Welcome to Wimbledon 2014 : les huitièmes de finale

By  | 29 juin 2014 | Filed under: Actualité

On se retrouve pour les premières affiches de la deuxième semaine du Grand chelem londonien. Les premiers tours ont régalé : des bons matchs, des joueurs qu’on n’attendait pas Marin+Cilic+Wimbledon+Day+5+SLnuZYqJVaTlforcément, un Darren Tullet aux tenues plus bigarrées de jour en jour, bref, bienvenue à Wimbledon !

Très causant durant ce tournoi, je me fends d’une petite présentation histoire de nous offrir un terrain de jeu pour les commentaires et, aussi, de me mouiller un peu avec des pronostics dont j’ai le secret. Quasiment aussi fort que Karim, j’ai presque toujours tort. A moi de faire mentir les statistiques ! Fidèle à moi-même je vous proposerai même une ou deux rencontres du tableau féminin. La dernière fois où mon flair a fait mouche ? Schiavone – Kuznetsova à Melbourne, un très grand match !

Un rapide tour d’horizon en amuse-bouche avec le haut du tableau masculin :

Djokovic-Tsonga (logique du classement respectée)

Chardy-Cilic (attendus : Gulbis-Berdych)

Murray-Anderson (le Sud-Africain remplace Fognini)

Dimitrov-Mayer (l’Argentin profite de l’élimination de David Ferrer)

Et… Et on s’arrêtera là, la pluie ayant empêché le bon déroulement des matchs dans la partie basse du tableau. Seuls Roger Federer et Rafael Nadal ont pu bénéficier du toit.

Edito : une partie du reste des affiches est connue ! Ce qui nous donne donc :

Robredo-Federer (l’Espagnol élimine la tête de série numéro 15, Janowicz)

Kyrgios-Nadal (le jeune Australien gagne sa place en sauvant 9 balles de match face à Gasquet et en éliminant le vainqueur de Monfils)

Djokovic-Tsonga : Why Can’t I Be You ?

4 ans que Jo attend de battre Djoko à nouveau. Depuis une victoire française à l’Open d’Australie en 2010, c’est 10 défaites consécutives qui pèsent sur les épaules du Manceau. Dur extérieur, terre battue, gazon, indoor, Grand chelem, Masters 1000, ATP World Tour Finals, tout y est passé. Tsonga n’a inquiété Djokovic que deux fois durant cette terrible disette : en demi-finale à Wimbledon en 2011 (4 sets serrés) et surtout à Roland-Garros en 2012 (4 balles de matchs en quarts de finale). Si on peut à juste raison décrier les résultats de Tsonga cette année, il faut reconnaître qu’une embellie pointe le bout de son nez sur ce tournoi de Wimbledon. Deux matchs en cinq sets sur trois matchs, certes, mais deux premiers tours très difficiles : Melzer au premier, Querrey au deuxième. Sa récompense fut un cadeau au troisième tour en la personne de l’humble Jimmy Wang. Djokovic a également connu des fortunes diverses. Expéditif face à Golubev (0, 1 et 4), poussif face à un virevoltant Stepanek (victoire au tie-break du 4e) et inquiétant face à Gilles Simon. Son Altesse Phasmissime l’a breaké à de nombreuses reprises et surtout Djokovic a fait un roulé-boulé-grimacé digne des meilleurs footballeurs. Alors quid de cette épaule gauche ? Djokovic va-t-il rassurer et hausser son niveau de jeu ? Tsonga peut-il créer la surprise ?

Face-à-face : 12-5 Djokovic.

Mon prono : Djoko en 4.

Chardy-Cilic : Harlem Shuffle

Deux garçons dans le vent. A ma gauche, Jérémy Chardy : 1m88 de frappe sèche en coup droit et de grosses premières qui claquent. Le bougre s’invite en huitièmes de finale d’un tournoi du Grand chelem pour la troisième fois seulement, après Roland-Garros 2008 et l’Open d’Australie 2013 (défaite en quarts contre Murray). Il joue bien, et il vient surtout de sortir Stakhovsky, demi-épouvantail et tombeur de Federer l’année dernière, en terminant sur un beau 6-0. Le Français a réalisé le plus bel exploit de sa carrière cette année à Rome, en battant Federer au deuxième tour. Après un bel été américain en 2013, Chardy prouve qu’il peut bien jouer sur toutes les surfaces. A ma droite, Marin Cilic : 1m98 de frappe sèche en coup droit et de grosses premières qui claquent. Quoi ? Comme Chardy ? Ah bah ça va cogner, tiens ! Le Croate doit sa place en huitièmes à une belle victoire nocturne en trois sets contre Berdych. On retrouve enfin l’ami Marin, qui s’était caché à l’orée de la terre battue, comme tous les ans. Il avait pourtant bien commencé l’année : un maigre 2e tour à Melbourne perdu contre Simon mais un beau run ensuite : victoires à Zagreb et à Delray Beach puis finale à Rotterdam, perdue contre… Berdych. Il retrouve les huitièmes de finale sur gazon pour la troisième fois, après 2008 (défaite contre Clément) et 2012 (défaite contre Murray). Il confirme ses aptitudes sur cette surface et puis merde, on l’aime bien ce Croate, tête d’Elie Semoun montée sur échasses. Ma préférence va au petit protégé de Goran Ivanisevic mais je sens Chardy en grande confiance… Ca va cogner !

Face-à-face : 1-0 Chardy.

Mon prono : Chardy en 5.

10456279_705810442823270_4072037139637766810_n Robredo-Federer : There Is A Light That Nevers Goes Out

Je vais faire très simple : pas vu une seule image du brave Robredo pendant la première semaine. Il vient de se tirer d’un piège en cinq sets contre Jerzy Janowicz, après avoir battu Mannarino en trois sets et Lacko en quatre. Qui a oublié la terrible déconvenue de Federer en huitièmes de l’US Open 2013 ? Trois sets et une « autodestruction » en règle, selon le mot du vaincu de New York. A quoi s’attendre ici ? Federer réalise une entame de tournoi très solide, même si seul son deuxième tour – passé avec brio – représentait un danger avec le canonnier Muller. Contre Giraldo il n’a eu qu’à défendre deux balles de break, sauvées avec la manière (mené 15-40, il aligne deux aces et deux services gagnants alors que Giraldo venait de lui infliger deux retours gagnants pas piqués des hannetons). Federer aura cœur à laver l’affront d’il y a presque un an. Mais on reste sur gazon, et la tâche parait loin d’être insurmontable.

Face-à-face : 10-1 pour Federer (dernière rencontre remportée par Robredo, aucun match sur gazon).

Mon prono : Federer en 3.

Kyrgios-Nadal : Spanish Bombs

Nadal a certes perdu trois set en route (le premier de chacun de ses premiers matchs) mais il a bouclé les trois derniers sets de son match contre Kukushkin en totale démonstration. Il est mobile, tourne comme jamais autour de son revers et le coup droit claque parfaitement. L’addition risque d’être salée pour le héros de la première semaine. Eh oui, les 9 balles de match sauvées contre Gasquet, c’était par lui ! Le jeune Australien à la coupe de footballeur peut se vanter d’avoir joué pleinement sa chance et Dieu merci, ce n’était pas un exploit sans lendemain puisqu’il a éliminé un autre jeunot au tour suivant, le Tchèque Vesely, tombeur de Monfils. J’ai du mal à vendre ce match car je pense que cela va être une boucherie verdâtre mais sait-on jamais ? Kyrgios sert bien et il a du cran, alors…

Face-à-face : aucune rencontre.

Mon prono : Nadal en 3.

Vous l’attendiez tous… L’affiche féminine !

Sans surprise, il s’agira d’un cocorico opposé à un cri du cœur… Eugenie+Bouchard+Wimbledon+Day+2+UVAJlLuWplql

Cornet-Bouchard : Plasticine

Don’t forget to be the way you are, chante Brian Molko de Placebo. Voilà deux joueuses qui jouent crânement leurs jeux. Du contre et du lift en coup droit chez la Française, de la cadence et du jeu vers l’avant pour la Canadienne. Alizée Cornet vient de créer la sensation de la première semaine en éjectant du tableau la numéro 1 mondiale, Serena Williams. Pour être tout à fait honnête il faut souligner que Son Altesse Serenissime n’était pas tout à fait elle-même, mais l’a-t-elle été depuis le début de l’année ? Déplacement lourdingue, presque comique dans le petit jeu et surtout pas de titre en Grand chelem pour l’ogresse de 2013. De son côté, Alizée prouve que sa victoire à Dubaï contre cette même joueuse n’avait rien du hasard. Dépassé 6-1 dans le premier set, elle se reprend et aligne les jeux en profitant des errances de Serena jusqu’à mener 5-1 dans le set décisif. Déjà un beau départ. L’Américaine aura beau débreaker une première fois, Cornet finit par l’emporter, en accrochant au passage le scalp le plus chevelu de sa carrière, et ce dans le plus beau des tournois. What else ? Bouchard continue quant à elle de ravir les amateurs de belle plastique et vient de se défaire d’une nominée redoutable au titre de Miss 15-Love de l’an dernier : l’Allemande Andrea Petkovic. Demi-finaliste à Melbourne et à Paris, la Jennifer Lawrence (comprenez la « almost girl next door« ) du tennis peut-elle faire la passe de trois ? Elle confirme en tout cas les espoirs portés en elle et prouve qu’elle peut bien jouer partout. Je sens la perf sans lendemain pour Cornet, pas franchement réputée pour son mental en acier trempé… A elle de me faire mentir.

Face-à-face : 1-0 Cornet

Mon prono : Bouchard en 3.

Un dernier mot sur un match en retard qu’il ne faudra louper sous aucun prétexte : Isner-Lopez ! Services costauds et placés, volées au couteau, frappes à plat, les amateurs de jeu sur gazon n’auront aucune excuse s’ils ratent ce match ! Signalons aussi un Wawrinka-Istomin loin d’être gagné d’avance pour le mieux classé des deux…

Bons matchs à tous !

About 

A fait l'acquisition d'un revers à une main et vit d'un amour sans fin pour la famille des talents au bras juste. Mon carré d'as : Agassi, Safin, Kuerten, Federer...

Tags:

536 Responses to Welcome to Wimbledon 2014 : les huitièmes de finale

  1. MacArthur 1 juillet 2014 at 18:16

    Nadal fait une erreur tactique. Il devrait davantage exploiter le coup droit de Kyrgios maintenant.

  2. MacArthur 1 juillet 2014 at 18:18

    Il envoie quand des missiles en retour l’Australien.

  3. Antoine 1 juillet 2014 at 18:40

    Il est vraiment pas mal le petit australien, surtout vu son classement et le fait qu’il est très perfectible…

    Après la perte du premier set, Nadal a changé de tactique, visant avant tout à passer ses premières pour se mettre à l’abri et il a bien fait puisqu’il ne gagne plus un point sur sa seconde balle. Pas de problème sur la première.

    Il est toujours incapable de lire la première balle de Kyrgios qui n’a toujours pas perdu un point dessus. Par contre Nadal gagne maintenant une majorité des points sur la seconde de l’australien (plus de 60% contre 30% au premier set) devenu fortement dépendant de son %age de premières. Or, il n’a pas un %age élevé 57-58%..

    Je suis surpris en revanche de constater que le déplacement de Nadal n’est visiblement toujours pas au point…

    • Antoine 1 juillet 2014 at 18:43

      ..Ah ça y est il a perdu un point sur sa première, la 37ème…

      • Antoine 1 juillet 2014 at 18:44

        ..Et un deuxième et cela fait une balle de break pour Nadal..Ace

        • Antoine 1 juillet 2014 at 18:45

          ..Et un troisième..Cela finit par rentrer..

          • Antoine 1 juillet 2014 at 18:47

            ..Et voilà, un set partout…

            Rafa tient le bon bout.

  4. Patricia 1 juillet 2014 at 18:45

    J’arrive, je vois le score et j’imagine tout de suite Rémy, décoiffé, l’air égaré et fébrile, « sruttrouutt restssons clalllme » !

  5. May 1 juillet 2014 at 18:46

    Il n’aura pas eu un match facile sur ce Wim. S’il passe, il faut croire au miracle, c’est Rahan après?

    • Antoine 1 juillet 2014 at 18:47

      Oui, il a battu Nishikori en 4.

    • Skvorecky 1 juillet 2014 at 18:54

      Croire au miracle? C’est un chouïa exagéré, non? On parle de Nadal, là.

      • Antoine 1 juillet 2014 at 19:09

        Je trouve aussi…

        Je vois mal comment le match pourrait échapper à Nadal..Cela prendra plus ou moins de temps mais l’australien gagne de moins en moins de points sur le service de Nadal depuis le début du deuxième set, et de son côté Nadal remporte une majorité des points sur la seconde balle de Kyrgios…Celui ci est donc tenue d’augmenter son %age de premières, ce qu’il fait, mais du coup Nadal en retourne plus et mieux…

        Ce que peut espérer Kyrgios, au mieux, c’est de gagner un autre set au tie break…ou que Nadal foire un jeu de service. Mais c’est ce qui risque surtout d’arriver à Kyrgios..

      • May 1 juillet 2014 at 19:18

        J’admets le chouïa exagéré ;)

  6. Geo 1 juillet 2014 at 19:10

    Bravo Rao! Merci Nishi!

    Ce qu’il advient sur le Centre Court est étonnant. Un bon lien pour suivre le match?

    • Antoine 1 juillet 2014 at 19:14

      ..Désolé, je suis au café..

    • Geo 1 juillet 2014 at 19:40

      Shocking! Un thé, François Jauffret, voyons.

  7. Sam 1 juillet 2014 at 19:39

    Ce lien là marche pas trop mal, quand c’est Fed qui joue…

    http://live.drakulastream.eu/static/popups/2263131339367250.html

    Oh P… le petit Ronaldo a gagné la troisième.

  8. Patricia 1 juillet 2014 at 19:40

    Qu’est ce qu’il tient bien le coup mentalement, ce petit !
    deux sets dans la poche, c’est bon Rémy, tu peux commencer à convulser !

  9. Skvorecky 1 juillet 2014 at 19:46

    Bon c’est bien mignon tout ça, Nick, mais j’ai un billet sur Rafa, moi, ça va pas cette histoire.

    • Antoine 1 juillet 2014 at 19:49

      T’as parié sur Rafa, Skvo ?? mais cela ne rapporte rien..

      • Patricia 1 juillet 2014 at 20:03

        comme vainqueur du tournoi…

  10. May 1 juillet 2014 at 19:47

    Tout compte fait je n’exagérais pas tant que ça. 2 sets à 1 pour Kyrgios. Ceci dit Nadal n’a plus le droit à l’erreur mine de rien. Je file voir Messi.

    • Skvorecky 1 juillet 2014 at 19:57

      Break Kyrgios dans le quatrième. Cette fois, ça devient chaud. Le match va dépendre du service du jeunot. Reste à savoir s’il va ressentir la pression de conclure un tel match.

  11. Antoine 1 juillet 2014 at 19:48

    2 sets à 1 pour Kyrgios…Il a fait quelques boulettes dans ce tie break et j’ai bien cru qu’il allait le perdre mais non, il s’en tire et prend l’avantage. Il semble insensible à la pression ce qui le rend encore plus dangereux..C’est l’avantage de la jeunesse. Il ne réalise pas vraiment. Quand on lui a demandé s’il pensait pouvoir gagner, il a répondu oui..

    Nadal a eu sa chance, à la fois avant le tie break puisqu’il a eu une balle de set, puis dans le tie break..

    Et finalement Kyrgios empoche ce troisième set alors que les stats sont à l’avantage de Nadal puisqu’il gagne plus fréquemment le point au retour: 13 contre 10 à Kyrgios. Ce dernier a surtout réussi à gagner plus de point sur sa seconde balle: il est revenu au dessus de 50% à nouveau dans ce set.

    Nadal est maintenant dans une situation dangereuse : il a grillé ses deux jokers et n’a plus droit à l’erreur. Il ne peut pas perdre son service mais ne l’a pas perdu une seule fois jusqu’ici. Il lui faut soit breaker, soit gagner le tie break du 4ème. S’il le fait, Kyrgios aura du mal au cinquième. La chance réaliste de Kyrgios est de refaire dans ce quatrième set ce qu’il a fait au troisième…

    • Antoine 1 juillet 2014 at 19:55

      ..première balle de break pour Kyrgios depuis le premier set..

  12. Skvorecky 1 juillet 2014 at 19:52

    Pas de balle de break sur le service de Nadal depuis le premier set… Il faut juste pas paumer les tie-breaks.

    • Antoine 1 juillet 2014 at 19:56

      ..trop tard, il y en a eu une et il s’est fait breaker..3-1 Kyrgios

  13. May 1 juillet 2014 at 19:57

    Le jeune fonceur vient d’enfoncer le clou.

  14. Antoine 1 juillet 2014 at 19:59

    Il fait tout pour debreaker Nadal 30A…Non, il n’y arrive pas 4-1 Kyrgios..

    Nadal ne va pas s’en sortir….Une nouvelle star est née. Un jeune qui déboulle et qui bat le numéro un mondial à Wim…

    • Sylvie 1 juillet 2014 at 20:02

      Nadal tant que le match n’est fini il n’est pas mort. Il n’y a qu’un break, ça peut tourner vite et en cas de 5e il serait favori

  15. Sylvie 1 juillet 2014 at 20:00

    Wouah ! J’en suis bouche bée. Maintenant faut tenir et ne pas qu’il se mette à réaliser ce qu’il est en train de faire. Tant qu’il garde cette étonnante décontraction ça peut le faire, s’il gamberge c’est mort.

  16. Skvorecky 1 juillet 2014 at 20:02

    Au fait, comment a fait Richard pour prendre 2 sets et presque le match contre un tel monstre?

  17. Antoine 1 juillet 2014 at 20:02

    Nadal aura progressivement gagné de plus en plus de points sur la première balle de l’australien mais ce dernier a augmenté considérablement son pourcentage de première dans ce quatrième set, 88%..

  18. Coach Kevinovitch 1 juillet 2014 at 20:03

    Alors ca doit le niagara dans les culottes de beaucoup la, en ce moment. Quandd je vois Kyrgios, je repense a nos debats sur la vitesse des surfaces et Nick confirme ma these. Un gazon ancien avantagerait davantage des mecs comme lui, Anderson, Raonic, Karlovic que Federer

    • Antoine 1 juillet 2014 at 20:06

      C’est sûr Coach….Plus c’est rapide, plus un grand serveur est avantagé et plus la surface réduit les écarts de niveau…Cela donne plus de chances à celui qui est le moins bon, surtout s’il a un très gros service..Cela me parait incontestable..

      • Skvorecky 1 juillet 2014 at 20:24

        Définis « moins bon ».

      • Coach Kevinovitch 1 juillet 2014 at 21:00

        En dehors de toute considération sur « être bon au tennis c’est savoir jouer tel ou tel coup », même en termes de classement ça se tient. Un joueur moins bien classé à fort service serait beaucoup plus létal sur gazon qu’ailleurs.

        Mes deux joueurs prennent la porte et de manière toute pourrie en plus, quelle journée!

    • Coach Kevinovitch 1 juillet 2014 at 20:38

      Je n’en ai jamais doute mon cher Antoine. Je reecrivais cela car quand les debats sur les vitesses de surface s’engagent, l’acception generale relayee est que Federer est une victime du ralentissement des surfaces qui a beneficie a Nadal, Djokovic surtout qui ont gagne des titres qu’ils n’auraient pas du gagner.

      Or, Federer a egalement beneficie du ralentissement des surfaces qui a « elimine » des grands titres sur surface rapide des joueurs comme Karlovic, Raonic, Anderson par exemple. Et Roddick aurait ete bien plus dangereux a Wimbledon.

      Idem pour la « disparition » du jeu d’attaque a cause du mechant ralentissement des surfaces avec comme symbole la rarefaction du service volee….qui etait deja condamne de toute maniere. Dans les annees 1990, il n’y a deja plus vraiment de service volee. C’est du service puis volee pour terminer quand le relanceur a reussi par miracle a relancer decemment la balle.

      Dans le service-volee, le service facilitait l’approche et c’etait au jeu au filet de faire la difference. Dans le service puis volee, le service fait quasiment tout le travail.

  19. Antoine 1 juillet 2014 at 20:04

    Il ferait mieux de rester sagement au fond..Il a paumé un point au tie break comme cela et là, il est maintenant à 30A.

  20. Remy 1 juillet 2014 at 20:04

    A un jeu de la victoire.
    Je garde tout commentaire pour moi histoire de ne pas lui porter la poisse.

    • Skvorecky 1 juillet 2014 at 20:07

      Rémy, va falloir assumer la gueule à la Cristiano Ronaldo, la coupe mulet et les tatouages en avatar…

      • Remy 1 juillet 2014 at 20:11

        Laisse moi la soirée pour trouver ça :mrgreen:

  21. Sam 1 juillet 2014 at 20:05

    Star is born, star is born… Mouais. Becker, Mac, Kyrgios. Mouais. on voit ça dans deux jeux et quatre jours.

    • Antoine 1 juillet 2014 at 20:07

      Disons qu’il est en train de faire à Nadal ce que Roger a fait à Sampras en 2001..

    • Geo 1 juillet 2014 at 20:42

      Je dirais plutot qu’il a fait à Nadal ce qu’un autre Australien grand et grec, Philippoussis à fait à Sampras à l’Open d’Australie 1996, tout en puissance, en insouciance. Je ne vois que Dimitrov pour suivre la chaîne des demi-dieux mais il aurait fallu que le meurtre du père ait lieu cette année justement, l’an prochain Grigor sera trop bien classé. Quant à Kyrgios, il lui faudra confirmer mais la révolte gronde et la relève pointe, c’est certain.

  22. Sylvie 1 juillet 2014 at 20:08

    Le jeu de service le plus important de sa vie

  23. Remy 1 juillet 2014 at 20:10

    Y’a moyen de trouver un avatar sympa !
    Nadal dehors et des points au RYSC, que du bonheur.

  24. Patricia 1 juillet 2014 at 20:10

    Alors là………
    Il était sur un nuage, il a progressé de manière stupéfiante en quelques mois, mais….
    C’est plus fort que Rosol, hein…

    • Remy 1 juillet 2014 at 20:12

      C’est fort.
      On cherche des nouvelles têtes, en voilà une !

  25. May 1 juillet 2014 at 20:10

    Je salue l’exploit! Nadal n’a pas su bien jouer les points importants et Kyrgios y a cru et surtout il l’a fait!

  26. May 1 juillet 2014 at 20:12

    Maintenant reste à digérer la victoire et à confirmer. Il a les armes pour battre Raonic.

    • Skvorecky 1 juillet 2014 at 20:26

      Espérons qu’il ne s’arrête pas là en effet! Il lui est permis de rêver.

  27. Patricia 1 juillet 2014 at 20:12

    Bon, le truc sympa en plus c’est que j’ai trouvé le moyen de regarder les matchs en hd sur le site de la bbc.

    • Remy 1 juillet 2014 at 20:17

      Vu à partir du tie-break sur Be In

      • Patricia 1 juillet 2014 at 20:19

        gratuit je veux dire….

        • Alex 1 juillet 2014 at 21:30

          ON VEUT L’ASTUCE !

    • Geo 1 juillet 2014 at 20:18

      Formidable. Bahrami-Leconte en double sur le court numéro un. Je file voir ça.

    • Patricia 1 juillet 2014 at 21:39

      Il faut télécharger un truc qui s’appelle « expat shield » qui permet aux anglais à l’étranger de regarder la BBC sans être bloqués par leur ID.

      • Alex 2 juillet 2014 at 08:52

        Merci :)

  28. Antoine 1 juillet 2014 at 20:12

    ..Et il termine sur un ace ! Bravo à lui. Très gros match et énorme performance évidemment…

    C’est clair qu’on tient un futur grand tellement il a encore plein de défauts..

    Concernant Nadal, je ne l’ai pas trouvé bon. Il ne se déplaçait pas bien, c’est surtout cela qui m’a frappé. Il a perdu deux ou trois points qu’il ne fallait pas perdre mais cela arrive. IL ne pouvait pas remporter ce tournoi. Il n’était pas au niveau ou il doit être en deuxième semaine pour espérer remporter le tournoi…

    Si Djoko gagne le tournoi, il pique la place de Nadal..

    • Remy 1 juillet 2014 at 20:16

      Djokovic ne passera pas Murray

      • Ivan 2 juillet 2014 at 09:44

        Mercedi 28 mars 2043 il pleuvra sur la majeure partie de la France avec quelques éclaircies dans le sud-ouest en fin d’après-midi.

    • Sylvie 1 juillet 2014 at 20:21

      ça serait dommage que ce tournoi se termine par une victoire de Djoko

  29. Sylvie 1 juillet 2014 at 20:12

    Ce qui m’a impressionnée c’est son côté zen. Il sortait des coups gagnants en marchant !

    • Patricia 1 juillet 2014 at 20:16

      Il a un très gros mental, aidé par le fait que c’est vraiment pas le mec compliqué. Il ne s’est posé aucune question, assez à la Tsonga 2008.

  30. Sam 1 juillet 2014 at 20:14

    Raonic – ‘Grios en quart. Et un Suisse ensuite. Qu’en penser…? On est loin de la conjonction astrale pour Fed en tous cas.

  31. Patricia 1 juillet 2014 at 20:17

    Haha à mourir de rire, MacEnroe en pleure !!! Il vient de voir la Vierge, elle a une coupe de mulet !

    • Kaelin 2 juillet 2014 at 00:00

      putain Patricia, si je pouvais mettre ton commentaire en favori comme sur un tweet, je le mettrais et même plus! allez je le copie colle en statut facebook!

  32. Skvorecky 1 juillet 2014 at 20:20

    Tous les Raonic, Nishikori, Dimitrov, c’est très bien de les voir progresser peu à peu, de s’installer dans le top 20, puis 10, etc. Mais ils n’ont pas réalisé la moitié de ce qu’a réalisé Kyrgios sur ce tournoi. Il est plus jeune que tout le monde, il n’a peur de rien, il bombarde sans aucun complexe le numéro 1 sur le central de Wimbledon, bref, là on tient enfin, peut-être, un futur grand du tennis.

    Et si j’ai porté la poisse à Rafa avec mon pari (je vais résilier de ce pas mon compte à bwin, merci Nick, grâce à toi je ne deviendrai pas ludopathe, de la même manière que quand j’ai fumé ma première clope, j’ai vomi, et du coup n’y ai jamais pris goût!), si j’ai porté la poisse à Rafa, disais-je donc, j’hésite à dire ce que je pense sur la suite du tournoi… mais Kyrgios est pour moi candidat au trophée.

    • Patricia 1 juillet 2014 at 20:25

      Tu sais Tsontson avait fait la même chose, Bernie avait fait la même chose…

      Kyrgios a un très gros potentiel, indubitablement, mais mentalement son insouciance l’a beaucoup aidé.

      • Skvorecky 1 juillet 2014 at 20:30

        Tsonga en 2008, c’est vrai. Que de chemin non parcouru depuis! Mais il avait quand même déjà 22 ans.

        Bernie, tu veux dire Tomic? Rien de comparable avec ce qu’a fait son compatriote aujourd’hui, enfin je trouve…

        • Patricia 1 juillet 2014 at 20:39

          Au même âge et au même stade du tournoi il bat Djokovic.

          • Patricia 1 juillet 2014 at 20:42

            J’ai été vérifié, c’est une connerie, il a perdu contre Djokovic en quarts !
            C’est effectivement bien différent….

            • Patricia 1 juillet 2014 at 20:44

              Il a sorti Soderling qui était top 5, un an plus jeune que Kyrgios.

            • Skvorecky 1 juillet 2014 at 21:03

              Oui, voilà, c’était un beau parcours, il avait aussi sorti Malisse je crois, puis avait bien résisté à Djokovic, le futur vainqueur. Et il avait 18 ans.

              Que de chemin NON parcouru pour lui aussi!

    • Coach Kevinovitch 1 juillet 2014 at 20:49

      Comme Patricia l’a dit, Tsonga a fait la même chose il y a 6 ans pour être sans GC, 17 ème mondial et avec seulement un M1000 gagné qui est Bercy.

      Là Kyrgios a fait un exploit mais c’était au meilleur endroit face au plus accessible des très grands joueurs pour le coup. Ca fait un peu trop de circonstances favorables pour tirer des plans sur la comète. Ce d’autant plus que ce match et le coup des neufs balles de match sauvés contre Gasquet sont très difficilement transposables sur d’autres surfaces.

      Les Dimitrov, Nishikori, Raonic ont gagné beaucoup plus de tournois de lui et ont une certaine régularité qui Kyrgios peut difficilement avoir à son âge, c’est logique. Mais comme Raonic, il est monté au classement assez vite grâce à son service mais pour viser le top du top, je miserais plus sur des profils comme Nishikori ou Dimitrov.

  33. Patricia 1 juillet 2014 at 20:21

    Et maintenant, on se fout moins de la gueule de Richard qui disait qu’il serait hyper bien classé dans quelques années, potentiel pour le top 5….

    Richard « la défaite généreuse » a encore frappé.

    • Remy 1 juillet 2014 at 20:23

      Richard a remis Kyrgios dans le match alors qu’il dominait aisément.
      Nadal a affronté un meilleur Kyrgios.

      • Patricia 1 juillet 2014 at 20:38

        Ce qui est exceptionnel dans le match contre Nadal, c’est pas qu’il ait montré un niveau de jeu A+ au lieu de B+, puis A contre Richard : c’est qu’il ait gardé son niveau au lieu de mouiller tout à fait logiquement dans les moments à haute tension. Ce truc très spécial, c’est exactement ce qui l’a fait remporter le match contre Richard, remonter dans le 5è et sauver les balles de matchs.

        Richard l’a remis dans le match avant mais dans le 5è, il avait refait le boulot et c’est le concours de circonstances et l’absence de fébrilité de Kyrgios qui ont fait basculer le truc. Et gagner le match contre Richard l’a vraiment gonflé à bloc, la suite étant du bonus.

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis