Where the Wimb roses grow

By  | 4 juillet 2011 | Filed under: Actualité

Wimbledon se termine, la planète tennis prend quelques semaines de vacances… Le bilan de l’évènement avant d’en faire de même.

Like a hurricane

Novak Djokovic. « Novak a enfin arrêté de se plaindre d’évoluer en même temps que deux monstres voraces. Il a accepté cet état de fait et a tourné toute son énergie dans sa lutte contre eux. » Cette observation, c’est un ancien N°1 mondial, Carlos Moya, qui la faisait après l’accession de Novak Djokovic à la finale de Wimbledon. Le Serbe ne s’en est jamais caché, il voulait monter un jour sur le trône mondial. Il y parvient de la plus belle des manières, à la suite d’une victoire à Wimbledon, en battant le N°1 en activité (6/4 6/1 1/6 6/3). Novak Djokovic est le 25e N°1 de l’histoire du classement par ordinateur, et a déjà posé une lourde option sur le sceptre de fin d’année. Au bout de sept mois de compétition, il n’a toujours perdu qu’un seul match cette année, contre Federer à Roland-Garros, et la litanie de ses titres 2011 est aussi éblouissante que les meilleurs crus du Suisse : Open d’Australie, Dubaï, Indian Wells, Miami, Belgrade, Madrid, Rome, Wimbledon… en attendant l’US Open ?

Petra Kvitova. Il y a longtemps déjà que tous les coachs de la planète tennis s’accordent à lui prédire un avenir doré. A 21 ans, Petra Kvitova a confirmé toutes ces éloges en remportant son premier titre majeur à Wimbledon. Wickmayer, Pironkova, Azarenka et Sharapova n’ont rien pu faire face à celle que ses pairs voient bientôt N°1 mondiale. Pour ne rien gâcher, la quatrième Tchèque à s’imposer en Grand chelem – après Mandlikova, Navratilova et Novotna – possède un réjouissant tennis de gauchère, à base de puissantes frappes à plat et, sur herbe, de trajectoires coupées au filet. Un cocktail tout aussi plaisant que détonnant, sans doute amené à triompher encore souvent à l’avenir.

Jo-Wilfried Tsonga. Il est libre, Jo, il y en a même qui disent qu’ils l’ont vu voler sur le Centre Court. Désormais sans entraîneur mais assisté de Michel Franco, le kiné qui fit des miracles auprès d’une autre abonné aux blessures, Amélie Mauresmo, Jo-Wilfried Tsonga dit chercher plaisir et spontanéité dans son tennis, à la recherche de la fougue qui était la sienne en 2008. On en avait senti les prémices à Roland-Garros, cela s’est confirmé au Queen’s, avant la déflagration à Wimbledon, où Tsonga s’est permis de sortir le sextuple vainqueur Roger Federer en cinq manches, et alors qu’il avait perdu les deux premières (3/6 6/7 6/4 6/4 6/4). Après Hewitt et Nalbandian, il n’est que le troisième homme à faire subir pareil sort à l’ancien N°1 mondial. Avec cette troisième demi-finale majeure – pour une finale en Australie – Tsonga s’affirme plus que jamais comme un postulant sérieux au titre de « plus grand joueur français depuis Noah ». Mais plus qu’une suprématie nationale, fut-elle à travers les âges, ce qui intéresse Jo maintenant, c’est de frapper un grand coup à New York. Il en est convaincu : il peut s’envoler au-dessus du Stadium Arthur-Ashe.

Rafael Nadal. Un titre à Wimbledon et une place de N°1 mondial perdus en l’espace de deux jours. Sale quinzaine pour Rafael Nadal ? Curieusement, pas vraiment. Bien sûr, la déception doit être réelle à l’heure d’assister depuis les premières loges au couronnement de Novak Djokovic, d’un an son cadet. Surtout que l’Espagnol avait perdu l’habitude de se contenter des plateaux de finaliste en Grand chelem. Mais une finale reste une finale, signifiant que l’Ibère a impeccablement tenu son rang au fil d’un tournoi pas toujours facile – même sur herbe, Juan Martin del Potro n’était notamment pas loin… Remarquablement constant sur gazon, « Rafa » décroche là sa cinquième finale de Wimbledon en six ans : très fort, d’autant que le Majorquin avait d’ores et déjà réussi sa saison en remportant la Coupe des Mousquetaires il y a un mois…

Venus et Serena Williams. Les Soul sisters reviennent et c’est tout le barnum WTA qui  retrouve des sonorités rock’n’roll. Serena, après un an sans jouer, a connu un retour plus que probant – huitièmes de finale en battant Rezaï, Halep et Kirilenko – et semble promettre à tous des lendemains qui swinguent à New York. Et Venus, si elle a reculé dans la hiérarchie, demeure une championne à ne jamais négliger. Qu’on se le dise : les WiWi sont de retour, pour le plus grand bien du tennis féminin.

Bernard Tomic. Et avec lui cette fameuse relève tant attendue. Un peu trop peut-être, même : on se désespérait depuis un moment de ne pas voir venir de nouvelles têtes, et pourtant le quart de finale de l’Australien de 18 ans à Wimbledon appelle une statistique : aucun joueur aussi jeune ne s’était invité en quarts à Londres depuis Boris Becker ! Autant dire que Tomic n’est pas si tardif que ça, pas plus que Milos Raonic – gros point d’interrogation d’ailleurs pour la suite de sa saison, suite à sa chute survenue au deuxième tour – ou même Grigor Dimitrov. Tous trois ont fait leur entrée dans le Top 100 cette année, et la perf de Tomic nous rappelle qu’à cet âge le déclic peut survenir à n’importe quel moment : le Canadien l’a déjà eu, l’Australien vient sans doute de le rencontrer, le Bulgare l’attend encore mais n’en semble plus très loin, tandis que l’Américain Ryan Harrison pointe aussi le bout de sa raquette.

Le tennis féminin allemand. Andrea Petkovic, Julia Goerges, Sabine Lisicki. Si avec ce trio d’enfer quelques Grands chelems et la Fed Cup ne tombent pas dans l’escarcelle du tennis allemand ces prochaines années… La blonde Sabine, surtout, longtemps freinée par une blessure à la cheville mal soignée, a tout pour tutoyer les Kvitova, Azarenka et autres futures reines de la WTA.

Under pressure

Roger Federer. Stoppé en quarts de finale de Wimbledon pour la seconde année consécutive, Roger Federer a perdu les clés du Grand chelem qui l’a fait roi. Faut-il s’en inquiéter ? Oui, car à presque 30 ans chaque occasion ratée compte double. Non, car ce raté londonien contre Jo-Wilfried Tsonga, alors qu’il menait deux manches à rien, est indissociable de l’impressionnant Roland-Garros réalisé par le Suisse. Car le ‘hic’ dans cet enchaînement crucial de la saison que constitue le duo Roland-Garros – Wimbledon, c’est que Roger Federer a visiblement atteint trop tôt son pic de forme. A Paris, le Suisse a tutoyé l’excellence deux semaines durant, et même touché à l’exceptionnel le temps d’une demi-finale contre Novak Djokovic d’ores et déjà à classer parmi les plus beaux matchs vus Porte d’Auteuil. En finale encore, il était plus près que jamais de Rafael Nadal en son jardin… Ca n’a pas suffi et, derrière, Federer n’a pu reproduire ce même niveau de jeu à Londres. Dommage car le Federer vu sur le Philippe-Chatrier n’aurait pas été très loin du titre à Wimby… Le dernier objectif de sa saison est maintenant l’US Open, où l’Helvète essaiera de ne pas boucler sa première année sans Grand chelem depuis 2003. Et après tout, qui en 2008 s’attendait à le voir remporter ce même US Open ?

Andy Murray. Sorti de la meilleure saison de terre de sa carrière, tout auréolé d’un titre au Queen’s pour lancer sa campagne herbeuse, Andy Murray arrivait plein d’ambitions à Wimbledon. Détendu, gonflé à bloc, il était même monté en puissance au fil des tours, au point d’étouffer en trois sets Richard Gasquet et Feliciano Lopez. La revanche contre Rafael Nadal s’annonçait explosive. Résultat ? Un premier set arraché 7/5, et une déculottée derrière (2/6 2/6 4/6). Troisième demi-finale perdue en trois ans dans le Temple du tennis, Murray marche à vive allure sur les traces de Tim Henman – et encore, « Gentleman Tim » avait gagné plus de sets que son héritier durant ses trois premières demies. Pour Murray, les douze mois qui viennent vont être cruciaux : la plupart des joueurs qui ont attendu 25 ans (et plus) pour débloquer leur compteur en Grand chelem sont restés des « one shots ». Seules exceptions : Ilie Nastase et Patrick Rafter, qui sont montés à… deux Majeurs. Autant dire que si Murray veut rêver à une carrière de géant du tennis il va falloir sérieusement se dépêcher, dès New York ou au maximum début janvier en Australie…

Maria Sharapova. Le verre à moitié vide ou à moitié plein. A Roland-Garros, la Russe avait choisi de se réjouir de sa demie parisienne, arguant qu’elle serait ensuite difficile à battre à Wimbledon, le Grand chelem qui l’a consacré, il y a déjà sept ans. Elle n’avait pas tort, au point d’atteindre la finale anglaise sans perdre le moindre set. Mais Petra Kvitova était juste trop forte, rappelant par son culot de novice les tonitruants débuts d’une Sharapova renversant Serena Williams sur le Centre court. A 24 ans, la grande Maria est encore jeune, mais le temps passe pour tout le monde. Au point qu’à Roland-Garros elle était la plus jeune des demi-finalistes, tandis que trois semaines plus tard elle était la vétérane du gazon anglais.

Dark side of the moon

Robin Soderling. Le double finaliste de Roland-Garros apparaît en fin de cycle, à l’issue d’une « Gonzalez » qui aura duré près de deux ans. La prise de recul de son coach Magnus Norman, désireux de consacrer plus de temps à sa vie de famille, a laissé le bûcheron de Tibro aux fraises… fruits qu’à Wimbledon il n’a d’ailleurs pas pu savourer bien longtemps, battu au troisième tour par Bernard Tomic. Après une brève expérience, jugée non concluante, avec l’Italien Claudio Pistolesi, Robin Soderling est parti chercher aide et conseils auprès de Fredrik Rosengren, entraîneur emblématique d’un certain… Magnus Norman. Un seul être vous manque…

Andy Roddick. Deux ans déjà, depuis une mémorable finale de Wimbledon perdue 16/14 au cinquième set, qu’Andy n’a plus fait grand-chose en Grand chelem. Si une défaite sur Lopez sur gazon n’a rien infamant, ils se font de plus en plus nombreux à pouvoir battre Roddick en Grand chelem. Au point que sa quête d’un deuxième Majeur devient franchement utopique. Mais après tout les plus belles histoires échappent toujours au rationnel.

Le Top 3 WTA. Caroline Wozniacki éliminée sans gloire en huitièmes par Dominika Cibulkova, Kim Clijsters forfait et restant sur la mauvaise impression laissée à Paris, et Vera Zvonareva en manque de résultats depuis six mois : le podium chez ces dames est plutôt vacillant et, entre retour des patronnes et affirmation de nouvelles venues, il est appelé à bouger ces prochains mois.

About 

Prenez ma nouvelle adresse : http://livre.fnac.com/a7085832/Marc-Gdalia-Les-monuments-du-tennis-moderne

Tags:

171 Responses to Where the Wimb roses grow

  1. Ulysse 5 juillet 2011 at 14 h 19 min

    Il reste une possibilité infime mais réelle que Djoko soit encore troisième en fin d’année, s’il ne fait plus aucun point et que Nadal et Fed se partagent harmonieusement les 12000 points encore à distribuer pour les finalistes des tournois restants. Après tout Fed a eu sa mono, Nadal ses genoux en carton. Avouez que ce serait assez marrant.

    • Mathias 5 juillet 2011 at 14 h 39 min

      Est-ce que cette probabilité est plus élevée que de voir encore cette année un classement de l’Odyssée mis à jour?

      Désolé! Je n’ai pas pu me retenir. ;-)

      • Ulysse 5 juillet 2011 at 16 h 37 min

        C’est petit mais puisque tu es désolé je te pardonne.

    • Antoine 5 juillet 2011 at 14 h 56 min

      La possibilité réelle mais infime, c’est que Pierre Djokovic bouffe Novak Djokovic ? C’est ça ?

    • Le concombre masqué 5 juillet 2011 at 15 h 02 min

      Il y a une possibiliooté réelle, et moins infime, pour que Rafa finisse numero 3.
      Y a un fou qui nous pondre des scenarii?

      concernant l’Odyssée, je ne sais plus qui a promis le sceptre à Guillaume, mais c’est de la connerie.

      Je vais gagner. Je vais gagner en ayant pris PHM dans ma team en début d’année, et ça ça revien à gagner wimbly sans jouer un coup-droit.

      Je vais m’acheter un chien et les 100 000 15lovers vont m’aduler quand je viendrai poster ici…

      • Ulysse 5 juillet 2011 at 16 h 36 min

        C’est vrai que embaucher PHM à l’odyssée c’est plus que du romantisme, c’est le panache ultime. De là à gagner…

        En attendant je sens que Pierre Djokovic est promis à un brillant avenir sur 15-Love. Ça s’est vu que tout le monde trouve que c’est trop la classe Novak d’étoffer sa personnalité de cette façon !

  2. Antoine 5 juillet 2011 at 15 h 09 min

    Les interviews post finale de Djoko et Nadal ont enfin été mises en ligne sur le site de Wimby:

    http://www.wimbledon.com/en_GB/news/interviews/2011-07-03/201107031309713461438.html

    http://www.wimbledon.com/en_GB/news/interviews/2011-07-03/201107031309715291514.html

    Et la dernière réponse de Djoko explique ma méprise: l’écureuil n’est jamais parvenu à venir manger dans la main de Djoko….

    • Ulysse 5 juillet 2011 at 16 h 12 min

      « l’écureuil n’est jamais parvenu à venir manger dans la main de Djoko…. »

      Il ne faut pas en demander trop à Djoko. Déjà que Rafa lui mange dans la main maintenant…

  3. Antoine 5 juillet 2011 at 16 h 12 min

    Tout ne va pas mal à l’ATP :

    L’ATP vient d’annoncer que le prize money distribué par le Tour allait augmenter régulièrement au cours des trois prochaines années pour atteindre 90 M$ au total en 2014. Magnifique !

    30% d’augmentation pour à peu près tout: 9%/an pour les M1000, 30% pour la dotation du Master’s qui passera ainsi de 6 à 8 M$ (la semaine la plus rentable du calendrier pour les participants) et, cerise sur le gâteau, le bonus que les 12 premiers se partagent en fin d’année passera de 6 à 8 M$ au cours de la période.

    Cette inflation des gains va sans doute aggraver les difficultés financières de beaucoup de tournois dont les comptes sont à peine équilibrés aujourd’hui et qui ne pourront suivre que dans la mesure ou les droits TV (et de sponsoring qui y sont liés) augmentent, ce qui n’est plus le cas depuis un moment sur la plupart des marchés, en particulier aux Etats Unis. Il faut donc s’attendre à ce que certains promoteurs jettent l’éponge et revendent leur seul actif, c’est à dire leur créneau ATP, éventuellement les installations s’ils en sont propritaires. Indian Wells a ainsi été racheté voici un peu plus d’un an par le PDG d’Oracle, Ellisson. Les tournois US sont sans doute particulièrement menacés, faute d’avoir un joueur US qui tienne la route pour attirer le public et les téléspectateurs..

    On est en train de se diriger dans une économie qui se rapproche de celle du foot ou l’essentiel de la valeur est captée par les joueurs, avec des clubs déficitaires et qui ne peuvent plus avoir comme actionnaires, ou promoteurs, que des types prêts à perdre beaucoup d’argent uniquement parce que cela les amuse de claquer leur blé là dedans. Mais y a t il beaucoup d’oligarques prêts à racheter un tournoi ATP ? Pas sûr…

    Même si tout ceci tient à peu près au cours des trois prochaines années, quid au delà, une fois Federer, et sans doute Nadal, à la retraite ? En Allemagne, le nombre des licenciés, le nombre des télépectateurs, et les droits TV et de sponsoring se sont efffondrés à la suite du retraite de Becker et Graff. La fin de carrière de Roger et Nadal risque d’avoir des effets très négatifs, et largement diffusés compte tenu de leur aura mondiale.

    Le relais de croissance est l’Asie, et particulièrement la Chine. Les Chinois vont racheter des créneaux dès qu’ils seront disponibles. Pas impossible qu’il arrivent à mettre sur pied une tournée asiatique d’un tout autre niveau que celle qui existe aujourd’hui après Flushing. Il y a deux joueuses chinoises dans le top 20; c’est bien parti côté WTA, mais ils ont besoin d’un ou deux joueurs masculin qui tienne la route….

    L’Europe dans cette évolution restera bien placée avec ses deux GC historiques et une domination des joueurs européens sans doute durable. On va plus sûrement assister à un basculement de l’Amérique vers la Chine. Les chinois peuvent aussi à terme espérer rafler l’Open d’Australie qui est désormais lié avec Melbourne jusqu’en 2026 je crois (le contrat a été prolongé il y a quelques mois) mais qui peut être ensuite juridiquement délocalisé ailleurs qu’à Melbourne (il ne l’a pas toujours été d’ailleurs) et même qu’en Australie. Cela devriendrait The Pacific Open ou quelque chose comme cela…

    Mais en attendant, l’ATP cherche la maximisation du retour sur les trois prochaines années. Peu de grèves parmi les joueurs en dépit des critiques récurrentes…

    • Ulysse 5 juillet 2011 at 16 h 25 min

      Ah mais rien de nouveau sous le soleil Antoine. Les prizes money connaissent une croissance à deux chiffres depuis les quasi-débuts de l’ère open.

      Ce qui me troue littéralement le cul, c’est de voir que l’ATP brasse toujours de plus en plus de pognon alors que la diversité du spectacle proposé s’est de plus en plus apauvrie au profit – c’est vrai – d’une athléticisation plus poussée. j’ai du mal à déterminer si c’est d’ailleurs une règle générale du sport moderne ou si c’est juste moi qui vire vieux con avant l’âge.

      Avec ça bientôt ça ne servira plus à rien de regarder un match de tennis. Autant regarder le modèle – Usain Bolt – plutôt que la pâle copie. Encore un domaine dans lequel Monfils a fait preuve de clairvoyance, voire de messianisme…

      • Antoine 5 juillet 2011 at 16 h 40 min

        Oui, c’est vrai mais cela ne peut durer que tant que le marché progresse..et cela n’est plus le cas aujourd’hui et cela risque même de baisser durablement sur certains marchés, en particulier aux Etats Unis. Le tennis figure au 8ème rang des audiences parmis les sports à la TV US par exemple…Bref, je ne crois pas que cela puisse continuer très longtemps comme cela…

        Surtout si le spectacle se dégrade ou du moins que le public a cette impression. Il faut alors se reconvertir dans le Show bizz, le divertissement pur..Possible que Monfils soit un génie qui ait compris cela..D’ailleurs on y est en partie avec des DJ dans les stades; on passe de la musique pendant les interruptions, sauf en GC heureusement…et encore: lors de la journée d’exhib précédent le début de RG, il y avait Bob Sinclair et il était invité par la FFT, et non par Richard..A Madrid, Tiriac a remplacé les ramasseueses et ramaseurs de balles par des mannequins qui ne savent pas attraper une balle..Bientôt entre deux matchs sur un central, on aura peut être un mini concert ou des comiques qui viendront mettre de l’ambiance, je ne sais pas…

        L’avenir me parait être au retour des vrais combats de gladiateurs, avec des armes, et pas de raquettes et que mort s’ensuive. Ou avec des bêtes sauvages, mais elles sont protégées, elles…Cà, cela intéresserait vraiment les gens ! Tu imagines: David Ferrer avec un trident et un filet contre Monfils avec un bouclier et un poignard par exemple ? Là, tu fais des entrées et des droits TV et autres..! Ou Jo avec une épée contre un tigre ! C’est pas de la baballe, ça ! Perso, je serai prêt à payer cher pour voir la Murène en action !

        • Sam 5 juillet 2011 at 17 h 38 min

          Très bien ça. On pourrait même faire des mélanges, Ritchie contre Contador, les Rochus contre Tony Parker.
          On pourrait réorganiser des Lendl / Mac direct à la baston.

        • Le concombre masqué 5 juillet 2011 at 17 h 56 min

          OUUUUUAAAIIISSS

          Nan mais attend faudrait faire en fonction des handicaps et tout : Gilles Simon avec une tronçonneuse contre soderling avec un couteau-suisse! Et dse trucs à plusieurs : Roddick avec un poing américain contre les frères Rochus et Justine Hénin, à mains nues!
          Murray avec un filet contre 16 hyènes!!

          HAHA! Bon sang mais c’est bien sûr!

          • Le concombre masqué 5 juillet 2011 at 17 h 57 min

            Qui a dit : Fed avec un sabre de samouraï contre cent vingt pintades?

            Là on verrait bien qu’il est meilleur que Murray contre ses hyènes…

            • Antoine 5 juillet 2011 at 18 h 01 min

              La Murène contre une dizaine de hyènes ? C’est une idée, ça ; mais comment les spectateurs reconnaitraient ils la Murène ?

              • Le concombre masqué 5 juillet 2011 at 18 h 02 min

                Haha, mais je te l’ai dit : c’est celle qui a :Dle filet!

              • Antoine 5 juillet 2011 at 18 h 13 min

                Suis trop con !

        • Ulysse 5 juillet 2011 at 19 h 18 min

          Ah oui les bêtes sauvages très bon ! Tout le monde casserait sa tirelire pour voir Marion Bartoli contre Pierre Djokovic. Les deux sans muselière.

          • Sylvie 5 juillet 2011 at 21 h 42 min

            T’es vache :D

        • William 5 juillet 2011 at 21 h 45 min

          Cet échange est absolument collector !!

  4. Antoine 5 juillet 2011 at 17 h 08 min

    Tiens, je n’avais pas fait attention à cela: Rafa a laissé tomber ses copains pour la rencontre de CD chez Roddick..Ils risquent d’y passer les Espagnols..ce qui ferait les affaires de l’Equipe de France puisque si elle passe l’Allemagne, ce qui parait probable, on recevrait alors les Ricains à domicile avec donc une bonne chance d’aller à nouveau en finale..

    Bien que le Sod ne soit pas là je crois, Djoko sera sur le pont avec ses compatriotes, de même que Roger pour jouer contre la modeste équipe portuguaise et ramener la Suisse dans le groupe mondial. Peut être qu’il a quand même envie d’essayer de ramener le saladier à la maison en 2012, Roger…Du coup cela fera un grand chelem, plus une médaille d’or aux JO, plus une Coupe Davis..Qui dit mieux ?

    • Mathias 5 juillet 2011 at 17 h 29 min

      Ben il va aussi égaler le Grand Chelem de Terre Battue de Rafa (histoire de glâner les deux titres de Master 1000 qui lui manquent avec Bercy).

      Et le Master de fin d’année, mais là c’est évident non?

    • Le concombre masqué 5 juillet 2011 at 17 h 54 min

      Roger ne se fera pas breaker en 2012. Point final.

      Et vous le savez très bien, en plus.

      • Antoine 5 juillet 2011 at 18 h 11 min

        Roger ne perdra plus un point en 2012 ! Les fautes, les approximations, tout cela c’est bel et bien fini !

        Quand je pense que sur le site du Monde, je lis que Dominguez ose prétendre que Roger est plus lent que par le passé et moins en confiance ! Quelle honte ! Il n’a pas du voir la demie de Roland Garros. L’était pas particulièrement lent le Roger, ni en manque de confiance ! Et vous savez qui c’est Dominguez ?

        Jo fait ch..! Pouvait pas tout casser un autre jour, non ? Enfin, ce que je lui reproche vraiment après cela, c’est de ne pas être allé au bout. Maintenant, le Djoker va nous faire suer. Vivement sa prochaine défaite…

        Quand au Rafa, il est tout obnubilé par ses cinq défaites contre le Djoker disant d’ailleurs que c’est le seul qui l’ait battu cette année (visiblement il se fout du Queen’s comme d’une cacahouette et il est vrai qu’à Melbourne il était blessé). Tellement obnubilé que je suis prêt à parier qu’il paume son prochain match contre Roger..!

  5. Antoine 5 juillet 2011 at 18 h 38 min

    Je me demande bien comment le Rafa va réagir après ces cinq taules en cinq mois, toutes en finale et la dernière en finale de Wimby de surcroît ? Qu’est ce qu’il va bien pouvoir trouver pour essayer de battre Djoko qui lui a trouvé l’andidote contre lui ?

    Allez, des idées ! En demies contre la Murène et en finale, je l’ai vu faire un coup, un seul à chaque fois, consistant en retour côté avantage à faire un retour décroisé à plat en revers et à monter derrière. Un très bon coup qui m’a rappellé Connors. Bien. Il peut en faire plus. Peut aussi attirer Djoko au filet davantage pour le passer ou le lober ensuite..Peut également servir beaucoup plus souvent extérieur des deux côtés et frapper un coup droit court croisé derrière en montant..Dimanche, il n’a pas utilisé son service pour construire des points, mais pour faire des aces ou service gagnants en tapant au T. Cela fait des points mais cela ne fait pas un schéma de jeu..

    Peut essayer d’apprendre à retourner de beaucoup moins loin et priver Djoko de temps, puis frapper ou monter..Potentiellement, ce serait sans doute très efficace mais s’il se met toujours trois mètres derrière sur une première, c’est qu’il n’y arrive pas. En seconde balle, c’est mieux, bien qu’il ait pas mal loupé aussi. S’il ne le fait pas, il va continuer à souffrir parce qu’à chaque fois que Djoko sliçait sa première sur le revers de Rafa côté égalité, il a fait le point puisque l’autre était tellement loin de la balle qu’il était obligé de renvoyer en slice à deux à l’heure et Djoko avait tout son temps pour l’aligner derrière si le service n’était pas gagnant..

    D’autres idées pour aider l’ami Rafa ?

    • Ulysse 5 juillet 2011 at 19 h 34 min

      C’est vrai qu’un ace c’est un bon schéma de jeu sur le service mais ça ne donne pas de ligne directrice. Rafa a l’habitude d’être fort dans le jeu parce qu’il renvoie la balle long, lifté et tout le temps et qu’il est très précis en passings. La seule manière de le battre a toujours été de prendre la balle tôt et de l’agresser avec constance et fiabilité. C’est la définition de ce que fait Djoko en ce moment.

      Ben il faut juste que Nadal prenne la balle encore plus tôt. C’est l’axe de progrès de tous les joueurs à l’heure actuelle et l’évolution principale du jeu. On ne peut plus couper les trajectoires avant le rebond parce que ça va trop vite et les méthodes d’entraînement modernes ont généralisé l’affutage des passings à un point peu imaginable il y a encore 15 ans. Par contre on peut encore couper les trajectoires au maximum après le rebond. C’est d’ailleurs ce que fait Fed quand il est en mode GOAT avec ses demi-volées en fond de court. Les outsiders dont on a pu penser ces dernières années à un moment qu’ils pouvaient remmettre en cause le duopole jouaient aussi de cette façon : Nalbide, Davy. Les pieds sur la table. Que ça de vrai maintenant. C’est ce qui a remplacé la prise du filet.

      • William 5 juillet 2011 at 21 h 13 min

        Très bien vu : une prise du filet, mais du fond du court. Ce n’est finalement pas si bête, et à peine moins courageux !

    • William 5 juillet 2011 at 21 h 12 min

      Pas d’idées, et pas envie de l’aider de toute façon ! Djokovic me déplait moins, laissons-le se goinfrer un peu.

  6. Diana 5 juillet 2011 at 20 h 46 min

    Après avoir emporté l’AO , Nole avait déclaré que son objectif immédiat était d’emporter Wimbledon. Voeu pieux pour certains s’appuyant sur sa moyenne adaptation à la surface (malgré une 1/2 en 2010) , arrogance affichée pour d’autres, toujours est-il que son objectif a été atteint, au grand dam de nombreux observateurs avertis :je suivais la finale sur Tennis TV, il ne faisait aucun doute pour eux que Nadal allait manger le petit Serbe. Assez délicat d’ailleurs , lorsque Nole a mené 2 sets à rien, s’interrogeant sur ce que Nadal devait changer pour renverser la situation… Un sursaut avant la mise à mort, c’est tout ce qu’il a pu opposer le n° 2.

    Aujourd’hui, Nole déclare vouloir lever la Coupe à l’US Open, à Roland, avec les JO en ligne de mire, bien évidemment…

    Je le crois tout à fait capable de mener à bien ces missions très ciblées, tant il est animé par une volonté et une détermination hors du commun.
    Admirable le Serbe… Pas de langue de bois, ce qui n’est pas pour me déplaire dans un paysage encore récemment bien terne en ce domaine.

    Il a été ovationné par 100 000 personnes à son retour à Belgrade, très impressionnant; ce pays, à l’histoire récente chaotique, aura accouché d’un immense champion, et j’avoue être subjuguée par l’ interaction tout à fait remarquable à laquelle je ne peux m’empêcher de penser…

    http://d.yimg.com/a/p/sp/getty/dd/fullj.7fe1ca3a5652bbe67a2a28fe1093fe37/7fe1ca3a5652bbe67a2a28fe1093fe37-getty-_.jpg 8)

    http://d.yimg.com/a/p/sp/getty/b0/fullj.157d2df1fc5ec70fe37a469ca6a13b09/157d2df1fc5ec70fe37a469ca6a13b09-getty-_.jpg :)

    Nole n’est bien sûr pas à l’abri de blessures ou autres, j’en fait néanmoins, d’ores et déjà, mon favori pour l’US Open, car je ne doute pas un instant qu’il mettra les moyens nécessaires à la bonne réalisation de son ambition .Son parcours depuis décembre 2010 est prodigieux, 50 matchs remportés pour une seule défaite, ce qui en fait d’ores et déjà un champion hors normes.

    • Djita 5 juillet 2011 at 21 h 08 min

      L’accueil réservé à Nole est impressionnant. C’est clair que cela va le booster pour la suite des événements.
      J’en fais clairement mon favori pour l’US Open. Tout cela va le galvaniser.
      Je continue de penser que Federer l’a réellement empêcher de réaliser le GC calendaire. Et heureusement. Il va être excellent pendant la tournée US.
      Pour revenir sur notre Murray chéri, il est carrément largué l’ami.
      Il est totalement submergé par le trio infernal. Et Del Potro ne tardera pas à le rejoindre. D’ailleurs je pense que l’argentin sera un acteur majeur la saison prochaine. Il est encore un peu juste en 2012.
      Et mon Rafa! Il a besoin de se ressourcer pour revenir fort, mais je n’enterrerais pour rien au monde ce taureau de Manacor. Il est toujours là.
      Quand à mon trentenaire de Federer (terme qu’on lira beaucoup dans la presse à partir d’août!) il m’a l’air un peu dépassé meme si il positive beaucoup.
      D’ailleurs son optimisme est incroyable. Il y croit encore le bougre. Mais bon il faut s’y faire c’est vraiment fini pour lui. :cry:

      • Ulysse 6 juillet 2011 at 11 h 00 min

        Djita tu divagues. C’est pas fini pour Fed. Il a juste été victime du Tsonga triennal.

        Est-ce que quelqu’un a dit que c’était fini pour Nadal quand Jo lui est passé dessus en Australie ? Pourtant l’effet était bien plus dévastateur.

  7. William 5 juillet 2011 at 21 h 20 min

    Il y a quelque chose qui m’attire fortement chez ce Djoko-nouveau : il est habité. On le sent mû par une force extérieure, comme s’il était poussé durant chaque match par le public de la finale de Coupe Davis de Belgrade. J’ai l’impression qu’il ne joue pas que pour lui-même. Je le vois animé d’une aura assez séduisante. Tout se joue dans le regard, ses yeux luisent d’une lumière toute nouvelle, affamée et dévorante…
    L’accueil qui lui a été réservé me plait ! C’est beaucoup, mais n’oublions pas d’où revient la Serbie… Une nation en reconstruction a besoin de meneurs, de figures qui poussent l’effort du pays vers le haut, qui font naître une renommée de par le monde.
    Djokovic est devenu un meneur. L’image de l’ « enfant » Nadal et de son acolyte siamois Toni m’a lassé, celle du Djokovic leader d’un peuple me plaît. Pour l’instant !

    • Sylvie 5 juillet 2011 at 21 h 30 min

      Le côté « leader d’un peuple » moi ça me fait flipper au contraire.

      • William 5 juillet 2011 at 21 h 40 min

        Ca me fera flipper s’il s’y cantonne, s’il s’enferme dans un rôle de mystique un peu trouble. Mais s’il s’en sert comme d’un moteur, je trouve ça intéressant.

    • Clément 5 juillet 2011 at 22 h 07 min

      Djokovic est un soldat en mission. Ni plus ni moins.

    • Antoine 5 juillet 2011 at 22 h 52 min

      On n’a pas assez bombardé la Serbie, voilà tout !

  8. Diana 5 juillet 2011 at 22 h 33 min

    Une réaction, et non des moindres, celle du Maître himself,suite à l’avènement de Djoko

    http://www.lequipe.fr/Tennis/breves2011/20110705_215824_federer-rend-hommage-a-djokovic.html

    • karim 5 juillet 2011 at 22 h 54 min

      Il reste très modéré dans ce qu’il dit, on a certainement arraché ces confidences sous la torture. Ils s’attendent à quoi les journalistes? Ce qui n’est pas normal c’est le concert hypocrite et baveux de louanges que Rafa et Roger se renvoient. Ce sont des champions, il ont la hargne, ils veulent ratiboiser l’autre, sinon autant prendre sa retraite tout de suite. Là on le force à s’exprimer sur un sujet dont il se fout, ou plutôt qui le fait chier. Il le fait du bout de la langue, mais il faut pas être dupe. Au contraire ça rassure. Le Djoko aux dents longues qui avait changé son discours en docile et soumis troisième ou quatrième homme
      qui tressait des couronnes de lauriers aux deux autres c’était du faux-derche complet. Il ne rêvait que de les planter.
      Là Fed dit ça il dit rien en même temps. C’est bon pour le tennis ça veut dire quoi? S’il avait raconté un truc du genre on tient le nouveau GOAT je lui souhaite tout le bonheur du monde, là j’aurais déchiré ma carte de fan. Il fait politiquement correct mais n’a pas vendu son cul, on ne gagne pas 16 GC pour dire aux journalistes ce qu’ils ont envie d’entendre. Et en ce moment ce qu’ils ont envie d’entendre c’est que Djoko est le meilleur de tous les temps et qu’il va exploser le fion de toute le monde et que tous l’admirent. Comme Nadal est devenu un GOAT pour tous en dix-huit mois. Je n’ai jamais commenté sur ces allégations de goatisation de Rafa, mais je trouvais ça d’un ridicule incroyable. Comme on cherche des tampax dans les poubelles de stars pour avoir leur groupe sanguin, on veut du sensationnel et un GOAT c’est sensationnel.

      Ils ont l’os Djoko maintenant, mais ne comptez pas sur Fed pour le mordre.

    • fieldog, vainqueur 2010 de l'odyssée (dans le cul nabot!) 5 juillet 2011 at 23 h 42 min

      Ouais le Fed dit le strict minimum, clairement. Et tout à fait d’accord avec le nabot pour dire qu’on sent que ça lui trouerait le cul de tresser des lauriers au serbe.

  9. Antoine 5 juillet 2011 at 23 h 08 min

    Je m’attends à ce que Djoko 1er, roi de Serbie, pête les plombs et fasse une déclaration malencontreuse, par exemple à New York, du genre: « il faut rendre le Kosovo à la Serbie ! »…un truc qui lui amène de gros ennuis..Pour l’instant, il s’est retenu et refuse de répondre à des questions politiques mais on va lui en poser de plus en plus et un de ces quatre, cela va sortir..Et là, on va aller regarder de près les types de son entourage. Ce ne sera pas forcément nickel…

    • karim 5 juillet 2011 at 23 h 12 min

      Dis donc toi, je profite de ce qu’on soit seuls ce soir apparemment, tu prends quoi pendant Wimbledon? En Australie Arno a prenait de l’EPO et des amphètes, on a vu ce que ça a donné. Tu as pris quoi toi? tu as serré la main suante de David Ferrer?

      • Antoine 6 juillet 2011 at 10 h 24 min

        J’ai donné quelques graines de skonk l’année dernière à un jardinier de Wimby qui les a fait pousser dans les serres ou ils font pousser les plantes et qui les a bichonnées comme si c’était de l’herbe du Central..on fait moit-moit…C’est fort mais c’est bon !

  10. karim 5 juillet 2011 at 23 h 52 min

    Ryan Harrison se fait tauler 4 et 1 par la Clé à Newport. Même s’il faisait le grand chelem un jour – ce que je lui souhaite même si je ne pourrais pas l’identifer sur une photo entre des guerriers Masaï – ça n’effacera pas cette ligne sordide de son CV.

  11. karim 5 juillet 2011 at 23 h 54 min

    J’avais pas vu l’échange délirant sur les jeux du cirque, un grand et bref moment, à mettre dans les annales du site. Mort de rire.

  12. karim 5 juillet 2011 at 23 h 58 min

    mais comment les spectateurs reconnaitraient ils la Murène ?

    Haha, mais je te l’ai dit : c’est celle qui a le filet!

    Marion Bartoli contre Pierre Djokovic. Les deux sans muselière

    ———–

    putain je suis explosé, trop fort!

  13. Benoît 6 juillet 2011 at 0 h 14 min

    Bon résumé ! Je vois même pas à quoi ressemble la dénommée Kvitova, moi qui suivais assez fidèlement la WTA il y a encore 4 ans, de l’eau a coulé sous les ponts depuis…

    A chaque fois que je pars en week end de finale de GC, Fed perd avant ce stade, on s’en plaindrait presque pas… Bon Djoko assoit un peu plus sa domination et sa place n’est pas volée. J’ai hâte de le voir sur ciment après 6 semaines de décompression, hâte également de voir Murray qui joue bien mais n’a toujours pas les cojones pour battre les 3 ténors en GC.

    Ma déception : Gasquette, bordel pour une fois j’y croyais vraiment contre Muret et un set et puis s’en va…

  14. benja 6 juillet 2011 at 7 h 12 min

    Rodgeur avec ton Nadalien…

    http://www.lequipe.fr/Tennis/breves2011/20110705_215824_federer-rend-hommage-a-djokovic.html

    C’est pas lui non plus qui va insulter Serbator!

  15. Antoine 6 juillet 2011 at 10 h 18 min

    Diana, benja maintenant…il n’y a pas quelqu’un qui veuille bien reposter ce lien, histoire que l’on comprenne bien ce qu’a dit, voulu dire, pas voulu dire ou pas dit Roger ?

    • Julie 6 juillet 2011 at 17 h 25 min

      http://www.lequipe.fr/Tennis/breves2011/20110705_215824_federer-rend-hommage-a-djokovic.html

      Mais qu’a bien pu vouloir dire Roger-contre-les-120-pintades?

      Sinon pareil, énorme les jeux du cirque, Murene, Bartoli, Pierre djokovic, je me meurs…

      Là où je me meurs moins c est de voir partout Tsonga-danse-des-pouces sur les affiches du métro de Montréal, au meme niveau que Doudou, et DERRIERE Delpopo. Et l’autre affiche pictures Nadal en tete, Djoko et Raonic en arriere. Je pense qu’elles ont été imprimées trop tot…

    • Coach Kevinovitch 6 juillet 2011 at 17 h 59 min

      Sur l’affiche de Nadal, Raonic et Djokovic, ils ont fait une faute d’orthographe sur le nom de Raonic baptise desormais Milos RANIC!

      J’ai souri quand j’ai vu cela hier, tu as toujours tes places pour tous les jours de la Coupe Rogers?

    • Julie 6 juillet 2011 at 20 h 52 min

      Oui, toujours, j’ai meme acheté une place pour un pote qui devait venir, et me plante une fois que je l’ai payée… C’est pas sérieux ca… Une honte tu confirmes? ;-)

    • Coach Kevinovitch 7 juillet 2011 at 5 h 43 min

      Oui c’est une réelle de sa part! Une place qu’on lui avait payé en plus.

      Attends deux minutes! Il t’a planté donc tu as une place « vacante » pour le moment. Pour le moment car je connais quelqu’un dont le pseudo est Coach Kevinovitch et qui sera présent au coeur de l’évènement. De plus, je pense qu’une place payée doit être utilisée.

      Alors, je vais voir la Coupe Rogers avec un ami ou avec toi (et ta place) pour pouvoir concevoir le premier article de 15-love écrit par plusieurs auteurs?

  16. karim 6 juillet 2011 at 19 h 58 min

    Pfiouuuuuuu y’a eu cinq coms aujourd’hui!! Moi j’ai une excuse, la pire journée de l’année. On ferme le site jusqu’à Montréal c’est bien ça?

    • Julie 6 juillet 2011 at 20 h 53 min

      rho non, y a la coupe davis qui vient! Par contre entre ca et Montral oui c’est une idée… (la pire journée de l’année??? Tu comptes la guerre dans l’année? Pq dans ce cas j’ose pas imaginé brrr…)

    • Julie 6 juillet 2011 at 21 h 11 min

      imaginer

      c pierre djokovic qui me monte à la tete

  17. Serge 6 juillet 2011 at 20 h 31 min

    Je comprends toujours pas comment Nadal c est pris cinq branler par notre ami Djoko. Sur 3 surfaces differentes. Pourquoi l’oncle Toni ne trouve pas de solutions? 5 defaites, 5 titres de perdu et ca va de mal en pire a chaque match.

  18. Julie 6 juillet 2011 at 22 h 10 min

    Sinon, j’aime bcp ca aussi, de Serge

    Djoko au top, légitimement. Il a trouvé la clé de Nadal qui lui avait trouvé la clé de Fed, qui lui a trouvé une fois cette année la clé de Djoko, pendant que Murray cherche encore ses clés de bagnole.

    Bon, je suis toute seule, parfois il faut se rendre à l’évidence

    • Guillaume 6 juillet 2011 at 22 h 15 min

      Mais non Juju, t’es pas toute seule ! J’étais même en train de me dire que ta virée au M1000 de Montréal mériterait bien un compte-rendu…

      Quoi, finalement tu aurais préféré être seule ? :)

    • Julie 6 juillet 2011 at 22 h 50 min

      un compte-rendu???? T ouf, g prévu de faire un compte-rendu par jour où j’y vais!

      Pour l’instant je fais mercredi soir, jeudi soir, vendredi jour et soir, samedi jour et soir, et dimanche finale. Et je suis en train de penser à prendre le lundi.

      Ca va en faire des compte-rendus! Peut-etre que je m’enflamme un peu… En meme temps comme je serai toute seule, ca laisse le temps de commencer à rediger pendant!

  19. David 6 juillet 2011 at 22 h 21 min

    Furetant sur Youtube pendant cette déprime post-Wimbledon que tout FFF se doit de respecter, j’ai suivi ma petite cure annuelle de Federer-Nalbandian et de Federer-Haas (plus l’US Open 2004 : voir cette sale teigne de Hewitt se faire dégommer et repartir avec deux roues de bicyclette, c’est quand même la jouissance ultime. Les autres joueurs ont dû apprécier) parce qu’il faut pas déconner : le tennis (pour un federien au moins) c’était mieux avant !
    Et j’ai trouvé des vidéos de cet asiatique dont je ne me souvenais plus du tout : Paradorn Srichaphan. Ben ça envoie sec, quand même.
    Puis il a le mérite de sortir Agassi en 2002 à Wimbledon et Nadal en 2003 (au troisième tour, tout de même ! Comme quoi il avait pas mal commencé à Wimbledon, l’ami Nadal !).
    http://www.youtube.com/watch?v=1p2DUKixhA0&feature=related
    http://www.youtube.com/watch?v=L1khBt_9-K0&feature=related
    http://www.youtube.com/watch?v=D5pNrpZYKNw&feature=related
    http://www.youtube.com/watch?v=D5pNrpZYKNw&feature=related (toujours marrant de voir Nadal à 16 ans. On remarque que le remontage de caleçon est déjà une coutume bien ancrée)
    http://www.youtube.com/watch?v=ePbZfYIslr4&feature=related (tenir tête à Federer en 2006, c’est déjà un exploit)

    • David 6 juillet 2011 at 22 h 24 min
    • Guillaume 6 juillet 2011 at 22 h 34 min

      Sans même regarder, pour le dernier lien je dis Federer / Srichaphan à Bâle en 2006.

      C’est dommage que la plupart des joueurs disparaissent si vite de la mémoire des gens. Un gars comme Srichaphan, c’était souvent jouissif à regarder, particulièrement en indoor. Il fait maintenant du cinéma, je crois. Une star absolue en Thaïlande.

      • karim 6 juillet 2011 at 22 h 49 min

        Il est arrivé à 200kmh et est reparti à 300. Moi je le trouvais super à voir évoluer, il avoinait sec, y’a que son retour de service qui était salace, il le chopait systématique en coup droit sur les premières, signe des très mauvais relanceurs.

        ceci dit je l’ai toujours soupçonné également d’être sauvagement chargé.

    • William 7 juillet 2011 at 9 h 49 min

      Merci pour les liens !

  20. Benoît 6 juillet 2011 at 23 h 14 min

    Le match contre Fed est assez énorme, d’ailleurs on voit le niveau de confiance du Suisse qui à 5-5 3ème set 15-15 sur son service sort d’un point très dur physiquement puis claque 3 aces d’affilée pour gagner le jeu…

    • Le concombre masqué 7 juillet 2011 at 9 h 37 min

      RRRAAAAHHHmais Grandoudou avec son Grankoudroit,le bruit et la vitesse de l’indoor!!!! J’en redemande!! Et quelle attitude de Fed à l’époque!! Ballede set contre luiil lâche un gros revers décroisésuivi au filet!! Quelle agressivité aussi en retourde service!!

  21. May 7 juillet 2011 at 10 h 14 min

    Raonic est incertain pour les 2 mois à venir. Sa blessure contractée à Wim aurait causée une lésion au niveau de la hanche, c’est vraiment dommage de se blesser en pleine ascension.

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis