Le retour aux affaires de del Potro ?

By  | 10/11/2012 | Filed under: Regards

La dernière épreuve majeure de l’année n’est toujours pas passée et on peut déjà dire que Juan Martin del Potro a passé le test. Le test qu’on faisait naturellement passer au seul joueur de notre fameux trio de cadors au mental de cador à avoir réussi la prouesse de remporter un titre du Grand chelem, avant d’être rejoint par Murray en septembre dernier, l’Ecossais s’étant doté d’une volonté de cador lui aussi. Une performance de cador on vous dit ! Depuis cet unique titre majeur, de l’eau a coulé sous les grandes cannes de « delPo ». Il a été blessé, martyrisé par les grands de la cour de récréation et dès qu’il a essayé de reprendre la place qui était la sienne avant de perdre l’un de ses poignets élastiques, on lui a claqué la porte au nez. Son siège étant pris par un maître es pouxologie, incapable ou presque de la moindre contre-perf, sa fenêtre de tir est limitée. Je pense pourtant que le Droopy de la pampa n’est plus très loin de son meilleur niveau et que l’année prochaine peut être la sienne s’il reste loin des urgences.

Cette année il a remporté quatre titres sur trois surfaces différentes, une première depuis 2008. Il a mis fin à un règne de deux ans de Federer en indoor en le battant dans son fief et étirant le match à son maximum pour l’abattre dans le dernier set, un petit plaisir qu’il s’était déjà offert à l’US Open 2009. Trois quarts en Grand chelem, un huitième à Wimbledon, il n’y a qu’en 2009 qu’il ait fait mieux. A chacune de ces trois reprises il s’est incliné face à un Top 3, au point qu’on se demandait s’il pouvait encore réussir la performance de sortir un des trois golgoths dans une compétition majeure. Ce qu’il a finit par faire, histoire de se rappeler à notre bon souvenir, lors des Jeux Olympiques. Entreprise de salubrité publique : une médaille de bronze raflée au nez et à la barbichette de Djokovic. A genoux sur le gazon et des larmes pleins les yeux, difficile de ne pas penser en le voyant ainsi que deux ans auparavant, il ne jouait tout simplement pas.

Fréquemment comparé à Safin pour son entrée dans le gratin en mode météorite, l’analogie semble s’étioler peu à peu. Des résultats plus constants, un professionnalisme sans doute plus poussé, plus concentré mais moins génial, del Potro s’éloigne de son illustre ainé. On lui promettait une carrière en dents de scie et parcourue de coups d’éclats, sur ce point en revanche il semble qu’on ne s’est pas trompé. Safin a mis cinq ans à remporter son deuxième et dernier titre du Grand chelem, pour Juan Martin cela fait déjà trois ans. Je prends cependant le pari que 2013 peut être l’année de son définitif retour aux cimes les plus élevées. Pourquoi me demanderez-vous ? C’est simple, le garçon a eu l’intelligence d’apporter de légères mais décisives modifications à son jeu de brute sud-américaine. Un service nettement moins claquant, un coup droit au mode on/off, del Potro se ménage et la balle le lui rend bien. Il passe la seconde quand il sent que ça sera décisif et plus dès le deuxième coup de raquette. Nul doute que cette prise de conscience soulage son poignet et les bâches avec. Il est d’ailleurs intéressant d’observer ses rencontres avec le joueur qu’il a le plus affronté cette année, Roger Federer. Un bilan sans appel pour l’Argentin (1-6) mais qui porte malgré tout son lot d’indications. Les fois où il l’a le plus accroché sont sur surfaces rapides : Dubaï, JO, Bâle. Federer n’est pourtant pas le dernier des génies sur surfaces fusantes. Une prime aux placements renouvelés de ses frappes hulkiennes pour « delPo » ?

Deux rencontres en Grand chelem, la première à Melbourne, maîtrisée de bout en bout par Roger, et la deuxième Porte d’Auteuil. Un match mi-fade mi-pas bien qui a vu del Potro se faire rattraper alors qu’il menait deux manches à rien. On apprend bien des rumeurs sur une possible blessure du presque double-mètre mais peu importe, on pense que le temps où il croquait du top 4 est révolu. Wimbledon confirme cette tendance avec une leçon reçue des mains de… Ferrer ! Convenez que la pilule est difficile à avaler. Mais c’est où on l’attend le moins qu’il va de nouveau déployer ses ailes. En mode débroussailleuse, il fait des étincelles sur gazon lors des Jeux Olympiques de Londres et rejoint les demi-finales. Son adversaire est Federer. Il breake le premier et mène un set à zéro face au récent vainqueur de Wimbledon. Del Potro le saoûle de coups, Federer tient le coup en illusionniste et rafle le deuxième set au tie-break. C’est au troisième que tout se joue et il atteint des sommets de suspense et de longueurs. L’Argentin s’incline au finish, 19-17 dans la dernière manche. Le chemin vers la médaille de bronze passe par Belgrade. Un set, deux sets, à terre, en pleurs : del Potro remporte enfin une rayonnante récompense.

La fin de l’été est en demi-teinte, la faute à des bobos décidément tenaces (poignet gauche cette fois), même s’il enregistre une demi-finale à Cincinnati et un quart à l’US Open. L’automne est clément et le grand dadais fait main basse sur les titres : Vienne, puis Bâle. Estourbi par un Llodra en pleine combustion à Bercy, gageons qu’il en ait gardé sous le bandana pour ce qui sera le dernier rendez-vous de la saison : la Master’s Cup, ou WTF, mais allez savoir pourquoi, ça sonne tout de suite moins glamour. Présent dans le rôle du rookie en 2008, finaliste malheureux en 2009, la troisième participation sera-t-elle celle de la consécration ? Espérons simplement, histoire de mettre le feu à l’O2 Arena, que del Potro soit là en mode… cador.

Bilan pré-Master’s Cup

Victoires sur des top 10 :

Tomas Berdych (7) Rotterdam // Jo-Wilfried Tsonga (6) Marseille // Jo-Wilfried Tsonga (5) Dubaï // Tomas Berdych (7) Roland-Garros // Novak Djokovic (2) JO // Roger Federer (1) Bâle.

Tournois remportés :

Marseille, Estoril, Vienne, Bâle. Médaillé de bronze aux Jeux Olympiques de Londres.

About 

A fait l'acquisition d'un revers à une main et vit d'un amour sans fin pour la famille des talents au bras juste. Mon carré d'as : Agassi, Safin, Kuerten, Federer...

Tags:

438 Responses to Le retour aux affaires de del Potro ?

  1. Antoine 13/11/2012 at 00:08

    Ce qui est inquiétant pour Roger c’est que c’était en deux sets gagnants. Je ne vois pas bien comment il pourrait s’en sortir en trois sets gagnants…à Melbourne par exemple ou les conditions de jeu sont assez semblables..Il a bien couru mais combien de temps aurait il pu tenir ?

    Il y a plusieurs points qu’il perd aussi pour avoir hésiter à frapper d’un côté ou de l’autre parce qu’il sait que s’il se gourre, l’autre va être là et du coup, il fait une faute.

    Et puis, je pense qu’il a un chantier pour l’intersaison: il faut qu’il progresse en retour. Il ne se crée pas assez d’opportunités là dessus mêmes s’il a réussi à breaker trois fois..Son coup droit n’a pas été terrible aujourd’hui, comme durant la semaine d’ailleurs. Trop de fautes, trop arrondi et pas assez de vitesse souvent..

    • Skvorecky 13/11/2012 at 00:18

      Je crois que Federer, comme tout top 4 qui se respecte, sera en forme en Autralie, alors que là il était crevé après une saison bien remplie, avec JO, Coupe Davis, beaucoup de finales donc plus de matches, et tout cela avec 2 semaines de moins que les années passées!!

      Là il a deux mois devant lui, va se repos… *PARDON*, va jouer des exhibs à l’autre bout du monde pour une poignée de billets verts (bon ok, une malette de billets verts).

      Enfin bref s’il ne se fatigue pas trop dans ses matches amicaux, il sera au top en janvier, et si Djokovic a le malheur de croiser son chemin, le Suisse lui fera la peau.

      • Antoine 13/11/2012 at 00:28

        A Melbourne ? J’en doute fort…Pour ne pas dire que je suis certain du contraire…

      • Skvorecky 13/11/2012 at 00:39

        Oui, j’en doute aussi. Mais si Djokovic est prenable en Australie (comme il a été prenable cette semaine), Federer le prendra.

        Le match n’aurait alors rien à voir avec celui de ce soir.

        Reste à voir à quel niveau ils sont l’un et l’autre dans deux mois.

  2. Jeanne 13/11/2012 at 00:10

    L’Equipe perd toute mesure : Jeu, set, match et tournoi DjokovicNovak Djokovic remporte son deuxième Masters au terme d’un combat titanesque et d’une incroyable intensité ! Roger Federer a tout donné mais le Serbe est tout simplement le plus grand joueur de tennis à l’heure actuelle… Quel match fabuleux !

    • NTifi 13/11/2012 at 00:12

      Et ? Ils ont dit à l’heure actuelle, je vois pas où ils ont tord…

    • Sylvie 13/11/2012 at 00:16

      C’était un beau match mais pas le match du siècle non plus

      • NTifi 13/11/2012 at 00:17

        Certes.

  3. NTifi 13/11/2012 at 00:11

    Ya rien de honteux à perdre contre ce Djoko là, mentalement c’est un monstre ! Et au niveau de jeu il a presque joué niveau 2011.

    Cela s’est joué dans le money time et dans ces moment là Djoko a l’habitude car plusieurs fois cette année il s’est retrouvé dans cette situation là.

    Je trouve que Federer a été très bon sauf au service. Faut pas se fier au nombre de fautes car un grand nombre viennent de fautes provoquées par le coup droit de Djoko. Sinon niveau fatigue, je pense qu’ils l’étaient tous les 2 dans le second set, après le Serbe comme toujours a retourné la situation.

  4. Jérôme 13/11/2012 at 00:15

    Je trouve que le problème de Roger, ça a plutôt été de ne pas tenir assez son service que de ne pas assez breaker Djoko.

    Il a été trop peu performant au service où il n’a pas eu assez de points gratuits. Les aces sont une chose. Mais il lui a manqué beaucoup trop de services gagnants ou de services sur lesquels on enchaîne avec un coup penalty.

    • Antoine 13/11/2012 at 00:24

      Oui, c’est vrai, tu as raison ainsi que NiTfi: au service il n’a pas été très bon, sauf sur quelques jeux, mais pas dans les moments importants. D’ailleurs, il ne passe que 8 aces (6 au Djoker), ce qui n’est pas énorme.

      Au tie break, je n’ai compté qu’une première balle par exemple…Il a été meilleur sur seconde balle que sur première. Il a d’ailleurs marqué plus fréquemment le point sur sa deuxième que le Djoker (53-47) alors que ce n’est pas le cas sur sa première (61-63)…61% des points marqués sur sa première, surtout en indoor, c’est très faible pour lui, même si en face il y a le type qui retourne le mieux (avec Murray…et sans doute mieux que Murray)..

      Malgré tout, le Djoker a un peu plus ramé que lui sur ses jeux de service: 98 points joués contre 93 pour Roger..

  5. Antoine 13/11/2012 at 00:15

    Tiens une s stat que je mets ici pour m’en souvenir: à 5-3 au dernier set les compteurs affichaient depuis le début de l’année:

    170h30 et 175,91 km pour le Djoker

    147h08 et 143,22 km pour Roger.

    A rapporter au nombre de matchs annuels des deux. On cherchait des moyennes cette après midi…

    Grosso modo, il bossent moins d’une demie par jour, et font à peine 500m par jour…C’est bien payé quand même…

    • Colin 13/11/2012 at 00:24

      Bah les Rolling Stones font encore mieux à mon avis.

      Les chiffres que tu donnes me laissent à penser qu’il est littéralement SCANDALEUX que Federer touche le même Prize Money que Djokovic, alors qu’il passe beaucoup moins de temps sur le court. Si ça se trouve même Victoria Azarenka bosse plus que lui.

      • Antoine 13/11/2012 at 00:31

        Enfin, là, Djoko a touché nettement plus que lui: le prize money du Master’s est hallucinant: 50% de plus qu’un GC..

  6. Remy - Karim d'Or RYSC RG-UO 13/11/2012 at 00:25

    je suis rentré du sport à 7-6, 6-5, 30A.
    Vous connaissez la suite …

    Tristesse :(

    • Antoine 13/11/2012 at 00:29

      Tu as tort de faire du sport Rémy

      • Remy - Karim d'Or RYSC RG-UO 13/11/2012 at 00:33

        non, ça me fait beaucoup de bien.
        j’avais toujours un oeil sur le live score, mais bon …

        Bravo aux deux joueurs qui ont fait une grande saison.

  7. Antoine 13/11/2012 at 00:42

    C’était quand même le bon temps quand Roger rossait le Djoker à Flushing chaque année…Comme le type est arrivé sans crier gare en 2007, on peut dire qu’il lui aura mis longtemps la tête sous l’eau si l’on veut bien excepter Melbourne en 2008 quand il avait sa petite mono…Cela a duré comme cela jusqu’à Flushing 2010…Trois ans au purgatoire…

    Idem pour Murray: il l’aura bien bloqué aussi pendant longtemps..

    Il aura bien été aidé par Nadal jusqu’en 2010 en ce qui concerne le Djoker, jusqu’en 2011 en ce qui concerne Murray, mais c’est quand même lui qui aura fait le boulot principal..

    Maintenant, c’est terminé tout cela…Que Nadal se démerde avec eux..De toute façon, il n’a aucune reconnaissance vis à vis de Roger..

    Tout ce qui reste à faire pour Roger c’est d’essayer de gagner encore à Wimby et peut être l’US Open s’ils suppriment le super saturday pour de bon. Je ne suis pas sur que ce soit vraiment décidé pour 2013..En plus Flushing est devenu presque aussi lent que Melbourne…Reste Wimbledon: encore un ou deux pour la route et c’est marre…

    Et ce qui reste à faire à Nadal, c’est d’essayer de continuer à gagner à Roland Garros et d’empêcher le Djoker de venir lui voler son gagne pain…

    • Remy - Karim d'Or RYSC RG-UO 13/11/2012 at 00:49

      ah mais en fait tu veux m’achever Antoine, c’est ça ??

  8. MarieJo 13/11/2012 at 00:45
    • Antoine 13/11/2012 at 00:48

      ..Et derrière, il paume bêtement les deux points suivants…et le set..

      • Bapt 13/11/2012 at 00:50

        C’est un peu tout le match ça… 

        • Antoine 13/11/2012 at 00:54

          Oui, parce qu’il en aura fait des points incroyables…mais le Djoker quelque uns aussi, en défense ceux là..

          42 fautes directes pour Roger ce soir. C’est normal qu’il en fasse beaucoup vu comment l’autre défend mais là, c’est un peu trop…4 de suite quand il a deux balles de set par exemple…

  9. Nath 13/11/2012 at 08:43

    Intouchable.
    Indébordable.
    Indestructible.

    C’est ce que j’ai relevé dans les commentaires d’hier soir. J’ajoute insubmersible vu que personne ne s’y est essayé malgré des « la tête sous l’eau » de temps en temps. Oui car parfois, on croit que le Novak peut couler mais non, il revient toujours. En tout cas même si je ne suis pas spécialement ravie de l’identité du vainqueur (et de ses hurlements), j’ai passé un bon moment hier soir pendant cette finale.

    Ah, j’allais oublier ! J’ai rêvé cette nuit du vainqueur du prochain Wimby : John Isner ! Et Francesca Schiavone chez les filles, mais là j’ai comme un doute… La côte est-elle intéressante Antoine ? :mrgreen:

  10. Renaud 13/11/2012 at 09:11

    Une courte nuit de repos et je viens donc vous faire part de mon état d’esprit après cette, au minimum, très belle finale.

    1°/ Même si je ne suis pas fan absolu du Djoko je dois avouer que j’ai pris beaucoup de plaisir hier soir à le voir jouer.
    Je trouve qu’il a un très bon état d’esprit, qu’il arrive à communiquer des émotions, il applaudit les beaux coups de l’adversaire, on le voit stupéfait par exemple lors du sauvetage de la balle de set dans le TB quand lui et Fed sont à la volée.
    Je suis peut-être naif mais je crois que cela correspond vraiement à son état d’esprit, vu l’intensité dont ils font preuve je n’arrive pas à croire que les joueurs puissent en plus faire les acteurs durant le match.

    Mais ce qui est prodigieux c’est cette capacité à se remettre immédiatement dans le cours du jeu.
    En cela je le trouve vraiement différent de Nadal qui semble parfois plus implacable.

    A cet égard son CRI à la fin du matcxh n’est absolument pas, comme certains voudraient le faire croire, un cri de guerre, une « agression » mais bien au contraire un CRI de libération preuve de l’intense énergie mentale qui littéralement « consumme » les joueurs au cours d’un match de cette intensité.

    2°/ Rien que cette semaine et comme certains l’ont noté ce n’est pas seulement Fed qui semble ne pas réussir à « tuer » le match.
    Del Potro, Murray, Berdych ont tous pris un set à Djoko avec break d’avance dans le set suivant parfois….

    Il faut croire que le Djoker a quelque chose de plus en ce moment.
    C’est la confiance en ses moyens, cette capacité à toujours revenir, un mental en béton et tous les superlatifs que
    Et je trouve réellement prodigieux cette capacité à immédiatement se reconcentrer pour le point suivant.vous voulez.

    3°/ Venons en à Roger et ne doutez pas de ma fan attitude.
    Mais là ce matin je n’ai pas l’ombre d’une déception.
    Je veux dire que les défaites de Roger maintenant n’ont absolument plus le même impact qu’à sa grande époque.

    Ce n’est que du tennis donc restons mesuré mais j’étais néanmoins « effondré » après certaines défaites de FED du genre vous voyez ce que je veux dire Wimb 2008, OA 2009….

    Je vois disons plus le verre à moitié plein que le verre à moitié vide.
    Oui il saborde son break d’avance dans le 2ème set et ne vas donc pas au 3ème, mais franchement il n’aurait pas eu l’ombre d’une chance dans un 3ème set après presque 2h15 de jeu.

    Roger n’était pas dans une grande semaine question service et plus qu’ailleurs cela compte pour lui dans cette configuration format, surface, indoor.
    Il n’a que très rarement tout au long de la finale gagné « facilement » ses jeux de service et l’on sait tous que le service n’est pas une science exacte.

    Je retiens plus la qualité de la finale, 2 joueurs au sommet au même moment la plupart du temps, comme beaucoup je trouve que cette surface fait ressortir l’incongruité du mode de calcul des fautes directes/coups gagnants.
    Dans une finale de cette intensité, ou chacun pousse réellement l’autre à se surpasser nombre de fautes directes ne sont rien moins que des fautes provoqués.

    D’un côté comme de l’autre on a vu des hésitations coupables simplement parce que cela revenait trop vite, alors on hésite car si le coup n’est pas « létal » il revient « létalement » de l’adversaire.
    On a vu tour à tour des jeux de service « sabordés » à priori simplement parce qu’il y avait une très grande qualité de retour tout au long du match
    ….
    Donc bien sur j’ai des regrets mais moins nombreux que les signes positifs.

    A 31 ans de pouvoir pousser dans ses retranchements le N°1 mondial suffit à me faire encore plus respecter ce joueur, à admirer son envie de rester au sommet et c’est déjà beaucoup.

    Comme vous le notiez dans un post un peu plus haut c’est quand même énorme de se dire que tant Djoko que Murray (à un degré moindre Nadal) qui ont 5 ou 6 ans de moins (soit presque une génération d’écart d’un point de vue tennistique) qui sont au somment de leur art peuvent en prendre une bonne quand ce « type » est en mode « je marche sur l’eau »

    • Sylvie 13/11/2012 at 22:59

      Même ressenti que toi. Après une petite déception car j’aurais trouvé beau de le voir finir 2012 en apothéose en s’offrant le scalp du nouveau numéro 1, je préfère aussi voir le verre à moitié plein.

      Finalement je m’attendais à voir Federer prendre la porte contre Murray, je pensais qu’il se ferait battre plus sèchement par Djoko et il passe près de la victoire. Avec plus de confiance et un meilleur service, il aurait même pu gagner en deux sets. Il lui a manqué cette énorme confiance dans les moments clés qui fait la force du Serbe.

      Quand on pense qu’il y a 5 ans d’écart entre eux et que Djoko n’est pas loin d’avoir retrouvé un niveau proche de 2011, il n’y a pas de quoi être effondré.

      le problème avec Fed, j’imagine que je ne dois pas être la seule à ressentir ça, c’est qu’à chaque victoire on se dit qu’on ne lui demandera plus rien, qu’à chaque fois qu’il rejoue moins bien on n’attend rien de spécial (comme moi à Londres) et que le bougre réussit à atteindre la finale et à s’offrir des occasions de gagner. Du coup, on finit par être un peu déçus voire frustrés là où on devrait être satisfaits. C’est comme la drogue ou l’alcool, on se croit sevré et on repique à la première occasion.

      N’empêche, plus l’échéance approche, plus je me dis que cela va laisser un sacré vide quand il va raccrocher ou être vraiment largué car c’est le seul des 4 meilleurs pour moi qui offre des vrais moments de magie sur un court.

      Il fait du coup aussi briller les autres qui se font moins briller entre deux à mon avis parce que leurs jeux s’opposent moins.

  11. Renaud 13/11/2012 at 09:32

    En ce sens je me retrouve dans les propos d’Antoine.

    Il barre 3 fois la route de la finale ou de la victoire à Djoko à l’USO et je compte pas, mais si vous rigolez, la 1/2 de RG 2011 le seul vrai match perdu par Djoko en 2011 (vrai au sens qu’après l’USO 2011 Djoko n’a en fait plus rien fait de grand)
    Pour Andy c’est le même tarif avec 3 finales perdues contre lui.

    Il a fait plus que le boulot jusqu’à aujourd’hui et je n’ai aucun état d’âme à écrire que les rôles sont inversés maintenant.
    Ils lui barreront plus souvent la route des titres que le contraire.

    Je veux bien que ce soit le GOAT Era Open mais soyons sérieux ce ne serait quand même pas normal si l’année prochaine il gagnait par exemple 2 GC à 32 ans.

    Qu’il gagne Wimbledon suffirait amplement à mon bonheur.

    Un petit mot sur Nadal.
    Bien entendu il va revenir et en pleine forme en plus.
    Comme je l’ai lu une coupure de 6 mois c’est l’équivalent d’une année de repos car vous ne voyagez plus au 4 coins du monde.
    Donc les batteries seront chargées à bloc.

    MAIS (vous me connaissez un peu il y a toujours un MAIS dans mes posts !!! ) avec un Murray du niveau de 2012 et un DJOKO du niveau de 2012 je ne le vois pas potentiellement capable de les aligner tous les 2 que ce soit à l’OA, à Wimb et à l’USO
    Bien sur que FED lui réussit bien en GC mais ce n’est plus le cas du Djoker (loin s’en faut, 2 victoires en finale pour Nadal, 3 pour Djoko) et ce ne sera plus le cas de Murray s’il venait à le jouer sur herbe.

    Il a encore toute la marge qu’il faut pour être le premier à gagner 8 fois le même GC mais dés 2013.
    Je ne lui conseillerai pas de se rater l’an prochain car dans le cas ou il finirait l’année sans victoire en GC je ne le crois pas capable, à l’instar d’un FED, de se « remettre » de cela.

    Même si tout le monde lui prédit une victoire facile l’an prochain à RG je n’y crois pas un instant.

    Il sera encore en lutte pour l’histoire car en cas de victoire à RG puisqu’il deviendrait ni plus ni moins que le premier joueur à gagner au minimum 1 GC par an 9 ans d’affilés.

    Hors l’histoire justement à montrer que ce n’est pas toujours évident d’effacer les records… en même temps que j’écris cela je me dis flute Roger, Nadal et un peu Djoko les ont presque tous effacés !!!

    Revenir après une si longue coupure et gagner à peu près 5 mois aprés son retour 1 GC.
    Nadal, que je n’aime pas beaucoup, réaliserait dans tous les cas de figure une PERF ENORME

  12. Antoine 13/11/2012 at 09:49

    Lu « L’Equipe » ce matin. De l’avis général, c’était une excellente finale, ce qu’elle fût aussi à mes yeux.

    Je retiens deux déclarations:

    Celle de Roger qui dit avoir très bien joué (tout comme le Djoker) et qui ajoute à propos du Djoker qu’il s’attendait à sa défense, qu’il y a des types qui se déplacent aussi bien que lui mais que ce qui le rend différent est qu’il vous fait douter. Effectivement, cela s’est vu sur queques coups, sur le fait que sa première ne passait pas quand la pression était particulièrement forte en fins de sets…Le fait qu’il dise avoir lui même très bien joué n’est évidemment guère rassurant: c’est embêtant de perdre des matchs quand on joue très bien…Ce n’est pas la première fois que cela lui arrive, son quart à Wimby contre Jo me parait être un autre exemple, mais c’est quand même problématique…

    Celle de Nadal qui dit que Roger avait bien joué mais n’a pas été suffisamment agressif quand il en avait l’occasion, notamment sur les points importants. Je suis assez d’accord avec cela. Trop de retours joués en slice à mi-court sur deuxième balle adverse en particulier, surtout dans le tie break.

    Je pense aussi, comme Renaud, que Nadal va revenir en pleine forme et regonflé à bloc..

    En attendant, le Djoker est bel et bien un numéro un incontestable…

  13. Remy - Karim d'Or RYSC RG-UO 13/11/2012 at 10:37

    Une victoire de Roger hier n’aurait pas remis en cause la place de numéro 1 de Novak. Sauf que maintenant, ce dernier possède une certaine avance qui lui permet de voir venir pendant quelques temps.

    Le classement ATP a été mis à jour.
    1 Djokovic, Novak (SRB) 12,920
    2 Federer, Roger (SUI) 10,265
    3 Murray, Andy (GBR) 8,000
    4 Nadal, Rafael (ESP) 6,795
    5 Ferrer, David (ESP) 6,430
    6 Berdych, Tomas (CZE) 4,605
    7 Del Potro, Juan Martin (ARG) 4,480
    8 Tsonga, Jo-Wilfried (FRA) 3,490
    9 Tipsarevic, Janko (SRB) 2,990
    10 Gasquet, Richard (FRA) 2,515
    11 Almagro, Nicolas (ESP) 2,515
    12 Monaco, Juan (ARG) 2,430
    13 Raonic, Milos (CAN) 2,380
    14 Isner, John (USA) 2,215
    15 Cilic, Marin (CRO) 2,210
    16 Simon, Gilles (FRA) 2,165
    17 Wawrinka, Stanislas (SUI) 1,900
    18 Dolgopolov, Alexandr (UKR) 1,855
    19 Nishikori, Kei (JPN) 1,830
    20 Kohlschreiber, Philipp (GER) 1,770

    Rafael Nadal risque d’être très prisé pour le G&C 2013 ^^

    • Antoine 13/11/2012 at 11:12

      Pour établir les résulats définitifs de G&D, il faudra attendre encore les résultats de la finale de la Coupe Davis.

      Dans le classement des 20 premiers n’apparait pas Tommy Haas, auteur du come back de l’année: il est 21ème…

      Le classement au 2 janvier était le suivant:

      1 Djokovic, Novak (SRB) 13,630
      2 Nadal, Rafael (ESP) 9,595
      3 Federer, Roger (SUI) 8,170
      4 Murray, Andy (GBR) 7,380
      5 Ferrer, David (ESP) 4,925
      6 Tsonga, Jo-Wilfried (FRA) 4,335
      7 Berdych, Tomas (CZE) 3,700
      8 Fish, Mardy (USA) 2,965
      9 Tipsarevic, Janko (SRB) 2,595
      10 Almagro, Nicolas (ESP) 2,380
      11 Del Potro, Juan Martin (ARG) 2,315
      12 Simon, Gilles (FRA) 2,165
      13 Soderling, Robin (SWE) 2,120
      14 Roddick, Andy (USA) 1,940
      15 Dolgopolov, Alexandr (UKR) 1,925
      16 Monfils, Gael (FRA) 1,910
      17 Wawrinka, Stanislas (SUI) 1,820
      18 Isner, John (USA) 1,800
      19 Gasquet, Richard (FRA) 1,765
      20 Lopez, Feliciano (ESP) 1,755

      La stabilité du top 10 est remarquable: le top 5 est inchangé. Deux départs ensuite: Fish, remplacé par Del Po, et Almagro remplacé par Richie. Almagro ne perd qu’une place puisqu’il était 10ème et est d’ailleurs ex-aecquo au nombre de points avec Richie. Fish est la seule vraie victime dans le top 10 puisqu’il sort du top 20 également. Parmi ceux qui faisaient partie du Top 10, aucun ne gagne plus d’une place.

      Dans le top 11-20, il y a plus de changements en revanche: deux départs vers le top 10, Richie et Del Po donc, 4 sorties du Top 20: Soderling, Roddick, Monfils et Lopez, 5 promus qui font leur entrée ou ré-entrée dans le Top 20: Raonic, Cilic, Nishikori, Kohlschreiber et Monaco…Parmi ceux qui faisaient déjà partie du Top 20, ceux qui gagnent le plus de places sont Richie (+9), Del Po (+4) et Isner (+4).

      En définitive, celui des Top 20 de la saison passée qui fait la meilleure opération est, mais oui: Richie….! Richie qui s’est déclaré très content de sa saison et qui supportera certainement l’équipe tchèque ce week end. Comme il l’a confirmé cette semaine, dans ses contrats de sponsoring, il y a une grosse différence entre être top 10 ou pas…Il faut donc lui souhaiter qu’Almagro ne gagne pas un match le week end prochain puisque si c’est le cas, Richie ne sera en définitive que 11ème….

    • Quentin 13/11/2012 at 11:15

      « Rafael Nadal risque d’être très prisé pour le G&C 2013 ^^ »

      C’est surtout le choix le plus casse-gu*** de la G&D 2013 (s’il y en a une), car les résultats de Nadal en 2013 seront encore plus difficiles à prévoir que ceux des autres membres du top 4.

      Un grand bravo à Djokovic pour ce titre et surtout pour cette saison: confimer son extraordinaire saison 2011 était loin d’être évident, il l’a fait.
      Federer peut être fier de sa saison, il a rempli ses objectifs: 7è Wimbledon, record de semaines n°1, médaille Olympique en simple (même si il a raté l’or).
      Murray aussi avec son 1er GC, reste à voir ce qu’il va en faire l’année prochaine, il n’a pas vraiement su capitaliser dessus pour le moment: 1/2 à Tokyo, finale à Shanghai, 1/8 à Paris-Bercy, 1/2 aux Masters, c’est bien mais ça reste encore moins bien que Djokovic et Federer (1270 pts pour Murraysur la saison post US Open 2012 contre 1460 pts pour Federer et surtout 3010 pts pour Djokovic).
      Quant à Nadal, incertitude. Sa participation à Acapulco pourrait donner un indice sur sa façon de mener sa fin de carrière.

  14. Renaud 13/11/2012 at 10:46

    Antoine

    Globalement d’accord sur les analyses que tu rapportes.

    Bien entendu j’ai des regrets car j’aimerai toujours qu’il gagne.
    Après j’ai expliqué pourquoi je ne suis quand même pas déçu.

    Hier soir il n’était pas dans un assez bon jour au service, ce qui nous amène à ma relative déception
    Oui il y avait la place pour prendre le 2ème set et jouer un 3ème set mais NON il ne l’aurait pas gagné compte tenu du niveau de son service. CQFD
    L’intensité physique, le niveau du Djoker et la qualité de service sont les 3 points qui me font dire qu’il n’y avait pas la place pour la victoire hier soir

    Avec des SI il aurait eu un bon service et n’aurait pas souffert règulièrement plus de 4 à 5 mn sur ses mises en jeu ce qui lui aurait permis de maintenir la pression sur les mises en jeu du Djoker mais surtout de ne pas rentrer dans une filière de plus d’une heure par set.

    Je ne sais pas si cette stat existe mais de toute manière je pense pas en avoir besoin pour savoir que quand un set dure moins de 45mn et à fortiori moins de 30mn Fed doit avoir le pourcentage de set gagné le plus haut de l’élite quand à contrario dans les sets de plus de 45mn et plus encore de plus d’une heure il doit se faire bouffer la stat par Nadal et consort.

    Hier, le Djoker l’a progressivement amener dans la filière longue mais ceci est corrélé avec le niveau du service de FED

    Qu’en pensez vous?

    • Antoine 13/11/2012 at 11:24

      Ce que je pense, c’est qu’en dépit de cette faiblesse au service qui ne fût pas générale, mais largement concentrée aux plus mauvais moments, il y avait néanmoins de la place pour gagner.

      Roger aurait très bien pu gagner chacun des sets. Il n’a pas été dominé: au final, il n’y a eu qu’un point d’écart entre les deux et il menait largement, de près de dix points lorsqu’il y avait 4-2 en sa faveur au second. Il aurait pu gagner le premier ou il marque 4 points de plus que le Djoker. Idem au second car quand on sert à 40-15 pour le set et que l’on gagne 60% de ses points au service, la probabilité d’en perdre deux de suite n’est que de 16% et la probabilité de gagner le jeu encore plus faible…

  15. Renaud 13/11/2012 at 10:51

    J’oubliais

    Pour sur le Djoker est incontestablement le N°1 de l’année

    Il avait tout à perdre hier soir car pas mal de monde, moi le premier, aurait considéré que la saison de Fed était meilleure s’il avait gagné hier soir.

    Cela aurait fait longtemps que le N°1 « classement » n’aurait pas fait l’unanimité.

    Cela ne renforce en rien sa victoire, mais prouve, si besoin était, le niveau mental du Djoker.
    Il est loin, très loin, mais vraiement loin le Djoko de 2008-2010…. c’est pas Nadal qui dirait le contraire encore plus que Fed

  16. Remy - Karim d'Or RYSC RG-UO 13/11/2012 at 11:04

    ITW de Roger.
    Je retiens cette réponse et le fait qu’il dit que contrairement à Bâle et Shanghai, il a retrouvé un bon niveau.

    Que retiendrez-vous de cette année 2012 et quels sont vos objectifs pour la prochaine saison ?

    Toute la saison a été super. J’ai très bien joué et j’ai eu très peu de mauvais matches, donc c’est quelque chose qui est satisfaisant. Et forcément, les moments forts de l’année, ça a été les trois Londres . J’ai vraiment bien joué dans les trois évènements, et grâce à ma victoire à Wimbledon je suis redevenu numéro un mondial, ce qui était aussi un objectif. L’autre satisfaction, c’est aussi d’avoir fait une saison pleine sans être blessé. Tout ça me donne confiance pour l’année prochaine, même si je ne me suis pas encore vraiment fixé d’objectifs pour 2013. La première chose à faire sera d’organiser un programme qui me laisse du temps pour l’entraînement. Cette année je n’ai pas eu assez de temps pour ça, et en 2013 je dois vraiment m’entraîner beaucoup plus. A moi de m’organiser comme il faut. Ensuite je réfléchirai aux objectifs les plus importants pour moi. Tout ça se décidera probablement dans le mois qui vient.

    • Quentin 13/11/2012 at 11:21

      Que Federer ne se soit pas encore fixé d’objectifs pour 2013 est assez révélateur: il a atteint ses derniers grands objectifs en 2012 (comprendre: exit la Coupe Davis). J’espère qu’il conservera de la motivation pour les prchaines années, mais son Masters m’incite à l’optimisme.
      Sinon, il voit juste pour la nécessité de se ménager des plages d’entraînement.

      • Remy - Karim d'Or RYSC RG-UO 13/11/2012 at 11:28

        Il a couru la 300ème semaine de numéro 1 à Shangai et l’a probablement payé à Bâle et à Londres. Même si cela ne veut pas dire qu’il aurait battu Djoko hier soir.

      • Antoine 13/11/2012 at 11:31

        …Surtout de la part de quelqu’un qui a dit auparavant que son programme pour 2013 était bouclé, et même quasiment pour les dix huit mois à venir…

        …Très content de voir qu’il compte s’entraîner beaucoup plus. S’il faisait une ou deux coupures de deux-trois mois, cela ne me dérangerait pas du tout, au contraire. En deux-trois mois, je suis sûr qu’il peut arriver avec un coup bien meilleur, un truc qui lui permette de faire la différence quatre ou cinq fois par match…

  17. Renaud 13/11/2012 at 12:05

    Bien sur Antoine il aurait pu gagner les 2 premiers sets et le match puisque la différence en point et en niveau n’était pas si grande que cela.
    Mais au vu de l’avancement du match et sans trop de SI il aurait surtout dû gagner le second puisqu’il mène tout le set avec son break d’avance pour ne le perdre qu’au moment de conclure le set

    Donc l’hypothèse des SI la plus raisonable c’est de se projetter dans un 3ème set.

    Et je ne crois pas que cette configuration vers laquelle on semblait se diriger tout droit aurait été favorable au Suisse.

    Compte tenu de son age, de son nombre de match joué sur le circuit FED peut maintenant faire ce qu’il veut.
    Prenant cela en compte je ne jouerai effectivement plus la chasse au point, tout en faisant néanmoins le nécessaire pour rester dans le TOP 4 (ce qui semble encore facile pour au moins une année sauf gros réveil d’un des suivants) et je ferai des vrais coupures; avec des bonnes doses d’entraînement pour avoir un pic de forme sur la séquance Wimb/USO/Masters qui sont les tournois prestigieux qui sont potentiellement à sa portée.

    Rien n’interdisant de jouer sa chance à fond dés l’OA en surfant sur la confiance de ce bon (pas excellent évidemment) Masters.

    • Antoine 13/11/2012 at 12:23

      A t il vraiment intérêt à aller à l’OA alors que s’il ne s’y pointe pas, il a trois mois et demi devant lui, suffisamment pour changer quelque chose de sérieux de son jeu ?

      L’idée qu’il pourrait surfer sur une quelconque confiance liée à ce Master’s ne tient pas la route: ces deux dernières années, il avait gagné le Master’s et a été battu en demie à Melbourne. La dernière fois qu’il a gagné à Melbourne, il avait perdu au Master’s en demie…

      Je ne crois plus en ses chances pour Melbourne, à moins qu’ils ne se décident à jouer avec des balles nettement plus vives. C’est lent, et le rebond est haut. Là dessus, il est désormais moins bon que Nadal, Djoko et Murray. Chacun le battra en défendant jusqu’à ce qu’il se fatigue et/ou fasse trop de fautes, sauf peut être Nadal ce coup-ci par manque de compétition, et encore…Ses chances me paraissent à peu près les mêmes qu’à Roland Garros: très faibles…

      Ne pas jouer ne lui coutera que 720 points: pas de quoi mettre le feu au lac…Et puis cela lui permettrait de mettre la pression sur les organisateurs de tournois: si vous voulez me voir, vous êtes priés de ne pas me donner de balles pourries, sinon c’est sans moi…Cela en ferait réfléchir plus d’un…

      Volià ce que je ferais à sa place…Sans hésitation aucune, en sacrifiant cette belle série de GC en cours dont tout le monde se fout. Désormais, le coup de raquette du Maître doit être rare et se mériter. On verrait subitement que beaucoup trouvent que les matchs de cinq heures entre Djoker, Murray et Nadal, cela suffit. Quand on voit que lors de ce Master’s il a été plus soutenu par le public que Murray lors de leur demie, cela doit donner à réfléchir aux organisateurs…

      • Antoine 13/11/2012 at 14:10

        Sinon, à part cela, je pense que Roger manquait un peu de fraicheur hier..

        J’ai trouvé les stats du match qui manquaient:

        Roger: 30 points gagnants, 42 fautes directes (-12)
        Djoko: 19 points gagnants, 28 fautes directes (-9)

        Même nombre de balles de break: 7, mais 4 breaks pour le Djoker, contre 3 pour Roger.

        A propos des balles de break obtenues, il faut faire attention parce que les statistiques sont trompeuses. Cela fait un moment que je me dis qu’il faut que je l’écrive:

        Prenons le cas d’un joueur qui parvient à mener 0/40 sur le service adverse. Cela lui fait donc trois balles de break, non? Et bien, s’il gagne le point suivant et breake à blanc, dans les statistiques, cela apparaitra sous la rubrique « break points saved » de son adversaire sous le résultat 0/1 et dans sa propre ligne « break points won » sous le résulat symétrique, soit 1/1…

        Or, ledit relanceur a obtenu en réalité trois balles de break et non une. Les deux autres n’apparaitront nulle part car il s’agit de points non joués. Le choix qui est privilégié est donc le nombre de balles de break perdues ou gagnées, comme l’indique la dénomination de la ligne, et non le nombre de balles de break obtenues ou devant être défendues qui est généralement faux pour cette raison, de même que le ratio entre les deux valeurs…

        Il n’y a que lorsqu’un joueur obtient ou défend des balles de break non consécutivement que les trois chiffres sont justes en même temps….

        Dès qu’un joueur a obtenu au moins deux balles de break consécutives et breaké à la première d’entre elle, le nombre de balles de break qu’il a obtenues devient supérieur au nombre officiel qui sert ensuite de base aux comentaires journalistiques ou de nous autres sans que jamais personne n’en fasse la remarque…Or cette situation se produit pourtant au cours de la plupart des matchs…

        Voilà, c’était ma rubrique: « l’envers des statistiques de l’ATP »

      • Patricia 13/11/2012 at 14:41

        Je vois deux objections : la première, c’est que tu semblais accorder un crédit bien grand aux desideratas des sponsors, argument de poids pour inscrire Shanghai à son calendrier alors qu’il n’en avait pas besoin. S’il y a 4 tournois qui doivent tenir à coeur aux sponsors, c’est bien les GC, où Roger a les moyens d’aller en 1/2 sans exploit de sa part. Je pense qu’ils se contrefichent d’un ajout de quelques titres majeurs à son palmarès, cela représente un gain mineur avec une qualité d’image arrivée à saturation. Par contre, la présence, c’est un pré-requis pour exploiter l’image d’une poule aux oeufs d’or. Fed est assez riche pour les envoyer paître mais curieusement, je ne pense pas que son « intégrité artistique » soit à la mesure de son palmarès, ni même de son sens des affaires.

        La seconde, c’est que tu fais bien peu de cas des points gagnés grâces à une demi finale en GC. Or, si Federer se muait en étoile lointaine aux apparitions soigneusement contrôlées, on peut penser qu’il élaguerait aussi de ses objectifs prioritaires un certain nombre de M1000 où ses chances ne sont pas beaucoup plus grandes. Conserver au moins un classement dans le top4 deviendrait délicat avec seulement 2 GC joués (il me semble que tu préconisais un zapping de RG) et une poignée de M1000…

        Ta préconisation me fait rêver, et je suis certaine qu’elle serait le moyen de mener plus loin sa légende en procurant de nouveaux sommets (surtout qu’effectivement, jouer les divas constituerait un levier très puissant de pression sur les conditions de jeu des tournois). Mais Roger me semble bien trop épicier pour endosser ce costume de Zorro…

  18. Renaud 13/11/2012 at 13:55

    Pour le coup tu marques des points précieux…. que tu pourrais d’ailleurs refiler à Roger, en échange des virgules après les 3 premiers chiffres de ces prize money et/ou de ses contrats si tu es encore meilleur négociateur, ce dernier se contentant de suivre tes recommandations

    Plus sérieusement je me dis que ce pourrait être une option, une idée à creuser pour Fed mais malheureusement je doute qu’il lise et suive nos conseils.

    Vu son aura actuel, il est encore clairement N°1 question image/com/revenu il pourrait rien qu’en une année de boycott de l’OA et de RG et bien sur pour peu qu’il fasse ensuite une bonne année cad avec victoire à WIMB faire une pression non négligeable à l’entame de 2014 aux 2 GC manqués en 2013 pour un changement de balle.

    Mais malgré sa très grande clarté depuis le début de sa « vrai » carrière en 2003/2004 (dans le sens ou il commence vraiement à gagner des tournois) sur ses objectifs à court, moyen et très long terme avec pour le très long terme l’envie de durer, marquer l’histoire du tennis il ne me semble pas capable d’imaginer qu’il pourrait sans conséquence sur sa compétitivité manquer 2 GC à la suite….

    Soyons aussi sérieux; tout bon, génial, immense, ce que tu veux soit-il je ne crois pas qu’il puisse durablement manquer les tournois majeurs et par exemple se repointer comme une fleur à Wimb et remporter le tournoi.

    D’un côté il aurait la fraîcheur, l’envie, le foncier comme premier avantage qui me vienne à l’esprit de l’autre côté il aurait probablement le manque de compétition, le manque de duel avec ses grands rivaux, le manque de réglages face aux cadors comme désavantage qui me vienne en premier à l’esprit.

  19. Renaud 13/11/2012 at 14:09

    J’ai pas calculé les virgules que sont les chiffres après les 3 premiers chiffres des contrats et prize money de Fed mais je crois que si nous arrivons, avec une bonne stratégie, à faire entendre raison à FED il y a de quoi se mettre à 2 sur le coup….
    Bien sur le jour ou le grand public et les sponsors sauront que c’est nous qui manageons la carrière de FED ils ne feront plus que des contrats à 6 chiffres centaine de mille à zéro.

    Mais à ce moment là nous devrions être assez connu ( eh ben oui sous nos bons conseils FED aurait fait 2 nouveaux doublés WImb-USO tandis que « both » RG et l’OA viendrait d’annoncer une accélaration majeure et garantie des conditions de jeu pour les 10 prochaines années en échange du retour du Messi.

    Pardis, vous oubliez de compter avec 4 nouveaux majeurs en 2013 et 2014 FED serait à 21 (soit dit en passant plus que le nombre total de finale du riant Tchèque ce qui ne manquerait pas de seil) et régnerait sur la planète tennis à nouveau.

    Un peu comme Appolo Creed dans Rocky 3 Nadal serait rentré dans le rang et ne viendrait plus gâcher la fête de l’attendu GC de 2015.

    Nous dans tout cela, rien que moins qu’avoir révolutionné la planète tennis, dans l’ombre mais en tirant toutes les ficelles, en moins de 3 ans.
    Le calendrier Nous
    Le matériel Nous
    Les surfaces Nous
    Le règlement Nous
    Les conditions de jeu Nous
    Et plus encore

    Antoine, il faut que nous rencontrions Fed. Rien de moins, rien de plus.
    1/2 h avec lui et on le retourne comme une crèpe.

    • Antoine 13/11/2012 at 14:40

      Beau programme…

      Je ne propose pas qu’il zappe Roland Garros, cela lui permettra de se mettre dans le bain pour Wimbledon et, sait on jamais, je me demande même s’il n’a pas une meileure chance à Roland Garros qu’à Melbourne parce que Murray a quand même des progrès à faire sur terre battue et que Nadal peut très bien se retrouver du côté du Djoker. Il y a même une chance sur deux que cela se produise au vu du classement…

      Par ailleurs, Roger a déjà dit tout le mal qu’il pensait des conditions de jeu l’année dernière à Roland Garros: il a dit une semaine plus tard, délai de décence obige, qu’il n’y avait rien à faire pour lui avec ces balles pourries et qu’on ne pouvait rien faire au service.

      Mais maintenant que Nadal a battu le record de Borg, ils peuvent être tentés de réaccélérer les condtions de jeu pour augmenter un peu le suspense en donannt une meileure chance aux autres car une victoire de qui que ce soit contre Terreminotaure en finale serait un évènement fantastique pour le tournoi: SOMEBODY WOULD MAKE HISTORY ! puisque personne n’a jamais battu le Terrminotaure en finale…alors qu’une victoire supplémentaire du Terrminotaure serait prise pour ce qu’elle est: une victoire supplémentaire, avec l’inconvénient de rendre encore plus impossible que quelqu’un d’autre fasse aussi bien ou mieux, et donc impossibilité de TO MAKE HISTORY à l’avenir…Les intérêts du tournoi et ceux de Nadal deviennent donc divergents…

      Il n’y a donc pas besoin de faire grand chose vis à vis de Roland Garros, un simple boycott de Melbourne les fera réfléchir…Ce qu’il faut obtenir aussi c’est la mort claire et nette du super saturday. Dans les faits, il n’existe plus depuis cinq ans, mais il faut lui tordre le coup définitivement. Or, je ne suis pas sûr que ce soit le cas. Chose bizarre d’ailleurs, ils prévoyaient, quand ils en parlaient, de jouer la finale le lundi, alors que le plus simple et le mieux en termes de programmation et de TV serait de faire commencer le tournoi un jour avant comme Roland Garros…

      • Patricia 13/11/2012 at 14:47

        D’accord avec toi sur le fait que Melbourne est le GC le plus sacrifiable, parce qu’il a moins de monde devant à RG et que la dynamique saisonnière l’amène à programmer un pic de forme dans ces eaux.

        • Antoine 13/11/2012 at 15:22

          …Oui, tu as vu que je ne proposais pas qu’il ne vienne pas à Roland…Je ne propose pas qu’il fasse une demie saison non plus: il faut qu’il joue suffisamment pour rester dans le top 4.

          …Paradoxalement, vu le niveau des trois autres, cela rend les choses plus faciles, car ces derniers privent beaucoup d’autres derrière des points qui leur permettraient de menacer le 4ème comme le montre l’exemple de Ferrer: il a beau avoir gagné 7 titres, un record pour lui, et fait sa meilleure saison, il est toujours 5ème alors que Nadal n’a joué qu’une demie saison…La seule menace à surveiller est Del Po, le seul qui peut y arriver (à mon avis) mais là encore, les trois autres veillent…et puis il n’est pas interdit d’adapter son calendrier non plus: en 2013, il ne sera plus soumis à aucue obligation de participation ou que ce soit. Il fera ce qu’il voudra…

          ..Les sponsors de Roger ne s’intéressent quasiment plus à ses résultats, il en a fait assez comme cela. Ils s’intéressent à son image. Sportivement, la seule chose qui peut la faire encore progresser est un nouveau titre en GC. A part cela, ils ont plutôt à gagner à ce que la présence de Roger devienne plus rare, plus précieuse et qu’il soit considéré comme une sorte de demi-dieu vivant que l’on peut pourtant voir, qui existe donc bien, et que la marque RF devienne pleinement une marque de luxe. Eventuellement, si nécessaire, il pourra substituer des marques de luxe à des marques grand public qu’il a encore dans son portefeuille de contrats (comme les chocolats Lindt ou Gilette par exemple)…

          ..Ceux qui ont quelque chose à perdre sont les organisateurs de tournoi, surtout les 250 et 500 ou il met les pieds, et les sponsors de ces derniers. Et bien pour avoir Roger, ils devront en passer par ses désidérata pour ceux qui ne l’ont pas encore fait: des conditions de jeu plus rapides. Il peut même leur présenter le truc en disant: vous préférez cela ou doubler ma garantie ?…Le choix économique est vite vu et ceux qui refuseront n’auront pas Roger qui draine un bon tiers, voire la moitié des spectateurs et de l’audience. Comme Roger ne prend pas non plus tout le surcroit de recettes qu’il génére, cela veut dire qu’ils auront moins d’argent pour les autres et pour eux s’il ne vient pas, et non davantage…Il seront perdants par rapport aux tournois qui auront fait signer Roger qui est par ailleurs très fiable puisqu’il va toujours en finale de ces tournois…

          …Roger a déjà montré qu’il ne plaisantait pas puisqu’il s’est quelque peu disputé avec les organisateurs du tournoi de Bâle (qui en plus ont raconté que c’était parce qu’il réclamait 800 000€)..Cela doit faire réfléchir les autres parce que si Roger est capable de faire l’impasse sur Bâle, il est surement capable de faire l’impasse sur leur tournoi aussi…Il y a en a qui ont vite compris: Roger ne vient plus si les conditions de jeu ne lui conviennent pas. C’est lui qui doit décider du choix de la surface ou des balles dans un certain nombre de cas, comme à Rotterdam cette année, moyennent en contrepartie une garantie « raisonnable », alors qu’il y a des directeurs de tournois qui disent à Luthi: voilà un chèque, mettez le chiffre que vous voulez..

          …Quand aux M1000, ils ne peuvent pas officiellement donner d’argent à Roger pour le convaincre, même si je pense qu’il est probable que Shangaï ait fait qq chose via Rolex, le sponsor prinicipal du tournoi (et sponsor de Roger) et qu’ils feraient pareil s’il revenait à Monte Carlo dont ils sont également le principal sponsor..S’ils veulent Roger, il va falloir qu’ils donnent quelque chose d’autre….Déjà cette année, il n’est venu ni à Toronto (mais il avait une bonne raison), ni à Bercy ou il était pourtant tenant du titre et ou il a traité Forget assez cavalièrement, ni à Monte Carlo qui n’est pas un M1000 au plein sens du terme puisque la participation n’est pas obligatoire: cela fait déjà 3 sur 9 quand même…

          Bref, il a une position de négociation forte avec ces tournois, beaucoup plus faible en revanche avec les GC qui peuvent se passer de lui sans trop de difficultés. Raison de plus pour leur faire comprendre que sa présence n’est pas garantie en boycottant Melbourne…

          • Remy - Karim d'Or RYSC RG-UO 13/11/2012 at 15:30

            Pour aller dans ton sens de vitesse des terrains.
            Fed évoque clairement le sujet.
            http://sports.yahoo.com/news/federer-wants-faster-courts-encourage-011508811–ten.html

            • Antoine 13/11/2012 at 15:41

              Oui, il le dit depuis un moment et son argumentation tient très bien la route sans qu’il ne done l’impression de plaider uniquement pour lui: plus de variété, avec des surfaces lentes et d’autres plus rapides (ce qu’il ne dit pas c’est qu’il jouera surtout sur celles là), moins de rente de situation pour le Top 4 que l’on voit ensuite dans toutes les demies finales avec plus de chances pour des types qui jouent bien sur une surface déterminée, un jeu plus varié et plus porté sur l’attaque, des volées à nouveau…

              Son intérêt personnel mis à part, je trouve qu’il a raison: l’uniformisation des surfaces n’est pas une bonne chose pour le jeu et le public en aura rapidemment marre des finales entre le Djoker et Murray qui durent des heures et qui tournent à la bataille d’attrition…pas bon pour les TV non plus…

              Et tout cela est plus réaliste et plus convaincant que la position de Nadal qui consiste à dire en gros qu’il faut supprimer le dur…

              • Remy - Karim d'Or RYSC RG-UO 13/11/2012 at 15:47

                J’ai été ‘choqué’ des propos de Murray après sa défaite de samedi.
                En gros il disait que ce n’était pas un super match parce qu’il n’y avait de long échanges.

                C’est très révélateur et inquiétant sur ce qui nous attend.
                Avec des finales de GC Djoko/Murray, je vais avoir plus de temps libre …

              • Sylvie 13/11/2012 at 16:29

                Ce qu’il dit est intéressant et dans la lignée de ce qu’il a souvent dit mais je vois que chez les anglos le niveau des commentaires est aussi affligeant que chez nous. Donc en gros c’est un mauvais perdant qui voudrait que TOUS les courts soient accélérés pour qu’il gagne et qui ne s’est jamais plaint avant. Hmmm

                Plaisanterie mise à part, c’est sûr que je trouve dommage de ne plus privilégier que la défense au détriment de l’attaque. C’est très efficace et très stratégique de faire ce qu’a fait Djoko face à Federer mais si tous les tournois se gagnent ainsi, sur la capacité à ramener tout et à contrer c’est, pour moi, un peu contraire à l’esprit du jeu. Et encore Djoko ça va mais face à Nadal ou Murray ça risque de devenir insupportable si l’on part sur ce schéma pour des années avec des joueurs de plus en plus résistants physiquement.

              • Patricia 13/11/2012 at 17:23

                Surtout qu’on se rend compte qu’un ajustement minime comme à Bercy change radicalement la donne, avec des joueurs qui deviennent beaucoup plus dangereux sans qu’il soit besoin de se lancer dans des modifications draconniennes.
                J’ai du mal à comprendre pourquoi les ricains, qui pourraient rendrent bien plus dangereux Fish, Isner et Querrey dans leur GC tout en réduisant la durée des matchs qui est un casse tête pour la météo, ne font pas un geste en introduisant des balles plus vives.

                Les canadiens y ont bien sûr intérêt pour favoriser Raonic et faire venir Roger.
                En fait ça irait peut être plus vite de citer les tournois qui n’y ont pas intérêt (et pourtant, ce n’étaient pas les plus lents ces derniers temps) : les tournois espagnols et italiens, les australiens, plus Wimbledon qui convient bien à Murray et qui risquerait de voir sortir prématurément Nadal et Djoko en cas d’accélération. A la rigueur les tournois de la tournée asiatique, qui ont de toutes façons peu de chances d’attirer Fed.

                Selon mon goût, pourrait rester lentes les tournées australiennes et sur terre, seraient rapides l’herbe et la tournée sur dur outdoor US, et des tournois différenciés pour l’europe outdoor et la tournée asiatique.
                les tournois français sur terre (Nice, RG, MC) pourraient proposer des balles plus vives histoire de varier les plaisirs.

  20. antsiran23 13/11/2012 at 14:14

    « J’ai ramené beaucoup de balles » Djokovic. Bonjour le programme !

  21. Antoine 13/11/2012 at 16:00

    @Rémy: Andy n’a pas dit tout à fait cela. J’ai vu son interview: il dit qu’ »[il] ne pensait pas que c’était d’un niveau incroyablement élevé en termes de longueur des échanges »..La phrase ne veut rien dire en fait, comme la plupart des phrases d’Andy d’ailleurs. Il est très difficile de lui faire dire qq chose. Prononcer deux ou trois phrases de site lui demdande un énorme effort visiblement, un peu comme la lecture si l’on en croit ses propos récents sur le sujet. Il parle souvent par tournures négatives comme dans cet exemple, mais il ne parlait pas du niveau du jeu…

    • Remy - Karim d'Or RYSC RG-UO 13/11/2012 at 16:05

      Soit mon interprétation, soit la traduction, soit les deux sont en cause donc.
      Tu fais bien de me corriger.

  22. Antoine 13/11/2012 at 16:46

    Roger, à propos de ses 42 fautes directes hier…dont 24 en coups droits: « je veux bien en faire 80 si je gagne le match » et ajoutant:

    « On pourrait aussi parler des 3 ou 4 fois ou j’ai servi à 200km/h sur le T et où j’ai reçu un boulet en retour »…

    Ca, c’est sûr, cela n’aide pas non plus..! C’est domage qu’il ne donnent pas d’indications sur les zones de service comme dans les GC, je serais curieux de voir ou cela a le moins bien marché pour lui parce que 61% de points gagnés derrière sa première, en indoor, c’est vraiment bas…Enfin, il ne se plaint pas de la surface là bas…

    Sans doute le signe qu’il doit changer quelque chose à sa manière de servir contre le Djoker parce qu’une balle qui arrive à 200 sur le T, on ne la touche pas si on n’est pas parti avant. Le Djoker a trouvé un indice pour savoir ou elle part, peut être le lancer encore que de l’avis général, il la lance exactement au même endroit quand il sert ? Peut être faudrait il qu’il se décale plus au moment de servir ?

  23. MarieJo 13/11/2012 at 18:12

    j’ai mis un update des videos sur la page d’accueil : en vrac highlights de la finale en simple et double, le top10 des coups de la semaine plus une video de coupe davis entre ferrer et step comme apéritif :)

    • Kaelin 13/11/2012 at 18:59

      merci ! jme materai bien un peu de vidéos du double :D. Font chier ces espagnols, s’ils se mettent à savoir jouer en double, on est mal barrés. Bon ils avaient bien Feliciano Lopez et Marc du même nom mais Feliciano associé à Verdasco, la paire classique c’était pas le même niveau lol. Quel bonheur cette branlée contre les argentins en double avec un Nalby on fire … ah cette finale m’aura bel et bien tué

  24. Kaelin 13/11/2012 at 18:54

    http://www.lequipe.fr/Tennis/Diaporama/Le-djoker-vous-salue-bien/296 … elle fait exprès c’est plus possible. (regardez le titre et la présentation en bas).

  25. MarieJo 13/11/2012 at 20:46

    au delà ds spéculations sur le devenir de federer :

    1- il reste compétitif à un niveau élevé sur toutes les surfaces… et ça c’est encore ce qui reste son plus gros atout, tout le monde ne peut pas en dire autant, rafa ave l’indoor et murray sur terre, seul djoko reste son adversaire multi surfaces, avec une réserve pour le gazon où il ne se sont affronté qu’une fois.

    2- il a toujours faim de records, il se donnera les moyens quoi qu’il arrive sauf blessure grave…

    donc si on prend ses résultats depuis 2009 ça donne ça ! franchement ya de quoi signer les yeux fermés, non ?

    OZ F-W-1/2-1/2
    RG W-Q-F/-1/2
    WB W-Q-Q-W
    US F-1/2-1/2-Q

    wimb est toujours sont terrain de prédilection, même s’il reste sujet à une sortie prématurée, sur les autres GC y compris RG il reste tout de même très consistant ne ratant qu’une fois par an le dernier carré en GC…

    pourquoi irait-il se priver d’une chance supplémentaire de faire valoir sa suprématie ? moi je n’en voit aucune… Federer en bon gestionnaire de carrière qu’il est, sait que malgré la concurrence actuelle, il aura toujours une fenêtre de tir à sa portée, soit parce qu’il y aura un manquant par blessure, soit parce qu’un outsider lui aura ouvert la voie… et on sait tous à quel point il aime marquer ce genre de match ou il leur fait boire le bouillon d’entrée, pour mieux les passer à la moulinette ensuite.

    le dilemme pour federer, c’est quels vont être les tournois inutiles MS, 500 et autres ? car s’il en sacrifie trop, il risque d’être en manque de rythme et se louper, et donc perdre une des 4 premières places… et jouer moins en gagnant plus c’est un paris assez risqué… objectivement pour 2013, je le vois bien zapper miami, toronto et shanghai ou bercy si son classement suit… monte carlo… juste si rafa n’y est pas ;)

    l’avantage d’avoir zappé bercy cette année c’est qu’il n’en n’aura pas besoin en 2013 s’il reste un top 4, surtout vu le calendrier actuel…

    bref, je ne me fais pas trop de soucis pour roger qui ne zappera pas un gros tournoi sans motif… à fortiori un GC ! par contre pour le voir à bercy, vaut mieux trouver un moyen d’aller à Bâle, le directeur du tournoi était apparemment à londres cette semaine :mrgeen:

    vous inquiétez pas pour roger, il sait ce qu’il fait, et à priori il le fait assez bien pour que le n°18 soit dans sa ligne de mire !

    • Antoine 13/11/2012 at 22:11

      C’est sympa ! On en oublierait presque que tu as un faible pour Rafa !

      Curieux quand même de globaliser 2009, la dernière année ou il a été numéro un de l’année et ou il a été dans les 4 finales de GC avec les trois saisons qui ont suivi…Si l’on prend ces trois dernières saisons, il a gagné 2 GC. C’est bien, mais dans le même temps Rafa en a gagné 5 et le Djoker 4, plus 1 pour Murray..

      Alors, j’ai un peu de mal quand tu parles de chances supplémentaires de faire valoir sa suprématie. Ca m’en bouche carrément un coin !

    • MarieJo 13/11/2012 at 22:56

      l’important pour federer c’est d’être présent pour jouer ou le trouble fête, ou rammasser les éclopés ou fatigués… ou les nerveux ! bref se mettre dans la meilleure position, non ?

      bien sur que depuis 2010 ses victoires sont plus rares, mais 2 finales c’est peu mais beaucoup à la fois, non ?
      en plus 2 quarts depuis 2 ans, si c’est ça la contre perf pour fed, je ne me fais pas de soucis… surtout qu’actuellement il n’y a quand même pas plétore de candidats capables de le sortir en 1/4 : delpo, berdych, éventuellement isner on fire… Tsonga à la limite… bref, il faudra attendre que d’autres joueurs s’invitent à cette liste de « spoilers »…

      de là à dire que fed doit zapper l’oz pour se préserver c’est totalement prématuré ! d’ici 2 ans pourquoi pas mais je ne crois pas une minute qu’il zappera un grand chelem… il faudra le sortir en bonne et due forme, c’est son orgueil de champion !
      il n’y a que RG où il pourrait être tenté car l’enchainement va devenir aussi difficile qu’un super saturday et se préserver pour wimb c’est une nécessité absolue, c’est là qu’il voudra marquer l’histoire avec un 8è titre pour laisser sampras derrière lui…

      • MarieJo 13/11/2012 at 23:03

        la suprématie… bordel les FFF ont déteint sur moi ! au secours :)

  26. Jérôme 13/11/2012 at 23:14

    Moi aussi, je n’ai pas été trop déçu par le résultat de cette finale. Pour principalement 2 raisons.

    Primo parce qu’on voyait tous Djokovic gagner sur sa solidité physique et sa meilleure forme, compte tenu des conditions de jeu (balles surtout) assez lentes. Ce résultat est-il inquietatnt pour Federer ou prometteur pour le Djoker ? À mon avis non, parce que, outre les défaillances de Federer au service sur les points importants ou sur quelques jeux de services, le Djoker s’est pour l’essentiel imposé à la « caisse ». J’entends par là sa capacité à taper plus fort, plus longtemps, dans des longs échanges répétitifs. On sait depuis longtemps maintenant que si Federer se laisse enfermer dans cette filière, il est très mal barré.
    Comme Patricia, je considère que cette évolution est mortifère pour le tennis mais bon, si l’ATP et les,directions de tournoi veulent tuer l’intérêt du jeu, tant pis pour eux.

    Secundo parce que, grosso modo ça fait 3 ans que le pic de carrière de Federer est révolu. Le pic de carrière de Federer, c’était grosso modo de juillet 2003 à septembre 2009. Sur cette période là, Federer à disputé 21 finales de tournois du grand chelem et en a remporté 15. Sur cette durée de 6 années, on a un Doudou qui dispute en moyenne 3,5 finales du GC par an et qui en gagne en moyenne 2,5 par an. C’est cela qui en fait le GOOE et un des 3 ou 4 plus grands joueurs de l’histoire qui ont grosso modo chacun écrabouillé durablement le tennis de leur époque comme nul autre (Tilden, Gonzales, Laver et Federer).

    Après cette période de 6 ans, soit sur les 3 dernières années, Federer n’a plus disputé que 3 finales du GC dont 2 remportées. Cela lui fait une moyenne de « seulement » 1 finale de tournoi du GC par an, et de 0,66 titre par an.

    On a fini par s’habituer et à prendre tout ce qui vient comme du bonus champagne parce qu’on sait que la fin est proche. Et pourtant, il y a quand même de quoi déplorer ce ralentissement et cette uniformisation des conditions de jeu quand on voit que hier encore, même si rincé physiquement et faiblard au service, c’est quand même Federer qui faisait le jeu. Comme l’a dit Murray au printemps dernier, si on revenait à des conditions de jeu sensiblement plus rapides, Federer gagnerait plus, non pas parce que ça l’avantagerait mais parce que ça mettrait mieux en valeur les spécificités propres au tennis, à savoir la variété, la construction et la stratégie, au lieu de mettre essentiellement en valeur, comme c’est le cas actuellement, la dimension endurance et puissance physique.

    L’intérêt du tennis, qui dépasse de loin celui du seul Federer, c’est de permettre la mise en valeur de la technique de jeu, sa variété.

    Ceci dit, je ne vous suis pas sur l’intérêt de Federer à zapper l’OA 2013. Il va perdre sauf miracle ? So what ? Il lui faut aussi des matches, sinon c’est la préretraite.

    D’ailleurs, j’ai lu hier que Federer n’entendait revenir à la compétition qu’à l’OA 2013. Ce qui signifie : pas de Doha. Il veut s’économiser et se réserver des plages d’entraînement plus importantes, mais pas se mettre en cessation progressive d’activité.

    • Jérôme 13/11/2012 at 23:18

      PS : quant à RG, le calendrier 2013 que la FIT et l’ATP sont en train de nous mitonner ne prévoit-il pas précisément de rajouter une semaine d’écart entre RG et Wimby ?

      Ça, plus l,fait qu’il n’y aura pas de JO bouleversant l’été dans lequel les joueurs se gardent habituellement 3 semaines pour souffler, et ça devrait être tout bon pour le Fed.

  27. MarieJo 14/11/2012 at 09:58

    http://www.changeovertennis.com/tomas-berdych-20-best-social-media/

    une bonne tranche d’humour tchèque ! poilant !

    pour info le site est l’oeuvre d’une bande de bloggeurs/twittos US et c’est pas mal ! à découvrir :) j’aime bien leur section how the match was won/lost, je suis jalouse de leur captures d’écran de stats !

    • MarieJo 14/11/2012 at 10:17

      ça devrait te plaire antoine, un autre riant tchèque !

  28. Antoine 14/11/2012 at 10:02

    Roger, pas bon en coup droit lorsqu’il fallait bouger de gauche à droite pour le frapper depuis la moitié droite du court:

    http://www.atpworldtour.com/News/Tennis/2012/11/46/Brain-Game-Djokovic-Backhand-Makes-Difference.aspx

    • Sylvie 14/11/2012 at 10:06

      Oui, ce ce que n’a pas arrêté de marteler Dominguez sur W9. Il faisait quasiment systématiquement la faute dans cette configuration de jeu

      • Antoine 14/11/2012 at 11:43

        L’autre « point noir » a été sa première balle de service…

        Sur la deuxième, il a obtenu un pourcentage de points gagnés correct: 52%, assez conforme à la moyenne enregistrée lors de ses 14 derniers matchs contre le Djoker, c’est à dire depuis l’US Open 2010.

        En revanche, sur sa première balle, il n’a gagné le point que dans 61% des cas. Il n’y a qu’un seul de ces 14 matchs ou son pourcentage a été plus faible: à Roland Garros cette année (56%), ce qui s’explique en partie par le fait que l’on jouait sur terre. Excepté ce match, son deuxième plus mauvais résultat avait été enregistré à Dubaï en 2011 (62% -Roger avait perdu 6-3 6-3).

        En indoor, Roger avait fait le point sur sa première balle dans 79% des cas à Bâle en 2010 (victoire en trois sets) et 78% des cas au Master’s en 2010 (victoire en deux sets).

        Sur dur outdoor, Roger avait fait le point dans 73% des cas à l’US Open 2010, son pourcentage a atteint 75% à Shangaï en 2010, 72% à Melbourne en 2011, 68% à IW 2011, 67% à l’US Open 2011, et 81% à Cincy 2012…

        Au pire sur dur outdoor, Roger se situe donc un peu en dessous de 70% et est généralement entre 70 et 75%, et plus près de 80% en indoor…

        Si l’on regarde les autres surfaces, cela donne 75% à Wimbledon cette année, et, sur terre battue, 70% à Roland Garros 2011 et 78% à Rome 2012. Il n’y a donc pas de fatalité, même sur terre battue, à ce que son pourcentage soit aussi faible qu’à Roland Garros cette année…

        Même si l’on peut penser que le Djoker s’est amélioré en retour depuis la fin de 2010 (Bâle et Master’s), il est clair que la performance de Roger sur sa première balle a été exceptionnellement mauvaise lundi soir (ou que le Djoker a été exceptionnellement bon en retour, ou toute combinaison des deux, mais plus probablement la première hypothèse vu le pourcentage correct sur secondes balles). Compte tenu de ses résulats moyens sur dur outdoor et du fait que l’indoor lui donne une prime supplémentaire (et pas seulement contre le Djoker), il est clair que Roger aurait du être, au minimum, 10 points au dessus…

        Si le pourcentage de Roger avait été compris entre 72 et 75%, ce qui aurait été une performance très moyenne en indoor, il aurait gagné 6 à 8 points de plus et aurait par conséquent très probablement gagné ce match…même sans passer plus de premières (son pourcentage a été de 61%, légèrement en deça de sa moyenne annuelle et sensiblement en deça de sa moyenne en indoor)

        Il a donc mal servi durant ce match. On peut d’ailleurs remarquer qu’il a mal servi en première toute la semaine…Il n’y a pas besoin de chercher midi à 14h: il a besoin de bien servir en premières pour gagner un match contre le Djoker…

      • Yaya 14/11/2012 at 12:00

        Salut à tous.
        Cette faiblesse en coup droit en bout de course est une constante.
        On a déjà vu Nadal l’exploiter tant de fois.
        Cela tient au fait pour partie qu’il a une raquette qui ne « pardonne » pas un mauvais placement et un mauvais centrage, et pour partie qu’il est peut-être moins bien « gainé » que Djokovic ou Nadal qui peuvent faire des passing en étant totalement désarticulés.

  29. Oluive 15/11/2012 at 09:20

    Entièrement d’accord sur le problème au service : Federer n’a pas attaqué les secondes, mais comment lui en vouloir puisque, même sur ses premières à lui, il n’arrivait pas à placer l’accélération fatale ?

    Non, je crois qu’il doit, avec Djokovic plus que tout autre, réfléchir à ses zones et effets (son geste ?) de service en première balle (Nadal ne lui pose / posait pas tant de problèmes sur les premières).
    La réussite en première balle de Federer, partout mais encore plus en indoor ou sur herbe, est le baromètre de confiance et d’énergie mentale de son jeu.
    Et, c’est sûr, il doit en passer plus (cf le débreak et le tb du premier set où il doit passer 2 premières sur une bonne douzaine de services…)

    Je me suis également demandé pourquoi Federer ne tentait pas plus d’amorties : Djokovic était assez souvent loin au fond.
    Je pense enfin qu’il aurait dû tenter quelques services volées après certains rallyes (genre à 6/6 au tb… Ou encore sur sa première balle de 2e set, où le retour du Djoker est profond mais haut). A ce sujet, j’ai l’impression que les retours de Djokovic sont souvent profonds au centre et hauts. Je me demande donc ce qu’il ferait face à un serveur volleyeur occasionnel. Je crois que ça aurait vraiment valu le coup pour Federer de brouiller de temps à autre les cartes comme ça, car à la fin, le serbe était réglé comme du papier à musique en retour. Et je pense qu’il aurait eu bien plus de mal à tirer des passings, même en deux temps, qu’à retourner comme il sait si bien le faire très long au centre. A tenter la prochaine fois.

    Mais le problème n’est pas seulement là, il est aussi « philosophique ».
    Et c’est Federer qui, plus clairement que jamais, en parle le mieux :

    http://www.lematin.ch/sports/tennis/federer-attaque/story/21160546

    http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Federer-veut-des-courts-plus-rapides/326622

    What else ?

    Bien sur c’est pour sa chapelle, mais, inutile de dire que, même s’il prenait sa retraite ce soir, j’applaudirais des deux pieds chacune de ces paroles de la même manière.

    Le seul contre argument possiblement -et lointainement- envisageable : le risque de voir fleurir des serveurs à 230 km/h (Fed disait dans son itw d’après match qu’il servait sur le T à 200 et ça revenait comme un boulet ; j’imaginais alors un journaliste impertinent répondre : « eh bien, servez à 230″…). Or, pour l’instant, ils ne sont pas légion, et encore moins au palmarès des tournois, y compris les plus rapides. Donc, le risque me semble très faible.

    D’ailleurs, s’il n’y avait la vie de famille (et Mirka, à qui il va bien devoir renvoyer l’ascenseur un jour ou l’autre en termes de disponibilité), qui de mieux que Federer comme prochain président de l’ATP ?

    Je ne vois qu’un point non soulevé par Federer (et à ma grande surprise, finalement peu soulevé de manière générale -on en entend parler à Roland ou autre, mais jamais de manière aussi globale que pour les surfaces-, 15LT mis à part) : la vivacité des balles.
    Il faudrait lui forwarder la chose, parce que ce pourrait être une manière d’aller dans son sens plus rapidement dans un premier temps (sur une partie de la saison bien entendu : Federer ne dit rien d’autre).

    Certes, il doit y avoir des histoires de gros sous, mais on doit bien pouvoir convaincre les fabriquants de balles… Reste donc les directeurs de tournois…

    Par pitié, que l’homme le plus influent du tennis ait gain de cause.

    Car, effectivement, lors de la (très belle) finale, combien de fois ai-je vu un coup si beau qu’il ‘aurait dû’ être gagnant (et parfois trois de suite dans le point) revenir presque comme si de rien n’était ?
    Bien sûr, s’il s’agissait d’une défense folle de temps à autre ce serait magnifique. Mais là, il y avait quelque chose d’inéluctable. Et, quand bien même, après plusieurs attaques à haut risque, le point était marqué, la débauche d’énergie était telle que le suivant était une faute grossière.
    Il ne faut pas oublier qu’on parle là d’un tournoi indoor et pas de Roland Garros.
    Et l’âge de Federer n’y change rien : quel que soit le joueur au fond, pourquoi prendre tout ces risques dans ce cas ? Pourquoi travailler cette filière si exigeante, qui paye plus tard qu’une autre en terme de progression du joueur, et dont l’efficacité est en chute libre ?
    Après sa rencontre perdue contre Federer Murray a dit qu’il avait tenté de l’agresser quant bien même il faisait des fautes. Djokovic, lui, a bien dit qu’il a cherché à défendre et défendre et ramener une fois encore la balle dans le court. Et, devinez quoi ? Il a gagné.
    Il a très bien joué certes, mais s’il avait davantage tenté l’attaque, comme par exemple à Roland 2011, je ne suis pas certain que le résultat final aurait été le même (de même que je pense qu’il aurait adopté cette tactique au dit Roland, il serait passé).

    Non, vraiment, on peut être fan de n’importe quel défenseur, je ne vois sincèrement même pas comment on peut être contre cette volonté d’accélérer une partie du circuit.

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis