Palmarès 15-Love Awards 2013

By  | 3 janvier 2014 | Filed under: Insolite

15-Love Awards 2013 – présentation

Les résultats

Antoine Gazonne, Rémy est un Pou, MacArthur Alterne, Karim est une Chèvre adepte du Postérieur de Serena, Jeanne/Conchita choque, Persée a la classe, Elmar est Suisse, Ivan est un Bouc (un avenir avec Karim ?), Colin est un Phasme, Oluive est JarJar, Antoine et MacArthur nous Grattent et Evans nous Gonfle, Sam est une Pastèque, Kaelin Mouille, Captif.

Pendant ce temps,Skvorecky gagne au Scrabble, forcément.

On peut aussi vous le dire en images :


 *

Blabla

Le palmarès fut difficile à établir, avec un quorum atteint de justesse (15 multi-votants plus le mono-vote de Ronald et le bi-vote d’Ivan), des nominations ex aequo en-veux-tu en voilà couplées à des votes blancs en pagaille, et une créativité débridée sur le Scrabble Award. Un point de procédure, bien connu des tenanciers des jeux : que faire en cas de lauréats ex aequo ? J’ai décidé qu’en cas d’égalité, le candidat avec le plus de votes à lui seul consacré l’emporterait. En cas d’égalité persistante ? Le candidat déjà récompensé cédait gracieusement son fauteuil. Toujours pareil ? Un fauteuil pour deux.

 ###

Quelques observations chiffrées pour faire honneur à mon Jeff Award du fanatique de la statistique (poutou Ivan) :

Dans l’ensemble, le procédé du Portrait chinois couplé à des nominations libres a généré un nombre de nominations par award, assez classique, de 5 ou 6 nominés : c’est le cas de 7 catégories.

D’autres ont conduit à une prolifération des propositions : c’est logiquement le cas du Tommy Robredo Scrabble Award (13 nominés), mais aussi du Choc Award et de l’Award de l’Alternance (10 nominés chacun), et dans une moindre mesure, du Gilou Award (8) et des JarJar et Tomic Awards (7).

Seuls deux prix ont relativement bridé les propositions (et mérité les « évidemment » généreusement saupoudrés sur les bulletins) : l’Award du « Poil à Gratter » (4 nominés) et surtout, le Goat Award (3 nominés!).

Certaines élections ont été remportées avec une marge écrasante digne d’un dictateur équatorial  ; dans l’ordre, Ivan-the-Goat (71%), suivi d’Evans-Many-times (66.66%, le chiffre de la Bête !), Antoine-le-Gazon (60%), Rémy-le-Pou et Persée-la-classe (57%), à une encolure de Kaelin-le-Mouilleron (56%).

Le poids lourd des nominations est Tonton Antoine, qui récolte 20 votes répartis sur 6 catégories ! Karim est son dauphin avec 16 votes, concentrés en revanche sur les 2 catégories remportées. Ils sont aussi les seuls candidats multi-récompensés avec MacArthur (11 nominations réparties sur 3 catégories).

Deux candidats donnent allègrement dans l’éclectisme, à l’instar de Tonton Antoine : Elmar (14 nominations réparties sur 5 catégories) et Votre Servante (13 nominations sur 6 catégories).

 ###

Avant de publier le décompte, je répertorie les 10 Awards créés spécialement pour la catégorie Tommy Robredo Scrabble Award :

« Award de la mauvaise foi qui déplace des montagnes », « Award de la contrepèterie moisie » et « Jeff Award du fanatique de la statistique », décernés par Ivan (vous voyez bien que ce type n’a rien d’un Bouc et tout du Provocateur patenté !)

« Meilleure scène d’adieu de l’année et le plus inattendu retour », décerné par Oluive, qui rejoint le « ‘Au revoir’ … mais en fait non je reste » de Rémy et « l’Award du plus délicieux faux départ » de ma Pomme.

Le « Söderling Award » proposé par Oluive.

« Award de la déclaration d’amour conjointe à 15-Love », toujours moi. 

« L’Ecole des fans Award » by Todd-Jacques Martin, créé par Lorio.

« Award de la meilleure créatrice d’awards« , créé par Skvorecky qui grâce à ce petit plus l’emporte d’une courte tête sur Lorio comme Votant le Plus Fayot (selon leur propres termes !)

 ###

 Décompte

*

Le seul homme qui la fait rire, j’aurais pas deviné.

« Gazon maudit Award», by Judy & Ivan : 6 nominés

Antoine : 9

Elmar: 3

Rémy , McArthur, Ulysse : 1

 

« Pou Award », by David & Conchita : 5 nominés

Rémy : 8

Sylvie : 3

Marie-Jo : 2

Kaelin, Conchita : 1

 

« Award de l’Alternance », by Juan Martin du Pur Parpaing : 10 nominés

Mc Arthur : 5

CK : 3

Jérôme : 2

Denden, Montagne, Ivan, Antoine, Kristian, Babolat, May : 1

 

« Award de la Chèvre de Monsieur Seguin », by Roger & Mirka : 5 nominés

Karim : 10

Patricia : 4

Antoine : 3

Guillaume : 2

Arno : 1

 

Gachassin maraboute Rafa… encore raté !

« Serenass Award », by Patrick & Serena : 6 nominés

Karim : 6

Julie : 5

Patricia : 3

Sam, CK, Carole Bouchard : 1

 

« Choc Award », by Marion & Walter : 10 nominés

Jeanne/Conchita : 5

Oluive & Elmar : 2

Persée, Sam , Julie, Ivan, Nath, Patricia, Antoine : 1

 

« Docteur Horrible et Mister Love Award de la Vraie Classe », by les « Mille et tre » : 5 nominés

Persée : 8

Homais : 3

Elmar, Concombre, Geô : 1

 Gaël… sinon, rien.

« Award de l’Autre Suisse », by Stan & Benoît : 6 nominés

Elmar : 7

Sam & Patricia : 2

Quentin, Oluive, Geô : 1

 

la main innocente de Princesse Fiona

« Goat Award », by Richard & Nath : 3 nominés

Ivan : 10

Sylvie : 3

Benja : 1

 

« Gilou Award du meilleur Phasme », by ses fans révélés : 8 nominés

Colin : 4

Marie-Jo : 4 (2 conjoints avec Guillaume)

Guillaume : 3

Kaelin : 2

May, Skvorecky, Patricia, Sylvie : 1

 

« Jar Jar Binks (peace, love and Ganja) Award », by Gaël et les autres dans sa tête :  7 nominés

Oluive : 6

Sam : 4

Don J, Fred, Concombre, Babolat, Skvorecky : 1

 

« Poil à gratter Award », by Ernsts : 4 nominés

MacArthur : 4

Antoine : 4

CK : 3

Conchita : 2

 

« How many times Award », by Jerzy & Jack the Ripper : 5 nominés

Evans : 8

Jérôme, CK, Concombre, Antoine : 1

 

« Tomic Award de la Pastèque », by Thomas Drouet : 7 nominés

Sam : 5

John : 3

Ulysse : 2

Nath, Persée, Homais, Skvorecky : 1

 

Award « Mouilleron le Captif », by DoubleFaute : 6 nominés

Kaelin : 9

Ronald : 3

Patricia, Remy, Babolat, Homais : 1

 

Bonus : « Tommy Robredo Scrabble Award », by Incognito : 13 nominés

Skvorecky : 4

William : 3

Conchita  & Patricia : 2

Sylvie, May , Antoine, Concombre, Rémy, Guillaume, Marie-Jo, Elmar, Canapé Man : 1

About 

Avocate attitrée de Richard Gasquet sur 15LOVE (SAUVEZ les bébés phoques !) et Thiemolâtre irrécupérable. Que le Revers à Une Main soit avec toi.

Tags:

14 Responses to Palmarès 15-Love Awards 2013

  1. Karim 2014 reloaded 31 décembre 2013 at 12 h 56 min

    Vêtu d’un smoking Armani en peau de tigre – Donatella n’a pas voulu au début mais hey, money talks – et d’une paire de mocassins vernis en peau de gavial, je m’avance sur l’estrade pour récupérer mes deux prix remis par Marion Bartoli et Marie-José Pérec. Sacré moi-même, j’ai réuni les deux sportives françaises les plus détestées de tous les temps. Ce qui est clair c’est que y’aura pas débroussaillement de foune ce soir parce que ces deux-là m’inspirent autant le sexe qu’un poster de Pierre Ménès en guêpière Victoria’s secret.
    Je risque quand-même la bise, Marie-José aurait peu se raser, ça pique. Marion sent le pain d’épice et a encore quelques miettes aux commissures des lèvres ; rien à dire elle Prosper vraiment depuis son sacre. Mon prix, mes prix !
    Je voudrais remercier le public car c’est avant tout à lui que je dois tout ; les votes c’est vous. Je ne m’étendrai pas sur Serena, ou en tout cas sur le prix à son nom. La photo en dit assez et tout homme avec une jauge normalement tarée au niveau des burnes ne peut que ressentir une irrépressible envie de possession sauvage. Serena c’est l’être primaire en toi qui s’exprime, c’est le niveau zéro de la pyramide de Maslow, avant respirer et chier. Serena elle se déshabille devant toi et y’a marée basse sanguine partout dans ton corps, tout globule valide convergeant (il y a con et verge là mine de rien) pour procurer à ton pénis l’ultime turgescence. Satan se pointerait et me proposerait « en Serena un jour puis flaccide pour toujours » que je signerais tout de suite. Baiser Serena et mourir. Baiser Serena à en mourir.
    Pour le prix de la chèvre je remercie mon coach et ma maman – merde ma maman est mon coach c’est vrai – sans qui rien n’aurait été possible. Un éclair, un clavier, que la lumière soit. La lumière fut un temps ; la lumière fuit depuis mais chaque seconde passée ici, chaque échange, chaque délire sont un pur moment de plaisir, un trip, un fixe. Mais là public j’appelle Patricia sur le podium pour lui remettre très sincèrement le trophée ou en accepter en tout cas une garde partagée. Elle est mon vote, et de loin. Je le dis sans forfanterie aucune ni modestie feinte. Patricia est intimidante de génie et donne l’impression qu’au milieu du calcul de son QI on doive taper ENTER et aller à la ligne. Pat c’est du lourd (Marion aussi, qui a mangé la moitié de sa robe en choco et prétend que c’est parce qu’elle préfère s’habiller court). Bref être nominé seulement aux côtés de Patricia eût suffi à mon bonheur.
    Je termine en souhaitant un réveillon du tonnerre à tous, et une putain d’année 2014 de la mort qui tue. Je ne prendrai aucune résolution concernant Nadal dont je continue à rêver qu’on désensable la raie du fion à tout jamais mais bon…
    Je vous aime.

  2. William 31 décembre 2013 at 14 h 07 min

    Aie ! Je passe pas loin du Tommy Robredo Award, mais je suis bien content que Skvo remporte un prix !

    J’en profite pour vous (re)souhaiter une belle et joyeuse année 2014 !

    Je copie/colle mon post-scriptum du volume 8 de la saga Patricia-Elmar-Antoine-Karim :

    « Un dernier mot en total hors-sujet : je bosse actuellement au Cirque du Soleil à Paris et je ne peux que vous recommander chaudement d’y aller ! On plie bagage le 19 janvier ! C’est peut-être l’occasion de voir un ou deux 15-lovers en chair et en os et, giga cerise sur le gâteau : j’ai 15% de remise sur les places ! Héhé!

    Happy new year ! »

  3. MacArthur 3 janvier 2014 at 14 h 46 min

    Bonne année à tous!

    Je voudrais remercier chacun de vous pour son vote même si pour certains, ça n’a pas toujours été facile d’accepter que les fondations du site soient secouées :-).

    Je dédie mes prix à une fille spéciale sans laquelle je n’aurais pas été où j’en suis aujourd’hui :-). Pour son énergie, sa passion, son intelligence et surtout pour ce que je considère comme sa plus grande qualité: chercher à « comprendre » plutôt qu’à simplement « expliquer ». Merci à toi, Patricia!

  4. Kaelin 3 janvier 2014 at 15 h 19 min

    Merci Patricia et bonne année tennistique à tous !

    Je dédie mon award au site doublefaute de Ronald qui m’a toujours soutenu et inspiré ainsi qu’à Patricia !

  5. Remy 3 janvier 2014 at 16 h 57 min

    Noooooooooooooo !

    • Patricia 3 janvier 2014 at 20 h 04 min

      Siiiiiiiiiiiiii…..

  6. Colin 3 janvier 2014 at 19 h 21 min

    Merci Patricia pour cette jolie conclusion d’une élection même pas truquée.

    J’en profite pour souhaiter une superbe année 2014 à tous les 15-lovers, qu’ils soient rédacteurs réguliers, épisodiques ou simples lecteurs.

    De l’action, des surprises, des retournements de situation, de l’humour, de l’amour, du sexe et de l’émotion, voilà les ingrédients qu’on trouve dans toutes les belles histoires, et que, j’espère, nous récolterons en masse lors de cette nouvelle année tennistique.

    J’en profite aussi pour vous remercier pour mon élection au rang de Phasme Suprême. J’essaierai de me montrer digne de cet honneur, et de toujours parler et agir selon les enseignements de Dieu, aka Gillou. Cette élection est d’ailleurs amplement méritée. En effet, je suis bon partout. Techniquement, à part… euh non, à part rien, je n’ai aucune lacune.

  7. Antoine 3 janvier 2014 at 20 h 30 min

    Incroyable ce début d’année en fanfare ! Voilà que je décrouvre les résulats d’un jeu auquel je ne comprends rien, dont je n’ai pas entendu parler pour cause de trève, et dont je n’ai même pas pu critiquer les règles et que vois je ?? 20 nominations, un record !

    Merci les amis, vous êtes vraiment trop bons avec moi. Vous avez eu tort et vous le regreterrez, c’est moi qui vous le dit ! Et ce gazon maudit award me va droit au coeur ! Merci encore et les meilleurs de mes voeux à tous.

    Maintenant, je vais lire tous ces articles que je n’ai pas lus, n’ayant pas cliqué sur 15 love depuis la finale de la Coupe Davis. Je vois même qu’il est question de grandeur & décadence. Ce post marque donc ma rentrée pour démarrer cette saison du bon pied. Je vais vous dire un truc: cette année, il ne faudra pas prendre Roger comme tocard mais comme performeur.

    Après avoir viré Paul, je me suis auto-viré en suggérant à Roger mon remplaçant. Ce n’était pas très difficile à trouver: Edberg of course ! On raconte partout qu’il a été assez difficile à convaincre mais c’est du pipeau. Déjà, il y a avait Ivan avec Andy mais quand le Djoker a recruté Becker, cela démangeait déjà Stephan d’en découdre avec les deux autres à nouveau. Tout ce que j’espère, c’est que cela marche et qu’au dela des 10 ou 12 semaines convenues qui sont une période d’essai, cela colle.

    Potentiellement, c’est le meilleur coach que Roger pouvait trouver. Big Mc était l’autre option possible mais il est vraiment occupé et puis s’est permis de dire qu’il ne pensait pas que Roger allait gagner un autre grand chelem ce qui l’a éliminé ipso facto. En plus, Big Mc aurait il su coacher, lui qui ne s’entrainait presque pas ? Tout a été mis au point en même temps à l’intersaison comme il se doit. La nouvelle raquette est enfin au point. Bref, on repart à zéro avec Edberg qui va apporter un gros plus, espérons le, au niveau volée. Pas besoin d’être un génie pour comprendre que ce n’est pas pour trainer au fond du court que Stephan a été recruté. Pas impossible qu’il lui apprenne en plus à faire un retour en revers sur le secondes d’un gaucher non plus.

    Je sens que cela va cartonner. Cerise sur le gâteau, les courts sont super rapides à Brisbane et c’est tout bon pour Roger qui matraque. Les joueurs australiens racontent partout que cela va être plus rapide à Melbourne aussi et ce n’est pas moi qui m’en plaindrait. Nadal non plus qui a dit que cela ne le dérangeait pas. Faut dire que l’animal sait désormais jouer sur dur aussi bien que n’importe ou et ça, c’était quand même la grande nouvelle de 2013 et lui a valu d’avoir détroné le Djoker à son tour.

    C’est pas non plus pour faire joli que Roger joue le double avec Mahut qui devait jouer avec un autre mais qui est super content de jouer avec Roger. Il a d’ailleurs dit qu’il n’y avait que Roger pour faire certains coups et venant de voir le smash amorti retro (!!) que Roger a réalisé lors de son double contre Chardy et Dimitrov, ce n’est pas moi qui dirait le contraire.

    Ca, je n’avais jamais vu cela, même chez Gaël à l’entrainement…Ca c’est un coup qui vous met de bonne humeur pour la semaine…

    Mon prono pour 2014 est que Roger va gagner à nouveau un grand chelem et cela me met aussi de bonne humeur. En plus, il va être père à nouveau.

  8. Sam 3 janvier 2014 at 22 h 51 min

    C’est d’un pas huileux que je m’approche du micro, après avoir longuement réfléchi et hésité à venir.
    Huileux car j’ai conscience d’avoir reçu l’Aouard le plus glissant, récompensant mon Indéniable Génie et sanctionnant ce qui pourrait être pris d’un prime abord pour de la flemme. Sauf que,là, les Véritables Lecteurs auront su lire entre les lignes, et auront compris cette stratégie que je me vois aujourd’hui sommé de dévoiler au grand jour : je suis Marat Safin. Pour être plus clair, si besoin était, ma carrière sur 15L était (« n’est » pas, la faute à qui je vais dire dans 5 lignes); au-delà d’un article, ou deux, ou trois, ou dix-sept, une Incarnation. Deux articles en cinq ans. Hé oui, voilà, c’était mon ambition : plutôt qu’écrire la nécro de ce brave Marat, j’allais DEVENIR le Marat de 15L. Des coups d’éclats, des blessures, et deux articles. A cinq ans -cinq ans ! – d’intervalle. Un gâchis, la fête, l’âme slave de 15L, homard et vodka. Je m’y voyais déjà : « ha putain, Sam le Homard, avec le potentiel qu’il avait, quand on pense à ce qu’il aurait pu faire…S’il avait pas passé son temps à faire la bringue »… »ha putain Sam Le Homard, son comm’ sur Gasquet -Modiano en 2008, il était encore capable de faire ça, et sur herbe en plus…Pfff ». Et puis, lentement mais surement, ma mécanique huileuse aurait infiltré les cerveaux et dépassé à jamais les canons du journalisme en ligne: il ne s’agirait plus d’écrire sur mais d’être devenu ce que tu écris. Et là, je me présentais à la Douma.
    Tout ceci filait bon train lorsque mon ambition fut réduite à néant par un modérateur dont je préfère taire le nom par BNP Paribas et qui décidait un beau matin à N+4ans et pas cinq, de me faire gagner un deuxième article du GC, ici connu sous le nom de « DkokoSlip ». Un arrêt brutal, le tête à queue de la DeLorean. Par ce geste, par BNP Paribas, l’histoire était réécrite et Johansson retournait à son rang de post-Sundsrom. UN retournement spatio-temporel dont je suis l’innocente victime et qui me renvoie dans les limbes…

    Huileux aussi parce que j’aurai bien aimé choper l’Aouard d’Oluive.

  9. Sam 4 janvier 2014 at 0 h 16 min

    Mais bon, revenons en à l’actualité, si actualité il y a …

    Car non, l’actualité n’existe pas. Sauf pour l’Equipe et les journalistes pour lesquels l’actualité c’est être au plus près du temps, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus le moindre laps de temps entre nous et l’évènement ; L’Equipe fait son job en étant rivé aux battements du cœur de Schumacher. Il y a le droit, c’est l’Equipe, c‘est un sportif. Le Sport autorise à être là, le Sport demande à être Là. Le Sport, c’est le Direct. Le Direct, c‘est information. Et aujourd’hui, information, c’est le Sport. Benoist Dusquesne, premier dans la catégorie Moto – Chirac 95. L’infiniment direct, le microscope de l’instant, le trou noir de l’hystérie. Est-ce qu’il y a quelque chose que nous pourrions filmer entre les battements du cœur ?

    Oui, on a trouvé quelque chose. L’année prochaine, Becker, Edberg, Lendl, Bruguera. Dans les tribunes, soit, mais ça sera toujours moins chiant que de filmer l’agonie d’un Djokovic-Nadal. Quel est le sens d’un Djoko – Nadal ? Quel est l’enjeu ? En quoi s’intéresserait-on vraiment sérieusement à Qui va gagner ? Hmmm ? Ok, il y a bien quelques fans, probablement… C’est leur truc. Mais finalement, on le sait bien, le problème d’un Djoko-Nadal, c’est que c’est morbide : juste deux types qui ont oublié loin derrière eux, si tant est qu’ils l’aient jamais connu, le sens de la vie et du beau (en fait, à dire comme ça, ça me fait penser aux histoires de Formule 1 de Karim). Non, ça n’est pas pour dire que le sens du beau c’est Federer. Enfin si, d’une certaine manière, mais pas de sa faute. Dans la beauté de Federer il y a aujourd’hui l’aléatoire, le raté et la déception. Beautiful looser, m’étonnes que tu sois de plus en plus adulé. N’importe quel échec de Federer à venir, et il risque d’y en avoir pas mal sera toujours plus prenant que les NadJoko. Cette année, les 1/8 ème de finale de Fed feront plus d’audience que les finales des deux autres. Tant mieux. Il y aura cette année plus de vie dans les défaites de Federer que dans le néant des DjokoNadal ;

    Et c’est peut-être bien pour cela qu’on a garni les tribunes. Comment faire de l’actualité avec ces deux-là ? Six heures d’actualité. Six heures. Interview de Boris, gros plan de Stephan. Comment s‘appelle ce sport rigolo ou les cyclistes sur pistes sont tirés par un type en mob ? Le tennis cette année, ça va être ça, sauf que le type en mob c‘est Boris Becker. Ce qui se passe sur le terrain ne suffit plus coco. On va leur ressortir des trucs qu’ils connaissent, Noah veut toujours pas, mais dans l’ensemble on a un beau plateau pour la première année. Stephan Vs Boris, toutes les dix secondes entre chaque point, enfin le tennis va devenir un sport d’équipe ! Ou de binômes. La team Stephan / Roger Vs la team Boris / Novak. Reste un souci avec cette affaire de Coaching… Mais oui et non, ça pourra être marrant de les voir faire la gueule dans les tribunes, pour de faux, en se prenant 5000 dolls d’amende.

    Ca ne sera plus mieux avant car le avant va devenir maintenant. A la suite d’Ivan, Stephan et Boris vont faire leur entrée dans l’Actualité et le présent jusqu’à avoir les Légendes au Complet, la Tournée des 80’s. Leurs gestes, leurs loges dans les tribunes, leurs froncements de sourcils, leurs têtes entre les mains à la balle de match, leurs interviews par Nelson Montfort, leurs girlfriends : welcome back dans le présent. Aux Edberg Becker guerrières des Wimby 80’s on va nous opposer des poignées de main beauf de Laurent Luyat : fuck off.

    • Patricia 4 janvier 2014 at 20 h 40 min

      Putain, Sam, t’essaie encore de te faire articuliser direct-d’entrée, toi ! A-SSU-ME, maintenant que c’est foutu pour Marat et la Douma ! C’est super beau, les battements de cœur avec le flou/enchaîné (une figure de style homarde). Coupe-pince tes coms de belle taille, sers-la nous comme une chronique-édito (par exemple « Bisque, bisque, divagations tennistiques d’un Homard »), 4 par an et tu le boucle, ton foutu Grand Chelem.

      Hop, dans la cave!

  10. William 4 janvier 2014 at 11 h 28 min

    Antoine is back ! Bonne nouvelle !

    J’ai retrouvé le point dont tu parlais, le smash amorti retro : http://www.youtube.com/watch?v=cLBZYZOYkFk

  11. Kaelin 4 janvier 2014 at 15 h 14 min

    ERV en finale à Chennai ! Cool ! J’aime bien ce joueur. Et il était mené dans le 3ème donc c’est bien retourné. Avec Monfils aussi en finale, ça fait déjà 2 français très en forme. Tsonga aussi est en finale de la Hopman Cup avec Cornet, décidément. Chardy qui fait demi à Brisbane et qui prend un set à Roger également.

    Gasquet blessé et Paire qui fait déjà n’importe quoi sont les 2 déceptions françaises .. Benneteau aussi qui se fait dégommer au 1er tour m’enfin on s’en fout un peu.

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis