Attendus au tournant : Jerzy Janowicz

By  | 17/01/2013 | Filed under: Légendes

He’s back. Vous l’avez aimé en dynamiteur de Bercy, faisant sauter Murray, Tipsarevic, Cilic, Simon et Kohlschreiber avec son service explosif, son coup droit canon et son amortie chirurgicale ? Vous aurez plaisir à apprendre que Jerzy Janowicz et son artillerie lourde sont déjà de retour aux affaires, la fiesta parisienne semble t-il digérée.

Passé en un an de la 220e à la 26e place mondiale, dorénavant attendu partout où il se produit, le géant polonais fait honneur à son nouveau statut dans cet Open d’Australie… un tournoi dont il ne connaissait jusque-là rien du tableau final. Et pour cause : l’an dernier à pareille époque, il ferraillait avec le terrible Marshall Tutu au premier tour d’un Future en Grande-Bretagne. Après avoir plié proprement Simone Bolelli pour son entrée en lice, l’escogriffe polak s’est offert un rush d’adrénaline au deuxième tour face à l’Indien Somdev Devvarman, qui a mené deux sets à rien avant de se faire marcher dessus. Score final ? 6/7 3/6 6/1 6/0 7/5. Bilan stat’ ? 91 points gagnants, 88 fautes directes. Qu’on se le dise : Jerzy Janowicz est là pour faire le jeu. Défendre, remiser, attendre, temporiser : pas son vocabulaire.

Mieux – ou pis, à vous de voir – chez lui tout est explosif : bouillonnant contre juges de lignes et de chaise, à genou sur sa ligne pour mieux maudire un sort contraire, affublé d’une casquette abandonnée dès le jeu suivant, avec des lunettes de soleil puis sans lunettes de soleil trois points plus tard… Contre Devvarman, le spectacle de cet agité du bocal valait bien les grandes heures de Marat Safin. Marat, justement : la comparaison lui a été servie, forcément, pendant Bercy, cette salle dont le Russe avait fait sa chasse gardée. Image d’ailleurs d’autant plus forte pour les présents que, deux heures après sa finale perdue (Marat aussi a perdu la première…), « Crazy Jerzy » mettait le feu sur le dancefloor à la soirée de fin de tournoi, histoire de tester sa nouvelle popularité auprès des hôtesses parisiennes.

Quel futur prédire à un tel énergumène, imprévisible par définition ? J’avais déjà eu à me pencher sur le sujet à la fin de son épopée parisienne où, plus encore que sa puissance, c’est bien la combinaison de ce facteur avec une grande mobilité et une certaine élasticité qui ont fait sensation. Aussi plutôt que d’en dresser à nouveau l’état des lieux, je vous renvoie directement à ceci. Seul développement à y ajouter à l’aune de ses deux premiers tours passés à Melbourne Park : le bestiau sait donc aussi gagner des matchs en ramant à contre-courant. Même en jouant mal, même en sachant que seule la victoire est attendue… et même quand ça tourbillonne sous le crâne.

« Ce qui se passe pour moi ces derniers mois est comme un film, a t-il encore martelé devant les médias mercredi, comme un écho à ses savoureuses conférences de presse de Bercy. Mais j’entends bien rester moi-même, ce type bizarre et un peu fou avec lequel je vis depuis 22 ans. » Alors si l’intrigue du bon Grigor, de la brute Rahan et du méchant Nanard vous paraît d’avance trop prévisible, changez de chaîne : juste à côté, un furieux exalté revisite Kinski et ses coups de folie.

About 

Tags:

841 Responses to Attendus au tournant : Jerzy Janowicz

  1. Arno, l'homme des antipodes 20/01/2013 at 16:08

    Et cette journée marque le basculement total du RYSC dans une autre dimension. Quasiment tout le monde a ouvert son compteur, des leaders se sont échappés, des poursuivants sont identifiés !

    23èmes et derniers ex-æquo : John, William, Montagne, Homais, Kenny et JC, avec 0 point.

    Les gars, vous avez visiblement voulu jouer la surprise, mais ça ne paie pas… Toutefois, l’écart avec la tête n’est pas encore rédhibitoire à ce stade. Vous êtes juste mal barrés, quoi. ;)

    16èmes ex-æquo : Ulysse, Jérôme, Oluive, Marc, Robin, Denden et Concombre, avec 2 points.

    C’est pas brillant, mais vous êtes encore dans le coup, les gars ! Courage.

    4èmes ex-æquo (oui, y’a du monde !!): Patricia, Quentin, Noël, Skvorecky, Sylvie, Marie-Jo, Pat, Remy (oui, Remy est là !), Kaelin, Joakim, Nath et Antoine, tout cette petite bande ayant 4 points.

    Vous êtes franchement dans le rythme, que dire de plus ?? Mais vous êtes très nombreux et y en aura pas pour tout le monde !!

    Et enfin… Leaders ex-æquo avec 6 points, trois candidats tous bien connus du service des jeux de 15-Love: Fieldog (toi t’es un monstre c’est affolant), May et Babolat, qui sont donc les mieux partis à l’issue de cette première semaine !

    Que va nous réserver la deuxième, c’est maintenant la grande question…

    • fieldog (vainqueur Odyssée 2010 et RYSC 2012) 20/01/2013 at 16:14

      Apparemment ton alcoolémie n’est pas encore redescendue petit homme rouge. Je pense avoir (pour le moment) moins de points que tu veux bien m’en attribuer… Même si c’est un carton plein dans le haut du tableau pour ma part mais je dois encore capitaliser ;)

    • Arno, l'homme des antipodes 20/01/2013 at 16:19

      Souviens toi, c’est deux points par bonne réponse en GC !! Tu es donc un des leaders, de manière incontestable !! ;)

      • fieldog (vainqueur Odyssée 2010 et RYSC 2012) 20/01/2013 at 16:24

        Merci de l’info, j’avais zappé ce détail ;)

    • May 20/01/2013 at 16:38

      Je vais savourer cette 1ère place même si je dois la partager.
      Merci Arno.

  2. Kaelin 20/01/2013 at 16:14

    Plus de 800 posts sur un article, putain ça fait plaisir de voir ça.

    • Sylvie 20/01/2013 at 16:18

      Faut dire il y avait de quoi s’enthousiasmer aujourd’hui. Ça me change des daubes de matches que j’ai du me taper depuis le début. j’ai commencé par un très beau tie break entre Berdych et Anderson et j’ai vu une grande partie du match Stan/Djoko.

      • Kaelin 20/01/2013 at 16:26

        Moi j’ai quasi rien vu de cet OA fautes de mes partiels, des heures, des fêtes pr fêter la fin des partiels lol qui me faisait lever trop tard et de pas mal de matchs qui m’interessaient pas non plus ainsi que le manque de surprises qui m’a deçu cette année. J’ai vu le Ebden – Youzhny qui était sympa, le Simon-Monfils et le 5eme de Wawrinka – Djoko là. Mais oui sinon pas un tournoi très enthousiasmant. Les français en forme ceci dit comme toujours sur ce GC. J’ai vu le score du tie break du Anderson – Berdychça a du être pas mal ouais !

  3. Jérôme 20/01/2013 at 16:21

    Antoine, Eurosport à montré le ralenti du fameux retour de coup droit de Stan jugé out et qu’il n’a pas challengé.

    La balle n’a pas seulement accroché l’extérieur de la ligne de fond. Elle était pleine ligne.

    Waw a en fait breaké Djoko mais le score final raconte une autre histoire.

    • Antoine 20/01/2013 at 16:23

      Difficile de juger une balle sur un ralenti TV mais si elle est effectivement bonne, c’est encore pire que ce que j’écrivais….Et il ne challenge pas…

    • Alexis 20/01/2013 at 16:27

      Là je dois dire que je ne comprends absolument pas pourquoi il n’a pas challengé, d’autant plus qu’il s’est montré plutôt en réussite dans cet exercice sur ce match.

      • Quentin 20/01/2013 at 16:35

        Je crois qu’il ne lui restait alors plus qu’un challenge. Il a demandé à l’arbitre de ce qu’il pensait de l’appel du juge de ligne, et l’arbitre à confirmé que pour lui la balle était bien dehors. Wawrinka n’a plus insisté.

      • Alexis 20/01/2013 at 16:42

        En même temps on était en fin de set, il faut croire que sur ce coup la lucidité lui a manqué…

    • Kaelin 20/01/2013 at 16:28

      ah la vache… je m’en doutais comme plusieurs ici. Merde alors pourquoi il a pas challengé.. en même tps il était dans un état tellement second

    • Skvorecky 20/01/2013 at 16:39

      Djoko a renvoyé cette balle. L’arbitre aurait juste remis deux balles donc le break restait à faire.

      • Alexis 20/01/2013 at 16:44

        Ah ben oui suis-je bête j’avais oublié qu’il l’avait touchée… si c’est pour se prendre un ace juste après, pas la peine de griller le dernier challenge.

  4. Quentin 20/01/2013 at 16:21

    Wawrinka me laisse un sentiment mitigé: oui il a très bien joué, oui il a fait preuve d’un mental formidable en remportant le jeu décisif du quatrième set 7-5, oui il a magnifiquement tenu son service dos au mur dans la dernière manche par 6 fois, superbement sauvé 2 ou 3 balles de match (je ne me souviens plus), mais comme le dit Antoine, c’est bien beau de faire des points énormes quand on est en difficulté, encore faut-il savoir convertir les occasions que l’on se procure. Et quand Stan mène 6-1 5-3 30-0 sur son service et qu’il fait quatre fautes de rang derrière, et bien je dis qu’il y a un problème. Quand à 15-40 dans le dernier set il obtient deux balles de break et qu’il retourne les secondes balles du serbe par des petits slices tout mou (c’est une spécialité locale?), et bien c’est quand même con! A 15-40 il aurait quand même pu tenter davantage sur la première occasion sachant qu’il lui en resterait une autre derrière.

    Sinon c’était un beau match, mais ça me gave de plus en plus de voir que les outsiders se battent comme des tarés pour toujours claquer physiquement à la fin (là c’était contre Djoko, mais c’est pareil contre n’importe lequel du top 4). C’est facile après pour ce quatuor d’avoir un mental monstrueux quand on sait qu’il suffit d’user son adversaire vu qu’on est physiquement toujours au-dessus.
    Ca me gave! Je crois que je ne vais pas tarder à faire une cure de tennis moi aussi. C’est super que 15love rebrille de mille feux, mais moi je n’en peux plus de ces sénarios téléphonés.
    Et allez Richard!

    • Sylvie 20/01/2013 at 16:27

      Je vous trouve un peu durs avec Stan. Le challenge proposé par Djoko est énorme. Tout le monde même les meilleurs s’y sont cassés les dents. Il n’y a que lui et Nadal capables de jouer 5h avec la même intensité. Alors, oui c’est frustrant de voir Stan déjouer sur quelques point clés mais il a aussi été somptueux au 4e et à la fin du 5e. ça se joue tellement à rien à la fin. L’un a le palmarès et le métier, l’autre non. L’un sait qu’il s’est déjà sorti plein de fois de ce type de guépier, l’autre n’a pas cette confiance.

    • Alexis 20/01/2013 at 16:30

      Je suis totalement de ton avis (j’ai répondu à Antoine sur ce thème plus haut).

  5. Alexis 20/01/2013 at 16:29

    Content en tout cas d’avoir vu 3 bons matches ce we (j’inclus bien sûr la fin du Simon Monfils)!

  6. Alexis 20/01/2013 at 16:41

    Et que devient Gino avec tout ça?

  7. antsiran23 20/01/2013 at 17:12

    C’est vrai que c’est quand même plus facile d’avoir un gros mental quand on a un physique surhumain. C donne une confiance illimitée. Jamais fatigué. Pas de baisse de régime. Le mec qui joue au tennis en face n’a rien compris. Impossible de gagner contre un mur. Dommage. Décevant pour le tennis.

  8. Coach Kevinovitch 20/01/2013 at 18:29

    Grand chapeau à Stan pour son match extraordinaire. Le pire dans cette histoire est que tout cela n’a servi à rien: Premièrement, il a perdu son match et deuxièmement Djokovic sera physiquement à 100% mardi soir.

    Ahhhhh, fais chier, il m’a fait rêvé Stanislas!

  9. John 20/01/2013 at 18:50

    838 commentaires et le Rodge n’a pas encore joué. Que Monfils et Simon s’y fassent: leur quasi-record de longueur de l’échange ne va pas tarder à tomber.

    Pour le reste, je constate donc que ma stratégie du risque se solde par un zéro pointé au grand jeu du RYSC. Il n’y a cependant aucune raison de ne pas persévérer. Je vote donc:

    - Une victoire du Fed en trois sets serrés ou quatre sets.
    - Une victoire de Gasquet en quatre ou cinq sets contre Tsonga
    - Une victoire de Murray en trois sets – pas le choix…
    - Une victoire de Chardy contre Seppi – au hasard la chance.

  10. karim 20/01/2013 at 18:57

    Djoko pas crevé pour un sou, c’est stan le suisse mais bien djoko qui a le mouvement perpétuel.

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis