Billets doux en wta

By  | 28 juin 2013 | Filed under: Les filles

Pour éviter de sacrifier des textes « de fond » comme celui d’Oluive sur les juniors à l’effervescence du live, je produis une bagatelle tête-de-gondole à commentaires. Il s’agit d’une réponse au serpent de mer des prize money en vétéha, récemment aperçu dans nos colonnes.

http://www.horseforum.com/attachments/69636d1310732374-find-me-picture-aca7f45c-76df-4be4-be5a-b2ce01f72b6d.jpg

… Parce que bon, à la fin, zut alors, raaas la visière des arguments poussifs qui s’accumulent paresseusement comme les moutons sous un buffet normand, chaque fois qu’un mufle à raquette y va de sa remarque misogyne soit-disant subversive ! Mon sang de suffragette ne fait qu’un tour, trop c’est trop, j’enfourche mon Cheval de Bataille et nous lançons une occupation sur la pelouse du Central au All England Lawn Tennis and Croquet Club, le temps que deux ou trois vérités soient dites !

Broute, mon dadou, c’est de la bonne !

Je m’en vais faire un sort aux trois arguments massues (en mousse) que nos bonnes âmes (toujours mâles, tiens) s’empressent d’asséner mollement (oui ceci est un oxymore et je vous ferais crever d’incises, tiens) :

Premièrement (boum, pshhhhh) :

« C’est pas normal qu’elles soient payées autant, elles jouent moins longtemps ».

Deuxièmement (boum, mouarf) :

« C’est pas normal qu’elles prennent autant de pépettes, leur tennis est pauvre, leur circuit pathétique, qui veut payer pour voir ça ? »

Troisièmement (boum, haha raté) :

« Ces dames devraient toucher moins, parce qu’elles rapportent moins. Business is business ». (Bon celui-là n’est pas un cliché absurde, mais je le réfute aussi).

Un.

Si le sport était rémunéré à la longueur du spectacle, les rangs de Fedou et du dernier titulaire au triathlon seraient inversés au listing Forbes… On n’est pas aux pièces ! Brandir l’argument du prorata rémunération/boulot abattu, c’est aussi malin que de vouloir rémunérer à la longueur de l’échange (Gilou, roi du pétrole !) : le sport valorise notamment une suprématie, et dans les sports de balle, le résultat est généralement  d’autant plus long que cette suprématie est contestée… Conservons cette logique en atépé, on aurait dû entendre des « Roger, mon chéri, va falloir y aller mollo sur les bagels en finale, j’ai des jumelles en route, j’te signale ! » Et les tournois sur terre, mieux payés que l’herbe, aussi ?

Déclinons. Si la rémunération du sport récompensait la force de travail, la lanceuse de poids devrait toucher 60 % du montant de son homologue poilu en cas de victoire. Le poids-coq, dont le punch abat moins de kilos que le poids moyen, verrait son chèque calculé sur la balance.  Le gagnant du 800 mètres empocherait 8 fois la gratification d’Usain Bolt.

Alléi, quoi… à la niche, les Chiens de garde ! (baballe, Gilou, nonos ?)

Deux.

Mais ouiiii, le sport est notamment un spectacle, vous avez raison, alignons le chèque au degré d’entertainment ! Comment procéderons-nous, concrètement ?

Je vois deux axes possibles : tout d’abord, l’option patinage artistique. On forme des juges, qui attribueront une note de qualité visuelle et émotionnelle au spectacle proposé, constituant la moitié des points déterminant le résultat final de la partie. Nan, attends, c’est juste pour le pognon, disons que la note du jury fournit un coefficient pour le prize money. (Désolé, Jo, mais va falloir serrer la ceinture, pour ta demie contre David. Et Stan et Richard peuvent agrandir la piscine).

Ou alors, fi d’un jury, corruptible, et susceptible d’intégrer l’apparence physique dans leur évaluation ! Jouons-la façon Star Ac, sooooo vingt-et-unième siècle : pour 0,25 euros, envoie ton sms pour pouce vert-iser ton chouchou, ou Caliguler ta bête noire ! Un petit algorithme appliqué au résultat, et le prize money de l’un vient grossir le pactole du vrai showman. En plus le montant des sms est reversé aux fédérations et finance le développement de la discipline !

Putain, c’est génial, c’est démagocratique, je m’aime !

Trois.

Business is business, mesdames, vous rapportez moins, vous gagnez moins, n’y voyez pas de sentiments personnels c’est de la science économique. Soit.

Mais on est bien en Capitalie, non ? La raison du pognon est toujours la meilleure, c’est bien ça ? Alors comment expliques-tu, mon doux promis, qu’il n’en n’ainsi-soit-il point ? Que si le tennis féminin était effectivement moins rémunérateur pour les investisseurs, les travailleuses de la raquette parviennent à faire valoir leurs prétentions irréalistes ?

Parce que depuis les Billie Jean (is not my lover), les Navratilova, l’herbe a poussé sous le filet, c’est plus vraiment de la bête militante qui est envoyée sur les barricades féministes de la WTA pour appuyer sur le contre-levier politique du rapport de force social.

Le serenesque popotin pèse son poids, certes, la sirène sharapovienne résonne loin, bien sûr, mais niveau dialectique et solidarité de genre, ça reste limité à du 8 sur l’échelle de Biba, leur discours.

Comment se fesse (j’ai pas pu résister, après Serena) ?

Il y a une seule explication rationnelle, logique : tu fais erreur, mon colibri ! D’une manière ou d’une autre, la wta doit représenter un marché équivalent aux attraits de l’ATP, sans rapport avec le nombre de spectateurs drainés par leurs joutes. Les donzelles possèdent fatalement une valeur marchande ajoutée dont la plus-value compense le manque à gagner.

Pour l’identifier, reviens au fondamentaux : l’offre et la demande. La demande des consommateurs pour un tennis féminin de haut niveau, équitablement valorisé et rémunéré en prize money, doit être équivalente à celle produite par le circuit masculin, par un autre biais que la fréquentation des gradins ou l’audience des matchs.

Mais c’est bien sûr ! Où se situe-t-elle, cette demande repérée par le marché ? Dans les besoins en équipement d’une grosse moitié des manieurs de balles du dimanche et des licenciés des fédés (grosse car ce cœur de cible avide de harnachement estampillé est la femme disposant d’un peu de temps et de suffisamment de pognon, devant garder la forme tout en pratiquant une discipline socialement valorisée dans sa CSS, donc petit biais envers l’épouse de cadre sup) : la meuf, Antoine, en personne !

En payant les gagnantes sur le même pied que les gars, les fédérations soignent leur propre intérêt en même temps que celui des sponsors : tu crois que la FFT va faire adhérer des gonzesses en lui faisant miroiter les courses éblouissantes de Nadal, les bonds de gazelle de Monfils, les combats suants le mammouth de Tsonga ? Tu crois que Nike va niquer les portefeuilles des ménages en vendant à des (non-)joueuses du dimanche le Lacoste de Llodra et le short de Lopez ?

Les stars surpayées de la wta méritent au sens capitalistique du terme de se remplir un peu plus les fouilles en prize money, parce qu’elles vendent du « gagnante mais glamour » à un coeur de cible que leurs homologues masculins ne peuvent pas incarner. Parce qu’elles le valent bien. Flouzement parlant. Parce que madame a son mot à dire quand il faut ouvrir un compte BNP. Parce qu’encore plus que les banderoles des sponsors qui défigurent les courts, ce sont les griffes du ticheurte, de la jupette et des raquettes qui se monnayent via les ondes des parts télé. Le Marché a besoin d’un tennis féminin de haut niveau avec une valeur narcissique équivalente aux hommes, le marché raque.

CQFD.

Bon, alors, vous avez aimé ma petite intervention sur la pelouse ?

Comment ça, moins que la demoiselle de l’édition 1996 ? Casse-leur la gueule, choupinet !

About 

Avocate attitrée de Richard Gasquet sur 15LOVE (SAUVEZ les bébés phoques !) et Thiemolâtre irrécupérable. Que le Revers à Une Main soit avec toi.

Tags:

443 Responses to Billets doux en wta

  1. Remy 3 juillet 2013 at 17:34

    Youhou ! Set Verdasco.
    Jano aussi d’ailleurs.

  2. Nath 3 juillet 2013 at 18:09

    Et de 2 sets à 0 pour Verdasco qui était pourtant mené 0-40 alors qu’il servait pour le set !

  3. Noel 3 juillet 2013 at 18:14

    Murray est en train d’exploser en vol face au bellâtre espagnol qui joue juste (il travaille Murray au slice, comme Fed l’an dernier), et ça suffit vu la pression qui pèse sur l’écossais…
    J’affirme haut et fort que le dénommé Antoine, qui se prévaut des abandons et blessures en cascade depuis 10 jours, est un usurpateur: celui qui oeuvre en douce sur le court central est évidemment le fantôme de Fred Perry.

  4. Karim kicks ass 3 juillet 2013 at 18:23

    Si Murray tombe, Djoko sera le seul du top présent dans le dernier carré. Si ça c’est pas un tournoi de ouf… Bartoli et Janovicz vainqueurs dimanche, ça a un côté totalement irréel, comme si Tchernobyl c’était juste là maintenant.
    Ce petit con de Djoko a l’air d’avoir sacrément relevé le gant après son Roland Garros où je crois qu’effectivement il se met trop de pression. Nadal aux fraises, Fed sur les challengers, Murray qui va mettre huit mois à se remettre de sa défaite cet aprem, Novak va faire une seconde partie d’année ahurrissante. Si JMDP pouvait acheter et faire monter un genou d’ici vendredi…

  5. Skvorecky 3 juillet 2013 at 18:34

    Je n’arrive pas à dissimuler un petit sourire nerveux en voyant Murray s’engluer sur le Central face à la Verdasque.

    Le problème, c’est que Djokovic va se retrouver sans rival pour le tournoi et peut-être pour les prochaines années. Donc Andy doit remonter et gagner Wimbledon.

    Mais s’il ne le fait pas, ça sera un résultat ironique et plaisant.

    • Nath 3 juillet 2013 at 18:41

      Je suis très partagée sur ce match…

      A noter que depuis son premier Wimby, Murray fait chaque année au moins aussi bien que l’année précédente : 3° tour en 2005, huitième en 2006, quart en 2008 (non joué en 2007), demie de 2009 à 2011, et finale l’an dernier.

      2 sets à 1 pour le gaucher espagnol.

  6. Skvorecky 3 juillet 2013 at 18:59

    Janowicz y est! Belle image au filet après la balle de match. Les deux Polonais échangent leurs maillots.

  7. Skvorecky 3 juillet 2013 at 19:11

    Je le trouve vraiment bon Verdasco. Murray s’accroche néanmoins en sauvant 4 balles de break dans ce quatrième set…

    • Nath 3 juillet 2013 at 19:17

      Tout le contraire des deux premiers sets où Murray n’avait réussi à sauver aucune des 3 balles de break qu’il avait eues contre lui. Ca fait une nette différence…

      … et balle de break Murray dans le jeu suivant.

    • Nath 3 juillet 2013 at 19:19

      Break Murray à sa première occasion dans le 4° set.

  8. Clément 3 juillet 2013 at 20:02

    Les risques que prend Fernand en 2ème balles sont ahurissants.

    • Clément 3 juillet 2013 at 20:16

      Raaaaah la Verdasque il a perdu. Je suis deg.

  9. MONTAGNE 3 juillet 2013 at 20:14

    p’tain, balle de match pour le british

    • Conchita 3 juillet 2013 at 21:35

      MONTAGNE, ça va, tu tiens le coup ?

  10. Conchita 3 juillet 2013 at 20:58

    Ah jour de grande tristesse, David éliminé sèchement par Delpo. Mais j’aime bien Delpo quand même et je voudrais tant qu’il batte Djo. Mais Djo a l’air totalement indestructible !

  11. Conchita 3 juillet 2013 at 21:03

    Qui a dit que les Espagnols ne savent pas jouer sur herbe. Ferrer et Verdasco en 1/4 c’est pas si mal. Contente du retour à un meilleur niveau de Fernando, dommage qu’il lui manque ce petit « truc » mental face aux meilleurs pour l’emporter.

  12. Remy 3 juillet 2013 at 22:30

    Je vois que la remontée de Murray a passionné les foules ici.

    Bien sur, on retiendra plutôt la joie de Juan Martin et les larmes de Jerzy.

  13. peterson 3 juillet 2013 at 22:55

    Je ne sais pas ce qu’il prend le Janowicz mais ça semble vachement fort
    Rarement vu un mec aussi dephasé pendant une interview
    http://www.youtube.com/watch?v=dZ67T87ZWeM&t=3m45s

    • Kaelin 4 juillet 2013 at 00:32

      Haha j’adore! sacré Jerzy. C’est énorme qu’il soit en demi-finale, après un Wimbly pareil c’est bien qu’un mec hors top8 10 soit en demi-finale, ça reflète mieux le tournoi.

      Verdasco m’a impressionné, j’étais presque pour lui à la fin du match, d’autant que la copine de Murray qui a l’air d’avoir l’intelligence d’une carpe au soleil m’horripile encore plus que sa mère ou que la tronche de Nando.
      J’ai vu toute la rediff du match de Djoko (qui passait sur sport + tout de suite), Berdych fait un début de match énormissime puis faiblit un peu face à un Djoko contre qui il n’y arrive décidément pas. Enorme Djoko, il me fait plaisir.

      Cool pour Del Po, même si je ne lui donne absolument aucune chance contre Djoko. Mais après tout Murray a failli y passer contre Tabasco de Gel en quart à Wimbly, avec toutes ces surprises, ne parlons pas trop vite, m’enfin ça parait tout de même infaisable pour un Del Po blessé VS un Djoko indébordable et plus en forme que jms.

      Le Janow-Murray je verrais bien Janow mettre un set à Murray. L’écossais devrait l’emporter s’il joue à son niveau sur les retours. Ca va etre interessant de voir cmt Murray va aborder ce match; notamment dés le début de match, après avoir été autant inquiété par Verdasco. Il va probablement se méfier cpdt, Lendl va pas manquer de lui rappeler lol.

    • Conchita 4 juillet 2013 at 00:47

      une envie super impérieuse de foncer aux WC qui le fait trépigner ? Mais c’est pas la première fois que je le vois comme ça. A mon avis, il prend du 420 ou un truc encore plus fort. Les tremblements sont incroyables. Ça fait limite zombie avec un chestburster dedans

      • Patricia 4 juillet 2013 at 11:33

        J’ai lu qu’à Bercy, il n’arrivait à dormir que 2 heures par nuit, et ne bouffait qu’un croissant au ptit déj tellement il est sur les nerfs… Sûr que là, on a juste envie de le laisser foncer sur l’héro tellement il a l’air en manque.

  14. MONTAGNE 3 juillet 2013 at 23:32

    Une bonne nouvelle pour les amateurs de quizz.
    A Wimby, dans le tournoi des légendes, notre ami Greg, associé à Santoro a gagné en double contre Todd Martin associé à Gimelstob (?)

  15. Antoine 4 juillet 2013 at 00:29

    Ayant parié sur Fernando, je ne peux être satisfait du résultat mais il a fait un grand match, le meilleur que j’ai vu de lui depuis sa demie contre Nadal à Melbourne en 2009. La cote étant de 6,5, c’était plus que tentant et ce n’est vraiment pas passé loin…

    Murray a commencé par foirer le dernier jeu du premier set, lui filer le set en réalité, a complètement foiré le second alors qu’il menait 3-1… et donc deux sets à zéro pour Fernando qui jouait magnifiquement.. je me suis dit qu’il aurait des occasions dans le quatrième, et, éventuellement, dans le cinquième s’il ne perdait pas le quatrième pour des raisons mentales…Et c’est ce qui s’est passé: Fernando a eu quatre balles de break dans le quatrième mais on ne peux pas lui reprocher de les avoir loupées; à chaque fois Murray qui avait quand même repris du poil de la bête a sorti une bonne première. Tout au plus Fernando aurait pu mieux jouer la troisième..Donc il était bien présent au cinquième..

    Ce qu’il a montré c’est qu’il avait un plan de jeu, et donc un cerveau, ne s’est pas frustré une seule fois et a finalement fait un match parfait à l’exception d’un point. Ce n’est pas moi qui lui reprocherait ses 9 doubles fautes. Cela faisait manifestement partie du plan et, sauf à une occasion ou il en a fait deux de suite, cela ne l’a pas réellement mis en danger. Il a tapé comme une bête sur ses secondes balles et a empêché Murray de se régler en retour et à l’arrivée Fernando a fait 4 retours gagnants contre un seul pour Murray..Très bonne tactique..Plan parfait..

    Fernando s’est trouvé en grand danger à 3-3 au cinquième à 15-30 et là il a sorti un ace a plus de 200 sur sa seconde balle, puis remporté le jeu, et c’est au jeu suivant qu’il a eu sa chance. Murray n’en menait pas large, comme pendant tout le match jusqu’au dernier jeu et, vu les jeux de service remportés par Fernando, et particulièrement celui qui précédait, a commencé à flipper grave: 0-30, puis 15-30 sur une bonne première..

    Et là, sur ce point était la chance de Fernando, Murray sert a nouveau une bonne première que renvoie notre ami qui sur le coup de raquette suivant prend l’avantage avec un revers croisé supersonique que renvoie le triste sire de Dunblane comme d’habitude, mais Fernando croise à nouveau au lieu de frapper long de ligne en revers ce qui vu la position de Murray lui aurait donné deux balles de break à tous les coups, même sans taper fort. Et là, alors que l’on lisait la peur dans les yeux et l’attitude de Murray, à 3-4 15-40, je pense qu’il ne s’en sortait pas et que cinq points plus tard Fernando le virait du tournoi 6-3 au cinquième…

    Vraiment dommage..

    Cela étant dit, il est bien évident pour moi que Murray ne va pas gagner ce tournoi. Il n’a pas le niveau. Sa deuxième balle est pitoyable et le Djoker en fera de la chair à pâté si jamais Murray arrive en finale. C’est d’ailleurs la seule chose que je reprocherais à Fernando: alors que les deuxièmes de Murray ne dépassaient que très rarement la moitié du carré de service, il ne s’est pas avancé d’un mètre pour relancer et a même loupé quelques retours à cause de cela. Il n’a pas changé de position, s’avançant au dernier moment, voire pas du tout, alors qu’il fallait lui rentrer dedans..

    Enfin, pour que Murray aille se faire dégommer en finale, il faudrait d’abord qu’il passe Jerzy dont je n’ai pas vu le match..Encore des ennuis pour Murray en perspective…Un de mes autres paris a consisté à parier sur la victoire dans le tournoi de JJ, cote 23 il y a deux jours..Je pense qu’il peut foutre Murray à la porte sans problème..Le seul truc qui m’ennuie est que je vois qu’il n’a gagné qu’une seconde sur trois contre Kubot, en dépit d’une vitesse élevée, mais c’est le meilleur coup de Kubot et dans ses autres matchs, JJ a eu de très bonnes stats sur sa deuxième aussi..Il aura évidemment besoin de passer beaucoup de premières, mais mis à part son match contre Melzer, il a toujours été entre 67 et 69%..

    N’étant pas complètement fou, j’ai pris un back up sur la victoire finale de Djoko, autrement dit, la seule chose qui me ferait vraiment suer, c’est que Murray gagne le tournoi parce que là, j’y perdrais. Dans l’autre cas de figure, victoire du Djoker, c’est neutre ou presque, et si Jerzy gagne, c’est jackpot !

    Vive la Pologne !

    • Conchita 4 juillet 2013 at 00:55

      Murray doit avoir un problème, ses deuxièmes sont à 80 seulement, une telle lenteur est anormale, ça ne peut pas être seulement le stress. Djo est éblouissant, je ne l’ai jamais vu si bien retourner, et il se contorsionne dans tous les coins pour renvoyer des balles impossibles. Il a écœuré Tomas. J’aimerai beaucoup que Delpo batte Djo, mais sur une jambe ça va être impossible. Ce qui est aussi très inquiétant chez Murray, c’est sa passivité incroyable. Aujourd’hui il était mou comme une limace. La tournure du match avec Verdasco me fait penser que si Nadal était en forme, il aurait plié Murray.

      • Antoine 4 juillet 2013 at 01:24

        Del Po n’a, je pense, malheureusement, aucune chance. J’ai vu une partie du match, il n’est passé que parce que David était également handicapé. Il prendra trois sets contre Djoko et je vais parier sur ce résultat là.

        Quand à Murray, il a peur parce qu’il sait qu’il n’est pas au niveau sur ce tournoi et se remet aussitôt dans une position passive qui lui est naturelle alors qu’il sait très bien que cela ne peut pas marcher sur herbe. Au premier type venu qui sait jouer en face, il manque de peu de se faire sortir.

        Le titre est pour Djoko ou pour Jerzy.

    • peterson 4 juillet 2013 at 02:40

      Je comprends pas trop comment on peux parier pour Verdasco à la cote de 6 , quand il est à 11 chez betfair par exemple , on sait très bien qu’il y a un bias sur la cote des gros outsiders en clair les books ne répartissent pas leur overround de façon équitable un petit lien qui le prouve très bien
      http://www.football-data.co.uk/blog/favourite_longshot_bias_tennis.php
      mais alors à 6 contre 1 à ce niveau là c’est du vol ,alors je présume que en tant que Français avec l’Arjel tu n’as pas le droit de parier chez Betfair ,mais enfin je pense qu’il y a toujours moyen de trouver une solution pour parier sur le com à des cotes raisonnables

      • Antoine 4 juillet 2013 at 10:03

        Merci pour l’info et cet article. A dire vrai, j’étais pressé quand j’ai misé sur Fernando et n’ai pas cherché la meileure cote. Si c’était sur betfait.uk que tu as vu une cote à 11, on devait trouver 9 en France ou les cotes sont moins bonnes à cause de la fiscalité…C’est vrai que 6,5 ou 6, c’est du vol !

  16. Antoine 4 juillet 2013 at 10:41

    @Conchita

    J’ai regardé les vitesses moyennes de Murray en seconde balle depuis le début du tournoi et ce n’est pas terrible: selon les matchs, elles ont été comprises entre 78mp/h et 86 mp/h. sa vitesse la plus faible a été contre Youzhny, sa plus élevée au troisème tour. En moyenne sur ses 5 premiers matchs il est à 83 mp/h, soit 134 km/h..

    Hier contre Verdasco, il a servi en moyenne à 85 mp/h en seconde balle, soit 137 km/h.

    Le pire que je l’ai vu faire a été une seconde balle durant le tie break contre Youz ou il l’a frappé à 65 mp/h, soit 105 km/h, plutôt en dessous d’Alizé Cornet. La balle a terminé sa course dans le filet et plutôt un peu au dessus au milieu..Après il a frappé un ace..Et il n’y a pas que la vitesse: le placement de la plupart de ces secondes balles est franchement médiocre…

    Contre Youzhny, il n’a marqué que 40% des points sur sa seconde balle, hier ou il servait un peu plus vite, 55%, un ratio qui est correct sans plus. La moyenne du tournoi est légèrement supérieure à 50%..C’est d’ailleurs la seule chose que je reproche à Fernando: ne pas s’être souvent avancé sur ces secondes balles. Murray n’a dépassé 57% que lors d’un seul match, au deuxième tour..S’il arrive à quand même remporter des points derrière sa seconde balle, c’est uniquement grace aux qualités qu’il développe après…

    La comparaison avec le Djoker est instructive: ils remportent en moyenne le même % de points sur leur première: 81% tous les deux…

    Mais en seconde balle, le Djoker est à 69% en moyenne, deuxième du tournoi derrière Isner. Murray ne fait pas partie des 20 premiers…Le pourcentage du Djoker a oscillé entre 55% et 80%..Fort logiquement, il est plus faible lors des derniers matchs: 60% contre Haas et 55% hier contre Berdych…

    Pour conclure, il y a tout lieu de supposer qu’en cas de finale entre les deux, le Djoker devrait logiquement faire la différence grace à une (bien) meilleure seconde balle sauf si Murray passait nettement plus de premières que lui, ce qui est (fort) peu probable puisque c’est plutôt le contraire depuis le début du tournoi..

    Avec cette seconde balle, je ne vois même pas comment Murray pourrait imaginer battre le Djoker…Même pas en rêve…

    • Remy 4 juillet 2013 at 11:26

      Il est intéressant de constater que sur ce qu’il reste à prendre en RYSC.
      Victoire finale du Djoker : 6/37
      Victoire finale du Muzzard : 14/37

      avec pour la grande majorité des cas, un duel entre les deux.

  17. Patricia 4 juillet 2013 at 11:22

    Ces temps-ci, je suis dans une bourre phénoménale et je n’ai guère le temps de participer aux échanges, non plus que de suivre les aléas de ce tournoi méandreux. Petite exception ce matin!
    J’étais quasi sûre hier à 2 set 0 pour la Verdasque que Murray s’en sortirait (sans voir le match) : même quand il est nul, sur 5 sets, c’est le même principe que Ferrer avec la plupart des joueurs : ils sont obligés de super bien jouer pendant trop longtemps avec la défense murale, et en cas de friabilité physique (c’est comme ça qu’il a eu Richard en 2008 ici et 2010) ou sur un coup (genre retour ou 2è balle), à la fin de l’envoi il touche… Murray le sait et il ne panique pas.
    Kvitova a vraiment mal choisi son moment pour choper la crève, tout le monde ne peut pas avoir la moule de Jano (Vive la pologne!). En qui tous nos espoirs reposent, mais ça risque d’être chaud. Je ne lui donne aucune chance à moins de 80% de première balle à la Tomic sur 3 sets pour taper le Djoker.

    Bon, je réponds enfin sur le sujet de l’article ! J’avais prévenu du côté « bagatelle » car malgré le sujet on ne peut plus sérieux, je n’avais pas le temps de considérer l’aspect factuel des choses : comment le prize money est déterminé, par qui, qui sponsorise les tournois etcétéra. Il s’agissait surtout de tacler par l’absurde l’argument du « travail » et celui du « mérite », et de proposer quelques pistes de débat sur le seul argument valide, à savoir la position d’Antoine. Il faudrait de surcroît nuancer les situations des 4 grands chelems (qui dépendent de l’ITF) et des tournois conjoints où l’égalité des prix est en vigueur.

    Quelques remarques :
    * il est possible que, même avec l’engagement militant peu développé actuel, les joueuses aient fait prévaloir le rapport de force social sur la logique économique : si l’égalité a bien été négociée en 73, il est bien plus facile de protéger des acquis que de renverser la vapeur. C’est pourquoi je trouve parfaitement justifié, quelle que soit la « justice économique » du moment, de maintenir l’égalité : à supposer que dans une période à venir, la WTA devienne plus attractive pour le public que l’ATP, les joueuses pourraient ramer longtemps pour récupérer leur dû, l’inertie étant toujours une force considérable.

    *Antoine signale que les équipementiers ne sont pas les sponsors des tournois, ce qui invaliderait mon argument d’une cible publicitaire privilégiée.
    Toutefois :

    - Sanex, qui a été le sponsor global du circuit pendant un bon moment, est également une firme « sexuée » ; les sponsors globaux ont leur mot à dire, et tout avantage à ce que les vitrines de leur investissement ne soient pas labellisée comme du tennis au rabais (d’autant plus qu’ils ne contribueraient pas au financement du prize money).(depuis on a eu sony ericson et Xerox mais de toutes façons, la réputation de leur représentant est engagée)

    - la majeure partie de l’argent brassé via le sport vient des droits TV ; lesquelles se financent avec la pub ; même si les équipementiers ont des contrats avec les joueuses et pas les tournois ou le circuit dans son ensemble, c’est leur fenêtre privilégiée de visibilité pour passer les pubs liées à leurs égéries. Ils ont donc aussi intérêt à ce que l’image du tournoi féminin soit préservée (les reines doivent faire envie et pas pitié, et si le buzz se fait à chaque fois autour du thème « elles n’intéressent personne, on leur fait la charité, au pays des aveugles… », relayée en plus par des messieurs connus, c’est pas bon pour leur bizness)

    * Clément avançait que les licenciées seraient moins nombreuses que les hommes. Je n’ai pas fait de recherches à l’échelle globale, mais j’ai un élément qui contrebalance nettement cette affirmation, fut-elle exacte : La WTA est le plus gros marché du sport féminin en nombre de licenciées, tout simplement. Comparé à n’importe quel autre sport pratiqué par les femmes, il se place devant. On est très loin de ce statut chez les hommes, même si leur nombre absolu était effectivement plus important…. Pour tous les sponsors souhaitant toucher un public féminin par le sport, il est essentiel que le sport « tête de gondole » ne se fasse pas connaître comme un « sport au rabais » (ça vaut également pour les politiques).

    * Le financement des tournois et du circuit ne dépend pas que des sponsors, mais aussi des fédérations. Qui se financent via les cotisations des licenciés (auxquels ils doivent des comptes « moraux ») et les subventions publiques (même remarque). Respecter une égalité de rétribution dans les évènements les plus représentatifs, où les réclamations des lésées obtiendrait une répercussion maximale, est une contrainte que même les marchés ont intégré (cf. l’orientation « développement durable » de la com chez tous les pourvoyeurs d’énergie, dans des débauches de bleu, de vert, de blanc et d’air pur….)

    * la loi économique du « payer plus ceux qui rapportent plus » comprend une restriction évidente : ce n’est valable que pour les investissements à court terme.
    A moyen terme, ce sont les marchés qui possèdent le plus grand potentiel de développement qui valent le plus. La sexuation sportive pourrait jouer un rôle dans l’évaluation des sponsors : par exemple, on supposerait que le marché du tennis masculin a un faible potentiel de croissance, la tendance du divertissement masculin étant de plus en plus captée par les jeux virtuels, alors que le sport féminin serait en plein boom avec les impératifs du « sport-santé-beauté » qui colonisent toujours plus les cultures des pays les plus économiquement juteux.

    * Parler de justice économique comme le fait Antoine pour une rentabilité collective n’est pas compatible avec une logique capitaliste. Il n’y a qu’un moyen de respecter réellement une « justice économique » (meilleure rentabilité, meilleure rétribution), c’est de payer au pourcentage. L’évaluation est facilement implémentables, via une billeterie au match et la mesure des audiences télés. Ce qui serait équitable, c’est que le premier tour de Sharap soit mieux payé que celui de Simon, puisque sans nul doute il est plus suivi.
    Si les pratiques des prize money sont différentes, trois raisons peuvent être en cause :

    * raisons d’image (trop « cru »), corrigées en sous-main par le système des garanties (et toute la discussion n’aurait plus lieu d’être, car les plus rémunérateurs seraient effectivement les mieux payés, mais discrètement)
    * raison de direction : les prize money seraient gérés par des décideurs plus soumis au politique qu’au marché pur (les fédés)
    * raison de pognon : payer des prize money dissociés de la valeur réelle permet de sous-payer les joueurs au regard de ce qu’ils rapportent.

    Ma position personnelle est que la justice économique est bien peu à l’œuvre dans les divers mécanismes régulateurs des prize money, tennis masculin et féminin confondu… Les stars et les gagnants sont très bien rétribués, alors que le top 200 qui fait exister le circuit est honteusement sous-payé. J’avais lu cette interview de Mathilde Johannsson, assez édifiante : http://www.leprogres.fr/sports/2012/12/27/mathilde-johansson
    Je ne retrouve plus celle où un joueur français de challenger, faisant une belle année grâce à sa sortie des qualifs, arrivait tout juste à… 0 bénéfice.

    On est dans une logique de pouvoir, où ni l’idéologie socialiste (la rétribution à ceux qui produisent) ni l’idéologie capitaliste (la rétribution à ceux qui font gagner de l’argent) n’a droit de cité.

    • Patricia 4 juillet 2013 at 11:26

      Elle est assez intéressante, cette Johannsson… un autre article : http://www.welovetennis.fr/interviews/52847-johansson-au-debut-j-avais-choisi-la-danse-classique

    • Antoine 4 juillet 2013 at 11:41

      Complément très intéressant Patricia, je ne suis pas d’accord sur tout mais j’ai suffisamment développé mon point de vue. Pour moi, la question économique est de savoir qui réussi a s’approprier la rente générée par le tennis. Ce sont les top players et les organisateurs des GC, par top players, j’entends vraiment le top du top..

      A la fin tu parles à jsute titre de la situation financière de ceux qui sont 200ème mais j’ai déjà donné un autre exemple avec la répartition du prize money de Wimbledon qui demeure particulièrement inégalitaire quand on la compare à celle d’autres sports comme le foot par exemple…Et ce n’est que le prize money parce que la répartition des garanties et des recettes de sponsoring des joueurs est bien sur encore beaucoup plus inégalitaire…Je me demande s’il y a un sport proffessionel ou l’élite de l’élite parvient à capter une aussi forte proportion du gateau et ou la répartition des gains est aussi inégalitaire…

      Or si un 200ème parvient à peine à payer ses frais, à terme cela risque de poser un problème de renouvellement quand les joueurs comprendront que leur chance de devenir riche est en réalité très très faible comparé à d’autres sports. pas étonnant qu’aux States, les types s’orientent plutôt sur d’autres sports et que les américains aient beaucoup de mal à convaincre des jeunes de tenter leurs chances dans le tennis…

      • Antoine 4 juillet 2013 at 12:00

        Sinon Patricia, en ce qui concerne le %age de premières de Jerzy, il n’a jamais été à 80% au cours du tournoi mais excepté son match contre Melzer ou il n’a été qu’à 57% et, par suite, connu des difficultés, son pourcentage a été remarquablement stable dans les 4 autres matchs, à chaque fois compris entre 67 et 69%, ce qui est supérieure à la moyenne du tournoi qui est à 64-65…

        Et si JJ a connu un jour moins bien, contre Melzer donc, on peut aussi envisager qu’il soit aussi 10-12 points au dessus de sa moyenne au cours d’un match et là on arrive aux alentours de 80%…

        Or JJ est celui qui fait le plus fréquemment le point derrière sa première balle: 84%, sensiblement plus que Murray, Dkoko ou Del Po qui sont tous à 81%…C’est le meilleur ratio du tournoi si l’on excepte trois joueurs devant mais qui n’ont disputé qu’un match (Popisil, Berankis) ou deux (Querrey), stats non probantes..

        Je pense donc que même à son ratio moyen (hors Melzer) de 68%, il sera très difficile à battre mais s’il est proche de 80%, ce n’est pas qu’il a une chance de taper le Djoker comme tu dis. Avec la première balle qu’il a, à 80%, je pense qu’il est quasiment impossible de le battre quel que soit le joueur en face…

        • Patricia 4 juillet 2013 at 12:15

          Ben Karlovic n’a jamais gagné Wimbledon, et il est 2è en carrière derrière Goran avec 85% de pts marqués en moyenne sur sa première balle sur herbe (ce dernier à 87%), et 67% de première en moyenne !
          Il est aussi à 23.12 aces par match en moyenne sur herbe, le recordman absolu (Goran est à 20.8 – sur gazon rapide !!!) ; Pete est à 13.65, Roddick à 14.1….

          • Antoine 4 juillet 2013 at 12:57

            C’est pas sérieux…Je te parles d’un type qui sait jouer au tennis et tu me parles de Karlovic qui ne savait faire qu’une seule chose: servir…Pour gagner un match, il faut quand même pouvoir faire autre chose et gagner un break de temps à autre ou avoir des nerfs d’acier et gagner tous ses ties break et Karlovic n’avait ni l’un ni l’autre…Il n’est pas particulièrement bon aux tie breaks…Mais même en étant nul, il était très souvent difficile à battre sur herbe…

    • Karim kicks ass 4 juillet 2013 at 12:20

      Interview frappante de Mathilde effectivement. Par contre 27 ans je la pensais nettemetn plus jeune. Jusqu’à y’a un ou deux ans j’en avais jamais entendu parler je crois.

  18. Antoine 4 juillet 2013 at 11:22

    Depuis deux jours, les cotes sur bwin pour la victoire finale ont changé suite au déroulement des différents matchs. Ce matin, cela donne ceci:

    Djoko: 1,55 (contre 1,85 il y a deux jours)
    Murray: 2,9 (contre 2,5)
    Del Po: 15 (contre 26)
    JJ: 23 (contre 23)

    Le Djoker est donc de plus en plus favori et fait le trou vis à vis de Murray. Del Po remonte puisqu’il a gagné ses matchs en trois sets (seul joueur dans ce cas avec le Djoker) et qu’il n’en a plus que deux à gagner mais JJ stagne à 23, ce qui me parait complètement absurde…A croire que personne ne l’a vu jouer ou que l’on considère que Kubot était nul alors que les comptes rendus du match indiquent qu’il a au contraire très bien joué et que le retour de service est, de son propre avis, son meilleur coup et que c’est certainement pour cela qu’il a gagné 64% des points sur la deuxième de JJ, en fort contraste avec tous les joueurs précédents qui ont joué contre ce dernier. Evidemment il faudrait que JJ passe un gros pourcentage de premières s’il veut avoir une très bonne chance de régler le compte de la Murène, ce dont je le crois parfaitement capable. Il est sur un nuage et ne va pas s’arrêter comme cela…

    La cote de JJ est donc très intéressante et on peut peut être trouver mieux ailleurs mais je n’ai pas regardé….Je pense qu’il a beaucoup plus de chances de gagner que Del Po…

    J’ai regardé chez ces dames et cela donne ceci:

    Lisicki: 2,25
    Raswanska: 3
    Bartoli: 4,75
    Flipkens: 7,5

    Autrement dit, des probabilités beaucoup plus ressérées que chez les hommes avec Bartoli pas complètement larguée. En plus elle joue contre celle supposée être la plus faible et apparait donc comme ayant une bonne chance d’aller en finale et donc n’avoir à battre que Lisicki ou Radwanska qui sont les deux favorites. Comme elle a déjà été en finale, elle ne sera pas novice dans l’exercice si elle y parvient…

    Par ailleurs, dans la mesure ou le retour de service est sa meilleure arme, elle aurait sa chance, même contre Lisicki…

    Malheureusement, le pire ne peut donc être complètement exclu….

    • Patricia 4 juillet 2013 at 11:28

      Je n’ai jamais trouvé où l’on pouvait consulter les cotes pour les victoires en tournoi, seulement les matchs. Où doit-on regarder ?

  19. Florent 4 juillet 2013 at 12:13

    Je parirai bien sur JJ, mais il faut faire du Hedging. Comment ca marche exactement les gains? On gagne la cote*la mise?

    • Florent 4 juillet 2013 at 12:21

      Mais il doit y avoir aussi des frais de Paris… Il me semble qu’un paris sur JJ avec un paris sur Djoke peut etre une bonne startegie, mais pour determiner le « portefeuille » optimal, il faut savoir combien coute reelement le Paris.

      • Antoine 4 juillet 2013 at 12:43

        Il n’y a pas de frais. La marge du site et la fiscalité sont incoprporés dans les cotes…

        Mais si tu veux le faire regardes un comparateur de cotes…

        • Florent 4 juillet 2013 at 14:03

          Tu veux dire, entre differents sites? Ca existe ca?
          Mais du coup, en mixant les sites, il doit etre possible de s’assurer a presque 100%!

          • Antoine 4 juillet 2013 at 14:19

            Tu tapes comparateur de sites sur google..Il y en a plusieurs…

            Il est toujours possible de s’assurer à 100% en pariant sur tout le monde mais on est toujours perdant…sauf exceptions: quand les différences de cotes sont marquées, il arrive de temps en temps que l’on puisse parier sur tous les joueurs et se retrouver sans aucun risque et avec un gain assuré…Mais il faut miser beaucoup pour gagner qq chose de significatif et il faut assi et surtout être très rapide et faire les paris simultanément car ce genre d’anomalies de marché est vite repérée…et donc corrigée..Je pense que certains ont du bricoler des logiciels pour repérer celles-ci et parier sans aucun risque tout en étant sur de gagner de l’argent…Cela n’arrive pas souvent évidemment, notamment en raison de la fiscalité française qui fait que le taux de redistribution dépasse rarement 90%. Quand il est de 95% comme dans d’autres pays, cela arrive plus souvent.

    • Antoine 4 juillet 2013 at 12:40

      La cote de JJ est à 23 pour 1 de mise. S’il gagne le tournoi tu gagnes donc 23-1= 22…

      Donc si tu mets par exemple 55€ sur lui, tu gagnes 1 210€..

      Si t’es pas sûr que JJ va gagner le tournoi et que cela pourrait bien être le Djoker finalement, tu mises 100€ sur le Djoker. Comme sa cote est de 1,55, cela te rapportera 55€ et effacera ta perte de 55€ sur JJ…C’est ce que j’ai fait il y a deux jours mais la cote du Djoker était alors de 1,85…

      Bref, si le Djoker gagne, c’est une opération blanche pour toi, si c’est Jerzy, tu gagnes le jackpot….et si c’est del Po ou Murray, tu paumes tout…

      • JoAkim 4 juillet 2013 at 14:30

        Dans ce cas précis, si tu penses qu’un de ces deux joueurs va forcément gagner. Pourquoi ne pas parier un peu plus sur Djoko, histoire de t’assurer un gain si jamais il gagne ?

        • Antoine 4 juillet 2013 at 14:44

          Parce que sa cote est faible et que pour gagner qq chose de significatif, il faut miser, et donc risquer, beaucoup. Cela ne m’intéresse pas. Ce qui m’intéresse est de miser peu et gagner beaucoup de temps à autre…Donc je joue peu, uniquement sur de fortes cotes, jamais inférieure à 3 et plus souvent au delà..Il faut comprendre que plus on joue, plus on enrichit le site de paris…

          Par ailleurs, dans le cas d’espèce, si tu mises plus que nécessaire sur le Djoker pour compenser ta perte sur JJ si ce dernier paume, tu augmentes ta mise, et donc ton risque, au cas ou Murray ou del Po gagnent…

  20. Babolat 4 juillet 2013 at 14:38

    Pendant ce temps en Angleterre… Bartoli remporte le premier set 6/1

  21. Antoine 4 juillet 2013 at 14:38

    Bartoli 6-1 en 27 minutes…Terrifiant…Quand je pense que si elle n’avait pas choppé une saloperie la veille de son match, ce serait Kvitova en face…

  22. Babolat 4 juillet 2013 at 14:48

    2/0 Bartoli bien partie pour aller une deuxième fois en finale de Wimbly. Le shadow tennis est en marche et rien ne l’arrêtera… Brad Pitt, viens nous sauver !!

  23. Antoine 4 juillet 2013 at 14:50

    Flipkens prend une véraitable raclée: 6-1 3-0 service Bartoli à suivre…Double break donc Elle gagne deux points sur trois (!) sur le service de la belge, littéralement tétanisée…

  24. Remy 4 juillet 2013 at 14:50

    La belge est complètement ailleurs.

    • Antoine 4 juillet 2013 at 14:56

      A 0-2, elle a demandé le kiné pour son genou au prochain changement de côté… C’est fait…Cela explique sans doute une partie de ses déboires, mais bon…En 2007, Bartoli avait perdu le premier set 6-1 contre Hénin avant de gagner mais je crois que cela ne vas pas le faire pour Flipkens…Bartoli n’a rien raté ou presque: 6 fautes directes pour 15 points gagnats, c’est un très bon ratio…

  25. May 4 juillet 2013 at 14:54

    Oh la flippe! Bartoli va gagner Wimbledon, le GC des GC!
    Au moins chez les Hommes les 4 restants ont plus de poids que Marion. Marion qui est très méritante d’en arriver là avec les moyens du bord… mais j’ai du mal à imaginer le truc quand même… Je ne vois que Lisicki la battre mais elle sera novice en finale au contraire de Bartoli.

    • Remy 4 juillet 2013 at 14:57

      Tu penses que Radwanska n’a aucune chance contre Bartoli ?

      • May 4 juillet 2013 at 15:06

        Oui. Mais j’espère me tromper si c’est elle qui passe en finale.

    • Antoine 4 juillet 2013 at 14:58

      Oui, c’est cela qui est terrifiant…Mais ce ne sera peut être pas Lisicki et Radwanska a déjà jouée une finale je crois…Mais autant je pense que Lisicki doit normalement gagner contre Bartoli, autant je crains très fortement que ce ne soit pas le cas avec Radwanska…

      • Remy 4 juillet 2013 at 15:05

        Pourtant au H2H, Radwanska mène 7-0 ….

        • May 4 juillet 2013 at 15:11

          Il suffit d’un match pour que le H2H ne reste qu’une stat.
          En fait, c’est le niveau de Radwanska sur ces 2 derniers matches qui ne me rassure pas. Après avec sa petit sauce elle peut rendre Bartoli chèvre. Quand à Flipken après sa victoire sur Kvitova je me suis dit que son tournoi était fini au prochain tour.

        • Antoine 4 juillet 2013 at 15:25

          Ca, c’est toujours une bonne nouvelle. Pour l’instant, elle n’a jamais été foutue de la battre…C’est quand même un avantage psychologique indéniable…

          Kvitova n’aurait jamais du perdre contre Flipkens, jamais…Ce n’est qu’aujourd’hui que j’ai appris l’explication, enfin une grosse partie de l’explication: elle était malade..La finale aurait du opposer Kvitova à Lisicki…

    • Patricia 4 juillet 2013 at 16:48

      PLus de poids, ça m’étonnerait beaucoup, May !
      C’est un des points fort de Marion, tout de même !

  26. Patricia 4 juillet 2013 at 14:56

    Ah mais Marion a fait des ajustements de taille dans son staff, vous savez qu’elle a récupéré le sparring battu de Tomic ? Le courant passe bien apparemment :

    http://www.eurosport.fr/tennis/wimbledon/2013/wimbledon-2013-drouet-mauresmo-la-formule-gagnante-de-bartoli_sto3828091/story.shtml

    Il sert aussi de coach d’appoint :

    « Avec moi, elle travaille dans la bonne humeur. Je ne donne pas de directives, je ne suis pas son boss. On dialogue beaucoup. On fait le boulot sérieusement et une fois que c’est fini, on va au restaurant et on déconne. »

    Avec Maumau dans les parages, c’est peut être tout ce qui lui faut !

    • Patricia 4 juillet 2013 at 14:56
    • Remy 4 juillet 2013 at 15:00

      Tu veux dire qu’elle a remplacé le coup de trique de son père par un autre type de trique avec son sparring ?

      • Patricia 4 juillet 2013 at 16:47

        C’est la définition de l’âge adulte, Rémy !

  27. Antoine 4 juillet 2013 at 15:04

    Tiens elle a paumé l’un de ses deux breaks en terminant par deux fautes directes…1-3…Bon, cela ne sert à rien, la belge repaume son service aussi sec…4-1 Bartoli..

    Flipkens a gagné plus de points sur le service de Bartoli (12) que sur le sien (11)…

  28. Antoine 4 juillet 2013 at 15:11

    Jeu blanc pour Flipkens qui revient à 2-5..Son meilleur jeu du match..C’est mlaintenant qu’elle se réveille…?

  29. Antoine 4 juillet 2013 at 15:20

    6-1 6-2 en une petite heure…Elle l’a complètement écrasée, remportant deux points sur trois. A ce compte là, cela aurait pu faire deux bulles….28 points gagnés en quinze jeux pour la belge..Moins de deux points par jeu….

    Et Bartoli se retrouve donc en finale comme en 2007 avec plus de chances de l’emporter cette fois…

    Terrifiante perspective…Cet article de Patricia tombait à pic: comment justifier l’injustifiable ?

    Bartoli est déjà assurée d’empocher 800 000£, cinquante mille de plus que ce qu’a touché Nadal en 2008 quand il a battu Roger !!! L’escroquerie doit cesser !!

  30. Oluive 4 juillet 2013 at 15:24

    6/1 6/2.
    Bartoli en finale sans perdre un set… Après avoir rencontré Svitolina, McHAlle, Giorgi, Knapp, Stephens ts17, Flipkens ts20… Et avoir évité Cirstea au 3e, Sharapova en 1/8e, Errani ou Woz en quarts, Kvitova ou Azarenka en demie.
    La belge à lunettes sera-t’elle sa Roger-Vasselin ?

    Je me demande tout de même combien de joules elle perd à faire son shadow tennis. En début de match, pour éliminer la nervosité je veux bien, mais ensuite, à quoi bon ?
    Une vraie petite pile atomique cette Marion. Ça m’a fait plaisir de voir réussir la mal-aimée.

    D’ailleurs, si l’on s’en réfère au Journal d’un raté de Limonov (les femmes dont il rêvait lui étant inaccessibles, il s’est rabattu sur les exclues du grand marché du corps… Un choix par défaut qui s’est transformé en choix tout court quand il a constaté à quel point les « refusées » frissonnaient d’un appétit insatiable, contrairement aux trop belles et à leur désir saturé de sollicitations), sans compter l’intellect et la volonté de la demoiselle, on est en droit de se demander : Marion ne serait-elle tout simplement pas une bombe sexuelle ?

    • JoAkim 4 juillet 2013 at 15:43

      toi tu es en train de tomber amoureux ;)

    • Antoine 4 juillet 2013 at 15:44

      Une bombe sexuelle ? Tout va mal ici, tout va très très mal…

      C’est terrifiant…Elle a joué son tout meilleur tennis et voici d’ailleurs ce qu’elle dit:

      14:19 « I saw the ball like a football today. I was playing so well, hitting the ball cleanly from the start. Everything was just working so perfectly – to do that in the semi-finals of Wimbledon was amazing. »

      Plus j’y pense, plus je pense que si Radwanska bat Lisicki, Bartoli gagnera le tournoi en dépit de ce H2H de 0-7. Elle rentrera dans son service comme dans du beurre…Radwanska a une première correcte mais sa seconde n’est vraiment pas terrible, je l’ai vu jouer contre Na Li à Roland Garros; c’est pas du solide…Et elle n’est pas assez puissante..

      Il n’y a que Lisicki qui puisse l’arrêter. Si elle paume tout à l’heure, c’est mort….

      Roger viré au deuxième tour et Bartoli avec le trophée, je crois que je ne me remettrais pas d’un tel Wimby…Si Lisicki paume, je crois qu’il faut employer les grand moyens et faire sauter le Center Court, le n°1 et tous les courts annexes dans la nuit de vendredi à samedi…Tant pis, c’était joli mais il faudra tout raser…

    • Remy 4 juillet 2013 at 15:52

      Oluive, tu nous fais bien marré quand t’as fumé.
      Mais t’as du y aller un peu fort la.

    • Oluive 4 juillet 2013 at 16:04

      Béotiens… Vous ne savez pas ce que vous ratez…
      J’arrive Marion, laisse-les dire.

      • Skvorecky 4 juillet 2013 at 17:57

        Fais tourner, Oluive!

        (Ce que tu consommes avant de poster, pas Marion.)

    • MarieJo 4 juillet 2013 at 16:44

      oluive fait un coming out !

      les champignons attaquent sévère sur gazon !

    • Patricia 4 juillet 2013 at 16:52

      Je pense qu’une nana qui s’épanouit dans une triplette avec Amélie et Thomas Drouet se place effectivement sur un voltage différent du commun. Allez Marion !!! You rocks, babe !

      • MarieJo 4 juillet 2013 at 17:43

        lol !

  31. Antoine 4 juillet 2013 at 16:08

    Break Lisicki ! 4-3..Il était temps..Elle a bien accéléré depuis deux jeux mais j’ai cru qu’elle n’allait pas arriver à breaker: trois points gagnants de suite, 0-40 mais elle s’est fait remonter avant de gagner les deux derniers points….

    Lisicki au service, c’est quand même du lourd: jeu blanc derrière et sur 15 premières, 14 points de gagnés dont deux aces..En seconde balle : 3/7…

    Radwanska tient assez bien grace à 80% de premières mais n’a pu éviter un break…

  32. May 4 juillet 2013 at 17:09

    Je vois sur le scoreboard qu’il va falloir compter sur Radwanska pour finir le job Samedi. Je dis ça mais un break d’avance ça ne veut rien dire en langage Wtéien.

    • May 4 juillet 2013 at 17:13

      Voilà, débreak de Liscki!

  33. MarieJo 4 juillet 2013 at 17:23

    je prépare un embrion d’article qui sera publié dès la fin de ces demies dames, je compléterai la présentation avec les meilleurs commentaires sur les demies hommes !

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis