Les tennismen et tenniswomen les plus réguliers de l’Ère Open (MAJ après US Open 2018)

By  | 14 septembre 2018 | Filed under: Actualité

Flushing fini, c’est généralement le début du sprint final vers les Masters et le moment où l’on peut commencer à analyser de façon posée les événements et les résultats qui ont émaillés cette année. Une année de tous les records et de la renaissance de Djokovic!

20180909 Juan Martin Del Potro v Novak Djokovic - Day 14

En très gros, les conclusions qui s’imposent d’évidence sont, qu’avec le retour de Djoko, le tennis mondial est dominé par 3 valeureux trentenaires qui ne laissent que des miettes au reste du peloton. L’autre conclusion qui s’impose comme corollaire direct de ce premier fait est que les jeunes n’arrivent pas (ou si peu) à s’imposer et à réclamer leur part du gâteau.

On peut continuer en se risquant à penser qu’avec l’esprit de compétition qui nourrit ces 3 fantastiques joueurs que sont Federer, Nadal et Djokovic, les records risquent d’être portés à des valeurs incroyables, risquant de tenir encore quelques décennies (il faudrait déjà tenir sur 2 décennies pour espérer égaler Roger!)

Pour terminer, en voyant la moyenne d’âge des vainqueurs des tournois majeurs, GC et Master 1000, on en arrive à croire que le tennis est devenu un sport « vétéran » , en comparaison à beaucoup d’autre sports où les teen-agers font la loi et où à 25 ans, vous n’avez plus aucune chance de triompher. Et pour couronner cela Roger est devenu le N°1 mondial à l’ATP le plus âgé de l’ère Open, dépassant à l’occasion André Agassi.

A la fin des 4 Grands Chelems de l’année, j’en profite pour remettre à jour l’article de base qui explique ma manière de déterminer les joueurs et joueuses les plus réguliers. La nouvelle version se trouve ci-dessous:

Les meilleurs tennismen Version 2018

Pour revenir à l’analyse de ce tournoi en particulier, voici pour débuter le tableau Excel avec les évolutions engendrées par ce Flushing Meadows par rapport à Wimbledon:

Version pour comparer après FM 2018

Et même si les Franco-Belges, à l’exception peut-être d’Elise Mertens, ont été globalement décevants au cours de cet US Open, je commencerai par un « cocorico » retentissant puisque parmi les 3 nouvelles entrées dans le classement, on notera Adrian Mannarino, Caroline Garcia et David Goffin. Comme le coq est également l’emblème de la Wallonie, le cocorico s’imposait donc! Pour l’anecdote, ce week-end, ce sont les fêtes de Wallonie à Namur et à Liège, belle coïncidence n’est-ce pas!

 Cocorico

Avec ces trois nouvelles entrées, il y a dorénavant 231 hommes classés avec plus de 2000 points et 191 femmes. Caroline Garcia aura donc rejoint Kiki Mladenovic dans ce classement alors que chez les hommes David Goffin précède de peu Dominic Thiem qui devrait franchir ce cap lors du prochain Australian Open.

Passons à l’analyse des points glanés lors de la carrière pour commencer:

Chez les hommes, avec les 128 points de sa victoire à New York, Novak Djokovic se rapproche à 48 points de la 2ème place occupée par André Agassi. Même une élimination fort improbable en 4 ou 5 sets au premier tour de Melbourne lui permettrait suffisamment de points que pour dépasser le Kid de Las Vegas et se retrouver juste derrière Roger.

Rafael Nadal grimpe lui de la 6ème à la 4ème place, faisant rétrograder Lleyton Hewitt et Jimmy Connors d’un rang chacun.

Fernando Verdasco fait son entrée dans le top 10 en progressant de 3 places tandis qu’en gagnant lui aussi 3 places, Richard Gasquet atteint la 20ème place.

 Gasquet FM 18

 Plus bas dans le classement, des joueurs comme Anderson, Nishikori ou Del Potro signent de belles progressions de l’ordre de 10 places.

Au niveau des entrées, David Goffin rentre à la 226ème place tandis qu’Adrian Mannarino occupe la 229ème place quant à lui.

Un autre fait intéressant est qu’il manque 57 points à Roger Federer pour avoir marqué 4000 dans 2 décennies consécutives… Sachant que seuls 42 joueurs (dont lui) ont su atteindre ce total! Reste à voir si Roger rempilera en 2019, pour ma part, je l’espère de tout coeur.

Du côté des femmes, Serena continue de se rapprocher lentement mais sûrement de son aînée Venus: elle est actuellement 196 points derrière.

Pour Venus, signalons également qu’il s’agissait de son 80ème Grand Chelem!

La seule joueuse à franchir un palier lors de ce tournoi est Maria Sharapova qui devient la 9ème joueuse à avoir franchi la barre des 6000 points. Caroline Garcia rentre quant à elle à la 185ème place.

 29maria

Passons maintenant à l’analyse de « l’échelle de 128″ »

Même si Roger Federer a été éliminé en huitième de finale, la relative contre-performance d’Andy Murray lui a permis d’engranger suffisamment de points que pour permettre à sa moyenne de devancer celle de l’Écossais et de récupérer le 4ème siège.

Dans le top 30, Gaël Monfils (-2 places), David Ferrer (- 5 places) et Roberto Bautista Agut (-8 places) paient le prix de leur faible performance lors de ce tournoi.

Plus bas, Kevin Anderson gagne 4 positions au 62ème rang tandis que Goffin se retrouve 86ème et Mannarino 213ème.

Du côté des femmes, 3 mouvements dans le Top 30: Radwanska perd 3 places pour se retrouver 17ème, Keys progresse d’un rang au 22ème rang tandis que Kouznetsova continue sa lente descente pour atterrir au 28ème rang.

Svetlana+Kuznetsova+2018+Open+Day+1+6bydjLNKXZdl

Pour terminer la partie consacrée à la régularité en GC, il nous reste la partie étudiant les pourcentages.

Du côté des hommes, les mêmes mouvements que pour « l’échelle de 128 » sont à relever (ce n’est pas toujours le cas!):

- Federer dépasse Murray et se retrouve 5ème;

- Monfils (-2), Ferrer (-8) et Bautista Agut (-8) perdent des plumes;

- Nishikori progresse de 6 places au 45ème rang;

- Goffin rentre au 92ème rang et Mannarino au 216ème.

Chez les femmes, c’est aussi le cas: Radwanska (-2), Keys (+1) et Kouznetsova (-2) sont les principaux changements dans le top 50.

Signalons aussi que Simona Halep perd des plumes dans ces classements à la suite de son élimination sans gloire au premier tour.

Et pour terminer cet article, je reviendrai sur l’article des prévisions effectuées au début de la saison (Allo Mme Irma) aves les nouvelles réponses qui sont tombées suite à ce nouveau Grand Chelem:

Babolat et Ziggy mènent largement la danse dans cet exercice de style!

Participant/Question 1.1 1.2 1.3 1.4 1.5 2.2 3.1 3.2 3.3 6.1 6.2 Total
Babolat 1 1 1 2 1 1 1 1 1 10
Ziggy 1 1 1 2 1 1 1 1 1 10
Achtungbaby 1 1 2 1 1 1 1 8
Antoine 1 1 1 1 1 1 1 7
Paulo 1 1 2 1 1 1 7
Montagne 0,5 1 1 1 1 1 1 6,5
Homais 1 1 1 1 1 1 6
Le Concombre Masqué 1 1 0 1 1 1 1 6
Patricia 1 2 1 1 1 6
Sam 1 1 1 1 1 1 6
Colin 1 1 1 1 1 5
Kaelin 1 1 1 1 4
Gérald 0,5 1 1 1 3,5
Coach Kevinovicth 1 1 2
Nathan 1 1
1.1 Qui remportera l’AO
1.2 Nadal remportera-t-il Roland-Garros
1.3 Federer remportera-t-il un 20ème GC (possibilité de bonus pour les 4 avec le « 1″ écrit en bleu)
1.4 Djokovic, Murray, Wawrinka peuvent-ils prétendre à un Grand Chelem en 2018
1.5 Un Franco-Belge peut-il remporter un GC
2.2 Un jeune peut-il terminer l’année numéro 1
3.1 Nadal trustera-t-il tous les titres sur terre
3.2 Federer peut-il encore faire le doublé Miami-Indian Wells
3.3 Master 1000 Jeunes vs « vieux »
6.1 Serena Williams revient-elle en dilettante
6.2 Bartoli remportera-t-elle un titre pour son retour (pas de retour, pas de titres!)

About 

Fan inconditionnel d'André Agassi malgré mon amour pour Steffi Graf. Emerveillé par le revers de Stefan Edberg et de Justine Henin.

129 Responses to Les tennismen et tenniswomen les plus réguliers de l’Ère Open (MAJ après US Open 2018)

  1. Patricia 15 septembre 2018 at 19 h 47 min

    Merci Gerald, ton approche originale reste toujours aussi intéressante !

    Ma prestation en Madame Irma reste comme toujours entachée de wishfull thinking (pas de Nadal à RG, les blessures le plomberont, un nouveau à l’AO, par pitié !)

    Pas de points pour la 3.3, la faute à ces nouveaux tenant de M1000 bêtement vieux. Je réclamerai bien 0.45 pts parce que les jeunes ont vraiment cartonné dans les tournois moins prestigieux (et que tu es facile à attendrir ^^ !)

    • Gerald 15 septembre 2018 at 22 h 55 min

      Patricia, avec moi, c’est l’école des fans, tout le monde a gagné (et je ne dis pas cela à cause de mon antépénultième place :-)

  2. Colin 16 septembre 2018 at 14 h 59 min

    Mais qui est ce joueur barbu et gaucher (avec une casquette blanche)?

  3. Colin 16 septembre 2018 at 15 h 04 min

    @Gerald (et les autres auteurs d’articles, qui ne sont pas nombreux ces derniers temps) : quand tu fermes des guillemets JUSTE APRES un nombre, il faut mettre 2 apostrophes et pas un guillemet.
    Grâce à cette feinte, « l’échelle de 128″ devient « l’échelle de 128 »

    WordPress est un peu buggé sur ce coup là.

  4. Paulo 16 septembre 2018 at 16 h 17 min

    Coric est-il en train de nous faire une Cilic* ?

    Il menait 5 jeux à 1 dans le 3ème set, a servi pour le set à 5-2, puis une deuxième fois à 5-4, et le voilà mené 6 jeux à 5 par Tiafoe… (un set partout par ailleurs)

    *Cilic a mené 6 points à 1 dans le tie break du 2ème set, puis a encaissé 7 points de suite pour perdre le set, et ensuite perdre le match en 4 sets, contre Querrey.

  5. Paulo 16 septembre 2018 at 18 h 28 min

    France-Croatie en finale : c’est donc Colin qui, seul, aura fait le bon prono au jeu « Allo, Mme Irma ? »

    C’est la France qui reçoit : dur, ou terre battue ?

    • Patricia 16 septembre 2018 at 18 h 56 min

      S’ils veulent refaire ça à Lille, ça ne sera pas de la TB pour des raisons logistiques.
      Je me demande si Noah compte sur le retour de Tsonga (je pense que Monfils il a fait une croix), ça me semblerait quand même prématuré mais Pouille/Paire ou Pouille/Gasquet c’est pas très rassurant. Simon a un super ratio contre Cilic et il est dans les mêmes zones de classement que Paire, mais Noah est assez conservateur sur une campagne… Gasquet a eu une alerte au genou la veille de la rencontre, qui a décidé en faveur de Paire, mais comme ce dernier a gagné (avec le coup de pouce de la blessure de PCB), il est devant à mon avis.

    • Paulo 18 septembre 2018 at 8 h 39 min

      En tout cas, grosse grosse tension entre les supporters et les joueurs d’une part, et le président Giudicelli d’autre part, lequel aurait même été interdit d’accéder au vestiaire des joueurs ce week-end :

      http://www.tennisactu.net/news-coupe-davis-bernard-giudicelli-le-week-end-du-divorce-77789.html

  6. Patricia 17 septembre 2018 at 11 h 28 min

    Moutet s’est imposé dans le duel contre Halys à Istamboul, mais il a encore du pain sur la planche : il a 3 titres en futures et un en challenger à défendre d’ici la fin de l’année. Il a intérêt à faire quelque chose à Metz… Krajinovic au 1er tour (qui a eu un long arrêt blessure encore cette année et pas trop de succès depuis sa reprise à Wim – 1 victoire), puis Vesely ou Simon, tous deux pas transcendants récemment.

  7. Paulo 18 septembre 2018 at 8 h 46 min

    Quant à Benneteau, il reprend provisoirement la compète, histoire d’être sélectionnable pour la finale de la Coupe Davis : http://www.tennisactu.net/news-coupe-davis-le-plan-de-julien-benneteau-pour-jouer-la-finale-77817.html

    • Patricia 18 septembre 2018 at 11 h 22 min

      Drames à venir pour choisir entre Bennet et P2H…. Il ne va pas jouer avec Nico pour s’entraîner, puisque celui-ci a un programme bien corsé, dont les Masters avec son partenaire habituel.

  8. Gerald 18 septembre 2018 at 9 h 30 min

    La France est en passe de réaliser une année fastueuse: Champion du Monde de football, prolongation du titre en Coupe Davis, record du monde (et quasiment intersidéral!) de Mayer en décathlon, sans oublier des équipes de basket, handball et volleyball qui prestent toujours au plus haut niveau.
    Tout simplement impressionant!!

    • Patricia 18 septembre 2018 at 11 h 30 min

      On est aussi champions du monde de pétanque, c’est à noter !

      Pour Mayer, c’est super impressionnant : j’ai lu un article où il était situé par rapport aux perfs dans les disciplines individuelles aux derniers championnats de France ; il serait 4 fois dans le top 5 (javelot, longueur, disque, perche), finaliste en poids …https://sports.orange.fr/athletisme/article/kevin-mayer-parmi-les-meilleurs-francais-dans-presque-toutes-les-disciplines-CNT0000016AKCf.html

      • Perse 18 septembre 2018 at 13 h 14 min

        Le plus impressionnant avec Mayer est sa polyvalence, on peut dire que c’est le premier authentique décathlète avec de très solides performances partout (en terme de Record personnel puisqu’il a trottiné son 1500m du record du monde).
        Il a d’ailleurs établi le record de la deuxième journée avec son RM et n’est qu’à 200 pts du record de la première journée de Dan O’Brien.
        Par rapport à Easton, Sebrle et O’Brien qui étaient d’excellent coureurs avant tout, Mayer est excellent en technique (très solide sur les sauts par rapport à sa vitesse de base) et lance pas mal du tout.

        Par ailleurs, la valeur absolue des performances de Mayer est très correcte: c’est au-delà des records féminins et pas mal de semi-pros n’arriveraient pas à faire ses performances dans leurs discipline de prédilection.

        Enfin: on parle de plus en plus de la dimension athlétique des sports et régulièrement des articles dithyrambiques apparaissent sur les performances d’un sportif (souvent collectif) et spcéulant s’ils seraient meilleurs qu’un sprinter, un sauteur ou un fondeur. Ces articles méconnaissent le niveau de performance des athlétes de T&F et sont agaçants à la longue.
        Par exemple, il est sidérant de voir l’absence de distance critique des journalistes vis-à-vis des listes de vitesse des footballeurs. http://vazel.blog.lemonde.fr/2014/03/23/cristiano-ronaldo-est-il-vraiment-si-rapide/

        MBappé qui court à 37 km/h est par exemple spécieux (ou alors sur 5m).

      • Colin 18 septembre 2018 at 18 h 34 min

        « T&F » ???

        • Gerald 18 septembre 2018 at 19 h 17 min

          Track en field je pense (athlétisme)

          • Perse 18 septembre 2018 at 20 h 12 min

            Exactement. Le français ne permet pas de faire la distinction entre un athlète (dans le sens sportif) et l’athlete (Pratiquant d’athlétisme qui s’appelle Track&Field en anglais).

            Le point est: tout de qui s’agit de courir, sauter et lancer, les T&F sont très loins devant. Et même si l’ecart Entre eux et des sportifs d’autres discipline est inférieur à 10%, ce sont bien ces 10% qui sont la différence entre le pro spécialisé et les non TF

  9. Kristian 19 septembre 2018 at 15 h 27 min

    En attendant, et comme prevu Nadal est forfait a Pekin et Shanghai. A mon avis, On ne devrait plus le revoire avant l’Australie. Sauf pepin, Djokovic sera numero 1 mondial avant meme les masters.

    • Don J 20 septembre 2018 at 14 h 31 min

      Ce forfait fait aussi les affaires de Roger, à mon avis ça doit bien le titiller, et avec la saison indoor, pas dis que ce soit le Djoker qui ramasse le jackpot =)

      • Remy 20 septembre 2018 at 15 h 41 min

        Djoko va sans doute gagner Pékin, Tokyo, voire Shanghai.
        Je mettrais bien même une pièce sur Bercy …

        • Anne 21 septembre 2018 at 14 h 42 min

          Djokovic n’est pour l’heure inscrit ni à Pékin ni à Tokyo qui a priori se jouent en même temps

      • Elmar 20 septembre 2018 at 18 h 43 min

        Roger faut surtout qu’il pense à 1) se reposer et 2) retrouver son tennis.

      • Colin 21 septembre 2018 at 11 h 33 min

        Alors 1) puis 2)… car c’est rare qu’on retrouve son tennis dans son canapé :lol:
        Et puis Papy n’a joué que 9 matches depuis Wimbledon… Pas de quoi l’épuiser.

        • Elmar 21 septembre 2018 at 11 h 53 min

          Ça va de soit qu’il y avait dans mon et une idée de succession et non de simultanéité.
          Je persiste à penser que Papy manque de fraîcheur pour jouer son meilleur tennis. Il va jouer la Laver Cup ce qui n’est tout de même pas exactement du repos.
          J’espère personnellement qu’il tire le rideau sur sa saison à l’issue de la Laver Cup.

        • Colin 21 septembre 2018 at 13 h 03 min

          C’est ce qu’on appelle la préretraite !

    • Kristian 21 septembre 2018 at 7 h 27 min

      Roger a 2700 pts de retard sur Nadal a la Race. Il faudrait qu’il gagne tous les tournous auxquels il participe (Shanghai, Bale, Masters), pour passer devant Nadal. C’est deja peu probable.. Et dans le meme temps il faudrait que Djokovic soit battu avant les demi finales de tous les tournois qu’il lui reste a jouer pour rester derriere. Ca devient quasi-impossible..

  10. Paulo 20 septembre 2018 at 9 h 45 min
    • Gerald 20 septembre 2018 at 10 h 19 min

      Je pense qu’il eut été difficile de faire autrement….

      • Paulo 20 septembre 2018 at 10 h 40 min

        Perso je trouve normal qu’il y ait sanction (quoique ces deux semaines de suspension tombent peut-être opportunément pendant ses vacances) ; cela dit les officiels de l’US Open avaient pris sa défense pendant le tournoi, estimant qu’il n’était pas sorti de son rôle, donc a priori ce n’était pas gagné qu’il soit sanctionné…

  11. Colin 21 septembre 2018 at 11 h 40 min

    Et hop, un point de plus pour bibi à « Madame Irma »
    https://www.atpworldtour.com/en/news/youzhny-retirement-tribute-2018

    • Paulo 21 septembre 2018 at 14 h 23 min

      Y’a 4 autres 15-lovers qui ont pronostiqué la retraite de Youzhny : Patricia, Homais, Montagne et moi :-)

      À 499 victoires il s’est arrêté, le bougre. Une de plus et il intégrait le prestigieux club des 500.

      Superbe carrière quand même… jeu complet, esthétique, sans oublier bien sûr : https://www.youtube.com/watch?v=mpm0gxvaW6M

  12. Coach Kevinovitch 21 septembre 2018 at 14 h 49 min
    • Colin 21 septembre 2018 at 17 h 37 min

      A gerber…

    • Anne 22 septembre 2018 at 14 h 59 min

      Cela avait été annoncé au moment du vote d’orlando par Haggerty lui même. Ainsi qu’un tournoi mixte en mars… faut bien occuper les semaines vacantes… ce qui n’avait pas été annoncé, en revanche, c’est que ce serait Kosmos qui gérerait le truc… et après l’ITF ose dire qu’elle n’a pas confié les clés à Piqué… qui lui est dans son rôle d’en promoteur. L’ITF, grande fautive, pas du tout…

      De deux choses l’une soit l’exhibition offre 63 primes de garantie, ce qui annihile pas mal le principe du truc, soit 64 joueurs acceptent de jouer sachant qu’un seul partira avec quelque chose… et la semaine suivant l’US Open… perso, j’ai vraiment du mal à voir comment les joueurs pourraient être intéressés, même pour un jackpot à 10 millions de dollars…

  13. Gerald 21 septembre 2018 at 18 h 38 min

    Un petit texte trouvé sur la partie abonnée du journal:
    « Publié le vendredi 21 septembre 2018 à 15h58 – Mis à jour le vendredi 21 septembre 2018 à 15h59

    Par Miguel Tasso.
    Un petit parfum de chaos flotte sur le tennis masculin mondial, un peu comme s’il n’y avait plus de pilote dans l’avion. C’est, bien sûr, la tumultueuse réforme de la Coupe Davis qui a mis le feu aux poudres. Approuvée par les uns, contestée par les autres, elle est née aux forceps et a créé d’improbables tensions entre dirigeants et joueurs. Parallèlement, histoire d’intensifier le schisme, l’ATP a plus que jamais en tête de créer sa propre Coupe du Monde dès 2020. Et, cerise sur le gâteau, Roger Federer porte toujours à bout de bras la Rod Laver Cup, une compétition hybride qui oppose une sélection européenne au reste du monde.

    Bref, c’est l’anarchie la plus totale sur fond de guerre des clans, de lutte d’influences et de surenchères financières. On se croirait revenu à la fin des années soixante lors du délicat passage de l’amateurisme vers le professionnalisme qui avait mis le tennis sens dessus dessous. L’histoire nous dira s’il y a place, dans l’agenda des champions modernes, pour tant de sollicitations. Elle nous dira aussi si les sponsors, très sollicités, suivront le rythme des passing shots. En attendant, le flou artistique règne en maître des deux côtés du filet. Avec David Goffin, Novak Djokovic et Roger Federer en lice, on aimerait s’intéresser, ce week-end, à cette Laver Cup qui se dispute à Chicago et qui s’inspire, dans son format, de la Ryder Cup de golf. Mais son côté exhibition, genre Harlem Globetrotters, n’est pas sa meilleure publicité. »

  14. Elmar 21 septembre 2018 at 20 h 26 min

    J’ai lu que Roger envisagerait vraiment de rejouer sur terre la saison prochaine. Si c’est le cas, je pense que ce serait sa dernière saison, avec une forme de tournée d’adieux.

    • Gerald 22 septembre 2018 at 12 h 07 min

      Roger à Paris, ce serait sans doute l’occasion pour moi d’aller à Roland. Un premier Roland à 44 ans, ce serait chouette!

    • Anne 22 septembre 2018 at 15 h 02 min

      En fait, beaucoup y voient une annonce…. alors que, ce n’est pas la première fois qu’il dit ça. Selon moi c’est juste la preuve qu’il n’a pas fait une croix définitive sur la terre battue ni sur Roland-Garros. Ira-t-il plus en 2019 qu’en 2017 où 2018, lui même n’en sait rien

  15. Homais 22 septembre 2018 at 12 h 22 min

    Oui Elmar peut-être bien tournée d’adieux sur terre mais pas forcément dernière saison. Si le gars veut faire les JO 2020, il ne va pas la même année faire la terre battue. Donc sa présence éventuelle sur terre en 2019 ne dit pas obligatoirement que ce serait sa dernière année sur les autres surfaces.

    • Anne 22 septembre 2018 at 15 h 04 min

      C’est moi où j’ai l’impression que les JO de Tokyo ne sont dans l’esprit d’aucun joueur ? Ok, c’est dans deux ans. Mais j’ai l’impression que pour Rio, beaucoup de joueurs en parlaient comme d’un objectif longtemps en avance. Après, peut-être ne sont-ils simplement pas vraiment interrogés dessus

  16. Montagne 22 septembre 2018 at 15 h 40 min

    Faudra t il jouer dans la coupe Davis formule Piqué pour faire partie de la sélection olympique ?

    • Colin 22 septembre 2018 at 18 h 33 min

      De toutes façons, en 2020, Kosmos rachète les JO

  17. Patricia 22 septembre 2018 at 20 h 45 min

    Thiem très solide contre BA aujourd’hui se qualifie pour sa 1è finale en indoor (contre Klizan, pour l’instant un caïd des finales avec 6-0) ; s’il remporte le tournoi, il aura un titre sur chaque surface, ce qui est l’apanage d’un petit nombre de joueurs (à part les 4 gros, Cilic, Gasquet, Querrey, Berdych, Dimitrov et… ?)

    • Paulo 23 septembre 2018 at 8 h 57 min

      Si Thiem et Goffin jouent l’un contre l’autre, l’ATP pourra faire l’économie des juges de ligne : hier encore, Thiem a donné un point à Bautista alors que le juge de ligne avait annoncé la balle de l’Espagnol out.

      Pas de bol pour Domi, c’est contre un Klizan qui a décidé de jouer au tennis qu’il va tenter de remporter son premier titre en indoor. Le Slovaque a quand même battu Fognini, Shapovalov (qui menait 6-3 5-3 et a servi pour le match) et enfin Wawrinka pour se hisser en finale.

      Gros prize money à Saint-Petersbourg, le 2ème plus gros après Doha, en ATP 250.

      • Patricia 23 septembre 2018 at 12 h 37 min

        Ah ben c’est pour ça qu’ils ont eu un peu plus de monde cette année !

        J’ai vu pas mal de bons matchs, Klizan est dans un de ses bons tournois, Stan jouait bien mais ça n’a pas suffit. Thiem contre Medvedev et BA, bon niveau aussi, BA était bien meilleur que ce que j’ai vu dernièrement. Thiem va devoir s’accrocher, mais son service marche bien en ce moment, il enquillait les aces.

    • Colin 23 septembre 2018 at 19 h 11 min

      « Cilic, Gasquet, Querrey, Berdych, Dimitrov et… ? »
      Mmmh spontanément j’aurais dit l’un des anciens membres du « little four » en plus de Berdych (à savoir Ferrer, Delpo et Tsonga) mais ça me semble trop évident comme réponse… Sans doute leur manque-t-il un titre sur gazon, c’est rare comme trophée.
      Alors au hasard… Zverev-le-jeune?

    • Colin 23 septembre 2018 at 19 h 26 min

      Ah oui et il me semble qu’il y a aussi Papi Karlovic qui entre dans cette catégorie

    • Colin 24 septembre 2018 at 11 h 00 min

      Bon, je n’y tenais plus alors je suis allé vérifier.
      David Ferrer entre bien dans cette catégorie (contrairement à Delpo et Tsonga qui n’ont jamais gagné de tournoi sur gazon, ce qui peut sembler étrange pour des anciens demi-finalistes à Wimbledon).
      Et il y a bel et bien aussi Ivo Karlovic.

      Par contre, pas Sacha Zverev (là encore c’est l’herbe qui pêche : deux fois finaliste à Halle mais jamais vainqueur)
      Côté français, le prochain qui devrait rentrer dans ce club c’est Lucas Pouille, à qui il ne manque plus qu’une victoire sur dur extérieur.

  18. Elmar 23 septembre 2018 at 16 h 02 min

    C’est fait pour Thiem qui semble mieux finir l’année que d’habitude. Être TS1 et gagner le tournoi, pour moi, c’est super important. Il faut savoir faire régner sa loi.

    • Patricia 23 septembre 2018 at 16 h 19 min

      Il a fait de gros progrès cette année au service et en retour, et l’USO lui a donné confiance. Il a plusieurs fois gagné en tant que TS 1 : le dernier Lyon et Buenos Aires, Nice en 2016….

      Je pense que son calendrier est mieux cette année pour la fin de saison, St Petersbourg est sans gros jet lag, il ne joue que Shanghai en Asie (il a toujours été mauvais sur cette tournée, notamment à cause du jet lag).

    • Elmar 23 septembre 2018 at 16 h 33 min

      Oui je le sens en progrès.
      Et sa défaite contre Nadal peut être de celles qui permettre de construire, comme Stan l’avait fait après sa défaite contre Mole à l’AO 2013.

    • Paulo 23 septembre 2018 at 17 h 55 min

      Il semble avoir fait des progrès sur dur en tout cas :

      73 V – 68 D son bilan en carrière jusqu’à 2017, soit près de 50/50.

      17 V – 5 D cette année…

      En passant, première victoire sur Klizan en 4 rencontres.

  19. Paulo 24 septembre 2018 at 13 h 53 min

    C’est moi ou tout le monde s’en fiche de la Laver Cup ?

    • Anne 24 septembre 2018 at 15 h 03 min

      Perso, j’ai adoré tous les matchs, super ambiance…. un super week-end de tennis même si en France on n’a pas trop l’air de pouvoir dire à quel point on aime cet événement qui n’a pas de comparaison sur le circuit

      • Anne 24 septembre 2018 at 15 h 23 min

        *pas trop pouvoir le dire sur les réseaux sociaux en tous les cas

      • Paulo 24 septembre 2018 at 17 h 25 min

        Je n’ai pas regardé un match : y’a rien à faire, dans mon esprit (et question points ATP aussi), ça reste une exhibition. Aucune comparaison avec les matches à enjeu à mes yeux.
        Comme Patricia j’ai regardé quelques matches à Saint-Petersbourg et Metz, où il y avait quelques bons joueurs.

      • Patricia 25 septembre 2018 at 16 h 52 min

        En tous cas les joueurs adorent faire ça (en même temps, être payés somptueusement pour déconner dans une super ambiance avec le gratin, avec quand même un minimum d’esprit de compétition, ils peuvent !) Chardy a adoré être sur le banc ^^ !!!

    • Patricia 24 septembre 2018 at 17 h 14 min

      J’ai effectivement zappé pour l’instant, préférant voir St Petersbourg qui avait de très beaux matchs. Ceux qui regardent ont l’air de bien s’amuser mais je me méfie des exhibs… J’aime bien qu’il y ait un vrai enjeu et que tout le monde joue à fond, ce qui n’est jamais le cas. Au moins la Hopman Cup est-elle préparatoire à l’AO…

      • Anne 25 septembre 2018 at 0 h 36 min

        Vu le niveau des matchs proposés, et c’etait déjà le cas à Prague, les joueurs ne devaient pas estimer être en exhibition. La balle de match que Federer sauve sur le service d’Isner est un petit bijou, notamment.
        Après, je comprends qu’on ne s’y interesse pas, moins ceux qui ont passé une partie du week-end à la dénigrer. Mais perso j’y ai vu les deux fois une vraie fête du tennis, avec des matchs fantastiques, dans des villes qui n’en voient pas habituellement en live et où l’ambiance était géniale les deux fois, dans un format qui change de l’ordinaire. Bref de super moments tennis

        • Patricia 25 septembre 2018 at 17 h 05 min

          Il y a quand même des aspects non sportifs (Djoko associé à Fed, alors qu’il n’est pas bon en double, c’est pour l’image), certains joueurs sont certainement très motivés (je pense que Kyrgios est plus motivé que d’habitude, Fed doit être à fond, c’est son idée). Mais Djoko ne va pas se fâcher s’il perd, alors que ça fait partie des trucs qui l’aident à faire tourner les choses dans une vraie situation à enjeu. La motivation principale, c’est le fun !
          Mais effectivement, d’après ce que j’entends, le niveau est largement au-dessus des exhibitions habituelles…

          • Paulo 25 septembre 2018 at 18 h 28 min

            Niveau largement au-dessus des exhibs (attention, gros mot) habituelles, c’est peut-être à cause des sousous en jeu ?… (je précise que je ne connais pas les chiffres des gains à la Laver Cup)

    • Colin 25 septembre 2018 at 9 h 52 min

      Moi je trouve ça plutôt sympa, les joueurs ont l’air de s’amuser, et ça permet de revoir Laver, Borg et McEnroe.
      Et surtout, cette compète a un avantage fondamental, qu’on n’avait pas bien calculé l’an passé mais qui prend tout son sens en 2018 : ELLE NE PREND LA PLACE D’AUCUNE AUTRE.
      Rien à voir donc avec les délires mégalomaniaques et assassins du fossoyeur Kosmos.

      • Paulo 25 septembre 2018 at 11 h 15 min

        Ah ben si un peu quand même : y’avait les tournois de Saint-petersbourg et Metz au même moment, et des joueurs de qualité y participaient. Si par exemple Thiem avait été invité, il aurait dû choisir entre la Laver Cup et Saint-Petersbourg.

        S’ils veulent faire des exhibs, très bien, mais qu’ils les fassent pendant la morte saison.

        • Paulo 25 septembre 2018 at 11 h 17 min

          (d’ailleurs peut-être bien que Thiem a été invité à la Laver Cup, et qu’il a décliné ; et peut-être d’autres joueurs, comme Shapo ou Tsitsipas… on ne le sait juste pas – à ma connaissance, du moins)

          • Patricia 25 septembre 2018 at 16 h 43 min

            Je pense que c’est ce qui s’est passé : ça fait un moment que Thiem avait décidé de jouer la CD, faire le trajet n’était pas idéal. Kyrgios, Sock et Isner, eux, ont choisi le plus lucratif et le plus fun, mais ils n’ont pas voulu faire le trajet non plus… Je pense que Shapo aussi a privilégié la CD ; c’est un des rares « reste du monde » charismatique, je suis sûre qu’on lui aurait demandé. Tsitsipas, il ne peut pas jouer en CD (il n’y a pas d’autres joueurs grecs classés à l’ATP, incroyable mais vrai), mais il vise le top 10 et les Masters et donc il a besoin de points (qu’il n’a pas eu à Metz, mais c’était l’idée).

            • Anne 25 septembre 2018 at 18 h 31 min

              Isner, il ne fait pas la Coupe Davis parce que sa femme risquait d’accoucher pendant le week-end. C’esf ce qui est d’ailleurs arrivé puisque sa fille est née le samedi de la CD.
              Pour Kyrgios, le problème’ était le même que pour beaucoup de joueurs dont les équipes étaient en lice pour les barrages : à quoi bon les jouer alors que leur équipe était sûre d’être qualifiée pour le premier tour de la’ Kosmos Cup. Shapovalov est jeune et j’imagine que la volonté de jouer l’une des rares’ rencontres de la vraie CD a dû jouer à plein

        • Anne 25 septembre 2018 at 11 h 47 min

          Bah oui et là on leur tombe dessus parce que les joueurs essayent de revendiquer des saisons raccourcies… est-ce ce que la Laver Cup a empêché les’ gens de suivre St Petersboug ou Metz ? Pas l’impression ! J’ai d’ailleurs meme l’impression que certains n’en ont rarement autant parlé que depuis qu’ils sont en concurrence avec la Laver Cup…. Je n’ai pas plus que la présence des joueurs à Chicago n’a induit des plateaux sinistrés ou même déséquilibrés dans les dits-tournois ? Non plus. Bref, les deux peuvent très bien cohabiter, pour le plus grand plaisir des fans comme des joueurs…

          • Patricia 25 septembre 2018 at 16 h 49 min

            C’est clair que Metz et St Petersbourg sont généralement zappés par une majorité du top 20, y a toujours les mêmes qui jouent beaucoup (Fognini, CB, BA, Goffin, Thiem…), ceux qui veulent remonter au classement (Nishi, Stan) ou monter tout court (les jeunes), ou jouent à domicile (les jeunes russes) mais Isner, Anderson, Djoko, Sock, on n’allait pas les voir en Europe à ce moment-là de toute façon.

            Par contre, je pense que si, ça draine une partie des spectateurs TV. C’est 10 fois plus regardé, et même si c’est pas aux mêmes heures, j’ai constaté que ceux qui la suivaient jetaient à peine un oeil aux autres tournois. Y a que les Autrichiens qui étaient à fond derrière Thiem !

      • Paulo 25 septembre 2018 at 18 h 16 min

        Je comprends ce que veut dire Colin : on est loin de la refonte de la CD avec la Laver Cup.

        Néanmoins, elle empiète quand même un tout petit peu sur le circuit ATP : on peut dire ce qu’on veut, mais si elle ne se jouait pas pendant la saison ATP, des gars comme Tiafoe, ou Sock, ou Kyrgios, ou même Goffin – lui peut difficilement invoquer l’éloignement de l’Europe -, auraient pu jouer un ATP 250 à la place.

        Après, comme je suis, en beaucoup de choses, un partisan de la liberté, je ne militerai pas pour la suppression de la Laver Cup, non plus que pour son déplacement à l’intersaison :-)

      • Paulo 25 septembre 2018 at 18 h 25 min

        Voir un match de la Laver Cup entre les vieux croûtons Borg et McEnroe aurait effectivement pu m’intéresser, à la fois pour l’affiche, mais aussi parce que les exhibs sont les seules occasions de les voir s’affronter ; tandis que voir jouer Federer contre Anderson ou Kyrgios, il y a le circuit normal pour ça. Et je préfère infiniment les voir jouer quand il y a de l’enjeu – les titres ATP ou GC, ça reste autre chose que la Laver Cup sur un CV, il me semble ; de plus, tout le monde ne joue pas la Laver Cup, à la différence du circuit, où tous ont leurs chances ; la Laver Cup ne peut donc qu’avoir un prestige moindre ; sans parler de son caractère collectif.

        • Anne 25 septembre 2018 at 18 h 42 min

          Je comprends totalement. Après pour la Laver Cup, il faudra voir sur la durée ce que ca donne et le prestige viendra de sa longévité si elle résiste à la retraite de Federer. Même s’il sera probablement le capitaine Europe ensuite,

          Je comprends pour le coté ce sont des affiches que l’on voit sur le circuit. Mais honnêtement, je trouve que la dimension équipe donne une autre saveur, qu’ils ne se comportent pas de la même façon, etc… l’an dernier, je demandais à être convaincue, ne sachant pas ce à quoi m’attendre. Et ce que j’ai vu m’a pleinement convaincue, bien au delà de toutes mes espérances. Et cette année a confirmé pleinement le fait est qu’ils ont réussi à créer un vrai rendez-vous unique, à part dans le circuit qui ne ressemble à rien d’autres que ce que l’on connaît. C’est une vraie fête du tennis où tout est monde joue hyper sérieusement, où chaque victoire leur fait plaisir autant que chaque défaite leur pèse, etc…
          Et le public à Prague comme à Chicago était juste extraordinaire

          • Paulo 26 septembre 2018 at 9 h 25 min

            Bon, faudra que je jette un oeil alors. Mais surtout pour les viocs.

          • Djita 27 septembre 2018 at 13 h 30 min

            Coucou. Anne, je pense absolument comme toi sur la Laver Cup. Moi je trouve que c’était sympa. Je ne qualifierai pas cela d’exhibition , les joueurs sont motivés (l’argent est une raison assurément) mais je pense que ça leur plaît vraiment de jouer en équipe et de sortir du format individuel quelques jours dans l’année.
            De plus , comme tu dis on a l’impression qu’on a pas le droit de dire qu’on apprécie cette compétition, surtout en France. Pour le moment les deux éditions sont des réussites, on verra par la suite ce que ça va donner. Mais c’est évident que ce n’est pas une coupe Davis bis.
            Moi j’ai passé un bon moment, je n’ai pas tout regardé mais les matchs que j’ai regardé m’ont beaucoup plu. Ça met un peu de dynamisme. ;)

            Par contre j’ai hâte de voir la nouvelle version de la coupe Davis l’année prochaine. Ça va être drôle.

  20. Anne 24 septembre 2018 at 15 h 12 min

    Visiblement, l’équipe de France apprend beaucoup de choses de ses erreurs et va’ donc recevoir la Croatie sur terre battue, surface que choisit d’ailleurs régulièrement les Croates quand ils reçoivent qui plus est…. les 5 dernières finales à domicile que l’on a voulu jouer sur terre battue, pour soit disant miser sur la possible faiblesse adverse, se sont soldées par des échecs quand on a gagné 4 des 5 dernières finales jouées en France sur dur…
    Noah compte faire revenir Monfils en EDF (bon ok s’il n’est pas ré-blessé d’ici là) ? Car sans lui ni Tsonga qui s’est d’ailleurs fait une déchirure à l’entraînement à Orléans… bien sûr qu’ils misent sur l’impact du changement de surface post Master de Cilic…. mais même… je vois vraiment pas quels sont les joueurs en forme français que cela va favoriser

    • Colin 24 septembre 2018 at 15 h 54 min

      Ben si : Gilles Simon !!!

      • Montagne 24 septembre 2018 at 16 h 25 min

        PHM peut-être ?????

      • Paulo 24 septembre 2018 at 17 h 22 min

        C’est assez cocasse que Simon revienne en forme à deux mois de la finale, vu qu’il mène 6 victoires à 1 contre Cilic (celle de ce dernier remontant à son parcours stratosphérique à l’US Open 2014).

        Donc actuellement, on a, à la Race, côté français :
        1. Gasquet (24ème)
        2. Simon (28ème)
        3. Pouille (29ème)
        4. Monfils (30ème)
        5. Chardy (39ème)

        Supposons que Simon confirme, il se retrouve numéro 2 et affronte Cilic le vendredi – et le bat.
        Gasquet de son côté bat un Coric tétanisé par l’enjeu (1 victoire partout entre ces deux-là pour l’instant).
        Le lendemain, Mahut associé à Benneteau (P2H blessé) donnent à la France le point de la victoire. (et bien sûr, Juju pleure toutes les larmes de son corps… si si, il en reste encore)
        Au pire, Simon gagnera le 5ème match : il mène 2-0 face à Coric.

        Certes on dit que Simon et la Coupe Davis c’est un peu compliqué, mais il a remporté 4 de ses 5 derniers matches à enjeu dans cette compétition (le match perdu, c’était contre Murray).

        Y’aurait aussi la carte Monfils peut-être : il mène 3 victoires à zéro contre Cilic, dont une début 2018 sur terre battue, à Rio…

        • Anne 25 septembre 2018 at 0 h 40 min

          pour Simon, le problème semble plutôt qu’il n’apparait pas dans le radar de Noah ;-)

          • Patricia 25 septembre 2018 at 16 h 39 min

            Gilles veut de l’amour, mais bon, si Noah a appelé Mannarino quand il était en forme, il peut bien appeler Gilou… C’est pas « le » joueur de Coupe Davis, mais Manna non plus et il a bien rendu service… Gilou a gagné en 3 sets ses derniers matchs contre Nishioka, Pospisil et Ward, il s’était très bien battu contre Murray, et il sait aussi la jouer au bout de la nuit (contre Struff, 10-8 au 5è)
            L’Argentine c’était pas vraiment un cadeau comme sélection…

            Après, il faut peut-être que Gilles fasse un truc plus flamboyant que battre Bachinger en finale… Il a son H2H qui parle en sa faveur contre Cilic, une victoire contre un top 10 et je pense qu’il est sur les rangs. Il n’y a pas d’historique comme avec Monfils, qui s’était mis toute l’équipe à dos.

            • Anne 25 septembre 2018 at 18 h 26 min

              Je suis bien d’accord. Espérons pour Simon qui est quan de même abonné auxquels strapontins en Coupe Davsis, et ce quel que soit le capitaine

              • Anne 25 septembre 2018 at 21 h 12 min

                Je retente, en espérant que le correcteur d’orthographe ne fasse pas des siennes : espérons pour Simon qui est quand même abonné aux strapontins en Coupe Davis, et ce quel que soit Le capitaine

    • Remy 24 septembre 2018 at 16 h 31 min

      Je vois pas le problème, d’ici la Cilic va déclarer forfait et Coric jouera blessé. C’est la tactique depuis le début avec Noah et ça marche plutôt bien.

      • Colin 24 septembre 2018 at 16 h 43 min

        MDR.
        C’est incroyable… mais c’est vrai.
        Et c’est là que la longueur de banc, côté français, fait toute la différence.

    • Patricia 24 septembre 2018 at 17 h 24 min

      Je me demande tout de même dans quelle mesure on peut dire que c’est à cause de la TB qu’ils ont perdu… Pour moi en tous cas, 2014 on perdait quand même sur dur (et 2017 on gagnait quand même sur terre.^^) 2002, les Russes avaient plus de marge sur dur, Philipoussis et Hewitt en 99 n’en parlons pas.

      Ici, contrairement aux derniers échecs, on n’a pas de joueur vraiment en forme chez les Français, alors s’interroger sur une surface qui les avantage… Le 1er à la Race c’est Gasquet, qui est sans doute avantagé sur terre… le second c’est Simon, pour qui ce n’est pas le cas, Pouille pas vraiment non plus, Monfils doit il être envisagé alors qu’il va sans doute se reblesser dans 3 mns ? C’est déjà le cas pour Tsonga. Paire aime la TB.

      • Colin 24 septembre 2018 at 19 h 07 min

        Dans la mesure où les français ont, cette année, battu les italiens sur TB, ce choix n’est pas complètement idiot.
        Mais bon, à partir du moment où on joue en indoor, ce n’est pas de la « vraie » TB.

      • Anne 25 septembre 2018 at 0 h 38 min

        Monfils, même en forme, je doute que Noah fasse appel à lui. Sauf si bien sûr tous les autres français top 100 sont un peu blessés ;-)

      • Anne 25 septembre 2018 at 11 h 59 min

        La raison principale pour laquelle ils ont choisi la’ terre battue est la meme qu’en 2014 : ils pensent que Cilic ira à Londres et du coup aura guère le temps de s’y acclimater. Mais c’est oublié que la Croatie n’a pas hésité à choisir la terre battue dans la foulée de l’US Open… de plus, Cilic ira-t-il à Londres même qualifié ? Pas certain carr il peut aussi faire le choix de privilegier la dernière vraie formule de la Coupe Davis…. en revanche, je ne vois pas Mahut/Herbert faire l’impasse sur le Master en double, à l’instar de l’an dernier par exemple. Cilic ne l’a jamais gagnée, Mahut/Herbert si
        Ensuite, c’est une mauvaise raison pour les Français selon moi car elle arrange nettement moins de joueurs côté tricolore que le dur. Et que la Coupe Davis, et ce pas seulement en France, montre régulièrement qu’il est préférable d’en miser sur ses forces plutôt que la supposée faiblesse adverse.

        • Patricia 25 septembre 2018 at 16 h 27 min

          Je ne suis pas fan de ce choix, je trouve que c’est la fois où il est le moins justifié (le double français est aussi aux Masters, alors à moins de tabler sur Bennet et Gasquet… manque de temps d’adaptation aussi) ; et en plus, pour l’instant, le seul Français en forme n’est pas fan de TB. Mais les Croates l’avaient fait, effectivement, pour la même raison : gêner les USA – toutefois Cilic perd son match contre Querrey…. et quand on ils ont choisi la surface contre la France, c’est pas la TB qu’ils ont prise.

          Le clan français compte toujours du monde à l’hosto : Jo qui s’est re-blessé et Pouille toujours pas remis. Monfils, qui a remporté un challenger, s’est lamentablement ramassé contre un 150è mondial au 1er tour à Chengdu.
          Un truc un peu étonnant, c’est que P2H et Mahut sont dissociés pour la tournée asiatique, en tous cas pour l’instant : Mahut a joué Metz avec ERV (et gagné), il est maintenant en simple au challenger d’Orléans pendant que P2H est à Shenzhen…

          • Anne 25 septembre 2018 at 18 h 24 min

            Noah se serait-il trompé de poupée vaudou et aurait visé le clan français plutôt que croate ? ;-)

  21. Paulo 25 septembre 2018 at 9 h 25 min
  22. Anne 25 septembre 2018 at 14 h 01 min

    Je ne suis pas sûre de comprendre pourquoi Murray fait le déplacement en Asie tout en annonçant qu’il mettra un terme à sa saison juste avant Shanghai…

    • Patricia 25 septembre 2018 at 17 h 41 min

      Ben en tous cas il rame : il gagne sur abandon contre une WC 340è mondial après avoir perdu le second set au TB…

  23. Kristian 26 septembre 2018 at 10 h 31 min

    Je me rends compte que la Chine, mine de rien, est en train de faire son OPA sur le circuit ATP. Puisque 3 semaines de suite, on ne joue quasiment qu’en Chine, avec Tokyo comme seule exception. Bref, ce qu’on appelait avant la tournee asiatique avec des escales a Kuala Lumpur ou Bangkok, c’est desormais une tournee chinoise. Pourquoi pas. Etonnant malgre tout qu’avec ces investissement croissants et massifs, le premier joueur chinois au classement ne pointe qu’au dela de la 200e place mondiale.

    • Colin 26 septembre 2018 at 11 h 11 min

      Cela permet de se rendre compte du boulot absolument colossal qu’il y a à faire pour produire un joueur capable d’atteindre le top 200, même quand on dispose d’un vivier potentiellement infini…
      Dans le même temps, il y a 4 chinois parmi les 6 meilleurs mondiaux en tennis de table (et 11 dans le top100).

  24. Patricia 26 septembre 2018 at 17 h 13 min

    Y a que des jeunes ou quasi dans les 250 d’entame en Asie, mais ils n’en profitent guère… Shapo et Tsitsi sont dehors ! (en même temps, Shapo jouait un jeune avec Nishioka, et il y a encore 2 duels de jeunes en vue : Norrie/Coric et McDonald/de Minaur)
    Par contre, belle perf de FAA contre Chung, (qui ne se remet pas vraiment de ses blessures, j’ai l’impression). Il jouera Tomic, sorti des qualifs.

    • Paulo 26 septembre 2018 at 18 h 24 min

      Coric a lui aussi été battu…

      Shapo peut s’en vouloir : même scénario qu’à Saint-Petersbourg, il a servi pour le match à 5-3 dans le 3ème, et s’est fait doubler sur la ligne d’arrivée.
      Au niveau concentration, il y a des problèmes : il sort de son match dès que ça ne marche pas comme il voudrait.

      Je crois de plus en plus que pour lui comme pour Tsitsi (même problème que Shapo, il manque sérieusement de self-control), il faudrait songer à sortir du giron familial.

      Belle perf de P2H, sinon !

  25. Gerald 27 septembre 2018 at 14 h 00 min

    Bon, je pense que Goofy est en train de vendanger une de ses dernières chances de participer aux Masters (à moins de réaliser une méga perf à Paris!): il est mené 6-3; 4-1 (double break!) par un Murray sur une jambe, qui a frisé la correctionnelle la veille face à un illustre inconnu!

    • Paulo 27 septembre 2018 at 17 h 28 min

      Depuis le printemps et sa Gaston Lagaffade (quand il se prend la balle dans l’oeil), il ne met plus un pied devant l’autre, le pauvre.

  26. Paulo 27 septembre 2018 at 17 h 26 min

    Gros match aujourd’hui entre McDonald (23 ans) et de Minaur (19 ans) : victoire par KO de l’Australien au bout de 2h40 de match.
    J’ai vu la fin du 2ème set : énorme bagarre sur la plupart des points, rien que le 2ème set a dû durer 1h15. De Minaur est passé tout près de la sortie, puisqu’il était mené 6-1 4-2 et 15-40 sur son service, soit 2 balles de double break contre lui.
    McDonald a vraiment un tennis plaisant, très tonique, très agressif malgré son « petit » gabarit. De Minaur quant à lui, ramène tout, c’est un vrai pou, un vrai de vrai. Avec il est vrai une belle habileté au filet, Aussie oblige.
    Quand je l’ai vu gagner (facilement) le tie break du 2ème set, j’ai su que le match avait tourné et que McDonald, qui commençait à rater plus fréquemment, allait perdre ; il a pris 6-0 dans le 3ème set. De Minaur est un vrai pou, un vrai de vrai.

    • Nathan 28 septembre 2018 at 8 h 16 min

      Un pou avec une technique simple, quasi parfaite, de la fluidité, et qui sait tout faire. Des jeunes, c’est le plus complet. Shapo sait tout faire aussi mais quelle dépense d’énergie chez Shapo. D’un point de vue énergétique, de Minaur c’est le tennis écolo, sobre, norme Euro7 pour utiliser un langage automobile. Il lui manque le petit +, le pétard.

      • Paulo 29 septembre 2018 at 8 h 40 min

        Une technique économique avec un poids plume, qui dit mieux ? Prochaine étape : faire comme Goffin a fait, améliorer son service.

  27. Nathan 28 septembre 2018 at 8 h 27 min

    Un match à suivre à Chengdu, l’ancien espoir cassé par Papa, Tomic, contre le nouvel au prénom qui annonce un avenir radieux, Felix.

  28. Nathan 28 septembre 2018 at 13 h 23 min

    Monfils à Chengdu : « Il va falloir quand même trouver une solution pour m’enlever ce karma pourri ! » Vaste programme…

  29. Anne 28 septembre 2018 at 16 h 27 min

    Aujourd’hui Cilic a 30ans. Ce qui signifie que tous les vainqueurs de Grand Chelem en activité sont désormais trentenaires. Une statistique hallucinante et terriblement inquiétante (même si la NextGEn présente des signes positifs pour l’avenir à plus long terme).

    • Colin 28 septembre 2018 at 17 h 21 min

      Dans « l’avenir à plus long terme », Federer, Nadal et Djokovic auront plus de 40 ans, et Delpo et Cilic plus de 35 : on peut donc espérer, en effet, que la NextGen soit alors capable de remporter quelques tournois importants :lol:

      • Anne 28 septembre 2018 at 22 h 58 min

        J’envisageais plutôt à horizon 2019/2020 ;-)

      • Djita 29 septembre 2018 at 16 h 57 min

        J’y crois pas pour 2019 mais en 2020 ça sera bon pour la nextgen. ;)

        • Kristian 1 octobre 2018 at 12 h 44 min

          C’est quoi la nextgen? Tous ceux qui ont moins de 30 ans?) Ca fait un paquet de joueurs..

          • Anne 1 octobre 2018 at 16 h 21 min

            17/21 ans

  30. Paulo 29 septembre 2018 at 12 h 57 min

    Bon, P2H a stoppé le pou : gros match entre me Français et de Minaur à Shenzhen.
    P2H, globalement dominé par l’Aussie jusque là (10 points de moins marqués à l’entame du tie-break), a réalisé un très bon jeu décisif dans le 3ème set pour l’emporter en 2h34 : 7-5 2-6 7-6(8).
    Apparemment P2H a surnommé de Minaur « the demon », parce qu’il ramène tout.
    Le Français est assuré d’atteindre lundi son meilleur classement : 53ème (et mieux bien sûr s’il remporte la finale).

  31. Patricia 30 septembre 2018 at 18 h 47 min

    Cette année, à défaut de déranger les vieux là où ça compte, les jeunes frappent un grand coup au niveau des tournois de base : avec Nishioka, de retour d’une longue blessure (stoppé en mars 17, il revient seulement d’opération début 18), c’est le 17è titre remporté par un joueur de 25 ans et moins cette année (12 joueurs différents). Pour 7 d’entre eux, c’est une première. Finalement, le prestige est moins grand que si un seul avait gagné un Majeur, ça passe presque inaperçu, mais c’est vraiment considérable en termes générationnels….

    Avec Tomic, un peu au-delà de la limite d’âge, ça fait aussi deux vainqueurs pas très probables cette semaine : 123è et 171è au classement ; sachant que les TS 1 étaient dans le top 12, ce n’est pas si mal. C’est amusant que Nishioka ait grillé la politesse à des plus jeunes bien mieux classés dans le tournoi, qui attendent aussi de décrocher leur premier : Tsitsi, Shapo, de Minaur… Il revient de justesse dans le top 100, et rejoint Schwartzman comme plus petit joueur (170 cm).

    • Kristian 1 octobre 2018 at 13 h 10 min

      Je doit etre vieux. En tous cas suffisamment vieux pour avoir vu des teenagers gagner des GCs (Wilander, Becker, Edberg, Chang..). Et je n’arrive absolument pas a considerer qu’a 25 ou moins, on est un jeune joueur. Pour moi, jeune, c’est 20 ans max. Apres, c’est fini, t’es bon ou t’es pas bon. Nadal et Djokovic etait deja super bons a 20 ans. Et je ne crois pas en la theorie du glissement structurel de la pyramide des ages tennistique. Je crois en la theorie d’une generation de mega-cracks, suivie d’une ou deux generations de breles totales.
      La generation des Dmitrov, Raonic, Nishikori est une catastrophe. Avec chacun une grosse lacune : Soit il n’ont pas le bras, soi il n’ont pas les jambes, soit il n’ont pas les burnes. Je vous laisse deviner qui est qui. Les 22-25, c’est a peu pres pareil : Kyrgios, Thiem ou Schartzman, il faudrait combiner les 3 pour avoir un champion.
      Et puis il y Zverev, qui a 20 ans s’installe dans le top 5. Solidement, ca fait un an maintenant. Il lui reste a confirmer en gagnant vite un GC pour que la frontiere jeune / pas jeune redevienne normale.

      • Paulo 1 octobre 2018 at 18 h 44 min

        « Et je ne crois pas en la theorie du glissement structurel de la pyramide des ages tennistique. Je crois en la theorie d’une generation de mega-cracks, suivie d’une ou deux generations de breles totales. »

        Il y a pourtant une part structurelle dans le phénomène, puisque si tu prends la moyenne d’âge du top 30 (et non juste des tout meilleurs), tu obtiens ceci :
        - octobre 1988 : 24 ans 6 mois
        - octobre 1998 : 26 ans 2 mois
        - octobre 2008 : 25 ans 1 mois
        - octobre 2013 : 28 ans 1 mois
        - octobre 2018 : 28 ans 1 mois

        (source site ATP, ranking aux dates choisies)

        Ce ne sont pas juste 2 ou 3 cracks qui font monter une moyenne de 3 ans…

        D’ailleurs c’est marrant, mais en janvier 78, on retrouve une moyenne priche de l’actuelle : 27 ans 8 mois. Il est vrai que Ken Rosewall, 43 ans, était encore 15ème mondial (d’un classement dominé par Jimmy Connors, 25 ans)…

      • Patricia 1 octobre 2018 at 18 h 53 min

        Il est pourtant indéniable, c’est parfaitement documenté, que l’âge moyen du top 100 ou des participants aux GC varie considérablement selon les époques. Ce n’est pas une théorie, c’est un fait statistique établi… http://www.tennisabstract.com/blog/category/aging-trends/
        Comparé aux époques des gagnants teenagers, le circuit au top niveau comprend moins de jeunes joueurs et plus de vieux. Il me paraît donc logique de redéfinir le critère de l’âge par rapport à la réalité de leur époque…

        Ensuite, le qualitatif joue aussi, c’est évident. Mais les effets de groupes que je cite (17 tournois remportés par des joueurs de 25 ans ou moins) sont générationnels, et n’ont rien à voir avec le fait que Dimitrov et Nishikori sont moins bons que Fed et Nadal. La tendance est à la fois au maintien de la performance chez les joueurs plus âgs et au rajeunissement. Pas comparé à l’époque de Borg, mais aux dernières années. Il y a 5 ans, sur toute l’année, il y a eu seulement 10 tournois remportés par des joueurs de 25 ans ou moins, par 7 joueurs différents ; ceux de 25 ans (Cilic, del Po, Gulbis) pesaient 7 titres à 3. (Le plus jeune était Tomic, âgé de 21 ans.)

        Quand la tendance concerne un paquet de joueurs, elle est selon moi structurelle et ne peut être mise sur le dos de « l’exceptionnalité » (ou son absence hasardeuse). A l’époque où arrivent les exceptionnellement précoces Nadal, Djoko et Gasquet, se profile l’optimisation quasi totale du top 100 en matière de caisse, puissance et endurance physique. Les jeunes prometteurs ne suivent pas sur ce plan, et puis la formation s’adapte, et depuis 3-4 ans, les joueurs de 17-18 ans sont beaucoup plus costauds. Mais il leur faut néanmoins attendre plusieurs années avant d’atteindre leur pic, parce que le tennis d’aujourd’hui dépend bien plus des qualités athlétiques.

        Après, on peut se demander (là, ça reste théorique) si le fait d’avoir un plus grand nombre de jeunes dans le top 100, dans les gagnants de tournois, dans les tableaux d’entrée en GC, détermine causalement les chances de victoire d’un joueur de 20 ans. En tous cas, la corrélation existe…

        Personne ne va nier qu’il y une question de classe différente dans les joueurs que tu cites, n’empêche que l’époque des teenagers à répétition gagnants de majeurs est aussi celle des arrêts de carrière bien plus précoces, avec une perte de niveau bien plus précoce – et ce, pas uniquement comparé à leurs grands rivaux…

  32. Paulo 3 octobre 2018 at 10 h 43 min

    Tiens Patricia, toi qui aimes bien le jeune, y’en a en ce moment à Tokyo :

    Shapovalov affronte Wawrinka, tout à l’heure, dans un alléchant duel de revers à une main.

    Et demain matin, aux aurores, de Minaur affronte Tsitsipas ; je ne sais si ces deux-là se sont déjà rencontrés sur le grand circuit (en junior, j’imagine que oui), mais l’opposition de style devrait être sympa, et le match préfigure sans doute des futures demies ou finales de grands tournois.

    Les vieux, eux, ont pris leurs quartiers au challenger de Monterrey ; le soleil du Mexique, c’est sans doute mieux pour leur carcasse usée.
    Ainsi, Jurgen Melzer, 37 ans, vient d’y battre Paolo Lorenzi, 35 ans ; David Ferrer (36 ans) a quant à lui sorti l’(ex)-espoir aussie Kokkinakis ; et tôt demain, le vétéran (bientôt 40 ans !) Karlovic joue contre l’illustre inconnu mexicain Gomez.

    • Paulo 3 octobre 2018 at 10 h 50 min

      J’oubliais : parmi les (encore) jeunes, à Tokyo, Nishioka s’est fait sortir ce matin par Kyrgios ; mais il a fallu deux sets serrés : 7-5 et 7-6 à l’Aussie pour l’emporter ; signe que Nishioka, ça sera aussi du bon. Top 10 je ne pense pas (gabarit trop limité), mais top 20, oui. Ce gars, c’est du Ferrer en plus petit : belle frappe de balle, déplacement monstrueux, endurance à toute épreuve, une vraie mobylette, un pou version pays du soleil levant.

  33. Nathan 5 octobre 2018 at 14 h 50 min

    Sans oublier, le p’tit jeune qui monte, qui monte et qui, après avoir éliminé Kyrgios, vient de battre Anderson, j’ai nommé le divin Richie. C’est vrai qu’il joue bien Richard depuis quelque temps.

    J’ai eu la chance de le voir jouer à NYC sur le court n°5, court annexe où on est vraiment au bord du terrain. J’étais assis à côté de Grosjean, espérant recueillir quelques commentaires secrets. Hélas, mis à part « vas-y Rich ! » et/ou « Comme ça, Rich, très bien, tu avances dès que tu peux ! », je n’ai rien de particulièrement savoureux à vous communiquer.

    L’atmosphère était très largement française, c’était un match en soirée dans une atmosphère équatoriale, les deux joueurs donnant l’impression tous les deux de sortir de la piscine. Ce fut un très beau match, sans déchet, avec beaucoup d’intensité. L’adversaire de Richard, le serbe Djere (que je ne connaissais pas) a dû faire le match de sa vie. Il était bon, régulier des deux côtés, avec une accélération de coup droit intéressante. Et Richard jouait divinement. Il avait sorti son revers de gala, l’accélérant à chaque fin de set. Quand il avance dans la balle, suivant les exhortations de son coach, son coup droit… avance aussi, mais si mais si ! même si la technique est singulière. Mais quelle nervosité et quelle inquiétude chez ce joueur ! Il regarde son coach après chaque coup cherchant avidement l’approbation vitale de son banc pour le porter à la victoire. Après avoir assisté au mauvais match de Federer qui ne jette pas un coup d’oeil à son clan, ça change !

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis