Roland-Garros : et à la fin, c’est un Français qui gagne

By  | 20 août 2014 | Filed under: Rencontres

IMG_1181C’est un Roland-Garros où un Français gagne forcément à la fin. Comme un clin d’œil à la Préhistoire du tournoi, avant les Internationaux de France, bien avant que le nom de Rafael Nadal ne vienne supplanter celui de Max Decugis au nombre total de victoires. Comme un pied de nez aussi au sevrage de vainqueurs tricolores au mois de juin depuis Yannick Noah et Mary Pierce. Bienvenue à « l’autre » Roland-Garros, celui de juillet et août, au cœur de l’été : les championnats de France.

Sentez-moi cette bonne odeur de terre battue, encore humide de l’arrosage humain mais vivement séchée au mélange de soleil et vent au-dessus de Roland-Garros. C’est la mi-août, les professionnels du tennis s’esquintent les adducteurs sur le ciment américain. Les amateurs, eux, sont à « Roland » pour les championnats de France.

Un drôle de cocktail, bien mélangé, servi frappé, que cette compétition servie en deux sessions, de part et d’autre de la trêve de début août, et qui ranime vigoureusement l’ensemble des courts annexes du théâtre des Internationaux de France. Au fil des catégories d’âges et de classements, on y croise, en vrac ; des (très) vieilles gloires du tennis mondial, type Gail Benedetti (ex-Sheriff, ex-Chanfreau, ex-Lovera), multiple championne du « French » en double ; des compétiteurs du dimanche au niveau suffisamment costaud pour s’offrir une apogée sportive personnelle dans l’un des plus beaux stades de tennis du monde ; des pros jamais montés bien haut à l’international mais infatigables routiers du circuit français (en deuxième série, aussi appelé ‘Critérium’, le recordman de victoires a pour nom Xavier Pujo, 279e à l’ATP en 2003) ; sans oublier quelques profils atypiques parfois, tel un Kenny De Schepper, professionnel tardif, finaliste surprise du « Crit » en 2010 et huitième de finaliste à Wimbledon trois étés plus tard.

Au hasard des courts, et des tableaux, on croise aussi de la progéniture de 15lover : la petite Louise a bien grandi depuis les tournois d’été des Sables-d’Olonne, et papa Pierre la suit maintenant en bord de court aux championnats de France cadettes (15-16 ans). Louise réalise une belle percée dans son tableau, gagne deux matchs, dont une « perf » sur une adversaire mieux classée, et perd avec les honneurs en huitièmes, en trois sets. « Ma Louise a fait de bons championnats, souligne le papa à l’adresse de votre serviteur. Après, c’est vrai qu’elle n’est pas dans le même système que les toutes meilleures, qui sont déscolarisées, emmenées toute l’année sur des tournois à l’étranger et accumulent ainsi beaucoup d’expérience. Mais bon, pour elle comme pour nous c’est clair : son projet n’est pas de devenir pro, elle veut juste aller aussi loin qu’elle le peut en suivant un parcours scolaire normal. » Pas de Louise donc en finale des championnats de France, mais… qu’est-ce que ça fait du bien de trouver une gamine (et un papa) qui n’ont pas jeté la dimension ludique du jeu à la poubelle, en même temps que le premier hochet – en forme de raquette, évidemment.

Les jeunes… Ils sont aux championnats de France ce que le simple messieurs est aux Internationaux de France. 11-12 ans, 13-14 ans, et surtout 15-16 ans et 17-18 ans : leurs phases finales réunissent jusqu’à 400 personnes dans les tribunes du court 17 de Roland-Garros. Chacun y cherche « la » future perle du tennis français : de Noah à Gasquet, de Mauresmo à Bartoli, de Tsonga à Leconte, ils figurent quasiment tous sur un palmarès ou un autre de ces catégories.

Cela n’a l’air de rien – une « simple » compétition nationale à l’âge où on se frotte déjà au circuit international, me direz-vous – mais l’exercice est formateur : on a vu bien des jeunes terreurs des Futures serbes, belges ou thaïlandais perdre soudain leurs moyens à l’ombre du Suzanne-Lenglen, en cet examen grandeur nature passé devant un jury composé de tous les pontes du tennis français, cadres de la DTN, entraîneurs, joueurs vedettes… Toute la grande « famille » du tennis occupée à scruter une progression et valider – ou non – les progrès accomplis en l’espace d’un an.

En 2014, l’attraction principale a pour nom Corentin Moutet. Cadet première année (15 ans, donc) et déjà habitué à composer avec la pancarte de favori. En équipe ou en individuel, en simple ou en double, pas grand-chose ne lui échappe depuis un an et demi, du titre de champion d’Europe à un important tournoi junior disputé sur la terre battue du Florianopolis chéri de Gustavo Kuerten… Fatalement, on espère trouver en lui le nouveau Gasquet plutôt que le prochain Inzerillo, rare exemple de machine à gagner chez les jeunes n’ayant ensuite rien fait du tout chez les pros. Mais plus que du Richard, il y a du Rafa en Moutet : gaucher, lifteur en croisé et frappeur à plat en long de ligne, le modèle est tout trouvé. Le garçon a de la main, aussi : des angles délicieux, des contrepieds et des amorties, faciles comme une glissade du Majorquin sur son ocre chéri.

Essoré mentalement par un été bien rempli, Moutet galère pourtant en finale contre son camarade d’équipe de France Geoffrey Blancaneaux, sorte de mini-Simon dont les cannes fines cachent une remarquable vélocité. Le match devient vraiment intéressant dans le troisième et dernier set. A 1-3 contre lui, Moutet s’emporte. Selon lui lésé par une décision d’arbitrage, il s’avance vers le filet et entre dans une colère noire quand son adversaire refuse de lui rendre, d’une manière ou d’une autre, le point. Blancaneaux se défausse vers l’arbitre, mais celui-ci a perdu ses moyens et n’ouvre pas la bouche… Il faut tout le coaching gestuel et verbal des coachs respectifs pour débloquer la situation. Revenu en fond de court, Moutet a le regard sombre : appliqué, il aligne quatre jeux de suite, et conclut finalement 6/4. A chaque point marqué depuis l’épisode arbitral – et je dis bien chaque point marqué -, il aura hurlé un sonore ‘Allez’ en direction de son adversaire, double faute de ce dernier incluse. La poignée de mains est glaciale. Moutet confirme là sa réputation de fort caractère, lui qui avait 14 ans quand il a demandé (et obtenu) qu’un entraîneur fédéral, l’ancien pro Nicolas Coutelot, soit détaché à son suivi exclusif.

Chez les filles, Lucie Wargnier ne réussit pas à revanche à s’extirper du piège. La fameuse pression de l’examen de passage évoquée plus haut ? Pour la deuxième année de suite, la meilleure joueuse de sa catégorie d’âge s’incline en finale. Dommage : elle est capable de développer un tennis particulièrement varié et créatif… qu’elle semble malheureusement pour elle perdre sur la dernière marche. Usée par les qualités de défense et de contre de Tessah Andrianjafitrimo, elle s’effondre au troisième set, après que les deux premiers ont duré à eux seuls plus de deux heures (7/6 3/6 6/1).

Place maintenant aux 17-18 ans. Les juniors. Pour eux, sauf coup d’arrêt brutal dans la progression, c’est probablement le dernier championnat de France avant longtemps. L’an prochain, à même époque, ils seront en Futures, Challengers ou, qui sait, sur le circuit principal. Pour eux, les Johan-Sébastien Tatlot, Océane Dodin, Margot Yerolymos et autres Théo Fournerie, c’est un autre grand écart qu’il s’agit d’appréhender : le vainqueur n’aura que le temps de sauter dans l’avion. Changement de continent, changement de surface, direction : l’US Open. « L’autre » Roland-Garros terminé, le stade des Mousquetaires se préparera quant à lui, tout à fait exceptionnellement, à jouer les prolongations et à retrouver son usage initial. En septembre, c’est Coupe Davis, pour une demi-finale dont tout le monde parle déjà dans les allées.

About 

Prenez ma nouvelle adresse : http://livre.fnac.com/a7085832/Marc-Gdalia-Les-monuments-du-tennis-moderne

Tags:

75 Responses to Roland-Garros : et à la fin, c’est un Français qui gagne

  1. Pierre 20 août 2014 at 9 h 06 min

    Salut les 15lovers ! Ça fait une paye que je n’ai pas écrit ici mais je vous suis d’un oeil toujours épaté par la qualité des articles et des débats. Ma Louise à Roland Garros, c’est le bonheur : elle a participé 3 fois aux championnats et a toujours bien joué sur ces courts où elle arrive sans pression, petit outsider sans ambition affichée (ce qui est souvent la bonne attitude sur un tournoi si particulier). Elle y a donc fait sa première perf à -2/6 et revient souriante… Il est dur de ne pas être stressé par le poids du lieu : on joue sur des courts parfaits, dominés par le Chatrier et le Lenglen, avec arbitre officiel et tableau d’affichage électronique. Les joueurs bénéficient des vestiaires des pros, de la cafétéria des joueurs, etc… Ça peut impressionner.
    Je n’ai pas le temps maintenant de vous en dire plus mais je repasserai. Merci à Guillaume d’avoir glissé quelques mots sur ma Louisette :)
    Bises à toutes et tous

    • Antoine 20 août 2014 at 11 h 07 min

      -2/6, c’est un très très bon niveau ! Bravo à elle !

  2. Homais 20 août 2014 at 9 h 33 min

    Merci Guillaume pour ces « bords de court » de tournoi, tes impressions donnent envie d’y être, de voir du tennis pour du tennis, sans forcément avoir déjà choisi un camp avant les premiers échanges et en se laissant guider par ses impressions.

    Ton évocation rappelle un temps que les jeunots n’ont pas connu, le tournoi de championnat de France sénior où les meilleurs s’affrontaient pour un titre qui aujourd’hui n’intéresserait vraiment plus personne, professionnalisme à tout crin oblige. Un peu comme une époque future où il n’y aurait plus de Ligue 1 en football mais seulement des joutes intercontinentales avec quelques équipes françaises capables de se mesurer, trois ou quatre, pas plus.

    Et bonne suite à Louise(tte) dans sa quête du tennis perso.

  3. Antoine 20 août 2014 at 11 h 05 min

    Extra cet article, Guillaume !

    On ne parle presque plus des championnats de France, c’est donc bienvenu. C’est assez révélateur que l’article ne parle presque pas du simple messieurs traditionnel. Dans les années 70 et au début des années 80, pour les joueurs pro français, le National était considéré comme un tournoi relativement important et de très nombreux joueirs de la première série (les 30 premiers) y participaient. Le tournoi avait également une certaine importance pour le classement national, lequel pouvait s’écarter du classement ATP de fin d’année. Noah, Leconte et avant eux Pierre Barthès, le meilleur français de la fin des années 60 et du début des années 70, le premier français pro d’ailleurs et François Jauffret y participaient avec beaucoup d’autres.

    Je pense que c’est la prolifération de petits tournois ATP en France qui a fini par tuer le National qui survit donc chez les jeunes pour les raisons qu’indique Guillaume. Une bonne raison d’aller à Roland pour pas un rond ou presque car l’entrée doit être gratuite, Guillaume ?

    • Guillaume 20 août 2014 at 12 h 24 min

      Totalement gratuite, oui. Et ça joue déjà très, très bien. Franchement, si vous n’êtes pas loin de Paris ça vaut le coup d’y faire un tour. C’est une autre sorte de Roland-Garros, beaucoup plus cool, sans bousculades, sans vigiles…

      Effectivement, il n’y a plus de National depuis un bail maintenant. Pas d’argent à gagner, pas de points ATP non plus, un calendrier international toujours plus garni… C’est dommage, mais une épreuve comme les championnats de France n’intéressait plus les meilleurs joueurs du pays. On l’a d’ailleurs bien vu quand JL Haillet a tenté d’en relancer l’idée avec son Masters France il y a quelques années. Il est tombé de haut quand les « nouveaux Mousquetaires » ont tous invoqué des bobos médicaux pour mieux laisser Benneteau, PHM, Gicquel et Guez en découdre.

      En théorie, la catégorie la plus relevée en termes de niveau de jeu est maintenant la deuxième série, qui va du classement 15 jusqu’aux premiers « numérotés », soit du n°31 au n°60 français. Mais en pratique, le niveau est extrêmement fluctuant. On peut y voir de très bons millésimes (2010 avait été excellent, avec une opposition de styles en finale entre Maxime Teixeira et Kenny De Schepper, deux gars dont on allait reparler rapidement sur le circuit ; l’an dernier aussi, Martin Vaisse et son énorme coup droit avait marqué les esprits : cette année, il dispute les Qualifs à l’US… en fait le Crit met souvent en valeur des profils de tardifs, bons joueurs de tennis qui ont bouclé des études avant de s’offrir quelques années pour vivre pleinement leur rêve), mais cela dépend surtout des jeunes. Eux-mêmes s’en détournent beaucoup : le Crit se termine 24h avant le début de l’US Open junior, aussi c’est quasi-impossible d’enchaîner les deux.

      Du coup autant le Crit peut être sympa quand tous les âges jouent le jeu, autant dès que les 17-18 le désertent, c’est la porte ouverte à toutes les surprises. Je me souviens avoir vu une prof de sport de province, quadragénaire et un peu enrobée, atteindre la finale de l’épreuve (2011 ou 2012, j’ai un trou). Elle jouait bien au tennis, savait proposer tous les coups comme tout prof devrait en être capable, et ça avait suffi à compenser son manque de physique. Du coup, cela engendre une mixité assez sympa entre anciens pros et joueurs du dimanche… mais cela entache la crédibilité de l’épreuve en tant que vitrine du tennis français.

      Ah si, il y a un dernier truc marrant que j’ai omis : il y a une autre catégorie de participants aux championnats de France, rares mais ça arrive : les ex-champions d’une autre discipline. L’an dernier, j’ai croisé Olivier Monterrubio (ex-champion de France de foot avec Nantes), qui a passé un tour dans son tableau. Fabien Cool est là aussi chaque année pour encourager son fils.

      • Antoine 20 août 2014 at 13 h 31 min

        Il y a un récapitulatif des résultats ce matin dans l’Equipe mais pas un mot.

        Pour se tenir au courant et avoir le son, il y a 15 Love..

      • antsiran23 20 août 2014 at 14 h 49 min

        Super ! Çà a lieu jusque quand ?

        • Antoine 20 août 2014 at 15 h 24 min

          Je crois bien que cela s’est terminé hier, antisiran..

        • Guillaume 20 août 2014 at 15 h 26 min

          Les 17-18 ans sont au stade des 8e aujourd’hui. Donc 1/4 demain, 1/2 vendredi et finale samedi.

          Le Crit commence ce dimanche, et s’achève dimanche 31.

          Il reste également les 4e et 3e série à disputer durant les 10 prochains jours.

  4. MarieJo 20 août 2014 at 12 h 55 min

    j’y étais allée avec Guillaume il y a 2 ans et je me souviens de ce matchs de nanas quadras… pas terrible ! après le plus sympa c’est de voir les juniors quand même… et dès cet age là on note tout de suite que ceux qui ont déjà une morphologie plus adulte s’impossent par la puissance de feu sans avoir à trop forcer… et que les petits gabarits compensent déjà par une couverture de terrain chère à David Ferrer !

    et puis il y a ce côté champêtre des allées de Roland l’été, on peut aller à la terrasse du resto du lenglen, se balader dans les couloirs, bref comme si tu faisais partie de la maison FFT !

    • Antoine 20 août 2014 at 13 h 33 min

      Il y a aussi un bon resto, ouvert toute l’année, mais pas donné. Mais on est au vert. Très sympa en septembre..

  5. Antoine 20 août 2014 at 15 h 34 min

    Tirage de Flushing demain à partir de 12h, heure locale, soit 18h, HF…

    • MarieJo 20 août 2014 at 15 h 41 min

      t’es au taquet pour l’US ! t’es rentré de vacances on dirait :-)

      • Antoine 20 août 2014 at 20 h 19 min

        Non, je rentrerai en milieu de semaine prochaine de Provence mais j’ai trouvé une connexion internet depuis samedi dernier…

  6. William 20 août 2014 at 17 h 55 min

    Super sympa Guillaume, je ne savais pas grand chose de cet événement, c’est toujours cool d’en apprendre.

    Moutet tu dis ? On va garder un œil sur lui. En tout cas il a intérêt de se canaliser le garçon, ça peut aider…

    Un mot bord de court pour rester dans le thème : j’essaie de suivre de près l’avancée des courts en gazon de Deauville et le moins qu’on puisse dire c’est que les avis des locaux sont très partagés… Trop de courts, très certainement beaucoup trop chers pour les joueurs lambdas que nous sommes, bref pas que du positif. J’attends de voir : les travaux ont commencé il y a peu.

  7. Sylvie 20 août 2014 at 19 h 05 min

    Article très pro, très complet et avec un sujet hors des sentiers battus comme souvent avec Guillaume. On sent le journaliste, le vrai. Je n’ai jamais été au tournoi de Roland Garros mais j’ai visité le stade lors d’une virée à Paris et je suis tombée en plein championnat de France juniors. C’était sympa et totalement gratuit, je confirme. Bien sûr, je n’avais pas le temps de trop m’attarder à regarder les matches mais j’ai passé quelques instants au bord des courts à regarder les joueurs et si j’habitais Paris, j’y aurais bien été faire un tour. Effectivement découvrir les jeunes talents d’aujourd’hui et peut-être de demain est toujours passionnant.

    Bravo à la jeune Louise dont on suit le parcours via ce site sans la connaître. C’est sympa. Aller au championnat de France c’est déjà un sacré challenge.

  8. Colin 20 août 2014 at 19 h 43 min

    Merci pour l’article Guillaume, ça nous change d’horizon (comme d’hab serais-je tenté de dire).

  9. Nath 20 août 2014 at 20 h 30 min

    Très agréable à lire cet article, et très sympa cette anecdote sur Moutet, ça promet ! Et en bonus on peut suivre les aventures tennistiques de Louise à distance, merci Guillaume :)

  10. MarieJo 20 août 2014 at 23 h 19 min

    le petit lol du jour !

  11. William 20 août 2014 at 23 h 57 min

    Les amis je viens d’apprendre une de ces anecdotes sur Gasquet..! J’hésite à vous la raconter… D’un côté ça peut faire réapparaître Patricia ; de l’autre, Guillaume avait tenu secrète la sienne un peu plus tôt dans l’année… Bon, je crois que je vais plutôt en rester là et revenir aux résultats du jour : Goffin a encore gagné, en trois sets cette fois. Hé hé.

    • Remy 21 août 2014 at 8 h 02 min

      tu peux pas en rester la !!
      raconte !

    • Kaelin 21 août 2014 at 8 h 10 min

      Jcrois que yavait une rumeur comme quoi Gasquet serait gay mais j’imagine que c’est pas ça non ? ^^

    • Antoine 21 août 2014 at 11 h 33 min

      Voilà ce qui s’appelle en dire trop ou pas assez..

    • Don J 21 août 2014 at 12 h 06 min

      Moi j’ai pas de rumeur sur Richard, mais une question sur son manche ? :-D

      nan sérieusement, sur son manche de raquette, voyez sur cette photo

      http://cdn-sports.ladmedia.fr/images/media/tennis/atp/articles/gasquet-je-n-etais-pas-bien/gasquet/6842567-1-fre-FR/gasquet.jpg

      pas sa vielle tête (c’est aussi constipant de remettre un grip ?), mais le bout de son manche (décidément…), il est plus gros que pour les raquettes classiques, ça explique en partie son revers exceptionnel ? (ça m’intéresse bcp ayant moi même un revers à une main, je me demande si c’est important pour la prise ?)

    • Coach Kevinovitch 21 août 2014 at 13 h 35 min

      Wililiam, ce n’est pas bien du tout de faire cela!

      Soit tu refuses de dire la rumeur et tu te tais.
      Soit tu hésites à dire la rumeur et tu te tais (Ben oui, quand tu hésitais sur la bonne réponse à l’école, tu ne marquais rien sur la copie!)
      Soit tu commences à parler et tu dis tout!

      • William 21 août 2014 at 18 h 13 min

        Je n’hésitais jamais : je ne marquais jamais rien !

    • William 21 août 2014 at 17 h 25 min

      Voilà surtout ce qui s’appelle faire du teasing !

      Kaelin : Gasquet n’est pas gay…

      • Skvorecky 21 août 2014 at 22 h 15 min

        Les narines poudrées de Pamela confirment.

      • Patricia 22 août 2014 at 4 h 08 min

        Sur la signature d’une nana de menstennisforum avec l’avatar de Gasquet il y avait « il n’est pas gay il m’a mis la main au cul à *** (bled roumain) »… A Bézier il est réputé pour être un terrible queutard et c’est aussi ce qu’affirmait Santoro (« le plus dragueur du circuit, un abattage incroyable dès qu’on croise une minette » disait il en substance)…

        C’est surtout Roddick et Blake qui faisaient beaucoup fantasmer les gays, d’ailleurs…

        Bon, William, à quel point es tu corruptible ?
        Il m’a titillé le monstre !

  12. Remy 21 août 2014 at 8 h 04 min

    bravo et merci Guillaume pour l’article, du travail de pro !
    Marie tu veux que je complète ton article avec le rysc ?

    • MarieJo 21 août 2014 at 15 h 08 min

      oui si tu veux, tu peux intégrer les résultats à la fin !

  13. Montagne 21 août 2014 at 17 h 21 min

    Merci Guillaume pour cet article sur un évènement en effet très intéressant à suivre.
    A propos du caractère de Corentin Moutet, moi qui ai longtemps travaillé avec des adolescents, je me demande quelle leçon en tirer :
    1/ C’est bien, il a du caractère, il ne se laisse pas impressionner, il a une trempe de champion.
    2/ Quel merdeux !! à 15 ans un comportement comme ça sur un terrain de sport vis-sa vis de son adversaire et de l’arbitre est insupportable.
    A l’âge du brevet des collèges, le tennis n’est plus un jeu (l’a-t-il jamais été pour lui ?), mais un sport de pro aux enjeux énormes dès 15 ans, parfois, ça fait un peu froid dans le dos !!

    Je dois parler ici comme un vieux con.

    • Guillaume 21 août 2014 at 23 h 11 min

      Non, au contraire c’est très juste : son caractère sera jugé à l’aune de ses résultats. S’il perce, on dira « Quel caractère, il se sublime quand il est en colère, on dirait John McEnroe » ; et s’il stagne, ce sera « Un mental trop fragile, on le fait disjoncter comme le premier Benoît Paire venu ». Cela en dit long notre tendance à tous à coller des étiquettes parfois de manière péremptoire, juste parce que, faute de connaître précisément les tenants et les aboutissants d’une trajectoire, on y projette ce qu’on a envie d’y voir. Et on tente d’assembler le puzzle en s’accrochant au seul truc tangible que l’on ait à disposition : les résultats.

  14. Kaelin 21 août 2014 at 17 h 21 min

    Super article Guillaume, j’adore ! merci :). Très rafraichissant comme ce Moutet et la petite Louise! vamos loulou!

  15. Kaelin 21 août 2014 at 17 h 40 min

    Goffin passe Nieminen 6-4 4-6 6-4. Incroyable série qui continue. Prochain tour contre un Janowicz qui retrouve des couleurs des dernières semaines … allez Tintin !

  16. Antoine 21 août 2014 at 18 h 33 min

    Me suis planté sur l’horaire du tirage au sort de Flushing : 12 pm et non 12 am, autrement dit 6 heures du matin demain..

    • Skvorecky 21 août 2014 at 18 h 44 min

      Euh, le tirage a bien été effectué. Et il est, en théorie, incroyablement favorable à Federer…

  17. William 21 août 2014 at 19 h 23 min

    Bon et bien bon courage à la Murène…

    Berdych-Hewitt au premier tour !

    • Antoine 21 août 2014 at 19 h 58 min

      C’est le plus mal servi des top 5-8 puisque son adversaire théorique est Djoko mais en prime, il doit se farcir Jo en 1/8ème…Ce dernier pouvait évidemment espérer mieux que de revoir son tableau de Toronto mais avec cette fois d’abord Abdy, puis Djoko..Tout cela pour aller en 1/2…

      Pour Djoko, ce n’est pas top non plus mais au moins n’a t il que le vainqueur de ce match de 1/8ème entre Jo et Andy…

  18. Antoine 21 août 2014 at 19 h 27 min

    Je n’y comprends rien mais voici le tirage…

    Celui de Wimbledon avait été clément pour Roger, celui de l’US Open l’est encore davantage semble t il…

    http://www.usopen.org/en_US/scores/draws/ms/msdraw.pdf

    • MarieJo 21 août 2014 at 19 h 28 min

      on se doit de ménager les petits vieux c’est sûr, surtout s’ils font de l’audience ;-)

    • Antoine 21 août 2014 at 19 h 29 min

      Dans le quart de Djoko : Isner, Jo, Murray..Il récolte Wawrinka plutot que Ferrer en demies…Un premier quart de tableau incroyablement dur..

  19. MarieJo 21 août 2014 at 19 h 27 min

    les 8è théoriques chez les messieurs :

    chez les dames :

    le tableau intégral n’est pas encore sorti sur le site de l’US

    • Antoine 21 août 2014 at 19 h 34 min

      Si, si, je l’ai posté…

    • Colin 21 août 2014 at 20 h 42 min

      Crosby, Stills & Nash participent au tournoi féminin?

      • MarieJo 21 août 2014 at 21 h 15 min

        carla suarez navarro ;-)

      • Guillaume 21 août 2014 at 22 h 44 min

        Faut bien s’occuper pendant que Neil déprime dans son coin.

      • Montagne 21 août 2014 at 23 h 10 min

        Et Young au masculin

  20. Antoine 21 août 2014 at 19 h 33 min

    Les dieux semblent avoir décidé que Roger devait gagner ce tournoi…Il est quasiment en quarts s’il joue ne serait ce que moyennement…

    • MarieJo 21 août 2014 at 19 h 42 min

      et après on crie au complot et au scandale quand Nadal a un tableau similaire dans le même tournoi ;-)

      • Antoine 21 août 2014 at 20 h 01 min

        Un vrai complot de FFF, assurément..
        Déjà Roger se retrouve TS2 grace à son ami Rafa, mais en plus il a un tirage en or…

        Pas de doutes à avoir : Mirka le trompe sans relache depuis un moment. Autrement, c’est pas possible…

        • Elmar 21 août 2014 at 20 h 35 min

          Tromper sans relâche son mari alors qu’on était enceinte de jumeaux puis maman de 4 gamins… ce qu’elle fait pour que ledit mari remporte un 18ème est une preuve de don de soi, de dévouement, d’abnégation, de sacrifice sans limite.

          • Patricia 22 août 2014 at 4 h 10 min

            Admirable. Bravo ! Hail to Mirka !

        • MarieJo 21 août 2014 at 21 h 17 min

          et Nike ils ont payé combien pour un seul poulain ? sans rafa et delpo ils ont mis le paquet sur Roger ! élémentaire non ?

  21. MarieJo 21 août 2014 at 19 h 40 min

    sur le sujet de l’article moi je vais y aller samedi matin pour les finales de jeunes de 18 ans…
    même s’il ne fait pas un temps mirifique, il devrait faire sec et un peu ensoleillé, et j’enmènerai mon bougon de pater déjeuner sous le lenglen :)

    tiens voilà on programme !
    http://www.fft.fr/championnats-de-france-perrier-2014/actualites/17-18-ans-place-au-dernier-carre2

  22. Kaelin 21 août 2014 at 22 h 06 min

    super perf de Kovalik, jeune slovaque de 21 ans 235ème qui remporte le challenger de Meerbusch! il bat andrey Kuznetsov en finale

  23. Skvorecky 21 août 2014 at 22 h 12 min

    Chapeau pour l’article, un plaisir de suivre à travers ton regard le tennis « en vrai », en quelques portraits de joueurs bien brossés. L’anecdote sur le jeune Moutet est fascinante(j’hésite entre admirer sa détermination et blâmer son manque de fair-play), et pour peu qu’il perce d’ici quelques années, ça restera.

    C’est le genre de textes qui me font jalouser les personnes ayant la possibilité de faire un tour à Roland quand ils veulent. Du coup, je suis bien décidé à voir enfin du tennis dans un stade, même si ce n’est pas pour voir jouer Federer (hélas!) ou les top 8. Or, ça tombe bien, il y a un tournoi pro pas loin de chez moi, ça se passe pendant l’US Open, et je me promets d’aller y faire un tour.

    Dans des commentaires plus haut, vous évoquez l’obsolescence du concept « championnat de France » pour les meilleurs nationaux, cf l’échec du « Master France » en 2008. Mais pourquoi est-ce si infaisable?

    Je vois ça comme ça: les championnats nationaux prendraient la forme d’un ATP 250, qu’ils remplaceraient dans le calendrier. Ce serait donc un événement ATP avec points et prix. Si Metz attire régulièrement les meilleurs Français, y’a pas de raison. Pour leur forcer un peu la main, la participation serait obligatoire pour être sélectionné en Davis ou aux JO (voire, les places seraient attribués selon les résultats à ce championnat! Ce serait énorme!).

    Le souci, c’est que si les championnats français, espagnol, américain, argentin, etc., seraient passionnants à suivre, d’autres nations ne seraient pas au niveau et ne pourraient décemment attribuer les points d’une victoire en ATP 250!

    Bref… Mais le seul moyen que ça marche, c’est en tout cas que l’ATP l’instaure, pas juste la FFT dans son coin.

    • Guillaume 21 août 2014 at 23 h 23 min

      Un tournoi pro en France pendant l’US Open… Si je récite bien mon petit calendrier fédéral illustré, c’est soit le Challenger de Saint-Rémy (j’y suis allé en 2012, j’ai bien aimé, l’ambiance était sympa) soit le Future de Bagnères-de-Bigorre (connais pas, mais bon, c’est le club de Jeannot, donc…). J’ai bon ?

      • Skvorecky 21 août 2014 at 23 h 53 min

        Sauf que je n’habite pas en France ;-)

        Après vérification, le tournoi en question se joue en fait la semaine d’après New York.

        Pour ne pas faire durer le suspense, il s’agit la « Copa Sevilla ». Carreño Busta est annoncé, au milieu de plein d’idoles de Kaelin:

        https://twitter.com/Rafael_Plaza/status/502070658109816832/photo/1

        • Guillaume 22 août 2014 at 8 h 23 min

          Ah oui c’est vrai. J’avais oublié ton profil Twitter.

          Par contre si c’est la semaine après l’US Open, il vont subir de plein fouet la redoutable concurrence de l’Open de la Baie de Somme.

  24. Skvorecky 21 août 2014 at 22 h 23 min

    Sinon, ces derniers jours j’en ai appris une bien bonne sur ce vieux Blaz Kavcic, vous pouvez pas vous imaginer!

    Alors il paraîtrait que… Noooonnnn, je peux pas le dire sur un forum public quand même…

    Comment ça vous vous en foutez complètement?

    • Kaelin 21 août 2014 at 22 h 29 min

      ah mais moi ça m’intéresse!

    • MarieJo 21 août 2014 at 22 h 52 min

      mdrrrrr !

    • Skvorecky 21 août 2014 at 23 h 55 min

      J’en étais sûr, Kaelin!

  25. Antoine 22 août 2014 at 1 h 03 min

    Cotes bwin après tirage :

    Djoko 2,4
    Roger : 3,1
    Andy : 6,25
    Stan : 13
    Dimitrov : 15
    Jo : 16,5
    Rahan : 18

    Les autres : 34 à 401.

    Djoko demeure donc le favori, devant Roger.

    • MacArthur 22 août 2014 at 4 h 22 min

      Quel est le GC ou Djokovic n’a pas été désigné favori depuis 2011? 1 seule édition de RG sur les 11 GC joues, non? Et pourtant…

      • Antoine 22 août 2014 at 9 h 28 min

        Il n’y a que cette année ou Nadal n’était pas favori à Roland.

  26. La courgette masquée 22 août 2014 at 19 h 59 min

    Merci Guillaume, ton article est top comme toujours ! Je suis en région parisienne et ça m’a bien donné envie d’aller faire un tour à RG pour voir les 3ème et 4ème séries (mon niveau quoi!)… Je vais essayer de m’échapper du boulot pour profiter d’un ou deux matchs, merci pour le tuyau !
    Sinon bravo à Louise pour son beau parcours, une perf’ c’est toujours une perf… et en plus il y a le lieu qui va avec ! Chapeau !

  27. Sam 25 août 2014 at 15 h 24 min

    Cet article m’a une nouvelle fois conduit à de vaines recherches sur JB Chamfreau…

    • Guillaume 25 août 2014 at 16 h 10 min

      Ouf, j’ai bien cru que tu ne passerais pas sur cet article. Déjà que John, Geo et autres tennismen du dimanche c’est dur, mais alors mon Homard préféré… Là j’annonçais la démission de mon gouvernement et je me retirais sur l’île de Sein.

      • Sam 25 août 2014 at 17 h 06 min

        Non non bien sûr, j’adore, et retrouvé du web aujourd’hui.
        Le national… Noah, après l’avoir gagné 4 fois de suite avait déclaré qu’il n’avait plus aucun intérêt, ce qui dans son cas, n’était pas faux.

        J’ai eu l’occasion de jouer contre un finaliste des troisièmes séries, ça ne rigolait pas du tout. Enfin, pour moi, ça n’a pas rigolé. Il devait être 15/2 quand il a atteint cette finale, mais avait tapé des 2/6 et 1/6 depuis.

        • Sam 25 août 2014 at 17 h 08 min

          Mais bon, toujours rien sur Chanfreau, annoncé comme le génie français des 60′s, disparu…

        • Guillaume 25 août 2014 at 18 h 12 min

          Chanfreau ? J’avoue que tu me poses une colle. Il a été capitaine de l’équipe du TC Marseille à une époque, et puis… J’essaierai de me renseigner.

          • Sam 25 août 2014 at 18 h 30 min

            Tu sais, c’était ce type « bogdanovitch » ou un truc comme ça qui tenait un blog surlibé et présentait Chanfreau comme le meilleur de sa génération…

          • Guillaume 25 août 2014 at 19 h 05 min

            Tous les « vieux » du tennis français ont ce souvenir de Jean-Baptiste Chanfreau. Après, Mutis était aussi le meilleur de sa génération. Et puis Jérôme Inzerillo, ensuite…

            https://fr.sports.yahoo.com/blogs/jeu-decisif/les-branleurs-magnifiques-16739.html

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis