Le silence est d’or

By  | 27 mars 2012 | Filed under: Insolite

Un soir, sans raison particulière et complètement à jeun, je me suis dit que mon côté modéré et prudent, ainsi que mon goût (qui a dit obsession ?) pour la précision et les statistiques, était un peu trop mis en avant ici-même, au détriment d’autres caractéristiques me concernant. Aussi, j’ai décidé de sciemment ruiner le peu de crédibilité que j’ai acquis sur le site en vous faisant part de quelques anecdotes, qui vous permettront de découvrir mes plus beaux « ratages » en terme de pronostics et plus généralement de connaissance du tennis.

« Novak Djokovic ne gagnera jamais Wimbledon »

Cette certitude est restée ancrée en moi pendant trois ans, plus exactement entre la défaite du Serbe contre Marat Safin à Wimbledon 2008 et le matin même de sa victoire contre Rafael Nadal en finale dudit tournoi.

J’ai longtemps considéré que le gazon gardait des caractéristiques uniques, notamment un rebond plus bas, et surtout, nécessitait des qualités de déplacement différentes que les autres surfaces. Ce dernier point était corroboré par les performances de Lleyton Hewitt à Wimbledon et au Queen’s, ainsi qu’à Halle en 2010.

Or Novak Djokovic n’avait, avant 2011, aucune victoire à son actif contre l’un des trois joueurs qu’il fallait savoir battre ces derniers temps : Roger Federer, Rafael Nadal et Andy Roddick. Et, je sais bien que je me répète, mais il avait perdu en trois sets contre Marat Safin dans le Grand chelem londonien !

Ses problèmes au service en 2010 ont apporté de l’eau à mon moulin. En effet, je considère qu’une faiblesse au service est rédhibitoire pour réussir à Londres. Même Nadal, qui n’a jamais eu une première balle très impressionnante excepté en 2010 à Flushing Meadows, peut s’appuyer sur un bon pourcentage de premières et sur un deuxième service efficace. De plus, l’Espagnol ne sert pas de la même manière sur herbe, utilisant notamment plus le slice qu’ailleurs.
Pendant cette saison 2010 et quelle que soit la surface, Djokovic n’a de toute façon convaincu personne en raison de ce service défaillant, mais aussi à cause de cette forte tendance à donner l’impression d’être à l’agonie dès que le match devenait un peu physique. Cela semblait être un obstacle pour lui pour chaque Grand chelem.

C’est alors que, suite à cette finale de Coupe Davis gagnée à Belgrade contre les Français, il a réalisé cette inattendue série de 41 victoires consécutives, ne se voyant stoppé que par Roger Federer en demi-finale de Roland-Garros. Mais aucun tournoi ne se joue sur gazon entre décembre et début juin, et je reste alors campée sur mes positions, certaine que Djokovic n’est pas assez bon sur herbe pour remporter Wimbledon et qu’il ne battra ni Federer, ni Nadal sur cette surface !

Le début du tournoi, pourtant sans réel accroc jusqu’en huitièmes pour celui qui n’était alors que prétendant au trône, ne me fait pas changer d’avis, Federer va forcément lui régler son compte en demies. Et voilà que notre « Jo-Will » national sort le Suisse après avoir été mené de deux sets à rien !? Qu’à cela ne tienne, si « Nole » ne passe pas à la trappe contre ce même Tsonga, il va forcément buter sur Nadal en finale, l’Ibère fait un bon tournoi et n’a pas perdu en ces lieux depuis quatre ans.

Le déroulement des demi-finales renforce ma certitude tant Rafael Nadal n’a laissé aucune chance à Andy Murray.
La suite est connue, Djokovic remporte une victoire de plus face à un Nadal qui ne respire ni la sérénité, ni même la rébellion, et gagne donc le droit de repartir avec une belle coupe dorée au terme d’un match sans grand suspense, me causant par la même occasion mon dernier gros « raté » en date en tant que pronostiqueuse…

« Marion Bartoli n’est pas une joueuse de terre battue »

Voilà ce que j’avais écrit ici même le 18 mai 2010, en réponse à un commentaire de May sur un article abordant le thème de la WTA. Il est vrai qu’elle n’a, pour l’instant (prudence, prudence…), jamais été en finale du Grand chelem parisien, ni d’un autre grand tournoi de terre battue comme Rome, Madrid ou Berlin en son temps. Mais je n’aurais jamais imaginé la voir en demi-finale Porte d’Auteuil.

Son jeu peu varié, son manque de qualités défensives et plus généralement son déplacement peu adapté à la surface me semblaient des faiblesses insurmontables, et sa volonté de ne jamais reculer alliée à sa capacité à prendre la balle tôt ne me paraissait pas suffisante pour pallier ces faiblesses.

Mais c’était sans compter sur sa volonté permanente de progresser et un mental exceptionnel, contre vents et marées. Elle a travaillé sans relâche et, en 2011, est arrivée dans une bonne forme physique à Roland-Garros. Au cours du tournoi, elle s’est mise dans une sorte de bulle faite de combativité et de « shadow tennis » tout en réussissant enfin à entrer en communion avec le public. Elle est ainsi parvenue à enchainer les tours, battant au passage de très bonnes joueuses de terre battue comme Julia Goerges et surtout l’ancienne lauréate Svetlana Kuznetsova, ne butant qu’en demi-finale sur une Francesca Schiavone dont on connait les qualités de battante et de spécialiste de l’ocre, qui avait d’ailleurs fait des Internationaux de France son objectif principal pour cette saison.

Eh oui, la saison 2011 a grandement mis à mal mes certitudes. Mais qu’en est-il de mes débuts d’observatrice ?

« Andre Agassi est trop vieux pour gagner Roland-Garros »

Mai 1999, première semaine de Roland-Garros. Je m’intéresse au tennis d’assez loin, je connais les noms des vainqueurs en Grand chelem au cours des années 1980 grâce à mon goût des statistiques (déjà) et par conséquent la lecture de la partie tennis du Livre des records de 1991. Dans les années 1990, j’ai vu jouer – exclusivement à Roland-Garros – Sergi Bruguera, Pete Sampras, Michael Chang et Thomas Muster. Plus récemment, j’ai entendu parler de Marcelo Rios et de Carlos Moya. Mais je n’ai rien lu ou entendu sur Andre Agassi depuis plusieurs années.

Le sujet ‘tennis’ vient bien malgré moi s’immiscer dans une conversation avec mon copain de l’époque. Je ne fais qu’écouter, ce qui est logique vu que je n’y connais rien. Mais quand il prononce le nom d’Agassi, dans un élan de spontanéité juvénile et, disons-le, imbécile, je lui répond : « Agassi ? Il est trop vieux pour gagner Roland Garros ! » De la grande argumentation avec exemple et statistiques à l’appui comme on en raffole ici-même, n’est-ce pas ? Il faut dire qu’il avait été tellement médiatisé à ses débuts que, même sans suivre réellement le tennis, je connaissais son nom depuis la fin des années 1980.

Bref, la finale arrive quelques jours après, et même si j’ai assisté en solo à l’intégralité  de la finale dames, je n’ai toujours pas vu la moindre minute de tennis masculin cette quinzaine. Nous sommes devant le petit écran. Lui, conforté dans ce qu’il avait dit quelques jours auparavant ; moi, vexée que le « vieux » soit encore là et risque de me faire mentir. Avant que le match ne débute, je m’entête pourtant… et bien vite le déroulement du match me donne raison. Andrei Medvedev est en mode démonstration face à un Américain complètement pris à la gorge. Évidemment, j’en rajoute une couche, « Je te l’avais dit ! », mais suis quand même un peu triste pour Agassi qui semble assommé, notamment par les aces de son adversaire. 6/1, 6/2, c’est sacrément sec comme score, et la finale de la veille m’a donné goût aux renversements de situations.

Au troisième set, « Dédé » commence enfin à montrer ce qu’il vaut en retour de service, ce qui a pour effet de nous réveiller. Nous sommes tellement agités que je m’écorche le bras sur un boulon dont le bout sortait du vieux canapé de notre « coloc ». Un pansement et deux sets plus loin et c’est la délivrance pour Agassi, et ma toute première claque en tant que pronostiqueuse. Score final : 1/6, 2/6, 6/4, 6/3, 6/4.

Je pense que mon affection pour les vieilles gloires en fin de carrière est née de ce match, ainsi que de la finale féminine de la même édition. Cette finale m’a aussi certainement rendue moins catégorique lorsque je pense qu’un joueur est favori. Mais si une personne m’avait dit le soir même qu’Andre Agassi serait à nouveau en finale d’un tournoi du Grand chelem six ans plus tard, je crois que je lui aurais tout de même ri au nez. Pendant plusieurs années, une cicatrice sur le bras droit, quasiment disparue depuis, s’est chargée de me rappeler que le pronostic tennistique est loin d’être une science exacte, et qu’une rencontre n’est terminée qu’après la balle de match victorieuse.

Je vous invite à faire part vous aussi des éventuelles énormités que vous avez pu dire dans un passé plus ou moins récent. A vos claviers !

About 

Toi, qui parles de Federer sous mon article, veux-tu une pomme ?

Tags:

488 Responses to Le silence est d’or

  1. Antoine 29 mars 2012 at 22:48

    Moi, je trouve au contraire étonnante la performance de Monaco: pour l’instant sur 23 services, le type a passé 22 premières balles: 96% de premières !

    • Chris 29 mars 2012 at 22:55

      c’est vrai que c’est enorme…

    • Nath 29 mars 2012 at 22:56

      C’est ce que j’avais remarqué en premier quand j’ai vu le livescore, mais maintenant que j’ai la vidéo je vois bien que Fish n’est pas bon. Et la première balle de Monaco n’explique pas le score…

      • Antoine 29 mars 2012 at 23:01

        Cela n’explique pas pourquoi Fish a paumé autant de jeux sur son service, mais cela explique très bien pourquoi Monaco tient bien le sien…

        • Nath 29 mars 2012 at 23:09

          ça peut lui donner une certaine sérénité, assez rare pour lui qui n’est pas un foudre de guerre au service.

  2. Bapt 29 mars 2012 at 22:50

    Monaco parpine beaucoup et ça rentre mais il court comme un lapin. Je crois qu’il vient d’aligner une quinzaine de points de suite (trois jeux blancs et d’autres points grapillés pour breaker).

  3. Chris 29 mars 2012 at 22:53

    L’equipe – Live score:

    « Trois balles de break pour Fish. La tête de série numéro huit réussit à passer son premier service. »
    « Jeu Fish 1-3
    Fish revient grâce à un bon service. La rapidité de sa première balle à pousser l’Argentin à accumuler les fautes. »

    Ca fait juste un mois que le(s) mec(s) qui fait les lives scores de l’equipe de sait pas ce que c’est qu’une balle de break…

    Ca fait quand meme desordre o_O

  4. Sylvie 29 mars 2012 at 22:55

    C’est Fish qui est mauvais ou Monaco très bon ?

    • Nath 29 mars 2012 at 22:58

      Je trouve Monaco très bon depuis la fin de la saison dernière, mais Fish est clairement mauvais aujourd’hui.

      • Bapt 29 mars 2012 at 23:05

        Monaco était déjà bon contre Roddick même si ce dernier était fatigué… 

  5. Bapt 29 mars 2012 at 22:58

    Les deux… 

  6. Sylvie 29 mars 2012 at 22:59

    Merci de la réponse.

  7. Antoine 29 mars 2012 at 23:03

    Monaco est excellent. Je ne l’ai jamais vu jouer aussi bien. Il ne rate rien.

  8. Bapt 29 mars 2012 at 23:06

    Fish bataille pour gagner le moindre jeu de service… 

  9. Nath 29 mars 2012 at 23:07

    Tiens les résultats de Monaco depuis quelques mois :
    Finale à Valencia perdu contre Granollers :x (en ayant battu notamment Ferrer)
    Quart à Bercy contre Fed (victoires contre Fish sur abandon et Simon)
    Finale de Coupe Davis vs Nadal
    1° tour à l’AO perdu en 5 sets contre Kohl (il avait été forfait à Auckland juste avant le tournoi)
    Victoire à Vina del Mar
    Victoire tranquille contre Petzschner en CD (mais sur TB donc pas vraiment une perf’)
    Défaite au 2° tour à Buenos Aires, contre Nalby
    Défaite sur abandon contre Ramos à Acapulco
    Défaite au 3° tour (5-7 5-7) contre Isner à IW
    C’est un quasi sans fautes pour lui.

  10. Bapt 29 mars 2012 at 23:11

    Ce qui est étrange dans ce match c’est qu’on n’a pas l’impression que Monaco joue franchement comme un terrien. Il semble très à l’aise sur du dur… 

    • Nath 29 mars 2012 at 23:24

      Je ne trouve pas que ce soit nouveau, il me semble avoir déjà écrit qu’il y jouait bien, et notamment s’y déplaçait très bien.

      • Bapt 29 mars 2012 at 23:30

        Je me faisais de lui une image de terreux avant tout… 

      • Bapt 29 mars 2012 at 23:33

        Bon Monaco c’est quatre titres sur terres battues et sept finales contre une finale sur dur. L’ocre il semble aimer… 

        • Nath 29 mars 2012 at 23:43

          Je pense que l’écart vient en grande partie du service.

      • Guillaume 29 mars 2012 at 23:36

        Monaco a toujours été assez bon sur dur. Il avait fait un 8e d’US Open très serré contre Djoko, en 2007. Et outre son quart à Bercy, il a aussi une demie à Shanghai, je crois.

  11. Antoine 29 mars 2012 at 23:19

    Bon, Monaco est redescendu sur terre à tous les niveaux, service et tutti quanti…Il a joué très très bien une heure…Debreaké maintenant. C’est plus équilibré..

  12. Nath 29 mars 2012 at 23:20

    Pas mal le passing de revers de Monaco dans les papattes de Fish, et à une main si je ne m’abuse ;)

  13. Bapt 29 mars 2012 at 23:29

    Trois balles de match. Monaco s’est vite remis de son passage à vide… 

  14. Bapt 29 mars 2012 at 23:29

    Quelle volée pour finir !

  15. Nath 29 mars 2012 at 23:34

    725 points à la Race pour Monaco (12° place), pour 1810 points au total, c’est pas mal, non ?

  16. William 29 mars 2012 at 23:45

    Il n’a pas volé sa place le Gaucho : un top 15 (Monfils), un ancien numéro 1 et ce soir Fish. Je m’attendais à mieux de la part de l’Americain, surtout à domicile.
    Tout cela me fait me demander encore comment Stan a bien pu paumer contre lui sur terre battue…

  17. Sam 29 mars 2012 at 23:51

    Pour ceux qui se demandaient ce que devient Patrice Kuchna :

    http://www.youtube.com/watch?v=8HrGkNe0mH4

    Ne me demandez pas. Rien.

    • Rabelaisan 30 mars 2012 at 01:20

      Le plus inquiétant, ça n’est pas tellement que tu te souviennes (angoissant) et t’intéresses à Patrice Kuchna (là c’est carrément dysphorique) mais que j’aie déjà eu l’occasion de voir cette vidéo. Comme je ne vois pas trop ce qui aurait pu m’y conduire mis à part un lien posté ici dans le passé, cela signifierait qu’il y a un autre Kuchnaphile présent sur 15-love. Flippant…

  18. Antoine 29 mars 2012 at 23:51

    Je suis impressionné par ce qu’a fait Monaco ce soir…Un léger passage à vide dont Fish a su profiter et il remet cela aussitôt pour gagner les trois derniers jeux en breakant deux nouvelles fois Fish…Je comprend mieux aussi comment il a mis une bulle à A-Rod au deuxième set…

    Je trouve qu’on ne peut même pas dire que Fish ait particulièrement mal joué même si sa première balle était aux vestiaires ce soir. Mais c’est vrai que son service est une composante essentielle de son jeu. Monaco l’a surclassé dans les grandes largeurs : 1 et 3..Pas de détails !…Il a même gagné la majorité des points joués sur le service de l’Américain, ce qui ne doit pas arriver souvent à Fish, surtout sur dur…

  19. fieldog, vainqueur 2010 de l'odyssée (la seule, l'unique!) 30 mars 2012 at 00:04

    Je repasserai demain lire les louanges qui me seront adressés après la défaite de Djoko dans la nuit…

    • Jeanne 30 mars 2012 at 03:09

      Toutes mes félicitations :mrgreen:

      • fieldog, vainqueur 2010 de l'odyssée (la seule, l'unique!) 30 mars 2012 at 09:47

        Merci Jeanne :lol:

  20. MacArthur 30 mars 2012 at 01:08

    Bonsoir à tous ceux qui vont suivre le match Djokopope-Ferrer. Djokopope va-t-il retourner à Monte Carlo préparer RG dès demain?

  21. Julie 30 mars 2012 at 02:48

    C fou!!!!! J arrive, djoko sert pour le match, et sur un dernier point hallucinant ferrer debreak!!!!

    Vamoooos!!! C est qqch qd meme le ferrer!

  22. Julie 30 mars 2012 at 03:07

    Bon…

    Djokopoppe passe quand meme, alors que ferrer prenait l initiative comme jamais le tie break dit six un mais c est trompeur chaque point etait si serre…. Tant pis

    (soutenir ferrer, decidement dps que fedou a perdu je ne vais pas tres bien… Deja que je suis ruinee a cause du pari d antoine….)

  23. MacArthur 30 mars 2012 at 03:15

    Victoire de Djokopope 6-2 7-6(1). Il a joué à son numéro d’intimidation habituel en début de match et ça a marché. Mais le deuxième set était beaucoup plus accroché.

    Il devrait continuer son entraînement demain face à Monaco en attendant qu’Andy l’expédie à Monte Carlo en 1h15. Je l’avais dit. Je le redis.

    • Chris 30 mars 2012 at 05:29

      Espérons!
      Et si Andy enchaîne Nadal et Djokoeufic…
      Vous croyez que Roger lui enverra une boite de chocolats?

  24. Jeanne 30 mars 2012 at 08:28

    Bravo à Nath pour cet article intelligent et subtil ! Pour mar part il est très rare que je fasse des pronos, le seul global que j’ai fait était sur NG dont je ne pensais pas qu’il puisse accoucher d’une telle saison. Plantage gigantesque !

    Il est temps de me jeter des fleurs, admirez ma clairvoyance concernant Bartoli
    27/03/2012 à 0 h 13 min
    j’en ai les chevilles toutes géantes !

    • Colin 30 mars 2012 at 17:16

      Pour le prono c’était bien vu.

      Mais:
      « Il lui manque ce petit coup de reins final qui lui permettrait de passer l’épaule »

      D’abord, quand je lis ça j’ai automatiquement envie de dire « et vice versa » (oui je sais c’est idiot) mais surtout, rien que d’imaginer une seconde Bartoli en train de mettre un petit coup de rein final, je suis glacé.

    • Jeanne 31 mars 2012 at 10:08

      Chasse tout ça de ton esprit trop imaginatif, je ne voudrais pas te perdre.

  25. William 30 mars 2012 at 09:29

    Djokovic avoue avoir joué son meilleur match depuis le début de la tournée américaine. J’ai vu quelques images et je suis d’accord avec lui. Il va falloir aller le chercher, et de Monaco, Murray ou Nadal, celui qui me semble avoir le plus de chances de le taper est Murray.

    • Jeanne 30 mars 2012 at 10:26

      Oui seul Murray, et un grand Murray, pas un PZ des mauvais jours. Nadal joue ultra-court, se déplace mal, si jamais il passait en finale, il va se faire moissonner en beauté

  26. fieldog, vainqueur 2010 de l'odyssée (la seule, l'unique!) 30 mars 2012 at 09:46

    Bon il faut avouer que je ne voyais vraiment pas Djoko passer avec le niveau affiché lors des 2 derniers matchs… Mais c’était sans compter sur les capacités des top-players à élever leur niveau de jeu.
    Donc une plantade pour ma part mais vu que je suis prévoyant, j’avais prévu en début d’année que Djoko gagnerait Miami à la CC :mrgreen:
    Ainsi je retombe sur mes pattes !

    • Jeanne 30 mars 2012 at 10:16

      change ton pseudo en fielcat :wink:

  27. karim 30 mars 2012 at 09:50

    Je n’ai pas suivi grand chose depuis deux jours, mais là je vois de noms comme Monaco, Bartoli, Fish, je me suis trompé de tournoi on dirait. je cherche Miami c’est par où? j’ai du paumer à la sortie du péage et j’ai pris direction Atlanta ou New Haven.

    Je n’avais pas fait attention à la légende de la photo phare de l’article, si quelqu’un a l’adresse géographique de Nath…

    • Colin 30 mars 2012 at 10:42

      Bah tu as échappé à la faute de frappe sur « prono » c’est déjà ça!

    • Jeanne 30 mars 2012 at 10:45

      N’est pas Marc qui veut, Colin, il reste le GOAT des fautes de frappe sulfureuses. :wink:

      • Marc 30 mars 2012 at 20:31

        Comment ? Qu’est ce que j’apprends ? Je m’absente du site 1 semaine pour boulot au Mexique, et on se fout de moi derrière mon dos :-) ?

        Effectivement, mon Ipad est programmé pour produire du sulfureux dès que possible, mon Ipad est obsédé, mais pas mon ordi :-) et moi pas trop, juste ce qu’il faut…

      • Jeanne 31 mars 2012 at 10:10

        C’est toujours l’Interface Chaise-Clavier la responsable de ces épiphénomènes, quelles que soient les dénégations de l’ICC

    • Nath 30 mars 2012 at 18:25

      Je plaide coupable à propos du choix de la photo, pas de la légende :lol:

  28. Jeanne 30 mars 2012 at 10:20

    Concernant NG, il monte certainement en puissance. Son obsession est Roland, il a volontairement démarré l’année plutôt cool (oeuf mollet) pour devenir infernal (oeuf dur) à RG. Et il a bien l’intention de taper 4 fois Nadal en commençant à le traumatiser dès Monte-Carlo (oeuf brouillé)… C’était ma divination du vendredi —> ce commentaire me sera opposable en cas de foirade

    • Ulysse 30 mars 2012 at 11:20

      Dans MacArthur il y a Mac. Bienvenue MacArthur, tu ne peux pas être foncièrement mauvais.

      Dans Pielju on ne sait pas trop ce qu’il y a, mais Pielju démontre d’emblée une forte personnalité en se déclarant fan de Gilles Simon.

      Là il faut que t’arrêtes Pielju. C’est de l’outrance. Je comprends qu’on comprenne objectivement le Phasme. Je comprends qu’on le soutienne par une argumentation raisonnée. Je comprends qu’on le défende froidement. Mieux, je serais prêt à ré-endosser la robe de l’avocat pour Gilles Simon qui mérite une considération plus rationnelle sur le site pour l’ensemble de son oeuvre, notamment cette demi-finale à Madrid 2008.

      Mais la notion de fan évoque la passion, l’émotion, au moins l’enthousiasme. Les mots ont un sens. Regarde en entier un match de Gilles Simon puis réfléchis. Reprends-toi Pielju ! il est encore temps. Si tu cherches à être sincère, tu vas te faire du mal.

      • Pielju 30 mars 2012 at 14:12

        J’aurais du me douter que ca allait faire couler de la bande passante… En quoi l’excitation intellectuelle que je ressens devant les schémas tactiques d’un match de gillou serait-elle moins bien notée que la béatitude esthétique que nous ressentons tous devant les demi-volées de revers de Fed? Et j’aime le voir râler contre le monde entier et engueuler les ramasseurs de balle. Va savoir pourquoi je le trouve touchant.

        P.S; j’admets cependant qu’il m’est arrivé de m’assoupir (rarement)

        • Ulysse 30 mars 2012 at 14:33

          « [...]Et j’aime le voir râler contre le monde entier et engueuler les ramasseurs de balle.[...] »

          Ha bon ? C’est par pure perversité maso que tu es fan de Gilles Simon ? Dans ce cas c’est acceptable. C’est même un très bon choix.

      • Sylvie 30 mars 2012 at 14:26

        Je comprends qu’on puisse admirer chez Gilles Simon le côté pou. Le côté « je pèse 30 kg tout mouillé et je vous fait ch… malgré vos muscles », le côté « je fais avec mes moyens et je vous bats malgré mon jeu soporifique ».

        Ok. C’est vrai que cela peut paraître admirable et digne de soutien. En revanche, le regarder jouer c’est vite soporifique surtout si on aime Fed.

        Encore quand il nous fait David contre Goliath face à un membre du top 4 mais à part ça, ça reste un mystère pour moi.

        • Elmar 30 mars 2012 at 14:54

          Patricia avait écrit un magnifique plaidoyer du jeu de Gilles Simon. A titre personnel, hormis le fait que j’apprécie la difficulté tactique qu’il impose à ses adversaires en jouant toujours le coup le plus chiant possible pour son opposant, j’apprécie aussi beaucoup sa souplesse de déplacement et la fluidité de ses coups (magnfique revers coulissé).
          Pendant ses matchs, je peux rester 5 minutes les yeux fixés sur lui et son déplacement en faisant abstraction de l’adversaire et de la balle. Il n’y a qu’un seul autre joueur qui me donne cette emvie et il a gagné 16 GC…

        • Sylvie 30 mars 2012 at 16:48

          Eh bien on assiste à un véritable coming out ;)

        • Elmar 30 mars 2012 at 16:58

          Je l’ai fait depuis longtemps, mon coming out!

        • Pielju 30 mars 2012 at 21:59

          Nouveau prono; suite à l’avénement des défenseurs de gillou sur ce site, je lui donne 6 mois avant de s’appeler « gillessimon-lovetennis.com »

  29. Antoine 30 mars 2012 at 12:30

    Fieldog nous a donc donné un échatillon de ses talents divinatoires. Non seulement le Joker a battu Ferrer mais en deux sets en plus ! Et en jouant très bien à ce que je lis !

    Il devrait aller en finale puisque Monaco a peu de chances de faire mieux que notre ami David, même s’il a très bien joué contre Fish. La cote de Djoko sur bwin.fr est ridiculement basse: 1,01 contre 7,75 pour Monaco.

    L’autre demie devrait en prinicpe être plus équilibrée. Au vu de l’état de forme des deux protagonistes, Murray devrait être logiquement favori mais ce n’est pas le cas. Sa cote est de 2,10 contre 1,55 pour Nadal. Outre le fait qu’il est handicapé au genou, et peut être en partie à cause de cela, Nadal sert mal et joue particulièrement court, deux faiblesses que Murray devrait être en mesure d’exploiter. Quand on regarde son H2H depuis 2008 sur dur, on voit qu’il mène 5-4 contre l’Espagnol (dont 2-1 en GC et donc 3-3 en deux sets gagnants). A chaque fois que Nadal n’a pas été au top, il a pris une taule, la dernière à Tokyo en fin d’année dernière ou Murray perd le premier set mais lui colle 6-2 6-0 aux deux suivants…

    Mon prono pour la finale est donc Djoko-Murray

    • fieldog, vainqueur 2010 de l'odyssée (la seule, l'unique!) 30 mars 2012 at 14:26

      Et oui, Djokopope m’a fait perdre toute crédibilité… Enfin temporairement bien sûr, faut pas déconner hein ?!

  30. Ulysse 30 mars 2012 at 14:47

    Monaco est CDMO. Il l’avait déjà été en 2010. Une fois en chipant le titre à Melzer à ShangaÎ juste avant de le céder à Murray. Une deuxième fois au tournoi suivant, il l’avait repiqué à Murray à Valence avant de le laisser immédiatement à Granollers. Cette fois-ci il fait mieux puisqu’il a réussi à défendre au moins une fois sa couronne.

    Ces inter-saisons sont trop longues. Vivement que ça reprenne.

  31. Jérôme 30 mars 2012 at 15:14

    Difficile de faire un prono sur la demi Nadal-Murray.

    Sur le papier, le Murray en forme de ce début d’année 2012 est un poil de PZ, mais un poil quand même au dessus du Nadal en forme qu’on a vu ce début d’année.

    Mais en pratique, il y a 2 inconnues : les genoux de Nadal et les intestins de Murray.

    Murray va-t-il chier sur les jambes de Nadal ou Nadal va-t-il rentrer ses jambes dans les intestins de Murray ?

    Suspense hitchcockien. Je regarderai le match avec un réel intérêt.

    PS : non sans être préalablement sorti. :lol:

  32. David 30 mars 2012 at 15:20

    Bonjour à tous, pas trop le temps de poster ces temps-ci mais je vous lis toujours avec délice ! Un morceau d’interview de Fish sur les conditions de jeu :

    Q. Just picking up from what you just said, the fact that the center court is very different from the other courts, last night Tsonga said it took him two sets to figure out how the court worked. Is it really that different? If it is that different, is it something that you may want to kind of doing something about? It’s obviously a big factor.

    MARDY FISH: Yeah.

    Q. Someone needs to spend two sets to get used to the court?

    MARDY FISH: I would love for the surfaces to be, you know, just to have a couple tournaments that are quicker surfaces.
    It’s not necessarily the surface per se but the balls. I mean, the balls get so big and so fluffy that, you know, even after a warmup that for an attacking, fast court type player, it’s extremely hard to play those guys. You have to play sometimes you have to play almost you have to execute almost every shot, you know. You have to execute big time to beat those guys, you know, that like playing on the slower surfaces, for sure. Indian Wells is extremely slow with the balls, especially at night when we play there. It’s two different tournaments: during the day and during the night. Australia is extremely slow. Wimbledon’s balls are unbelievably heavy.
    So, you know, the courts are too good there. It’s hard to find fast surfaces these days that you can get away with, that I can get away with, and the first two that jump out are Montreal and Cincinnati. I don’t think it was necessarily a coincidence of my results there, because I’m a fast court player. There’s just not many surfaces like it anymore.

    Q. Going more towards the difference between the center court and the outside, what do you think it’s…

    MARDY FISH: I’m not sure why. Yeah, I mean, I don’t know how to put a court together, but, I mean, there’s definitely a difference. You know, I’m not sure what we can do as players about that. We just have to adjust. You know, he got a match out there in his last match to be able to play and to be able to know the surroundings and all that. I played a lot of matches there last year. Played four matches there last year. But, you know, this year was my first one. Just like Tsonga said I didn’t know that he said that, so that’s not really that’s not a coincidence.

    • Quentin 30 mars 2012 at 15:42

      Federer, Murray, Fish… Les langues commencent (enfin) à se délier. Il faut changer ces balles!

  33. Arno, l'homme des antipodes 30 mars 2012 at 16:09

    Tiens, je vois qu’on a fait une séquence nostalgie avec nos premiers souvenirs de tennis ???
    Allez, j’apporte ma petite pierre à l’édifice, et montrer qu’il est possible de commencer à s’intéresser au tennis dans les 90′s…

    Ma toute première fois, devant ma télé, c’était en 1993: finale de RG entre Courier et Bruguera. Et du haut de mes 8 ans, j’ai été fasciné par ce grand blond qui tapait très fort… Mais à la fin, c’est l’Espagnol qui l’a emporté, sans que je comprenne trop pourquoi parce qu’avec mes yeux d’enfant, c’était quand même évident que Courier jouait mieux !! Et là, ma mère m’a dit cette phrase qui est encore aujourd’hui ancrée dans mon subconscient, qui donnait plus ou moins: « Courier a tout fait, l’autre rien, que renvoyer, et il gagne… C’est énervant, j’aime pas ça !!!!!! ».

    Je suis devenu Nadal-hater à 8 ans, les amis.

    Miami, y a toujours un tournoi ???? Entre NG qui me gonfle, Murray qui a la chiasse et Nadal qui grince de ses genoux en plastique, ça me passionne pas tellement… Et puis, je comprends pas, il étaient pas relégués en Ligue 2, Monaco ?????

    S’ils pouvaient tous s’épuiser mutuellement, ça m’arrangerait très bien. Et puis allez Monaco, quand même, pour la forme !!!!!!

    PS: je sais bien qu’il faut respecter les minorités et tout et tout, mais enfin quand même, faire rentrer un fan de Gilles Simon… Dans ton CV, Pielju, tu dis qu’il en fallait un. J’en suis pas si sûr.

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis