Panorama des demi-finales dames

By  | 4 juin 2009 | Filed under: Les filles

Dominika Cibulkova (photo Guillaume)Marat disait qu’elle était « encore plus douée que lui » et l’on souriait doucement. Genre « en voilà un qui aime vraiment beaucoup sa petite sœur ». Il va pourtant bien falloir réviser ce jugement : si elle reste effectivement moins talentueuse que son frangin, Dinara Safina compense par le travail. Au point que cette bosseuse acharnée est peut-être aujourd’hui la vraie patronne que se cherche le circuit féminin depuis la retraite de Justine Hénin. Car Dinara semble faite d’un autre métal que ses deux devancières serbes sur le trône de la WTA. En tout cas, elle ne cesse d’impressionner depuis qu’elle a pris le pouvoir, il y a déjà près de deux mois. Deux tournois remportés depuis, une finale dans le troisième… Sur ce Roland-Garros, elle semble disposer d’une solide marge sur ses rivales. Avant de perdre un set contre Victoria Azarenka, les scores de ses premiers matchs évoquaient ni plus ni moins que la Steffi Graf de la grande époque. Derniers obstacles la séparant encore d’un premier triomphe en Grand Chelem : Dominika Cibulkova, puis Samantha Stosur ou Svetlana Kuznetsova.

Cibulkova, donc. Slovaque, 20 ans et en pleine progression depuis un an. Aussi rase-motte que teigneuse, cette Amanda Coetzer sous amphèts sautille tout le temps : entre les points, pendant qu’elle frappe… Redoutable combattante, elle souffre cependant d’un déficit de puissance qui pourrait la pénaliser lors de sa demi-finale contre Dinara Safina. Mais elle ne doute de rien, et surtout pas de ses capacités. Paradoxe : alors qu’elle compte déjà des victoires sur cinq joueuses du Top 10 (Venus Williams, Ivanovic, Jankovic, Dementieva et Chakvetadze), Dominika n’a toujours pas gagné le moindre tournoi WTA. Déblocage de compteur Porte d’Auteuil ? Le challenge est élevé…

Elevé, certes, mais pas autant que pouvait l’être la cote de Samantha Stosur chez les bookmakers en début de tournoi. L’Australienne, casquette vissée sur le crâne, lunettes profilées et bras droit surgonflé, n’est pas sans évoquer une joueuse de beach-volley. Mais non, Samantha a bien choisi le tennis. Grande spécialiste de double – deux titres en Grand Chelem et la place de N°1 mondiale à la clé – elle a pourtant attendu longtemps avant de faire parler d’elle en simple. L’oubli est donc réparé… sur la surface qui lui convient a priori le moins. Mais sur cette terre battue très sèche, sa puissance de frappe a fait des ravages. Et ce n’est pas Virginie Razzano, désossée en huitièmes de finale, qui dira le contraire. Difficile toutefois d’imaginer l’Australienne aller beaucoup plus loin. Surtout si les conditions climatiques se mettent à changer comme annoncé par la météo. Et puis, en face, il y aura Svetlana Kuznetsova.

Mine de rien, Kuznetsova est la seule joueuse encore en lice dans ce tournoi à avoir déjà gagné un tournoi du Grand Chelem. Elle est aussi la seule joueuse à avoir battu Dinara Safina depuis qu’elle est devenue n°1 mondiale. Des arguments qui plaident indéniablement en sa faveur, tout comme sa science de la terre battue. Formée à l’école espagnole, Svetlana sait glisser sur l’ocre, arrondir ses frappes, placer du lift si besoin… Choses finalement bien rares chez les filles aujourd’hui. Rien d’étonnant donc de la retrouver une nouvelle fois au rendez-vous des demi-finales. Seul point faible de la Russe, mais de taille tant il lui a joué des tours dans le passé (et a encore failli lui en jouer contre Serena Williams) : son mental, trop friable dans les moments-clés d’un match. Si cela devrait logiquement passer contre Stosur, ce sera une autre paire de manche en finale, si les retrouvailles avec sa compatriote Dinara se concrétisent…

About 

Prenez ma nouvelle adresse : http://livre.fnac.com/a7085832/Marc-Gdalia-Les-monuments-du-tennis-moderne

Tags:

122 Responses to Panorama des demi-finales dames

  1. Franck-V 5 juin 2009 at 8:44

    Respect à Gonzalez, Söderling, Del Potro et Federer.

    Sûrement les plus belles demies depuis des lustes.

    Bravo aux 4.

  2. benoit 5 juin 2009 at 8:45

    Est mort suite à 3 crises cardiaques… bip…bip…bip……………………….

  3. MarieJo 5 juin 2009 at 8:48

    EXPIRER… INSPIRER… répéter plusieurs fois !

  4. karim 5 juin 2009 at 8:52

    C’est le premier match en cinq sets que je regarde en entier depuis… plus de dix ans? Je ne sais pas. En entier en tout cas, sans interruption aucune, au moins dix ans.

    Fed n’a plus que la Suède à annexer. Qu’elle ne s’avise pas de gâcher l’histoire. Ou alors remonter un handicap de deux sets comme Dédé contre Medvedev pour Fed?

    Del Potro? Déjà je pense qu’il sera le nouveau cauchemar de Rafa sur cette surface. Et également que pour le taper à Flushing il faudra être très très fort. Vraiment.

    Si Fed réussisait le doublé avec Wim… qu’il s’arrête!! trop beau.

    Y’a « Home » de Yan Arthus Bertrand qui commence là, je me tire. Veux pas en louper une seconde. Bon spectacle à ceux qui apprécient ce genre de docus. Moi j’en suis fana. Ce type est tout simplement génial.

    Demain je serai derrière Kuznetsova. Safina a un côté vilain petit canard qui en a bavé que je n’aime pas trop. On croirait qu’elle n’a pas ri depuis ses 11 ans.

  5. mustapha 5 juin 2009 at 9:08

    Franck, tu es toujours là !!!!

    que c’est crispant !!!!

    heureusement que j’ai gardé de l’influx cette semaine au boulot (guillaume, mon boss ne t’a demandé une ouverture de compte j’espere). mon dieu, que de tension. je vais prendre des vitamines c après une douche.

    si l’un de vous sait ce qui s’est passé au debut du quatrieme juste apres que Roger galere pour remporter samise en jeu en debut de manche?
    Del potro rattrapé par la fatigue ou est ce dame providence qui a pesé sur son epaule.
    quelle qualité de frappe, un service de plomb, un bon deplacement lateral pour un grand echassier.

    Ben , alors tu as fait conaissance avec omar kayham ????

    • karim 5 juin 2009 at 9:13

      Mus tu as pu voir les docus dont je t’ai parlé sur Tyson et Thrilla in Manilla?

    • mustapha 5 juin 2009 at 9:15

      vu que karim fait de la promo pour ce qui le trouve genial.

      y a gil scott-heron en concert le 28 et 30 juillet au new morning ,y a des amateurs (trices).

      ce del Potro quel Homme !!!

      • mustapha 5 juin 2009 at 9:21

        j’ai lancé le telechargement sur tyson.

        celui que canal a diffusé concernant le thrilla in manilla je l’ai deja visionné.
        incroyable comme l’oncle Joe a la rancoeur tenace, epaisse et dure comme le cuir de sa peau.

        plus de trente ans apres, la haine ne s’est pas dissipée. c terrifiant de la cultiver encore apres tant d’annees…..surtout quand on voit l’etat d’Ali. et son message d’accueil sur le portable…je crois n’avoir jamais vu une rivalité si nauseabonde tout compte fait, fascinante d’abnegation et ecoeurante d’execration…

    • Franck-V 5 juin 2009 at 9:15

      Ben Fed atomisé physiquement, l’autre qui à ce moment là n’a pas encore perdu son service… des aces en veux-tu, en voilà, les lignes tout ça,mais Fed pas anéanti mentalement.

      C’est au moins le périple de Baldassar, Mustapha ;-)

      • mustapha 5 juin 2009 at 9:26

        si tu veux l’avis sur « cette croisade vu par un arabe »,
        il faudra au moins la resonnance d’un shofar pour faire tomber les murs de Soderling et entrevoir enfin les jardins de lumiere.

        allez Roger, je peux meme t’aider a souffler si tu veux!!

        • Franck-V 5 juin 2009 at 9:28

          Reste encore à rejoindre.. le vieux de la montagne ;)

          • mustapha 5 juin 2009 at 9:32

            pour gravir la montagne, il peut emprunter les echelles du levant et s’asseoir enfin contre le rocher de tanios !!

            • Guillaume 5 juin 2009 at 9:45

              « C’est au pied du mur qu’on voit le mieux le mur » Jean-Marie Bigard.

              Ok, je sors… M’en fous, Fed a gagné.

              • Franck-V 5 juin 2009 at 9:50

                J’ai fait 4 ave Agassi et 14 Pater Pete

              • Ulysse 6 juin 2009 at 2:20

                « C’est au pied du mur… » est une citation de Coluche avant que Bigard la plagie, tout comme la définition du tennis donné en en-tête de 15-LT d’ailleurs.

  6. karim 5 juin 2009 at 9:59

    Arthus Bertrand est un très grand. Le docu est superbe, je me délecte.

  7. Kristian 5 juin 2009 at 10:11

    C’est vrai qu’on a eu une journee de tennis formidable. Deux grands matchs, quel beau tournoi. Esperons que la pluie ne nous gache pas tout ca dimanche. L’histoire est belle pour Federer. Curieusement, il joue probablement son plus mauvais Roland Garros depuis.. 2004. Avec du bon, et beaucoup de tres moyen aussi. Il est en finale plus avec les tripes qu’avec la classe. Mais il est la, encore et toujours.. La finale n’est pas plus evidente que la demi finale, tant Soderling continue a jouer sur son nuage.
    Fed est favori, surtout pour sa capacite a se sortir des traquenards. Curieux de voir qui aura le plus de pression dimanche, et qui va le mieux la supporter..

  8. Kristian 5 juin 2009 at 10:15

    Et le coup droit de Del Potro.. probablement le coup le plus meurtrier sur le circuit actuellement. Epoustouflant..

  9. Marc 5 juin 2009 at 11:20

    j’ai vu slt les 2 premiers sets, et Delpo était impressionnant, je pense que l’an prochain, Nadal ne se baladera pas sur TB avec un tel adversaire.

    Il est complet, puissant, et surtout progresse à la vitesse de l’éclair.

    J’ai eu peut pour Roger qui semble quand même un peu contracté. Plus qu’un match pour rentrer ds l’histoire ! Mais que c’est dur !

  10. Antoine 5 juin 2009 at 11:48

    Epaté par Del Potro !

    Je ne croyais pas que Del Potro avait grande chance contre Federer, et pensais qu’il serait heureux de lui prendre un set, un défaite honorable après cinq autres sans set gagné, avec seulement cinq balles de break et une seule convertie jusqu’à ce jour…

    A dire vrai, c’est la première fois que je le vois vraiment bien jouer, n’ayant pas vu son match contre Murray au dernier US Open qui était excellent de l’avis général. Ce que j’avais vu de lui, c’était le quart à Melbourne contre Federer ou il avait été nul, au point de prendre un raclée mémorable..Je l’avais vu à Madrid et constaté qu’au bout de deux jeux de service, le Suisse avait parfaitement compris comment il servait et l’avait plié rapidement…

    Del Potro a été excellent pendant trois sets moins un tie break..

    Federer a fait illusion trois jeux ou il a eu deux balles de break et décidé de changer de tactique,se disant que les amorties et les chips courts, cela ne marchait pas..J’ai trouvé cela étrange de changer aussi vite, surtout pour se faire prendre de vitesse du fond du court..Egalement étrange, et plus inquiétant pour lui, il s’est trouvé incapable de lire le service de Del Potro et donc de le relancer efficacement durant deux heures et demie..Il Faut dire que Del Potro cartonnait sérieusement au service, tandis que le Suisse n’était pas capable de faire un ace durant deux heures..

    La chance de Federer, c’est que Del Potro a vingt ans et qu’au lieu de plier le match en trois sets, il fait cadeau du deuxième set en faisant six fautes dans le tie break..Seule la tension peut expliquer cela car Federer n’a pas bien joué ce tie break. A deux sets à zéro, c’était plié ou presque et il n’a pas été mentalement au niveau..Cela ne l’a pas empêché de remettre le couvert dans le troisième tant Federer était à la rue, jouant deux ou trois mètres derrière la ligne de fond et n’ayant plus d’idées. ..

    Ensuite Federer n’avait plus le choix et a pris des risques, payants, est rentré dans le court et au bout de deux heures trente, a enfin obtenu un premier break..Je me suis dit qu’il était quand même incroyable qu’il ait attendu aussi longtemps avant de réaliser que s’il ne prenait pas la balle plus tôt, il était cuit..

    Au final, il s’en sort bien, plus que bien même sur un match qu’il devait perdre, contre un joueur plus expérimenté..Del Potro peut s’en vouloir; c’est lui qui a perdu le match. Federer a gagné à l’expérience, en jouant bien, voire très bien, deux sets et en en gagnent trois…

    • colin 6 juin 2009 at 12:03

      Finalement c’était un peu l’inverse de ses matches contre Nadal, notamment celui de l’OA où il joue bien quatre sets mais n’en gagne que deux!

      Quant à Del Potro… C’est un peu le tennis v3.0, Federer avec sa v2.6 a gagné une fois encore en profitant des derniers bugs, mais dès que ceux-ci seront corrigés ça risque de faire mal.

      C’est simple, il m’a fait exactement la même impression que Agassi face à Wilander en 1/2 finale de RG 1988. Largement dominateur, mais encore un peu tendre pour un combat en 5 sets (manque de caisse passé 2h30 de jeu).

      Contrairement à Dédé je ne pense pas qu’il attendra 11 ans pour s’imposer porte d’Auteuil.

  11. Jean 6 juin 2009 at 2:18

    Je n’ai pas vu le match en intégralité, mais la différence semble effectivement s’être faite sur le physique, sur la gestion (bien que DP n’ait pas fini son match complètement carbo comme le Dédé des années cheeseburger). Quel santé en tout cas ce Federer, je me répète mais bon…

    Son jeu a beaucoup changé et il y aura beaucoup à dire sur cette évolution lorsque le temps sera venu. S’il est aujourd’hui beaucoup moins offensif, ses capacités défensives sont exceptionnelles, ses remises en slice notamment. Quoi qu’il arrive, sa performance de quatre finales consécutives est d’hors et déjà exceptionnelle

    Je n’aurais pas cru que Del Potro puisse progresser aussi vite, un très beau joueur, avec une belle attitude, et que je trouve extrêmement intéressant, frais, techniquement. Sur les ralentis, ses prises sont très peu fermées (eastern peu prononcée en coup droit) et surtout, son (ses) poignet(s) bouge(nt) très peu de la préparation à l’accompagnement. Résultat, des coups frappés quasi sans effets qui partent du bras plus que du poignet, puissants et assez rasants. La régularité, l’impression de stabilité qu’il dégage n’en sont que plus impressionnants. Dans sa gestuelle, cette façon très simple d’ouvrir et de dérouler la frappe sans aucun mouvement « parasite », dans ses trajectoires, il me fait immanquablement penser à Connors (bien plus qu’Agassi par exemple), j’ai d’ailleurs l’impression qu’il est celui qui frappe le plus à plat depuis l’Américain. Très plaisant à voir jouer, son physique est étonnant pour sa taille, il fait vraiment partie des types dont on est sûr qu’ils sont là pour longtemps.

    Gonzales aussi frappe très à plat, je n’ai vu que les quatre premiers sets. Sur les deux premiers, Söderling a atomisé le Chilien, j’ai été épaté que ce type parvienne à enchaîner de cette manière Nadal, Davydenko, puis Gonzales. Aucune appréhension dans les frappes, ça partait à mille à l’heure dans tous les sens, sans aucune marge de sécurité… mais ça peut tourner : quelques erreurs, un Gonzales au service de plomb, je n’ai pas vu le cinquième, le Suédois a visiblement su gérer. J’avais peu vu jouer Söderling avant mais c’est hallucinant, enchaîner Nadal, Davy en Gozo sur terre, ce type dégage en plus beaucoup de sérénité et il me fait à vrai dire aujourd’hui plus penser à Stich 91 qu’à Chris Lewis ou Michaël Pernfors. On verra.

    Pronostic des biscottes : le grande biscotte, elle en veut et elle a perdu l’an dernier. La petite biscotte est beaucoup plus complète mais plus friable encore, puis elle fait souvent des mauvais choix dans l’échange.

    • Jean 6 juin 2009 at 2:58

      « … Davy et Gonzo… »

      Je viens de lire les posts plus haut, notamment ceux de Karim, Marc et Antoine sur l’évolution du jeu de Federer. Pour moi, on peut effectivement commencer à parler de longévité à partir de 28 ans pour un joueur de tennis (de très haut niveau, donc usé). Beaucoup ont craqué bien avant (Borg, Mac, Wilou, Becker, Edberg, Hewitt,…) et le rythme qu’il tient depuis 6 ans est énorme. La façon qu’ont eut les joueurs de faire évoluer leurs jeu pour pallier à leur usure et à leur baisse de performances physiques est passionnante, entre un Agassi qui campe devant la ligne de fond, un Sampras qui se rue au filet, un McEnroe ne parvenant jamais à compenser et changeant irrémédiablement de dimension en quelques mois… Le choix défensif de Federer est intéressant, il a quand même beaucoup perdu en puissance générale, et il n’est plus le meilleur sur ses points forts : service (quand je vois comment Gonzales, Del Potro ou même Söderling ont servi aujourd’hui), coup droit, et il gagne aujourd’hui beaucoup moins de points rapides. On (moi le premier) a beaucoup critiqué Federer pour un manque d’initiatives, mais son adaptation en temps réel, car il n’a jamais connu de vrai creux depuis 2003, sa capacité à prendre du recul sans en prendre (quelqu’un parlait de Tiger Woods), dévoilent quand même une grande intelligence de jeu. La vision complète du truc dépend beaucoup du résultat de la finale…

      Ce serait intéressant d’avoir comme statistiques les positions moyennes des joueurs lors de leurs frappes sur plusieurs années, je doute que ça se trouve.

  12. Franck-V 6 juin 2009 at 8:19

    Moi, j’ai remarqué (comme tout le monde) un déficit de puissance notable par rapport à son passé et les derniers standarts observés à RG dont son adversaire d’hier, mais un déplacement et une condition physique bien meilleure que l’année dernière. C’est vraiment le Federer phase II (n°2 d’ailleurs).

    Il y a déjà un fait avéré. C’est son tournoi du GC le plus difficile et accroché depuis 5 ans. Et bagarreur, pas renfrogné, ça fait 4 matchs sur 6 qu’il doit se sortir les doigts du c.. pour survivre, la tension liée à l’élimination des favoris (DU favori) n’y est pas étrangère. Et les autres joueurs aussi ont bien senti l’ouverture béante.

    Le péché mignon de Fed de lâcher le 1er set est vraiment stressant (gourmandise qu’il a su éviter contre Monfils) et Del Potro se souviendra longtemps de son tie break lâché au 2°, ça a été son cadeau à Roger incapable de retourner son service pendant 3 sets… puis l’espoir changea de camp, le combat changea d’âme. En un tournoi, il a inversé la tendance des matchs qu’il menait et qu’il laissait filer.

    Quant à DP, je reprends son propos dans un comm’ , « c’était » le meilleur des mauvais, c’est désormais un n°5 à part entière, il a déjà le scalp de Nadal et Murray cette année et n’a pas été loin d’ajouter celui de Fed qui bien que victorieux était au bord des larmes.

    Il va faire mal encore cette année, avec ce service, ce coup droit, mais aussi cet esprit d’inititiative qui ne dédaigne pas le filet où il est très adroit.

    Un client solide pour le top 4 qui l’aura dans son 1/4 et pas plus tard qu’à Wimbledon. Idem pour Söderling si il garde cette confiance.

  13. Antoine 6 juin 2009 at 10:38

    Je ne suis toujours pas convaincu par ce prétendu déficit de puissance dont souffrirait le Suisse..Certes, il n’a pas engagé une bataille de coups droits mais est ce que cela aurait été une bonne idée ? Il était dominé sur la plupart des échanges mais ceux-ci s’engageaient dans de mauvaises conditions pour lui: Del Potro, comme il le dit lui même a très très bien servi tout au long du match, sauf un jeu, le jeu fatal à 3-3 au cinquième: 16 aces au total et je ne sais combien de services gagnants..Comme il le dit, c’est parce qu’il a très bien servi qu’il a tenu cinq sets.

    De son côté, Federer a, en moyenne sur l’ensemble du match, servi très moyennement et marqué seulement 5 aces en 5 sets, ce qui est très peu alors que le court était rapide. Il en avait mis 8 à Montfils en trois sets. C’est de ce déficit global au service, même s’il a mieux servi au quatrième et cinquième, que sont nés ses problèmes: il était très vite sous pression et il est rare qu’au final, il fasse moins de points gagnants que son adversaire, qu’il gagne ou qu’il perde, ce qui a été le cas hier contre Del Potro..Le service reste la clé de son jeu même sur terre battue..Il serait bien pour lui qu’il serve correctement dimanche contre Soderling parce que Soderling est le type qui a le mieux retourné du tournoi..

    Il semble enfin que les dieux du tennis se soient penchés sur le cas de Federer et décidés qu’il devaient gagner ce Roland Garros: il pleut ! Il n’a pas plus depuis mardi de la première semaine, les courts sont rapides l’après midi et voilà qu’il pleut et que la finale va se jouer sur un court devenu plus lent, peut être beaucoup plus lent..Cel veut dire jouer un ou deux coup de plus pour marquer le point et cela ne va pas améliorer le ratio points gagnants / fautes directes de Soderling..

  14. Alexis 6 juin 2009 at 11:11

    Bonjour à tous
    Je reste encore un peu surpris de la défaite de Gonzalez, mais en fait (a posteriori, c’est facile…) pas tant que ça : il est remonté grâce à une baisse prévisible de régime de S, parce qu’il a très bien servi et parce qu’il n’a rien lâché, mais tactiquement il n’a jamais pratiqué un jeu susceptible de mettre ne difficulté son adversaire.A la fin S a tout lâché et voilà.

    A l’inverse, Federer a beaucoup varié, beaucoup fait d’amorties ce qui a finalement épuisé DP et a été la cause de son pourcentage de premières balles déclinant. Il a donc joué vraiment intelligemment, sur le long terme, avec un mental qui m’a estomaqué. Son jeu de défense avec ce côté morpion qui s’accroche contre vents et marées (potentiellement scabreux ça)fait douter l’adversaire d’une façon qui me rappelle quelqu’un… comme quoi, si Nadal dit qu’il a beaucoup appris de Federer, l’inverse est également vrai.
    Des merveilles de contrôle : ses demi-vollées gagnantes du fond du court. C’est sur ces coups qu’il me bluffe le plus.

    A mon avis il devrait faire tourner S en bourrique demain…

  15. Franck-V 6 juin 2009 at 11:12

    En effet, les voies des Dieux du tennis sont impénétrables.. mais fallait-il déjà y être à cette finale.

    Les conditions météo (aussi à Wimbledon, mais nous verrons avec le toit)et le périple au long cours (court?)qu’implique chaque tour à RG ont autant d’importance qu’à l’heure d’envisager une campagne militaire en Russie…

    Avec la fournaise Australienne, le cyclone Hanna de New-York, ce n’est rien de dire que les lauriers viennent du ciel.. ou la couronne d’épines…

    Après ce RG, ce n’est pas seulement que Murray distance un peu plus Djokovic, c’est aussi que JMDP va venir le talonner… il est temps pour lui que Wimbledon arrive pour se refaire un capital points après son élimination au 2° tour , l’an passé.

  16. karim 6 juin 2009 at 11:23

    Côté puissance physique moi je constate que Fed a baissé sur deux coups en particulier: le smash sur lequel il manque cruellement de jus, et le coup droit. Il suffit de visionner des films de 2004-05-06 voire 07 pour voir une différence ENORME. ça partait à 300km/h. Contre des Gonzo ou des Blake, des Soderling, il les prenait constamment de vitesse et adorait jouer contre ces gros frappeurs. Le voir tellement débordé par Monfils ou Del Potro est édifiant à ce sujet. Le talent, les coups de patte et variations, la vision du jeu, il reste intouchable dans ces domaines. Mais en frite pure il est désormais un joueur moyen. Avant c’est simple, sa capacité d’accélération en coup droit était juste incomparable. Moins perce-muraille que Sampras mais plus soudaine encore et surtout DE PARTOUT. C’était réellement impressionnant.

    Je ne sais pas ce que vous pensez de la défense de Gasquet qui porte plainte contre X. Déjà et sauf omission de ma part, à aucun moment il n’a dit quand l’affaire a éclaté « je n’ai jamais pris de cocaïne ». Jamais. Il s’est dit abattu, choqué, triste, bla bla mais jamais il n’a dit qu’il n’y avait jamais touché. Et un mois après – certainement passé à l’étude de Me Collard ou Vergès – le voilà tout requinqué qui affirme ENFIN n’avoir jamais pris de drogue. Genre on a beaucoup cogité et trouvé les loop holes dans le système.

    Vous me direz ce que vous en pensez mais j’ai toujours été choqué du fait qu’il n’ait jamais à la révélation des faits dit qu’il n’avait pas pris de drogue. Il a dit qu’il tombait de haut, qu’il n’y comprenait rien, qu’il vivait un mauvais rêve. Mais pas qu’il n’y avait pas touché. Et là il nous revient remonté comme un coucou, sans jamais regarder la caméra en face d’ailleurs…

  17. karim 6 juin 2009 at 11:38

    Le plus impressionnant chez JMDP c’est d’abord qu’en six mois il est passé de serveur correcte à bombardier, et aussi sa capacité et sa régularité à mettre des missiles en coup doir sur des slices et… quasi à plat! Pour relever les slices tout le monde lifte, mais lui a libéré quelques flèches à plat et dans la diagonale croisée qui m’ont estomaqué. Techniquement c’est fort. Je suis curieux de le voir l’an prochain à RG. Il devrait engranger quelques bonnes victoires contre le top 4 d’ici la fin de l’année (pour l’instant son bilan contre eux est famélique) pour la confiance, et exploser en 2010.

  18. Franck-V 6 juin 2009 at 11:42

    Oui, c’est incroyable de penser que son bilan top 4 est inférieur à ..Gilles Simon.

  19. Franck-V 6 juin 2009 at 11:47

    Fed va devoir aussi subir la pression de la présence de Mr et Mme Agassi dans la présidentielle …. comme Borg l’an passé à Wimbledon :-(

  20. Guillaume 6 juin 2009 at 1:11

    Je suis en train de regarder la finale de Roland-garros 1997 : l’ami Jean-Paul Loth ose nous dire que Kuerten et Bruguera ont des jeux similaires ! Shocking !

  21. Antoine 6 juin 2009 at 1:17

    Bon, Karim sur le manque de puissance de Federer: il est moins bon qu’en 2006, c’est sûr, il se fait prendre de vitesse mais à quoi est ce du ? Un manque de puissance intrasèque ? Il n’est pas moins musclé qu’en 2006..un manque de placement surtout je pense. Quand on n’est pas très bien placé, on ne peut pas frapper fort ou alors cela part en faute..Et puis il y a plus de types qui frappent fort de l’autre côté aussi.

    Sur Gasquet, c’est à mourrir de rire son histoire concoctée par le Team Lagardère et ses avocats..! Gasquet prétend avoir bu deux vodka pomme dont une qui lui a été tendue par son ancien entraîneur Thierry Champion et une autre qu’il aurait bu au bar avec une des trois pétasses conviées à la soirée et dont on peut supposer, à moins qu’il soit vraiment con qu’il a du exiger qu’elle soit préparée devant lui..Champion n’a pas apprécié du tout; d’autant moins qu’on apprend que Lagardère a l’intention de le virer les trois types qui l’accompagnaient ce soir là..on diffuse de l’info laissant entendre qu’il avait peut être roulé une pelle à une fille qui avait la bouche pleine de coke ou qu’il y avait tellement de coke que l’atmosphère en était remplie…. Champion a dit le contraire…Et pour finir cette brillante soirée, voila qu’à quatre heures et demie du mat, Gasquet est allé se rincer l’oeil dans une boite de strip tease ou il n’aurait passé que cinq minutes et serait ensuite sagement rentré à l’hotel…le tout en ayant oublié de déclarer forfait du tournoi..Tout ceci a visiblement pour objectif de limiter les dégâts sur son image et d’instiller le doute à l’ITF afin de ne prendre que qq mois de suspension… A en juger par les fines déclarations de Leconte, il apparaît douteux que Gasquet n’ait jamais pris de coke de sa vie comme il l’affirme… pas sûr que cette stratégie de défense soit la bonne; il aurait pu en choisir une autre; par ex: j’ai fait une connerie, c’est la première fois, je demande pardon à tout le monde, je vais filer du blé à ne association caritative et blablabla..Cela m’étonnerait que ce soit lui qui ait décidé de toute façon. Son histoire est si peu crédible qu’il a du mal à la dire et que son interview dans l’Equipe a été revue et corrigée par ses avocats…

  22. Guillaume 6 juin 2009 at 2:25

    @ Ulysse : merci pour le 1/4 d’hr culturel. En fait, je ne suis pas spécialiste de Bigard, et ne connais que cette seule phrase. J’ignorais qu’elle était originellement de Coluche. Du coup, je me sens un peu moins bête de la connître -)

    Pour la phrase d’intro du site, on avait hésité entre la citation de Coluche et une phrase de Tilden : « Le tennis, c’est plus qu’un sport. C’est un art, au même titre que la danse. »

    • Ulysse 6 juin 2009 at 3:52

      Je me doutais bien que tu n’étais pas un spécialiste de Bigard. Mais j’aime bien la phrase d’intro sur le ping-pong. Elle me fait tout le temps penser à Nalbandian.

  23. Ulysse 6 juin 2009 at 2:36

    La présomption d’innocence est une caractéristique de toutes les démocraties. Toutesfois il est permis de se faire une opinion perso sur l’affaire Gasquet dont la presse donne forcément une version sensationnaliste et tronquée.

    Je n’ai pas trop envie de crier haro sur le baudet. Comment un joueur du top 100 même pas malin, même le soir tard après deux vodkas, peut-il prendre consciemment un produit interdit alors qu’il a 10 fois par an des contrôles hors compétition ? Prendre un truc illicite par inadvertance doit être un cauchemerd permanent pour ces mecs. Pourtant ça doit arriver on ne peut pas tout fliquer.

    Est-ce que vous ne trouvez pas quand même que Gasquet a plus une tête de gentil dindon de la farce que quoi que ce soit d’autre ?

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis