Nikolay Davydenko… et moi, et moi et moi

By  | 17 octobre 2014 | Filed under: Légendes

Masters 2009Un joueur emblématique des années 2000 stoppe sa carrière, un joueur également emblématique des années SportVox pour les plus anciens d’entre nous. Voilà qui méritait bien qu’on s’y mette à plusieurs pour le saluer dignement. Alors… Au-delà de ses quatre demi-finales en Grand chelem et 21 titres, dont le Masters et trois Masters 1000, qu’a représenté Nikolay Davydenko pour vous ? La tribune est ouverte.

Nikolay et… Mariejo

La retraite de Nikolay Davydenko me fait ressentir une sorte de nostalgie. Elle me rappelle un peu l’époque de nos échanges compulsifs sur SportVox puis 15-love… Toute une époque avec les blagues « running gag » de Canape-Man et Karim à la clé ! Karim qui, au passage, a déjà consacré cet article au « nabot chauve de Severodonetsk », comme il l’a affectueusement surnommé !

Pour moi, voici ses matchs les plus marquants, palpitants ou même tout simplement époustouflants, ceux où son niveau de jeu rappelle pourquoi il a aussi été surnommé « PlayStation » ou « Mobylette russe » :

Contre Nalbandian et Federer à Roland-Garros en 2007. Contre Nalbandian, une démonstration de jeu rapide sur terre comme on voit trop peu, entre deux joueurs magnifiques de prise de balle précoce, chacun cherchant des angles improbables, décochant des revers faramineux… Un match de haut vol. Et, deux tours plus loin, la demie contre Federer, où le même Nikolay se montre incapable d’achever Roger après avoir eu un nombre de balles de break et de set incalculable… Un tournoi pour résumer les deux facettes de Davydenko, en somme.

Contre Nadal à Rome 2007 et Miami 2008. La demie qui oppose Davydenko à Nadal à Rome en 2007 est pour moi un de leurs meilleurs affrontement, tant le niveau des deux joueurs est élevé. Rafa était sur sa série record de victoires consécutives sur terre, et pourtant aura toutes les peines du monde à faire plier Nikolay (7/6 6/7 6/4). Le match le plus long en deux sets gagnants de l’année 2007, je crois. La saison suivante, ils s’affrontent en finale à Miami, et cette fois Davydenko donne la leçon. Pris de vitesse sur chaque frappe, Nadal est étouffé en deux sets.

L’ensemble de son Masters 2009. Un tournoi fabuleux où il bat Federer pour la première fois de sa carrière, en demi-finales. Il scalpe également Nadal et Soderling en poules, et finalement cueille del Potro pour le titre. Son niveau de jeu est simplement phénoménal.

Je garderai aussi le souvenir de l’homme au visage et à l’humour aussi froids que la Sibérie, mais qui savait également se dérider si l’occasion se présentait…. Il faut lire son blog écrit depuis Pörtschach en 2008 pour se rendre compte à quel point il peut se révéler impayable ! Les photos sont cultes ! Allez, la plus hilarante pour moi : « Je n’ai pas de contrat avec Prince parce qu’ils n’ont pas d’argent. La crise. Je sais que Prince a donné tout le pognon à Sharapova et qu’il ne reste rien pour les autres. »

e n’ai pas de contrat avec Prince parce qu’ils n’ont pas d’argent. La crise. Je sais que Prince a donné tout le pognon àà Sharapova et qu’il ne reste rien pour les autres.
e n’ai pas de contrat avec Prince parce qu’ils n’ont pas d’argent. La crise. Je sais que Prince a donné tout le pognon àà Sharapova et qu’il ne reste rien pour les autres.

Nikolay et… William

Miami 2008Plus petit que Gilles Simon et plus léger que Tommy Robredo, Nikolay n’avait pourtant pas son pareil pour quadriller le court de ses attaques rapides. Il courait vite et imposait un rythme difficile à tenir pour ses adversaires. Parmi ses différents faits d’armes, je retiendrai son plus bel exploit, un track record dont lui seul peut se vanter : mener dans ses confrontations directes avec Rafael Nadal.

Les deux hommes ont tout pour s’entendre. L’un est un brun à la chevelure sauvage, l’autre est chauve ; l’un est une boule de muscle et de testostérone, l’autre a les épaules voûtées et n’a certainement jamais entendu un « Nikolay, will you marry me ? » crié du haut des tribunes par une fan en ébullition ; l’un lifte à tout va, l’autre base son jeu sur des coups frappés très à plat pour ôter du temps à son adversaire. Il est Espagnol, il est Russe. Au terme de sa carrière, Davydenko est le seul et unique joueur à détenir un face-à-face positif dans ses confrontations avec Nadal, parmi ceux qui en ont disputé un nombre significatif : 11, pour un bilant de 6 à 5. Revenons ici en mots et en images sur trois des six victoires de Nikolay, le « pongiste » le plus célèbres des années 2000.

2008, finale du Masters 1000 de Miami : 6-4 6-2

Première victoire sur Rafa. Ce dernier avait remporté leurs deux premières confrontations, à la Masters Cup de Shanghai en 2006 et à Rome en 2007. Changement de surface et le score est sans appel : six jeux laissés à Nadal. Le match dure tout de même 1h30 mais l’Espagnol se fait manger sur ses jeux de services (seulement 60% de points gagnés sur son premier service et 40% sur son second). Quelques mois avant le sacre de son adversaire du jour en tant que numéro 1 mondial, Davydenko, pieds rivés sur sa ligne, multiplie les attaques avec son jeu tout en cadence et commet son premier crime de lèse-majesté. On note que le brave et gollumesque Nikolay n’hésite pas à venir conclure ses points au filet, ses volées liftées très personnelles et tout à fait immondes venant à bout du meilleur passeur du circuit. La vidéo du match.

2009, finale du Masters 1000 de Shanghai : 7-6(3) 6-3

Une année commencée dans la douleur. Forfait à Melbourne et pour les deux premiers Masters 1000 américains, il chute au classement et ne gagne des points qu’à Roland-Garros, à la faveur d’un quart de finale perdu contre, tiens tiens, Robin Soderling. C’est à partir de juillet que le chauve se réveille : titré à Hambourg et à Umag, huitième de finaliste à New York (la faute encore à ce satané Robin), titré à Kuala Lumpur. Il arrive à Shanghai dans de bonnes conditions et avec le dossard de tête de série numéro 6.  Son parcours est impeccable : victoires sur Kunitsyn, Gonzalez, Stepanek et surtout Djokovic en demi-finale. Face à lui, Rafa Nadal, qui mène toujours 4-2 dans ses confrontations avec le Russe. Mais Nadal n’avait pas rencontré grande adversité sur ce tournoi, notamment grâce aux abandons de Ljubicic en quarts et de Lopez en demies, et il ne s’attendait peut-être pas à tomber sur un os nommé Davydenko. Je me souviens bien de ce match, une rencontre totalement dominée par Kolya, un sens unique que le score ne reflète pas… d’autant que, contre le cours du jeu, Davydenko dut effacer deux balles de set à 4-5 au premier acte ! La vidéo du match.

2010, finale de Doha : 0-6 7-6(8) 6-4

Battre Nadal après avoir sauvé des balles de set ? Check depuis Shanghaï donc. A Doha, en janvier suivant, il passe à l’étape supérieure : le battre en perdant un set 6/0 et en sauvant balle de match au deuxième… Doha est certes un tournoi est de moindre envergure, mais la physionomie abracadabrantesque de ce match vaut le détour ! Début 2010, Davydenko a rejoint Nadal à 4-4 dans les face-à-face en l’éliminant en poule de la Masters Cup 2009. Au Qatar, le Russe tente de devenir le troisième homme à battre Federer et Nadal dans un même tournoi, après Djokovic (Montréal 2007) et del Potro (US Open 2009). S’il a sorti Fed en demies, la finale contre Nadal commence bien mal : implacable, Rafa empoche le premier set sans laisser le moindre jeu à son adversaire. Davy n’est pas grand mais il est vaillant, et son break d’avance dans le deuxième tient, tient… jusqu’à ce qu’il serve pour le set ! 5-5… Dans le tie-break, il mène encore 4-1 mais Nadal le rejoint finalement, 4-4. Balle de match sur son service pour le Majorquin à 6-5 mais Davydenko se rue au filet et le passing sort de peu ! Un coup droit gagnant, un revers gagnant et cela fait un set partout. Nadal fait le break en premier et mène 3-1, balle de 4-1… Mais Davydenko s’accroche, effectue ses fameuses volées de revers à deux mains et recolle au score ! De nouveau mené 30-0 sur son service à 4-4, Nikolay prend tous les risques. Le match est bouclé quelques minutes plus tard, Davydenko prenant de manière définitive l’avantage dans le head-to-head. Un match fou dans lequel Nadal aura tout vécu ! Un set d’avance, balle de match dans le deuxième, break d’avance dans le troisième… Mais la mobylette-mitrailleuse était lancée. La vidéo du match.

Que retenir donc de Nikolay Davydenko ? Un joueur terrifiant de régularité mais pratiquant un jeu à  haut risque, un gourmand de tournois carambars mais tout de même détenteur de grands titres et des scalps des plus grands de son époque. Le paradoxe Davydenko… Un personnage haut en couleurs et un joueur offensif : il avait tout pour plaire à la planète tennis ! Son plan de jeu simple aura fait des merveilles face à Rafael Nadal, et on peut mettre en parallèle ses performances avec celles de ceux qui pratiquent un jeu semblable au sien, par exemple Hewitt, Nalbandian ou Djokovic. Tous jouent – ou jouaient – vite et sans complexe face à l’ogre espagnol, avec les résultats que l’on sait. Son héritage est peut-être porté par Nishikori, l’avenir nous le dira.

Nikolay et… Sam

Indéniablement, Davydenko aura marqué l’histoire médiatique de son sport, jusqu’à cet aboutissement ultime, son fan absolu, Canapé Man, totalement à son image. Il y a le tennis, et puis la carrière de Davy en conférences de presse, une sorte de Roddick de l’Est, un bon bougre, intelligent et rafraîchissant.

« I will play the same way in my next match against Roger Federer or Tommy Haas. If I lose the first two sets, I will try to win the third set, if I don’t, then OK. »

« Who cares about Davydenko ? He didn’t win a Grand Slam, was not number one. » [on peoples conception of himself]

« She’s my wife, not my girlfriend. Maybe for her it is better. For me, she’s still the same girl, just my wife. » [on if marriage has changed him]

« They asked my wife : how many kilometres from this street do you live? And she replied ’3,000′. It was funny. Some of the questions these guys were asking, for us they were funny. »

« Wimbledon is the world’s most boring tournament. There’s hardly anything to do apart from tennis. You constantly find yourself yawning – there’s no entertainment here. »

La suite ? Futur député ? Joueur de poker pro ? Pêcheur ? … Longue vie à toi, Nikolay !

Quelques chiffres en vrac

1 : Masters Cup, remportée en 2009, en abattant ce qu’il se fait de mieux (Nadal, Soderling, Federer et del Potro).

1 (bis) : Coupe Davis, remportée en 2006 avec la Russie.

3 : ses victoires en Masters 1000 (Bercy 2006, Miami 2008 et Shanghai 2009).

4 : demi-finales en Grand chelem (Roland Garros 2005 et 2007, US Open 2006 et 2007).

5 : années consécutives dans le top 10 mondial en fin d’année. Entre 2005 et 2009, avec un meilleur classement en carrière en 2006, 3e.

21 : titres ATP… pour 28 finales jouées ! Tout simplement le meilleur ratio parmi les joueurs à plus de 20 titres ATP.

X : une quantité indénombrable de « petites phrases qui tuent ».

A la tienne Kolya !

About 

Tags:

269 Responses to Nikolay Davydenko… et moi, et moi et moi

  1. Guillaume 21 octobre 2014 at 11 h 34 min

    Goffin j’ai très envie de le voir contre les gros. Sa série de 36 victoires en 38 matchs (je crois), c’est très beau, méritoire etc, mais il est temps de se frotter à l’élite. La tranche 40-100 ATP c’est bon Tintin, on a compris que tu étais au-dessus. Maintenant, il faut s’attaquer à du gros poisson. Dans cette catégorie, il n’a battu pour l’instant que Jo Tsonga, 11e, à Metz. Toujours le dernier match officiel de Jo un mois plus tard… Me souvenant de ses bons matchs contre Fed puis Djoko à Roland, je suis curieux de voir jusqu’où le Goffin nouveau peut embêter ces gros-là.

    • Skvorecky 21 octobre 2014 at 12 h 22 min

      Et c’est pas faute d’avoir envie qu’il ne se frotte pas à l’élite, enfin je ne crois pas. C’est juste qu’il n’était pas assez bien classé pour faire la tournée asiatique sans passer par les qualifs. On va voir ce qu’il donne à Bâle et Bercy… Je suis assez curieux aussi.

      • Guillaume 21 octobre 2014 at 12 h 36 min

        C’est surtout que les Belges n’ayant qu’un seul tournoi inscrit au calendrier ATP, il ne pouvait décemment pas zapper Mons. Faut voir l’importance que le tournoi a pour eux : la presse belge le couvre comme nous on couvre Bercy.

  2. Oluive 21 octobre 2014 at 12 h 25 min

    Elmar, tu m’as ému.
    J’aime ton épopée, et je suis sûr que ton we Coupe Davis sera exceptionnel, qu’il se passe à l’hôtel ou plutôt dans un bar, avec une bande de sans tickets donnant de la voix, ou, bien plus certainement, dans le stade où tu auras réussi à entrer avec Roger junior, qui regardera son papa en héros. Comme j’ai trop vu de comédies romantiques, je pense même que tu vas choper une place en loge… Et en charmante compagnie ! C’est là (et seulement là) que la présence de ton fils deviendra un souci ;)
    … Mais, comme en plus d’être un bon père tu es un bon mari, tu vas ajouter ce supplément de dignité à tous les autres, et repartir dans ton canton la Coupe en bandoulière, un autographe de Rogé sur ta cuisse, la fièvre à l’état de fantasme… Qui se concrétisera (en mieux) à l’arrivée.
    Quel we en perspective !

    PS: c’est pas que je sois pas intéressé (aarrrarrggggticketsticketsmyprecious) mais rassure-moi Ziggy, tes places ont trouvé preneur ?

    • Elmar 21 octobre 2014 at 12 h 52 min

      Merci pour vos messages qui me font croire que j’ai peut-être pris la bonne décision. Complètement démoralisé depuis hier.

      • Guillaume 21 octobre 2014 at 13 h 13 min

        Sérieux, entre Roger et ton fiston, tu n’es pas sûr d’avoir pris la bonne décision ? Ton addiction à Rogé est plus forte encore que je croyais, alors ;) Tu verras, vous allez vous faire un super week-end. Pour la bombasse que te promet Oluive, je ne confirme pas, mais pour le reste… Et puis Lille est une ville super sympa. Y’a plein de choses à y voir, plein de rencontres à faire avec d’autres supporters dans les innombrables bars… Je suis sûr que vous allez passer un super moment.

      • Patricia 21 octobre 2014 at 13 h 24 min

        Contacte Ziggy nondidjuu !

        • Elmar 21 octobre 2014 at 13 h 31 min

          C’est fait.

      • Antoine 21 octobre 2014 at 16 h 02 min

        Je n’ai pas suivi Elmar..Que t’est il arrivé, je veux dire mis à part le fait que tu n’as pas eu de places pour Lille, comme nous tous ?

        • Patricia 21 octobre 2014 at 17 h 44 min

          Elmar avait acheté le billet et l’hôtel… et prévoyait d’aller s’immoler sur le parvis du stade (bon là je brode un peu).
          Mais il y a une lueur d’espoir, une fée suisse nommé Ziggy. A suivre…

          • Ziggy 22 octobre 2014 at 0 h 49 min

            Elmar n’a pas pu accepter mon billet, mais a fait preuve d’un grand amour paternel.

    • Ziggy 22 octobre 2014 at 0 h 54 min

      Je n’ai pas encore passé d’annonce mais je ne me fais pas trop de souci.
      Surtout que j’ai au moins 3 collègues qui ont comme moi tout tenté pour avoir des billets, mais qui n’ont pas réussi.

  3. Antoine 21 octobre 2014 at 13 h 16 min

    Même si Bâle ne fait pas partie, selon Luthi hier dans l’Equipe, des objectifs de Roger d’ici la fin de la saison qui ne seraient plus que le Masters et la finale de la CD et qu’il n’a donc pas pour objectif de tout tenter pour terminer l’année numéro un, ce qu’il pourrait faire de façon certaine, quel que soient es résultats du Djoker, à condition de gagner à Bâe, Paris et au Masters, il en va autrement du Djoker qui tient certainement à terminer l’année numéro un.

    Et de ce point de vue, une victoire de Roger à Bâle obligerait le Djoker à jouer à Bercy s’il veut être sur de terminer devant Roger même si ce dernier remportait le Masters.

    En effet, s’il gagne à Bâle, Roger ne sera plus qu’à 480 points du Djoker, ce qu’il veut dire que si ni lui, ni le Djoker ne jouaient à Bercy, le Djoker ne peut être assuré d’être numéro un en fin d’année si Roger gagne ensuite le Masters en étant invaincu puisque même si Djoko va en finale sans perdre un match de poule, l’écart des points en le vainqueur et le finaliste sera de 500 points si le vainqueur gagne lui aussi ses trois matchs de poule.

    Pour se prémunir de ce cas de figure, Djoko a besoin de gagner 30 points, c’est à dire de gagner au moins un match à Bercy. S’ajoute à cela qu’il lui faut également se prémunir contre le fait que Roger peut gagner deux matchs de simple ensuite en finale de CD et qu’ils ne seront comptés qu’ensuite…

    Donc le Djoker viendra certainement à Bercy.

    • Guillaume 21 octobre 2014 at 13 h 31 min

      Un autre aspect fait que j’imagine mal Djoko tirant un trait sur Bercy, à moins vraiment que Jelena soit en plein travail : en s’alignant à Paris, Djoko a un joli bonus de 2 millions à ajouter à son panier de Noël, traditionnel cadeau de l’ATP à un numéro 1 mondial qui a fait l’effort de participer à 8 des 9 Masters 1000 de l’année. Or Djoko a déjà grillé son joker avec un forfait à Madrid. S’il n’est pas à Bercy, ce sont 2 millions vite gagnés sur place mais bien mérités sur l’année qui lui passeront sous le nez. Alors que s’il fait un aller-retour express pour perdre au 1er ou 2e tour, dans un drôle de match où il passe 6/0 à Querrey avant de perdre les deux sets suivants (toute ressemblance…), c’est tout bon pour lui.

      • Antoine 21 octobre 2014 at 15 h 59 min

        Ah oui, c’est vrai. j’avais oublié ce détail…

        Le super bonus, sauf si les règles ont changées, n’est pas donné qu’au seul premier même si c’est lui qui touche le plus. C’est tout le top 8 qu’on arrose de mémoire. Avec un décote de 50% si on a raté 1 M1000, et plus rien du tout si on en a raté deux…Puisque le Djoker en a déjà raté un, c’est donc 1 M$ qui pourrait lui passer sous le nez s’il ne se pointe pas à Bercy…

        Quant à Nadal, il semble assez clair que la seule raison pour laquelle il se pointe cette année à Bâle après avoir séché l’année dernière, c’est le contrat qu’il a signé pour trois ans avec eux. Il doit comporter une clause vraiment pénalisante si cela se reproduit. En revanche, s’il l’honore, ce qu’il fait, il doit lui aussi toucher sans doute 1 M$ pour se pointer et faire officiellement concurrence à Roger chez lui ce qui était l’idée des organisateurs en le recrutant..

        J’ai vu son premier set hier contre Bolelli et cela m’étonnerait franchement que le voeu des organisateurs soit exhaucé et que Nadal se pointe en finale…Cela m’a paru bien rapide aussi comme conditions de jeu, plus que le souvenir que j’ai des éditions précédentes..

        • Antoine 21 octobre 2014 at 18 h 37 min

          Et concernant Roger, je viens de lire qu’il avait réglé voici quelque temps le contentieux qui l’opposait depuis longtemps à l’organisateur de Swiss Indoor concernant le montant de sa garantie. Il n’avait pas accepté de voir que ce dernier avait fait un pont d’or à Nadal, supérieur à sa propre garantie. Pour ne pas faire de jaloux, je pense que cela fait 1 M$ pour chacun..

          • Skvorecky 21 octobre 2014 at 19 h 38 min

            Ah non, il a justement précisé aujourd’hui qu’il était toujours sans contrat. Il a ajouté qu’il avait envisagé de ne jouer Bâle qu’en double… C’est quand même étonnant cette histoire.

            • MacArthur 21 octobre 2014 at 20 h 04 min

              Les termes de l’accord entre les deux parties sont confidentiels. C’est ce qu’avait déclaré l’agent de Federer à l’époque.

            • Sylvie 21 octobre 2014 at 23 h 50 min

              Il n’est plus sous contrat avec Bâle à la différence de Nadal. Après peut-être qu’il touche quand même une garantie pour jouer même sans contrat, je sais que ça se fait. Mais il n’est plus tenu de jouer tous les ans là-bas comme auparavant.

          • Ziggy 22 octobre 2014 at 1 h 05 min

            Roger F. avait un contrat sur plusieurs années pour une appearance fee de 0,5M$ par année.
            Le contrat arrivant a terme avant la dernière édition, Roger F. voulu le renégocier puisque depuis son appearence fee normal était devenu de 1M$ depuis un bon moment.
            Roger B. n’accepta pas et mit l’affaire sur la place publique afin de coincer Roger F. Aucun accord ne fut trouvé.

            Pendant ce temps Nadal fut engagé et finalement Roger F. vint jouer gratuitement.
            Même situation paradoxale cette année où l’enfant chéri du pays n’est pas payé alors que son némesis oui..

            Il paraît aussi que Roger F. voudrait racheter le tournoi, ce qui ne doit pas aider à l’entente entre les 2 Roger.

  4. Antoine 21 octobre 2014 at 16 h 21 min

    Tiens Maître Gilou a pris 6-0 6-3 contre Dolgo à Valence…Isner a été sorti par Robredo..

    Et à Bâle, il n’est pas impossible que Chiudinelli sorte Dodig : après avoir perdu le premier 6-4, le suisse a remporté le second au tir break et à fait le break en ce début de 3ème : 2-0, après un ace sur une seconde balle..

    • Patricia 21 octobre 2014 at 17 h 41 min

      Gilou avait déjà fait le coup l’an passé ce me semble… Bon il n’avait guère été brillant à Bercy du coup, mais il était venu faire acte de présence à Valence blessé pour éviter le 0.

  5. Skvorecky 21 octobre 2014 at 19 h 33 min

    Vos échanges concernant les garanties, les bonus pour participation aux M1000, me rappellent une remarque que je voulais faire sur Davydenko.

    Quand on pense que le Russe a longtemps été affublé d’une soi-disante cupidité, tandis que de tels qualificatifs ne sont jamais évoqués, ou presque, pour les « grands joueurs », on a du mal à ne pas être écoeuré devant l’hypocrisie de ce monde. C’est le mépris pour le nouveau riche, le parvenu, concomitant à l’agenouillement devant les vrais puissants.

    Car si l’on considère les gains en carrière de Davydenko (16 millions en 15 ans), on n’est pas dans un ordre de grandeur délirant. A ces 16 millions, certes, il faut sans doute ajouter des gains cachés, notamment les garanties (sûrement très raisonnables comparées à celles des cadors). Je ne sache pas qu’il ait bénéficié d’un quelconque mécénat, mais c’est une hypothèse. En tout cas, son absence de sponsors a largement minoré son revenu potentiel en tant que top 5 et vainqueur de gros tournois.

    Les 16 millions + X, ils ne sont pas nets. Il y a des impôts, des frais de déplacement et de logement, des salaires à payer. Alors bien sûr, le mec s’est mis à l’abri et va vivre peinard, mais il est, pour le coup, vraiment un nabot comparé à d’autres sportifs.

    Et le plus intéressant, c’est quand on met ces chiffres en perspectives avec les revenus hors résultats de nos cadors bien-aimés: garanties indécentes (supérieures au total de « prize money » des tournois), exhibitions farfelues (« j’ai toujours souhaité voyager en Inde » pour justifier l’ITPL, il fallait la sortir), contrats publicitaires exorbitants. Roger ou Rafa gagnent plus en un an de pub que Davydenko en 15 ans de tennis…

    Tout cela ajouté à une fiscalophobie d’anarcho-capitaliste (ne pas jouer tel ou tel tournoi parce que ça fait plus d’impôts à payer, et surtout toutes les magouilles des déclarations et des changements de résidence).

    Un ensemble de comportements inexplicables si ce n’est par une cupidité quasi-pathologique surtout vu les gains obtenus par ailleurs. Mais c’est Davydenko qu’on caricature.

  6. Skvorecky 21 octobre 2014 at 23 h 02 min

    J’ai lu que Nole jr est là… Bon timing, Jelena!

    • Remy 22 octobre 2014 at 9 h 14 min

      Elles sont balèzes ces femmes quand même.
      Je ne pense pas que Djoko aille à Paris, mais le timing est bon pour aller à Londres.

      • Skvorecky 22 octobre 2014 at 11 h 00 min

        Oh, il peut jouer Bercy, son premier tour serait potentiellement mercredi prochain. Il sera peut-être pas tout à fait « en mode tennis », cela dit. Pour le Masters, aucun souci.

        A Pékin, il avait déclaré qu’il restait en théorie 4 semaines de grossesse, soit un accouchement pendant Bercy. Ça s’est bien goupillé pour lui.

  7. Don J 21 octobre 2014 at 23 h 21 min

    Stan a encore perdu…
    Tout le symbole du pourquoi la suisse n’offre aucune garantie en CD, et pourquoi Roger n’en faisait pas sa priorité
    Franchement je serai Federer, je ferais une croix sur la Davis, et me concentrerai sur le master et peut-être sur cette fameuse place de number 1.

    • Skvorecky 21 octobre 2014 at 23 h 34 min

      Euh… perdre 3 tournois de suite au premier tour est une chose, certes assez lamentable. Mais jouer une finale de Davis en est une autre. Je pense que Stan jouera bien mieux à Londres et à Lille. Il a besoin d’un grand but pour se sublimer.

    • Ziggy 22 octobre 2014 at 1 h 17 min

      Je crains aussi que Rodg n’ait fait le mauvais choix de laisser en arrière-plan les tournois pour la Coupe Davis.
      S’entraîner sur terre battue risque de le déregler et il aurait l’air fin de gagner ses 2 matchs à Lille pour voir Stan perdre les siens et le double..

      La place de no 1 n’était pas si loin, 990 point de différence.
      Moins les 150 de la finale de la Coupe Davis du Djoke l’année passée qui tomberont après le 23 novembre.

      Une victoire en finale des Masters de Rodg sur le Djoke ferait déjà un différentiel de 1200.

      • Ziggy 22 octobre 2014 at 1 h 27 min

        Petite correction: puisque je parle des points Race, le différentiel d’une victoire en finale des Master est de 600 points puisqu’on ne tient pas (en dé)compte des points gagnés lors de l’édition précédente.

        • Antoine 22 octobre 2014 at 10 h 06 min

          500 en fait si le finaliste et le vainqueur ont gagné le meme nombre de matchs de poule qui valent chacun 200 points, soit la diférence entre un vainqueur et un finaliste dans un 500 tel que Bale..

  8. William 22 octobre 2014 at 9 h 03 min

    Quand on voit les résultats de Stan à Bâle, on se dit que c’est peut-être une bonne chose que la finale se joue à Lille…

    • Patricia 22 octobre 2014 at 9 h 28 min

      Tu veux dire une bonne chose pour les Suisses…
      Je pense que l’importance de la compétition (et sa responsabilité vis-à-vis du palmarès goatique) suffira à mettre la pression sur Stan, alors que le public aura une importance considérable pour les Français.
      Personnellement je me réjouis de la fragilisation de sa confiance, parce que je vois mal comment la France pourrait gagner si Fed et Waw jouent à leur top, et que je subodore que Fed ne se loupera pas. Je prie juste pour que la surface le grippe suffisamment pour qu’il ne se mette pas à marcher sur l’eau : même s’il gagne ses deux simples, des matchs disputés sont préférables pour le moral des petits Français.

      Ceci dit, l’an passé Waw avait volontairement sabordé le match pour se préserver à coup de doubles fautes grotesques, ce qui n’était clairement pas le cas hier soir. Kukushkin était un très mauvais tirage, il est très bon aux alentours de Moscou, en indoor rapide. Le Russe aurait d’ailleurs pu gagner en deux sets, il dominait plutôt le second mais a complétement foiré son TB.

      J’aime beaucoup voir jouer KKK quand il est « on », y a un côté Grosjean dans son coup droit décroisé, il volleye bien, peut slicer avec subtilité, glisser une jolie amortie… et mettre des missiles pas moins foudroyants que Stan.

      • Antoine 22 octobre 2014 at 10 h 08 min

        Kukush était l’un des pires tirages…il a d’ailleurs pris un set au Djoker à Shangai. .

      • William 22 octobre 2014 at 10 h 28 min

        Yes, je pensais aux Suisses bien sûr.

  9. Remy 22 octobre 2014 at 9 h 13 min

    Vu quelques points du match de Stan, ce mec est l’ombre de lui même.
    Aucun impact dans sa frappe, aucun revers de bucheron.
    Rien à voir avec celui qui a remporté l’AO en janvier.

    • Patricia 22 octobre 2014 at 9 h 32 min

      J’ai vu les deux premiers sets, c’est exagéré quand même… il a mis une vingtaine de winners, dont peut-être 5 monstrueux de puissance à la Stan. Mais il n’a pas été assez offensif dans l’ensemble, et manquait clairement d’assurance, d’autorité.

      • Patricia 22 octobre 2014 at 9 h 33 min

        C’est surtout au service que je l’ai trouvé en dedans : très peu d’aces, même pas 50% de premières….

    • Antoine 22 octobre 2014 at 10 h 11 min

      Cela confime ce que disait Luthi hier dans l’Equipe : le problème de Stan, c’est de retrouver son niveau de jeu et la confiance.

      Cette nouvelle défaite, la troisième de suite au premier tour, ne va pas arranger les choses. Il a un mois pour revenir…et s’il n’y arrive pas, c’est cuit pour les suisses à Lille..

  10. Patricia 22 octobre 2014 at 9 h 42 min

    Sinon y a Halep qui joue Serena à 10 heures, j’espère en voir un bout !
    Y a quelques surprises au WTF des filles : Woz a pouxé Sharap, Radwanska qui était à la ramasse ces mois derniers a dompté une Kvitova médiocre, mais en verve ces derniers temps, et ma chouchoute a l’air en forme (pas vu un point de son match contre Bouchard, grrr) puisqu’elle a calmé Blondie en deux sets bien secs.

    J’avais vu le premier set de Serena contre Ivanovic, qui était pas mal et a eu des balles de set. Serena c’était pas trop ça (un festival de double et d’aces alternés), mais elle était surmotivée.

    Sinon CB sera toujours CB :
    « Wozniacki, elle, avait un peu perdu le fil et ses nerfs après des soucis d’éclairage dans la salle et une erreur d’arbitrage donnant la fameuse balle de set »
    « Toute sa force mentale n’a alors rien pu changer, d’autant moins qu’en face, c’est une Wozniacki aux nerfs d’acier qui a été chercher sa victoire. Le poing serré mais aussi l’oeil noir sous sa visière.  »
    On ne s’en lasse pas.

    • Sylvie 22 octobre 2014 at 22 h 09 min

      En tous les cas c’est officiel pour CB Federer a cessé d’exister. Il n’était pas à Shangaï et ne joue pas le tournoi de Bâle non plus visiblement. Ou alors il est devenu invisible ?

  11. Remy 22 octobre 2014 at 10 h 32 min

    Halep en passe de coller une bulle à Serena.
    Elle sert à 5-0 après 18 minutes de jeu.

    • Remy 22 octobre 2014 at 10 h 35 min

      Ace et 6-0 !!!!
      Je commence à prospecter les avatars de Herbert pour ce soir :D

    • Remy 22 octobre 2014 at 10 h 40 min

      Break d’entrée.
      ça fait 7-0

    • Remy 22 octobre 2014 at 10 h 47 min

      Simona sauve une balle de break, et continue : 8-0

    • Remy 22 octobre 2014 at 10 h 51 min

      Serena stoppe l’hémorragie et marque son premier jeu du match après 37 minutes.

    • Remy 22 octobre 2014 at 11 h 05 min

      Nouveau break pour Simona.
      6-0, 4-1

    • Remy 22 octobre 2014 at 11 h 24 min

      6-0 6-2
      ça c’est fait.

      • Antoine 22 octobre 2014 at 11 h 42 min

        Et ben..Une raclée comme elle en a rarement connue…

        • Patricia 22 octobre 2014 at 13 h 26 min

          Apparemment la dernière de cette ampleur remonte à ses 16 ans… et son dernier bagel à 2008…

      • Sylvie 22 octobre 2014 at 22 h 09 min

        C’est bon ;) mais ça ne se dit pas. C’set pour toutes les raclées qu’elle a infligées.

      • Héron 24 octobre 2014 at 8 h 45 min

        Commentaire en différé :
        le match Halep-Serena Williams a surtout mis en évidence le mauvais déplacement de Serena, visible depuis quelques mois, mais que peu d’adversaires ont pu exploiter. Car, dès qu’elle arrive à se placer correctement une seule fois, Serena est capable de gagner le point sur un seul coup ou de prendre la direction de l’échange en imposant une très forte cadence qui fait exploser son adversaire. Tout le mérite en revient à Simona qui a forcé Serena a d’incessants déplacements, avec des coups agressifs, sans coup d’attente, qui ont mis Serena souvent sur la défensive. Serena a beaucoup défendu, beaucoup résisté en anticipant souvent les coups de Simona et nombre de points ont été longs et très intenses. Après presque chaque point intense Serena était très éprouvée, contrairement à son adversaire, et perdait souvent plusieurs points dans la foulée en commettant rapidement des fautes inhabituelles pour elle. Serena a été constamment sous pression comme l’attestent ses double fautes. Comme de son côté Simona a sauvé avec sang-froid et autorité les quelques balles de break qu’elle a eu et n’a pas faibli au moment de conclure, ça donne ce score assez sec.

        • Patricia 24 octobre 2014 at 10 h 05 min

          Héron ??
          Mais tu serais pas un petit nouveau toi ? Bienvenue en tous les cas, et ça fait plaisir d’avoir un adepte d’Halep (un alepte d’Hadept ?) parmi nous !

          Bien sûr que Serena avait du mal à se déplacer, mais c’était à un point inhabituel dans le premier set, le seul que j’ai pu voir. On avait l’impression qu’elle allait se casser la figure un point sur deux. Serena n’a pas été perturbée à ce point contre Ivanovic et Bouchard (euphémisme pour cette dernière), alors que ce sont deux joueuses qui prennent la balle tôt, et sont donc en principe à même de perturber le placement de l’adversaire…

          Mais c’est sûr que Simona est la joueuse qui joue le plus juste du circuit, et qui serait parfaite si elle ajoutait la volée et le slice de Radwanska dans ses options ^^

  12. Geo 22 octobre 2014 at 12 h 06 min

    Comment ça, Stefan??? Quel ingrat! Boris aurait été plus indiqué.

    • Skvorecky 22 octobre 2014 at 12 h 11 min

      Très bon!

      (Joli clin d’oeil des jeunes parents à leur lieu de mariage, d’ailleurs.)

    • MarieJo 22 octobre 2014 at 12 h 22 min

      Stefan est le st patron orthodoxe en Serbie… rien à voir avec l’autre stefan mon cher ;-)

      • Geo 22 octobre 2014 at 12 h 59 min

        Pues fijate Korni que estaba convencido de que era un homenaje al otro… y también tenias el sentido del humor.

      • MarieJo 22 octobre 2014 at 14 h 13 min

        si si lo tengo, me hace reir que se piense el nombre de stefan soo por edberg !

      • Geo 22 octobre 2014 at 14 h 16 min

        Pero si tu respuesta no tiene nada que ver… con mi comentario.

    • Antoine 22 octobre 2014 at 13 h 04 min

      Djoko est donc désormais père. On va voir comment il s’adapte à cette nouvelle situation.

      J’ai l’impression que Berdych pourrait bien sortir lui aussi à Valence, contre Andujar qui mène 6-3.

      • Antoine 22 octobre 2014 at 13 h 30 min

        Et Volià, Pataud paume 6-3 6-2 sur son service…Brillant ! Il avait gagné leurs deux précédentes rencontres en deux sets et voilà qu’il se fait ramasser en marquant 5 jeux…Pas terrible pour Pataud qui risque de le payer cher..

        Murray, Ferrer et même Raonic peuvent lui passer devant cette semaine, mais pas MUrray et Ferrer en même temps..Au pire, il se retrouvera 9ème à la race lundi.

  13. Skvorecky 22 octobre 2014 at 13 h 15 min

    On lit ces jours-ci dans la presse et les blogs espagnols des déclarations par lesquelles les responsables de l’ATP 500 de Valence semblent administrer l’extrême-onction à leur bébé. On apprend au passage pas mal de choses.

    Le tournoi a semble-t-il failli être annulé à la dernière minute, et s’il ne l’a pas été, c’est en raison des règles de l’ATP qui ponctionnerait alors une part trop importante de la cession de licence (25% au lieu de 10% en temps normal).

    Ce tournoi est en fait un cas-type de la folie des grandeurs BTP/Archi/Sport, qui a caractérisé les années 2000 espagnoles. Mais tout particulièrement dans la région de Valence, connue pour ses aéroports vides, ses politiques corrompus (la pire région d’Espagne de ce point de vue-là), ses puits sportifs sans fond (le club de foot de Valence a été sauvé plusieurs fois, y compris financièrement, par la puissance publique jusqu’à cet été, sympa pour les contribuables!).

    Le tournoi est d’ailleurs installé dans l’exubérant complexe moderne « cité des arts et des sciences », qui a coûté 4 fois le budget prévu (1,2 milliard, au lieu de 300 millions).

    Sauf que le robinet à subventions est en train de se fermer (de 40% d’aides publiques la première année à 12% actuellement). Résultat: on parle d’1 million de pertes pour cette année, argent qui devra sortir des poches de ses proprios: David Ferrer, Conchita Martinez, et Ferrero.

    Je lis également que si 175.000 personnes ont assisté à l’édition 2013, seules 70.000 places avaient été vendues (?). Ça fait beaucoup de places offertes gracieusement à je ne sais qui… Mais bon, je n’ai pas d’explication sur cet état de fait. Pas un fonctionnement très efficace en tout cas.

    Du coup, et pour en revenir aux échanges plus haut, le tournoi affirme n’avoir offert aucune garantie aux joueurs top cette année! Cela explique mieux les incertitudes de Murray qui n’avait pas confirmé sa participation jusqu’à la semaine dernière. Une chance, donc, que de grands noms fassent la chasse aux points ATP en cette fin d’année, parce que sinon, le tableau aurait été famélique. Selon Martinez Cascales, ancien directeur (et encore proprio d’1% du tournoi), les garanties du tournoi étaient au maximum de 200.000 dollars par joueur. Pas dans la même cour que Bâle évidemment.

    En conclusion, ils cherchent évidemment à céder la licence. On aura donc sans doute un nouvel ATP 500 l’an prochain. Soit (cas peu probable) les mêmes proprios poursuivent l’aventure dans une autre ville d’Espagne, soit le tournoi sera cédé et une autre ville européenne l’organisera, plusieurs étant candidates, sans qu’aucun nom soit mentionné. Je pensais que le calendrier 2015 était déjà gravé dans le marbre, ce n’est donc pas le cas.

    Ah, et le même Martinez Cascales affirme que dans quelques années, il n’y aura plus qu’un tournoi ATP en Espagne: celui de Barcelone. Pas con comme prédiction. J’attends vraiment de voir la durabilité du Master de Madrid et la rentabilité de la Caja Trágica au-delà de la carrière de Nadal.

    • Antoine 22 octobre 2014 at 13 h 36 min

      Si je comprends bien, ils vont déposer le bilan à la suite du tournoi ou revendre la licence. La licence en question vaut un peu d’argent, peut être entre un et trois millions, pas plus…Les 500, comme les 250 et même les M1000 ne sont que rarement rentables contrairement à ce que l’on croit souvent et quand il le sont, ce ne sont pas des marges importantes. Rien à voir avec le bénéficie des GC qui représentent en gros la moitié du chiffres d’affaires.

    • Colin 22 octobre 2014 at 13 h 56 min

      Ce post mériterait d’être transformé fissa en article…

      • Guillaume 22 octobre 2014 at 14 h 01 min

        I agree. Skvo, t’as le temps de le préparer en brouillons ?

      • Skvorecky 22 octobre 2014 at 14 h 53 min

        Colin, quel post ne serais-tu pas prêt à transformer en article, tout ça pour gagner du temps pour la TRWC :mrgreen:

        Plus sérieusement, ça va demander un peu de réécriture, mais je vais essayer de faire ça cet aprem, ok. Après, ce n’est qu’un condensé d’infos trouvées dans l’entretien mentionné en lien par MJ ci-dessous…

    • MarieJo 22 octobre 2014 at 14 h 20 min

      l’article est traduit via google mais ça donne une idée du désastre :(

      http://www.google.com/translate?hl=en&ie=UTF8&sl=auto&tl=fr&u=http%3A%2F%2Fwww.puntodebreak.com%2F2014%2F10%2F21%2Fmejor-domingo-dia-tenis-valencia

      du coup, le retrait de nishikori parait logique tout comme la défaite de berdych… no money no show… ils vont être à bloc à Bercy eux !

      Murray est resté mais c’est parce qu’il joue sa qualif au masters une finale ou le titre seraient les bienvenus !

  14. Patricia 22 octobre 2014 at 15 h 49 min

    J’ai également mis un texte dans les brouillons pour servir d’entame à Bercy.

  15. Patricia 22 octobre 2014 at 16 h 29 min

    Et Coric sort Gulbis ! Ouille, Ernie, il a 17 ans et on est sur indoor rapide ?
    En plus il lui met 20 points d’écart et en plus il n’avait même pas 50% de 1è ? Il a eu 14 BB sur le service de la Goulbe ? What ?

    Sinon, Ivanovic a sèchement battu Bouchard, qui doit voir arriver Angry Serena avec quelques sueurs froides…

    A propos du Williams/Halep, curieux de constater que les deux protagonistes l’ont qualifié de « meilleur match en carrière » pour Simona… Ca m’intrigue vraiment au sujet du 2nd set. Bien sûr ça en dit beaucoup sur le plus monumental boulard du tennis chez cette brave Serena, qui estime donc qu’il faut sortir un match monumental pour l’humilier alors qu’elle produit selon ses dire « une performance embarrassante » avec « un coup droit parti précocement en vacances » et un service digne d’un gamin de 10 ans »…

    J’ai bien aimé son très stallonien « Pour être honnête, j’attends impatience notre prochain match parce qu’elle m’a donné envie de rentrer chez moi pour bosser dur. Et spécialement pour l’affronter, elle ». On imagine très bien le bazooka tiré à bout portant en pensée quand elle dit ça.

  16. Antoine 22 octobre 2014 at 17 h 18 min

    Il est sympa Pierre-Hugues Herbert mais il vient de prendre 6-1 6-1 contre Nadal en 56 minutes..

    Faut dire que 27% de premières et 11 doubles fautes cela n’aide pas..Il a bien essayé de sauver l’honneur, a obtenu deux balles de break dans le dernier jeu, mais sans succès..25 points gagnés en tout..

  17. Antoine 22 octobre 2014 at 18 h 47 min

    Bon, c’est pas aujourd’hui que Gilles Muller remportera un match contre Roger.

    Ce dernier mène 6-2 3-0 et ne rate rien depuis le milieu du premier set. Il touche toutes les lignes du court et Muller commence à être passablement dégoûté…

    • Antoine 22 octobre 2014 at 18 h 50 min

      ..D’ailleurs, il loupe deux volées vraiment pas difficiles et du coup, deux points plus tard, perd à nouveau son service..4-0

      • Antoine 22 octobre 2014 at 18 h 52 min

        5-0 après un jeu blanc..ce set va être vraiment rapide pour le coup…

        • Antoine 22 octobre 2014 at 18 h 56 min

          6-2 6-1 en 45 minutes. Il a été un peu plus rapide que Rafa..Dévastateur..

      • John 22 octobre 2014 at 18 h 52 min

        Et 5-0, en 42 minutes de jeu.

  18. William 22 octobre 2014 at 19 h 11 min

    2 et 1 à Muller en 46min ???

    A titre de comparaison, Nadal a mis 56min à coller et 1 à un newbie…

    • William 22 octobre 2014 at 19 h 14 min

      Muller n’a marqué que 4 points sur le service de Roger (1 sur les premières balles, 3 sur les secondes), et ne s’est naturellement procuré aucune balle de break.

      Herbert a fait mieux : il a marqué 8 points sur les premières de Nadal et 3 sur ses secondes, tout en se procurant 2 balles de break. Non converties, évidemment.

    • MacArthur 22 octobre 2014 at 22 h 18 min

      Quelle est la pertinence de cette comparaison?

      • William 22 octobre 2014 at 23 h 21 min

        Je ne sais même pas si je dois répondre. Allez je le fais quand même : je trouve excellent de battre en si peu de temps un joueur en forme et qui a brillé sur les circuits secondaires cette année. Qu’un grand serveur tel que Muller marque aussi peu de jeux est significatif. Gagner contre un tel joueur 46min, c’est très bien, c’est encore plus rapide que de gagner en 56min contre un jeune qui monte doucement mais qui n’a encore rien prouvé. Tu me suis ?

  19. William 22 octobre 2014 at 19 h 23 min

    Gulbis… Bah Gulbis quoi !

    Goffin continue, 41 matchs gagnés sur 43 non ? C’est peut-être lui qui va sortir Nadal ! Enfin il y aura un détour au Canada avant…

  20. William 22 octobre 2014 at 19 h 32 min

    http://www.welovetennis.fr/atp-bale/92472-a-huit-ans-peine-il-parlait-dj-de-devenir-numro-un

    On apprend pas mal de trucs. Je connaissais l’anecdote sur le smash à Wimbledon mais je ne savais pas que sa mère était/est une bonne joueuse. Et l’importance de Mirka… C’est vraiment un personnage de l’ombre qui joue son rôle à merveille. J’aimerais bien en savoir plus sur elle et sur son influence mais tout à l’air très cadenassé… On rappelle dans l’article que Roger a perdu un match important auquel elle n’assistait pas. Je me demande lequel…

    • Antoine 22 octobre 2014 at 20 h 08 min

      Je ne connaissais pas la phrase sur Wimbledon mais elle montre que très tot Roger a eu conscience que son meilleur coup etait le smash, ce qui est le cas.Il a le meilleur smash du monde. Et il avait très tot l’ambition d’etre numéro un, comme presque tous les grands joueurs, de ne pas trop etre pris au serieux, ce qui nomal. Mais lui prenait cela très au sérieux. Un peu comme les types qui veulent etre Président…

  21. William 22 octobre 2014 at 19 h 37 min

    Sinon, je ne sais pas si vous lu une des récentes déclarations de Simon à propos de la finale de Lille, quand il dit qu’il « espère que le public ne respectera pas trop Federer ». D’autres petites allusions allaient dans ce sens. Allez, ça y est, on l’attendait mais elle est là, l’envie vicieuse et inavouable mais enfin avouée des applaudissement sur double faute. C’est bien Gilou, tu peux être fier de toi : le penser c’est une chose, le déclarer à la presse c’en est une autre. Le panache à la française ! Juste pour ça j’espère que Federer t’en collera une bonne si tu joues. En mode Rome 2013 tiens.

    • Antoine 22 octobre 2014 at 20 h 18 min

      …mais Gilou a dit le contraire ! Qu’il « ne demandais pas que l’on applaudisse les doubles de Roger »…

      Il est clair que la guerre psychologique a commencé depuis un moment et que l’équipe de France vient de s’apercevoir qu’elle avait un gros problème à régler : il n’est pas du tout certain que Roger ne soit pas soutenu par une fraction du public allant bien au delà du seul contingent suisse..

      ..ce qui pose un problème pas seulement à ses adversaires, mais à toute l’équipe qui pensait sans doute jouer à domicile comme d’habitude.

      .Or ce n’est pas le cas…A cause de Roger..

    • Guillaume 22 octobre 2014 at 20 h 37 min

      Pour avoir vu souvent Roro dans les tribunes de Roland-Garros, ce n’est pas une question de sifflets ou d’applaudissements sur double faute adverse comme William les imagine. Limite, c’est bien plus impressionnant : Federer neutralise les encouragements pour ses adversaires. Il rend timides les manifestations de supportérisme. Gilou a des défauts, mais pas celui d’appeler à huer l’adversaire. Ce qu’il souhaite, c’est juste que le public français ne soit pas anesthésié par la présence de Rodg.

    • William 22 octobre 2014 at 20 h 50 min

      Soit, soit… Mais ça m’empêchera pas de rajouter une anguille sur ma poupée vaudou de Gilou !

      • Antoine 23 octobre 2014 at 0 h 22 min

        Ca c’est sur..ce n’est pas pour rien, croit il, qu’il fait sa déclaration, en concertation avec Clément ou alors, il y a un problème dans cette équipe…

        Question com on a eu droit ces jours ci, et c’est ce qui a lancé la finale en fait, à une belle opération de la part des suisses avec les « 3 jours » de Roger sur terre battue et l’interview de Luthi qui a défaut d’etre un capitaine crédible est l’employé de Roger. Comme tentative dintox, j’ai trouvé cela pas mal…

        Vu comment Roger a joué aujourd’hui, j’ai un léger doute sur la réalité des 3 jours de Roger sur terre…

  22. Patricia 22 octobre 2014 at 20 h 39 min

    Zverev vient de double-breaker Dimitrov. Il est en mode Hambourg pour ce que j’en ai vu.

    • Patricia 22 octobre 2014 at 20 h 42 min

      Ce qui est dingue c’est qu’il passe 45% de premières seulement. Très peu de fautes, une grosse longueur, un retour agressif…. C’est le moment de jeter un œil.

      • Patricia 22 octobre 2014 at 20 h 47 min

        Le début du 2è, ça se gâte. Une série d’UE pour donner le break à Dimitrov.

  23. Patricia 22 octobre 2014 at 20 h 58 min

    Bon jeu de Zverev pour débreaker, alors que Dimitrov a pas mal de réussite avec les lignes.

  24. Sylvie 22 octobre 2014 at 22 h 12 min

    Sympa tous ces petits jeunes Coric et Zverev à Bâle, le jeune Américain de 16 ans à Valence. L’avenir est en marche. Je trouve toujours émouvant de suivre les débuts d’un jeune joueur en espérant que les résultats suivront.

    • Skvorecky 22 octobre 2014 at 22 h 33 min

      A chaque fois que ce genre de pensée traverse mon esprit (« sympa ces petits jeunes »), j’essaie de me souvenir qu’un jour, Ivan Lendl a été un « jeune qui perce », lui aussi.

      • Sylvie 22 octobre 2014 at 22 h 54 min

        Tu me fais penser à la chanson de Brassens, le temps ne fait rien à l’affaire. ça doit pouvoir s’appliquer avec comme refrain « quand on est chiant on est chiant »

      • Antoine 23 octobre 2014 at 0 h 26 min

        Non justement, meme à 20 piges, Lendl faisait déjà vieux. Il a percé, certes mais il n’a jamais été jeune, et cela ne s’est pas arrangé avec le temps…

  25. MacArthur 22 octobre 2014 at 22 h 17 min

    Je ne vois pas très bien ce qu’on peut, en se donnant la peine de réfléchir et de laisser son fanatisme de côté, reprocher à Gilles Simon. La Coupe Davis est une compétition entre pays et il espère que ses concitoyens laisseront un peu de côté leur admiration pour un joueur particulier et seront à fond derrière leurs joueurs.

    Depuis quelques temps, je ne comprends pas vraiment le comportement des Français par rapport à cette rencontre. Ils ne ratent aucune occasion pour critiquer leurs joueurs: leurs déclarations, leur stratégie de se préserver alors que les gars essayent de se donner les moyens de leur objectif etc… Les mêmes personnes les auraient bombardés d’insultes si ces joueurs se mettaient à écumer tous les tournois de fin d’année avec tous les risques qui y sont associés.

    • William 22 octobre 2014 at 23 h 16 min

      Ah, voilà ce que je récolte… Je suis un fanatique qui ne se donne pas la peine de réfléchir. Soyez prévenus ! Évitez moi !

      • Sylvie 22 octobre 2014 at 23 h 19 min

        Mais on l’a toujours su mon cher William :D. Rassures toi on doit être au moins deux

    • Remy 23 octobre 2014 at 9 h 03 min

      Tant que la France perd cette finale, je ne vais pas me plaindre.

  26. William 22 octobre 2014 at 23 h 23 min

    Juste pour le jeu j’ai envie de voir si notre ami MacArthur trouve systématiquement à redire à mes remarques : j’aime le soleil. Et le beurre de cacahuètes.

  27. Antoine 23 octobre 2014 at 0 h 53 min

    Zverev a perdu contre Dimitrov en trois sets donc..Il est sur la bonne voie. Dimitrov est passé et préserve sa petite chance dans la course au Masters, laquelle sera liquidée s’il perd en quarts face à Roger. Ce sera un match à enjeu en tout cas puisque s’il le perd, Roger perdra aussi sa petite chance de terminer numero un qui sans etre affiché comme objectif peut difficilement etre écarté vu que la dernière fois, c’était en 2009…

    En attendant, j’ai vu le match de Roger dont j’ai déja dit un mot, : excellent.Il volait sur le court Roger. On ne croirait pas qu’il sort de trois jours de terre battue si on ne nous l’avait pas dit. Je n’ai pas vu son ami Rafa et peut etre a t il été meilleur qu’hier mais il rst bien possible surtout que l’opposition ait été encore plus faible qu’hier..

    PHHerbert présente tous les symptomes du jeune qui panique en arrivant contre Nadal : moins de 30% de premières..des deuxièmes qu’ont force pour éviter le massacre, 11 doubles fautes et les jeux qui défilent pour terminer avec deux jeux en moins d’une heure.

    Avec Roger, ce fut un peu plus rapide, le 1er en 25 minutes et alors qu’on attendait un deuxième un peu plus long, ce fut 20 minutes. Muller qui n’est plus tout jeune et qui a déjà joué et perdu 4 fois contre Roger n’a pas paniqué mais il s’est retrouvé dans la pire des situations pour un grand serveur qui est de passer ses premières mais de devoir constater que l’on n’est pas pour autant à son avantage, loin de là en ce qui concerne Muller…

    J’espère pour ma part que Nadal va parvenir à ce qualifier pour la finale pour un vieux classico ! Le Rafa en a bien profité l’année dernière, il a gagné les 5 dernières rencontres et il est temps de lui en mettre une bonne !

  28. Antoine 23 octobre 2014 at 1 h 44 min

    ABOUT INDOOR..

    (Projet de billet)

    Ce n’est pas forcément visible à l’oeil nu ou à la TV mais le fait de jouer en indoor modifie substantiellement le jeu.

    Il est bien connu que les serveurs servent mieux et que cet avantage est d’autant plus marqué que l’on sert bien. Les serveurs qui ont un haut lancer de balle sont ceux dont les progrès sont les plus marquants par rapport au jeu à l’extérieur soumis au vent. De ce fait, et comme sur herbe, ou le service est également plus important, le coup qui est ensuite le plus déterminant est le retour. Sans un très bon retour, on ne peut pas gagner de multiples tournois en indoor.

    L’absence de vent a également pour conséquence de permettre de supprimer la marge de sécurité que prennent les joueurs pourfaire face aux aléas du vent. Vent dont il faut souligner qu’il est présent la plupart du temps quand on joue dehors. De ce fait, l’angle de tir utile est augmenté, ce qui rend, comparativement, l’agression plus payante, en moyenne, comme sur herbe mais pour une autre raison puisque sur herbe, c’est le rebond bas qui rend l’agression payante. Cette après midi contre Muller, Roger a donné un très bon example de ce que signifie la supression de la marge de sécurité habituelle dehors, à savoir un nombre très élevé de services, attaques ou passing qui retombaient pleine ligne, avec un certain dégout de la part de Muller..

    Le fait que Nadal n’ait remporté qu’un tournoi en indoor depuis 2005 est étrange meme si son pic de forme ne se situe jamais pendant la periode indoor.Il aurait pu gagner davantage de finales aussi. Mais on peut aussi remarquer que compte tenu de son style de jeu, Nadal est l’un des joueurs qui a le moins à bénéficier de l’amélioration des conditions de jeu qu’induit le fait de jouer en indoor, ou plutot le fait de ne pas jouer à l’extérieur.

    Nadal ne craint pas la chaleur, au contraire. Nadal ne craint pas le vent parce que son lift lui donne une grande sécurité et qu’il cherche surtout à passer beaucoup de premières balles plutot que de chercher à délivrer un service non retourné. Tous ces facteurs qui genent en revanche la plupart de ses adversaires, à des degrés divers, disparaissent en indoor, de sorte que puisqu’il ne bénéficie pas, ou quasiment pas de ll’amélioration des conditions de jeu alors que beaucoup de ses adversaires en profitent, et non des loindres, Roger, Djoko, Murray..la marge qu’il a sur ses adversaires se réduit au point qu’il n’y a plus de marges et que Nadal perd tous les tournous indoor auquel il participe depuis 2005, à la seule exception du tournoi de Sao Paulo l’année dernière ou il était bien seul..

    Alors que personne ne tire mieux parti des conditions de jeu en extérieur que lui, et de ce fait meme, Nadal est, comparativement aux autres joueurs, nettement moins bon en indoor ou les conditions sont optimales pour jouer le mieux possible.

    Je serai presque tenté d’en conclure que les pietres résultats de Nadal en indoor tendent à montrer que son niveau de jeu intrasèque en deux sets gagnants n’est pas très élevé….

    • Colin 23 octobre 2014 at 10 h 18 min

      (projet de réponse)

      Très intéressant ce projet de billet Antoine.
      Il faut quand même relativiser les « piètres performances » de Nadal en indoor. Le bougre a fait 2 finales de Masters Cup en 6 participations, ce qui est mieux que Murray par exemple (0 finale en 5 participations) et nécessite à chaque fois 3 ou 4 victoires face à des membres du Top8.
      Son niveau indoor depuis 2005 se situe donc très nettement en dessous de Federer et Djokovic, également en dessous d’un Davydenko dont il est question dans cet article voire d’un Nalbandian, mais quand même solide top 5…

      • Antoine 23 octobre 2014 at 11 h 06 min

        Ce que je n’ai pas dit à la fin du projet de billet est que la deuxième raison pour laquelle Nadal est comparativement moins bon est que pour les raisons indiquées au début du billet, l’indoor, comme l’herbe, favorise l’agression immédiate et que ce n’est pas le jeu habituel de Nadal qui préfère construire ses points.

        Mais effectivement si son palmarès en indoor est famélique en titre, il figure néanmoins parmi les meilleurs, mais plutot top 5 que top 1-2…

        Un des trucs surprenants est que Murray n’ait jamais parvenu à gagner le Masters, ni même à aller en finale. A moins avis, outre des circonstances souvent peu favorables, ceci tient aussi, comme Nadal, au fait que son jeu ne consiste pas en une aggression directe de l’opposant, même s’il a progressé de ce côté là..

  29. Héron 24 octobre 2014 at 10 h 35 min

    Petit nouveau posteur en effet … Mais lecteur assidu depuis de nombreuses années (Vif Argent, ce n’est pas moi !).
    Serena est vraiment forte quand elle est placée sur la balle. j’ai cependant vu de nombreux matchs récents -avant masters- dans lesquels il manquait un petit pas à faire sur des coups adverses avec beaucoup d’angle.
    J’apprécie en effet Simona, qui malgré son déficit de taille, fait jeu égal avec des concurrentes nettement plus grandes. Dans un jeu où être grand offre de sérieux avantages, les lutins malins peuvent encore brouiller les cartes.

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis