Et près de 18 ans plus tard, Tsitsipas vengea Sampras…

By  | 20 janvier 2019 | Filed under: Actualité

Wimbledon 2001 : un jeune Suisse d’à peine 20 ans battait en huitième de finale son idole de jeunesse, Pete Sampras, Américain d’origine grecque, septuple vainqueur et quadruple tenant du titre. Un match somptueux qui est resté dans toutes les mémoires et qui constitua une forme de passage de témoin entre le meilleur joueur des années 1990 et celui qui allait devenir le meilleur joueur des années 2000.

 

Australian Open 2019 : un jeune Grec de 20 ans élimine en huitième de finale son idole de jeunesse, Roger Federer, sextuple vainqueur et double tenant du titre, au terme d’un match tout aussi somptueux. Ce match constituera-t-il un passage de témoin ?

 

À Wimbledon, c’était leur première rencontre et il fallut 3h41 à Federer pour battre son glorieux aîné sur le score de 7-6 5-7 6-4 6-7 7-5.

À Melbourne, c’était aussi leur première rencontre et il a fallu 3h45 (soit la même durée à 4 minutes près) à Tsitsipas pour déboulonner le mythe Federer, sur le score de 6-7 7-6 7-5 7-6.

About 

Pourtant j’ai bien débuté la partie, le premier point était extraordinaire - Tim Henman

186 Responses to Et près de 18 ans plus tard, Tsitsipas vengea Sampras…

  1. Jo 25 janvier 2019 at 7:49
    • Patricia 25 janvier 2019 at 9:08

      Y a une majorité de Poulet en fait, mais je sais pas si c’est mieux….

  2. Kristian 25 janvier 2019 at 9:33

    Globalement, Nadal est tres impressionant sur ce tournoi. Ca va vite, ca claque dans tous les sens, son service n’a jamais ete aussi bon, son coup droit aussi. Il est peut etre en train de realiser ses toutes meilleures performances sur dur, et dans un style tres different de sa victoire ici meme il y a 10 ans.

    • Kristian 25 janvier 2019 at 9:34

      Sorry, c’etait une reponse au post de Juan sur la page precedente.

  3. Paulo 25 janvier 2019 at 9:51

    Lucas, si tu bats Djoko aujourd’hui, je veux que tu nous fasses une Wawrinka 2014 en finale, OK ?

  4. Kaelin 25 janvier 2019 at 9:58

    3-0 Djoko, Djoko force pas et Pouille mauvais sur son engagement et c’est déjà le break … va falloir faire mieux sinon ça va faire comme hier !

  5. Kaelin 25 janvier 2019 at 10:05

    c’est carrément la déglingue, Djoko marche…

  6. Nathan 25 janvier 2019 at 10:07

    Pouille confond vélo et tennis. La roue de bicyclette se profile. Ainsi qu’une finale de purge.

  7. Nathan 25 janvier 2019 at 10:08

    Restons positif. Il ne peut que se reprendre.

  8. Jo 25 janvier 2019 at 10:10

    Lucas Poulet peut-il battre le vieux record de Thierry Champion?

  9. Kaelin 25 janvier 2019 at 10:12

    C’est un retour gagnant sur chaque 2e balle de Pouille. Ces derniers avoisinent les 140… du pain béni pour le Serbe!
    Pour l’instant c’est effectivement une purge

  10. Montagne 25 janvier 2019 at 10:24

    C’est la stratégie de Gilles Simon reprise par Pouille : perds le premier set pour étudier le jeu de l’adversaire et le déconcentrer par un abus de confiance

    • Kaelin 25 janvier 2019 at 10:32

      sauf que n’est pas Maître Gilou qui veut et ça risque de tourner en TsiTsipas!

  11. Nathan 25 janvier 2019 at 10:31

    Mektoub.

  12. Paulo 25 janvier 2019 at 10:32

    La question qui se pose maintenant est de savoir si Pouille va faire mieux que Tsitsipas hier, à savoir marquer plus de 6 jeux… je pense que non.

  13. Nathan 25 janvier 2019 at 10:34

    Plus que 5 à faire pour battre le pâtre grec.

  14. Kaelin 25 janvier 2019 at 10:37

    si encore Pouille donnait l’impression d’essayer et Djoko de forcer…

    on se dirige vers un 6-0 / 6-2 / 6-1 (ou 0)…

    • Paulo 25 janvier 2019 at 10:43

      Je crois que Lucas essaie, mais qu’il est complètement dépassé. Novak joue très bien, il faut dire.

    • Paulo 25 janvier 2019 at 10:45

      C’est là qu’on voit la différence entre un des trois monstres jouant à son meilleur niveau, et un joueur « lambda », même un bon joueur.

      • Achtungbaby 25 janvier 2019 at 11:54

        voilà ce qui arrive quand un enfant traverse sans regarder : il se prend le bus dans la tronche. Le petit grec et le petit français y regarderont à 2 fois la prochaine fois !

      • Achtungbaby 25 janvier 2019 at 11:59

        Plus sérieusement ces 3 là ont porté le jeu et surtout l’intensité à tous les instants à des niveaux sans doute jamais atteints. C’est impressionnant. Dans ces cas là, en face, ça explose forcément, à un moment ou un autre. Prodigieux.

  15. Nathan 25 janvier 2019 at 10:42

    Bien vu.

  16. Nathan 25 janvier 2019 at 11:03

    Un jeu blanc pour Lucas, le match tourne !

  17. Paulo 25 janvier 2019 at 11:11

    Le match a tourné, oui… à la correction. 1h23 et 4 jeux marqués, fermez le ban.

  18. Nathan 25 janvier 2019 at 11:12

    veni, vidi, recti.

    • Jo 25 janvier 2019 at 11:14

      Du Djokouille, Lucas est rentré bredouille.

    • Colin 25 janvier 2019 at 11:24

      Dura Big2 lex, sed lex.

  19. Kristian 25 janvier 2019 at 11:16

    En terme de programmation, n’avoir qu’une demi-finale par jour quand on a les matchs qu’on a eu hier et aujourd’hui… C’est maigre et frustrant

  20. Montagne 25 janvier 2019 at 11:17

    Il y en a deux qui écrasent tout. Le moral des autres joueurs doit être au plus bas. A part compter sur une blessure, pas d’horizon.

    • Achtungbaby 25 janvier 2019 at 11:52

      Il y a du progrès : il y a quelques années, ils étaient 4 à tout écraser.
      Là les autres peuvent arriver en demi…

  21. Nathan 25 janvier 2019 at 11:26

    Et le padel, c’est bien ?

  22. Don J 25 janvier 2019 at 11:46

    c’est fou cette domination, 33 et 32 ans cette année et toujours aucune concurrence sérieuse…

    je fais quoi, j’attends 2030 pour regarder du tennis à nouveau ?

  23. Jo 25 janvier 2019 at 11:48

    L’an dernier, je m’étais offert un agréable combiné Madrid-Rome dont une journée à la Caja Magica et une autre au Foro Italico (mais oui, on ne se refuse rien). Cette année, je songe à la finale de Roland Garros pour boucler ce Petit Chelem sur ocre. Je me demande si c’est une bonne idée.

    • Nathan 25 janvier 2019 at 2:03

      C’est bien la Casa Majica, j’y avais vu un superbe Nishi/Ferrer entre autres. Quant au Foro Italico, j’y ai toujours pensé mais jamais fait, la faute à Roger qui le boude depuis.

      Pour Roland, il serait prudent de de concentrer sur la 1ère semaine, hélas !

      • Jo 25 janvier 2019 at 2:49

        Mon problème (de riche), c’est que le seul créneau possible serait celui de la finale.

        Oui, c’est bien la Caja Magica, à défaut d’être vraiment joli. Je suis rarement derrière Nadal mais l’an dernier, je l’ai supporté à fond jusqu’aux quarts, je voulais voir la bête. Et j’ai frissonné à son arrivée sur le court à l’unisson du public partisan. J’ai aussi vu d’assez près le cul de Kiki en double avec Timea.

        Le Foro Italico fait plus authentique avec ses colonnes qui ornent les cours annexes. Del Potro y a affronté un post-junior très prometteur du nom de Tsitsipas. Sur le Central, Thiem s’est retapé le numéro un du pays sur sa surface favorite (Fognini) mais a cette fois paumé. Le grand moment fut un Dimitrov-Nishikori au couteau vécu jouxte une sémillante Japonaise. Définitivement, les deuxièmes grands courts valent le coup.

    • Colin 25 janvier 2019 at 12:52

      Excellent ! Comme d’hab on ne sait pas qui a écrit le texte (les 5 textes, en fait) mais il y a sans doute beaucoup de BigMac dedans.

    • Montagne 25 janvier 2019 at 3:33

      Excellent, Big Mac comme chef de bande, ils devraient braquer l’ATP et l’ITF réunis

    • Elmar 26 janvier 2019 at 1:02

      Les sketchs du commissionner sont toujours excellents… et Boris est toujours une plus-value géniale. Ce gars est un acteur-né! J’adore trop les têtes qu’il tire.

  24. Colin 25 janvier 2019 at 1:39

    Bon, les deux premières étapes de ma prédiction en trois points se sont, évidemment, réalisées sans coup férir. Meulage et sanibroyage ont été au rendez-vous.
    Reste la troisième étape, qui découle logiquement des deux premières : « La finale sera une purge ». Cependant, je ne peux m’empêcher d’éprouver une certaine attirance (teintée de voyeurisme honteux) face à cette finale annoncée, un peu comme à l’égard d’un film d’horreur ultra-gore ou porno. Le « spectacle » à venir s’annonce sur-humain, voire inhumain.

    • Nathan 25 janvier 2019 at 1:59

      Dont le titre serait « La mule ».

    • Don J 25 janvier 2019 at 2:39

      et pour être précis 5h53 de purge…

  25. Kristian 25 janvier 2019 at 3:25

    Une purge? Quand Nadal et Djokovic jouent a ce niveau la, c’est tres spectaculaire. En tout cas leur dernier affrontement l’an dernier a Wimbledon etait somptueux, Le match de l’annee en 2018.

    • ConnorsFan 25 janvier 2019 at 3:56

      Tout à fait. Depuis une douzaine d’années, a la chance de voir 3 des plus grands joueurs de l’histoire s’affronter. Chacune des ces rencontres est un choc de titans.

  26. Renaud 25 janvier 2019 at 9:52

    Je sais bien que la pression de l’événement ça compte et pour reprendre la célèbre formule du non moins fameux Edgar « la pression je la bois au bar » vérifié le lendemain puisqu’il devint bien Champion Olympique!!! d’évidence sur ce point là certains ont besoin de plus de temps que d’autre pour apprendre à gérer cette fameuse pression !!!
    Pour le dire d’une autre manière, je n’ai pas l’ombre d’un doute que le triumvirat aurait écrasé n’importe quelle autre époque (celle de Agassi, Sampras, celle de Edberg, Becker, Willander, celle de McEnroe, Borg, Connors), que dés le départ (à un degré moindre pour le plus doué des 3 …. mais logique puisque le génie nécessite parfois un temps d’incubation légèrement supérieur) ce triumvirat avait dans les gènes ce petit plus indéfinissable qui différencie le champion du commun mais je reste perplexe sur la durée de la longévité du triumvirat, sur la faiblesse de l’opposition depuis 15 ans, sur les déceptions à répétition de chaque « nouvelle » génération depuis 15 ans puisque seulement 4 noms peuvent raisonnablement être mis en avant sur cette période avec comme ordre d’apparence, Roddick, Del Potro et Murray-Wawrinka.
    J’ai déjà donné mon avis sur la complexité des facteurs pouvant expliquer tout cela, professionnalisation à outrance, notion de team pour les top players et donc ratio financier, uniformisation et matériel…
    Si vous rajoutez à cela la réalité que nous avons bien affaire à 3 champions d’exception vous arrivez bien aux édifiantes 1/2 finales auquel nous avons assisté !!!
    Que Nadal après 15 ans au sommet dans un tournoi qu’il n’a gagné qu’une fois au final, sur une surface que nul connaisseur ne peut considérer comme sa surface de référence arrive en finale avec un si court temps de jeu et si peu d’opposition est une anomalie tennistique à l’échelle de l’histoire de ce sport.
    Pour Djokovic le degré d’anomalie est évidement moindre puisqu’on parle de son tournoi favori et de celui ou il a amassé près de 50% de son palmarès (exactement 42,86%) !!!

  27. Renaud 25 janvier 2019 at 9:57

    Il ne manquerait plus, ni je l’espère et encore moins j’y crois une seule minute, que Djokovic ramasse Nadal en 3 sets pour encore plus rajouter de l’anomalie à l’anomalie !!!
    Cet « hypothèse » de Djoko ramassant Nadal me semblant plus « recevable » que l’inverse eu égard au palmarès des 2 sur ce tournoi et non pas sur les 6 matchs de ce tournoi.
    Mais je ne crois ni à l’une ni à l’autre, aucun des 2 ne ramassera l’autre en 3 sets !!!

    Et puisque l’on est jamais servi aussi bien que par soi même, je dois dire et reconnaître que je me suis encore fait avoir par le Phénix Nadal que je ne voyais pas reverdir avant la saison sur TB !!!!

    • ConnorsFan 25 janvier 2019 at 10:27

      Je me souviens des commentaires sur un blogue québécois, en 2009, où on annonçait la fin de la carrière de Nadal, en soulignant que ses 6 titres GC étaient un exploit remarquable pour un joueur espagnol.

      Pour la finale, je ne sais pas quoi penser. J’aimerais voir Rafa gagner mais Novak sait comment le battre et il est sur « son » terrain. D’un autre côté, je n’attendais absolument rien de Nadal à ce tournoi et il joue à un niveau remarquable. Je le donnerais favori contre qui que ce soit d’autre qu’un Novak en forme.

      J’espère que les deux joueurs n’auront pas de pépin physique durant le match, un match qui pourrait les pousser à la limite. Le petit bandage à l’abdomen de Nadal cache-t-il un pépin qui risque de s’aggraver s’il doit y aller à fond durant 5 manches? À suivre…

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis