! heu non… ah si t’as le cul bordé de nouilles toi!!!

      • Elmar 27 février 2011 at 22 h 33 min

        Je pense que si je le répète 200 ou 300 fois, Ulysse risque bien de croire que c’est ma team ;)

    • Nath 27 février 2011 at 22 h 29 min

      Les calculs sont rapides si la forme du fichier est bien pensée, c’est surtout la saisie qui est longue à mon avis.
      Sinon je suis ok, j’ai déjà 5 teams et leurs résultats, dont les tiens d’ailleurs Arno ;) Mais faut que je sache au plus tard demain soir.
      Cela dit, je pense qu’Ulysse s’en sortira cette fois, mais c’est une idée à creuser pour les prochaines éditions, la saisie partagée des équipes.

      • Arno 27 février 2011 at 23 h 04 min

        Il faut juste s’organiser pour savoir qui compte les points de qui, et que tout le monde s’y mette le même jour vu que le site pour le classement est mis à jour quotidiennement…

      • Nath 27 février 2011 at 23 h 23 min

        Justement, le temps de s’organiser et Ulysse aura terminé. C’est pour ça que je dis que c’est une idée à retenir pour les prochaines éditions, avec une maquette distribuée à tous les volontaires (heu, ça me rappelle mon boulot, ça :lol: ) et juste les noms des participants et joueurs à saisir.
        Pour le classement, cette semaine ça va être assez tranquille puisqu’il n’y a que des challengers / futures et la CD.

        • Arno 27 février 2011 at 23 h 32 min

          Je crois que tu as raison. Mais on pourrait mettre ça en place dès le début de la deuxième étape, non?

          En se répartissant le boulot, on pourrait avoir une actualisation hebdomadaire du classement, je pense.

        • Nath 27 février 2011 at 23 h 50 min

          Ah oui, pour les changements dans la saison bien sûr. Mais pour l’actualisation hebdo c’est pas la peine : à mon avis, Ulysse fait un copié-collé du tableau du site et un tri (peut-être un collage en valeur des totaux précédents pour avoir le delta, les formules sont prêtes), puis convertit en images, je crois que c’est le plus long en fait.
          Bref, la proposition est là.

  25. Elmar 27 février 2011 at 21 h 58 min

    Tiens, selon la Race ici: http://tennislive.free.fr/race

    Djoko a un joli matelas
    Ferrer est n°2, c’est horrib’
    Roger est quand même 3ème
    Raonic 8ème meilleur joueur 2011!
    Nadal pointe au 17ème rang seulement

    Il pourrait bien y avoir en 2011 un resserrage au classement qui pourrait nous valoir une petite valse de n°1. Ce qui pourrait profiter à Roger, toujours placé, pour grignotter qq semaines en n°1, un peu comme Agassi en 2003. Les M1000 US seront importants dans cette optique, puisque nous verrons si Nadal pourra mettre fin à l’érosion connue depuis la fin de l’US Open.

    • Elmar 27 février 2011 at 22 h 00 min

      Del Po 15ème et potentiel 12ème en cas de victoire tout à l’heure (il sert pour le 1er set actuellement).

    • karim 27 février 2011 at 22 h 10 min

      « Djoko a un joli matelas »

      tu veux bien nous en parler stp…

    • Nath 27 février 2011 at 22 h 50 min

      Pour Fed et la place de numéro 1, tu veux bien pronostiquer la fenêtre ?
      Ça serait sympa que le tournoi de Bercy et le Masters se jouent avec un certain suspense pour la place de numéro 1, mais je pencherais plutôt pour l’US Open.

  26. karim 27 février 2011 at 22 h 17 min

    Un pédophile et un enfant s’enfoncent dans le bois. Ils vont de plus en plus loin, il fait de plus en plus sombre.
    - l’enfant: heuuu là je commence à avoir un peur là monsieur, on est vraiment loin, c’est sombre ici…
    - le pédophile: heuuu attends t’es bien gentil, ça se voit que c’est pas toi qui va devoir revenir seul!!!

    • William 27 février 2011 at 22 h 21 min

      Excellente, clap clap

    • Arno 27 février 2011 at 22 h 28 min

      Quelle horreur, mais je me suis marré comme un con…

    • Sylvie 27 février 2011 at 23 h 11 min

      Elle est horrible mais j’ai ri aussi

      • Nath 27 février 2011 at 23 h 16 min

        Moi aussi, sommes-nous d’horribles personnes ???

    • Coach Kevinovitch 27 février 2011 at 23 h 14 min

      Pas mal du tout.

  27. Nath 27 février 2011 at 22 h 52 min

    Bon, JMDP a breaké dans le 2° set, 4-2. Tipsa a eu 11 balles de break pour une convertie !

  28. Sylvie 27 février 2011 at 23 h 10 min

    ça fait plaisir de voir Juan Martin gagner à nouveau même si ce n’est pas une bonne nouvelle pour Fed. Je suis contente pour lui.

    • Nath 27 février 2011 at 23 h 15 min

      Non.

    • Sylvie 28 février 2011 at 10 h 42 min

      Non à quoi ? Au retour de JMDP ?

      • Nath 28 février 2011 at 18 h 31 min

        Si ça dépendait de moi…

  29. antsiran23 27 février 2011 at 23 h 17 min

    je pense que ce n’est une bonne nouvelle pour personne sauf pour
    le tennis !

  30. Antoine 27 février 2011 at 23 h 22 min

    Un titre pour Del Potro..une bonne chose pour lui mais il ne jouait pas mieux que 30ème mondial. Le score donne l’impression d’un match facile mais Tipsarevic a eu deux fois plus de balles de break que lui, mais incapable d’en convertir plus d’une sur onze; peu de points d’écarts à l’arrivée (6)..

    Je n’ai pas non plus vu Del Potro faire un point gagnant sur son coup droit au deuxième set. Il m’a paru très loin d’être au top niveau sur ce que j’ai vu (ce deuxième set). Il était sans doute bien meilleur hier contre Fish mais sur ce bref intermède, j’ai du mal à imaginer qu’il puisse faire des miracles à Indian Wells. Enfin, on verra; c’était suffisant pour gagner aujourd’hui et il certainement capable de jouer mieux que cela mais je m’attendais à nettement mieux de sa part..

    • Nath 27 février 2011 at 23 h 26 min

      Bah, il aura 10 jours pour se préparer vu qu’il ne joue pas la Coupe Davis. De son côté, Tipsa en est maintenant à 3 finales pour aucun titre.

      • Antoine 27 février 2011 at 23 h 28 min

        Del Potro se serait fait battre par n’importe quel top 10 sans coup férir..Tipsarévic est 52ème..IL lui reste du chemin à faire…

      • Nath 27 février 2011 at 23 h 30 min

        Tiens, c’est la première fois qu’il ne se prend pas de bulle en finale. Tu as raison, JMDP n’a pas dû être terrible.

    • Colin 27 février 2011 at 23 h 45 min

      Soyez un peu patients avec le bonhomme, il a joué 13 matches ces 3 dernières semaines, il n’y a guère qu’Almagro qui ait fait plus dans l’intervalle. Et il n’a perdu que 2 matches, contre deux tops 10 (Roddick, Verdasco). Donc il joue déjà top15, top20, c’est pas si mal, en attendant mieux.

    • Elmar 27 février 2011 at 23 h 46 min

      Oui Colin. D’ailleurs, il est dores et déjà 12ème en 2011…

    • Sylvie 28 février 2011 at 10 h 54 min

      Laisse lui le temps Antoine. Pour la confiance, ce titre est très important

  31. Le concombre masqué 28 février 2011 at 8 h 28 min

    pourquoi doudou n’a-t-il pas pris ses 300 points de Dubaï au classement aujourd’hui?

    • fieldog, vainqueur 2010 de l'odyssée (dans le cul nabot!) 28 février 2011 at 8 h 36 min

      COMPLOTTTTTTTTTTTTTTTTTTTT!!!!!!!!!!!!!
      Je crois que Duong avait expliqué le pourquoi du comment mais j’ai oublié :(

      • Le concombre masqué 28 février 2011 at 9 h 01 min

        Je comprends encore moins pourquoi il l’a joue ce tournoi, franchement…

      • David 28 février 2011 at 9 h 11 min

        Il a marqué des 0 à Tokyo, Hambourg et Washington. Il faudra attendre juillet pour qu’il marque ses 300 points, que le 0 d’Hambourg tombe.

    • Mozeur P. 28 février 2011 at 8 h 56 min

      …les jours de rolex sont comptés

      • Le concombre masqué 28 février 2011 at 9 h 02 min

        Tiens, un intellectuel.

        • Mozeur P. 28 février 2011 at 9 h 09 min

          tic tac, tic tac, tic tac…

          • David 28 février 2011 at 9 h 11 min

            Passionnant. Tu ne nous as pas franchement manqué…

  32. fieldog, vainqueur 2010 de l'odyssée (dans le cul nabot!) 28 février 2011 at 22 h 38 min

    Un magnifique récit Elmar. Parfaitement illustré, à la fois sobre et poignant, habité par une passion que l’on devine dévorante (c’est un euphémisme ;) ) mais qui rend la vie si passionnante… Le temps d’une lecture, tu as réussi à me transporter dans le temple du tennis et je te crois sur parole quand tu dis que ce lieu est intemporel et sans aucune mesure avec le reste du circuit. Et ce gazon, d’un vert si intense qu’il en est irréel, le plus beau court du monde assurément!

    Dieu que je me reconnais dans ta ferveur quand tu parles de Roger, et j’ai du mal à imaginer l’émotion que j’aurais ressenti à ta place, en le voyant fouler le Center court.
    Souvenir éternel que ce moment qui n’appartient qu’à vous…

    Merci Elmar pour avoir partagé avec nous cette histoire d’une force rare. Seul le sport peut nous procurer de telles émotions.

    • Elmar 28 février 2011 at 22 h 40 min

      Bon, t’échappes à la Bastille, mais c’était de justesse ;)

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis