Les meilleurs tennismen et tenniswomen de l’ère Open, situation après RG 2017

By  | 11 juin 2017 | Filed under: Actualité

Les derniers échanges à peine terminés sur l’ocre Parisienne, voici la mise à jour des tableaux que je vous avais proposé dans mon article de base sur les meilleurs tennismen et tenniswomen de l’ère Open.

Je ne pouvais pas commencer cet article sans un clin d’œil à la performance de Rafa cet après-midi à Roland Garros

Nadal RG

Dans le premier tableau comptabilisant les performances des joueurs lors des GC, Novak Djokovic dépasse enfin David Ferrer pour lui ravir la 6ème place. Il pourrait intégrer le top 5, en dépassant Lendl, à l’Australian Open 2018, à condition d’atteindre le 3ème tour minimum lors de chaque tournoi (et d’y participer bien sûr!). Dans le top 20, les autres progressions à noter sont à mettre à l’actif de Youzhny, Berdych, Murray, Verdasco et Wawrinka qui intègre le top 20 (19ème).

Alexandr Dolgopolov Jr devient le 222ème joueur à franchir la barre de référence des 2000 points et entre donc dorénavant en ligne de compte  pour les prochains update.dolgopolov-roland-garros-2017-tuesday1

Chez les femmes, Serena ne participant pas à cause de sa grossesse, c’est sa soeur Venus qui en a profité pour lui reprendre la première place. La seule autre progression à noter dans le top 20 est celle de Jelena Jankovic. Les femmes sont quant à elle désormais 182 avec l’entrée de Kirsten Flipkens dans le classement.

2236649226f1861f38fcdc02077b3fc4

Dans ce classement particulier, Wimbledon devrait marquer un cap puisque Roger Federer (7924 points) et surtout Venus (7987 points) devraient être les premiers joueurs et joueuses à franchir la barre des 8000 points!

Pour le classement relatif à « l’échelle de 128 », seuls Jo-Wilfried et David Ferrer font légèrement baisser leur moyenne suite à leur faible performance. Del Po quant à lui quitte le top 20 que réintègre Mats Wilander. Gaël Monfils progresse de la 25ème à la 23ème place.

Pas de changements significatifs chez les femmes à l’exception de Kouznetsova qui se rapproche du top 20 grâce à son parcours.

Dans le classement des pourcentages, la contre-performance de Jo l’amène à le voir dépassé par Jimbo pour se retrouver désormais 9ème. Si à l’échelle de 128 cela n’avait entraîné aucun changement, la facture se ressent dans cette mesure.

Aucun changement dans le top 20 chez les dames.

Vous pouvez retrouver tous les classements sur le document Excel en annexe et les informations quant à ma méthode de comptage dans l’article de base. Pour toutes autres questions, n’hésitez pas pas, je répondrai rapidement.

Document Excel : Version pour comparer après RG 2017

About 

Fan inconditionnel d'André Agassi malgré mon amour pour Steffi Graf. Emerveillé par le revers de Stefan Edberg et de Justine Henin.

225 Responses to Les meilleurs tennismen et tenniswomen de l’ère Open, situation après RG 2017

  1. Gerald 27 juin 2017 at 21 h 12 min
    • Colin 28 juin 2017 at 8 h 41 min

      Pour rejoindre le fil de commentaires qui se tient en parallèle, Maldini devrait changer de sexe et jouer en WTA, là il aurait toutes ses chances, comme jadis Renée Richards, née Richard Raskind.

      20ème mondiale WTA à 45 ans, alors que jeune homme, c’était un joueur universitaire lambda.

      • ConnorsFan 28 juin 2017 at 12 h 40 min

        Renée Richards était un cas intéressant. Je me suis toujours demandé ce qui se serait passé, par exemple à Wimbledon, si elle avait eu le niveau pour gagner le titre. Tant qu’elle perdait lors des premiers tours, c’était relativement simple de l’accepter dans le tableau. Si elle était allée plus loin, on aurait vu jusqu’où allait l’ouverture d’esprit de tout le monde. Cette situation va finir par se produire.

        • Antoine 29 juin 2017 at 14 h 17 min

          Renée Richards a été fortement critiquée par beaucoup de joueuses à l’époque. Il y a même eu des boycotts…

      • Colin 28 juin 2017 at 14 h 03 min

        Il n’y a qu’à voir les commentaires que recevait Mauresmo à ses débuts, certaines de ses adversaires n’hésitant pas à « minimiser » (pour ne pas dire « mettre en doute ») sa féminité. Tout ça parce qu’elle jouait en short et avait les épaules carrées.

  2. Achtungbaby 28 juin 2017 at 8 h 52 min

    Le commentaire de Mac Enroe sur le fait que Serena serait 700è mondiale chez les hommes est d’une bêtise absolue.

    Est-ce qu’on fait ce genre de commentaire sur l’athlétisme ? la natation ?
    Quel intérêt de dire que pas une femme ne serait qualifiée en finale du 100 m hommes ?

    Ce genre de comparaison est puérile et ne grandit vraiment pas celui qui les fait. Ces débats sans fin sont fatiguants et inutiles.

    • Gerald 28 juin 2017 at 9 h 01 min

      Tout à fait d’accord, j’admire autant un Roger qu’une Serena!
      Il ont chacun écrit l’Histoire du tennis comme l’avaient fait avant eux des Sampras, Agassi, Lendl, Connors, Navratilova, Graf, Evert, Seles et tant d’autres!

    • Colin 28 juin 2017 at 9 h 19 min

      Regarde le commentaire de Perse sur la page précédente, Mac ne fait que répondre à une question, on lui demande pourquoi Serena ne pourrait pas être tout simplement « le plus grand joueur de tennis ». A question stupide, réponse qui va avec.
      Et puis, au moins, il ne sort pas une réponse langue de bois ou « politiquement correct ». Il énonce juste un fait.
      Cependant on peut creuser un peu plus.
      Autant on ne peut qu’être d’accord avec Mac quand il dit que Serena serait classée 700è si elle jouait chez les hommes, autant cette réponse est un peu courte pour l’écarter du titre de « plus grand joueur de tennis de l’histoire » (oui oui le fameux GOAT). Pourquoi ? Ben tout simplement parce que Lew Hoad, Pancho Gonzalez, Rod Laver, ou même Bjorn Borg, s’ils revenaient jouer aujourd’hui, et même dans la force intacte de leurs 20 ans, auraient sans doute bien du mal à rentrer dans le top 10 actuel. Face aux stakhanovistes cogneurs infatigables lapins Duracell parpineurs d’aujourd’hui, ils tiendraient le coup pendant un set ou deux puis se feraient laminer. Est-ce que pour autant ils sont moins « grands » que Fed, Nadal ou Djoko ?

      Ou bien, si je retourne le raisonnement, je dirais que Serena pourrait sans doute mettre 6/1 6/1 à un joueur homme des années 20, type René Lacoste ou Jean Borotra, s’il se repointait aujourd’hui. Est-ce que pour autant ça signifie que les joueurs des années 20 étaient des gros nuls ? Ben non, c’est juste que le tennis n’est plus le même sport qu’à l’époque.

      Bref cette notion de « plus grand joueur de tennis de l’histoire » est déjà tellement compliquée et inextricable, reposant sur tellement de paramètres, que la compliquer encore plus en voulant faire un package hommes + femmes relève plus de la provocation que du journalisme.

      • Achtungbaby 28 juin 2017 at 10 h 07 min

        Colin je vous ai lu jusqu’au bout et à la fin j’ai bien eu confirmation de ce que je pense « à quoi bon perdre son temps avec tout ça ? »

        Je persiste à penser que tout ça est stérile et ne grandit pas ceux qui s’y livrent (cf. mon commentaire plus haut sur la page précédente).

        Comme vous dites déjà que le « goat homme », c’est limite, alors le goat homme + femme sur fond de comparaisons physiques, ça devient vraiment n’importe quoi, sachant que certains hommes ont vraiment un pb psychologique à se morfondre dans ces comparaisons.

        • Perse 28 juin 2017 at 17 h 06 min

          En l’occurrence c’est surtout une féministe qui a voulu faire sa maligne. McEnroe n’avait pas l’intention primordiale de venir sur le sujet.
          Serena ne manque pas de reconnaissance, ni de légitimité. Grâce à des géantes qui ont précédé ses pas, le tennis féminin est probablement le seul sport féminin pro qui n’a pas de problème de légitimité: les meilleures joueuses sont millionnaires, sont sponsorisées et on leur demande même leurs opinions politiques! Le grand public a totalement intégré le fait que les joueuses étaient des sportives méritantes et exceptionnelles.

          Par ailleurs, elles bénéficient du même prize-money dans les événements communs WTA/ATP, ce qui est contraire à la logique économique du sport professionnel qui est toujours basée sur le spectacle et donne la prime aux meilleurs. C’est bien la preuve que le tennis est le sport le plus féministe qui soit! C’est une politique que j’approuve au demeurant mais un acquis fragile: dans cet ère d’économisme outrancier, avec un afflux plus délirant d’argent dans le sport professionnel, cette logique politique de répartition du prize-money est plus vulnérable à mesure que le temps passe.

      • Colin 28 juin 2017 at 10 h 46 min

        Oui ce débat est stérile, on est bien d’accord (ceci dit qu’est-ce qu’on peut passer de temps dans nos forums à en discuter !!!)

        Je réagissais surtout sur la « bêtise absolue » de la réponse de Mac.
        * Factuellement, ce n’est pas une bêtise, c’est probablement vrai que Serena est du même niveau que le 700è mondial (et, comme je l’ai écrit dans un commentaire sur la page précédente, je ne pense pas que ce soit inintéressant : ce serait au contraire sympa de voir des matches mixtes dans lesquelles on verrait s’affronter les meilleures joueuses WTA et des joueurs classés 700è ATP).
        * Ce qui est une bêtise, c’est d’affirmer que le classement seul peut décider de qui est le plus grand joueu-r-se de l’histoire.

      • ConnorsFan 28 juin 2017 at 17 h 10 min

        Pour une confrontation « inter-époque », il faudrait voir ce que ça donnerait si on mettait dans les mains de nos joueurs actuels la raquette de Tilden, de Connors (la fameuse Wilson T2000 en acier) ou de Borg. J’ai sorti ma vieille Wilson Advantage en bois il y a une dizaine d’année et j’ai tenté de frapper des balles avec ça. Le choc. C’était pourtant une excellente raquette… à l’époque. Un tout petit tamis (65 pouces carrés), avec un « sweet spot » minuscule. Et même quand on parvient à le trouver, quelles vibrations! Quand on pense que Roger avait des problèmes avec un tamis de 90 pouces carrés en 2013…

        • ConnorsFan 28 juin 2017 at 17 h 18 min

          J’oubliais : ces raquettes si petites étaient aussi très lourdes. Avec ces outils-là, le jeu des meilleurs actuels serait beaucoup plus lent, et beaucoup plus à plat.

        • Elmar 28 juin 2017 at 17 h 29 min

          Marrant parce que j’ai fait l’expérience inverse: j’ai reçu il y a 11 ans, pour mes 25 ans, la Donnay de Borg, que j’ai eu le loisir d’essayer plusieurs fois, à chaque fois en me disant que ça changeait vraiment pas grand-chose pour un joueur de mon niveau (pour les pros, c’est probablement autre chose).

          • Colin 28 juin 2017 at 17 h 41 min

            « La Donnay de Borg » ? Ou plutôt « La même Donnay que celle de Borg » ??

          • Colin 28 juin 2017 at 17 h 46 min

            Il y a presque 30 ans de ça, notre ami Ulysse, qui n’est pourtant pas un manche, s’est fait sanibroyer par un joueur classé à l’époque dans les 100 meilleurs français et qui jouait… avec une poêle à frire. Authentique.

  3. Patricia 28 juin 2017 at 12 h 31 min

    Le type de débat homme-femme en tennis me fait me demander s’il occupe une place similaire, mais dans le monde des catégories de poids en sports de combat : est-ce qu’on pourrait avoir une réponse similaire à Mc Enroe sur un poids coq au palmarès inégalé (comme quoi il perdrait contre l’intégralité des pros poids lourds, y compris les vieux cacochymes) ?

    C’est possible, mais il me semble en tous cas que le fait de poser le débat en ces termes (ou de répondre à la question en ces termes) va forcément aboutir à légitimer la supériorité de la catégorie qui écrase l’autre : catégorie reine, âge d’or… Pourtant, y compris dans le domaine de la compétitivité, une catégorie peut être dominée par une autre alors qu’en son sein, le niveau est relativement plus élevé (plus d’adversaires, globalement ou au sommet, maîtrise technique plus grande, etc…)

    Il me semble que les catégories de poids ou par sexe existent justement pour faire émerger cette qualité relative, et que la domination d’une catégorie sur l’autre ne relève pas, au fond, de la qualité et ne saurait s’appliquer à la question du « meilleur »…

    MacEnroe aurait pu répondre que Serena n’est pas un « meilleur joueur » que Federer, parce que le niveau de son adversité n’a pas été aussi constant; il aurait pu contredire Murray, qui a déclaré que Navratilova était pour lui le GOAT, en disant que le circuit dans lequel elle a dominé était moins vastement professionnalisé que son pendant masculin ; ou que l’époque pré open enfonce l’époque actuelle puisque les meilleurs jouaient toute l’année sur des surfaces plus diversifiées contre l’équivalent des sélectionnés pour le Masters… Et il ne s’agit là que de dimension qualitative dans la compétitivité, à laquelle on peut apporter des arguments mesurables !

    On ne peut pas mesurer la qualité du coup d’œil, de la vision du jeu, du mental, du toucher, de la créativité, de la palette technique qui vont faire de Hénin ou Hingis des joueuses infiniment supérieures dans le jeu aux no names qui leur mettrait la pâtée.

    • ConnorsFan 28 juin 2017 at 13 h 10 min

      Certains joueurs masculins ont ces atouts de vision du jeu, de maîtrise technique et de créativité dont tu parles, mais n’ont pas les qualités physiques pour percer le top 200. Ces joueurs font face à une compétition féroce mais sont considérés comme des « no names », et arrivent à peine à faire leurs frais. On compare assez souvent les plus grands noms des deux sexes, mais il peut être intéressant de voir que plusieurs joueurs que peu de gens connaissent ont aussi un très haut niveau. Ce sont les oubliés du « star system ».

      • Perse 28 juin 2017 at 17 h 18 min

        Mais le physique fait partie du talent car il permet la réalisation de mouvements, déplacements ou frappes plus efficaces ou percutant. C’est vrai que le dismorphisme sexuel met un accent « exagéré » sur le physique dans le sport masculin mais c’est ce qui permet aux mecs d’être plus talentueux.

        En basket, où la dimension physique est primordiale, ceci ouvre plus d’option de jeu et de système aux équipes masculine grâce aux « alley-hoops ». Le « alley-hoop » est un système où le meneur de jeu fait une passe lobée depuis l’extérieur de ligne des 3 points (en général) vers un joueur qui smashe la balle dans le panier en la saississant au-dessus du panier.
        Ce système est quasiment inexistant parce que les filles dans leurs immenses majorité ne sautent pas suffisamment haut (en plus de manquer de taille) pour proprement volleyer la balle. En basket féminin, on en est encore à compter le nombre de filles qui ont déjà dunké la balle. Chez les garçons, même un meneur de jeu de 1,8m dunke la balle.

      • Patricia 28 juin 2017 at 17 h 31 min

        Mais une joueuse comme Henin, relativement à sa catégorie, elle a tout – et se serait fait pourtant battre par un one-trick poney 300è mondial…

        • Perse 28 juin 2017 at 17 h 45 min

          Mais Henin est une femme et c’est la meilleure de sa catégorie, c’est l’essentiel non?

    • Perse 28 juin 2017 at 17 h 12 min

      Pourtant dans ces sports de catégorie au poids, il n’y a de cesse de vouloir classer les combattants « pound-for-pound ».
      Le judo avait jusqu’en 2010 une catégorie « toutes catégories » et c’était toujours les super-lourds qui gagnaient à la fin raison pour laquelle elle a été supprimée: ça dévalorisait les autres catégories.

      • Colin 28 juin 2017 at 17 h 39 min

        Et à l’opposé, l’aviron a créé une catégorie « poids légers » à partir du moment où les instances de ce sport se sont rendu compte que seuls des gars de 1.90m ou plus arrivaient à gagner des médailles dans les compétitions internationales.
        D’ailleurs, j’avais en projet un article du genre uchronie qui raconterait ce qui se serait passé si l’ATP avait pris la même décision. Ce n’est pas si idiot, quand on voit les palmarès faméliques auxquels accèdent les petits joueurs (Santoro, Rochus, aujourd’hui Schwartzmann…) malgré leur talent. C’était quand la dernière fois qu’un joueur de moins d’1,80 m a gagné un GC?

        • Babolat 30 juin 2017 at 14 h 12 min

          Gaudio 2004 mais après il faut remonter à Connors

          • kkfm_clan_de_cheatah 1 juillet 2017 at 6 h 50 min

            N’oublions pas Chang 1989

  4. Achtungbaby 28 juin 2017 at 12 h 57 min

    Et Mac Enroe en rajoute une couche dans la connerie :

    « j’ai une solution pour résoudre le problème, et je suis sûr que les hommes seraient tous pour cela : il faut que les hommes et les femmes jouent ensemble. Ainsi nous n’aurons plus à nous poser la question »

    « résoudre le problème »
    « les hommes seraient tous pour cela »
    « plus à nous poser la question »

    Mon dieu que mon idole de jeunesse est bête.

    • Colin 28 juin 2017 at 13 h 45 min

      Oui, là, en effet, on peut commencer à parler de « bêtise absolue » !

    • Elmar 28 juin 2017 at 14 h 26 min

      Je vous parlerai de mon plan diabolique pour que Roger termine sa carrière sur une Coupe Davis remportée en son pays et surtout sous mes yeux…

    • Patricia 28 juin 2017 at 17 h 36 min

      Je n’ai pas encore vu une seule réaction positive de joueur sur la finale en terrain neutre. C’est vraiment une décision bizarre (parce que je ne vois que le bizness pour la motiver, mais je vois mal les Suisses mettre du pognon dans une compèt dont ils seront absents, c’est pas les Emirats). Et quel nivellement : plus de finale sur herbe ou terre, quel que soit le finaliste…

    • Elmar 28 juin 2017 at 17 h 52 min

      C’est une décision totalement débile. J’ai rien d’autre à dire.

      • Antoine 29 juin 2017 at 14 h 26 min

        Ce n’est heureusement pas encore une décision…Tous les joueurs interrogés sont contre. La FIT va tuer la CD, voilà tout !

  5. Gerald 28 juin 2017 at 20 h 32 min

    Encore de la pluie au programme du jour mais les perturbations sur le programme n’ont pu être totalement résorbées, notamment à Eastbourne.
    Chez les femmes Kristina Mladenovic (9-WTA 13) se défait sur le score de 6-0;6-4 de Zhang Shuai. Normalement, elle aurait dû enchaîner en fin de journée par son 3ème tour face à Kouznetsova (7-WTA 9) contre qui elle mène 2-0. Ce match aura lieu demain et en cas de victoire, elle devrait probablement enchaîner son quart face à la gagnante du match entre Karolina Pliskova et Shuai Peng.
    Chez les hommes, Richard Gasquet (7-ATP 27) se fait des frayeurs face à Frances Tiafoe en devant batailler 3 sets (5-7;7-6;6-3). Il aurait lui aussi du enchaîner avec son huitième de finale face à Anderson (ATP 45) avec un h2h à 5-4 en faveur du Français. Il devra aussi probablement enchaîner demain en cas de victoire. Son adversaire serait alors le gagnant du match entre Dusan Lajovic et John Isner.
    Si j’ai cité Dusan Lajovic, cela signifie qu’il a battu Jérémy Chardy (6-4;6-7;6-3)
    dont le tournoi s’arrête donc en seizième de finale.
    Le match de Gaël Monfils (2-ATP 16) contre Cameron Norrie (ATP 236) a été suspendu alors que Gaël menait 6-3;2-1. Il terminer son match demain et devrait aussi enchaîner avec son quart face au gagnant du match entre Mischa Zverev et Bernard Tomic.

    Au tournoi ATP d’Antalya, pas de Franco-Belge aujourd’hui sur les courts. Par contre, demain nous aurons le quart du dernier Français en lice:
    - Adrian Mannarino (ATP 62) – Fernando Verdasco (3-ATP 34): h2h 0-2.

    Au challenger de Milan, aucun de nos représentant ce jour. Demain, le dernier Français disputera son huitième:
    - Jonathan Eysseric (ATP 275) – Marco Cecchinato (1-ATP 105): h2h 1-0.

    Aux qualifications de Wimbledon, malgré la pluie, le programme du jour a pu être mené à bon terme et concernait 10 de nos représentants:
    Chez les hommes au 2ème tour:
    Ruben Bemelmans (12-ATP 124) émerge en 3 sets (6-4;3-6;6-3) du duel F-B l’opposant à Mathias Bourgue. Son dernier adversaire avant le tableau final sera Gérald Melzer (27-ATP 144).
    Il est imité par Joris De Loore (ATP 197) qui se défait aussi en 3 sets (3-6;7-5;6-3) de Jozef Kovalik. Stefanos Tsitsipas (ATP 190) sera le dernier écueil sur sa route.
    Vincent Millot (ATP 171) suit le move en battant Tennys Sandgren en 2 sets (6-2;7-6). Pour lui ce sera Taylor Fritz (21-ATP 128) qu’il faudra écarter au dernier tour pour accéder au tableau final.
    Ces premiers matchs sont des inédits.
    Enfin, Paul-Henry Mathieu (20-ATP 138) complétera la présence F-B au dernier tour des qualifications après sa victoire 6-1;6-4 face à Maximo Gonzalez. L’adversaire sera costaud en la personne d’Andrey Rublev (5-ATP 98) qui a gagné le seul précédent.
    Fin de parcours en 2 sets par contre pour Quentin Halys et Calvin Hemery.
    Chez les femmes ce sera un 2 sur 3:
    Myrtille Georges (WTA 231) inflige un double 6-2 à Tereza Martincova, ce qui est une belle perf. Elle rencontrera l’Américaine Sachia Vickery (ATP 143).
    Amandine Hesse s’est bien défendue face à Miyu Kato et s’est finalement inclinée en 3 sets (2-6;6-3;6-4).
    La dernière qualifiée est donc Alison Van Uytvanck (2-WTA 103) qui s’impose aisément 6-0;6-2 face à Gabriella Taylor. Son adversaire de demain sera une autre Britannique, Katy Dunne (WTA 286).
    Ce sont deux duels inédits.

  6. Antoine 29 juin 2017 at 14 h 50 min

    Je reviens sur votre discussion d’hier :

    -Que vaudrait Serena sur le circuit masculin ? Je n’en sais rien mis à part qu’elle ne serait certainement pas dans le top 200, mais la question m’apparaît sans intérêt. Elle devrait défier Big Mc. Cela ferait un remake de la « bataille de sexes » de 1973.

    -Place de Serena parmi les joueuses : je ne la considère pas comme la Goat. Elle n’a eu aucune concurrence sérieuse pendant la plupart de sa carrière. Sa soeur, Hénin et Mauresmo…Rien à voir avec Navratilova/ Evert…

    -Les anciens vis à vis des joueurs actuels. pas d’accord avec Colin. Si les joueurs du passé s’entraînaient, avaient le staff et le matériel des joueurs actuels, ils seraient très probablement au niveau. Inversement cela m’amuserait de voir les joueurs actuels jouer avec le matériel de leur époque dans un tournoi ad hoc.

    La Donnay de Borg pesait 425 g, les raquettes actuelles 300g. Les cordages actuels n’ont rien à voir avec ceux d’il y a quinze ans et ne parlons pas de ceux de l’époque de Borg.

    J’ai passé une heure lors de sa dernière visite à Roland à discuter avec le patron technique de Babolat (il y avait un stand spécial dans le musée à côté de trucs en 3D et réalité virtuelle assez étonnants). Cela fait 40 ans qu’il a ce job et a cordé tous les pros, préparé les raquettes de Nadal etc…Il m’a appris des tas de choses et je crois que je devrais écrire un billet. La zone de frappe utile a été multipliée par 5 ou 6. Avant il fallait vraiment centre la balle sinon cela partait n’importe ou.

    Je pense qu’aujourd’hui Nadal décentre une frappe sur deux ou trois et aurait difficilement pu jouer à l’époque de Borg. Et m’a t-il dit, s’il utilisait du boyau naturel, la durée de vie du cordage ne dépasserait pas 5 minutes.

    Je l’ai interrogé sur le changement de raquette de Nadal il y a trois ans quand il a ajouté ou retranché trois grammes en tête de raquette. Il était content de voir que j’étais au courant. La différence de 3g est très sensible parce qu’au moment de la frappe, chez un serveur qui frappe à 220-230, l’accélération est de 100 G au moment de la frappe qui dure 4 millièmes de seconde. Autrement dit, alors qu’une balle pèse 55g, c’est comme si on envoyait un projectile de 5,5 kg. Frapper fort demande donc beaucoup d’efforts. C’est parce que les raquettes sont plus légères qu’il y a beaucoup de joueurs capables de frapper un service à plus de 200 alors que c’était exceptionnel du temps de Borg (Tanner).

    • Perse 29 juin 2017 at 16 h 53 min

      Vivement l’article, ce doit être certainement très intéressant. J’ai un amis qui a travaillé chez Babolat et apparemment la société est composée de vrais mordus du tennis.

      Sur la place de Serena au sein des joueuses: la WTA a le paradoxe d’avoir une conccurrence au sommet beaucoup plus faible qu’auparavant. En revanche, la densité est bien plus importante, il y a beaucoup plus de matchs compétitifs entre filles. Les scores en GC, courant il y encore 15 ans dans les premiers tours de 6/1-6/0 jusqu’en 1/8ème n’ont plus lieu.
      Toutes les têtes de séries ont du boulot dès le 1er tour.

      Navratilo et Evert n’avait réelleement aucune concurrence à part l’autre. Même Steffi Graf avait une rivale, deux faire-valoir et le reste était insignifiant.

      Cette densité se manifeste également par le viellissement des gagnantes, le WTA est maintenant quelque part un sport mature techniquement et ce ne sont plus des filles de 15 ans avec de nouvelles techniques de frappes ou bien de physiques hors-normes qui font une disruption du circuit.

      S’esbaudir de la précocité d’Ostapenko est drôle quand on se rappelle qu’Hingis, Capriati, Graf, Pierce ont chamboulé la WTA a des âges plus précoces.

      Enfin dernier point à propos des vitesses de services: il paratraît que la technologie des radars joue un rôle important sur les vitesses relevées: apparemment la cellule est plus réactive, signifiant que le radar capte la balle plus rapidement après la balle augmentant d’autant la vitesse instantané. N’oublions pas que les études de vitesses de balles montrent qu’un service à 200 km/h, la balle ne voyage plus qu’à 120 km/h après rebond dans le carré de service.

      Par ailleurs, les tournois britanniques hors Wimbledon ainsi que la Coupe Davis utilisent un autre fournisseur qui donnent des valeurs plus élevée de vitesse de service, c’est la raison pour laquelle les records de services sont réalisés en CD tels les 249 km/h de Roddick et les 251 km/h de Karlovic, de même Federer sert régulièrement à plus de 220 km/h en Angleterre.

    • Fawaz 1 juillet 2017 at 2 h 47 min

      Serena n’est peut-être pas la GOAT! (D’ailleurs je m’en tape de savoir qui l’est)!

      Mais si ce n’est pas elle, qui est-ce donc?

      Suzanne LENGLEN, Helen WILLS MOODY, Margaret COURT, Billie JEAN-KING, Chris EVERT, Martina NAVRATILOVA, Steffi GRAF, Monica SELES, Martina HINGIS, Lindsay DAVENPORT, Venus WILLIAMS, Justine HENIN, Kim CLIJSTERS, Maria SHARAPOVA?

      Les 7 premières citées, Steffi GRAF compris, sont légitimes, mais aucune n’est restée au sommet du jeu plus de 10 ans durant.

      Pour Serena, 1er GC en 1999, 1ère place mondiale en 2002, 1ére place mondiale en 2017, soit 15 ans plus tard, c’est inédit. Peux-tu me citer une joueuse l’ayant fait?

      De 2002 à 2017, aucune joueuse n’a pu challenger Serena sur une durée supérieure à une année. D’ailleurs dans ces périodes, Serena était toujours de retour de blessure ou en méforme physique. Quand elle s’y remettait, au bout de une année maximum, elle reprenait toujours le dessus sur la joueuse dominante du moment.

      De 1998 à 2017, soit 20 ans, il n’est pas statistiquement possible qu’elle n’ait pas affronter de très grandes joueuses (dont j’ai cité le nom des principales), et ne parle plus de cette satanée concurrence qui n’existerait pas pour elle mais qui serait extraordinaire entre EVERT et NAVRATILOVA, par exemple.

      Une concurrence ce n’est pas seulement 2 à 3 joueuses d’exception, c’est aussi 5 à 10 joueuses de très haut niveau. Serena a connu les 2 cas de figure.

      D’ailleurs le véritable âge d’or du tennis féminin se situe probablement entre 1998 et 2004, période pendant laquelle tout véritable amateur de tennis avait plus d’appétence et d’appétit pour la WTA que pour l’ATP (Cf, globalement les meilleurs scores d’audience des Finales GC Dames sur la période).

      Et ben, pendant cet âge d’or Serena a écrabouillé la concurrence (GRAF, SELES, HINGIS, DAVENPORT, CAPRIATI, HENIN, CLIJSTERS, je ne cite même pas PIERCE et MAURESMO, pourtant excellentes joueuses) jusqu’à l’écoeurement (Serena SLAM sur 2002-2003, 5GC gagnés en 6 participations, avec 4 finales remportées d’affilée face à sa soeur Vénus, c’est inouï), envoyant à la retraite ces joueuses à l’exception de HENIN et CLIJSTERS, plus jeune qu’elle.

      Elle en fut elle même écoeurée(démotivée plutôt) au point de manquer de beaucoup de professionnalisme sur la période 20004-2008. Cele ne l’empêchait pas de toujours revenir après une éclipse physique ou mentale et de s’imposer quelques mois plus à la leader du circuit du moment. Elle réalisa pareille performance en 2005, 2007 et 2008, parfois avec un faible niveau de condition physique, quasiment jamais vu pour une gagante de GC (C’est dire son niveau tennistique et sa marge vis-à-vis des autres).

      En 2009-2010, elle joua sérieusement empila les titres, mais décompression sans doute, embolie pulmonaire sûrement, elle fut durement touchée en 2010-2011.

      Revenue à la compétition en 2011, à 30 ans, elle a alors démontré un sérieux, une constance et une détermination qu’on ne lui avait pas connus aussi durablement pour réaliser une razzia surhumaine à compter de 2012.

      10 GC en 5 ans, de 30 à 35 ans. No comment.

      Comment peut-on dominer à intervalles réguliers un sport individuel aussi exigeant, et dont le niveau moyen ne cesse de progresser, et ce quasi 20 ans durant?

      Tu te doutes qu’elle risque de revenir en 2018-2019 pour essayer de rafler au moins 1 GC de plus, post-maternité!

      J’attends ta réponse argumentée à souhait car sur ce coup tu as fait preuve d’amnésie et de légèreté.

      Tennistiquement vôtre!

  7. Patricia 29 juin 2017 at 18 h 44 min

    Riri a eu une journée chargée, il a éliminé en enfilade Anderson et Isner, tous deux en 2 sets. Le match contre Isner n’était pas retransmis mais le géant a placé un nb d’aces très inférieur à ses standards (5, 1 de plus que Gasquet), donc il est possible qu’il ait eu un problème. Il s’est fait breaker 4 fois… Anderson a été assez bon au service, sauf dans les jeux où Richard l’a breaké (quoique dans le premier, quelques points remarquable de Richie), mais pas terrible sur celui de Gasquet – à part quand celui ci servait pour le set puis le match (Riri a sauvé 3 balles de sets avant de conclure). Bref Riri semble en forme après un mauvais début contre Tiafoe.

    Le jeune Medvedev s’est défait de Haase puis Johnson, il a l’air d’aimer la surface ! il a sorti Querrey au 1er tour. Il fait une très bonne année, au delà de la 100è place au début, il est 48è au classement live !

    Monfils a battu Tomic qui avait battu Zverev plus tôt dans la journée, après avoir sorti une WC néo zélandaise mal classée. Duel franco-français en demi, la revanche de Halle où il était sorti direct contre Richard (un peu bizarre ce tirage…)

  8. Gerald 29 juin 2017 at 19 h 40 min

    La journée a pu enfin se dérouler normalement, en permettant de rattraper le retard accumulé à cause des intempéries.
    Chez les femmes Kristina Mladenovic a trébuché lors de son 3ème tour face à Kouznetsova. Elle s’incline en 3 sets (6-4;2-6;6-3). La fatigue de ce premier match s’est payé par la suite puisque Svetlana s’est inclinée en 3 sets par après contre Karolina Pliskova.
    Chez les hommes, Richard Gasquet (7-ATP 27) enchaîne lui aussi 2 tours: les huitièmes où il se défait de Kevin Anderson sur un double 6-4, et les quarts plus tard où il inflige un 6-3;6-2 à John Isner.
    Et un bonheur ne vient jamais seul puisqu’il affrontera en demi Gaël Monfils (2-ATP 16) qui a terminé le match contre Cameron Norrie suspendu à 6-3;2-1 la veille. Au final c’est 6-3;6-2 qui a scellé ce match. Il enchaîne avec une victoire facile (7-6;6-0) contre Bernard Tomic.
    Gaël Mène 8-7 même si Richard a gagné la seule rencontre sur gazon. Vu la débauche d’effort de Richard aujourd’hui, je vois bien Gaël émerger et atteindre la finale, probablement contre Djokovic.

    Au tournoi ATP d’Antalya, Adrian Mannarino réalise une très belle perf en venant à bout en 3 sets (2-6;7-5;6-2) de Fernando Verdasco. Demain ce seront les demis avec au programme:
    - Adrian Mannarino (ATP 62) – Andreas Seppi (ATP 102): h2h 2-3 (1-1 sur gazon).

    Au challenger de Milan, le match entre Jonathan Eysseric (ATP 275) et Marco Cecchinato (1-ATP 105) a du être interrompu alors que le Français menait 7-6;3-1.

    Aux qualifications de Wimbledon, 4 hommes avaient une possibilité de se hisser dans le tableau final ce jour mais au final, il n’y en aura qu’un seul!
    Et l’heureux élu est Ruben Bemelmans (12-ATP 124) qui s’impose 6-4;7-5;6-3 face à Gérald Melzer.
    Joris De Loore s’incline valeureusement au bout de 5 sets (6-3;3-6;6-3;3-6;7-5) face à Stefanos Tsitsipas.
    Vincent Millot ne démérite pas avec une défaite 6-3;7-5;6-4 face à un adversaire du calibre de Taylor Fritz .
    Enfin, Paul-Henry Mathieu ne réédite pas sa performance de Roland Garros et s’incline en 4 sets (6-4;1-6;7-6;6-4) face à Andrey Rublev.
    Chez les filles, seulement 2 représentantes au 2ème tour et un sans faute au bout:
    Myrtille Georges (WTA 231) accède au dernier tour des qualifications en se défaisant 6-2;6-4 de l’Américaine Sachia Vickery.
    Cette victoire couplée à la qualification d’Alison Van Uytvanck (2-WTA 103) qui s’est fait des frayeurs face à la modeste Katy Dunne (WTA 286) en devant batailler 3 sets (7-5;3-6;6-2).
    La Belge mène 3-2 dans le h2h face à Myrtille.

    • Patricia 30 juin 2017 at 19 h 09 min

      Manna en finale ! Ca va faire 2 frenchies en finale avec Gasquet ou Monfils qui en sont à un set partout pour le plaisir d’affronter Djoko.

  9. Homais 30 juin 2017 at 5 h 59 min

    Quel boulot Gérald ! Grâce à toi on a des nouvelles régulières d’Eysseric et on guette les signaux des jeunes pousses, encore un peu tendres. Ce qui m’épate, c’est que tu pousses jusqu’à chercher les H2H entre deux personnes dont le commun non des mortels mais des passionnés de tennis ignore même le nom !

  10. Homais 30 juin 2017 at 6 h 19 min

    De toute évidence, être dans la partie de tableau de Murray ne sera pas une mauvaise affaire vu son état physique, son manque de repères sur herbe cette année et son moral qui doit être dans les chaussettes. Ceci dit dans la partie de Djoko, pas forcément mal non plus.
    En fait, les commentateurs vont sans doute devoir parler de la partie de tableau de Fed ou de celle de Nadal, ce sera plus juste.

    • Antoine 30 juin 2017 at 10 h 34 min

      Pour Andy, cela semble en effet assez mal barré : il a du annuler une deuxième exhib, à quatre jours du début du tournoi, à cause d’une douleur à la hanche. Djoko, on en saura plus quand le tournoi d’Eastbourne sera terminé mais il y a peu de chances qu’il joue super bien. Quant à Nadal, l’article du New York Times que j’ai mis en lien un peu plus haut indique que non seulement il ne s’estimait pas jouer à un niveau qui le satisfasse pas plus tard que le week end dernier mais aussi qu’avant hier il a pris 3 et 2 dans une exhib contre Berdych…

      Les propos de Toni ne sont pas très optimistes non plus. Pour Nadal l’objectif est avant tout d’arriver en deuxième semaine. Après les espoirs sont permis.

      Il y a clairement un favori dans ce tournoi….

      • Nathan 30 juin 2017 at 16 h 52 min

        Richard, bien sûr.

        • Antoine 1 juillet 2017 at 0 h 04 min

          Qui oserait en douter ?

  11. Remy 30 juin 2017 at 10 h 39 min

    Le tirage au sort a été effectué ce matin.
    Murray – Nadal en haut du tableau
    Djokovic – Federer en bas.

    Plein de matches pas évident pour tous à mon sens.

    Pour Murray avant la finale:
    Q ou LL – Brown – Fognini – Kyrgios ou Pouille – Tsonga ou Wawrinka – Nadal ou Cilic

    Nadal avant la finale:
    Millman – Young ou Istomin – Khachanov – Muller – Cilic ou Nishikori – Murray

    Federer avant la finale:
    Dolgopolov – Lajovic – M Zverev – Dimitrov ou Isner – Raonic ou A Zverev – Djokvic ou Thiem

    Djokovic avant la finale:
    Klizan – un inconnu – Del Potro – Monfils – Thiem ou Berdych – Federer

  12. Antoine 30 juin 2017 at 10 h 40 min

    Le tableau entier :

    http://www.wimbledon.com/en_GB/scores/draws/ms/msdraw.pdf

    Quarts théoriques à Wimbledon

    Murray v Wawrinka
    Nadal v Cilic
    Raonic v Federer
    Thiem v Djokovic

    1/8èmes potentiels :

    Andy Murray – Lucas Pouille
    Stan Wawrinka – Jo-Wilfried Tsonga
    Rafael Nadal – Gilles Muller
    Marin Cilic – Kei Nishikori

    Milos Raonic – Alexander Zverev
    Roger Federer – Grigor Dimitrov
    Dominic Thiem – Tomas Berdych
    Novak Djokovic – Gaël Monfils

    Del Po-Djoko, potentiel 3ème tour..

    Premiers tours :

    Fernando Verdasco vs Kevin Anderson

    Daniil Medvedev vs Stan Wawrinka

    Rafael Nadal vs John Millman

    Grigor Dimitrov vs Diego Schwartzmann

    James Ward vs Marcos Baghdatis

    Philipp Kohlschreiber vs Marin Cilic

    Dominic Thiem vs Vasek Pospisil

    Richard Gasquet vs David Ferrer

    Juan Martin Del Potro vs Thansi Kokkinakis

    Martin Klizan vs Novak Djokovic

    Roger Federer vs A. Dolgopolov

  13. Homais 30 juin 2017 at 13 h 58 min

    Aucun des 4 ténors n’a de parcours a priori simple et c’est Nadal qui va se taper Cilic, s’il arrive jusque là…
    POur Murray, à part son premier tour, c’est du piégeux voire plus partout.
    Djoko voit Del Po, Thiem (ou Berdych) dans les parages avant de se colleter Federer (j’ai zappé Monfils)
    Et Fed a que des clients et ça commence donc avec Dolgo. Au moins, il pourra pas jouer en demi-ton et devra d’emblée être attentif, pas forcément plus mal !

    Pour Fed, je ne suis pas sûr qu’il y ait (à part un Raonic en feu mais cette année c’est une espèce rare) de joueur dont le tennis le gêne vraiment (sauf l’imprévisible Dolgo qui pourrait être un vrai piège sur premier tour… ou faire pshitt) avant Djoko si c’est un excellent Djoko : sinon un Djoko moyen fera trois sets secs.

    Voilà voilà, on peut commencer à tirer des plans sur la comète, à défaut de jouer au regretté RYSC !

    • Antoine 1 juillet 2017 at 0 h 05 min

      C’est vrai cela, que devient le RYSC ?

  14. Homais 30 juin 2017 at 14 h 04 min

    A noter pour Nadal que le 1/8 contre Muller pourrait aussi être un 1/8 contre Karlovic, qui ne l’a, il est vrai, jamais trop gêné.

  15. Homais 30 juin 2017 at 14 h 15 min

    Je n’ai pas compté Monfils comme adversaire dangereux pour Djoko : à la place, ce pourrait être Lopez…

  16. Gerald 30 juin 2017 at 20 h 06 min

    La pression monte lentement en vue du point d’orgue londonien et les qualifications de Wimbledon ont connu leur épilogue ce jour:
    A Eastbourne, la demi 100% tricolore a vu Gaël Monfils (2-ATP 16) triompher, comme je l’avais prévu, mais plus difficilement que je ne m’y attendais puisqu’il a fallu 3 sets très disputés (6-2;6-7;7-6).
    C’est une finale de prestige contre Novak Djokovic (1-ATP 4) qui l’attend demain avec un h2h incontesté de 13-0 en faveur du Djoker!!

    Au tournoi ATP d’Antalya, un autre Français est à la fête: Adrian Mannarino (ATP 62) s’impose 6-4;6-4 à Andreas Seppi. En finale, ce sera le Japonais Sugita (ATP 66) contre lequel il a remporté la seule confrontation à ce jour.

    Au challenger de Milan, l’interruption a été favorable à l’Italien Cecchinato, qui était mené 7-6;3-1, et qui finalement s’impose 6-7;7-6;6-1. Très dommage pour Jonathan!

    Aux qualifications de Wimbledon, Ruben Bemelmans était le seul de nos représentant à émerger des qualifs. Il allait certainement être rejoint par une fille puisque Myrtille Georges affrontait Alison Van Uytvanck. Au finale c’est la Belge qui s’impose 6-0;7-5 et qui rejoint le tableau principal.

    Dans l’attente du début de THE OPEN, nous aurons donc 2 Français en finale demain avec des chances de voir au moins un nouveau trophée Franco-Belge cette saison.

    • Antoine 1 juillet 2017 at 0 h 07 min

      Dingue..En 13 matchs, Gaël n’a pas été foutu de gagner une seule fois contre le Djoker….Il serait temps de s’y mettre…

      Pour lui, c’est un très bon résultat d’avoir réussi à battre Richie sur herbe.

      • Elmar 1 juillet 2017 at 0 h 53 min

        J’ai vu la rediff sur eurosport. Ce fut un nouveau match de clown de Gael. Je lui donne très peu de chances contre Djoko.

        • Patricia 1 juillet 2017 at 7 h 58 min

          Je n’ai vu qu’à partir du 1er TB, mais je l’ai trouvé pas mal du tout vu ses standards habituels sur herbe. Bonne perf au service, agressif.
          Riri a donc mal démarré, si Monfils faisait le clown et l’a breaké quand même deux fois…

          • Elmar 1 juillet 2017 at 9 h 13 min

            Dans le dernier TB, à 4-2 je crois, Votrefils tente quand même une volée haute de coup droit de… la main gauche! Évidemment, il la merde.

            Et puis il est tombé je sais pas combien de fois et à failli abandonner.

            Bref, ça fera deux sets secs pour Djoko sans qu’on puisse rien déduire de son niveau de jeu. En revanche, il commencera Wimbly Windows avec une fine couche de confiance supplémentaire, ce qui n’est sans doute pas un luxe pour lui.

  17. Patricia 1 juillet 2017 at 7 h 53 min

    Les Français ont une chance douteuse au tirage : Richie prend Ferrer, Chardy se tape Berdych, Mannarino (en forme, qui pouvait espérer avancer) prend Lopez, P2H a Kyrgios….

    Après y a les veinards : Simon et Monfils ont tiré des qualifiés, Tsonga a Norrie qui est WC.

    • Elmar 1 juillet 2017 at 9 h 14 min

      Richie doit battre facilement Ferrer! Il est à la rue, le David et est retourné à l’anonymat qu’il n’aurait jamais dû quitter.

    • Antoine 1 juillet 2017 at 9 h 57 min

      Un qualifié à Wim, c’est quelqu’un qui a passé trois tours, deux en deux sets gagnants mais sans tie break au 3ème set et un en trois sets gagnants.

      En l’espèce, Monfils tombe sur Brands qui s’est imposé 12-10 au cinquième face à Bublik qui a été repêché grâce au forfait de Cuevas et qui jouera contre Murray.

      Un WC au premier tour, c’est cadeau, un qualifié, pas vraiment. Il y a de super qualifiés, Rublev par exemple…

      Des 4 premières TS, il n’y en a qu’un qui ait un parcours facile : Murray. Cela tombe bien pour lui, vu qu’il est plus ou moins blessé…

      Pour les autres, c’est loin d’être évident….

  18. Geo 1 juillet 2017 at 12 h 37 min

    Alors, ce tableau.

    A tout Rodgeur, tout honneur. S’il joue à son niveau d’excellence, ce qui est plausible, il est pratiquement en finale. Dans les premiers tours, je n’en vois aucun pour l’inquiéter, que ce soit Zverev Old, Isner ou (hélas) Dimitrov. Il faudrait malgré tout que ce huitième de finale de gala ait lieu, même si ce ne sera sans doute pas le remake de Sampras-Federer 2001. Papa et fiston ont été assez proches de s’affronter en finale de Wimbledon 2014 et de l’Open d’Australie cette année. Que peut-il y avoir de plus beau qu’un Federer-Dimitrov à Wimbledon ? Les deux plus beaux esthètes de l’histoire du tennis en son temple, tout de blanc vêtus sur un gazon vert et frais, l’élégant suprême et le super bellâtre, ressemblants de surcroît. Le genre de match, si Grigor est au niveau, à regarder sur Youtube par temps de disette avec la collection des Nalbandian indoor.

    Je ne vois qu’un « hic » et un « quid » sur le parcours de Federer. Le hic, c’est Zverev Young ou Raonic qui servirait le feu en quart pendant trois, quatre ou cinq sets. Le battu perd le match sans jamais perdre son service, en gagnant plus de points que son adversaire mais en échouant sur quelques tie-breaks loterie. Ça arrive parfois sur herbe. Le quid c’est Djokovic. Il est tout de même classé sixième à la Race et surtout triple vainqueur de Wimbledon, deux fois contre le Vieux. Dans le style qui est le sien, génération Agassi, Nole est un des meilleurs joueurs sur la surface à son top niveau. S’il prend confiance au fil des tours et qu’il s’affiche résistant, retournant et passant comme à ses plus belles heures, alors il pourra devenir un vrai obstacle. Pour la finale, on verra plus tard.

    La partie de tableau de Murray. Là encore, tout dépend beaucoup de lui. Une défaite contre Brown serait géniale. Le comédien Fognini relève plus de la farce que de la menace. Dommage que Kyrgios et Pouille soient si proches. Jeunes, plaisants et percutants l’un et l’autre, ils ont les atouts pour être des animateurs du tournoi. Shapovalov peut-il exploser, dans le bon sens du terme ? Par ailleurs, un Couilles motivé peut prétendre à un quart mais où en est-il ? Du reste, Querrey au troisième tour, c’est typiquement le tirage poison pour lui. Et si l’insaisissable Wawrinka, une fois le premier tour délicat franchi, avait un coup à jouer ?

    Je souhaitais ardemment que Kachanov (ou pourquoi pas, Muller) se trouve sur la route de Nadal, c’est chose faite. Ce n’est qu’une impression mais je sens le flop pour Rafa. Il a dépensé énormément d’énergie physique et mentale dans la première partie de l’année pour décrocher le Graal à Roland Garros. Il n’est plus tout jeune, mine de rien et le gazon n’est pas son jardin. Reste le cas Cilic, qui a brillé dans les tournois préparatifs mais perdu contre Karlovic et Lopez. Or, pour aller au bout, il lui faudra achever des champions d’un tout autre calibre. Je pense enfin que si de nombreux joueurs peuvent briller au cours de ce Wimbledon, peu ont une chance réelle de l’emporter. On peut les compter sur les doigts d’une main.

    • Antoine 1 juillet 2017 at 13 h 28 min

      Je lis que Dimitrov serait « l’un des deux plus beaux esthètes de l’histoire du tennis » ?!? C’est une blague ? Ce n’est pas que je ne l’aime pas, le Grigou, il n’est pas désagréable à voir mais il fait tout un peu moins bien que Roger. IL y a plein de joueurs que je préfère voir jouer que le Grigou. Et combien de grands matchs a t il délivré ? Je n’en compte qu’un : sa demie contre Nadal à Melbourne cette année..

      Evidement s’il joue comme ce jour là, il a sa chance contre Roger. Isner aussi aurait une chance s’il arrive en 1/8ème contre Roger sans avoir perdu trop de plumes avant. Grigou n’est pas seul, il y pas mal d’autres joueurs qui peuvent battre Roger, à commencer par Dolgo au premier tour, un très mauvais tirage. Mais le plus gros danger pour Roger avant le finale c’est Zverev jeune. Ce n’est pas parce qu’il a pris 1 et 3 à Halle qu’il n’a pas sa chance, et une forte chance. S’il bat Roger, il peut gagner le tournoi derrière. Djoko, je n’y crois pas même s’il arrive à se traîner jusqu’en demies. Il est loin d’être au niveau. Cela dit, sur un match, tout est toujours possible. L’Equipe titre « tirage difficile pour Roger » : ce n’est pas faux, mais il n’est pas le seul, loin de là…

      D’ailleurs, Djoko parviendra t il en demies ? Il peut sortir au premier tour lui aussi, contre Klizan. le deuxième tour devrait être facile pour lui, mais après cela se complique à nouveau : Del Po, Kokkinakis ou Gulbis. Il peut certainement perdre ce match. Après sans doute Lopez (ou Monfils). Normalement Lopez ne devrait pas être un problème insurmontable mais il est au meilleur niveau qu’il ait atteint, vient de gagner au Queen’s et Djoko lui est vulnérable. Il peut se faire battre par Lopez. S’il passe, en quarts ce sera Thiem, ou le vainqueur du match Gasquet/Berdych. Nul doute que Djoko préférerait éviter Thiem après sa défaite en quarts à Roland contre lui. Et si Thiem est en quarts, cela veut dire qu’il joue…

      Nadal a le pense le pire quart du tableau : le premier tour ne devrait pas poser de problème, Millman n’ayant pas joué depuis le début de l’année étant blessé et revenant doucement. Au deuxième tour, Young ou Istomin qui peuvent chacun le battre. Au troisième, probablement Kachanov qui peut également le battre, en 1/8ème, probablement Muller qui joue extrêmement bien ou Karlovic ou Rosol. les trois peuvent le battre. En quarts, probablement Cilic qui est un énorme morceau qui a certes perdu contre Karlovic et Lopez mais sans jamais perdre son service qu’il n’a d’ailleurs perdu qu’une fois en deux semaines. Je serais franchement surpris si Rafa arrive en demies. Franchement, c’est un parcours d’enfer qui l’attend, sur le papier bien sur, tout ceci pouvant s’éclaircir. Par exemple Cilic peut perdre au premier tour contre Kohly, ou au second contre Florian Mayer.

      Le seul bon tableau, c’est celui d’Andy : un lucky loser, Bublick, au premier tour, Sousa ou Brown au second, Vesely ou Tursunov ou troisième, à moins que cela ne soit Fognini qui est très loin d’être au même niveau que sur terre. Son tournoi commence en 1/8ème avec Kyrgios ou Pouille qui peuvent tous les deux le battre, puis en quarts Jo, qu’il bat régulièrement à Wimby, ou Stan et Andy est supérieur à Stan sur herbe. S’il n’était pas plus ou moins blessé, je dirais que des 4 TS1-4, c’est lui qui aurait le plus de chances d’aller en demies. En plus Stan peut perdre au premier tour contre Medvedev. Je trouve que le tableau de Jo est intéressant pour lui : s’il joue bien, il devrait aller facilement au troisième tour pour jouer Querrey qui joue en peu comme lui mais un peu moins bien partout, donc Jo devrait passer. Ensuite, il peut battre ou perdre contre Stan dans un match a priori très ouvert sur herbe.

      Si Andy est capable de jouer normalement, la finale la plus probable me parait être Roger vs Andy. On peut aussi avoir Cilic vs Roger, voire Andy ou Cilic vs Zverev….

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis