La malédiction Borg

By  | 18 juillet 2011 | Filed under: Histoire

Recordman du pourcentage de victoires en Grand chelem (141 victoires pour seulement 16 défaites, soit 89,8% de réussite !), dominateur implacable à Roland-Garros (6 victoires) et Wimbledon (5 victoires), Bjorn Borg échouera pourtant dans ses nombreuses tentatives de décrocher son Graal, l’US Open.

Les débuts sont pourtant prometteurs. A sa première participation, en 1973, alors que le tournoi se joue encore sur le gazon de Forest Hills, Borg (alors jeune espoir de 17 ans) atteint les huitièmes, ne perdant que face à Nikki Pilic (n°15) en quatre sets serrés 6/4 5/7 6/3 6/4.

En 1974, le jeune Suédois explose sur la scène mondiale en gagnant Roland-Garros face à Manuel Orantes (2/6 6/7 6/0 6/1 6/1). Tête de série n°4 à l’US Open, il se fait cependant surprendre au deuxième tour par Vijay Amitraj (6/1 7/6 3/6 1/6 6/2).

En 1975, il remporte pour la deuxième fois consécutive Roland-Garros et atteint les quarts de finale à Wimbledon (perd contre Arthur Ashe 2/6 6/4 8/6 6/1). Il se pose en sérieux prétendant au titre à L’US Open, qui vient de passer du gazon au « har-tru », la terre battue verte américaine. Il se fraye un chemin jusqu’en demi-finales (battant au passage un certain Rod Laver en huitièmes, 6/1 6/4 2/6 6/2) où il affronte le n°1 mondial et tenant du titre, Jimmy Connors. Le match est disputé, mais Borg est encore trop tendre pour inquiéter l’Américain qui s’impose en trois sets serrés : 7/5 7/5 7/5.

Dépossédé de son titre à Roland-Garros en 1976 par Adriano Panatta, Borg crée la surprise en remportant Wimbledon face à Ilie Nastase. Il arrive à l’US Open avec le statut de favori, d’autant plus que Connors, battu en quarts de Wimbledon par Roscoe Tanner, ne semble pas au meilleur de sa forme. Les deux joueurs se rencontrent comme prévu en finale et se partagent les deux premiers sets (premier set Connors 6/4, deuxième set Borg 6/3). Dans le troisième, la bataille est âpre, et tout se décide au tiebreak : Borg mène rapidement 6-3 pour s’offrir trois balles de 2 sets à 1, mais Connors se bat comme lion et les écarte. Borg se procure une 4e balle de set, mais Connors la sauve encore pour finalement remporter le tiebreak 11 points à 9. Abattu par la perte de ce set, Borg succombera 6/4 au quatrième.

En 1977, après avoir fait l’impasse sur Roland-Garros pour cause d’Intervilles, Borg prend sa revanche sur Connors en le battant en finale de Wimbledon, et se pose à nouveau parmi les favoris au titre à Forest Hills. Las, il se blesse lors de son match contre Dick Stockton en huitièmes et doit abandonner, laissant la victoire finale à Vilas, qui domine Connors en quatre sets (2/6 6/3 7/6 6/0).

En 1978, le titre semble lui tendre les bras. Borg réalise en effet pour la première fois le doublé Roland-Garros – Wimbledon. Il écrase d’abord la concurrence à Paris, ne perdant aucun set et laissant la misère de 32 jeux à ses adversaires, dont 5 jeux à Vilas en finale. A Wimbledon, le premier tour est plus compliqué, Borg se retrouvant au bord du gouffre face au géant américain Victor Amaya, doté d’un terrible service. Mené deux sets à un, puis 3-1 dans le quatrième et une balle de deuxième break contre lui, il renverse finalement la vapeur et s’impose 8/9 1/6 6/1 6/3 6/3. L’alerte a été chaude mais Borg se qualifiera ensuite facilement pour la finale, à l’issue de laquelle il bat sèchement Connors (6/2 6/2 6/3). Inutile de dire qu’il est alors le favori numéro un à la victoire à l’US Open.

Le Grand chelem américain a changé de décor, passant du « har-tru » de Forest Hills au « Decoturf » de Flushing Meadows, surface à mi-chemin entre les rebonds de la terre battue et la vitesse de l’herbe. Si Connors frise l’élimination face à Panatta en huitièmes (qui mène 5-3 au 5e), Borg se qualifie plus tranquillement pour la finale ; encore une victoire et il pourra aller en Australie pour tenter de faire le Grand chelem. Cependant, profondément blessé dans sa fierté après la déculottée subie à Wimbledon, Connors rumine vengeance. Tel un lion rugissant, il va d’entrée prendre la direction des opérations, déferlant sur le court tel un ouragan. Le match est plié en 90 minutes sur un score aussi sévère que celui de Wimbledon : 6/4 6/2 6/2, Borg n’obtenant aucune balle de break de la rencontre ! Si la qualité du jeu de Connors fit l’unanimité chez tous les observateurs, la rumeur d’une ampoule au pouce droit de Borg circula assez rapidement, le Suédois ayant reçu une piqûre antidolorifique avant la finale. Beau joueur, il ne parla jamais de cette blessure à la conférence de presse, et félicita chaudement son vainqueur pour la qualité de son tennis. Quoiqu’il en soit, son rêve de réaliser le Grand chelem pour 1978 s’était envolé.

1979 sera sensiblement identique à 1978. Il réalise à nouveau le doublé Paris – Londres, battant respectivement Victor Pecci en quatre sets (6/3 6/1 6/7 6/4) et Roscoe Tanner en cinq sets disputés (6/7 6/1 3/6 6/3 6/4). Ironie du sort, comme en 1978 sa victime en finale de Wimbledon sera son bourreau à New York. Programmé en session nocturne, il est enseveli sous un déluge de feu en quarts par un Tanner impérial au service, et s’incline 6/2 4/6 6/2 7/6.

En 1980, Borg réalise pour la troisième fois le doublé Roland-Garros – Wimbledon. Il écrase à nouveau Roland-Garros de sa classe sans abandonner le moindre set, avant de remporter son cinquième Wimbledon d’affilée en battant John McEnroe lors d’une finale légendaire (1/6 7/5 6/3 6/7 8/6).

Tout le monde attendait la revanche entre Borg et McEnroe pour la finale de l’US Open, et ce fut bien Borg – McEnroe. Mais si cette finale était une évidence pour tous, leur parcours fut loin d’être de tout repos. Borg connut deux alertes très chaudes. D’abord en quarts contre Tanner qui mena deux sets à un et 4/2 au quatrième set avant de s’incliner 6/4 3/6 4/6 7/5 6/3. Ensuite en demies contre le jeune Sud-africain Johan Kriek qui remporta les deux premiers sets avant de finalement perdre 4/6 4/6 6/1 6/1 6/1 ! McEnroe quant à lui dut lutter quatre sets contre un jeune Ivan Lendl en quarts (4/6 6/3 6/2 7/5), avant de revenir de l’enfer en demies face à Connors qui mena deux sets à un et 2-0 avant de s’incliner (6/4 5/7 0/6 6/3 7/6).

La finale tint toutes ses promesses. Au premier set, Borg sert à 5/4 puis encore à 6/5 mais à chaque fois, McEnroe rétablit la situation. Borg cède finalement au tiebreak, puis perd le deuxième set 6/1. Au troisième set, Borg l’emporte de justesse 7/6. Remis en selle, le Suédois retrouve sa concentration, son service et ses retours pour dérouler enfin son tennis de démolisseur et remporte ce quatrième set 7/5. A deux sets partout, la victoire du Suédois ne faisait plus de doute, Borg n’ayant pas perdu de cinquième set depuis Wimbledon 1973, à l’époque où il n’était encore qu’un junior de 17 ans. Et pourtant, contre toute attente, à trois jeux partout Borg va perdre le fil de la partie. Le juge de ligne n’annonce pas un coup droit de McEnroe un peu long. Borg, qui n’a pas joué le point, discute. Énervé, il fait deux double fautes dans la foulée. McEnroe ne laisse pas passer l’occasion et fait le break pour s’imposer 6/4.

En 1981, Bjorn Borg remporte pour la sixième fois Roland-Garros face à Lendl (6/1 4/6 6//2 3/6 6/1) avant de perdre sa couronne à Wimbledon face à McEnroe après cinq ans de règne absolu (4/6 7/6 7/6 6/4). L’inévitable explication finale pour la place de n°1 entre Borg et McEnroe eut lieu comme prévu à Flushing Meadow. Une finale attendue, mais perturbée par des menaces de mort reçues la veille par le Suédois, et qui vaudront à ce dernier la présence d’un policier sur le court pendant la finale… Pour le reste, le scénario du match fut quasiment identique à celui de Wimbledon : Borg qui commence par contrôler le match en remportant le premier set, qui perd le second 6/2 et fait le break dans le troisième pour mener 4-3 sur son service. C’est le tournant du match. McEnroe en pleine confiance réussit deux retours croisés puis deux lobs liftés à contre-pied et le break est effacé. A 5-4, c’est presque le même scénario. L’Américain accélère encore et ses retours meurtriers laissent Borg sur place. L’issue du quatrième set ne fait plus de doute et le Suédois, étouffé par McEnroe, se met à faire des erreurs. Score final : 4/6 6/2 6/4 6/3, et un troisième titre d’affilée pour l’Américain qui méritait largement sa victoire, complétée comme à Wimbledon par le titre de double avec Peter Fleming.

Pour Borg, la finale de 1981 fut la défaite de trop, celle qui sonna définitivement le glas de ses espoirs et illusions. Mentalement abattu, il s’éclipsera à 26 ans. Nul ne le savait encore, mais cette finale perdue sera son dernier match en Grand chelem…

Bonus : une interview récente où Borg livre ses impressions sur l’US Open.

Tags:

289 Responses to La malédiction Borg

  1. Jeanne 23 juillet 2011 at 0 h 25 min

    « I loved it when Nadal made Federer cry » quel sadien !

  2. William 23 juillet 2011 at 9 h 21 min

    Et ça passe pour Harrison ! Au tie break du 3e, mais c’est toujours ça. Fish maintenant…

  3. Nath 23 juillet 2011 at 13 h 38 min

    5° balle de break pour Youyou à 2-1 pour lui dans le premier set. Non convertie. Ce jeu est interminable, comme souvent entre ces deux-là… Simon n’a pas eu une seule balle de jeu. Et c’est la sixième !

    • Nath 23 juillet 2011 at 13 h 40 min

      Suffisait que j’en parle, break.

    • Nath 23 juillet 2011 at 13 h 51 min

      Débreak puis rebreak, le niveau de Simon n’arrête pas de varier, Youzhny est au contraire étonnamment constant depuis le début du match.

  4. Nath 23 juillet 2011 at 14 h 18 min

    Premier set Youyou, 2-0 pour Simon dans le 2° set. Mais le Français commence à en avoir marre des lets de Youyou qui a eu pas mal de coups de bol (sans parler de l’arbitre de chaise).

    • Nath 23 juillet 2011 at 14 h 34 min

      Débreak, comme prévu. Ça fait longtemps que je n’avais pas vu un Youyou faire aussi peu d’UE, dommage qu’ils ne montrent pas les stats. 3 partout et Simon qui parle, râle, s’énerve… j’adore ces moments-là.

      • Nath 23 juillet 2011 at 14 h 46 min

        Set Simon 6-3. Bravo Nath, je dis plus rien.

  5. William 23 juillet 2011 at 15 h 18 min

    Le Youzh prend l’eau ? 4-1 dans le troisième pour le puzzle, service à suivre !

    • Nath 23 juillet 2011 at 15 h 32 min

      6-1. Ça sent le nouvel avatar bien sinistre, je savais bien que le hamster n’était qu’une transition :|

    • Jeanne 23 juillet 2011 at 16 h 35 min

      Nath, si cela peut te consoler, on pouvait facilement trouver ton mignon hamster sur le net

      • Nath 23 juillet 2011 at 16 h 46 min

        Je sais, je le vois partout. Il est là pour les moments où j’hésite…

        Je me demande ce que serait le niveau d’Almagro s’il prenait la balle plus tôt, c’est fou le recul dont il a besoin !

      • Jeanne 23 juillet 2011 at 18 h 31 min

        Oui techniquement on peut se le demander. Mais Almagro c’est surtout un mental en bataille, un intellect aux variations étonnantes : de l’amibe à l’humain inspiré selon le moment (et pour ne citer que les extrêmes)
        Sur les avatars, j’ai remarqué que si l’on bloque leur chargement la page est beaucoup plus rapide.

  6. Antoine 23 juillet 2011 at 16 h 44 min

    De clonopsis gallica non est disputandum !

    Nouvel exploit de maître Gilou en marche vers la goatitude. Désormais ce sera la nouvelle bête noire de Youzhny.

    Almagro ou Verdasco ? peu importe mais Gilou aura davantage de chances si c’est Verdasco. Francesco est en effet un clone mental de notre ami Gaël…

  7. Jeanne 23 juillet 2011 at 16 h 51 min

    Gillou est souvent fort à cette période de l’année. Je crois vaguement me souvenir que c’est à cette période qu’il avait explosé il y a quelques années

  8. Antoine 23 juillet 2011 at 16 h 55 min

    Gilou n’explose pas; Gilou est très fort toute l’année; Gilou est le futur Goat..

    • Nath 23 juillet 2011 at 17 h 13 min

      Comment peux-tu être sûr qu’il va se réincarner en chèvre ?

    • Jeanne 23 juillet 2011 at 20 h 22 min

      Surtout que de passer de « clonopsis gallica » à goat, il y a un tour de force pas évident.

  9. Antoine 23 juillet 2011 at 17 h 09 min

    Cela ne s’est pas très bien passé pour Fernando battu 4 et 1 par son compatriote Almagro..un bel effort pour arroser les bâches cependant, mais cela n’a pas suffit.

    Almagro obtient donc le droit de défier le nouveau Goat Gilou demain.

  10. Nath 23 juillet 2011 at 17 h 11 min

    C’te raclée 8O
    Bon, Verdasco est à l’ouest, il se cherche tellement qu’il s’est fait raser le crâne, alors je ne suis pas sûre qu’Almagro soit favori contre Gillou.

  11. Antoine 23 juillet 2011 at 18 h 02 min

    Personne n’est favori contre Gilou..

    Almagro n’a aucune chance; il sera balayé..

    Gilou a remporté 8 des 10 finales ATP qu’il a disputé. Personne n’a un tel ratio. C’est un phénomène de l’ère Open..Federer et Nadal sont largués

    Gilou est un autre joueur depuis sa victoire contre Notrefils..Pour le Djoker, c’est le début de la fin..

    • Ulysse 23 juillet 2011 at 19 h 20 min

      Je ne serai pas aussi catégorique que ça sur la goatitude de Gilou. Djoko est cuit c’est sur. Il a bien fait d’en profiter ces dernier mois. Mais Gilles sera malheureusement toujours barré par Richie, décoincé par sa victoire au cinquième set en CD, qui va maintenant rattraper les années perdues en écrasant tout le monde.

  12. Djita 23 juillet 2011 at 19 h 27 min

    Et Cadel Evans qui remporte son premier tour de france à 34 ans.
    C’est de bonne augure pour Rodger, il lui reste 5 ans pour gagner des GC. ;)

    • hamtaro 23 juillet 2011 at 22 h 12 min

      j’aime bien ton avatar :wink:

      Antoine multitâche extra!!!

  13. Antoine 23 juillet 2011 at 22 h 35 min

    Gaêl a fait un gros effort et posté six messages sur twitter ces dernières 24h…Voir le lien plus haut..Je viens de réaliser que quand on clique sur la flèche à droite d’un message, on peut prendre connaissance du message auquel il répondait. C’est particulièrement instructif..

    Bref, à 48h de mon départ en vacances, je kiffe ma race, n’est ce pas ?

    Et oui, mardi comme tous les ans, je rejoins la patrie d’Ulysse. Retour le 9 septembre..

    D’ici là, Gilou aura gagné son premier US Open. Si ce n’est pas lui, ce sera Federer, ce n’est pas compliqué à prévoir…

    En cas, de défaillance de Gilou à qui le titre est promis, le Djoker se fera battre par le Sod, normal il est numéro un maintenant, donc il va y avoir droit; Nadal se fera battre par la Murène en demies, et la Murène se fera étendre comme d’hab en finale par Federer, toujours sans gagner un set..

    Le lendemain, la Murène se suicide et on n’en parle plus..

    • Jeanne 23 juillet 2011 at 22 h 44 min

      Gaël a vu Limitless, un film où le héros devient soudain temporairement surintelligent grâce à un médicament expérimental codé NZT-48, un nootrope.

      • Djita 23 juillet 2011 at 22 h 50 min

        Eh bien avec lui, peu de risques de surintelligence!

      • Antoine 23 juillet 2011 at 22 h 52 min

        Je n’ai pas entendu parler de cette oeuvre mais cela ouvre des perspectives très prometteuses à Gaêl..

      • Jeanne 24 juillet 2011 at 0 h 04 min

        C’est pourtant une oeuvre majeure Antoine. Peut-être la verras-tu sur les écrans hellènes ?

    • MarieJo 24 juillet 2011 at 11 h 19 min

      salut antoine, tu pars chez les parents d’ulysse ? tu leur dis que leur fils manque gravement à l’odyssée !!!
      bon ben profites en bien ! je suis jalouse !!!! on a une météo tellement pourave ici :(
      en tous cas tes délires goaticomiques de ces derniers jours m’ont beaucoup amusée… sans compter tes interviews exclusives ! top ! gaël est un génie sur twitter ? je te recommande karlo qui trouve tjrs le bon mot : http://twitter.com/#!/ivokarlovic

      on te laisse un mail, en cadeau ;)

      j’avoue que je n’ai pas eu le temps de regarder le peu de tennis vu à la tv ces dernières semaines, je suivais plus assidument la grande boucle ! le isner/muller d’hier soir que j’ai regardé d’un oeil pendant le diner… bof bof !
      bref, on attend déjà le retour d’un delpo on verra en revue le reste des troupes pour montréal !
      @ julie : je n’ai pas oublié ta promesse :)

  14. Djita 24 juillet 2011 at 13 h 54 min

    Simon va gagner, je n’ai aucun doute là-dessus, il est inarrêtable! :)

    Vous le saviez- vous que notre « Are you » préféré s’était marié?! Dis donc c’est la saison des mariages. Ça peut me donner des idées…

    • Sylvie 24 juillet 2011 at 16 h 13 min

      C’est qui « Are you » ?

      • William 24 juillet 2011 at 16 h 22 min

        Victor Hanescu.

      • Sylvie 24 juillet 2011 at 16 h 26 min

        Pourquoi ? Je n’ai pas suivi.

        • William 24 juillet 2011 at 16 h 32 min

          C’est en rapport avec un antique article de 15-love, je ne sais plus lequel mais il doit être parmi les premiers. L’auteur était tombé par hasard sur Hanescu et l’avait abordé ainsi : « Are you..? ».

        • Sylvie 24 juillet 2011 at 16 h 33 min

          Merci William :D

  15. William 24 juillet 2011 at 14 h 52 min

    Almagro a intérêt de finir en deux manches parce que le phasme a été très performant cette semaine dans les manches décisives : 6-0 contre son compère Monf et 6-1 contre Youznhy… Mais de toute façon, comme Gilou vient de prendre le statut de goat en puissance d’après Antoine, et que l’on sait ce qui se passe quand c’est le cas (llodra et Mahut peuvent témoigner), l’issue de cette finale ne fait plus aucun doute !

  16. Coach Kevinovitch 24 juillet 2011 at 15 h 16 min

    Le nouveau GOAT mène une manche à zéro! La révolution en marche! Il va écraser la tournée américaine, on me dit qu’on projette de baptiser le futur nouveau central de RG, la Gilles Simon Arena!

  17. Jeanne 24 juillet 2011 at 17 h 09 min
  18. Jeanne 24 juillet 2011 at 17 h 20 min

    Historique Gillou qui surpasse… Thomas Muster l’ancien recordman des finales

    • Djita 24 juillet 2011 at 18 h 23 min

      Victoire peu surprenante! Bravo!

  19. Diana 24 juillet 2011 at 17 h 33 min

    Et il va faire un bond au classement : top 10 (à vérifier toutefois demain).
    Donc, Monfils serait toujours n°1 français et 7ème mondial (hum hum) , 2 français dans les 10 meilleurs joueurs du monde, elle est pas belle la vie? :roll:

    • Jeanne 24 juillet 2011 at 17 h 42 min

      Je devrais théoriquement sauter de joie, pourtant, je ne ressens rien :wink:

    • William 24 juillet 2011 at 17 h 43 min

      Belle ? En ce qui me concerne je m’en fiche éperdument.

      • Diana 24 juillet 2011 at 18 h 12 min

        Bon, c’est peut-être un petit peu plus compliqué que ça…

        Il ne récupérera ses 500 points que le 8 août, en remplacement de Washington, où il avait marqué 90 points.

        De fait, il sera à 2155 points le 8 donc, soit 11ème, derrière Roddick.

        Il ne sera donc pas tête de série au Canada.

        Mais ensuite, oui.

      • Jeanne 24 juillet 2011 at 20 h 21 min

        Diana, Diana, je t’en supplie, arrête :wink:

  20. Ulysse 24 juillet 2011 at 19 h 20 min

    Antoine avait raison : Gilou a maintenant les plus belles stats en finale de tournoi ATP de l’histoire : 9/11. Borg peut aller se rhabiller.

  21. Coach Kevinovitch 24 juillet 2011 at 20 h 25 min

    Gilles Simon a déjà neuf titres commz Henri Leconte! Un de plus et il fera partie des très rares joueurs français à avoir gagné plus de dix titres ATP.

  22. Antoine 24 juillet 2011 at 23 h 18 min

    Clonopsis Gallica a encore frappé ! je ne fais là que reprendre l’expression de William mais vous vous doutez bien que le triomphe de Gilou me mets en joie ! En attendant cela fait 500 € de plus pour Votre Serviteur, soit 1 000 pour la semaine, soit seulement le 230ème de ce que le nouveau Goat s’est mis dans la poche cette semaine. Mais partant en vacances mardi, je ne vais pas me plaindre..

    Aucune doute à avoir, Gilou est bel et bien le nouveau Goat: 9 finales gagnés sur onze, tous les autres Goat putatifs peuvent aller se coucher..

    Quand je reviendrais, Gilou aura gagné l’US Open et vu sa côte, si cela se produit, je rachète l’ensemble du Tour ATP avec mes gains !

    C’est terrible Clonopsis ! Cela ne paie vraiment pas de mine, mais il n’y a pas pire poison sur le circuit. Almagro peut en témoigner, lui qui a foiré 15 balles de break sur 18..Il me rappelle mes pires cauchemars quand je jouais. Le type qui a un don pour vous faire foirer ! Atroce ! On m’a rit au nez quand je disais au début de l’année que Clonopsis était un danger très sérieux pour Federer au deuxième tour de l’OA mais vous avez vu le résultat: menant deux sets à zéro, le Suisse a finalement du s’employer durant cinq sets. Un peu plus, et il se faisait éjecter comme contre Jo à Wimby..La honte absolue..

    Mais le pire, c’est que Gilou a fait cela en jouant avec un maillot de bain immonde. Là est l’arme secrète de Clonopsis..

    • William 25 juillet 2011 at 0 h 32 min

      C’est là où le raisonnement vicieux d’un « FFF » tel que moi prend tout son sens : plus Gilou est haut dans le classement et plus il a de chances de se faire éliminer dans un tournoi avant de rencontrer Federer… Malgré cela je n’irais pas jusqu’à oser un « allez Gilou ».

      • Antoine 25 juillet 2011 at 0 h 41 min

        C’est parfaitement cohérent avec ce que disaient tant Gilou que Federer après leur rencontre à l’OA. Dixit Gilou: Federer lui aurait dit qu’il espérait qu’il allait retrouver un bon classement (il était 44ème en début d’année) et Gilou de commenter que le Suisse lui avait certainement dit cela car il préférait ne pas avoir à l’affronter trop tôt dans un tournoi..

  23. Antoine 24 juillet 2011 at 23 h 29 min

    Et c’est Fish qui ramasse la mise à Washington et qui va se retrouver encore monter au classement demain ! Incroyable, j’aurai mieux fait de le prendre dans mon team celui là…

    Enfin, quand on songe au fait que Gaël est 7ème, cela laisse beaucoup d’espoir pour tout le monde..

    • William 25 juillet 2011 at 0 h 40 min

      Atlanta, malheureux ! Pas Washington, qui est un 500 et dont le tenant est Nalbandian et qui risque fort de chuter au classement car cela m’étonnerait beaucoup qu’il double la mise…

      Fish est étonnant, il réalise une bonne saison sans faire trop parler de lui, s’il sauve les points de sa finale à Cinci je ne serais qu’à moitié surpris de le voir participer à la Masters Cup. Un concurent direct comme Monfils a une majorité de points à défendre en fin d’année et risque fort de lui céder son ticket. Quand à Berdych je préfère ne même pas en parler…

      • Antoine 25 juillet 2011 at 0 h 46 min

        Ah oui, c’est vrai, c’est Atlanta..un tournoi qui ne devrait pas exister..A Washington, il vont rigoler cette semaine: il fait 40-42°C avec pas loin de 100% d’humidité, un truc bon pour Djoko..

        Le poisson arrive sur le tard quand même mais prouve que l’âge est une très mauvaise variable pour faire des pronostics. Il va sur ses trente ballets qu’il atteindra à la fin de l’année…

  24. Diana 25 juillet 2011 at 7 h 10 min

    Simon 11ème au petit matin du 25 juillet,l’ATP a donc validé Hamburg qui était dans les non countable jusque lors,(c’est Stuttgart qui a désormais shifté dans cette catégorie); il faut dire que leurs méthodes de calcul sont si compliquées que même si l’on suit de près, il y a de quoi s’arracher les cheveux parfois.

    Tête de série donc à Toronto, c’est tant mieux pour tout le monde comme vous le soulignez si bien.

    Monfils,Berdych, Fish, Almagro sont en queue du peloton des 10.

    • Ulysse 25 juillet 2011 at 9 h 37 min

      Sans méchanceté aucune, ça me rassure un peu que tu te sois gourée dans tes prévisions de points countable / non-countable tellement tu m’avais impressionné avec ça dans ton précédent post.
      Moi aussi je m’étais piqué de prédire les classements il y a quelque temps mais dans le détail il y avait toujours un truc qui clochait. Le règlement de l’ATP est compliqué.

      Morceau choisi juste pour rigoler : « If a player does not compete in singles in either the 1st round or Quarter-final round and then plays singles in the Semi-final and Final rounds, he will receive Quarterfinal points for his Semi-final match, but will then be eligible for Finals points when playing the final. »

      • Diana 25 juillet 2011 at 12 h 55 min

        Ca va même plus loin que ça. Car l’ATP se trompe régulièrement également (dernières erreurs en date : 1/ attribution à Nadal des points de Barcelone alors que ça n’aurait pas du être le cas à l’époque : ils ont corrigé par la suite 2/ erreur des décomptes de Nalbandian ce jour.

        Je me rancarde régulièrement sur MTF, topic réservé au classement et géré par un internaute, mais les règles sont devenues si compliquées que même lui, qui fournissait un travail remarquable, a décidé d’abandonner.

    • Colin 25 juillet 2011 at 10 h 24 min

      Imbitable. L’ATP a fait rédiger ses règlements par un descendant de Franz Kafka.

  25. May 25 juillet 2011 at 9 h 52 min

    Tout un week-end à discuter de Simon, c’est vraiment la fin des haricots :smile:
    C’était donc lui le vrai-faux Goat caché…
    Y’en a qui savent profiter des opportunités quand elles se présentent au détriment du repos avant le début des tournois US.
    Ils rentreront donc gentiment dans le rang et on aura encore un top 4 qui rafle la mise à la fin… comme d’hab’ quoi!

  26. Kristian 25 juillet 2011 at 11 h 04 min

    La bonne nouvelle dans tout ca, c’est que le demi-finale France Espagne en coupe Davis apparait finalement tres ouverte. Quand on connait egalement le H2H de Monfils vs Ferrer, on se dit que sans Nadal, c’est peut etre meme la France qui est en position favorable..

    L’autre point c’est que Isner est desormais 33e, et il devrait normalement etre tete de serie a l’USopen, ce qui est bien dommage..

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis