Tops/flops : Roger-Vasselin se fait un prénom

By  | 12 octobre 2009 | Filed under: Actualité

Edouard Roger-Vasselin bat le récent vainqueur de l'US Open (photo DR).Que retenir de cette tournée asiatique qui finit cette semaine à Shanghai pour l’ATP et Osaka pour la WTA? Entre le bon, le moyen et le moins bon faites votre choix !

Dans la catégorie « les absents ont toujours tort » : Andy Murray, blessé au poignet, perd sa place de numéro 3 sans même pouvoir combattre… Après avoir fugacement occupé celle de numéro 2, il perd à nouveau son avance chèrement acquise. Et rien ne dit qu’il sera au mieux de sa forme pour tenter de rester encore numéro 4 avec un del Potro à ses basques.

En section « gestionnaire de points d’avance » le lauréat s’appelle Roger Federer, qui prend quatre semaines de repos et gère son avance de trésorerie en bon banquier suisse, sans quasiment en perdre une miette. Enfin presque… Car Mr Federer a du mettre en faillite sa ligne de produits de beauté pour hommes : et oui, la crise c’est pour tout le monde !

Les présents, eux, ont tenu leur rang : Nikolay Davydenko titré à Kuala Lumpur, le troisième trophée de sa saison, sa compatriote Kuznetsova à Pékin (premier titre depuis Roland-Garros), Gilles Simon à Bangkok (premier titre depuis… des lustres), Djokovic à Pékin et Tsonga à Tokyo. A noter le regain de forme des Français qui enquillent quelques titres après plusieurs mois de disette, voir plus pour certains. Et, en cette fin de saison, saluons un net regain d’intérêt pour l’OVNITAO ou Atp race (objet valide non identifié tombé aux oubliettes) !

Catégorie « cas particuliers » : Rafael Nadal en tournoi de reprise fait un parcours mitigé à Pékin. Son niveau moyen fait le boulot contre des gars comme Baghdatis ou Blake, mais contre la solidité d’un gars en confiance et qui frappe bien des deux côtés comme Marin Cilic, on voit toutes les lacunes à rattraper. Pas sûr du tout qu’en trois tournois de plus (Shanghai, Bercy et le Masters) il puisse corriger le tir. Mais la perspective de la finale de coupe Davis devrait le booster pour tenter de revenir à un meilleur niveau dès cette fin d’année.

Dans la catégorie « je rattrape le temps perdu », on peut citer en vrac : Edouard Roger-Vasselin qui fait son meilleur parcours de la saison (une seule demi-finale en Challenger cette saison) en atteignant les quarts de finale à Tokyo. Il élimine un del Potro venu en mode « touriste en goguette » et un bon client comme Jurgen Melzer, avant que son aventure soit stoppée par Lleyton Hewitt… qui sera victime lui aussi d’un retour de flamme, en l’occurrence de Mikhaïl Youznhy. Deuxième finale cette année pour le Russe, qui rentre à nouveau dans le Top 30. Enfin, Marco Chiudinelli : 900e mondial en fin d’année dernière car longtemps éloigné des courts suite à une déchirure au tendon, il gagne un Challenger à Tenerife en avril en sortant des qualifications. S’ensuivent deux autres demi-finales en Challenger, un troisième tour à l’US Open (comme en 2006), un quart de finale à Bangkok et encore un deuxième tour à Tokyo, avant de s’extirper des qualifications du Master 1000 de Shanghai. Le voilà dans le Top 100 mondial, aux côtés de Federer et Wawrinka. C’est la première fois depuis 2001 (Federer, Rosset, Kratochvil) qu’il y a trois petits Suisses parmi les 100 meilleurs du monde.

Dans la catégorie « je n’y suis plus ! » chez ces demoiselles, on retrouve des joueuses disposant d’une carte de fidélité à la rubrique « flops ». Ana Ivanovic, rincée du point de vue de la motivation, complètement paumée, range sa raquette jusqu’à 2010. Dinara Safina cède sans gloire sa place de numéro 1,  rattrapée sans doute par un certain désenchantement en cette fin de saison. Les dernières semaines de compétition sont encore plus dures à finir pour ces dames que pour ces messieurs. Toutefois, l’ensemble du règne de Dinara n’apparaît pas si usurpé que cela : elle a tenu six mois durant la tête du classement, résistant dans un premier temps à une pression monstre, celle d’être la « N°1 sans Grand chelem » et donnant même l’impression d’avoir une certaine carrure (deux titres en Tier I sur terre battue et une première semaine de Roland-Garros digne des parcours les plus explosifs de Steffi Graf  ou de Mary Pierce en 1994). La spirale de l’échec l’a finalement rattrapée après trois grosses désillusions en Grand chelem et il était temps que la petite sœur de Marat cède la place. Mais cela n’enlève rien au fait qu’elle aura passé 25 semaines à la tête du classement mondial, grâce à un palmarès d’ores et déjà poulidorien : deux finales de Roland-Garros, une finale à l’Open d’Australie, une finale aux Jeux Olympiques… mais aussi un total de cinq Tier I.

Dans la catégorie « je rafle la mise sans me fatiguer »  c’est évidement Serena qui s’impose presque tranquillement : elle se contente juste de gagner le seul match qui compte, redevenir N°1, pour mieux lâcher prise ensuite. Quel intérêt de se défoncer, hein ? Et que dire de Vera Zvonareva qui perd un match presque gagné (mène 6-3 5-2, pour perdre 6-3 5-7 2-6) contre Bartoli ? On se demande ce qui motive les joueuses en fin de saison, le seul enjeu restant le Masters à Doha. Quand on se rappelle de ces gradins vides l’année dernière, pas sûr qu’on assiste à des sommets de tennis féminin dans les prochaines semaines. La WTA sent le sapin. Vivement que les Belges y fassent le ménage, et remettent de l’ordre dans la hiérarchie !

Enfin, une catégorie qui me tient particulièrement à cœur, celle des « si je pouvais filer des baffes… », décernée à l’unanimité aux commentaires de Sport+ : Agathe Roussel qui rabâche à qui mieux mieux les résultats du jour (les « euh… » ne sont pas en option) arrive à nous gratifier d’un consternant « Si Stanislas Wawrinka venait à battre Gaël Monfils, ce qu’on ne souhaite pas, évidemment… », Sébastien Heulot et Arnaud Di Pasquale soupirent dès que les adversaires des Tricolores ont le malheur d’un peu trop bien jouer et de mettre en difficulté le joueur national… Indigne de professionnels, et extrêmement décevant de la part d’un Arnaud Di Pasquale dont les premières expériences de consultant s’étaient révélées autrement convaincantes. Vivement le retour de Julien Boutter, de loin le meilleur consultant tennis à l’heure actuelle.

About 

Grande prêtresse de 15-LT : je désigne les prochains rédacteurs quand on manque d'articles, ils sont automatiquement inspirés pour écrire dans les plus brefs délais ! Un miracle ! ps mon avatar moi sur le canal St Martin un jour d'hiver 2009, en pensant à ce que pourrait être 15love :)

Tags:

105 Responses to Tops/flops : Roger-Vasselin se fait un prénom

  1. karim 12 octobre 2009 at 11 h 10 min

    Zut un nouvel article, je reposte mon poste ici.

    Ma connexion internet à domicile déconne, je n’ai pas pu participer aux débats du week-end.

    j’ai vu du très beau tennis pas séquences, ce petit Cilic est magnifique. Je ne le connaissais pas vraiment mais c’est vraiment un pur bonheur ce qu’il fait sur le court. Du vrai beau et bon tennis avec de l’attaque en permance, du jeu vers l’avant. et une souplesse, un relâchement, y’a carrément du Fed chez ce gars dans le jeu de fond de court. Et il a peut-être le coup droit le plus esthétique du circuit, et dans les phases d’attaque c’est vraiment du Fed de la grande époque dans la volonté de jouer toujours plus vite et ballader l’adersaire. J’ai pris un énorme plaisir à le voir jouer. Et en revers c’est également très bon.

    Il avait très bien commencé contre Djoko mais la pluie lui a été fatale, et dans la seconde manche il a gâché trop d’occasions. Il n’y a que son service qui ne me plaise pas trop, je trouve qu’il n’utilise pas vraiment sa taille. S’il avait un revers à une main j’en ferai mon joueur fétiche pour les années à venir.

    En tout cas il va clairement exploser ce gars-là.

    Finalement du big four ou five, je me demande si Djoko n’est pas celui qui est dans les meilleures dispositions pour faire une fin d’année à 100km/h. Je l’ai trouvé en tout cas très bon contre Cilic. Et il a des qualités de défense du niveau de celles de Fed désormais je pense, c’est dire!!! Son jeu est un vrai plaisir également. J’aime ces joueurs à la Djoko ou Cilic qui ne mettent pas des mines comme Gonzo, Tsonga ou Soderling, mais jouent tellement plus vite et juste qu’ils arrivent à déborder bien plus puissants qu’eux. Regardez Cilic, il a la puissance physique d’un Hobbit, pourtant ça part à 200km/h.

    J’ai vu Tsonga Youzhny aussi. Bof. Jo fait du Jo. Il a un coup à jouer sur les trois tournois importants qu’il reste. Mais il se dit pompé.

    Répondre #6485

  2. Antoine 12 octobre 2009 at 11 h 55 min

    Chouette un nouvel article ! Bon, un peu tôt pour tirer des conclusions de cette tournée asiatique vu que le tournoi le plus important ne fait que commencer mais on a déjà plus que des indications.

    A ce jour, les deux joueurs qui font le meilleure opération sont Djokovic et Tsonga puisqu’ils ont gagné. Tout à fait d’accord avec le com de Karim au sujet du premier: il a été excellent contre Cilic et sans doute également contre Soderling mais je n’ai pas vu le match.

    Cilic, j’ai déjà dit ailleurs ce que j’en pensais, c’est à dire que du bien et il confirme après l’US Open qu’il faut désormais compter avec lui. Ce qui me surprenait, c’était qu’il n’y arrivait pas tout à fait jusqu’ici alors qu’il est bien évident qu’il a tout pour être parmi les meilleurs. Il aurait pu percer un peu plus tôt car à Wimby, il a fait l’un des tout meilleurs match du tournoi contre Hass et a eu une balle de match. Ce qui pose encore problème avec Cilic, c’est son irrégularité d’un jour à l’autre; nettement mois bon en finale contre Djoko que contre Nadal en demie par exemple…En tout cas, cette victoire de Djoko va sans doute lui faire le plus grand bien..Dans le même genre que Cilic, j’espère que Gulbis qui perd deux fois de justesse contre Tsonga va enfin re-percer..

    Tsonga fait du Tsonga comme le dit Karim, mais du très très bon Tsonga sur ses deux derniers matchs contre Monfils et Youzhny. Il classe lui même son match contre Monfils au 2ème rang de ses mailleurs matchs, c’est dire ! Je pensais qu’il avait une bonne chance de se qualifier pour le Master’s, je le pense toujours même si je crois que c’est à Bercy qu’il va faire mal et non à Shangaï. Il y a une autre place que Roddick va sans doute prendre compte tenu de son avance et je crois que la troisème sera pour Soderling qui arrive maintenant en indoor, sa meilleure surface.

    La perf de la semaine, c’était pour Roger Vasselin mais c’est aussi le flop de la semaine et une quasi honte pour Del Potro. S’il ne confirme pas vite, il va rentrer dans le rang jusqu’à l’année prochaine..

    Nadal ? Très bon contre Blake, très moyen le reste du temps et plus de service. En moyenne, il joue top 10, pas plus…Cela ne me surprendrait pas qu’il perde cette fois-ci contre Blake qui vient de se qualifier contre karlovic en jouant excellemment à partir de la fin de second set..

  3. franckie 12 octobre 2009 at 12 h 21 min

    très exact sur ce qui a été dit concernant cilic.son coup droit rappelle effectivement rodgeur.pour être parmi les meilleurs,faudrait qu’il est un service digne de ce nom car son taux de pourcentage frôle la médiocrité.

  4. karim 12 octobre 2009 at 13 h 08 min

    Le problème de Cilic au service c’est qu’il ne donne pas vraiment d’impulsion avec ses jambes, il ne pousse pas. Il fléchit beaucoup mais en réalité pas pour donner un impulse et aller chercher haut, on dirait qu’il perd 25cm en fléchissant, puis remonte à 25cm pour finalement frapper comme s’il avait un mouvement sans flexion. Hier avec une meilleure mise en jeu il faisait clairement son affaire à Djoko. Ou pas!

    Parce qu’il est vraiment dans de bonnes dispositions le Joker. Pas émoussé physiquement, il a frappe très très bien la balle, son revers long de ligne est de retour, il défend vraiment bien. S’il remporte un des deux M1000 il ne sera pas loin d’être mon favori à sa propre succession au Master.

    Nadal? On l’a déjà si souvent enterré. Là moi mon avis brut c’est qu’il est fini. Mais avec lui on ne peut jurer de rien et je ne serai pas du tout, mais alors du tout surpris qu’il reprenne les commandes du circuit l’an prochain. Pas surpris, juste agacé.

    Sur ce que je vois, si Cilic gagne 10% de régularité (dans l’attitude il a déjà la confiance et la zénitude) je pense qu’il a le jeu pour coller aux basques de JMDP comme une nouvelle mauvaise nouvelle majeure dans les grands tableaux pour le big four. Et paradoxalement c’est Murray que je vois reculer, lui qui était tout près. Sur le plan du tennis Djoko, JMDP ou Cilic me semblent plus armés pour faire mal. Son absence de tennis me reste en travers de la gorge, son non-jeu. Avec Djoko redevenu lui-même, JMDP et ses ogives nucléraires, et un Cilic qui prend confiance, il aura du mal le Scottish.

  5. colin 12 octobre 2009 at 13 h 11 min

    J’ai vu la finale Djokovic / Cilic (ainsi qu’un petit bout de Cilic / Nadal pendant l’interruption pluvieuse) et je confirme l’impression laissée aux autres. Pour moi Cilic c’est un peu comme DelPo, l’arrivée du tennis v3.0. Le réglage est encore délicat mais quand tous les paramètres seront tunés ça va faire mal. Djoko a passé la plus grande partie du match à défendre 3 m derrière sa ligne (avec constance et talent il faut bien le dire). Dans le 1er set il est sauvé par la pluie (à 2-2 40-40 sur son service, alors qu’il a déjà dû sauver 6 balles de break!), bicoz au retour des vestiaires Cilic a oublié son tennis et lâche 4 jeux de rang (!!!). Le géant croate se reprend dès le début du 2ème, breake Djoko 3 fois… mais pour se faire reprendre à chaque fois (notamment à 5-4 et 6-5 alors qu’il sert pour le set…). Bref encore un peu émotif dans les grandes occasions, mais ça devrait pouvoir se corriger.

    Sinon MarieJo ça m’étonnerait pas que le paragraphe sur Chiudinelli t’ait été soufflé par un certain « G », non?

    • MarieJo 12 octobre 2009 at 13 h 32 min

      j’avoue humblement que l’article a été rédigé en 2 fois, un premier jet avec le chef au clavier en milieu de sem, un deuxième ce matin même, ap être rentré du boulot au petit matin, j’ai pas eu le courage de tout reprendre, et d’ailleurs pourquoi reprendre un truc très bien dit, hein?

    • Guillaume 12 octobre 2009 at 14 h 52 min

      C’est quoi ces insinuations ???

    • colin 12 octobre 2009 at 16 h 14 min

      Waow j’ai fait sortir toute la rédac du bois!

      Cool Guillaume, je ne voyais qu’un maniaque des stats comme toi pour s’intéresser au sort de l’obscur Chiudinelli, mais si tu as réussi à y intéresser Marie Jo aussi, tant mieux, maintenant vous êtes deux ;-)

      Et peut-être bien trois, en comptant Marco lui-même:

      http://www.marcochiudinelli.com/

      • Antoine 12 octobre 2009 at 16 h 32 min

        C’est bien ça, pour une fois que le maniaque des stats, ce n’est pas moi !

    • Guillaume 12 octobre 2009 at 16 h 33 min

      Je te taquine, t’inquiètes ! D’autant que le paragraphe Chiudinelli est en fait l’oeuvre de… Elmar. Du moins c’est lui qui a attiré l’attention sur le fait qu’avec Marco, la Suisse avait pour la première fois depuis des lustres trois représentants dans le Top 100 :)

    • Franck-V 12 octobre 2009 at 16 h 44 min

      idem karim et colin, pratiques ces convergences de vue, ça évite de s’étendre.

  6. karim 12 octobre 2009 at 13 h 17 min

    Ah oui en parlant du public, ces tournois du bout du monde parfois ça fait pitié… pour les demis à Pékin, je pense qu’il y avait 18 personnes dans les tribunes à tout casser. On aurait dit un premier tour au Future de Kaboul.

    • Antoine 12 octobre 2009 at 13 h 39 min

      Premier tour au Future de kaboul ! Enorme ça Karim ! C’est vrai que c’est une pitié: à Dubaï, ils jouent devant quelques expats, les autres s’en foutent. En Chine, il n’ y a personne sauf pour les matchs féminins parce qu’il y a quelques chinoises pas mauvaises. Dans tout les cas, on fait venir les joueurs à coup de paquets de dollars mais il n’y a pas de public..Pour les officiels chinois et les types du Golfe, c’est une politique de prestige mais sur le plan tennistique, cela n’a aucun intérêt..

      Sinon, je trouve que Colin pousse un peu avec Cilic: Djoko n’a pas été sauvé par la pluie: il y avait 2-2 40A au premier set. Cilic avait bien démarré obtenant 5 balles de break mais au retour, les conditions de jeu avaient bcp changé, le court était bcp moins rapide et Djoko s’est bcp mieux adapté que lui..Vraiment rein ne dit que Djoko n’aurait pas gagné de toute façon…Très juste ce que tu dis à propos de son service: il ne pousse pas, Djoko non plus d’ailleurs: ils sont trop cambrés pour le faire..

      • karim 12 octobre 2009 at 13 h 54 min

        Je suis plutôt d’avis également que la pluie a sauvé Djoko, Cilic faisait vraiment belle impression jusque là. et pedre quatre jeux de rang au retour des vestiaires, c’est ce qu’on appelle dégoupiller. Mais ça fait partie du jeu. Il ne se laissera pas prendre un autre fois.

      • colin 12 octobre 2009 at 15 h 09 min

        En résumé, je pousse un peu avec Cilic, et celui-ci ferait mieux de pousser un peu plus au service

  7. Guillaume 12 octobre 2009 at 15 h 12 min

    Bien ce tops/flops. Pour faire les choeurs, je me dis que Djoko a tout pour cartonner en cette fin d’année. Depuis janvier, il regarde passer les trains. Son tour est peut-être enfin venu. Il joue bien, semble frais et en confiance.

    Nadal ? Pas suffisamment blessé pour se faire sortir par Blake, trop blessé pour ne pas prendre une rouste contre Cilic. Honnêtement, je ne sais pas trop quoi penser. Je me demande jusqu’où il n’en rajoute pas un peu sur ses bobos les jours de défaite. En tout cas, je suis sûr qu’il rejouera bientôt les premiers rôles. Au pire, il récupérera sa confiance en réduisant Berdych en bouillie sur terre battue, pour mieux redémarrer 2010 à bloc.

    Petits regrets pour les finalistes malheureux d’hier : au vu de leurs parcours respectifs, Cilic et Youzhny auraient mérité un meilleur « happy end ».

    Un petit mot sur les filles : pas plus mal pour Dinara de quitter cette place de N°1 qui est un peu sa malédiction depuis RG. Quant à Ivanovic, plus le temps passe, plus j’ai l’impression de revoir Anastasia Myskina (quoique Ivanovic soit bien moins jolie… Oui Karim, j’ai bien dit « moins jolie »… Oui, Karim, je sais ce que tu penses !).

    Enfin, last but not least : Le stock n’étant manifestement pas inépuisable, on recherche toujours des volontaires pour l’écriture d’articles. Y’a notamment un top/flop de Shanghai qui attend encore son auteur en début de semaine prochaine.

    • Antoine 12 octobre 2009 at 15 h 35 min

      S’agissant de Nadal, je me demande si ce n’est pas l’inverse en ce moment..Il dit ne plus avoir aucun bobo et que s’il a perdu si sèchement contre Cilic, c’était la preuve qu’il n’était pas là mentalement. Depuis quand Nadal n’est il pas là mentalement dans un match ?

      Quand je le vois servir, je me dis qu’il n’a peut être plus de problèmes d’abdos mais qu’il a peur de se refaire mal au bide. Il ne sert presque plus jamais de service extérieur côté égalité, là ou cela fait mal aux abdos quand on kicke comme une bête comme il le fait et plus tellement non plus côté avantage ou il sert presque toujours slicé extérieur, un slice qui ne dépasse guère les 150 désormais.. Lui qui avait notablement progressé en 2008 au niveau service sert désormais moins bien qu’en 2007. Il y a bien une raison à cela… et ce ne sont pas ses déclarations selon lesquelles il sert bien qui peuvent impressionner grand monde..

      Certes, il a un problème de confiance parce que cela fait longtemps qu’il n’a pas battu une pointure, depuis Madrid en fait, mais il a aussi un pb de tennis, très probablement du à des raisons physiques..

      Je ne crois pas qu’il soit fini mais je ne crois pas non plus que Nadal va redevenir numéro un mondial l’année prochaine comme si de rien n’était..la concurrence est désormais plus forte que ces dernières années: Murray, Djoko, Del Porto, Cilic: tous ceux là sont des types plus jeunes que lui et très bons désormais alors, après le Suisse, je vois plutôt un de ceux là devenir le boss..

      Même sur terre battue, il va en ch..désormais. Soderling a démontré qu’il n’était pas invincible et il aura du mal à regagner à Roland Garros. Un RG ou il ne perd pas un set comme en 2008, c’est fini.. et il ne battra probablement jamais le record de Borg..

    • MarieJo 12 octobre 2009 at 16 h 02 min

      moi je ne miserai pas un kopec sur des afirmations aussi définitives… surtout en ce qui concerne nadal.
      qui avait parié ap l’oz sur le doublé de fed ? personne, certes lui n’avait pas de soucis physiques. et qui avait parié sur une victoire de sod sur rafa à roland ? personne non plus.
      rien n’est gravé dans le marbre avec des joueurs de leur calibre. pépin physiques réglés, nadal va revenir, même s’il doit prendre qques claques au passage, il est toujours revenu, de ses blessures comme des mauvais matchs.

      pour nadal en ce moment, c’est l’accumulation des pepins qui semblent réduire sa marge de progression pour un retour à son meilleur. il y a eu qques bon passages de 4/5 points où il pouvait prendre le dessus sur cilic à condition de bien servir et d’avoir une longueur de balle proche de la ligne de fond, autrement c’était la correction assurée.

      pour ce qui est de cilic, le match contre rafa m’a rapelé la fessée qu’il avait infligée à murray à l’US en le prenant systématiquement à la gorge dès le retour, et en attaquant sur tout et en refusant de reculer, toujours vers l’avant. c’est pas nouveau contre rafa, mais il faut pouvoir maintenir rafa la tête sous l’eau pendant 2 sets donc, un match très bon pour le croate, qui a tout remis ou presque.

      c’est possible qu’il n’arrive plus à revenir à son niveau stratosphérique de 2008, fed n’a pas pu, nadal à peu de chances de faire aussi bien que son run fabuleux cet été là. moi j’ai été quasi comblée. ce serai de la gourmandise que lui demander de dépasser borg, même s’il le faisait borg resterai une icone de la terre.

      • Antoine 12 octobre 2009 at 16 h 26 min

        En fait, la seule affirmation définitive que contient mon commentaire Marie Jo, c’est qu’il ne gagnera plus RG sans perdre un set..Peut être est elle trop définitive d’ailleurs, mais il n’y a qu’en 2008 qu’il y est parvenu.. Pour le reste, ce que je dis ne me semble pas relever d’un jugement définitif; ce sont plutôt des impressions ou des opinions..

        Tu es bien chatouilleuse lorsque l’on parle de Rafa, n’est ce Marie Jo !

        • MarieJo 12 octobre 2009 at 16 h 34 min

          ailleurs que sur terre, il est plus que probable que tu ais raison, mais s’il a tous ses moyens, il faudra à nouveau un gars sur orbite pour le sortir… on n’a pas forcément tous les ans un gars capable d’atomiser tout le monde sur terre et de confirmer par la suite, ya eu courrier, bruguera guga et… nadal. pas tant que ça.

          mais oui je suis chatouilleuse, c’est pas un crime ;-)

          • Antoine 12 octobre 2009 at 16 h 41 min

            Je pense aussi qu’il reste le favori incontestable pour Roland Garros..De toute manière, on aura une assez bonne idée au vu des tournois sur terre à partir de Monte Carlo..S’il ne perd que zéro ou un match comme les années passées, ce sera comme avant mais je crois que sur terre, il aura aussi plus de concurrence; Del Potro sera aussi un client, sans même parler des autres..

          • Franck-V 12 octobre 2009 at 17 h 05 min

            Si Del Potro est capable de gérer l’avant RG comme il a géré l’avant US Open, forfait à Cinci après finale à Montréal, clair que plus rien ne sera comme avant…

  8. karim 12 octobre 2009 at 16 h 50 min

    Guillaume je te dois tellement de papiers que je m’engage ici même à te livrer le top/flop de Shanghai. Si si, ne dis rien, et ne me remercie pas ;-)

    Je suis revenu à plus de quiétude au boulot et en dehors, je pourrai m’y mettre sans souci je pense.

    Quand à Cilic c’est tout à fait ce que Marijo décrit, il manifestait hier une volonté d’aller de l’avant assez réjouissante, et surtout il ne se pose pas de question. Il a vraiment l’air dans une excellente dynamique. Je pense que l’an prochain il frappera déjà en M1000, et pour la succession de Fed à Wimbledon dans x ans (je laisse à Antoine le soin de mettre le chiffre)je le sens mieux placé que JMDP et Djokovic en tout cas, voire que Murray. Nadal est en pointillés, je ne sais pas où il en sera. Mine de rien Wimbledon risque de changer souvent de mains la prochaine décénie, aucun monstre du gazon ne semblant plus vouloir se profiler parmi la génération montée actuelle (plus vraiment montante non?).

    Fabrice Santoro c’est Golum, je ne sais pas pourquoi je pense à ça.

    Qui a vu Red Cliff le dernier John Woo (les trois royaumes en français). pour ceux qui aiment les grandes fresques du cinémas chinois de cape et d’épée, c’est une merveille du genre. Un chef-d’oeuvre tout simplement.

    • karim 12 octobre 2009 at 16 h 51 min

      quant à cilic

      • Antoine 12 octobre 2009 at 17 h 04 min

        Merci Karim; je viens de consulter les réservations pour le titre à Wimbledon..Il faudra que Cilic attende un peu; c’est réservé jusqu’en 2015 par le Suisse..

        • Franck-V 12 octobre 2009 at 17 h 52 min

          Oui, faut en laisser pour Dimitrov, abusé là :-)

      • MarieJo 12 octobre 2009 at 17 h 43 min

        2015 ? pas un peu présompteux tout ça ???

  9. Antoine 12 octobre 2009 at 16 h 53 min

    On parle trop peu des nouvelles réellement importantes qui passent inaperçues:

    Figurez vous qu’à la mi septembre, notre ami Alexeï Filenkov, après 24 défaites consécutives depuis le 1er janvier, est parvenu à passer un tour et donc à interrompre cette mémorable série.

    Cela se passait au Rwanda. Filenkov a battu un local de l’étape, dénommé Nkouda, classé 1432ème il est vrai sur le score de 6-4 6-4. Notre ami s’est fait ensuite étendre au deuxième tour mais a néanmoins empoché $ 200. Depuis Filenkov a repris ses mauvaises habitudes: deux nouvelles défaites, la dernière sur le score de 6-0 6-2…

  10. Franck-V 12 octobre 2009 at 17 h 14 min

    Ce qui porte le total prize money 2009 de l’ami alexeï à $3,902.

    • MarieJo 12 octobre 2009 at 17 h 45 min

      tu crois qu’il mange le pauvre pour ce tarif ? je crois que ça expliquerai les matchs qu’il perd à répèt’ ;-)

  11. MarieJo 12 octobre 2009 at 17 h 37 min

    d’après les déclarations de nadal à la presse, il n’est pas encore confiant pour jouer sans apréhension face à ses blessures, donc comme l’a justement remarqué antoine, il gère les efforts au service et à surtout besoin de gagner un gros match face à un bon joueur. Une petite finale lui ferait du bien, un titre et ça repart ;)

  12. MarieJo 12 octobre 2009 at 19 h 38 min

    ça y est ya plus personne, ils sont tous rentrés à la maison ! si y’avait pas internet au boulot… 15LT serai en berne !

    • karim 12 octobre 2009 at 20 h 15 min

      Je suis là MarieJo, et au boulot. Mais je me casse et j’espère que ma connexion à la maison est rétablie. J’ai prévenu notre informaticien que si c’est pas fait je vais lui montrer son pancréas de près demain matin.

  13. franckie 12 octobre 2009 at 20 h 42 min

    faudrait pas oublier que le masters se joue sur herbe.

  14. Jean 12 octobre 2009 at 20 h 44 min

    Ca c’est très complet comme tops/flops, MarieJo ! Comme en plus je passe après tout le monde, difficile d’en rajouter… mais possible !

    Comme il a déjà été remarqué, Cilic a pour le moment du mal à confirmer ses perfs, il manque peut-être également un peu de fond physique. Djokovic a été excellent, sûrement à son meilleur niveau depuis Madrid, très en jambe et percussif, mais Nadal et Djokovic sont deux joueurs que l’on ne peut pas jouer de la même manière.
    Après Söderling et Del Potro, il semble que cette année ait vu l’éclosion nette d’un « type » de jeux anti-Nadal, avec même peut-être un petit effet décomplexant pour tout le circuit : comme Del Potro, Cilic a joué très long et fort, et n’a surtout pas hésité à utiliser l’axe du terrain, confirmant les difficultés de Nadal à se dégager sur ce genre de balle qui de plus de lui donne aucun angle. De fait, la balle courte vient rapidement, et les types autour du double mètre peuvent quand même trouver des angles assez formidables. C’est en tout cas une façon de jouer Nadal bien plus intelligente que celle de Monfils ou Gonzalez, qui essayent de nettoyer les lignes et se grillent.

    En tout cas, ça fait plusieurs fois cette année que j’ai l’impression en voyant Nadal vs Söd/Potro/Cilic d’assister à des remakes des Sabatini/Graf, avec une Gaby qui faisait tout ce qu’elle pouvait pour lifter le plus haut possible et Graf, pas du tout gênée, qui profitait du moindre défaut de longueur. Le coup droit de Graf était d’autant plus extraordinaire qu’elle avait cette capacité à le frapper au niveau de l’épaule aussi fort qu’au niveau des hanches.

    C’est également étonnant ce manque de confiance visible et avoué, pour un joueur ayant autant d’expérience.

    Et sinon, pour faire écho à Guillaume, j’aimais bien Myskina et sa tête de poule. Jamais compris pourquoi. Les articles, moi je commence à sécher grave, espérons que de nouveaux auteur(e)s sortent du bois.

    • Guillaume 12 octobre 2009 at 21 h 36 min

      Myskina ? De très jolis yeux et un minois atypique dans le monde des poupées barbies russes. Délicieuse.

      Tu sais, si tu sèches quant à des idées d’articles, j’ai une solution toute trouvée : ça commence par « tops », ça finit par « flops » et l’idéal est de les faire tourner entre auteurs :) . Ceci dit, j’acquiesce quant à ton souhait de voir les « p’tits nouveaux » prendre la plume. Hasek et Olivier ont montré la voie dernièrement, avec succès, et c’est toujours agréable de découvrir de nouveaux auteurs.

      @ Franckie : à ma connaissance, le Masters se joue en indoor. Ce sont les JO de Londres qui se joueront sur gazon.

    • Jean 12 octobre 2009 at 22 h 41 min

      « un minois atypique » : une tête de poule, quoi ! Mais je suis d’accord avec tout, dont le délicieuse… Et un très beau corps.

      Les Tops/flops c’est toujours possible (mais il faut voir des matchs, là pas trop le temps, mais je me porterai candidat) je parlais plus des tucs à thème, genre « Andy Murray mérite-t-il sa place de n°2 mond…, à non, 3, oups, 4, houlà,… ? », où « Monica Seles, une carrière à double tranchant ». Des trucs de fond, quoi. Je sais plus si je vous ai déjà parlé de John McEnroe…

      Plié de rire, je ne savais pas que Federer avait une boite de cosmétiques, j’espère que ça coule pas quant on pleure. @ Roger : pas la peine d’essayer de nous ventre tes vestes ! Bon c’est vrai que sur certains points, c’est pas Arthur Ashe…

    • colin 13 octobre 2009 at 0 h 08 min

      Guillaume, si tu sèches quant à des idées d’articles, j’ai une solution toute trouvée : ça commence par « Anastasia », ça finit par « Miskyna » et je suis volontaire pour fouiller le net pour te dégotter les photos qui illustreront ton texte. Hé oui je suis comme ça moi, toujours prêt à rendre service quand c’est pour la bonne cause.

    • Guillaume 13 octobre 2009 at 8 h 44 min

      Hé hé… Tu me crois si tu veux, mais j’ai failli proposer ce sujet à Jean !

    • Franck-V 13 octobre 2009 at 9 h 34 min

      Je crois qu’il serait plus judicieux de proposer à Jean, un article sur Sorana Cirstea :-)

    • Jean 14 octobre 2009 at 18 h 18 min

      Nan mais les gars, il ne faut pas me lancer sur ce terrain là, on rentre en zone instable…

  15. Elmar 12 octobre 2009 at 21 h 08 min

    Pas mal du tout ce tops/flops, même si, à mes yeux, on ne devrait pas parler des absents dans ce type d’articles. Un absent, par définition, il es pas là, donc on n’a pas à en parler.

    Concernant la défaite de Nadal, il convient de dire que Cilic a été énorme en début de rencontre en remportant 20 des 22 premiers points. Et franchement, Nadal ne pouvait simplement rien faire tant c’était l’avalanche en service et en retour.

    Le match a réellement début à 5-0 donc. Et franchement, je pensais que, comme à son habitude, l’Espagnol retournerait le match. Il a fait ce qu’il fallait pour ca en tapant plus fort, plus profond et plus lifté. Mais Cilic a été remarquable mentalement en continuant d’aller chercher les points, même quand ca rigolait moins qu’au début. Beaucoup d’autres se seraient tendus à ce moment-là et aurait tenté de temporiser un peu plus. Bref, tout ca pour dire que je n’ai pas franchement trouvé Nadal en-dessous de ce qu’il propose habituellement sur dur. Pas à son niveau de l’AO peut-être, mais franchement à un bon niveau. Je serais pas surpris s’il remportait Shanghai, d’ailleurs…(Federer et Murray forfaits, Del Potro on ne sait dans quel état d’esprit, Roddick pas trop concerné, ca ouvre quand même des perspectives). Mais sur ce match, Cilic a été énorme.

  16. colin 12 octobre 2009 at 23 h 45 min

    Parmi les flops de Shanghaï on peut d’ores et déjà saluer notre super équipe de double de Coupe Davis. En effet Tsonga et Llodra vont jouer « ensemble » à Shanghaï… Enfin, ensemble, disons plutôt « en même temps et sur le même court », mais pas du même côté du filet : Tsonga avec Benneteau, vs. Llodra avec Stepanek (!!)

  17. Jean 13 octobre 2009 at 0 h 01 min

    La France a eut de très bons joueurs de double, ça va pas être facile de leur trouver des successeurs. Dans l’idée d’économiser Tsonga, à part Monfils (et Gasquinou cette année, because double mixte), les Français jouent régulièrement le double ensemble (Chardy beaucoup avec Simon en début d’année, pas mal de combinaisons quant on regarde), mais avec des résultats tous pourris.

  18. karim 13 octobre 2009 at 9 h 42 min

    Miskyna ressemble à un chat siamois. Heureusement pour elle qu’il y a eu Jankovic pour aller encore plus loin dans la bizarrerie « minoisique ».

    Je ne sais pas si frapper fort dans l’axe du court était une tactique type que Cilic a voulu utiliser contre Nadal, parce que contre Djoko il a envoyé pas mal de mines dans l’axe aussi, ce qui me surprenait.

    Sur la fin du second set il a commencé à manifester beaucoup d’opportunisme et d’agressivité en retours, exploitant à fond les secondes un peu faibles de Djoko. Et ça c’est là où il y a vraiment de la marge pour passer et mettre la pression sur un adversaire qui ne sert pas 60% de premières. Là où Fed met un chip pour installer l’échange. Seul Gonzo met vraiment souvent ce genre de pression. Et Nalbide aussi quand il est là.

  19. Fabien 13 octobre 2009 at 13 h 35 min

    Désolé pour MarieJo, car mes pronostics sont en général toujours vérifiés (tsonga en finale de l’Us, Simon en demi dans le même tournoi et vainqueur à Tokyo…), mais je crois que notre cher raphael va vraiment avoir du mal à retrouver le top de la crème.

    Après tout combien de joueurs ont vraiment rejoint l’élite après une blessure prolongée? Tsonga oui peut-être, mais il était en train d’exploser lorsqu’il s’est blessé.

    Muster? Pareil, il était en phase de progression. Et d’ailleurs après il a tenu quoi, deux ans au plus haut niveau.

    Et on a beau dire, la blessure de Nadal (faut-il dire Les blessures?) n’est pas anodine, surtout qu’elle fait suite à d’autres.

    Son année 2008 est le résultat d’une superbe conjonction de facteurs: Forme impeccable, tennis en progression, ralentissement du leader (léger mais avéré), mental encore frais, dynamique de victoires…

    Peut-être retrouvera-t-il la première place mondiale, je lui souhaite car c’est un superbe combattant, mais franchement je pense que le « momentum » est passé pour lui, même s’il est encore jeune.

    En même temps, un type ayant gagné six grand chelems et quatre Roland-garros a-t-il encore quelque chose à prouver?

    Je crois que l’exceptionnelle régularité (et non longévité) de notre suisse sautillant nous a à tous fait perdre la mesure de la normalité tennistique.

    sur ce, en espérant avoir tort parce que c’est plus marrant… µBonne journée à tous.

  20. Antoine 13 octobre 2009 at 14 h 47 min

    Pour ce qui est de cet excellent Cilic, il faudra attendre encore un peu avant de le voir briller en Masters 1000: sorti au premier tour à Shanghaï par Berdych en trois sets; pas une honte mais cela remet les idées en place…

  21. Guillaume 13 octobre 2009 at 15 h 02 min

    « Je crois que l’exceptionnelle régularité (et non longévité) de notre suisse sautillant nous a à tous fait perdre la mesure de la normalité tennistique ».

    Fab, tu m’ôtes les mots de la bouche ! De mémoire de forumeur (pas loin de 3 ans de pratique, maintenant), je n’ai jamais connu une telle période de gueule de bois consécutive à un Grand chelem. Jamais… Un mois après Flushing, la plupart des intervenants semblent ne s’être pas encore s’être remis du dénouement de l’US ! Je commence à me demander si 15Lt n’est pas un nid de pro-Federer, comme j’ai pu lire de-ci, de-là :)

    Du coup, coup de chapeau aux quelques fous furieux qui ne décrochent pas, même durant les semaines de Metz ou Kuala Lumpur !

    • Fabien 13 octobre 2009 at 15 h 14 min

      En même temps comment leur (nous) en vouloir? Etre contemporain d’un tel phénomène, au sens propre du terme, donne un peu l’impression de faire partie de l’histoire, même par procuration.

      J’imagine que les contemporains d’Ali ou Maradonna on ressenti un peu la même chose.

      Ensuite, 15Lt est-t-il un nid pro-fed? j’ai envie de dire qui n’est pas pro-fed de nos jours, à part par pur esprit de contradiction? Comment ne pas s’incliner devant le phénomène, en toute honnêteté et objectivité, de la même manière qu’on a pu le faire devant d’autres sportifs dominant un temps leur discipline de la tête et des épaules, avec en plus la manières, comme par exemple Merxx, Pelé, Douillet, Bubka, Tomba que sais-je encore?

      On peut ne pas aimer l’homme, ne pas apprécier son attitude, sa communication, toute la nébuleuse qui tourne autour de lui, voire même sa façon de jouer, mais on ne peut reconnaître que parmi ceux qui auront marqué l’histoire de leur sport il obtient sans peine sa place au premier rang.

      Ca n’enlève rien aux autres, bien au contraire, d’ailleurs perso je suis plus admiratif d’un Santoro que d’un Fed au final, c’est dire.

      Hmmm. Comment ça ce n’était pas le sujet????

    • Guillaume 13 octobre 2009 at 15 h 37 min

      Effectivement, such a hors-sujet ;)

      Ce que je veux dire, c’est que le parcours de Fed – et à un moindre degré de Rafa – est tellement exceptionnel que les fans ne s’excitent plus que pour lui, son jeu, ses records. Les autres ne comptent plus. Quand Fed n’est pas là, la moitié des fans de tennis hibernent. Et ce n’est pas propre aux 15lovers : c’est un phénomène qui se vérifie sur un peu tous les forums. Je trouve ça un peu triste, finalement.

      Pour parler de choses plus légères, c’est impressionnant de regarder Hanescu cogner aussi fort qu’il peut et voir à chaque fois la balle revenir encore plus fort côté Soderling. J’aimerais bien le voir à Londres, celui-là !

    • Fabien 13 octobre 2009 at 15 h 57 min

      Je d’accord avec toi, leur parcours, que l’on peut qualifier de météorique, fait qu’ils ont laissé peu de place à la concurrence, et d’un certain point de vue c’est dommage.

      Il est évident qu’ils ont cristallisé l’attention des amateurs au dépends des autres joueurs. Au point qu’on en est venu à dire parfois des énormités du genre « oh, ben lui n’en parlons pas, il vaut à peine un top 30″!

      On manque parfois un peu de discernement je trouve.

      ça me fait penser à la remarque de l’auteur du papier sur Ashe qui parlait du centenataire de wimbledon (si je ne m’abuse), où tous les anciens vainqueurs étaient là), lui ayant cru que c’était le cas chaque année. Nous c’est pareil, et quand ces deux là arrêteront de briller on a interêt à revoir nos prétentions sous peine de sévère désillusion…

      Hanescu, pour parler d’autre chose, voilà bien un joueur qui n’est qu’un nom pour moi. comme tant d’autres malheureusement.
      Je me réjouis d’enfin en voir quelques uns en face dans une dizaine de jours (enfin en face, je me comprends…). C’est bien d’avoir la chance de se confronter à une réalité un peu moins cathodique je pense.

      • Fabien 13 octobre 2009 at 15 h 58 min

        hmm pardon pour les fautes… le « centenataire »! il fallait lire centenaire bien entendu.

    • Guillaume 13 octobre 2009 at 16 h 22 min

      Tu ne connais pas Victor Hanescu ? Tiens http://www.15-lovetennis.com/?p=91 Article fondateur de 15-love ;)

      Effectivement, je crois que beaucoup de gens auront du mal à se remettre du départ de Fed. Il y a quelques mois de déprime en vue sur les forums (« quelques mois » à condition qu’un petit nouveau vienne permettre le saute-mouton générationnel qui a mené nombre de fans à une lignée McEnroe – Edberg – Sampras – Federer… Sinon, c’est « quelques années » qu’il faut prévoir !)

      Tu vas à Moscou, alors ? Tu as raison, le tennis c’est au bord du court que c’est le plus prenant. Et parfois les no-names sont plus intéressants que les stars de l’ATP.

      Tiens, si t’étais pas à l’autre bout de l’Europe je te paierais un verre devant un bon Bohdan Ulihrach – Serguei Bubka Jr :)

      • Sam 13 octobre 2009 at 16 h 36 min

        A défaut, D.Hrbaty: qu’a-t-il fait hier contre Romain Jouan (sorte de Safin breton, si vous voyez le concept)? A quoi peut-on s’attendre de la part d’un Hrbaty au premier tour d’un challenger ? A de l’expérience, pour le moins. Une faute toute les 20mn, et encore. Du rusé, du compact aux points importants.

        Ensuite, dans le genre classe moyenne du tennis international, le sympathique Thierry Ascione, et sa bonne tête de nounours sympa. Son très joli revers à une main, aussi. Alors, que pouvais faire le chti Julien Ory du Chnord, avec 11 ans et une tête de moins ? Pas grand chose, à part montrer un joli revers à une main lui aussi, et toute la différence entre le 16ème junior mondial et un briscard comme Ascione.

        N’empêche. Ascione a en commun avec Fed son année de naissance, 81, et la pratique du revers à une main (vous me direz, les deux sont joueurs de tennis: c’est vrai aussi). Ory, 10 ans de moins, né en 91, pour l’instant « espoir tricolor », et quasi-inexistant au premier tour d’un challenger.

        Il y a 10 ans, Fed, au même âge, remportait le challenger de Brest. Ca n’a pas valeur de loi, mais ca pose « l’espoir ».

        • Fabien 13 octobre 2009 at 16 h 48 min

          Grande histoire que les espoirs qui n’ont pas confirmé. Perso j’adore ce côté un peu « tragique » de l’aventure sportive;

          Du point de vue des intéressés c’est moins glamour bien sûr.

      • Fabien 13 octobre 2009 at 16 h 46 min

        Non mais je vois bien Hanescu, dans le sens « nom sur une page web ou un journal », c’est juste que je crois ne jamais l’avoir vu jouer.

        Au passage l’article, que bien sûr j’avais lu, est tout à fait dans la lignée de ce que j’attends ici.

        Et oui, ça se confirme, je devrais voir quelques matchs (je croise les doigts ici rien n’est jamais certain).

        Sinon on va faire l’inverse, c’est moi qui te paierait une vodka quand tu viendra ici, invité par les autorités russes pour couvrir le nouveau et récemment institué 5è Grand Chelem, « la Poutine cup »!

      • Guillaume 13 octobre 2009 at 16 h 47 min

        ‘Lo Sam. Je m’insurge, Julien OBRY n’est pas de Ch’Nord. Il est Picard. Et ça fait toute la différence.

        Et il est N°6 juniors. Non mais. Sinon à Brest aussi il s’énerve à chaque première balle « out » ? ;)

        Tiens, pour la peine tu m’apprendras par coeur le premier paragraphe de cet inoubliable texte : http://www.15-lovetennis.com/?p=1102

        Mdr pour le Marat Safin breton. J’en veux encore de ces descriptions croquignolesques de Challengers. Tu y retournes demain, dis ???

        • Fabien 13 octobre 2009 at 16 h 48 min

          tout pareil.

          • Sam 13 octobre 2009 at 16 h 59 min

            Je savais que je prenais un risque avec l’assimilation « picard=nord ».
            Dont acte.

            On y retourne, donc. Et attation: Seb Grosjean nous ayant fait faux bond (il a mal à XXX, mettez ce que vous voulez), la principale attraction devient …Arnaud Clément. Contre Guez au premier tour (et Espace Pizza ensuite, Av. De Gaulle).

            Mais les initiés ont reperé depuis longtemps que le VRAI MATCH est ailleurs, entre Mahut (ex future chance ticolore à Wimby) et, l’inénarrable et très imprévisible: Xavier Malisse.

            Pour ce soir: aller voir Ouanna ou pas, telle est la question (et la réponse est dans « contre Cervenak, le slovaque).

            Sinon un truc curieux avec Hrbaty: il ressemble comme deux balles à Stepanek.

          • Guillaume 13 octobre 2009 at 17 h 05 min

            Pardonné pour le rapprochement Picardie = Nord. Mais que ça ne se reproduise pas, ou je mets aussitôt Nantes en Bretagne sur ma carte de France :)

            Cervenak ? C’est pas le gars qui, avec Hrbaty justement, avait failli faire un casse en finale de Coupe Davis 2005 ?

          • colin 13 octobre 2009 at 20 h 52 min

            Le top, ça serait un match de double Mahut – Mutis contre Malisse – Mutu.

            Ah non zut c’est pas possible, Mutu il est footballeur.

            OK je sors.

    • Fabien 13 octobre 2009 at 16 h 54 min

      Je crois aussi que notre appréciation d’un sport dépend beaucoup de la pratique que l’on a, ou non, de ce sport.

      J’avoue n’avoir jamais pratiqué le tennis au delà d’un vacillant niveau de loisir, nonobstant quelques stages malhabilement empilés ça et là.

      Du coup je me suis naturellement tourné vers les stars du jeu, ne sachant vraiment par la pratique apprécié la difficulté de réalisation de certains coups et le niveau d’exigence associé au haut niveau.

      En revanche, ayant pas mal joué au Tennis de table (notez la majuscule!), je me rappelle la fête et surtout la claque que ça pouvait être de voir jouer un type classé 30, 25, voire, miracle, parfois un obscur numéroté français. Ca avait de la gueule et je voyais l’exploit que ça représentait que d’atteindre un tel niveau.

      On perd souvent ces réalités de vue avec nos façons vidéo-ludiques de consommer le sport de nos jours.

      • Sam 13 octobre 2009 at 17 h 35 min

        Bah, moi à partir de en gros, 15/2, je scotche.

        Au niveau pro: j’y traîne de force tous ls gens que je connais. Et ils me remercient, l’hiver, pendant les interclubs.

      • Fabien 13 octobre 2009 at 17 h 48 min

        Ce me semble une bonne philosophie, savoir apprécier les bonnes choses.

        Et ne pas oublier qu’en vrai, c’est complètement différent qu’à la télé.

        C’est comme voir un documentaire sur le Serengeti. Les lions sont beaux mais ne font pas très peur. Et le jour où on les approche de près, même dans un zoo à un ou deux mètres, on est heureux que quelqu’un ait installé des grillages éléctrifiés.

        • Sam 13 octobre 2009 at 17 h 50 min

          Ca m’a fait le même effet le jour où j’ai vu jouer Roger Vasselin fils.
          Pfiouu, quelle tête de C..

  22. MarieJo 13 octobre 2009 at 20 h 03 min

    pour antoine, je crois que tu passera plus facilement par ici que par ta boite mail ;)

    http://www.tennisweek.com/news/fullstory.sps?inewsid=6641217

    • Antoine 13 octobre 2009 at 22 h 09 min

      Super ! Merci et très instructif ! J’espère que d’autres liront…

    • MarieJo 13 octobre 2009 at 22 h 33 min

      j’ai trouvé l’interview super, le gars n’a pas la langue dans sa poche et ça sonne juste…

      j’espère que l’autre site t’intéressera tout autant !
      la compil des stats est bien foutue.

  23. MarieJo 13 octobre 2009 at 21 h 38 min
  24. Guillaume 14 octobre 2009 at 9 h 10 min

    La litanie des abandons se poursuit : après Roddick hier, Haas aujourd’hui. Je me demande jusqu’où Shanghai ne va pas remplacer Bercy dans le rôle du vilain petit MS que l’on joue à contrecoeur… quitte à y disparaître prématurément (ou à ne pas y venir si on est Suisse).

    • Antoine 14 octobre 2009 at 9 h 30 min

      C’est bien possible encore que l’on puisse se demander combien de membres du Top 20 vont effectivement jouer à Bercy alors qu’ils en ont l’obligation..

      Il y a deux jours, juste avant de se blesser donc, Roddick déclarait qu’il en avait marre de voir que les dirigeants de l’ATP se moquent des joueurs et qu’il est indispensable d’avoir une véritable trève hivernale alors que ceux qui jouent au Master’s ont un mois d’arrêt avant de reprendre début janvier. En fait plutôt deux semaines, trois max avant de reprendre l’entraînement..

      Mais le problème est mal posé: s’il n’y a pas de trève, c’est en réalité à cause de cette obligation de disputer tous les M1000 (sauf Monte Carlo). C’est cela qui ne va pas. Ce serait simple de changer les choses: il suffirait de dire que les joueurs sont tenus d’en disputer six (ou sept) et que seuls les 6 (ou sept) meilleurs résultats sont pris en compte pour le classement..

      Il y a qq mois, Federer avait déclaré qu’il regrettait le temps ou l’on pouvait s’arrêter trois ou quatre mois ce qui permettait de s’entraîner sérieusement pour changer qq chose d’important dans son jeu, ce que l’on ne peut pas faire en quinze jours évidemment..

    • Franck-V 14 octobre 2009 at 9 h 46 min

       » Federer avait déclaré qu’il regrettait le temps ou l’on pouvait s’arrêter trois ou quatre mois  »

      Mais il a su cette année se concocter son propre calendrier au-delà des obligations..

      Absent de l’AO à IW avec forfait en CD et Dubaï.
      Un petit tour Rolex en passant à Monte-Carlo.
      Absent de RG à Wimbledon avec forfait à Halle.

      La trêve estivale habituelle de Wimbledon à Montréal.

      Absent de l’US Open à Bâle, avec forfait à Tokyo et Shanghaï.

      Au bout du compte, en 2009, il ne doit pas être si loin des 3 à 4 mois qu’il regrette… Federer a même moins joué cette année (encore) que Nadal pourtant sous les feux de l’actualité des forfaits et « reprises », voilà la réalité.

    • Guillaume 14 octobre 2009 at 10 h 09 min

      C’est vrai que quand on y pense la carte du tennis a été sacrément bouleversée depuis que Fed et quelques autres ont fait leurs débuts.

      1999 – 2009 :

      - Déclin prononcé des deux puissances sportives historiques du tennis, USA et Australie.

      - Déclin de la puissance économique du tennis européen, notamment l’Allemagne qui accueillait il n’y a pas si longtemps le Masters et 2 TMS.

      - Percée en parallèle de l’économie venue d’Asie et du Moyen-Orient (Shanghai, Pékin, Doha, Dubaï, Kuala, Bangkok), la palme revenant à un Masters féminin disputé à Doha devant trois pelés et un tondu.

      - Encadrement de plus en plus rigoriste du circuit de la part de ses responsables (MS obligatoire, + quelques 500 depuis cette année)… et du coup calendriers identiques pour à peu près tous les joueurs.

      - Désintérêt de plus en plus manifeste vis-à-vis du double. Jusqu’aux 80′s, les tops joueurs y jouaient encore. Dans les 90′s, Kafel mis à part, c’était devenu une affaire de bons joueurs de simple qui y gonflaient leur palmarès (Woodies en tête). Mais, depuis 2-3 ans et la retraite de Bjorkman, on s’aperçoit de plus en plus que ce sont des no-names qui trustent les titres en double : frères Bryan, Zimonjic, Erlich, Ram, Dlouhy, Aspelin… Résultat : quand les meilleurs s’y mettent (Nadal à Monte-Carlo ou Federer aux JO), ils gagnent les doigts dans le nez.

      - Modification de surface pour deux des quatre GC (le Plexicushion en Australie, et surtout un séisme historiquement parlant avec le gazon ralenti de Wimb). Phénomène de ralentissement généralisé des diverses surfaces.

      - Et puis bien sûr évolution profonde de certains types de jeux (grâce au matériel ? Sans doute), qui fait que revisionner la finale de Roland-Garros 2001 donne visuellement l’impression qu’on regarde un match au ralenti.

      Je fais peut-être vieux con, mais j’ai tendance à croire que le tennis développe de plus en plus frénétiquement son côté spectacle/business, parfois au détriment du sport lui-même.

      • Antoine 14 octobre 2009 at 14 h 15 min

        De toute façon, ce n’est pas bien compliqué à comprendre: depuis Tilden, tout fout le camp…

      • Fabien 14 octobre 2009 at 15 h 22 min

        Bon maintenant vous finissez votre eau gélifiée, vous éteignez vos sonotones et je vous ramène dans vos chambres!

      • Guillaume 14 octobre 2009 at 15 h 27 min

        Depuis Tilden ? Moi j’aurais dit depuis Sampras. Juste comme ça. Parce que je l’aime pas beaucoup et que je sais que ça va faire sortir Karim de sa tanière :)

        • karim 14 octobre 2009 at 17 h 01 min

          Je me pose la question, je retourne ça dans tous les sens, je ne sais pas comment on peut ne pas avoir apprécié Sampras. Et le pire c’est qu’il n’a finalement pas beaucoup de fans sur les forums j’ai l’impression. Je m’interroge… Pourtant c’était un si beau champion. Je ne sais pas.

          Guillaume tu sais où me trouver…

        • Franck-V 14 octobre 2009 at 17 h 33 min

          Ah si, j’étais supporter de Sampras, moi, mais comme pour beaucoup, c’est incompatible avec l’être de Federer également pour de sombres histoires de record, forcément, ça s’annule et ça ne se remarque pas beaucoup. :-)

      • Jean 14 octobre 2009 at 18 h 14 min

        Sampras c’était un héros, un guerrier, un type qui allait toujours de l’avant même avec du vomi sur le menton, qui s’est trouvé un nombre incalculable de fois sur la brèche, c’est quand même fort d’aller aussi loin physiquement, il faut avoir un mental énorme. Moins complet au niveau du jeu mais mentalement, il avait ce petit truc que je n’ai jamais vu chez Federer, ce goût d’agresser le serveur sur les points importants, de mettre la pression.
        Et puis j’adore son côté autiste monomaniaque, sa façon de ne faire rebondir la balle qu’une fois, d’ajuster rapidement en levant le pied, et Boum…
        Si on me le demandait, je serais bien en peine pour déterminer celui des deux que je préfère, Sampras je crois, à cause du style, mais je dis peut-être ça par habitude de voir évoluer Federer. A part son côté précieux, il y a parfois une sorte d’indécision tactique chez le Suisse qui m’exaspère un peu (il a dit pendant Flushing toujours renter sur le terrain sans aucun plan tactique, ce qui est quand même étonnant), j’aurais adoré voir Sampras face à Nadal sur des surfaces intermédiaires.

        • Jean Pierre Chewbacca 14 octobre 2009 at 21 h 16 min

          Petit Poisson,

          « Comparaison n’est pas raison « si tu fais allusion à ce petit truc que Sampras avait ,il semble que ta remarque fasse pschiiiiiiiiiiiit si on regarde ces prestations sur terre et notamment ces défaites face aux rmistes de l’ATP d’alors , son »fighting spirit » en mode bisounours me laissa perplexe à l’époque ,et bien qu’il détestait la terre , il semble que son mental lui fit cruellement défaut sur cette surface du moins , comme si enchainer 7 victoires d’affilé était impossible ,pour preuve je n’ai pas le souvenir qu’un N°1 de l’envergure de Sampras ,mis à part Connors mais pour d’autres raisons, n’ai jamais participé à une seule finale de RG,mais merde même cette truffe de Gomez y est arrivé il la même gagné!!!!!!!!

          Je m’emballe mais j’espérais tellement une victoire du Feu Sampras à RG que ce tournoi ma pourri la vie,sinon pour le reste je suis entièrement d’accord avec toi ,j’ajouterai que Sampras me manque toujours et quand Dieu Apollon mettra un terme à sa carrière ce sera Prozac, Derrick et dodo.

    • Guillaume 14 octobre 2009 at 18 h 52 min

      C’est une bonne question que tu poses là. Déjà, c’est dur à expliquer mais je trouve que Sampras est très identifié à une décennie, les 90′s, et une catégorie d’âge (les 30-40 ans). Les plus anciens y sont moins sensibles car ont connu les « magiciens » de la volée Laver, Mc ou Edberg. Les plus jeunes ont Fed, souvent dépeint – à tort, mais quand même -comme un Sampras en mieux. Du coup, il transcende moins les générations qu’un McEnroe ou même qu’un Agassi. Après, dans mon cas précis, je te donne en vrac quelques raisons qui font que je n’aime pas bcp Sampras.

      1- Part trop prépondérante du service dans son jeu. Quand Sampras avait un break en poche, même à 1 jeu 0, tu savais que le set était déjà fini. Fin du suspense.

      2- Trop mauvais sur terre battue… Ou non, pire encore. Ce n’est pas qu’il était mauvais sur terre battue : c’est qu’il ne s’est jamais donné les moyens de gagner sur cette surface. Pourquoi modifier un système qui vous permet de gagner 3 des 4 GC ? Tout chambouler pour un seul GC ? Allons bon… Tout le monde n’a pas l’âme chevaleresque (si, si !) d’un Lendl sacrifiant Roland pr un hypothétique Wimb !

      3- Avait le mauvais goût de trop souvent battre Agassi, Rafter et Ivanisevic, trois des gars qui m’ont fait aimer le tennis. Sa victoire sur Dédé à NY en 2002 fut notamment un crèvecoeur.

      4- Personnage hautement lisse, genre gendre idéal. Fed est un peu pareil mais lui au moins laisse le masque se fissurer quand il quitte le court en vaincu (« il ne sait que remettre la balle », « be quiet »). Et puis non, physiquement… Cette tête baissée dévoilant une calvitie précoce, cette langue tirée… C’est pas possible, un prétendant au titre de GOAT ne peut pas avoir la même tête que Tony Shaloub en train de vérifier que ses fourchettes et couteaux sont bien séparés dans leur tiroir !

      Et puis y’a toujours cette imposture originelle : Pete Sampras, vrai attaquant ou simple opportuniste de la volée claquée derrière un gros service ?

      • Jean 14 octobre 2009 at 21 h 01 min

        Ça a été dit souvent, le service ne peut suffire à faire un grand joueur, sinon, Karlovic serait n°1 mondial et Tanner aurait trois Wim. Mais Sampras, d’une taille normale, était surtout un serveur très intelligent. Federer a l’élégance technique absolue, Sampras la détermination tactique et l’instinct du tueur.

        Sampras était un très bon volleyeur, même si avec sa tension de cordage, on ne pouvait pas attendre de lui un toucher à la Mac, mais l’époque avait également changé au niveau des relanceurs, et Dédé lui balançait de vraies mines. A vrai dire, j’ai revu récemment certains matchs, je ne comprends même pas que l’on puisse douter de la qualité de sa volée (même si un peu inférieure en revers). Quand je dis que j’aurais aimé le voir contre Nadal, c’est parce que j’aurais voulu savoir ce qu’il aurait fait sur les deuxièmes balles du Majorquin, au cinquième set d’une finale. Ce type mettait tout le temps la pression, c’est la définition même de l’attaquant. En fait, j’ai toujours eu l’impression qu’il ne serait pas dépassé actuellement, peut-être monterait-il un peu moins, comme en début de carrière, mais quand je vois des Sampras/Agassi ou Becker, je n’ai pas l’impression que ça allait moins vite qu’aujourd’hui, le matériel a un peu progressé mais les balles et surfaces sont plus lentes, au final, ça jouait beaucoup plus tendu en début de millénaire qu’aujourd’hui. Là où il y a eu pas mal de progrès, c’est sur les coups de défense, les sauvetages, les tamis permettent ça.

        J’ai vu seulement très récemment la finale de Wim99, il y a une séquence de 5-6 jeux entre la fin du premier et le début du second fabuleuse.

        La terre battue, ça ne me dérange pas, je suis d’une génération où les circuits étaient très séparés et où personne ne pouvait prétendre faire le crossover. Mais je comprends qu’il n’ait pas hypothéqué ses chances à Wim, vues la proximité des deux tournois et son manque d’endurance, ça m’étonnerait d’ailleurs qu’un Edberg se soit un jour spécifiquement préparé pour RG.
        Mais bon, si je comprends que le style de jeu qui lui est associé ennuie, lui reprocher sa calvitie, pour un mec qui soutenait Mr Propre… moi je lui ai toujours trouvé un côté humble, totalement investi, non pas par revanchisme comme Lendl, mais naturellement. Là où il aurait dû fermer sa gueule, c’est sur ses opinions politiques, mais bon, si on cherche un sportif américain gauchiste…

        • karim 15 octobre 2009 at 9 h 58 min

          Je t’aime Jean!!!!!

      • Guillaume 14 octobre 2009 at 21 h 23 min

        J’entends bien, Jean. Il y a bien longtemps déjà que Karim a tenté de m’expliquer les beautés de la geste samprassienne (c’est pour cela que je le titillais tout à l’heure :) ). Mais je n’y peux rien, je suis absolument hermétique à ce qui l’a fait aimer dans les 90′s. Trop froid, impassible, mécanique. Au point que les quelques matchs où on l’a vu « humain » (Courier OZ 95, Chesnokov DC 95, Corretja US 96) sont entrés dans l’histoire.

        Juste une ou deux précisions : le service ne peut suffire à faire un grand joueur. Certes, on ne peut qu’être d’accord. Mais quand on est gros serveur ET qu’on y ajoute des nerfs d’acier dans le money time (chose hautement remarquable, et que n’a pas par exemple un Karlovic, ni même Goran en son temps), on obtient un gars qui était le roi de la gestion d’un break. Quitte à lever le pied le reste du set pr conclure 6/4.

        Quant à la terre battue, moi ça ne peut que me chiffonner dans le sens où le premier Sampras que j’ai découvert, alors que j’étais encore ado, c’est celui qui perdait au 1er tour de Roland-Garros contre Galo Blanco et Andrea Gaudenzi. Comment tu veux être crédible aux yeux d’un gamin de 15 ans après ça ? Même si les surfaces étaient encore extrêmement différentes, Borg, Lendl ou même Agassi avaient prouvé auparavant qu’il était possible de briller sur les 2 surfaces. Alors pourquoi Pete n’en était-il pas capable ? Oui, j’ai toujours trouvé regrettable qu’il ne se soit pas donné les moyens de faire un truc à Roland. Ceci dit, pour abonder dans ton sens, je n’ai pas l’impression que ce mec se soit jamais considéré comme une légende. Il faisait le taf, il effectuait de grandes choses, mais les accomplissait pour lui. Pas pour les fans et encore moins pour l’Histoire. C’est peut-être ce qui explique qu’il n’ait jamais ressenti ce « besoin » de gagner à Roland. Donc oui, je lui accorde volontiers l’humilité.

        Bon allez, je coupe pour ce soir ! Tchuss

        • karim 15 octobre 2009 at 10 h 02 min

          Ne le compare pas à Borg ou Agassi pour références multisurfaces. Ce qu’il a accompli ou non sur TB et à RG notammant est à rapprocher de ce qu’ont pu y faire Mc, Edberg ou Becker.

          Et il s’en sort plutôt correctement. Autre fois – je n’en reviens pas d’écrire ça en parlant d’une pério de que j’ai connue – il y avait réellement un grand écart entre les surfaces, et les têtes d’affiche entre RG et Wimbledon étaient totalement différentes. Au plus un seul joueur s’invitait dans le dernier carré des deux tournois, contre trois aujourd’hui.

  25. Jean 14 octobre 2009 at 18 h 38 min

    Et puis Del Potro a également déclaré forfait. Bah, comme tous les ans, la saison s’arrête pour la plupart après l’USO. Ceux qui sont qualifiés aux Masters sont déjà dans une phase de récupération, seuls ceux qui sont en course pour la qualification (c’est-à-dire ceux qui n’y vont pas forcément tous les ans) ont encore des raisons de s’arracher, c’est ce qui explique les perfs hivernales des Tsonga, Simon, Nalbandian. D’autre part, je ne suis même pas sûr que les Masters soient restés un évènement assez prestigieux pour motiver le top à s’y présenter à son meilleur.

    Vu le moment où commence l’AO, il ne faut pas se leurrer, les joueurs pour pouvoir profiter d’une période de repos avant de reprendre l’entraînement foncier et spécifique doivent couper le plus tôt possible (pour ceux qui n’ont pas la CD).

    Perso, je n’ai pas l’impression que l’on joue beaucoup trop, même si le jeu est aujourd’hui très intense. Le problème, c’est cette obligation débile de jouer tous les MS, et probablement également que l’on joue aujourd’hui majoritairement sur dur, enfin ça fait un moment.

    • colin 14 octobre 2009 at 18 h 51 min

      Del Potro n’a pas déclaré forfait, il a abandonné après avoir perdu le premier set 7/5 face à Melzer (douleurs au poignet, semble-t-il)

    • Jean Pierre Chewbacca 14 octobre 2009 at 21 h 24 min

      Daurade,

      et pourquoi pas un article sur le tennis féminin Bulgare et les produits laitiers?

      • Marc 14 octobre 2009 at 21 h 45 min

        un article sur les fabuleuses soeurs Maleeva, et leur incroyable joie de vivre, leur bel air épanoui, leur jeu imaginatif ?

  26. Marc 14 octobre 2009 at 21 h 41 min

    @ Guillaume :

    1/ ton résumé de la lignée de joueurs admirés par la plupart des forumistes (McEnroe, Edberg, Sampras, Fed) correcspon exactement à la mienne en tous cas : et pouyr cause, j’ai toujoyrs adoré les attaquants

    2/ ce n’est pas parce que Fed ne joue pas que je poste très peu : c’est parce que je suis souvent en déplacement, et surtout parce que les tournois depuis l’USO ne m’intéressent guère, franchement les GC, c’est incomparable, les MS 1000, ça va encore, mais les MS 250 et 500, franchement, ça ne m’intéresse pas des masses.

    Heureusement, les tops/flops (merci Marie-Jo pour celui de cette semaine) et les sagas de 15LT me permettent de maintenir mon intérêt pour le tennis.

    • MarieJo 14 octobre 2009 at 22 h 05 min

      quand je pense que je croyais que l’exercice tops/flops était une petite mignardise comparée au reste de la production… qui est la crème de la crème tennistique, non ?

      ravie de te voir passer par ici malgré ton emploi du temps chargé ? au fait ya pas de wifi dans les salles d’aéroport ?

  27. Jean 14 octobre 2009 at 21 h 51 min

    Mdr Chewbacca !! Qu’est ce que tu veux que je te dise ? Abruti !

    Sur Sampras, ouais, t’as raison, en fait je pense qu’il n’avait rien à foutre de RG et qu’il se disait, à raison, qu’il pourrait très bien se construire un palmarès énorme sur rapide. Mais le boulot aurait été gigantesque pour lui pour s’adapter.
    De toute façon, je m’en foutais, RG, ça restera toujours la terre maudite, celle où Edberg et surtout Mac se sont cassés les dents sur les deux plus grands tristos de l’histoire du tennis et où le dernier mec a avoir claqué une volée gagnante est un rasta (enfin…). Pour moi, c’était presque glorieux d’échouer comme une quiche au deuxième tour contre un Uruguayen inconnu (moi-même, je ne suis pas sûr d’avoir gagné un match sur cette surface pourrie), ça voulait finalement dire qu’on avait été un bon attaquant.

    • Franck-V 14 octobre 2009 at 22 h 36 min

      teuteuteu.

      Sampras qui apprenait à jouer à Muster sur TB, ça valait le coup.

      Comme Edberg qui jonglait avec Mancini. C’est tellement rare, inoubliable.

      ça vaut presque un Soderling, spécialiste indoor, qui dit à Nadal sur le Chatrier: « tu la vois la balle? Ben là, tu la vois plus » :-)

      De grands moments de bonheur, loin des classiques. ;-)

      Ne sois pas si négatif, y’a eu du bon, rare mais bon.

      • fieldog38 14 octobre 2009 at 23 h 03 min

        Oui mais pour combien de défaites comme des chèvres au 1er ou 2ème tour de RG???

        Après attention quand même à ne pas perdre de vue que Sampras avait une thalassémie. Je ne sais pas quelle forme (alpha ou beta, homo ou hétérozygote) mais cela avait certainement des conséquences sur sa condition physique. Peut-être ne pouvait-il tout simplement pas se préparer convenablement pour une surface aussi exigeante physiquement que la terre battue…

        Je crois que le nain vert, qui a lu l’autobiographie de Pisto Pete, pourrait nous en dire plus…

      • Jean 14 octobre 2009 at 23 h 05 min

        Bah dommage, je ne les ai pas vu ceux-là, ça ne devait pas être en finale (là j’aurais bien mis un pacman qui rigole mais je ne sais pas comment on fait). Le problème pour ces gars là c’est d’enchainer.

        • Franck-V 14 octobre 2009 at 23 h 18 min

          le pacman, c’est trouvé par hasard : – ) ou ; – ) sans espace, y’en a sûrement d’autres.

  28. fieldog38 14 octobre 2009 at 22 h 56 min

    Bon je vois que le site fonctionne toujours malgré la désertification post GC…Moi même j’ai très peu de temps libre en ce moment avec la planification d’un déménagement et tout et tout. Mais dès que ce sera un peu moins la course, je serais partant pour un petit top & flop…

    En parlant de top & flop, j’aurai pour ma part mis Delpo dans le flop car perdre au 1er tour d’un 500, a fortiori contre Roger-Vasselin c’est pas très glorieux. Il ne faudrait pas que son titre à l’US lui ait fait perdre de vue combien il est difficile de franchir le dernier pallier. Attention au syndrome des gauchos…

    Pour Sampras, je crois que ce qui m’a toujours empêché d’être admiratif de ce joueur, c’est indéniablement son charisme d’huitre…Totalement subjectif comme argument je vous l’accorde mais qui ne l’est pas?

    • karim 15 octobre 2009 at 10 h 07 min

      Tu es un vrai phénix toi, tu te remets vite de tes tannées. Bon ben vu ce que tu as écrit sur le charims du vrai maître, je ne peux que t’inviter une fois encore à place de la rouste. Viens accompagné. Et déménager n’y changera rien, je te retrouverai toujours.

  29. Sam 15 octobre 2009 at 10 h 27 min

    ###########flash Rennes########flash Rennes######flash Rennes######

    L’info essentielle: Arnaud Clément avait choisi de se présenter à Rennes sans ses lunettes de ski: ça lui a été fatal, plié en 2 stes secs par David Guez. Se vengera peut-être en double associé avec Sidorenko. Un mot sur celui-là, dans la famille des zespouarfrainçais: une sympathique bonne tête de garde du corps de Poutine (je sais, c’est délit de sale gueule, mais bon), et un tennis, comment dire ? Nuançé, qui va avec. Jamais vu ça: quand il sert, sa raquette fait un bruit de swwoush comme le sabre de Dark Vador. En interview, il est raccord. Homme de phrases courtes, l’ami Sido déclare sobrement:  » Moi, c’est avant tout la puissance ». Sans dec ?

    Dominik Hrbaty a acquis ici une curieuse popularité. Peut-être due au fait que son tennis, à comparer à celui de son adversaire d’hier, A.Falla, paraît littérallement inspiré. N’empêche qu’il a commit plus de fautes directes hier dans le troisième set que pendant tout son RG 99. Alors malgré quelques « Allez Dominik ! » (?!), zou, back to Bratislava.

    Last but not least: l’internationale Safinienne a son représentant Belge en la personne du très imprévisible Xavier Malisse. Première info: il est venu. Deuxième info: toujours le chignon, Xav ? Toujours. Et il est cool, Xav. Là où sa réput’ de « gros caractère » le précède, il se montre particulièrement détendu, dans l’attitude et le jeu. Autant son adversaire -pardon, « zespouarfrainçais- N.Mahut est tout en angles et pointes, autant Xav est en rondeur et fluidité. Ce qu’on appelle le Talent. Jamais il ne donne l’impression de forcer. Cool. Quand il se fait masser par le soigneur sur sa serviette (c’est quand même le physique de Xav), on a l’impression de se retrouver pris dans un rituel new age à Bradenton. En face, Mahut est tendu, éructe contre tout et n’importe quoi. Même sa voie est aigue. Xav, lui, quand il s’adresse à l’arbitre dans son sabir florido-belge, il invite à la communication: « qu’est ce que t’en pense, toi ? » Zen. Moralité, c’est pas parce qu’on est attaquant qu’on a le monopole du talent : Mahut se jette au filet dans n’importes quelles conditions. Xav attend gentiment qu’il lui offre le match sur deux doubles fautes. Prochain tour pour Xav, Rameed Junaid. Vous voyez qui c’est, bien sûr ?

    • Guillaume 15 octobre 2009 at 10 h 55 min

      « Le très imprévisible Xavier Malisse. Première info : il est venu ». J’adore. Vraiment supers, ces comptes-rendus de l’Open de Rennes.

    • MarieJo 15 octobre 2009 at 10 h 56 min

      énorme sam ! si tu veux je te garde le comm au frais et tu nous faisun petit article pour le week end ? trop bon, sans dec’ ça mérite un surclassemnt dans la catégories articles cultes de 15lt ;)

      • Sam 15 octobre 2009 at 11 h 15 min

        Hé ben merci…Je vais tâcher d’envoyer ça au fil de l’eau. En veillant à rester lâche et incognito, a cas où je croise Sido.

  30. Franck-V 15 octobre 2009 at 11 h 11 min

    « dans la famille des zespouarfrainçais » kimaleureuzman neukonfirmeupa

    excellent.

     » rituel new age à Bradenton » culte!

  31. fieldog38 15 octobre 2009 at 13 h 38 min

    Et la série des abandons continue à Shanghai. Ca devient un simulacre de tournoi. Bravo messieurs de l’ATP. Quel était l’intérêt de jouer un masters en chine devant des tribunes aux 3/4 vides…? Ah oui money money money…
    C’est Roger qui doit se marrer!

  32. Antoine 15 octobre 2009 at 13 h 51 min

    Et oui Fieldog, c’est effectivement une plaisanterie ce tournoi de Shangaï.

    On en est maintenant à 7 abandons: Roddick, Acasuso, Zverev, Haas, Del Potro et maintenant Wawrinka et Monfils, sans compter les absents Murray et Federer, théoriquement blessés, ce qui est le cas de Murray.

    D’habitude, les forfaits, blessures, abandons arrivent à Bercy. Cette année on est en avance sur le calendrier..

    Cela commence à gueuler un peu aussi: Nadal en a remis un couche, Roddick s’était exprimé il y a qq jours, Safin hier et Agassi aussi.

    A quand un boycott d’un Masters1000 ? Cela parait néanmoins peu probable puisque le principal responsable de tout cela est ce qui est supposé être le syndicat des joueurs, l’ATP, mais qui en réalité est essentiellement devenu l’organisateur principal du circuit.

    Histoire d’en rajouter une couche et d’aggraver un peu plus les risques de blessure, l’ATP a imposé aux tournois indoor de remplacer l’année dernière la moquette par du dur.

    Cela ne changera sans doute que quand qq joueurs démissionneront de l’ATP et créeront une association qui se fera entendre..

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis