TRWC 2018 : Le point après le Rallye de Monte-Carlo

By  | 30 avril 2018 | Filed under: Actualité, Tennis Race

TRWC2018Classement après quatre courses

L’an dernier à pareille époque, Papi Fed était en tête des TRWC suite à un début de saison tonitruant (100 points et vainqueur des trois premiers GP de l’année courus sur asphalte: Melbourne, Indian Wells et Miami). Terre-Minotaure Rafa était déjà sur ses talons après avoir remporté son 10è rallye de Monte-Carlo, et avait l’occasion de le rejoindre et de le dépasser à l’occasion de la saison sur terre que l’horloger suisse avait l’intention de zapper. Djokovic et Murray, les deux cogneurs d’usine Head, qui avaient remporté toutes les éditions des TRWC depuis 2011, avaient fait un début de saison historiquement mauvais, tandis que les « jeunes », même s’ils étaient de plus en plus nombreux à grimper dans le classement (Dimitrov, Goffin, Sock, Kyrgios…), continuaient à se heurter à un plafond de verre qui les maintenait hors du Top3.

Un an après, en regardant le classement après Monte-Carlo, on est tenté de faire exactement les mêmes remarques. Désespérant…

Federer est en tête, mais avec un matelas nettement moins épais que l’an passé (victoire à Melbourne, deuxième place à Indian Wells).

Nadal revient sur lui, après avoir remporté sa 11è victoire sur le rocher. Même s’il n’est actuellement que 5è, on sait bien que les prochains GP terriens (Madrid, Rome et Paris outdoor), vont lui permettre de continuer sa razzia de l’ocre et de passer en tête à mi-saison.

Djokovic et Murray sont toujours aux fraises.

Les deux cogneurs qui ont profité de l’aubaine résultant de l’hécatombe historique des favoris sur l’asphalte de Indian Wells et de Miami sont un bientôt-trentenaire (Del Potro) et un qui l’est déjà (Isner).

Quant aux jeunes… ça s’améliore un chouïa à ce niveau, mais ce n’est pas encore Byzance. Dimitrov, qu’on a et qu’on aura de plus en plus de mal à qualifier de jeune, vu qu’il aura 27 ans dans 15 jours, a réussi à accrocher deux victoires et le podium final en 2017, et pointe à la 6è place de la race 2018. Zverev-le-jeune-le-vrai, a remporté deux courses en 2017, et pointe aujourd’hui à la 7è place, ex-aequo avec un autre blanc-bec, Edmund. Mais celui qui a vraiment été révélé en 2018, c’est bien Chung, 3è de la race grâce à un beau run à Melbourne, qui s’est terminé hélas par l’éclatement assez spectaculaire d’un pneumatique.

Prochaine course : Madrid dans une semaine.

Classement_TRWC_2018-04

Signalons que le nouveau barème imposé par la FIA depuis la saison 2010, favorise plus le vainqueur de chaque course, et permet aux 10 premiers de marquer des points: 25-18-15-12-10-8-6-4-2-1.

Rappelons que 14 Grands prix sont disputés cette année, dont 4 «super grands prix» (Melbourne, Paris-outdoor, Londres-outdoor et New-York) qui apportent deux fois plus de points qu’un GP classique, et un «masters GP» indoor qui clôture l’année (réservé aux huit meilleurs cogneurs de la saison, ce dernier rapporte 50% de points en plus qu’un GP classique; il sera disputé cette année, comme lors des neuf éditions précédentes, à Londres).

About 

Sous d'autres cieux et en d'autres temps, je fus connu sous le sobriquet de "Colin Maillard et Tartempion".

Tags:

121 Responses to TRWC 2018 : Le point après le Rallye de Monte-Carlo

  1. Gerald 1 mai 2018 at 18:04

    Chung qui est le meilleur des jeunes… wow!!

  2. Patricia 1 mai 2018 at 18:21

    C’est pas Chung qui devrait avoir plus de points qu’Edmund pour sa demi à l’AO, étant donné qu’il a perdu contre le vainqueur ?

    • Colin 1 mai 2018 at 19:06

      Et non, car il a abandonné en demie (cf. l’explosion de son pneumatique) ce qui fait qu’il a été dépassé par Edmund.
      Idem pour Nadal, 8è à Melbourne malgré sa défaite contre Cilic 2è, mais par abandon, donc rétrogradation.

  3. Paulo 1 mai 2018 at 19:22

    Et Pouille, il est où dans ton classement Colin ? 158ème ?

    • Paulo 1 mai 2018 at 19:29

      Je viens de regarder le classement TRWC de fin 2017 : Pouille avait 14 points, dont 12 glanés à Monte Carlo – il était 32ème.

      Si on s’amusait à faire un TRWC glissant sur 12 mois, Pouille aurait donc, en ce moment, le total astronomique de… 2 points.
      2 points en 12 mois, ça doit nous amener assez loin ça, non ?

      Bon allez, j’arrête mon Pouille-bashing… jusqu’à la prochaine occasion.

      • Jo 2 mai 2018 at 12:49

        Lucas Pouille a été un parfait charognard fin 2017. Il a mangé le fantôme de Tsonga à Vienne puis dévoré le cadavre de Darcis à Lille, remportant là ses deux plus grands titres avec un ATP 500 (peut-il faire plus ?) et la Coupe Davis. Si l’on ajoute ses précédents quarts en Grand Chelem, il a d’ores et déjà sauvé sa carrière. Que lui reste-t-il à accomplir ? Doubler son total de titres ATP (de 5 à 10), compléter sa collection de titres indoor à la maison (il est passé près cette année à Marseille), grappiller éventuellement une demi en Grand Chelem (c’aurait pu être à l’US Open l’an dernier, peut-être aura-t-il une autre occasion de jouer un Carreño, crevé de préférence, en quarts).

        • Jo 4 mai 2018 at 15:23

          J’allais oublier la plus belle pièce du braquage, un strapontin dans le Top Ten, le tout sans se salir les mains.

  4. Paulo 3 mai 2018 at 19:03

    Une star est en train de naître : Tsitsipas vient de s’offrir son 2ème top 10 en 2 semaines, Anderson, battu 6-7 6-3 6-3 à Estoril.
    22 coups gagnants pour 22 fautes non provoquées, incomparablement mieux que son adversaire (16 vs 40). 98 points en tout contre 83, pas de contestation possible.

    12 matches dans les jambes en à peine 3 semaines pour le Camille Lacourt grec du tennis, dont 10 victoires.

    Et quel jeu ! Bravo !

    • Gerald 4 mai 2018 at 07:32

      Je me faisais la même réflexion. Il risque de plus d’enchaîner une 2ème demi-finale (à MC c’était même la finale!) consécutive sur l’ocre…

      Il sera un outsider à RG s’il continue.

  5. Patricia 4 mai 2018 at 08:20

    Il y a un jeune dans chaque quart à Estoril : Tsitsipas, qui enchaîne merveilleusement après Barcelone avec Andujar et Anderson, affrontera Carballes Baena qui a profité que tout le monde avait le dos tourné pour remporter un 250 ; Edmund, TS 3, qui a sorti de Minaur et joue le local Sousa ; Tiafoe, qui a l’air de se débrouiller sur terre, a battu Sandgren et Gilles Müller, a une bonne chance de demi contre Bolleli ; et enfin, Jarry qui confirme après sa finale à San Paulo, jouera PCB après avoir battu Leo Mayer et un qualifié.
    Il est donc possible d’avoir un dernier carré 100% jeune – Tiafoe est le seul titré du lot (Edmund s’était fait piler par Andujar à Marrakech).

    Avec ses perfs, Tsitsipas double Shapovalov au classement des 99, ils vont donc se tirer la bourre comme en juniors !

    • Paulo 4 mai 2018 at 09:33

      Tsitsipas est né en août 98, 8 mois avant Shapo ;)

      Cela dit le Grec semble aimer la terre battue, tandis que le Canadien… semble y être aussi allergique que tout Nord-américain qui se respecte !

      • Patricia 4 mai 2018 at 18:43

        Ah oui, comme ils étaient en même temps au sommet en junior, ce détail m’avait échappé !…

        Ca peut peut-être s’améliorer s’il investit un minimum… avant la Coupe Davis où il s’était fait piler par Coric, l’ami Shapo avait un profil amusant de résultats pour les matchs sur terre : en niveau Future, il perfait pas mal : rapidement une demi en 2015, puis deux titres en 2016. En revanche, le passage en challenger en 2017 est assez comique : après une victoire initiale, il perd tous ses matchs…

    • Jo 4 mai 2018 at 11:20

      On nous vend du rêve avec le Big (trop) Fort mais à l’exception notable du « plus-grand-joueur-de-tous-les-temps », ce sont des années de plomb que nous ont fait vivre – et nous font vivre encore – ses trois compères. Bientôt les années 2020, le temps aura fait son oeuvre et ils seront tous cabossés ou cacochymes, nous en serons enfin débarrassés. Je songe aux étés radieux, Tsitsipas gagne Roland Garros, puis Shapovalov Wimbledon.

      • Paulo 4 mai 2018 at 12:29

        « Tsitsipas gagne Roland Garros, puis Shapovalov Wimbledon. »

        Où est-ce qu’on signe ?

  6. Sam 4 mai 2018 at 15:02

    Comme à chaque fois dans ces cas là, je me dois de mentionner que j’ai vu le Tsitsi à l’Open de Rennes. J’avais adoré son R1M, je crois avoir écrit qq mots là dessus à l’époque.
    ( C’était ma séquence « j’étais au premier concert de Srpingsteen).

    • Jo 4 mai 2018 at 15:11

      Comme à chaque fois dans ces cas-là, je me dois de mentionner que j’ai vu Riri Gasquet (battre Rara Nadal) aux Petits As de Tarbes. J’avais adoré son revers à une main, je crois avoir déjà écrit quelques mots là-dessus. (C’était ma séquence « j’étais au premier – et dernier – récital de Mozart »).

    • Paulo 4 mai 2018 at 18:24

      Il a encore fait fort aujourd’hui : mené 3 points à 0 dans le tie break du 3ème set – dont 2 mini breaks – il a aligné 7 points de suite – dont 4 mini breaks pour l’emporter 7 points à 3. Auparavant, il avait complètement foiré le jeu où il servait pour le match, à 5-4. Ça doit être ça, la confiance… au pire, il entrera dans le top 40 lundi, passant juste devant… Monfils.

      • Patricia 4 mai 2018 at 18:50

        Une sacrée résistance physique encore une fois ! C’est déjà rare pour un jeune de survivre à une finale au tournoi suivant, mais là c’est son 3è match gagné post finale, dont 2 en 3 sets, et deux TB contre un croco !!!
        Et il avait joué 5 matchs la semaine d’avant à MC où il jouait les qualifs!!!
        Je ne crains pas d’évoquer (toutes proportions gardées, heing, Riri c’est de la balle !) l’extraordinaire run sur terre de Riri Gasquet en 2005, victoire à Barletta, victoire à Napoli, défaite en quarts à MC contre Nadal après les qualifs, soit son 15è match d’affilée !

        • Paulo 4 mai 2018 at 19:30

          C’est marrant, je pensais aussi au Richard 2005 il y a quelques jours en voyant le parcours de Tsitsipas ; ce qui m’a arrêté étant qu’à la différence du Français, le Grec n’a pas battu le numéro un mondial au passage… il est vrai que Federer était sans doute plus « prenable » que Nadal – sur terre en tout cas.

          PS : « seulement » 4 matches joués à MC pour Stefanos (2 en qualifs et 2 dans le grand tableau) – bon, ça faisait quand même son 13ème match en à peine 3 semaines, cet après-midi.

  7. Patricia 4 mai 2018 at 18:53

    Sinon, intéressant Zverev/Chung demain à Munich !

  8. Jo 5 mai 2018 at 09:56

    Julien Benneteau a 36 ans et 3 mois, il a le record de 10 finales ATP perdues sans en gagner une et prendra sa retraite à l’US Open, où il n’a jamais brillé. Il n’a pas participé au 250 de Budapest, remporté par Cecchinato. Il ne participe pas au 250 d’Istanbul, dont le vainqueur sera Jaziri/Djere/Daniel/Chardy. Il participera au Masters 1000 de Madrid pour, au mieux, se faire broyer par Del Potro au deuxième tour. Je ne comprendrai jamais rien à Julien Benneteau.

    Le ptit Goofy doit être satisfait de son tableau potentiel à Madrid. Le jeune loup affamé Chung dès le premier-deuxième tour, puis le vainqueur de Nishikovic (ou au pire, un solide remplaçant), puis son copain Grigor, qui a très envie de lui faire des bisous, puis Zverev, le tueur des Masters 1000, puis Nadal, le maître charcutier Serrano, en son établissement.

    • Gerald 5 mai 2018 at 18:00

      C’est sûr que Goofy n’avait pas sa patte de lapin pour ce tirage là!!

      Pour la Belge en forme, Elise Mertens qui vient de remporter Rabat, après Lugano et Hobart en 2018, elle se prend sa complice d’entrainement (Van Uytvanck) au premier tour avant de devoir se farcir la numéro 1 mondiale au 2ème tour!!

  9. Paulo 5 mai 2018 at 10:55

    Il y avait Léo Ferré. Il y avait Nino Ferrer.

    Désormais il y a Leo Ferrer : http://www.tennisactu.net/news-atp-madrid-david-ferrer-est-papa-d-un-petit-leo-75618.html

    • Jo 5 mai 2018 at 11:55

      Y’aura-t-il un jour Leo Ferrer VS Leo Federer?

      • Anne 5 mai 2018 at 15:24

        A moins que l’un ou l’autre n’ait un jour à affronter Leo Azarenka voire Leo Borg qui ne devrait pas avoir pris sa retraite quand les uns ou les autres pourraient être en âge d’arriver sur le circuit

        • Jo 5 mai 2018 at 17:12

          Ça rime un peu moins. Il faudrait que Leo Azarenka affrontât Léo Anelka ou Leo Borg Leo Edberg.

          • Gerald 5 mai 2018 at 17:54

            Originalité des prénoms quand tu nous tiens :-)

  10. Gerald 5 mai 2018 at 13:18

    Aujourd’hui, la jeune Belge Elise Mertens disputera sa 3ème finale de 2018 à Rabat, après ses succès à Hobart et Lugano.
    Il s’agit de sa 5ème finale sur le circuit WTA si l’on rajoute ses 2 finales de 2017 (dont le titre à Hobart).
    Elle pourrait donc glaner un 4ème titre WTA et se retrouver à la 5ème ou 6ème place de la RACE chez les femmes (15 ou 16ème du classement officiel).
    Beau gabarit (1m79), jeune (22 ans), capable de jouer sur toutes les surfaces, elle pourrait valoir quelques beaux titres à la Belgique dans les prochaines années.

    • Gerald 5 mai 2018 at 17:56

      Et c’est dans la poche: 4ème titre (3ème en 2018) et une 16ème place à 51 points du top 15.

    • Jo 6 mai 2018 at 08:35

      I’m sorry but even if Elise Mertens is a good player, she’s not delicious.

      • Gerald 6 mai 2018 at 11:24

        Delightfull maybe delicious not sure indead :-)

      • Gerald 6 mai 2018 at 21:09

        Et elle enchaîne avec une 10ème victoire de rang pour s’offrir un 2ème tour à Madrid face à Halep.

        Invaincue sur TB (11-0) et (11-5) sur dur… excellent début d’année 2018!!

  11. Paulo 6 mai 2018 at 13:49

    Joli match à l’instant entre Zverev le jeune et Kohlschreiber à Munich.

    Kohli fait un peu penser à Federer : un vieux très bien conservé, au revers à une main et au jeu varié. Un superbe point il y a quelques minutes avec amortie, contre-amortie, volée du fond du court puis volée en extension gagnante du plus vieux des deux.

    Dans l’autre finale, à Estoril, j’espère que Tiafoe va battre le pou Sousa, qui avec, ses cris de taureau en rut qu’on égorge, m’horripile et dont le jeu m’ennuie souverainement.

  12. Colin 7 mai 2018 at 16:19

    @Paulo: it’s time for Pouille-bashing (again… and again… and again…)

    • Gerald 7 mai 2018 at 18:13

      C’est vrai que c’est à nouveau parti en couille :-)

      Quelqu’un a vu Djoko face à Nishikori?

      • Paulo 7 mai 2018 at 18:23

        Vu des extraits, ça valait quand même mieux qu’un premier tour. Pas encore le Djoko souverain, mais c’est mieux qu’il a 2-3 mois… le 1/8ème vs Goffin est parfaitement envisageable, et sera un test intéressant pour les deux joueurs s’il a lieu.

        • Anne 7 mai 2018 at 22:36

          De ce que j’ai vu du match, j’ai aussi vu un Nishikori qui se plante bien comme il faut lors des moments importants. Djokovic a été solide, surtout au deuxième set, mais il n’a pas été génial, loin s’en faut. Son problème aussi depuis le début de l’année est, quand il ne se vautre pas dès le premier tour, d’enchainer les matchs… personnellement, j’ai eu l’impression de voir pas mieux qu’une affiche opposant le 12ème et le 20e mondiaux… la seule différence est que qu’ils sont plus connus que les sueurs qui occupent traditionnellement leurs rangs

          Si Djokovic nous a habitué à des Djokosmashs assez extraordinaires, je pense qu’on a eu le droit aujourd’hui à l’un de ses meilleurs, si ce n’est le meilleur :
          https://twitter.com/dimonator/status/993519736037265409?s=21

    • Paulo 7 mai 2018 at 18:20

      Un résumé du parcours de Pouille depuis l’automne dernier : https://pbs.twimg.com/media/Dcl1NutW4AA_x8N.jpg:large

      Quand il ne rallie pas la finale, il est éjecté dès son premier match, au mieux lors de son deuxième match.

      (et tant pis si je radote, sur les tournois qui comptent, il n’y a personne – sachant que Vienne 2017 et Dubai 2018 avaient plutôt un profil de 250 que de 500)

    • Anne 8 mai 2018 at 07:10

      Je viens de lire le long article que L’Equipe consacre à Pouille aujourd’hui. Je peux comprendre que le journal veuille ménager le seul Français de sa tranche d’âge qui semble en mesure de porter le tennis français quand les 4 pseudos mousquetaires auront définitivement tourné la page mais il y a des limites…. il ne fait strictement rien dans les gros tournois où il perd d’entrée, ou presque, contre des joueurs qui n’auraient jamais dû commencer à lui poser problème, et ce depuis près d’un an maintenant. Le problème selon le journal et le clan Pouille serait le manque de confiance… bien sûr la confiance peut jouer un grand rôle dans un certain nombre de matchs mais c’est aussi une notion devenue tellement fourre-tout et qui évite aussi, au moins publiquement, toute remise en cause…
      Le journal conclut que Pouille va voir revenir Haas au moment de Roland Garros dans son équipe… en quoi cette collaboration qui semble quand même particulièrement mineure depuis la tournée australienne tant les deux hommes ne semblent s’etre guère fréquentés pourrait avoir un impact réel alors qu’il multiplie les contre-performances non pas depuis des semaines mais bien depuis de nombreux mois ?
      Personnellement, je reste persuadée que Pouille est un bon joueur mais comme il y en a plein sur le circuit. Il ne serait pas Français, on n’en s’intéresserait pas vraiment à son cas en France… mais au minimum, il a besoin d’un véritable electro-choc pour essayer de passer un cap qu’il n’a plus vraiment passé depuis la saison où il a percé au plus haut niveau. Aujourd’hui, il ne surprend pas grand monde et les joueurs savent très bien le jouer. Le coach ne doit pas servir de bouc émissaire mais j’ai quand même l’impression que Planque ne parvient pas à lui faire passer un pallier… et il serait peut être temps qu’il change de coach et qu’il en choisisse un par lui même, pas un que la FFT lui a choisi pour lui…

      • Patricia 8 mai 2018 at 10:10

        Pouille avait fait une année 2016 vraiment intéressante pour un joueur de 22 ans ; il avait eu un peu de bol au tirage ou avec des adversaires prestigieux un peu amoindris (contre del Po à Wim, Nadal à l’USO), mais deux quarts en GC, un titre contre thiem, top 10, une finale, c’était cohérent avec un joueur qui peut passer un moment dans le top 10-15. Il y avait des matchs très accrochés remportés,de très bonnes stats aux moments chauds ce qui était aussi prometteur d’un bon mental (mais à risques pour le maintien des résultats). Des observateurs étrangers s’accordaient à lui trouver un potentiel de top 10 (Bresnik s’était exprimé en ce sens, il était le seul jeune cité avec Zverev). Je ne crois pas qu’on l’ait fait mousser au-delà de ce qu’il avait montré à ce moment-là, et j’ai lu plusieurs articles dans les médias qui pointaient ensuite la fragilité des résultats.
        Personnellement je suis déçue par ses résultats, surtout après une année de victoire Coupe Davis qui booste les gens d’habitude sur le plan mental, mais avant 2016, je le voyais honnête top 50 donc j’avais été heureusement surprise par sa percée. Concernant l’an passé, Vienne et Montpellier sont tout à fait dans la norme, Tsonga et Gasquet sont des finalistes plutôt coriaces si l’on considère la moyenne des tournois de la catégorie (C’est pas Bucarest ou Marrakech, ou Washington !) En GC c’était décevant, mais on pouvait invoquer les circonstances (JJ à Wim a été demi finaliste, blessure à l’AO)… Cette année par contre, c’est vraiment ridicule à l’AO et sur terre. Sa CD est correcte, sa séquence Montpellier-Marseille- Dubai explique la sortie de route aux M1000 US, mais le reste montre un pb mental.

        Pour son coach, je pense qu’il a énormément accroché avec Planque, on ne peut pas parler d’un simple choix de la FFT. Peut-être que Planque patine, mais ce n’est pas évident de trouver un très bon coach à 100% du temps sur le circuit, peut-être les collaborations ponctuelles sont une solution. Thiem faisait ça avec Nyström et Galo Blanco actuellement, Bresnik n’étant aussi pas toujours dispo.

        • Nathan 8 mai 2018 at 17:11

          La perte de confiance est-elle soluble dans le changement de coach ? Ce serait si simple. Il suffirait que Dimitrov (joueur ô combien doué !)change tous les 6 mois pour vivre une année pleine au sommet ! Et l’on pourrait citer beaucoup d’autres joueurs.

          Le changement pourrait être une solution s’il y a un problème de confiance entre le joueur et son coach. Ou encore si le coach se sentait désemparé face à une panne de résultats de son joueur.

          Honnêtement, je ne comprends pas bien pourquoi, quand on parle des résultats actuels médiocres de Pouille, on mette aussitôt son coach Planque sur la sellette. En ajoutant habituellement le couplet sur : « comme ça, il pourrait trouver un coach pour apprendre à bien servir ». Comme si apprendre à servir à ce niveau était une question toute simple de connaissance technique. Djokovic sait que ce n’est pas si simple pour avoir trop voulu changer, Coria sait aussi que le service, seul geste au service qui ne dépende que du joueur (et du vent, soyons complet), peut vite devenir un cancer qui vous ronge, sans parler de la performante Dementieva qui a eu beau faire n’a jamais pu faire autre chose qu’un service slicé (efficace d’ailleurs) en dépit de doubles à répétition.

          En plus, Pouille sert très bien quand il le veut. Et je ne vois aucun problème biomécanique pouvant expliquer parfois des doubles intempestives, hormis… un problème de confiance puisque le service est bien souvent le baromètre de la confiance.

          Quant à Planque, mon avis ne vaut pas plus que cela, mais ayant pu le voir de près fonctionner avec des joueurs et joueuses de moindre calibre que le sieur Pouille, j’ai plutôt vu un type intelligent, passionné, modeste, subtil tout à l’opposé de ce que son physique pourrait laisser croire. Est-ce parce qu’il n’a été que 2/6 que ce ne serait pas un bon coach ? Moi, j’ai plutôt tendance à penser qu’il faut avoir de vraies qualités de coach pour s’imposer avec un si fort handicap.

          • Anne 8 mai 2018 at 18:15

            Planque est un très bon coach. Et a sans aucun doute permis à Pouille d’atteindre le niveau qui est le sien. Sauf que depuis sa très belle année 2016, le jeu de Pouille ne semble pas avoir vraiment évolué. Il se peut aussi que Pouille ait atteint son niveau maximum qui reste bon, voire très bon mais certainement ni génial, ni extraordinaire ou excellent… quand on le voit, on a l’impression qu’il fait les choses globalement… bien. Pas de vrais coups forts ni de faiblesses rédhibitoires. Bref un bon joueur mais certainement pas un top 10 régulier tel qu’il ambitionne d’être. Or quand un joueur stagne sur une aussi longue période, surtout à son âge, il semble nécessaire de changer quelque chose et de manière assez radicale et pas se contenter d’un conseiller de luxe que l’on prend en pige au moment des grands chelems… et c’est tout à son honneur de ne s’etre pas débarassé de Planque avec l’eau du bain l’an passé mais au bout d’un moment vu ses résultats dans tous les gros tournois et sans avoir réaliser de’ véritable exploit depuis des lustres, il y a quelque chose qui pose problème…

            Patricia, je suis d’accord avec toi avec le fait qu’il a trouvé avec Planque quelqu’un qui lui convient parfaitement humainement et jusqu’à récemment tennistiquement parlant mais à un moment, il faut aussi faire ses propres choix, essayer de s’affranchir aussi totalement de la FFT… savoir sur quoi il veut mettre l’accent… et tout ça n’en vient pas véritablement de lui et c’est bien en cela que je trouve finalement assez gênant vu sa situation actuelle.

            Après bien sûr cela peut ne pas être aussi radical que de se débarrasser purement et simplement de Planque et pourrait pourquoi pas passer par l’embauche d’un un vrai second coach… mais que ce soit Noah en son temps ou aujourd’hui Haas qui n’apparaissent au mieux que comme des conseillers de luxe, avec une relation au mieux téléphonique quand elle n’est pas totalement épisodique… on se demande vraiment ce qu’ils recherchent. Haas n’a été présent à ses côtés qu’une poignée de jours autour de l’Open d’Australie et là si on en croit L’équipe ne devrait réapparaître que dans les jours qui précèdent Roland Garros…et quand on voit l’instagram de Haas le tennis et la terre battue ne semblent pas parmi ses occupations du moment (ou alors il cache vraiment très bien’ son in jeu)… très étrange comme collaboration

  13. Paulo 8 mai 2018 at 19:29

    Gasquet – Pouille, même combat ?

    Lajovic avait battu Pouille à Lille, en coupe Davis.
    Lajovic vient de battre Gasquet à Madrid : 7-6(1) 7-6(1).
    Pourtant, Richard il y a deux jours, c’était « je suis prêt à jouer à très haut niveau. Je me sens bien dans mon tennis et dans mon physique » ( https://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Richard-gasquet-vainqueur-de-tomas-berdych-a-madrid-et-laquo-je-me-sens-bien-dans-mon-tennis-et-raquo/898937 )

    Bon, je ne vais pas en rajouter en évoquant la défaite de Paire, puisqu’il a été battu par un des jeunes que je suis, Shapovalov. Et avec la manière, en plus (à peu près deux fois plus de coups gagnants que le Français).

    • Anne 8 mai 2018 at 21:05

      Malheureusement, à chaque fois ou presque qu’il tient ce genre de propos, la sortie de route n’est guère loin…

    • Patricia 9 mai 2018 at 12:12

      J’ai vu le match et franchement, Richard n’était pas moins bon que contre Berdych, c’est à dire à un bon niveau moyen qui permet d’atteindre les quarts sans trop de problèmes dans ce genre de tournoi quand on est par exemple 12è mondial…. Lajovic a sa grande semaine du quinquennat, il joue nettement, nettement mieux que ce que j’ai jamais pu voir de lui ; dans le TB il tente beaucoup et ne rate absolument rien, excellent au service, en coup droit, dans les échanges, en accélération : en gros il a joué à un niveau de très bon Richard, alors que Richard, qui est en reprise, exprimait sa satisfaction pour un bon niveau moyen. Le Serbe a d’ailleurs pilé Khachanov la veille à qui il met 2 et 3, n’a pas perdu un set en qualifs. Certes Richard l’a un peu laissé jouer et a trop insisté sur la diagonale revers mais Lajo ne lui a laissé aucune ouverture sur son service.

  14. Patricia 10 mai 2018 at 10:30

    Voici les matchs du 3è tour, qui font la part belle aux conditions particulières de Madrid, propices aux grands serveurs du fait de l’altitude :

    (1)Rafael Nadal (ESP)(13)Diego Sebastian Schwartzman (ARG) : Schwartzmann a sorti Lopez en 3, avec un bon niveau de jeu, on peut espérer qu’il gagne quelques jeux (plus de 5), sauf si Nadal est dans un grand jour.

    Borna Coric (CRO)(5)Dominic Thiem (AUT) : Coric en confiance a complétement roulé sur Struff (une bulle et 2 jeux), quand de son côté Thiem a ramé contre Delbonis avec des ratés complétement significatifs d’un manque de confiance, jeu cadeau avec deux doubles pour laisser le 1er set, débreak débile quand il sert pour le match au 3è…. ça risque de pas être évident pour Thiem, dont une bonne chance pour amasser de la confiance avant RG serait de gagner Lyon s’il sort dès maintenant. (Rome il pourrait se taper Nadal au 3è tour car il sortirait du top 10 ? je crois qu’il faut qu’il soit 13è pour ça, donc non)

    (4)Juan Martin Del Potro (ARG)(Q)Dusan Lajovic (SRB): avantage au serveur et au repos, le run de Lajovic devrait s’arrêter là.

    Philipp Kohlschreiber (GER)(6)Kevin Anderson (RSA): l’Allemand est en forme avec sa finale de Münich, victoire contre BA de bon aloi, mais un bon jour au service et je vois Anderson passer.

    Des quarts Nadal/Coric et del Po/Anderson (même si j’espère une reprise de Thiem), vers des demi Nadal/del Po

    (8)David Goffin (BEL)Kyle Edmund (GBR) : je mise sur David qui doit commencer à être chaud à point, mais Edmund avec sa joli perf contre Djoko dépasserait ce dernier au classement s’il l’emporte !…

    Denis Shapovalov (CAN)Milos Raonic (CAN): même si je préférerais de loin une victoire du blond, pas mal du tout contre Paire, l’altitude devrait favoriser le plus vieux

    (7)John Isner (USA)Pablo Cuevas (URU): Cuevas adore l’altitude vu son passé à Quito, mais Isner devrait surfer sur la vague de son titre

    Leonardo Mayer (2)Alexander Zverev (GER): Leo a pilé Verdasco et ses collants blancs, deux gros serveurs, je prévois un match bien disputé mais quand même Zverev.

    Quarts Goffin/Rao et Isner/Zverev, demi Goffin/Zverev « à la Roberta » ?

    Ma finale wishful et pas du tout Roberta (ce serait quand même désolant que Nadal fasse sa meilleure saison sur terre en carrière) : del Po/Goffin, victoire wishful de Goffin pour avoir un larron de plus dans la course sur ocre
    Roberta rétorque Nadal/Zverev, ta gueule Roberta !

    • Paulo 10 mai 2018 at 12:10

      Shapo aussi semble aimer l’altitude (c’est un plutôt bon serveur également) mais avantage Rao du fait de son expérience.

      Pour Goffin, je crois qu’il faudra attendre Rome : il est mené un set et 4-2 dans le 2ème…

      Sinon j’ai vu de larges extraits de Coric-Struff : le Croate est décidément impressionnant cette année…

      Le coup de jeune du circuit est en train de prendre forme… (avec Edmund et Tsitsipas par ailleurs)

      • Paulo 10 mai 2018 at 12:24

        3 et 3 : Goffin n’aura donc marqué que 6 jeux face à Edmund, qui confirme qu’il joue très bien… le voilà même 9ème à la Race avec cette victoire (quant à sa victime d’hier, Djokovic, elle est… 75ème).

        • Patricia 10 mai 2018 at 14:36

          Edmund hyper solide, il aurait fallu un grand match de Goffin. Je suis contente de m’être plantée pour Shapo, qui est sur le point de sortir Rao en 2 sets (il a breaké + eu des BB sur plusieurs services au 1er set alors que Rao était à 90% de premières !)

      • Kristian 10 mai 2018 at 14:34

        Pour Djokovic, c’est une mechante degringolade au classement qui commence. Probablement vers la 18e place apres Madrid. Vu qu’il a une finale a Rome a defendre la semaine prochaine, il pourrait meme de pas etre TS a Roland Garros.

        • Patricia 10 mai 2018 at 14:38

          Il peut même se faire passer par Edmund si ce dernier bat Shapo…

  15. Paulo 10 mai 2018 at 14:46

    6-4 6-4 en 1h21 : le patron sur le court, celui dont on aurait dit qu’il était l’aîné donnant la leçon, c’était lui : Shapovalov.
    Un jeu hyper agressif, au point que Raonic semblait un punching-ball : 28 winners contre 14 à Raonic (17 fautes directes vs 14)…

    Face à Edmund qui joue lui aussi très bien, ça va être un beau choc entre jeunes en pleine bourre.

    • Paulo 10 mai 2018 at 14:48

      Shapo est virtuel 34ème au classement avec cette victoire. Des chances raisonnables d’être tête de série à Roland, à 19 ans tout juste. Chapeau ! (ouais elle est facile)

  16. Paulo 10 mai 2018 at 17:05

    Sans déconner. Lajovic, quoi. Le type ne fout jamais rien de l’année et là il se met à jouer top 10.
    Del Po menait pourtant 4 points à 0 dans le tie break… puis il a complètement déjoué.
    D’ordinaire je n’aime pas beaucoup Anderson, mais là je vais faire une exception : allez Kevin, sors-nous le vilain pas beau qui nous salope le tableau !

    • Elmar 10 mai 2018 at 19:08

      Lajovic, ça fait deux ans que je le surveille du coin de l’oeil. Je me disais que ce gars a un tennis pouvant lui permettre de faire des coups. C’est un peu un Kohlshreiber. Solide des deux côtés, revers à une mains, des points spectaculaires, mais pas de coups véritablement décisifs.
      Je n’ai pas vu ses matchs à Madrid mais j’ai lu les déclarations de Gasquet qui a assez de bouteille sur le circuit pour qu’on puisse faire confiance à ses analyses. En gros, Gasquet disait qu’il avait très bien joué mais qu’il s’était retrouvé sans solution parce que le mec en face avait trop bien joué en relançant tous les services et en étant efficace sur son service tout en ne ratant rien à l’échange. Il lui donnait un niveau de top-ten sur son match.

      • Remy 11 mai 2018 at 09:13

        Gasquet (et d’autres joueurs) donnent trop souvent un niveau top 10 à ceux qui les battent.

      • Nathan 11 mai 2018 at 16:10

        Lajovic joue en ce moment très bien, même s’il vient de se faire battre en 3 sets par Anderson. Je ne sais pas s’il ressemble à Kohlschreiber (je trouve le jeu de l’Allemand plus flamboyant, plus inventif) mais en tout cas sa balle semble beaucoup plus lourde.

        En règle générale, je trouve Richard très lucide, voire sévère avec son niveau de jeu, lucide aussi sur le niveau réel de ses adversaires. J’estime même que c’est sans doute son problème, cet excès de lucidité sur son jeu et celui de ses adversaires. Il lui manque cette part de folie nécessaire pour devenir un champion. Il est trop normal notre Richard. C’est anormal d’être normal quand on est joueur professionnel et qu’on veut gagner.

        • Paulo 11 mai 2018 at 16:44

          Balle plus lourde que Kohlschreiber effectivement, un peu à la Wawrinka mais les fulgurances en moins.
          Bon, il vient de se faire sortir par Anderson. Il est vrai qu’il jouait son 6ème match à Madrid (il a fait les qualifs) donc accusait sans doute le coup.
          À 28 ans le mois prochain, il n’a jamais fait mieux que 57ème. Il a battu hier son premier top 10 avec Del Po.
          Sa meilleure surface semble être la terre battue… voyons ce qu’il va faire à Rome (j’imagine qu’il va y faire les qualifs aussi) et à Roland…

  17. Paulo 11 mai 2018 at 17:05

    On voit que Dominic est chaud, sans doute suite à la frayeur qu’il s’est faite hier vs Coric.
    Rafa en revanche est emprunté, il fait des fautes inhabituelles et le premier break du match est pour l’Autrichien.

    • Paulo 11 mai 2018 at 17:26

      Nadal rejoue super bien pour revenir à 5-5, et puis foire complètement son jeu de service derrière pour offrir un nouveau break à Thiem… il semble vraiment fébrile, l’Espagnol. Étonnant.

      • Patricia 11 mai 2018 at 18:45

        L’an passé à RG il avait fait un 1er set de daube contre Domi, je pense qu’il le craint (ça parait ridicule mais Nadal est comme ça).

    • Paulo 11 mai 2018 at 17:32

      Bon, c’est fait : 1er set perdu par Nadal sur terre depuis… depuis… depuis Rome l’an dernier contre le même Thiem ?

      Allez Domi, il faut tenir le même niveau de jeu au 2ème set et bouter le taureau hors du tournoi et de la place de numéro un… Roger saura te remercier.

      • Remy 11 mai 2018 at 17:44

        Exactement, Rafa n’avait plus perdu un set sur terre depuis le match à Rome contre Thiem.
        Depuis, il a remporté 50 sets consécutifs sur terre.

    • Paulo 11 mai 2018 at 18:23

      C’est fait : 7-5 6-3 Thiem sur un coup droit décroisé surpuissant de l’Autrichien.

      Domi a fait son match, mais Rafa était quand même à côté de ses pompes, par rapport à ses standards. Il donnait presque l’impression d’avoir hâte que ça se termine… il doit être fatigué.
      29 winners à 12, les stats sont implacables.
      7 volées réussies sur 13 seulement pour le taureau, pas terrible non plus.

      Roger redevient donc numéro un… pour une semaine seulement ?

  18. Remy 11 mai 2018 at 18:19

    Quelle victoire de Thiem !
    Je devrais en dire du mal plus souvent. Il a été très très solide dans le jeu.
    Son coup droit a fait beaucoup de dégats.

    • Paulo 11 mai 2018 at 18:25

      J’ai l’impression qu’il a retrouvé son niveau de jeu hier, quand dos au mur il a dû mettre ses tripes sur le court, alors que Coric servait pour le match à 5-4 dans le 2ème set…

    • Patricia 11 mai 2018 at 18:43

      Depuis 2016, Nadal a perdu deux fois sur terre, contre Thiem. Pas un hasard.
      Il a d’autant plus de mérite qu’il était vraiment mauvais à MC, revenir en y croyant alors que Nadal venait de battre un nouveau record de dominance sur terre battue et que lui-même avait subi un coup d’arrêt, chapeau.

      Le match contre Coric, qui était absolument excellent et l’a mis dos au mur, lui a permis de puiser la confiance.

      Un petit truc m’embête : Anderson a remporté leur 6 rencontres précédentes, je trouverais dommage que la fatigue l’empêche d’enchaîner contre un adversaire qui lui va mal au teint.

      • Colin 11 mai 2018 at 19:18

        Pour relativiser ce H2H catastrophique vs Anderson, il faut préciser que 100% de ces rencontres ont eu lieu sur dur, et que Anderson vient de jouer 3 sets contre Lajovic (mais seulement 16 minutes de plus que Domi face à Rafa).

  19. Nathan 11 mai 2018 at 18:25

    Je me demande si Rafa ne devrait pas changer de coach :)

  20. Paulo 11 mai 2018 at 19:02

    On va donc avoir un vainqueur inédit à Madrid. Depuis 2007 et le sacre de Nalbandian (sur dur indoor), le titre n’avait pas échappé au Big Four.

    En attendant, Shapo vient de débreaker Edmund… 2 partout.

    • Colin 11 mai 2018 at 19:14

      Donc, il faut remonter en fait à 2006 pour que le troisième M1000 sur terre (en plus de Monte-Carlo et Rome) échappe au big four. C’était le transparent, l’innommé, aka « l’adversaire de Young », aka Morty Boredom, qui avait commis ce crime de lèse majesté, et c’était à Hambourg.
      A noter que MC et Rome ont déjà connu pareille rébellion, avec Wawrinka à MC en 2014 et Tadzio à Rome l’an passé.

  21. Colin 11 mai 2018 at 19:24

    J’avais, il y a quelques temps, affirmé péremptoirement que Nadal allait perdre un match sur terre battue cette année sur la route de Roland Garros. Et je suis évidemment bien content que cette défaite syndicale arrive si tôt.
    Par contre je n’aurais pas misé beaucoup sur Thiem dans le rôle de l’heureux bénéficiaire du ticket gagnant, vu qu’il avait déjà tenu ce rôle l’an passé. J’en déduis que Rafa était vraiment fatigué ou démotivé.

    • Patricia 11 mai 2018 at 19:43

      L’an passé aussi il avait aussi eu un coup de mou bien compréhensible (moins compréhensible, Thiem était dans le même état à Rome, voire pire et avait sorti un très grand match… mais y avait plus rien dans le réservoir ensuite contre Djoko).
      Il demeure que 99% du temps, sur terre, c’est pas suffisant pour le battre.

    • Babolat 11 mai 2018 at 20:20

      Il a quand même joué pour gagner le Rafa. Même s’il jouait court.

      https://www.youtube.com/watch?v=-05EpxHpW98

    • Colin 12 mai 2018 at 15:09

      Magnifiques ces HL. En effet il n’avait l’air ni fatigué ni démotivé, mais quand même, qu’est-ce qu’il joue court par moments… Notamment dans le 2ème set où il n’arrive pas à accélérer le jeu alors que Thiem lui envoie des moonballs. C’était donc du petit Nadal, mais immense bravo à Thiem car même du petit Nadal ça reste du très lourd.

    • Colin 12 mai 2018 at 15:13

      Pour Nadal, 2018 peut encore ressembler à
      - 2016, où il gagne Monte-Carlo et Barcelone, puis plus rien :sad:
      - ou 2017, où il gagne Monte-Carlo et Barcelone, puis un autre M1000, puis Roland-Garros :cool:

    • Colin 12 mai 2018 at 15:15

      (2017 ressemblait d’ailleurs comme deux gouttes d’eau à 2005, 2006, 2007, 2008 et 2012)

    • Babolat 12 mai 2018 at 17:13

      Le point à 4mn02 15/30 sur service Thiem… est monstrueux.

  22. Patricia 11 mai 2018 at 19:40

    Shapovalou est comme toujours intrépide, tonique, du vif argent. Inespéré ce petit…

    • Paulo 11 mai 2018 at 21:24

      Superbe victoire sur Edmund qui lui assure l’entrée dans le top 30 lundi prochain… donc très probablement un TS à Roland.
      C’est aussi sur ce match qu’on voit qu’il est un très bon serveur : 8 ou 9 aces contre 1 seul à Edmund.
      Et une palanquée de coups gagnants, une fois de plus. (28 ou 29)

      J’espère qu’en face en demie ce sera Zverev et non Isner, qu’on ait un match 100% next gen !

      • Patricia 12 mai 2018 at 07:55

        Monsieur est exaucé !
        Les jeunes font donc 3/4 dans le dernier carré. Si avec ça c’est Anderson qui repart avec le titre, c’est à désespérer !^^

        • Paulo 12 mai 2018 at 08:27

          C’est même mieux que ça : mes 4 favoris ont gagné leur quart ;)

          Anderson-Thiem : allez Thiem, quand même…

          Et Shapo-Zverev : allez Shapo, évidemment !

          Thiem vs Anderson, c’est 6-0 pour le Sudaf, mais leurs 3 derniers matches, c’est une palanquée de tie breaks ; Dominic peut et doit briser le plafond de verre aujourd’hui. S’il le fait, je pense qu’il a de bonnes chances de remporter le titre.

        • Colin 12 mai 2018 at 17:45

          Hé ben ce ne sera pas Anderson.

  23. Gerald 11 mai 2018 at 22:02

    Grosse journée en famille. J’ouvre mon PC pour consulter les résultats de la journée et… patate: Bâle 1 – Majorque 0!

    Merci Dominic!!

  24. Kristian 12 mai 2018 at 11:36

    Comme je le pense depuis un moment déjà on va probablement avoir plusieurs joueurs qui vont passer par la case numéro 1 mondial dans les mois à venir, vu que les 2 vieux s’échangent le trône au rythme de leurs contreperformances. Et dans cette perspective je vois de plus en plus nettement Alexandre Zverev.

    • Elmar 12 mai 2018 at 12:17

      Pour le moment, y a encore une grosse marge.

    • Gerald 12 mai 2018 at 12:51

      C’est vrai que Zverev n’a pas vraiment beaucoup de points à défendre en GC, mais sa saison sur herbe lui avait valu de bons points et il aura 2 M1000 à défendre.

      Sur le moyen terme, le seul crédible est Cilic.

      Dimitrov, Del Po, Isner, Goffin, je n’y crois pas du tout!

  25. Perse 12 mai 2018 at 16:52

    Cette victoire de Thiem change bien les perspectives sur ce tournoi. Thiem c’est un mélange de tâcheron et d’Hercule, il est capable de dégager une telle puissance! Cette fois-ci il semble avoir trouvé un bon mix entre vitesse et volume en coup droit où il a régulièrement mis Nadal au supplice.

    De même son revers a produit des coups magnifiques.

    Mais c’est surtout Shapovalov qui est incroyable. Ce qui est très drôle est qu’il fait petit visuellement sur un court de tennis, et pourtant sa balle va vite. Son coup droit a le même effet que celui de Sampras: être un canon électromagnétique. C’est-à-dire qu’au lieu de taper dans la balle comme un sourd ou avec une violente accélération (à la Federer ou à la Nadal), il l’accompagne fermement.

    Ce qui fait la différence est qu’il est capable de la mettre où il veut et les adversaires n’arrivent pas à bien anticiper son jeu, d’où son grand nombres de points gagnant. Il me semblent qu’ils sont plus souvent en retard que contre des joueurs plus lambdas.

    C’est certain qu’il est 20x fois plus intéressant que le héron au poitrail de grizzly de Raonic pour le public.

    • Babolat 12 mai 2018 at 17:17

      1m83… c’est vrai que c’est presque petit dans le tennis actuel où la moyenne tourne autour de 1m88 pour le top 20.

      • Perse 12 mai 2018 at 17:24

        Je suis parfaitement conscient qu’il n’est en rien petit pourtant. Mais le joueur de tennis moderne est un très beau gabarit (toute la new gen, excepté Thiem et Shapo est au-dessus de 1m90)

    • Paulo 12 mai 2018 at 17:59

      Les commentateurs britanniques disaient hier que ce qui est remarquable chez lui est la capacité qu’il a à mettre tout le poids de son corps dans la balle, et à se projeter vers l’avant. Ils le comparaient même à… McEnroe !

      Pour moi, avec Zverev notamment, c’est le jeune que l’on retrouvera souvent en finale dans les années à venir. Le match de ce soir est, je pense, un avant-goût de ce qui nous attend quand le Big Four aura définitivement décroché…

      C’est vrai qu’il est « petit » par rapport à la génération actuelle, mais il est bien proportionné, ossu, musclé, les épaules larges, bref un gabarit tout à fait convenable pour réussir au plus haut niveau.

      http://bolamarela.pt/wp-content/uploads/2017/08/fed-shapo.png
      (la 2ème photo est semble-t-il de l’été 2017, où Shapo a 18 ans)

      S’il grandit encore de quelques cm, il aura exactement les mêmes mensurations que le maestro !

      • Perse 12 mai 2018 at 19:41

        Par rapport à d’autres joueurs, son coup droit effectivement induit une rotation plus forte du corps, il se visse en frappant très fortement, d’où peut-être cette qualité de balle. Et son revers à une main, il arrive toujours à frapper la balle bien devant lui tout en avançant.

        C’est vrai qu’il a une vraie capacité à joueur vite.

        Zverev, Gasquet expliquait que c’est un service de 2m, une puissance dans ses frappes de fond de court similaire mais un déplacement d’un type d’1m75. C’est beaucoup moins spectaculaire et il n’est pas flashy mais il propose un tel volume de jeu que l’adversaire commet des erreurs. Il lui manque de franchir le cap en GC pour qu’il devienne bancable.

      • Achtungbaby 12 mai 2018 at 20:26

        Toujours bizarre de citer Mc Enroe quand on veut mettre en avant un coup droit. Big Mac était bien friable sur ce coup là. La plupart de ses fautes directes venaient de là. ça flottait souvent, ce n’était pas puissant. Dans les moments chauds, qu’est-ce qu’il me faisait peur dès qu’il devait en jouer un…

        Rien à voir avec le revers, le coup fort de l’américain, qui bénéficiait de sa prise de balle très précoce et si caractéristique.

        • Achtungbaby 12 mai 2018 at 20:30

          mais c’est vrai que Big Mac balançait tout son corps vers l’avant, comme si son épaule ou son coude étaient bloqués.

        • Paulo 12 mai 2018 at 21:48

          La comparaison ne portait pas sur le coup droit en particulier.

      • Nathan 12 mai 2018 at 21:30

        Shapo est bon et sait tout faire. Mais ce qu’il a de meilleur, c’est son MENTAL (ah le gros mot ! le concept vide de sens et qui pourtant fait toute la différence !), oui meilleur que son jeu qui est pourtant excellent. D’où une décontraction naturelle, l’acceptation sans trembler de la prise de risque, c’est à dire du vide, donc de la défaite, d’où une pugnacité sans faille (qui accepte de perdre gagnera, mais oui Richie, voilà la clé !), une capacité à avancer, à tenter, à improviser.

        Pourtant, je pense Zverev meilleur, même si lui ne sait pas tout faire. Mais ce qu’il sait faire est rare. Et ce qui est rare mérite de gagner, même si le mérite j’en conviens, n’a rien à voir avec le tennis. Qu’est-ce qui est rare chez Zverev ? Une chose qui ne s’apprend pas : une extrême fluidité alliée à la capacité à réaccélérer la balle même quand elle avance très vite. Je l’ai vu jouer à Roland sur un court annexe il y a deux ans. Il fait « des avions » extraordinaires et en même temps sa balle est lourde. Il est grand et souple et quand il sert, ses pieds sont à 50 cm du sol.

        Zverev a une faiblesse que Shapo n’a pas. Il est friable. Débarrassé de Ferrero (peu importe qui était le gentil ou le méchant dans l’affaire, c’était un couple qui ne débouchait sur rien), il retrouve la magnificence de son jeu qu’il avait perdu. Mais le problème GC reste entier. C’est vrai.

        Peut-être que Tadzio perdra contre la fougue décontractée de Shapo. Ce n’est pas grave. Ces deux-là seront amenés à se revoir, c’est certain.

  26. Paulo 12 mai 2018 at 22:04

    Très impressionnant, Zverev, ce soir… Shapo a tenu jusqu’à 4 partout dans le 1er set, et puis plus rien, ou plutôt : Zverev a sorti la boîte à gifles. En retour il est monstrueux, et dans l’échange il met la balle où il veut, en l’accélérant de façon impressionnante.

    Shapo vient de se prendre 3 breaks de suite dans la vue, en quoi ? un quart d’heure ?

    • Paulo 12 mai 2018 at 22:20

      6-4 6-1 en 57 minutes, Zverev évoluait deux classes au-dessus ce soir. 55 points marqués contre 33 pour Shapovalov.
      Il me semble avoir entendu hier un commentateur dire que le joueur qui lui a fait la plus forte impression cette semaine est Zverev.
      Thiem a beau mener 4-1 contre lui, je pense que si l’Allemand joue demain comme il a joué ce soir, il va remporter le titre.

      • Patricia 13 mai 2018 at 09:07

        Zverev très très bon, impressionnant, c’est vrai. Pas vu ce qu’il a fait contre Isner, mais apparemment grosse perf en retour. Toutefois le jeu de Thiem n’a rien à voir, Zverev aura au moins deux challenges différents : contrôler sa balle et crapahuter parce que Thiem ne fera pas dans la filière courte. Après, Zverev cherchera sûrement à écourter, d’autant qu’il a dans les pattes la programmation en soirée écoeurante du tournoi, qui avait prévu d’attendrir l’adversaire de Nadal (pas de bol, c’est un autre qui en profite). Faudra quand même que Thiem joue au top si Zverev est au niveau d’hier, ça pourrait faire un très gros match…

        • Elmar 13 mai 2018 at 13:14

          La programmation à Madrid a toujours été déplorable.

  27. Gerald 13 mai 2018 at 16:54

    Bon, il a fallu attendre 1 GC et le 4ème M1000 pour voir un moins de 25 ans (Thiem ou Zverev) s’imposer!

  28. Paulo 13 mai 2018 at 17:31

    Tsitsipas vient de valider son ticket pour le grand tableau à Rome.
    Pour un type qui est 23ème à la Race et qui a montré de très belles aptitudes sur terre, les difficultés ne lui auront pas été épargnées : le coriace Kukushkin au 1er tour des qualifs, puis l’un des hommes en forme du moment, Dusan Lajovic – dommage d’ailleurs que ce dernier ne soit pas dans le grand tableau.
    Et bien sûr, si Tsitsipas joue bien, il lui reste 6 autres matches pour remporter le titre, soit 8 matches en tout…

    Les autres qualifiés : Jarry, qui a lui aussi sorti un homme en forme, le Portugais Joao Sousa ; Tiafoe, Basilashvili (qui sort Benneteau), Jaziri, Delbonis, et l’Italien Baldi, 22 ans et wild card en qualifs. 4 jeunes de 22 ans ou moins sur 7 qualifiés !

  29. Nathan 13 mai 2018 at 19:08

    Battre Nadal sur terre n’est jamais une mince affaire, ne serait qu’à cause de ce que Nadal représente sur cette surface. Vaincre le lendemain Anderson sa bête noire en deux sets, et de manière convaincante, prouve que Thiem était en forme sur sa surface. Mais je crains que le plafond de verre évoqué plus haut ne se transforme en chape de plomb un peu lourde pour l’Autrichien. 1 heure 18, 2 sets. C’est sévère. Bravo à Thiem pour cette belle semaine maîtrisée !

    • Nathan 13 mai 2018 at 19:09

      lapsus calami, bravo à Zverev !

    • Colin 13 mai 2018 at 19:36

      Au final, même résultat qu’à Rome l’an passé : à Thiem la victoire face à Nadal en quarts, et à Zverev le titre.

    • Paulo 13 mai 2018 at 21:33

      Victoire nette et sans bavures, Zverev était le plus fort cette semaine. Il n’a plus qu’à confirmer en GC…

    • Coach Kevinovitch 13 mai 2018 at 21:46

      Bravo à Alexander qui sait gagner les tournois (sauf à Miami) quand il évolue à un très bon niveau….c’est tout le problème de Thiem.

      Les victoires contre Nadal sont des très bons coups médiatiques mais cela ne sert à pas grand chose au final sans titre à la clé surtout que c’est la deuxième fois à près de 365 jours d’intervalle que cela lui arrive et qu’aux deux reprises, c’est un joueur plus jeune que lui de trois ans qui décroche la timbale ce qui Thiem ne sait pas faire. C’est très dangereux à l’heure où des plus jeunes que Zverev poussent (Tsitsipas, Shapovalov).

      • Perse 14 mai 2018 at 09:24

        Zverev a nettement pris de l’avance sur les autres young guns. Dans le quotidien du circuit il fait partie du gratin, à un niveau que le little four n’a jamais atteint.

        Sa limite est en GC pour le moment mais il suffit qu’il fasse une demi à RG et il changera de dimension. Mine de rien, par rapport à Kyrgios qui est un meilleur matcheur contre les grands noms, il a creusé un abysse en terme de palmarès. De même par rapport à Thiem qui a le rôle du cocu sur TB.

        Sinon il est intéeressant de noter que Tadzio depuis qu’il est beaucoup plus expressif sur le court, à la limite de l’agacement. Il a besoin de ce feu et arrive à bien le canaliser, chapeau à lui!

        Dernière disgression: j’adore le jeu de son frère, old school et son retour à bon niveau est une bonne surprise. Il doit avoir un part non négligeable dans le succès de son frère en étant son sparring et traçant le sillon de la difficulté à maintenir une bonne santé.

  30. Gerald 14 mai 2018 at 13:28

    Goffin facile en 2 sets, 1 et 2, face à L Mayer.

    Il va falloir confirmer au 2ème tour face au gagnant de la rencontre opposant Cuevas à Cecchinato.

  31. Remy 14 mai 2018 at 14:44

    Tsonga forfait pour RG, ce qui n’est pas vraiment étonnant.

  32. Renaud 14 mai 2018 at 15:17

    AGENCE REUTERS – EMBARGO JUSQU’À 00H00 – DANS TOUS VOS JOURNAUX DEMAIN
    Traduction librement adaptée
    Le scandale qui va ébranler le monde du tennis
    C’est une véritable bombe qui s’apprête à déferler sur le petit monde de la balle jaune et l’une de ses plus célèbres tête d’affiche.
    Un collectif journalistique a mené l’enquête et les faits sont accablants pour les joueurs mais également pour les dirigeants et plus globalement pour tous les investisseurs au sein de la planète tennis.
    Ceci ressemble bien à une fuite relayée par des anciennes gloires déchues, des noms sortiront bientôt, au fait des coulisses de l’organisation des tournois et qui ont visiblement encore de bons contacts dans ce milieu puisque la fuite ne peut venir que de personnes bien introduites dans les arcanes des tournois
    Les faits :
    Un contrat courant depuis plusieurs années a été signé entre RNO et l’ensemble des tournois sur TB, master 1000 inclus, pré RG.
    Ce contrat stipule qu’un certain joueur dont on ne peut nommer le nom doit perdre un match par an sur cette surface avant chaque RG, le contrat court jusqu’en 2025.
    Les termes sont strictes, irrévocables et ultra précis.
    Article 1 : DEVOIR DU JOUEUR :
    Afin d’assurer une rentabilité suffisante au tournoi ou il va perdre le joueur s’engage à passer à minima 3 tours mais à maxima 4 tours.
    En effet l’article 1 bis stipule que le joueur refuse par contre tout compromis et ne perdra pas en finale.
    Article 2 : LES TOURNOIS
    Par convention entre les tournois un roulement aléatoire sera établi entre Madrid, Rome, Barcelone et Monte Carlo pour décider chaque année du tournoi de la défaite.
    Article 3 : Méthode du choix du « tournoi de la défaite »:
    Un seau, 4 fers à cheval au nom de chacun des 4 tournois pré-cités, un innocent hors milieu du tennis (définition d’un innocent : « qui n’a pas les mains sales »). Bandeau sur les yeux, avancer de 5 pas, lancer les 4 fers à cheval par dessus l’épaule droite si l’innocent est droitier, gauche si l’innocent est gaucher, en direction du seau. Le 1er fer à cheval qui atteint le seau désigne le tournoi de la défaite.
    Article 4 : Rémunération du joueur dont il ne faut pas dire le nom :
    Comme le joueur gagne les doigts dans le nez la crinière au vent et que son image pourrait être terni par cette invraisemblable défaite indigne de son statut et de sa renommé si célèbre qu’elle éclipse un autre célèbre taureau italien lui qui orne une marque mondialement connu par tous les aficionados de la brouette à 4 roues il lui sera acquis le gain final qu’il aurait normalement perçu par sa seule présence qui éclipse le menu fretin augmenté d’un bonus de 212,1965027 % calculé sur la base de son taux horaire lui même calculé par le ratio temps passé à démolir les faire valoir/ nombre de jeux abandonnés à la piétaille.
    Article 5 : Protection des tournois :
    Au cas ou le joueur viendrait à se foutre du monde et à perdre un 2ème match avant RG et à mettre ainsi en péril l’économie des dits tournois le joueur s’engage à rembourser sur l’un des nombreux compte offshore du choix des organisateurs toutes les sommes perçues l’année de cette mascarade.
    Article 6 : FAIR PLAY
    Le joueur s’engage à faire vraisemblablement semblant de gagner et ne doit pas par son attitude, ses paroles ou ses tics et tacs laisser à penser à la foule en délire qu’elle est en train de se faire avoir et que c’est du foutage de geule.
    Pareillement dans l’ensemble des interview post match et les analyses qui en découlent le joueur et son staff s’engage à louer les mérites du méritant du jour.
    Article 7 : RECOMMENDATION
    Les patrons des tournois et les dirigeants souhaitent noter qu’il est indigne que le joueur dont il ne faut pas nommer le nom se fasse ensuite un plaisir de marcher dessus son héroïque vainqueur lors du tournoi de RG.
    Des âmes peu avisées pourraient voir là le tour de passe passe auxquelles elles assistent depuis des années.
    Il est donc expressément demander au joueur de prendre sur lui et de ne pas infliger systématiquement un 6-0 à son valeureux vainqueur (ici des larmes de rire sur le contrat original auquel nous avons eu accès)

    Lexique
    RNO : Rafaël Nadal Organization

    Fin de la restranscription.

    • Paulo 14 mai 2018 at 15:28

      Tiens, moi j’avais compris que l’innocent devait avancer de dix pas, et que c’était une boule pétanque qu’il lançait, pas un fer à cheval…

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis