France vs Espagne, comment pécho du tennisman cet été

By  | 19 juillet 2013 | Filed under: Insolite

C’est l’été. Le temps souriant donne envie de s’évader, de baguenauder, se soustraire à la chape de plomb qui pèse sur nous, petites fourmis ouvrières happées par la vanité de notre labeur. C’est l’été et son soleil rassurant, ses visages enjôleurs et ses mœurs légères. Marivaudages et gaudriole, le futile prend le pas sur l’utile et c’est très bien comme ça. Le site se vide au profit des terrasses de café et c’est très bien comme ça ; ça permet à ceux qui restent de faire et écrire incognito des conneries comme ce qui va suivre, et c’est très bien comme ça.

Cet article est un guide tennistique de la drague estivale et s’adresse aux aventurières et star fuckeuses, prêtes à bouffer du tennisman. Testicules et pommes d’Adam passez votre chemin, revenez la semaine prochaine. Je dresse le profil sexuel de quelques joueurs essentiels de l’ATP parce que oui, derrière ces services bondissants et ces glissades désespérées, se cache un être sexuel qui ne demande qu’à être rencontré et essayé cet été. Je pimente le tout sous la forme d’une étonnant confrontation transpyrénéenne, la France de Tsongaule partant à la conquête de l’Espagne de Verdascouille.

Le passage en revue des croupes d’élite se fera via des fiches signalétiques qui peut-être inspireront quelques vocations parmi vous. Le ban est ouvert.

Rafael Nadal

C’est qui ? Le mâle, la pluie de testostérone, la gonade dans sa plus belle expression. Du muscle, de la sueur, de l’effort, de cette force brute mais domptée qui vous liquéfie une adolescente acnéique et fait mouiller à nouveau la ménagère asséchée depuis cinquante ans. Nadal c’est l’animal féroce mais pas effrayant parce que totalement dressé par tonton Toni.

C’est qui en vrai ? Un adolescent traumatisé bourré de tics et de tocs qui n’a même pas idée de son pouvoir sexuel et prend pour normales ses extraordinaires performances au plumard. Parce que même si ça me troue la rate de l’écrire, Rafa est un putain de bon coup. Ne lui dites surtout pas, de toute façon il ne vous croirait pas.

Comment le ferrer ? Il faut s’introduire dans le cercle familial, passer une batterie impressionnante de tests psychologiques et moteurs, puis prier pour que votre dossier tape dans l’œil de Tonton Toni. Si vous êtes plutôt du genre patiente, attendez la fin de sa carrière et faites-lui du gringue au Monoprix du quartier. Ça le fera sans problème, il est simple Rafa.

Fétichisme ? Évitez tout ce qui peut lui rappeler sa vie. Je conseille la tenue d’instit ou de puéricultrice et d’héberger vos ébats dans une reconstitution de salle de classe. Rafa a besoin d’être dominé et il a arrêté l’école au CP. Carton plein assuré. Ne le mettez pas au coin.

Qu’est-ce que je risque ? Avec une bonne assurance médicale, pas grand-chose.

Fernando Verdasco

C’est qui ? Le mâle, la pluie de testostérone, la gonade dans sa plus belle expression. Du muscle, de la sueur, de l’effort, de la bravoure, de l’invincibilité, de cette force brute mais… indomptable parce que totalement crétine et dénuée de tout neurone fonctionnel. Fernando c’est le masculin primitif, un chromosome X de 180cm.

C’est qui en vrai ? Bah c’est le même hein, aucune tromperie sur la marchandise.

Comment le ferrer ? Si vous êtes belle, si vous êtes bonne, tentez votre chance à Ibiza cet été. Formes voluptueuses souhaitées, pas plus de 50cm2 de tissu sur votre corps de pécheresse et déhanchez-vous sur le dancefloor en vous léchant les doigts.

Fétichisme ? Fernando n’est pas compliqué, pas cérébral. Il se présente à vous tel qu’il est alors oui, c’est clair il aime la chienne, il aime la chaudasse. Dessous vulgaires, fringues de tepu et accessoires idoines, tout ce qui vous fera passer pour une marie-couche-toi-là sera bienvenu. En animal sauvage Fernando adore la nature, une plage déserte ou pas fera un nid d’amour idéal. Pas de risque d’ensablement de la raie, il ne pratique que la levrette.

Qu’est-ce que je risque ? Des genoux cagneux et un rectum endolori.

David Ferrer

C’est qui ? La teigne, l’électron plouc, le morbac survolté qui ne lâche jamais rien. Un combattant de poche qui donne tout ce qu’il a et vous comblera à l’extrême limite de ses petits moyens.

C’est qui en vrai ? Un mec attachant et charmant, cultivé, qui vous fera l’amour passionnément et avec application si vous le prenez en dehors des périodes de compétition. Après un bon repas et un excellent digestif, il vous demandera pudiquement si vous voulez bien l’accompagner dans sa chambre. Le reste dépendra de vous.

Comment le ferrer ? Faites-vous passer pour une journaliste et interrogez-le sur sa personnalité dont tout le monde se fout. Parlez-lui de lui, intéressez-vous à lui. Dites-lui que pour vous la plus belle preuve d’amour c’est de se doper pour celui qu’on aime et que vous-même seriez prête à tous aphrodisiaques pour votre chéri.

Fétichisme ? Un labo haute sécurité équipé d’un sas avec scan rétinien, une blouse blanche entrouverte sur des dessous couleur ocre, une paillasse jonchée de fioles fumantes multicolores et vous décrocherez la lune. David vous la bourrera  façon agriculture intensive.

Qu’est-ce que je risque ? Rien si vous n’avalez pas. Semence radioactive.

Feliciano Lopez

C’est qui ? Le bellâtre, l’éphèbe, l’Apollon, le dieu grec trop beau pour être honnête. D’ailleurs il n’est pas beau Feliciano il est joli carrément. Il a ce regard azur dans lequel on aimerait se perdre si lui-même ne donnait pas déjà l’impression d’y être perdu. Y’en aurait plus un pour secourir l’autre.

C’est qui en vrai ? Un narcissique pathologique qui a des posters de lui-même dans sa chambre et dort avec un masque en argile verte et des rondelles de concombre sur les yeux. Il dit d’ailleurs à qui veut l’entendre que chez les Lopez, la plus sexy c’est pas Jennifer.

Comment le ferrer ? Tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute et avec une bonne langue, même un renard pourrait se faire Feliciano. Allez-y franco, jouez-la groupie totale et hystérique, dites-lui combien il ne dépareillerait pas au milieu de Clooney ou Pitt, qu’il y a du Brosnan en lui. Extasiez-vous devant la perfection de sa plastique et évitez de lui parler de son revers. Dites-lui qu’il est votre support favori de masturbation et que le voir en vrai c’est carrément le plus beau jour de votre vie. Évanouissez-vous.

Fétichisme ? Habillez-vous en vestale et entraînez-le au spa. Dans le jacuzzi nimbé de pétales de roses, massez-lui le dos en vous pâmant devant sa perfection anatomique, quelle qu’en fut la taille. Ne lésinez pas sur les miroirs. Une exposition prolongée à lui-même pourrait le mener à un niveau d’excitation suffisant pour envisager un coït auquel vous pourriez carrément être invitée à participer.

Qu’est-ce que je risque ? Un poster dédicacé.

Jo-Wilfried Tsonga

C’est qui ? La réincarnation du grand Cassius Clay, une orgie onirique qui mêle des idées confuses et parfois contradictoires de muscle, de sang, de colonisation brisée mais également de douceur, de Kinder Bueno et de vraie gentillesse. On n’a pas juste envie de croquer dedans, on se dit qu’on pourrait carrément le ramener à la maison.

C’est qui en vrai ? Un gars attachant et affectueux qui vous cajolera dès que vous mettrez une pièce dans la fente, mais oubliera souvent de descendre les poubelles et préfèrera ses barres chocolatées au repas fins que vous lui mitonnerez. N’espérez pas non plus qu’il améliore significativement son répertoire. Le service du missionnaire et le coup droit en levrette resteront son fonds de commerce et égrainer le Kama Sutra le laissera toujours à 37°.

Comment le ferrer ? Postez-vous devant le distributeur et taxez tous les Kinder Buenos, sauf un. Quand Jo arrive rentrez-lui malencontreusement dedans et restez interdits tous trois, lui, vous et le dernier Kinder Bueno. La suite appartiendra à l’histoire si la pub n’est pas mensongère. Dites-lui que vous aussi vous êtes sucrée et fondante à l’intérieur.

Fétichisme ? Filez-lui rencard dans l’atelier d’un maître chocolatier ou d’un confiseur. Ce que le public ignore c’est que Tsonga a accepté le contrat Kinder Bueno pour bénéficier de 10% de réduction sur la friandise. Non, il n’est pas payé ! C’est un vrai fan de chocolat. Badigeonnez-vous les tétés au chocolat au lait et prenez une pose lascive, il fera le reste.

Qu’est-ce que je risque ? Le grand amour et quelques kilos en trop.

Richard Gasquet

C’est qui ? L’éternel timide apeuré du tennis, un ado de 27 ans au regard bifurquant, donc forcément attendrissant. Richard c’est de la bombe pour amatrices de psychologie insondable et sauveteuses patentées d’âmes égarées. On a envie de l’aider, le protéger. Il parle à mort à l’infirmière qui sommeille en toute femme raisonnablement constituée.

C’est qui en vrai ? Un mec un peu naze qui se serait parfaitement satisfait de son statut de mignon à la petite semaine et aurait limité son tableau de chasse à deux ou trois anglaises en goguette estivale en terre Biterroise. Par la faute d’un revers à qui il n’avait rien demandé, on lui a créé des ambitions et il en souffre encore. Il est l’antithèse de la bombe sexuelle, sans même pas la chance d’être vilain.

Comment le ferrer ? Ça ne sert à rien, il ne voudra pas. Vous aurez beau vous échiner, déployer charme et persuasion, rien n’y fera. Il faut le prendre par surprise le Richie, au bout de quelques années. Le sexe occasionnel c’est un truc à se choper un gramme de coke labiale alors merci pour lui, il a déjà donné dans ce registre. Amadouez-le, plaignez-le, réconfortez-le, rassurez-le. Ne le contrariez pas et prenez sa défense en toute occasion. Faites-vous adouber par Arnaud Lagardère aussi, ça peut aider. Soyez patiente, quand il aura fait sa mue et choisi sa voie, vous pourriez décrocher le petit lot.

Fétichisme ? Avec toute la bonne volonté du monde et malgré mon imagination galopante, souffrez que ce paragraphe reste vierge.  Patricia mon aimée, de l’aide ? Tu vous verrais où ?

Qu’est-ce que je risque ? De rester pucelle et de vous faire raser par votre petit frère si Richard s’assume au finish et opte pour la fesse nord du Mont Tonkui (si si, deuxième sommet le plus élevé de Côte d’Ivoire ça ne s’invente pas).

Gilles Simon

C’est qui ? Le cérébral de la bande, le tennisman à matière grise pris dans un violent combat interne entre ce qu’il veut et ce qu’il peut, dont le yin et le yang se disent merde. Gilles est profond, il cherche un sens à la vie, il cherche un sens au tennis. Avec lui c’est l’assurance de s’enrichir intellectuellement à défaut de le faire financièrement (il a une tête de radasse).

C’est qui en vrai ? Un criquet de 185cm avec le sexappeal du Prince Charles. A force de Verdasco, Querrey et autres Gonzalez, on oublie souvent  qu’il n’a qu’un quotient intellectuel à deux chiffres. Au pays des aveugles…  Le côté tennisman à cervelle ça le fait plus sur les pages de l’Equipe que dans la vraie vie, quand vous vous rendrez compte qu’il croit que requin marteau c’est un poisson fou.

Comment le ferrer ? Etonnamment Gilles est le plus difficile à appréhender de notre match franco-ibérique. S’il se refuse trop longtemps, la groupie peut réaliser à quel point il est finalement banal en ayant le loisir de l’observer sous toutes ses coutures, et s’il se donne trop rapidement, on le prendra pour ce qu’il est et tente de camoufler, un mec normal dans un corps tout sec. Alors il se fait évanescent. Munissez-vous d’un ouvrage philosophique quelconque et de lunettes cul-de-bouteille, compactez vos lolos dans une brassière affriolante (on joue sur le schisme Gillien là) et trainez à la sortie du vestiaire. Dès qu’il apparait, interrogez-vous, malgré vos gros seins. Bingo !

Fétichisme ? Emmenez-le la nuit dans un amphithéâtre de grande école et lisez-lui du Kant et lui faisant lécher vos botes en latex. Il vous donnera le meilleur de lui-même.

Qu’est-ce que je risque ? L’échange le plus long de l’année, c’est lui, c’est Gilles. Soyez sûre de votre condition physique avant d’aborder la question. Gilles a peu de moyens mais donne tout, et longtemps.

Gaël Monfils

C’est qui ? La bombe a(na)tomique. Grand et élancé, noueux et musculeux, souple comme une liane mais solide comme un baobab, Gaël est une sorte de couteau suisse physique qui pourrait réveiller l’animale qui sommeille en vous. Pourrait…

C’est qui en vrai ? Un pro du poker et  un killer de la Playstation, un amoureux des belles carrosseries tant qu’elles sont animées par un moteur. Gaël est un grand kid perdu dans un monde d’adultes, avec des moyens illimités pour lui. Gaël vit un rêve qu’on  a tous fait enfants, se retrouver au pays de cocagne, sans parents dans une ville en pain d’épice avec des fontaines de coca. Il a du blé et il en profite, il s’éclate. Revenez dans quelques années, quand tirant vers les 15-16 ans il commencera à s’intéresser aux filles comme tous les garçons de son âge. Pour l’instant c’est trop chaud avec la nouvelle XboxOne, sorry.

Comment le ferrer ? Devenez une pro du texas holdem et intraitable à Zelda ; juste assez pour lui donner du fil à retordre mais pas assez pour le battre. Rentrez dans son monde, nourrissez-vous de Carambars, regardez Mangas jusqu’à 04:00 du mat en buvant du Gatorade. Devenez son meilleur pote, son partner in crime. Profitez d’une douche prise en commun – comme les ados le font parfois – pour lui pomper le dard et l’éveiller brutalement aux choses du sexe ; comme un ado pénétrant le monde de Narnia, attendez-vous à un très gros volume d’activité.

Fétichisme ? Si vous avez de l’entregent et vos entrées chez Sony, une visite des chaînes de montage de la Playstation sera votre passeport pour l’extase. Vous se serez récompensée comme jamais.

Qu’est-ce que je risque ? Une quarantaine de points de QI envolée dans l’aventure.

Prochain épisode: le top 10.

Tags:

183 Responses to France vs Espagne, comment pécho du tennisman cet été

  1. Patricia 26 juillet 2013 at 11 h 12 min

    Sinon, entendu parler de la suspension de Troiki ? http://www.welovetennis.fr/dopage/71082-troicki-je-vis-un-vrai-cauchemar

    Pour ma part, j’ai franchement du mal à me réjouir de tous ces cas d’où il ressort que le public moyen va trouver la WADA implacable de sévérité pour des conneries, alors qu’il est des plus probables qu’on n’est pas face à une intention de dopage.

    Il faut savoir que la plupart du temps, la WADA sollicite les médecins des fédés nationales pour faire les prélèvements (mais fait ce qu’elle peut pour empêcher les fédés de faire des contrôles de leur chef dans les évènements internationaux sur leur sol…) Il est donc tout à fait possible que le médecin qui vient vous prélever ne soit pas au top sur la législation de l’AMA. C’est manifestement ce qui vient de se passer, et au lieu de remettre en cause le défaut de formation/information qui est de leur responsabilité, ils tapent bien fort sur le gars qui s’imagine que le préleveur est Dieu le père et suit son avis.

    Le seul truc de procédure qui était sorti au grand jour, et avait fait flop, c’était Malisse et une fille (Wickmayer ?) que leur fédé voulait poursuivre pour défaut récidiviste de donner les localisations. Pour le coup, je trouvais que c’était un motif de poursuite des plus logiques.

    J’avais épluché à un moment les rapports de l’Agence française de lutte anti-dopage (qui est connue comme l’une des plus stricte) ; ils doivent collaborer avec les fédés de chaque sport, qui ne sont pas forcément à la pointe niveau procédure. Il y a au moins la moitié des prélèvements anormaux avec autorisation thérapeutique rétroactive qui ne sont pas poursuivis, tous les ans (pareil d’ailleurs niveau WADA). Et au moins les 2 tiers des absences au prélèvement/défaut de localisation qui donnent lieu à une petite lettre de semonce(apparemment parce que la procédure est foirée)… Ca veut dire que quand ils veulent laisser couler, ils laissent.

    Mais là, c’est comme le bisou cocaïné, c’est trop débile et rare pour créer un scandale sur des pratiques courantes… Ce qui est dingue, c’est que si Troiki s’était caché dans le garage pour zapper son contrôle au lieu de faire tout ce qu’on lui disait, on n’aurait jamais entendu parler de rien et il n’aurait eu aucune sanction…

    • Patricia 26 juillet 2013 at 11 h 23 min

      En plus, ce n’était pas un contrôle hors Compétition…

      les pensées de Juan José Vallejo m’indiquent que même chez les personnes plus averties, l’état de la situation est mal connu : http://www.changeovertennis.com/troicki-suspended-18-months-for-antidoping-violation/

      Bien sûr, le motif de l’AMA de ne pas accepter des justifications basées sur une communication orale a du sens (tout comme il convenait de ne pas accepter sans conditions la justification de la « négligence »). C’est une défense de la procédure. Mais JJV passe au soupçon, alors que le joueur qui a intention de se doper va anticiper pour tourner la procédure à son avantage.

      En compétition : il sait qu’il est chargé (très peu probable en compète) ? Il pense devoir couper au contrôle sanguin, totalement inédit hors GC ? Il prépare un mot du médecin, ou va immédiatement après foncer chez un praticien pour faire attester son état de santé. Il SAIT qu’il est coupable, il bétonne sa défense !

      Et hors compétition, il a droit de zapper deux fois en 18 mois sans aucune sanction. S’il sait qu’il y a un risque, il ne va pas le prendre…

      • Patricia 26 juillet 2013 at 11 h 25 min

        Pour les belges cités par JJV, ils avaient gagné leur recours au TAS, et n’avaient pas purgé la suspension. La sanction normale était d’ailleurs de 2 ans…

  2. Conchita 26 juillet 2013 at 14 h 36 min

    Troicki est le coupable idéal : moche, mal élevé, pas super bien classé. Même si son histoire de médecin diabolique me fait un peu peur.

  3. Karim kicks ass 26 juillet 2013 at 23 h 53 min

    Troicki est naze au tennis, plus chiant que Robredo et il a un poster de Novak dans sa chambre. Suspension méritée.

    Ceci dit en quoi le fait d’avoir la tête dans le cul exonérerait d’un prélèvement sanguin? Moi son excuse de je me sentais pas bien là je trouve ça un peu court.

    Deux Serbes jouent au tennis l’un se charge à mort et l’autre a peur des piqûres, devinez lequel est tombé pour dopage?

    S’il prend quelque chose Troicard ça doit être du light dis donc parce que sur le court c’est pas Atomas la fourmi atomique.

    Si jamais il se charge vraiment… Vous imaginez si Troicki ne prenait rien?

  4. Patricia 27 juillet 2013 at 10 h 26 min

    Et une mini affaire Cilic, qui explique son forfait à Wim : http://www.welovetennis.fr/dopage/71140-cilic-positif-aussi

    Il a pris un truc au glucose, il n’avait pas le droit mais apparemment ce n’est pas un truc considéré comme du dopage non plus (là, c’est 2 ans).
    L’article montre que les ‘journalistes’ de WLT n’y connaissent rien aux procédures de l’AMA, puisqu’ils l’accusent d’avoir dissimulé « l’affaire Cilic » au contraire de Troicki (qui lui, est sanctionné pour un problème de procédure, pas de produit)…

    Dans les deux cas, l’AMA doit publier ses avis de sanction, et c’est ce qu’ils ont fait. Dans les deux cas, en attendant que le « jugement » soit rendu, ils sont tenus de ne rien laisser filtrer (au joueur de voir s’il veut en parler). Pour Cilic, entre la demande de re-test et l’annonce, il y a eu un peu plus de temps que pour Troicki (le contrôle était à Munich). Mais la procédure n’est pas complète, ce sont les médias croates qui ont sorti le truc (sans doute qu’ils ont fouillé pour Umag).
    Cilic a probablement choisi de purger sa suspension à titre provisoire, pour pouvoir jouer l’USO (il doit savoir qu’il ne risque pas plus longtemps, et ce sera rétroactif).

    Pour Troicki, c’était à Monaco, il y a eu des audiences qui ont dû prendre un moment, et maintenant c’est direction le TAS, donc hors juridiction AMA/ITF. Donc l’ITF a communiqué…

    • Paulo 28 juillet 2013 at 11 h 29 min

      Ce n’est pas l’AMA qui est chargée des contrôles antidopage en tennis, c’est l’ITF, pour l’écrasante grande majorité.
      L’AMA a surtout un rôle consistant à définir le cahier des charges de la lutte antidopage, que les fédés (tennis ou autres) seront chargées d’appliquer… plus ou moins bien d’ailleurs.

      Pour Troicki, il a manifestement déjà été condamné par le ‘tribunal’ (siégeant sous l’égide de l’ITF), d’où la divulgation de sa condamnation – condamnation contre laquelle il a annoncé vouloir faire appel auprès du TAS.

      Pour Cilic, son jugement par le ‘tribunal’ en question n’aura lieu que la semaine prochaine, il a donc, conformément à la procédure habituelle à l’ITF, été suspendu à titre provisoire, en attendant le jugement. L’ITF a pour politique de ne jamais divulguer une suspension provisoire, au contraire des suspensions définitives qu’elle a obligation de divulguer. Il y a donc eu une fuite pour ce qui concerne Cilic, fuite logiquement exploitée par les médias croates.

      Dans les deux cas, on est dans la ‘logique’ et les pratiques habituelles (si tant est qu’on puisse parler d’habitudes !) de l’ITF. On peut les discuter mais aujourd’hui elles sont celles-là.

      • Paulo 28 juillet 2013 at 11 h 32 min

        Lire ‘pour l’écrasante majorité.’ ci-dessus

        Sinon en relisant ton post Patricia, je vois que tu mentionnes aussi l’ITF : désolé si j’ai mal interprété.

  5. Jérôme 27 juillet 2013 at 17 h 28 min

    Le retour de la vengeance du dopage. Ils ont fini par décider à sanctionner un 3ème couteau.

    Bien sur que Troicki est chargé. C’est pourquoi il a préféré prendre une sanction pour non-respect de la procédure de contrôle qu’en arriver carrément au contrôle positif. Surtout qu’un contrôle positif aurait pu donner un aperçu de la pharmacopée qu’utilisent certains autres aussi.

    Le tennis va finir par être touché par des affaires. Et je maintiens que l’invraisemblable série d’abandons à Wimbledon est un indice de quelque chose d’autre qu’un simple concours de circonstances.

    Enfin, il y a une énorme hypocrisie puisque la définition légale du dopage est moins rigoureuse que sa définition scientifique. Pour tous les produits pour lesquels le dopage est caractérisé par un dépassement de seuil, il y est formellement légal de se doper tant qu’on reste sous le seuil … au moment du contrôle.

    • Patricia 27 juillet 2013 at 20 h 52 min

      Je ne vois pas pourquoi il aurait préféré ça, c’est exactement le même tarif.
      La pharmacopée, elle apparaît en fonction des tests pratiqués, qui sont partiels. Ils ne découvriraient rien de révolutionnaire. Les tests sanguins sont pratiqués actuellement uniquement pour détecter l’EPO et assimilés…
      S’il était soupçonné de prendre de l’EPO (ou assimilé) pour non-respect de la procédure, il était facile de diligenter un examen sur le taux d’hématocrite dans l’échantillon d’urine fourni… Avant, c’était uniquement sur cette base que les tests sanguins étaient pratiqués pour l’ITF (seuls les joueurs aux taux anormaux devaient ensuite passer le contrôle).

      Bref, s’ils voulaient le faire plonger, suspectant une prise d’EPO, ce n’était pas compliqué : ils ont fait le test. Et ça n’a pas mis en évidence de taux suspect.
      Troicki a pu demander lui-même à faire une contre-expertise sur l’échantillon d’urine prélevé pour appuyer sa défense (c’est sans doute avec cet argument qu’il a obtenu une sanction révisée à 18 mois). Par ailleurs, le prélèvement de sang fait le lendemain pouvait montrer un taux abaissé, mais pas nul. Il ne suffit pas de boire des litres pour diluer le sang. Si ç’avait été le cas, là encore, je doute que la tendance de la sanction aurait été à la baisse.

      Les produits de base du dopage ne sont pas extravagants, avec de l’EPO/like et des steroides, tu as l’essentiel de l’amélioration de la performance (en dehors de ça, il y a juste les stimulants, qui sont bcp plus risqués puisque devant être absorbés dans l’heure pour faire effet, et hautement repérables plusieurs mois après). Le dopage de pointe, on l’a vu avec Armstrong et d’autres cas célèbres, ce n’est pas du dopage super sophistiqué, c’est avant tout une très bonne organisation du protocole, basée sur une très bonne connaissance des règles… Si Troicki se charge, et a sauté sur la perche tendue par le médecin (qui a confirmé sa version) parce qu’il craignait (à tort) d’être positif, c’est vraiment un mauvais ! Ce qui est tout à fait possible, il y a des cancres partout*. Allez savoir pourquoi, chez les serbes, j’ai plus de mal à croire à l’amateurisme…

      *Les pratiques connues, éprouvées, diffusées de dopage, ce n’est pas (plus) de prendre de l’EPO/assimilé en compèt.

      Ah, et pour les théories du complot « l’AMA ne va demander le taux d’hématocrites parce qu’ils préfèrent que ça ait l’air d’une sanction sévère », désolée, c’est tiré par les cheveux. Une andouille qui se dope en compétition et qui n’est pas dans le top 20, c’est du pain béni d’en chopper un par an, et plus convainquant que « mais le docteur m’avait dit que je pouvais peut-être », confirmé par le docteur en question (qui précise juste avoir mentionné n’être pas formel sur l’indulgence de l’AMA).

      J’attends avec impatience de lire le compte rendu des audiences du TAS, j’espère que les partisans du serbo-pourrisme de principe auront l’honnêteté intellectuelle d’en faire autant pour confirmer leurs propos, le moment venu….

      En attendant, un peu de culture : entretien avec le médecin Michel Rieu, incontournable
      http://www.rue89.com/rue89-sport/2013/04/08/face-a-vrais-professionnels-dopage-peut-rien-faire-241015

      extraits choisis : « Le problème, c’est que beaucoup savent très bien qu’un certain nombre de détections ne sont plus utilisées. Par exemple, un repenti, bon cycliste amateur, nous a dit : « L’homotransfusion, on sait que vous ne la recherchez plus donc ça se refait. »
      On avait arrêté car ça se faisait plus et ça coûtait cher ! Même chose pour la Cera [EPO de troisième génération, ndlr].
      Les sportifs savent très bien à quel période les laboratoires recherchent telle substance, telle méthode dopante. »

      et « Actuellement, quand on a affaire à de vrais professionnels, qui font appel eux-mêmes à de vrais professionnels du dopage, on ne peut rien faire. Moi, je peux parfaitement vous manager une équipe avec la certitude qu’il n’y aura pas de positif. »

      ***

      J’ai suivi les liens sur le rapport de la commission du Sénat sur la lutte antidopage, une petite perle : « en 99, Armstrong a été contrôlé 7 fois positif « . Putainn, ah c’était du scoop ses aveux.

      Il y a aussi la fameuse liste, établie de la façon suivante : « Les membres de la Commission d’enquête du Sénat sur le dopage ont eu accès à des bordereaux de prélèvements de cyclistes ayant participé aux Tours de France 1998 et 1999. Ils ont confronté ces bordereaux où figurent les noms avec les résultats de réanalyses effectuées de manière anonyme fin 2004 par le laboratoire de Châtenay-Malabry. Les parlementaires ne donnent pas le résultat de ces recoupements dans leur rapport, mais fournissent les documents permettant d’identifier les coureurs.  » Jalabert, bien sûr, Durand (vainqueur d’étape) et Desbiens (maillot jaune 2 jours) chez les français, les sprinters aussi (Zabel, Cipollini), Olano, Beltran. Les deux premiers (Ullrich, Pantani) – et Ullrich, chopé avec Fuentes, n’avait reconnu que l’autotransfusion…
      http://www.eurosport.fr/omnisport/dopage-30-choses-stupefiantes-lues-dans-le-rapport-du-senat-sur-la-lutte-contre-le-dopage_sto3856889/story.shtml

      • Patricia 27 juillet 2013 at 20 h 55 min

        Extrait choisi, ce paragraphe assez hilarant, qui nous permettra de situer l’hypocrisie de tous ceux qui ont chanté l’air du tennis épargné parce que technique :

        « Entre 2009 et 2011, l’Agence mondiale antidopage a effectué des prélèvements sur 33 sports olympiques. Le trio de tête des disciplines avec le plus de contrôles positifs est constitué du curling (3,4%), de l’haltérophilie (3,16%) et de la boxe (2,37%). Le cyclisme est 6e (1,68%), derrière le basket (1,76%). Le badminton, le bobsleigh et la luge sont les seules disciplines à 0%.

        Les sports paralympiques, pris ensemble, sont quatrièmes au classement des taux de contrôles positifs de l’AMA avec 2,17% de cas positifs.

        Parmi les sports non olympiques reconnus par le CIO, les disciplines les plus sensibles sont le wushu (3,39%), un sport de combat dérivé des arts martiaux chinois traditionnels, le billard (2,40%) et le golf (2,08%). Aucun sport non olympique n’est épargné par les contrôles positifs. Le cricket (0,43%) est le plus discret.

      • Evans 27 juillet 2013 at 21 h 23 min

        Patricia, dis moi, as tu déjà effectué un test de QI? Si oui, combien en as tu? 150, 160, 170?. Es-tu de l’association MENSA de france (j’y suis)? Epouse moi, Lisicki peut attendre. Non mais…

      • Jérôme 28 juillet 2013 at 11 h 08 min

        Patricia, moi je vois très bien pourquoi Troicki et tout autre joueur a plutôt intérêt à se faire gauler pour non-respect d’une obligation de procédure plutôt que pour un contrôle officiellement positif à une substance illégale.

        Précisément parce que le gars peut continuer à dire qu’il est propre, qu’il a mal compris le règlement. Il choisit de plaider la bonne foi et l’ignorance, voire prétend qu’il a été induit en erreur par un médecin. Il minimise sa faute et peut, le cas échéant, laisser subliminalement entendre qu’il est victime d’une punition excessivement sévère puisqu’il était d’après lui de bonne foi.

        Et par ailleurs, je suppose que le contrôle sanguin aurait permis de détecter des trucs que le simple contrôle d’urine ne permet pas de trouver.

        • Patricia 29 juillet 2013 at 12 h 57 min

          Evidemment, le test sanguin est irremplaçable pour certaines substances. Sinon on ne gaspillerait pas d’argent dans le test… Ce qu’il permet de trouver, j’en parle dans mon post : les EPO/like. Il y a un très grand nombre de molécules de ce type, pour lesquelles un test n’a pas toujours été mis au point, ou n’est plus pratiqué. Ce qui signifie que l’on peut se doper massivement à une certaine EPO et n’être pas positif au test pratiqué. Si l’on est bien accompagné dans son dopage (et je crois que c’est le cas des dopés de ce niveau en règle générale), et qu’on voulait prendre le risque d’être suspecté via le taux d’hématocrites, on va choisir un de ces produits.
          Le Docteur Rieux affirme que le dopage à l’EPO en compèt ne fait pas partie des protocoles de dopages pro actuels.

          Par ailleurs, l’AMA a forcément procédé à un test sur le taux d’hématocrite du jour J, qui se pratique sur l’urine, laquelle a été prélevée. Nous saurons donc si le taux de Troicki présentait des valeurs compatibles avec le type de dopage détecté par le test auquel il s’est soustrait. Mais la sanction retenue, qui tient forcément compte de circonstances atténuantes, me paraît peu compatible avec un taux d’hématocrite élevé.

          Raisons pour lesquelles je trouve très peu probable que Troicki ait pu être positif au test sanguin à J -1.

          Il y a un tas de possibilités :

          1) Troicki est de bonne foi
          2) Troicki était chargé à une EPO détectable à J-1 mais pas à J, il a pris un risque énorme et a sauté sur l’occasion miraculeuse de se dédouaner offerte par le médecin
          3) Troicki était chargé à une EPO non-détectable
          => 2 & 3 : Taux d’hématocrites élevé
          4)Troicki était clean pour cette compète mais suit un programme de dopage hors compète
          => 3 et 4 : il a craint à tort d’être détecté, parce que c’est un idiot pas totalement insensible (une minorité des dopés apparemment)

          Mon appréciation actuelle, c’est que 2 a une probabilité très faible, 5% maximum.
          3 est plus probable dans l’absolu (15% ?) ; mais il serait fortement corroboré par un taux d’hématocrite élevé, que je pense peu probable : 7% (implique une incompétence profonde de l’AMA)
          4 : 7% (à la fois tricheur, crétin et doté d’une importante conscience morale)

          Pour 1, je pense que la probabilité recouvre le pattern suivant :
          - très haute probabilité que Troicki ait été patraque (repéré initialement par le médecin);
          - Probabilité élevée d’une peur des prises de sang (qui sont très très rares en tennis): ça doit concerner 70% de la population…
          - Ouverture du « mot d’excuse » proposée par le médecin, quasi certaine (on verra les auditions, mais a posteriori le médecin va évidemment tenter de minimiser son rôle)
          - Adhésion très importante de Troicki à l’autorité médicale (qui en plus l’arrange) : 95% de probabilité (Millgram, ça te dit qq chose ?)
          Mon évaluation me laisse 81% pour ce cas de figure, ça me paraît cohérent…

          Troicki va faire appel au TAS. S’il a un bon avocat, et que son taux d’hématocrite est normal, il devrait en faire état dans sa défense.

          Tu penses que Troicki serait tenté de préférer tomber pour motif procédural plutôt qu’infraction avérée : c’est effectivement plausible, mais ça ne prend pas en compte les probabilités respectives de sanction, à 100% dans le premier cas, bien inférieures dans le second puisqu’au pire, le taux était limite (dopage une semaine avant), au mieux, il était nul.

          J’avais omis de commenter ton dernier § : Enfin, il y a une énorme hypocrisie puisque la définition légale du dopage est moins rigoureuse que sa définition scientifique. Pour tous les produits pour lesquels le dopage est caractérisé par un dépassement de seuil, il y est formellement légal de se doper tant qu’on reste sous le seuil … au moment du contrôle.

          Je me suis documentée à l’occasion de l’affaire Gasquet, j’ai lu pas mal de trucs sur la façon dont ces taux étaient fixés, et évoluent.

          Je dois ajouter deux précisions, qui minimisent ton affirmation :

          1) il est possible de différencier une prise importante, mais éloignée, et une prise proche, mais infime : dans le cas de cette dernière, le produit créé des métabolites qui ne sont plus détectés au bout d’un laps de temps court, spécifique à chaque produit.
          2) une partie importante des produits listés sont assortis de taux zéro. Quand une valeur seuil est affectée, ce n’est pas pour faire plaisir aux dopés, c’est parce que la présence d’un taux donné est normale (pour les hormones par exemple), ou probable (contamination environnementale)

          En fait, la fameuse affaire de la nandrolone dans le tennis (ça a touché aussi d’autres sports), après des années d’études, a mis en évidence que le taux fixé à l’époque n’était pas scientifiquement approprié, et créait des faux positifs en masse. Le directeur de l’AMA, qui avait perdu le cas en appel au TAS, avait ultérieurement reconnu qu’il était soulagé d’avoir été débouté (pour de mauvaises raisons à l’époque), parce que les études qu’il avait lui-même diligentées par la suite sur la population normale prouvaient qu’il aurait commis une injustice. Des tas de sportifs ont aussi purgé à tort des suspensions à cause de ça – époque Coria, d’ailleurs.

        • Colin 29 juillet 2013 at 15 h 11 min

          Je n’aurais jamais cru qu’il était possible, et même envisageable, d’écrire un aussi long et complexe post, incluant une étude comportementale probabiliste, au sujet de… Viktor Troicki. Preuve s’il en faut qu’on trouve tout, mais vraiment tout, sur 15-love.

          • Evans 29 juillet 2013 at 15 h 26 min

            En fait, Patricia, c’est tout et de tout.

    • May 29 juillet 2013 at 13 h 07 min

      L’omerta du dopage dans le tennis a l’air de se décanter. Troïcki puis Cilic… on se rapproche du top 10 là!
      De toute façon je ne vois vraiment pas comment on peut régler ce problème de dopage. Alors que les contrôles sont hyper présents en Atlé ou dans le cyclisme, des noms sortent encore et toujours et il ne s’agit pas que de seconds couteaux.
      J’imagine que ça prendra encore plus de temps dans les sports très protégés comme le tennis, le golf ou le foot pour différentes raisons.
      On situe souvent le problème dans les contrôles qui ne sont pas suffisamment sérieux mais que faut-il faire pour stopper ce fléau? J’ai toujours pensé que le problème ne se situait pas dans le fait de réaliser des contrôles plus efficaces puisqu’ils peuvent être mis sous silence, jurisprudence Agassi ou plus récemment Cilic (il n’y a pas de fumée sans feu). Le vrai problème dépasse les tests. C’est bien beau de pondre des procédures et faire des tests mais que font les instances pour éradiquer réellement ce problème?
      Parce que nous ne sommes pas naïfs nous savons que le dopage est présent mais parce que nous aimons suivre nos sportifs préférés on fait avec. Maintenant reste à savoir s’il vaut mieux connaître la vérité ou toujours avoir ce doute?
      Le dopage, c’est comme le poisson qui se mord la queue, c’est sans fin.

      • Paulo 29 juillet 2013 at 18 h 22 min

        « que faut-il faire pour stopper ce fléau? »

        Déjà, si ce n’était pas l’ITF qui était chargée de l’essentiel des contrôles (comme pour les autres sports d’ailleurs, UCI pour le cyclisme, FIFA pour le foot…), on éviterait d’avoir un organisme à la fois juge et partie – dans le sens où l’ITF ayant pour but premier de promouvoir le tennis, elle n’a pas intérêt à voir tomber ses « vitrines » que sont les top players (euphémisme)… il faudrait au minimum que l’ITF s’ouvre à des organismes plus neutres, ou du moins ayant des intérêts différents, telles les Agences nationales antidopage ; et certainement, comme le disait Travis Tygart (pour mémoire, directeur de l’USADA qui a fait tomber Armstrong), que ses sources de financement soient diversifiées.
        Il faudrait aussi que des moyens importants soient mis (au niveau de l’AMA ?) pour disposer de tests plus efficaces, qui détectent mieux qu’aujourd’hui les substances dopantes.
        Après, concernant le tennis, il faudrait augmenter significativement le nombre de contrôles hors compétition, ceux qui comptent vraiment et qui sont dérisoirement faibles aujourd’hui (en moyenne, proches d’un contrôle par joueur et par an, stats ITF) ; tout comme les tests sanguins d’ailleurs (qui coûtent très cher hélas).

        Sur le « silence » qui serait fait volontairement par les instances (ITF en tête), cela n’est évidemment pas impossible, dans l’absolu, mais compte tenu des procédures en vigueur aujourd’hui et qui en principe impliquent de façon coordonnée l’ITF, l’AMA, les Agences nationales antidopage (et l’ATP je crois), ça paraît difficile en pratique, sauf à ce que tous ces organismes trempent dans la magouille. Ce n’est plus le temps d’Agassi où l’ATP seule gérait l’antidopage. Formellement c’est beaucoup plus lourd (lien fait au travers du programme ADAMS notamment).

        Au passage, il peut être utile de rappeler, concernant Cilic, qu’il est en attente du jugement de son cas, cette semaine selon les médias croates, et que tant que ce jugement n’a pas eu lieu, l’ITF n’a aucune obligation de communiquer sur le sujet (‘présomption d’innocence’) ; c’est après ledit jugement, et si Cilic est déclaré coupable de violation de la réglementation antidopage, que l’ITF aura obligation de publier la sentence (et s’il devait être innocenté, aucune obligation non plus, ce qui paraît logique).
        Son cas est différent (pour l’instant) de celui de Troicki, qui lui a été formellement condamné par le tribunal réuni sous l’égide de l’ITF.
        Le « souci » souvent évoqué selon lequel seulement des « seconds couteaux » seraient pris et serviraient de boucs émissaires, à mon avis viendrait plutôt du fait que si des top players se dopent, ils le font de façon plus « professionnelle » et plus « sûre », à l’instar d’un Armstrong qui maîtrisait les procédures sur le bout des doigts, faisant en sorte d’être certain d’être négatif à chaque contrôle (ça n’exclut pas une éventuelle corruption, mais davantage du style ‘être prévenu des contrôles à l’avance’ que ‘cacher des résultats de contrôles positifs’, manoeuvre a priori beaucoup plus compliquée, comme dit plus haut)

        La problématique du dopage est devenue excessivement complexe : moyens de dopage très élaborés (micro-doses, transfusions autologues, nouvelles substances telle l’AICAR ? etc.) ; tests pas au niveau ; fédérations chargées de la lutte tout sauf désintéressés (comme dit de Mondenard, on donne la clef du poulailler au renard !) ; sans compter les spectateurs qui pour beaucoup veulent voir toujours plus de records tomber, etc… il y a du taf !

  6. Kaelin 27 juillet 2013 at 22 h 59 min

    Dios mio il a bouffé quoi Fognini dernièrement ?? 2 titres et une finale d’affilée pour l’instant

    • Nath 28 juillet 2013 at 0 h 08 min

      J’ai vu quelques matches pour lesquels il donnait l’impression d’être impliqué à 100%, refusant de laisser filer des balles qui auraient fait point gagnant pour l’adversaire il y a peu. Il a pris goût à la victoire, et la période est propice pour performer ;)

      Par contre je l’ai vu aujourd’hui, il avait l’air d’avoir besoin de vacances, je vois bien Robredo prendre son deuxième titre de la saison demain.

      • Conchita 28 juillet 2013 at 11 h 48 min

        Il est boosté depuis que Nath l’a désigné comme le plus beau. « Je suis sexy donc je gagne ». Descartes n’y aurait pas pensé

  7. Conchita 28 juillet 2013 at 11 h 54 min

    Evans, à propos du QI de Patricia, il doit à mon avis de situer entre 170 et 190, étant donné les facilités verbales, conceptuelles dont elle dispose et qui nous mettent tous « sur le cul ».

    C’est la plus intelligente des forumeurs/forumeuses jamais vue. Elle tisse des liens là où nous n’en voyons pas, elle est vraiment à l’extrémité droite de la cloche de Gauss.

    Elle me fait penser à une lecture récente, Ligéia. Nous sommes comme le narrateur face au niveau intellectuel surhumain de Ligéia.

    Oui Patricia est Ligéia et tout ce qu’on peut faire, c’est admirer dans un silence religieux de recueillement.

    • Karim kicks ass 28 juillet 2013 at 16 h 55 min

      Que dire de toi et tes 14 ans alors? Y’a du jus dans ta tête dis donc. Tu me rappelles une autre forumeuse hyper précoce, dans le genre brainy kid elle se posait là.

    • Conchita 28 juillet 2013 at 17 h 51 min

      Moi 14 ? J’en ai presque 18 et j’ose à peine poster tellement le niveau est haut ici…

    • Patricia 29 juillet 2013 at 13 h 33 min

      Réponse à Conchita et Evans : arrêtez de parler de mon Q, c’est gênant à la fin ;) !

      ***

      Allez, gros craquage (les mesures de QI ont été pour moi un sujet d’intérêt plus poussé que le dopage, vous risquez de prendre cher!) ! Les gars, à la MENSA, il faut se recycler : des tests valides détectant des QI supérieurs à 160 n’existent pas.

      Vous avez les tests dits d’intelligence qui vont au-delà, comme les matrices de Raven, ou le machin pour adhérer à la MENSA, qui ne sont pas des tests de QI : ces derniers calculent par définition un Quotient basé sur une batterie de différentes composantes (bien sûr, le principe même à été soumis à de vastes critiques : lire le passionnant « La Malmesure de l’homme » de Stephen Jay Gould). Il y a une hétérogénéité possible importante entre le résultat à ces tests et votre QI (et entre les différents tests composant la batterie du QI).

      Vous avez deux principaux tests de QI, la série des Wechsler et la batterie Catell. Seuls les Wechsler, qui plafonnent à 160, sont utilisés en Europe (pour l’Angleterre je ne sais pas). Donc, basiquement, un européen ne peut se targuer d’avoir un QI supérieur à 160 – il n’y a pas de test homologué pour les QI au-delà, ces tests présentant des pb méthologiques nombreux.
      Les QI type Van Sant sont des extrapolations.

      L’échelle de Catell plafonne elle aussi, mais à une valeur plus élevée – sans pour autant représenter une portion statistique plus faible. La raison est simple : au lieu de choisir un écart-type à 15 points de QI, elle donne un ET à 24 pts. On est dans les 2.5% de résultats au test de QI supérieurs à 100 + 2 ET dans les deux échelles, mais à 130 pour les Wechsler et 148 pour les Catell.
      Un américain avec un QI de 148 perf au même niveau qu’un européen à 130… Les Très Hauts QI démarrent à 145 pour les Wechsler, à 172 pour la Catell. Le plafond est à 160 pour les Wechsler, vers 200 pour les Catell.

      En résumé : une personne testée en Europe affirme avoir un QI > à 170 ? Elle s’la pète ou elle confond test d’intelligence et QI.

      • Karim kicks ass 29 juillet 2013 at 14 h 19 min

        Patricia, existes-tu? n’es-tu pas un ordinateur surpuissant hébergé au pentagone? j’ai peur de toi… tu me fascines, j’ai du fait que tu me fascines.

      • Remy 29 juillet 2013 at 15 h 10 min

        Tu fais quoi dans la vie Patricia ?

        • Conchita 29 juillet 2013 at 16 h 04 min

          Si je devais parier je dirais chercheuse en psychiatrie.

      • Conchita 29 juillet 2013 at 16 h 01 min

        On ne te laissera pas tranquille tant que tu ne nous donneras pas tes scores Catell et Wechsler. Tu réalises qu’à être trop phénoménale tu vas faire concurrence à monsieur 25% {pasbogosse}

      • Kaelin 30 juillet 2013 at 23 h 41 min

        Il me semble bien que Patricia a évoqué plusieurs fois qu’elle recevait des patients et faisait des consultations je pense donc effectivement qu’elle est thérapeute. Généraliste ou spécialiste ou peut-être en médecine douce/parallèle ? :D L’étau se resserre! (et oui Patricia je lis tous tes posts ou presque depuis qqs années :D)

  8. Nath 28 juillet 2013 at 13 h 21 min

    Youyou vainqueur à Gstaad, et d’un !
    A noter que dans son discours de finaliste, Haase a demandé au tournoi s’il pouvait avoir une chèvre ou un cochon l’année prochaine. Youzhny a quant à lui regretté me semble-t-il de ne pas avoir pu affronter Federer cette semaine :mrgreen:
    Un Doudou bien présent dans les esprits, et le coach de Youzhny hilare, plutôt sympa la remise des trophées :)

    • Conchita 28 juillet 2013 at 17 h 53 min

      Il aurait enfin pu le battre c’est pour ça qu’il regrette. Cette semaine beaucoup de top 100 auraient pu battre l’enfant des Alpes

    • Patricia 29 juillet 2013 at 13 h 37 min

      Yeaahh ! Papy rules encore à donf !
      Super Youyou et Robredo !

  9. Remy 29 juillet 2013 at 15 h 17 min

    Mine de rien, Fognini est 16ème à l’ATP et jusqu’à la fin de l’année, il n’aura à défendre que 345 points à défendre!
    (3ème tour à l’US Open et une finale à St Petersbourg)

    • Guillaume 29 juillet 2013 at 19 h 54 min

      En coup de vent : il est 11e à la Race depuis janvier. La première percée dans une élite qui reste monopolisée par les têtes connues.

    • Kaelin 30 juillet 2013 at 11 h 08 min

      Enorme saison et période plus précisément de Fognini c’est impressionnant 11ème à la race et 16ème atp.
      Ca me fait penser à la période Monte Carlo (éclate Murray 6-1 6-2 puis perd vs un Tsonga très en forme sur ce tournoi)-Estoril-Madrid de Wawrinka ya pas longtemps où il fait titre en éclatant Ferrer en finale puis une finale en master 1000 à Madrid contre Nadal, passe un tour à Rome puis déclare forfait et fait ensuite le très bon RG qu’on lui connait (défaite en 1/4 vs Nadal).

      Bon Fognini n’en est pas encore là mais lui qui n’avait aucuns titres et qui gagne un 250, Stuttgart puis un 500, Hambourg (le seul 500 de gilou aussi) puis fait finale derrière d’Umag en perdant contre Robredo, c’est vrmt énorme.

      En double il a également gagné le 2ème titre de sa carrière à Buenos Aires cette année avec Bolelli.

      Il fait par contre une mauvaise saison en GC (OA : défaite au 1er tour VS Bautista Agut. RG : défaite au 3ème tour vs Nadal (bon c’est moins infamant lol mais il me semble que son attitude/implication avait été douteuse sur ce match). Wim : défaite au 1er tour vs Melzer.
      C’est un joueur qui est très mauvais en GC en général d’ailleurs, il perd presque toujours au 1er tour. A voir si sa nouvelle maturité/stabilité va l’aider dans ces tournois aussi, ainsi qu’en master 1000. Il semble pvr le fr puisqu’il avait battu Berdych et Gasquet d’affilée à Monte Carlo cette année pour perdre en demi contre Djoko (sèchement je crois par contre).

      sacré Fabio! sa demi vs Monfils doit valoir le coup d’oeil à mon avis vu le scénario et leurs jeux/personnalité, faudra que je chope des extraits ^^.

  10. Conchita 29 juillet 2013 at 15 h 30 min
  11. Conchita 29 juillet 2013 at 16 h 07 min

    Hingis va vraiment revenir en simple ? Elle va se faire massacrer si c’est le cas

    • Remy 29 juillet 2013 at 16 h 17 min

      Elle est tellement meilleure que tous les bulldozers qui sévissent sur les courts de la WTA.

    • Conchita 29 juillet 2013 at 16 h 27 min

      Techniquement et tactiquement oui mais justement les brutes actuelles vont la massacrer.

      • Kaelin 30 juillet 2013 at 10 h 48 min

        Je suis sceptique aussi comme toi Conchita. Ce n’est pas tant l’âge le pb quand on voit les performances de Williams, la Kuze ou encore Kimiko date Krumm pour aller plus loin, l’âge ne semble pas tellement être un souci en WTA. Par contre le manque d’entrainement et le jeu devenu de plus en plus physique et brutal en WTA un peu à l’image de l’ATP me parait trop rédhibitoire pour espérer quoi que ce soit.. passer qqs tours dans des tournois oui mais en gagner et faire un come back correct je ne pense pas. Henin et Clijsters avaient arrêté bien moins longtemps donc c’est différent.

        En double par contre, pquoi pas …

        • Nath 30 juillet 2013 at 18 h 21 min

          La Kuz a 28 ans, t’exagères de la nommer à côté d’une trentenaire et d’une quadra ! Elle est plus jeune que Li, Stosur et Bartoli parmi les dernières qui ont gagné en GC (que Schiavone aussi mais ça tout le monde le sait). Enfin, Kaelin !

          • Kaelin 30 juillet 2013 at 23 h 36 min

            Autant pour moi je la pensais plus âgée il faut dire qu’elle a une tête de « vieille » non ? :D. Stosur je ne la pensais pas si âgée, Bartoli j’avais oublié et Li je le savais mais j’y pensais plus non plus, il est dur de deviner l’âge d’un chinois en général de toute façon à son physique.
            Schiavone je pensais par contre qu’elle avait 65 ans et non la trentaine..

            Ma culture WTA est exposée sur l’autel de 15love : un vide abyssal

  12. MacArthur 29 juillet 2013 at 16 h 34 min

    Sinon, je repose la question de Remy:

    Tu fais quoi dans la vie Patricia ?

    Où si tu ne veux pas le dire, Tu as fais des études de quoi?

    Et pour finir, tu es blonde, brune ou rousse?

  13. Elmar 29 juillet 2013 at 17 h 47 min

    Le plus grand exploit de Patricia, c’est de parvenir à séduire les hommes par son intelligence!

    • Conchita 29 juillet 2013 at 19 h 30 min

      Pas seulement les hommes Elmar. L’intelligence de Patricia n’est pas loin de me faire lesbienne.

      • MacArthur 29 juillet 2013 at 19 h 49 min

        Hum… Que fait la modération?

      • Conchita 29 juillet 2013 at 21 h 15 min

        Guillaume est passé, mais en coup de vent heureusement qu’il n’a pas vu :lol:

    • Karim kicks ass 30 juillet 2013 at 0 h 10 min

      Ah clair Elmar, clair!!! Manquerait plus qu’elle soit bonne en plus!!!!

      Je me casse…

      • Remy 30 juillet 2013 at 10 h 04 min

        Personne ne doute que Patricia est une bombe sexuelle. Si seulement Richard savait …

  14. Colin 30 juillet 2013 at 10 h 55 min

    May s’est fendue d’un super post faisant une mini-synthèse des 3 tournois de la semaine dernière, et personne ne l’a vu parce qu’il a été publié sur le mauvais article (ben oui, le RYSC, c’est que pour le RYSC!)

    Le voici.

    ———————————————————-
    May 29/07/2013 at 12:27 (edit)

    Flash points sur les 3 tournois de la semaine hors Rysc.

    UMAG: le match de la semaine  Monfils / fognigni

    Ces 2 là nous avaient déjà livré un match rocambolesque à RG il y a 2 ou 3 ans. Ils ont remis le couvert mais cette fois ci, ils n’ont pas joué en retenant leurs coups bien au contraire. Le problème c’est qu’ils n’ont jamais bien joué en même temps. Lors du 1er set perdu 0/6 par Gaël on a retrouvé « monsieur problème existentiel ». Le second set perdu 3/6 est un peu plus équilibré mais Fognigni avait vraiment baissé de rythme physiquement et on sentait qu’il lâchait la partie mentalement.
    Mais pas du out cela, arrivés au 3ème set, les 2 joueurs gagnent chacun leur tour 5 jeux d’affilés. Le 1er à les aligner est Fognigni. Alors qu’on croyait de nouveau une bulle se dessiner, Gaël nous refait une remontée fantastique, revenant de nulle part il parvient à égaliser à 5/5 puis va finir par perdre au TB alors qu’il avait mieux démarré ce dernier jeu.

    Résultat : Robredo a terminé d’achever l’excentrique Fabio pour soulever le trophée bleu électrique qui ne rappel pas du tout que l’on joue sur la poussière Ocre. Le revenant remporte par la même occasion son 2ème titre de la saison. Pas mal!

    ATLANTA: le match de la semaine  Isner / Hewitt

    Ce qui m’a surpris sur ce match, c’est le niveau de jeu de Hewitt. Il a retrouvé toute sa hargne pour ramener les missiles de Big John dans le court mais surtout il a super bien retourné. Résultat, il perd sur le fil au TB du 3ème set. A noter également qu’il a réussit à breaker Isner alors qu’il était à plus de 75 % de 1ère balle, c’est dire la perf du vétéran Australien qui continu sa carrière en bon soldat des courts qu’il est. Quelle abnégation ce Hewitt ! Je ne l’ai jamais apprécié, je n’ai pas non plus suivi sa période de domination mais il prend des points et j’ai même souhaité sa victoire c’est dire…

    Résultat : Isner remporte encore une fois un match 7/6 – 6/7 – 7/6. Si y’en a qui aiment tant mieux, moi pas. Anderson / Isner ou Isner / Anderson? Interchangeable!

    GSTAAD: Le match de la semaine  Brands – Federer
    Je n’ai vu aucun échange de ce tournoi. Mais ces défaites cumulées de Federer contre des joueurs qu’il aurait ridiculisés il y a à peine 1 an ne rassurent pas vraiment pour la suite. Quand on voit Hewitt qui est de sa génération et ancien n°1, j’ai du mal à voir Roger suivre le même chemin… wait and see.
    On retiendra également que Brands après sa victoire sur Federer avait terminé son tournoi.

    Résultat : Youzhy remercie Federer de ne pas arriver jusqu’à lui pour lui permettre de gagner son trophée. Opportuniste!

    • Remy 30 juillet 2013 at 11 h 06 min

      Et comme personne ne lit le RYSC …

      Pour revenir sur Federer, il est dans une mauvaise passe parce que son dos est en vrac. Je dis pas qu’il va gagner à nouveau contre le Top 8 en GC, mais contre Brands c’était n’importe quoi. Il fera mieux.

    • Kaelin 30 juillet 2013 at 11 h 31 min

      Sacré Hewitt, quand j’ai vu le score tout à fait honorable de son match vs Isner et qu’il avait réussi à la breaker alors qu’il servait si bien ça m’a bien fait marrer. Jamais ô grand jamais je n’enterrerai ce type, une telle hargne, combativité est vrmt exceptionnelle, il fait encore des très bons résultats le bonhomme. Il est un peu en dehors du top 50 à la race comme à l’atp mais il pourrait bien y revenir. Je ne le vois pas se faire ejecter du top 100 avant 1 an ou 2 sauf blessure.

      Content pour Isner ainsi que pour la finale d’Anderson que j’apprécie. Le retour de Karlovic à Bgogota m’a fait marrer aussi. C’est pas forcément mauvais d’avoir un serveur fou (Karlo est tout de même la référence citée encore mtnt pour ce domaine, plus encore que Roddick) et donc coupeur de tête potentielle dans les plus gros tournois. Belle perf tout de même lui qui était très mal classé après sa méningite et sachant qu’il n’est plus tout jeune.

      Content pour Youyou, sa déclaration m’a fait bien rire lui qui fait partie des plus grands souffre douleur de Fed à l’image d’Hewitt et Roddick entre autres.

      Pour Robredo bon jmen fiche un peu même si son retour à ce niveau là m’impressionne (interpelle?) bcp après un arrêt si long, à son âge. Plus globalement son jeu m’emmerde et sa personnalité aussi. En cette période de sujet de dopage dans le tennis, voir Fognini perdre finalement « exténué » en finale après avoir enchainé tant de victoires (12-13 je crois) en rassure toutefois certains, ça aura au moins eu cet « avantage ».

      Monfils qui est encore blessé sinon et qui ne jouera pas Washington lol. Sacré la Monf et moi qui ait cru un moment qu’il reviendrait au top tennistiquement, mentalement et physiquement après avoir loupé Wimbly pour des raisons obscures (de fille selon Antoine! c’est vrai que ‘cest bien possible vu le bonhomme).

    • May 30 juillet 2013 at 19 h 16 min

      Merci pour cette sortie de l’ombre Colin.
      C’est vrai que le fil Rémy est consacré au Rysc donc mon poste est mieux sur celui-ci.

  15. Kaelin 30 juillet 2013 at 12 h 20 min

    C’est vrai qu’il y a très peu d’activité sur le site, moi-même je n’ai pas trop le temps en ce moment (j’étais en pleine recherche d’appart étudiant pour l’année prochaine à Lille mais c’est bon c’est enfin trouvé ^^).

    Je profite d’avoir désormais un peu de temps pour écrire ici.

    L’actu n’est pourtant pas si pauvre que ça :

    La perf de Razzano qui élimine Kuznetsova 10 ans après sa seule victoire sur elle haha. Blague à part même si ça veut pas dire grd chose, Razzano est vrmt une joueuse que j’apprécie, très combative et au jeu et à la carrière contrariée par de gros coups durs. Elle a tjrs essayé de revenir à son plus haut niveau après chaque mauvaise période doncrien que pour ça je la respecte.

    Fish qui revient. J’aime bien son jeu très solide, complet, puissant surtout sur dur. Il arrive très souvent à se transcender sur son sol, cme bcp d’américains mais lui c’est encore pus flagrant je trouve.
    Il sait également jouer sur gazon, il avait remporté Newport en 2010 vs Olivier Rochus. Il a même un titre sur terre je viens de voir d’ailleurs (mais aux states, ça confirme ce que je disais) : à Houston où il bat Melzer en 2006.

    Sinon il a donc gagné 4 titres sur dur : Stockholm, Delray Beach, et 2 fois Atlanta (en battant 2 fois Isner).
    il reste donc un joueur de dur avant tout, au jeu très stéréotypé américain (énorme service, coup droit, puissance, se transcende sur ses terres, fighting spirit) où il a fait la majorité de ses finales perdues également. Il a également une volée correcte, un revers solide et de magnifique soquettes que personne ne lui envient et qui font toujours marrer les commentateurs de canal + (ça doit pas être les seuls mais je m’en souviens bien lol) quand il joue.

    Il est revenu depuis Atlanta où il perd en prenant un set à Russel (ça change des duels de gala Haas – Federer, là c’est petit frisé en marcel teigneux contre Mr Poisson en soquette). Je pense que si sa santé se stabilise (ce qui n’est pas certain malgré tout car je crois qu’il a de gros pbs de coeur), il peut nous fr une saison américaine sur dur tout à fait correcte et taper qqs moyens poissons du top 20 30 à la Gulbis, Bennetteau, Chardy…

    Un Llodra – Stepanek de prévu à Washington. Ca vaudra ptet pas le Fognini Monfils de Umag mais ça peut valoir le coup d’oeil cme souvent entre ces 2 là ou du moins entre 2 types de jeux aussi atypique/à l’ancienne.

    Anderson confirme que c’est un joueur assez solide sur qui il faut compter sur dur, Isner reprend un peu de poil de la bête avec ce titre à Atlanta. Karlo est revenu. Attention les retourneurs va falloir bien régler la mire. Jmen fais pas pour Djoko Murray mais pour les autres va falloir assurer!
    C’est vite fait de se prendre un 7-6 6-7 7-6(12) avec ce genre de type. En parlant de très gros serveurs, j’y pense, Olivetti le français n’a jms vrmt confirmé après son gros tournoi de Marseille où justement je crois qu’il élimine Fish et perd contre Lllodra ya qqs années.
    Ah même si je viens de voir que Karlo avait abandonné vs Ebden à Atlanta mais c’est pour se reposer et non pour blessure dit il.

    Sinon en vrac (bon ça l’été déjà un peu ms bon) :

    Grosse contre perf de Stephens qui perd d’entrée à Washington contre Puchkova. Alors elle c’est enf ait tout le contraire de Fognini (même si elle est bcp plus jeune), c’est à dire qu’elle fait de magnifiques tournois du GC (demi à l’OA, 1/8ème à RG et 1/4 à Wim) mais n’y arrive pas dans les petits. Remarquez vous me direz qu’il faut mieux que ça que l’inverse même si au final c’est les titres qu’on retient c’est pas Gilles Simon qui va dire le contraire. Plus sérieusement cette joueuse a un potentiel énorme, j’attend de voir la saison sur dur globale qu’elle va faire, je la suis de près.

    Donna Vekic et ses 17 ans continuent d’impressionner, elle passe son 1er tour à Baku sans problème. Elle fait une très bonne saison. Avec Mladenovic qui fait une saison énorme à 20 ans la relève semble toujours venir de la même origine balkanique/Europe de l’Est/ Russie (bien que plus trop depuis qqs années chez les jeunes russes me semble t-il? il y a un pb de renouvellement de generation chesz les gars aussi parallèlement au pb américain. Quand on voit les nations de tennis que sont pourtant les USA et la Russie ça fait drôle) semble t-il, ça n’est pas près de changer.

    Le récent vainqueur italien chez les jeune de Wimbledon, le jeune Quinzi évoque le dopage et le cas Djoko Roger Nadal : http://tennistrotteur.com/2013/07/29/dopage-quinzi-parle-de-nadal-djokovic-et-federer/

    Le père de Djoko (qui n’a décidément pas l’air d’avoir bcp de qualités) s’amuse à faire parler de lui pour mettre son fils (enfin lui aussi par la même occasion) en avant en disant n’importe quoi http://tennistrotteur.com/2013/07/29/nadal-et-federer-dans-le-viseur-du-pere-djokovic/

    • May 30 juillet 2013 at 19 h 33 min

      Concernant tes liens postés Kaelin:

      Il y a longtemps que les personnes qui veulent faire parler d’elles n’ont qu’à citer les noms qui vont bien pour qu’on les remarquent. Ils auront beau dire une multitudes de choses intéressantes ou mêmes banales, ce qui fera le buzz c’est de balancer de noms et si possible ceux qui intéressent le plus grand nombre. Ça marche à tous les coups.
      Que ce soit les parents de Djoko ou lui-même, ils font bien trop d’efforts pour avoir la reconnaissance que reçoivent ses rivaux. Je crois que la méthode est mauvaise et ça va finir par lasser plutôt qu’autre chose. Il risque pourtant de finir en tête du classement en fin d’année pour la 3ème année consécutive ce qui n’est pas très courant, il faut laisser les choses se faire naturellement et il y aura un retour, reste à ne pas tout gâcher avec des p’tits mots inutiles surtout venant d’un tiers.
      Quand aux jeunots, s’ils arrivent parmi les top players, ils se la ramèneront moins sur le dopage, pour le moment, ils ne savent pas de quoi ils parlent. Ça viendra.

  16. Elmar 30 juillet 2013 at 19 h 39 min

    Comment voulez-vous prendre la WTA au sérieux quand un set se termine au tie-break après… 12 breaks!

  17. Conchita 30 juillet 2013 at 23 h 13 min

    @ Kaelin, le premier retour d’Hingis n’était pas totalement une réussite pourtant c’était il y a 7 ans je crois. Depuis, la puissance est devenue encore plus importante sur le circuit et j’ai entendu dire qu’elle n’a pas vraiment pratiqué. Il est clair qu’elle a un super jeu, même mieux que Radwanska dans le genre. Elle est quand même d’une époque où on pouvait être numéro 1 mondiale à 16 ans, je ne pense pas que ce soit possible aujourd’hui. La plus précoce de ces dernières années reste Wozniacki qui devait avoir 20 ans et a bénéficié d’un bon contexte.

    • Karim kicks ass 31 juillet 2013 at 1 h 11 min

      Moi je pense qu’il y a sept ans le niveau était sérieusement plus élevé en wta. Ça jouait peut-être 5% moins vite mais ça frappait plus fort, vraiment plus fort. Je pense d’ailleurs quà l’époque on devait être plus coulant sur les stéroïdes.

  18. Conchita 4 août 2013 at 20 h 09 min

    trop mignon :
    http://www.chronofoot.com/roger-federer/l-039-histoire-touchante-de-roger-federer-et-d-039-une-fan-atteinte-d-039-un-cancer_art40007.html

    Si je lis trop d’histoires comme ça je pourrais peut être recommencer à aimer le Suisse

  19. Kaelin 5 août 2013 at 16 h 33 min
    • Kaelin 5 août 2013 at 16 h 38 min

      J’aurai bien vu la Monf l’accompagner mais il est déjà en spectateur haha! il a l’air bien cool et déjanté Dolgo j’adore ce type et surtout son jeu et sa folie

    • Kaelin 5 août 2013 at 16 h 48 min

      du coup je suis tombé sur une autre vidéo sympa de lui après : http://www.youtube.com/watch?v=2Waj9jk5LgI&feature=player_embedded il commente ce qu’il y a dans sa chambre et dans son sac durant l’open d’australie 2012. C’est rassurant qu’ils s’amusent aussi comme des jeunes de leurs âges malgré tout ce qu’ils ont à gérer dans leur carrière de très haut niveau, ça fait plaisir à voir!

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis